Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Sales bêtes
Aujourd'hui à 14:24 par Kamikage Miyake

» Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji]
Aujourd'hui à 14:23 par Yasei Akane

» 05. Questions des invités
Aujourd'hui à 14:11 par Garyôsen Ryôga

» 04. Questions diverses
Aujourd'hui à 14:03 par Garyôsen Ryôga

» The Wingman [PV Yuki Kuzan]
Aujourd'hui à 14:03 par Nobuatsu Saji

» Troisième mi-temps / Pv Umeka.
Aujourd'hui à 13:46 par Hyûga Kami

» Études & Perspectives
Aujourd'hui à 13:45 par Akane Ito

» [Théories] Qu'est-ce WASURE-PI ?
Aujourd'hui à 13:39 par Konran Tenzin

» 03. Questions sur le système de combat
Aujourd'hui à 13:26 par Garyôsen Ryôga

Partagez | 

[B/Contrat] RETROUVEZ LES ESCLAVAGISTES [Seichi]


Dim 10 Juin 2018 - 23:15

Alors qu’il traversait le désert aride, Yukio posa un regard fatigué sur les quelques voyageurs autour de lui. Il se demanda s’il visiterait un jour Kaze avec la même nonchalance que les touristes.

Sa présence à lui n’avait rien de touristique. Il n’était pas ici pour arpenter les commerces, ni se prélasser au bord de l’eau. Il était là pour sauver des gens.

Depuis la chute du Premier Cercle, les jours de l’esclavage étaient comptés. Si les Kazejins n’avaient pas encore bannie la pratique, -Yukio se demandaient ce qu’ils attendaient, d’ailleurs- elle était pointé du doigt. Conscient du danger, les esclavagistes comptaient s’enfuire pour protéger leur gagne-pain. C'est pourquoi Tenhu Kadachi l’avait dépêché lui, ainsi que Kagami et Shinoishi, pour veiller à ce que cela n’arrive pas. Le prince voulait tout d’abord qu’ils libèrent les esclaves, puis qu’ils ramènent les esclavagistes aux autorités.

Le voyage jusqu’au Pays de Vent avait été particulièrement ennuyeux. Yukio n’était pas un grand parleur et avait rapidement abandonné l’idée de tenir la conversation, surtout avec Shinoishi dans les parages. L’homme avait cette façon inquiétante de parler… Ou plutôt de ne pas parler. Il se murait dans le silence, peu importe ce qui arrivait. Yukio se demandait continuellement quelles idées le médecin avait derrière la tête et son imagination fertile l'emmenait souvent sur des pistes assez dérangeantes.

De quelques battements de cils Yukio chassa ces sombres pensées. Il n’avait d’autre choix que de faire confiance à ses coéquipier, peu importe à quel point il était bizarre. Si ça se trouve, Shinoishi était un homme tout ce qu’il y avait de plus normal.

S’il se répétait ça encore une centaine de fois, peut-être que Yukio finirait par y croire…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Mer 13 Juin 2018 - 0:18
Son dernier voyage à Kaze no Kuni n’avait pas eu les résultats escomptés et s’était fini sur une note en demi-teinte. Après avoir quitté Taiyô, la capitale, sans avoir réussi à se rapprocher du Premier Cercle – au contraire, il avait finalement participé à sa chute – à cause de la rébellion et du réveil du Dieu du Désert, il avait attaqué un convoi de nobles en fuite au fin fond du désert pour les voler et avait rejoint ses nouveaux camarades de Seichi – organisation à laquelle il avait prêté allégeance – à Hi no Kuni pour leur ramener l’argent généré – ainsi qu’une prisonnière qu’il avait récupéré sur la route en prime.

Voilà que, après quelques jours pour le moins lucratifs à Yûgure, la capitale de Pays du Feu, il faisait demi-tour. En effet, Kadachi, le prince lui-même, lui avait confié une nouvelle mission, et il s’avérait qu’il était envoyé au Pays du Vent pour l’accomplir. C’est ainsi qu’il voyageait à nouveau à travers le désert. Et il semblait, une fois encore, que ses compagnons de route ne lui plaisaient pas. Que ce soit l’Ameko à l’attitude déstabilisante ou le Mori avec qui l’entente n’était pas au rendez-vous ; ils ne valaient pas beaucoup mieux à ses yeux que les pauvres bougres de la dernière fois. Il s’attendait d’ailleurs à retrouver Amagai et Masashige à la capitale, raison pour laquelle il éviterait soigneusement de s’y rendre pour cette mission.

L’ordre de mission non plus ne l’emballait pas, mais il n’avait malheureusement pas le choix : c’était un ordre. Même si, et il ne le cachait pas, secourir les esclaves sur lesquels il avait craché lors de la rébellion et même depuis toujours le dégoûtait presque ; il n’avait aucune pitié pour eux, seulement du dégoût. En tout cas, pas question de toucher un seul de ces pestiférés. Ce n’était plus une histoire de sang, il s’agissait là de sa propre dignité.

« Il est presque midi. À cette heure-ci, nous serons extrêmement exposés aux rayons du soleil si nous nous dirigeons vers le Sud… et vous ne tiendrez sûrement pas le coup. »
Fit-il remarquer à ses coéquipiers avec un sourire vaniteux et un ton provocateur et condescendant après avoir vérifié la position du soleil dans le ciel.

Cependant, malgré ceci, c’est bien la direction Sud que la boussole qu’il a en main indique. Lui, il est comme toujours vêtu de nombreux bijoux, de voiles et de toiles légères et raffinées, peu importe l’environnement. Seule une ombrelle qu’il porte avec lui le protège un minimum de leur premier ennemi : le soleil. Ainsi donc, et malgré son avertissement – ou provocation, à voir, il les conduit vers le Sud. A-t-il une idée en tête ? Oui, et même qu’il l’impose. Après tout, il est natif de ce pays, alors qui de mieux pour mener la danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Ven 15 Juin 2018 - 20:00
Vous décidez de vous rendre dans le Désert aride. Et si pénétrer au centre du pays semble être une bonne alternative pour intercepter les esclavagistes, cela ne suffira pas. Le désert est si vaste qu'il est impossible pour quiconque d'être sûr de rencontrer ne serait-ce que d'autres passants. Pour trouver les esclavagistes, il vous faudra faire preuve d'ingéniosité, ou de sensorialité...

Important:
 
Ordre de mission actualisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Juin 2018 - 20:20

Non mais quel pays…

La chaleur était accablante et, avec le Soleil presque au zénith, ça ne risquait pas de s’améliorer. Heureusement, Yukio avait apporté beaucoup d’eau qu’il buvait à petite gorgée ou versait sur sa tête.

Si traverser le désert demandait un grand effort physique, l’effort mental n’était pas à négligée, avec la présence silencieuse mais oppressante de Shinoishi et les pics de Shima.

C’était son partenaire, Kagami, qui aurait dû les accompagner, mais le Prince Kadachi avait insisté pour que le Kazejin le remplace. Ce dernier connaissait le terrain mieux qu’eux et pourrait plus facilement les orientés. En plus, il avait déjà accomplis une mission dans les parages, peut-être qu'il avait réussi à glaner quelques informations sur les marchands d'esclaves?

Bien informé ou pas, le blondinet les menait vers le sud. Il ne prit même pasla peine d’expliquer pourquoi et Yukio n’avait pas l’intention de poser la question, certain que la réponse ne lui plairait pas. Il se contenta de suivre en restant attentif à son environnement, espérant trouver des traces de pas qui les meneraient jusqu'à leur cible. Les chances de tomber sur un indice par hasard étaient minces, mais au moins, son esprit était occupé.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Mer 20 Juin 2018 - 20:40
Le soleil avait beau être au zénith, Shima était originaire de ces terres. Et en tant que tel, il était naturellement habitué à supporter de telles températures, ce n’était aucunement une difficulté supplémentaire pour lui. C’était aussi pourquoi Kadachi l’avait choisi pour mener cette mission, malgré son peu d’intérêt pour l’objectif.

Pour l’instant, Shinoishi suivait sans problème ; enfin, sans en toucher un mot du moins, mais silencieux comme il était… disons qu’il pourrait crever derrière l’Asaara sans même que celui-ci ne s’en rendre compte.

« Nous avons l’air seuls au beau milieu du désert, mais saviez-vous qu’il est dans les croyances populaires que ces terres sont habitées par des esprits errants ? »

Quoi ? Il fallait bien animer un peu cette marche agonisante, non ? Surtout avec des équipiers aussi mornes… Yukio était même bien capable de croire à ces balivernes, d’ailleurs.

« Mais pas d’inquiétudes, ils sont de notre côté… enfin, du mien. »

Évidemment, les yôkaï du folklore avaient cette sale réputation d’être des esprits malins ou carrément malveillants. Même si Shima n’en avait rien à faire, il trouvait juste ces histoires qu’on lui comptait dans son jeune âge divertissantes.

« En tout cas jusqu’à présent, ils m’ont plutôt porté chance… »

Il passait son collier (volé) entre ses doigts, affichant fièrement son trophée de guerre (volé).

Mais… le vol d’un homme mort n’en est plus vraiment un, non ? Il suffit de dire qu’il l’a trouvé par terre… Quelle veine !

« Je pense que nous n’iront pas bien loin, à ce rythme, vous mourrez de déshydratation avant même d’avoir trouvé quoi que ce soit… N’oubliez pas que nous cherchons des poules mouillées. »

Il ajusta sa vue troublée par la lumière du soleil avec sa main pour voir au loin, et effectivement, il n’y avait rien.

« Sur ce, je vais me permettre de prendre un peu d’avance et de hauteur… »

Il n’avait pas à leur demander leur permission, après tout, il devait savoir mieux qu’eux ce qu’il faisait. Et puis, s’économiser n’était pas dans ses plans. Bien que, évidemment, il ne connaissait qu’une partie du vaste désert, mais restait encore à savoir où ils se trouvaient exactement. Pas facile de s’orienter ici…

Et donc, il s’exécuta : formant un nuage de sable sous ses pieds, celui-ci prit une forme solide afin d’en faire une plateforme flottante sur laquelle Shima s’éleva dans les airs. Ainsi, il était un peu plus rapide que ses camarades en plus d’avoir une vue plus dégagée au-dessus des dunes. Et non, Vénus prouvait une énième fois qu’il n’était pas fait pour le travail d’équipe. À vrai dire, il ne lui était même pas venu à l’idée de leur demander leur avis ou de récolter leurs idées. À quoi bon ça pourrait bien lui servir ?

« Hm, voyons voir si il y a une oasis dans les environs… »
Se demandait-il, bras croisés, en plissant les yeux pour porter son regard au loin.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Sam 14 Juil 2018 - 19:29
Sans avoir de réelle solution sensorielle pour faciliter la prise de décision, vous vous retrouvez rapidement dans une impasse stratégique. Comment retrouver dans pareil milieu, aussi vaste que caniculaire, des esclaves ou ceux qui tentent de fuir le pays avec ceux-ci ? Ce n’est que grâce aux talents de l’Asaara que vous adoptez un semblant de solution, en prenant de la hauteur.

L’idée n’est finalement pas si idiote que ça, puisque malgré la chaleur et la grandeur du Désert aride, très peu d’obstacles peuvent obstruer votre vue. Seules les dunes et quelques rochers vous empêchent de bien distinguer ce qui se trouve autour de vous. Mais votre hauteur vous permet de découvrir quelque-chose d’important…

Diverses personnes sont dans le désert. Certaines tentent de fuir, d’autres semblent se retourner ou être plus hésitantes. Et aussitôt, la réalité politique du pays vous rappelle à l’ordre : le Premier Cercle a été banni par le peuple : les esclavagistes ne sont pas les seuls qui souhaitent s’enfuir de Kaze no Kuni !

Ameko Shinoishi s’est élancé à la poursuite d’un des fuyards. Mais vous deux, vous vous séparez pour rattraper davantage de ces locaux et augmenter vos chances de retrouver la trace des esclavagistes. Au final, seul l’un d’entre vous y arrivera…

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 17 Juil 2018 - 1:43

Shima avait eut la bonne idée de prendre de la hauteur pour mieux examiner les alentours. À défaut d’être un bon compagnon de voyage, l’homme du désert était un coéquipier efficace. Du haut de son nuage, il avait repéré plusieurs groupes. Apparemment, trois d’entre eux étaient particulièrement proche. Quel heureux hasard.

Le trio prit rapidement la décision de se séparer pour maximiser leurs chances de trouver leur cible. Pour sa part, Yukio s’était dirigé vers l’ouest, à travers des vents brûlants et des tourbillons de sable. Il était en sueur lorsqu’il aperçut enfin sa cible à l’horizon, une simple silhouette distordu par la chaleur. Elle s’éloignait trop rapidement et Yukio pressa le pas -bien malgré lui- pour l’attraper.

Un bout de quelques minutes, il était tombé sur un vieil homme. Ce dernier se déplaçait dans le sable en titubant et en marmonnant dans sa barbe sel poivre.

“Dites, vous n’auriez pas vu un groupe d’esclaves récemment?”

Le vieillard n’avait même pas prit la peine de se retourner et poursuivit sa route comme si de rien n’était. Quel manque de savoir vivre! Mais après, que pouvait on espérer d’un vieux fou? Yukio ne savait même pas pourquoi il avait posé la question.

“Merci quand même…”

Espérons que Shima et Shinoishi avaient eut plus de chance.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

[B/Contrat] RETROUVEZ LES ESCLAVAGISTES [Seichi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: