Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La Bonne et la Brute ~~ ft. Watanabe Shiori


Lun 11 Juin 2018 - 17:11
Mizu no Kuni. Lieu où tu pris vie pour la première fois. Lieu où tu abandonnas ta vie pour la première fois et où naquit le nouveau Zen'ichiro... Tourmenté par ton passé, en proie à cette colère incontrôlable rongeant tes intestins... Tout était comme au premier jour. Une rage viscérale dévorant tes entrailles, un besoin irrépressible de déverser ta colère contre celui qui avait détruit ta vie. Ce sabreur qui t'avait fait "don" de cette malédiction. Un sabre amplifiant ta haine et ta colère pour la transformer en une puissance dévastatrice. Tu n'étais plus maître de tes émotions, comme un pantin articulé répondant à l'appel du sabre. Tu avais longtemps cherché à te ranger, à t'abandonner... Mais tu n'avais jamais pu t'y résoudre, hanté par ton propre passé, tu ne parvenais pas malgré tout ce temps à passer outre. Tu avais besoin de découper la nuque de cet homme et pour cela, tu ne voyais qu'une seule solution : le traquer.

C'est alors que tel un lion s'enfermant dans une cage, tu étais arrivé à Kiri. Le village de la brume, continuellement baigné dans la violence et le sang, entouré d'une épaisse brume camouflant les agissements criminels de l'archipel. Un colosse de plus de deux mètres entrant dans la ville, surplombé par cette arme d'acier mal taillé te dépassant de facilement un mètre. Une arme qui semblait impossible à manier et pourtant, tu semblais taillé pour la tenir entre tes mains. Tu étais un géant parmi les hommes.

Et tu avais fini par t'enrôler au sein de la faction shinobi. Un nouveau sabreur souhaitant retrouver les siens. Tu ne connaissais que peu de choses de ce monde et plus encore de ce clan. Tu ne savais pas si tu serais le bienvenu et en réalité, cela ne t'importait que peu... Tu n'étais que de passage, tu avais besoin d'informations et tu étais prêt à tout pour les obtenir même si cela signifiait de devenir un toutou ninja. Dès lors, ta route te mena vers celui qui se tenait à la plus haute position du clan : le chef des sabreurs. Watanabe Shiori. Une femme apparemment fortement respectée pour ses exploits et ses talents, qui était parvenue à se hisser au sommet du clan après avoir vu chacun de ses compagnons d'armes s'effondrer sur le champ de bataille. Elle était sans aucun doute la personne la mieux placé pour te répondre.

Tu arrivas alors face à cet immense dojo. Le bruit des sabres s'entrechoquant, des armes de bois et d'acier fusant à vive allure. Les esprits les plus combattifs du village s'échauffant au cœur de cette bâtisse. Tu observais attentivement de ton seul œil le lieu qui s'offrait à toi... Tu te sentais presque à ta place... Tu commençais presque à trouver ta cage agréable. Tu avais hâte de voir l'étendue de la force des sabreurs et de pouvoir te confronter à eux. Cependant, le sourire qui s'étira sur ton visage reprit finalement sa place originelle. Le visage fermé, tu t'avanças à l'intérieur du bâtiment de bois, traversant les immenses couloirs qui se dessinaient face à toi. Passant avec difficultés à travers les différentes portes, tu commenças presque à t'agacer de la trop grande taille de ton arme avant de finalement tomber sur ce qui semblait être un jeune shinobi.

"Hey l'affreux ! Tu ne vois pas que t'es au milieu de notre entraînement ?"

Un silence. Ton sang se mit à chauffer doucement, mais tu préféras continuer ton chemin sans prêter attention à ce dernier. Saisissant au passage son arme de bois, tu la brisas d'une poigne puissante et sauvage. Le bruit d'éclat provoqua un lourd silence à travers la salle, le jeune homme ne semblant plus aussi sûr de lui désormais.

"Plutôt que de provoquer les mauvaises personnes, rends toi utile et dis-moi où se trouve Watanabe Shiori. Tu ferais mieux de répondre vite, je commence à m'agacer de tourner en rond dans ce putain de dojo et je sens que mes nerfs vont bientôt exploser..."

Ta voix était posée, bien que ta mâchoire se crispa lors de tes derniers mots. Il était vrai que tu commençais à perdre patience... Ton mauvais sens de l'orientation te faisait défaut et la provocation du gamin te poussa à devenir agressif. Les poings serraient, ton œil s'était désormais focalisé sur le gringalet en sueur. Ses yeux grands ouverts, il fixa le reste de son sabre en bois avant de jeter un œil aux alentours, comme pris de panique.

"Elle... Elle... N'est sûrement pas loin... Écoutez, je ne sais pas... Vraiment hein..."

Une veine se mit alors à gonfler sur ton front, tandis que ta mâchoire se contracta. Tu avais désormais atteint ta faible limite et la pression allait bientôt te faire exploser de l'intérieur...

_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Mar 19 Juin 2018 - 21:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Dim 17 Juin 2018 - 0:59
La bonne et la brute
Un soupire franchit mes lèvres alors que le livre que je lisais vient de se refermer non pas sans violence. Agacée ? Oui, je le suis par ses éclats de voix qui m'empêcher de me concentrer sur ma recherche. Depuis mon retour du pays de la pluie, j'essaie de comprendre ce que j'ai vu là-bas entre Kosuke et Goto. L'art de combattre du véritable homme au chapeau. Une sorte de téléportation ou de technique allant tout aussi rapidement que ma meilleure charge ou esquive. Face à cet homme, est-ce que je saurais faire quelque chose ? J'en doute fortement alors que le simple souvenir de sa pression chakratique met fait avoir une boule au ventre. Est-ce que Yoshitsune et Noah avait ont également été figé sur place à cause de son aura ? Déjà que celle de Kôsuke ne nous avait pas laisser indifférent. Tout trois on s'était retrouvé con et là, face à Goto, j'avais été comme tétanisée, incapable de réagir à cause de cette puissance émanant de lui. Et dire que jusque là, je l'avais prit pour un vieil homme sans défense... A côté de lui, en réalité, c'est moi qui le suit.

Dans tout les cas, le livre en main, je me lève et quitte la pièce que j'occupais jusque là pour m'avancer dans le couloir et le traverser pour arriver dans la salle d'entraînement opposée. En silence j'observe la scène qui se déroule devant mes yeux. Blasée. Agacée d'être interrompue dans mes recherches par une brute sans cervelle qui vient semer la zizanie. Pourquoi Hanzo n'est plus là ? Je suis sûr qu'il se serait fait une joie de remettre ce grand gaillard à ça place. Mais non, le bleu à prit sa retraite et dés lors, je me retrouve à devoir faire face à des montagnes de muscles du haut de mon mètre soixante-sept. M'enfin, comme on dit, ce n'est pas la taille qui compte et beaucoup ici, savent qu'il ne faut pas se fier à ma taille pour savoir que je suis une véritable menace pour plus d'un bretteur et même plus encore.

Toussotant alors un peu pour signaler ma présence. "Et si vous vous en preniez plutôt à quelqu'un de votre niveau et non pas à des genin ?" Lançais-je doucement, mon regard posé sur lui, prenant ainsi la défense des plus jeunes. Après tout, je serais réellement ennuyée si on venait à se plaindre de ce qu'il se passe au Dojo. Nous sabreurs sommes sensé y faire respecter l'ordre et le respect alors il est normal d'intervenir dans pareil cas. et ce même si le malappris fait possiblement deux fois ma taille.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 19 Juin 2018 - 22:30
Alors que ta vision se baignait du rouge significatif de la colère parcourant tes veines, tu entendis une voix venir perturber ton échange à sens unique avec le shinobi que tu avais légèrement agressé. Détournant alors le regard en direction de cette personne... Particulièrement petite à côté de toi, tu sentis une pointe de provocation au travers de ses mots. Une femme pouvant facilement concurrencer avec les plus belles du village venait de se pointer face à toi. Sans aucune crainte ou peur, elle dégageait une prestance plus proche du guerrier que de la bonne faisant usuellement le ménage. Une attitude combative et un regard sûr, tu fus étonné de croiser une personne de sexe féminin dans un dojo transpirant la testostérone.

"Que fait une femme ici ? Tu es venu chercher ton petit frère et tu espères chasser la vilaine brute qui s'en prends à lui ? Ne me fais pas rire."

Tu étais énervé. Mais tu gardais en toi ta rage pour la transformer en joute verbale faible. Elle venait de sortir de nul part et voulais jouer les héroïnes. Tu ne parvenais pas à concevoir que les femmes puissent être elles aussi de grandes guerrières, conservant tes pensées misogynes comme une réalité, tu n'avais d'ailleurs pas cru une seule seconde les rumeurs affirmant qu'une femme puisse manier un sabre. Pourtant, tu avais en face de toi une personne qui malgré tout t'inspirait une aura de puissance. Préférant croire à une simple illusion, tu continuas de mépriser cette dernière avant d'afficher sur ton visage un air surpris suivis d'un léger silence.

"Dame Watanabe !"

Le visage heureux du jeune homme interpellant son sauveur te fila un râle avant que ton cerveau ne traite l'information qui venait d'être délivrée... Watanabe ? La chef du clan des sabreurs ? L'un de tes sourcils s'arqua. Il y avait finalement explication derrière son attitude et cela se manifestait par son titre... La rumeur était donc réelle, et même en face d'elle, tu ne parvenais pas à la croire.

"La grande Watanabe Shiori, meneuse des sabreurs... J'avoue ne pas avoir cru qu'une femme puisse atteindre un tel titre, mais après tout, le monde regorge d'originalité."

Glissant ta main dans ton dos, tu décrochas ton sabre pour venir plaquer ton arme contre le sol, tenant alors l'arme à l'envers tandis que la pointe venait embrasser le sol. Une immense plaque d'acier renfermant le pouvoir de manipuler la chaleur... L'un des sabres appartenant autrefois aux sabreurs dont tu ne connaissais que peu de choses.

"Puisque que tu es la plus ancienne et la mieux informé, j'imagine que tu dois connaître ce sabre maudit. Une lame forgée à partir du cœur d'un démon qui absorbe les sentiments les plus forts de son porteur pour les convertir en une chaleur infernal..."

Tu n'étais pas ici pour impressionner les foules. Tu avais des objectifs bien définis et cette rencontre allait peut-être marquer un tournant dans la suite des évènements. La plus précieuse source d'informations concernant ton sabre et potentiellement son ancien porteur se tenait face à toi, tu avais attendu trop longtemps pour perdre ton temps... Tu avais besoin de réponse, dès maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mer 20 Juin 2018 - 16:58
La bonne et la brute
Quel toupet. Je dévisage l'homme alors qu'il semble réellement ignorer qui je suis et me prendre pour une simple civile venue chercher son petit frère à son entrainement. Khan n'est plus un ninja, ou plutôt il ne s'en souvient pas... Alors mon frère ne risque pas d'être présent dans l'enceinte du dojo à mon plus grand malheur, car en réalité, son état me préoccupe quand même un peu. Certes pas autant que toutes la misère dans laquelle risque d'être Mizu et Kiri prochainement à cause de mes doutes sur notre Kage. Il se porte bien, d'une certaine façon et c'est cela le plus important. Il a juste oublié tout ce qui concernait le village de la brume. Aussi étrange que cela puisse être. Peut-être que je devrais lui laisser regagner son île, mais personne ne l'y attend et j'avoue ne pas avoir envie de le voir retourner combattre dans l'arène sans honneur.

Je soupire alors, quand il réalise qui je suis et me fait par des doutes me concernant. Et bien dis donc, il ne mâche pas ses mots. Devrais-je le remettre à sa place maintenant ou bien attendre un peu ? C'est la question que je me pose là, car si j'attends de trop, il risque de prendre ses aises et lui faire comprendre ensuite que je ne suis pas qu'une petite femme ayant eu de la chance et que mon titre n'est pas dû uniquement au fait que je sois la plus ancienne des sabreuses... Car au final, quand j'ai commencé à arboré ce titre, il y avait encore Yasuhito par exemple qui était plus ancien que moi dans la confrérie.

"En effet, je sais qui il est." Répondis-je simplement en entrant dans la salle d'entraînement, tendant mon livre à l'un des genin pour qu'il le tienne alors que je me mets en position de combat. "Je vais d'abord commencer par t'inculquer le respect. Car à t'entendre, une femme n'a pas sa place dans la vie militaire d'un village. Je vais donc te montrer ce dont une des femmes de ce village sait faire." Une invitation à ce qu'il prenne place en face de moi alors que je sors Dokuyaku de son fourreau, lui faisant ainsi voir mon sabre légendaire sans pour autant qu'il ne puisse en voir la lame, celle-ci n'étant toujours pas composé de mon chakra. Ayant pour l'instant user de me chakra pour une tout autre technique, plus basée sur la démonstration de puissance brute que sur la finesse de la lame.

Puis en même temps, cela servirait de test à savoir si l'épée en elle-même le reconnaissait comme son nouveau propriétaire, après tout, je ne peux pas laisser un sabre légendaire entre les mains du prévenu s'il n'a pas certaines aptitudes... Mais je ne vais aucunement le prévenir qu'il s'agit là d'un test pour ne pas fausser le tout. Je veux voir comment il réagit quand on le provoque, tout simplement.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 24 Juin 2018 - 9:44
Ce moment, tu l'avais espéré depuis quelque temps. Une réponse à ta quête et un éclaircissement de tout ça. Pourquoi t'avait-il choisi toi pour porter son fardeau ? Une épée qui n'apporte que malédiction à son utilisateur... Une épée qui transformait le plus paisible des hommes en un esprit continuellement tourmenté par ses sentiments néfastes et amplifiés par la volonté du sabre. Tu haïssais cette arme et tu espérais parvenir à t'en débarrasser. Mais ceux qui l'avait touché dans le but de te la voler avait subis d'importantes brûlures aux mains... Une arme qui ne se laisse pas prendre aussi facilement.

C'est pourquoi lorsque sa réponse fut donnée, tu ne pus t'empêcher de sourire. Tu avais enfin en face de toi quelqu'un ayant connaissance de cette lame et qui peut-être allait te donner la clef qui mettrait fin à cette malédiction. Mais il semblerait que ton comportement n'est pas enchanté la meneuse de clan. Il faut dire que tu ne t'attendais pas réellement a trouver une femme ici... Mais il était trop tard pour se faire pardonner et tu n'étais de toute façon pas le genre d'homme à demander pardon, tant ta fierté immense te l'interdisait. Si tu devais plier le genou devant quelqu'un, il n'y avait qu'une seule façon d'y arriver... Te briser les rotules.

C'est ainsi qu'elle dégaina son arme... Pour le moins original. Un manche sans lame. Te prenait-elle au sérieux au moins ? Ou était-ce sa façon de te rabaisser ? Quelque chose n'allait pas avec ce morceau de sabre... Et tu n'imaginais pas la jeune femme parvenir à se hisser au sommet des sabreurs par la force d'un pommeau. Cependant, durant tes quelques secondes d'analyse, tu ressentis une vive chaleur parcourir ton corps... Une chaleur qui n'était pas originaire de ton arme. Ton âme s'embrassa, comme plongée à travers le Styx laissant propager une sensation étrange de brûlures à tes veines. Étais-ce lié à la prestance de l'épéiste face à toi ? Tu émis alors un sourire presque carnassier... Cette sensation avait presque de quoi te faire comprendre la dangerosité de cette femme et pourtant, elle te poussa à entrer en conflit avec cette dernière. Le frisson du combat, voilà ce qui t'anime.

"Malheureusement pour toi, Watanabe-sama, la chaleur est un domaine que je maîtrise mieux que quiconque... Tu devrais être au courant pourtant de la réputation qui précède celle que l'on surnomme l'Epée-Fournaise."

Au moment où tu conclus ta phrase, une vague de chaleur émise par ton sabre toujours maintenu dans sa position verticale s'échappe et envahit la pièce. La température commença alors à s'élever et transforma la salle fermée en un puissant four. Tu n'aimais peut-être pas ton sabre, mais tu avais appris à l'utiliser et il était aujourd'hui ton principal atout. Soulevant alors l'immense hachoir faisant office de sabre légendaire, tu fus déterminé à comprendre la façon de combattre de celle qui s'avérait être ta nouvelle "Chef".

"Il n'y a qu'une seule chose que je respecte dans ce monde : la force. Si tu veux me faire plier un genou face à toi et m'inculquer le respect... Il te faudra plus qu'un sabre dépourvu d'une lame pour me briser les jambes."

Dès lors, tu fis s'abattre ton sabre sur la jeune Watanabe. Une attaque basique, que tu pensais bien n'avoir que peu d'effet sur cette dernière, mais qui permettait de lancer les hostilités. Une entrée en matière n'en dévoilant que peu sur tes capacités.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Lun 25 Juin 2018 - 15:39
La bonne et la brute
Un petit sourire franchit mes lèvres en entendant les propos de l'homme. "Je voulais juste vérifier quelque chose, c'est tout. Ravis de voir que tu ne courbes pas l'échines si facilement. Cela aurait été fort ennuyeux." Laissais-je alors entendre dans une demi-voix marquant un certain enthousiasme. Allait-il tenir la cadence ou bien est-ce qu'encore une fois, je devrais me retenir pour ne pas expédier trop rapidement ce combat ?

Non, aucune envie de retenir mes coups après de tel propos. Ne pas sous-estimer son adversaire est un principe de base, un bon moyen de rester en vie et là, déjà parce que je suis une femme il me considère comme faible, mais en plus, il juge sans se méfier mon arme légendaire.

Néanmoins, n'étant pas habitué à la chaleur comme lui, je ne peux m’empêcher de commencer à suer à cause de sa première technique. L'observant tout de même sans perdre ma concentration, je le laisse venir à moi pour parer à la dernière minute son attaque plus que basique avec le fourreau de mon sabre.

Reculant alors d'un pas pour attaquer rapidement, je lâche mon fourreau qui vient rependre sa place à ma taille et saisi la garde de Dokuyaku de ma seconde main, attaquant alors avec huit mouvement de tranche l'homme qui me fait face en ayant formé la lame tranchante de mon arme à la dernière seconde pour le surprendre davantage, lui qui estime qu'il s'agissait là d'une simple garde sans aucunes utilités. Allait-il comprendre que ce n'était pas le cas ? S'il ne parvenait pas à esquiver ou que sais-je, je me stopperais pour ne pas trop l'amocher, mais j'escompte quand bien même qu'il me donne un peu plus de résistance. Mais la rapidité de mes mouvements et la possibilité surprise de la formation de cette lame qu'il n'imaginait probablement pas à cause de son ignorance de mon style joue grandement en sa défaveur.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 30 Juin 2018 - 8:51
Un combat s'était engagé entre le meneur du clan et le dernier arrivant. Tu avais peut-être l'expérience de nombreux combats passés qui t'avais offert une vision approfondie de l'affrontement et de la guerre, mais tu n'étais encore qu'un novice dans l'utilisation de ton sabre. Le chakra était presque encore une étrange sensation qui parcourait ton corps et ta haine de ton sabre te faisait parfois réagir plus à l'instinct qu'à l'intelligence.

Ton sabre se rapprocha alors seconde après seconde de la jeune femme. L'espace d'un instant, tu pensas même que cette dernière allait encaisser l'attaque, te sous-estimant alors fatalement. Mais contre toute attente, d'une fluidité et d'une grande assurance, elle dévia ton immense lame à l'aide son fourreau. Simple et basique, et pourtant tout autant impressionnant. Personne ne pouvait réellement se vanter de te contrer à l'aide d'un vulgaire fourreau... Hormis peut-être un maître en la matière. C'est à ce moment que tes doutes commencèrent à se dissiper.

Reprenant instinctivement ta garde, ce fut un tout autre spectacle qui se déroula sous tes yeux. Un pas vif en ta direction tandis que sa garde jusque-là inanimée fut comme par magie dotée d'une lame. Une lame bien étrange formée à partir du chakra de la sabreuse... Voici donc la particularité de l'arme légendaire du chef des sabreurs. Ton visage s'anima d'excitation, comme un enfant découvrant un nouveau jouet. Peut-être allait-elle t'imposer le respect que tu méritais. Peut-être te donnerait-elle le goût de combattre à ses côtés. Tu ne relâchas cependant pas ton attention, absorbant rapidement la chaleur émise par ton sabre pour augmenter tes propres capacités physiques et énergiques, tu positionnas ton arme face à elle, usant de sa surface importante et de ta force grandissante pour bloquer une partie de ses attaques. Un seul coup de lame parvint à traverser ta garde, dû à la surprise de la formation du sabre, chose que tu n'avais pas calculée à l'avance. Une erreur de jugement, qui peut-être te coûterait cher.

"Je t'ai sous-estimé, je l'admets... Mais ne crois pas que ce soit suffisant pour me prouver ta valeur."

Tu étais sans aucun doute celui qui avait tout à prouver aujourd'hui. Mais ton orgueil et ton arrogance continuaient de laisser entendre qu'elle était celle en phase de test pour toi... Bien que cela soit également la vérité. Tu avais besoin d'une raison pour te battre et rejoindre un clan signifiait te plier au chef... Et que serait un chef incapable de vaincre ses subordonnés ? C'est là ce que tu attendais, une preuve de sa force et de sa détermination.

Mais alors que son assaut se termina, tu en profitas pour effectuer un balancement avec ton arme, repositionnant cette dernière légèrement dans ton dos, à l'horizontale comme si tu t'apprêtais à porter un coup. Dès lors, tu concentras le chakra au cœur de la lame d'un mouvement rapide, tu projetas une vague de chaleur en direction de Shiori. Une vague presque imperceptible, car essentiellement lié à une forte fluctuation de température qui provoquait asséchement et brûlure avec tout ce qu'elle rencontra. Une technique difficile à parer au vu de sa nature intangible, qui sait comment la sabreuse allait réagir. D'autant que la chaleur de la pièce continuait de s'accentuer, la fournaise ne cessant son effet et transformant la bâtisse de bois en un four de plus en plus chaud.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Dim 15 Juil 2018 - 16:02
La bonne et la brute
Il ne manque réellement pas de toupet. Une nouvelle salve de parole pour tenter peut-être de me mettre hors de moi en me provoquant d'une façon plus que stupide à mon sens. "Ma réputation parle d'elle-même, contrairement à la tienne. C'est toi qui n'est rien à l'heure actuelle." Souflais-je en guise de réponse pour lui faire comprendre autrement que part un simple miroir, comme ferait les enfants, que c'est à lui de faire ses preuves.

Et pourtant, je me doute bien qu'il est coriace. Il maîtrise déjà bien sa lame et risque réellement de me faire peiner si je laisse ce petit combat se poursuivre. La chaleur devenant intenable, cela étant en plus accentuer par ma mouvance. La fourberie de l'homme n'a d'égale que sa verve déplaisante. Ne maîtrisant point le suiton, je ne peux aucunement réussir à rafraîchir un peu les lieux. C'est un regret à cet instant, mais je suis bien contente de mes affinités et ne les changerait pour rien.

Voyant venir ta nouvelle attaque, j'en comprends la nature plus que rapidement ayant le même style de technique, néanmoins, je compte t'en montrer le véritable usage. Ne l'esquivant que sommairement, ne voulant pas prendre la fuite et comptant sur ma résistance ayant déjà été blessée plus d'une fois, j'escompte bien ne pas tomber pour si peu. Me protégeant alors de mon bras gauche, pour qu'il soit le seul à subir les blessures de son attaque, je le laisse probablement sous la surprise de cet acte qui peut paraître suicidaire. Mais en combat, il faut savoir prendre des risques parfois.

Ainsi, toujours proche de lui, je m'avance encore rapidement et dans mon élan, je m'accroupi à la dernière minute pour tenter de l'attaquer au flan dans un attaque à bout portant où je projette ma lame en même temps. Profitant de ma rotation pour faire le mouvement de bras impliquant la projection de ma lame. S'il n'est pas assez vif, il risque d'être plus que grièvement blessée par cette attaque, ma lame étant toujours la même, et visant un endroit sans os, elle peut pénétré bien plus profondément dans la chair et les tissus musculaires.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

La Bonne et la Brute ~~ ft. Watanabe Shiori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: