Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Encore une fois ! [ Pv M. Reiko ]


Lun 11 Juin 2018 - 19:19

Étonnant ? Honnêtement non, à dire vrai, c’est plutôt le contraire qui m’aurait surprise, assise dans le même arbre que j’occupais il y avait de cela quelque mois, j’écoutais et ressentais avec une certaine nostalgie les différentes secousses secouant ledit secteur. Violentes et continues, je pouvais aisément affirme que vis-à-vis de l’époque le rythme avait clairement accéléré.

* Même sur ce plan tu n’es plus la même… * Pensai-je en observant ma cousine continuer de se démener sur cette pauvre montagne. Oui, la montagne était la victime dans cette histoire ; parce que cette brave Raikage n’avait depuis lors cessé de la marteler de coups, évoluant au fur et à mesure que s’égrainais les sables du temps, finissant par créé ce qu’à l’époque j’imaginais déjà que trop bien : un renflement au pied de celle-ci, mieux, un début de tunnel commençant à clairement se faire sentir.
C’était la troisième fois que je revenais, et la troisième fois consécutive qu’elle ne manquait point son rendez-vous avec cet entraînement draconien. Comment faisait-elle pour gérer à la fois le village, le clan et sa passion ? Je n’avais véritablement pas de réponse et probablement elle non plus ; elle répondrait certainement « C’est nécessaire, donc je le fais… » bref, c’était Reiko… cette réponse devrait à elle seule justifier le fait de surpasser les limites humaines… quoique, au vu de son évolution ces derniers temps, il était possible que celle-ci soit légèrement différente.

Contrairement aux jours précédents, aujourd’hui je lui avais préparé quelque chose, mais j’hésitais encore. Elle avait changé, je le savais ; après ce déjeuner où certes j’avais en partie senti son malaise en présence de Kuu, j’étais l’une des mieux placées pour savoir à quel point elle s’était améliorée, aussi bien en tant que Shinobi qu’entend qu’humaine ; tout du moins concernant ce qui pouvait toucher aux relations sociales.
Ceci dit, je ne pouvais qu’appréhender une nouvelle rencontre entre nous deux sur un point de vue entrainement ; certes je ne me défilerais plus pour poursuivre d’autres enseignements, certes je pourrais ainsi continuer plusieurs jours, semaines ou mois durant, lui procurant… tout en me procurant un adversaire intéressant pour du Shadow ou même des entraînements plus « rigoureux »… mais… notre dernière séance m’avait clairement refroidie quant au fait de l’approcher.

Bras croisés, je fronçai le regard que j’avais orienté vers le reste de la végétation, m’égarant dans mes pensées. Je pouvais la laisser, je n’en apprendrais certainement pas plus sur elle et Hisao resterait mon unique partenaire d’entrainement ; même si derrière ces justifications résidait la peur d’être blessé, j’étais sure d’éprouver certains remords avec cette fuite en avant. Soit… je l’approchais, tentais ma chance voyais de quoi il en retournait et dans le meilleur des cas, gagnais l’une des meilleures partenaires qui soit pour affiner ce nouveau style. L’observant un instant continuer son pari contre la montagne, je finis par retourner la tête vers la civilisation.

--------------------------------------------------------

- Tu sais qu’elle ne pourra jamais te dire qu’elle abandonne n’est-ce pas ? Retentie ma voix au sein de la cavité ou se trouvait la Sandaime. Hum… j’avais finis par tourner le dos à mes doutes, me fiant à cette petite voix quelque part qui disais. * Fais-lui un peu confiance Itagami…*

- Généralement c’est l’homme qui doit se plier à la nature, pas vraiment l’inverse… Continuai-je tandis que j’avais finalement son attention. Réagissant à son regard par un petit signe de main, je croisai les bras sous mon buste en attendant qu’elle se manifeste d’une manière ou d’une autre :

- Une petite faim ? Finis-je en agitant légèrement le panier-repas. Kuu chan y a glissé une surprise pour sa tata


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Mar 3 Juil 2018 - 14:01
Exténuée...

Cela faisait des heures que tu martelais la pierre, encore et encore, laissant l'espace d'un instant ta vie de Kage de coté. Il était facile pour toi de t'extraire de cette réalité, de laisser tes phalanges se fracasser contre la roche et provoquer alors une sorte de mélodie reposante. Façonner un tunnel dans une montagne à main nue était bien plus agréable que de devoir gérer l'immense montagne de paperasse qui traînait sur ton bureau. Et pourtant, tu étais loin d'être inexpérimentée à la tâche. Mais le contexte actuel était en pleine agitation et tu devais donc avoir la tête partout à la fois...

Enfin...

Tu fus interrompue dans ton exercice par une présence que tu commençais à bien connaitre désormais. Si la première qu'elle t'avait interrompu, tu l'avais accueillit avec une tête d'enragée, cela n'était pas forcément différent en cet instant. A l'exception que ta rage semblait être davantage canalisée et que tu ne la répandais par sur elle de manière incompréhensible.

- Bonjour Itagami. Je pense pas que tu m'ai déjà vu faire un jour dans la généralité.


Une pointe d'humour ? Un très léger air amusé en coin ? Oui, tu n'étais plus vraiment la Reiko d'auparavant. Tu avais depuis déjà un an vécu tellement de guerre en tout genre que tu ne pouvais plus être la même qu'auparavant. Certains diront que tu t'étais adoucie, d'autre diront que désormais, tu étais plus dangereuse que jamais. Mais en réalité, tu te foutais bien de ce qui se disait, tu ne t'étais jamais vraiment conformée aux attentes des autres.

- Comment tu vas ?


Disais-tu pendant que tu t'essuyais le visage suant à grosse goutte. T'approchant alors d'elle, tu venais piocher dans le panier repas qu'elle te tendait comme pour t’appâter avant de te demander un gros service. Dans tout les cas, tu n'allais pas te priver de sa proposition. S'il y avait bien un domaine où elle pouvait te surclasser à chaque fois, c'était dans l'art de faire la cuisine.

- Tu remercieras ta fille de ma part...


Perplexe, tu plissais les yeux pendant quelques instants avant d'aller chercher ta gourde au sol et d'en vider son contenu directement dans ton gosier. Si elle était là, prête à te déranger en plein exercice, c'était qu'elle avait forcément quelque chose à te demander ou à te soumettre. La dernière fois, cela c'était très mal fini, notamment à cause d'un manque de motivation extrême de sa part. Toi qui avait toujours tenu tes engagements et qui t'étais brisée des milliers de fois face à l'adversité, sa réaction t'avais été totalement incompréhensible si bien qu'elle t'avait au final enragé plus qu’autre chose.

- Tu es là pour ... ?


Ta voix était neutre, pas d'agression rien. Tu attendais simplement qu'elle crache sa demande.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Sam 14 Juil 2018 - 13:57

- Effectivement, le commun des mortels et toi… ça a toujours fais deux. Fis-je d’un sourire amusé.

Était-ce un semblant de sourire que je voyais se dessiner sur ses lèvres ? J’étais certaine qu’elle devait avoir un magnifique sourire, un qui l’embellirait davantage ; c’était généralement le cas de toutes ces personnes qui gardaient en permanence un air renfrogné.
Mais il n’y avait pas à dire, de jounin à chef de clan, de chef de clan à Kage, peut être toutes ces expériences en étaient la cause, mais aussi bien au déjeuner à la maison, qu’ici et maintenant je pouvais le certifier sans craindre de me tromper, Reiko avait changé, beaucoup changé. Un sourie aux lèvres, je baissai les éventuelles gardes que j’avais encore à ses égards avant de reprendre tandis qu’elle piochait un des sandwiches du panier :

- Quant à ma santé je vais bien, fin… je vais mieux. Répondis-je le regard bas.

J’avais eu le temps de me calmer dernièrement, d’autant que j’avais appris de Shenzy que mon détracteur et celui de ma petite se trouvait présentement assez loin de Kumo ; peut-être qu’à force d’attendre Kuu n’avait plus la valeur marchande qu’il espérait, ou que les défenses et différentes réformes de kumo, non, de kaminari no kuni vis-à-vis d’éventuels envahisseurs avaient rendu ce projet trop peu rentable pour les risques encourus.
La menace n’était pas complètement passée, mais depuis l’époque où cette brave hyène avait rejoint mes rangs et l’instant présent, j’avais pu évacuer beaucoup, beaucoup de stress. J’avais abandonné cet apprentissage frénétique du Fuuin, avait arrêté de me priver de sommeil pendant des jours et des jours à tenter de défaire les scellés de Shirotsume etc… etc… ma vie était redevenue globalement plus saine, globalement plus calme ; c’était pour toute ces raisons que j’étais là présentement. J’avais, beaucoup plus de temps à accorder à mon apprentissage, ou plutôt mon perfectionnement en tant que Kunoichi.

- Kuu était vraiment heureuse de t’avoir à table d’ailleurs, c’est pour ça qu’elle a insisté pour que je te fasse du râble de ce fumet dont tu t’étais resservi nombre de fois… il faudrait que tu repasse à l’occasion. posant le panier non loin alors qu’elle était partie chercher de quoi se désaltérer, je finis par changer ma proposition vis-à-vis de son état de fatigue.

- … Je suis venue m’excuser d’être partie ainsi la dernière fois que je suis venue ici. Fis-je en prenant place sur une pierre qui avait survécu à la jeune furie. Mon existence était bien plus compliquée et j’avais nombre de soucis qui faute de temps ne pouvaient être tous résolu si je maintenais le rythme de vie que j’avais commencé à développer avec toi… M’enfin, je préférais surtout jouer la figure mature ici, car s’était bien moi qui avait été insultée ce jour-là et non l’inverse.

Finalement j’hésitais, mon message pourrait bien s’arrêter là, des excuses présentées convenablement sur le lieu où s’était déroulé les faits après tout c’était une dernière tache de notre parcourt que je désirais supprimer et s’était maintenant fait.
Assise, les bras croisés, j’avais le regard levé vers le sommet de la montagne avant de lentement le redescendre vers ce début de tunnel qu’elle semblait bien décider à achever à coup de poing. N’eût été ses fines formes et Coubes, n’importe qui devant pareil spectacle se demanderait à quel genre de créature il avait affaire ; merci aux affres du ninjutsu : elle ne s’était pas transformée en une montagne de muscles.

- Initialement j’étais venue pour te demander si tu voulais bien que l’on remette ça. fis-je après un soupir, faisant fi de toute la frustration que j’avais ressentie il y avait quelque temps de cela. Mais je suppose que ce tunnel que tu entreprends est une nouvelle voie d’évacuation en cas d’assaut sur Kumo... Fis-je en le désignant d’un signe de tête. Il est bien plus important que moi donc… Fis-je avec une pensée pour l’éventualité où Kuu devrait elle aussi s’y réfugier.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Encore une fois ! [ Pv M. Reiko ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: