Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Choc d'acier à l'aube ~~ ft. Kuronushi Arima [Entraînement]


Lun 11 Juin 2018 - 21:15
Ta récente arrivée au village t'avait contre toute attente amené au grade de chuunin. Un titre décerné au noyau dur du village, décerné aux shinobis expérimentés et formant le "bétail" du champ de bataille. Tu n'avais jamais vraiment suivi d'enseignements, apprenant de toi-même et usant plus de ta force brute que de ta cervelle... Peut-être que ce grade t'avait été attribué dû à ton nouveau statut de sabreur ou simplement qu'à la vue de ta carrure, il était difficile d'imaginer que tu ne saches pas te battre. Peu importe, l'essentiel était que désormais, tu appartenais à l'élite du village et que tu avais un honneur à défendre. Ce mizukage t'inspirait la force et la crainte que tu respectais tant... Peut-être était-ce celui qui t'avait amené à te lever aussi tôt pour rejoindre le terrain d'entrainement. Ton sabre attaché dans le dos, tu arrivas avant même les premières lueurs du soleil, lorsque le ciel adopte une couleur pâle signe de l'approche de l'astre de feu dans le ciel.

Vêtu d'un banal kimono noir et d'un haori blanc, tu n'étais pas amateur des tenues fantaisistes et encore moins des vêtements étriqués à la mode chez les shinobi... Tu préférais l'ampleur des kimonos laissant libre la totalité de tes mouvements. Un cache-oeil cachant à la vue de tous cette terrible cicatrice te rappelant l'un de tes plus savoureux affrontement... Ta main effleurant ce dernier, tu ne peux t'empêcher de ressentir la nostalgie de ces frissons. Cependant, ta cible était aujourd'hui faite de bois et bien moins virulente que tout tes adversaires passés.

Détachant le couperet géant de son lien tu frappas avec force la lame contre le sol, fissurant la terre et laissant l'arme en équilibre, enfoncé sur quelques centimètres. Tu étiras alors doucement chacun de tes muscles, prenant le temps de préparer ton corps... Manipuler une telle arme n'était pas donné à tout le monde et tu n'étais pas à l'abri d'une déchirure musculaire lors de ton entraînement, malgré les apparences. Le corps est l'arme principal d'un guerrier et tu ne l'avais jamais négligé, repoussant continuellement, jour après jour tes propres limites. Enchaînant alors les pompes et divers autres exercices, tu terminas finalement ton échauffement.

Le corps chaud et l'esprit déchaîné, tu agrippas le manche ton sabre de tes deux mains. Tranchant avec force le mannequin de bois, tu ne laissas aucune chance à ce dernier, fracturant et découpant le bois avec facilité, le poids facilitant bien évidemment cet échange. C'est alors avec déception que tu observas le reste du mannequin...

"Tss... À ce rythme je vais enchaîner les mannequins aussi vite que le village enchaîne les mizukage..."

Tu étais finalement presque déçu. Ton engouement matinal pour l'entraînement s'était presque envolé, tant le terrain n'était pas propice à tes assauts. Tu étais trop brutale, tu avais besoin de quelque chose t'apportant d'avantage d'excitation et d'intérêt, plutôt qu'une simple cible statique ne t'apportant rien de plus qu'un vulgaire entraînement de force. Cependant, ton regard fut happé par autre chose... Un jeune homme, sans doute plus jeune que toi et bien plus frêle. Un corps chétif à côté de toi et un katana dans son fourreau accroché à la ceinture. Son regard était différent des autres... Aucune peur à travers ses prunelles, il ne semblait pas être comme tout ces autres abrutis qui te prenait pour un animal sauvage n'ayant pas sa place ici.

"Un gamin bien matinal... Tu souhaites remplacer ces pathétiques mannequins ?" Disais-tu le sourire aux lèvres, d'un ton provocateur.

_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Mar 19 Juin 2018 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mar 12 Juin 2018 - 11:33




Choc d'acier à l'aube




Arima venait d’arrivé au dojo à cette heure matinale, d’habitude il y était seul, ce qu’il préférait en un sens, aimant la tranquillité, mais il était vrai qu’un partenaire d’activité ferait parfois du bien. Quelle fût sa surprise quand il constata la présence d’un homme habillé de façon aussi traditionnelle que lui, équipé d’un véritable hachoir à viande géant. Il décida de l’ignorer dans un premier temps, le laissant découper ses mannequins, avant de simplement posé sa main droit sur le manche de son arme, qu’il dégainant rapidement en découpant aussi un mannequin en diagonale, de bas en haut. Le coup était vif, pas autant que le Iai d’un samurai, mais il y avait quelques similarités tout de même. Il se fit ensuite interpellé par l’armoire à glace, qui lui demandait s’il voulait s’entraîner. Enfin, du moins c’est ce qu’il avait cru comprendre. Le jeune homme se positionna alors devant lui, calmement, se contentant simplement d’hausser les épaules en guise de réponse. Il était certes un Genin, mais l’homme devrait se méfier, il pourrait être surpris s’il venait à le sous-estimé.

- Avec nos armes, ou un sabre en bois ?


La question était simple, et faisait bien comprendre à l’ours face à lui qu’il n’avait pas vraiment d’objection quand à lui servir de partenaire d’entraînement, d’autant plus pour un combat au sabre. Il était un utilisateur de sabre, un combattant au kenjutsu, depuis quelques temps maintenant. Pas un expert non plus, mais il se débrouillait pas trop mal dans le domaine. Le choix était vite fait s’il répondait qu’il voulait utiliser son arme, le Kuronushi se contenterait simplement de frapper avec le côté non tranchant de la lame. Si non, et bien, un sabre en bois, il ne devrait pas avoir besoin de se retenir, il hésitait néanmoins sur une chose… Devrait-il user de ses arcanes sanguines ? Il verrait selon l’évolution du combat. Dans tous les cas, c’est bien la seule technique autre que le kenjutsu qu’il se permettra d’utiliser dans le combat, ne serait-ce que par envie de faire un combat à l’épée pur et dur. Enfin, il verrait déjà si son adversaire utiliserait des techniques, si oui, il ne se priverait pas. Enfin, de toute façon, si le combat se faisait avec un sabre de bois, la question ne devrait pas se poser, si ? D’autant plus que bon, une lame de vent, à l’intérieur d’un bâtiment… Bof. Il n’avait pas vraiment envie de se retrouver avec une amande pour destruction du dojo.

Il se contenta alors d’attendre, calmement, la réponse de son partenaire d’entraînement, visiblement plus gradé que lui en vue de son âge et son aise à l’appeler « gamin ». Enfin, il se fichait pas mal de ce genre de détail, il avait bien appris avec le temps que grade n’est pas synonyme de puissance, dans la plupart des cas. Il se contenta donc de patienter, attendant avec anticipation la réponse de son supérieur hiérarchique, même si il ne semblait pas en avoir grand-chose à faire des histoires de grade, et puis de toute façon, il n’était que deux shinobis ici, pas un Chûnin et un Genin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 14 Juin 2018 - 22:25
La question du gamin t'extirpa un haussement de sourcil. Tu n'avais jamais saisi cette approche de la guerre de la part du village... La première fois que tu franchisas les portes du dojo, tu fus surpris de l'entraînement au sabre en bois des shinobi... Se préparer à la guerre en ne faisant que la simuler, tu n'y voyais là qu'un entraînement inutile. La guerre ne repose pas que sur de l'affrontement physique pur... L'essence même de la guerre est un jeu de domination psychique et ce n'est que lorsque l'on joue avec sa vie et que l'on frôle la mort, qu'il est alors possible de s'améliorer et de se surpasser.

"Si tu as l'intention de devenir un boulet pour ton village, entraîne donc toi avec un sabre en bois. Tu ne deviendras pas plus fort si tu ne te bats pas en conditions réelles... Ne me considère pas comme ton allié, car je ne le ferais pas."

Ta philosophie du combat était proche de celle des guerriers d'antan. Marche ou crève. Tu vouais un véritable culte à l'art du combat et tu appréciais un duel que dans le sang et la sueur. Tu n'avais jamais fait usage de pitié et tu ne le ferais sans aucun doute pas aujourd'hui. Échauffant alors tes épaules une par une, tu jaugeas l'enfant face à toi.

"Zen'ichiro. Même si j'ai encore du mal à m'y habituer, je suis un chuunin du village. Mais oublie ces histoires de grade avec moi, je déteste ça. Un homme impose le respect par la force et non par un grade."

Soupirant durant de longue seconde, tu entras presque dans un autre monde. Une préparation mentale avant chaque combat était importante... Tu te devais de faire le vide, d'oublier tes mauvaises humeurs, ta quête de vengeance, et même oublier le monde autour de toi. Un vide complet ne laissant place qu'à l'âme guerrière enfouis en toi pour pouvoir donner la totalité de tes capacités et préserver une totale concentration... Ton œil s'ouvrit alors, fixant celui qui allait aujourd'hui être non pas un partenaire d'entraînement, mais adversaire.

C'est alors que tu agrippas ton sabre... Ou plutôt, ton immense morceau d'acier aiguisé. Animé par le frisson du combat, tu fis basculer ton arme vers ce dernier, laissant racler la lame contre le sol provoquant un bruit particulièrement désagréable et directement dirigé vers les jambes de ce dernier. Une simple mise en bouche, un simple échauffement avant de lancer le véritable assaut.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Mar 19 Juin 2018 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Ven 15 Juin 2018 - 11:33




Choc d'acier à l'aube




Arima observa le Chûnin, une arme aussi imposante que lui… Il ignorait les remarques sur le sabre en bois, si seulement il savait.. Un coup bien placé, même avec une arme en bois, pouvait s’avérer mortel. Enfin, là n’est pas la question, sans crier gare, il lui porta une attaque en direction des jambes. Alors ainsi, on vise directement les appuis ? Pas trop surprenant vu l’arme, ça devait être plus efficace et moi prévisible qu’un coup « basique ». Néanmoins… Le jeune Genin se prépara à dégainer son katana pour repousser l’arme de son adversaire avec celui-ci, vu la bassesse de l’arme, et la longueur de celle-ci, la parade était complexe, l’esquive semblait donc être une meilleur option ? Heureusement, nul besoin de technique pour un coup de ce genre, un simple pas en arrière, à la dernière minute, suffirait pour déstabilisé l’attaque, et l’ajustement de l’arme, mais comment contre attaquer en creusant d’avantage l’écart ?

- Tch.

Il avait soudain eût une idée, portant sa main sur son arme, il la dégaina rapidement, envoyant une forte bourrasque de vent pour faire reculer son adversaire et ainsi « annuler » son attaque, profitant par la suite pour ranger son arme et reculer d’un pas, composant quelques rapides mudras, s’il voulait s’ne sortir, il n’avait pas le choix. Il porta une main à son cœur en respirant fort, ses yeux s’injectant de sang tandis qu’il souriant à pleine dent. En observant bien, on pouvait même constater que le corps du Genin était pris de quelques palpitations, il avait profité du léger instant de déstabilisation provoqué par sa soudaine technique Fûton pour enclencher sa technique d’amélioration corporelle, la destruction sanguine.

- Ah… Ah…

Il pris d’un coup une soudain impulsion vers le Chûnin, son corps courbé vers l’avant, une main sur son katana, katana qu’il dégaina très rapidement, d’un mouvement fluide en diagonale de bas en haut, la lame siffla dans l’air en direction du haut du buste et du visage de son adversaire. Un sifflement métallique déchirant l’air, après tout, sa technique de base étant déjà un dégainant et une frappe rapide, se retrouvait renforcer en terme de puissance et de vitesse de frappe grâce à son boost. Il avait certes entamé un peu de chakra, mais c’était pour la bonne cause. Il avait en face de lui un Chûnin, qui n’avait sûrement pas obtenu son titre avec quelques léchages de bottes vu sa carrure. C’était donc un bien faible sacrifice en chakra pour lui tenir tête, ne serait-ce que pour que le combat ne dure pas que quelques minutes. Ce serait bien dommage, pour lui, comme pour l‘armoire à glace au coupe-jarret presque aussi grand que lui, voire plus.

Enfin, avec un peu de chance, il serait surpris par sa vitesse, et possiblement, la puissance de frappe acquise, il ne le saurait qu’au moment de l’impact, qui lui semblait être une éternité. Il s’était déjà battu contre une de ses camarades, à l’époque.. Mais il n’était plus le même, plus aussi faible, et sa panoplie de techniques était un peu plus conséquente si on peut dire.







Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Juin 2018 - 10:53
Un coup presque basique pour forcer un mouvement chez ton adversaire. Ce dernier esquiva ton assaut assez facilement, sans aucune surprise de ta part, tu n'étais pas réputé pour ta rapidité d'attaque au vu du poids de ton arme. C'est alors qu'il composa une série de mudra avant de projeter une légère bourrasque de vent en ta direction. Ton arme fut alors déviée de sa trajectoire initiale, sans que cela ne soit particulièrement gênant bien qu'il possédait désormais une faible fenêtre d'ouverture pour t'infliger de lourds dégâts.

C'est alors que son souffle se fit plus saccader... Une augmentation de sa tension ? Étais-ce une technique ou simplement les effets du stress ? Tu avais appris à te méfier et à garder ta concentration. Il s'élança alors vers toi, katana prêt à dégainer pour t'asséner un coup fatal. Ou presque. Ton sabre se mit alors à chauffer, augmentant la chaleur ambiante du dojo afin de transformer la pièce en une zone de haute température. L'air commença alors à se tordre autour du couperet, signe des effluves de chaleurs importantes qui s'en dégageaient. Le sourire aux lèvres, tu esquivas d'un pas rapide l'assaut du jeune shinobi, bien que la pointe de son katana parvint tout de même à trancher à travers ton épiderme.

Tu ne t'attendais pas à une telle attaque. Ton jugement avait été faussé au premier abord, pensant qu'il ne s'agissait que d'un enfant, mais il s'avéra finalement que tu avais face à toi un shinobi de la brume. Toi qui avais longtemps pensé que les shinobis n'était qu'un ramassis de faibles, tu fus une fois de plus surpris de voir qu'il existait des exceptions au sein de ces "ninjas".

"Bien joué. Maintenant, on va jouer dans mon environnement..."

L'œil brillant, le torse ensanglanté, tu profitas de la surprise laissé par la fournaise pour absorber une partie de la chaleur de ton arme. Les muscles de ton corps se gonflèrent et s'échauffèrent, t'offrant un gain de puissance et de vitesse de courte durée. Tu effectuas alors une rotation de 360 degrés en t'élançant vers ton adversaire pour lui asséner une puissante frappe, profitant de l'inertie de la rotation pour t'offrir une frappe violente.


_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Lun 25 Juin 2018 - 9:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Sam 16 Juin 2018 - 12:38




Choc d'acier à l'aube




Et voilà qu’Arima commençait à se prendre au jeu. Voyant son adversaire commencer à faire quelque chose de louche avec sa lame, il recula instinctivement. Fort heureusement d’ailleurs, sans ça, il se serait très certainement fait découper, le buste séparé du bas du corps. Un large sourire s’étira sur son visage, tandis qu’il reprit une position plus offensive. Il ne devrait pas faire trop trainer le combat, sinon sa technique qui semblait lui donner un petit avantage, lui couterait la victoire à la longue. Cinq minutes, peut-être même moins, c’est le temps qu’il estimé avant que son cœur ne puisse plus supporter le changement de rythme sanguin. Le souci étant qu’il devrait rompre la technique avant la fin de ces cinq minutes, sinon il ne serait pas en état de poursuivre le combat. Il devait vraiment songer à améliorer cette technique, ou trouver un moyen pour que son corps la supporte un peu mieux. D’ailleurs, c’était lui ou bien il commençait à faire chaud ?

- Je vois…

Il réfléchit rapidement, devrait-il le faire ? Ce n’était certes qu’u entrainement.. Mais s’il ne se donnait pas à fond, il se ferait avoir, il voyait bien que son adversaire lui, ne comptait en aucun cas se retenir. Son regard se dirigea sur son torse, grognant un peu en voyant qu’il était légèrement ouvert à l’horizontal. Lui qui pensait avoir esquivé… Fort heureusement, la blessure était superficielle, rien de bien inquiétant. Il se propulsa de nouveau vers son adversaire, dégainant sa lame pour lui écraser le bout du manche dans le ventre, lui écrasant par la suite son pied droit, chargé de chakra, en plein visage, dans un mouvement rotatif ayant suivi le coup de sabre. Sabre qui fût d’ailleurs rengainé dès que le coup fût porté sur le géant. La force du coup, renforcé par du chakra après tout, fût suffisante pour envoyer valser l’armoire à glace quelques mètres plus loin. Il s’attendait à plus, mais vu le poids combiné de l’homme et de son arme, c’était déjà un beau lancé.

Il se courba dès que son attaque fût portée, et ne s’arrêta pas, bien au contraire, il posa sa main sur le manche de son arme et la dégaina rapidement, venant envoyer une lame de vent puissante, dont le tranchant pouvait aisément fendre la roche. Après tout, si un coup de lame simple ne suffisait pas, il valait mieux viser la version au-dessus… Mais n’était-ce pas un peu abusé ? Bah, il était sûr qu’il s’en sortirait de toute façon, pas vraiment besoin de s’en faire… Enfin, il s’inquiétait un peu mais trop tard, la lame venteuse était déjà partie.








Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 19 Juin 2018 - 21:57
Petit mais agile, c'était là tout ce que tu détestais chez ces shinobis. Ils étaient pour la plupart insaisissables et se contenter de sauter dans tous les sens, te faisant bien souvent perdre ton temps jusqu'à parvenir à leur enfoncer ta lame dans le crâne. Un seul coup suffisait, encore fallait-il réussir à le mettre... Tu l'avais certes éraflé, mais tu y voyais là un échec. Ce n'était pas quelque chose qui pouvait se reproduire à nouveau. Tu avais en horreur la défaite, autant dire que tu jouais autant ta vie que ta fierté dans cet "entraînement" pris bien trop au sérieux.

S'en suivit d'un enchaînement du plus vif des deux. Le pommeau de son katana s'enfonça alors à travers ton épiderme, t'arrachant un léger fléchissement suivit d'un coup de pied latéral te faisant légèrement reculé. Tu n'avais là pas de quoi être impressionné, mais la finalité de cette attaque était tout autre. Désormais, à quelques mètres de toi, il agrippa son katana une nouvelle fois au cœur de son fourreau... Une charge directe ? Ou quelque chose de plus grandiose ? La réponse allait vite être éclaircie... À peine dégainer, une lame de vent s'extirpa de la lame. Il n'y avait rien de plus rapide que le vent et tu n'avais pas réellement le temps de réagir à cette dernière pour la contrer. Ton instinct naturel te poussa alors à te décaler sur le côté, une esquive une fois de plus alliant rapidité et réactivité t'éloignant de sa trajectoire bien que t'octroyant un souvenir... Une plaie longeant ton bras gauche, prouvant que ta vitesse n'avait pas été suffisante pour l'éviter à temps.

Un rictus s'accrocha sur ton visage à la vision de ce sang s'écoulant de ton corps... Malgré son jeune âge, il avait de quoi t'impressionner et te laissa alors penser que tu n'étais peut-être pas dans un village aussi faible que tu le croyais. Tu n'avais cependant pas l'intention d'en rester là. Observant le vent achevant sa course contre les murs du Dojo, tu aperçus alors une partie du mur de la bâtisse s'effondrer... Le combat semblait tout juste commencer et pourtant la salle en subissait déjà les contrecoups. Tu allais devoir t'enfuir avant que les autorités ne rappliquent, sans quoi, cela te tomberait sans aucun doute sur la face. Mais pour l'heure, tu avais une correction à infliger.

"Tu me plais avorton !"

Profitant alors de l'élan de ton esquive, tu repris tes appuis pour effectuer une charge en direction du shinobi. Le sabre en main, tu emmagasina une fois de plus la chaleur du sabre pour porter une frappe puissante sur ce dernier, profitant de la vitesse de la charge pour tournoyer sur toi-même accentuant l'inertie et donc la vitesse et la force de ta frappe. Difficile pour lui de s'en tirer d'une simple esquive, tu étais un taureau lancé à pleine vitesse prêt à embrocher sa proie...


_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Lun 25 Juin 2018 - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mer 20 Juin 2018 - 10:20




Choc d'acier à l'aube




Arima pesta en voyant que l’ennemis avait esquivait. Il avait bien sûr songé à profiter de son esquive pour se glisser plus proche et tenter une attaque de côté, mais il n’avait pas vraiment eût le temps. Le Chûnin s’était ressaisit bien plus vite qu’il ne l’aurait cru. Il le vit foncer sur lui, décidant d’esquiver la technique en se déplaçant rapidement plus loin de la zone de frappe du hachoir géant, pour ensuite composé quelques mudras, le sang couvrant le corps de l’homme se mis à trembler puis s’envoler au travers de la pièce, envoyant vers l’homme comme des billes de sang propulsé à pleine vitesse vers lui, visant principalement sa blessure au bras gauche pour ainsi réduire la manœuvrabilité de sa lame. Les billes de sang étaient toutes de tailles différentes, certaines étaient assez petites, d’autres avaient presque la taille d’une balle de pingpong.

Il avait songé à cette technique il y a quelques temps déjà. Des billes de sang renforcé au Fûton, avec une force d’impact relativement imposante, après tout il avait réussi à faire vaciller un oiseau géant avec cette technique, donc nul doute qu’elle aurait une certaine efficacité face au géant. D’autant plus qu’il visait une zone précise, tout en gardant une certaine distance face à son partenaire d’entraînement. Une attaque meurtrière pour quelqu’un n’ayant pas de technique à distance ou la capacité de tout parer. Maintenant, il jouerait sur sa capacité sanguine, en ayant bien assez à sa disposition pour le moment. Tandis que calmement, il profitait de ce moment de répit pour faire taire sa technique d’amélioration, afin d’économiser du chakra et de l’énergie. Sans compter qu’il avait maintenant la quasi-certitude que son adversaire n’avait pas de technique de ce genre, enfin, pas sur le long terme tout du moins.

Voyant l’état du dojo, il se dit qu’il ferait mieux de disparaître sans laisser de traces s’il ne voulait pas s’en prendre plein la tronche. Au moins, personne ne l’avait vu venir, les rues étant vide à cette heure, et puis, il n’avait remarqué personne sur le chemin. Mais nul doute que vu le bazar, la populace était sûrement en train de se réveiller. Quel ennui… Enfin, il s’était laisser emporter, ça pouvait bien arriver à n’importe qui non ? Enfin même avec ce genre d’excuse, il ne resterait pas sur place pour vérifier la véracité de ses propos. S’il pouvait éviter des remontrances inutiles, ce serait avec grand plaisir. D’autant plus qu’il n’avait pas vraiment la tête à ça, alors bon… Enfin pour le moment, il devait se concentré sur le combat. Il combla la distance entre lui et son adversaire le temps que sa technique se dissipait, profitant des derniers instants de boost, et du divertissement provoquer par sa pluie de sang, pour se glisser devant son adversaire, ou plutôt, plus exactement, sur son flanc droit, le corps légèrement courbé en avant, il se glissait sous la zone de frappe de l’arme massive, tut en dégainant sa lame rapidement en portant un coup horizontal sur son adversaire, dans le but de mettre un terme à cet entraînement et filer le plus loin possible, quitte à recommencer cette entrainement dans de meilleures circonstances une autre fois. En extérieur par exemple, sans risque de détruire le village.







Techniques:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 24 Juin 2018 - 23:17
Une fois de plus, ton assaut fut évité. Une prouesse remarquable que le jeune homme ne cessait de répéter, à croire qu'il était favorisé des dieux ou bien simplement devin. Mais là n'était pas le plus important, bien que tes nerfs commençaient à transmettre des messages néfastes à ton cerveau... Ta chaleur corporelle commençait à augmenter dû à ta colère grandissante que tu parvenais de plus en plus difficilement à contenir. Il était peut-être temps de dévoiler tes arcanes les plus secrets... Bien que le dojo n'y survivrait pas et qu'à la moindre erreur, tu déclencherais une catastrophe gravissime, ce qui te fit te résigner... Du moins pour l'instant.

"Tu me gonfles. Et ce n'est pas bon signe pour toi..."

Mais le plus surprenant n'était pas encore arrivé. Le sang dégoulinant de ton bras s'extirpa dans les airs formant comme une nuée parasite au plafond. Un sentiment d'incompréhension s'en suivit... Un arcane permettant de manipuler le sang, voilà une chose que tu n'avais jamais vue et qui te fascinait de plus bel. Rapidement, grâce à l'absorption de chaleur accentuant la vitesse et la force de tes mouvements, tu replias ton arme en opposition à la pluie d'hémoglobine. Tu entendis le claquement du sang frapper avec force ton arme, comme des projectiles d'acier lancés à pleine vitesse. Cependant, ta réaction rapide et ta force accrue furent suffisantes pour te protéger de tous dégâts.

Tandis que ta rage continuée d'augmenter, ce fut la chaleur au cœur de la bâtisse de bois qui s'accentua. Tes émotions avaient le don de déclencher presque involontairement les effets de ton sabre, ce dernier appréciant particulièrement les puissantes émotions, cela avait généralement pour effet d'accroître sa soif de sang... Et tu savais qu'un combat de longue haleine avait tendance à te faire perdre tes esprits pour faire de toi non plus un combattant, mais une bête.

Tu avais alors pris une décision radicale. Profitant de l'intense chaleur s'étant déclenchée dans la salle pour acculer ton adversaire et réduire ses mouvements sous l'effet de la montée rapide de la température, tu lui assénas une puissante frappe croisant de peu le fer avec ce dernier. Tu encaissas alors sa technique de plein fouet, sacrifiant ton propre corps pour empêcher le jeune shinobi de s'enfuir ou de se protéger. Un assaut à double tranchant qui allait te coûter sûrement cher, mais qui aurait au moins le mérite d'achever cet entraînement et peut-être de mener à la mort l'un d'entre vous... Ton sabre s'exécuta alors, te fournissant une puissante énergie pour asséner un coup direct sur le flanc du shinobi dans un mouvement rotatif tandis que sa lame traversa ton corps en diagonal, te marquant d'une nouvelle blessure cette fois-ci plus importante.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Lun 25 Juin 2018 - 11:44




Choc d'acier à l'aube




Par reflexe, le jeune shinobi de la brume avait rengainé son arme après l’attaque, mais était-ce une bonne idée ? Il n’avait presque pas eût le temps de réagir, que son partenaire de joute effectuait une nouvelle rotation tranchante. Il n’avait plus le temps d’esquiver. Il devrait trouver une autre option, et vite. C’était risquer, mais bon, l’option lui était venu en tête. Utiliser son attaque pour dévié celle de son adversaire vers le haut. Bien que la force de l’ennemi fût augmentée, cela devrait suffire à lui permettre de survivre, et potentiellement créer une ouverture dans sa garde. Bah, de toute façon, il valait mieux ça que se faire trancher en deux horizontalement. Il se pinça la lèvre du bas en pestant, dégainant rapidement sa lame de nouveau. Le coup fût certes dévié, dans un fracas d’acier et une volée d’étincelle dût à la force de l’impact. Un craquement retenti alors dans le corps du manipulateur sanguin. L’os de son poignet venait de se briser sous le coup. Le contraire aurait était étonnant ceci-dit, tandis qu’il glissait sur un ou deux mètres. Il devait agir vite, avant qu’il ne reforme sa garde.

Le poignet brisé, il lâcha sa lame pour qu’elle vole dans les airs, vers l’arrière, afin qu’il ne la réceptionne dans son fourreau. Enfin, c’était plus un coup de chance qu’une vraie technique, mais bon. Voyant la lame arrivée, il retira son fourreau de sa taille et réceptionna la lame avec, avant de chargé son ennemis rapidement dès l’arme récupérée. Pas le temps, il devait agir vite, et si possible, sans utiliser de techniques nécessitant des mudras. Une chance pour lui, il en avait quelques-unes. Il combla la distance les séparant en un instant, avançant son fourreau vers l’abdomen de son adversaire pour le frapper au ventre avec force du bout du pommeau, ne pouvant pas dégainer vu l’état de son poignet. Il frappa alors, la force de l’impact était moindre, mais suffisante pour que son adversaire soit déstabiliser un court instant, amplement suffisant pour que le Genin effectue une légère rotation et envoyé son pied chargé de chakra en plein visage du Chûnin.

Il haleta un peu en fixant le Chûnin, priant intérieurement que pour une fois, il ne gagne le combat, il avait déjà eût droit à un entrainement, jadis, mais à cette époque, il n’était pas prêt, et s’était fait ridiculiser. Mais là, il ne se laisserait pas faire, il gagnerait ce combat. La chaleur environnante était insupportable maintenant que son sang circulait normalement dans son corps, heureusement pour lui, son partenaire d’entraînement était bien plus amoché qu’il ne l’était lui, et sa réserve de chakra devait être très basse, si ce n’est vide. La sienne aussi n’était pas au top de sa forme, mais bon, au moins, il avait réussi à porter un dernier coup, espérons-le, le coup de la victoire. Sa respiration était saccadée, il faut dire qu’entre sa technique d’amélioration et la chaleur environnante, son corps avait était mis à rude épreuve. Il se remerciais actuellement de ses entrainement quotidien pour améliorer la résistance de son corps, sinon il serait très probablement déjà au sol à moitié mort d’épuisement…








Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 27 Juin 2018 - 19:41
David contre Goliath. Le géant contre l'homme. Le combat battait son plein et pourtant, l'affrontement s'approchait de la fin. Comme une flamme puisant ses dernières réserves, vous vous retrouviez à devoir faire appel à vos dernières forces pour conclure cet affrontement. Difficile de savoir qui sortirait vainqueur, tant l'écart entre vous deux s'avérait mince. Ton sabre rencontra alors un obstacle. Le katana du jeune homme, semblable à un cure-dent s'opposa à ton assaut. Malheureusement pour lui, la force du coup fut telle qu'il fut projeté, sauvant de peu sa vie, il sacrifia son bras en échange de sa survie. Un instinct qui s'avérera crucial pour l'avenir du village et pour sa propre survie.

Mais alors que son poignet se brisa sous la pression de ta frappe, tu le vis contre toute attente rengainer sa lame. Le combat n'irait pas bien loin pour lui, ni pour toi d'ailleurs. Un dernier échange s'apprêta et alors que la douleur se manifesta dans ton bras, tu ne peux tenter une nouvelle parade. Par chance, la fournaise régnante dans l'enceinte du bâtiment te permit d'affaiblir le shinobi. Ses coups étaient légèrement plus lents et surtout, lui demandé plus d'efforts qu'à l'accoutumée.

La pointe de son fourreau vint alors s'enfoncer dans ton abdomen. Un coup simple utilisé avec sa seule main valide qui suffit amplement à te faire légèrement vaciller. Un léger crachat de sang s'expulsant dans les airs tandis que son pied vint une fois de plus te heurter et te repousser sur quelques mètres. L'une de tes jambes finit alors par céder. Le géant posa un genou au sol, observant le jeune homme qui lui avait donné tant de difficulté. Vous étiez tout deux à bout de forces, il était évident que l'entraînement ne connaîtrait pas de nouveau tournant. Mais alors que tu t'apprêtais à faire appel à tes dernières forces pour achever ce combat qui n'avait depuis longtemps plus le goût de l'entraînement, tu entendis des voix se rapprochant du Dojo.

"Tss..."

Tu étais sorti de ton état second. Comme un appel à la raison, tu compris rapidement qu'il était compliqué de continuer un tel affrontement au vu non seulement des dégâts, mais aussi des potentiels spectateurs qui alerteraient les foules. Tu avais presque mûri avec l'âge et ta récente arrivée au village t'avait couvert d'une responsabilité qui risquait d'être entachée à cause d'un entraînement trop poussé. Te ressaisissant à l'aide de ton sabre, tu fixas le jeune homme au poignet retourné.

"Tirons-nous d'ici. Je n'ai pas envie qu'on m'accuse de quoi que ce soit et si on nous voit dans cet état, ça risque de créer de sales rumeurs qui vont nous retomber dessus."

La chaleur se dissipa alors lentement. L'air s'engouffra de nouveau dans la salle offrant une brise douce traversant la partie détruite par la lame de vent. Le bois craquelé et gonflé par la chaleur commença doucement à se détendre tandis que tu traînais ton arme au sol en te dirigeant vers une autre pièce du Dojo. Tu avais dû mal à l'admettre, mais tu avais savouré ce combat et compris que les kirijins n'étaient pas si faible d'esprit et de corps que tu le croyais.

"La prochaine fois, je m'arrangerais pour te briser bien plus que le poignet, gamin. Pars d'ici avant qu'il ne soit trop tard, si jamais quelqu'un devait endosser la responsabilité, je le ferais. En tant que chuunin et sabreur, ce lieu et cet entraînement sont sous ma responsabilité."

C'est ainsi que tu remerciais ton adversaire du jour pour t'avoir offert suffisamment d'adrénaline et t'avoir permis de retrouver le goût du combat. Tu ne pouvais pas simplement baisser la tête pour le féliciter, ton orgueil te l'interdisait. Et alors que les bruits de pas s'approchèrent du Dojo, tu lui fis signe de passer dans l'une des autres pièces du bâtiment pour trouver une autre sortie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mer 27 Juin 2018 - 20:22




Choc d'acier à l'aube




Le shinobi de la brume reprenait son souffle, et vu l’évènement éprouvant, autant dire que ce n’était pas une mince affaire. Son poignet briser le faisait souffrir, mais était-ce un prix raisonnable pour se dire qu’il avait réussi à tenir tête à un Chûnin du village et décrocher la victoire, même de peu ? Oh que oui. Il écouta alors le gênant parler, ça l’ennuyait assez de le laisser prendre la responsabilité, mais il ne pouvait pas se permettre de se faire embarquer. Ne serait-ce qu’à cause de la vampirette qu’il hébergeait chez lui. D’un hochement de tête, il suivit par une courbure, s’inclinant légèrement face à son adversaire du jour et partenaire d’entrainement, avant de reculer de quelques pas.

- Je vous en remercie, Zen’Ichiro sempai. Je vous revaudrais cela.


Suite à cela, après avoir recouvré assez de force, le jeune épéiste s’éclipsa par l’une des pièces indiqué par le géant, prenant soin de ne pas se faire voir par qui que ce soit. Il ne voulait pas que le « sacrifice » de son camarade soit vain après tout. Il passa donc par une autre salle d’entrainement, par chance encore vide, et s’éclipsa donc par la fenêtre du fond, sûrement laissée ouverte pour aéré la pièce. Cette simple idée le fit rire un peu en se disant que niveau aération, l’autre dojo était on ne peut plus aérer, il faut dire qu’il avait presque était couper en deux.

Il prit ensuite la direction des toits, afin de gagner du temps pour retourner chez lui, et ainsi s’occuper de sa blessure bien au calme. Dans le fond, il pouvait être content de n’avoir eût que le poignet de briser, en repensant à son échange avec l’homme au hachoir, il ne pouvait s’empêcher de se dire que cela aurait pût être bien pire. Un poignet briser, et une tenue bonne à jeter, n’était qu’un piètre prix à payer en échange de sa survie. Une fois mort, il ne pourrait plus accomplir ses objectifs, ni combattre à nouveau. Sauf peut-être en tant que marionnette pour un nécromancien, mais étrangement, l’idée ne lui plaisait pas plus que ça. Il n’aimait pas l’idée simple d’être un pantin de chair et de sang au service de dieu sait qui.

Enfin là n’est pas la question, il avait réussi à survivre à cet entraînement spartiate, et pourtant oh combien enrichissant. Bon, après, c’est un peu le but d’un entraînement non ? Mais le dernier entraînement qu’il avait fait, n’avait rien à voir avec ça. Un échange à l’épée, en bois, n’avait rien à voir avec un combat où deux lames s’entrechoquent… C’est donc avec plein d’expérience nouvelle et de questions, que le jeune shinobi rentra chez lui et termina sa journée.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Choc d'acier à l'aube ~~ ft. Kuronushi Arima [Entraînement]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: