Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Kuzuri Dōmō | Le sauvage du nord
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:50 par Kuzuri Dōmō

» Le bar, au bout du monde. [Sazuka]
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:46 par Ikeda Sazuka

» Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:42 par Yuki Akira

» [Préselections] Meilleur Teikokujin
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:39 par Meikyū Arata

» Ascent of Shinobi a deux ans !
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:34 par Chôkoku Tomoe

» Patch 6.01
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:32 par Hyûga Toph

» Au-delà du combat — ft. Kaguya Wutu-Fuku
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:32 par Kaguya Wutu-Fuku

» Aurevoir, et merci [Iwa]
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:30 par Ashikaga Gabushi

» [Préselections] Meilleur combat
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:30 par Meikyū Arata

» Patch 6.00
Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina EmptyAujourd'hui à 20:28 par Aditya

Partagez

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina


Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Mar 12 Juin 2018 - 9:52
"- Aah.. rien à faire.. ça craint"


Depuis mon arrivée, j'avais pour habitude de glander autour du village, à l'écart de la population pour rester dans ma petit bulle, je n'ai pas beaucoup pris le temps d'y visiter le centre ville. Ce jour là, j'étais à la recherche d'un artisan capable de travailler les instruments à bois, tout m'étais inconnu, même si j'étais Genin, je passais pour une étrangère à observer les bâtiments à droite, gauche en haut.. Je me retrouva finalement en face du bureau des missions de Kumo, coïncidence suite à mon inactivité depuis mon arrivée ? Je ne pense pas, alors je fis ce que tout bon Ninja aurait fait, scruter les demandes et postuler en espérant être prise, mais avec aucune expérience en mission, que voulez-vous confier à une gamine dans mon genre, du haut de mes 17 ans, se battre contre des ennemis à mon rang ? Même pas en rêve, je postula donc dans une dizaine, vingtaine de missions rapidement sans prendre le temps de m'informer sur les potentiels objectifs, récompenses..

Le lendemain, le facteur était en retard, étant impatiente d'avoir une réponse ou non, j'attendais sur le palier de ma porte, comment tenir en place, après un week-end ennuyeux, à rester chez moi et me plaindre au bord de ma fenêtre tout en observant les villageois dans la rue, depuis mon arrivée à Kumo et mon adhésion en tant que Ninja, je n'ai pas beaucoup aperçu l'extérieur et ne fis non plus très peu de rencontres et même celles que j'eu ne fut que brèves, je ne pense pas avoir marquée les esprits de quelqu'un à part par le biais de mes cheveux et de ma dégaine à déplorer. Il fallait que je me bouge l'arrière-train, ce n'est pas en restant enfermé et à glander toute la journée que je pourrais atteindre mon rêve. Après quelques rêvasseries, il était enfin là.

"-C'est pas trop tôt.."


Il arriva essoufflé et me coupa dans mes paroles:

"- C'est pour vous ! Une lettre des bureaux des missions de Kumo !"


Elle était là, la réponse tant attendue, le cachet du Raikage était tamponnée dessus, sans aucun doute qu'il s'agisse d'une vraie et pas d'une blague et en effet.. On me confia ma première mission, enfin, j'étais tellement surexcitée comme une puce à l'idée de faire enfin mes preuves en tant que Ninja de Kumo que j'en ai fais une nuit blanche la veille, peignant et chantant toute la nuit à en faire hurlé les chats qui se baladent sur les murets et toits des maisons, mes yeux scintillaient au reflet de lune, j'étais prête.

La lettre qui m'était destiné destiné m'indiqua que je devais me rendre à l'entrée du village de Kumo le lendemain, là ou le point de rendez-vous était fixé avec le "client" et mon futur camarade, je savais seulement qu'il y aurait un second Ninja pour m'accompagner durant cette mission, je ne connaissais presque personne dans le village et étant légèrement insociable, cela allait être mon point négatif que j'allais devoir travailler et améliorer.. j'espérais tout de même au fond de moi qu'il s'agirait de la jeune fille aux insectes que j'avais rencontrée peu de temps après mon arrivée, en réalité peu importe de qui il s'agissait, je me devenais de me comporter amicalement. Et également, le but de notre mission, qui serait à l'extérieur du village pour y accompagner une fillette, mais sans plus de détails, peut-être que nous aurions plus d'informations une fois réunis. Je fis alors mes affaires soigneusement, en vérifiant, re-vérifiant encore et encore mon sac à dos, je voulais être sûr de rien oublier.

"- Kunaï ? Ok.. Bandeau ? Ok.. Nourriture"


Mangeant un morceau au passage

"-Mwok!"


Après moult vérification matérielles, je pris quelques instants précieux pour me maquiller, petit rituel classique avant de partir de la maison, cette fois, il s'agissait de la première que je me sentais aussi épanouie, affichant un large sourire nerveux qui remontait jusqu'à mes oreilles. Une fois terminée, il me resta un peu de temps libre avant de partir.. Comme une bécasse, je me suis assoupis... avant de me réveiller une dizaine de minutes plus tard..

"-MINCE, JE ME SUIS ENDORMI"

Sous l'effet de la panique d'être en retard, je pris mon sac et couru à toute vitesse en direction de l'entrée du village, là ou le point de rendez-vous était donné, je fis une vingtaine de mètres avant de me rendre compte de quelque chose.. déjà en retard..

"- J'AI OUBLIÉ MON INSTRUMENT"

Tout ça pour une micro sieste, cela m'apprendra à rester éveillée toute la nuit, après un dernier aller-retour, je fis donc mon sprint le plus déterminé qui soit, en direction de l'entrée de Kumo..

"JE VAIS ÊTRE EN RETARD POUR MA PREMIÈRE MISSION, J'AURAIS DU ME PRÉPARER LA VEILLE !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Lun 18 Juin 2018 - 3:20



Pour la Suzuri ce retour à Kumo et ce qui l’y attendait semblait être une façon plutôt douce de remettre le pied à l’étrier, de reprendre ce qu’elle avait abandonné plusieurs années auparavant. La vie de shinobi ou plutôt de Kunoichi n’était pas vraiment un avenir qu’elle s’était choisie, ni même quelque chose qui la passionnait autant que le poste d’intendante qu’elle occupait à la Grande Bibliothèque de Kumo. Néanmoins de ses récentes rencontres et sans doute de ce qui avait pu se passer au pays du feu ; elle s’était décidée à s’y remettre, reprendre son entrainement ; renouer avec « cette vie ». Une nouvelle qui fut plus que bien accueillie par le reste de sa famille, de ses parents. Ceux-là l’avaient toujours vu emprunter cette voie, redorer le blason qu’avait terni Kaldea, sa cousine. Pour reprendre goût à ce travail, à ces responsabilités et ses appels ; qu’y avait-il de mieux que les missions ?

Sans jouir d’aucun passe-droit, la jeune femme avait fait savoir à quelques une de ses connaissances et notamment un dénommé Ikkei ; jônin du village, qu’elle souhaitait participer à une mission, quelque chose d’assez simple, d’assez tranquille ; pour reprendre. Après tout, elle n’était qu’une genin et n’avait passé, ces dernières années, que très peu de temps à développer son art, et apprivoiser ses dons au maniement de l’encre. Puis, elle n’aimait pas spécialement les affrontements ou les situations « un peu dangereuses », nope ce n’était clairement pas pour elle, pas pour maintenant en tous les cas. Alors, et même si elle n’était pas pressée de commencer cette future mission, déjà bien assez occupée par toutes les tâches qu’offraient la bibliothèque… entre l’inventaire, le rangement, les mises à jour… Akina fut ravie de recevoir le lendemain matin la visite du fameux jônin, missive en main.

-Bonjour Akina-Chan.
-Ah, Ikkei ! C’est pour moi ? C’est la mission ? Demanda-t-elle avec une pointe d’excitation.
-Hmmm… Peut-être que oui… peut-être que… Commença-t-il en observant la jeune femme. Oui, oui c’est la mission ! Se ravisa-t-il aussitôt en voyant le visage soudainement innexpressif de la Suzuri. Tu feras équipe avec une autre genin, Oongaku Kara. Vous devrez accompagner Kaguchi Yora dans les montagnes de Kaminari, aux plus hauts pics. Et dooonc… Il faudrait que tu partes, maintenant… Tien, toutes les informations y sont notées…
-Vraiment ? Bon… ok ! Merci ! Fit-elle en lui refermant la porte au nez.

Il ne fallut que très peu de temps à la jeune femme pour se préparer et rejoindre l’adresse indiquée afin d’y « récupérer » l’objet de la mission. Une fillette de onze ans, plutôt souriante, avec de longs cheveux noirs, vraisemblablement prête au périple qui l’attendait. A vrai dire, rejoindre les sommets de l’endroit où elles devaient se rendre n’était pas si compliqué, un chemin balisé, un long sentier certes un peu ardu, mais rien d’insurmontable. Akina la salua avant que ses parents ne l’informent du handicap de leur fille. La surdité… C’était quelque chose qu’elle ne s’imaginait pas. Avenante et soucieuse du « confort » de l’enfant, l’intendant leur précisa qu’elle n’était absolument pas capable de communiquer autrement qu’en parlant, ou par l’écrit. Mais… écrire et marcher en même temps… Finalement, ils la rassurèrent en l’informant qu’ils avaient demandé quelqu’un connaissant le langage des signes… D’abord surprise, cela paru rapidement d’une grande logique à ses yeux.

Sa coéquipière pour cette mission avait donc déjà ce talent…

Quelques instants plus tard, accompagnée de « Yora », la Suzuri se rendit à l’arche grise, là où elle devait rencontrer la « signeuse »… Mais évidemment, il n’y avait personne. Elle-même n’était pas la plus ponctuelle des femmes, alors elle ne pouvait en vouloir à celle-ci de son retard probablement justifié ; puis, de toute façon à peine cinq minutes après elle arriva… Akina lui fit signe.

-Salut ! C’est Kaguchi Yora. Et moi, Suzuri Akina. Sourit-elle en dévisageant un bref instant de derrière ses lunettes la jeune personne qui venait de les rejoindre. Son apparence laissa planner un air d’étonnement sur le visage de la dessinatrice puis… J’aime beaucoup. Ajouta-t-elle en montrant du doigt le motif peint sur son visage. Evidemment… Elle ne fit aucune remarque sur sa coiffure détonante. Akina aimait bien les personnes hautes en couleur.



_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.


Dernière édition par Suzuri Akina le Lun 18 Juin 2018 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Lun 18 Juin 2018 - 13:36
Malheureusement, si j'ai bien hérité une chose de ma mère, mis à part son pouvoir héréditaire, c'est bien son sens de l'organisation, je suis focalisé sur une chose sans prendre en compte les éléments qui m'entoure. Mal grès mon petit retard, je rejoignis l'arche comme indiqué sur ma lettre reçu, après le fulgurant sprint, c'était en trottinant au son de mes clochettes suspendues à mes vêtements que j'arriva au point de rendez-vous, ma coéquipière me fit des signes pour m'indiquer qu'elles étaient déjà là à m'attendre, à première vue elles ne semblaient pas frustrées de mon retard. En direction d'elles, je me mis à cogiter :

"Okay Kara, le moment des présentations, concentre toi, tu t'es entrainer maints et maints fois devant ton miroir" A peine le temps de réfléchir à ce que j'allais dire que ma binôme prit la parole avec un sourire et m'interpella en première pour faire les présentations.

"- Elle, c'est Kaguchi Yora, notre cliente, Et moi, Suzuri Akina" A peine arrivé qu'elle me présenta cette fillette.. Ma famille a depuis plusieurs décennies, laisser comme héritage des prénoms formés avec l'alphabet Hiragana, nos prénoms finissent tous avec le caractère "ra", son âge et ses cheveux..

"So.."

Non.. Il s'agissait surement d'une très grosse coïncidence mais cela me perturba un instant et je fis très intriguée par celle ci mais je n'oublia pas ma binôme qui continua par se présenter elle-même.

Ma binôme se prénomma quant à elle Akina, Suzuri Akina, une femme pétillante un peu plus âgée que moi, aux yeux verts qui semblait dégager quelque chose de particulier, on pouvait distinguer de la bonne humeur constante chez elle.. Elle prit l'initiative de me saluer en première et s'attendait surement à une réponse équivalente à sa présentation..

"- S-Salut.."

Akina était dubitatif, elle pencha son visage comme si ma réponse ne lui convenait pas, Yura me regardait du coin du regard, prêt à partir, portant son sac à dos.. Après quelques secondes de réflexion, dans ces situations, je sais me reprendre et comment rattraper les choses :

"- Je suis..! Kara.. Oongaku Kara ! Enchanté..." Lui relançais-je avec plus de convictions tout en fuyant du regard, ma voix mélodieuse qui était en total opposition avec mon physique la surprit sur le coup mais cette fois elle semblait rassurée que je m'enferme pas sur moi même, étant nouvelle, c'est une grande découverte pour moi, le monde Ninja.. j'y suis enfin.. Elle devait penser tout de même de moi que j'étais juste quelqu'un de renfermer, ne voulant pas s'ouvrir aux autres, si son image de moi était celle-ci et bien elle avait absolument raison, je n'aime pas parler aux inconnus, il faut savoir trouver les bons mots avec moi, et justement, quand elle me fit un compliment sur ma peinture corporelle, je changea brusquement de comportement avec elle..

"- T-T'aimes..bien..?" Un sourire se glissa lentement.. et devint un large sourire, puis un sourire si grand qu'il atteignit mes oreilles "- TU AIMES BIEN ?!?! WOHOUU " Je laissa exploser ma joie face à ce compliment.. ce n'est pas tous les jours que quelqu'un vient complimenter ce que tous les autres trouvent ça bizarre.. Je sautillais partout, son compliment me mis très en confiance avec elle et je ne me sentis absolument plus gêner dans mes gestes "sociales". Yora attendait sagement le départ en nous regardant discuter Akina et moi.

"Trop coooool cette fille !!" Pensais-je si fort dans ma tête qu'elle pouvait presque l'entendre..

"..."

Nous y voilà, le départ pour ma toute première mission, accompagnée d'Akina Suzuri, ma toute première coéquipière, confiante du potentiel futur bon déroulement de la mission, je n'avais même pas pris le temps de savoir nos objectifs ainsi que le rôle de cette fillette, plus mature, Yura marchait quelques mètres devant nous et Akina semblait détendue sur le début de notre mission, normal à vrai dire, nous quittions à peine Kumo.. Alors je pris le temps de lui demander, en chuchotant, ne voulant pas que notre "cliente" m'entende demander le but de la mission pour ne pas passer pour une moins que rien, mais je n'étais pas au courant d'une chose..

"- Héé Akina..Euuh comment dire.. c'est quoi l'objectif de notre mission ?" lui demandais-je donc la voix basse et en essayant de ne pas passer pour une cancre qui ne retient rien, en me penchant pour atteindre son oreille, j'apperçu un stylo particulier qui dépassait de son étui, façonné dans du bambou.. Alors j'enchaîna d'un air étonné :
"- Mmmh tu écris des livres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Lun 18 Juin 2018 - 17:20



C’était une rencontre loin d’être banale, la Suzuri savait reconnaître l’originalité lorsqu’elle la voyait, et cette fille ; c’était la première fois qu’elle la croisait. Effectivement, son emploi civil l’avait amené à côtoyer de nombreuses personnes à Kumo et en général elle n’oubliait rarement voire jamais un visage ; et le sien… ressortait clairement du lot, entre la peinture et la coupe de cheveux… Cela lui aurait été difficile de ne pas s’en souvenir. Malgré son air taciturne, la jeune Oongaku semblait délier ses paroles au fil des mots qui s’échappaient des lèvres de son interlocutrice, ce qui lui fut suffisant à garder ce sourire joyeux qu’elle aimait afficher en toutes circonstances, lui donnant un air, quant à elle, très avenant. C’était un peu, d’une certaine façon, l’une de ses principales motivations dans sa vie, sourire et faire sourire ; autant qu’il était possible de le faire.

-Haha… C’est bien d’être enthousiaste.
Dit-elle de sa voix de sa voix fluette, toujours aussi réjouie.

Enfin, l’heure des présentations et des compliments étaient passées, et venait celle de la mission ; les menant à quitter le village sous le regard vigilent des gardes qui les observaient s’éloigner lentement mais surement. Ceux-là, et les autres aussi d’ailleurs ; connaissaient Akina depuis « toujours », enfin, depuis qu’ils étaient arrivés à Kumo voire même Shitaderu pour les plus anciens. Sans être la figure la plus emblématique du village, Akina était sans doute l’une des personnes les plus « dévouées » ou tout au moins investie que pouvait compter Kumo dans ses rangs. L’une des plus sympathiques aussi, et des plus banales à la fois ; car oui, elle n’avait pas comme la plupart des autres une histoire originale, touchante ou dramatique à raconter. Sa vie avait été, dans sa grande partie, un long fleuve tranquille ponctuée de quelques rapides, par endroit, par moment.

Et après quelques minutes de marche, elle put constater que cette jeune femme singulière qu’elle accompagnait n’avait pas d’original que l’apparence. Qu’elle lui demande la raison de cette mission la fit rigoler un bref instant. En effet, il était plutôt marginal qu’un ninja parte en mission sans vraiment savoir ce qu’il devait faire. Ô Akina ne portait aucun jugement, l’oubli arrivait à tout le monde, même lorsqu’il s’agissait de choses aussi importantes. Sans doute fut-elle si contente de partir en mission qu’elle n’en avait que survolé l’objet. Jetant un regard complice à la gamine qui suivait à quelques pas derrière elles, la Suzuri répondit, sans dissimuler son amusement.

-Ah, ça arrive d’oublier. Répondit-elle en premier lieu, sans se donner la peine de chuchoter ; comme Kara. Yora est sourde, on doit l’emmener à l’un des sommets ; parce que c’est son rêve… Dit-elle songeuse. Et, lui faire faire quelques exercices pour qu’elle améliore ses sens ; sa vue notamment. Continuait-elle en adressant un sourire à l’enfant. Et toi, apparemment, tu sais « parler » aux sourds. Dit-elle avec une légère moue exprimant d’une certaine façon ses interrogations. Elle connaissait l’existence de ce langage à base de signes formés avec les mains, avec les doigts, mais n’en connaissait rien d’autre, ni la signification, ni la façon de pratiquer cette langue ; car oui c’était une langue à part entière plus qu’un simple langage. Et, se trouver à ce moment en compagnie d’une personne capable de communiquer de la sorte… l’impressionnait un peu.

-Hum… Non, je n’écris pas. Akina haussa faiblement les épaules. Rédiger des rapports, quelques courriers… enfin, des choses aussi banales ; on ne pouvait pas appeler cela de l’écriture. Mais je dessine ! Ajoutait elle avait un large sourire. Et je sais déjà quels exercices on va pouvoir lui proposer. Poursuivait-elle avec engouement en frappant dans ses mains. Du coup… Tu peux… peut-être lui traduire ce qu’on raconte, histoire qu’elle ne soit pas.. ; exclue de la conversation. Oui, elle avait beau n’avoir que onze ans, son avis intéressait aussi Akina, après elle était un ninja en devenir et bien souvent ceux se tournant vers cette voie présentait un degré de maturité bien supérieur aux autres…

Le petit groupe continua ainsi son bout de chemin en toute quiétude jusqu’à ce qu’il arrive, après une poignée d’heure de marche, au bas d’un sentier bifurquant à la droite et à la gauche d’un panneau indiquant plusieurs directions.

-Les Pics de Kaminari… Ce soit être par là. Avait-elle dit en réajustant ses lunettes. Oh, je me demandais… Les clochettes, ça te sert à quoi ? Oui parce qu’en général les ninjas ne se baladaient pas avec des objets pouvant donner leur localisation précise… sauf s’ils avaient un intérêt particulier…




_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Mer 20 Juin 2018 - 20:37
La bienveillance d'Akina me mis en confiance très rapidement, elle savait comment si prendre avec les jeunes ninja comme moi, elle ne semblait absolument pas déranger par mon manque d'expérience et était plutôt surprise de mes dons en communication. J'appris donc que Yora était sourde, Akina ne savait pas plus de détails que ça, si il s'agissait d'une maladie de naissance ou bien un accident qui aurait pu lui arriver

La jeune fille souffrait donc d'un handicap que je connais bien, la surdité. Kumo à sans doute estimer que je devais être bien placé pour pouvoir accomplir cette mission.

Yora restait à l'écart derrière nous, la tête baissée, elle observait simplement ses pieds tout en avançant, ne voulant pas la laisser s'isoler et également sur les conseils d'Akina je ralentis, laissant cette dernière devant un petit instant tout en ne répondant pas aux questions posés précédemment et me mis aux côtés de la petite, curieuse et avec un grand sourire amical, je lui dis "Je..suis..ravie..de..faire..ta..connaissance.." Je fis le premier pas vers elle, je sais à quel point c'est dur d'être seul et avoir l'impression d'être couper du monde à cause de ça, en plus de ça, elle ne nous connaissait pas, nous étions simplement pour elle des ninjas qui devaient accomplir leur mission, mais, notre mission n'était-elle pas plus élargies que ça ? Ou fallait-il simplement suivre les ordres dictés sans essayer d'en faire plus pour elle.
Dans ce fameux langage des signes, de mes deux mains tendres, je lui parlais. Sûrement épatée par mes dons de communication, Yora me regardait avec des grands yeux écarquillés du haut de son mètre, honnêtement je ne savais pas si elle était au courant que l'une de nous deux maitrisait ce langage afin de facilité la communication entre nous, mais je lui en ai boucher un coin à vrai dire.
"Ne..reste..pas..toute..seule..." "Je..vais..te..traduire.." Lui dis-je avec tact.

Elle accéléra le pas dans la minute qui suit, et m'interpella enfin en me tirant la manche;

"..." Pas réellement, elle hésita et se lança pour de bon "Comment..vous..appelez..vous..?..." Me dit-elle, en regardant timidement Akina puis moi, c'est vrai que nous nous étions présenter qu'entre Ninja, en tout cas, moi, je ne lui avait pas dit mon nom, alors logiquement, je nous ais présentées à elle
"Désolé..suis..je..bête...Mon..prénom..est..KA-RA..et..elle..A-KI-NA" Elle sourit nerveusement quand elle me voyait bouger mes mains avec aisances pour lui parler.

Nous marchions donc toutes les trois côte à côte, Yora c'était mise entre nous deux, comme si elle se sentait en sécurité avec nous, puis je me mis à répondre aux questions que Akina m'a posé un peu plus tôt tout en traduisant pour Yora;

"- Une activité pour améliorer la vue ? J'en connais quelques unes.." Disais-je en glissant un petit clin d'œil à Yora, Akina parlait d'une activité pour permettre à la petite d'améliorer ses sens, peut-être qu'il s'agissait d'un des exercices que je faisais faire à Sora quand nous étions plus jeunes.. en parlant de Sora.. "- Ces clochettes ? Ce sont.. des portes bonheurs..." Lançais-je donc à Akina "- Elles appartenaient à ma sœur.. elle aussi était sourde.. de naissance.. ma mère lui avait accroché ces clochettes au cas ou, nous la perdions de vue, étant sourde, elle était aussi "muette" et donc ne parlait pas." Réalisant à l'instant que je venais de me livrer sur ma vie personnelle, chose que je déteste faire avec des inconnu ou de simple connaissance comme c'était le cas ici, même si Akina n'était pas une mauvaise personne, je me sentais dérangée d'en parler ici. Alors je me stoppa net dans ma parole, repris mon air neutre, sans exprimer une quelconques émotions " Oublies ce que je viens de te dire.."
Ma binôme dessinait, que de demander de plus ? Elle appréciait mes peintures ainsi que ma personne, une fois de retour au village, je me devais de rester en contact avec elle, étant la future plus grande artiste de ce monde Shinobi, je me devais de voir ses œuvres.

"- Qu'est-ce que tu dessines ? Fais voir un peu.."


"..."

Cela faisait quelques heures que nous marchions, le village était maintenant bien loin derrière nous, et à l'horizon, nous pouvions enfin les voires, les montagnes imposantes du pays de la Foudre, notre destination, alors je prévenis Yura

"Les..montagnes..regarde" L'heure défilait et le soleil s'abaissait petit à petit dans le ciel pour laisser place au crépuscule du soir, avec le paysage qui nous entourait, cela donnait place à un merveilleux spectacle naturel, je pris Yora avec moi, avec l'autorisation de ma binôme pour la faire grimper en haut d'un arbre pour qu'elle puisse profiter de la vue, ébahie, elle contempla l'horizon.

Quelques instants plus tard, Akina nous fit signe de la rejoindre en bas de l'arbre, voulait-elle qu'on continue ou qu'on s'arrête pour la nuit ? Je laissais ce genre de choix pour elle, par manque d'expérience.

(HRP : Tu es autorisé à utiliser mon perso pour traduire un dialogue si tu communiques avec Yura ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Sam 23 Juin 2018 - 3:55




Qu’il était intéressant de voir une personne « comme » Kara se comporter ainsi avec une enfant. Celle qui était apparue comme un peu nerveuse au départ de Kumo lui apparaissait sous un jour nettement plus agréable et surtout plus serein. Quoi qu’elle ne le lui avait rien trouvé de si désagréable que ça, au premier abord. Néanmoins, au fil de la discussion que cela fut avec Yora ou moi-même, je compris asse rapidement quel intérêt tout ceci pouvait revêtir à ses yeux, accompagner une jeune infirme qui souffrait apparemment du même « problème » qu’une personne qui lui fut proche.

Akina n’avait jamais vraiment perdu personne auparavant si ce n’était sa cousine qu’elle ne considérait même comme étant une Suzuri et encore moins une cousine, à vrai dire. Alors, trouver les mots justes pour montrer sa compréhension de ce que disait, entre les lignes, la jeune femme ; lui était apparue compliqué voire peut-être un peu, venant d’elle, suicidaire. Même si sa motivation ultime était d’apporter de la joie aux autres ; cela ne l’aidait pas vraiment à avoir plus de tact. Oui, c’était assez paradoxal… Là où ses sourires et sa sympathie la rendaient plus qu’avenante, le choix de ses mots quant à eux la desservaient plus qu’autre chose. Ainsi, elle s’était abtenue d’approfondir le sujet… Enfin…

-Ah… Bien, non… je n’oublierai pas. Mais… je n’en parlerai pas si tu veux. Avait-elle dit avec un petit haussement d’épaules. De toute façon Akina n’était pas du genre intrusif, tout au moins pas avec tout le monde et encore moins avec une fille qu’elle venait seulement de rencontrer. Je n’ai pas mes dessins avec moi, là. Rigola-t-elle légèrement. Mais, je dessinerai toute à l’heure. Evidemment, comme ses dons héréditaires avaient un rapport très particulier au « dessin » en général… Elle transportait avec elle plusieurs rouleaux, des feuilles… Il faudrait d’ailleurs qu’elle trouve un autre système, celui-ci prenant un peu trop de place dans ses poches.

Et « toute à l’heure » arriva très rapidement alors que la pénombre du début de soirée recouvrait déjà les pieds des hautes montagnes qui se dessinaient, elles aussi, à quelques kilomètres de là. Evidemment, emprunter les sentiers de montagnes en pleine n’était apparemment pas la meilleure chose à faire, et l’endroit qu’elles venaient de trouver semblait être idéal pour une pause, et une nuit… Ainsi, à l’abri sous quelques arbres, entourées de fougères et autres buissons assez épais ; Akina s’occupa d’allumer un feu, assez rapidement grâce à… des allumettes.

-Normalement, on aurait dû arriver bien plus tôt que ça… Mais bon, nous ne sommes pas à une journée prés. Sourit-elle à la fillette et à Kara qui venait de lui traduire. Bon… J’ai pas pris grand-chose à manger, mais ça devrait aller. Avait-elle ajouté en extirpant de son sac quelques galettes de riz et des rations de survie… Donc, nous disions… le dessin, dit-elle en dépliant une feuille vierge qui trainait dans l’une des poches de sa veste ninja. Elle posa son regard verdoyant sur la Kaguchi et de son « stylo-plume bambou » esquissa avec l’encre noire les traits du visage de l’enfant avec une grande fidélité. Mais… je n’ai que ma plume sur moi… Donc… Dit-elle en observant le rendu final….



_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Lun 25 Juin 2018 - 15:31
Le feu qu'Akina alluma mit tout le monde d'accord, la température ambiante du soir était assez basse et la petite grelottait de froid quand nous étions perchées sur l'arbre pour observer l'horizon. La nuit tomba, et nous étions toutes les trois assises autour du feu entrain de manger nos provisions.. quelques galettes de riz pour Akina, un bentô pour Yora, sûrement préalablement préparée par un proche à elle, puis je sortis à mon tour mon repas, une bonne poêlé de légumes pour ne pas être en carence en magnésium !

"- Heuu.. qu'est-ce que c'est ?" Disais-je stupéfaite, tenant le dessin d'Akina devant moi.. je ne comprenais pas trop ce qu'elle voulait dessiner et Yora me fit signe de retourner la feuille dans l'autre sens..
"- Aaah ! Je tenais la feuille à l'envers ! Haha" Riais-je alors, à côté, je pris un peu d'eau et un bout de tissu pour pouvoir me débarbouiller le visage pour enlever mon maquillage tout en continuant à discuter et traduire pour Yora;

"- Incroyable..!" J'y voyais un portrait très réaliste de la petite, impressionnée par sa technique, je restais bouche bée, elle l'avait fait en quelques minutes sans vraiment s'appliquer et le résultat était tout de même très impressionnant. Je confia le dessin à Yora, à qui il était destiné à la base, elle était ravie de se voir elle-même en portrait, elle remercia la "Jeune" Suzuri, mais quelques détails se devait d'être changer, alors Yora emprunta un stylo quelconque à Akina et se mit à rectifier quelques détails tout en nous disant d'une de ses mains :
" Avec..un..bandeau..."

Elle dessina un Bandeau de Kumo sur son portrait, bien quelle gâcha un peu l'ancien dessin d'Akina, cella lui mettait pleins d'étoiles dans les yeux, comme si, elle en rêvait..

Une fois mon maquillage nettoyé, mon naturel refaisait surface, mes cheveux hirsute, ma peau mate presque noir, ces traits physiques attiraient souvent le regard au village ainsi que des critiques par certains villageois vraiment pas malins. Maman me disait que cela ferait tout mon charme une fois grande, je m'observais dans le reflet d'un de mes Kunaï un instant :

"- Quelle horreur.."

La discussion continua de longues minutes, Yora s'endormit discrètement sans que l'on ne s'en rendent compte après avoir finie de manger. Dans un petit moment de mélancolie
"- Tu sais.." Dis-je à Akina tout en lorgnant sur Yora.
"- Cette petite.. elle ressemble beaucoup à ma sœur.. Non pas seulement à cause de sa maladie.. mais physiquement, son regard et son sourire me font penser à elle. Et puis.. Yora a que un an de moins.." Le crépitement du feu accompagnait mes paroles.
Puis je repris la discussion entre Ninja seulement;
"- Désolé si j'ai trainé aujourd'hui.. On aurait pu y arriver en une journée au sommet mais je n'imagine pas l'état de la petite une fois là haut.."
J'expira de fatigue et repris,
"- Je souhaite m'impliquer.. à fond dans la mission.."
La fatigue me submergea petit à petit, je n'ai que très peu dormis la veille causé par l'excitation de partir en mission.
"- Demain..on aura..terminé.." Disais-je en somnolant de plus en plus
Je m'endormis finalement en seconde sans savoir si il était nécessaire de monter la garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Lun 25 Juin 2018 - 22:53




Akina fut sans conteste flattée des réactions de Yora et Kara quant à l’esquisse sans couleur qu’elle venait de dessiner, et sans doute que si elles l’avaient trouvé « moche », elle aurait été vexée. Que la gamine y ajoute sa propre touche ne la dérangeait pas vraiment, après tout ce n’était pas pour elle-même que la Suzuri avait dégainé son papier et ses stylos mais pour Yora, puis elle leur montrait ainsi, la petite, son envie de devenir une Kunoichi. Lui souriant avec cette même bienveillance qu’elle affichait souvent, et fis traduire par Kara que bientôt elle aurait ce bandeau, mais qu’avant, elle devait se reposer.

Elles mangèrent alors plutôt rapidement, un repas plutôt frugal pour la « jeune » Suzuri d’ailleurs ais qui lui suffisait amplement. La longue journée que venait de vivre la Kaguchi avait suffi à l’épuiser et la plonger rapidement dans un profond sommeil. Puis, profitant du feu pour se réchauffer de la fraicheur nocturne qui commençait à tomber sur le pays, Akina écouta sa jeune équipière. Elle pouvait compatir à la souffrance que ressentait certainement Kara, la perte d’un être proche d’autant plus une sœur, plus jeune… devait être une épreuve particulièrement douloureuse à traverser. La Suzuri n’avait jamais vraiment perdu personne si ce n’était sa cousine qui avait trahi le village plusieurs mois auparavant…. Cette douleur… Elle ne l’avait jamais ressenti, jamais directement.

Sa vie avait toujours été « de ce côté-là », plutôt tranquille en comparaison, par exemple, de Kara. C’était sans doute pour cette raison qu’elle avait abandonné son apprentissage ninja et qu’elle n’était jamais allée plus loin que les bases et le grade de genin. Pour ne pas avoir à subir des pertes trop lourdes, ne pas avoir à pleure et à souffrir. Elle aimait la joie, elle aimait le bonheur ; autant le sien que celui qu’elle pouvait procurer aux autres… Le « malheur » était… en quelques sortes son Némésis. Et malheureusement, elle avait déjà vécu malgré toutes ses précautions. Mais, c’était une autre histoire… comme les raisons l’ayant poussées à reprendre cette voie.

-J’imagine que cela doit réveiller quelques souvenirs… Dit-elle avec une petite moue. Pas d’problème. Sourit-elle aussitôt. Le principal, c’est qu’on y soit. On ne nous dire rien si… Dit-elle en posant son regard émeraude sur la genin qui venait de s’assoupir. Akina esquissa un nouveau sourire, et fixa le feu, en l’agitant un peu à l’aide d’un morceau de bois. Elle resta éveillée de longues heures à écouter les bruits environnants avant de finalement décider de dormir un peu. Il était très peu probable qu’on les attaque ici…

Le lendemain, enfin, une poignée d’heures après, elle se réveilla quasiment en même temps que les premières lueurs du soleil. Comme elles n’étaient pas pressées, Akina laissa les deux jeunes personnes encore endormies… dormir. Elle savait à quel point les plus jeunes avaient besoin de sommeil. S’ils n’en avaient pas assez, après, ils devenaient grognons, et encore plus les ados, shinobi ou pas. Cela dit, une ou deux heures plus tard, les deux traineuses finirent pas se réveiller et très vite toutes ensemble, elles purent reprendre leur voyage, et, leur ascension.

-Bon ! Ça ne va pas être très difficile, on a juste à suivre le chemin ! Expliqua rapidement Akina, plein d’enthousiasme. Une expression disait « le plus intéressant n’est pas la destination, mais le voyage pour y arriver », qui était vraie pour beaucoup de chose en fait, mais dans leur cas ; c’était bel et bien leur destination qui importait, et ce qu’elles allaient y faire. Ainsi il leur fallut quelques heures de plus, entre le sentier par moment un peu abrupt, les quelques coups de vent… Sans ces quelques désagréments, tout semblait… se dérouler pour le mieux. Puis, elles pouvaient aussi profiter du magnifique paysage qu’offrait cette vue imprenable. Puis, peu de temps avant d’arriver au plus haut de cette « montagne », l’une des rares balisée de la région, Akina interrogea Kara. Tu voudras que je fasse un portrait un de toi aussi ? Avait-elle sourit en croisant ses mains derrière sa tête. Tu verras à quel point tu n’es pas horrible. S’esclaffa-t-elle avant de se retourner pour la regarder, en continuant marcher, à reculon.



_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Mar 26 Juin 2018 - 21:17
‘Kara..’
‘-Mmh Akina laisse moi dormir encore un peu..’
Cette sensation..
‘Il ne lui reste que très peu de temps.. ‘
‘-AAAAAAH’ Je me réveilla en sursaut, suant d’angoisses, tremblante..
‘-Un cauchemar.. Encore.. ‘ Le feu était toujours entrain de brûler alors que nous étions au beau milieu de la nuit, Akina était resté éveillé pour maintenir le brasier ? Quelle bienveillance de sa part mais elles dormaient belle et bien.. Peu importe.. ‘-C'est rien, calme toi, t'as l'habitude maintenant…’ Me dis-je avant de me rallonger dans mon duvet, je me rendormis difficilement en cogitant alors pour terminer ma nuit, pas sereine..

Les rayons d’or qui entrent timidement dans un doux silence. Brûlant la léthargie peu à peu au fil des secondes qui s’écoule lentement mais sûrement. Les rayons qui colorent doucement chacun des duvets de mon visage, la chaleur qui montent tranquillement et la lumière qui percent les boucliers de mes yeux. Un dangereux crescendo d’énergie se répand dans tout mon corps, la respiration qui s’accélère et s’alourdit et ma tête qui hurle à l’assassinat et comme chaque matin ma tête perdra le combat, mon sommeil se fera assassiné dans une indifférence totale et mon réveil toujours aussi froid malgré la chaleur prendra le dessus. Il me retient sans vigueur en me rappelant que en dehors de ses bras de cotons; il fait jour.
"- Mince, déjà le matin.." Pas très matinale, je baillais et faisais des bruits de bouche désagréable sans me gêner ou même m'excuser auprès de mes compagnons, l'ainée semblait déjà réveillé depuis un petit bout de temps vu ses affaires qui étaient déjà pliées, prête à reprendre la route, pleine d’enthousiasme, elle nous attendait. Alors je mis la seconde vitesse pour me préparer à repartir, laissant le mauvais rêve s'estomper de mes souvenirs par la journée qui nous attendait.
Nous reprîmes la route, remis à plomb, nous marchions en direction des Pics de Kaminari, le sentier était dégagé et le chemin était tracé, il suffisait de suivre la route.
L’avancée se faisait sans encombres, le soleil était à son zénith et la chaleur aurait pu être insupportable si une légère brise de vent ne nous soufflait pas dans le dos.. Finalement, la température ambiante restait plus ou moins agréable, mais au bout d’une journée et demi de mission, je me rendis compte que..
“- M*rrde, j’ai oublié mon maquillage..”
Dis-je dépité suite à mon oublis quand soudainement, alors que nous marchions toujours le long de la pente, Akina se retourna, mains derrière la tête pour m'exprimer un compliment sincère tout en me proposant un petit portrait, qui.. me mis dans l'embarras..
“- IDIOTE ! CA ME FAIS PAS PLAISIR QUE TU ME DISES CA !” Disais-je en tapant dans mes mains et les faisant tourner devant mon ventre tout en esquissant un large sourire avec les joues toutes rouges : c'est la chorégraphie de ‘Hen na Ojisan’, une danse que je fais quand je peux être dans l'embarras d'un compliment. Je ne savais pas vraiment cachée ma joie.

Marchant à reculons, elle attendait sa réponse, bien évidemment, même si cela me paraissait improbable de laisser mon visage à nue, je n’avais pas d’autres choix que de rester comme ceci pour le reste de la mission.
“- Bien, bien, on fera ça au sommet, d’accord ?” Dis-je à Akina tout en lui envoyant un sourire réciproque aussi sincère, mais il me fallait quelque chose en échange
“- Alors une fois de retour au village, je t’initierais à la peinture corporelle ! Et c’est pas une question ! Hahaha” Lui rétorquais-je en ricanant à mon tour avant de prêter attention à la petite.

Je courus vers Yora qui se trouvait devant nous, à une vingtaine de mètre, laissant Akina se préparer mentalement à mon art.
"..Contente..?" Elle acquiesça positivement pour me répondre, déterminée, elle fixait le haut du pic, tendit la main vers le ciel comme si elle essayait d'attrapper les étoiles, comme si elle était sur le point de s’envoler.
“Je..me..demande..si..je..pourrais..atteindre..les..étoiles..” Dit elle de ses deux mains
“Tu..ne..peux..pas..les..voirs..le..jour..”
“Même..le..jour..elles..sont..là..” .. ”Les..étoiles”
"Sois..patiente..on..y..est..bientôt.." Lui dis-je en regardant dans la même direction qu'elle.
Mais un peu plus loin sur le même chemin, la route commençait vraiment à s'incliner de plus en plus verticalement. Nous étions proche du sommet, en montagne, elle ne semblait n’avoir jamais vu le soleil aussi proche, c’était vraiment magnifique : les couleurs du ciel étaient des plus belles ; des volutes de nuages fins tourbillonnaient poussé par une légère brise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Ven 29 Juin 2018 - 16:34



Parfois, on pouvait s’évertuer à incarner l’essence de la gentillesse, qu’il arrivait quand même qu’on commette des boulettes par inadvertance. C’était exactement ce que venait de faire Akina en soulignant que sa jeune comparse était très bien sans maquillage. Cela dit, elle fut assez surprise de la réaction de la Oongaku, qui ne correspondait pas vraiment, finalement, à ce qu’elle venait de dire… C’était vraiment très étrange, mais soit, s’en était encore plus amusant.

-La peinture corpo… Hm… On verra ça… Répondit-elle avec incertitude et sans doute une pointe de gêne. La Suzuri, même si elle aimait « l’art » enfin, dessiner en fait car elle ne se considérait absolument pas comme une artiste ; ne connaissait rien à « ça ». *Si ce n’est qu’un simple maquillage comme elle, pourquoi pas* se dit-elle. Ainsi, il leur fallut encore quelques pas, quelques dizaines de minutes avant qu’elles n’atteignent finalement le bout du sentier et l’immense plateau verdoyant qu’il offrait.

Ce n’était pas tout à fait le sommet, mais ce fut certainement le plus haut qu’elles pouraient rejoindre sans prendre de risque, et même si elles n’étaient pas à la cime de l’arbre, ce haut plateau les laissait bénéficier d’une vue imprenable sur les vallées jalonnées, boisée de la région. Ô bien sûr, d’ici elles ne pouvaient pas voir Kumo, ni un seul autre village mais cela ne retirait rien au côté époustouflant de l’endroit. Une fois arrivée, Akina s’étira un instant avant de se retourner vers Kara et Yora.

-Bien… On va pouvoir commencer ton entrainement, Yora. Dit-elle avec un grand sourire. Je vais dessiner de petites souris, inoffensives ; elles prendront vie et s’enfuiront. Continuait-elle en décrochant de sa veste ninja un rouleau bordé d’un écrin rouge alors que Kara continuait de traduire en langue des signes. Toi, tu devras les retrouver, les attraper et les ramener ! Ajouta-t-elle en déroulant le long parchemin et dégainant sa plume de bambou. Faut que t’ouvres bien les yeux, elles sont très rapides, et très petites ! Et… ne les écrase pas, sinon tu seras couvertes d’encre. Rigola-t-elle un bref instant.

Alors la jeune femme s’était mise à dessiner une bonne dizaine de souricettes, puis leur donna vie en apposant la main sur le parchemin. Les rongeurs noirs de l’encre qu’avait utilisé Akina s’échappèrent du papier et attendirent un instant avant de se mettre en action.

-Dès que tu es prête, préviens-moi. Reprit alors Akina en apposant cette fois la main sur le sol pour faire apparaître un épais papier au format « A2 ». Le temps que tu fasses cet exercice, je vais commencer le… « portait » de Kara. Sourit-elle en reportant son attention sur la genin. Après un instant, Akina claqua des doigts, et les petits animaux d’encres se dispersèrent dans les hautes herbes qui recouvraient une bonne partie de vaste plateau. Et Yora, très attentive, se prêta au jeu en se lançant à l’assaut des souris. Akina la regarda faire avec un large sourire et s’installa en tailleur dans l’herbe, positionnant devant elle la feuille qui ressemblait fort à une toile.

-Bien, installes toi face à moi, à deux ou trois mètres. Ordonna-t-elle presque à la jeune femme. Et te n’inquiètes pas, les souris n’iront pas très loin… puis, j’ai l’impression qu’on est assez… tranquilles ici. Ajouta-elle en scrutant les environs paraissant complétement désertique, quelques secondes, attendant patiemment que Kara prenne place. Soi… naturelle. Pense pas au fait que je dessine. Et... tu peux parler pendant que je dessine! Sourit-elle à nouveau. L'important étant simplement que la Suzuri parvienne à capter l'expression, les traits, l'attention de son visage...



_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Mar 3 Juil 2018 - 14:47
A la vue du Jutsu de la Suzuri et des souris qui prient formes sous nos yeux, je ne pu retenir ma surprise lorsque les petits rongeurs d'encres se mirent à sortir du papier et à courir dans tous les sens comme de vraies souris se faisant pourchasser par un potentiel prédateur, et ici, la prédatrice se trouvait être Yora, notre petite protégées que nous devions entrainer à stimuler ses sens et en apprendre d'avantage.

"- Wooh incroyable ! incroyable ! incroyable !" Criais-je les yeux pleins d'étoiles les poings fermes (cf: Youtube : Luffy, suge)"
Puis, Akina consigna Yora sur l'exercice et se mit immédiatement à courir après les rongeurs, captivée par ces dernières, j'en attrapa une par la queue pour l'observer de plus près.
"- Incroyable Akina-kun, on dirait des vraies !" Disais-je juste avant qu'elle ne me morde un doigt pour que je lâche prise.
"- Aïïe ! Sal*perie" Elle tomba et se réfugia sous des hautes herbes, dépassant juste le museau pour me narguer.

Je pris finalement place suite au croc de la souris, sur une sorte de souche qui jonchait le sol, assise, croisant les jambes tout en les maintenant en position avec mes deux mains, je me trouvais pile en face d'Akina qui attendait juste que je me pose. Nous nous regardions dans le blanc des yeux avant qu'elle comprenne que j'étais prête, mal à l'aise de la situation dans laquelle je posais à vrai dire, cela ne me dérangeais pas tant que ça de poser pour un portrait mais le faire le visage libre, me coinçais un peu..
Je mis du temps à trouver une position adéquat changeant de sens, d'orientation, le regard à droite à gauche.. Ma pauvre binôme devait s'impatienter à me voir bouger dans tous les sens..
Finalement, je parvins à me tenir droite, les mains sur les genoux, sage comme une image pour qu'Akina puisse commencer à dessiner, son crayon commença à gratter sur la feuille et la voilà engagée dans son art, le visage presque collé sur sa feuille, levant les yeux hâtivement pour m'observer et mémoriser mes traits. Chacun de ses coups d'œil me gêna de plus en plus.. l'air que je dégageais était tout sauf naturel..
Deux..trois..quatre..cinq minutes plus tard, ma patience fut atteint et je commençais déjà à bouger ma jambe d'impatience..

"Naturelle ?" Me marmonnais-je en jetant un coup d'œil sur mon épaule pour lorgner sur mon instrument qui dépassait de mon dos. Je le sortis de son étui afin de le saisir de mes deux mains fermes. Akina se stoppa dans son dessin à la vue de mon instrument, elle raya la feuille et recommença un autre dessin, non pas parce je n'arrêtais pas de bouger ou quoi que ce soit, mais, à la vue de ma posture et de mon regard, elle sut qu'à ce moment précis, j'étais naturelle.
Mes doigts glissaient tous seuls au rythme du son qui sortait de mon Ney, j'embrassais chaque note, chaque vibration me laissant guidée par la musique. Malheureusement, Yora, sourde, ne fit pas attention et continua sur sa chasse primordiale.

Akina, concentré sur le dessin, ne prêtait plus autant attention à la petite qu'au départ, elle continuait à courir après les rongeurs qui s'enfuyaient, mais elle se trouvait très proche du précipice et cette situation aurait pu mal tourné si je ne lui aurais pas dis de se rapprocher un peu vers nous, des grandes signes avec mes bras pour qu'elle me capte avant de lui dire, tout en continuant ma musique d'une main avant de reprendre :
"Ne..t'éloigne..pas..trop.." Elle me répondis en un signe, elle cherchait en dessous d'une roche ou certains s'étaient recluent en dessous.

"..."

Le temps défilait, Yora courrait toujours mais elle avait réussie à en attraper quelques unes qu'elle fourra dans son sac à dos qu'elle avait vidé au préalable. Certains s'étaient réfugiées sous des fougères avec celle qui me nargua en première.

Voyant que l'exercice se déroulait à merveille, je pris l'initiative de commencer à préparer mon exercice.

"- Akina-Kun, aurais-tu une feuille à me prêter s'il te plaît ?" Demandais-je alors à ma binôme, naturellement, cela ne la dérangea pas et m'en confectionna une, comme précédemment, une feuille sortie du sol dans le même format par une simple pression de la paume sur le sol tout en continuant à dessiner mon portrait, et comme précédemment, ma réaction fut la même que pour les rongeurs :
"- INCROYABLE.." Les yeux pleins d'étoiles encore une fois, agitant mes bras au dessus de ma tête dans tous les sens.

"-Hey ! Hey ! C'est ça ton Kekkei Genkai ? L'encre ?"

Bien évidemment la réponse fut évidente que oui, son pouvoir m'intriguais tellement que j'en étais presque jalouse sur le coup. Elle me tendit par la suite le bout de papier que je lui ai demandé.

La feuille que la Suzuri me donna fut rapidement plié dans pleins de façons, je pliais, dépliais, repliais, déchirais, repliais.. Avant de réussir à confectionner l'objet en question pour Yora.

"- Quand elle aura finie d'attraper les souris, on passera à l'étape suivante" Disais-je en lançant un petit rire diabolique ironique à l'idée de mon futur exercice.

"- Alors, qu'est-ce que ça donne ?" Repris-je en parlant du dessin d'Akina, tout en restant perplexe à la vue du résultat.

HRP : Pardon du retard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3321-wesh-alors-presentation-oongaku-karatermine http://www.ascentofshinobi.com/t3452-oongaku-kara-carnet

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Empty
Jeu 5 Juil 2018 - 13:29



La Suzuri avait beau être une personne particulièrement soucieuse des autres, s’il y avait un moment où elle ne pensait plus à rien, où très peu de chose pouvait la perturber ; c’était bien celui-ci ; le moment où elle s’installait devant une toile armée d’un pinceau, d’une plume ou quoi que ce fut d’autre. Lorsqu’elle dessinait, que ce soit un portait ou quelque chose de plus abstrait, son attention n’était plus fixée que sur les traits et courbes qu’elle traçait et sur son éventuel modèle. Bien sûr, elle n’était pas complétement inconsciente, si elle s’était permise ce moment d’insouciance c’était uniquement parce qu’elle savait qu’ici elles étaient, toute les trois, en sécurité. Puis, Kara semblait veiller sur notre jeune future Kunoichi. A vrai dire le seul danger auquel elles faisaient face était la bordure de ce plateau donnant sur de profondes crevasses.

Akina, tout en reproduisant les traits de sa coéquipière, se rendait compte que cette dernière n’était pas des plus… calmes. Sans doute n’était-elle pas rompue à ce genre d’exercice, ou alors elle n’aimait simplement pas ça. Après tout, devoir rester immobile, ou tout au moins à peu près dans la même position durant de longues minutes n’était pas forcément si évident, voire même déplaisant. Enfin, heureusement la Suzuri n’avait pas besoin que ses modèles restent totalement immobile pour capturer leurs expressions et leur beauté quelle qu’en fut la nature. Puis finalement, elle recommença lorsque Kara se détendit, ou tout au moins lui sembla plus « naturelle ». L’intendante aimait bien lorsque ses modèles pensaient à autre chose qu’à elle en train de les croquer. Le seul moment où elle s’interrompit fut pour donner une feuille à l’Oongaku.

Continuant de dessiner, Akina ne fut pas si surprise que ça par les questions de sa jeune collègue.

-Oui, c’est ça… mon Kekkai, celui de ma mère et de mon clan… Lui sourit-elle. Et ce fut sans doute ce don héréditaire qui avait guidé une partie de sa vie, entre son attrait pour la littérature en général, pour le dessin et la peinture. Quoi que… Tous les Suzuri n’étaient pas aussi passionnés qu’elle pour cet aspect artistique, mais nombre d’entre eux avait au minimum beaucoup d’attrait pour la lecture et l’écriture. Et bien sûr, ce Kekkai, aussi abstrait pouvait il paraître, n’en restait pas moins très… puissant, voire redoutable. Akina observa alors Kara un bref, et sa dextérité au pliage de ce dernier, avant de poursuivre. C’est un… origami ? Dit-elle intriguée. Elle avait entendu parler de personnes pouvant manipuler le papier. Ces personnes devaient être aussi très talentueuses dans l’art du pliage. Cela-dit, la Suzuri ne pensait que Kara en fut une…

Puis après quelques minutes, Akina se redressa, décrochant son regard de la toile pour observer la jeune femme.

-Hum… Oui, c’est fini ! Dit-elle en retournant la toile. Bon… c’est en noir et blanc. Ajouta-t-elle avec un léger soupir. Le portait avait été réalisé avec une simple plume, celle en bambou qu’avait toujours la jeune Suzuri avec elle. Bien sûr il était nuancé, les ombres étaient quasi parfaites, la fidélité du trait aussi. Bon, bien sûr, sa capacité à manier l’encre l’aidait énormément, mais c’était surtout son sens de l’observation et peut-être sa capacité à visualiser les choses qui lui permettaient d’être aussi « bonne ».

Le dessin:
 

Attendant le verdict, elle attendait aussi de voir ce qu'elle réservait à la petite Yora, avec ce pliage. D'ailleurs, en parlant du loup... Celle-ci était de retour, son sac à la main. La Suzuri l'observa par dessus ses lunettes. Puis, la gamine vida son sac devant elle. Elles purent constater que toutes les souris d'encre étaient là...

-Parfait Yora! Dit-elle en tapotant l'enfant sur la tête avant de faire disparaitre la troupe de souris d'un claquement de doigt.

-----------------------

[édit du 3/09]

Ce que lui avait réservé Kara fut tout aussi surprenant et ingénieux que l'exercice proposé par la Suzuri. Entrainer les capacités visuelles de la jeune enfant ainsi que lui donner un bref apperçu de ce que pouvait être a vie shinobi semblait plaire à Akina. Elle aimait bien les enfants contrairement à une dénommée Sazuka. Effectivement, l'intendande accordaite beaucoup d'importance à "l'éducation" des plus jeunes; non pas qu'elle voulait se substituer au rôle des parents; mais tenter de leur donner les bonnes bases, de les mener sur la bonne voie la laissait penser qu'ils ne tourneraient pas comme sa cousine... Kaldea.

Enfin, l'entrainement de Kara, et de la gamine fut très intéressant, à base lancer de kunai, de shuriken... Cette Kara était bien plus terre à terre que son homologue, bien plus dans ce qu'était l'entrainement de shinobi qu'Akina; et ce n'était pas un mal. Cela montrait à la brunette qu'il n'y avait pas que la pédagogie qui primait; un peu de rigueur et de réalisme ne faisait pas de mal, au contraire. L'enfant paraissait même apprécier l'initiative et se débrouillait d'ailleurs plutôt bien. Enfin... Toutes ces activités menèrent le petit groupe jusqu'à a fin de la journée; les laissant profiter d'un magnifique coucher de soleil imprenable depuis leur position sur ce haut plateau d'une des nombreuses montagnes de la région. Elles passèrent d'ailleurs leur nuit ici, jusqu'au lendemain; puis repartirent pour Kumo.

Peu avant leur arrivée au village, Akina se servit des fabuleux dons de Kara à parler le langage des signes pour adresser quelques mots à leur jeune stagiare.

-Cela t'a plu ? Oui, répondit d'un signe de la main l'enfant. Ca, Akina l'avait bien compris; à force de les observer certains mots "sgnés" lui paraissaient bien plus clairs. Elle lui offrit un sourire et reprit. Mais tu sais, la vie de shinobi ne se résume pas qu'à des moments agréables comme celui-ci... C'est un "métier"... très dur et souvent assez triste. Soupira-t-elle. Mais si tu es motivée; tu peux devenir une Kunoichi et ton handicap n'aura que peu d'importance parmi les shinobi de Kumo. Ajouta-t-elle, confiante. La ninja en herbe observa son ainée, elle semblait avoir compris ce qu'Akina venait de dire. Cette fois-ci elle avait bien retenu la leçon; on pouvait se montrer sympathique, pédagogue; maisi il ne fallait pas pour autant cacher la réalité des choses.

Puis elles arrivèrent au village; derrière la grande arche grise, attendaient les parents, ravis de récupérer leur fille. Akina et Kara s'entretenirent avec eux sur les possibilités; et surtout les rassurèrent sur un point : le handicap n'empêchait pas, en général, d'avoir une vie plutôt "normale". Si tant est que la vie de shinobi le soit. S'éloignant après une courte discussion; Akina s'entretint avec sa coéquipière.

-Ce fut très enrichissant. Avec un grand sourire. Je suis vraiment impatiente de retravailler avec toi. Et, je n'oublies pas pour la peinture corporelle. C'est quand tu veux. Enfin, si tu veux me voir, je serai à la biblothèque, jusqu'à la prochaine mission. Ajouta-t-elle en lui offrant un adorable câlin. Akina espérait vraiment pouvoir de nouveau échanger avec elle...



_________________

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina Owr2
Akina [akina] n.f - n.p : Qui agit contre sa volonté et en dépit du doute.


Dernière édition par Suzuri Akina le Lun 3 Sep 2018 - 14:53, édité 1 fois (Raison : finir la mission...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mission libre (C) / 'Le rêve d'une fillette' / Ft Suzuri Akina

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: