Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Mission libre B] - Du sang et du Saké

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mer 13 Juin 2018 - 8:21
Décidément, c’était la période. Alors que les quelques jours qui avaient suivi sa promotion en tant que genin avaient été plutôt calmes, le jeune Nara voyait maintenant les missions affluer aussi souvent qu’un babouin se gratte les fesses... ! Belle image, n’est ce pas ?

Toujours est-il que l’enfant aux cheveux blancs n’arrête pas en ce moment. Les premières furent les plus difficiles, aussi bien physiquement que mentalement. Mais maintenant ? Il avait pris le pli. Melo avait pris l’habitude de se coucher tôt, de manger sain, de se laver les dents trois fois par jour lorsque nécessaire... En bref ? Un bon petit shinobi comme on les aime. Sa volonté d’être irréprochable n’y était pas pour rien, il voulait la reconnaissance du village, de ses pairs... Mais surtout et avant tout de sa famille et de sa sœur ! Cette personne qu’il devait à tout prix dépasser !

Et la mission d’aujourd’hui ne serait pas différente. Il la traiterait avec la plus grande concentration, le plus grand professionnalisme. Elle s’annonçait cependant délicate vu son rang. Une mission de rang B. Cela était impressionnant qu’on amène un genin comme lui dessus, mais quand on y réfléchissait... Ce n’était plus aussi surprenant. Bah oui, Ikeda Sazuka faisait partie du voyage. Et pour l’avoir vue en action, Melo se sentait déjà beaucoup plus en sécurité. Elle était un docteure compétente, mais aussi une guerrière sans peur. Et pour cela, le Nara était confiant. L’autre participante à la mission était une dénommée Anzu. Il ne la connaissait pas encore. Car oui, rappelons qu’en ce moment même il était en mission avec la jeune femme dans le désert de Kaze. Mais vu qu’on ne connaît pas l’issue de cette mission, nous ferons donc une ellipse temporelle, si vous le voulez bien.

Bref ! Tout ça pour vous dire qu’une nouvelle aventure était sur le point de commencer, et qu’on espérait, comme toujours, qu’elle se finisse de la meilleure façon possible !

- - -

Arrivé à l’arche grise, Melo fut le premier sur place. Il souleva alors sa manche gauche pour découvrir une montre chrono qu’on lui avait fourni lorsqu’il avait appris sa nomination au grade de genin. Il était un peu en avance, et il se décida alors à se poser sur un mur, position qui lui permettait d’avoir un œil sur chaque passant pour être sur de ne louper ni Sazuka, ni Anzu.

La mission n’allait pas tarder à commencer, il ne manquait plus que les deux demoiselles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Mer 13 Juin 2018 - 14:52




On avait beau renforcer la sécurité au travers du pays, faire en sorte que chacun trouve son compte autant socialement et financièrement, cela n’empêchait pas, parfois, certains de tenter leur chance en épousant la voix de la criminalité. Ce jour-ci, cette mission qui m’avait été confiée par le « bureau » n’avait strictement rien à voir avec mes compétences dans le domaine scientifique, même si ce dernier pouvait parfaitement expliquer l’effet de l’alcool sur l’organisme… Là… Il ne s’agissait finalement que d’arrêter des poivrots jouissant d’un peu trop de chance. Enfin, c’était ce que je pensais. L’ivresse n’était pas vraiment ma spécialité même si je soupçonnais que les effets de la boisson pouvaient être différents d’une personne à l’autre. Moi par exemple, si j’atteignais un certain seuil, si je dépassais les limites de ma tolérance et finissais plus que saoule, je perdais simplement la mémoire. L’emplacement des souvenirs de ces instants, au lieu d’être occupé, se retrouvait remplacé par un « trou noir ». Ce qui, dans mon cas, était assez paradoxal.

Enfin, eux, ces « brigands » que nous devions stopper semblaient… réagir différemment. Alors, et même si je n’accordais que peu de crédit à ce genre de chose ; pouvoir observer ce phénomène, finalement… m’intéressait. J’étais curieuse et aimais aussi découvrir de nouveaux cas « scientifiques ». Alors, pour cette mission somme toute assez originale quoi qu’importante, nous serions trois ; ce qui n’était pas de trop à priori. J’allais accompagner, ou inversement, Anzu et Melo, deux Kumojin, deux genin que je connaissais plutôt « bien » maintenant. J’avais effectué une mission officielle avec l’un, une mission officieuse avec l’autre ; et cette dernière faisait partie de mon équipe. Alors, pourquoi Melo plutôt que Yuna, pourrait-on se demander ? Cette dernière malgré ses obligations envers son statut de shinobi et surtout envers son équipe, semblait rencontrer quelques problèmes avec son paternel. Situation qui ne devait surtout pas perdurer…

Marchant alors quelques minutes dans Kumo pour rejoindre l’arche grise, j’informais rapidement Anzu qui m’accompagnait.

-Yuna ne pourra pas nous accompagner sur cette mission. C’est Nara Melo qui la remplace le temps que les choses s’arrangent. Tu le connais déjà, peut-être ? Vous avez été « diplômés » en même temps. Haussais-je les épaules.

Peu de temps nous arrivâmes à l’arche grise où nous attendait déjà, sans grande surprise, le Nara. Depuis notre dernière sortie, je n’avais pas spécialement eu l’occasion de lui reparler, ni même de le croiser à vrai dire. Néanmoins qu’on lui attribue ce genre de mission présentant certains dangers me laissait –à raison- penser que son évaluation, celle qu’il avait enduré alors que nous nous étions rendus à Datsu pour une affaire de « plantation » ; s’était soldée positivement. Enfin, j’étais plutôt contente de le voir. Avoir une autre personne dotée d’une certaine « intelligence » ne pouvait pas nous faire de mal. Puis, pour un genin, il n’était pas si inutile que ça, dans le fond.

-Yo Melo ! Je te présente Anzu, elle fait partie de mon équipe. Lui souris-je. Enfin, vous vous connaissez peut-être déjà ? Lui laissant le temps de la réponse je repris quelques secondes après. Alors, nous devons nous rendre dans les montagnes… Du côté de Teitetsu à priori… C’était dans ses environs qu’avait été signalée la dernière attaque.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 13 Juin 2018 - 17:25
Difficile de ne pas penser à une blague : une mission, une vraie, avec un contexte très particulier. Boire de l'alcool pour devenir plus fort ? C'est étrange, mais la demoiselle est tout de même curieuse de voir ça de ses propres yeux. Enfin, il s'agissait de savoir ce que les témoins veulent dire par "devenir plus fort". S'agissait-il vraiment de force physique ? Si c'est le cas, leur métabolisme est très impressionnant, ou alors s'agit-il d'un clan encore inconnu ? Un clan placé sous le jong de l'alcool ? C'est particulier, mais tout de même intéressant, cette "potion magique" doit sûrement avoir quelque chose de spécial. La Sendai est du coup bien plus curieuse vis-à-vis de ces hommes, heureusement, elle va pouvoir les harceler de questions : leur mission consiste à les capturer vivant. Seul hic, les techniques d'Anzu peuvent blesser très gravement. Elle va devoir y aller mollo, ou bien essayer de les immobiliser pendant que les autres les mettent K.O.. Enfin, Anzu verra sur place, après tout, elle n'est pas très douée en stratégie.

L'arche grise, c'est ici qu'elle a rendez-vous pour débuter sa toute première mission. Elle a entendu dire que ce sera Sazuka qui les accompagnera, mais malgré qu'elle soit devenue sa senseï et qu'elle a une coéquipière dans la même équipe, ce ne sera pas Yuna qui l'accompagnera, mais un kumojin du clan Nara, un certain Melo. Elle ne le connaît pas, et sans doute que l'équipe de Sazuka n'est pas encore officialisée, pourtant, tout c'est bien passé. D'ailleurs, c'est sa senseï qu'elle accompagne qui vient de lui en parler, voilà pourquoi elle est bien au courant.

- Certainement, mais il y avait pas mal de Nara à l'académie. Difficile de dire si je l'ai vu ou non.

Le clan Nara est un clan de Kumo, difficile de ne pas en croiser un si on veut devenir kumojin. C'est normal après tout, elle voit mal un shinobi du clan Nara devenir autre chose qu'un shinobi de Kumo, même s'il doit y avoir certaines exceptions, mais elles doivent être rares. Enfin, les voilà toutes les deux en face de Nara Melo, et comme elle s'en doutait, il ne lui dit rien du tout. Elle hausse les épaules en le regardant.

- Non, il me dit rien du tout.

Sazuka qui commence à prendre la parole leur propose de commencer vers Teitetsu, le dernier lieu de l'attaque, Anzu ne voit pas pourquoi ne pas y aller. Ils pourront croiser des témoins ou trouver directement un brigand en train de décuver, dans tous les cas, c'est un bon début pour elle. Tout de même ... cette histoire d'ivresse qui rend plus fort, ça l'intrigue toujours et encore, mais elle n'aura de réponse qu'une fois ces personnes arrêtés pour de bon.

- C'est un bon départ pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 13 Juin 2018 - 18:51
Sazuka venait d’arriver en compagnie de la jeune femme qui viendrait compléter le trio pour cette mission. Une Sendai apparemment. Melo avait entendu beaucoup de choses au sujet de ce clan si réputé et il se trouvait chanceux qu’une descendante de ce fameux clan les accompagne pour la mission. Ses capacités leurs seront utiles, enfin... Sûrement plus que celles du Nara à l’heure actuelle. Il sortait tout juste de l’hôpital suite à son affrontement avec un autre genin, Satetsu Nobusuke. Il avait perdu contre celui qu’il considérait comme son rival... Et ce dernier avait tenté de le tuer, dans un pur accès de folie. Surprenant n’est ce pas ? Et pourtant... Pas tant que ça quand on connaissait la psychologie très instable du Corbeau.

Mais bref, on n’était pas là pour parler de ça. Ce petit interlude servait simplement à poser le contexte, et donc la mentalité revancharde du jeune Melo. Il allait se prouver à lui même,- ainsi qu’au village -, qu’il était capable de faire mieux que ce qu’il avait montré sur le terrain d’entraînement. Bref, toujours étant que Sazuka venait de faire les présentations et il annonça qu’Anzu était son élève. Melo salua d’un geste de la main la docteure et d’un signe de tête la néo-genin.

- Salut Sazuka ! Enchanté Anzu, je suis Melo.
Qu’elle se rassure, Melo ne la considérait pas pour ses atouts et n’était absolument pas attiré par elle. En espérant que cela puisse servir pour maintenir une ambiance saine dans le groupe, et non une suspicion de tous les instants.

Bref, il n’y avait plus une seconde à perdre. Et comme l’avait si bien indiquée Sazuka...

- En route !
Pour une nouvelle aventure !

- - -

Le trio avançait prudemment sur la route menant jusqu’au lieu où le gang de criminels aux capacités si particulières avait été vu pour la dernière fois. Teitetsu... C’était la première fois que l’enfant aux cheveux blancs s’y rendait. Il sût donc qu’il ne serait pas en territoire connu, et devrait donc redoubler de vigilance. Pour combler cela, il voulait alors connaître les capacités de ses coéquipiers afin de savoir quelles étaient leurs forces, leurs faiblesses... Et comment attaquer la mission.
- Je pense qu’il faudrait que nous partagions nos capacités afin d’établir une formation nous permettant de combler les lacunes de notre groupe... On ne se connaît pas et donc il faudrait que nous apprenions un peu mieux à nous connaître pour combler nos lacunes...
Une idée comme une autre... Mais dont Melo avait bien réfléchi avant de la sortir. Comme toujours.
- Pour ma part, mon principal atout réside dans ma capacité à utiliser mon ombre. Mais en plus, j’ai quelques notions en matière de Genjutsu et pourrait éventuellement m’en servir comme un leurre. En bref, si un combat vient à éclater...
Il marqua une petite pause...
- Je ne vous serai sûrement pas très utile...
Triste réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Ven 15 Juin 2018 - 16:13


Sur le chemin de Teitetsu, j'avais écouté les appréhensions du Nara quant à une éventuelle rencontre avec le groupe que nous cherchions. Enfin, éventuelle... Ce n'était pas vraiment le bon mot puisque notre mission portait justement sur leur arrestation. Cela dit si "on" avait décidé de l'affecter à cette mission c'était sans doute pour ses compétences. S'il n'était pas apte au combat... On l'aurait cantonné, probablement, à des tâches moins dangereuses au sein même de Kumo. Sa cheffe d'équipe savait aussi de quoi il était capable... alors... Enfin, au moins je savais qu'Anzu n'avait aucun doute quant à ses facultés, enfin, je le supposai. Elle était plutôt douée en sensorialité, ce qui nous donnait un avantage non négligeable, puis... J'étais aussi là.

-De toute façon s'il y a un affrontement, et, il y en aura un; je serai en première ligne. Haussais-je les épaules. C'était sans doute le schéma le plus logique à adopter en cas de combat. Mes aptitudes en médecine et surtout en Iroujutsu me permettaient d'encaisser sans avoir à trop me soucier, ou à courir après les uns et les autres pour les remettre sur pied. Il m'était bien plus simple et rapide de me soigner moi même que les autres... Vous serez donc en soutien. Ce qui était plutôt paradoxal. Beaucoup en me rencontrant m'avait fait part de la "vision" qu'avaient les shinobi des Eisei-nin. Des personnes "précieuses" que l'on devait protéger... etc.. S'ils savaient qui j'étais et d'où je venais; je me demandais si leur discours aurait été le même...

-Si tu parviens à en immobiliser un ou en perturber un autre, ce sera déjà pas mal. Agis comme tu l'as déjà fait, la dernière fois, et tout ira pour le mieux. Lui souris-je avec une certaine bienveillance. Il fallait absolument que chacun ait confiance en ses capacités, qu'elles soient nombreuses, ou limitées, et davantage encore pour un genin. Même si ce qu'il disait n'était pas si faux que ça... Pus je reportai mon attention sur la Sendai. Anzu, tu déploieras utiliseras tes dons en sensorialités dès que nous arriverons aux abords du lieu de la dernière attaque. C'est le bon endroit par lequel commencer nos... recherches...

Ainsi, à l'issue d'un court voyage animé par quelques échanges plus ou moins intéressants nous arrivâmes sans trop d'encombres là où avait eu lieu la dernière embuscade. Au moins nous pouvions être sûrs d'être au bon endroit; les deux charrettes renversées sur le côté de la route pouvaient en attester. En observant un peu la scène du crime je rendis rapidement compte qu'il n'y avait aucune trace de sang, aucuns cadavres. Sans doute les gardes les commerçants de cette petite caravane avaient-ils fuit face à leurs assaillants. C'était le plus probable néanmoins nous ne pouvions aussi exclure que les traces d'un éventuel massacre ait pu être simplement effacées.

-Bien, fouillons les environs. Dis-je en faisant apparaître deux clones qui allèrent se placer aux côté d'Anzu et Melo, pour les accompagner. Si jamais y a un problème... Je le saurais. Et n'hésitez pas à me prévenir si vous découvrez quelque chose d'intéressant.


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 18 Juin 2018 - 10:13
Lors du chemin vers leur objectif, le Nara souhaitait faire part de quelque chose : il voulait qu'ils forment une formation de sorte à combler son potentiel offensif inexistant. En soit, comme il s'agissait de brigand semblant se battre au corps-à-corps, elle a peu de chance de rester debout après un coup, surtout que, d'après les témoignages, ces brigands ont une manière très orthodoxe de se battre. En soit, pour la science, cela l'intéressait d'être à distance, de toute manière, elle est bien plus douée Ninjutsu en Taïjutsu alors que sa senseï se débrouille à merveille avec ces deux domaines. Il était donc normal qu'elle aille au premier rang puisqu'en vérité elle est la seule pouvant se battre au corps-à-corps efficacement tandis qu'Anzu reste en retrait, bien sûr non sans rien faire, elle n'était pas lâche, elle comptait bien aider Sazuka si la situation tourne au vinaigre. Il fallait les garder en vie après tout, et ses offenses risquent de les blesser mortellement. Il est donc normal qu'elle reste en soutien.

- Cela me convient, je n'aurais certainement pas réussi à les garder en vie si je les attaquais.

Sazuka pouvait savoir de quoi elle parlait, elle s'était battu contre elle après tout et elle connaissait ses offensives. Elle n'était pas très puissante comparer à elle, mais elle pouvait savoir que ces techniques étaient létales. Bien évidemment, même si elle s'y connaissait beaucoup mieux en Ninjutsu, ce serait mentir de ne pas dire qu'elle se sent bien plus dans son domaine en Sensorialité. C'est bien cette Chunin qui lui a appris ça, mais trêves de bavardages, elle continue sa route avec eux tout en restant assez éloigner du Nara, elle était plutôt timide et Sazuka n'avait pas trop aimer l’interaction qu'elle a eu avec Yuna la première fois, autant éviter de le refaire.

Une fois sur place, Sazuka créé des clones qui viennent se placer autour d'elle et de Melo, elle avait bien raison : Anzu risque de ne pas être prête à combattre si jamais elle est trop occupée à utiliser ses dons en sensorialité. Mais elle devait tout de même économiser du chakra, savoir où sont les brigands approximativement est bien, mais savoir d'où leur vienne leur aptitude à se battre à l'alcool est mieux, en plus de peut-être trouver un lieu bien plus précis. La Sendai commence donc à investiguer le terrain de son côté, comme elle le voit, pas de trace de lutte sanglante, les gardes ont dû fuir ou ont juste été assommer en voyant ses brigands. Ils se battent donc au poing, au moins, Anzu peut se rassurer en disant qu'ils n'usent pas d'armes. En s'éloignant légèrement de leur position, la Sendai trouve une jarre légèrement brisé et très solide encore ouverte, sans doute avec ça qu'ils transportent leur alcool. Elle attrape le récipiant, remarque qu'il y a encore un peu d'alcool à l'intérieur. Elle glisse son doigt contre les parois encore humide et le met en bouche : autres que le goût de la poussière qui est minime, elle reconnaît du saké. En soit, c'est un alcool ordinaire, mais elle ne devait pas faire de supposition, elle se dirige donc vers Melo. Elle lui tend assez sèchement la bouteille pour qu'il teste le liquide. De toute manière, il semblerait que ce soit de l'alcool, reste à savoir si la formule a été améliorer ou non.

- Bois.

Elle devait rester sobre pour pouvoir user de sa Sensorialité, sinon sa direction approximative risque d'être encore plus approximative, voire brouillon.

Résumé:
 


Dernière édition par Sendai Anzu le Lun 18 Juin 2018 - 14:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 18 Juin 2018 - 11:14
Le trajet s’était passé plutôt rapidement. Sazuka était une personne que Melo appréciait beaucoup. En plus d’être la première gradée avec qui il avait effectué une mission, elle se trouvait aussi être une personne ayant la tête bien faite. Sa grande expérience, son intelligence et son sang-froid faisaient d’elle une redoutable combattante, mais surtout une puissante alliée. Et cela n’avait pas échappé à notre petite tête blanche.

L’autre personne du trio se dénommait Anzu, et elle semblait très sympathique. Quoique plus timide et réservée que ne le laisserait penser son activité sur le discord de Kumo. Pendant le trajet, chacun avait dit sa stratégie, et une fois n’est pas coutume, Sazuka s’occuperait de foncer dans le tas. Une nouvelle qui rassura un peu notre garçon aux cheveux blancs. Il avait confiance dans les capacités de la docteure. Anzu, quant à elle, semblait aussi douer d’une certaine force létale ce qui pouvait s’avérer rassurant, même si peu adaptée à la mission actuelle. Pour finir, l’Ikeda assura au Nara que s’il se comportait comme lors de leur mission, il n’aurait aucun souci à se faire. Souriant, il garda cette image positive pour le reste du trajet, un peu plus rassuré sur ses propres forces.


- - -

Une fois arrivés sur place, le groupe se sépara pour faire des recherches. Les charrettes étaient étendues sur le côté, totalement vidées de leur contenu. Mais aucune trace de lutte ne semblait être remarquable au premier coup d’œil. Serait-ce une nouvelle mise en scène comme Sazuka et Melo avaient pu l’expérimenter lors de leur dernière mission ? Possible, il fallait rester sur ses gardes.

Après quelques minutes de recherche, Melo n’avait toujours rien trouvé. Et c’est le moment que choisit Anzu pour l’appeler et lui montrer un récipient qui contenait encore un peu de liquide, elle le lui tendit en lui disant « bois ». Il la regarda alors avec des yeux ronds, puis, sans se donner la peine de se saisir du récipient, il lui rétorqua.

- Je ne vois pas l’intérêt de boire quelque chose qui pourrait être du poison. Rien que la dose que tu as ingurgitée avec ton doigt aurait pu te faire tomber dans les vapes s’il avait été bien préparé. La prochaine fois, tu ferais mieux de le donner à Sazuka pour qu’elle l’analyse… Après tout, c’est une experte dans le domaine des poisons.
Les paroles pouvaient vous paraître froides, mais c’était le pur esprit logique qui parlait, et non le gentil Melo. Il était en mission, et ainsi ses gênes de Nara prenaient le dessus.
- Du coup, à en voir ta tête, j’imagine que c’est de l’alcool ? Pas surprenant en sachant que l’on a affaire à des personnes utilisant une technique de Taijutsu liée à leur taux d’alcoolémie. Voilà donc notre premier indice…
L’enfant se retourna alors, à la recherche de nouveaux indices. Au lieu de porter son regard sur les charrettes, il commença alors à regarder les parois de la roche se trouvant autour d’eux, à la recherche d’un quelconque indice. Mais rien ne semblait avoir altérer la paroi rocheuse, ce qui rendait la recherche d’indices assez difficile. Il fallait donc s’éloigner un peu plus de la zone de recherche…

Ce que fit l’enfant, qui prit alors un petit sentier partant sur la droite depuis leur point d’origine. En circulant, le jeune garçon arriva alors rapidement sur un étroit corridor où il était difficile de manœuvrer et de passer à plusieurs. Si on voulait tendre un piège, ce serait l’endroit parfait… Mais, bien qu’ayant une certaine appréhension, il continua à avancer sans trop avoir peur… Le tout, jusqu’à tomber sur un morceau de tissu qui virevoltait au vent, accroché à un pic un peu plus acéré que les autres…

Voilà un indice !

Melo s’approcha alors, se saisit de l’étoffe de couleur verte, puis il fit demi-tour, voulant rejoindre ses partenaires pour leur montrer sa découverte, et leur dire où il avait trouvé le bout de tissu… Cela pouvait être une piste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Mar 19 Juin 2018 - 1:24




J’étais plutôt ravie de voir que mes coéquipiers dont un était mon élève soient aussi investis dans notre mission, recherchant comme je leur avais demandé le moindre indice. Après une inspection plutôt minutieuse des environs qui ne présentaient malheureusement que peu traces de l’affrontement, nous revînmes tous au point de rendez afin de partager nos découvertes, nos trouvailles. Un morceau de tissu vert, une flasque fêlée contenant un reste d’alcool et pour ma part un bijoux semblant plutôt précieux… au total, un bien maigre butin qui ne nous indiquait à première vue pas grand-chose. J’avais tendu la main pour récupérer le récipient pour en humer le contenu et…

-Hum… oui. C’est bien du saké. Avec les improbables quantités de cette boisson que j’avais consommé ces derniers temps il m’était impossible de me tromper, puis aucune autre odeur ne venait interférer avec cette senteur si typique… Cela-dit, sans le matériel scientifique adéquat il m’était aussi très compliqué de pouvoir dire si rien d’autre n’y avait été ajouté. Alors, je pris la décision relativement calculée de me servir de « moi-même » pour savoir s’il y avait… quelque chose de particulier dans ce breuvage. J’avais donc avalé le reste de liquide et en dehors de l’habituelle sensation de brûlure dans la gorge… Il n’y avait pas grand-chose de vraiment notable, pas sur l’instant. Et vue la quantité ingérée… je n’allais pas non plus subir le contre coup de l’alcool, c’était sûr.

-Bien, non… Ce n’est ni du poison. Rigolais-je. Ni rien d’autre que du Saké, enfin, je pense. Ajoutais-je en observant un court instant le contenant. Oui, ce n’était très probant comme indice, néanmoins on pouvait déjà se dire qu’il ne s’agissait pas d’une drogue… J’ai trouvé ce bijou… Mais je doute qu’il appartienne à « nos hommes ». Un pendentif doré avec une petite pierre rouge au bout… J’observais ensuite le morceau d’étoffe que tenait Melo. Où est ce que tu l’as trouvé ? Lui demandais-je. Cette pièce de tissu semblait avoir été arrachée à un ensemble plus important… Peut-être l’un des assaillants en s’enfuyant… Enfin… nous ne savions pas.

Ainsi le Nara nous montra où il avait récupéré son « indice », un genre de sentier assez abrupt menant visiblement plus haut et plus profondément dans les montagnes…

-L’un de mes clones va nous précéder. Dis-je en toussotant légèrement, effet qu’avait sur moi sur l’alcool… Restez bien sur vos gardes. Avec un peu de chance… On tombera sur eux en train de… se remettre de leurs excès. Rigolais-je légèrement en observant un de mes clones emprunter le chemin qu’avait trouvé le jeune homme. Puis après quelques secondes, je pris les devants, m’engageant à mon tour. Mon autre clone était resté en retrait, pour fermer la marche et couvrir nos arrières.

Après une courte ascension, je m’arrêtai. Mon clone venait de disparaître, sans qu’il m’apprenne ce qu’il s’était passé, qui l’avait attaqué… L’endroit où nous nous trouvions n’était pas plus propice pour livrer un combat. Mais un homme sous l’effet de l’alcool pouvait-il se battre si efficacement que cela, dans un espace si restreint ? Je ne voyais pas comme l’alcool pouvait améliorer les réflexes…

-Préparez-vous, on a dû nous repérer… Dis-je à voix basse en observant le bout du sentier.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 19 Juin 2018 - 20:21
On pouvait dire qu'elle n'était pas drôle Anzu, mais ce Nara aussi, elle qui le pensait plus courageux que ça. Evidemment qu'elle n'allait pas boire du saké empoisonné, elle l'a tout de même senti et elle a vu à la position où il a été utilisé, elle a conclu que la personne l'a bu, puis l'a lancé pour s'en libérer, non pas en ayant découvert qu'il a été empoisonné, mais plus pour intimider et attaquer derrière, c'est le plus probable vu l'état de la jarre. Cependant, cela ne l'aidait pas dans ses recherches, était-ce du saké drogué ou non ? Est-ce une un style de combat particulier qu'utilisent ses brigands ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir, il fallait soit y goûter, soit les rencontrer. Malheureusement, Melo ne veut pas servir de cobaye, c'est donc Sazuka qui se sacrifie pour tester l'alcool d'une manière beaucoup moins sécurisée qu'elle.

- Tu disais quoi déjà Melo à propos de la dose que j'ai ingurgité ?

Anzu était prête à tout pour en savoir plus, mais elle avoue n'avoir jamais autant risquer sa vie pour une boisson qu'elle. Elles avaient tous les deux vérifier leur odeur avant d'y goûter, juste la médecin a oser en boire plus sans savoir si un poison s'y trouvait ou si c'était drogué ou non. Finalement, Sazuka annonce qu'il n'est ni empoisonné, ni drogué, mais vu comment elle tousse juste après malgré la petite gorgée qu'elle a pris, la Sendai émet l'hypothèse qu'il était beaucoup plus fort qu'un saké ordinaire, ce qui allait avec les informations qu'ils ont. D'habitude, il ne s'agit pas d'un alcool fort ... il s'agissait donc d'un saké modifié. Ou alors, c'est juste que Sazuka n'est pas très habituée à l'alcool, ça fait un point commun avec la Sendai.

- D'habitude, un saké titre autant que le vin, il faut des quantités assez spécifiques pour qu'ils commencent à devenir ivres comme le souligne les témoignages, cependant, cela est risqué pour leur estomac vu les quantités à boire. S'ils utilisent bel et bien cet alcool pour s'enivrer, ils souffriront d'intoxication avant même d'agir, ce qui me laisse penser qu'ils ont alcoolisé encore plus leur saké afin d'en boire le moins possible et qu'ils doivent soit s'y connaitre dans ce domaine, soit avoir un brasseur à leur côté. Dans tous les cas, c'est eux-même qui fabriquent et modifient leur saké.

Elle reprend la jarre, puis la referme, cette jarre peut toujours leur être utile pour attirer l'un d'eux. Mais elle n'a pas finit avec cette boisson.

- S'ils fabriquent ce saké, ils ont besoin de riz, comme avoir des marchands à leur côté est risquée pour leur couverture, ils doivent avoir un champ de riz à leur disposition. Ce champ peut aussi bien leur appartenir qu'appartenir à un paysan qu'ils menacent, ça peut nous offrir un terrain pour les piéger. Mais il faut d'abord savoir où ils se trouvent.

Ce n'était que des suppositions sur des témoignages et sur la boisson qu'elle a découvert, libre à eux de ne pas la croire ou de ne pas y faire attention. Dans tous les cas, elle hausse les épaules en attendant de voir si les informations donnés peuvent leur être utile ou non. Après tout, ils ont un Nara dans leur groupe qui doit s'y connaître en stratégie. Dans tous les cas, ils ont trouvés où ils sont partis, tant mieux, cela aidera Anzu à pouvoir les détecter plus facilement. Quand au bijou, cela prouve qu'ils cherchent des objets de valeur, ce collier doit être une perte assez insignifiante vu ce qu'ils ont volé et vu ce qu'il peut coûter. Dans tous les cas, Sazuka décide de les faire précéder par un clone avant de leur dire qu'ils auront peut-être la chance de tomber sur eux en train de décuver.

- Il est fort probable qu'on les trouve dans cet état encore à ce moment-là.

C'est ainsi qu'ils commencent l’ascension de ce chemin, cependant, le chemin qu'ils ont fait est très court avant que le clone se fasse attaquer et que Sazuka les arrête. Déjà ? Ils n'ont pas perdu leur temps, elle hausse les sourcils, avant de se concentrer pour déployer sa Sensorialité. Elle se concentre sur leur chakra, ils ne peuvent pas se cacher, cependant, elle ne sent la présence que de deux personnes dont une qui semble très rapide par rapport à l'autre.

- Il y a deux personnes ... l'un d'eux est très rapide. Ils se dirigent vers nous.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 20 Juin 2018 - 21:55
Le trio avait avancé et le récipient qu’avait trouvé Anzu ne semblait contenir que du simple saké. L’enfant aux cheveux blancs ne buvait pas d’alcool et il savait tout les risques que cela pouvait représenter de boire un liquide non identifié et non vérifié. Mais bon, tout s’était bien terminé car Sazuka avait pris ses responsabilités et,- comme souvent -, avait foncé dans le cas sans vraiment réfléchir. Elle était tellement résistante et pleine de ressources qu’elle pouvait se permettre des actions que n’oserait pas faire le jeune garçon à la chevelure blanche. Mais bref, on allait avancer dans le récit sinon on parlerait encore de la même chose, et ça deviendra lassant.

Avançant, le clone de l’Ikeda prenait les devant de l’expédition, et au bout de quelques minutes de marche à peine, la gradée stoppa le petit groupe d’un simple geste du bras. Quelque chose n’allait pas, et le danger était imminent. Elle prévint le duo de s’arrêtant et la Sendai montra alors ses capacités de détection en leur annonçant les mouvements des deux sources étrangères qui étaient sûrement à l’origine de la disparition du clone de la docteure. Le problème, était qu’elle ne semblait pas avoir reçu plus d’information sur la façon dont son clone avait disparu, ce qui rendait la situation encore plus dangereuse.

Melo se mit alors sur ses gardes, et alors que le trio se mettait en position, le jeune Nara profita du fait que leur sentier ne soit pas très large afin de lancer sa manipulation des ombres. Apparemment, Anzu avait remarqué qu’une des deux sources de chakra se déplaçait rapidement, et il était donc normal de penser qu’il fallait le stopper dans son élan, surtout si il ou elle était spécialiste en Taijutsu. Les capacités de combat au corps à corps du Nara n’étaient pas très développées, et il faisait tout pour se trouver à bonne distance de son adversaire.

- Dès que je l’ai, vous réagissez…
Avait-il murmuré à ses deux partenaires. Elles devaient agir vite car une autre source de chakra était présente, et il fallait se débarrasser du premier avant d’affronter potentiellement le deuxième ennemi. Même si, il fallait l’avouer, pour le moment, ils ne savaient pas s’il s’agissait de potentiels adversaires. Car certes, son clone avait disparu, mais on n’avait aucune preuve que les deux sources de chakra soient à l’origine de cette disparition. Une simple supposition, et il faudrait alors faire attention aux actes employés par les Kumojins pour ne pas se tromper de cible…
- Anzu reste concentrée, on ne sait jamais… Ils sont peut être plus que deux…
Melo, par instinct, semblait avoir pris les rênes de la mission. Il n’était certes pas le plus gradé, bien au contraire, et il ne se pensait certainement pas au dessus de Sazuka, et encore moins d’Anzu… Mais il savait que ses capacités de réflexion lui permettaient de réfléchir plus rapidement et d’anticiper les possibles actions et dangers provoqués par son environnement… Mais bien sûr, il lui manquait l’expérience.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Sam 23 Juin 2018 - 3:21



Les compétences en sensorialité d’Anzu et celles claniques de Melo formaient une combinaison, à mon sens, redoutable. Tout en m’avançant sur le sentier j’attendais l’arrivée et l’assaut imminent de nos cibles. Si la jeune femme les avait, c’était sans doute parce qu’ils avaient une signature chakratique suffisante et cela signifiait donc qu’ils étaient des « shinobi » et probablement pas de Kumo. Effectivement notre première cible se présenta avec une vitesse plutôt impressionnante. L’ombre du Nara s’était alors étendue sur une bonne longueur du sentier, filant tout droit vers celle-ci, vue l’étroitesse du passage et le peu de marge qu’il laissait ; j’étais à peu sûre qu’il se ferait prendre.

Mais, sans qu’on s’y attende, comme s’il avait anticipé, l’homme portant un foulard sur le bas du visage effectua une improbable pirouette qui lui permit de simplement « survoler » la pointe de l’ombre, pour finalement venir s’abattre droit sur moi. Sur coup, je n’avais ni compris ni vu venir ce qui venait de se produire, n’ayant que le temps de croiser mes bras devant mon thorax et mon visage, par simple réaction, ou réflexe plutôt. Si habituellement je laissais mes adversaires m’approcher pour mieux les atteindre, cette fois-ci fut bien différente. Le coup de pied plongé qu’il venait de me porter avait réussi à me faire reculer sur une poignée de mètre sans pour autant me faire réellement vaciller.

Et, comme si ce n’était pas suffisant, de ce premier assaut il avait réussi à faire une deuxième salto arrière pour se replacer hors de ma portée alors que le second, lui, me fonçait dessus dans une course irrégulière et surtout pas linéaire, comme pour tenter de la rendre imprévisible. Ce qu’il parvenait à faire, en fait. Je ne pouvais ni employer mes capacités de déplacement pour le contrer et encore moins mon ninjutsu. Je l’avais alors laissé, lui aussi, me rejoindre ; m’apprêtant à user de mon savoir « samouraï » pour le parer. Je vis alors sa main droite se lever et, à quelques centimètres de mon visage ; tentai de la dévier. Mais, étrangement, cette technique de combat défensif rapproché n’eut pas l’effet escompté.

J’avais senti sa main frôler la mienne sans pour autant être déviée et finalement je me pris un nouveau coup, de paume cette fois-ci, en plein visage et un second, du poing ; s’enfoncer dans mon abdomen avant qu’il ne fasse un petit bond en arrière pour reprendre position aux côtés de son acolyte. Le ventre endolori, un mince filet de sang coulant du coin de ma lèvre, je relevai les yeux vers eux observant leur posture plus ou moins étrange. Elle ne présentait aucun équilibre que l’on retrouvait habituellement chez les experts du corps à corps, et pourtant ils avaient réussi à m’atteindre ; par trois fois en l’espace de quelques secondes.

Puis le premier, le plus rapide des deux, nous adressa la parole sur un ton tout aussi bizarre qui me rappelait –quand je m’en rappelais- celui que j’avais après avoir un peu trop bu.

-VoUs Ne PaSsErEz pAs ! Avait-il dit en frappant le sol du pied…
-Ok… Ils sont... visiblement… saouls… Indiquais-je aux deux genin.

Si leurs attaques semblaient impossibles à prédire, je me demandais si eux ; parviendraient à anticiper mes déplacements… Et surtout, l’effet des drogues que je venais d’ingérer. La petite pilule rouge pour les réflexes, la bleue pour la puissance… Puis, après un signe ; je propulsais vers eux en levant, à mon tour, le poing.

Spoiler:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 23 Juin 2018 - 15:29
A peine les a-t-elle détecté que l'un d'eux se présente déjà à eux, enfin, "se présente", disons qu'il venait à peine d'entrer dans le champ de vision de la Sendai qu'elle le voit en train d'esquiver la technique de Melo et s'abattre directement sur la chunin. Elle cligne des yeux, elle ne s'attendait pas à autant de rapidité même en l'ayant préalablement détecter. Ils étaient bien plus dangereux que prévu, et en voyant les deux brigands submerger sa senseï, elle se dit qu'ils ne vont pas faire long feu au corps-à-corps. Anzu n'est pas vraiment une spécialiste en Taïjutsu et Melo ne semble pas non plus exceller dans ce domaine bien que plus carré que la Sendai malgré son plus jeune âge. Sa Sensorialité n'a détecter que ces deux-là, vu leur état, il est impossible qu'eux ont pensé prévenir les autres, c'est donc improbable que des renforts arrivent. Sûrement s'agit-il uniquement d'éclaireurs, mais quelque chose intrigue Anzu : leur signature chakratique indique qu'ils ont au moins le niveau d'un shinobi, mais leur manière de se battre ...

Elle a beau ne pas exceller dans ce domaine, elle a tout de même assister à l'académie à plusieurs démonstration et leur technique de combat n'est pas du tout conventionnel. Même en prenant compte qu'ils sont ivres, leur manière de se tenir et de faire face à l'adversaire montre des signes d'un art de combat enseigné par une autre institution que l'académie. Pour Anzu, ce n'était pas des shinobis, mais s'il avait eu la même éducation qu'elle - à quelques détails près et un rechignement de ses géniteurs en moins -, certainement auraient-ils le droit de se prétendre shinobi. Cependant, malgré ses défauts évidents dans leur manière de se présenter, l'alcool leur permet de combler ces défauts en augmentant leur esquive et en les rendant impossible à prévoir. Intéressant ... très intéressant même. Mais il fallait contre-attaquer maintenant, malgré la fascination qu'a Anzu en ce moment.

- Il faut réussir à temporiser ou à les immobiliser, le temps que l'alcool cesse d'avoir des effets sur eux.

Le problème, c'est de savoir c'est quand que leur ivresse cessera, ça, c'est bien plus compliqué que de reconnaître un style de combat en particulier. Peut-être qu'en les observant ... elle réussira à avoir assez de données pour connaître leur secret. Bien que s'enivrer pour devenir plus rapide et plus imprévisible ne l'intéresse pas, peut-être que ça intéressera d'autres personnes qui s'initie dans le Taïjutsu et qui veulent tenter de combler leur manque d'appartenance à un plan ... peut-être que sa sœur qui est bien plus orienté offensif pourrait lui servir de cobaye. Bah, pour le moment, il fallait les capturer, mais à quoi bon, ils sont bien trop rapide pour les deux genins, il fallait les occuper pendant un moment. Heureusement, après avoir ingurgité des pilules pour arriver à leur niveau, elle semble tenter de jouer la rapidité. Le problème, c'est qu'Anzu n'a pas envie de toucher Sazuka en tentant une immobilisation, l'endroit est beaucoup trop étroit pour qu'elle puisse agir en toute liberté et sans toucher l'Ikeda. Mais elle devait quand même essayer de neutraliser un de ses types ... mais comment ?

- C'est compliqué, ils sont bien trop rapides pour moi et je risque de toucher Sazuka si j'essaie de les immobiliser ou de les blesser.

Elle se concentre, redéploie sa Sensorialité pour tenter de détecter d'autres présences, mais elle n'en trouve pas hormis la leur, en tout cas, pas assez près pour que ce soit une vraie menace. Au moins, ils n'ont que ces deux-là à gérer, mais ça paraît bien compliqué. Elle soupire, tente de trouver une solution, mais elle ne peut pas faire grand chose sans risquer la vie de sa senseï.

- Je détecte personne d'autres dans les environs. Je vais prendre un autre point de vue.

Elle escalade pour tenter d'avoir un nouveau point de vue en hauteur, au même niveau, elle ne peut rien faire, donc elle essaie de prendre un peu de hauteur pour arriver à avoir une bonne vision sur ses ennemis. Au moins, dans un passage aussi étroit, ils auraient du mal à esquiver une attaque d'en haut.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 29 Juin 2018 - 8:29
Il fallait s’y attendre... Le plan n’avait pas fonctionné de manière optimale et l’ombre de l’enfant aux cheveux blancs n’avait pas accroché celle de leur adversaire le plus proche. Un échec en soit, qui montrait toutes les limites que pouvait avoir cette capacité si spéciale. Melo en était bien conscient, à son niveau, il ne pourrait pas faire grand chose de plus. Enfin, il aurait pu... Si jamais les admins étaient passés sur sa fiche technique. Mais bon, ils sont déjà bien occupés et font un bon boulot, nous leur accorderons donc une certaine sympathie et ferons avec les moyens déjà à notre disposition.

Et pour ce faire, Melo savait qu’il ne devait pas se précipiter mais plutôt se servir de sa tête. Leurs adversaires étaient coriaces et ils semblaient être des pros du corps à corps. Ce n’était pas une mauvaise chose lorsque l’on maîtrisait les ombres de tomber sur un spécialiste en corps à corps. Tant que l’on réussissait à le maintenir cloué au sol, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne se fasse avoir comme un bleu. Mais pour cela, il fallait disposer d’une bonne réserve de chakra et de compétences d’analyse. Melo disposait de l’un... Mais sûrement pas de l’autre. L’expérience acquise sur le forum ne lui permettait pas encore d’avoir accès à un nouveau point de branche... Tristesse.

- Ça va Sazuka ?!
Ouch. Elle venait d’encaisser une sacrée attaque de plein fouet... Mais bon, elle était faite pour ça après tout, solide comme un roc ! Sa condition physique était impressionnante et Melo ne cessait de rester bouche bée... Jamais il n’aurait pensé que cette femme puisse être aussi puissante physiquement, surtout vue la vision qu’il avait des Eisei-Nin auparavant. Elle cassait les codes, mais aussi les dents !

M’enfin, ce n’était pas le moment de se reposer et la Jonin l’avait bien compris. Elle chargeait déjà un adversaire en ayant augmenté artificiellement sa vitesse grâce à une pilule. La science était impressionnante, et elle permettait de nombreuses choses ! Alors qu’Anzu prenait de la hauteur pour être sûre que personne d’autre ne vienne les déranger, Melo se retrouva face au deuxième larron. Ce dernier titubait, mais son regard restait, à peu près, fixé sur sa position. Il serait donc son adversaire pour le moment…

- Bien… À nous deux donc.
Le combat ne lui faisait pas peur, et il se savait à l’abri s’il réussissait à garder son adversaire au sol. Seule une attaque venant des airs pouvait l’embêter pour le moment… Et ce fut donc pourquoi Melo prit soin de faire quelques bonds en arrière pour remettre de la distance entre lui et son adversaire. Il ne pourrait pas sauter aussi loin avec un seul saut… Et s’il en faisait plusieurs, l’ombre du Nara serait là pour l’accueillir.

Ce fut d’ailleurs ce qui se passa, car son adversaire était peut être saoul, mais il n’était pas idiot. Et ainsi il essaya de faire un très grand saut vers Melo. Ce dernier se saisit d’un Kunai auquel il avait attaché une note, inscrite sur un parchemin…

Du simple bluff.

Il ne maîtrisait absolument pas l’art des sceaux, mais le but n’était pas là. Tant que son adversaire direct le croyait, il serait alors facile de le faire dévier de sa trajectoire. Et alors que l’ivrogne sautait de plus en plus rapidement pour se rapprocher, l’enfant coupa sa course avec son faux parchemin explosif. La réaction fut immédiate, bien que peu orthodoxe, et l’homme retomba alors précipitemment au sol, fuyant la possible zone d’explosion.

Un sourire sur le visage, l’enfant aux cheveux blancs ressentit alors une impression bien particulière… Et si agréable. Son ombre venait de fusionner avec celle de son adversaire, il était pris au piège.

- Anzu ! A toi de jouer, mets le hors d’état de nuire !
Il avait encore de la réserve… Mais Melo préférait éviter de dépenser tout son chakra pour ce « menu fretin »… Une bonne idée, en somme.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Ven 29 Juin 2018 - 19:16



J’avais de la chance d’être accompagnée par deux jeunes gens aussi réactifs. Ils m’avaient ainsi permis de me concentrer sur un seul de nos deux adversaires éméchés. Je ne doutais pas un instant qu’avec ses talents de Nara et l’ingéniosité pour laquelle était reconnu son clan, il parviendrait à trouver une solution efficace. Epaulé par Anzu et ses compétences, il était même sûr que nous parviendrions à maîtriser ces énergumènes. Mais pour le moment… Il fallait encore que je m’occupe « du mien ». Celui avec le bas du visage dissimulé….

Comme attendu, celui-ci ne put anticiper ma vitesse de déplacement ni même celle de mon attaque. Mon poing fermé venait de s’abattre en plein sur son visage, la force du coup, amplifiée par la drogue que j’avais ingérée, fut suffisante à le faire décoller du sol et l’envoyer voler à plusieurs mètres de là dans une chute fracassante contre la paroi escarpée qui bordait l’étroit sentier que nous avions emprunté.

L’épais nuage de poussière qu’avait provoqué sa chute se dissipa alors et laissa apparaître le corps de ce ninja « au saké », ou quoi que ce fut d’autre. J’approchai et pris son pouls. Il était toujours vivant mais clairement inconscient. Son corps présentait plusieurs blessures, des fractures et écorchures notamment dues à sa chute. Je lui avais sans doute aussi cassé le nez, une partie de l’arcade et… sans doute autre chose. Devais-je le soigner ? C’était une autre question…

Je m’étais alors retournée vers mes deux comparses pour voir s’ils avaient besoin de mon aide, visiblement le jeune homme avait réussi à contraindre leur adversaire. Celui-ci nous serait donc bien plus utile que l’autre. Enfin, si nous arrivions à en tirer quoi que ce soit. Mais entre l’alcool, sa situation et l’éventuel sérum que je pouvais lui administrer… il ne se faisait aucun doute de la suite…

-Interrogez-le pendant que je me soigne. Avais-je dit en posant ma main sur mon abdomen après quelques signes. Lorsqu’il m’eut frappé, j’avais pu ressentir une déchirure musculaire, et quelques os craquer… Quant à mon visage… En dehors d’un bleu que je pouvais traiter ultérieurement et quelques écorchures à l’intérieur des joues… J’avais été plutôt chanceuse. N'hésitez pas lui donner ça s'il ne veut pas parler. Leur dis-je en lançant à Anzu un petit flacon contenant un liquide translucide.

Spoiler:
 


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 30 Juin 2018 - 19:46
Anzu avait pris de la hauteur pour avoir un nouveau point de vue, elle a pu ainsi laisser le champ libre au Nara pour utiliser les capacités de son clan, elle voyait l'ombre de Melo s'étendre pour fusionner avec celui du combattant qu'il avait provoquer et feinter. Très bien jouer de sa part, Anzu n'aurait fait que gêner. De toute manière, elle devait revoir ses attaques, après cette mission, elle compte bien commencer à réfléchir à comment contrecarrer ce genre de situation où elle ne peut pas faire grand chose. Melo lui demande de le mettre hors d'état de nuire, cependant ... elle avait besoin de lui parler, non seulement pour savoir d'où il tire sa force à partir de son ivresse, mais aussi pour avoir une direction précise où lancer sa détection. Aussi ... elle veut savoir d'où lui vient tout ce chakra qu'il ne semble pas savoir utiliser, ou alors sans doute n'a-t-il pas eu l'occasion de le faire ? Bonne question, mais il a toutes ses réponses. La Sendai redescend donc, sors deux paires de menottes qu'on leur a céder pour cette mission, puis attache les membres du brigand, d'abord les jambes, puis les bras. Elle fait signe à Melo d'arrêter, ces menottes sont normalement fait pour éviter que des criminels s'échappent, même s'ils ont l'air d'avoir beaucoup de force, ils ne semblent pas capables de céder ces menottes.

Sazuka de son côté s'est occupée de son adversaire avec brio, elle le voyait évanouit par terre. Cela confirme une des hypothèses de la jeune Sendai : ce ne sont pas des shinobis, ou alors ce ne sont que des débutants, leur ivresse leur permettait d'avoir l'avantage, mais une fois à arme égal, il n'a pas fait long feu. Sa senseï lui donne une fiole rempli d'un étrange liquide, serait-ce ... un sérum de vérité ? Si c'est le cas, c'est fourbe, mais ce serait l’hôpital qui se moque de la charité. Eux aussi étaient fourbes après tout, enfin, pendant que Sazuka se soigne, Anzu créé deux chaises en chakra, faisant s'asseoir l'autre brigand.

- Melo, occupes-toi de l'autre. Même si Sazuka l'a mis hors d'état de nuire, mieux vaut s'assurer qu'il ne tente rien de dangereux pour nous.

Enfin, elle sort un calepin de sa sacoche ainsi qu'un stylo, elle comptait prendre des notes après cette mission, mais tant mieux, elle compte prendre pleins d'informations de la part de leur otage.

- Bon, à nous deux mainten ...

- Il FaUdRa Me PaSsEr DeSsUs PoUr QuE jE pArLe ! Je DiRaIs PaS qUe LeS aUtReS sE TrOuVeNt A lA bRaSsErIe AvEc Le ViEuX !

Elle n'a même pas commencer qu'elle a déjà une information, elle hausse un sourcil en l'entendant parler. C'est vrai qu'il est ivre, donc son intelligence est amoindrie, mais il risque d'être plutôt pénible à interroger. Du coup ... comment s'y prendre ?

- Bon, dans ce cas, peux-tu en raconter un peu plus sur toi ?

- Et PuIs QuOi EnCoRe ?

- Même pas pour un petit verre ?

Elle attrape la jarre qu'elle a trouvé, le secouant hors de portée, mais devant lui pour le narguer un peu. Tout compte fait, il va être utile pour l'interrogation, il ignorait qu'Anzu ne sait pas qu'il s'agissait d'un saké amélioré, mais elle ne comptait pas le lui donner. En tout cas ... pas tout de suite.

- BoN, AlOrS, jE vAiS tE dIrE qUi Je SuIs ...

Elle était contente de l'avoir convaincu, il s'agit maintenant de tout prendre en note et ...

... elle n'avait pas prévu autant de contenu, à vrai dire, elle ne pensait pas qu'il deviendrait aussi bavard d'un coup. Il se présente bien sûr, mais il raconte tout sa vie ... littéralement toute sa vie. Des détails aussi inutiles que le nom de son cousin éloignée du côté de sa mère à certains plus intéressant comme comment il s'est fait recruter et "former". Le problème ... c'est qu'il parle énormément pour rien dire, et avec tous l'alcool qui n'a pas encore fini d'avoir effet sur lui, elle n'est pas près de l'entendre se taire. Cependant, cela l'avance pas dans l'état actuel, il n'a pas dit où se trouvait cette fameuse brasserie, ni même qui est ce "vieux" dont il parlait. Et évidemment, impossible de l'arrêter, sauf que la redescente a fini par le faire décuver vu qu'il commence à parler de manière inintelligible et à ne pas réussir à être éveillé. Dans tous les cas, les quelques informations qu'elle a eu lui a été utile.

- Bon, je te laisse décuver, je te donnerais ton alcool après.

Elle le patpat au niveau de la tête alors qu'il est littéralement à l'état de larve, l'ivresse est une arme redoutable qui laisse pas mal de ravage et qui a des effets secondaires très dérangeant. Dans tous les cas, elle se lève de sa chaise en regardant son camarade et sa senseï avec un air presque dépité.

- J'ai quelques informations, mais j'ignore où trouver ces camarades. Il a parlé d'une brasserie ainsi que d'un "vieux", mais rien d'autre qui pourra m'aider. Cependant, de ce que j'ai pu récupérer de lui, ils ne sont pas si nombreux, une dizaine en comptant leur "formateur". Aussi, bien que j'ai détecté du chakra chez eux en grande quantité, ils n'ont pas eu la formation nécessaire pour l'utiliser, je suis même certaine qu'ils ignorent qu'ils en possèdent.

Elle fixe celui qui est en train de décuver, encore en train de dire des mots inintelligibles, en train de regarder le ciel comme si c'était une oeuvre d'art.

- Je soupçonne cependant leur "maître" d'être un véritable shinobi : d'après leur manière de recruter, il sait utiliser la Sensorialité, ce ne serait pas étonnant qu'il s'y connaisse aussi en Taijutsu. J'ignore s'il s'agit d'un déserteur ou d'un shinobi d'un autre village, mais il n'a pas vraiment l'air d'en vouloir à Kumo en particulier.

Au moins, elle sait une chose : comme ces brigands ne savent pas utiliser leur chakra, ce sera amplement plus simple de les détecter.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 22 Aoû 2018 - 23:06



Les informations qu’avaient pu glaner Anzu à l’aide de mon SDV ne nous avançaient pas vraiment dans notre mission, cela dit… C’était toujours mieux que rien. Finalement, celui qui se cachait derrière tout ça utilisait ces bougres comme de vulgaires sbires, sans leur donner la moindre information. S’il avait su quoi que ce soit ; il aurait été forcé de le dévoiler, ni plus ni moins. Une brasserie…

-On va se rendre dans le village le plus proche. Je parlais d’un petit village, pas d’une des grandes villes de Kaminari. On remettra ces deux-là aux autorités locales, qui les conduiront à Kumo. Et on en profitera pour poser quelques questions sur une éventuelle « brasserie » dans la région. Effectivement, une brasserie ; cela pouvait prendre de la place et à défaut, étant donné des informations que nous avait communiqué cet homme ivre et sous SDV, nous devions aussi trouver un endroit avec beaucoup de passage, des allers-retours ou des comportements suspects. Mais avant… Anzu, tu vas m’accompagner jusqu’au bout de ce sentier. Melo, tu surveilles ces deux-là et n’hésites pas à nous appeler s’il y a un problème.

Je fis ensuite signe à la Sendai et pris la direction de l’origine de nos deux assaillants. Je n’étais pas sûre qu’on y trouve quoi que ce soit, mais au moins ; nous n’aurions négligé aucune piste, aucun indice. L’ascensions fut assez rapide puisque le chemin disparut une centaine de mètres plus loin ; au bord d’une falaise donnant une vue dégagée à plusieurs kilomètres à la ronde. On voyait particulièrement bien les deux axes principaux, d’ici, et forcément les éventuels caravanes qui l’empruntaient…

-Ils devaient observer les allers et venues de leurs cibles, d’ici. C’était assez simple ensuite de leur tendre une embuscade. Mais je doute qu’ils n’étaient que deux pour s’en prendre à ce convoi. Je suis sûre que leur camp… enfin… leur brasserie est dans les environs. Enfin. On verra ça après. Pour le moment, nous devons nous rendre… dans ce village. Dis-je en point quelques toits qui dépassaient, derrière une forêt à quelques kilomètres de là. Ce n’est qu’une question de temps.

Puis nous redescendîmes retrouver Melo et nos prisonniers ; puis nous mimes en route tous ensemble, vers ce village. Nous allions y rencontrer les autorités locales ; et pourrions poser quelques questions. Il était sûr et certain que nous apprendrions quelque chose d’intéressant là bas.

-Restons sur nos gardes. Leurs complices pourraient vouloir les... délivrer. Même si je doutais qu'ils soient, maintenant, en état de faire quoi que ce soit d'autre que dormir. Déjà que se trimbaler ces deux là n'était pas une sinécure. Enfin... Ils pouvaient toujours essayer, cela nous faciliterait grandement la tâche, à vrai dire.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 25 Aoû 2018 - 17:44
Sazuka aussi semble un peu déçue d'entendre les seuls informations qu'Anzu a réussi à tirer de cet homme. Cependant, la Sendai lui tendait le fameux SDV qu'elle n'a pas du tout utilisé. Il fallait dire ... être ivre rend difficile le fait d'être muet, on peut même dire que l'alcool rend bavard ... trop bavard, surtout bu à de trop grosses quantités. Elle se demandait cependant ce qu'il aurait dit en plus si elle l'avait utiliser ... certainement des détails encore plus insignifiants comme le nom de son chien qu'il a eu lorsqu'il avait l'âge de 10 ans ou bien le nom de sa future fille s'il trouve un jour une femme ... elle a mal au crâne rien que d'y penser.

-Tiens, tu as dis "n'hésitez pas lui donner ça s'il ne veut pas parler.", je crois que j'aurai eu une migraine à force de l'entendre parler si je le lui avais administré bavard comme il était sans ...

Enfin, au moins, ils savent où se trouve le campement de ses bandits, dans une brasserie, c'est assez original comme cachette, mais pour des hommes se battant sous l'effet de l'alcool, c'est une planque idéal. Ils ont autant de "potions magiques" qu'ils veulent. Enfin, la demoiselle se demande d'où lui vient cette ivresse qui boost leur capacité. Sazuka lui demande de la suivre, elle voulait certainement qu'elle utilise sa sensorialité une fois en hauteur pour essayé de détecter ses bandits. C'est vrai qu'elle arrivera à les détecter facilement une fois en hauteur. Ainsi, après avoir grimper la falaise facilement, elles se trouvent en hauteur. De là où elles sont, elles ont un excellent point de vue ... y compris sur le transport. C'est donc ici qu'ils surveillaient les diligences ... elle manipule donc son chakra pour former un oeil sur un des rochers qui se trouvent autour de ce point d'observation.

- Je pourrais les voir si jamais ils souhaitent revenir dans cet endroit.

Maintenant que son œil est actif, Sazuka lui montre un village en lui disant qu'il faudra allez voir dans celui-ci pour avoir des informations. C'est une bonne idée, en plus, les autorités sur place peuvent s'occuper de ses alcooliques qui risquent de les gêner plus qu'autre chose. Les deux femmes descendent donc rejoindre Melo qui encore sur place. Une fois réunis, le trio emmène les deux hommes en train de décuver au village, toujours en les surveillant. Sazuka les prévient que les collègues de ces légumes risquent de venir les récupérer. Anzu acquise de la tête, puis déclenche sa détection. Elle ressentait une présence dans la forêt, une seule personne qui était encore loin.

- Oui, il y en a un qui est en train de prévoir une embuscade dans un arbre.

Elle pointe l'arme en question, difficile de dire s'il s'agissait d'un shinobi d'un autre village ou bien un de ses bandits, mais en tout cas, il y a une personne avec du chakra qui est en train de les attendre sagement. C'est ... assez étrange d'ailleurs que cette présence ne se soit pas alerter ...

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mar 4 Sep 2018 - 21:13



Nous progressâmes tranquillement sur la route principale qui devait nous mener jusqu’au prochain, lieu qui nous en apprendrait sans doute davantage encore sur nos cibles. Anzu avait bien fait de laisser un « œil » littéralement, sur place ; afin de pouvoir comme l’avaient fait nos adversaires, observer les allers et venues d’éventuels autres adeptes de ce Saké ; même si je doutais que d’autres s’y rendraient d’aussitôt. Après tout, nous étions maintenant sans doute en plein sur le chemin.

Hypothèse que confirma la Sendai lorsqu’elle m’informa d’une présence dans la forêt, et sa direction. Informations très vagues mais qui néanmoins nous avertissaient d’une éventuelle menace. Je jetai un coup d’œil à l’adolescente et réfléchis un instant aux informations que j’avais pu entrapercevoir dans le bureau des missions. L’avantage de ma maladie était bien celui-ci, tout retenir ; et il fallait que parfois j’en abusais un peu. Et donc d’après mes souvenirs très récents ; aucun autre ninja de Kumo n’opérait dans cette partie de Kaminari… alors…

-Ce n’est pas un Kumojin. Affirmais-je. Mais, on va y aller. Nous verrons bien sur quoi nous tomberons. Dans le doute, j’avais créée plusieurs clones. L’un d’entre nous précéda de plusieurs mètres, et les deux autres se dispersèrent dans les bois, ou tout au moins en marge de la route. Si tu sens que ça bouge, n’hésites pas à me le dire. Pour le moment, je ne pouvais absolument rien faire ; mais dès lors que la menace se présentait, si c’était bien une menace ; j’agirais en conséquence. Avec les clones dispersés et celui nous précédent maintenant suffisamment pour qu’il ne soit plus dans notre champ de vision… Cela s’annonçait plutôt bien.

Ainsi nous parcourûmes encore plusieurs centaines de mètres, dans un grand silence, aux aguets, durant de longues minutes. Notre prochain adversaire, s’il y en avait un, subirait un très très sale quart d’heure. On pouvait me surprendre une fois, mais pas deux, pas de la même manière. Et à priori, nos opposants étaient… vraiment très spécialisés au corps à corps.


Spoiler:
 

_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 7 Sep 2018 - 0:55
Ce n'était donc pas un kumojin, elle la croyait sur parole. Anzu savait qu'elle était haut placé dans Kumo, donc elle se doutait qu'elle avait un oeil sur qui part en mission et quand, donc il n'y a pas de doute possible quand à ce qu'elle vient de dire. Enfin, la brune gardait un oeil sur cette présence, utilisant sa détection de manière fréquente. Elle gardait cette présence à l'oeil ... mais elle est troublée par la non mobilité de son propriétaire. Est-il piégé ? Ou bien est-il en train de décuver ? Voir même, est-ce que c'est tout de même l'un de ses ivrognes ? Elle l'ignore, sa détection devrait beaucoup mieux s'affiner ... enfin, au moins, elle sait qu'il y a une présence dans ces bois, et que cette présence est aussi bien un shinobi d'un autre village qu'un de ses bandits.

Dans tous les cas, la présence ne bouge toujours pas, Anzu s'inquiète tout de même. Non pas qu'elle se soucie de son état de santé, mais elle a peur que quelque chose se trame. Cependant, pas besoin de le dire à Sazuka, après tout, la brune ne pouvait pas voir ce qu'ils font, donc elle ne voulait pas fonder de théorie. Heureusement, rien ne se passe, la présence est toujours aussi immobile et elle commence à en ressentir d'autres vers le village. Mais la Sendai est toujours inquiète, pourquoi cette présence ne bouge pas ? Elle ne le sait pas, mais si elle s'y dirige, elle risque de mordre la poussière, n'ayant pas le même niveau au corps-à-corps que Sazuka.

- Ça ne bouge toujours pas ... et je ressens d'autres présences dans le village.

Ce qui l'inquiétait, c'est à qui est cette présence ? Elle n'est pas du tout rassurer ... en tout cas, elle ferme les yeux pour visualiser ce que voit l’œil. Rien n'ont plus, elle voyait rien ... c'était frustrant pour Anzu de ne servir à rien pour le moment. Elle fronce les sourcils, ouvre les yeux, finit par voir le village.

- Je ne sais pas ce que peux être cette présence ... mais ça me perturbe.

Peut-être était-ce un espion, peut-être est-ce un de ses bandits qui manipulait la sensorialité et qui a prévenu les autres, elle ne sait pas, mais ça n'augure rien de bon ... si ça se trouve, c'est juste un kumojin en train de s'entraîner dans la forêt, dans tous les cas ... Il était trop tard pour cette présence de venir sauver leur amis s'il s'agissait des bandits ... mais cependant.

- Je détecte plusieurs présences qui partent du village. Une dizaine.

Elle se concentre, suit les présences qui semblaient d'abord s'enfuir dans une direction via leur chakra, mais ensuite tourner vers elles et le Nara.

- Ils arrivent vers nous. Ce n'était pas une embuscade, il nous détectait aussi !

Ainsi ... cette présence ... c'était le maître de ses bandits ? D'après les témoignages de l'ivrogne, seul lui manipulait la sensorialité. Elle s'en doutait ... il arrivait à les espionner et a prévenu les autres.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 9 Sep 2018 - 1:20



Être accompagnée de quelqu’un pouvant ressentir le chakra d’aussi loin représentait, force était de le reconnaître, un atout non négligeable et même plutôt avantageux. Si j’avais été seule avec le Nara, nos adversaires et cibles prioritaire nous seraient simplement tombées dessus et nous aurions dû faire face à un assaut « surprise ». Mais là, nous pouvions nous préparer au combat… ou tout au moins, à les voir venir. D’après ce que me disait la Sendai nous avions donc face à nous un senseur accompagné d’une escouade d’hommes ivres… Bien, au moins, nous n’avions pas besoin d’aller jusqu’à eux ni même d’enquêter davantage…

-C’est très bien alors… Dis-je soulagée. Oui, je préférais que les choses soient clairement annoncées, que je sache à quoi m’attendre pour la suite de notre mission. Notre cible principale est donc « le Brasseur ». Ouais, je venais de lui donner un surnom, à leur chef. Il était la seule personne qui avait parmi tout ce groupe une vraie valeur. Que ce soit pour Kumo, ou pour moi d’ailleurs... alors il méritait bien une "distinction". Tien, prends ça. Dis-je à la genin en lui tendant plusieurs pilules de trois couleurs différentes, une bleue, une rouge et une verte. La bleue te renforcera, la rouge amplifiera tes coups, et la verte tes réflexes. Le combat sera sans doute… rude.

Oui, à dix contre trois on pouvait aisément imaginer la difficulté qui nous attendait. Néanmoins, maintenant que j’avais vu leur « style de combat », je ne ferai pas avoir aussi facilement. Comme le dicton le disait : une fois honte sur vous, deux fois honte sur moi… Et bien sûr, il n’était pas question de tendre une embuscade, s’ils savaient où nous étions… Cela dit, je me demandais si eux, allaient avoir la bonne idée de nous tendre un piège ; ce qui serait pour un formidable avantage tactique. Penser détenir l’effet de surprise alors que nous pouvions aussi savoir où ils se trouvaient… Serait une sacrée erreur.

-Melo va nous couvrir avec ses ombres. Et nous, nous allons les affronter. Cela paraissait simple comme plan… Puis, on pouvait compter sur mes clones, aussi. Finalement, l’affrontement s’annonçait plutôt équilibré… Dans le fond. Je fis alors signe à notre petit groupe de se stopper. Sans notre immobilisation allait alerter nos proches assaillants. En fait, je voulais qu’ils viennent directement au contact ; pour que nous abrégions tout ceci le plus rapidement possible. Mes clones s’étaient quant à eux rapproché du groupe, s’apprêtant à attaquer à la moindre occasion.

Quelques secondes après, l’un de mes clones, celui nous précédent sur le chemin disparut ; tombé sous les coups d’un des hommes nous approchant.

-Ils arrivent. Mon clone en a eu un, plus que neuf. Dis-je en me préparant à signer un premier jutsu. Préparez-vous au combat. Et rapidement nous entrâmes dans le vif du sujet. Plusieurs de nos adversaires alcoolisés surgirent d’entre les arbres et devant nous. Et les jutsu fusèrent de tous les sens… Il n’y avait qu’un seul d’entre eux qui m’intéressait, les autres… pouvaient bien mourir, cela m’était parfaitement égal.




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 12 Sep 2018 - 2:21
Elle fronce les sourcils en remarquant la dizaine de présences qui foncent vers elles, ainsi, ce "Brasseur" semble avoir une bien meilleur détection que la sienne ? Ou alors l'a-t-il au même niveau que la Sendai, mais en tout cas, elle se doute que cette personne est celui qui intéresse le plus Sazuka et, il faut l'avouer, ça intéresse aussi Anzu de connaître leur secret, comment arrive-t-il à pouvoir devenir plus fort par le biais des boissons alcoolisées ? C'est avec une vraie impatience qu'elle a envie de l'interroger à son tour, surtout qu'elle n'a pas utilisé le SDV de Sazuka. En tout cas, la brune doit déjà faire face à une plus grosse menace maintenant : réussir à ne pas se faire toucher par un de ses types qui semblent doués pour le Taijutsu. C'est une bonne situation pour comprendre ce qu'elle doit améliorer.

Elle reçoit trois pilules de différentes couleurs, ainsi, ses pilules lui boostent les capacités physiques ? Ça l'a fait réfléchir un moment ... et si cet alcool qu'ils fabriquent eux-mêmes agissent comme ces pilules ? Et si le brasseur n'était autre qu'un médecin ayant déserté un village ? Voire être un shinobi indépendant ? Elle se dit que ça expliquerait pourquoi cet homme est capable de la détecter et de pouvoir boosté ses hommes avec de l'alcool. Mais dans ce cas, Sazuka aurait senti au goût qu'elle a été boosté aux pilules, après tout ... elle est médecin et il restait un fond qu'elle a goûté. Enfin, Anzu garde pour le moment la bleue en mettant dans ses poches les deux autres. Elle allait devoir les combattre à distance et Sazuka est un bon rempart à leur progression vers elle.

Après que son groupe de clone fonce vers les bandits, elle lui dit qu'ils arrivent. Anzu se prépare donc, voyant que Sazuka se met à fond, elle décide de l'imiter : elle prépare deux javelots de chakra, prêts à fuser sur ses bandits. En parlant du loup, ces ivrognes se mettent à descendre de l'arbre pour pouvoir les atteindre, sa senseï lui dit que ses clones en ont eu un, donc il en restait neuf. Profitant qu'ils soient en l'air, Anzu lance un premier javelot qui vient embrocher un bandit qui n'a pas eu le temps de mettre les pieds sur terre, le fait voler avec l'élan pour qu'il finissent plus loin, allongé par terre. Ca en fait un en moins. L'autre javelot vient empaler un autre bandit qui était focalisé sur Melo et qui n'a pas vu le projectile arrivé, celui-ci se plante dans ses côtes, le faisant effondrer par terre alors qu'il se tordait de douleur.

Cependant, un des ivrognes se tourne vers Anzu, et alors qu'elle prévoyait de se faire attaquer, le temps qu'elle prépare sa défense elle est déjà à portée d'un coup, elle a juste le temps de lever une barrière avec son chakra qui se brise aussitôt sous le coup de poing. Il lui restait assez d'élan pour qu'elle se fasse bousculer et manque de tomber. Cependant, il était parti pour enchaîner avant qu'il se retrouve immobiliser dans une pose dynamique, en regardant son ombre, elle voyait que Melo a utiliser son kekkai pour l’immobiliser. Le temps que l'immobilisation cède, elle parvient à lui planter un kunai dans la poitrine pour qu'à son tour il se mette à tomber. Elle a eu chaud, mais celui-ci, contrairement aux autres, c'est vite relever. Ça allait encore être beaucoup plus rude.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 14 Sep 2018 - 1:07



Les attaques fusaient dans tous les sens, enfin, surtout nos jutsu puisque nos adversaires semblaient ne pas pouvoir nous attaquer à distance. Ils étaient vraiment spécialisés dans le taijutsu. Pourtant, il nous était apparu avec celui que nous avions interrogé qu’ils n’étaient pas des combattants mais plutôt de simples paysans, enfin, des civils. Je me demandais alors si leur patron que je surnommais par pratique « Le Brasseur » ne leur avait pas… enseigné quelques bases. Après tout, la plupart des personnes peuplant le Yuukan disposait d’énergie spirituelle ou vitale et il n’appartenait qu’à chacun d’apprendre à manier son chakra ; même s’il fallait y être un minimum sensible…

L’un de mes jets d’eau fut esquivé par… chance, ou maladresse ou je n’en savais rien ; alors que les deux autres avaient fait mouche du premier coup. S’il était assez facile d’éviter des projectiles linéaires, il était sans doute plus compliqué de les esquiver tout en étant saoul. Si ce style de combat permettait à ses adeptes d’être plutôt imprévisibles ; il devait aussi diminuer, même un minimum, leur perception des choses… Ainsi, avec les deux d’Anzu, les trois que j’avais mis hors de combat, nous étions donc retombés à cinq contre… cinq ! Savoir qu’ils nous arrivaient dessus nous avait donc permis de frapper fort dès les premières secondes. Et maintenant, nous passions au corps à corps.

Tandis que Mélo soutenait l’action d’Anzu qui en avait sans doute plus besoin que moi ; un d’entre eux m’atteignit, enfin, pas vraiment. Voyant le coup venir j’avais endurci mon bras à l’aide de chakra dôton, pour le bloquer et lui infligeai un puissant coup de poing directement dans l’abdomen. Un simple coup de poing chargé de chakra qui le fit décoller du sol et le projeta à plusieurs mètres de moi, le faisant s’écraser avec fracas le long de la route qui s’étendait devant nous, à perte de vue. Quant à mes clones, même s’ils étaient aussi bons que moi au corps à corps, ils n’avaient pas la même résistance. Quelques-uns de leurs coups portèrent, mais pas assez puissant ou précis pour mettre leurs opposants hors d’état de nuire.

Et évidemment, ils furent vaincus ; me rapportant leur expérience du combat. Les clones étaient une formidable invention des shinobis ; ils me permettaient d’accomplir tellement de chose d’apprendre tellement plus vite… C’était… Formidable. Maintenant, ils n’étaient plus que quatre, dont un déjà amoché par la Sendai, deux autres ayant affrontés mes clones dont j’avais appris et retenu les mouvements, et le dernier, indemne. Et enfin, leur chef qui semblait jusque maintenant rester en retrait ; nous observant étrangement. Peut-être était-il plus… fort, ou attendait-il le moment ? Nous le saurions bien assez tôt.

-Ne vous déconcentrez pas Anzu, Mélo. Il nous le faut vivant.



Spoiler:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 14 Sep 2018 - 15:45
- Pas la peine de se donner autant de mal.

Alors qu'Anzu et Sazuka arrivait petit à petit à repousser tout les bandits, voilà qu'une voix plus grave retentissait. En se retournant, un homme assez imposant, traînant péniblement dans son dos une jarre proche des gourdes que portaient vos assaillants, bien qu'une de leur taille pendait au niveau de sa ceinture. Vous ignorez ce qu'il peut bien faire avec une gourde de cette taille sur le dos, mais vous voyez que vos assaillant semblent se calmer lorsqu'il entre dans votre champ de vision. Anzu l'annonce, il s'agit bien du "Brasseur" qu'elle avait détecté dans la forêt. Alors que l'immense homme venait de faire son entrer, il s'adresse tout de suite à Sazuka, restant tout de même à distance.

- Je crois que notre démonstration est allez bien trop loin ...

Il soupire, puis il regarde ses hommes blessés, en train de se rouler de douleur ou d'essayer de retirer des objets étrangers de leur corps. Puis, après avoir balayé du regard l'état de ses hommes, il regarde une nouvelle fois Sazuka, qu'il déduit être la dirigeante du groupe de shinobi par son âge.

- Navré pour tout cela, soignez mes hommes, je me rend si c'est moi qui vous intéresse.

Pour montrer cela, il dépose sa lourde gourde ainsi que sa plus petite à terre, même si vous vous doutez que les armes sont plus ses puissants bras que ses gourde.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 15 Sep 2018 - 17:12



J’étais prête à poursuivre bien que mon chakra s’amenuisait à chacune de leurs attaques. Si je pouvais les repousser assez facilement, leur étant « techniquement » supérieur ; il ne faisait aucun doute que leur supériorité numérique, malgré mes clones et les deux genin ; finirait par nous avoir ; enfin, si nous ne parvenions pas à la mettre hors d’était nuire, rapidement. Ou… qu’ils se rendent. Je fus très étonnée d’entendre le chef de nos adversaires, celui portant une grande jarre ; jeter l’éponge. J’avais alors baissé les bras et mon visage était marqué par la surprise. Je jetai un coup d’œil à Anzu et Melo, haussant les épaules. C’était… inespéré. Alors, sans pour autant m’approcher ; je lui adressais la parole :

-Vous vous… rendez ? Lui demandais-je, la surprise pour ton. Que vous vous rendiez, ou pas ; la sentence sera la même, vous en êtes conscients ? Il avait déposé les armes, et semblait vraiment vouloir stopper l’affrontement ici. A priori il était raisonné, vouloir épargner les hommes qu’il avait conduit dans cette situation était… tout à son honneur. Je fis alors signe à Mélo qui étendit son, ou ses ombres juqu’aux derniers hommes encore debout. Puis, finalement, m’approchai d’eux, une paire de menottes à la main. Menottes conçues spécifiquement pour bloquer l’utilisation du chakra.

Je n’étais pas tout à fait sûre qu’il se rende aussi facilement, mais à cette distance, en cas de résistance ; je pouvais l’immobiliser d’un seul geste ; ou encore le tuer d’un autre. C’était la première fois que j’agissais en représentation de l’autorité d’un village que j’arrêtais quelqu’un, en dehors de ce pauvre type que nous escortions depuis notre départ du promontoire. C’était un sentiment étrange de rendre la justice et encore plus lorsque celle-ci était parfaitement légale. Cela me changeait grandement de Tetsu…

-Par l’autorité de Kumo... Dis-je en lui passant les menottes aux poignets. Vous êtes en état d’arrestation. Vous allez être placés, vous et vos hommes ; en détention dans le village le plus proche, jusqu’à votre transfert à Kumo. L’informais-je simplement. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Finis-je par lui demander. Evidemment, nous n’allions pas nous amuser à escorter, seulement nous trois ; une douzaine d’hommes pour la plupart éméchée jusqu’à Kumo. Le risque était trop important. Nous reviendrions le lendemain, ou le surlendemain.

Quoi qu’il avait à dire, de toute façon, on lui demanderait de le répéter une fois son retour à Kumo. Mon travail aujourd’hui en tant que kunoichi ou scientifique n’était pas vraiment d’obtenir des informations ; mais bel et bien de le mettre hors d’état de nuire. Je ne doutais pas un instant qu’une fois entre les mains de l’unité de surveillance, il nous apprendrait tout un tas de choses intéressantes sur ses capacités et le pourquoi du comment ses hommes arrivaient à se battre en étant aussi alcoolisé. La suite de l’histoire ne nous appartenait pas.

-Anzu, Mélo ; vous avez fait un très bon travail. Les complimentais-je en faisant apparaître une dizaine de clones pour aider à encadrer le groupe que nous allions conduire jusqu’au village le plus proche, celui que nous avions vu depuis le promontoire. Ne vous inquiétez pas, vos hommes seront soignés une fois qu’ils seront en cellule. Avec tout l’alcool qu’ils ont dans le sang, de toute façon… Ils ne doivent pas vraiment sentir grand-chose. Et si certains meurent entre temps… Ce ne sera que de votre faute. Ajoutais-je avec un simple sourire alors mes clones s’afféraient auprès des blessés, non pas pour les soigner, mais juste les faire se relever, ou les porter. Il ne pensait tout de même pas que j’allais les soigner, en toute liberté ?



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 17 Sep 2018 - 0:45
L'homme comprenait la sentence qui lui ait attribué, il l'accepte, de toute manière, même s'il ne paraissait pas si vieux que ça, Sazuka pouvait en l'examinant un peu plus qu'il a certain problème, notamment pour marcher et pour respirer. Mais dans ce cas, qu'est-ce qui motivait l'homme à agir de la sorte, et pourquoi s'être rendu alors qu'il pouvait continuer de lutter ou encore s'enfuir ? Était-ce pour ses hommes ? Ou bien est-ce la fatigue de devoir endosser ce rôle de brigand. Aucun de l'équipe ignore, et ce ne sera certainement pas en demandant à ses acolytes qu'elle aura une réponse. L'alcool commençait à avoir des effets secondaires, c'est donc sans résistance qu'ils se font menottés. Puis, ce fut son tour, les menottes étaient un poil trop petit pour lui, mais ça avait l'air de passer vu comment elles restent accrochées.

- Je suis conscient de ma sentence, et oui, j'en ai des choses à dire jeune fille.

Il parlait de "démonstration", que voulait-il dire par là ? Personne ici ne le sait, lui oui. En tout cas, il voyait bien que son alcool semblait intéressé Anzu qui se pose des tas et des tas de questions en observant la jarre. Une personne curieuse, certainement pouvait-il subvenir à ses questions. Enfin, ça, ce n'est que sur la juridiction de la chunin, mais il souriait en voyant qu'il reste encore des gens curieux.

- Je suis responsable, mais ces braves auront certainement moins de chance de mourir sur la route que moi ...

Il rigole, son rire est gras, rauque et semble étouffé. Il était malade, très malade, une des choses que la vieillesse n'aidait pas à combattre. Helas, il est tant pour lui de s'éteindre, restait à savoir si c'était derrière les barreaux de Kumo ou juste sur la route pour s'y rendre. Mais il avait tant de secrets à dire, à transmettre, à diffuser ... mais ces jeunes voudront-ils au moins l'écouter ?

- Vous semblez intéressé par mon alcool, non ?

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

[Mission libre B] - Du sang et du Saké

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: