Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

L’œil du pirate. (/w Zen'ichiro)


Jeu 14 Juin 2018 - 23:57

« Le Berserker déchu »



Les sons se faisaient de plus en plus forts, se mêlant à l'atmosphère naturellement bruyante du large navire remplie de marins marchands, jusqu'à laisser même entendre des cris particuliers, bien trop inhabituels. Inja tendit l'oreille, se figeant un instant pour limiter l'émission des propres bruits liés à ses mouvements et au frottement de ses vêtements entre-eux, aidés par une humidité importante. Voilà maintenant deux jours que le galion était en mer, arpentant l'océan pour se diriger vers une des plus grandes villages marchandes du continent shinobi, au final de quoi ils pourraient livrer leur précieuse cargaison à l'un des Daimyo les plus puissants, n'ayant pas voulu dévoiler son identité aux fournisseurs.

Tout ceci avait été une aubaine pour Inja, lui qui recherchait toujours les groupes de bandits éparpillés dans le monde entier pour leur faire payer le choix d'avoir emprunté cette voie de facilité violente et récompensant les plus puissants de manière immorale. C'était habillé de la large cape qu'il avait l'habitude d'arborer au dessus de son assemblage d'armures et vêtements de combat, qu'il avait réussi à s'engager et infiltrer en tant que mousse au sein du magnifique et large navire. Combien d'hommes peuplaient actuellement ce bâtiment ? Il n'en avait aucun idée, mais une chose était certaine, personne n'aimerait avoir à faire tant de travailleurs acharnés... A part peut-être... Les brigands les plus puissants et teigneux peuplant ces mers : Des pros.

Les bruits grandissant ne laissaient plus aucun doute au berserker, le pont se faisait attaquer, chose qu'il pu constater lorsqu'un boulet vint violemment percuter les planches de bois quelques mètres derrière lui, traversant la coque pour pénétrer à son étage.

Des pas se irent entendre avant qu'un gamin, un adolescente plutôt, y rentre en courant, apparemment apeuré par le spectacle qui se déroulait au-dessus. Il avait tétanisé et bien décidé à se cacher pour survivre... Action impensable pour le guerrier.

"Alors c'est comme ça gamin ? Tu fuis face au danger ?"



La voix roque d'Inja résonna dans la salle où ils se trouvaient tous les deux, seuls, tandis que la cible de ses propos le regardait sans un mot, apeuré, ne sachant pas quoi faire sur l'instant alors que ses sphincters se relâchaient, laissant se former un début de flaque sous ses pieds, ses déjections coulant lentement au travers de ses vêtements le long de ses jambes.

Préférant ne pas réagir, Inja se retourna en direction des escaliers, prenant sa hache, auparavant dissimulée dans son dos, à pleine main alors qu'il montait les marches unes à unes, libérant par la même occasion sa cape sous son poids et les balancements de son corps pour la laisser lentement glisser derrière lui, au sol, au moment même où son corps émergeait sur le pont de l'énorme navire.

Sous ses yeux, un spectacle identique à ses espérances : La guerre et le sang.



Dernière édition par Kagai Inja le Dim 17 Juin 2018 - 0:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker

Ven 15 Juin 2018 - 9:09
Plusieurs années auparavant, bien longtemps avant que tu obtiennes ton titre de sabreur... Tu te souviens de ce jour plus que n'importe quel autre, une rencontre que tout opposé ou presque et qui t'avait laissé une trace éternelle sur le corps. Tu étais à cette époque un pirate. Ayant gravi les échelons du banditisme à grande vitesse à la force de tes bras, tu étais alors devenu celui que l'on surnommait "Le Fléau des Mers", un démon bloquant à la seule puissance de son galion la totalité d'une mer.

Tu avais eu des renseignements sur un navire marchand quelque peu unique. Un Daimyo souhaitant se faire livrer des cargaisons précieuses. Une aubaine pour vous autre, tenant d'une main d'acier les accès au continent. Tandis que le ciel commençait à se gorger de nuages plus sombres les uns que les autres, la mer se mit alors à s'agiter. Une situation que peu de marin appréciait, mais que vous autre au contraire, aviez appris à maîtriser. Alors que les marchands seraient occupés à affronter la tempête, vous n'auriez qu'à surgir comme un éclair et déferler sur le galion ciblé. Le chant de tes hommes, remplissant les canons de boulet et préparant la poudre te mettait une joie indescriptible. Tenant fermement le gouvernail, tu scrutas l'horizon en quête de ton précieux butin.

"Cap'tain ! Un navire en vue ! Au vu du mât et de la proue en forme de sirène, c'est sûrement nos riches marchands !"

Les chants venaient de s'arrêter. Tous les visages étaient tournés vers toi, tandis que tes yeux fixaient l'horizon dans le silence le plus total. Seul le fracas de la mer sur la coque du vaisseau était audible. Un sourire s'élargissait sur ton visage, écartant les stigmates de tes combats passés.

"Camarades... CE SOIR, NOUS FERONS NOTRE PLUS BELLE PRISE ! PRÉPAREZ VOUS ! ABAISSEZ LA GRANDE VOILE !"

Les cris pirates résonnèrent alors à travers la totalité de l'océan, pourfendant les orages eux-mêmes. La voile s'abaissa alors malgré le risque que cela encourait au vu des conditions météo, laissant paraître votre Jolly Roger, un crâne enchaîné et plaqué sur une épée à deux mains... Mais vous n'aviez pas le choix, le navire marchand devait être rapidement attaqué. L'assaut ne tarda pas à être lancé. Les boulets de canon transperçant la coque du navire marchand sous le cri de tes hommes, mêlant leurs rages au désespoir de l'ennemi. Les grappins accrochèrent alors le vaisseau, offrant l'opportunité à ton équipage d'attaquer directement les marchands.

L'un de tes hommes s'approcha alors vers toi, tenant entre ses mains une épée d'acier immense. Une arme à deux mains de la taille d'un homme, adapté à ta carrure massive. L'agrippant d'une main, tu t'élanças sur le pont du navire marchand, faisant virevolter l'immense lame à travers le corps des ouvriers. Le sang giclant, tu n'étais plus que l'incarnation d'une folie douce et amère.

"Aucune pitié ! Aucun survivant ! Ce soir, nous dînerons sur une montagne d'or et de cadavre !"

Face à toi, se dessina une ombre surgissant de la cale du navire. Un homme au regard dur, ne montrant aucun signe de peur, d'une taille presque aussi impressionnante que la tienne, il tenait une hache massive entre ses mains. Deux colosses qui se faisaient face, deux hommes aux antipodes. Tu pouvais le sentir... Il n'était pas comme eux, c'était un guerrier lui aussi. Ton sourire carnassier, comme une bête observant sa proie, se dessina sur tes lèvres tandis que ton sang augmentait en température.

"Serait-ce l'intrépide gardien du trésor face à moi ? Je te laisse la possibilité de sauter à l'eau si tu n'es pas prêt à endurer tout ça, à moins que tu ne sois assez fou pour jouer les héros ?"

_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Mar 19 Juin 2018 - 21:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Ven 15 Juin 2018 - 12:04

« Le Berserker déchu »



Tout ceci pouvait paraître irréaliste aux premiers abords, même pour le fier berserker qui écumait les endroits les plus profonds du continent à la recherche des pires fripouilles, prêt à leur faire payer leurs envies de richesse et de meurtre. Il n'avait encore jamais vu pareil spectacle, un navire assailli par la mort et le sang, véritable enfer flottant, dont les remous de la mer le rythmait par de puissants balancements auxquels chacun s'était déjà habitué. Mais alors qu'Inja venait d'émerger des escaliers, maintenant bien en vue sur le pont du Galion, il se fit verbalement aborder par un des assaillants, fier et droit dans ses paroles, s'agissant probablement d'un des chef de l'assaut, voire même du principal entreprenant. Ses mots semblaient bien présomptueux pour un homme qui allait mourir dans la minute, comme toujours, les fripouilles s'amusaient à user de grands mots et de menaces pointées d'humour pour s'attaquer à plus faible qu'eux et c'était d'ailleurs ce qui les avaient toujours mené à leur perte.

Fixant l'homme en question, tout en faisant attention à ce qu'il se passait autour de lui pour éviter un quelconque assaut sauvage, Inja arbora un sourire, profond et fier, celui d'un guerrier qui allait maintenant goûter à tout ce qu'il recherchait : La vengeance. Celle de sa fiancée, tuée par des bandits des mers aux abords de l'île des gladiateurs de Mizu no Kuni... Le moteur de la nouvelle vie du berserker, celle d'un homme rongé par le chagrin, ayant fuit son destin de Chef des gladiateur auquel il était promis pour arpenter le monde à la recherche de chair de bandit à sacrifier pour soulager son âme.

"Le trésor... Un appât de qualité pour des malfrats de votre espèce... Ces richesses, je vous les laisse. Vous les emporterez de toute manière avec vous, au fond de l'océan."



Prenant son arme bien plus fermement en main alors qu'il prenait appuie sur le sol, pliant les genoux, pour se préparer à lancer un assaut fulgurant en direction du chef des pirates, dont la présomption et la soif de richesse l'avait mené à démarrer un combat mémorable, tandis que la grande hache d'Inja commençait à s'illuminer, maintenant alimentée en continue d'une vague de chakra raiton, transformant chaque coup en un appel à la foudre elle-même.

"Je me nomme Kagai Inja, génocideur des malfaiteurs et cette information vous suivra dans les tréfonds. Ce navire est déjà une épave... Et accessoirement, votre tombeau."



Ambiance prononcée, le galion de Schrödinger, à la fois toujours intact et déjà réduit en planches de bois inutilisables, allait passer d'un banal assaut pirate, massacrant les innocents marchands aux piètres capacités de défense, à un affrontement dont seuls les plus téméraires et puissants pourraient être les acteurs.

Les appuies relâchés et l'arme levée, le berserker fusa dans un éclair en direction de celui qui lui avait offert le grand plongeon, accepté volontiers par le gladiateur, à la différence que celui-ci ne faisait pas en direction de l'océan, mais bien du défiant.



Dernière édition par Kagai Inja le Dim 17 Juin 2018 - 0:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker

Sam 16 Juin 2018 - 17:06
Tu n'avais que rarement connu une forte résistance lors de tes assauts sur les navires marchands. Certains étaient protégés par des gardes, des mercenaires et parfois même des corsaires... Mais tu n'avais jamais ressenti le frisson de la mort. Chaque combat avait connu une rapide expédition et tu étais presque toujours parvenu à tes fins. Cependant, tu avais aujourd'hui face à toi une situation inédite... Un homme seul prétendant à la protection du navire... Ou plutôt prétendant à l'extermination de ton équipage. C'était une première, tu avais toujours eu à faire face à plusieurs adversaires, mais jamais face à un unique combattant.

Vous étiez comme dans une bulle. À l'écart du sang, des cris et des chants... Aucun de tes hommes n'osait s'approcher de la scène, tous avaient compris que tu désirais combattre seul. Comme tu l'avais toujours fait. Personne n'était autorisé à se joindre à tes combats, car bien au-delà de l'appât du gain, tu étais attiré par les esprits guerriers et les échanges musclés. Tu avais un sens de l'honneur assez strict, même pour un bandit de la pire espèce.

"Tu es bien sûr de toi l'ami. Mes hommes sont là pour le trésor, pas moi... Je suis plutôt de ceux qui recherche l'ivresse du combat et la montée d'adrénaline."

Là était la principale raison de tes assauts. Le frisson du combat, la gloire de la victoire... Tu n'avais finalement rien à voir avec ceux que tu menais, recherchant avant tout le besoin de te défouler et de te surpasser, c'est ce qui t'avait amené à devenir le capitaine de ces malfaiteurs. Mais l'assurance et l'arrogance du dénommé Inja allaient provoquer chez toi un rire cinglant. Et ce rire, foudroya tes compagnons d'armes, détournant leurs regards sur le spectacle qui allait se dérouler sous leurs yeux. Au cœur de la tempête et de la guerre, un affrontement en dehors du temps s'amorçait.

"Garde ton nom et ta mise en scène pour le purgatoire. Actuellement tout ce qui m'intéresse... C'est de couper cette gorge qui ne cesse de déblatérer tout un tas de connerie."

Tu avais ce sourire aux lèvres qui t'était si caractéristique. Souriant à la mort, au sang, à la peur, à l'excitation... Une joute verbale suivis d'une rixe martiale, était là tout ce qu'il fallait pour t'arracher un sourire. Tu ne vivais que sur le fil du rasoir, frôlant inexorablement la mort... Elle te faucherait un jour, tu le savais, et cette idée de lui filer entre les doigts à chaque affrontement te procurait une sensation inégalable. Les veines sur ton bras droit commencèrent à se dilater, ton sang bouillonnant, tu agrippas alors le manche de ton immense espadon.

Soulevant alors l'arme d'acier, tu exécutas une frappe puissante en direction de ton adversaire. Ce dernier jugea bon de t'assaillir de front, mais malgré les apparences, tu étais en mesure de manier avec rapidité et dextérité l'immense plaque d'acier taillé. Ta lame se rapprochant alors à grande vitesse du barbu, tu sectionnas dans ton élan l'une des cordes tenant la voile du navire, laissant tomber l'immense morceau de tissu sur celui qui se nommait le "génocideur". Tu connaissais mieux que quiconque les galions, tu étais sur ton terrain, au cœur d'une charpente de bois basculant à travers la tempête.

_________________


Dernière édition par Yasuhiro Zen'ichiro le Mar 19 Juin 2018 - 21:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Sam 16 Juin 2018 - 21:42

« Le Berserker déchu »



Alors c'était ça... Un combattant plutôt qu'un pillard, c'était donc face à un malfrat de ce type que le berserker venait d'initier un combat meurtrier. Bien qu'il n'eut pas le temps de réfléchir aux mots proférés, Inja savait pertinemment qu'il s'aventurait dans un grand combat, simplement à l'entente de cette phrase. Peu de brigands lui avaient résistés. A vrai dire, la plupart avaient tous fini avec le crâne éclaté sans avoir même le temps de comprendre le fonctionnement atypique de l'arme du gladiateur, l'efficacité d'une hache de bataille. Seulement, les rares criminels qui n'avaient d'yeux que pour le sang et non pour les richesses avaient toujours été assez téméraires, et parfois, assez puissants, pour mériter le nom de guerriers. En cet instant, c'était le cas.

Alors qu'Inja arrivait à proximité de son adversaire, sa grande hache prête à asséner un long et puissant coup sur lui, celui-ci réagit bien plus rapidement que la normale, utilisant son sabre pour répliquer avec une attaque d'une rapidité et d'une précision rares, tout en profitant de la trajectoire pour aller sectionner un épais cordage, témoin du tranchant aiguisé de l'arme du Chef présumé.

Un grand son strident se propagea dans l'air alors que les deux lames venaient d'entrer en contact, laissant échapper par la même occasion une vaste aura de peur et d'appréhension qui toucha l'assemblée spectatrice dont la plupart se trouvaient silencieux, bien qu'assurés et confiant de la victoire de celui qui se battait en leur nom et menait l'assaut.

Suivant les aspérités du vent, la grand voile à moitié libérée par la perte d'un de ses cordages principaux s'abattit lentement mais sûrement au-dessus du berserker, lui servant de nouvelle cape, blanche cette fois-ci, tandis qu'il tenait toujours le fer avec son adversaire, bien avant que la masse de celle-ci, accompagnée par les vents puissants, ne continue de s'étendre dans l'espace pour faire perdre la vision au gladiateur, s'abattant sur la scène tel un drapé divin. Chose qui le fit réagir immédiatement, bien trop anxieux à l'idée de se faire sectionner une artère durant ce court laps de temps, et forçant Inja à effectuer un puissant et appuyé bond en arrière, le faisant reculer de plusieurs mètres dans un élan alors que sa hache perdait contact avec le sabre de son adversaire.

Préférant ne pas prendre de risque, le berserker s'abaissa à concentrer une importante quantité de chakra à l'intérieur de son corps, libérant une de ses plus dévastatrices techniques. Ainsi, activée, la technique émit une dizaine d'énormes éclairs qui se mirent alors à jaillir de son corps, libérant une intense énergie qui repoussa la voile en hauteur, soulevée et propulsée par l'énorme fracas foudroyant qui jaillissait continuellement des pores du gladiateur.

S’accommodant à l'immonde spectacle qu'était le navire, les perfides éclairs se frayèrent un chemin autour d'Inja, le protégeant d'une quelconque attaque rapprochée, avant qu'il ne la désactive dans la foulée, préférant ne pas s'épuiser en moins d'une minute par le simple maintient d'un aussi important flux de chakra dans l'espace. Les derniers signes de la foudre déployée quittèrent les lieux en emportant avec eux les dernières lueurs de bonheur présentes sur plusieurs kilomètres à la ronde, drainant l'âme des plus faible pour ne laisser place qu'à la terreur.

Les yeux fixés sur son adversaire qui semblait bien plus adroit et formé que les ennemis passés que le berserker avait eu le plaisir de faire quitter ce monde impitoyable.

"Tu es ici chez toi, bandit. Mais tu n'es pas obligé de me faciliter la tâche en détruisant le navire à ma place. Je sais très bien le faire de moi-même."



Arborant un regard d'acier, Inja fronça le sourcils plus qu'il n'aurait jamais pensé un jour réussir à le faire, se découvrant de nouveaux muscles par la même occasion tant la force exercée au dessus de ses yeux était inhumaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker

Mar 19 Juin 2018 - 21:10
Le bruit de l'acier s'entrechoquant résonna à travers la tempête. Votre affrontement marqua une pause temporelle dans laquelle deux hommes aux antipodes s'apprêtaient à se déchaîner dans un duel digne de ce nom. Tu ressentis une résistance inédite face à toi... La hache contre ton sabre, aucune des deux armes ne semblaient prendre le dessus, comme une balance en parfait équilibre, ni l'un ni l'autre ne prenait l'ascendant. Tu n'avais encore jamais connu une telle résistance... Tu avais souvent était surpassé sur un aspect de vitesse, mais jamais de force. Cela avait toujours été ton plus grand atout et pourtant, aujourd'hui, il te faudrait trouver de nouvelles ressources.

Entre les cadavres, le sang et les visages apeurés des survivants, le combat connu une nouvelle évolution au sein de ce tableau macabre. Tes yeux fixaient dans les siens, tu eus l'impression durant un instant de faire face à ton reflet. La haine, la rage et la bestialité dont faisait preuve ton adversaire te rappelais ta propre nature avant que le voile blanc ne s'effondre sur lui. Sans surprise, il s'extirpa du tissu en un rien de temps, évitant ainsi une potentielle attaque surprise qui lui aurait été fatale.

S'en suivit alors un miracle pour tes yeux ignorants. De puissants éclairs semblaient s'échapper du corps du combattant, comme une tempête humaine déversant sa colère à travers un orage continu et maîtrisé. Le voile s'envola alors et se fit transpercer par la puissance des éclairs avant de prendre feu. Aucune peur n'était lisible sur ton visage... Seule l'adrénaline commençait à parcourir tes veines, amusée de l'affrontement épique qui se déroulait. Tu fus alors témoin des cris de tes hommes dont la vie fut ôtée par ce choc électrique. Tu t'en fichais pas mal, ce n'étaient pas leurs vies qui avaient de l'importance. Ceux qui avaient survécu s'éloignèrent, te laissant définitivement seul face à l'homme-tempête. Tu n'avais jamais vu une telle magie, tu n'étais qu'un pirate vivant principalement en mer, ne connaissant pas réellement le monde qui l'entourait.

"Tu caches de beaux atouts dans tes manches. Je l'admets ! Surprends-moi, noble chevalier sauveur de la veuve et de l'orphelin..."

Tes jambes s'abaissèrent légèrement, te procurant une légère impulsion directement dirigée vers le guerrier. Une attaque frontale mais différente de la précédente. Ton espadon était dirigé en estoc vers la poitrine de ce dernier. Mais dans un élan soudain, ta lame s'arrêta durant une fraction de seconde tandis que tes appuis changèrent à quelques centimètres de lui, te laissant glisser sur le côté au dernier moment. Ton corps se contorsionna, te faisant pivoter à 360 degrés pour au final asséner un coup direct sur son flan droit, jouant alors sur l'effet de feinte procuré par ta fausse attaque d'estoc pour le surprendre. Tu ne savais pas encore utiliser le chakra, tu devais alors compter sur la force brute et ton maniement de l'épée que tu avais perfectionné au cours de tes années de piraterie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mar 19 Juin 2018 - 22:53

« Le Berserker déchu »



Peu après s'être débarrassé de la voile handicapante, Inja regardait toujours son adversaire avec insistance, attendant de voir s'il allait tenter à son tour quelque chose, avant d'avoir une réponse rapide lorsque le bandit se mit à effectuer un bond rapide dans sa direction, partant, sabre en pointe dans la direction du berserker. Préparé, il n'eut qu'à saisir sa hache à deux mains pour se mettre à bloquer aux devants de l'attaque, juste avant que le fourbe change de direction avec une agilité déconcertante, usant d'un mouvement rarement observable pour dévier de direction arriver sur le flanc du gladiateur alors que celui-ci portait sa force de blocage à la position supposée précédente du malfrat.

Ayant néanmoins compris la fourberie, Inja n'eut pas le temps d'utiliser le bas du manche de sa longue hache de bataille pour tenter une parade et en un instant, ses sens se mirent en éveil au niveau de ses côtés, son cerveau comprenant qu'il allait être heurter par le sabre tranchant. Alors que l'arme commençait à peine à pénétrer sur son flanc droit, le berserker dégagea une grande quantité de chakra dans son corps entier, avant que celui-ci réagisse rapidement en se fortifiant d'une épaisse armure de roc qui repoussa l'arme pour la faire glisser sur le côté du corps du gladiateur. Profitant de la protection temporaire de sa résistante armure de roc, Inja tenta d'utiliser le lourd manche de sa hache pour repousser le criminel avec une force prodigieuse sur plusieurs mètres, tentant de l'éloigner le plus possible de lui.

"Aaaargh !"



Ayant sauvé son corps d'une attaque meutrière, Inja ressentit une intense douleur sur son flanc, à l'emplacement d'une de ses côtes exactement. S'il avait été épargné par sa technique protectrice de roc, la vitesse de la lame lui avait permit d'entrer en contact avec une des côtés du berserker, assez pour la lui briser en plusieurs morceaux avant de repousser le sabre.

La souffrance, le berserker pouvait s'y faire, néanmoins, il savait qu'il devrait garder sa protection de roc active au moins au niveau de ses côtés pour être sûr de garder l'accès à toutes ses capacités de mouvement, chose qui ne l'arrangeait pas. Économiser son chakra devenait compliqué face à un tel adversaire... Il allait devoir mettre le paquet.

"Le roi des coups fourrés. Tu es agile... Un vrai lézard. Mais tes fourberies ne tiendront pas tout le combat. J'apprends de mes erreurs... Et au bout d'un moment, tu auras bien épuisé tous tes maléfices."



Inja arbora de nouveau un sourire alors qu'il s'habituait à la douleur du coup qui venait de manquer de l'embrocher. Son corps se mit à chauffer davantage, comme s'il mettait toutes sa force en oeuvre pour lui donner le meilleur de lui-même... Comme s'il le poussait à utiliser ses aptitudes les plus enfouies, mises de côté depuis des années, attendant un adversaire digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker

L’œil du pirate. (/w Zen'ichiro)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: