Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

[ Mission rang B ] 獣の血 - Beast Blood ( Rikyu )


Sam 16 Juin 2018 - 10:08




獣の血 - Beast Blood



« 駆除 »

☀☀☀

Le jour s’éteignait et le soleil gracieux, croquait les cumulus de ses rayons sanguins. La teinte rosâtre des nuages transformant le ciel en un tableau purement divin. Les ombres des saules s’allongèrent sans fin, semblable à de grands spectres se donnant la main.

Le Yaoguaï fut tiré de son éternel quiétude, un rapace messager lui ayant laisser un parchemin orné de l’emblème de la Roche et de celui du Tsuchikage en personne. Prenant connaissance de son contenu, en lisant rapidement les lignes qui défilaient sous ses yeux, d'un air quelque peu surpris. Il fallait dire que celui-ci avait fait d'énormes progrès à ce niveau, le défunt Shinobu lui ayant inculqué l'apprentissage de la lecture afin de le parfaire quant à son intégration parmi les hommes civilisés.

Sans attendre, l'Ostrogoth après s'être adonné à quelques préparatifs, claqua la porte de son modeste wigwam avant de se rendre en direction de l'entrée du village. Le balafré entamait une démarche fier, sereine, les passants qui le reconnaissaient à sa silhouette atypique, le saluèrent avec véhémence pour ses précédentes prestations en tant que soldat de la Terre, lui qui revenait d'une longue convalescence suite à son affrontement l'opposant au seigneur de l'Eau.

La tâche qui lui avait été octroyée en compagnie d'une jeune recrue s'annonçait des plus palpitantes. En effet, son compagnon et lui même allaient devoir se livrer à une chasse à l'homme ou plus précisément, à la Bête. Une activité parmi lesquelles, il excellait tout particulièrement au grand dam de sa prochaine proie.

Parvenu à proximité des plateaux rocailleux historiques, où se situaient les nombreux passages étroits permettant d’entrée et de sortir du village caché, l’artiste martial en se rapprochant plus subtilement et ralentissant sa course distingua une silhouette. Cela ne pouvait être que son compagnon déjà sur les lieux.

« Rikyu je présume ? Yaoguaï Senkū, je suis chargé de mener à bien cette mission. » Se présentait le maître du poing d'un air plutôt neutre.

Manifestement, le guerrier de la Faune semblait être le dernier à être arrivé sur les lieux. Ses longs cheveux gras noirâtres tombant le long de son faciès jusqu’à camoufler ses yeux dorés, son habillement noirâtre en peau de félidés qui différait de ceux de ses homologues shinobi, tout ce panel primitif était révélateur de la personnalité plus que singulière du Jônin fraîchement promu.

« Ne perdons pas plus de temps, nous échangerons en chemin. » Ajoutait-il sans tergiverser davantage.

Jaugeant le Genin du haut de sa stature, le fixant avec insistance de bas en haut de ses pupilles ambrées, il tenta de sonder son nouveau coéquipier qui, sans aucun doute débutait dans le métier sous ses airs naïfs et inconscient du danger qui l'attendait. Le Borukan allait devoir s'enivrer des conseils de l'indigène s'il voulait survivre en dehors de ces murs, particulièrement en ces temps qui court, le village étant en constante alerte. Faisant volt-face rapidement, il poursuivit sa marche jusqu'à l'extérieur, son regard rivé droit devant lui, admirant par la même occasion le crépuscule qui naquit, teintant le ciel de lueurs roses orangés.



© GS

_________________
野生動物 - Yasei dōbutsu
«  A fighter, a real strong fighter, should always look dignified and calm, and I believe that any expression of aggression is an expression of weakness. A strong person will not be nervous and will not express aggression towards his opponent. He will be confident in his abilities and his training; then he will face the fight calm and balanced.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Mar 19 Juin 2018 - 16:19
Beast Blood feat. Yaoguaï Senku
Ce soir, comme la plupart des autres soirs, Kyusuke et moi dînons à deux. Seuls. Nous préparons le dîner, puis mangeons et discutons de notre journée. Cependant, au moment de laver la vaisselle, quelque chose vient perturber la routine qui s’était installée. C’était un bruit étrange et il se répétait.

Qu’est-ce que ça peut bien être, marmonne alors mon frère.

Attends, je vais voir…

Dans la pénombre naissante, je me dirige à tâtons vers l’origine du bruit et comprends rapidement quel en est l’origine. C’est un rapace qui tape avec son bec sur une vitre près de l’entrée et ce dernier porte, en plus d’un message à la patte, le symbole du Tsuchikage. C’est donc un message officiel venant de notre Kage. J’ouvre alors la fenêtre et fait entrer l’oiseau pour lui prendre son message. L’oiseau repartit, je retourne à la cuisine près de mon aîné tout en lisant le message.

C’est une convocation du Tsuchikage ! Je vais partir en mission, enfin ! Sauf que j’ai rendez-vous immédiatement à l’entrée du village avec un autre Ninja.

Du coup, je suppose que… commence Kyusuke, mais je n’entends pas la suite, vu que je suis déjà parti.

Je sors alors sous le Soleil couchant et me dirige vers ma destination. Cela fait longtemps que je n’ai plus été aussi excité pour quelque chose. La dernière fois que j’ai été dans cet état, c’était pour mon anniversaire… Le jour où mes parents ont disparus… Le jour où mon frère et moi avons été abandonnés… Je chasse vite cette pensée de ma tête. Surtout que j’arrive au lieu du rendez-vous. Le quartier des Borukan ne se trouve pas très loin de l’entrée du Village et il ne m’a pas fallut plus de quelques minutes.

Sur place, je remarque que mon futur co-équipier n’est toujours pas là et j’en profite pour lire plus en détail le message qui m’avait été remis. C’est une chasse à la bête que nous devront mener. Cela s’annonçait plutôt excitant. De plus, c’est ma première véritable mission où je pourrai montrer mes talents. Soudainement, je suis tiré hors de mes pensées par quelqu’un qui m’appelle. Je relève la tête et constate que c’est le shinobi qui doit m’accompagner.

C’est bien moi, déclare-je avec un grand sourire.

Tout en avançant aux côtés du ninja, je commence à le détailler. Il est plutôt sombre avec ses vêtements aussi noirs que ces longs cheveux et seul sa peau pâle et ses yeux dorés dénotent. Il a l’air aussi beaucoup plus expérimenté que moi et semble aussi tout déterminé que moi.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3428-borukan-rikyu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3468-borukan-rikyu-carnet-de-bord

Jeu 28 Juin 2018 - 3:24




獣の血 - Beast Blood



« 駆除 »

☀☀☀

La profondeur du ciel s’était teinte d’un jaune paille mûre et feuillage rouillé, les nuances d’or clair semblaient toutes nouvelles. Le champ céleste ondulait et se creusait en sillons, comme un chaume, où reluisait le safran des javelles qu’une brise éparpillait, et roulait en gerbillons.

La faune de Tsuchi no Kuni avaient été nappée d'un voile d'or, chargé des meules d’ambre, où luisait, par intervalle, le reflet des rayons amortis de l’astre solaire - Les cumulus, d’espaces en espaces, dévalaient, traînaient, s'enfonçaient et plongeaient à l’horizon vermeil. Mais l’ombre nocturne, lentement, traversait les monts, et glissait, à vol léger, au fond des plaines d’or afin de les engloutir.

~~

« C’est la première fois que tu sors du village pas vrai ? Reste sur tes gardes et ne me perd surtout pas de vue, les animaux ne sont pas les seuls à être dangereux par ici. » Disait le Yasei en prévenant son interlocuteur.

Accompagné du rouquin juvénile, l’Ostrogoth tâchait de mettre en garde l’apprenti, remarquant de par son attitude qu’il s’agissait sûrement de sa première sortie et mission à l’extérieur du village caché de la Roche. En effet, les bêtes sauvages ne constituaient pas à elles seules, la dangerosité qu’offrait le chemin sinueux qu’ils traversaient actuellement. La route en elle même se trouvait être gorgé de rochers et de passages particulièrement difficile à atteindre. S’il ne faisait pas attention, le Borukan pourrait se fouler la cheville et même faire une chute pouvant compromettre l’avancée de la missive octroyée.

« Nous sommes presque arrivés, le village n’est plus très loin désormais. » Ajoutait le sauvageon toujours en marche.

Le voyage bien que n’ayant duré que quelques heures, n’avaient pas été fructueux en terme de conversation. Senkū n’étant pas spécialement doué pour échanger avec autrui, de ce fait, la majeur partie du temps, un silence pesant s'était installer, tant il se voyait concentré sur son objectif.

Le modeste village de Shiiba se dessinait au loin, le duo de shinobi Iwajin se rapprochant à allure modérée. Mais plus ils s’avançèrent et plus un détail le titillait, aucun bruits, aucune lumières ne s’échappaient de la ville qui, de leur position, paraissait fantomatique.



© GS

_________________
野生動物 - Yasei dōbutsu
«  A fighter, a real strong fighter, should always look dignified and calm, and I believe that any expression of aggression is an expression of weakness. A strong person will not be nervous and will not express aggression towards his opponent. He will be confident in his abilities and his training; then he will face the fight calm and balanced.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Sam 7 Juil 2018 - 9:55
Beast Blood feat. Yaoguaï Senku
Je suis réellement de plus en plus excité. Plus on s’éloigne d’Iwa, plus je sens l’envie de me battre monter en moi. Je n’ai jamais eu l’occasion de me battre contre un vrai adversaire jusqu’à présent. J’ai déjà fait des duels contre d’autres ninjas de mon Village, mais ce n’est rien comparé à un combat en condition réelle.

Je suis déjà sorti du Village plusieurs fois quand j’étais plus petit. J’explorais les montagnes environnantes, mais je ne m’éloignais jamais beaucoup… Tu entends quoi par danger ? Des bandits ? demande-je le regard flamboyant.

Ce serait génial si des bandits nous attaquait, ce serait mon premier vrai combat. Et puis, je pourrais montrer à Senku-sensei ce que je vaux vraiment avant qu’on ne retrouve la bête qu’on doit chasser. Malheureusement, nous n’avons aucune information sur celle-ci. À part qu’il se trouve à proximité d’un petit village appelé Shiiba. Enfin, je suppose vu que c’est eux qui ont fait appel aux ninjas d’Iwa. De plus, selon certaines rumeurs, la bête ressemblerait à un animal à forme humanoïde. Et c’est tout. Aucune information sur ces capacités, ni sur sa localisation précise ou encore sur ses objectifs. La voix de mon équipier me sort de mes pensées et je relève la tête. Avec toute cette excitation qui est montée en moi ainsi qu’à cause des pensées qui ont tourbillonnées dans mon esprit, je n’ai pas vu le temps passer.

Déjà ? demande-je en observant le village au loin.

Ce dernier semble presque être là sans être là. Il n’y a aucune lumière ni aucune fumée qui s’en échappe. Comme si personne n’y habitait. De loin, on aurait presque dit une ville fantôme. C’est très étrange…

On n’est pas censé enquêter sur la Bête ? Parce que si tout le monde est enfermé chez soi, ça risque d’être compliqué…

Senku-sensei est certainement beaucoup plus expérimenté que moi et doit sûrement savoir quoi faire dans ce genre de situation. Enfin je l’espère. Sinon on sera coincé et on devra attendre que le jour ne se lève pour commencer réellement notre mission.

Le Soleil a maintenant complètement disparu derrière les montagnes et la nuit a enveloppé la vallée de son manteau sombre. Nous continuons notre chemin vers Shiiba. Nous y sommes presque.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3428-borukan-rikyu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3468-borukan-rikyu-carnet-de-bord

Mar 17 Juil 2018 - 15:22




獣の血 - Beast Blood



« 駆除 »

☀☀☀

Les craintes du Jônin s’avéraient fondées dès l’instant où ils pénétrèrent à l’intérieur du village. Shiiba paraîssait totalement inhabitée, l’on pouvait apercevoir des virevoltants traverser les ruelles tant elles étaient désertes. Des croassements de corbeaux et de vautours, volant au dessus de la tête du duo Iwajin, comme pour annoncer un mauvais présage.

« Cela ne me dis rien qui vaille. Reste sur tes garde Rikyu, nous avons de la compagnie. » Indiquait le chasseur.

Soudainement, une multitude d’hommes firent leur apparition, tous plus armés les uns que les autres. Certains étaient accompagnés de chiens de chasse enragés aboyant de manière frénétique, prêt à déchirer la chair de leurs proies. « Vous feriez mieux de rebrousser chemin, shinobi, mêlez-vous de vos affaires et tout ira bien. » Hurla l’un des hommes. Celui-ci tenait un otage, à première vue, c’était une femme d’un certain âge, sans doute une villageoise de Shiiba qui n’avait pas la moindre envie de collaborer avec ces bandits.

« Qui êtes-vous ? Qu’avez vous fait aux villageois ? Relâchez-la et vos vies seront épargnées. » Demandait le balafré.

Senkū faisait preuve d’une impassibilité déconcertante face à une telle situation. Son expression demeurait si neutre que l’on pouvait bien se demander s’il était réellement humain ou doté d’émotions. En vérité, il possédait cette faculté de ne pas dévoiler ses intentions à ses opposants, prenant le dessus mentalement avant de passer à l’acte.

« Ferme ta gueule ! C’est moi qui pose les questions ici, t’a compris l’néanderth..huh! » À peine avait-il eu le temps de terminer sa phrase, que le pied du sauvageon vint se loger sur sa joue l’expulsant sur plusieurs mètres. Le bruitage sourd du craquement des os de sa mâchoire résonnait tellement le Yaoguai avait fait preuve de férocité. Succinctement, il prit la personne âgée dans ses bras avant de la placer quelques mètres plus loin.

« Je te les laisse, Rikyu. Captures en un si tu peux. » Ordonna le Yasei munit d'un sourire narquois.

« Pou..pour qui il se prend celui-là ?! Attaquez les !! » Criaient les bandits en se jetant sur les iwajin,dans un même temps, les canidés enragés et salivant furent également lâchés et se foncèrent sur la vieille femme, la repérant grâce à leur odorat développé.
Senkū adressa un regard au jeune Borukan lui faisant comprendre qu’il pouvait y aller de plus belle. D’un saut, le sauvage rejoignit la villageoise ciblé par les chiens, s’interposant entre les bêtes et l’humain.


Son regard noir et intimidant fut plonger dans celui des animaux face à lui, l’un décida de se jeter la gueule ouverte et baveuse, mais il fut instantanément mis hors d’état de nuire d’un simple coup de la tranche de la main, au niveau de la nuque. Quant aux autres ils prirent leurs jambes à leur cou en émettant des petits cris ridicules. Au loin, on pouvait voir le jeune Rikyu combattre ses adversaires, alors que le Jônin examinait l’état de l’ancienne otage de ces hommes lâches et peu scrupuleux.

L’Ostrogoth n’avait pas d’intérêt à combattre aux côtés du Genin, sachant pertinemment qu’il pouvait s’en sortir seul face à une poignée d’homme dépourvu de chakra, il avait placé une certaine confiance en son coéquipier qui, par ailleurs jouissait d’une lignée de guerriers redoutables.



© GS

_________________
野生動物 - Yasei dōbutsu
«  A fighter, a real strong fighter, should always look dignified and calm, and I believe that any expression of aggression is an expression of weakness. A strong person will not be nervous and will not express aggression towards his opponent. He will be confident in his abilities and his training; then he will face the fight calm and balanced.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Ven 20 Juil 2018 - 11:04
Beast Blood feat. Yaoguaï Senku
Nous entrons enfin dans le village de Shiiba. Personne. Aucune lumière aux fenêtres. Il y a même des corbeaux qui nous accueillent de leur croassement. J’ai un mauvais pressentiment, un très mauvais pressentiment. Et Senku-sensei me le confirme en me mettant en garde.

Où ça ? Je ne vois pers… commence-je avant d’être interrompu.

Tout à coup, la rue se métamorphose. Celle-ci, qui quelques secondes plutôt était complètement déserte, est maintenant envahie par une multitude d’hommes armés ainsi que par des chiens. Et ceux-ci n’ont pas l’air très commodes. La tension dans l’air est presque palpable.

Vous feriez mieux de rebrousser chemin, shinobi, mêlez-vous de vos affaires et tout ira bien.

Ça doit être leur chef qui a pris la parole, ou tout du moins quelqu’un qui commande, mais il me faut quelques secondes pour le repérer parmi tous les bandits présents. Quand je le trouve enfin, je remarque qu’il a également pris un otage pour nous mettre la pression et nous obliger à battre en retraite. Cependant, Senku-sensei ne semble paniquer le moins du monde. Il reste calme et impassible. Il garde la tête froide.

Puis d’un coup, il disparait et j’entends alors un cri venant des bandits. Il a parcouru la distance nous séparant des criminels en moins d’un seconde pour aller donner un coup de pied dans la mâchoire de celui qui retenait l’otage. Après avoir mis cette dernière à l’abri, il s’adresse à moi.

Je vais faire de mon mieux !

Les techniques que je connais ne sont pas les plus adaptées dans la capture d’ennemis vu que la simple utilisation du Yôton est assez dangereuse. J’essayerai de simplement les assommer… Sur ce, humains comme chiens, se ruent sur nous. Je suis vraiment excité pour ce premier affrontement.

Je fais alors un bond en arrière pour m’éloigner de Senku-sensei et éviter de nous gêner mutuellement. Plusieurs bandits semblent même vouloir me suivre. Ils ont dû repérer que j’étais plus jeune et moins expérimenté que mon coéquipier. Et cet excès de confiance allait certainement leur couter la vie. Cependant, à peine ai-je touché le sol que deux de mes opposants sont déjà sur moi, sabres en avant. Sans réfléchir, je reprends appuis sur mon seul pied au sol pour refaire un petit saut en arrière tandis que les deux attaquants s’embrochent mutuellement à l’épaule. Ce n’était pas très malin comme attaque…

Cette fois-ci quand j’atterris, il n’y a personne près de moi. J’en profite donc pour composer plusieurs mûdras et ainsi préparer une attaque.

Yôton – Jet de Lave, déclare-je avant d’inspirer un bon coup.

Je recrache ensuite de petites quantités de lave en direction de mes opposants. Je n’en vise pas en particulier car vu leur nombre je suis quasi sûr d’en toucher. Et puis, voir de la lave en fusion, ça va sûrement en faire fuir certains. Effectivement, ma tactique semble fonctionner puisque quelques un font demi-tours tandis que ceux touchés se tordent de douleur. Cependant, la majorité d’entre eux sont toujours indemnes. Je sors alors mon sabre, je suis près pour le corps à corps.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3428-borukan-rikyu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3468-borukan-rikyu-carnet-de-bord

Sam 28 Juil 2018 - 9:33




獣の血 - Beast Blood



« 駆除 »

☀☀☀

En retrait face au réel danger qui se dressait à quelques mètres de sa position, l’indigène observait son compagnon d’arme du jour se fritter aux bandits. Rikyu expulsa une coulée de lave qui vint brûler la chair de bon nombres de ses opposants, tandis que les autres à la vue de sa technique, prirent la fuite. Certaines n’en demeurait nullement impressionnés au grand plaisir du Borukan qui dégaina son sabre pour en découdre de manière plus direct.

« Vous êtes la seule ? Où se trouve le reste des habitants ? » Demandait l'Iwajin calmement.

La vieille dame ne répondit pas directement, trop tétanisée par ce qui lui était arrivée précédemment pour le faire. Elle pointa du bout de son doigt tremblotant, un monastère fermé où les habitants apparaissent tenues en otage par une petite poignée d’hommes. Cela ne faisait aucun doute, ce groupuscule recherchait quelque chose de valeur, et à en juger par leur accoutrement, il semblerait qu’ils soient eux aussi, chasseurs de bêtes.

Et tandis que le Genin s’attelait à la tâche, terminant le reste de malfrats face à lui, le Yaoguai quant à lui, se rua en direction du bâtiment religieux, assommant chacun des gardes à l’intérieur après être passer par l’une des fenêtres, l’entrée étant fermée de l’intérieur, il ne voulait pas la forcer sous risque de blesser les civils. L’un des hommes devant l’adresse et la dextérité de Senkū, décida de prendre une jeune fille avec lui, lui mettant une dague sous la gorge. « Re..recule ! Ou elle y passera ! » hurlait-il dégoulinant de sueur et apeuré. Le Jônin demeurait serein, impassible, il n’en avait que faire de la vie de la captive, mais son honneur de shinobi iwajin le contraignait à ne pas vouloir faire de victimes.

Subitement, l’homme armée lança son couteau aiguisé en direction du guerrier des monts qui l’évita assez aisément, le bandit balança par la même occasion l’adolescente sur son opposant qui rattrapa la villageoise en perdition. Tentant vainement de fuir, il fut à son tour capturé par l’aborigène, qui l’avait défiguré avant de l’attacher. Libérant les villageois qui s’empressèrent de sortir à l’extérieur du monastère en larmes, ils ne pouvaient s’empêcher d’aller féliciter leurs deux héros.

« Rikyu ! Nous allons récolter quelques informations concernant notre cible. Retrouve moi devant le monastère dans une heure. » Ordonna l'Ostrogoth.

Senkū menait les opérations d’une main de fer, il comptait désormais sur l’éloquence du jeune homme l’accompagnant, dans l’objet de soutirer un maximum d’informations sur Gazelle, le roi des fauves. Le sauvageon quant à lui, emmena son prisonnier dans un coin lugubre, prêt à lui faire cracher le morceau par le biais du sang et de la torture, loin des regards indiscrets.




© GS


_________________
野生動物 - Yasei dōbutsu
«  A fighter, a real strong fighter, should always look dignified and calm, and I believe that any expression of aggression is an expression of weakness. A strong person will not be nervous and will not express aggression towards his opponent. He will be confident in his abilities and his training; then he will face the fight calm and balanced.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Ven 10 Aoû 2018 - 11:31
Beast Blood feat. Yaoguaï Senku
Je vais pouvoir me lâcher et voir ce que je vaux réellement au tento. Ce genre de sabre n’est pas très grand, plus qu’un kunaï mais moins qu’un katana, mais je le trouve beaucoup plus facile à manier qu’un plus long. En plus j’arrive à faire des mouvements beaucoup plus rapides et précis avec mon tento. Un autre avantage est que je peux le manier à une main, ce qui veut dire qu’avec un peu d’entrainement je pourrai peut-être me battre avec deux sabres. Mais bon, ce n’est pas pour tout de suite…

Sur ce, je compte combien d’adversaires il me reste à affronter. Environ une demi-douzaine de bandit sur la vingtaine qu’il y avait au début. Ma technique Yôton a bien eu l’effet escompté et une majorité ont fui le combat. Je devrais pouvoir m’en sortir au corps-à-corps maintenant. Sans attendre plus longtemps, je lance une première attaque pour prendre l’avantage plus facilement. Commence alors un combat plutôt rude. J’enchaine coups et parades à une vitesse que je ne me savais pas et rapidement, un premier adversaire tombe. À partir de là, c’est la décadence pour eux. Ensuite, c’est un deuxième, puis un troisième… Lorsqu’il n’en reste plus que deux, je remarque que ceux-ci mettent un temps d’hésitation et se regarde. Ils hésitent à fuir. Je profite alors de cette ouverture pour m’y engouffrer. Quelques secondes plus tard, ils gisent tous les deux aux côtés de leurs camarades.

C’était chaud…

Malgré tout, ils ont réussi à m’égratigner par ci par là et ma blessure la plus grave est une longue estafilade sur mon avant-bras gauche. Et même si ça ne me fait pas mal, il faut que je m’en occupe. Je commence alors à panser ma blessure, quand j’entends Senku-sensei.

Dès que j’ai finis avec mon bandage, j’y vais !

Quelques minutes plus tard, je me déplace dans les rues encore désertes du village. La plupart des villageois sont toujours à proximité du monastère et en me voyant arriver, certains d’entre eux se dirigent vers moi. Ils veulent me remercier, ainsi que Senku-sensei, de les avoir débarrassés des bandits qui les terrorisaient. Cependant, je n’ai pas le temps d’apprécier toutes leurs éloges que je dois les interrompre. J’ai une mission à accomplir. Je m’éclairci alors la gorge et fait sortir un petit mur de basalte du sol pour prendre de la hauteur.

Il est tout à fait normal que nous vous ayons débarrassé de ces criminelles, mais nous n’étions pas venus pour ça au départ. Nous sommes à la recherche d’une créature nommée Gazelle. Nous savons qu’elle ne se trouve pas très loin de ce village et qu’elle dévore vos troupeaux sans vergognes. Alors si vous avez des informations venez les partager avec moi. Je vous en prie… termine-je en m’inclinant.

Au moment où j’ai prononcé le nom de notre cible, j’ai remarqué que plusieurs personnes ont réagi. Certaines se sont pétrifiées de peur, d’autres ont eu le regard empli de haine ou encore, ont lâché un petit hoquet. De plus, suite à mon discours, presque toute la foule s’est dispersée. Ils ont sûrement peur de la bête et ne veulent rien avoir à faire avec elle. Et encore moins avec des gens qui voudrait s’en débarrasser. Tout ce qu’il reste sur la place, c’est un petit garçon d’une dizaine d’années au regard espiègle ainsi qu’un homme faisant près de deux fois ma carrure. Je prends alors une grosse inspiration et m’approche d’eux. Je vais devoir récupérer un maximum d’informations…
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3428-borukan-rikyu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3468-borukan-rikyu-carnet-de-bord

[ Mission rang B ] 獣の血 - Beast Blood ( Rikyu )

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: