Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le feu Vert [Reiko]


Mar 19 Juin 2018 - 3:17


Le retour de mission diplomatique s’était fait de manière assez intéressante. Ayant découvert de quelle manière était le gazon sur le terrain adverse, Raizen pouvait désormais ajouter une expérience supplémentaire à son bagage en plein apprentissage. La rencontre avec les Seigneurs avait été en quelque sorte un cadeau du ciel auquel il ne s’attendait aucunement. Se préparant à de nombreuses éventualités outre celle-ci, il comptait dorénavant une expérience assez unique. Sa vie avait commencé à Kaze et étrangement, il avait créé de nombreuses opportunités grâce à sa mission à Kaze. Peu importe de quelle manière il retournait la question, c’était à cet endroit que le vent semblait tourner pour sa personne qui risquait de faire face à de nombreux danger qui risquait d’être de plus en plus intéressant. Pour une personne visant le progrès et détestant stagner, c’était le moment idéal pour lui d’exercer ce dans quoi il était le meilleur : la stratégie et le progrès.

Un des éléments avait occupé ses pensées lors de la rencontre avec Daiki était la mention sur le pays du bois, fait qu’il ne comptait omettre dans son résumé. Reiko et lui n’avaient peut-être pas commencé sur le bon pied. Toutefois, cela ne voulait pas forcément dire que leur relation était négative. Si on veut, le tout était particulier et plus le temps avançait et plus il comptait lui donner raison d’avoir fait confiance à Hisao. Après tout, son chef d’équipe avait fait preuve de jugement en l’acceptant dans cette équipe et c’est ce soi-disant pistonnage qui lui avait permis d’obtenir une chance auprès de celle qui avait eu du mal à lui faire confiance à ses débuts.

Ne répliquant pas les erreurs du passé, il cogna avant d’entrer dans le bureau du Kage, patientant calmement, le temps que celle-ci lui donne la permission d’entrer.

Patient comme il était, Raizen savait attendre son heure et ce n’est qu’au moment où il reçut la permission qu’il entra dans cet antre qui était totalement différent de celui de la police. Le temps filait et chaque personne progressait. Aussi hauts soient-ils, il y avait toujours une possibilité de progresser, d’où le motif de leur réunion avec les Seigneurs.

-Bonjour Raikage-Sama,

Se préoccupant de base des éléments les plus importants, Raizen lui rapporta le déroulement de la réunion et les nombreux éléments positifs qu’il avait pu en ressortir. N’hésitant aucunement à faire mention de la vision péjorative de Daiki, il accentua toutefois la réussite d’une telle réunion en précisant que les représentants d’Iwa et de Kumo semblaient avoir eu une opinion commune qui avait plus que transparu à travers leur échange. Il ajouta aussi le fait que leur relation avec Kaze semblait devenir de plus en plus bonne ce qui était intéressant pour tous les partis surtout qu’Iwa semblait connaître un succès aussi important. Si on veut, c’était la possibilité d’avoir une alliance triple. Or, il fallait que Kaze renaisse de ses cendres avant d’entamer une telle vision.

-Par contre, j’aimerais attirer votre attention sur ce qui m’amène surtout aujourd’hui.

Raclant sa gorge, il plongea son regard dans ceux de son chef avant d’entamer son idée.

-L’empereur a mentionné que les villages cachés convoiteraient les ressources du pays du bois s’ils savaient tout ce qu’il possédait. Je vois là une possibilité de découvrir un nouveau territoire, mais surtout et avant tout de comprendre comment nous pourrions possiblement nous entraider.

Sachant pertinemment que c’était une situation très politique pour les deux pays, il tentait de piquer l’attention du Kage sur le mystère possible que cette région représentait.

-Sazuka et moi avons travaillé sur le fuinjutsu et examiné à de nombreuses reprises du bois et des papiers en provenance de ce territoire. Je pense donc qu’il y a de nombreuses richesses et phénomènes importants qui n’attendent que d’être découverts.

Marquant une pause, il se lança dans sa proposition.

-J’aimerais donc demander l’autorisation de partir en reconnaissance avec elle afin d’en apprendre davantage sur ce territoire, la faune et sa flore pour voir de quelle manière nous pourrions faire des alliances pour s’entraider. Le but ne sera en aucun cas de s’engager dans une mission diplomatique, mais surtout de recueillir des informations. Je pense donc que Sazuka est la candidate idéale pour réaliser le tout puisqu’elle est très impliquée dans ce département scientifique et que nous sommes tous les deux habitués à travailler ensemble sur des richesses en provenance de ce pays.

Terminant sa demande ainsi, il attendait patiemment la réponse du chef du village.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Mar 19 Juin 2018 - 14:21
Entre...

Cette fois-ci, il avait daigné taper à ta porte et attendre ton autorisation avant de rentrer. La dernière fois, tu avais faillit lui arracher sa petite tête tandis que tu étais encore Fukutaicho au sein du Kyuubu. Désormais, non seulement tu étais encore plus importante mais tu avais de moins en moins de chaîne quant à ta manière d'agir. Si autrefois, on pouvait se permettre de froncer les sourcils face à ton comportement exécrable, c'était beaucoup vrai aujourd'hui. Posant alors tes coudes sur la table, tu portas tes mains ensemble au niveau de ton menton comme pour prendre une pose pensive. S'il était là, c'était certainement pour te dire des choses importantes... Il avait suffisamment apprit de la dernière fois.

- Parle...


Et voilà qu'il s'engagea dans un long rapport. Rapport que tu avais déjà entendu d'autres bouches mais qui méritaient d'être peaufinée par d'autres intervenants. Alors comme ça il avait parlé pour Kumo... Enfin... C'était vite dit. Il avait seulement prit la parole tout en portant les couleurs du village. Heureusement il ne semblait pas avoir provoqué d'accident diplomatique. En effet, tu te réservais ce droit assez précieux...

Daiki était un pleutre, une épine dans ton pied qui n'avait de cesse de s'enfoncer toujours un peu plus. Tu reprochais au Tsuchikage de ne pas avoir réussi à l'achever quant il en avait l'occasion. De s'être perdu dans des mots vides de sens plutôt que de lui arracher la tête de ses mains. Tu n'avais pas fait cette erreur toi, face à Ema...

Dans tout les cas, ce que te disais le chûnin en face de toi semblait cohérent. Même plutôt intéressant, s'il voulait vraiment jeter un œil là-bas, cela pourrait te profiter à toi et à tout Kumo. Depuis un certains temps, tu étais sur le pied de guerre, tu connaissais la volonté du monde entier à vouloir limité le pouvoir des villages cachés. Tout simplement car ils avaient peur de la puissance colossale que Kumo, Iwa ou même Kiri possédaient.

Et il y avait encore cet homme au chapeau...

Cela ne t'aurait même pas surpris que tout ceci soit encore un énième coup sur son échiquier géant. Tu n'avais pas une réflexion très grande, en réalité tu étais même plutôt limitée lorsqu'il fallait prévoir à long terme. Mais une chose était certaine, ton instinct te trompait rarement.

- Bien, autorisation accordée. Je vous donne deux semaines une fois sur place avant de revenir et faire votre rapport.

Cela te faisait chier de ne plus voir Sazuka pendant une période de la sorte mais bon... Le temps n'était pas non plus accordé au fait de se cajoler...

- N'en parlez à personne d'autre qu'à moi, cela ne doit pas s'ébruiter plus que nécessaire.


Toi aussi tu aimerais bien avoir des coups d'avance sur ce plateau de jeu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Ven 22 Juin 2018 - 0:46


Attendant la réponse du chef du village, Raizen fut heureux d’apprendre que sa demande était approuvée. Faisant preuve de peu de mots, le Meikyû eut presque l’impression que celle-ci avait dépassé son quota de mot pour la journée. Toutefois, il ne servait à rien de parler pour ne rien dire surtout qu’elle devait être beaucoup plus occupée depuis sa récente promotion. Diriger le Kyuubu en tant que Fukutaicho était lourd en responsabilités. Or, diriger tout un village était fort probablement deux à trois fois plus intense. Si la police s’assurait de la sécurité du village, un kage lui, se chargeait d’un ensemble de trucs importants dont la sécurité en faisait partie, ni plus ni moins.

Ainsi, le Meikyû se courba avant d’accepter de garder cette mission confidentielle. Après tout, moins de gens le savaient et mieux c’était. Garder certaines circonstances dans le secret était la meilleure chose possible compte tenu de la situation.

-Merci pour cette approbation.

Faisant preuve de beaucoup plus de principes que la dernière fois, le Meikyû savait pertinemment que la situation passée n’était pas la même. Il avait appris de la dernière fois. Du moins, c’était peut-être aussi puisque Sazuka respectait celle-ci. Lors de leur entrainement, il se souvient qu’elle lui avait témoigné la présence d’une facette différente de sa personne qu’il n’avait jusqu’à présent jamais vue. Ainsi, il daigna porter attention au caractère du Kage afin de pouvoir y déceler une quelconque différence. Il était vrai que partir sous la défensive ou à l’offensive n’était pas la bonne approche avec elle. Au contraire, il fallait rester neutre et savoir rebondir, peu importe le sens dans lequel allait leur discussion.

Quoi qu’il en soit, il clôtura la demande alors qu’il comptait se diriger à la rencontre de sa partenaire de fuinjutsu.

-Sur ce, je me retire. Nous risquons de partir dans les plus brefs délais tout en nous assurant que quelqu’un couvre nos responsabilités respectives en notre absence.

Sur ce, Raizen s’écarta finalement en ayant un sourire en coin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Le feu Vert [Reiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: