Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La défense du domaine


Mar 19 Juin 2018 - 13:10
Le soleil vient de se lever.
Encore une belle journée.
Et il va bientôt arriver.
Le p’tit dérangé.

Voilà, un peu bizarre, c’est vrai. Mais il me fallait une phrase d’accroche pour ce post de RP et je n’avais pas vraiment d’inspiration en ce mardi matin. Sauf qu’en regardant par la fenêtre j’ai vu les rayons du soleil, ça m’a fait penser aux vacances, aux petits déjeuners en terrasse, et finalement à notre superbe chanson Ricoré ®. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas complètement dénué de sens avec ce qui va suivre… Enfin je crois.

- - -

Car oui, l’été venait d’arriver sur AoS. Il fait beau, il fait chaud, des vendeurs ambulants de churros et de boissons fraîches déambulaient à tout va dans le village caché de la Foudre…

- La tête au chaud, les pieds dans l’eau ! […]
Ah ! En voilà un qui vient juste de passer juste à côté de notre petit héros à la chevelure blanche. Car oui, qui dit soleil, dit chaleur. Qui dit chaleur, dit problème de sommeil. Qui dit problème de sommeil, dit pas le temps. Et comme le dit notre bon ami : « Pas l’temps de niaiser cousin ».

Voilà, vous savez donc pourquoi Melo était dehors en cette heure si matinale. Mais ce n’était pas la seule raison, car pour dire vrai, il venait d’être convoqué aux portes du village par les instances de Kumo. Une nouvelle mission. Voici quelques mois qu’il avait commencé sa carrière professionnelle de shinobi. Pour l’instant, tout se passait bien. Mais il fallait faire attention à la blessure, car la carrière d’un shinobi est plus courte que celle d’un footballeur (eh oui…), et moins bien payée en plus ! Alors si Melo voulait subvenir aux besoins de ses enfants (non nés pour le moment, leur lieu de résidence ne vous sera pas communiqué…), il devait prendre soin de lui ! Et surtout, faire plein de missions pour entasser de l’argent. Mais bref, je crois que j’ai assez dit de conneries, on va pouvoir reprendre l’aspect beaucoup plus traditionnel de la création d’un RP…

- - -

Arrivé le premier à l’Arche grise, Melo attendait patiemment l’arrivée des deux autres personnes sensées faire équipe avec lui pour la journée. L’un d’entre eux serait son supérieur, et la deuxième personne aurait vraisemblablement le même grade que lui. Il avait reçu la missive suivante à son domicile, deux jours plus tôt.
Nara Melo,

Vous êtes réquisitionné pour assurer la protection du domaine d’un des plus gros marchands de Kaminari Durant deux jours, à partir du mardi prochain. Vous devez donc vous rendre à l’Arche Grise dans 2 jours, aux alentours de 10 heures.

Vous ferez équipe avec un chef de mission et un autre membre.

Bon courage
Plutôt classique, vous en conviendrez… Mais il manquait une information cruciale qui aurait changé la préparation de l’enfant aux cheveux blancs… L’identité de son pair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Mer 20 Juin 2018 - 10:22

Il avait officiellement rejoint une équipe sous la bannière des Metaru et ne pouvait s'empêcher de songer que cela était fait exprès, en quelque sorte. Plusieurs fois déjà, on avait tenté de lui faire remarquer les différences qui existaient entre sa capacité spéciale et celle des Metaru, et s'il avait bien compris les nuances grises et noires du métal et du fer, il ne pouvait s'empêcher de songer que, peut-être, on avait choisi de le mettre sous l'oeil de ce clan pour que la vedette ne leur soit pas disputée. C'était une idée toute sotte qui avait trotté dans son esprit suite à son premier entretien et ses premiers entraînements avec Itagami. La douce sensei, pourtant, avait accueilli l'enfant détraqué les bras ouverts et, jusqu'à présent, il était heureux d'être tombé dans de si bonnes mains. Cette joie allait-elle durer ou n'était-elle qu'illusoire ? Alea jacta est.

Il avait reçu, la veille, une petite missive concernant la nécessité de réquisitionner des troupes pour la surveillance d'un domaine d'un marchand prospère résidant près de l'Arche Grise. Sans doute que ce dernier avait le moyen de s'offrir les services du village. La raison était : pourquoi ? et avec qui ?

Le pourquoi demeurait une intrigue à laquelle il ne savait donner de réponse. Si le marchand avait décidé d'investir des moyens pour une surveillance de deux jours, probablement qu'il avait ses raisons. Mais le motif devait être annoncé pour l'équipe dépêchée, notamment pour savoir à quoi s'attendre. Ce n'est pas ce qui alertait pourtant le Satetsu qui, plutôt que de s'interroger sur la nature de son engagement, préférait s'attardait sur un magazine qu'il avait acheté. Dans ce dernier, on expliquait l'art du crochet, et le détraqué ne pouvait s'empêcher d'émettre l'hypothèse que, si on pouvait crocheter avec du fil, on devait pouvoir le faire avec des veines également. Mais n'étaient-elles pas trop lâches pour l'exercice ?

◈ Slurp.

Fit-il en se léchant les lèvres après avoir avalé une gorgée de son bol de soupe. Ses idées ne faisaient qu'agrémenter le goût un pas fade de son repas, aussi vrai qu'elles correspondaient tout à fait à ses goûts particuliers.

Le lendemain matin, après avoir joué avec un chat dans la rue durant plus d'une dizaine de minutes, il arriva à l'heure pile. A priori, ses partenaires l'attendaient déjà. Le sensei s'accorda un moment pour l'analyser de haut en bas, certainement convaincu de voir arriver son prochain collaborateur et du reste enclin à se présenter au visiteur. Mais le deuxième...

Le vent chaud de l'été balayait sa chevelure blanche. Ses yeux bleus le scrutaient déjà, et il se souvint de ce jour plutôt récent au demeurant où ce même regard l'avait scruté avec une intensité aussi vive, mais dans un moment de crispation plus extraordinaire. Son attitude naturelle ne transigeait guère et il semblait remis de ses blessures : on reconnaissait bien le Nara. Son pire rival. Nara Melo.

Bonjour !

Fit-il avec un grand sourire, agitant sa main droite pour saluer les deux autres ninjas. En parfaite innocence, il abordait le duo comme si rien ne s'était jamais passé entre lui et Melo. Il fallait être un peu culloté, tout de même, ou alors absolument inconscient. En fait, les deux réponses étaient bonnes. Il avançait avec la conviction de pouvoir s'amuser au cours de cette mission. Il n'avait aucun regret par rapport à l'altercation qu'il avait eu avec le Nara. Pour lui, c'était déjà de l'histoire ancienne.

Et, sous le regard du patron, il était prêt à prendre la route vers l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Mer 20 Juin 2018 - 19:02
A peine était-il arrivé qu’il exaspérait déjà notre jeune héros à la chevelure blanche. Ce Satetsu avait vraiment le don de l’énerver avec ce comportement si lunatique. Car pour ceux n’ayant pas suivi leur précédent combat,- et qui par miracle liraient ce post-, laissez moi vous rappeler la fin de ce dernier. Melo s’était retrouvé à court de chakra, et donc à la merci du psychopathe avec qui il partagerait cette mission non officielle. Et ce dernier, au lieu de simplement savourer sa victoire, tenta d’achever la courte vie du Nara. Il fallut l’arrivée inopinée et totalement scénarisée de leur ancien professeur pour lui sauver les miches... Le Nara avait donc eu chaud. Bon, pas vraiment, mais on s’en fout. Bref, tout ça pour dire que leur rencontre promettait d’être pleine de rebondissements... Et de rancœur.
- Bon, les bleus je vous fait le topo e la mission. On va se rendre dans la propriété du plus grand importateur de grenades fumigène du pays. Il fournit tout le pays, et majoritairement Kumo. Autant vous dire qu’il est extrêmement important qu’il puisse continuer son petit business...
Ainsi, leur commanditaire n’avait pas de problème d’argent et pouvait donc se payer à peu près tout ce qu’une personne peut rêver d’avoir. Et pourtant, il n’avait pas du énormément débourser car on y envoyait deux Genins fraîchement sortis de l’académie. Le risque devait être plutôt minime... À priori.
- Du coup on sécurisera la zone puis on assurera le maintien de la sécurité du commanditaire pendant la réception qu’il donne. Il aime faire les choses en grand et a invité des importants clients pendant 48 heures dans sa vaste propriété.
Une orgie entre personnes riches et puissantes en somme...
- Mais j’ai lu vos dossiers et je sais ce qui se passe entre vous deux. Alors autant vous prévenir maintenant... Je ne suis pas aussi tendre que votre professeur et le moindre faux pas, la moindre pulsion quelconque... Et je sévis. Compris ?!
Melo sourit alors... Il ne s’attendait pas à ce que leur « petite » querelle soit remontée aux dirigeants. Ainsi ils en avaient eu connaissance, et avaient réagi en conséquence avec le choix de ce chef de mission en particulier. Cela expliquait aussi que Melo et Nobusuke se retrouvent si rapidement en mission ensembles alors qu’ils n’appartenaient pas à la même équipe. Toutes les pièces du puzzle commençaient à coïncider, et c’est pourquoi l’enfant aux cheveux blancs souriait.

Jetant un regard confiant au Satetsu, le Nara se tourna alors vers leur chef de mission du jour, puis il lui répondit en le regardant dans les yeux. Il avait appris que ça permettait souvent à son interlocuteur de savoir qu’il disait la vérité.

- Pas de soucis Akamo-sama ! Enfin de mon côté...
Certes il avait de la rancœur, mais son tempérament de Nara la tempérait, justement. Il savait faire la part des choses, et se rendait bien compte qu’il aurait le temps de détester le Corbeau plus tard, une fois la mission terminée.
- Très bien. Et toi, t’as un problème avec mes conditions ?
Des mots qui pouvaient paraître agressifs, mais qui étaient dits sans lever la voix... Le chef d’équipe s’était alors tourné vers le Satetsu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Jeu 21 Juin 2018 - 10:41

Le chef de groupe avait un regard digne des plus grands psychopathes de l'histoire de l'humanité. Des petits yeux noirs renfoncés dans leurs orbites, presque masqués par deux lourdes arcades sourcilières crispées dans une attitude de colère. Ce regard vide et désubstantifié de sa part d'humanité rebondissait quelque peu avec celui, espiègle, du jeune maître de la limaille. Comme deux tueurs en série montrant leur plus belle collerette. A côté, le Nara semblait être la seule source de lumière à ce trio insolite et pour lui, ce devait être un comble.

Ce faciès dépourvu d'empathie scruta chacun des deux Genins en vociférant ses injonctions. Il était sûr de son coup et, avec une telle franchise, il ne craignait pas qu'on discute ses ordres. Melo acquiesça avec un entrain plutôt chaleureux, ce qui avait le mérite de surprendre son tortionnaire et rival. Pour autant, il décida qu'il était bon de suivre cet engouement-là. Il mit son index sur sa bouche, symbole de sa réflexion, et pencha sa tête sur le côté, symbole de son absence de logique.

Euh... non ?

Il n'avait aucun problème avec ces conditions. Il avait tout de même tiqué un instant sur la remarque du chef. Il semblait que la récente rixe qu'il avait eu avec l'enfant soleil était remontée jusqu'à lui, ce qui paraissait étonnant pour l'esprit dérangé du Satetsu. L'autre avait-il cafeté ? Ce n'était pas son genre. C'était curieux. Mais rapidement, son esprit divaguant avait suivi la course d'une libellule qui, loin du trio, s'amusait à dessiner des courbes dans les airs.

Un claquement de doigt, et le chef redevint le centre de son attention.

Je vois que ce qu'on m'a dit est vrai. T'es toujours en orbite, toi, c'est ça ?

Il le regarda sans répondre. Il était toujours attiré par la course de cette libellule mais comprît qu'en cet instant, il n'était pas de bon augure de s'attarder sur elle. Le chef se tourna alors vers Melo.

J'aurais à te parler un peu plus tard, le Nara. Qu'on clarifie certaines choses sur le déroulement de cette mission. Maintenant, en route.

Et c'est ainsi que le trio suivît la foulée du chef de groupe. Un peu en retrait, Nobusuke n'avait de cesse de s'attarder sur de petites choses insignifiantes, comme à son habitude. Des lapins, des oiseaux chanteurs, des insectes volants ou rampants, des arbres gigantesques ou même quelques taillis originaux, des nuages aux formes évoquantes, bref, tout ce qui pouvait susciter l'imagination. Plus en avant, le chef de groupe s'était accaparé l'attention du Nara. Il lui fit une longue tirade sur les valeurs du ninja, l'esprit de sacrifice et, se laissant porter par sa propre logorrhée, il commença à exprimer ses doutes sur le Satetsu. Il expliqua au plus lucide des deux genins qu'il comptait sur sa clairvoyance pour assurer le bon déroulement de la mission. Il confia par ailleurs qu'il n'avait pas réellement compris l'intérêt de mettre un tel spécimen sur ce genre d'opérations : pire encore, il remît en question sa place au sein du village.

Ses propos étaient sans doutes un peu trop radicaux, mais ils avaient le mérite de clarifier sa pensée. Il considérait Nobusuke comme quelqu'un d'inapte et ne désirait pas lui confier la moindre responsabilité.

Ce dernier, ignorant tout de leur dialogue, continua de suivre, toujours accaparé par les petits riens. Jusqu'à ce que, tout à coup, le domaine se présente à eux : un vaste domaine en bois sur plusieurs étages, au milieu de plusieurs hectares de verdure ceinturés par des petits remparts de pierre. Le trio aborda le portail : une double grille derrière laquelle attendait un domestique qui s'inclina pour les saluer.

Kumogakure, je présume ?

Le chef sortît de son veston une missive qu'il présenta à l'homme en question.

Sur ordre du Raikage, monsieur.

Les deux hommes échangèrent un sourire. Le domestique déverrouilla le portail et le trio entra dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Ven 29 Juin 2018 - 8:45
Le chef de mission n’était décidemment pas très amical envers le Satetsu. Ce qui, avouons-le, plaisait fortement au Nara. Pour une fois que quelqu’un lui mettait un peu la misère, il ne cacherait pas sa joie. Enfin… La réaction du psychopathe fut décevante, car pour une fois… Il se plia à l’autorité. Mais ce n’était nullement de la soumission… Non, au contraire. Il était totalement détaché, comme si son corps était là, mais que son esprit déambulait de libellule en libellule… Brrrr !

Et alors que le trio prenait la route, Nobusuke resta en retrait tandis que Melo et le chef de mission prenaient la tête de l’expédition. Le danger n’était pas présent sur ces routes très fréquentées, mais Melo restait tout de même sur ses gardes… Juste au cas où. Au contraire, derrière eux, le Corbeau semblait s’émerveiller d’un rien et ne pas être attentif à la moindre chose. Cela renforça le dédain que le Nara avait pour le Satetsu… C’était ce genre de mec qui l’avait battu à plat de coutures lors d’un affrontement ?! Putain… Pas glorieux tout ça.

- Ce que je pense de Nobusuke… ?
Akamo venait de lui poser cette question alors qu’ils étaient une vingtaine de mètres devant le manieur de limailles. Le chef d’équipe voulait avoir l’impression du Nara… Melo trouva cela bizarre, mais il n’en montra rien. Il s’adaptait à son interlocuteur, et le laissait mener la danse. Mais attention, il prenait bien garde de positionner ses pieds aux bons endroits pour ne pas trébucher !
- Pour être tout à fait franc, il est doté d’une intelligence supérieure. Mais son penchant pour la cruauté et son individualisme fait de lui une personne dangereuse pour la vie collective. Après, je dois avouer que sa puissance est impressionnante, mais son instabilité psychologique ne joue pas en sa faveur… En bref…
L’enfant aux cheveux blancs marqua une légère pause.
- Ce mec n’est rien d’autre qu’une bombe à retardement…
Évidemment il ne parla pas de la rivalité plus ou moins saine qui animait les deux garçons… Mais était-ce réellement important pour la mission ?

- - -

Arrivés au domaine, le trio se regroupa et le chef de mission prit la parole à l’encontre d’un domestique qui était venu vers eux. Il lui montra alors un parchemin, orné du sceau de Kumo puis ils échangèrent tous deux un sourire. Melo, quant à lui, resta discret. Il se contentait d’analyser la situation. Le domaine était extrêmement grand, mais aucun garde n’était présent malgré l’ampleur de l’évènement qui semblait se préparer. Et alors que le chef de mission et le domestique échangeaient quelques mots sur le déroulement de la mission, Melo se tourna vers le Satetsu pour lui souffler quelques mots.

- Si tu ne veux pas te retrouver au trou, je te conseille de garder ta lucidité et de ne pas jouer au petit fou comme tu sais si bien le faire. Reste en retrait et ne fais rien de stupide, ça sera mieux pour tout le monde.
Le tout, dit sur le même ton, calme. Puis, avant même que les deux gosses n’aient le temps de se tirer les cheveux, ou même se tirer la langue, ils furent emmener à l’intérieur du domaine pour aller à l’encontre du groupe de protection privé du commanditaire. Ils seraient chargés de les assister, et de les aider en cas de besoin. En avançant dans les terres, Melo s’aperçut que de nombreux barnums avaient été dressés pour l’occasion, et sous chacun d’entre eux on pouvait apercevoir de loin d’immenses décorations faites d’or et pierres précieuses… La luxure dans toute sa splendeur.

Levant les yeux au ciel, le Nara préféra regarder ses pieds jusqu’à ce qu’ils arrivent devant la troupe de sécurité interne. Cinq hommes à l’allure féroce, mais aux muscles sûrement plus développés que leur cerveau… Une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3323-nara-melo-finie

Mer 11 Juil 2018 - 11:53

Dans le glorieux domaine, le groupe des trois ninjas poursuivait sa mission en abordant un groupe de sécurité privé, avec lequel ils devaient coopérer bon gré mal gré.

Nobusuke n'avait pas trop compris la remarque de Melo. Visiblement, sa position semblait menacée mais l'esprit divaguant du Genin n'avait aucune sorte de tracas à ce sujet : tous ses écarts lui semblaient aussi naturels qu'un simple bonjour. Il adressa à son compagnon un regard grimaçant, tel un enfant qui boude, avant de poursuivre sa route dans la plus grande insouciance. Que voulait-il, le Nara ? Fallait-il qu'il continuasse de lui faire la morale même maintenant ?

Devant les cinq hommes de sécurité, le trio faisait pâle figure. Les deux chenapans n'avaient ni les bras, ni les cuisses de ces bêtes monstrueuses, pleines de testostérone. Cinq gaillards intimidants se tenaient devant eux, les bras croisés, l'un d'eux avec un brin d'herbe dans la bouche, un autre avec des lunettes de soleil sur la tête, tel un groupe d'aventuriers prêts à s'engager dans une quête épique. Mais la défense du domaine, c'était autre chose. Le chef de l'équipe kumojin s'avança de quelques pas, affirmant sa place de leader, pour les aborder.

Enchanté, messieurs. Nous sommes l'équipe du village de Kumogakure venu vous soutenir pour la défense du domaine. Je me nomme Akamo. Voici Melo et Nobusuke.
Enchanté également. Je suis Yojimbo, et voici mon équipe. En revanche, quelque chose me dérange, et je dois vous en faire part. Est-ce normal que de jeunes enfants soient déployés pour cette mission ?

La remarque jeta un blanc. Akamo jeta un oeil par dessus son épaule. Il ne connaissait aucun des deux garçons et vraisemblablement il aurait lui-même nourri quelques inquiétudes à l'idée de collaborer avec des mineurs. Autant que ce qu'il en avait devant les responsabilités qu'il prenait à leur égard : il ne voulait pas en perdre un seul, à la faveur d'un esprit de paternité que tous les gradés de Kumo pouvaient avoir généralement.

Les garçons, pourriez-vous faire une petite démonstration à ces messieurs ?

Fit-il en s'adressant à ses jeunes recrues. Nobusuke et Melo demeuraient là, en arrière. C'était l'opportunité pour eux de montrer à des inconnus ce qu'ils avaient appris tout au long de leur périple.

Pour sa part, Nobusuke laissa un large sourire se disperser sur son visage. Il effectua quatre mundras qui provoquèrent le soulèvement d'une masse difforme de limaille de fer. Il la fit virevolter dans tous les sens, courir autour des agents de sécurité qui se mirent en garde, comme pour se prémunir d'un assaut. La nuée se transforma alors en trois pointes acérées, toutes orientées vers celui qui exprimait quelques doutes quant aux capacités des deux genins. Nobusuke fit alors une volte et, posant un genou à terre, il laissa s'effriter ses créations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

Dim 2 Sep 2018 - 13:22

Le jour avançait et le trio ninja sous les ordres d'Akamo parvint à gagner la confiance de leurs associés improvisés, le groupe de sécurité se laissant convaincre par la démonstration de force des deux genins. Inutile de préciser que les jeunes Nara et Satetsu avaient déjà un petit bout de chemin derrière eux et ils n'avaient pas nécessairement à pâlir de leurs compétences, ce qui poussa les agents de sécurité à accepter l'idée d'une coopération entre leurs deux dispositifs. Ils mirent en place un périmètre de surveillance pour que toute la fête du commerçant se déroule au mieux et tentèrent tant bien que mal de ne pas faire montre de trop de présence, au risque de devenir une nuisance pour les invités.

Nobusuke avait été placé dans le jardin. Il avait pour mission de surveiller le portail, et de protéger le valet chargé d'accueillir les convives, tout en essayant de détecter le moindre signe suspect chez ceux qui entraient dans le domaine. S'il était un peu tête en l'air, il n'en demeurait pas moins un véritable chien de garde, docile et rigoureux, faisant respecter les ordres avec une sorte de fanatisme inquiétant. Il guetta comme une louve près de sa tanière protégeant ses rejetons. Rien ne lui échappa : les sourires malins, les signes de stress, les tentatives les plus maladroites pour cacher des boutons sur la peau, des plis de costumes, et bien d'autres détails encore, parfois insignifiants, parfois criards. Mais rien qui n'augurait un danger.

La soirée se passa sans encombres. Il ne vit ni son chef d'équipe, ni Melo. Il attendît toute la nuit que quelque chose se passe, mais en vain : c'était bien une mission de surveillance, mais cela ne signifiait pas qu'il y avait forcément du danger. Le lendemain matin, tandis que l'aurore commençait à poindre, Akamo sortît du manoir avec un air satisfait. Il s'approcha de Nobusuke tel un seigneur visitant ses propres terres, et l'aborda avec une gentillesse trop dégoulinante de bienveillance pour être vraiment crédible.

--- Tu ne t'es pas trop ennuyé, Nobusuke ?
--- Rien à signaler. Je surveille toujours.
--- Oh... mais tu n'es pas au courant ? Nous avons neutralisé un assassin. Tu peux remercier ton ami Melo. Il l'a piégé avec son ombre avant de le guider vers un endroit plus propice, et nous l'avons entravé sans faire de bruits. La mission est donc accomplie avec succès !
--- Ah... tant mieux.

Il n'était ni rancunier, ni choqué de cette nouvelle. Certes des soupçons naissaient quand aux intentions d'Akamo qui, délibérément, l'avait écarté du coeur de la mission, mais il en était ainsi et il avait son travail avec la plus grande concentration. Il n'avait, de manière personnelle, rien à se reprocher. La mission était accomplie. Tant mieux.

Sur le chemin du retour, il ne décocha pas un mot. Il continua d'observer les fleurs et les insectes avec des pensées tout à fait saines. Il ne ressentait ni la fatigue, ni la satisfaction : il était là, sans être là. Un fantôme glissant au rythme des vivants.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153

La défense du domaine

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: