Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Goodbye, Kumo.


Mar 19 Juin 2018 - 23:06
Il était temps de tirer un trait définitif sur cette période de sa vie. En effet, Shoran préparait son sac dans la pièce commune de la maison qu’il habitait, faisant part à ses parents de ses intentions. Évidemment, ces-derniers ne comprenaient pas le choix de leur enfant mais c’était déjà tout décidé pour lui et rien ne le ferait reculer. Pas même Asami, la fille dont il était amoureux. Parlant d’elle, le jeune jônin avait écrit une courte lettre lui expliquant les raisons de son départ, l’amour qu’il éprouverait à son égard et le tôt agrémentée du fameux livre de Necromancie. Les deux en avaient déjà parlé sans toutefois aborder reellement le sujet, mais Shoran savait qu’elle était intéressée par le pouvoir qu’il avait eu si mal à contrôler. Ainsi, elle pourrait apprendre.

Si vous avez compris, Shoran avait décidé de quitter le village qui l’avait accueilli. Qui l’avait nourri, logé et appris tant de choses. Les raisons étaient longues, la plus importante étant les actes commis par Kumo via les Hijins. Comment pouvait-il vivre ici avec cela sur la conscience ? Sur son propre peuple. Son sac préparé, le Necromancien quitta son domicile, le regardant une toute dernière fois.

Il faisait déjà nuit noire, le temps et l’horaire idéal pour déserter. Étant jônin, le garçon n’avait pas forcément de raison valable pour quitter le village, un plus nécessaire. Shoran traversa le village à une rapide incommensurable, arrivant aux portes du village. Il salua les gardes, qu’il connaissait puisqu’il était policier puis traça sa route sans même se retourner. Espérant que tout se passe comme il l’aurait prévu...


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 7 Juil 2018 - 13:04
@Metaru Reiko a écrit:
Frère,

Le temps presse et lorsque tu recevras ce message, la situation sera encore plus urgente. J'ai appris depuis quelques heures déjà la désertion du jônin Aami Shôran à travers une lettre d'adieu qu'il a laissé derrière lui. Toutes les informations connues sur lui seront transmises à la suite de cette lettre.

Je n'ai pas les moyens actuels d'envoyer des hommes le traquer avant qu'il ne passe la frontière. Sachant ta présence dans Kaminari, je te demande de l'intercepter pour moi et de le ramener mort ou vif à Kumo. En effet, il détient des informations sensibles et sa neutralisation est primordiale pour le bien du village.

De ce que j'ai pu obtenir comme information, il a pour objectif final d'arriver jusqu'au pays du Feu. S'il y arrive, il nous sera impossible de mettre la main dessus à cause de nos relations avec eux.

Je n'ai pas pour habitude d'écrire, alors cette lettre sera sommaire. Je te fais confiance pour la suite des choses et te souhaite bon courage pour le restant de ton voyage.

Metaru Reiko

Tristesse…

Pour une raison que j’ignorai, j’eus un pincement au cœur lorsque je finis de lire la brève lettre de ma sœur. C’était le genre de nouvelles que je n’aimais pas lire. Vraiment pas. Pendant une poignée de secondes, je fermai les yeux en soupirant lourdement. L’oiseau qui m’avait apporté la lettre continuait de picorer de petites graines que j’avais en main. Voilà qui mettait à mal mon recueil et la recherche désespérée de ce qui était jadis ma fierté. Mais devant une telle urgence, je n’avais pas tellement le choix. Je devais bouger. Après avoir averti Nora en lui faisant comprendre que j’avais une urgence et qu’elle devait me rejoindre à la frontière, j’avais foncé à dos de mon kuchiyose pour que le voyage soit plus rapide et que je puisse l’intercepter. Non pas pour un affrontement mais pour une discussion avant tout.

J’avais la foi de pouvoir le dissuader de déserter.

Le voyage ne dura pas longtemps heureusement. A dos d’un gorille géant, c’était bien plus facile et bien plus rapide. Raoh avait râlé à l’idée que je le cantonne au simple moyen de transport, mais il avait quand même fini par se déplacer pour moi. Le plus dans cette histoire, c’est que notre position ne fut pas éloignée de la seule frontière terrestre de Kaminari qui menait vers un pays mineur qui était entre autre sous notre protection. Une fois près des lieux, je désinvoquai mon kuchiyose, avant de me hâter au pas de course vers l’avant-poste que les forces de Kumo avait eu à construire à la sortie de Tokanaba, ville frontalière de Kaminari et première cité que tout étranger devait traverser avant de s’enfoncer dans le pays. Une fois près des lieux, je me renseignai auprès des gardes sur place…

Mais selon eux, personne n’était encore passé dans les parages depuis avant-hier. Une bonne nouvelle donc !

J’étais arrivé à temps.

Pas pour autant soulagé parce qu’il fallait encore faire entendre raison au jeune homme qui commettait une folie, je me permis tout de même d’allumer une cigarette en attendant son arrivée. Se dissimuler pour passer en douce n’était pas une option pour le jeune jônin sachant qu’il y avait de très bons ninjas-sensoriels parmi les gardes à qui j’avais expliqué ce qui s’était passé. Ces derniers avaient même déployé un certain périmètre de sécurité. Quant à moi, j’avais fini par me poster sur la voie qui menait à « l’extérieur ». Je l’attendais de pied ferme mais aussi avec l’intention, plutôt bonne, de discuter plutôt que de faire parler les poings. On pourrait croire que j’étais couard vu que j’avais perdu ma CS, mais il n’en était rien. Me sous-estimer sur cette base serait d’ailleurs une grossière erreur…

Un kage, même ancien avait toujours des alternatives. Et le ninjutsu n’était pas mal seule carte à jouer dans un combat…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 9:49
Il y était presque, plus quelques pas avant d’arriver à quitter définitivement le pays de la foudre. Avant d’entrer dans la ville de Tokanaba, le jônin se retourna et regarde l’excellente vue qu’il avait. Kumo et Kaminari lui manquerait à coup sûr, mais sa décision avait été prise et non sans mal. Shoran s’était torture l’esprit lui qui avait toujours eu une loyauté aveugle et sans faille à son village, mais la tendance avait tout changé. Jamais, il n’aurait dû décimer pratiquement tout un peu peuple, surtout le sien.

Le jeune shinobi rentrait dans la ville qui délimitait la frontière, même si personne n’était censé être au courant de sa desertion, il prit donc des précautions pour ne pas se faire repérer. Shoran s’avançait à petit pas, jusqu’à arriver à la seule sortie du petit village et qu’elle ne fut pas surprise lorsqu’il y découvrir Metaru Shuuhei. Le Necromancien se doutait qu’il n’était pas là pour rien, il l’attendait et ainsi, Shoran comprenait que Asami l’avait balancé aux autorités compétentes du village.

J’imagine que tu es là pour m’arrêter... Ou me tuer, vu que c’est une chose courante pour les Kumojins.

Shoran restait sur ses gardes, attendait de voir ce qui allait se passer. Était-il seul ou avait-il prévenu les gardes du village ? L’ex-Kumojin voulait tirer un trait sur le village caché des nuages mais pour cela, il savait qu’il devrait passer la muraille de métal qu’était l’ex-Raikage.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 8 Juil 2018 - 11:37
- « Il est vrai que je t’aurai certainement attaqué sans me poser de questions il y a quelques mois encore… »

Si j’eus un sourire parce que j’étais finalement arrivé à temps, il s’effaça rapidement au profil d’une mine affectée. Avec ce que j’avais pu faire à Hi, il était clair quand j’avais une sale réputation de génocidaire. Mais dans cette vie-là, c’était tuer ou être tué et j’avais choisi de protéger les miens quitte à me salir les mains comme personne d’autre avant moi. J’eus même un soupir. A peu de choses près, on pourrait croire que je regrettais mes actes, mais tel n’était pas le cas. J’avais peut-être été aveuglé par mes émotions du moment, mais je restai persuadé d’avoir fait le bon choix. Peut-être pas le meilleur dans la forme, mais certainement le bon dans le fond.

- « Mais je suis là pour discuter tout d’abord, Shôran. »

Plutôt que d’adopter une posture de combat, qu’elle soit offensive ou défensive, j’étais debout devant lui, bras ballants avec un air qui en disait long. Je pouvais me targuer de comprendre sa désertion puisque j’avais moi-même pris du recul vis-à-vis de la politique de mon village et de tout ce qui se passait dans son monde à jamais proie à la violence, mais je voulais attendre d’entendre ses raisons de sa propre bouche pour me faire une idée et essayer de construire un argumentaire pour le convaincre de rester. Cependant, je ne me leurrais pas non plus. Les probabilités pour qu’il accepte était quasi-nulles et il était certainement conscient d’une chose pour avoir été un haut gradé du village…

Un retour à la cité de la foudre serait synonyme d’incarcération. Dans le meilleur des cas.

Mais s’il daignait accepter de renoncer à cette désertion, je me rendrais avec lui pour plaider pour sa relaxe.

- « Qu’est-ce qui motive cette désertion ? Qu’est-ce qui a pu bien se passer ces derniers jours pour que tu veuilles t’enfuir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 12:55
Désormais, la réputation de l’ex-Raikage le précédait. C’était un tueur sans pitié et ça, Shoran n’arrivait pas à l’accepter, comment le pourrait-il ? Il avait rejoint un village de paix et une idéologie pacifiste, pourtant tout avait changé en peu de temps. L’Heros de Kaze était sur la défensive par rapport aux actes de son interlocuteur, mais il semblait vouloir discuter et ne prenait aucune position pour s’attaquer à lui. Shoran attendait ainsi de voir, à quoi bon discuter ? Pensait-il pouvoir le faire changer d’avis ?

Shuuhei lui demandait alors quelles étaient ses motivation à quitter le village qu’il n’avait accueilli, c’était pourtant tellement simple, n’est-ce-pas ? Il y avait eu pourtant tant d’autres solutions que tuer.

Shuuhei, tu as tué mon peuple ! Sans discussions, sans rien, tu es un meurtrier. Kumo est meurtrière.

Voilà la principale raison qu’il quittait Kumo. Ce n’était pas que ça, mais Shoran ne souhaitait pas énumérer les raisons de sa desertion. Ainsi, il défiait du regard Shuuhei qui allait être son adversaire s’il voulait quitter définitivement le pays. Réussirait-il a le vaincre ?

Tu ne réussiras pas à me convaincre, je ne reviendrai pas sur ma décision donc j’imagine que l’un de nous va mourir aujourdhui.

Shoran le regardait, prêt à combattre.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 8 Juil 2018 - 13:59
- « Ton peuple est kumojin. Et dire que j’ai assassiné ces gens sans discussions est un pur mensonge puisqu’il y a eu des échanges. Des échanges peu convaincants, d’ailleurs. C’est bien parce que je voulais éviter ce qui s’était passé à Shito que j’ai dû prendre une décision. Radicale et unilatérale, certes, mais pour le bien du plus grand nombre… »

C’est avec calme et conviction que je lui expliquais mon point de vue malgré sa volonté d’en découdre. J’avais même l’impression qu’il prenait nos destins à la légère. Parler de décès aussi facilement… Menacer son ex-kage avec autant d’aisance… A croire qu’il était prêt à mourir pour sa liberté alors pourtant que mes actes n’avaient pas été irréfléchis quand bien même impulsifs. Mais d’un autre côté, je le comprenais. Hi était sa famille d’origine. Quoi de plus normal que d’être aussi révolté.

- « Je comprends néanmoins ton point de vue, mais la politique de Reiko ne doit pas pâtir de mes actes. Elle est le renouveau de Kumo et saura certainement mettre le village sur les bons rails. Tu devrais reconsidérer ton choix et l’aider dans ce sens, Shôran… »

Vu le timing de désertion, je saisissais parfaitement que le génocide que j’avais commis n’était pas la seule raison pour laquelle il se cassait, sans quoi il se serait déjà barré depuis un long moment maintenant. Mais vu l’urgence de la situation et comment le jeune homme semblait braqué, creuser plus en profondeur ne me semblait pas être la meilleure option qui soit à l’heure actuelle. L’idée était donc d’essayer de l’apaiser, mais comment faire ? Je manquais d’arguments. Et de temps aussi…

- « Je suis désolé de n’avoir pas été à la hauteur de mon rang, Shôran. C’est la seule chose que je peux faire maintenant : M’excuser. Et te demander de revenir sur ta décision. Le village a besoin de bras. De gens comme toi. »

Sur ces phrases, je m’inclinai légèrement pendant quelques secondes avant de me redresser lentement.

C’était sans doute ma dernière option. Ses réponses et/ou ses actes scelleraient à jamais notre discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 16:19
Incroyable. C’était incroyable, Shoran n’arrivait pas à comprendre comment il pouvait se voiler la face de cette façon. Le Necromancien n’arrivait pas à croire qu’il y avait des discussions menant à un genocide, c’était lui qui avait donné l’ordre d’attaquer et à ce moment, Shoran avait été de ceux étant content de l’apparition de l’Homme au Chapeau.

Des discussions ? Parce que Hi n’a pas voulu de l’aide des villages cachés, il fallait les tuer ? S’ils n’avaient pas besoin de nous, nous aurions dû les laisser et être là au moment où ils nous appelleraient. Mais non, tu as préféré faire un genocide.

Voilà qui était clairement dit et Shoran camperait sur ses positions quoiqu’il arriverait. Quand bien même s’il revenait, Shoran savait qu’il serait en prison à vie alors ce n’était pas intéressant. Surtout il ne voulait plus revenir.

Meme si nous ne nous battons pas, tu ne me laissera pas m’en aller hein ?

Comme si l’ex-Raikage allait laisser partir un kumojin. Ainsi, il sortit ses deux épées pour en découdre enfin. Shoran ne voulait pas se battre, mourir mais il n’avait plus le choix désormais.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 8 Juil 2018 - 17:12
- « La politique est bien plus complexe qu’elle en a l’air, Shôran. Mais puisque tu sembles décidé à te battre… »

Il était évident que je ne le laisserais pas partir. Un haut gradé de son calibre savait trop de choses sur le fonctionnement interne de notre village, sans compter qu’il était susceptible de se retourner contre Kumo vu la rancœur qui animait son être. Le combat était de ce fait inévitable. Ma consolation aura été d’essayer de le convaincre de faire demi-tour. En vain, certes… Et comme je m’étais déjà trop sali les mains, je sortis un kunai made in metaru de ma poche et me saignai le pouce droit avec, non sans soupirer. Pendant quelques secondes, j’interrompis mon geste. Parler. C’était ce que je voulais faire avant tout. Mais il était aveuglé par sa colère. Et je ne pouvais rien faire d’autres qu’en finir. Effectivement, c’était lui ou moi. Et pour la dangerosité qu’il pouvait représenter à l’avenir, je n’avais pas le choix. D’où le fait que je rangeai mon kunai et multipliai des mudras précis avant de poser mes mains au sol…

Une légère détonation…

Une fumée épaisse inhérente aux jutsus de cette nature qui se propagea un peu partout…

Puis l’apparition d’un gigantesque gorille qui dépassait facilement les vingt mètres de hauteur…

- « HEIN ?! »

Lorsque la fumée se dissipa, mon kuchiyose observa longuement les environs, avant de darder son regard mauvais sur le jeune homme qui me faisait face, armé de ses épées. Étonné dans un premier temps, le roi des grands singes finit par maugréer et se frappa plusieurs fois le torse des poings avant de rugir. Rugissement qui se fit entendre à des kilomètres à la ronde, provoquant la fuite massive de plusieurs oiseaux dans les environs et pas que. Tous les animaux prirent la poudre d’escampette sans chercher à comprendre ce qui se passait « C’EST POUR UN MOUCHERON QUE TU M’INVOQUES ?! T’AS DU CULOT, SHUUHEI !!!! » Trônant tout juste aux côtés de ma bête, j’eus un soupir. Raoh me donnait toujours aussi mal à la tête. Un vrai démon. Mais qui de mieux qu’une bête assoiffée de sang pour faire le sale boulot à ma place ? Puisqu’il fallait y aller, autant le faire à pleine puissance et le faire correctement…

Malheureusement pour Shôran et comme l’histoire l’avait démontré à maintes reprises, je n’étais pas un adepte de la demi-mesure.

- « Et je suppose que je dois le capturer, c’est ça ? »

- « Non… Fais comme tu veux cette fois-ci. »

- « OOOOOH… »


Et sous un sourire malsain et carnassier, le gorille vêtu d’un élégant haori décrocha son immense massue de son dos et assena brutalement une série de coups avec devant lui sans se soucier du fait qu’il allait complètement modifier le paysage. L’idée était clair. Écrabouiller complètement l’adversaire qui nous faisait face. Mais comme nous le savions tous les deux, une telle attaque aussi violente soit-elle n’arriverait pas à bout du gamin. D’ailleurs, ce dernier partait d’une mauvaise base. Si je ne l’avais jamais vu à l’œuvre et que je ne connaissais pas ses différentes arcanes par cœur, je savais quel kekkai genkai il avait et tout ce qu’il fallait savoir dessus. L’avantage d’avoir été son kage, dirons-nous. L’attaque dura une bonne poignée de secondes, avant que Raoh ne se stoppe pour contempler les dégâts. Avait-il réussi ? Échoué ? La deuxième option était la plus probable, mais le combat ne faisait que commencer après tout.

Shôran n’avait pas d’autre choix que d’y mettre toutes ses tripes. Pour sa survie. Pour sa liberté.



Dernière édition par Metaru Shūuhei le Dim 8 Juil 2018 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 17:31
Je vois... Ne me sous-estime pas.

Il était impressionné face au géant gorille qu’il avait devant lui, mais il connaissait aussi ses propres capacités. Shoran avait ses deux épées en main, toujours prêt et sur le qui-vive. Il n’eut pas le temp de dire ouf que l’invocation m’attaqua aussi rapidement qu’il était apparu de sa massue géante. Shoran n’eut le temps que de concentrer le chakra dans son corps, plus précisément à ses jambes, pour esquiver l’attaque et être hors du champ d’attaque de son adversaire.

C’était maintenant à lui de passer à l’offensive et il n’allait pas y aller de main morte également. Enchaînant les signes incantatoire, ce fut son cyclope nécrosé de quatre mètres qui apparut face au gorille pour une bataille de Titans. Par sa volonté, Shoran ordonna au Cyclope de s’attaquer au gorille tandis que lui-même profitait de cette occasion pour s’attaquer directement à l’ex-Raikage.

En effet, ses deux épées en main, il utilisa sa plus rapide attaque. Un combo d’une cinquantaine de coups d’épées sur les points vitaux, toutefois elle le laissait proche de l’ancienne ombre Kumojine. Mais, s’il devait mourir aujourd’hui, Shoran se promettait d’y aller a fond dans ce combat.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 8 Juil 2018 - 18:15
Raoh haussa un sourcil en voyant le cyclope, mais parler de duel de titans serait bien trop exagéré tant la différence de taille était énorme. De ce fait, le roi des gorilles qui était naturellement plus grand et possédant une allonge plus importante eut le temps de bouger une nouvelle fois sa massue cloutée pour balayer le cyclope qui se retrouva à quelques mètres de lui. Le grand singe eut d’ailleurs un grognement amusé. Il allait jouer avec ce petit truc encore un peu avant de l’écrabouiller qu’il se disait. Sauf que les choses n’allaient pas se passer comme il le prévoyait.

Pour ma part, c’est sans un seul mot que j’usai de la même technique d’esquive de Shôran pour me retrouver hors de portée de ses coups d’estocs plutôt dangereux. Et dire qu’on allait définitivement perdre un garçon aussi brillant que lui. Une réalité cruelle puisque même si je parvenais à le capturer, jamais plus le jeune ne voudrait servir Kumo. Un fait qui m’arracha un gros soupir. Mais dans le combat que nous avions initié, il n’y avait plus d’états d’âmes qui tiennent. Plus d’hésitation possible. C’était lui ou moi et j’étais pas prêt à crever malgré mon âge plus important que le sien.

- « Raoh… »

- « Tu fais chier, Shuuhei… »


Alors que le cyclope se relevait et chargeait une nouvelle fois, Raoh me prit dans sa main de libre et me plaça au sommet de son crane de sorte à ce que je sois difficilement atteignable. Puis il raccrocha sa massue à son dos avant de multiplier les mudras pour immédiatement poser sa main au sol de sorte à l’inonder de son chakra. Automatiquement, des centaines et des centaines de gigantesques lames hautes de plusieurs mètres surgirent brusquement du sol sur un large périmètre pour empaler et ne laisser aucune chance à nos ennemis, en l’occurrence Shôran et l’abomination.

Ma technique signature. Que j’avais apprise au roi des singes bien avant de perdre mes pouvoirs.

Même une esquive de haut rang ne lui permettrait pas d’en sortir complètement indemne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 19:57
Le fameux Cyclope, l’une de ses plus récentes techniques élaborés, semblait nain face à King Kong. Pour autant, la volonté de Shoran (donc celle du Cyclope) n’allait point s’ébranler. Non, il ne devait pas douter de ses chances, jamais et Shoran n’avait clairement pas tout donné et il lui restait de l’énergie à revendre. Le Cyclope valsa sur quelques mètres mais revint rapidement à la charge tandis que l’ex-ombre esquivait les coups d’épées donnés par le Necromancien.

Sourire canarssier aux levres, c’était bien rare de le voir ainsi. Pas Shoran, mais aujourd’hui il avait un adversaire presque impossible à vaincre. Il se promettait d’y arriver. Voyant le macaque rangé sa massue et commences des mudras, Shoran eut un pressentiment et fit de même. Au moment même où des piques sortirent du sol, l’ex-Kumojin n’eut guère le temps d’effectuer sa défense et ce fut son Cyclope qu’il sacrifia. En effet, ce dernier prit son invocateur dans ses bras pour le protéger des lames.

Après cela, la créature disparut mais laissa un effluve toxique pouvant provoquer des infections sur ses assaillants en direction de ses deux adversaires. Shoran lui perdait du sang. Malgré sa défense bancale, il s’était fait bien entaillé au niveau de son bassin. Le jeune homme posa sa main pour faire pression mais l’adrenaline lui faisait passer outre la douleur...

Il ne pouvait pas mourir. Pas comme ça, alors il effectuait ses mudras pendant que le nuage s’occupait des deux et balança dix flèches vers l’Invocateur, tandis que cinq loups noirs très agiles aux corps nécrosés s’attaquaient à l’invocation.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 8 Juil 2018 - 21:42
« GROOOOOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

Raoh avait encaissé toutes les flèches à ma place. Il lui avait suffi de mettre en avant l’un de ses bras pour se faire planter, ce qui lui avait arraché un gros râle de douleur. Le voile empoisonné n’arrangea rien à l’affaire, puisque nous l’ingérions tous les deux quasiment. Mais si un tel voile eut rapidement des effets sur ma peau, Raoh fut moins atteint du fait de son énorme gabarit. C’était pas ce qui allait le plus faire grincer des dents. Il aurait pu esquiver les loups, mais ces derniers attaquèrent avec bon cœur son pied ce qui lui fit fléchir un genou sous la douleur.

J’savais pas trop comment ses loups s’étaient déplacés avec cette gigantesque forêt de lames dans les environs qui limitaient clairement les déplacements, mais je suppose que leur nature féline leur avait permis de profiter de petites failles et interstices entre les lames. Toujours est-il que ces dernières n’avaient pas du tout disparu et parsemaient toujours le champ de bataille, le métal étant quelque chose de solide. Pour Shôran, profiter de ces espaces allaient être compliqués pour se déplacer vu son gabarit et encore qu’il ne pourrait pas aller plus vite même avec une esquive.

Le jeune homme était pratiquement pris au piège comme un rat.

- « On met le paquet. »

- « C’est ce à quoi je pensais, saleté d’humain !!! Ce petit insecte me fait chier !!! »

- « Toujours aussi charmant… »


Et cette fois-ci, c’est à l’unisson que nous enchainâmes les mudras. Pendant que je générai une grosse boule de raiton, mon kuchiyose usa encore une fois de la même technique. Cette fois-ci, la zone fut plus réduite (bien que toujours importante) vu la triste réalité des déplacements de notre cible. De gigantesques lames surgirent encore une fois du sol -achevant par ailleurs ses loups- et le visant particulièrement, tandis que ma boule raiton se désagrégea en plusieurs grosses lances de foudres qui allèrent largement s’abattre dans la zone où il était, créant au final un gros choc électrique.

Choc qui irradia en plus les nombreuses lames. S’il en effleurait ne serait-ce qu’une même en les ayant esquivés au préalable…

Bref.

Soit empalé. Soit électrocuté. Soit les deux…

Dans tous les cas, je venais de faire honneur à son rang et à l’homme qu’il était en y mettant la totale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Dim 8 Juil 2018 - 22:26
Du sang. Énormément de sang. Une lumière. Il n’aura donc guère fait le poid face à l’ex-Raikage Metaru et son invocation. Le déserteur pouvait se vanter d’avoir infliger des dégâts à ses deux adversaires du jour, mais ça n’avait pas été suffisant. Il avait manqué de force, de jugeote sur ce coup-là. Shoran venait de se faire empaler par une lance de métal, toutefois son dôme préalablement créé avait réussi à éviter cette attaque Raiton de l’ancienne ombre.

Shoran toussa, du sang jaillit de sa bouche alors qu’il était perché en hauteur. Une immense lame de métal le transperçait le ventre, sortait par son dos. Shuuhei avait gagné.

C’etait un beau combat, hein ?

Il espérait qu’il s’était donné à fond, qu’il avait eu du fil à retordre avec lui mais... était-ce là la vérité ? Une dernière fois, Shoran cracha du sang.

Mes parents sont encore à Kumo... S’il te plaît, ne leur tenez pas compte de mes actes...

Avant même de mourir, il pensait à sa famille. Shoran n’eut guère le temps de l’entendre promettre que ses yeux se fermèrent et il rejoignit les ténèbres. Shoran avait été vaincu, lui, le Necromancien et Héros de Kaze.

Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Jeu 12 Juil 2018 - 11:05
- « Je t’en fais la promesse… »

Je ne sais pas s’il avait eu le temps d’entendre mes paroles à propos de ses parents, mais son âme pouvait reposer en paix. Pour le reste, j’eus un lourd soupir alors que la tristesse m’envahissait. C’était bien la première fois que je commettais un meurtre aussi dégueulasse. Même mon carnage à Hi ne m’avait pas du tout arraché le moindre remord. Pas le moindre non. Pourtant, les deux actions avaient la même raison : Protéger Kumo d’éventuelles représailles, ni plus ni moins. Shôran pouvait se targuer d’avoir eu plus d’importances dans mon cœur que ces hauts dignitaires du pays du feu qui auraient pu influencer Daiki dans le mauvais sens pour mettre sur pied une nouvelle organisation toute aussi dégueulasse que celle du Sôshikidan. Une menace réelle que j’avais voulu éviter.

- « HAHAHAHA ! BIEN FAIT POUR CE MOUSTIQUE ! QU’EST-CE QU’IL CROYAIT ?! »

- « Ferme-là, Raoh… »


Derrière moi, le grand singe exultait. Il faut dire que Shôran nous avait foutu dans un état pas possible. Le roi des gorilles avait dû s’employer comme jamais vu mes pouvoirs restreints et limités. Honneur à ses prouesses. Pour autant et quand bien même il avait des raisons de gueuler sa satisfaction, je ne pouvais pas le laisser faire. « QUOI ?! TU VAS ME DIRE QUE T’AS DE LA PEINE POUR LUI MAINTENANT ?! TE FOUS PAS DE MA GUEULE SHUUHEI ! IL L’AURA BIEN MER- » Sa phrase se perdit dans le vide lorsqu’il sentit une immense pression peser sur son corps entier au point de poser son deuxième genou au sol. C’est à ce moment que je m’étais retourné vers lui avec une gueule déformée par la colère et flippante à souhait. Le chakra que je faisais violemment pulser l’immobilisait presque.

- « Tu veux crever toi aussi… ? »

Le ton ne laissait planer aucun doute. Encore un mot de sa part et je vidai tout ce qui me restait de chakra dans une technique qu’il n’était pas prêt d’assumer vu son état bien plus pitoyable que le mien. Devant ma gueule, Raoh déglutit. La peur le prit aux tripes si bien qu’il initia un mouvement de recul qui tenait presque du reflexe qu’autre chose. Mais après quelques secondes, il se surprit lui-même à flipper comme un dingue. Il finit par rugir comme pour me faire comprendre que j’allais le payer un jour puis il disparut comme par magie sous une épaisse fumée façon ninja. Suite à son départ, j’eus un soupir. Le tout pour moi était maintenant de récupérer son corps et l’envoyer à ses parents pour un deuil en bon et due forme. Il me fallait également faire un rapport verbal au raikage actuel.

Un retour au bercail qui ne m’enchantait pas vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Goodbye, Kumo.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: