Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Avant le massacre à Kirigakure no Sato | Kadachi


Sam 23 Juin 2018 - 4:20

Avant le massacre | Le prince

Le pays de la pluie, Murashigure. Le cœur de mon pays natal, quelques heures après la rencontre avec le Collectif ainsi que les explications quant à l’attaque de Kirigakure. Une idée dont je saisi les principes élémentaires mais dont bon nombre d’éléments semblent nous être volontairement cachés. Puis-je réellement en vouloir à nos “alliés” ? Oui et non. Leurs affaires ne concernent qu’eux, c’est un fait. Mais il me semble que nous allons risquer nos vies pour lui. Juge Blanc ou pas, une réputation ne suffira pas à me faire accorder ma pleine confiance. Seuls les actes comptent. Je présume que c’est la même logique pour lui, même si j’ai daigné aider une de ses subordonnées. Au sein d’une des ruelles dominées par les bâtiments frappés de grandeur, la pluie commence à imbiber mes vêtements ainsi que mon cuir chevelu. Ce qui devrait m’être une désagréable sensation se retrouve plutôt incarner un doux réconfort. Non pas chaleureux comme beaucoup aimeraient mais bien froid et transcendant. Celui d’une miséricorde qui tombe du ciel, cette même miséricorde dont Ame no Kuni a besoin. Hurlant au désespoir, il ne fait qu’attendre un simple instant de paix - une courte pause - avant de repartir en guerre. En somme : juste/à peine de quoi donner de l’espoir à ses habitants et illuminer le cœur de certain. Que dire de plus, si ce n’est que nous ne devrons rien foirer jusqu’à notre retour au pays ? Enfin, si seulement nous revenons…

Que penses-tu de ce vieil homme ?

Une question lancée à mon acolyte de presque toujours, celui qui partage ma couleur de cheveux mais aussi mes idéaux : le prince légitime de ces régions. La logique veut que je sois un de ses sujets au même titre que n’importe quelle autre personne à plusieurs kilomètres à la ronde. Du coup, je pense que je devrais l’appeler par son titre honorifique. Mais bon, je devine que ceci ne lui plairait pas tant que ça voir que je ne le considère plus comme un ami mais plutôt comme celui qui ne sera ni plus ni moins qu’un supérieur.

Ne crois-tu pas que nous devrions nous préparer ? Mentalement oui mais aussi physiquement.

Un entraînement, voilà ce dont il est présentement question. Cela fait quelques temps que nous ne nous sommes pas testés - depuis l’académie. J’ai quand même ma petite idée sur la chose. Est-il devenu un maître des poisons ? Hmmm, il n’y a qu’une seule façon de le savoir. Ce qu’il doit penser de moi ? Allez savoir. Cela pourrait être une occasion pour lui d’en savoir plus sur les Sendai, mes capacités et les possibilités qu’offrent cette marque qui se trouve sur la paume de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

Mar 3 Juil 2018 - 1:32
Murashigure, la cité impériale de Ame no Kuni, c’était le lieu de naissance du dynaste de la Pluie. Un lieu qu’il ne connaissait pas vraiment, l’ayant toujours fui à cause de son sang. Aujourd’hui il se retrouve dans cette ville pour des raisons tout autres, le duo Haiko-Kadachi était parti à la rencontre du Collectif. Ce groupe qui ne représentait ni plus ni moins que le plus grand réseau de mercenaire et de hors-la-loi du grand Continent. Pour l’organisation Seichi, ce réseau pouvait devenir une véritable mine d’or que ce soit au niveau des informations que de la main d’oeuvre et de la réputation. Cependant tout avait un prix, aujourd’hui le prix serait de donner du sien et risquer sa vie au combat. Au bout de quelques heures de réunion le Collectif et Seichi avaient conclus un accord. Le Collectif devait libérer un de leur alliés et le groupe de Kadachi allaient les aider. En échange ils allaient pouvoir profiter de l’influence du Collectif dans tout le Yuukan.  Service rendu pour service rendu, c’était comme cela que ça fonctionnait dans la vie non ? Après être sortis des locaux du Collectif, le groupe devait dès à présent faire un debriefing.


La pluie battait son plein dans ce pays qui en porte même le nom, le prince avait mis sa capuche afin de se protéger des larmes célestes. Le prince ne supportait plus de ressentir ce qui pour lui représentait toute les lamentations du peuple, de son peuple. Il devait arrêter cette pluie constante, redonner le soleil à cette contrée qui à tant souffert.  Le duo marchais dans les rues de cette ville à nouveau, croisant des enfants affamés dans un coin de rue et des soldats en train de profiter de leur statuts dans un autres. Le regard du prince était complètement fermé et son âme était imperméable à toute ces émotions. Haiko venait toutefois poser une question au prince, une question qui méritait réflexion.


“Tu sais très bien que tu es la seul personne à qui je pourrais tourner le dos sans rien craindre. Cependant je ne peux qu'apprécier son humilité.”


L’acolyte du prince enchaîna sur une question, enfin plutôt une suggestion des plus intéressantes. C’était concrètement une invitation à un défi. Le prince sourit sans s’en rendre compte et fit signe à Haiko de le suivre. Kadachi avait eu grâce à son réseau d’information la localisation d’une grande tour en vente, les prix ici étaient anormalement bas dû à tout l’agitation qu’il y a autour. C’est donc une occasion à ne pas rater pour le groupe qui avaient récemment emmagasiné pas mal d’or, il allaient effectuer un test avant de s’engager.


Arrivé sur place le prince retira son manteau qu’il posa sur une pierre et invita Haiko à faire de même, la tour était plutôt pas mal isolé on entendait presque pas le bruit de la pluie. Tendant sa main vers son compagnon il créa une petite gerbe de poison visqueux, prêt à entendre la réaction de son partenaire…


“Haiko cela fait des années que nous nous côtoyons et je me suis habitué à ta signature chakratique, j’ai même l’impression que nous arrivons à nous connecter par moment. A présent nous allons tenter de fusionner nos chakra pour créer un sort mortel, est-tu prêt à tenter l'expérience ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2660-tenshu-kadachi http://www.ascentofshinobi.com/u414

Mar 3 Juil 2018 - 21:01

Avant le massacre | Le prince

La réponse qu’il me donne est évidemment proche de ce à quoi je m’attendais. Kadachi ne fait pas dans la fioriture et cette fois-ci ne déroge pas à la règle. C’est concis mais tout de même un peu évasif. Je présume qu’il se trouve dans un état d’esprit avoisinant le mien ou quelque chose y ressemblant. On ne peut pas lui donner une confiance aveugle, cela crève les yeux. Seulement, nous avons été témoins d’actes qu’un homme jugé mauvais ne pourrait commettre. Ou alors est-il quelqu’un d’extrêmement calculateur et tout cela fait partie intégrante d’un plan qui nous dépasse ? Rien n’est moins sûr, il nous incombe cependant de remplir notre part du marché. Peu importe ses intentions pour le moment, il me semble être une bonne chose que de suivre ce qui nous a été donné comme directives. Et pour l’instant, cela veut bien dire patienter en attendant que nous nous mettons en route pour la Brume. Le doute qui devrait présentement me saisir - comme il le ferait pour tout homme - est absent. J’ai confiance en ce prince qui désire récupérer ce qui lui revient de droit mais aussi en notre idéal.

Après m’avoir fait signe de le suivre, c’est clope allumée au bec que je me met en route. Une fois arrivé, je mime ses agissements et tente de garder une allure noble malgré le pittoresque état des environs. Il ne fait aucun doute que rien que le fait d’être dans le coin souille nos vêtements mais est-ce réellement important, même pour nous, pour qui l’image préoccupe tant ? Je ne pense pas.

Je comprend. J’ai entendu parlé de ces shinobis qui combinent leur puissance afin d’arriver à un résultat dévastateur en terme offensif. Encore un de ces sorts qui ne désirent que faucher la vie ? Je suis prêt.

Une énième fois, c’est au bout de mes mains que je concentre ce chakra qui m’est spécifique. Celui qui me relie à d’autres individus inconnus de ma personne. Un mystère bien étrange qui me fascine en un sens mais sur lequel je n’ai toujours que de très maigres informations. Qu’à cela ne tienne, j’aurais de quoi faire bientôt. J’espère.

Un voile qui n’aurait rien à craindre. Un voile qui ne manquerait jamais sa cible. Un voile qui, pareil à un linceul, viendrait recouvrir les yeux de nos opposants. N’est-ce pas ce qui nous définirait le mieux ?

Réfléchir à la forme que l’on pourrait donner à la chose, c’est déjà quelque chose de pertinent. Concentré, je fixe du regard la danse à laquelle s’adonnent nos chakras respectifs. Envoûtante d’une certaine manière, elle ne fait que témoigner de notre talent mais aussi et surtout des affinités et du lien que nous avons tissé jusque là. Ce n’est pas uniquement une affaire d’amitié de très longue date mais aussi et surtout une histoire de symbiose. Cela fait bien longtemps que notre manière d’être et nos caractères se sont influencés à un point où ils semblent entrer en diapason par moment - et ce, de plus en plus longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

Mer 4 Juil 2018 - 11:05
Le duo avaient commencé leur expérience de l’extraordinaire, fusionner deux chakra afin de créer des sorts combinés. Est-ce seulement possible ?  Cela allait nécessiter bien plus qu’un simple entraînement ou une maîtrise de ses sorts. Une alchimie parfaite entre les deux composants du sort était le minimum requis pour la réussite d’une telle entreprise, jamais à l'académie ils n'avaient entendu parler de telles compétences, peut être que le duo courrait inlassablement après une chimère, peut être que c’était une arcane secrète que seul les plus grand pouvaient se targuer de maîtriser dans le Yukan et dans la monde entier même. Kadachi regardait la pluie battre à travers la vitre teinté, cela l’aidait à se concentrer dans son objectif, la pluie qui le révulse au plus haut point, cette chose qu’il devait faire disparaître de ses terres. L'expérience allait donc démarrer désormais, le duo devait avoir en tête la même image en tête, chaque partie de cette image devait représenter la fusion de la force des deux êtres. Une respiration, une seule force, leur maîtrise devait être parfait afin de pouvoir mélanger leur chakra. Les deux hommes côtes à côtes fermaient les yeux et malaxer leur chakra en tendant une main l’un vers l’autre, les deux energie semblaient s’accorder plutôt facilement. C’était peut être du fait qu’ils passait la plupart de son temps ensemble et combattaient souvent l’un contre l'autre ou avec l’autre. Cette étape dans la création de ce nouveau sort était peut être plus simple pour les deux hommes qui avaient des prédispositions pour ce art.


Dorénavant la seconde partie allait être beaucoup plus compliqué, la création d’une technique à partir de la combinaison des chakras. Il fallait dorénavant lui donner une forme et pourquoi pas le transformer en quelque chose de différent. Les deux hommes possédaient des chakras assez originaux, les mettres en oeuvre permettrait peut être de prendre un avantage considérable au combat. Cependant ces arcanes n’étaient pas des plus simples à maîtriser et les fusionner étaient une tâche encore plus ardue. Le prince ferma les yeux et s'imagine en plein milieux d’un nuage cosmique, il était entouré de mille couleurs. Le prince se laissait porter par ce nuage qui se changeait petit à petit  en un lac, un lac dans lequel le natif de la pluie se laissait plonger petit à petit, se laissant baigner dans cette masse de chakra. Malheureusement pour le duo, le prince se retrouva très rapidement asphyxié par tout ce chakra, comme noyé par ce surplus d'énergie qui entrait en lui.


Tombant à la renverse, il avait du mal à reprendre une respiration normale tandis qu’il devait faire face à un essai raté. Il n’arrivait pas à comprendre ce qui n’avait pas marché, mais que cela ne tienne le duo n’allait pas abandonner pour s’y peu.


“Il faut que nous revoyons notre méthode, j’ai l’impression que ton chakra tue le mien et m’empêcher de m’exprimer Haiko.”


Faisant signe que tout allait bien, le prince reprit sa position et relança la procédure pour la création de cette nouvelle technique combiné qu’ils avaient imaginés. Cette fois le duo allait devoir s’appliquer d’avantage. Kadachi allait devoir transformer son chakra d’une autre manière, plus flottant moins agressif. Fermant de nouveau les yeux, le prince s’imaginait directement en plongeant dans ce lac de chakra onirique. Sa plongée était plus harmonieuse, mais toujours beaucoup trop violente. L’eau était de nouveau troublée, et tout ce chakra se transformait en un torrent qui oppresse le prince. L’oppression était si forte que le prince se retrouve expulsé de ce lac onirique. Nouvel echec., mais rien n’est terminé ils étaient plus proche de la réussite que jamais.


"Hmm.. On y était presque mon ami. Je pense qu'il faut que je revois la manière dont je vois ce sort"


Le prince prit une grande inspiration, ses mains tremblantes à cause du chakra dépensé il devait réussir à trouver une image dans sa tête. Il repensait à tout ce qu'il avaient dit et finalement le prince ferma les yeux.


Quelques secondes après il se retrouva dans son monde onirique qui semblait vide comme l'espace, seul ce présentait devant un gigantesque voile qui le séparait du monde des vivants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2660-tenshu-kadachi http://www.ascentofshinobi.com/u414

Jeu 5 Juil 2018 - 2:09

Avant le massacre | Le prince

Mains tendues vers l’autre, l’expérience démarre. L'atmosphère est contraire au lieu dépeint par nos iris : de l’abnégation là où l’espoir lui-même ne semble pas avoir sa place. Et de ces innombrables tourments dont la Pluie est victime, seule les cordes aqueuses descendant les cieux - tel un juste retour à la réalité de notre monde - brisent le silence mortuaire de cette ville dans laquelle nous nous trouvons. Et ce n’est là qu’une fausse vérité, celle de ceux qui se voilent le visage par peur, mépris ou lâcheté. Car si l’on tend l’oreille et faisons preuve de curiosité, ce sont des cris de désespoir et des hurlement de douleurs qui nous parviennent et nous prouvent que tout est encore à faire ici depuis la chute des parents de Kadachi. Et c'est dans cette optique que nous avons accepté d'aider le Juge Blanc malgré la précipitation des choses. Mais si ce n'est pas un problème pour Kadachi, c'est alors très loin d'en être un pour moi. Et le fait que nos avis ne divergent point sur beaucoup de questions comme elle est illustré par l'harmonie dont font preuve nos énergies spirituelles. Rien d'étonnant je pense, le plus dur reste à venir.

La forme a donner à notre ambition se veut évasive. Un voile, un nuage, une illusion... Cela peut bien être tout et n'importe quoi, cependant je reste concentré sur cette idée de voile. Car ce mot parle plus lui-même ainsi que la représentation que je m'en fais. Cela peut aussi bien servir à se dissimuler qu'à se protéger mais encore à apporter la peur et le désespoir chez certains. La nature humaine est étrangement fait mais cela ne change rien à la chose. Pris d'impatience quant à la technique que nous essayons de créer - la jeunesse me fera toujours défaut je pense ; ou est-ce plutôt mon tempérament naturel ? allez savoir -, la nature de mon chakra fait qu'il se met à dévorer celui du prince. Evidemment, je ne peux rien faire comme les autres. C'est vraiment pénible. Qu'à cela ne tienne, je suis de ceux qui ne se geignent point et font de leur mieux pour remplir les objectifs qu'ils se sont fixés. Aidant le prince à se relever, je m'exprime à mon tour.

Pardonnes moi, je vais tâcher de m'appliquer à présent.

Me concentrant sur la suite à venir, c'est de beaucoup de retenue dont je fais preuve. Mais je n'arrive pas à trouver cet équilibre qui nous fait défaut. Tantôt trop en retrait, tantôt trop présent. L'instabilité me guette et je me perd au sein de tout ce nébuleux. En proie à cette incertitude qui se veut bien trop persistante, l’échec et uniquement ce dernier est ce que nous récoltons. Encore une fois. Kadachi semble plus aux aguets que moi sur notre situation, cela est arrangeant. Tandis que je me débat pour contrôler au mieux cette entité mystérieuse qu'incarne le chakra pur, lui peut nous guider et nous permettre d'arriver à nos fins.

Je te fais confiance. J'ai moi-même mes difficultés de toutes façons. Allons, à présent...

La suite des opérations se veut plus encline à un succès ou du moins à quelque chose qui commencerait à nous satisfaire. Concentré comme je le peux, ce chakra - non pas instable mais incroyablement plus puissant que les autres - se doit d'être dompté. Kadachi, lui, se doit de mieux visualiser ce que nous devons atteindre. Chacun fait ce qu'il a à faire, comme à notre habitude tout simplement. Ce voile dont nous parlions commence à apparaître, à se former. Petit à petit, une mauvaise impression me frappe et je réagis promptement puis m'écarte rapidement de mon associé de toujours. Une sensation désagréable et de malaise, voilà ce que je viens de ressentir. Jetant un coup d’œil sur mon seul bras, je remarque quelque chose qui me donne envie de péter un plomb mais je m'abstiens : ce voile semble avoir grignoté l'un des sceaux tatoués sur ce dernier. Inutilisable jusqu'à nouvel ordre, je ferais de mon mieux pour régler ce problème au plus vite avant l'attaque. Toujours est-il que c'est un problème.

C'est la meilleure, voilà maintenant qu'il se retourne contre nous. Est-ce car nous ne maîtrisons pas réellement ce que nous avons entreprit ou est-ce tout simplement inhérent à nos capacités respectives ?

Peu importe sa réponse, dans un cas comme dans l'autre nous devrons faire des sacrifices. Si l'on s'arrête maintenant, nous ne pourrons point être sûrs que notre propre attaque ne se retourne pas contre nous si nous ne faisons pas attention. Si nous continuons, c'est d'un peu plus de temps que nous aurons besoin pour parfaire cela. La décision revient au prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

Dim 8 Juil 2018 - 12:56
Pas à pas, le prince se mouvait dans cette étendue ténébreuse dans laquelle il se trouvait dès qu’il fermait les yeux et se concentrait profondément. Regardant autour de lui, le jeune homme ne voyait rien. Il posa les yeux au sol et c’est ainsi qu’il put remarquer des faibles lueurs luttant corps et âme pour persister dans ce monde de ténèbres. Il décida de suivre leur piste, cherchant chaque nouvelle lueur après que la dernière se fasse engloutir par ce monde creux, chacun de ses pas lui faisait s’enfoncer dans le vide qui était sous ses pieds. C’était une expérience assez étrange , mais qui devait être enrichissante pour le duo. Cependant la question pouvait se poser : que représentait ce monde vide pour Kadachi ? D’où venait ces lueurs de lumières ravivant la flamme de l’espoir au milieux des ténèbres ? D’aucun pourrait penser que ces ténèbres représentaient le monde intérieur du prince et les lueurs l’empreinte de son compère Haiko dans son monde. Ce serait étrange car en dehors de ce lieu étrange, les gens qualifierais plus Kadachi comme le gentil garçon et Haiko comme le bourreau. Cette dualité qui s’inverse dans son monde intérieur était très intéressante. L’un comme l’autre se poussaient mutuellement vers de nouveau sommet, chacun représentait un garde fou et un pilier pour l’autre. C’est cette dualité qui allait peut être leur permettre de réaliser cet exploit.


Avançant, rythmé par les lueurs sur son chemin, le prince aperçut de nouveau ce voile qu’il s’était imaginé, ce voile qui représentait le fruit de leur imagination. Se débarrassant de l’image de ce lac jugé beaucoup trop dangereux pour le prince. Maintenant tout était de trouver une application à ce voile que le prince touchait afin d’en ressentir l’essence, mais il n’y avait pas de doute à avoir : ce voile était bien la création de Sendai Haiko tant sa lumière faisait écho aux ténèbres de ce monde. Il était donc temps au prince d’appliquer sa touche personnelle à cette création afin de parfaire leur nouveau sort qui allait représenter leur complicité d’amis. Plaçant sa main sur ce voile, le prince s'agrippait et se concentrait afin de transmettre son chakra à l'intérieur de ce dernier qui petit à petit laissait sa lumière éclatante se ternir par une couleur violacé qui se répandait afin d’offrir un nouveau coloris à ce voile mystique.  Le résultat était là, le voile ressemblait dorénavant à un linceul qui permettrait au gens de quitter le monde des vivants. Un voile capable de recouvrir le monde entier s'il le fallait, un voile à la hauteur des ambitions de Seichi. Cependant ce voile semblait être bien trop difficile à maîtriser tant sa soif était insatiable, le Sendai et son acolyte voyaient leur force les quitter à eux aussi : le sort était créé, mais pas maîtrisé .


“Laisse moi essayer quelque chose s’il te plaît.”


Le prince se remit en position bras tendu vers son acolyte et ferma de nouveau les yeux afin de retrouver son monde intérieur et ce voile qui était de nouveau d’un blanc éclatant. Kadachi avait tout même réussi à imprégner de son chakra le voile, cependant une idée lui était venue : Qu’allait-il découvrir si il décidait de passer derrière ce voile ? C’est dans cet optique que le prince passa la main et souleva le voile afin de passer de l’autre côté, ainsi il découvrit une brume légère qui se semblait visible seulement dans les ténèbres les plus profonds. Etait-ce donc cela l’essence réelle de l’union de leur chakra ?  Le prince semblait satisfait et ce contenta de poser sa main sur la voile afin d’en extirper le chakra et le mélanger au sien avant de l’infuser dans cette brume qui perdait petit à petit de sa couleur jusqu’à disparaître. Le prince se retourna et passa de l’autre côté du voile afin de recouvrir cette puissance nouvelle afin qu’elle ne les atteignent plus.


Plus rien n’était visible dans la pièce, pourtant les deux créateurs du sorts pouvaient afficher un sourire satisfait : Le sort semblait être au point.

“Je pense que nous y sommes arrivé Haiko.”  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2660-tenshu-kadachi http://www.ascentofshinobi.com/u414

Sam 14 Juil 2018 - 7:46

Avant le massacre | Le prince

Essayer quelque chose ? Je le laisse faire sans problème. De toutes façons, j’ai bien l’impression que la seule difficulté avec le chakra pur et le fait de devoir dompter sa bestialité, ce qui fait de lui quelque chose d’unique et qui fait écho à son signification - la trace des Anciens. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, je n’accorde pas de crédit de sagesse ou de noblesse à ce substitut du chakra - ou peut-être est-ce l’inverse ? je devrais m’informer au plus vite sur le sujet - mais plutôt, je lui accorde une image barbare. Quoi d’autre pourrait donc réduire à néant les efforts d’une autre personne sans aucune forme de procès ? Une bête. Une bête sauvage.

C’est bon ?

Un peu étonné, je souris tout de même à l’annonce de cette nouvelle. Je pose la question mais je le sais. Je l’ai senti et je l’ai vu : ce voile est opérationnel. D’ailleurs, je le sens encore et je ne peux que le voir. Il n’y a plus que nous au milieu de cet enfer nébuleux. Là où seule la mort s’exprime, nous observons - patients, satisfaits, curieux - les effets de la chose. Ce nuage est dévastateur, rien ne semble lui résister. C’est exactement à l'image de notre duo, je trouve. Du moins, c’est ce que je désire et je présume que c’est la même chose pour le prince.

Nous sommes donc prêts à marcher sur la Brume.

Le village caché a une certaine réputation mais elle ne nous fait point trembler les genoux. Nous venons du pays de la pluie. Orphelin, nous avons connu la guérilla urbaine, l'individualisme a tellement été poussé à son paroxysme ici que voir quelqu’un mourir au milieu de la rue fait plus sourire les habitants qu’autre chose. C’est un véritable problème et je ne pense pas que ceux qui s’excitent car ils ont trois types guignols - capable de faire de la glace, utiliser une épée puissante ou encore faire des trucs bizarres avec ses os - soi-disant puissants connaissent les mêmes soucis sociaux qu’ici. En bref : ce sont des victimes. Et nous allons d’ailleurs le prouver avec ce qui va s’apprête à frapper à leur porte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

Avant le massacre à Kirigakure no Sato | Kadachi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: