Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Le moral dans les chaussettes [Hyôsa Ken]


Dim 1 Juil 2018 - 17:19
Sho s'assit, et se retint de pleurer. Non seulement il venait de se prendre une rouste monumentale, mais en plus, dans la précipitation, il s'était cogné le petit orteil contre le banc de bois. Et ça faisait mal. Très mal ... Il cacha les larmes qui lui montaient aux yeux dans un linge dont il se tamponna le visage. Fort heureusement, il était déjà sorti du dojo, et aucun des combattants qui s'exerçaient à l'intérieur, et dont les cris retentissaient jusqu'aux oreilles de Sho. Il n'aurait su dire si ce n'était qu'un effet de son esprit ou bien une réalité physiologique, mais il lui semblait que chacune des clameurs de lutte qui lui parvenait ne faisait que raviver un peu plus la douleur qui provenait de la multitude de bleus dont son corps était couvert. Et il avait encore plus mal.

"Souffle de la vie
Fatigué et épuisé
A rendu l’âme."

Sho fut tiré de l'état de décrépitude avancée dans lequel il était plongé, tout affalé qu'il était sur son banc, par une sortie en masse du dojo. Il regarda les combattants passer, tous en sueur, mais semblant satisfaits de leur entraînement du jour. Il fronça les sourcils. Lui qui avait toujours estimé au plus haut point l'enseignement prodigué par son vieux maître, et qui l'avait tenu pour le meilleur qu'on pouvait recevoir, se trouvait fort dépourvu, quand Kiri fut venue. Tous ces shinobis étaient d'un niveau qui lui semblait bien supérieur au sien, d'autant qu'il préférait ne pas utiliser son arme de peur de blesser un peu trop l'un de ses camarades d'exercice. Les dernières heures qu'il venait de passer sur les tatamis, à se prendre mandale sur mandale sans parvenir à répliquer de façon adéquate, avaient suffi à le persuader du retard qu'il avait à rattraper sur ces soldats tous brillamment entraînés. Etait-ce donc là le fruit de l'enseignement des académies de shinobis ?

Le petit dojo était maintenant vide. Sho y rentra à nouveau, et se ressaisit, faisant abstraction de ses bleus qui le rappelaient au calme tranquille d'un repos sur un banc. S'il voulait pouvoir tenir tête à ses comparses soldats de Kiri -puisqu'il était maintenant bien un membre des forces du village caché- il devait commencer par essayer de combler ses lacunes par lui-même, et seul. Au moins ainsi arriverait-il peut être à sauvegarder son amour propre. Il se saisit de sa masse d'armes, jetée dans son dos, et se dirigea droit vers un des nombreux mannequins d'entraînement aujourd'hui repoussés de façon à laisser un vaste espace libre au centre du dojo.

Il passa bien une heure à maltraiter ces pantins inanimés, redoublant d'assauts avec son arme, espérant bien que ses ennemis futurs seraient aussi inertes. Les pensées s'entrechoquaient dans son esprit. Se pouvait-il qu'il ait perdu en force en arrivant au village ? Il lui semblait avoir bien plus d'aisance, auparavant, ne serait-ce que dans ses déplacements et dans le maniement de sa masse d'armes. Les marais et les forêts dans lesquels il avait grandi lui semblaient bien loin maintenant, et peut être son manque d'assurance venait-il également du fait qu'il était à présent dans un environnement totalement méconnu, sinon inconnu. Il lui fallait prendre de nouvelles marques, et se confronter à des réalités qui risquaient bien de faire baisser bien plus encore son self-esteem.

Il s'interrompit brusquement, stoppant net son geste alors que son bras levé menaçait de frapper encore une fois la tête dodelinante du pauvre mannequin. Il avait entendu du bruit. Quelqu'un l'épiait. Et il était complètement bloqué dans son geste. Il avait déjà perdu tous ses moyens ...

Décidément, l'atmosphère de Kiri n'était pas bonne pour lui.

"L’escargot
Levant la tête
C’est moi tout craché."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Lun 2 Juil 2018 - 17:14


Rien à faire, cette mission restait dans ma tête, l'échec était bien présent dans mon esprit, ma faiblesse se révélait enfin. Je comptais trop sur mon clan, trop sur mon pouvoir et pas assez sur mon corps, mes déplacements. Est-ce que je me sentais supérieur aux autres ? Inconsciemment peut-être, sans m'en rendre compte je ne faisais pas assez d'effort durant mes entraînements, je ne me donnais pas à fond, pensant que tout était déjà acquis. Au moins cette mission aura eu le mérite de me remettre les idées en place, j'allais garder des séquelles mentales, je devais transformer cela en force pour arriver à mon objectif.

* Maintenant on arrête tout et on reprend les bases... Pas question d'être un boulet une fois encore... *

J'empruntais donc le chemin du dojo, un lieu que j'avais abandonné depuis quelques semaines, bien trop confiant de mes capacités. À mon arrivée plusieurs camarades sortaient, transpirant comme de véritables shinobis, discutant de tout et de rien. Ils me saluèrent d'un geste de la main, enfin pas tous, à croire que certains avaient toujours de la rancoeur envers mon clan. Tant pis, je devais faire avec, tel était la réalité du moment, avancer, voilà la clé de la réussite.

Un bâtiment comme il n'y en avait que très peu ici, il n'était pas spécialement imposant mais l'équipement à l'intérieur était très pratique. Des pantins pour subir nos attaques, des cibles pour travailler sa précision ainsi que des salles de tortures physiques. Parfois en compagnie de nos supérieurs qui faisaient en sorte qu'on crache nos tripes à chaque entraînement, aujourd'hui j'étais venu seul pour travailler les bases du combat.

J'entendais des bruits de frappes, à croire qu'un pantin était en train de se prendre une sacré branlé, le problème étant qu'on ne peut finir vainqueur d'un combat contre un homme de bois. Il aura toujours le dernier mot, le sourire sur le visage...

J'arrivais finalement dans la salle principale, comme prévu un homme était en train de s'acharner sur ce pauvre tas de bois. Un shinobis sûrement, d'une taille bien plus imposante que la mienne, j'avais l'impression que lui ne se prenait pas pour le meilleur. Il semblait taillé en V, un corps d'athlète qui ne se laisserait pas pousser par n'importe qui. Le saluer me semblait la moindre des choses, nous n'étions que deux dans la salle, de quoi amener un entraînement spécial...


« Salut camarade, à ce que je vois tu lui en veux à ce pantin, je n'aurais pas aimé être à sa place je t'avoue...

Tu es ici depuis longtemps ? Je ne serais pas contre un petit entraînement en duo, rien de bien méchant, juste pour me remettre les idées en place... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3456-hyosa-ken-termine

Mer 11 Juil 2018 - 17:59
Sho se retourna sans doute un peu trop brusquement qu'il ne l'aurait voulu. La présence d'un autre shinobi dans le dojo le rendait incompréhensiblement nerveux. Et dans son mouvement précipité, il venait de se cogner à nouveau l'orteil contre le trépied de bois sur lequel se balançait encore bêtement le mannequin d'entraînement. Des larmes montèrent à ses yeux, et c'était là un bien étrange spectacle qu'il donnait de lui-même à ce nouveau visiteur: tout droit dans ses vêtements de combat, la peau brillante d'une première sueur, les muscles saillants, sa masse reposant sur les tatamis, encore fumante de l'ardeur de ses coups, et ses mirettes embuées de chaudes larmes, qui déjà ruisselaient sur ses joues. Il les essuya d'un revers du bras, serrant les dents pour chasser la douleur, et croisant les doigts pour que le nouveau venu croie à des gouttes de transpiration.

"Euh ben je ... J'ét - ... Euh ..."

Sa voix était beaucoup trop rauque -beaucoup plus qu'il ne l'aurait souhaité- et il n'arrivait pas à aligner deux mots. Un vrai orateur. Il regretta alors de ne pas être de ces longues lignées de shinobis réputées pour pouvoir changer leur corps en eau. Il se serait volontiers liquéfié en cet instant pour vivre une vie de bohème dans quelque nuage qui accepterait d'accueillir les quelques pauvres molécules de son misérable corps. Mais il était contraint par quelque malédiction naturelle de rester les deux pieds au sol, et de conserver toute l'intégrité de son corps.

Il ne considéra vraiment le nouveau venu qu'après que ces pensées lui soient passées par l'esprit. Ses cheveux bleus le frappèrent, d'abord. Avait-on idée de se balader avec une telle coiffure ? Puis il remarqua les yeux, de la même couleur de cristal. N'était-ce là que le fruit d'un étrange hasard génétique, ou bien un effet de mode dont il n'aurait pas eu vent, encore ? Peut être devrait-il lui même se teindre les cheveux pour bien s'intégrer à la société kirijin ... Cette pensée lui arracha un frisson.

"Je ... Ben ... Oui, si tu - si vous voulez."

Il avait pris son courage à deux mains pour aligner ces quelques mots, d'une voix encore bredouillante et hésitante, mais cependant compréhensible -ce qui était un progrès notable. Il se saisit à nouveau de sa masse, et la brandit devant lui. La chaleur habituellement rassurant de l'arme qui se diffusait dans ses mains à son contact lui semblait insupportable. Pourquoi devait-il faire si chaud ? Voilà qu'il se trouvait maintenant à passer quelque test improvisé ... Qui sait ? Peut être que s'il se montrait trop mauvais, il serait contraint de rendre son bandeau de Genin. Il déglutit bruyamment et sans grâce. Il était tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Lun 16 Juil 2018 - 15:32


Ma première impression me fit penser que j'étais un inspecteur, vous savez, ce genre d'homme toujours bien habillé, le regard hautain, qui peut d'un simple ordre réduire ta vie en poussière. Le même qui t'observe en silence, prenant des notes sur le moindre de t'es défauts, toujours là à te critiquer sans jamais te faire le moindre compliment. À quoi ça servait de faire des compliments franchement, ça donnait de l'arrogance et un shinobis qui a trop confiance en lui finira un jour ou l'autre par être rattrapé par plus fort que lui.

Le garçon en face de moi semblait... apeuré ? Non ce n'était pas le bon terme, désorienté disons. Maladroit, il semblait quand même déjà bien fatigué, ce n'étais pas très malin de ma part de lui proposer un entraînement en duo alors que j'étais frais comme un Hyôsa. Bien plus fort et musclé que moi, voilà qui pouvait quand même s'avérer intéressant pour un combat au corps à corps. Une masse imposante vint se placer devant lui, autant dire qu'il n'allait pas venir avec le dos de la cuillère.


« Je vois que tu es déjà prêt, pour respecter ton épuisement du à ton entraînement, je n'utiliserais que ma main droite pour me battre. Considère cela comme un cadeau de ma part et surtout donne toi à fond, comme si tu souhaitais me tuer... »

Je voulais recevoir des coups, être en mauvaise posture pour me réveiller de cette sensation de mal être. Ma force, ma confiance, je la perdais au fil des minutes, pour résoudre ce problème je n'avais trouvé qu'une seule solution, la violence.

Me déplaçant vers le centre de la pièce, je soufflais un bon coup avant de fixer mon adversaire de mes yeux bleus.


« Le premier qui perd une goutte de sang a perdu, cela parait logique, mais nous devrions éviter de trop abîmer le bâtiment si nous ne voulons pas recevoir un sacré sermon. »

Les bras placés devant moi, j'étais en position pour recevoir son arme si unique, pas de doute, il devait faire de lourd dégât avec une masse de ce type. Il ne jouait pas dans la dentelle et s'il était si familier avec son arme, je devais m'attendre à des enchaînements rapides.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3456-hyosa-ken-termine

Jeu 19 Juil 2018 - 16:52
Sho considéra ce nouvel arrivant dans le dojo. Sa nervosité première commençait à se dissiper légèrement, et il pouvait réfléchir un peu. Il fronça les sourcils, devant la proposition de l'inconnu. Se battre à une seule main ? C'était un peu présomptueux ... Certes, Sho était un peu entamé par son échauffement, mais il était tout de même encore assez en forme. A moins que l'inconnu n'ait déjà eu l'occasion de témoigner des médiocres performances du jeune homme un peu plus tôt dans la journée. A cette pensée, Sho tressaillit. S'il était vraiment si mauvais qu'on lui proposait de l'affronter à une seule main, il préférait autant que cela ne s'ébruite pas ...

Il se mit néanmoins en position, tenant sa masse d'armes inclinée devant lui. Son regard était devenu froid, et calculateur. Il ne trahissait plus l'angoisse latente, qui continuait pourtant à secouer le coeur du Kagai.

"Si tu veux te battre à une main, c'est ton problème. Mais ne viens pas te plaindre après coup si tu le regrettes ... D'ailleurs, note bien que je ne te force à rien. Utilise autant de main que tu voudras, je m'en fiche bien. Du moment que tu m'offres un beau combat."

Et il ne parla plus, se focalisant à présent sur la tension qui précède les combats, et qui commençait à envahir l'atmosphère du petit dojo. Un bruissement d'excitation voletait dans la pièce unique, secouant toute l'adrénaline dans le sang de Sho. Il retrouvait des sensations familières: l'impatience du combat, la crainte mêlée d'envie, le plaisir. Sa respiration se calmait, et se faisait plus profonde. Ses muscles se gonflaient, se préparant aux chocs. Son chakra circulait avec fluidité dans tout son corps. Et ses yeux au regard impénétrable restaient fixés sur son adversaire.

Il y eut un instant de flottement, pendant lequel tout resta silencieux. Puis, Sho lança un:

"Allez !"

Et le combat commença. Sho brandit sa masse devant lui, et, infusant son chakra dans le manche de l'arme, il laissa jaillir une explosion de son bout. Le choc fit légèrement trembler le tatami sous ses pieds. Une boule de flammes vacilla dans l'air un instant. Il profita de cette diversion pour se baisser d'un mouvement vif, et balayer le sol sous les pieds de son adversaire de sa masse, espérant le faire trébucher, au moins, ou au moins le déstabiliser. Enfin, il pivota sur lui-même, serrant toujours sa masse dans ses poings, et, la chargeant de son élan, il décocha un coup en direction de son adversaire, visant sa tête.

Il avait agit instinctivement, comme s'il retrouvait ces mouvements familiers qui lui avaient manqué. Seuls, sans le public d'une foule pour l'observer lui, il se sentait bien plus à l'aise. Et il profitait pleinement de cet entraînement improvisé. Un léger rictus déchira son visage, malgré lui. Et il sentait que son arme aussi semblait prendre un certain plaisir à retrouver de l'activité. C'était comme si elle frémissait d'excitation entre ses doigts ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Ven 20 Juil 2018 - 14:30


Venir me plaindre... Il était enfin devenu un peu plus sérieux, j'avais eu peur lors de mon arrivée d'avoir à faire à une personne trop timide, trop réservé pour oser se battre contre un adversaire réel. Néanmoins la suite s'annonçait alléchante, voilà que maintenant je me devais de lui donner un beau combat. Il faut dire que s'acharner contre un pantin n'avait rien de très glorieux, là-dessus nous étions tous les deux d'accord.

Je ne souhaitais pas rendre le décor trop froid, mon objectif étant de me battre avec mon corps et non mon chakra. Si je ne retravaillais pas les bases, ma prochaine mission se clôturerait par un échec, que ce soit en terme d'objectif ou de ma mort. Je le fixais légèrement, lui et tout le sérieux qu'il avait dans son regard.

Il se mit lui aussi en position, une arme à la main, prêt à me donner le premier coup et il ne se fit pas prier pour cela. À l'aide d'une diversion très bien travaillée à laquelle je ne m'attendais pas du tout, il en profita pour me faire trébucher à l'aide d'une balayette des plus rapides. Lui avait les bases même du taijutsu, ou en tout cas était très fort physiquement, tout le contraire de moi qui comptait trop sur mes attributs génétiques. La différence était évidente, je savais que je ne pourrais combler ce gouffre en quelques semaines, j'allais donc devoir faire de mon mieux pour réussir dans mes points forts.

Déséquilibré mais toujours conscient de mon état, je voyais son arme fuser à toute vitesse vers mon visage. Je lui avais conseillé de se battre pour me tuer et on peut dire qu'il appliquait cela à la perfection. Même si j'étais ici pour en baver, me faire défigurer dès la première attaque était hors de question. Levant mon bras vers ma tête pour me protéger, je fis apparaitre un petit bouclier de glace pour parer son attaque. Son coup rapide fit éclater ma protection du premier coup, autant dire que je devais faire bien mieux. Projeté quelques mètres plus loin à cause du choc, je me rétablis sur mes pieds rapidement pour contre-attaquer.


* Encore un peu et il me découpait le visage... Faut que je fasse attention à son arme...*

Chargeant vers lui pour me rapprocher, je fis apparaître une petite couche de glace au niveau du sol pour essayer de le déstabiliser. Il n'était pas évident pour tout le monde de se déplacer sur une surface aussi glissante. Enchaînant avec un coup de pied au niveau des côtes, je voulais moi aussi l'envoyer valser quelques mètres plus loin. Hors de question d'être le seul à en baver ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3456-hyosa-ken-termine

Jeu 26 Juil 2018 - 18:14
L'assaut avait été assez concluant. Sho avait pensé qu'il aurait moins de succès. Mais sans doute celui-ci venait-il de la surprise provoquée par son arme aux propriétés si particulières. Maintenant qu'il les avait divulguées, il devait s'attendre à des répliques en conséquence de la part du jeune homme. Celui-ci, d'ailleurs, semblait également doté de capacités singulières. Sho devinait que cela avait quelque chose à voir avec la glace, sans pouvoir déterminer précisément de quoi il retournait. Il avait seulement vu des éclats translucides jaillir à travers la pièce après l'explosion qu'il avait provoquée.

Mais à présent, il devait faire face à la contre-attaque. Sho sentit son pied, sur lequel il était si fermement ancré, glisser soudain. Il jeta un vif regard étonné au sol, pour constater que les tatamis avaient gelé. Ses théories semblaient se confirmer, quant à la nature du pouvoir de son adversaire. Mais sa réflexion fut interrompue là, par un coup de pied qui eut le toupet de le frapper au côté. Il s'étouffa et fit quelques pas en arrière. Il ne tomba pas, mais resta un instant vacillant. Finalement, il se reprit et se remit sur ses appuis, redoublant sa prise sur le manche de son arme.

Il avait un léger rictus lorsqu'il releva le regard vers l'autre combattant. Et quand il parla, ce fut avec le ton rieur de celui qui s'amuse de son combat.

"Ca faisait un p'tit moment que je m'étais pas battu. J'dois dire que ça fait du bien ! Ca décrasse les articulations. Et puis, j'dois dire que je suis assez curieux de voir ce que tu fais avec ta glace, là. Elle a suffi pour te protéger d'une petite explosion, alors voyons ..."

Il avait levé sa masse d'armes tout en parlant, la portant par en-dessous à l'horizontale, pointée en direction de son adversaire, et à présent il y infusait progressivement son chakra, qu'il laissait couler tout le long de l'arme. Déjà, la tête de la masse fumée sous l'effet de la chaleur soudaine.

"Voyons ce qui se passerait avec une plus grosse explosion !"

Il y eut un bang sonore, et pendant un instant l'intérieur du dojo fut empli d'une lueur vive, d'une chaleur d'étuve, et d'un tourbillon de flammes. Après cela, il n'y eut plus que de la fumée noirâtre. Sho pensait ne pas trop avoir abîmé la structure du bâtiment. Sans doute n'avait-il fait de mal qu'aux tatamis, qui, eux, risquaient fort d'avoir besoin d'un remplacement. Mais il était surtout curieux de savoir si son adversaire avait su se protéger efficacement contre l'onde de choc. Si c'était le cas, alors ces pouvoirs pourraient se révéler très intéressants ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Sam 28 Juil 2018 - 14:43


L'espace d'un instant, je souris lorsque mon coup le toucha, le faisant reculer de quelques mètres. Piéger l'esprit avec de la glace au niveau du sol était vraiment très pratique, j'avais un avantage certain sur ce genre de surface. Même si ce combat n'avait rien de dangereux, je voulais m'en servir pour progresser et trouver des tactiques pour mettre hors d'état mon adversaire.

Aujourd'hui je ne devais pas me laisser aller, l'objectif n'était pas de tuer mais bien de faire tomber la première goutte de sang. Bien que cela paraisse simple dans l'immédiat, mon camarade shinobis s'avérait plus résistant que prévu. Il faut dire que sa corpulence dépassait largement la mienne, je n'allais pas l'avoir avec de simples déstabilisations. De plus, frapper quelqu'un au venter le faisait rarement saigner, j'étais devant une impasse. Il m'était difficile de réfléchir à un moyen tout en combattant, mon inexpérience se faisait sentir...


* Bon... Je ne peux pas utiliser cette technique ici, je me ferais sûrement bien engueuler après... Hors de question de passer pour un cancre... *

Le bâtiment restait peut-être mon principal souci, le détériorer était inconcevable, voilà un élément qui pouvait aussi rentrer en compte durant une mission. Se battre pour protéger un endroit, une personne ou bien dans un lieu étroit, tout pouvait arriver en mission et je n'étais clairement pas préparé pour ça.

Pas le temps de réfléchir, il revenait à la charge avec son arme qui créait des explosions pour le moins impressionnante. Chose positive, il semblait s'amuser tout autant que moi, voilà un camarade plein d'ambition... Il me plaisait...

Alors voyons... Mince l'explosion qui allait suivre allait être bien plus forte que la précédente... Impossible de la gérer avec un bouclier comme j'en avais eu l'idée, il fallait quelque chose de plus fort, de plus résistant. Je ne l'avais encore jamais pratiqué en combat, mais j'allais devoir me lancer sans réfléchir. Après une série de signe, je fermais les yeux, recroquevilla mes bras vers moi et laissait mon chakra de glace se durcir à vue d'oeil. Je ne le voyais pas mais pouvais le ressentir, toute cette masse de glace qui m'entourait tel un cocon. La violence de l'explosion, je la sentis aussi comme les quelques éclats de glace qui volèrent dans la pièce. Par chance ils étaient assez petits et n'abîmèrent pas la structure, laissant le reste s'écrouler au niveau du sol, j'étais indemne, seule la fumée me gênait à présent. À travers celle-ci je prononçais quelques mots, sachant que mon camarade se trouvait juste en face de moi.


« Hé ben... T'es sacrément barjo toi haha !! Mais je constate que tu contrôles vraiment bien ton arme, sinon on serait sous plusieurs morceaux de bois et le bâtiment serait cramé... »

La fumée se dissipait petit à petit au fil des secondes, avec un petit sourire je le regardais, jetant quelques coups d'oeil autour de nous, je me rendais compte que le lieu n'était peut-être pas l'idéal pour un affrontement de la sorte.

« On vient de commencer, mais je pense qu'on reprendra ça autre part, j'ai peur qu'on finisse en prison si on continue haha !! Et j'ai pas vraiment envie de passer pour un garnement tu vois... »[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3456-hyosa-ken-termine

Dim 29 Juil 2018 - 15:39
Une fumée âcre s'empara de la pièce, rendant l'air chaud et opaque l'espace d'un instant. Sho se tenait toujours immobile, son arme brandie, brillant encore des restes d'un rougeoiement qui se dissipait peu à peu. Le manche était encore chaud, et vibrant d'énergie. Mais la poigne ferme de Sho le retenait. Il eut un léger rictus en entendant la voix de son adversaire derrière l'épais voile de fumée noire. Rictus qui se changea bien vite en sourire gêné quand il prit la peine de jeter un regard autour de lui. Il eut alors un léger rire nerveux, qui se perdit en un étranglement dans sa gorge.

A mesure que la fumée se dissipait, il y voyait de plus en plus clair. Les tatamis étaient entièrement noircis. De la cendre voletait dans l'air, sans doute provenant de la surface grillée des tapis de sol. Les hauts piliers de bois étaient également obscurcis à leur base. Ils ne semblaient pas endommagés, pourtant, pas au point de représenter un danger en tout cas. Pour le reste, une odeur âcre emplissait l'air et le rendait lourd, et dur à respirer. Sans doute valait-il mieux suivre les conseils de l'adversaire, et continuer le combat à l'air libre.

"On a qu'à aller trouver un terrain d'entraînement en extérieur. Il doit bien y en avoir un, pas loin ... Comme ça, je pourrai peut être me battre sans me retenir !"

Il avait dit ça avec un sourire malicieux, mais le pensait quand même un peu. Son pouvoir reposait sur sa capacité à produire des explosions suffisamment puissantes pour mettre à terre son adversaire. S'il se limitait pour préserver son environnement, il s'assurait d'un considérable désavantage. D'autant que son adversaire, s'il en croyait ses observations, n'avait pas ce handicap de par la nature même de son pouvoir, beaucoup moins dévastateur mais certainement tout aussi puissant.

Sho traversa le nuage de fumée noire, sa masse posée sur son épaule. Quelques cristaux de glace épais restaient collés à la peau de son adversaire. Sho en avait remarqué quelques-uns qui gisaient sur le sol du dojo, perçant le brouillard noir de quelques étincelles claires. Il épousseta sa main sur ses vêtements, et la tendit en direction de son adversaire anonyme:

"Au fait, je m'appelle Kagai Sho. C'est un peu bizarre de se saluer après avoir commencé les hostilité, mais bon ..."

Le bruit de l'explosion avait sûrement attiré l'attention au-dehors. Des curieux n'allaient sans doute pas tarder à arriver. Et s'ils voulaient éviter les ennuis, ils avaient intérêt à déguerpir fissa. D'autant que Sho ne savait pas quelles pourraient être les châtiments potentiels qui l'attendraient.

"Euh ... On peut peut être s'en aller maintenant, non ? Histoire de s'aérer un peu et ..."

Il ne poursuivit pas sa phrase, mais son air inquiété parlait sans doute pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Le moral dans les chaussettes [Hyôsa Ken]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: