Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

1. Assaut


Mar 3 Juil 2018 - 20:11

Assaut


Les deux premiers des trois groupes des Nukenins arrivèrent les premiers aux marécages. S’ils n’étaient sans doute pas tous à la hauteur d’esquiver les pièges qui pouvaient encore se trouver sur leur route, la présence du lieutenant, Akimichi Obayo, avait permis à la vingtaine d’hommes de progresser : seul l’un fut blessé et intimé de retourner vers la côte.

Ils n’avaient pas de temps à perdre. Et c’est pourquoi l’originaire de Hi no Kuni, et chef naturel des deux unités, invita chacun à se préparer. Au loin, c’était Kirigakure no Satô qu’ils pouvaient apercevoir. Et le souci, c’était qu’il était fou de penser que la cité de la Brume n’avait pas préparé des dispositifs ou des méthodes de surveillance. Seuls des fous oseraient aller de front jusqu’aux remparts du village. Et ils le savaient tous.

Akimichi Obayo avait reçu des consignes strictes de la part du Juge Blanc. Et il n’avait qu’une idée en tête : les suivre à la lettre. En concentrant son chakra, il commença à décupler son corps un peu, puis son bras droit. Très vite, son bras droit grandit de deux, trois, quatre fois jusqu’à atteindre une taille qui laissait présager ce qui allait arriver ensuite. Tandis qu’il s’adressait au second groupe, qui se plaçait là où il le faudrait, Obayo recula d’un pas et prit son élan.

Puis il élança avec une puissance considérable son bras, et par extension son poing immense, vers Kirigakure no Satô. Entre son énorme décuplement et le prolongement qu’il donnait à son immense bras, ce fut presque un missile qui parcourut les dizaines et dizaines de mètres qui séparaient les Nukenin de la cité.

Sans surprise, le coup de poing géant brisa le rempart. Les gardes Kirijins n’eurent quasiment pas le temps de voir l’assaut arriver, et sonnèrent aussitôt l’alerte. Au loin, Akimichi Obayo et le premier groupe – à savoir une dizaine de mercenaires et deux membres du Seichi – sortaient enfin des marécages pour marcher vers le village. L’assaut commençait !


Instructions envoyées aux membres de Seichi de ce groupe plus tôt:
 

Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Une seule fois durant tout l'événement vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Deux personnages du Seichi sont invités à poster ici en premier lieu.
  • Ensuite, jusqu'à deux Kirijins pourront rejoindre ce groupe.
  • Les non-Kirijins présents inRP à Kirigakure no Satô peuvent se joindre à ce groupe s'ils le souhaitent, avant que les quatre personnages "attendus" aient posté.
  • Le tour sera conclu par Akimichi Obayo (qui aura l'équivalent d'une S de moins en chakra) et ensuite l'ordre de post sera celui établi durant le premier tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Mer 4 Juil 2018 - 15:41

Assaut sur Kirigakure No Sato x Mori Yukio | Akimichi Obayo | Kirijins


"Connaît-tu la vérité sur ce monde ? Avant de prétendre connaître les autres te connais-tu toi même ? Dans le long chemin de la vie, ce n'est pas la destination qui compte, c'est le voyage. Car c'est seulement à la fin de ce voyage que tu te trouveras réellement. Alors essaye de profiter de ton voyage le plus possible, car c'est vraiment difficile de le faire dans ce monde d'hypocrite ou les faible se font écraser par les plus fort comme de insectes. Mais même les insectes peuvent se relever et viser plus haut. Alors moi, Aburame Kagami. Je fais le serment d'atteindre mon but."

L'Aburame se préparait, il avait une mission. La plus dangereuse mission que l’Aburame avait du faire ou qu’il ferait durant sa vie de Nukenin. Il ne rigolait pas. Ils devaient lancer un assaut sur Kirigakure No Sato pour récupérer un des prisonniers, mais ça allait surement se dérouler en échange vu que l’organisation de Seichi, allié à celle du collectif et une ribambelle de mercenaire. Kagami était sur ses garde, constamment, il n’allait pas se relâcher car cette mission allait se révéler mortelle, et dans le cas ou son groupe survivrait, ils seraient traqués pour l’acte qu’ils ont commis. Mais il y avait un enjeu, si les membres de Seichi aident le collectif, ils en feront de même. Et réaliser le but de Seichi, c’est-à-dire, remettre Kadach sur le trône d’Ame No Kuni sera beaucoup plus facile avec l’aide du collectif. Continuant de marcher, enfin de sauter d’arbre en arbre, le jeune Nukenin continuait sa progression en toute sécurité, il s’attendait à d’éventuels pièges et restait en vigilance continue. Le jeune se retourna quand homme fut blessé par un des pièges et qu’il fut contraint à de partir, la mission n’avait même débuté qu’on perdait déjà des soldats.

" ... "


Pour cette mission, le jeune Nukenin était accompagné de son duo, Mori Yukio. Il s étaient devenu quasiment inséparable, pour cette mission, les membres de Seichi étaient séparé en groupe de deux, et comme d’habitude, chacun était parti avec la personne avec laquelle ils avaient le plus d’affinité. Kagami se sentait extrêmement proche de Yukio et il savait parfaitement comment se battait son camarade. Ils ne pouvaient avoir de meilleure équipe offensive qu’eux ! De plus, pour cette mission, ils était accompagné d’un ninja de taille. Akimichi Obayo, il était le chef du groupe de Kagami et il était le plus puissant ninja du groupe par extension. Pour le prouver, son attaque, un poing géant qui avait réussi à atteindre le mur de Kirigakure No Sato. Cette attaque était d’une puissance effroyable, on pouvait se demander qu’elle dose de chakra il avait dû dépenser pour l’utiliser, mais le mur du village de Kiri avait maintenant l’air aussi fragile que du papier.

" Je suis prêt pour le lancement de l'assaut ! "


Le ninja de Seichi vérifiait son armement, il continuait de marcher tout en réfléchissant longuement, il avait lu le papier qui contenait les ordres, et il le brûla, il l’avait bien sur fait passer à son ami Yukio avant. Mais il fallait qu’aucun détail ne soit négligé après, avant et pendant l’attaque. L’assaut sur Kirigakure No Sato pouvait maintenant commencer !

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 5 Juil 2018 - 1:23

Je dois rêver… Oui, c’est ça, je fais un long cauchemar!

Quand Kadachi avait annoncé au groupe qu’ils partaient à l’assaut de Kiri, Yukio avait cru que c’était une blague. Qui était assez fou pour s’attaquer à un village militaire? Surtout avec une force aussi réduite que la leur? Ils n'étaient que sept! Quatorze, si on comptait les quelques mercenaires qui les avait rejoint. Rien de très impressionnant, comparé aux effectifs d’un village.

Pourtant, le prince était tout à fait sérieux. Seichi allait bien prendre part à cette mission sordide. Ils allaient en fait venir en aide à un groupe de criminels Amejin, qui plus est.

Cela n’avait aucun sens, leur organisation avait pour but de bouter ces énergumènes hors du pays, pas de s’allier avec eux! Pourtant, ils étaient bien là, debout dans les marais de Kiri la Sanglante. Un des chefs du Collectif, Akimichi Obayo, les avait conduit Kagami et lui au bord des remparts pour l’assaut.

Oh mon Dieu, tout ça est bien vrai…

Comme pour enfoncer cette réalisation dans le crâne de Yukio, le poing d’Obayo prit des proportions monstrueuses avant de s'abattre sur la muraille du village, qui s’écroula comme un vulgaire château de cartes. Le taijutsu du clan Akimichi n’était pas aussi raffiné que son propre style, le Gôken, mais il n’était pas moins efficace. Même dans ses rêves les plus fou, Yukio n’aurait jamais pu causer autant de dégâts avec une seule main.

Incroyable… chuchota-il.

La poussière et les gravats tombaient doucement, alors que le sol se mettait à trembler. Les kirjins… Ils arrivaient en grand nombre, prêt à défendre leur village. Yukio suivit Kagami et le mercenaire, ses yeux fixés sur le gouffre béant dans le mur. Les veines sur son front s’étaient subitement gonflées, signe qu'il venait de repousser les limites de son corps.

"À vos ordres, Obayo."

Dire ceci ne lui faisait pas plaisir, mais Kadachi et Haiko lui faisaient confiance pour mener à bien leur mission, et il ne comptait pas les décevoir.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Jeu 5 Juil 2018 - 4:49
Assaut
Un bruit effroyable. Le mur qui s'écroule. Une situation que l'on n'a même pas envie d'imaginer dans ses pires cauchemar et qui pourtant, depuis des mois nous pendait au bout du nez. Le conflit avec Iwa... J'escomptai qu'il soit réglé suite à l'entrevue lors de la réunion secrète des Daimyo, là où j'ai prit le temps de parler avec Yoshitsune avant même de savoir qu'il allait devenir le nouveau Tsuchikage. Mais peut-être que je me suis leurrée tout du long, que j'ai espérée une accalmie là où il n'y en avait point. Et je le réalise à cet instant.

Serrant les dents alors que l'état d'alerte vient d'être donné juste après la chute du mur. Effet et conséquence rapide. Je saute de toit en toit pour me rapprocher de la zone sinistré et aider mes frères et soeurs d'armes à faire barrage aux ennemis. Quand on était tombé sur Iwa, nous n'avions pas fait autant de dégât... Notre mission d'infiltratrion avait été plus discrète même si au final, elle avait été un échec totale. Tsukiyomi et Noah n'était jamais revenu. L'un pour cause de désertion ayant eu le loisir de le revoir et l'autre probablement pour la même. En même temps, elle avait toujours été proche des Yuki et surtout des Hoshino de ce que j'avais pu comprendre. Elle n'avait de Kaguya que le nom étant donné l'animosité que le reste de son clan peut porté aux autres qu'ils considèrent bien moins efficaces qu'eux sur le champs de bataille.

Arrivée sur les lieux, je laisse mon regard s'attarder sur les ravages déjà causé par les ennemis, mais surtout, je cherche à repérer si dans ce chaos un confrère jônin à déjà prit le commandement ou non. Garder la tête sur les épaules. Il faut savoir faire ça dans ce genre de situation et en vue de mes expériences, comment dire que c'est pas la vue d'un peu de poussière et de sang qui va me faire perdre mes moyens, et ce malgré la pression que je peux ressentir de crainte de voir le village tomber. Encore une fois.

"Que tout les Ninja soient dépêchés à la défense. Je ne veux voir aucun ennemi franchir cette brèche !" Ordonnais-je alors en hurlant pour que le plus de Shinobi m'entendent et ainsi permettre la circulation de l'information. Il n'y a pas le temps de réfléchir à un plan d'action, il faut juste réagir, pas de discours, pas de motivation à communiquer. Tout le monde sait que si la défense de Kiri tombe réellement, car le mur n'est que Physique, c'est notre puissance à nous shinobi qui la représente réellement. Et tous savent que depuis les Hyôsa, nos entraînements sont devenu plus conséquent, ayant comprit que l'assaut de Kiri était possible aussi bien par Iwa que par un tout autre groupe, que jamais on est réellement préparé à cela. Mais maintenant, nous, nous avons l'expérience de cela à cause du clan de notre Mizukage actuel. Alors non, je n'ai pas besoin de dire quoi que ce soit, je sais que tout le monde se battra à mort pour défendre le village et surtout ses proches, qui sont toujours dans l'enceinte. L'évacuation des civils de la zone ne commençant que maintenant.

Pourquoi est-ce que nos tours de guet n'ont pas signalé cette approche ? Qui sont-ils réellement ? Est-ce bien Iwa qui nous attaques ou encore un autre groupe ? Un tumulte de questions prend place dans ma tête alors que j'observe les lignes ennemis. Néanmoins, je sais parfaitement que l'heure des réponses n'a pas encore sonné. "Il n'y a pas de reddition possible cette fois-ci. Kiri ne peut pas se faire marcher dessus une seconde fois !" Hurlais-je alors pour faire comprendre que je ne jouerais pas comme Kaya à faire dans la dentelle et à communiqué avec les ennemis. On a de la fierté ou on en a pas. Et pas de chance pour l'ennemi, j'en ai même si elle a déjà été brisée une fois. Je retire alors Dokuyaku de son fourreau prête à combattre n'importe lequel des ennemis qui pondra sur moi.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 5 Juil 2018 - 9:25
Un bruit sourd retentissant à travers le village. Un soulèvement de poussière suivis d'un bruit de fracas qui vint interpeller la totalité des villageois. Le temps sembla s'arrêter une demi-seconde, comme si ton corps venait de faire écho à ce bruit tumultueux que tu avais déjà eu l'occasion d'entendre. Était-ce l'appel de la guerre ? Ton regard ne prit pas longtemps pour trouver la source de ce phénomène. Quelques métres au nord de ta position. Ton cœur s'emballa, comme un animal reniflant l'odeur de sa proie. Le guerrier qui dormait en toi n'attendait que ça : la guerre.

Cet évènement que tu connaissais si bien et que tu aimais tant. Tu avais passé ta vie en quête de combat et de mort, tu avais été pendant longtemps cet homme qui frappait aux portes d'un village pour le simple plaisir de piller... Et aujourd'hui, tu avais à te défendre contre l'écho de ton passé. Les raisons n'étaient peut-être pas les mêmes, mais les actions étaient similaires.

D'un pas presque lent, tu pris le temps d'échauffer ta nuque tandis que les civils et les rares shinobis présent se mirent à courir dans tous les sens... "Que tout le monde rentre chez soi"... "Les plus forts, vite au combat"... Tu semblais presque déconnecté. Tu n'avais pas encore idée de la situation, mais tu savourais l'idée d'imaginer le carnage qui t'attendait au détour de la ruelle. Mais tu ne te trompais pas, ton arme le ressentait... Les sentiments les plus néfastes de l'homme appellent ton sabre.

C'est alors que ton seul œil se connecta aux évènements. Face à toi, une troupe de combattants ennemis commença à déferler sur le village, comme des nuisibles recherchant le chaos. Ils n'étaient pas ta cible première, mais ton statut t'imposait de devoir défendre ton peuple. Saisissant ton immense lame, tu fis balancer cette dernière à travers le corps de l'un des hommes venu semer la discorde. Une découpe net et un premier signal pour avertir l'ennemi : Kiri se défendra, sans aucune hésitation. Tu reconnus alors une voix parmi la foule... Celle de ta supérieure hiérarchique, Watanabe Shiori, avec qui tu avais eu un échange houleux lors de votre dernière rencontre. Un sourire béant s'afficha sur ton visage, comme heureux de voir ce que réservait cette femme aux envahisseurs.

Une chose t'échappait cependant... La provenance de cette attaque. Il était difficile d'imaginer qu'un canon fut emporté à travers les marécages pour briser la muraille. Comment étaient-ils parvenus à cet exploit ? Raclant ta lame contre le sol en te dirigeant vers la chef de clan, tu fis craquer ta nuque avant de t'adresser à cette dernière, fixant l'immense brèche crée à travers la pierre renfermant le village.

"Watanabe. Quel heureux hasard."

Tu étais prêt, semblable à une bête enragé enfermé dans une cage qui n'attendait que le signal pour se déchaîner... La cage allait s'ouvrir et rien d'autre que la mort ne pourrait te stopper. Tu attendais un moment comme celui-ci depuis trop longtemps. Tu n'avais que faire des suppositions, de comment avaient-ils franchis nos défenses, et même de combien étaient-ils... Ta seule interrogation était de savoir si tu aurais une résistance suffisante pour te faire apprécier cet instant et le graver à jamais.

"KIRJINS.
NOTRE HEURE DE GLOIRE À SONNER.
FAITES HONNEUR A VOS FAMILLES ET A VOS CAMARADES TOMBES AU COMBAT.
SURVIVRE EST UNE OPTION.
TRIOMPHER N'EN EST PAS UNE."


Ton esprit de pirate se réveilla en toi. Comme le capitaine de navire que tu étais, tu te sentis presque obligé de galvaniser les foules, parce que tu adorais ça. Les hommes les plus frileux ont besoin de ce genre de petit discours pour éveiller en eux leurs esprits combattifs. Tu observas alors les alentours, cherchant d'un regard presque bestiale, la cible de ton courroux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Lun 9 Juil 2018 - 20:27
La frappe avait été aussi puissante qu’il l’avait espéré. Sous l’impact de ses gigantesques phalanges, le mur protégeant Kirigakure no Satô n’avait eu d’autre choix que de céder, certes sur une infime partie, pour sonner l’alerte générale chez les assaillis. Avec sa frappe monumentale, Akimichi Obayo avait réussi sa part du contrat, et le rictus qu’il affichait en annulant sa technique de décuplement en témoignait. Mais pour autant, tout n’était pas terminé, loin de là. Tandis que son bras reprenait taille humaine et revenait à son maître, le premier groupe du Collectif sortait du silence. Et Obayo guida la marche.

D’un pas décidé tout en étant tranquille, le lieutenant du Juge Blanc fixait de ses yeux baladeurs le village de la Brume se hâtait. La fumée liée à l’impact de sa frappe tardait à perdre en opacité, mais il était clair que déjà, les Kirijins s’organisaient. Ils ne formaient pas l’une des trois cités cachées de ninjas pour rien.

La grosse inconnue, dans tout le plan confectionné par le réseau du Collectif, c’était bien leurs alliés : ceux du Seichi. S’ils avaient suivi les directives jusque-là, la confiance ne pouvait être de mise. Pour autant, cela ne dérangeait pas l’Akimichi, à qui on pouvait facilement prêter un trait naïf, à moins que ce soit une grande confiance en sa capacité à capter les éventuelles trahisons. Mais cela ne semblait pas être dans les plans des Seichijins, puisque l’un d’eux avait même employé des mots assez… explicites sur son envie de coexister et d’aider à l’assaut.

« A vos ordres ? Bwahahaha ! Nous travaillons ensemble maintenant gamin, d’égal à égal. La hiérarchie stricte et oppressante, laisse-la à ces villages cachés. »

La marche avait mené les hommes d’Obayo et les deux membres du Seichi proches de la faille du rempart. Mais sans surprise, de premiers shinobis s’apprêtaient à la défendre. Et parmi eux, un visage put être reconnu parmi tous les autres. De quoi arracher un nouveau rictus à l’Akimichi, qui serra son cigare de ses larges dents.

« Mais qui voilà ? Dame Shiori, rien que ça ! »

Il se tourna vers les autres mercenaires du Collectif, un sourire bien plus large et moqueur sur le visage.

« Combien de festins vous pensez que je vais m’offrir en la capturant, les gars ? »

La dizaine de Nukenins s’esclaffa. Mais parmi eux, trois étaient déjà prêts au combat et l’arme à la main, fonçaient vers les deux Kirijins. A voir ce que la cheffe des Sabreurs et l’autre Kirijin auraient dans le ventre. Pour Obayo, l’occasion ne saurait être trop belle : récupérer davantage après sa frappe détonante et observer ses adversaires…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 11 Juil 2018 - 4:26

Alors qu’ils se dirigeaient vers la brèche, leur route fût rapidement barré par les forces krijins. Deux ninjas s’étaient plantés devant eux, et, apparemment, l’Akimichi en connaissait au moins un. Il l’avait même appelé par son nom. Shiori…

Même si Yukio connaissait peu de gens, ce prénom lui était familier. Il était bien conscient que, dans ce monde de shinobi, il n’existait qu’une seule façon d'être connu; la puissance. Dès lors, il savait qu’un adversaire de taille lui faisait face.

Pourtant, les hommes du Collectif ne s’étaient pas laissé impressionner et trois d’entre eux se jetaient déjà sur leurs opposants, armes au clair. Le combat avait donc bel et bien commencé, mais qu’est-ce que Kagami et Yukio devaient faire? Obayo ne leur avait parlé d’aucun plan et il ne semblait pas en avoir, de toute façon. Ça ne pouvait vouloir dire qu’une chose.

“À nous de jouer, Juventas.”

Alors que le trio de mercenaires était sur le point de rejoindre leur cible, Yukio se propulsa vers l’avant, aussi rapidement que ses maigres jambes pouvaient le porter. Sa course le mena jusqu’à l’homme balafré, juste à temps pour combiner son attaque avec celle des membres du Collectif.

"Par ici"

Son cri avait été assez puissant pour que tout le monde l'entende. En plus de coordonner son attaque avec Kagami, Yukio cherchait à attirer le regard du kirijin pour laisser une ouverture aux autres. Il avait au même moment sauter et armer sa jambe pour décocher un enchainement puissant.

“Konoha Daisenpû!”

Son pied fila droit vers le visage de l’homme, menaçant de lui décrocher la mâchoire s’il ne se sortait pas de là.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Jeu 12 Juil 2018 - 0:26







Assaut | Yukio et Obayo | Shiori et Zen



Le premier groupe marchait toujours en direction de la brèche qu’avait créer le chef de l’unité. Akimichi Obayo. Saturne et Jupiter eux, étaient monté sur le poing de l'amikichi qui était devenu gigantesque. C’est cette attaque monstrueuse qui brisa les défense de Kirigakure No Sato et qui permit à Kadachi et Haiko d'entrer dans le village avec une facilité déconcertante. Maintenant, le raid était lancé, le groupe devait maintenant avancer jusqu’au village de la brume sanglante mais deux insectes s’étaient mis en travers de la route. Le premier était totalement inconnu au jeune Aburame, mais en tout cas il se souviendra de son visage, une chose aussi l’aide ne peut que rester dans l’esprit du membre de Seichi. L’autre insecte, elle était déjà plus célèbre que l'autre là-bas, il s’agissait de la grande Watanabe Shiori. Enfin grande était bien le mauvais adjectif pour la décrire, il lui faudrait encore une dizaine de tabouret pour arriver à la taille d’Obayo.

Les premiers regards, tout le monde est ce jugeait dès le premier instant ou chacun remarqua son adversaire. L’akimichi commença directement par un provocations, bonne initiative. La déconcentrer et puis, on verra si elle est sensible aux provocations. Mais ce n’était pas tout pour le moment, un groupe de trois mercenaires qui faisaient partit du groupe attaquerent directement les deux personnes étranges armé d’un sabre. Des le début, il fallait les juger pour voir quels sont leur défaut.


" Je te couvre Mars. " Dit-il en d'une voix droite et sans émotion.


Yukio ouvra encore l'une de ces fameuses portes, un pouvoir très rare qui permettait à ceux qui les utilisaient de devenir surpuissant pendant quelques temps, même si elle avait des répercussions sur le corps. Kagami se cacha derrière un arbre, dans le marais et il essaya de se faire oublier. Le jeune homme profita de la rapidité de Yukio pour exécuter ses mûdras et lancer une toile d’araignée sur les mains de son adversaire. Il avait tellement bien viser que la toile ne toucherait personne d’autre que sa cible, une fois arrivé sur ses mains, la toile lui empêchera des les bouger, ironique pour un homme qui avait un sabre à la main. Pendant ce seul moment où ses mains seront immobilisé, Yukio et les autres mercenaires auront la possibilité de le frapper assez violemment pour que ce combat commence sur de bonnes bases. Une fois sa technique lancer, le jeune homme retourna derrière l'akimichi pour éviter de potentiels dégâts.


Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 12 Juil 2018 - 21:38
Assaut
J'arque un sourcil en voyant un autre sabreur venir. Je ne dis rien à ces mots, le laissant motivés les troupes alors que les combats vont éclaté. Je cherche déjà la meilleure façon de procéder. Foncer dans le tas et aller au corps à corps ou bien partir sur plus de dégâts au risque de toucher également des Kirijins ?

Me mordillant la lèvre alors que je réfléchis, le temps se fait court. Tout le monde commencent à se mettre en mouvement. Une attaque lancé par les adversaires. Des mercenaires qui approchent et qui viennent pour attaquer. Je soupire. "Navrée." Murmurais-je alors à l'attention de mon partenaire improvisé dont je connais pourtant déjà les capacités ayant déjà mit celui-ci à l'épreuve dans le dojo.

Composant rapidement une série de mundra alors que l'un des opposants chargent sur nous. J'appose rapidement mes mains sur le sol alors qu'il est plus que proche. Ainsi, ma technique se propage dans le sol, laissant un courant électrique parcourir celui-ci avec rapidité et virulence pour venir électrocuté partiellement tout un chacun présent sur le terrain de combat tout autour de moi. Ainsi allier comme ennemi peuvent être touché par cette technique. Néanmoins, ainsi, chaque camps est encore plus ou moins distinct. L'attaque venant de commencer, c'est en réalité, le seul moment où je peux lancé cette technique et faire le plus de dégât sans risquer de toucher trop mes alliés.

Zen se retrouvant piégé doublement, par ma technique et celle de l'Aburame lui liant les mains, le même qui a tenté visiblement d'aller se planquer derrière l'homme m'ayant reconnu et ayant tenté de me provoquer.

Profitant ensuite de l'effet temporaire de ma première technique, j’enchaîne plus que rapidement pour reprendre Dokuyaku en main, matérialisant une lame de feu. Poursuivant ensuite ma stratégie, je lève les bras au dessus ma tête, ma lame katon prenant alors plus d'ampleur pour donner l'impression à tous de trancher le ciel avant que dans une fureur de crépitement ma lame s'abatte sur la ligne ennemi, en direction de l'Akimichi et de l'Aburame, les deux étant fort proche l'un de l'autre et ceux-ci ayant chercher la provocation.



_________________


Dernière édition par Watanabe Shiori le Dim 5 Aoû 2018 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 12 Juil 2018 - 22:05
D'étranges souvenirs vinrent se graver dans ton esprit tandis que le plus imposant de tes adversaires se mit à brailler diverses provocations. Les mémoires de combats passés, liés à toutes ces cicatrices recouvrant ton corps... Ta main effleurant ton œil absent, camouflé par un cache longeant ta tempe droite, elle aussi marquée par un combat dantesque. Cette sensation de mort imminente et de rage parcourant ton épiderme, tu t'en souvenais chaque jour et plus particulièrement aujourd'hui. Le plus massif de tous, le seul à parvenir à te dépasser de sa taille et de sa largeur, était peut-être celui qui te provoquerait une fois de plus, cette sensation tant aimée.

Cette épée, dont tu ne connaissais pas même le nom, allait être aujourd'hui ton allié le plus précieux. Et tu le savais au fond de toi, que la puissance enfermée au cœur de cette impressionnante masse d'acier, avait le potentiel de transformer en cendre l'intégralité du village... Etais-ce aujourd'hui que tu parviendrais à éveiller son plus sombre pouvoir ? Un sourire se dessina au coin de l'une de tes lèvres, tandis que ton regard bascula sur le groupe de mercenaires se dirigeant contre vous deux. Une course rythmée, bien que lente, dans l'espoir de vous éviscérer sans aucune hésitation. Une première erreur venait d'être commisse.

Ta main serra alors le manche d'acier de ton sabre, tandis qu'un sourire carnassier se dévoila sur ton visage. Et alors qu'ils se rapprochaient lentement, mais sûrement, une légère ondulation dans l'air pouvait être perçu... Comme un changement soudain de température, situé au niveau de ton arme. Et alors que l'air se réchauffa autour de cette dernière, ta lame autrefois noir et blanche, commença à arborer un teint rougeâtre de plus en plus prononcé.

"Une attaque aussi bancale que celle-ci... J'espère pour vous que vous avez autre chose en tête."

C'est alors qu'une voix sembla t'interpeller... Un homme, bien plus vif que le reste des troupes s'élança à pleine vitesse en ta direction. Ton œil s'ouvrit, comme happé par cette démonstration de folie et de brutalité soudaine. Et alors que ton sang se mit à bouillir, ton arme elle, entra en réaction avec tes sentiments... Le sabre auparavant rougeoyant, vit sa température augmenté une fois de plus, laissant désormais une ondulation importante dans l'air et adopta une couleur blanche éclatante sur la totalité de la masse d'acier qui désormais, venait d'entrer en fusion... Comme une lame plongée continuellement au cœur d'un volcan, tu tenais entre tes mains une arme capable de réduire en cendres ceux qui auraient le malheur de l'approcher.

Mais contre toute attente, quelque chose vint te recouvrir les mains... Tu n'avais prêté attention qu'à cet homme entrant dans une course frénétique contre toi, oubliant les possibles interventions alentours. Une toile, semblable à celle d'une araignée vint refermer tes mains sur ton sabre, bloquant ainsi fermement ta position... Bien que l'intense chaleur dégagée par ton arme, au contact de ton corps et de la toile, suffirait à dissoudre l'entrave d'ici une poignée de secondes.

Mais une fois de plus, tu fus la cible d'une étrange sensation, alors que tu t'apprêtais à recevoir ton adversaire. Un picotement, suivis d'une fatigue parcourant tes jambes et alourdissant légèrement ton corps... Tu observas d'où venait l'attaque, avant de comprendre qu'il s'agissait là d'une œuvre appartenant à la chef de clan. Une immobilisation de zone qui n'affecta pas la totalité des opposants, toi y compris. Grâce à elle, ton adversaire venait de voir sa cours bloquer, à portée suffisante de ta personne. Absorbant alors une légère quantité de chaleur pour fournir à tes muscles et à ton corps une montée temporaire d'énergie, suffisante à dégourdir tes muscles et à te procurer une force accrue l'espace d'un instant, tu pivotas alors légèrement ton bassin avant d'asséner une frappe puissante dirigé directement sur le jeune homme qui te faisait face. Un assaut mortel pour ce dernier, qui serait impossible à contrer et difficile à esquiver, vu l'entrave de la sabreuse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Sam 4 Aoû 2018 - 15:07
Si les mercenaires qui l’accompagnaient dans cette bataille avaient immédiatement ri à ce savant mélange d’humour et de provocation, ce n’était clairement pas le cas des Kirijins, et encore moins de la principale intéressée. S’il était logique que ceux qui se faisaient assiéger n’aient pas humeur à plaisanter, la froideur de Shiori confirmait les présages d’un combat mémorable que l’Akimichi commençait à pressentir. De quoi lui faire apparaître un rictus, tandis qu’il voyait ses compères du moment se jeter à l’assaut des shinobis de la Brume.

Mais Obayo n’était pas qu’une brute épaisse, bien que cela soit son principal trait lié à son apparence, et son humour belliqueux lui avait déjà fait gagné quelques instants précieux. Si l’on pouvait croire qu’il lui avait été facile de faire exploser un morceau de rempart avec ses techniques claniques : on se méprenait. Le Lieutenant du Collectif avait besoin de se reprendre, et de souffler un peu.

Au fond, il n’eut même pas le temps de penser à prendre l’une de ses pilules militaires, dont la recette était le fruit si convoité de son clan. Face à lui et aux Nukenins qui l’accompagnaient, Dame Shiori était déjà prête au combat. Elle déploya un jutsu Raiton des plus rapides, et enchaînait déjà avec une apparence de Katon prêtée à sa lame jusque-là invisible.

« Tsss ! »

Le seul mudra nécessaire à la préparation de son jutsu effectué, Obayo ressentait néanmoins la gêne du possible Ninjutsu de foudre que son ennemie avait lancé. Impossible pour lui de porter assistance directe à ses collègues ! Tout ce qu’il pouvait faire, c’était réagir avec instinct et une nouvelle fois, faire appel à l’une de ses techniques les plus puissantes.

Sous ses pieds et ceux de tous ceux qui purent être présents, la terre trembla. Si Shiori avait préparé un assaut venant du ciel et de la pointe de son épée ; Obayo faisait rugir la terre et son sol. Aussitôt, tandis qu’on aurait pu croire que ce qu’il y avait sous terre se faisait peu à peu aspirer vers l’Akimichi, le tremblement se conclut si vite en l’émergence d’un mur si imposant qu’il était presque invraisemblable qu’il s’érige si vite.

Devant le Lieutenant du Collectif, c’était tout un haut et épais rempart de terre qui allait le protéger, lui et ceux qui seraient du bon côté. Mais ce qui était impressionnant, c’était que le rempart était si large qu’il allait presque sur les marais. Pour autant, l’offensive lancée par la Watanabe n’allait pas rougir.

L’assaut Katon était si puissant qu’il trancha le rempart d’Obayo, sans pour autant l’inquiéter directement. Mais lui qui avait détruit un morceau des murs de Kiri, Shiori venait de faire autant voire plus avec la défense Doton de son adversaire. Les roches fumantes et autres morceaux de terre dure tombaient de ce qui restait du mur d’Obayo. Sentant la rage de ce combat déjà épique, il sentit bien que l’engourdissement encore présent lui empêchait de prendre une pilule rapidement. Par contre…

L’Akimichi posa ses mains au sol, et poussa son chakra dans le sol. Aussitôt, un premier morceau de son mur démantelé et dévoré par les flammes bondit vers les Kirijins. Et ce fut bientôt le cas pour une dizaine d’autres. En tirant avantage de la situation de cet affrontement de haute volée, Obayo avait propulsé telle une arme de siège des rochers enflammés…

Important:
 
Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 4 Aoû 2018 - 18:26

Yukio était sur le point de rejoindre l’épéiste quand un courant électrique parcouru ses muscles. Tout son corps s’était cambré sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit. On aurait dit qu’il avait été frappé par la foudre.

Mais qu’est-ce que..?

Ouvrant la deuxième porte céleste, il parvint à reprendre le contrôle de ses jambes et arrêta son attaque. Par le fait même, il était tombé à la merci du Kirjin et de son épée aux dimensions ridicules. Ce dernier saisit tout de suite l'occasion qui s’offrait à lui et balança le morceau de métal qu’il tenait en main.

Yukio devait dégager de là, et vite! Mais alors qu’il tentait de s’enfuire, la terre se mit à trembler, l’empêchant de prendre ses appuis. Heureusement, il n’avait pas besoin de ses jambes pour s’en sortir.

Comme Kadachi-sama le lui avait enseigné, Yukio projeta son chakra sur son adversaire. Il venait de lui lancer une puissante illusion qui le paralyserait. Si tout se passait comme prévue, l’homme ne pourrait plus bouger, ni même malaxer son chakra.

Yukio aurait profité de cette ouverture pour contre-attaquer, mais un bruit sourd attira son attention. D’un coup d’oeil par-dessus son épaule, il vit une pluie de roches enflammées filer droit sur lui.

Son sang ne fit qu’un tour. Son propre allié l'avait attaqué par surprise! Il s’esquiva d’un bond sur le côté tout en maintenant à l'aide d'un mudra l’illusion qui immobiliserait le Kirijin. Certaines roches l’avaient dangereusement frôlé, mais il attérit sain et sauf près du Akimichi.

“Merci de m’avoir prévenu…”

Le message s’adressait à Kagami et plus particulièrement à Obayo, sans doute l’auteur de cette attaque.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Dim 5 Aoû 2018 - 14:51







Assaut | Yukio et Obayo | Shiori et Zen

L’attention portée sur son ami Yukio et l’adversaire de ce dernier, le sabreur, fait vite oublier la présence de la future Ombre de la Brume. L’arcane foudroyante de la kunoichi surprend alors l’Aburame, mettant quelques instant à comprendre ce qui lui arrive. Se rassurant par la présence du géant à ses côtés qui semble se bloquer aussi, il reprend sa respiration un genou à terre. Et tandis qu’il relève la tête, souhaitant constater l’état de la situation, l’horreur se lit dans son visage et quelques sueurs froides commencent à le prendre. Le courroux de la Jônin s’annonce terrible. Ses sombres arcanes flamboyantes submergent le ciel, tranchat ce dernier en deux et ne laissant alors que de lugubres suppositions quant à ce qu’il adviendra des nukenins.

..!

La masse doton se dresse alors devant lui et son compère Akimichi et vient apporter la sécurité à ces derniers. Réconfort se ressent alors mais rien n’est encore joué. Le jeune shinobi voit bien qu’il y a un coup à jouer lorsqu’un autre jutsu du chauve se sert de sa puissance pour récupérer les débris, l’Aburame ordonne à ses minuscules serviteurs de lui offrir un peu de leur aide, cherchant une consolation au faible engourdissement causée par la Watanabe. Fortifiant alors son corps et ses capacités physiques, les vaillants insectes font alors de Kagami un surhomme en terme de rapidité et de force.



Obayo, gères bien ton coup ! je vais essayer de nous mettre bien mon gars !

Une pulsation de chakra dans les jambes plus tard et le sombre de cheveux foncent à travers le champ de bataille. Prenant appui sur les nombreux monticules rocheux ayant commencé à fuser sur Kirigakure no Sato, le fougueux se dévoile être un parfait utilisateur du taijutsu. Bondissant de rochers en rochers, avec précision et toute la maîtrise dont il peut prétendre, l’homologue de Yukio se fraie un chemin à travers la nébuleuse pierreuse puis arrive enfin à sa tête. Atterrissant sur le rocher qui arrivera inéluctablement le premier sur la blonde, lui offrant un regard de combativité si jamais elle daigne déposer le sien sur lui. Il s’exprime alors en criant dans sa direction.



Dame Shiori, c’est ça ? - effectue un mudra - De tous les adversaires que j’ai pu combattre, je te déclare être la plus puissante !!

Le prince et ses connaissances en genjutsu s’expriment à travers les actes du duo de Seichi. Une manière de prouver l’hégémonie du véritable héritier de la Pluie et celle de sa volonté, celle d’aider le Collectif pour cette attaque.




Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 6 Aoû 2018 - 0:15
Assaut
Sans effet sur celui qui semble réellement être la menace pour l'heure, je ne peux m'empêcher de serrer les dents à cela... Mais en même temps, si j'étais arrivé à bout d'eux si facilement, cela aura montré qu'ils attaquaient sans aucune force et courraient donc tout simplement au suicide... Néanmoins, ce que je n'avais pas prévu, c'est la suite des événements, mon attaque ayant détruit sa défense et qui se retourne contre moi... Ou plutôt nous...

"Damn." Soufflais-je doucement en voyant l'amas de pierre quitter le sol et présager rien de bon pour nous et le village en arrière. "Usez de technique pour empêcher les rocs d'atteindre le village !" Hurlais-je alors aux ninja de la brume venant d'arriver en renfort sur les lieux et qui pourraient ne pas savoir comment réagir à cet instant plus que... Détestable ?

N’ayant à mon actif aucune technique me permettant de protéger le village ou moi-même, je cours alors à tout de jambe, tel un lapin, afin de me mettre hors de la portée des rochers enflammés venant dans la direction où je me tenais au préalable.

Une fois hors d’attaque grâce à mon esquive, je me tourne alors, ayant été interpellé, je constate alors la présence d’un énergumène dansant sur les rochers couvert des flammes de ma précédente technique. Un ennemi qui a hélas survécu à ma précédente attaque et a traversé les débris enflammés jonchant le sol avant de faire des pirouettes pour se trouver là où il se trouve actuellement, sur le temps que je donnais mes ordres aux kirijins et que j’esquivais.

Je me retrouve alors paralysé par je ne sais quel obscur moyen, ma lame Katon s’estompant alors pour disparaître et ainsi laisser ma garde sans lame, celle-ci ayant réagi à ma volonté que de ne plus avoir de lame pour l’instant alors que j’observe le carnage qui se déroule sous mes yeux… Impuissante quand à la protection de mon propre village…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 8 Aoû 2018 - 9:38
Comme tu l'avais espéré, tes adversaires s'avéraient plus forts que prévus. Des réflexes hors du commun, tu étais presque impressionné de voir les talents de ces derniers... Alors qu'une lame de feu s'apprêtât à s'abattre sur le groupe de mercenaires, en coordination avec ta frappe axé sur le plus téméraire d'entre eux, un immense mur de roche, s'éleva et se brisa au passage du feu. Un choc élémentaire qui s'opposa et permit d'offrir une chance de survie au groupe ennemi. Le plus gros d'entre eux était à l'origine de ce mur... Peut-être était-il l'adversaire le plus intéressant ?

Mais alors que ta concentration fut tournée vers le jeune suicidaire, frappant à pleine vitesse en sa direction, tu l'aperçus composer une suite de mudra innocemment... Qui serait assez fou pour risquer d'utiliser un jutsu dans un laps de temps aussi court que celui lié à la rapidité d'une lame ? Alors que l'un de tes sourcils s'arqua, une étrange sensation parcourut ton corps... S'il prenait un tel risque, aussi stupide soit-il, c'est qu'il devait avoir quelque chose en tête... Non ? Au vu de la puissance précédemment démontré par le mur de terre, tu préféras stopper ton mouvement avant de l'atteindre, usant de ton inertie pour replier ta lame devant ton corps, ne conservant que ton unique œil par-dessus cette dernière, t'offrant alors une protection totale.

Mais contre toute attente, ce fut ton corps lui-même qui se figea. Que venait-il de se passer ? Ses mudra achevés, ce fut comme si tes muscles venaient de se tétaniser... Étais ce un genjutsu ? Soudainement, tandis qu'une pluie horizontale de roches enflammées se déploya, tu aperçus ton adversaire effectué divers sauts digne d'un cabaret à travers la pierre embrassée... Presque incroyable, tant ses mains liées par un mudra aurait pu rendre cet exercice difficile. Un véritable singe.

Observant alors la fuite du combattant, tu compris que la raideur de ton corps était directement liée à ce mudra. Pourquoi s'embêter à garder ses mains immobilisées dans une telle position, si ce n'était pas pour te garder figer ? Tu n'avais cependant aucun moyen de te défaire de ton entrave... Une fois de plus, on cherchait à te stopper avant même que tu agisses. Étais-tu aussi effrayant que cela ? Ils ne connaissaient sûrement pas assez bien celle qui se tenait à tes côtés... Bien qu'il fallait l'admettre, sa fuite digne d'un lièvre en bas âge ne démontre pas toute la force qu'elle possédait en elle.

Figé dans le temps par ce personnage étrange, tu n'avais plus aucun solution s'offrant à toi. Si tes adversaires pouvaient user de telles sorcelleries, la situation allait se compliquer. Mais alors que la roche fonça sur toi, tu n'eu d'autre choix que d'espérer te sortir de ce genjutsu à temps. C'est alors qu'un rocher vint s'écraser contre ton épaule droite, légèrement à découvert de la lame. Une blessure qui te causa une vive douleur, détruisant le lien entre toi et le singe ennemi. Ton corps retrouva alors sa vivacité, te permettant de maintenir plus fermement ton sabre et profitant alors de sa large taille pour bloquer les rochers. C'est alors que ton œil explora les horizons... Un homme, le premier à t'avoir entravé venait de se jeter corps et âmes vers la Watanabe, qui ne semblait pas réagir pour autant... Tss, elle était le meilleur élément ici, elle ne pouvait pas se laisser avoir.

Encaissant un nouveau rocher contre ta lame, tu pris alors un appui pour profiter du laps de temps entre les pierres de feu. Une impulsion, te faisant traverser le terrain pour rejoindre ta chère chef de clan. Le sabre sur l'épaule, c'est une fois de plus que tu tentas de trancher ces sombres crétins. Et si même ton assaut venait à être réduit à néant, tu offrirais sans aucun doute une chance à la sabreuse de renom de se libérer et de prendre à son tour l'ascendant. Tu n'étais pas le genre à coopérer, mais après tout, il serait stupide de se lancer seul au cœur de la mêlée ennemie... Et ce jeune imbécile venait de le faire.

À quelques mètres de l'imprudent et de la Watanabe, tu profitas de la vitesse octroyé par la charge pour effectuer une rotation, chargeant alors ton coup en vitesse et donc en force. Une rotation meurtrière dont la cible était directement la seule ennemie des alentours. Ses deux mains liées par le mudra, c'était une chance supplémentaire pour toi de l'atteindre.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Mer 15 Aoû 2018 - 16:17
Les pierres et autres débris étaient si nombreux et encore dévorés par les flammes du Katon de cette Kirijine ô combien célèbre. Et le chakra déversé par les mains d’Obayo avaient bientôt raison de se propager dans le sol et directement sur ce qu’il restait de sa technique Doton. Ainsi, de véritables mimes de catapultes donnèrent à ce combat titanesque une dimension qui l’était presque davantage : on aurait dit qu’un siège avait réellement lieu. Les rochers fumants décollaient…

L’Akimichi n’était pas encore totalement remis de tous ses efforts. Entre le Raiton et surtout la frappe titanesque plus tôt exécutée, l’accumulation de ses dépenses de chakra ne lui permettaient pas d’aussitôt réagir à ce que faisaient ses alliés. D’ailleurs, il n’avait pas réellement d’autre choix que de regarder, pendant quelques secondes, les alentours et ainsi constater la mort de certains de ses compagnons. Si le Collectif était avant tout un réseau de mercenaires et criminels, il n’en restait pas moins que tous ceux qui participaient à cette bataille étaient des frères d’armes pour le Lieutenant du Juge Blanc.

Mais son besoin de souffler un peu n’était pas présent chez les mercenaires et ceux du Seichi qui combattaient encore avec une volonté notable. Outre la familiarité frappante de certains, Obayo ne pouvait qu’être fier de voir ces gens-là concernés. Il était l’heure de leur emboiter le pas, tandis que les derniers rochers brûlés étaient tombés au sol, certains ayant d’ailleurs touché les remparts de Kirigakure no Satô…

« Captu- »

Obayo n’avait pu finir sa phrase. Son corps avait basculé sur le côté, comme si un projectile l’avait touché. Pour les plus attentifs, c’était un filet d’eau perforant qui avait transpercé son épaule. Et il n’eut qu’à regarder face à lui pour comprendre ce qui venait de se passer : les renforts Kirijins étaient arrivés.

Une bonne vingtaine de shinobis de la Brume, renforcés à chaque instant par d’autres arrivants, s’affichaient fièrement sur les remparts abattus de leur cité. Prêts à la défendre, certains propulsaient des jets Suiton – certains avaient d’ailleurs permis de réduire le nombre de rochers brûlants sur ordre de Watanabe Shiori – et d’autres de simples projectiles. Mais une chose était claire : l’avantage était clairement passé du côté des défenseurs de Kiri.

« Retraite ! »

Malgré la paralysie encore visible de la Watanabe, Akimichi Obayo – qui tenait fermement de son autre main son épaule blessée – n’avait pas d’autre choix que de se retirer. Ni son gabarit ni sa situation ne lui permettaient de le faire avec une grande rapidité, alors il espérait que les quelques mercenaires et Seichijins aient compris son ordre.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 16 Aoû 2018 - 1:07

Yukio avait réussi à se défaire d’une situation plutôt épineuse, mais avait laissé son allié dans une mauvaise position. Il avait vraisemblablement réussi à immobiliser la sabreuse, mais était encore au prise avec le balafré, qui le menaçait d’un coup. Yukio s'apprêtait à intervenir, mais fut arrêté dans son mouvement par les silhouettes qui apparurent sur les remparts de Kiri.

Des renforts!

Comme un seul homme, les ninjas lancèrent une technique suiton pour bloquer les rochers envoyés par Obayo. La technique avait l’air faible, mais les efforts combinés de tous ces gens la rendirent redoutablement efficace.

Ils étaient parvenu à sauver leur maison et maintenant que Kiri était hors de danger, les prochaines attaques se dirigeaient droit vers le Collectif et ses alliés. Des jets d’eau, des kunais, des shuriken, les ninjas de la Brume ripostaient férocement.

D’un bond en sur le côté, Yukio s’était mit hors de dangers, de la plupart des attaques mais l’Akimichi ne réagit pas aussi rapidement, malgré sa puissance évidente. Ce n’était peut-être pas si surprenant, vu son.. gabarit

“Obayo!”

Trop tard, un jet d’eau avait touché l’homme de plein fouet, transperçant son bras. Du sang coulait le long de son bras et gouttait par terre. S’en était trop pour lui, il fallait battre en retraite.

“Allez, Kagami! On dégage de là!”

Yukio tendit une main derrière lui, espérant que Kagami est le temps de le rejoindre avant qu’il ne se mette à courir avec les autres. I ne pourrait plus rien faire ensuite, avec les renforts Kirjins qui étaient arrivé si soudainement.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Jeu 16 Aoû 2018 - 11:27







Assaut | Yukio et Obayo | Shiori et Zen



Merde, merde, merde, merde. On était mal, ça allait vraiment mal finir là. On voyait toute une armée de kirijin assoifé de sang courir comme des gorilles en direction de l’Aburame. Il venait d’immobiliser Shiori Watanabe, la fier et grande guerrière sabreuse de Kirigakure No Sato. Un exploit dont peu de personne pourront se vanter, surtout si elles ont le niveau de Kagami. Bon mais maintenant, la solution la plus logique et la plus raisonnable était la fuite, Kagami avait vraiment du mal à l’accepter mais bon… Il savait très bien qu’au moment ou Dame Watanabe allait se libérer, elle allait nous faire souffrir comme jaja. Personne ne sera près à la terrible vengeance de Dame Watanabe et de ses acolytes. Bon, il n’y avait maintenant qu’une seule solution, la fuite. Courir pour sa vie, il fallait vraiment battre en retraite. Bon, c’était vraiment dommage, mais bon, cette histoire ne le concernait plus. C’était le collectif qui gérait les choses.

Les hommes du collectif n’avaient strictement rien foutu en combat, seul Yukio et Kagami avaient combattus leurs adversaires. Est-ce ça la puissance monstrueuse du grand Obayo ? Ce même homme qui avait détruit sans difficulté une grande partie du mur de Kirigakure. Cet homme fut repoussé par un suiton. Lancés par des ninjas de Kiri , qui n’avaient même pas la moitié du talent à Obayo. Décevant, vraiment décevant, si c’est vraiment ça toute la puissance dont que le collectif possède, ils n’allaient pas aller bien loin, ils feraient mieux de laisser le prince au pouvoir. Mais bon, cela ne le concernait plus, ni Yukio. Ils avaient remplis leurs missions. C’était maintenant au tour du collectif de remplir la leur.



" C'est vraiment dommage de ce quitter comme ça. Même si de base nous ne sommes pas ennemis, j'ai vraiment adoré joué avec vous ! Je vous dis au revoir ! "




Toujours boosté par ses insectes, Kagami avait eu à peine le temps de finir sa phrase qu’un balafré sauta vers lui. Le jeune ninja au à peine le temps de se retourner qu’il vu une tronche horriblement monstrueuse s’approcher de lui. S’il n’était pas en combat, il aurait surement fait une crise cardiaque rien qu’en voyant ce visage. C’est vraiment normal d’avoir peur qu’en voyant ce visage. Mais bon, Kagami utilisa ses réflexes pour faire sortir des insectes de son corps, les insectes sortirent et ils commencèrent à bourdonner. Et voilà, normalement, le grand Zen devrait se sentir beaucoup plus lourd, tellement lourd qu’il ne pourrait plus bouger ses jambes, rendant sa course rapide vers Kagami comment dire… Impossible. Le jeune homme décida donc de sauter pour esquiver l’attaque de Zen, qui avait dû rater à cause de son genjutsu. Il atterrit et commença à courir et mince !



" En route vers l'infini et l'au-delà ! "


Il commença à sentir des douleurs dans ses jambes et dans ses pieds. Il n’aurait pas dû courir sur ses rochers enflammé. Mais bon, il n’allait pas se décourager. Même blessé, il resté un membre de Seichi, continuant de courir, même blessé, il n’était pas aussi rapide que tout à leur, il avait vraiment mal. Mais bon, même blessé, il était quand même boosté, ne l’oublions pas. Donc, se rapprochant de son camarade Yukio, Kagami savait qu’il ne saurait pas continuer, il était trop impacté par les flammes. Il s’accrocha, à son camarade, toujours en maintenant le mudra qui gardait Shiori immobile. Une fois accroché à son camarade, Yukio ouvra la cinquième porte, la porte la plus puissante qu’il pouvait utiliser et il chargea. Quand il utilisait cette porte, il se déplaçait tellement rapidement qu’on pourrait croire à une téléportation ou à un saut dans le temps.Yukio avait utilisé son ultra instinct. À cette vitesse, Yukio et Kagami n’avaient pas de mal à rattraper et même à dépasser le groupe d’Obayo et des mercenaires qui avaient pris la fuite bien avant eux. Shiori ne pouvait plus les rattraper, s’il elle essayait, elle se ferait ruer de coups par Obayo et tous les mercenaires. Elle ne pourrait pas tout contrer. Ils étaient sain et sauf. Enfin, ils espéraient.


Actions:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 20 Aoû 2018 - 18:00
Assaut
Pour l'heure, je ne peux que rester impuissante, obsevant la scène qui se déroule devant moi, remerçiant Zen' qui éloigne l'ennemi de moi en l'attaquant, je peux ainsi continuer de chercher l'origine de ma paralysie et j'en viens alors à penser à la possibilité d'un genjutsu. Usant d'une de mes techniques pour affirmer ou infirmer cette thèse, je réalise que c'est le cas, mais avant même d'avoir le loisir d'user de mon fuinjutsu pour m'en libérer, le nuke nin lâche sa prise sur moi.

Je l'ai échappé belle, car avant l'arrivée des renforts, le gros tas était entrain de demander ma capture, du moins, c'est ce que me laisse présager le début de ce mot qu'il a formé avant de changer d'avis grâce à l'arrivée des kirijins pour protéger le village et surtout repousser les ennemis...

D'ailleurs, celui qui m'avait prit pour cible assez rapidement agrippe là, à son partenaire pour se replier, conformément à la demande de celui qui semble être le chef. Celui-là même que j'ai tenté d'attaquer dés le début et qui a anéantit mon attaque pour la retourner contre moi... Je ne puis dans tout les cas, laisser cela finir ainsi, l'ennemi qui se replie à sa guise, qui estime pouvoir attaquer Kiri et fuir une fois que le danger est trop présent ? Non ! Je ne courberais pas l'échine comme pourrait le faire Kaya.

Composant alors une série de mudra, j'expire alors une quantité de flamme impressionnantes qui revête l'apparence d'un dragon ayant pour cible le duo de nuke-nin parcourant la pleine à toute vitesse. Suivant ainsi leurs déplacement dans la horde ennemie qui s'enfuit, donnant des coups de chaud à certain en passant assez près, voir trop près d'eux. Espérons que Obayo ne se souciera pas de sauver encore une fois tout le monde, sinon, ma technique sera encore un échec cuisant et je n'aurais plus qu'à ranger mon sabre et remettre mon bandeau au kage pour avoir été d'une inefficacité exemplaire à cet instant critique... J'attends donc la sentence à cet instant, savoir si ma technique à atteint ou non quelqu'un...



hj : dans le cas ou le maintient de sa tech de gen est tjr présente, j'éditerais pour mon kai (à moins que l'activation d'un sceau déjà placé sur le corps, ne puisse être activé sans mundra).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 22 Aoû 2018 - 17:45
Tel un tigre se ruant sur sa misérable proie, tu t'apprêtas à venir découper ce pauvre inconscient espérant pouvoir se rendre au milieu de la mêlée seul contre tous. Alors que ta course s'apprêta à prendre fin, un rideau aquatique se dessina au dessus de toi... Les shinobis de la brume firent leurs apparitions et dans une coordination quasi-parfaite se mirent à produire un suiton d'envergure faisant fuir la plupart des mercenaires encore en vie. Mais si l'un d'entre eux ne devait pas t'échapper, c'était bien celui qui avait eu la prétention de s'en prendre à Shiori... Une telle erreur ne devait pas rester imprunis.

Une fois de plus, ton corps s'immobilisa. Un fourmillement vint enkiloser tes jambes, t'empêchant de mener à bien ton assaut. Une fois encore, tu étais impuissant... Une ombre traversa le mur d'écume, comme une balle fusant à travers le champ de bataille pour secourir l'imbécile mercenaire qui s'était vu pousser des ailes. Mais à ce moment précis, ils libérerent l'emprise sur la Watanabe. Il était temps pour elle de rétablir l'honneur du village. Un prisonnier était de mise.

Raclant ton sabre au sol, tu expulsas toute la chaleur contenue dans ce dernier sous l'apparence d'un épais nuage invisible et brûlant fonçant à grande allure sur tes deux ennemis. Combiné au dragon de feu invoqué par la matriarche des sabreurs, l'idée était assez simple : apporter cendre et désolation.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3312-le-seul-moyen-de-chasser-un-demon-est-parfois-de-lui-ceder-yasuhiro-zen-ichiro

Dim 2 Sep 2018 - 18:34
Il était blessé, mais ce n’était certainement pas assez pour abdiquer. La surprise de voir tant de monde débarquer, puis vint l’instant de la compréhension. Kirigakure no Satô n’était pas simplement un village, c’était une cité militaire qui s’était renforcée avec les mois puis les années. Leur chef, le Juge Blanc, les avait prévenus de faire vite. Mais Akimichi Obayo n’avait de cesse de se poser cette question : lui et le groupe qu’il avait mené avaient-ils fait assez ? Est-ce que l’opération allait s’avérer un succès ?

Mais un cri brisa sa pensée actuelle pour le replonger pleinement dans le décor de la bataille. Son visage se tourna, tandis qu’il courait pour battre en retraite. Sur le côté, il reconnut l’un de ses compagnons d’armes et membre, tout comme lui, du grand réseau qu’était le Collectif. Sous les techniques et projectiles adverses, ce dernier était tombé, lâchant un son de désespoir. Obayo s’arrêta un instant.

Lorsqu’il se retourna, il vit les actions menées encore et toujours par ces maudits shinobis de la Brume. Watanabe Shiori faisait honneur à sa réputation, et celui qu’il l’appuyait continuait son harcèlement offensif. Tandis que le Lieutenant du Collectif tentait du mieux possible pour relever et aider son compagnon d’armes, il se rendit compte qu’il serait illusoire d’espérer s’en sortir rapidement.

S’ils poursuivaient la fuite, ils ramèneraient trop vite les forces Kirijines vers les côtes. Et d’autres continueraient de tomber. Même si aucun lien de sang ne les unissait, les membres du Collectif étaient comme des frères pour Obayo, et il le savait bien. Autoritaire, arrogant, moqueur, il ne pouvait plus ignorer ses responsabilités. Que ferait le Chef, à sa place ?

Il fit volte-face. Puis d’une impulsion déterminée, il entama une course vers les Kirijins, tandis que tout le monde poursuivait la retraite. Il attrapa les deux membres du Seichi, sans se poser un seul instant la question d’une quelconque priorité vu leur différence d’organisation. Tous étaient des alliés, tous méritaient de rentrer chez eux.

Il hurla, tandis qu’il s’opposait aux cendres qu’on avait projeté pour lui. S’il se décupla un court instant, il sut très bien qu’il ne tiendrait pas longtemps. Une minute serait déjà bien. Peut-être que ce temps serait précieux, peut-être pas.

La faiblesse le gagnait de plus en plus. Mais derrière lui, les Seichijins et peut-être d’autres fuyaient. Derrière lui, il y aurait des sauvés, des mercenaires prêts à épauler le Juge Blanc qui devait être prêt à lever l’ancre. Et si tout s’était déroulé comme prévu, le Conservateur y serait aussi…

La réussite de cet objectif ne serait même pas entachée par sa capture, se disait-il.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

1. Assaut

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Intrigues :: Intrigue n°7 : Libérations :: Kirigakure no Satô
Sauter vers: