Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

4. Choix


Mar 3 Juil 2018 - 21:26

Choix


Presque partout dans la cité de la Brume, le bruit sourd aura été le même. Celui d’une terrible nouvelle, faisant presque cauchemarder les plus faibles et ranimant les spectres les plus récents : le village est attaqué. Rapidement, c’est tout le village caché de Kirigakure no Satô qui est en alerte et qui se prépare. Mais c’est tout aussi vite que les Kirijins et surtout civils peuvent se voir rassurés : les choses n’ont rien à voir avec l’attaque des Hyôsa.

Les civils sont escortés par les shinobis les plus proches et spécialisés. Beaucoup de Kirijins ninjas se dirigent vers les remparts et se subdivisent les zones d’intervention. Chaque ruelle ou presque devient visible par au moins un ninja. Certains calment les plus paniqués, d’autres leur font fermer leurs établissements. Enfin, les secteurs clés du village se voient renforcés par l’arrivée d’un ou plusieurs shinobis.

Cette organisation montre l’évolution positive du village caché de la Brume. Pourtant initiateurs de cette offensive passée, les Hyôsa ont apporté la touche guerrière et stricte qui, accouplée au sérieux accoutumé des ninjas, montre à tout le monde une meilleure réaction.

En tant que secteur clé, les geôles se voient immédiatement renforcées de l’arrivée de deux Kirijins supplémentaires. Suivront-ils les ordres en y restant rattachés, ou seront-ils tentés d’aller au plus près de la bataille qui se joue à l’extérieur ?


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Une seule fois durant tout l'événement vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Deux Kirijins sont attendus pour ce groupe.
  • A tout moment, ils pourront sortir de ce groupe (à leurs risques et périls) pour se rendre dans un autre groupe.
  • Le tour sera conclu par le Narrateur et ensuite l'ordre de post sera celui établi durant le premier tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Jeu 5 Juil 2018 - 21:02

Ceci n’est pas un exercice


Tout juste après le repas, le moment était trop bien choisi pour faire trembler les murs de la glorieuse citée shinobi de Mizu no Kuni, aussi reconnu pour sa puissance militaire que les réserves inépuisables d’alcool. Décidément, c’était à croire que l’assaillant tenait à profiter de ce dernier point, ce genre de détail qui n’en était plus un, qui agaça au plus haut point un petite rouquine au sortir de chez elle…

- Sérieux, il y a vraiment des gens comateux en plein midi ? C’est désespérant. Vous là, ramassez-moi ce brave homme et envoyez-le à l’abris avec les autres, exécution !

Les recrues shinobi acquiescèrent, le type blond qui rendait les tripes dans le caniveau fut transporté à l’abris non sans clamer la grandeur de son clan dans un délire d’ivrogne. Yui soupira de soulagement en le voyant s’éloigner, cela faisait un problème en moins. Elle se retourna en direction de la précédente détonation, d’après les éclaireurs arpentant les toits, l’un des murs aura soudainement cédé. Fort heureusement, les règles d’évacuations étaient appliquées à la lettre et, malgré une certaine agitation, la population était correctement encadrée et redirigée vers les abris. Profitant de son grade de chûnin, la rouquine aiguilla les ninjas de son quartier et procéda aux placements de ceux-ci pour assurer une meilleure fluidité. Depuis son arrivé au village, on avait appris à la connaitre, ses voisins ne faisaient plus de remarque sur son physique de lolicon, d’autant qu’elle portait à présent tout son arsenal de la Garde du Daimyo. Tissus d’un bleu marine ainsi que des fers lamellés encre, sa taille n’était plus qu’un détail, sa voix portait loin et avec une force insoupçonnée pour un si petit gabarit. De fait, les genins, ainsi que quelques chunin tout juste diplômés venaient vers elle pour recevoir ordres et conseils, après tout, il y avait toujours à apprendre auprès d’une militaire qui, pour rappel, approchait la trentaine…

° ° °

Un quart d’heure après la détonation, un petit groupe de shinobis, rassemblé par Miken Yui, se présenta devant l’un des points stratégiques de la citée : les geôles. La demoiselle se présenta devant le jônin en charge des lieux avec salut militaire impeccable :

- Chunin Mikan Yui au rapport, je vous rapporte un détachement de treize éléments, ils sont à présent sous votre commandement.

Le professionnalisme dont faisait preuve la femme eut don de surprendre son supérieur, il fallait bien reconnaitre qu’il y avait un peu plus de… ou plutôt un peu moins de règles strictes en comparaison des forces armées régulières. L’homme remercia la kunoichi et l’invita à aller quérir une nouvelle unité non loin afin de renforcer les patrouilles dans le secteur. Yui hocha la tête et partie au pas de course.

° ° °

Non loin des geôles, à seulement que rues de là, la rouquine intercepta un groupe de civil qui ne savait où aller, la kunoichi leur indiqua rapidement le chemin à prendre, avant de partir, l’une des femmes du groupe lui signala avoir perçue une gamine un peu perdue dans le secteur. Quand la chunin demanda plus de précisions, on lui décrit une enfant aux cheveux blancs à l’air lunatique. Yui fit la grimace, elle venait de deviner l’identité de cette personne, mais il fallait aller la chercher, coute que coute. Le groupe et la shinobi solitaire se sépara par la suite.

Par chance, Yui put retrouver l’unité dont parlait le jônin de tout à l’heure. Une composition de shinobis regroupé à la va vite pour évacuer la population, au moment où la rouquine arriva à leur rencontre les derniers civils venaient de quitter les lieux.

- Très bien, retour aux geôles à présent, nous ignorons où se trouve l’ennemi pour l’instant et nous devons renforcer notre périmètre défensif autour des points névralgiques de la citée.

A présent rejoint par la brigade, la rousse commença à rebrousser chemin pour retrouver l’avenue principale en direction de la prison qu’ils tombèrent sur une étrange fille aux cheveux blancs, plantée au milieu de la voie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2900-mikan-yui-l-inquisitrice-100

Ven 6 Juil 2018 - 8:34
Madoka entendit alors une énorme explosion au loin. Elle se frotta la joue perplexe en se demandant quelle fête avait-elle pu rater, mais visiblement, les feux d'artifice étaient vraiment très violent cette année ! Elle ne fit décidément pas du tout le lien, même en voyant les gens courir partout dans le village comme s'ils avaient le diable aux fesses, mais ce n'était qu'elle, pas la peine de paniquer d'une manière ou d'une autre. Les forces de Kiri se deployaient un peu partout dans le village, et l'adolescente bénissait son idée de ne pas porter son bandeau. Elle marchait tranquillement les mains dans les poches en allant dans la même direction que les civiles qui courraient paniqués.



Datalia Madoka • « À tous les coups... C'est un exercice... Mais pas moyen que je me fasse avoir cette fois-ci, je vais pas bosser, j'ai beaucoup trop faim... »




Commenta à haute voix la jeune fille en touchant un peu son ventre qui grognait. Les braves petits soldats semblaient faire leur travail, et il était une évidence que les choses avaient changé depuis l'arrivée du nouveau clan. Il n'y avait pas de glace lors de cette attaque, peste soit des avarices et des aravicieux. Quoi qu'il en soit, elle était totalement détendue en marchant tranquillement dans les rues, même qu'elle osa lâcher un baillement en se frottant un œil. Elle se retrouva alors dans la zone de la prison plus ou moins par hasard, en suivant son envie dans les rues au beau milieu de l'avenue principale. Bon évidemment, si elle voulait être tranquille, ce n'était vraiment pas la bonne place, manque d'expérience encore, elle devait travailler davantage !



Datalia Madoka • « Il n'y a vraiment pu personne... Pfff... C'est pas vrai... Lui aussi il est fermé ? Rhooo... Juste pour une petite explosion de rien du tout... Ce serait une attaque, il y aurait de la glace partout et au moins on s'amuserait un peu, mais là... »




Madoka soupira grandement en sautillant sur place, alors qu'elle essayait de regarder par des fenêtres hautes d'un petit restaurant, mais elle ne vit personne. Elle frappa lourdement sur la porte en essayant de prendre une grosse voix.



Datalia Madoka • « Contrôle sanitaire ! Inutile de faire semblant d'être fermé ! Ouvrez la porte ! »




La blanchette tendit l'oreille en essayant de capter n'importe quel petit son, qui prouverait la présence de quelqu'un, mais rien à faire, il n'y avait vraiment plus personne. Quelle malchance ! Elle frappa de son pied de rage contre la porte du restaurant avant de rebrousser chemin. Elle allait bien en trouver un d'ouvert, ce n'était pas possible, fichu quartier ! Cependant, lorsqu'elle se retourna, elle s'aperçut qu'il y avait une petit rouquine juste face d'elle accompagnée d'un groupe de shinobis. Si cela se trouve, c'était le restaurateur de tout à l'heure qui s'était plaint de son comportement. Il fallait vite réagir, pas question d'aller en prison juste pour l'avoir tenter d'empêcher de fermer ! Elle était une jeune fille en pleine croissance, c'était sans doute une excuse valable. Elle forma un sceau afin de se métamorphoser en un gros crabe géant les pinces en l'air en marchant sur le côté d'une manière ératique. Elle utilisait la technique du crabe bourré, qui chantait des chansons paillardes. Elle avait déjà vu des types la nuit faire bien pire que cela, alors elle passerait sans doute inaperçu ! Son plan construit à la va vite était vraiment imparable se disait l'adolescente.



Datalia Madoka • « Ils entraient dans une auberge
Pour y boire du vin nouveaux, Oh !

C'est à boire, à boire,
C'est à boire qu'il nous faut
»

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Sam 21 Juil 2018 - 15:35
Vous êtes affectés par les instances du village à la surveillance et protection des geôles. Ce lieu, symbole d'un travail d'année en année des Mizujins et Kirijins, est également l'antre des criminels les plus dangereux de l'Archipel. S'ils sont pour la plupart des civils ou des shinobis de faible envergures, il y a dans les cages certains spécimens qui - s'ils étaient libérés bien entendu - causeraient un tort considérable au village.

Mais le plus difficile pour un ninja se trouve peut-être de suivre les ordres dans une situation aussi critique. Et c'est bien ce à quoi vous faites face : le village est attaqué, mais vous ne savez pas par qui ou comment. Tout ce que vous ressentez, c'est que les offensives sont bien loin de là où vous vous trouvez. Peut-être, sûrement même, que tout se passe à l'extérieur de la cité. Et vous, vous êtes là. Saurez-vous rester à votre place ?

Dans tous les cas, vous n'êtes pas les seuls à avoir entendu le bruit des fracas et autres éboulements. Les criminels, enfermés dans les cages sur plusieurs étages et parmi plusieurs couloirs, sont tout aussi conscients que Kirigakure no Satô se fait attaquer. Et ils commencent tout doucement à élever la voix, et à frapper sur leurs barreaux...

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hier à 15:27

Remettre de l’ordre


Alors que fanfaronnait le crustacé titanesque au beau milieu de la rue, l’un des shinobis du groupe se porta en avant, la main au manche de son sabre. Le bras de la rousse l’interrompu dans sa course, lorsque le concerné regarda en direction de la kunoichi, celle-ci poussa un profond soupir.

- Je m’occupe de ça, vous autres pouvez continuez jusqu’au point de rendez-vous.

Rapidement, tous se dispersèrent, ne laissant que les deux femmes, ou plutôt, la rousse et le crabe. La cheffe s’avança d’un pas lent, en relevant la tête.

- Tu peux cesser ta comédie Madoka, tu plus ridicule qu’autre chose. ( La demoiselle désigna la direction de la prison. ) Je ne miserais pas un sou sur le fait que tu obéisses à un ordre, mais le fait est que le village subit un assaut en ce moment, nous devons nous regrouper. La prison est par ici, il va falloir calmer ses occupants qui doivent déjà s’exciter que de savoir Kiri sous pression. Si jamais l’envie te prends de me rejoindre pour distribuer quelques baffes à des gens qui le mérite, tu sauras où me trouver.

° ° °

C’était sans plus de cérémonie que Yui avait fait son retour, seule, et rapporter le fait que sa mission était achevée par l’arrivée précédente d’un groupe d’éclaireur. Le Jonin remercia et l’invita à reprendre position aux abords du bâtiment en attendant les ordres. A vrai dire, l’idée de rester poireauter dehors à surveiller les geôles ne l’enchantait guère, mais le hasard aura voulu que les troubles proviennent de l’autre bout de la citée. Pour l’instant, il lui faudra se contenter de suivre les indications des supérieurs et rester sur place. Autre détail que l’énervait de plus en plus, c’était la cohue grandissante résonant des murs du bâtiment. Les pensionnaires pensaient caresser le mince espoir de pouvoir sortir aujourd’hui pendant l’attaque. La rousse jugea bon d’aller remettre de l’ordre à l’intérieur.

Un bon coup de bambou sur chaque doigt qui dépassait de la cellule, accrochés aux barreaux, la kunoichi passa dans les rangs en distribuant punition et sermon aux criminels. Il fallait leur rappeler une chose : jamais ils ne sortiront d’ici par le biais d’une évasion. Certains se calmaient, d’autres non, ces têtes de mules tentèrent par tous les moyens d’attraper quoique ce soit qui passait à proximité des barreaux. Une mésaventure manqua d’arriver à l’un des gardiens qui se fit agripper aux bras, un coup de bâton aura vite fait de réfréner les ardeurs du prisonnier vindicatif. Il devait y avoir un point commun entre Yui et ces détenus, tous ignoraient ce qu’il se passait vraiment à Kiri. La réponse finirait-elle par arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2900-mikan-yui-l-inquisitrice-100

Hier à 19:18
Alors que quelques gouttes de sueurs pouvaient se voir sur le crabe en voyant une ninja menacer de se saisir de son sabre pour l’assaillir, la rouquine l’en empêcha. Immédiatement, elle bava de l’écume de mer comme en réaction de ses émotions. Elle fut tout de même plus rassurée en voyant les troupes partir immédiatement pour la prison. La jeune fille se retrouva alors en solitaire face à sa cheffe d’équipe préférée, bon la seule, mais tout de même. Le crabe plissa des yeux, et pour un crabe s’était déjà très fort !

Datalia Madoka • « M’en fiche d’être ridicule ! Et puis je te ferais dire que tes hommes vont dans la mauvaise direction ! Les explosions et la drôle de lame de feu, c’est dans l’autre sens ! »


Commenta alors le crabe en allant à droite à gauche pour se retrouver au final à la même position. Yui commençait à la connaitre, sa cheffe d’équipe n’essaya même pas de lui donner un ordre, et d’ailleurs, elle partit sans attendre directement après son discours. Il fallait bien avouer que c’était bien moins amusant ainsi, sans aucun répondant. Elle se retrouva alors toute seule dans la rue, totalement désert, sans doute comme le reste de la ville.


Datalia Madoka • « C’est vraiment trop nul … »


Madoka brisa alors un carreau pour ouvrir une fenêtre d’un magasin qu’elle connaissait, et saccager ainsi le bien d’un autre ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle s’en fichait complètement à vrai dire. Elle se dirigea alors rapidement jusqu’au rayon des glaces pour prendre un esquimau vanille chocolat. Ce n’était vraiment pas pratique avec les pinces du crabe pour ouvrir le sachet en plastique, et alors elle se retransforma en jeune fille. Ni une ni deux, elle ressortir du magasin en dégustant la glace, mais avec un profond soupir. Elle ne pouvait pas rester ainsi à ne rien faire, que la ville soit attaquer ne la gênait pas du tout. Kiri l’avait sans doute bien mérité ou cherché de toute manière à vouloir s’attaquer à tout le monde depuis des années. La guerre, les affrontements n’étaient jamais sans conséquence, mais par contre, passer à côté d’un moment où elle pouvait massacrer des types sans que l’on lui dise quoi que ce soit, ça pas question !

Par principe, suivre un ordre d’une manière ou d’une autre de la part de Yui l’ennuyait vraiment. La blanchette aux longs cheveux d’argent marchait tranquillement la glace dans la bouche à croquer tantôt avant de lécher avec passion. Encore une tâche ridicule, s’occuper d’une prison pendant que la ville est attaquée. C’était vraiment une tâche de subalterne à ses yeux, bien loin de penser que c’était un des objectifs des attaquants. Il fallait s’occuper des prisonniers récalcitrants, ça s’était parfaitement dans ses cordes.

Datalia Madoka • « Vraiment trop nul … »


Commenta alors de nouveau pour elle-même Madoka alors qu’elle prenait la direction de la prison à la suite de Yui en sautant de toit en toit avec sa glace à la main. Elle finit par arriver devant assez rapidement après la cheffe, mais elle ne trouva que les troupes stationnés devant, qui lui lancèrent de drôles de regard. Elle s’en fichait pas mal, alors la jeune fille se contenta de tirer la langue vers ses derniers et d’entrée à l’intérieur. Elle put admirer alors la technique au bambou de la rouquine, tandis qu’elle finissait sa glace en léchant le morceau de bois par gourmandise. La kunoishi ne trouvait pas la méthode très efficace, et elle était bien venue pour s’amuser avec eux non ? Elle prit une grande inspiration en hurlant de toutes ses forces.

Datalia Madoka • « C’est moiiiiiiiiiiiiiii ! Je suis de retour ! »


Annonça alors l’adolescente de sa voix aigüe avec un grand sourire. Elle était déjà venue ici pour torturer un prisonnier, une chouette mission que voilà, bon le plus ennuyant avait été de lui poser des questions, mais peu importe. Elle aiguisa le morceau de bois de la glace à l’aide de son kunai en se promenant dans les couloirs attentive. Le bruit montait, l’espoir d’une liberté sans doute, mais cela, l’adolescente s’en fichait complètement. Sa pointe était prête, et elle se dirigea vers le prisonnier qui faisait le bruit de bruit dans la prison, celui qui se sentait le plus fort. Cela devait être un chef de bande de cette maison carcérale. Sans autre forme de procès, elle envoya le morceau de bois à travers les barreaux de la porte de cellule, mais elle ne provoqua qu’une estafilade au niveau du visage du prisonnier. Elle forma un mudra, afin de guider par un vent le morceau de bois pointu dans la gorge du prisonnier à l’aide d’une technique, pour le tuer sans autre forme de procès. Il allait sans doute pouvoir hurler, on allait sans doute entendre quelques gargarismes sanglants, mais cela allait sans doute être efficace.

Datalia Madoka • « Si j’entends un seul bruit ! Je viens vous voir ! »





_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

4. Choix

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Intrigue n°7 : Libérations :: Kirigakure no Satô
Sauter vers: