Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Un bourgeon au fil des saisons [Pv: Etsuko]


Mar 3 Juil 2018 - 23:29
Le soleil tapait fort encore aujourd’hui, cela faisait maintenant quelques jours que ça durait et je me disais que je c'etait peut être bien l'été le plus chaud qu'on avais eu depuis un moment. Les entrainements étaient plus rude a cause de la chaleur et les gens sortaient plus en laissant les personnes fragiles a la maison au frais.
Aujourd'hui je m’étais porté volontaire pour apporter des fleurs a l’hôpital pour qu'ils puissent décorer un peu la chambre des patients qui n'avais pas ou peu de famille; Sur le moment partant pour aller m'entrainer la détresse de ces pauvres erres m'avais fait changer mes plans. Donc cela faisait maintenant 20 minutes que traversait la ville depuis l’hôpital pour aller vers le quartier commerçant. J'avais trouvé une boutique qui vendait des fleurs parfaites et pas trop chère coincée entre de grands bâtiments, effectivement la maison était assez simple possédant un étage surement l'endroit d’habitation de la famille un rapide coup d’œil de byakugan me permis de vérifier cette hypothèse assez rapidement il y avais du mouvement a l’étage et des chambres. Sur le moment je regrettais mon acte, j'avais utilisé le byakugan sans m'en rendre compte encore une fois il faudra que je garde le contrôle pour éviter ...des soucis.
La chaleur avais cette fois ci fait fuir les gens qui se réfugiaient tant bien que mal sous des toits avec boissons fraiches, éventails et ventilateurs.
Je me frayait un chemin dans le dédale de rue que composait Iwa avant de me retrouver devant la grande pancarte de bois: Kisetsu no hana.
Je passais la porte dans l'espoir d'y voir la tête amical du monsieur qui vendait ces fleurs. Généralement je venais plutôt le matin mais comme c'etait une mission exceptionnelle j’espérais qu'il ne m'en voudrait pas trop si je venait l’après midi...

-Bonjour ? Il y a quelqu'un ?
demandais je en rentrant un peu hésitant.

Ne voyant qu'il n'y avais personne je m'avançais un petit peu pour rentrer dans la boutique. J’étais venu trop tard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 7 Juil 2018 - 11:57
La demoiselle aux yeux émeraude bailla. Elle s'étira un peu, frottant ses yeux d'une main molle. Elle était fatiguée et il faisait chaud. Beaucoup trop chaud. Elle gérait les fleurs comme elle le pouvait à la boutique mais son katon ne l'aiderait certainement pas dans cette tâche. Pensive, elle regardait par la fenêtre les passants qui se faisaient peu nombreux en cette après-midi d'été un peu trop assomante. Tout était si calme...

Un peu plus tôt, elle avait eu quelques clients, alors qu'elle arrivait juste de la serre. Des petits achats, un bouquet de roses pour une future mariée, quelques bouquets de coquelicots pour des amoureux, des chrysanthèmes pour un enterrement, d'autres pour une tombe, une fleur pour un anniversaire de jeune fille. Le quotidien quoi. Etsuko prépara un peu quelques fleurs, surveillant l'état des autres sous ce soleil torride. Elle n'avait plus beaucoup d'énergie et personne ne semblait vouloir rentrer dans la boutique. Son père était aussi là, affalé derrière le comptoir. Hésitant un peu, elle finit par soupirer et alla s'installer sur l'énorme fauteuil situé au centre de la pièce meublée en bois massif et poncé jusqu'à ce qu'il soit doux au touché. Le fauteuil était totalement entouré de fleurs, toutes celles de la saison, offrant ainsi un pannel magnifique de couleurs et d'odeurs à qui s'installait dessus.

Se posant ainsi, la jeune femme déjà bien fatiguée s'endormit rapidement. Rêvant de fleurs et de parfums, elle ne se réveilla que deux heures plus tard, en sursaut, lorsque quelqu'un pénétra dans la boutique. Regardant autour d'elle, elle remarqua un jeune garçon à trois mètres en face d'elle, qui semblait ne pas l'avoir vu. Aussi faut-il dire qu'endormie et immobile sur le fauteuil, dans la pénombre de la pièce et notamment à cause de l'écart de luminosité entre l'extérieur et l'intérieur, elle était quasimment invisible.

« Irasshaimase ! Désolée pour la présentation, il fait si chaud que je m'étais endormie en faisant une petite pause... Je peux t'aider ? N'hésite pas à me dire si tu as besoin de fleurs en particulier ou de conseils, je pourrais te guider. »

Le jeune client était assez petit, environ 12 ans, les cheveux brun et les yeux blancs. Un petit Hyûga visiblement. Il était assez mignon, tirant un sourire à la vendeuse aux cheveux bruns et aux reflets rougeoyants. Il semblait un peu perdu et s'était avancé doucement dans la boutique, l'air un peu curieux tout en étant craintif. Replaçant un peu ses cheveux qui étaient retombés sur son visage pendant son sommeil, la demoiselle s'était relevée et écartée du fauteuil, faisant un signe invitant à s'avancer un peu plus dans le magasin à l'enfant.

« Entre et regarde ce qui te ferait plaisir, on verra ensemble ce qui est le mieux si tu en as envie. »

Elle se dirigea alors derrière le comptoir, laissant un peu le garçon vagabonder là où il le souhaitait dans la fleuristerie, le regardant avec un sourire gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Sam 7 Juil 2018 - 21:25
Ne savant pas si il y avais quelqu'un j'osais quelques coups d’œils et je vis une ombre se mouvoir près d'un fauteuil tout couvert de pétale de fleur.Il était placé la pour compléter la multitude de couleurs que comportait la pièce.Un frisson me parcourut l’échine, cette échoppe était vraiment magnifique quand on l'y regardait de plus près.

« Irasshaimase ! Désolée pour la présentation, il fait si chaud que je m'étais endormie en faisant une petite pause... Je peux t'aider ? N'hésite pas à me dire si tu as besoin de fleurs en particulier ou de conseils, je pourrais te guider. »

-Vous dormiez...?Oh je suis désolé j'aurais du attendre que vous reveilliez...Je ne voulais pas vous surprendre...


Rougissant un peu de honte d'avoir failli déranger une dame pendant son sommeil je repris quelque peu quand elle continua avec les fleurs:

« Entre et regarde ce qui te ferait plaisir, on verra ensemble ce qui est le mieux si tu en as envie. »

-Oh ce n'est pas pour moi! Tenez voici une liste c'est l’hôpital qui m'envoie pour chercher des fleurs pour les patients.Mais je dois avouer que votre échoppe est magnifique. Les fleurs on l'air d'y être heureuse!
fis je avec un petit sourire.

A bien y regarder toute les fleurs que je pouvais voir de l’endroit ou je me trouvais était très belles et de couleurs vives. C’était des fleuristes talentueux et cela se voyait.J’espère que ma tenue de shinobi ne faisais pas trop formel dans la petite échoppe. Enfin au vu de la fleuriste qui se recoiffait et de l'air humide et chaud de l’échoppe de toute façon il était impossible de rester convenable. Je commençais a transpirer a peine rentré dans l’échoppe après que la fleuriste m'est faite rentrer.
Puis une fois rentrer je vagabondais dans les rayons pour voir les différentes fleurs que le magasin proposais quand je tombais face a face avec une fleur que je n'avais vu qu'une fois ou deux. Une fleur qui me ressemblait un peu: une orchidée.

-Cette fleur est vraiment jolie... commençais je pour lancer une conversation avec la fleuriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 10 Juil 2018 - 16:18
Etsuko regardait le jeune garçon en souriant avec tendresse et attention. Ce n'était pas souvent qu'elle avait des clients si jeunes. Elle le rassura rapidement lorsqu''il commença à s'excuser, rougissant. Qu'il était mignon.

« Rassure-toi, ce n'est rien. Je n'aurai pas dû me laisser aller pendant le travail, donc je te suis reconnaissante de m'avoir réveillée. Tu n'as pas à t'en faire. »

Après l'avoir invité à entrer et à découvrir un peu plus la boutique, elle l'écouta avec attention. Il venait donc pour l'hôpital ? Rendre service à son âge pour aider les patients qui ne pouvaient se déplacer, voilà qui était charitable. Souriante, la demoiselle aux yeux émeraude hocha un peu la tête, compréhensive, puis elle attrapa la liste qu'il lui tendait. La parcourant des yeux, elle hocha la tête avant de le regarder à nouveau, détaillant un peu sa tenue. Il semblait gentil et sage, un enfant modèle en quelques sortes. C'était amusant de le voir timide mais à la fois attentif aux autres. Il commença finalement à se balader dans la boutique, s'arrêtant après quelques minutes devant une orchidée.

« Oui, je les aime beaucoup moi aussi. C'est une orchidée. Tu la veux ? Tu peux la prendre si tu en as envie, pour te féliciter d'aider les gens de l'hôpital. Je pense qu'il te feront eux aussi des petits cadeaux, mais si tu l'aimes, n'hésite pas. Je suis contente de voir que des grands garçons comme toi s'occupent aussi des autres et aident ceux qui en ont besoin. Tu sais, les fleurs ne sont pas juste jolies. Elles ont plein de significations, et elles réchauffent le coeur des gens. Quand tu amènes des fleurs aux patients de l'hôpital, je suis certaine que cela les rend heureux. Les fleurs sont plus que de simples plantes décoratives, en tous cas, à mes yeux, et je l'espère, aussi aux yeux de ceux qui viennent m'en acheter. »

Elle l'aida donc à récupérer la fleur qui se trouvait un peu haut par rapport au jeune garçon puis la lui tendit, lui offrant avec un sourire. Elle était véritablement heureuse de voir que tous ne pensaient pas qu'au combat, que lui au moins comprennait l'importance de la vie qui allait à côté.

« Tu veux regarder d'autres fleurs ? Ou tu veux en savoir un peu plus sur elles ? Ou alors autre chose en quoi je peux t'aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mer 11 Juil 2018 - 20:42
« Rassure-toi, ce n'est rien. Je n'aurai pas dû me laisser aller pendant le travail, donc je te suis reconnaissante de m'avoir réveillée. Tu n'as pas à t'en faire. »

Ouf je ne la dérangeais pas. Au vu de ses habits elle semblait être peut être la fille du patron de son magasin une fois que je lui donnais al commande de l’hôpital elle se tourna pour vérifier deux trois trucs et m'observa pendant que je flânnais dans le magasin.
Lorsque je lui pointais la fleur en question elle sembla heureuse que quelqu'un s’intéresse à ses fleurs et pour le coup cela m’intéressait vraiment:

« Oui, je les aime beaucoup moi aussi. C'est une orchidée. Tu la veux ? Tu peux la prendre si tu en as envie, pour te féliciter d'aider les gens de l'hôpital. Je pense qu'il te feront eux aussi des petits cadeaux, mais si tu l'aimes, n'hésite pas. Je suis contente de voir que des grands garçons comme toi s'occupent aussi des autres et aident ceux qui en ont besoin. Tu sais, les fleurs ne sont pas juste jolies. Elles ont plein de significations, et elles réchauffent le coeur des gens. Quand tu amènes des fleurs aux patients de l'hôpital, je suis certaine que cela les rend heureux. Les fleurs sont plus que de simples plantes décoratives, en tous cas, à mes yeux, et je l'espère, aussi aux yeux de ceux qui viennent m'en acheter. »

Surpris je réagis au quart de tour:
Spoiler:
 
-Non je ne voulais pas vous la prendre je la trouve juste jolie . Et puis de toutes façons je ne saurais pas m'en occuper.

Puis après un moment je continuais:

-Je ne crois pas qu'ils feront cela, je ne vais que livrer les fleurs...Certains patient pensent que je fais ça pour faire bien voir le clan Hyûga et sont très agités quand je viens leur donner des fleurs. Mais je vous remercie de votre considération malgré le fait que je fais ça par plaisir d'aider les autres et que c'est tout ce qui compte.

Je m'interrompis quelques instants en passant mon regard sur les fleurs comme une douce caresse:

-Les fleurs on vraiment une signification? demandais je curieux, on m'en a deja parlé mais je n'y croyais pas. Ce sont juste des fleurs non?


J'en regardais une un peu fanée avant d'ajouter tout bas le regard lourd:
Spoiler:
 
-Elle aussi meurt rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 14 Juil 2018 - 11:16
Etsuko hocha la tête. Le garçon était assez timide, un peu comme elle de manière générale hors de son travail en fait. Elle lui sourit pour le rassurer avant de lui répondre.

« Comme tu voudras, mais si tu changes d'avis, dis le moi et tu pourras la prendre sans soucis. Même si c'est pour une amie tu sais. »

Elle avait un petit sourire amusé, le trouvant décidément à croquer. Il était gentil comme tout et ne semblait pas rechercher une récompense quelconque. L'abnégation était une qualité tant qu'elle restait mesurée, il ne fallait pas qu'il aille trop loin pour aider les autres, mais de ce qu'elle voyait, il savait être raisonnable puisqu'il ne s'agissait là que de ramener des fleurs à quelques patients de l'hôpital.

« Mais toi tu sais que c'est faux, que c'est pour les aider et non pas pour une réputation quelconque. Et c'est ça qui compte. Ce que tu fais est bien, n'en doute jamais. Par contre, ne va pas t'épuiser à la tâche, être altruiste est une bonne chose mais il faut rester dans la mesure, que ça ne finisse pas par te nuire à toi aussi. »

Elle le regarda toujours avec le même air attentionné et à l'écoute. Prendre un peu de temps de son travail pour discuter avec ce garçon n'était pas désagréable, il était gentil et voulait en savoir plus, c'était un véritable plaisir que de l'aider à mieux comprendre son monde.

« Bien sûr qu'elles en ont une. Elles peuvent symboliser l'amour, l'amitié, la mort, la tristesse, le regret et plein d'autres belles émotions encore. C'est une langue un peu secrète mais que la plupart des gens connaissent sans le savoir, dans leur coeur. Parce que les fleurs nous transmettent des choses, c'est juste que certains sont plus à l'écoute que d'autres de la nature en vérité, mais ce n'est pas forcément un mal de ne pas prendre le temps de les écouter. Chacun fait ce qu'il veut de son temps, ma famille l'a employé pour mieux les comprendre, d'autres s'occupent des défenses du village, d'autres encore de sa nourriture, d'autres de son organisation... Tout le monde fait ce qu'il veut de son temps. Toi tu aides les gens en leur amenant des fleurs, c'est tout aussi louable. »

Il sembla alors s'intéresser à une autre fleur qui commençait doucement à fâner. La chaleur n'aidait en rien la longévité des belles plantes, aussi Etsuko s'en saisit avec un sourire réconfortant.

« On meurt tous un jour petit, qu'on soit mendiant ou empereur... Mais rassure toi, avant cela, on a le temps de vivre et de montrer tout l'éclat de nos pétales, commes toutes les autres fleurs. Certes la vie est courte, pour elles plus encore que pour nous, mais il faut toujours rebondir, profiter de la vie tant qu'elle est là. Si elles fânent si rapidement, c'est parce que leur vie est si passionnante, si majestueuse qu'elle les consumme rapidement. »

Elle prit alors la fleur entre ses doigts et souffla légèrement dessus après avoir fait un mudras de sa main libre. Le chakra pénétra alors les pétales et la tige, la ramenant à son plus bel état en quelques instants.

« Mais, nous sommes un peu particuliers ici, à Kisetsu no Hana. Nous pouvons aider les fleurs, comme une fontaine de jouvence, leur offrir une seconde chance pour briller plus longtemps. Après tout, la vie est bellle, il serait triste de la quitter si vite. Mais c'est bien philosophique tout ça... Laisse moi un peu de temps, je vais terminer de préparer la commande pour que tu puisses leur donner les fleurs et aller jouer avec tes copains. N'hésite pas si tu as d'autres questions ou si tu as envie de repasser une autre fois. »

Elle lui sourit tout en reposant la fleur dans son pot puis elle se dirigea vers l'arrière-boutique pour chercher les fleurs qu'elle n'avait pas à disposition au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mar 17 Juil 2018 - 1:45
« Comme tu voudras, mais si tu changes d'avis, dis le moi et tu pourras la prendre sans soucis. Même si c'est pour une amie tu sais. »

Cela me toucha, la fleuriste était gentille au final. Enfin cette aide proposée serait utile si j'avais des amies filles. Et a part diao chan je n'avais pas d'amies.Cette constatation me fit un peu mal mais j’appréciais vraiment le geste. Je lui offrait mon plus beau sourire en retour:

-Merci mais je pense que c'est vous qui méritez le plus de recevoir des fleurs. Vous êtes vraiment gentille.

Concernant la vision des autres concernant mes actions la fleuriste avais sa propre vison des choses :

« Mais toi tu sais que c'est faux, que c'est pour les aider et non pas pour une réputation quelconque. Et c'est ça qui compte. Ce que tu fais est bien, n'en doute jamais. Par contre, ne va pas t'épuiser à la tâche, être altruiste est une bonne chose mais il faut rester dans la mesure, que ça ne finisse pas par te nuire à toi aussi. »

Elle inquiétais de mon état de santé ? Sans vraiment me connaitre ?Beaucoup de gens pensaient que je n’étais qu'un gamin qui ne comprenais rien a rien. Que l'innocence tuerais sur le champ de batailles. S'inquiétais t'elle pour moi par simple politesse ou juste parce que j'etais plus jeune qu'elle ? A mon age peu de personnes faisait la distinction de clan. Mais j’étais un Hyûga pure souche n'en déplaise a tout ces idiots. Grace a mon byakugan je voyais la Lumière au bout du tunnel un avenir en paix. Fallait t'il un byakugan pour voir plus loin que le bout de son nez ?

-Je vous assure que je ne suis pas a plaindre, mais je vous remercie de votre sollicitude vraiment.

Puis vint la question sur la signification des fleurs et encore une fois elle répondit parfaitement a mes attentes:

« Bien sûr qu'elles en ont une. Elles peuvent symboliser l'amour, l'amitié, la mort, la tristesse, le regret et plein d'autres belles émotions encore. C'est une langue un peu secrète mais que la plupart des gens connaissent sans le savoir, dans leur coeur. Parce que les fleurs nous transmettent des choses, c'est juste que certains sont plus à l'écoute que d'autres de la nature en vérité, mais ce n'est pas forcément un mal de ne pas prendre le temps de les écouter. Chacun fait ce qu'il veut de son temps, ma famille l'a employé pour mieux les comprendre, d'autres s'occupent des défenses du village, d'autres encore de sa nourriture, d'autres de son organisation... Tout le monde fait ce qu'il veut de son temps. Toi tu aides les gens en leur amenant des fleurs, c'est tout aussi louable. »

Je commençais a être un peu gêné par autant de louanges en même temps.On en m'avais pas dépeint comme elle le faisait depuis longtemps. Les gens généralement pensaient que mon comportement était juste le caprice d'un fils de riche ou trouvais ça normal... Elle au contraire me renseignais, m'aidais du mieux qu'elle pouvais et ne tarissait pas d’éloge envers moi. JE devint rouge tomate en l'espace d'une seconde ce qui me fit un peu perdre mes moyens.

-Je ..je ...merci mais...

« On meurt tous un jour petit, qu'on soit mendiant ou empereur... Mais rassure toi, avant cela, on a le temps de vivre et de montrer tout l'éclat de nos pétales, comme toutes les autres fleurs. Certes la vie est courte, pour elles plus encore que pour nous, mais il faut toujours rebondir, profiter de la vie tant qu'elle est là. Si elles fanent si rapidement, c'est parce que leur vie est si passionnante, si majestueuse qu'elle les consume rapidement. »


Quand elle parlais une flamme s'allumais dans son regard. Elle était persuadée de ce qu'elle disais. Elle est emplie de détermination et ce la faisais chaud au cœur.

-Mais et si leur vie n’étais si passionnante au final?


« Mais, nous sommes un peu particuliers ici, à Kisetsu no Hana. Nous pouvons aider les fleurs, comme une fontaine de jouvence, leur offrir une seconde chance pour briller plus longtemps. Après tout, la vie est bellle, il serait triste de la quitter si vite. Mais c'est bien philosophique tout ça... Laisse moi un peu de temps, je vais terminer de préparer la commande pour que tu puisses leur donner les fleurs et aller jouer avec tes copains. N'hésite pas si tu as d'autres questions ou si tu as envie de repasser une autre fois. »

Apres sa petite demo, mon regard brillait de mille feux. C’était incroyable!Elle était shinobi et elle faisais quelque chose d'incroyable. La petite fleur fanée se voyait donner une nouvelle chance! C’était tout bonnement incroyable.

-Incroyable. Je n'avais jamais vu de justu si spécial! Comment faites vous au juste ? demandais je les yeux dans etoiles et des papillons plein le ventre.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 21 Juil 2018 - 19:21
Etsuko sourit au jeune garçon. Il était très gentil, lui souhaitant d'avoir des fleurs. C'était rare que quelqu'un ait des paroles si attendrissantes à son égard. Elle était contente qu'il soit ainsi, que certains aient encore la conscience de se dire que ce monde n'était pas fait que pour se battre mais aussi pour vivre, et que les échanges et relations entre êtres humains étaient importants et à chérir.

« C'est gentil, merci. »

Il était beaucoup trop mignon ce petit, que des mots gentils, agréables. C'était assez rare venant d'un enfant garçon de cet âge. Ils étaient pour la plupart déjà portés sur le combat et à faire les malins devant les filles, ou tout simplement à jouer en bande pour faire les caïds. Quelques uns, ceux avec qui elle avait elle-même grandit, jouaient simplement dans le quartier ensemble avec ce qu'ils trouvaient.

« Tant mieux si tu restes raisonnable, j'ai vu des gens se mettre vraiment mal physiquement en travaillant ou en aidant les autres. C'est louable mais c'est aussi triste. En faisant attention, on peut le faire sans se mettre soi-même en danger, et c'est bien plus efficace, n'es-tu pas d'accord ? Il faut aussi savoir se reposer, c'est important pour être en bonne santé. Mais tu me sembles bien assez malin pour savoir tout ça, désolée si je t'embête un peu. »

Toujours sourire affectueux aux lèvres, la jeune vendeuse terminait la préparation des bouquets avant de les tendre au garçon.

« Tu vas t'en sortir ? Il y en a beaucoup. Je peux t'accompagner si tu veux. »

Elle rit un peu en le voyant rougir sous ses compliments. Il était un peu comme elle au fond, un peu trop timide pour accepter les compliments sans devenir carmin. Elle prit alors un sourire un peu plus rassurant, penchant légèrement la tête sur le côté, le laissant se reprendre. Elle lui fit sa petite démonstration, puis rit à nouveau en l'entendant se fasciner pour ce qu'elle venait de faire.

« Rassure toi, ce n'est rien, juste une petite partie de ce que je suis capable de faire avec les fleurs. Je suis aussi une kunoichi. Mais contrairement à d'autres qui maîtrisent le sable, les épées, le métal, le vent ou plein d'autres choses encore, moi je maîtrise les fleurs. Elles m'obéissent au doigt et à l'oeil, mais chut, il ne faut pas le dire, on croirait que je triche pour nos fleurs alors qu'en vérité, elles sont toutes normales. Mon pouvoir me permet de renforcer les normales, mais si j'en crée à partir de rien, elles n'ont ni ce parfum ni leur éclat magnifique et ce serait bien triste. Pour le combat et pour les aider dans les saisons difficiles, il me reste cependant très pratique. »

Elle ouvrit sa main droite et de la gauche, elle fit quelques nouveaux mudras, créant alors une seconde fleur à côté de la première. Même espèce, même forme, mais effectivement, même quelqu'un qui n'était pas expert voyait la différence. Les pétales n'avaient pas le même velouté, et l'odeur de la fleur chakratique était risible comparée à celle de sa consoeur naturelle qui avait simplement été revigorée au chakra.

« Tu vois, ce n'est pas du tout pareil. Je ne voudrais pas que les gens se méprennent alors que nous prennons un soin immense de nos fleurs et qu'ils croient à une supercherie chakratique. »

Elle lui fit un petit sourire puis le regarda à nouveau, relâchant les deux fleurs du regard en lui tendant celle qui était faite de chakra.

« Tiens, celle-là, tu peux la prendre, elle fânera en fin de journée au plus tard mais tu pourras profiter de son éclat d'ici là. »

Elle reposa ensuite sa jumelle naturelle dans son pot de fleur puis se retourna vers le garçon.

« Bien ! Alors, tu veux que je t'accompagne jusqu'à l'hopital pour t'aider avec tout ces bouquets ? Ils ne sont pas très gentils de te faire faire tout ça tout seul mais bon, je suppose qu'ils sont très pris. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Sam 28 Juil 2018 - 23:22
« C'est gentil, merci. »

Elle avais l'air de vraiment apprécier les remarques que je faisait a son encontre. Mais mes remarques étaient fondées!Ne serait-ce pas un comble que la seule a ne jamais recevoir de fleurs soit la fleuriste ? Si les fleurs avait une telle signification ne pas lui en donner était comme faire comme si elle n'existait pas non?

« Tant mieux si tu restes raisonnable, j'ai vu des gens se mettre vraiment mal physiquement en travaillant ou en aidant les autres. C'est louable mais c'est aussi triste. En faisant attention, on peut le faire sans se mettre soi-même en danger, et c'est bien plus efficace, n'es-tu pas d'accord ? Il faut aussi savoir se reposer, c'est important pour être en bonne santé. Mais tu me sembles bien assez malin pour savoir tout ça, désolée si je t'embête un peu. »

-Nan nan pas du tout ! Mais ma formation de ninja me permet de faire ça...Enfin c'est pour ça que je suis devenu ninja aussi...Aider les autres je ne suis bon qu'a ça de toute façons.

Elle me tendis une grande préparation de fleurs. Je pourrais faire le trajet mais me faudrait plusieurs passages pour toutes les acheminer. Et puis en voulant aller vite j’allais peut être abimer les fleurs.

« Rassure toi, ce n'est rien, juste une petite partie de ce que je suis capable de faire avec les fleurs. Je suis aussi une kunoichi. Mais contrairement à d'autres qui maîtrisent le sable, les épées, le métal, le vent ou plein d'autres choses encore, moi je maîtrise les fleurs. Elles m'obéissent au doigt et à l'oeil, mais chut, il ne faut pas le dire, on croirait que je triche pour nos fleurs alors qu'en vérité, elles sont toutes normales. Mon pouvoir me permet de renforcer les normales, mais si j'en crée à partir de rien, elles n'ont ni ce parfum ni leur éclat magnifique et ce serait bien triste. Pour le combat et pour les aider dans les saisons difficiles, il me reste cependant très pratique. »

Son pouvoir était grandiose. Faire pousser des fleurs par le chakra était un don incroyable. Certes il y avais des limites mais cela restais un pouvoir extraordinaire. Moi je ne possédait pas de don comme celui la. J'avais mes yeux mais je ne pouvais rien créer. Le vent m’obéissais au doigt et a l’œil mais la encore je ne pouvais rien créer. Cette fille était capable de créer en quelque sorte la vie!Je me demandais si un jour je pourrais faire des choses aussi impressionnantes moi aussi. Il le fallait si je voulais devenir Tsuchikage!

« Tu vois, ce n'est pas du tout pareil. Je ne voudrais pas que les gens se méprennent alors que nous prenons un soin immense de nos fleurs et qu'ils croient à une supercherie chakratique. »


-Je ne suis pas d'accord.Je trouve ça formidable de pouvoir créer des fleurs. Même si elles fanent plus vite. Il faut que vous ayez un peu plus de fierté pour votre art mademoiselle. Moi j'en suis incapable!Créer des choses c'est exceptionnel!

« Tiens, celle-là, tu peux la prendre, elle fanera en fin de journée au plus tard mais tu pourras profiter de son éclat d'ici là. »


-Je la garderais précieusement ! fis je avec un petit sourire .

« Bien ! Alors, tu veux que je t'accompagne jusqu'à l'hopital pour t'aider avec tout ces bouquets ? Ils ne sont pas très gentils de te faire faire tout ça tout seul mais bon, je suppose qu'ils sont très pris. »

-Oui j’avais avoir besoin d'un coup de main. Je pourrais le faire mais il sera difficile a dire si je ne vais pas abimer vos présentations. Mais je ne veux pas vous déranger. Vous attendez peut être d'autre clients ?


En même temps que je parlais je prenais deux bouquet de fleurs me mettant prêt a partir essayant de pas écraser les bouquets par mégarde. j'avais 'impression de porte des choses si fragiles qu'un souffle pourrait les faire disparaitre.

-Avant de partir je peux vous acheter l'orchidée? C'est pour offrir, fis je en regardant autre part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 29 Juil 2018 - 23:37
Etsuko souriait au garçon. Il était mignon et gentil, plein d'admiration face à un pouvoir qu'elle maîtrisait depuis sa plus tendre enfance. Rien de si sublime à ses propres yeux puisqu'elle trouvait que les dons de la nature étaient plus véritables, plus exceptionnels, plus éblouissants et ce sans le moindre soucis. Qui pouvait prétendre être plus juste que la nature en ce qui la concernait, après tout. Pas Etsuko en tous cas. Elle n'aurait jamais l'audace -ou la folie selon les points de vue- de se prétendre supérieure en arts floraux à la nature. Elle se contenta de hocher la tête, remerciant le jeune garçon pour ses compliments sincères, étoiles dans les yeux à l'appuis.

« Ne t'en fais pas, je vais t'aider. Et pour l'orchidée, je t'ai dit, tu peux la prendre sans aucun soucis, pour toi ou pour quelqu'un d'autre. Je m'occupe des autres bouquets, laisse moi juste le temps de fermer à clef et je te suis. »

Elle prit au passage l'orchidée et la prépara, entourant sa tige d'un tissus un peu mouillé pour ne pas qu'elle fâne trop vite, puis elle la donna au garçon. Elle prit ensuite un sac à dos assez gros qui avait neuf compartiments, glissant un bouquet dans chaqu'un avant de le mettre sur son dos pour prendre le dernier des bouquets de la commande dans ses bras. Elle sortit ensuite de la boutique puis sourit au garçon.

« Allons-y, je vais t'accompagner à l'hôpital, et ne t'en fais pas pour nos clients, ils reviendront un peu plus tard ou mon père se décidera à aller leur rouvrir la boutique. Ce n'est pas un problème. »

Elle le regarda avec l'orchidée en main, sourire amusé aux lèvres, sortant dans son tablier de Kisetsu no Hana, son nom brodé au niveau de sa poitrine, sur la gauche, ses longs cheveux de jais attachés en queue de cheval derrière sa nuque.

« Et... Je peux te demander pour qui est cette orchidée puisque c'est un cadeau ou c'est un secret ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Ven 3 Aoû 2018 - 1:22
« Ne t'en fais pas, je vais t'aider. Et pour l'orchidée, je t'ai dit, tu peux la prendre sans aucun soucis, pour toi ou pour quelqu'un d'autre. Je m'occupe des autres bouquets, laisse moi juste le temps de fermer à clef et je te suis. »

Je l'attendais un moment au dehors de la boutique pendant qu'elle la fermais. Mais quelque chose clochais a bien y regarder je sentais des regard sur moi qui venait des zones ombrées.Oui, les gens me jetaient des petits regards malicieux. Comme ci ce que je faisais était osé.Je ne comprenais pas tout de suite mais la fleuriste m'interrompis dans ma pensée:

« Allons-y, je vais t'accompagner à l'hôpital, et ne t'en fais pas pour nos clients, ils reviendront un peu plus tard ou mon père se décidera à aller leur rouvrir la boutique. Ce n'est pas un problème. »


-Allons y alors.


Elle me tendis la dite orchidée en souriant. Je lui rendis son sourire avant de me mettre en route. Mais quand même tout ces regards appuyés étaient bizarres. Puis je me rendis compte que ces regards étaient plutôt amusés de voir un jeune homme comme moi "sortir" avec une jeune et belle fille comme elle. Cette seule pensée me rendis rouge écarlate mais j’espérais qu'en portant tout ces bouquets ma gène serait un peu camouflés grâce a leurs pétales colorés.

« Et... Je peux te demander pour qui est cette orchidée puisque c'est un cadeau ou c'est un secret ? »


Je lui souris malicieusement:

-C'est un secret !


***

La journée était enfin finie, nous avions distribué toutes les fleurs et après tout ce boulot j'offrais un soda a la jeune fleuriste qui avais bossée dur avec moi. Je me posais donc sur les marches inoccupés devant l’hôpital contemplant le coucher de soleil magnifique qui s'offrait a nous.Lorsque je lui donnais la boisson je lui lançais un "o tsukare sama" avant de replonger mon regard dans la planète embrasée.L'orchidée était a coté de moi, ses pétales tournés vers le soleil.

-Merci de m'avoir aidé aujourd’hui sans toi j'aurais fini tard ce soir dis je en lui faisant un petit sourire

J'en savais quelque chose.Je n'ai jamais su dire non pour aider les gens. Je me suis fait avoir plus d'une fois mais je continuais a avoir foi en les autres malgré tout. Les gens même si mal intentionné au départ reconnaissait en moi une certaine forme de détermination et venait même s'excuser d'user de ma gentillesse. Et ça valais tout l'or du monde pour moi. Faire changer le regard qu'on les gens sur toi . Obtenir le respect par une détermination sans faille et montrer que j'étais près a tout pour changer le monde.
Je me levais enfin époussetant mes vêtements avant de prendre la fleur dans mon dos et de me poster devant la jeune fille.

-Tu voulais savoir pour qui je prenais cette fleur ? Eh bien c'est pour toi.Je n'ai personne que je connaisse a qui offrir cette fleur.Et je crois que celle qui a le plus besoin d'un cadeau et qui a le plus mérite c'est toi!Je te l'offre.

Je lui donne la fleur avant de me presenter:

-Au fait mon nom c'est Hayate et toi?

Je lui souriais. C’était mieux comme ça elle le méritait.A bien y repenser ce n’étais pas grave si les gens me taquinais quand je marchais avec une jolie fille. Ce qui compte c'est que elle et moi sachions la vérité mais En mon for intérieur je me demandais si moi aussi un jour je trouverais quelqu'un comme Diao et takumi se sont trouver.J’espère que ce sera dans longtemps et quand je serais Kage !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 3 Aoû 2018 - 13:56
Les regards des gens se posaient sur eux. Ils connaissaient bien Etsuko, mais ignoraient qu'elle avait un petit frère, certains la saluèrent d'un signe de tête, aimables. Ils traversèrent tranquillement Iwa en discutant, fleurs dans les bras et sur le dos pour les amener à bon port. La demoiselle aux yeux émeraude souriait, aumusée par cet enfant gentil et rêveur. Elle rit un peu lorsqu'avec un regard malicieux, il lui dit que c'était un secret. Il était mignon décidément. Elle regrettait un peu de ne pas avoir un petit frère comme lui, adorable et avec qui elle aurait pu discuter de tout et de rien au lieu de seulement travailler à la boutique. Elle adorait les fleurs mais une autre distraction aurait été agréable. Enfin, ses parents n'avaient pas eu d'autre enfant après elle, c'était ainsi.

« Je comprends. Garde le précieusement alors. Les secrets sont importants. »

Ils arrivèrent finalement à l'hôpital puis distribuèrent les fleurs, discutant un peu avec les occupants des chambres, Etsuko prenant parfois un peu de temps pour soulager leurs douleurs à l'aide d'un peu de chakra, leur faisant un signe de silence à ce propos pour ne pas fâcher les infirmières, comme des petits secrets à leur tour. Lorsque finalement ils ressortirent de l'hôpital, la Naari s'installa à côté du jeune genin le remerciant pour la boisson fraîche.

« O tsukare, ce n'est rien pour l'aide, moi aussi j'aime bien aider les gens du village, ça renforce les liens entre les gens, c'est agréable. »

Elle le regarda alors se redresser et se placer droit devant elle, les joues un peu rougies pour le plus grand amusement de la demoiselle. Décidément, il aurait fait un petit frère adorable. Elle hocha la tête en acceptant la fleur lorsqu'il la lui tendit.

« Merci Hayate, c'est très gentil à toi. Moi je m'appelle Etsuko. Et celui que tu vois d'habitude à la fleuristerie le matin, c'est mon père, Naari Meito. Je sais qu'il est parfois un peu bourru ou pas trop aimable quand il est fatigué, mais il est très gentil au fond, j'espère qu'il est gentil avec toi lui aussi. »

Amusée, elle regarda la fleur, fermant les yeux pour en humer le parfum.

« C'est vrai qu'elles sont jolies et qu'elles sentent bon, les orchidées. Encore merci, c'est très gentil. Par contre il se fait tard, je vais devoir y aller et tes parents t'attendent certainement, rentre bien chez toi et repose toi. On a pas arrêté après tout aujourd'hui. »

Elle se redressa un peu, se mettant à sa hauteur, puis elle lui fit un petit baiser sur la joue avant de se rebalancer adroitement en arrière, sur ses getas. Elle lui caressa les cheveux quelques instants avec douceur tout en lui souriant.

« Pour te remercier pour la fleur. Allez, je dois y aller, je n'ai pas fini ma journée de travail. On se reverra peut-être la prochaine fois que tu passeras à la boutique. J'aurais bien aimé avoir un petit frère comme toi, tu es très attentionné. »

Elle se releva alors, époussetant à son tour un peu ses vêtements, puis elle lui fit un signe de tête suivit d'un "Oyasuminasai" dans un sourire avant qu'elle ne parte tranquillement dans les ruelles, repartant vers chez elle pour aller finir quelques préparations à la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Un bourgeon au fil des saisons [Pv: Etsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: