Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Une rivalité à enterrer [PV : Yamiko]


Jeu 5 Juil 2018 - 20:18
Voilà une belle journée pour s'entraîner, elle avait dû remettre à plus tard son entrainement auparavant en rencontrant une personne de son clan qui n'avait pas encore découvert ses capacités, de ce fait, elle a dû servir de tutrice à son tour pour lui apprendre la manipulation du chakra, c'était laborieux, mais enrichissant. Au moins, elle savait qu'elle devrait explorer pour pouvoir trouver une portion d'histoire de son clan. Mais Anzu n'était pas encore apte à voyager seule, après tout, elle n'est qu'une Genin, bien que cela ne la gêne pas pour d'autres aspects - elle faisait partie d'une équipe et avait déjà participer à une mission hors Kumo après tout -, il est vrai qu'être Chunin lui ouvrirait plus de porte et lui permettrait d'en apprendre plus sur son clan en partant en exploration. Sa soif de connaissance se fait plus grand alors qu'elle ne peut pas y subvenir, c'était frustrant, mais ça lui donnait une motivation pour devenir plus forte au moins. C'est donc sous cette grosse chaleur d'été qu'elle va retourner s'entraîner, elle espère que, ce coup-ci, personne ne viendra le troubler d'une quelconque manière.

C'est là qu'elle vit une vision d'horreur, un fantôme du passé qu'elle aurait accepté d'exorciser si elle le pouvait. En effet, elle arrivait avec un sac de sport contenant diverses cibles, et voilà d'une autre vient se présenter devant elle : cette femme à la coiffure ressemblant à deux cornes noir corbeau, elle l'avait déjà rencontré. La Sendai n'avait pas encore son bandeau, mais elle accompagnait la responsable principale de la bibliothèque pour l'aider à récupérer des livres quand elle les a attaqué sans raison. Que faisait-elle entre les murs de son village ? Elle l'ignore, mais la voir lui suffit pour que son sang se mette à chauffer et que, d'un geste rapide et non moins précis, elle attrape les premiers projectiles qui se trouvent dans sa poche, soit des aiguilles en acier, non pas dans l'optique de les lancer sur le premier mannequin qui se trouvent près d'elle.

- Toi !

Elle les lance aussitôt vers la jeune femme, trois aiguilles qui viennent soit se planter vers le bras de la "cornue" si elle n'esquive pas, soit se hisser vers le prochain obstacle qui se trouve sur leur chemin. Qu'est-ce qu'une bandit comme elle faisait ici au lieu d'être derrière les barreaux ? Elle l'ignore, mais elle compte bien la mettre hors d'état de nuire avant de chercher la raison où elle se trouve ici, mieux vaut être prudente avec ce genre d'individu.

- Que fais-tu ici ?


Dernière édition par Sendai Anzu le Ven 12 Oct 2018 - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 6 Juil 2018 - 15:10
Voilà plusieurs semaines que tu avais atterri dans le Village Caché des Nuages. Beaucoup de choses s’étaient déroulées depuis et rarement en ta faveur. Tu étais vue comme une personne méprisable, une mauvaise graine qu’il fallait étroitement surveiller. Peu de personnes t’avaient accepté alors que nombreux sont ceux qui te détestaient. Chose qui ne te dérangeait pas pourtant ; bien au contraire, cette situation t’arrangeait même car tu ne désirais pas nouer des liens avec ces personnes que tu fréquentais que par intérêt.

Même la Raïkage t’avait dans son collimateur et elle avait des bonnes raisons pour cela. Fidèle à toi-même, tu t’es comportée en véritable peste envers elle dès le premier jour de ton arrivée à Kumo alors que tu avais atterri dans une cellule de la police locale. Tu savais que c’était une très mauvaise stratégie de ta part de te mettre la personne la plus haut placée du Village à dos mais c’était plus fort que toi. Tu ne pouvais pas te comporter autrement avec elle bien que, pour le bien de ton projet, ta raison te murmurât de te la mettre plutôt dans la poche. Il fallait avouer qu’elle ne te facilitait pas non plus les choses en se montrant si brutale et autoritaire envers toi. Tu savais que sa position lui octroyait le droit de se comporter de la sorte avec toi mais malheureusement tu étais du genre à répliquer à ceux qui tu trouvais déplaisant quand bien même leur comportement était justifié. Et elle, tu la trouvais plus que désagréable. Peut-être était-ce de ta faute si votre première rencontre s’était mal déroulée mais tu ne regrettais pas ton acte bien que celui-ci semblait avoir dégradé, et peut-être définitivement, votre relation.

Une voix qui semblait te héler te remmène dans la réalité alors que tu marchais tranquillement et la tête complètement ailleurs. Tu cherches à qui appartenait la voix féminine et tu remarques que tu avais atterri sur le terrain d’entraînement.



>> Qu’est-ce que je fous ici !? Que tu lâches pour toi-même, l'air perdu et ignorant totalement la jeune fille qui semblait remontée contre toi.

Mais tu étais forcée de lui accorder de l’attention alors qu’elle te lançait des projectiles. Tu esquives en pivotant sur le côté puis tu effectues une pichenette dans sa direction, visant l’œil gauche. Un geste fait dans le vide et qui paraissait donc insignifiant mais en réalité tu venais de lui envoyer un petit morceau de métal brut très acéré. Si elle se faisait toucher, elle n’en mourrait pas mais si elle le prenait dans l’œil alors elle risquait de perdre ce dernier.



>> Ce que je fais ici ? Bha, je suis chez moi ! Tu laisses planer un bref silence avant d’ajouter avec le sourire. Ravie de te savoir ici ! J’espère qu’on deviendra amies !

Foutaise. En réalité, tu n’avais aucune envie de te rapprocher de cette jeune fille que tu voyais comme un caniche qui aboyait après un chien plus gros que lui …


_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Metaru G. Yamiko le Jeu 23 Aoû 2018 - 0:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Mar 14 Aoû 2018 - 23:49
L'aiguille lancée pour l'alertée de sa présence n'a pas touchée sa cible, tant pis, elle continuera encore et encore s'il le faut. Cette brigande ... cette saloperie doit finir derrière les barreaux. Anzu ignore ce qu'elle fiche ici, mais elle se rappelle très bien de sa tentative de les tuer elle et Akina "juste pour le fun". Elles sont juste venues chercher des livres, et la réponse ne s'est pas fait attendre : malgré les tentatives de montrer qu'elles n'ont rien à voir avec des voleuses, elle les a attaqué alors qu'Anzu et Akina cherchaient juste leur vendeur de livre. Heureusement, la Sendai avait réussi à la maître hors d'état de nuire et à s'enfuir avec la libraire. Ça lui a valu une belle leçon : toutes missions aussi insignifiantes soit-elle est toujours dangereuse. Et elle a gardé un très mauvais souvenirs d'elle, elle compte bien lui faire payer pour cette attaque maintenant qu'elle se souvient de cette attaque, mais ce coup-ci, elle est bien plus forte que l'année dernière.

Elle la voyait faire un mouvement avec son doigt, elle lui a envoyé quelque chose et elle ignore quoi, histoire d'être sûre, Anzu créé une barrière en tendant ses bras en avant et regroupant son chakra devant elle. Le projectile lancé par la hors-là-loi rebondit contre sa protection, sans même l'esquinté. Ce projectile n'était pas puissant, mais il était dirigé vers son œil, elle voulait la rendre aveugle donc ? Anzu va vite rendre la monnaie de sa pièce, sauf que, ce coup-ci, elle ne va pas s'amuser à lui jeter juste une aiguille. Si cette fille n'est pas en prison, alors, elle s'occupera de mettre à terme à sa vie. Elle se défend en disant qu'elle est chez elle et qu'elle a hâte qu'elle soit amies, elle se moque d'elle c'est ça ? Elle croyait qu'Anzu est si naïve que ça ? Elle va vite ravaler ses paroles.

- Tu te fiches de moi ?

Son chakra vert émeraude prend la forme d'un grand javelot, javelot qui est bien sûr destinée à rendre la monnaie de la pièce à cette fille qui n'a rien à faire à Kumo. Elle voulait tenté de la rendre aveugle hein ? Elle va vite le regretter. Elle arme donc son bras, puis lance son javelot en direction de la jeune fille.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 23 Aoû 2018 - 0:19
Ton sourire s'élargit voyant que ta cible se protège avec un bouclier de chakra qui arborait une couleur plutôt pas banale et assez voyante. Un sourire qui se fige cependant assez rapidement lorsque tu te rends compte que la jeune kunoïchi ne comptait pas en rester là contrairement à ce que tu pensais. En effet, elle contre-attaque sans plus attendre en te visant avec un javelot fait de chakra et de taille assez impressionnante. Tu esquives de justesse l'arme éphémère de couleur émeraude en te déplaçant légèrement vers la droite puis, dans l'élan, tu te rapproches rapidement de la jeune femme pour lui saisir le poignet du bras qui avait lancé le javelot alors que tu passes ton autre main derrière son dos afin de la plaquer fermement contre toi.



>> Ton chakra est vraiment d'une jolie couleur.


Tout en lâchant cette phrase d'une voix presque mélodieuse, tu avais plongé ton regard dans celui de la jeune femme qui tu tenais captive contre toi. Ton attitude laissait croire que tu cherchais à la séduire mais ce n'était point le cas pour la simple raison que tu n'étais pas attirée par les femmes. En vérité, tout ce que tu cherchais à faire était de la pousser à bout. Tu voulais attiser cette haine qu'elle entretenait envers toi. Elle semblait te haïr au plus profond de son être et qui aimerait se coller contre son ennemi ?



>> Tu sais que je t'aime bien toi, ajoutes-tu d'une voix qui paraissait si sincère tout en couvrant le frêle poignet que tu tenais d'une fine couche de métal.

Ton acte contredisait tes paroles et pourtant il était vrai que tu commençais à aimer la jeune kunoïchi impulsive. Pas d'un amour avec un sentiment amoureux mais plutôt d'un amour né de ta passion pour la provocation. Cette jeune femme savait si bien répondre à tes incitations et tu l'aimais pour ça.



>> C'est quoi ton petit nom ? Moi c'est Yamiko mais je t'autorise à m'appeler Maîtresse Yamiko




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Jeu 23 Aoû 2018 - 1:06
Elle a réussi à esquiver le javelot, c'est donc une combattante au corps-à-corps, elle s'en doutait un peu vu l'arme qu'elle maîtrisait lorsqu'elle l'a croisé pour la première fois. Mais Anzu ne comptait pas se laisser faire malgré les apparences qui vont suivre : après l'esquive, la fille en fasse s'est mise à la charger pour lui attraper le poignet, la forçant en plus à se retrouver bloquée contre elle, seins contre seins, cuisses contre cuisses. Elles devaient faire la même taille, autant en longueur qu'en taille de bonnet, mais c'est pas pour autant qu'Anzu va mieux la respecter. Cette fille se joue d'elle, complimentant la couleur de son chakra alors que du métal recouvre le poignet de la Sendai pour l'empêcher de bouger. Voilà maintenant avec un poignet inutilisable pour le moment.

Elle se disait se faire appeler Yamiko, comme si ça l'intéressait, mais le ponpon, c'était qu'elle voulait se faire appeler "Maîtresse Yamiko", elle croyait vraiment qu'en esquivant cette attaque et en lui immobilisant un poignet qu'elle allait se faire respecter ? C'était vraiment trop, la Sendai grondait de colère alors qu'elle se dégage de la jeune femme en faisant à son tour une charge en arrière. Avoir un poignet coincé est handicapant, mais elle pouvait quand même bouger son bras, c'était plus pour ses projectiles que ça allait poser problème ... mais elle avait bien plus de ressources qu'elle le croyait. Si elle allait s'abattre juste parce qu'une de ses mains ne pouvait pas lancer de projectiles ...

Elle créé un Kanabo qu'elle fracasse sur sa prison, assez pour que le métal se fissure et libère son poignet. Ça lui faisait mal, très mal même, mais maintenant que son poignet est libre, elle enchaîne les mudras pour créé trois clones déjà opérationnels. Ces trois clones étaient prêts à se battre car chacun lance un disque tranchant sur la hors-là-loi. Au pire des cas, elle finira avec un vêtement en moins à défaut d'avoir des blessures, cela devrait faire baisser son orgueil au lieu de juste la blesser.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 5 Sep 2018 - 13:36
Si cette fille avait été une véritable ennemie pour toi, tu ne te serais pas contentée de la tenir captive. Si elle avait été un être que tu désirais mettre en hors d’état de nuire, tu aurais déjà tenté de la blesser. Mais en vérité, tu ne désirais même pas lui faire du mal. Du moins, pas intensément contrairement lors de votre première confrontation durant laquelle tu n’aurais même pas hésité à la tuer.

Tu n’avais pas changé. Tu n’étais pas devenue plus clémente. Tu puisais toujours autant de plaisir à faire du mal, seulement, tu considérais cette fille comme un précieux jouet que tu ne désirais pas casser. Malheureusement ou plutôt heureusement pour toi, elle ne semblait pas désirer la même chose que toi. En effet, contrairement à toi, elle manifestait une vive envie de te faire mal voire même te tuer. Attitude, bien que dangereuse pour toi, faisait jubiler la névrosée que tu étais, tant que tu ne pouvais t’empêcher d’afficher un large sourire bien qu’elle avait recourt à cette technique de multicolonnage que tu détestais pour tenter surement de t’acculer. Acte qui démontrait à quel point elle tenait à te blesser.

Ta rivale avait fait venir trois clones sur le terrain qui sans attendre se mettent à t’attaquer par une même technique. Tu te contentes de taper avec tes poings les projectiles faits de chakra avec lesquels elles te visent. Par précaution, tu avais recouvert tes membres d’une fine couche de métal qui disparaisse aussitôt que tous les disques de chakra disparaissent.



>> Tu as donc si peur de perdre contre moi que tu te fais aider ? … Il est vrai que la dernière fois tu n’étais pas seule.


Propos lâchés sur un ton bien provocateur alors tu arborais un faciès qui reflétait toute la folie qui t’habitait.

Ta rivale était déjà en rogne contre toi et pourtant tu cherchais encore à la provoquer car ainsi étais-tu. Par cette provocation, tu cherchais également à la pousser à faire disparaître ses doubles qui t’ôtaient le plaisir de l’affronter dans un duel digne de ce nom, un véritable face à face comme tu les aimais …



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Jeu 6 Sep 2018 - 3:03
Les disques font mouches, mais tous finissent contre l'armure de Yamiko qu'elle a former autour de ses bras, les frappant pour les briser, non sans garder ses protections qui se mettent à céder dès qu'un disque les touche. Anzu fronce les sourcils, elle était fière d'avoir réussi à parer cette attaque, en plus de pouvoir se payer le luxe de se moquer d'elle. Elle se payait sa tête, et Anzu était furieuse. Elle se savait en supériorité numérique et tactique, donc elle avait encore toutes ses cartes en main, et même si elle commençait à ressentir tout le chakra qu'elle a utiliser, elle savait qu'elle pouvait renverser la situation : s'il le fallait, elle l'abattrait avec une seule attaque !

- Ça te fait si chier que ça de te retrouver toute seule contre plusieurs ?

Elle rejoint ensuite ses mains alors que ses clones se mettait l'encerclait. Elle commençait à rassembler tout son chakra alors que les autres empêchait la demoiselle de fer de venir la perturber pendant sa charge, charge qui ne dure qu'un instant avant de se retrouver avec une quantité de chakra assez énorme : probablement ne pourra-t-elle pas refaire une technique comme celle-ci avec tout le chakra qui lui reste. En tout cas, une fois son attaque chargée, elle tend ses bras vers Yamiko, avant de déclencher la tempête. Un tourbillon de projectile se met à virevolter vers la Metaru pour la taillader et la blesser de tous les côtés. Qu'elle essaie de se recouvrir de métal, elle a intérêt à mettre plusieurs couches.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 7 Sep 2018 - 15:11
Tes propos provocateurs portent son fruit comme tu l’avais espéré car ta rivale est encore plus furieuse.

Elle t’accusait de ne pas aimer te retrouver seule contre plusieurs mais elle ne t’accorde pas le temps de lui répondre qu’elle envoie ses clones t’encercler. Les doubles cherchent à t’empêcher d’attaquer l’originale que tu devinais alors était certainement en train de préparer quelque chose qui te serais certainement fatale vu dans quel état tu l’avais mise.

Tu savais que ces doubles éphémères étaient si fragiles qu’une simple pichenette les feraient évaporer alors tu te débarrasses de celui qui se trouvait en face de toi avec un simple coup de boule au niveau du nez. Celui-ci disparaît juste à temps pour te laisser voir que l’originale était en train de te viser par une technique qui, une fois de plus, était faite à partir de son chakra de couleur émeraude.

Sans chercher à se débarrasser des deux clones restants, tu esquives rapidement en plongeant sur le côté mais les projectiles se dispersent pour t’atteindre. En abandonnant rapidement ta position, tu avais réussi à éviter une partie des projectiles - qui avaient d’ailleurs eu raison des deux clones restants de ton assaillante - mais tu n’étais pas à l’abri pour autant. Alors, un genou à terre, tu tentes te protéger le haut de ton corps avec tes bras alors que tes quatre membres s’étaient recouverts du métal. Défenses d’urgence et partielles qui se révélaient insuffisantes car tu te faisais tout de même taillader éparsement le corps dont la joue et l’oreille gauche.

Lorsque l’offensive cesse enfin, tu contre-attaque aussitôt en inspirant puis en expirant fortement après avoir malaxé rapidement ton chakra. De ta bouche s’élancent alors à vive allure en direction de ta rivale une trentaine des morceaux de métal très acérés.

Tu te relèves ensuite, se préparant à se défendre ou à enchainer avec un autre assaut à la moindre occasion. Tu saignais ici et là et les lacérations te faisaient mal mais pas suffisamment pour te mettre en hors d’état de nuire.

Cette fille avait sans aucun doute beaucoup de plus de chakra que toi mais tu te demandais laquelle de vous était la plus résistante. De plus, sa soif de te vaincre la poussait à beaucoup puiser dans sa réserve de chakra …



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Ven 7 Sep 2018 - 18:57
La technique d'Anzu touche, certes pas à pleine puissance, mais tout de même assez pour la blesser. La Sendai sentait une satisfaction à avoir réussi à la toucher, et il semblerait que cela a eu pour effet de faire répliquer la demoiselle de fer qui ne pouvait plus se prendre plus d'attaque, pourtant, elle est pas si blessée que ça, elle s'en est sortie comme un chef, malheureusement. Utiliser de petites protections d'affilé pour réussir à encaisser le plus de dégâts possible, c'était malin, ingénieux même. Plus coûteux que d'utiliser une barrière assez puissante pour tout encaisser, mais respect quand même. Cependant, Anzu aurait même pu s'arrêter là pour aujourd'hui, mais il fallait encore l'envoyer en prison. Si elle l'attaque, ce n'est pas par haine au départ, mais pour la mettre derrière les barreaux. Cette fille n'est pas une kumojin, c'est une criminelle lié à du trafic clandestin. Rien de plus, rien de moins.

N'ayant plus de clones à sa disposition, elle se devait d'esquiver cette attaque lancée de très loin. C'est ce qu'elle fait, malgré la zone d'impact de ses projectiles, elle arrive à tout esquiver avec la distance qui les sépare toutes les deux. Enfin, la demoiselle compte continuer ses assauts, malgré la fatigue, après tout, son devoir en tant que kumojin est de mettre les criminels dans le village hors d'état de nuire. Pas de deuxième tempête malheureusement, mais elle pouvait quand même utiliser ses autres projectiles.

- C'est tout ? Tu avais l'air plus combative lorsqu'on était dans ton entrepôt. L'envie de te battre à mort ne vient plus ?

Elle créé des clones, puis se prépare à recevoir une réponse de ta part, ce coup-ci, elle prépare un contre-attaque à son tour avec ses clones qui restent en retrait derrière elle.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 10 Sep 2018 - 19:10
La cible avait réussi à esquiver tes métaux. Tu n’avais donc pas réussi à lui infliger le moindre dégât alors qu’elle avait réussi à te blesser. Des blessures plutôt superficielles certes mais qui étaient bien présentes et certaines saignaient assez abandonnement. De quoi rendre ta rivale fière mais tu gardes ton calme. Elle avait réussi à te toucher certes mais tu étais encore débout et bien droite, prête à lui rendre la pareille.

Tu accueilles sa provocation verbale avec le sourire. Contrairement à elle, tu gardais ton sang-froid même lorsqu’une fois de plus, elle fait appel à trois nouveaux clones. Puisqu’elle voulait jouer à ce jeu-là alors autant la rejoindre bien que le divertissement qu’elle proposait n’était point à ton goût.

Tu lèches du bout de la langue le sang qui avait coulé d’éraflure sur ta joue à la commissure de tes lèvres. Puis, en quelques mudra tu fais apparaître trois doubles de toi-même à ton tour et qui, aussitôt, se précipitent en direction des clones de ton adversaire alors que de ton côté, tu charges l’originale pour réduire le peu de distance qui vous séparait. Une fois la cible à ta portée, tu pivotes alors rapidement à deux cent soixante-dix degrés pour lui asséner un violent coup de pied au niveau de ventre, boosté par l'élan que tu avais acquis ...





_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Mar 11 Sep 2018 - 18:17
Après avoir provoquer son adversaire, on dirait que celui-ci a décidé d'utiliser à son tour les clones. Eh bien, sans doute avait-elle toujours peur de sa supériorité numérique et donc voulait-elle équilibré les choses. En tout cas, ces clones sont en train de s'occuper des siens, ce qui veut dire qu'elles sont maintenant à un contre un, et justement, la Metaru criminelle a prévu d'asséner un grand coup de pied : elle l'a chargé comme un taureau avant de commencer à tourner pour préparer son coup. Elle n'a pas envie de connaître la puissance de son pied dans son abdomen, elle l'esquive donc sans trop de difficulté.

Elle se décale donc en laissant la demoiselle frapper du vide, mais c'est au tour d'Anzu d'attaquer. La Sendai manipule donc son chakra pour forme une massue japonaise assez massive pour lui exploser la jambe comme une brindille. Elle se met donc à frapper la jambe encore tendu de la Metaru avec une violence inouïe. La tuer ? Non, mais avec une jambe brisée, elle ne pourra plus aussi bien se défendre qu'avec ces deux jambes, et donc elle pourra l'emmener tranquillement en prison ... enfin, aussi tranquillement que cette fille se laisserait faire.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 12 Sep 2018 - 12:48
Les clones de ta rivale n’étaient pas intervenus comme précédemment. Cela supposait donc que les tiens faisaient le travail que tu leur avais confié : neutraliser les doubles de ton véritable adversaire pendant que tu t’attaquais à ce dernier.

Malheureusement, malgré la charge que tu avais déployée pour tenter de la surprendre, ta cible parvient à esquiver ton coup de pied. Elle trouve même le temps de créer une massue pour taper sur ta jambe qui avait tenté de l’atteindre.

Tu encaisses le coup recouvrant une fois de plus ton membre du métal tout en choppant rapidement ton assaillante par le cou sans lui accorder le temps de s’écarter alors qu’elle se retrouvait à ta portée. Alors que du métal couvre cet endroit délicat que tu tenais de ta captive, tu la fixes d’un regard sadique accentué par ton visage ensanglanté puis tu lui assènes un simple coup de boule au niveau du nez. Tu aurais pu l’empaler ou encore lui démonter à coup de poing l’ossature qui formait l’harmonie de son faciès mais cela pourrait la tuer. Ce qui signifierait alors la fin de ce projet secret qui te tenais tant à cœur. Pour le bien de ton dessein, tu devais refréner tes envies meurtrières.

Tu lâches alors la jeune femme, en la jetant sans ménagement, tout en lui laissant le métal qui immobilisait son cou. Qu’elle tente donc de s’en défaire comme elle avait fait avec son poignet.



>> Tu as de la chance que je ne puisse pas te tuer !




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Ven 14 Sep 2018 - 19:14
Alors que la massue vient s'abattre sur sa jambe recouverte de métal, Anzu sentait la puissante main de la Metaru autour de son cou. Elle sentait le métal froid entouré son cou comme si c'était un collier pour chien qu'on enfilait. Alors qu'elle regardait son adversaire dans sa main, comme si elle venait de déballer un paquet de chocolat - ou de caramel -, elle tente un coup de boule qui est stoppé par les avant bras d'Anzu qui bloquaient le coup comme si elle était en boxe. Ce qui ne l'empêchait pas de finir par terre en se faisant jeter comme un vulgaire mouchoir. Elle souffle en se retrouvant sur les fesses, le souffle à moitié coupé par ce collier qui lui sert le cou. Elle tentait de l'enlever, mais comme elle s'en doutait, le collier résiste lorsqu'elle s'y prend à mains nues, mais c'était plus compliqué de l'enlever en donnant des coups de masse sans finir avec des séquelles plus grave. Elle n'a donc pas le choix que de continuer le combat avec cette minerve autour du cou.

Alors qu'elle se débattait, elle manipulait son chakra en secret pour former un renard entièrement composé de chakra. Une fois l'animal animé, il se met à sauter sur l'épaule d'Anzu, se trouvant dans le champ de vision de Yamiko. Ce qu'elle ignorait, c'est qu'elle venait à l'instant d'utiliser un Genjutsu, et cette fille n'a pas l'air de savoir contrecarrer ce genre de techniques. Le renard se met donc à partir en passant à côté de Yamiko qui est obligé de le regarder, jusqu'à ce qu'elle est le dos tourné. Cela va être plus facile pour l'atteindre, elle prépare donc une nouvelle fois sa massue et tente de lui faucher les jambes, non sans avoir le souffle coupé en donnant son coup.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 20 Sep 2018 - 0:48
Tu esquisses un sourire satisfait voyant ton adversaire tenter d’enlever vainement le « collier » que tu lui avais offert de bon cœur. Tu pourrais le libérer de cette entrave qui, certes ne devait pas faire mal mais était plutôt inconfortable, d’un simple toucher sur le métal que tu avais généré mais tu préférais lui laisser ce présent qui lui seyait à merveille de ton point de vue. Tu regrettais juste de ne pas avoir penser à y incorporer une chaîne en guise de laisse.

Alors que tu savoures ta « victoire », tes prunelles sont soudain attirées par un renard perché sur l’épaule de ta rivale. Tu ne voyais plus que la bête. C'était comme si plus rien n'existait autour de toi à part elle. Elle captivait toute ton attention.

Le canidé saute ensuite de son perchoir pour passer tranquillement à côté de toi. Tu ne peux t’empêcher de le suivre du regard puis soudain tu te dérobes alors qu’un objet venait de te faucher. Tu t’affales alors misérablement sur le sol et tout redevient clair autour de toi alors que le renarda avait disparu de ton regard. Tes réflexes de survie te pousse sans perdre de temps à effectuer une roulade arrière avant de te réceptionner sur les pieds avec agilité. Ce qui t'éloigne légèrement de ton adversaire mais tu ne cherches pas à te rapprocher.



>> Félicitations jeune fille, tu as réussi à me faire tomber ! ... Et si je te punissais pour ton inso ...


Tu interromps ta provocation alors que de nouveau le renard vient captiver ton attention, en posant son séant juste devant toi. L'espace d'un instant, tu oublies ce que tu comptais faire mais rapidement tes sourcils se plissent d'exaspération trouvant le canidé bien trop collant en plus d'être un animal que tu n'appréciais pas particulièrement. Tu finis alors par lui donner un violent coup de pied.



>> Dégage !


La bête s’évapore et tu vois de nouveau clairement les choses autour de toi mais tu ne vois aucun corps d'un renard gisant à tes pieds. Connaissant l’existence du genjutsu, tu ne mets pas alors longtemps pour comprendre que le renard n’avait été qu’une illusion car il était impossible autrement. Son apparition et sa disparition étaient bien trop soudaines et une telle bête ne pourrait pas se balader tranquillement au sein de Kumo.

Tu comprends que tu avais été dupée mais il était déjà peut-être trop tard ...




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Ven 21 Sep 2018 - 0:27
Après le coup, Anzu repris sa respiration un moment, gênée par le collier métallique qui est entoure de son cou, bloquant en partie sa respiration. La Metaru a réussi à prendre l'attaque sans trop de problème, ce qui exaspère Anzu qui voulait la garder en vie, et si possible sans lui offrir une blessure trop fatale. Mais elle est coriace et très dur on dirait, surtout des jambes. Enfin, après le coup, elle a repris une respiration normale, elle est d'ailleurs contente que son illusion ait marché du feu de dieu. Et alors que la criminelle était en train de savourer sa victoire, ses yeux se retrouvent une nouvelle fois sur le petit canidé qui faisait sa vie tranquillement, et visiblement, sa présence agaçait la noir. Parfait, la Sendai profite du moment où les yeux de la Metaru regarde encore le renard pour créé un gigantesque maillet, puis, elle se met à charger Yamiko pour qu'elle se retrouve en face d'elle alors qu'elle donne un coup de pied au renard qui disparaît au vent comme les pétales d'un pissenlit qu'on aurait soufflé.

Son coup est rapide malgré la lourdeur de l'arme, assez pour qu'elle ait le temps de la frapper avant qu'elle ne percute qu'elle est sortie d'une illusion, et justement, en parlant de percuter ... Le maillet d'Anzu était assez gros pour frapper un groupe de personne très rapprocher, à cette distance, ce sera difficile pour la Metaru d'esquiver à la dernière minute. Et ça y est, la voilà presque en train de la toucher alors que son souffle se refait court, elle avait l'air fatiguée, sans doute n'avait-elle plus assez de chakra pour booster ses mouvements et esquiver le coup, mais il n'y a qu'une manière de le savoir : la frapper, très fort, assez pour la mettre inconscience.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 21 Sep 2018 - 15:17
Tu n’as pas le temps de réagir que tu te prends un violent coup au niveau du ventre. La violence de la frappe est telle que celle-ci t’expulse loin et haut. La trajectoire t’offre le temps de repositionner ton corps de sorte à pouvoir te réceptionner sans fracas. Tu atterris alors majestueusement sur tes deux pieds bien ancrés dans la terre pour freiner ta vitesse et une main poser sur le sol pour maintenir ton équilibre. Tu glisses sur près d’un mètre avant que ton corps n’arrête sa course, tes pieds laissant des sillons dans le sol.

Le regard rivé sur ta rivale se trouve à présent à une bonne distance de te position, tu essuies du revers de la main droite le sang frais qui coulait de la commissure de tes lèvres et qui était remonté de tes boyaux meurtris. Elle ne t’avait raté la Sendai. Elle aurait réussi à rendre tes tripes en état de bouillis si tu n’étais pas dotée des abdominos qui, à force des coups, des combats et des entraînements, étaient devenus une véritable barrière de muscle.

Malgré ta résistance, la douleur qui te lacérait violemment au niveau du ventre ralentit ton mouvement alors que tu te redressais. Une de tes mains vient même s’apposer sur l’endroit meurtri. Geste que tu effectuais rarement car tu te souciais très peu de ton état. D’ailleurs, malgré ta souffrance, tu parviens à te tenir debout alors que ton faciès reflétait une expression de satisfaction. Les coups et blessures étaient pour toi sources de jouissance. Ils libéraient en toi une montée d’adrénaline qui te permettait de supporter une souffrance que le commun des mortels ne saurait endurer. Ta réserve de chakra qui était bien bas se faisait cependant ressentir par ton corps que tu sentais s’affaiblir et ton souffle était dangereusement saccadé.

Tu adresses un sourire qui reflétait toute la folie qui t’habitait à ton adversaire.



>> Pour ton insolence, je vais transformer ton cou en passoire !


Tout en parlant tu avais malaxé ton chakra pour faire pousser du métal qui couvrait le cou de ta rivale, une pointe de flèche à barbillon qui rendait l'extraction de celle-ci bien douloureuse. Ta nouvelle création lacerait ta victime de l'intérieur. Mais alors que ton souhait était de la déchiqueter à cette zone si létale de son corps jusqu’à ce qu’elle succombe - heureusement pour elle - tu te dérobes après seulement avoir créé une pointe. Ta réserver de chakra tombé sous un seuil critique te fait perdre connaissance. Ton corps s’écroule alors lourdement sur le sol …




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Ven 21 Sep 2018 - 16:40
Après le coup donner à cette fille qui commençais enfin à ressentir de la douleur, elle sentait quelque chose lui traverser la gorge, quelque chose de léger, mais très douloureux. Cela venait de son collier, et ça semble ressembler à du barbeler ... quelle sadique ! Heureusement, son projet de transformer le cou de la Sendai est vouée à l'échec vu qu'elle s'écroule lourdement, Anzu ressentait tout le chakra qu'elle avait gaspiller sans même utiliser sa sensorialité. Mais elle ne s'est pas débarasser de ce fichu collier métallique, mais heureusement, ses clones à elle viennent l'aider à le retirer, non sans douleur à cause de ce fichu barbelé qui lui laisse une trace dans le cou comme si un vampire était venu lui sucer du sang, mais avec une dent. Elle était furieuse, mais maintenant, c'est terminé pour cette criminelle.

- Au nom de Kumo, je t'arrêtes pour intrusion dans ce village, agression d'apprenti shinobi et vente illégale.

Après lui avoir bloquer les bras avec son chakra, elle l'emmène à la prison, aider de ses clones qui s'occupent de rendre le corps de cette Metaru clandestine plus agréable à porter pour Anzu, dont une des mains était occupé à empêcher cette fichu trace de la faire vider de son sang ... ce serait ironique d'avoir gagner mais de mourir quand même. Elle soupire, il manquerait plus que savoir que tout ce qu'elle a fait ait servi à rien et qu'elle fasse vraiment partis de ce village en tant que kumojin ...

... Pourquoi vous la regardez comme ça ?

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 8 Oct 2018 - 10:45
Durant le trajet vers le Kyuubu, la Police locale qui était chargée de punir les indisciplinés et qui se situait un peu éloignée du terrain d’entrainement où vous aviez combattus, tu reviens à toi. Tu te rends compte qu’on te transportait. Tu ne savais pas où la Sendai et ses clones te menaient mais appréciant le fait qu’elles galéraient à te porter, tu refermes alors les yeux aussitôt les avoir ouverts, avant que l’originale ou l’un de ses doubles ne remarque que tu étais revenue à toi. Accordant plus d’importance à ton désir de les faire galérer qu’à l’endroit où elles te menaient, tu te laisses donc porter tel un véritable poids mort.

Arrivée à destination, tu décides enfin de te réveiller. Tout doucement tu t’assoies puis tu regardes tes bras menottés avec du chakra avant de poser ton regard sur la Sendai qui avait l’air perdu alors que les shinobi policiers présents vous fixaient avec mécontentement. N’étant pas des idiots, ils avaient compris que vous veniez de vous bagarrer et que la Sendai t’avait amené dans l’espoir de te faire enfermer mais le personnel avait marre de voir ta trogne en plus de gérer un problème qu’ils jugeaient sans importance à force de traiter des cas similaires. En effet, des jeunes shinobi qui combattaient sans raison valable était quelque chose de presque anodin dans le Village Caché ; tant que si celui-ci n’impliquait pas des civils ou causait des dégâts matériels, les policiers n’y accordaient plus d’intérêt car ils avaient mieux à faire. Surtout pas lorsque c’étaient toujours les mêmes qui foutaient les bordels.

>> Ils me regardent comme ça parce qu’ils sont ravis de me revoir, dis-tu calmement et toute souriante. N’est-ce pas ?
>> Qu’est-ce que tu as encore fait ?
>> Moi ? … Rien. C’est elle qui s’est jetée sur moi comme une chienne enragée. Je n’ai fait que me défendre.
>> Est-ce la vérité ? Demande le policer à la Sendai que tu fixais d’un regard amusé …

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Mer 10 Oct 2018 - 21:51
Une erreur, une information qui manquait, et voilà où ça mène : en train d'arrêter une femme qui servait de chien de garde pour un entrepôt remplit de contrebande alors qu'elle et la propriétaire de la bibliothèque de l'époque - qui est toujours la même que celle d'aujourd'hui - cherchait uniquement des livres sans même avoir eu leur diplôme de shinobi. En tout cas, c'était le cas pour Anzu, pour Akina ... elle ne savait pas grand chose mais elle a porté plainte quand même. En tout cas, la demoiselle essayé de paraître lourde, croyant que ça allait ralentir son arrivé en prison. Mais elle a déjà porté plus lourd que cette femme, qu'elle fasse le poids mort ou pas, donc ça n'allait pas la gêner pour la porter à sa place : c'est-à-dire en prison. En tout cas, la voilà maintenant devant les policiers qui semblent avoir marre de voir la jeune femme chez eux, elle est déjà allée en prison ? Non seulement elle est kumojin, mais en plus on lui apprend qu'elle a déjà été arrêté ... et elle est en liberté ? Elle ?

- J'ignorais qu'elle était devenue Kumojin.

C'était vrai, comment une personne aussi malhonnête pouvait rejoindre leur rang ? Ce n'était pas Kiri, ni même Tetsu no Kuni, les bandits n'ont pas leur place dans leur rang. Mais il faut croire qu'elle a été prise en pitié par la Raïkage ou bien qu'en tant que membre d'un des clans les plus important de Kumo on a réussi à la faire sortir, mais elle n'y croit pas une seconde. Elle ? A Kumo ? Ce n'est pas une aire de jeu pour mafieux, quelque soit leur clan ou leur excuse.

- Pour moi, c'était une criminelle et ça reste toujours le cas aujourd'hui.

Sa place est toujours en prison, même avec les bonnes grâce de n'importe qui. C'est ici que se place les criminelles. Dans tous les cas, elle en avait parlé un an auparavant de cette attaque à l'entrepôt, il paraît même qu'Akina a fait un portrait robot bien ressemblant à l'époque, ils doivent toujours avoir ça.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 12 Oct 2018 - 15:05
>> Je peux me casser ? Demandes-tu au shinobi policier qui s’occupait de vous.

L’homme acquiesce de tête. Tu t’avances alors derrière la Sendai qui ne se semblait pas être ravie de ce qu’elle venait d’apprendre puis tu te penches vers son oreille gauche.

>> A très bientôt ma très chère camarade du Village Caché des Nuages, lui susurres-tu sur un ton enjoué et un tantinet moquer.

Tu retenais l’envie de lui léchouiller le lobe de l’oreille, histoire de la provoquer comme tu aimais. Pour une fois, tu écoutes ta raison qui te murmurait d’éviter de te mal comporter alors que tu étais déjà dans une situation plutôt délicate. Un moindre faux pas de ta part en ce moment pourrait entrainer ta retenue en ce lieu qui était pourtant le dernier endroit où tu voudrais traîner.

>> A plus les garçons ! J’étais ravie de vous revoir, balances-tu à haute voix alors que des pas tranquilles tu te diriges vers la sortie.

L’homme qui t’avait autorisé à partir attend que tu disparaisses définitivement avant de se concentrer de nouveau sur Anzu qu’il avait retenu d’un simple geste discret.

>> Je comprends ce que vous ressentez mais la Raïkaga a décidé de lui offrir une seconde chance. Je vous demande donc de faire de même … Ne vous inquiétez pas, elle est étroitement surveillée et au moindre acte grave, soyez rassurez qu’elle sera immédiatement arrêtée. D’ailleurs, si jamais vous la surprenez en train de commettre un crime, n’hésitez pas à nous la ramener de nouveau ou à nous faire remonter l’incident. Actuellement je ne peux malheureusement pas l’arrêter car, si je comprends bien, c’est vous qui l’aviez provoqué. Si je dois donc arrêter quelqu’un ça serait vous mais étant donné que vous avez agi dans l’intérêt du Village, je dois plutôt vous remercier.

Le jōnin se permet de poser une main sur l’épaule de la jeune femme.

>> Vous êtes une bonne genin. Cette Yamiko devrait prendre exemple sur vous, Sendai Anzu

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Une rivalité à enterrer [PV : Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: