Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Pacte volant.


Lun 9 Juil 2018 - 16:54
Pays du Feu, Ruines de Shîto.

L'homme n'y avait jamais mis les pieds, n'avait jamais fait d'autres pays autre que le Pays du Vent ou celui de la Pluie. Toutefois, depuis qu'il s'était enfuit du Colisée, Ikaku voulait voir le Monde. Ainsi, le déserteur avait parcouru de la distance jusqu'à ce pays, là où il avait entendu qu'il y rencontrait des ennemis fort puissants mais pas que. Au Pays du Vent, un Homme du Colisée lui avait parlé des Aigles. Pourquoi les Aigles ? Les deux hommes à l'intérieur d'Ikaku avaient un rêve, surtout Heiwa.

Heiwa avait toujours voulu fuir ce Colisée, puis il voyait ses aigles et autres volatiles volaient au-dessus de l'infrastructure de combat... Ils étaient libres, Heiwa rêvait de liberté. L'homme lui avait donc parlé des Aigles, qu'ils connaissaient un homme qui avait le pouvoir de les invoquer et de les faire l'obéir. Un drôle de pouvoir, mais ce n'était pas si étrange en y repensant. Comme le fait qu'il contrôlait lui-même le chakra pur, ou ces combattants qui avaient différents pouvoirs.

Alors, le premier jour où il réussit à s'échapper après avoir passé quelques mois dans divers villages à la recherche de combattants assez émérites, le schizophrène se dirigea jusqu'au pays du feu afin d'élaborer ce fameux pacte d'invocation et avant tout d'en savoir plus. Le trajet se dévoila sans encombres pour le déserteur, il fallait avouer que les villages ou autres factions semblaient bien trop occupés. Du coup, c'était la tristesse pour Boryoku qui n'eut donc aucun adversaire à se mettre sur la main.

La route fut assez longue jusqu'à Shîto, mais il y arriva. Enfin.

Le paysage était... loin d'être magnifique. Tout était en ruines, durant son trajet, Ikaku avait pu apprendre l'histoire de cette ville qui n'aura duré que peu de temps dans l'histoire du Yuukan, détruite par les shinobis des villages cachés et cette organisation.

Ikaku marchait sans savoir réellement quoi chercher. D'autres avant lui étaient venus ici, mais ils n'avaient jamais trouvé ce que lui cherchait. Il le sentait clairement. Alors qu'il s'arrête pour boire dans sa gourde empli d'alcool et non d'eau, il tourna sa tête et fit face à un aigle. Pas le plus majestueux, mais un Aigle Pêcheurs. (Heiwa avait étudié les différents aigles de ce monde). Enfin... Cet aigle était anormalement grand, c'était incroyable.


EH! Le Piaf !
Boryoku, fais preuve de plus de politesse.
Ta gueule, le rabat-joie ! Bon, Monsieur le Piaf, réveille toi là !

Et, l'aigle tournait sa tête vers l'Homme qui parlait comme si deux personnes le possédait, puisqu'il parlait à voix haute même quand il parlait entre lui.

Que me veux-tu, humain ?
Oh putain, tu parles ! Bref. J'veux faire un pacte avec toi.
Tu me fais rire. Aucun humain n'a eu de pactes avec les Aigles, pourquoi serais-tu le premier ?
Ah ouais. Parce que j'suis l'meilleur, c'est tout.
Nombre ont bien dit ces paroles, cependant aucun n'a eu la valeur et le courage pour me défier.
Bah moi, je t'explose.
Boryoku ! Monsieur, permettez-nous de vous combattre en duel !
J'accepte ce défi, si vous gagnez.... je vous diriger vers notre Roi, si vous perdez... Je te mangerai.

Un sourire carnassier prit sur les lèvres d'Ikaku. Heiwa donna ses plans de combats à son colocataire, tandis qu'il laissait Boryoku prendre les commandes du corps. Il se mit en position. L'aigle, quant à lui, ne bougeait pas.

Avant de mourir, voici mon nom : Nagaidesu. J'aime savoir le nom de ceux que je mangerai.
Trop long, je t’appellerai le Piaf. Ikaku va te faire bouffer le sol !

Ikaku soupira puis se lança dans la bataille. En premier lieu, il s'y attaqua sans utiliser ses pouvoirs mais il vit l'agilité de l'Aigle, puis le fait qu'il pouvait voler. C'était réellement difficile d'atteindre un sacré oiseau, mais... le déserteur n'avait pas donné son dernier mot encore.

Enfin, le garçon se décida à rapidement en finir. Il utilisa ainsi ses meilleures techniques de combat afin de vite terminer ce combat. Même la meilleure qu'il avait élaboré depuis sa fuite du Colisée. L'Oiseau fut aveuglé par le soleil plombant puisqu'il ne tenta pas d'esquiver l'attaque et tomba au sol dans un tourbillon.

L'Homme au masque s'approcha de la bête volante, s'accroupit et posa sa main sur son cou.

Je t'ai buté, putain d'oiseau. Amène-moi vers ton foutu Roi.

C’est ce qu’il pensa. Pour lui, ce combat avait été gagné haut la main et pourtant... ce ne fut pas le cas. C’etait bien trop facile et ps suffisant. Le volatile était tombé mais... non, il n’en était pas pour autant terrassé. Trop fier et occupé à se satisfaire de sa victoire facile, Ikaku ne vit pas que son pied fut attrapé par l’une des serres de l’Aigle qui lui fit tombé au sol. La partie était loin d’etre finie...

Avec agilité, le shinobi réussissait à esquiver les attaques de serres et de bec de l’Aigle. Mais, sa rapidité semblait diminuer suite à l’attaque qu’il s’etait pris de plein fouet. Usant de ruse, Ikaku réussissait à se dégager pour faire face à son combattant. Les deux se regardèrent. Longuement, cherchant chacun une faille... Ikaku attaqua en premier. Il utilisa sa technique de vitesse pour se rapprocher du volatile et lui asséner son combo de coups puissant et rapides aux point vitaux..

Cette fois-ci, il gagna....

Et ainsi, il fut comme téléporté dans un monde parallèle. Le monde des Aigles.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)


Dernière édition par Sendai Ikaku le Sam 4 Aoû 2018 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Lun 9 Juil 2018 - 18:34
Il ne savait pas si c'était un monde parallèle ou bien un rêve, mais il était présent quelque part d'autre. Bien éveillé. L'endroit était désert, même Nagaidesu n'était plus là et il se retrouvait seul. Pas de veine, donc. Le presque trentenaire marchait donc jusqu'à il ne savait où... Que pouvait-il faire d'autre ? Après une bonne trentaine de minutes, il ne savait guère où aller mais il arriva donc jusqu'à une sorte d'antre. C'était incroyablement bizarre, mais il appréciait la pauvreté de l'endroit.

Jusque là, rien de spécial. Il se posa un instant puis but quelques gorgées de sa gourde faite d'un alcool bien fort. Qu'est-ce-que c'était long et chiant à mourir pour Boryoku. Jusqu'à ce qu'un vent incroyable le fasse tomber à la renverse. Énervé, il se releva directement et regarda autour de lui. Là, un magnifique et plus que géant Aigle Royal d'une cinquantaine de mètres se posa devant lui. Malgré son imposante taille, la bestiole se fondait parfaitement dans le décor désert derrière lui.

Putain, t'es bien gros l'poulet.
Boryoku ! Montre un peu de respect, s'il te plaît, il se peut que ce soit le Roi dont Nagaidesu nous a parlé.
On s'en branle, il va me faire le pacte et on s'casse d'ici.

L'aigle Royal posait ses immenses yeux sur le corps de l'humain, qui pour lui ressemblait plus à un petit ver à picorer. Ikaku ne semblait pas inquiet, il fallait avouer que Boryoku, qui contrôlait toujours le corps, n'avait jamais peur de quelqu'un ou... quelque chose dans le cas de l'immense bête.

Mais, l'Aigle ne semblait pas vouloir parler au déserteur.

Oh gros poulet, r'garde moi quand j'te parle, j'veux qu'on signe un pacte !
Tu me déranges pendant mon repas, humain.
Boryoku ou Ikaku, comme tu veux, poulet. C'toi le Roi dont l'autre piaf m'a parlé ?[/b]
J'imagine que tu as vaincu, Nagaidesu... Ainsi, soit-il, nous allons signer un pacte.
Trop fastoche !
Non, c'est trop simple... Il y a un piège... Attention !!

Dans leurs pensées, ils n'avaient pas vu l'attaque de l'Aigle Royal. Ce-dernier avait déployé ses ailes et dégager un incroyable vent qui fit valdinguer le déserteur. Ikaku se releva, sourire carnassier sur les lèvres.

C'est quoi l'deal ? On doit s'battre pour obtenir l'pacte ?
Jeune humain, tu ne peux me vaincre mais.... Tu es le premier à arriver jusqu'ici, alors je te ferai une faveur. Si tu réussis à me toucher ne serait-ce qu'une seule fois, un pacte sera scellé.
C'est bon, Boryoku, fais comme on a dit, d'accord ?

Boryoku ne répondit pas, n'en faisant toujours qu'à sa tête. Alors, il fonçait tête baissée comme toujours sur le gigantesque Aigle.

Sauf que cette bête était bien plus puissante que le précédent et... Il était plus rapide. Sa technique surpuissante ne suffirait sûrement pas à le toucher, malgré son manque d'intelligence, Boryoku savait faire la part des choses.

Dommage, Humain, c'est donc moi, le grand Sōdai qui mettra fin à tes jours.

Et bien sûr, Ikaku n'était lui aussi pas facile à abattre. Sa rapidité et sa robustesse lui permit de tenir deux jours à combattre sans fin. Quelque chose d'impossible selon l'Aigle Royale, mais... Le trou noir.

Il ne se souvenait plus que de cette dernière scene de combat... le Sodai malmenait clairement Ikaku qui se voulait juste résistant. Égratigné de partout, Ikaku n’avait réussi à toucher que peu de fois le roi des Aigles. Du sang coulait du front du shinobi, celui-ci aveuglait partielllement la vue du garçon mais il ne comptait clairement pas abandonner. Quitte à mourir, Ikaku a toujours rêvé de mourir au combat... contrairement à Heiwa qui souhaitait vivre une simple et longue vie paisible faite d’ennui.

Le Sendai décida de lancer sa meilleur technique à nouveau, comme il l’avait fait précédemment. Ikaku utilisa sa rapidité pour se placer dans le dos de l’Aigle Royal et lancer son canon de chakra pur... Mais non, l’adversaire était bien plus rapide et se postionna à son tour dans le dos du manipulateur de chakra pur pour lui asséner un coup imparable pour l’humain.... Et là...

Ikaku ne voyait plus rien et lorsqu'il ouvrit les yeux, il était allongé à l'endroit où il avait vaincu le petit piaf, Nagaidesu. A n'ne plus rien comprendre... toutefois, face à lui, il y avait l'Aigle Royal, Sōdai et, l'aigle pêcheur, Nagaidesu en plus petite taille.

C’etait pourtant bien Heiwa qui contrôlait le corps. A la suite de ce combat sans fin, Boryoku s’etait vite évanoui et la personnalité la plus calme s’etait empare très vite de la tête pensante.

Qu'est-ce-qu'il se passe ?
Vous êtes forts intéressants, je peux comprendre que vous êtes deux dans ce corps, n'est-ce-pas ?
Oui, je suis Heiwa et l'autre, c'est Boryoku, je crois qu'il s'est évanoui...
J'entends, j'entends. Depuis votre rencontre avec Nagadeisu, vous avez été plongé dans une illusion de haut rang et j'ai pu voir votre puissance... Et, votre potentiel maximum n'a pas été atteint, je le vois aussi.
Je... Euh, merci ?
J'accepte de signer un pacte.
Serieusement ? Juste comme ça ?
Oui... comme je te l’ai dit, je ressens un fort potentiel en toi. Tu es perfectible en combat, mais je peux t’aider à devenir bien plus fort. Nous n’avons jamais conclu de pactes avec des humains. Toutefois... je dois te dire que je n’aime pas appeler si l’adversaire est battable par tes mains. Je serai ton compagnon, et non pas ton servant, as-tu compris ça ?

Heiwa secoua positivement la tête, conscient de la chance qui l’avait entre les mains.

Nous sommes loyaux et te demandons de faire de même. Nous aimons pourchasser nos proie toutefois... nous n’acceptons pas d’utiliser ruses et tricherie. Les Aigles sont fiers, tout comme toi. Signons donc ce pacte

Et là, c'était l'extase complète à l'intérieur du corps d'Ikaku. Boryoku s'en réveilla même, laissant donc le soin à Heiwa de signer le fameux pacte d'Invocation entre Ikaku et les aigles. Même si Sodai avait souhaité ne conclure ce pacte avec Heiwa seulement, ce-dernier l'avait piégé en concluant un pacte avec le nom d'Ikaku, et donc Boryoku également.

De longues histoires allaient débuter entre eux.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Pacte volant.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu :: Ruines de Shîto
Sauter vers: