Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Balsamine - Taku


Balsamine - Taku Empty
Mer 11 Juil 2018 - 17:08
Je rattrapais le pas d’une tete que trop bien connue ! On aurait pu croire en un hasard, vu que le festival était propice aux rencontres fortuites, mais une petite détection chakratique avait facilité les affaires, bref, petit sourire quand l’attention était enfin prise, je savais bien qu’il avait envie de m’arracher les yeux présentement, une bonne chose de faite en passant, mais il fallait faire une trêve.

_”Je te cherchais, tu as quelques minutes pour parler de quelques petites affaires communes.”


S’il ne les avait pas, il les aurait quand même, donc c'était un peu hypocrite de lui demander l’avis, ou alors simplement polis. Sans perdre de temps, je lui tendais tout en marchant, un parchemin roulé concernant le sujet de ma visite. Une invitation en somme, une pour laquelle il avait du temps pour méditer sur sa venue ou non. Il avait dit qu’il aimait la culture non ? Et si notre entente n'était pas cordiale, loin de là, les amoureux de l’art méritent une considération. Anticipant sur le fait qu’il serait curieux de quoi il pourrait s’agir, j’offrais donc des explications.

_”Chaque été, il a une sorte de rassemblement au domaine dont les portes sont ouvertes au public pour l’occasion, peut-être es-tu déjà au courant d’ailleurs… Quoi qu’il en soit c’est une exposition variée d’oeuvres et talents en tout genre, aussi bien l’excellence artistique Chokoku dont des lambdas doton ou des créateurs de cristal rivalisent, que l'attractivité des utilisateurs mélodieux du son, il y aura de la calligraphie, mais aussi ici des littéraires, souvent des bibliothécaires troquant ou débattant sur des textes. Ce sera en fin de cette semaine. “


On aurait dit une vendeuse de kiosque vantant son attraction, c'était un peu ça et après tout, c’était un de mes moments préférés de l'année.

_”Je pourrais présenter à l'occasion, tu seras facilement intégré pour une raison qui m'empêche ils t’adorent.” J’aurais voulu me retenir de rouler des yeux, mais c'était plus fort que moi. “ Mais tu peux aussi bien t’y rendre plus discrètement en espérant passer inaperçu.”

Aucune chance, mais bon. Restait le dernier point et non des moindres, mais l’orgueil et la rancune étaient des barrières tenaces, pourtant parfois, il fallait savoir assumer ses torts, même si les actions n'étaient pas sans fondement, ça me faisait de l’avouer, mais il fallait de la correction, surtout après s'être plainte de ses manières détestables, les miennes n’étant pas bien mieux parfois j’en étais consciente. Puis j’avais presque l’habitude de faire la conversation toute seule avec lui.

_”Pour être franche avec toi, j'étais trop vexée après ta première visite pour faire cas du présent que tu avais laissé, cela m'était sorti de l’esprit jusqu'à le retrouver l’autre matin sur ma table de travail.”
Mina a tous les coups se mêlant de ce qui ne la regardait pas. “Il était fort intéressant et utile, je suis surprise que tu connaissais mon affinité. Tu n'étais peut-être pas venu pour me chercher des poux comme je le pensais.”

Haussement d'épaules, même si il avait fait dans ce sens, je préférais lui accorder que j'étais éventuellement de mauvaise foi.

_”Les Chokoku sont une autorité matriarche, fais prudence dans tes propos, Akimoto-dono et ma tante tiennent un sacré contentieux sur le sujet depuis qu’il a évincé des responsabilités après leur aventure.”


Elle s'était fait avoir comme une bleue, les Borukan étaient dans la liste noire des Chokoku pour des générations on dirait bien...

_”Enfin, bref merci pour le rouleau, son apprentissage a bien été, peut être un jour a l’occasion je te montrerais ça.”

Et d’autres choses, je n'étais pas aussi inoffensive qu’il voudrait le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Mer 11 Juil 2018 - 23:15

Trois jours à passer dans ces geôles et te voilà dehors. Le temps passé m’a permis de relativiser sur tout le passé et tes erreurs, celles qui m’ont menées ici. Celles qui m’ont aussi laissé cette énorme cicatrice le long de ma poitrine. Mais je ne vais pas y repenser 107 ans, ce qui est fait est fait. Seules des actions claires et nettes pourront me permettre de me racheter une conduite auprès de mon paternel. Ah, voilà la Chôkokû. Je l’avais complètement oublié. Elle me cherchait hein…

Bonjour Diao-san, de quoi veux-tu parler ?

Je n’ai pas la tête à chercher querelle actuellement. Je m’attend à un peu tout et n’importe quoi mais c’est un parchemin qui m’est proposé. Une fête ? Non, une exposition semble t-il. Est-ce là l’équivalent des dîners mondains Hyûga ? Ou quelque chose du genre ? Cela m’a tout l’air d’être quelque chose de plutôt raffiné. Peut-être bien que je me suis trompé sur leur compte finalement. De toutes façons, il n’y a qu’une seule façon de le savoir. Concentré sur le parchemin, je viens doucement jouer avec mes dents sur l’intérieur de ma joue - signes d’une petite réflexion de ma part.

J’en ai déjà entendu parler mais très brièvement. - tout me semble fort intéressant dans ce qu’elle dit, ce qui m’étonne assez à vrai dire - Me présenter ? Je pense que c’est une bonne idée oui. - je ris doucement puis soupire légèrement, ils m’adorent hein - Je t’accompagnerais (ou bien l’inverse) si tu le veux bien, j’ai bien envie d’en être tu comprends.

Oui je sais, c’est ce qu’elle m’a proposé mais je tiens à être sûr. Depuis la dernière fois, je ne compte plus vraiment me risquer à l’incertitude ou la moindre zone d’ombre. Humilier quelqu’un est une chose, le faire deux fois de la même manière en est une autre. Je n’aurais évidemment pas la patience nécessaire pour cela, surtout vu le séjour de merde que je viens de passer en prison. En parlant de cette dernière, ma blessure a incroyablement bien cicatrisé. D’ailleurs, le haut de ton corps marqué montre bien la chose même si cela n’en est pas au point d’une exhibition. Un oeil observateur pourrait remarquer la différence, voilà tout. Un petit sourire s’échappe de mes lèvres puis je tourne la tête afin de profiter du paysage de la Roche avant de le redéposer sur sa petite tête.

Je peux comprendre, j’ai tendance à pas mal abuser lors des premières rencontres. - jauger les autres, s’auto-jauger, tout ça tout ça - Ah, le parchemin ? Ce n’est rien, ravi d’avoir pu te rendre service au passage. Quant à ton affinité… Il me semblait simplement logique que tu puisses l’avoir développé elle et pas une autre, à l’instar de pas mal d’autres personnes de ton clan. Après tout, cet élément synergise plutôt pas mal avec tes capacités claniques.

Je ne tourne pas autour du pot cette fois-ci. Etrangement, elle ne semble point être venue pour me casser la tête ou m’exploser le crâne (haha, très marrant Takumi). C’est agréable, pour une fois, de converser avec elle. Une autorité matriarche qu’elle dit… J’ai combattu aux côtés de cette kumojin - Itagami - et ait reconnu sans peine ses capacités. Du moment qu’elles se montrent dignes de leur rang, je ne verrais même pas la différence avec un homme.

Est-ce vraiment étonnant de la part d’un Borukan ? Avec tout le respect que je dois au Nidaime bien évidemment. - ce n’est pas nouveau, cela fait bien longtemps que je ne les considère que comme des abrutis à peine capable de boire correctement et de sauter dans la mêlée en envoyant de la lave partout tels les débiles mentaux qu’ils incarnent parfaitement quand ils tapent leur crise de colère ridicule. - Tu peux tout aussi bien me le montrer maintenant. Enfin, si tu n’es pas trop pressée non plus hein.

Je sors d’une prise de tête sans précédent avec mon père, je suis passé à deux doigts de la mort et j’ai passé trois journées dans les geôles. Toute animosité que je pourrais avoir s’est quasiment évaporée. Moi ? Suis-je pressé ? Je n’avais prévu que de me reposer un peu afin de dormir dans un vrai lit, profiter de cette source d’eau chaude qui se veut inaccessible et pas très connu du grand public, manger des mets populaires et gras. Bref, profiter d’une vie plus que banale avant que les ennuis viennent à nouveau frapper. Quoi qu'il en soit, il me semble évident que je suis présentement plutôt ouvert au dialogue, si quelques instants passés avec elle peuvent me permettre de me faciliter la vie par la suite et désamorcer (bravo Takumi lolmdr) la situation/le contexte actuelle de notre relation... Je les vivrais volontiers.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Jeu 12 Juil 2018 - 16:01
L'idée le séduisait, bien, une bonne chose de faite, il allait pouvoir montrer le bout de son nez chez nous, je jouerais la demoiselle ravie, tout le monde sera content, mieux valait ne plus faire de vague avec cette histoire pour dire vrai. J’avais appris à mes dépens que pour faire la folle, il fallait des arguments plus rodés que des mots aiguisés. Certains actes coutaient très cher, comme des élans d’ailleurs. À peine arrivé dans ma vie, il ne m’attirait que des problèmes celui-là.

_”J’ai cru comprendre de ce que tu m’avais dit que cela ne serait pas trop une corvée. Ne t’en fais pas, il y aura beaucoup de monde et de chose a faire, tu pourras profiter de l’occasion sans m’avoir sur le dos toute la journée, même si nous nous y présentons ensemble, donne-moi tes dispositions, je m’adapterais. En revanche, je ne garantis en rien le comportement de la cheftaine, excuse-nous-en par avance.”

Je secouais la tête, elle n'était pas sortable, ni même viable, elle nous avait collé une réputation si rustre et discutable, alors qu’a la base le clan était connu pour son raffinement, son contraste étrange entre sa possibilité de destruction massive, mais son choix d’en faire un art pour émerveiller plus qu'à effrayer gratuitement. Une double casquette qu’on avait du mal a rendre a nouveau son honneur avec elle. Je savais bien qu’on passait pour des imbéciles, mais il n’y avait rien a y faire pour le moment, juste serrer les dents et attendre son heure.

_”Tu n’auras pas plus haute estime de ma tante dans ce cas, qui se ressemblent, s’assemblent.”

Je n’aimais pas non plus le Borukan, ni son clan, mais c'était déplacé de l’exprimer devant mon supérieur. C'était ce qu’il était aussi au village après tout, je n'étais que genin. Sa proposition polie de lui montrer les fruits de mon entraînement était tentante, je n'étais pas contre non plus de voir les prodiges Hyuga, Hayate m’avait après tout montré l'intérêt de leur taijutsu particulier et gracieux, c'était une bonne occasion de l’inciter à se faire donneur d’une leçon si c'était bien amené. Toutefois, déformation professionnelle de l’artiste habituée a contempler les gens dans leurs détails, oui le mot était le bon, je ne pouvais nier qu’il me paraissait en petite forme. Pour preuve même, taquinerie et arrogance n'étaient pas au rendez-vous, il devait être fatigué et naturellement, comme un réflexe je l’avais détaillé quelques secondes sans subtilité en réfléchissant à la proposition. Fixant maladroitement peut-être des stigmates dont je n’avais pas le souvenir lors de mon inspection du spécimen dans mon atelier.

_”Non je ne le suis pas, tu étais le seul prévu au programme d’aujourd’hui, je pensais qu’il serait plus dur de te trouver..”
Finalement était sorti en premier de mes lèvres en remontant mon regard dans le sien.” En revanche tu as mauvaise mine, je ne voudrais te déranger trop longtemps, mais l'évidence est… que je ne puisse pas te montrer ça ici tout de suite, ce ne serait pas très avisé de notre part d’effrayer les visiteurs du festival. Aurais-tu une suggestion ? ”

La tout de suite, je n’avais pas trop d'idée, il était calme,et c'était un peu déstabilisant. Malade ou un calme avant la tempête ? Je ne pouvais pas croire qu’il ne soit pas rancunier, ça ne collait pas à son personnage. Quelle mauvaise langue, bon allez, accordons-lui le bénéfice du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Ven 13 Juil 2018 - 2:07

Une corvée hein… L’art dans son entièreté est une chose que j’apprécie tout particulièrement et je n’aurais pas à l’avoir dans mes pattes (mon dos dit-elle, ce qui est un peu plus pesant mais bon). Un bon plan en perspective, rien à redire. Cela pourrait être agréable et j’espère qu’elle ne me prendra la tête ce jour-là, ni aucun autre jour d’ailleurs. M’enfin.

Pour la cheftaine, ce n’est pas un problème. Je verrais avec elle si je trouve que quelque chose s’avère être déplacé. Mais pour l’exposition, l’idée est charmante, j’en suis.

Cela pourra me permettre de réparer mes torts. Enfin, si j’en ai vraiment causé à ses semblables bien entendu. De ce que j’en sais, je suis plutôt bien vu là-bas. Encore un coup à retrouver des folles de ce fanclub un peu trop borderline, surtout avec la réputation de son clan. Cette dernière ne pouvant réellement soulager mes craintes vis-à-vis ce quel spécimen je pourrais croiser au sein du domaine dont Diao est l’héritière. Ce sera un peu l’élément hasardeux - probablement perturbateur - de cette journée/soirée.

Ce n’est pas un gros problème. À vrai dire, que ta famille soit imbuvable ou pas n’est pas un problème. Ce n’est pas avec eux que je vais devoir partager une quelconque affinité après tout.

Et c’est bien vrai. Cela me fait un peu mal de dire cela ainsi mais oui, c’est le cas. J’ai tout de même ma fierté mais je dois la travailler. Le petit séjour dans les geôles mais surtout ce qu’il s’est passé avant m’a un peu fait l’effet d’une claque dans la gueule. Bref, passons. Je dois faire piètre impression ou alors montrer que je suis un peu différent, ce n’est pas étonnant. Après tout, la dernière fois que nous nous sommes vus, ça ne s’est pas spécialement bien passée. Sans rancune de toutes façons, c’est le jeu. Je regarde encore sa petite tête quand elle lève les yeux sur mon visage. Je ne le fuis pas, évidemment. Mais cette fois, il n’y a aucun air supérieur ou autre. Enfin, j’essaye. Mais il ne devrait pas trop y avoir de problème, je n’ai vraiment pas envie de me prendre la tête. Mais ça, vous le saviez déjà.

Je ne suis jamais difficile à trouver. - double sens ? ; je souris doucement quand elle commente mon état puis soupire un peu en regardant ailleurs avant de la regarder à nouveau - C’est un peu vrai, je présume que j’ai besoin d’un peu de distraction alors. - petit grattage de cheveux - Vous devez bien avoir des dojos au domaine Chôkokû, je me trompe ? - un peu comme tous les autres clans - On pourrait aller voir de quoi tu es capable, je t’avoue être assez curieux quant à ton potentiel. - curiosité naturelle pour un Hyûga ; curiosité naturelle pour les puissants ; curiosité naturelle pour le promis - À moins que cela ne te dérange d’y aller ensemble avant l’exposition ?

Pas de main tendue cette fois-ci, j’ai assez mangé la dernière fois. Evidemment, je reste sur mes gardes, qui ne le serait pas ? Il est évident qu’elle ne me dérange pas (pour l’instant) sinon mon tempérament - connu ou non - fait que je l’aurais soit ignorée, soit fracassée. Ou alors j’aurais eu la décence de lui dire de ne pas venir me faire chier. Mais bon, là, ça va.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Ven 13 Juil 2018 - 3:08
Que dire de la cheffe ? Visiblement il sous-estimait à quel point il était facile avec elle de subir un guet-apens. Coureur de jupons ou pas, il n'apprécierait sûrement pas de se faire violer par une Chokoku à son insu même par sa fiancée pour sûre, et elle en était bien capable la bougre.

_”Arrange-toi pour ne pas la suivre et te retrouver seul avec elle.”

Rien n’a dire de plus. Il devait vraiment être plus las qu’il ne le paraît, je le sentais un peu mou, si c'était ce qu’il fallait pour le rendre d’agréable compagnie-pour la première fois, l'épuiser, cela pouvait s’arranger. Je mettrais des punaises sous sa couche pour le faire mal dormir. Pourtant c'était une fois marié que les hommes étaient blasés non ? Mon fiancé était précoce, un malheur de plus dans ma liste. Plaisanterie à part, je lui lançais un de ses regards intrigués, bah si un peu quand même qu’il allait devoir composer avec eux… Quand soudain une évidence me frappait, est qu’il était en train de dire que j’allais quitter le domaine Chokoku ? Un frisson parcourait alors mon échine, comment j’avais pu ne jamais penser a ça.

_”Une affinité, tu crois vraiment que nous nous en trouverons une toi ? … Mais à propos, dis-moi…”

Pour le coup un hors sujet, mais je n'étais pas trop inquiète sur le fait qu’il m’en tiendrait rigueur. Après il m’avait dit qu’il comptait être le chef de son clan, un certain conflits d'intérêt était bientôt proche et si jusque là je m'étais sentie “vendue” sans le moindre scrupule, être “livrée” en bonus était une sorte de coup de grâce. Loin des yeux, loin du coeur, c'était l'évincement assure et j’aurais voulu sincèrement que cela ne soit que ça qui me dérangeait autant. Je préférais même ouvrir le pas et regarder loin devant.

_" ...Je ne vais vivre dans le domaine Chokoku que le temps de nos fiançailles n’est-ce pas ?... Et ensuite ? “

D’un côté, trouver une de mes cousines ne m’enchantait guère, dans plus loin il se tenait du domaine des Chokoku, mieux c'était, d’un autre, pour avoir souvent visite les Hyuga, pas que pour détruire sa maison, mais pour les leçons journalières de poterie, surtout avec le petit Hayate, je savais d’office l’ambiance qui régnait. C'était pas vraiment qu’ils ne m’aimaient, déjà de base est-ce qu’ils aimaient qui que ce soit ? Mais plus qu’un intrus le sent rapidement dans leur espace qu’il n’est pas a sa place. Même pas je pourrais dire que je ne veux pas vivre là-bas. Mauvais Karma. Finalement, je ne voulais peut-être pas savoir, comme la date qui m'échappe à chaque fois.

_”Peu importe, oublie ça, allons-y. Je vais exposer mon fiancé plus tôt que prévu. ”

Vérité dérangeante dans tous les cas, c'était ce qu’il était et ce qui se passait, les Chokoku ne résistaient jamais à la vue des belles choses, encore moins des belles créatures. Il n’y avait pas vraiment de dojo au domaine, pour dire vrai, le combat ce n'était la priorité de personne, mais mon frère était quant à lui plus déterminé à me donner une chance, il avait engagé moult personnages pour les entraînements et conditions réelles. Passant les portes assez rapidement, il attirait évidemment l’attention, je l’avais dit, ils l’adorent et la flemme étrange ne me donnait pas envie de chasser les curieux-ce clan l'était énormément, quand leur cinéma était fini, je finissais par le conduire dans l’aile inhabitée du clan. Pourtant il y avait une demeure saccagée, c'était pour les simulations. Bref.

_”Cette cour sera parfaite.”

Je n’allais pas le faire attendre plus longtemps, j’avais comme l’impression qu’il préférait aller à l’essentiel parfois, pas de bol, les artistes aimaient eux s’attardaient sur les détails, en soi, la technique n'était pas bien dur, surtout quand on sait que je savais déjà produire un véritable lance-flamme. Néanmoins, cette dernière était plus pratique pour dissimuler des projectiles et c'était d’ailleurs ce que j’avais fait tout en crachant mes boules de feu, quelques billes explosives de Chokoku faisaient leur show avant d’exploser et intensifier la déflagration subitement. Bon lui un Hyuga, ce genre de fourberie ne marcherait pas…

_”Pas si pire.” C'était glissé à son intention en lui glissant un sourire, toujours avoir ce dernier pour demander quelque chose. “Tu manies un katana depuis longtemps ? J’apprends à me battre avec un bâton pour des assauts plus tactiles, mais j’ai encore ma technique sur les parades et les ripostes qui laisse a désirer. Il n’y a pas beaucoup de pratiquant de Kenjutsu ici, en fait, pas du tout. Tu m'apprendrais quelques trucs ? Ça sera l’occasion de quelques explosions.”

Une Chokoku après tout, mon bâton était spécial. La dernière fois qu’on voulait boire le thé, une catastrophe, changeons de stratégie pour tuer le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Ven 13 Juil 2018 - 5:36

Un conseil ? Qui plus est qui se veut arrangeant ? Elle me semble être sincère et surtout de bonne humeur aujourd’hui. Enfin, n’est-ce pas le cas à chaque fois ? À y repenser, il est vrai qu’elle a fait preuve de bonne volonté à la base et comme à l’accoutumée, mon caractère avait joué contre moi, contre elle, contre nous.

Je tâcherais de me rappeler de cela, merci.

Un remerciement lâche sans que je m’en aperçois. Peu importe, dans le meilleur des cas elle le prendra bien. Sinon, elle le prendra simplement comme elle le voudra en fait. C’est mon problème certes mais je n’ai pas spécialement la volonté de batailler. Son regard intrigué ne manque pas de me faire soulever légèrement les sourcils, un peu surpris qu’elle soit capable de mener une quelconque réflexion. Je veux dire par là qu’elle n’a fait que se contenir puis être dans la réaction, jouant les princesses la dernière fois. Il faut croire qu’elle est un être humain comme les autres, tout ce qu’il semble y avoir de plus normal. Un petit rire me prend avant qu’il ne soit étouffé progressivement étouffé par de la retenue.

On a bien le droit de rêver non ? - changement de ton, je me veux un peu plus sérieux tout de même - Il est évident que nous en aurons, après lesquelles… L’art semble déjà être un point que nous affectionnons tous les deux, c’est déjà un bon début. Tu ne trouves pas ?

Ah qu’il est utile parfois de se livrer au jardin de la culture. La plupart du temps, je ne tombe que sur des affamées sexuelles ou des femmes se limitant à un seul domaine de prédilection - une unique passion -, ce qui est (avouons le) rapidement usant. Je ne pense pas être un robot ni un bout de viande donc il me semble que la discussion est une chose que je peux apprécier au même titre que n’importe quel autre, surtout quand elle est fort intéressante. Me contentant de rester à sa hauteur alors qu’elle se met en marche, je sors mon kiseru et lui répond.

Tu viendras sans aucun doute vivre à mes côtés au domaine Nagamasa. - tu as détruis mon manoir au domaine Hyûga et n’oublies pas à qui nous devons ce mariage - … Redoutes-tu quelque chose en particulier ?

Je m’en vais quérir la moindre inquiétude dans son esprit. À défaut d’être un bon ami, je peux toujours essayer d’être un bon mari et tenter de régler les problèmes qu’elle pourrait rencontrer chez les samuraïs. Enfin… Si Yoshitsune a voulu cette union, nul doute qu’il fera en sorte qu’elle ne soit inquiétée, cela me semble être une évidence. Mais comme on ne sait jamais, peut-être qu’il y a quelqu’un à faire disparaître ou alors une mauvaise histoire à régler là-bas ? Je devrais faire attention à ne pas devenir son homme de main. Même si cela pourrait s’avérer être tordant au début, je ne tolérerais pas le fait d’être son larbin. Aussi, je ne devrais pas lui rendre trop de services non plus, c’est qu’elle m’en doit déjà quelques uns. Je les garde au chaud, ils peuvent toujours me servir.

Je te suis.

Une fois à l’intérieur de son territoire, je me contente d’avancer en restant à côté de l’albinos. Je n’étais pas venu ici avant les deux dernières fois et je ne l’avais pas remarqué la dernière fois mais Dieu que les femmes aux explosions ont à revendre physiquement parlant. Pas toutes mais certaines… Elles sont douces. Père, envoyez moi de la cefor. Cependant, je n’ai pas à me plaindre. En effet, celle qui se tient à mes côtés me semble être tout de même au-dessus de la plupart des autres personnes que nous croisons. C’est une bonne chose, je ne risque pas réellement d’aller voir ailleurs du coup. Pas ici du moins.

Je pense aussi.

Une cour un peu bordélique… On fera avec et puis c’est pour la bonne cause, cela fait que ce n’est pas si dérangeant que cela. Elle me fait donc la démonstration du jutsu que je lui ai cédé. À quelques différences près : des projectiles à l’intérieur des flammes ont explosés ces dernières, sublimant ainsi le rougeoyant de cette danse chaleureuse. Une pointe d’étonnement prend me prend alors tandis que je tire à nouveau sur mon kiseru.

Ingénieux je dirais plutôt. - je pose alors ma main sur la tsuka de mon arme lorsqu’elle en fait la mention - Je ne me rappelle pas du jour où j’en ai manié un pour la première fois. - chose étrange pour un pupilles pâles mais les armes blanches m’ont toujours fasciné étant enfant - Aucun ? comme au domaine Hyûga donc. - chose logique, ce n’est pas vraiment la spécialité de nos clans respectifs - Volontiers, Diao-san. - cela nous permettra de discuter un peu d’ailleurs.

Enfin un peu de mouvement, je ne suis pas motivé de base mais c’est l’instinct qui parle. Je ne tiens pas à dégrader mes vêtements alors je retire mon kimono en démêlant simplement quelques noeuds, plie proprement ce dernier puis le dépose sur un support pas trop sale. Enfin, je sors mes pieds de mes getas et les laisse près du kimono. Torse nu - la cicatrice récemment infligée le long du torse étant on ne peut plus visible -, c’est simplement vêtu de mon pantalon que je me saisis de mon sabre sans le dégainer. Je ne la prend pas pour une gamine ou une débutante, c’est simplement que je vais éviter de la blesser. Des ennuis nous viendront si jamais elle se retrouve à devoir consulter une iryonin - oui une car aucun homme ne la touchera, elle est destinée à être mienne après tout - peu après notre première fois à son domaine.

Montres moi de quoi tu es capable. - en agitant doucement ma lame encore dans son fourreau vers elle, un petit sourire au coin des lèvres - Aussi, je suis curieux sur un point. Deux en fait. Ton nom m’a été rapporté à deux reprises. Sainan Gi. Tenshi et Hyûga Hayate, je présume que tu les connais. L’un est venu me voir à propos de la police du village et l’autre m’a vaguement fait part de feux d’artifices, peut-être as-tu quelque chose à me dire à leur propos ?

Je me met en position de salut comme pour débuter un combat et le mudra dans cette dernière me sers à user de sensorialité. Sondons un peu ton esprit ensemble, Diao. L’un concerne indirectement mon bébé : le poste 12 - l’autre concerne un jeune membre de mon clan pour qui j’éprouve de l’affection.

Approches, femme.

Ce n’est pas un ordre (?) mais plutôt une façon d’encourager l’explosive à se lancer.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Ven 13 Juil 2018 - 7:11
Il m’avait ris au nez c'était prévisible, mais ce n'était pas si grave que je lui paraissais niaise bien des fois, il ne fallait pas se leurrer, ça ne serait ni la première, ni la dernière fois, il est le plus vieux-même de pas beaucoup il a vecu deja bien plus et expérimenté de nos deux sur tous les plans. Ah non, je mentais, lui c'était un handicapé social, aucun doute. Rêve autant que tu veux. Si l’art au moins était un sujet n'étant pas mis à l'écart, le plus gros était fait. Ce n'était pas tellement toute ma vie, mais c’etait quand meme une grande tradition familiale.

_”Oui tu as raison suis-je étourdie alors, en plus c’est un univers varié et évolutif. Pour peu qu’on est l’esprit ouvert. Mais ca risque d'être redondant s’il n’y a que ca.”


Et finalement, il répondait quand même, sur un fait pas de surprise, je ne resterais pas chez moi, sur l’autre plus surprenant pas chez les Hyuga, mais le domaine des samouraïs, si j'étais surprise au début, j’avais compris bien vite, qu'après tout, l’on devait cela à l'enragé. Pour le coup, je n’avais plus vraiment envie de converser, encore moins sur le sujet, même si je me plaignais souvent du manque de liberté et du contrôle abusif, j’aimais le domaine Chokoku et ma vie la bas. De plus, il ne fallait pas se mentir, nouvelle famille, nouvelle maison, nouvelles règles, traditions et restrictions qui se cumulaient. Rien de réjouissant en somme. La dernière question ressemblait à de la bienveillance, alors il aurait bien peu courtois de la laisser sans réponse.

_”En particulier ? Rien. Il est normal d'être troublée à l'idée de changer de vie non ? Cela ne te fais rien a toi ? “

On ne pouvait pas dire ça autrement et je n’avais pas l’intention de me plaindre, ni à lui, ni à personne. Aide toi et le ciel t’aidera comme on disait. Si un jour j’en avais marre, il serait le premier au courant. C'était le mieux à lui offrir et par correction, je m'étais empressé de reprendre un naturel moins nébuleux, en surface au moins. La visite fera oublie le sujet de toute façon. Pour le moment.

Quant a la demonstration, il semblait apprécier l’effort, on s’entendait, il valait mieux, sans faire l’insolente, j’avais travaillé sur le parchemin que pour lui faire plaisir, etait ce le bon terme d’ailleurs ? Disons plutôt faire honneur au don, de la reconnaissance dans le fond melee a la politesse. Vu qu’il acceptait de donner une leçon, quelle aubaine, je n’allais pas me faire prier, mais alors que mon bâton était formé entre mes mains, décharge pour les explosions, je ne voulais pas abimer quoi ou qui ce soit par accident… Voilà qu’il me coupait le premier élan, ou du moins espérait il le faire. Le premier coup franc que m’avait appris le samouraï engage pour le kenjutsu était posé contre sa lame. Échange simple et basique, l'échauffement.

-"Hum ? Est ce si surprenant que des genins du village me connaissent ? Ce qui me surprend, c’est qu’on te rapporte mon nom a toi. Avoue, c’est plutôt cocasse. Second coup. On me rapporte souvent le tien pour des aventures et batifolages ceci dit. Troisième coup, tu l’avais pas mérité celle la. Tenshi est un ami proche, un sorte de frère pour moi. Quatrième coups. Il s’assure notamment que ta fiancée ne fasse pas trop de bêtise. Cinquième coups. je pense qu’il est aux hommes pour ne pas s'être tenté avec moi… Comme tous les autres. Sourire en coin, sixième coups, monsieur n'était pas le seul a avoir du succès. Il va falloir qu'il se le met dans la tete, dents pour dents ! Pour la police, je compte l'intégrer et je l’ai embarqué la dedans tout simplement. Un septième. Il a voulu absolument s’occuper des recommandations, en parlant de te séduire. Rires et huitième coups. J'espère qu’il n’a pas su te tenter. Petite fixation le neuvième. Quant a Hayate, c’est un petit privilégié de mon affection à qui j'ai offert la féerie d’un feu sur le toit de la tour de notre Kage. Le dixième pour le bouquet final en somme. Je lui donne des cours de poterie, il me montre la calligraphie.

Retour en garde, un pas en arrière.

_”Tu veux plus de détails, homme.Sourire taquin. “ Tu veux bien me montrer les parade maintenant ? “ Le bâton sur l'épaule pour être encore plus merdeuse peut être. “ Ah et je fais le mur le soir quand j’ai envie de vivre tranquille, personne n’a jamais remarqué, mais ne t'inquiète pas, je suis une fille respectable, rien de fâcheux pour toi, enfin nous. ”


Ah il voulait en savoir plus sur mes loisirs… Voilà un bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Ven 13 Juil 2018 - 14:33

Evidemment que tu es étourdie, idiote. Écoutes un peu quand je te parle. Oui bon, j’abuse un peu. Elle est quand même assez attentive, surtout quand il s’agit de se délecter quand elle prend une petite revanche. Un simple hochement de tête vient plussoyer ses dires sur la redondance de l’unicité d’une affinité. C’est bien ma pensée aussi mais bon. Je ne vais pas non plus épiloguer pendant vingt minutes. Quand je suis d’accord ou que je m’en fou, j’ai tendance à ne pas dire grand chose si ce n’est rien. Ici en est un parfait exemple.

Et bien, je n’ai par exemple jamais vécu avec quelqu’un mais je pense pas que cela soit si terrible que ça. En somme quelques doutes par-ci par-là mais rien de très sérieux.

Troublée à l’idée de changer de vie ? Oui oui oui. T’as été élevée et conditionnée pour en arriver à ce point un jour donné et te voilà troublée. As-tu été trop gâtée ou choyée ? Dans un cas comme dans l’autre, tu ne sembles pas énormément partager avec les autres clans. Pour ce qui est du tiens, j’en ai eu un faible aperçu. Pour les Borukan… La question ne se pose pas. Pour ce qui est des Hyûga, notre tempérament et nos yeux nous poussent à nous sentir un peu (beaucoup, énormément, à la folie) au-dessus de la moyenne (de tous les autres). Les Nagamasa, ils semblent produire de bons crus. Deux des leurs ont terminés à la tête du village. Aujourd’hui, l’un d’entre eux est mort, l’autre s’apprête à instaurer le régime qui lui correspondra le plus. L’ambition est ce qui différencie les hommes de manière générale, mais ce qui compte le plus dans la vie, ce sont les résultats.

Ton bâton en main, c’est l’entrainement que tu viens chercher en le posant contre mon arme toujours rangée dans son fourreau. Puis les premiers coups commencent à fuser tandis que tu parles et parles et parles.

Surprenant ? Non. Je trouve que ton nom apparaît bien trop souvent ces derniers temps, voilà tout. - offensive sur la droite, bien vu mais pas suffisant - Tu sais ce que c’est, les “on dit” et les racontars. - réessaye - Hein oui, je vois quel genre “d’ami” c’est. - c’est mieux - Ah car elle a besoin d’être surveillée ? - passage à gauche ? bien - Ou bien n’as-tu simplement pas vu les signes. - coup dévié ; petit sourire aussi pour ma part ; y a t-il ici une ignorance à peine camouflée ? - La police, rien que ça. - parade vers le bas en bonne et due forme ; un petit ton à mi-chemin entre le moqueur et le taquin - En voilà une idée saugrenue, on se demande pourquoi c’est lui qui est venu me pêcher. - simple mouvement de tête servant d’esquive ; dommage que je me sois chargé de son cas - Je vois. - tu pares l’avant dernier coup puis stoppe le dernier avec ma main. Exaltant, qu’est-ce que cela donne ?

Ma lame ne demande qu’à sortir et jouer un peu mais elle ne comprend pas que je n’ai pas à faire à un ennemi actuellement. Pas pour l’instant du moins. Tu devras encore attendre un peu avant de regoûter à l’hémoglobine, Sonkeisuruhito. Mes mouvement se veulent lents depuis tout à l’heure, rien d’anormal à cela. Des détails ?

Bien sûr. - j’approche nonchalamment en lui faisant signe de se mettre en garde - Car tu penses que te soustraire aux yeux de tes domestiques et te baigner nue dans la nature est quelque chose de respectable pour nous ? - puis je change subitement d’allure et envoie un simple coup circulaire - Pourquoi le kenjutsu ? - je réitère le même assaut, avec quelques subtilités cependant - Je veux dire, est-ce simplement un caprice ou tu désires réellement développer des stratégies avec. - rien d’offensant, juste de la curiosité - attaque verticale visant son crâne - Quelque chose à demander peut-être ? - puis j’enchaine comme je viens de le faire quelques attaques sur l’insolente. Nous verrons bien si des zones d’ombres méritent d’être explorées, d'être révélées.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Sam 14 Juil 2018 - 12:53
Mon nom apparaît trop souvent ? “Je suis populaire que tu veux.” Pour le reste, je ne relevais même pas, pour le moment du moins, si ce n'était qu’un haussement d'épaules pour ma surveillance et un sourire qui en dit long sur ma capacité a ignoré des signes quand ça m’arrange. Pour les premiers échanges d'échauffements il avait été patient sans nul doute, il forçait à peine, surement pour doser quel genre de coups il voudrait y mettre pour la suite. Sa main stoppait le bâton pour sonner comme la fin d’un premier round et je reculais bien sagement.

_”Il est doué pour la poterie, je suis douée pour tous les arts.”


Autant qu’il comprenne vite, sa fiancée n’est pas du genre modeste. Puisqu’il incitait, je me mettais en garde tout en l'écoutant d’une oreille distraite, j'étais plus intéressée par le mouvement de son arme dans son fourreau, pas pour autant que je n’arrivais pas à assimiler les deux, d’ailleurs, un plus d'intérêt pour le round des parades, le coup plus vif décrochait même mon sourire quand je le parais d’un mouvement du bâton dans une rotation ferme.

_”Tu ne veux plus que je le fasse ? C’est d’accord. ”

Pourquoi faire plus compliqué que ça, il avait le droit. Il usait du même coup, j’offrais la même parade. Allons allons, me sous-estime comme ça c’était presque insultant. À la question suivante d’ailleurs, je n’avais pas eu le temps de répondre qu’il enchaînait déjà en l'argumentant, offrant finalement une bonne opportunité de lui faire comprendre que le rythme était trop lent. Simple esquive sur un côté pour le coup visant mon petit crâne et d’une rotation avisée du bâton, j’aidais sa lame enfermée a continué sa route vers le bas me donnant ainsi l’occasion avec l’autre bout du même bâton de venir lui porter un coup dans la face. Chose qu’il évitera sans nul doute, mais voilà quoi, qu’il arrêtait de croire que c’était la première fois que je maniais mon arme. C'était, il me semblait une contre-attaque jeune homme, la leçon suivante je pensais bien.

_”Le bâton c’est pour ça. “ D’ailleurs il revenait vite à la charge en offrant quelques assauts se faisant parer tandis que nous discutions. “Son double côté et sa portée, puis aussi, car c'était lui qui m’inspirait le plus. Quant au kenjustu, c’est la beauté de cet art qui m’a attiré en tout premier, puis tout l'intérêt d'économiser mon chakra par son biais.” On n’allait pas se mentir, les explosions Chokoku étaient gourmandes à ce niveau la et toutes les situations ne les méritaient pas. “ Disons que j’ai envie d'être polyvalente, en plus son apprentissage demande de travail les réflexes et la concentration. Tout un art -clin d'œil.” Nouvelle contre-attaque, je parais tout en assénant un coup dans le même temps à la première occasion. “Et toi alors, d’ou cela te vient ?”

Un Hyuga avec une lame c'était assez atypique et cet entraînement plutôt lassant, ainsi donc, à la nouvelle contre attaque je portais l’assaut sans vraiment de retenu, je savais bien qu’il avait un meilleur niveau, je ne pouvais pas l'abîmer. La sensorialité aussi cela entraînait les réflexes, même quand elle n'était pas utilisée, ce qui me faisait penser à la dernière fois… Sourire taquin, il parait, mais le bâton était particulier, une petite détonation au contact poussait sur sa lame, éblouissant dans son éclat en face. Petit bond de recul, dans le cas où la surprise l’aurait fâché , même si j’avais été tenté de prendre ma chance pour le toucher.

_”Ce n’est pas vraiment que du kenjutsu pour ma part en vérité.”

Mise en garde, à moins qu’il en eût marre de s’amuser, ce qui serait dommage, j'avais pris gout a l'énervé un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Sam 14 Juil 2018 - 21:22

Ecoutez-là. Je suis populaire qu’elle dit. Je ne peux m’empêcher de pouffer un petit coup avant de reprendre peu à peu mon sérieux en souriant légèrement. Le détail apporté sur Hayate ne m’intéresse pas réellement, je fais simplement mine de m’y intéresser par pure courtoisie. Enfin, à voir si l’hypocrisie peut être considérée comme de la courtoisie. À voir. Elle ne se prend pas pour de la merde, bien. En plus de ne pas me retrouver avec une bonne à rien, voilà qu’elle a un certain caractère. Comme quoi, c’est plutôt un bon parti comparé à ma personne. Et elle sait se montrer conciliante, ce qui prouve qu’elle tient sa parole. Je présume que - pour l’instant - je n’ai pas à faire à une menteuse.

Bien.

Un sourire satisfait, la suite ne peut qu’être un peu plus réjouissante. Ses diverses tentatives de m’atteindre - les contre-attaques - ratent sans peine et chaque fois qu’un de ses coups ratent, un léger rire s’échappe de mes lèvres. Bien que cela soit un entraînement au kenjutsu, le souvenir de quand j'entrainais des jeunes du clan au Juken. Une époque où je me lassais bien vite, où j’étais constamment lassé en vérité. Aujourd’hui, il semblerait que j’ai échangé cette lassitude contre des problèmes qui n’arrêtent pas de venir.

Je vois, ce sont des arguments recevable. - les mouvements se suivent plutôt bien, c’est fluide - Je comprend. - je zappe le clin d’oeil et effectue un petit bond afin d’esquiver ; un nouveau petit rire - Disons que j’ai toujours aimé ça. Une lame sera toujours plus efficace que des poings si les efforts fournis dans chacun d’entre eux est équivalent.

Le prochain coup part plus rapidement que les autres. Sans me douter de quoi que ce soit, je le pare et est victime de l’artifice. Agaçant. Agaçant mais prenant. C’est bien d’avoir de la fougue, elle en aura bien besoin pour la suite. Ses explosions peuvent être mortelles, je le sais. Comme pleins d’autres arcanes shinobis après tout. Seulement, les siennes ont le chic d’être plus spectaculaires qu’un marionnettiste ou de simples boules de feu par exemple. Prudence serait de mise si seulement je la prenais sincèrement au sérieux. Je tâcherais d’être un peu plus appliqué à présent, ne sait-on jamais. C’est une renarde après tout.

Ah bon ? Toi aussi ? - il n’est pas évident pour tout le monde de faire le rapprochement entre un Hyûga et le kenjutsu mais je pense être la preuve vivante qui fait que c’est une alliance plutôt dévastatrice ; petit sourire défieur - Tu n’as que ça dans le ventre ? Des petites explosions à partir de ton bâton ? - un court instant ; j’agite ma lame (toujours rangée dans son fourreau) dans sa direction, l’invitant à approcher - Ne commences pas à me décevoir, veux-tu ?

Pas encore l’air supérieur, simplement taquin. Désireux d’en (sa)voir plus sur ce qu’elle sait faire, mon seul oeil ouvert voit les veines sur la tempe qui lui est propre ressortir doucement tandis que l’autre reste fermé et imperméable à l’usage du chakra. Un prodige comme on en voit peu - jamais -, ses débiles de cousins prenant pour habitude d’user leurs deux pupilles en même temps, lui développe de nouvelles façons d’aborder un combat et la vie de tous les jours. Être Hyûga, ça ne s’invente pas. Non non non.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Sam 14 Juil 2018 - 22:19
Rira bien qui rira le dernier. Tenter une Chokoku de sortir ses artifices, c’était un peu comme dire au diable qu’on veut lui vendre son âme, un pari risque pour sa vie. S’il avait été n’importe qui d’autre, je lui aurais déjà jeté ledit bâton pour qu’il vienne se fragmenter, l’entourer, et exploser. Encore que, avec un Hyuga, la stratégie est peu valable, bon ok, s’il voulait du plus spectaculaire on pouvait s’arranger, au moins pour cette fois, il avait l’air vraiment intéresse, enfin, relativement, au moins il ne se forçait pas a jouer le jeu. Le petit coquin qui s’imprégnait d’un ton de provocation, j’avais beau rire, je n’en démordrais pas pour autant, il l’aura voulu ! Je reprenais ma garde en l’observant lui et son seul oeil ouvert, au tien, j’avais déjà vu ça, moi qui pensais qu’il fallait le rendre furieux pour les revoir. Embêtant, il sera difficile de le surprendre aussi simplement qu’avec le bâton,maintenant il s’y attendait… mais sa petite expression agace en subissant valait largement la tentative.

_”Oh, ça veut dire que jusque-là je suis à ton gout ? ”


Je parlais pour l'entraînement, mais ce serait mentir que je n’avais pas mis la nébuleuse sur le sens exprès pour le titiller. D’abord j’allais m’occuper de son Byakugan, ensuite sa petite personne… Mais pauvre folle comment tu pensais pouvoir faire ça vous vous direz ? Je joignais mes mains en m’étirant,mon bâton restant droit retenu par mon creux de coude, tandis qu’elles passaient derrière ma nuque comme un étirement normal, seulement, quand je revenais en place les poings fermes légèrement pour attraper mon bâton, des fusées explosives fusaient d’entre mes mains pour s’éparpiller devant moi et le terrain en explosant vivement, bien plus spectaculairement que le pauvre explosif du bâton, dans le même temps, ayant saisi celui-ci j’avais charge ce cher Hyuga en lui assignant a l'arrivé quelques coups tous explosifs cette fois de la fameuse arme de prédilection.

Bon c’était plus vicieux que technique, mais il ne fallait oublier que de front je n’avais aucune chance de faire durer l’amusement plus que quelques secondes. Au moins, a se dépenser comme ça avant la réception, on n’aurait envie de s’entretuer lors de cette dernière. En théorie, l’homme n’était pas au bout de ses surprises, les contre-attaques de l’entrainement ne sont que les bases qu’une variété, puis j’aurais bien envie aussi de lui partager un peu d’art moins docile que les statuettes qu’il avait vu la dernière fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Sam 14 Juil 2018 - 22:57

Et la voici qui me pose une question bien tendancieuse. Le double-sens tend plus à parler de ses formes (inexistantes), de sa personnalité plutôt que de ses aptitudes. Du moins, c’est comme ça que je le perçois. Je tapote doucement mon menton avec le bois de mon fourreau tout en l’observant, l’air dubitatif puis hausse des épaules en lui répondant.

Oh vas savoir. Au moins c’est plaisant de ne pas vivre un calme plat et tu n’es pas rasoir. - petit silence ; léger sourire - Enfin… pas tout à fait.

J’ai bien insisté sur le mot qui lui correspond le plus, peut-être que c’est plutôt elle et non moi qui craquera en premier. Jouer de taquinerie, je sais faire. D’ailleurs, je le fais même trop ces derniers temps. Mon byakugan m’informe de ses actions. Des lucioles hein… Pourquoi pas. Ca a au moins le mérite d’égayer ce coin du domaine qui laisse sincèrement à désirer. Etrange d’ailleurs pour une famille se disant portée sur l’art, peut-être est-ce ce que l’on appelle l’art contemporain ? Je vérifierais cela plus tard. Pour l’heure, j’ai une Chôkoku à dresser. Tandis que je profite du spectacle qu’elle m’offre, elle tente de me prendre par surprise avec une avancée plus que rapide. Cela aurait pu fonctionner sans mon œil. Je joue tout de même le jeu et feins la surprise. Cependant, son bâton vient tenter de me frapper à plusieurs reprises mais il ne rencontre pas mon arme pour s’exprimer pleinement. En effet, le bras qui la porte reste tendu le long de mon corps et je me met à reculer tout en chargeant du chakra dans mon autre main.



Mon dojutsu me permet de ne pas trébucher sur un quelconque objet mal rangé et je n’hésite pas à me servir du décors pour jouer en ma faveur. Une chaise qui traine ? Un bouclier à usage unique. Un bureau, une table ? Un support sur lequel effectuer une esquive plus proprement. Toujours est-il qu’à chaque fois qu’elle me rate ou que son bâton explosif entre en contact avec ma main qui sert à contenir ce dernier, je laisse entendre un petit rire subtil. Qui sait, sur la longueur cela pourrait avoir la force de lui taper sur les nerfs.

Et à part faire des feux d’artifices et frapper un peu aléatoirement avec un cure-dent, que sais-tu faire d’autre femelle ?

J'en voulais évidemment plus mais je ne fais pas l'impatient non plus. Je préfère qu'elle me montre tout ce dont elle est capable plutôt qu'elle se donne à fond tout de suite. Surprends moi donc, Diao-san.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Sam 14 Juil 2018 - 23:52
Un vrai lapin, sans faire référence seulement a ses amours. Si je souriais, je pensais un cause toujours, n’allez pas croire que je n’avais pas sentie l’accentuation sur le mot, certes je manquais d’arguments a certain niveau et encore qu'il exagérait la chose, mais l’ensemble faisait oublier le détail goujat. Ca aussi, au fil du temps il aurait le droit de s’en apercevoir, mais c'était une autre histoire. Pour l’heure le Byakugan, terrible arcane le faisait se jouer de moi avec allégresse, d'où son sobriquet de lapin, il était tel le petit animal, sautillant et agitant ses babines pour se moquer. Et pour couronner le tout, mon bâton ne lui faisait aucun effet, il le paraît à même ses mains-pour m’humilier, je me doutais bien qu’il avait un passe-passe pour se faire, mais si je relâchais, il allait m’assigner le coup de grâce en punition de mon échec à avoir su le distraire autrement qu’en le laissant se moquer. Maudit diable.

_”Ne sois donc pas impatient, tu veux donc faire les choses rapidement sans préparation ? Ce genre d’homme… c’est décevant.”

Tirade pour tirade, ma patience était celle d’une bouddhiste presque, même si ma langue était pointue, bon il pouvait raisonnablement en douter à cause de notre première entrevue, mais c’etait le début, maintenant que nous sommes quitte, son amende ayant été salement déposée un soir de festival, je commençais presque à m’habituer à son caractère. En fait, il aimait se faire détester le gredin, pourquoi, va t en savoir, mais maintenant que j’avais compris, je ne lui ferais plus le plaisir de lui montrer même si c'était le cas. Déjà, je rangeais mon cure-dent comme il disait, visiblement ce n'était plus le kenjustu qui l'intéressait, mais bien les subtilités Chokoku. Un peu de taijutsu peut-être ? Tandis que je le frappais à mains nues sans grande conviction attendant juste qu’il me bloque ou pare pour être sure d’etre assez proche, ma bouche crachait des billes et derrière lui, d’autres créations s’en venaient à sa rencontre. Si les billes visaient les pieds, les serpents d’argiles eux se jetaient sur les bras et les jambes du Hyuga pour s’y enrouler à l’occasion.

_” Tu aimes ça qu’on te déteste en vrai, c’est ce que tu voudrais de moi ? Pourquoi ? Tu as peur de quoi, de manquer a quelqu’un ou que quelqu’un te manque ? ”


Malotru, tu n'étais pas le seul a pouvoir te battre et faire a la fois guerre de l’esprit et travail de méninges.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 2:41

Décevant hein. Qu’à cela ne tienne, je ne compte pas te plaire donc je pense que cela peut aisément passer loin de mon ego, mais vraiment très loin. Sinon, il est vrai que je suis bien impatient par moments. Je n’aime pas beaucoup attendre, pas du tout même. Si je peux avoir une chose tout de suite, je la prend sans hésiter et ce, car je n’ai pas de temps à perdre. Seulement voilà : j’aime quand les choses sont bien faites. Un combat, une relation - d’un soir ou non - ou encore toute autre chose, je fais en sorte de les réussir au mieux et dans les meilleures conditions. Après, il est vrai que je foire souvent et je finis bien souvent par causer du tort là où j’ai voulu apporter du réconfort. Chienne de vie comme on dit.

Moi, impatient ? - petit soufflement de nez - Voyons petit être… - en la regardant dans les yeux - Ne daignes pas trop t’avancer sur tes propos.

Ah, elle se débarrasse de son bâton. Ce n’est pas trop tôt. En plus d’être complètement en décalage avec la somptuosité des armes à usage mortel, je ne lui trouve aucune qualité, aucune grâce. Ramassez un bout de bois dans la forêt et passer une heure à le tailler et vous l’avez votre cure-dent. Une lame, elle, met du temps à se créer. Trouver et extraire le métal, le raffiner/le fondre, lui donner la forme souhaitée - le forgeron est quelqu’un d’acharné, big up à lui - et enfin les possibles inscriptions à placer dessus. Sans compter de toutes les fioritures qu’il est possible de lui apporter. Pour certains, il s’agit là bien plus d’une parure que d’un véritable objet de combat. Et pour cause : sa forme rappelle la noblesse.

Des billes explosive ? Autre chose peut-être ? Tu apprends vite mais tu apprends mal. À d’autre, mon oeil voit tout. Ma main les renvoie vers elle tandis que les serpents me grimpent dessus et commencent à me restreindre dans mes mouvements. Malin, vraiment. Il semble évident qu’elle a reçu une certaine éducation en ce qui concerne la stratégie du combat singulier. C’est agréable de le constater. Aimer que l’on me déteste ? Ce point peut donner à réfléchir. Je l’observe alors - silencieux quelques instants - puis pense à cela. La réflexion est claire dans ma tête : je ne veux pas d’attache. Après, le coeur a ses raisons que la raison elle-même ignore et il est sûr que si certaines personnes venaient à disparaître, je ne me porterais pas pour le mieux. C’est peut-être pour éviter d’avoir à revivre ce genre de choses que je me comporte comme cela. Haussement d’épaules est la première réponse qu’elle reçoit.

Vas savoir.

Les arcanes venteuses se manifestent et mon corps se déplace rapidement juste à côté d’elle, détruisant au passage ses petits jouets et venant sans aucun doute s'attaquer aux vêtements de la demoiselle. Il faut changer de sujet, celui-là ne me plait guère. Tentons quelque chose de culotté (comme d’habitude). Après tout, je ne m'appelle pas Takumi pour rien.

Allons allons... - je pose mes mains sur ses épaules - Je te sens un peu vindicative là, détends toi un peu Diao-san. - en la massant et d’une voix enjouée.

Tactile ? Non, ça m’étonnerait grandement. Cela ne pourrait que jouer en ma faveur. Voyons comment elle réagit à cela.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 3:31
M’avancer trop hein ? Petit sourire, oui il l'était, impatient, puis en plus il le confirmait encore, point faible verrouillv, merci bien. En revanche, niveau affrontement, j’aurais du chemin à faire pour sortir quelque chose avec ce démon la. Mes billes et donc mes jolis souliers ne verraient jamais le jour et voilà qu’en plus il ne me laissait pas enchaîner avec mes serpents pour devenir une statue vivante, et non content encore de gâcher tous mes efforts, il gâchait mes vêtements aussi. Long soupir et j’allais faire une petite détection pour voir-façon de parler ou il était passé, mais… De lui-même il se faisait remarquer ce petit impatient, j’allais me mettre en garde, mais cette étrange créature n’avait plus l’air de venir se battre. Rien dans sa gestuelle prédisait une attaque, si c'était une fourberie il m’aurait eu sans sourciller, mais non, effectivement, il ne faisait rien d’autre que masser les épaules que son futon-maudit avait dénudées. Mais qu’est ce que j’allais faire d’un pareil spécimen… Qui passait du coq a l'âne.

_”Si c’est si gentiment demandé alors…”

Je penchais la tête en avant pour exposer la nuque débarrassée de mes cheveux par mes mains étant venues les chasser, comme une invitation vers la zone plus propice à apprécier le massage tactile. Tu voulais masser ? Eh bien autant faire ça bien. Difficile de savoir ce qui avait bien pu se passer dans sa petite tête, mais soit, je n’allais pas m’en plaindre, d’autant qu’il était doué avec ses doigts pour ce genre d’exercice Il pensait surprendre peut-être, ce qui était vrai en soi, cela avait été bien le cas. M’offusquer ou ne sais-je quoi, il perdait son temps, avait-il oublié qu'à la base j'étais prédestinée dans mon rôle de future épouse à accepter et supporter tous ses caprices et sauts d’humeur. Les règles et traditions étaient ainsi faites, les filles de bonne famille ne pouvaient pas se permettre de jouer les effarouchées avec leur promis, d’autant plus qu’il était délicat, sur la fin du moins, autant de raison de ne pas se plaindre. Pourtant il était censé avoir la même éducation que moi, j’imaginais qu’elle différait d’une fille a un garçon.

_”Tu ne veux pas que je sorte me baigner nue, mais tu détruis mes vêtements allègrement en exterieur, pourtant tu m’as déjà vu toute nue, tu sais bien qu’il n’y a rien a voir d’affriolant.” Pour le plate. “ J’imagine que tu en as marre de te battre, mais de coutume, ce n’est pas au perdant de récompenser le gagnant ?”

Encore que sa règle me sied bien mieux, je serais au final toujours la plus récompensée des deux. Pour le moment...

_”Donc tu essaies de me donner tort maintenant ou…? “ Ta tentative d’humiliation était en train de rater ? Ah ah. “Montre-moi donc ta grande patience, continue.”

Un bon moyen de lui faire arrêter son œuvre, malheureusement le massage était agréable en toute sincérité, mais si je ne relevais plus ses prétentions, un goût d'inachevé me resterait en travers de la gorge.

_"Donc on disait...Tu joues des excès pour attirer l'attention... Pourquoi au juste ? "

Oui, je cherchais, mais c'était volontaire, il manquait de vivacité aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 5:08

Bon, il semble que ces avances sans aucune prétention se retrouvent plutôt bien vues et sont mêmes acceptées voire encouragées. Il est vrai que n’ai pas complètement dompté cet élément qui m’est si cher, ses parures en ont d’ailleurs fait les frais. Tandis que je viens placer mes mains là où le massage semble être le plus apprécié selon ce qu’elle m’indique via ses mimiques, mon chakra vient se concentrer dans mon oeil actif. Le but ? Déceler d’éventuels voyeurs. S’il s’avère que des hommes sont en train d’épier la chose, je serais bien obligé de les supprimer sur les champs - de quoi créer des conflits et non des alliances, comme le veut ce mariage - et cela ne m’arrange guère. Le byakugan me montre les environs et même plus, sans aucune limite ni distinction de matière.

Effectivement, des personnes sont présentes mais à bien y regarder, il ne s’agit là que de femmes. Des servantes bien trop curieuses visiblement. Cela ne m’étonne pas vraiment, il y a de cela dans toutes les bonnes et grandes familles. Elle me semble d’ailleurs plus docile, ces arcanes que j’ai jadis développé se montrent toujours utiles quand il le faut. Même si ce résultat n’est pas celui que j’espérais, je ne vais pas m’en plaindre non plus. Enfin, je reste tout de même curieux d’en voir plus en ce qui concerne ses capacités de shinobi. Je présume que j’ai toute une vie pour le découvrir mais j’aimerais que cela soit fait au plus vite tout de même. Bref, tâchons de profiter un peu de cette accalmie. L’un de mes doigts se lève et effectue une petite danse alors que je continue à la masser et c’est mon kimono - précédemment proprement plié et déposé quelque part - qui est porté par le vent. Une nouvelle fois, il vient la recouvrir, me laissant tout de même continuer mon oeuvre. Les arcanes venteuses se veulent pareilles à des domestiques, poussant l’individu à enfiler sans trop d’effort le vêtement.

Même moi, je n’ai pas un contrôle absolu sur mes techniques. Disons simplement qu’ainsi je m’assure de te montrer que je dispose de toi comme il me plait. - ce ne sont pas vraiment les bons mots mais le ton de ma voix ne trompe pas : il semble évident que je doive montrer aux spectateurs que tout fonctionne parfaitement dans ce futur couple (l’homme veut, la femme accourt) - Qui a gagné et qui a perdu selon toi ? Et pourquoi surtout ?

Le combat est-il seulement terminé ? Se battre n’est pas forcément synonyme de violence physique et bien souvent les jeux mentaux et/ou manipulations se révèlent bien plus dévastatrices et efficaces qu’une vulgaire dérouillée. Je ne compte pas réellement en faire usage ici, rien que la vérité semble m’attendre - ou du moins elle - pour la suite.

Tort ? - léger rire - Ce ne serait pas te donner de l’importance ? - et pourtant, il le faut bien - Ma grande patience ? - saleté vas.

Le massage bat son plein et se concentre sur sa nuque. Continuer ? Fort heureusement pour mon amour propre, j’en ai déjà décidé ainsi. En ce qui concerne mon ego et l’image que je renvois à d’autres ? Cela est beaucoup plus sensible. Je me rattrape tristement sur le fait que je puisse donner un peu de lest à l’héritière de leur clan. Certes, les Hyûga se veulent dominateurs mais il faut bien laisser transparaître quelques subtilités. À quoi bon vouloir devenir leur chef si ce n’est point pour sublimer leur clan ? À méditer.

Des excès ? - une des mains qui massent se retrouve à se balader à l’intérieur du kimono tandis que l’autre se concentre sur la dite nuque (le bon point de la technique étant qu’elle stimule le spirituel tandis que les mouvements de mains détendent le physique) - Tu aurais des exemples à donner à tout hasard ?

Une patience légendaire dit-on. Quelle blague, je me contente de renvoyer le problème autre part.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 6:30
Décidément, composer avec lui n’allait pas être de tout repos, il était tout bonnement imprévisible, probablement le meilleur terme pour le désigner. Ou alors ce qui faisait lui plaisait, a chacun ses passions me direz vous, il y avait bien des personnes qui aimaient cuisiner pour les autres par exemple, mais lui il massait non pas pour faire plaisir, mais juste pour signifier qu’il le pouvait parce qu’il en avait envie. Ces mots confirmaient la petite envie de domination et j’avais eu envie de souffler lourdement, mais à quoi bon, ça allait faire plaisir aux curieux, être rapporte et donc arrangé mes affaires… Surtout depuis sa dernière visite qui avait fait jaser par ma faute il paraît. J’enfilais son kimono encore une fois, avais je vraiment le choix de toute façon ? Autant je lui accordais le fait qu’il pouvait disposer quand il voulait en admettant quand d’une certaine mesure…

_”Doucement dans l’avancement, tu n’es pas encore un homme marié.”


Autant il le pouvait surtout parce qu’il avait eu la manière de le faire ou plutôt de l’amener, certes c'était atypique et acquit sans consentement, ce qu’il allait vraiment devoir apprendre le travail de l’obtention, mais il n’avait été désagréable aujourd’hui et pour dire, j’avais perçu plus cela en une maladresse taquine, qu’un affront volontaire. Conciliation pour l’effort en cours, en tout cas pour le massage. Aux premières impressions monsieur était possessif et capricieux, que des défauts qui se cumulaient et les qualités peinaient à se montrer. Force chanceux, j'étais patiente. Pour ces questionnements, la trêve était moindre en revanche…

_”L’enfant du fer gagne sur tous les points, nous perdons tous deux au moins une chose dans ce mariage, notre Indépendance. Pourquoi ? Parce qu’il le peut, décider que ça se passe ainsi et que nous lui devons de faire que ça passe comme il l’entend.” Sourire, il n’avait pas été précis dans ses questions, libre à moi d'interpréter comme je le voulais. “Comment ça m’en donner de l’importance ? Voyons… J’en ai déjà depuis l’instant où nous sommes fiancés… Cela ne marche pas que quand ça t’arrange.” Rappelons-lui. “Oui ta patience, tu semblais nier une impatience donc…”

Et déjà il faisait payer l’impertinence, un excessif, caractériel, taquin, possessif, maladroit et sans tact. Vous avez tout pour vous mon cher,mais peut être étais je une juge sévère, sa main glissant sous le tissu évidemment que je grimaçais un peu, mais heureusement il ne pouvait rien en voir, de l’abus devant public, oh nous savions tous deux que nous n'étions pas vraiment seuls. Pour le moment l'exagération étant moindre, autant juste profiter de la détente, pour peu le bougre pourrait m’endormir dans une position plus confort. Des exemples hein ?

_”Le poste 12 ? Son règlement particulier s'étant répandu pour le mieux ou le pire ? C'était toi a la tête non ? Est-ce que tu veux m’expliquer? “
Bien sûr que non qu’il ne voulait pas et quand il n’avait pas envie il devenait exécrable pour me décourager, faux ? “ Ou alors tu préfères m’apprendre comment tu masses…? “ Regard du coin de l’oeil en arrière. “Hum… Je t’avoue que je suis surprise que tu saches faire ça, t’occuper de quelqu’un d’autre. Tu te pratiques souvent ? Aux massages et au contrôle de tes techniques.” Ce qui me faisait penser a toute autre chose, mais qui restait en rapport avec son premier possible choix. “Je suis surprise que tu aies rencontré Tenten, enfin Tenshi et qu’il ne m’a parlé de votre entrevue pourtant je l’ai vu il y a peu… Alors, comment ça s’est passé ?”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 8:20

Oh, un avertissement. Enfin, puis-je vraiment le prendre ainsi ? Oui je pense. Quelque part, elle n’a pas tort, nous ne sommes pas encore mariés. Ceci dit, cela m’a permis de mieux jauger mon interlocutrice. Il faut dire que nous ne nous connaissons pas plus que ça. Elle, semble s’être informé sur moi bien que tout ne soit pas complètement vrai. Moi, j’en suis encore à la phase de découverte. À part mes préjugés sur son clan, je ne pouvais pas m’attendre à grand chose alors qu’elle ne pouvait que s’attendre à un don juan en puissance qui est sans foi ni loi (en relations, conjugales ou non). Le kimono est enfilé, tant mieux. Je ne compte pas vraiment laisser les autres profiter du spectacle bien longtemps, quand bien même le public n’est composé que de femmes. À partir de maintenant, je compte bien préserver cette pudeur car le mariage pourrait arriver bien vite, ce qui ne ferait que trop compliquer les choses si je continue à gratter sur ce terrain.

L’Enfant du Fer hein.. - rictus dessiné ; bien joué - Tu as raison. - autant sur son importance que sur la patience ; passons.

Aucune résistance rencontrée quand ma main se veut bien trop présomptueuse pour ce genre de situation. Certains pourraient l’affabuler du doux sobriquet de catin, d’autres d’une future femme complètement soumise. Or, ni elle ni moi ne pensons cela et c’est bien là le plus important des point. Non ? Non. C’est bien une guerre d’images qui se joue depuis le début. Bien que je jouais en solitaire jusque là, je compte user de coopération afin d’avoir ce que je recherche : la tranquilité. Oui, ça ne fait pas sens dit comme ça vu mes récentes actions. Peut-être cherchais-je à l’utiliser afin qu’elle se plaigne à ses vieux dans le but d’annuler ce mariage et ainsi rester seul ? Peut-être pas, peu de chances à vrai dire. Les seules fois où j’ai été à l’encontre de la volonté de Yoshitsune furent bien celles où je n’avais pu faire autrement. Le shinobi en aurait fait autrement, exécutant aussi Goten après avoir débarrasser le monde du déserteur de la Brume et récupérant par la même occasion deux trésors de Kirigakure no Sato pour le compte de sa rivale. Seulement, parfois l’humain parle et sa conscience a un poids certain. Bref, je m’égare. Le poste 12 ? Une (pas si) longue histoire. Sa nuque et ses épaules continuent d’être massées pendant que je m’exprime.

Je présume que c’est ce qui arrive quand un capricieux obtient quelque chose bien trop facilement. Que veux-tu que je te dise ?

Je n’ai pas spécialement envie d’en parler. Non pas car cela pourrait tâcher mon image plus qu’elle ne l’est déjà mais surtout car je ne vois pas en quoi cela serait pertinent. Ce qui est fait est fait, faudrait-il à présent que j’avoue avoir été un idiot ? Je sais reconnaître mes torts mais je ne vois pas en quoi je devrais le lui avouer, là, maintenant. Et surtout, c’est une évidence - que je pense l’avoir été. Sinon, n’aurais-je pas continuer sur cette lancée ? Étrangement, plusieurs mois de mon activité sont passés sous silence dans ce village. Ce n’est pas plus mal, un shinobi n’a pas à récolter la moindre gloire (à la base). Lui apprendre à masser ?

Et à quoi cela pourrait bien servir à l’héritière que tu es ? - évidence ; byakugan observant son œil - Disons que le poste 12 a bien aidé à cela. - comme quoi, il y a un peu de bien en tout chose - Je ne pratique plus depuis un moment, d’où l’imperfection dans mon esquive mais aussi mes possibles maladresses en ce qui concerne le massage. - un petit sourire - Tenten donc. - un soupire ; le massage ralentit un peu en cadence - Préfères-tu la vérité ou un mensonge qui te suffira ? - question idiote ? elle répond à la sienne : ça s’est très mal passé, seulement je n’ai qu’une parole et je pense être un homme d’honneur (oui oui), il aura sa lettre de recommandation ; les prochains mots sont soufflés à son oreille ; chose probablement peu conseillée vu le sujet de conversation précédent - Et si tu me montrais ce que tu sais faire d’autre ? - je ne compte pas la masser toute la journée, au moins elle saura à l’avenir que je suis aussi bien capable de douceur que de dureté (autant dans mes propos que mes actes).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 12:28
Au moins il savait ce qu’il était, est-ce qu’on lui avait tapé sur les doigts pour ses écarts de conduite, l’obligeant ainsi à réfléchir ? Si tel était le cas, c'était une bonne chose, il était donc capable d'évolution encore. Je notais, comme ce que je savais déjà, moi même étant une gamine capricieuse ayant toujours tout obtenu de ce qu’elle voulait… La facilité était d’une lassitude déconcertante, par chance, on ne s’en offrait point, au moins le temps passait rapidement.

_”Rien de plus, tu as déjà dit tout ce que je voulais entendre au final.”

Inutile de jouer les intrigantes pour rien. Encore moins quand on se faisait masser, avait-on réellement le goût de chercher querelle…? A quoi est-ce que ça pourrait servir à une héritière comme hein… Pour le coup je riais doucement, mais spontanément, le Hyuga n'était pas si affûté que je le pensais pour saisir ses occasions.

_”Disons plutôt que ça aurait servi à l'héritier que tu es… sur qui d’autre s'entraîner que toi...”
Haussement d'épaules, je regardais ailleurs, non pas sans ce petit air merdeux. Qu’il sache le faire était alors indécent si je ne le devais pas ? Nous avions le même statut après tout. “ Comme tu veux !” Pour le poste 12… “ À t’occuper des autres ou parfaire le massage ?” Taquinerie allez, bon enfant. “Ah… Un repos forcé. Cela fait du bien parfois. ”

La pensée était venue pour son torse, du moins la dernière, mais si ça faisait longtemps, une autre raison a fait qu’il avait perdu goût à s'entraîner ou la possibilité, quoi qu’il en soit je ne pointerais pas du doigt le sujet fâcheux, l’orgueil d’un homme c'était toujours risqué de s’aventurer à le titiller. Aucun intérêt, le jour où sa coupe sera pleine, il viendra vider ses sacs ou se faire consoler d’une façon ou d’une autre, je n'étais pas trop inquiète sur le sujet, monsieur me voyait déjà acquise. Typique d’un enfant pourri gâté.

_”Si tu veux bien m’entrainer a l’occasion, selon l'état de mes vêtements a la fin, on verra la progression de ta maîtrise.”


Ça va couter cher en garde-robe tout ça. Je le soupçonnais presque de faire un peu exprès, c'était toujours humiliant de finir en lambeaux… Le sujet de l'efféminé semblait épineux, qu’avait il encore fait, surement trop, typique. je soupirais en secouant la tête, ce n'était pas avec le Hyuga qu’il faudrait en parler.

_“ Bien, ne dis rien, faisons comme si je n’avais pas posé la question.”

Parfois c'était mieux ainsi, peut être d’un moment timing avec la suite des événements. Donnez-lui un doigt, il vous mangera le bras. Sacripant… Mais je m’y attendais, du peu que je l’avais côtoyé je savais déjà qu’il serait du genre à toujours pousser sur les limites par passes temps plus que par réel intérêt. Une de mes mains se posait sur une des siennes pour l'arrêter enfin de pouvoir me retournant l’obligeant à quitter le confort de l'intérieur de son kimono. Assez abuse jeune homme. Toujours dans l'excès, mais ça se serait dommage de gâcher tous les efforts de notre scène sur cette transition la, ma main glissait sur sa joue, comme une caresse ou une barrière subtile quand je souriais bien gentiment en le regardant. Peut-être que je le narguais, peut-être aussi que je lui montrais que je savais aussi être douce, mais que ça se méritait. Au fond, j’avais exaucé sa volonté non ?

_”Assez vu pour aujourd’hui, ne sois pas si pressé tu vas faire avancer la date du mariage de plusieurs mois a ce rythme. Déjà, allons nous changer, ensuite, je te présenterais.”

Pas le choix, c'était comme ça, de toute façon je l'entrainais déjà dans des chemins plus subtils que la voie principale vers les appartements adéquats, en vain vous pensez bien, il les attirait comme le sucre les mouches, insupportable. Inutile d'épiloguer sur une remise en beauté, le plus contraignant sans venait, Yatsuari-sama notre cheffe l’avait repéré à peine arrivé et déjà elle venait faire son spectacle et ses oeillades, absolument sans aucune subtilité, un dur moment a passé, que je préférerais sortir de ma mémoire, par chance mon oncle lui par sa simple présence savait la calmer. Généralement il sourcillait, elle boudait. Voilà la belle image du clan qu’il avait. Mon tuteur n’ayant pas de temps a perdre et surement peu d'intérêt pour le fiancé s'était contenté des politesses d’usage avant de visiter le reste des convives, maintenant qu’il avait goûté au non-respect et l'égocentrisme de ce dernier, le Hyuga comprendrait surement pourquoi son cinéma du genre était de moindre effet. J’avais été élevé par bien pire que lui en la matière. Ne restait plus Shin croisait par hasard a lui présenter et la boucle était faite, il pourrait profiter de sa soirée en paix. Ou presque il fallait échapper de façon avisée a Yatsuari. Pour une obscure raison la présence de notre invité irrita mon frère aîné qui combien même gardait sa courtoisie, ne pouvait pas me mentir sur son expression faciale.

_”Vous vous connaissez déjà ?”

Après tout, Shin avait fait parti de la police lui aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 16:52

Aucun mot ne suit cette affaire du poste 12 et c’est tant mieux. Je pense que ni elle ni moi ne tenons spécialement à épiloguer sur le sujet. Un rire la prend, je souris tout simplement. Me servir hein… Il faut croire que je n’ai pas spécialement envie de tout donner quand cela est réclamé non plus. Mais nous aurons tout le loisir d’en reparler plus tard et surtout à l’abris des regards indiscrets (est-ce seulement possible ?). Taquinerie, quand tu nous tiens. Pas besoin de réponse, on se comprend sans forcement s’en donner sur ce sujet et ce n’est pas plus mal ainsi.

Je veux bien oui, c’est que je suis curieux de voir ce que tu as gardé en réserve. - concentré sur ma tâche ; simple hochement de tête en ce qui concerne le dénommé tenten.

Mains sorties du kimono, aucune résistance opposée à sa volonté. Il est vrai j’ai un peu gratté de ce côté, ce qui n’est pas complètement pour me déplaire. Je pense toutefois qu’elle ira voir une iryonin un jour pour régler ce… “problème” de taille. M’enfin. Son acte de… gentillesse ? Peut-être bien. Je souris à mon tour mais pas nécessairement de la même manière. Les paupières détendues, petit sourire et le côté extérieur des sourcils légèrement relevés, c’est une attitude qui pue la confiance en soi. À voir si cela serait vu comme de l’arrogance, de la suffisance ou une toute autre chose encore. Quoi qu’il en soit, elle n’a pas vraiment l’air difficile, contrairement à ce que je pensais. Deux trois phrases durant un massage et ne pas faire le connard lui suffit ? Je vois. Cela ne m’empêchera pas de lui envoyer quelques rafales une fois de temps en temps, on entretient un feu avec de l’huile et non de l’eau. Non ?

Tu as raison. - petit air faussement étonné - Oh, déjà ?

Pas complètement faussé, je pensais - peut-être un peu naïvement - que cela se ferait durant l’exposition qui a lieu au sein du domaine. D’un côté, cela m’arrange pas mal. Je n’aurais pas à lâcher des sourires complètement hypocrites pendant des dizaines de minutes au lieu de pouvoir profiter de créations subtiles d’artistes du coin. Je ne suis pas spécialement préparé pour cela mais bon, on improvise hein. Je la suis sans faire attention aux personnes alentours, me contentant de regarder devant moi d’un air désintéressé et patient. Son tuteur, celui à qui l’on devait cet arrangement douteux. Je lui sors un sourire qui ne veut pas dire grand chose mais je n’en ai pas grand chose à faire, sincèrement. Quant à Yatsuari… Bref. Mais qu’elle ne fut pas ma surprise de croiser Shin, SHIN PUTAIN, ici ? Je n’avais pas envoyé ce débile profond en prison ? Il faut croire que son clan a une sacrée influence aussi pour pouvoir le ramener ici. Ou peut-être a t-il fait autre chose pour s’en sortir ? Le sujet pique ma curiosité, ce qui me rend moins souriant qu’avant. Il y a clairement de la tension dans la scène qui se joue et ce n’est pas mon visage qui dira le contraire.

- le silence est servi à Diao jusqu’à ce que Shin nous quitte - Si on veut oui. - puis en observant ledit Chôkokû - Dis moi, il n’était pas emprisonné il n’y a pas si longtemps ?

Je me permet de demander, elle ne le sait peut-être pas mais il a bel et bien assassiné des gens - membres de mon clan qui plus est. Mais que se passe t-il au sein du Yamagenzo pour laisser ce taré irresponsable en liberté ? Non vraiment, ce n’est plus possible. Je vais devoir y retourner et tous les dresser, rien ne va plus.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 18:13
Une évidence qu’ils se connaissaient maintenant. Peu de gens savaient hormis ceux qui l’avaient arrêté, étaient mêlés à l’affaire ou l’en avaient sorti concernant son séjour en prison. Dire que j’avais naïvement pensé que Shin avait fait toute une histoire en apprenant le nom du fiancé simplement à cause du nom Hyuga et de ses antécédents avec son excentrique partenaire, mais il y avait possiblement plus que cela. Ce n'était pas à moi peut-être de parler de ça, mais après tout, nous étions plus qu’une famille non ? Autant que je lui dise tout plutôt qu’il se met à creuser en agaçant tout le monde. Un sujet sensible et pour cause...

_”On croit souvent que rien ne peut prétendre au pouvoir des Borukan ou des Hyuga à Iwa, mais comme tu contastes les Chokuko plus discrets n’en sont pas moins influents, probablement les pires ceux dans l’ombre.”

S'il voulait parler de cela, il allait falloir s’isoler un peu innocemment, alors à haute voix, je prétextais comme un caprice de vouloir lui montrer le bassin de mon nouvel ami, Akimoto le poisson rouge… simplement pour profiter de la distance pour poursuivre les explications qu’il voulait entendre. Il était du genre malin, je ne doutais pas un instant qu’il n’avait pas compris ou je voulais en venir.

_”Feu Sanadare, une de tes cousines, proche ou loingtaine, était le centre de l’affaire qui l’a écroué. Elle a endossé les charges des accusations qui le condamnaient en déshonorant notre nom ne faisant de lui qu’un pantin manipulé, certes elle a sauvé sa vie ainsi, mais à quel prix. Ce n’est peut être pas évident à première vue, mais on a coupé ses deux mains en punition, rien de pire pour un Chokoku. Il n’est plus shinobi ou héritier, si je le considère toujours comme mon frère, ici il n’est plus que Shin a qui on a retiré son nom. Il n’a pas le droit de quitter le domaine ou parler aux étrangers sans surveillance, mon oncle l’a sorti sous le couvert de l'aliénation en s'en portant garant.”

En caressant la surface de l’eau, j’attirais le poisson aux écailles rouges vers ma main dans laquelle il se frottait au milieu de la végétation aquatique que lui avait offert Tenshi.

_”L’ironie de cette histoire, on ne voulait rien savoir de son penchant pour la Hyuga à l'époque et on me vend ensuite à l’un d’entre eux.” Haussement d'épaules, la vie pouvait être bien injuste. “ Laisse mon frère en paix Takumi, les tiens lui ont assez pris comme ça ne pense tu pas ? Au final, il n’a fait que l’aimer cet imbécile. C’est ce qui arrive quand on s'écarte des enseignements de nos aïeuls. ”Triste exemple. “ Akimoto pourra venir avec moi chez nous ?”

Assez parler de ça, peut être même tout court en fait, en même temps, cela avait de grandes chances d’arriver, un Hyuga couplé à la police qu’ils soient liés, mais je n'étais pas certaine de vouloir pour le moment savoir pourquoi, le poste 12 n’était pas si désintéressé que ça, c’était la que tout s'était joué il paraît… Chaque chose en son temps, s’il voulait creuser davantage, je n'étais pas inquiète sur le fait qu’il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku Empty
Dim 15 Juil 2018 - 21:13

C’est bien ce que je pensais et c’est tout à fait logique. Si le troisième clan fondateur du village caché n’était pas aussi influent que ses deux homologues, il y aurait du soucis à se faire quant à la véritable séparation des pouvoirs, un déséquilibre apparaîtrait bien rapidement. L’idée me rassure tout autant qu’elle me révulse. Isolé, voilà qu’elle nous ramène à l’endroit où son poisson fait trempette, nom étrange d’ailleurs - mais compréhensif - pour un poisson rouge. Son nom est prononcé et je n’ai pas besoin d’en entendre plus. J’ai déjà envie de détruire tout le domaine entier et les massacrer jusqu’au dernier. Mais je reste silencieux, observant le poisson se mouvoir dans l’eau - le regard vide -, et j’écoute ce qu’elle dit. Le pauvre, c’est une victime hein ? Plaider en sa faveur ne fait qu’accroître ce sentiment en moi qui me crie d’aller le désintégrer avec du ninjutsu de destruction massif.

Bien que cela me mette dans tous mes états intérieurement, j’essaye de faire comme si de rien n’était. Ce n’est pas évident, l’avoir revu me frappe mais entendre parler à nouveau de cette histoire - que je pensais loin derrière moi à présent -, vient tenter de nombreux démons qui ne demandent qu’à ouvrir les portes d’un pandémonium bien trop destructeur pour que ce village y survive. Et c’est son oncle qui se porte garant de lui ? Cet homme là ? Je secoue un peu la tête pour tenter de me débarrasser de mes idées noires et je reviens - en quelques sortes - à la réalité de ce monde.

Sacrée ironie en effet. - à qui le dis-tu ? ; une pointe d’agacement se lit sur mon visage quand sa requête est effectuée, le laisser en paix ? ; ma voix change du tout au tout, je ne ferais pas deux fois la même erreur - Qu’il se tienne loin de ceux qu’il a tourmenté, je ne ferais probablement pas preuve de miséricorde une seconde fois. - je préfère être franc tout de suite ; un court silence puis me voix reprend un teint moins désagréable à entendre - Si c’est ce que tu souhaites… - je ne suis plus à ça près de toutes façons et je pense que je vais devoir faire des concessions bien plus importantes à l’avenir alors un poisson rouge…

À vrai dire, je n’ai pas envie de parler de tout ça. Mais alors pas du tout, quitte à passer pour quelqu’un d’intolérant, de méchant, de vil, d’inquisiteur, de vindicatif, tout ce que vous voulez. J’ai fais mon devoir et je sais ce qu’il en retourne, je suis un shinobi et j’ai simplement fait ce qu’on attendait de ma personne. Ni plus ni moins. Celui qui recherche la gloire ou la reconnaissance est un idiot, nous ne sommes que des machines de guerre, guettant la moindre occasion afin de pouvoir laisser s’exprimer notre pouvoir aux origines inconnues. Il faut vite que je pense à autre chose sinon, en plus de me saouler, cette journée risque de mal se terminer. Un éclair de “lucidité” me vient alors.

Je pense que je vais te quitter, je dois t’avouer que je ne suis plus complètement à l’aise à présent. - colère ; mais je cherche tout de même à montrer ma bonne volonté - Y a t-il quelqu’un d’autre que je dois rencontrer ? Vais-je devoir participer à un repas rasoir ? - honnête, franc.

Si j’avais su qu’en sortant de prison, j’en aurais appris autant, j’aurais sans aucun doute demandé à père de m’y laisser encore un bon mois.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Balsamine - Taku Empty
Mar 17 Juil 2018 - 17:54
Ce que je souhaitais pour le poisson ou mon frère, je soupirais un peu, pas très subtilement, on n’avait rien pour nous pas vrai ? Un véritable don pour taper-sans même le vouloir la ou il fallait pas, c'était un peu plus compréhensible quand déjà on regardait deux de leurs enfants, de comprendre pourquoi les clans ne s’aimaient pas entre eux. J’allais parler pour moi parce qu’il n’en aurait probablement rien à faire,mais qu’importe, ça ne serait ni la première, ni la dernière fois.

_”La famille s’est peu comme au-dessus des lois, qu’on l’aime ou pas elle restera une part de nous. Mon frère a fait beaucoup d’erreurs et il n’est pas le meilleur des hommes je te l’accorde, s’il y avait une justice peut être devrait il être mort. Tu ne peux que le détester et je le comprends, mais ce même homme a pris soin de moi à ses dépens toute sa vie, ça ne vaudra jamais rien pour toi, mais c’est la preuve que tout n’est pas blanc ou noir.” En me relevant, j'agitais ma main dans le vide pour la sécher. “ Je serais triste de perdre le seul membre qui constitue pour moi ma famille.” Vérité, ce n'était pas la un apitoiement même s’il pouvait interpréter ainsi. “Mais s’il devait disparaître - par ton biais, ça serait acceptable.”

Après tout, il ne se mêlait pas de la justice de mon clan, je n’avais pas me mêler de la sienne, frère ou pas. On pourrait dès lors hurler à l’absence d’un coeur, mais c'était justement ce dard qui était reproche qui permettait à ceux qui même sang de garder le leur allégé.

_”Oublie ce que j’ai demandé.” Je secouais un peu la tête. “Je suis encore un peu une enfant quand j’oublie.” Je ne devais plus l'être. “ Je ne te volerai pas plus de ton temps, ça veut dire plus de visites rasoir.”

C’était que je m'étais forcée à sourire, comme prenant ça légèrement, alors qu’en vérité l'atmosphère était lourde pour deux, d’un signe de la main je lui demandais de me suivre et il aurait perdre -encore plus- patience en voyant que ce n'était pas la direction de la sortie, par laquelle il était entré aussi. Je ne testais pas sa patience dangereusement inexistante, je tentais de la sauver plutôt elle lui ouvrant une porte dérobée dans la muraille du domaine couvrant les cours de la rue.

_”J’ai dit que je ne le ferais plus, mais rien ne t'empêche toi d’en profiter pour filer plus simplement. Dans quelques heures ils seront morts saouls, ils auront oubliés quand tu es parti ne t’en fais pas. “

Gage de bonne volonté peut-être ou pur égoïsme pour protéger mon frère et le fiancé aussi techniquement. Encore que… Mon clan plutôt s’il était le protégé du kage. Puis me retournant vers le jardin, je les regardais au loin s’amuser avec légèreté préférant la compagnie d”Akimoto-le poisson,.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Balsamine - Taku

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: