Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Panséléne ~ Ayume
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 4:54 par Aburame Ayume

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 4:24 par Uzumaki Ryuji

» Restauration rapide [PV Mugen Oda[
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 3:35 par Uzumaki Ryuji

» Hidemi "Kajiya" Hashimono
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 3:07 par Hidemi Hashimono

» Jishin Lifestyle ~ Toph
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:56 par Chokoku Kyouka

» 03. Changer de zone
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:52 par Akimichi B. Hyakuzô

» Pause méditative [PV Yasei Zoku]
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:20 par Yasei Zoku

» Hommes et bêtes
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 0:50 par Yasei Zoku

» Comme l'a dit l'ancêtre : ensemble ! [Avengers]
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 0:27 par Shirō

» Le... Frigogidaire ? | Ft. Chôkoku Kyouka
L'entrevue - Yoshi EmptyAujourd'hui à 0:13 par Chokoku Kyouka

Partagez

L'entrevue - Yoshi

Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

L'entrevue - Yoshi Empty
Mer 11 Juil 2018 - 19:02
La convocation en soi n'était pas si surprenante, normal pour un nouveau dirigeant de faire le tour de ses effectifs, en revanche, allait jusqu'à la minutie de ses genins ? Quelque part, j'étais assez admirative de la façon de penser, dans la masse, un prodige ou plusieurs auraient pu être effacé et leurs talents gâchés ou retarder. Je ne faisais pas partie de cela a mon plus grand damne, mais je ne me sentais pas pour autant inquiété par un passage au crible. Fraîchement gradée, je n’avais pas fait de vague, c’était peut être aussi ça le problème, d’ailleurs un instant, tandis que j’avais lu le contenu de la missive, j’avais cru que notre tentative de gruger le système avec Tenten avait été découvert… Entendant mes cousines s'émoustillaient en parlant de la leur -il parait que le samouraï est une beauté rare, le frisson s'était évadé aussi vite qu’il n'était arrivée.

En gros, ce sera une entrevu protocolaire, bilan des compétences, dis-moi ce que tu veux faire de ta vie, ton avenir professionnel, les ambitions, blabla. Rien de palpitant. Espérons que l'énerve, son petit surnom depuis la visite chez les Hyuga, ne se souviendra pas de l’incident avec les feux d’artifice. Parlant de surnom, il était aussi connu sous l’enfant de fer et lui je lui devais une merveilleuse nouvelle condition de vie sous peu. Toute l’amertume du monde n’y changerait rien et prenant le chemin le jour J pour être à l’heure, je me rappelais que c'était la vie, ça devait tomber un jour ou l’autre lui en inquisiteur ou autre, qu’est ce que cela aurait changé ? Je ne lui reprocherais pas le cadeau empoisonné, de quel droit le ferais je, ça aurait pu être pire, genre un Borukan.

De toute façon, je suis ici en tant que kunoichi, je ne pouvais pas mêler les affres de ma vie personnelle, c'était ce qu’on appelait le professionnalisme non ? Donc courtoise et ponctuelle, je m'étais présentée devant les administratifs en attendant les consignes pour rejoindre notre cher Kage. Un individu m’escortait alors vers une porte qu’il ouvrait après quelques tocs, annonçant le prochain rendez-vous et renfermant derrière moi qui avançait face a la table de travail ou se tenait l’homme. J’avais un naturel souriant, alors pas besoin de forcer dessus, simplement je m’étais inclinée comme il était d’usage devant notre supérieur pour le saluer. Patientant qu’on m’invite à m’asseoir ou non et parler éventuellement plus que les politesses de base.

_”Sandaime-sama, vous avez demandé à me voir, alors me voici.”

C'était alors le seul moment acceptable, ou plutôt convenable pour le regarder de plus près. J’aurais voulu cacher ma surprise, mais elle m’avait prise de cours et l’expression de mes traits allaient d'emblée le lui indiquer. Il lui ressemblait de façon troublante en fait, juste une petite teinture et...La pensée me volait un petit rictus en coin de lèvres, ah maintenant je savais pourquoi on s’impatientait au domaine pour le voir. Allez patron, faisons nos formalités.

@Nagamasa Yoshitsune
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

L'entrevue - Yoshi Empty
Jeu 12 Juil 2018 - 16:17
Le premier des entretiens avait été des plus compliqués. Il fallait dire que de commencer avec Takumi d’entrée de jeu avait été une décision des plus saugrenues mais au final, il était désormais chose faite. Et avec la personne qui suivait il espérait réellement avoir un plus de retenu, du moins de répit. En effet quand bien même le lien qui les reliait n’était pas forcément évident à première vue, toutefois Yoshitsune en connaissait bien la nature profonde.

Il soupire à nouveau avant de prendre la peine de tirer sur son Kiseru, d’ailleurs mauvais exemple qu’il avait donné à celui nommé Takumi.) Il amène à nouveau cette drogue à ses lèvres ; expirant cette douce odeur qui empoisonne les sens. Devant son bureau, les feuilles dispersées, relataient les diverses informations qu'il avait recueilli concernant les forces shinobi d’Iwagakure et également leur faits et gestes.

Il s’interroge notamment sur les agissements de la jeune femme et la pierre qu’elle pense pouvoir ajouter à l’édifice qu’est le village caché de la Roche. Il est vrai qu’elle est encore jeune mais à son age, lui parcourait déjà les champs de bataille. Il se dit ainsi qu’aucune des forces d’Iwagakure n’est à sous estimer. Il prend la peine de se lever à l’ouïe du genin qui s’approche de la porte.

- Entrez !

Et tandis qu’elle s’avance, il l’a regarde de haut en bas avant de sourire assez promptement avant de reprendre un visage nettement plus sérieux.

- La ressemblance est saisissante n’est-ce pas ?

Autant être clair dès le départ, au moins elle saurait à quoi s’en tenir.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

L'entrevue - Yoshi Empty
Jeu 12 Juil 2018 - 18:45
L'étonnement fut de retour bien vite et je fixais alors l’homme dubitative, damne, avait-il lu dans mon esprit ? Ou c'était une chose si évidente. Au fond, il avait probablement l’habitude de ce genre de réaction et je n’avais été ni fine, ni subtile, bien fait pour moi. Bon, il n'avait pas été délicat non plus en saisissant l'occasion... une nature taquine encore surement. Dire que j’aurais voulu passer outre le sujet pour ne pas être tenté de siffler le vent de mon amertume envers l'énergumène dont il faisait allusion. Accablée d'être affichée dans une prise fulgurante du fait indéniable, je ne pouvais que sourire, avec un coup de chaud en bonus, avant de lui offrir un rire gêné, ça m’apprendra de me laisser déconcentrée. Même absent, il continuait de se jouer de mes nerfs celui-là. Il détenait un vrai talent en la matière et ce n'était que le début, ca empirerait avec le temps et la nouvelle rependue. Pourquoi c'était tombé sur moi ?... Un mauvais Karma.

_”C’est le moins que l’on puisse dire, physiquement du moins.”

Que dire d’autre… Il faudrait être folle ou aveugle pour ne pas l’admettre, même avec toute la mauvaise foi du monde, au moins ils étaient beaux à contempler, on ne pouvait pas leur enlever, même si ça ne pouvait pas suffire pour tout se faire pardonner avec tout le monde malheureusement- pour lui surtout. Encore que, je pouvais pousser la comparaison, l’un était aussi soudain et imprévisible que l’autre, sans merci. La même assurance aussi. Espérons que cela s'arrête là, comme cette conversation. Trop de coïncidences étaient ils vraiment de la même famille ? C'était plus au brun détestable - et à l’occasion, qu’à l’albinos-enragé que je poserais la question. En tout cas, cela expliquerait beaucoup de choses. L'homme en face étant le plus âgé-par supposition vu son autorité sur l'autre, il devait lui porter une influence, quel qu'elle puisse être. Je n’avais pas voulu lui faire l’affront de nier l'évidence en faisant semblant de ne pas comprendre sa question certes, mais je ne comptais pas lui laisser le filon pour alimenter le sujet, quitte à frôler l’insolence. Je n’aimais ni mentir, ni faire semblant, ni parler sur le compte des autres hormis avec les concernés…

_”Mais ce rendez-vous est le nôtre, pas celui de Takumi-san, je n’avais juste pas remarqué avant voilà tout. Revenons-en au sujet de ma visite, je vais me montrer plus attentive. Désolée. ” Sourire de mignonne petite kunoichi en fin de phrase.

S’il me disait que c'était lui en revanche le sujet, je pensais bien que mon allergie allait me reprendre, tristesse, et parole de Chokoku, cet endroit allait changer de décor à tout jamais. Curiosité obligé, mais aussi besoin stratégique, mon regard glissait sur le bureau ciblant mon dossier déjà ouvert, sans surprise. Mes atouts étaient moindres, mais c'était une affaire de temps et je n'étais pas du genre à m’en apitoyer ou même laisser les choses se faire. Pour ma vie professionnelle en tout cas, il fallait choisir ses batailles pour gagner une guerre.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

L'entrevue - Yoshi Empty
Ven 13 Juil 2018 - 7:36
Il était très intéressant de voir que la jeune chokoku à l’inverse de beaucoup d’autre était capable de faire preuve d'impétuosité et cela même en face de celui qui était maintenant son Kage.Yoshitsune hilare écoute comment elle réagit et observe comment elle se mouvoit sans pour autant être persuadé que cet évènement soit une situation de bonne augure. Mais soit qu’à cela Son message semblait étrenné passé très correctement.

Il prend ainsi le dossier de Diao et se met à l’analyser de toute part sans pour autant faire attention à ce qu’elle fait. Un amalgame de prétention bestiale dont la présence se faisait pesante, suffocante. Yoshitsune se faisait ainsi, exhalant de cette suprématie asphyxiante à laquelle nul ne semblait pouvoir se soustraire, formidable machine de destruction dont le noir désir de régenter sans partage devait être craint. Celle ci n'avait pas de borne, comme une soif de pouvoir qui ne cessait de croître à chaque instant, la funeste lueur régnant en maître dans son regard fielleux et glacial traduisant l'inaudible sérieux teintée de folie qui l'animait.

- Présentes toi ; (CS Nom Prénom Élève de Nombre de mission) et fais moi part de tes objectifs pour la Roche je te prie.

Il ne prenait toujours pas la peine de l’observer, voulant voir comment elle gérait l’autorité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

L'entrevue - Yoshi Empty
Ven 13 Juil 2018 - 8:17
Au moment où il ouvra la bouche, je pensais bien que je ne pourrais jamais l'apprécier autant que ce jour, ù cet instant. L’euphorie passait en quelques secondes, mais quand même. Il restait l'enragé piétinant, bon ca c'était cool et snobeur du manoir du Huyga après tout. Étrange personnage. S’il y avait une chose que je n’aurais pas accepté en revanche, c'était de n'être plus que la fille rattaché à l’ombre du Hyuga. Qu’on s’entende bien, ce merdeux était déjà une figure dans le village, je le savais très bien, d’où mon intérêt pour lui au moment du choix de la recommandation, mais je n’allais pas laisser mon ombre se faire compresser dans la sienne. Le retard, ca se rattrape et vu qu’ils allaient me sortir du domaine certainement, ce qui n'arrangeait pas mes affaires de successions, j’avais intérêt de vite faire des preuves ou rater ma chance a jamais. Ma seule crainte de l’entrevue écartée, l’affaire sera vite classée, d’autant plus qu’il avait l’air concentré sur son dossier -vide je pense. Qu’il y reste le nez plongé, c'était parfait, moins de pression, au moins il n'y avait rien mal pris, sinon je l'aurais deja sentie passer non ? Soit, il ne voulait pas que je m'assois -puisque je n'étais pas invité à le faire, je resterais debout, mains jointes dans le dos. L’entrevue posait les questions d’usage.

_”Chokoku Diao, maitrise de l’argile explosive clanique, élève de Shuuchuu Chiryou sama, aucune mission effectuée ou prévue à ce jour a ma connaissance. J’ai pour ambition d'intégrer les forces de police du village pour gagner en expérience et notoriété-on va pas se mentir, a terme je compte prendre la succession de mon clan. Si mes objectifs principaux échouent-par manque de capacités ou autre, j’aspire à rejoindre l'académie pour enseigner aux aspirants ninja quand j’aurais moi-même tirer un enseignement suffisant."

S’il en voulait plus il demandera des détails, sinon, on gagnait du temps tous les deux. Si ce n'était pas aussi sérieux, j’aurais rajouté illuminer les cieux d’Iwa d’artifices, mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

L'entrevue - Yoshi Empty
Ven 13 Juil 2018 - 9:51
Sans jamais poser ce dossier qu’il fait mine de lire mais qui ne l’interesse guère en réalité Yoshitsune tente de tester la Chokoku voir si il pourrait calmer son audace et l’empêcher que de faire tout exploser à la moindre remarque. Il avait eu déjà un petit échantillon de ses capacités lors de leur rencontre au domaine Hyuga (anciennement existant et en reconstruction), et ne pouvait guère tolérer un tel comportement.

- Hmm. Pensez-vous réellement avoir ce qu’il faut pour rentrer dans la police ? Il ne s’agit pas là simplement d’un terrain de jeu comme ces idiots du poste 12 ont pu le laisser présager. Il n’est pas chose aisé que d’aider les gens, et encore moins qui plus est avec des convictions comme la notoriété… Pathétique.

Ses mots n'avaient rien d'agréables. Ils étaient bien trop formels, bien trop lustrés, ils n'étaient qu'un bref réarrangement des trombes de lettres et de phrases qui jonchent la paperasse. C'est donc avec une main encore sur le dossier sans même daigner l’observer qu'il prit parole, ne manquant tout de même pas de paraître sévère.

Yoshitsune se retourne faisant face à la fenêtre. L'horizon défini l'infini. En se penchant plus en détail sur cette ligne au loin, il en oubliait presque sa propre présence, se berçant de rêves et d'idéaux, désirant ardemment que ses souhaits de résurrection et de grandeur voient le jour. Car oui, sous cet apparat de force et de charisme se terrait une âme illuminée et utopique. Il n'avait guère l’appétence de l'universel, non, il se subviendrait humblement de voir son village et son pays prospérer, à l'écart de toute menace et de tout risque. Mais à quoi bon idéaliser une paix qui ne verra certainement jamais le jour ? Le poing crispé, il se devait de revenir à une réalité particulière. Cette réalité qui vit sous la tutelle d'une loi aussi sauvage que sévère : qui veut la paix, prépare la guerre.

- Je souhaite que tout le monde le sache, je compte bien redonner à Iwagakure sa gloire d'antan et nul ne pourrai aller à l’encontre de cela. Toutefois, il n’est plus question que de laisser les jeunes générations libre de penser le monde Shinobi, insouciant. Je reformule donc une dernière fois ma question, que penses-tu pouvoir apporter à Iwa ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

L'entrevue - Yoshi Empty
Ven 13 Juil 2018 - 10:38
Est-ce que je pensais réellement y avoir ma place et les qualités pour ce poste ? Question stupide, pour quelqu’un qui ne supportait pas l'échec, aucune chance d’avoir pris autant d'énergie pour des clopinettes, après la présomption c’était un risque constant, les narcissiques ont une faiblesse sur ce point la et donc je connaissais la mienne, si je postulais, c’était pour savoir et pourquoi je l’avais fait ?

_”Pas de fourvoiement en ce qui me concerne, j’ai choisi le poste 12 avant tout parce qu’il a révélé un capitaine, du potentiel. Et que les élans et les écarts, sont une bonne excuse d’exercer mon taijutsu avec les plus zélés, l’ordre exige parfois la force pour le respect. Les joutes physiques ou verbales sont un art que j’apprécie, toute l’histoire de ma jeune vie, ma senso me rend à la fois inexistante et clairvoyante pour certaine subtilité. Je peux couvrir un terrain plus large dans une simple patrouille et chaque jour du plus bas de l’échelle l’exercer et l’améliorer, bien d’autres encore, tout est dans mon dossier de requête absent de cette table. " Sens de l'observation aussi tu vois. L'avait il écarté exprès ? " L’utile a l’agréable, le chemin vers la notoriété. Mon altruisme est intéresse et c’est parce que chaque action de support dans ce village sera la pierre de l’avenir que j’ai décidé. Quelle meilleure motivation ? Alors certes, pas de noblesse de l’âme, mais une dévotion sans faille, car au final, en servant Iwa et mon kage, c’est moi que je sers aussi.”

S’il cherchait une hypocrite lui cédant a de beaux discours, c’était rate, j’étais intéressée, mais pour autant foutiste de mon village, la part des choses, et m’en servir pour mon but c’était à la fois l’aider en m’aidant, mais aussi me rappelait chaque jour a quel point je lui devrais tout. Je ne changerais pas ce que je suis, hormis si on me prouvait à quel point j'etais dans le tort, un ordre ne suffira pas cependant. Ni zèle ni insoumission là-dedans, juste des convictions.Peut-être trop de caractère gronderait mon oncle, les chiens ne font pas des chats ceci dit. Il avait le droit de ne pas apprécier ma vision, j’avais le droit d’être contre la sienne même si je devrais la suivre,mais en soi, pour ma part tout m'allait pour le moment. Un genin n’avait pas de place sur les balances du pouvoir, a chacun ses jeux et ses moments pour les débuter. Je lui souriais même, combien même il m’ignorait, on m’avait accordé ce traitement toute ma vie, sa faute a lui de pouvoir me traiter bassement ou la mienne de n’être rien pouvant l’empêcher de le faire ? Option deux, mais rien n’était éternel. Il me trouvait donc insouciante ? Possible, après tout, j’étais prête a faire exploser son bureau, il disait vrai, en tout cas en ce qui me concernait, mais sans responsabilités quel plomb était censé être inné dans ma tête ? Mais pour des responsabilites, il en fallait deja du plomb dans une petite tete... Vous suivez ? Sans fin ! Lui il était ninja accompli, j’avais mon bandeau depuis trois mois parce que le clan en avait décidé ainsi, c’était ainsi aussi que va la vie ! Je comprenais bien la petite mise a jour, mais je n’avais toujours qu’une seule chose a dire un peu redondante.

_”La stabilité et le support inconditionnel de mon clan.”

Pour sa dernière question. Ça fait fille bornée, mais c’était ce que j’étais. Avant de le servir, je devais me servir moi-même pour devenir quelque chose, être quelqu'un, un petit cailloux sur le chemin d'un village, désolée, mais désolée, non, ca ne intéressait pas. La genin, novice, à part cirer des pompes-jamais de la vie, je n’apportais pas grand-chose pour le moment hormis distraire ses civiles dans les fêtes. Non pas que ça me gênait de le faire ceci dit. Un point en commun Kage, on sait ce qu'on attendait, pas ce qu'on recevrait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

L'entrevue - Yoshi Empty
Mer 18 Juil 2018 - 12:14
Il sourit à l'entendre s'enthousiasmer et s'exprimer de la sorte, sans peur ni gêne. Tout ça à l'image d'une fière guerrière qui ne saurait connaître l'effroi. Ainsi Yoshitsune est heureux de compter pareil jeune pousse parmi ses rangs. Toutefois, ce comportement ne s'avèrerait sans doute pas des plus appréciables à longueur de journée. Pauvre Takumi pense t-il souriant faiblement. Mais soit il n'était pas là pour s'extasier sur cette jeune femme mais pour l'a remettre dans le droit chemin.

Il prit donc le temps d'écouter longuement tout ce qu'elle avait dire, sans broncher, sans exprimer la moindre émotion. Il est clair et certain que jamais il ne se serait attendu à recevoir de tel explications de la part d'un aussi jeune genin. Son discours et cette élocution etait preuve de l'enseignement Chokoku. Partout où son regard se portait, cette prestance elle était là du moins en apparence. Et puis… Dans les ombres, il y avait là cette insouciance criarde et ce manquement pour les règlementations. Sans doute Diao était elle ce genre d'oiseau qui avait besoin d'exprimer sa liberté pensa Yoshitsune. Pourtant, le chaos, plutôt que l’ordre ; L’impétuosité, plutôt que la sagesse. Les intérêts des uns, s’écrasaient contre celui des autres. La force, la rhétorique, la ruse. Tous les moyens étaient bons pour se prémunir des autres. Et dans cette lutte incessante, chacun se battait éternellement pour lui-même et ceux qu’ils considéraient comme plus importants.

Ses balbutiements rhétoriques. Ses balbutiements théologiques. Ses balbutiements philosophiques. Yoshitsune les entendait mais derrière tout cela, il cherchait plus. Il cherchait à élever cette jeune pousse à plus encore, il souhaitait en faire un ninja qui un jour peut-être (si elle le décidait) rentrerait dans la légende.

En fin de compte, le raisonnement de la jeune Diao, d’aspirer à l'altruisme pour la reconnaissance des autres, était un paradoxe en soi. Un paradoxe jusqu’à lors, lui-même fruit d’une vie - résultant de l'égo des hommes et de la perte du Ninshu - l’ayant mené à de telles et nihilistes conclusions, qui au-delà de leur fond et de leur pertinence, furent ce pourquoi Yoshitsune l'eut convier à cet entretien.

Il se leva se dirigea vers la jeune genin, avant de lui tapoter la tête. Il trancherait cette vision impure qu'elle avait du monde, lui offrirait un futur plus que radieux. Mais d'abord, il lui inculquerait le respect. Il se saisit alors de son oreille, qu'il fit tourner avec force. Il put pratiquement la soulever de par l'emprise qu'il exerçait.

- « Si tel sont tes ambitions et bien soit. Peu louable certes mais fort intéressante. Toutefois, je souhaiterais que tu retiennes cette douleur. Parce qu'à la moindre faute ; au moindre échec ; au moindre écart... Je m'occuperai personnellement de ton cas » dit-il avec le sourire presque sincère, joyeux si ce n'était pas cet air sadique. « Je compte sur toi Diao, ne me déçois pas. Tu peux disposer. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

L'entrevue - Yoshi Empty
Mer 18 Juil 2018 - 22:08
Tel père, tel fils. Deux tares. À la longue ça allait finir en grava cette histoire de passer du blanc au noir sans crier gare. Dire que potentiellement en plus de vivre avec un, il faudrait côtoyer régulièrement l’autre, plus que la normale du moins. Je ne bronchais pas, même pas je grimaçais sous la douleur un simple froncement de sourcil en le regardant ceci dit, mais ça faisait mal quand mal, vraiment mal. Pas plus que les coups de bâton bien choisis et donnés de mon oncle lors de ses nombreux mécontentements, jamais rien n’allait ou ne suffisait, mais quand même. Heureusement que j'étais dure comme la pierre, mon ego n’aurait pas aimé illuminer mon regard devant qui que ce soit, même pas un Kage. S’il avait du temps a perdre avec moi, soit, grand bien nous en face à tous les deux… Cet enragé.

_”A vos ordres Sandaime-sama.” Quand il avait daigné me poser/lâcher.

Je n’allais pas épiloguer et je ne voulais plus trop parler, ça faisait mal, plus que je ne le montrais et pour être franche, j'étais heureuse de disposer, ne pouvant devant lui même pas soulager mon oreille meurtrie. Encore qu'après m’être inclinée et avoir quitté la pièce, je ne l’avais pas davantage fait en public, préférant juste avant de sortir, placer des cheveux devant elle pour qu’elle ne soit pas vue ainsi rougie. En marchant pour rentrer au domaine pourtant, mon mécontement de l’instant pour m'être faite agresser-gratuitement, passait doucement,même plus vite que je ne l’avais pensé, un sourire s'était étiré. On aurait dit un père inculquant le respect à une enfant trop aisée dans son comportement. Peut être que l’image était mauvaise, mais elle m’avait plus assez, au moins l’homme avait du tempérament, rien que pour ça, je devrais tester sa patience pour voir à quel point il était sincère et motivé dans ses menaces. J’avais déjà fait exploser un bâtiment Hyuga sous son nez, alors il était quand même pas mal indulgent ou alors sa punition avait été d'épouser ledit Hyuga ? Ce qui était sévère vu le cas, mais bon. J’arrangeais mes cheveux en râlant tout en finissant mon chemin…

_”Est-ce que j’ai l’air d’un chiot dont on peut frotter le crâne franchement ? “

Quelques passants tournaient le regard, mais je me parlais à moi-même. Finalement, ça, c’était passe plutôt bien non ?

Bonne chance aux autres !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

L'entrevue - Yoshi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: