Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La flêche et la rapière_PV Ashikaga Gabushi
Aujourd'hui à 9:03 par Ashikaga Gabushi

» 07. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 8:56 par Borukan Rikyu

» [C/OFFICIELLE/IWA] LE TENBATSU
Aujourd'hui à 8:41 par Arie Yoorasia Hahn

» L'eveil
Aujourd'hui à 8:17 par Setsuna Kurai

» Flocon de neige - Rakka
Aujourd'hui à 3:53 par Chôkoku Diao

» [Terminée] Shiro Tsikuyi
Aujourd'hui à 3:50 par Nagamasa H. Takumi

» Un Vent Nouveau [Gabushi]
Aujourd'hui à 3:42 par Ashikaga Gabushi

» Invitée de Toph [Diao]
Aujourd'hui à 3:25 par Chôkoku Diao

» Le laisser passer A38
Aujourd'hui à 3:07 par Yuki Rakka

Partagez | 

un ptit tour [Ikeda Sazuka]


Jeu 12 Juil 2018 - 2:20


Ces choses qui hier t’émerveillaient aujourd’hui t’indifféraient de plus en plus, comme si l’intérêt que tu avais eu pour elles n’avait jamais existé. C’était ainsi que tu fonctionnais et Kumo n’y échappait pas. Ce n’était pas pour autant que tu n’aimais pas cet endroit et que tu ne t’y sentais pas comme chez toi, même si ce n’était pas vraiment comme chez toi, à Mizu… Enfin, depuis le temps que t’étais arrivée ici, à Kaminari, sept ans plus tôt, et que tu avais voulu rejoindre Shitaderu… Tu n’avais jamais eu à te plaindre.

Ça ne faisait pas si longtemps par contre que tu étais devenue une genin dans ce village, un grade qui était bien loin du titre de Kagai que tu convoitais secrètement. D’ailleurs en parlant de secret, t’étais plutôt discrète quant à tes origines et à Gyomō. Ce dernier ne quittait en effet que rarement ton petit appartement, de crainte que les autres ne comprennent pas vraiment de quoi il s’agissait. Effectivement… Gyomō pouvait parfois être… un peu agité. Et qui a déjà vu un filet de pêche se tortiller tout seul lorsqu’il entendait une belle connerie ? A part toi… personne.

Ainsi, comme la plupart des autres jours ayant précédé celui-ci, tu l’avais laissé derrière toi. Tu n’avais pas besoin de lui là où tu devais aller. Et surtout pas besoin qu’il se manifeste au moment le moins propice… Que tu fasses ça à chaque fois, qu’il ne voit pas souvent l’extérieur de ton appartement semblait même le vexer, comme si ce filet était doté de sentiment. Peut être bien, tu n’en savais rien en fait, tu savais juste qu’il se « comportait ». Comme pouvait le faire un petit animal tête… Tu te demandais toujours ce que c’était, de la magie… ou autre chose ? Enfin tu t’étais rendue là où on t’attendait, à l’hôpital.

T’y rendre avait été rapide, ce n’était pas la première fois que t’allais là bas, mais par contre c’était la première fois que t’allais rencontrer sa nouvelle directrice qui était aussi un médecin. T’en avais un peu entendu parler de cette personne, arrivée y a pas très longtemps et déjà dans les hautes sphères… Incroyable. Un quart d’heure plus tard t’étais sur place, dans un couloir ; attendant patiemment ton heure. Ca aussi t’en avais entendu parler… « un contrôle de routine »… Pourquoi pas ? Puis tu vis une blouse blanche passer devant toi, une jeune femme, cheveux châtain, pas trop moche…

« C’est vous le Docteur Ikeda ? Moi c’est Umeka… Senshi. »

Lui avais-tu dit en la fixant, maintenant que tu avais capté son attention.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Jeu 12 Juil 2018 - 13:04




Être directrice d’un lieu comme le complexe scientifique n’était un boulot si évident que ça. Je me retrouvais souvent accaparée par les médecins et autres scientifiques qui me questionnaient sur des sujets divers et variés mais pour la plupart plutôt inutiles. Je n’étais pas persuadée que pour chacune de ces questions ils avaient vraiment besoin de moi, et de mon avis. Jusqu’à maintenant, enfin, jusqu’à ce que je remplace Shizen ; ils avaient eu carte blanche pour beaucoup de choses, et je ne voyais pas en quoi, maintenant que j’étais en poste, cela devait changer. Alors, lorsque le chef de l’hôpital vint requérir mon aide sur un sujet quelconque…

-Non mais, débrouillez-vous un peu aussi… Faites comme quand c’était le Directeur Shizen ! Lui avais-je répondu assez sèchement alors qu’en fait, il ne le méritait pas vraiment. Ce que je veux dire, c’est que vous êtes compétent, non ?
-A priori oui… mais…
-Et bien voilà ! Vous êtes compétent alors faites preuve d’initiative. Juste, ne mettez pas le feu au complexe, c’est tout ce que je vous demande ! Lui dis-je avec un grand sourire avant de tourner les talons. Venez me voir pour quelque chose de plus urgent que… ça, la prochaine fois Lui lançais-je avant de disparaître au coin d’un couloir.

Descendant rapidement les escaliers menant à l’étage inférieur, je me permis de lâcher un petit soupir d’exaspération. J’étais sûre et certaine que Shizen n’était pas autant sollicité que je l’étais. Je ne savais… peut-être que ma présence leur faisait perdre toute confiance en eux, allez savoir. Enfin, maintenant, j’allais pouvoir me vider un peu l’esprit. Plus qu’une heure et quelques avant de prendre une pause bien méritée, et de pouvoir… manger. Parce que j’avais une sacrée dalle. Sur mon planning si sympathiquement remplie par la secrétaire officielle de la directrice ne figurait plus qu’un seul rendez-vous. Senshi Umeka.

Alors que je me rendais tranquillement vers mon cabinet, longeant le couloir sans prêter vraiment attention à qui s’y trouvait ; je fus interrompue par une voix féminine. Sur le coup je pensai qu’on venait encore m’importuner avec des questions débiles mais le ton de cette voix, la question qu’on me posait… Je m’étais retournée et fis face à une jeune femme légèrement plus petite que moi, blonde…

-Oui, c’est moi. Ah, Umeka ? Justement, c’est pour toi que je suis là, enfin, pour la visite médicale. Souris-je. Bien, alors suis moi ; c’est par là. Lui dis-je en poussant la porte de mon cabinet, toujours le même, dépouillé de toutes traces personnelles. Je ne considérais cet endroit que comme mon outil de travail… rien de plus. Installes toi. Lui demandais-je en tirant la chaise face au bureau et prenant place moi-même de l’autre côté. J’attrapai son dossier et le parcourus rapidement. Bon… Je suppose que, maintenant, tu dois savoir quel est le but de cette visite ? Donc, as-tu quelque chose à déclarer ? Problème de santé, handicap… quoi que ce soit ?



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 12 Juil 2018 - 23:18




Assise dans ce fauteuil, tu observais la jeune docteure un instant alors que te posait des questions auxquelles tu n’avais pas envie de répondre. C’était donc elle la nouvelle directrice du complexe ? Elle ne t’impressionnait pas et pourtant ce que tu avais entendu à son sujet aurait dû… Mais ce n’était clairement pas le cas. Bien que tu aurais préféré qu’on te laisse tranquille à cet instant-ci, tu acquiesças finalement et répondis à cette Ikeda. Mais seulement parce qu’elle était ta supérieure, très clairement.

« N… non. Rien à déclarer. »

Que voulait-elle que tu lui déclares à propos de ta santé ? Tu avais beau chercher le moindre détail, tu n’en trouvais pas. Tu n’avais strictement rien à lui dire, ce qui tombait bien. Puis, tu n’aimais pas trop de toute façon qu’on s’intéresse à toi. Comme on te l’avait dit, cet entretien n’était qu’un contrôle de valeur sans grand intérêt mais auquel toi comme les autres vous vous deviez de vous plier. Finalement, ça te faisait un peu passer le temps… Et une idée te traversa l’esprit…

« Et vous, vous n’avez rien à déclarer ? Non… parce que vous posez beaucoup cette question, mais personne vous la pose… donc bon… »

Tu savais que ce n’était pas forcément une bonne idée de te comporter comme ça avec cette femme, elle avait le pouvoir de t’envoyer faire un tour dans les geôles de Kumo… Mais cela te paraissait quand même logique. Un minimum… Une chose était sûre tu allais lui renvoyer une très mauvaise image de toi, pourtant tu n’étais pas une réfractaire notoire et habituellement tu avais du respect pour tes supérieurs. Du coup tu te repris rapiidement…

« Enfin… J’veux pas vous commander non plus… Je suppose que c’est parce que vous êtes médecin… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Ven 13 Juil 2018 - 17:28




Comme la plupart des autres Kumojin, cette dernière n’avait rien de particulier à te déclarer. En lisant son dossier je me rendais compte qu’il n’y avait que très peu d’informations à son sujet. Juste son nom, son prénom, son âge, sa taille et son poids. Pas d’informations sur ses parents, ou sur une quelconque blessure qu’elle aurait pu subir par le passé. Cela me semblait assez étonnant, mais après tout… J’avais envie de dire : tant mieux pour elle. Puis une réponse aussi simple couplée au peu d’info que j’avais sur elle rendait notre entretien encore plus court. Alors que je m’apprêtais à la remercier ; la question qu’elle me posa me surprit. C’était la première fois qu’un patient inversait les rôles, et aussi que l’un d’entre eux m’amusait. A vrai dire, elle avait tout à fait le droit de me poser cette question…

-Haha. Rigolais-je. Pas de problème, c’est normal que vous sachiez, toi et les autres, que je vais parfaitement bien. Si on mettait à part mon hypermnésie qui pouvait me déclencher de violents, voire insupportables maux de tête. Une maladie que je soignais quotidiennement grâce à un médicament que j’avais mis au point grâce aux infrastructures de Kumo. Pas de problème psychologique, pas de problème physique. Haussais-je les épaules. Merci de t’en inquiéter. Lui souris-je brièvement. Ah ! Du coup cette question qu’elle venait de me poser en plus de me surprendre venait d’attiser ma curiosité pour elle. Habituellement, je ne m’intéressait pas vraiment aux autres, je ne faisais que mon boulot, sans plus ; mais parfois il arrivait que je rencontre des personnes comme cette Umeka…

-Tu peux m’appeler Sazuka… Affirmais-je avec un léger sourire. Hum… Tu es originaire de Kaminari ? Ou d’un autre pays ? Il paraissait que j’avais un accent trahissant mes origines Tetsujin. Mais elle… Non, j’avais l’impression qu’elle parlait comme tous les autres, comme moi-même d’ailleurs. Oui, parce que je ne percevais pas du tout la différence entre mes intonations et celles d’une autre personne… ce qui me laissait assez sceptique quant à ce soit disant accent que j’avais… Moi, je viens de Tetsu. La confiance, c’était tout ce qui comptait. Pour obtenir des réponses plus ou moins personnelles, il fallait absolument que ce lien se crée et soit soutenu par, dans ce cas-ci, une information personnelle sur moi-même… Enfin, je n’avais pas l’impression qu’elle était vraiment très réceptive, en tout cas, pas à sa présence dans ce cabinet d’auscultation… Oui, plus je la regardais, et moins je la sentais concernée.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 13 Juil 2018 - 20:00




Tu t’étais attendue à une autre réaction que celle-là, bof, ce n’était pas plus mal que la toubib se montre un peu plus ouverte que ce qu’elle renvoyait. Elle te ressemblait un peu, vue de loin ; une nonchalance et un air blasé qu’on t’avait pas mal reproché que ce soit à Mizu ou ici à Kaminari. Enfin même si elle disait ne rien avoir, tu sentais qu’elle ne disait pas tout. Lire tes adversaires, tu l’avais appris au cours de tes nombreux combats, et elle, elle avait un ou plusieurs trucs à te cacher. Pour autant elle mentait pas, mais elle ne disait pas tout non plus. Si tu te foutais pas mal des autres, ceux qui qui faisaient des cachoteries t’intriguaient plus que les autres.

« Eh… Oook… Sazuka-san… ça vous va ?

Par contre tu t’étais pas attendue à la suite, pourquoi s’intéressait elle soudaine à tes origines ? C’était pas un secret… Mais, c’était tellement bizarre comme question.Toi, tout ce que tu voulais, c’était rentrer chez toi, retrouver ton Gyomo et aller t’entrainer un peu ! Cela dit cette femme ne t’était pas si désagréable même si dans le fond tu t’en fichais un peu d’elle, de ce qu’elle pensait. Ce n’était que par respect, par discipline militaire que restais en place sur cette chaise et continuais de lui parler. Si ça avait était une autre personne, moins importante… Tu ne te serais peut être même pas déplacée jusqu’ici…

« Bah j’viens de Mizu. D’une petite ile au nord de l’archipel… Mais je suis arrivée dans ce pays y a… un peu moins de dix ans ? »

Tu te pensais maintenant libre de partir, mais elle répondit aussitôt, t’informant qu’elle venait de Tetsu. T’avais déjà entendu parler de ce pays. Celui des samouraïs ? Alors ça parcontre ça t’intéressait d’un coup. Les choses que tu ne connaissais pas avaient tendance t’attirer comme le miel avec les mouches… Du coup t’étais un peu surprise de la voir à un tel poste… Une étrangère dirigeant le cœur de la nation de la foudre ? La Raïkage n’avait pas peur, ou alors elle était stupide… ou niaise. Tu ne voyais pas d’autre explication. Cette docteure allait comprendre son erreur de top s’intéresser à toi…

« … Vous venez du pays des Samouraïs ? C’est trop coooool ça… Vous êtes un genre de samouraï vous aussi ? j’suis sûre que vous êtes ici en mission d’infiltration pour le pays du fer ! Ah ben vous avez bien réussi votre coup. »

Lui avais tu dis en te penchant sur son bureau un grand sourire aux lèvres. Bien sûr tu blaguais, tu savais que c’était impossible qu’elle soit une samouraï ! Les samouraïs avaient toujours leur sabre avec eux !

« Nan j'déconne, vous manquez clairement de muscles pour être un samouraï ! »

Rigolais-tu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Sam 14 Juil 2018 - 15:34


-Oui ça me va… Soupirais-je. Même si j’aurais préféré qu’elle me tutoie…

Maintenant qu’on discutait que j’avais pu l’observer, je me disais bein que je l’avais déjà rencontrée quelque part. Pas à Mizu évidemment, même si j’y avais passé quelques mois dernièrement. Mais dans le village, à la bibliothèque peut-être ; ou sur l’un des terrains d’entrainement de Kaminari. D’ailleurs, maintenant je m’en souvenais parfaitement et j’avais l’impression qu’il lui manquait quelque chose, comme une arme. Un filet, c’était ça… Oui cette jeune femme ne m’avait pas vraiment marquée, ce qui expliquait que je ne m’en sois pas souvenue instantanément.

Mais c’était étonnant qu’après seulement quelques semaines après mon retour de Mizu, j’en rencontrais une ressortissante… sacrée coïncidence j’avais envie de dire !

-J’aime bien Mizu… Sympathique pays… Ah oui ? Tu as eu le temps de t’acclimater à Kaminari alors. Souris-je une nouvelle fois. Au moins elle connaissait le pays, ses coutumes, traditions et tout le reste ; c’était un bon point pour elle. Cela dit lorsqu’elle apprit d’où moi je venais… J’avais comme l’impression de l’avoir réveillée, son changement d’attitude fut aussi surprenant que fulgurant. Tout comme l’hypothèse qu’elle mettait en avant. Une révélation qui même si elle était fausse était très intéressante dénotant chez elle un fort pouvoir d’imagination. Haha.. non.. Commençais-je en rigolant, gênée.

Mais avant que je pus rétablir la vérité elle m’annonça que c’était une blague… Cela me rassurait un peu de savoir qu’elle n’était pas aussi crédule, néanmoins la justification était… wtf.

-Je… manque de muscle ? Dis-je avec un regard blasé. C’était un peu vexant en fait. Puis en l’observant… Hum.. Je dois certainement en avoir plus que toi, puis les Samouraïs ne m’arrivent pas à la cheville. Habituellement je n’étais pas une vantarde, mais là, j’avais ma fierté à protéger et une jeune femme très présomptueuse à recadrer. T’es encore une genin non ? Sans doute parce que… tu manques de muscle. Ajoutais-je la fixant droit dans les yeux, en laissant reposer mon menton sur mes mains croisées. En même temps… quand on se bat avec un filet, on ne peut pas être très… athlétique. Repris-je. Je n’aimais spécialement ce que je venais de dire, mais je voulais qu’elle comprenne que j’avais moi aussi mon franc parler, et mon répondant.


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 19 Juil 2018 - 15:05


"J'sais bien que vous n'êtes pas une espionne Sazuka... Vous êtes trop "visible" pour ça.."

T'étais tu esclaffée.

Tu t'amusais beaucoup des réactions de la docteure. Tu savais bien qu'elle n'était pas en mission d'infiltration pour le compte de Tetsu, tu n'étais pas bête et tu t'étais un peu renseignée avant de la rencontrer. Puis, c'était une bonne façon, la provocation, d'entamer une discussion; enfin, pour toi. Mais cette Sazuka, contrairement à toi, semblait être un genre de pince sans rire et frappait directement là où ça pouvait éventuellement faire mal alors que toi, t'avais dit ça purement sur le ton de la plaisanterie. Heureusement il t'en fallait plus pour être vexée, plus qu'une remarque sur ton physique...

"Oué... Mais j'ai pas besoin d'être très "athlétique" de toute façon. Je suis sûre que vous arriveriez pas à soulever mon filet."

Dis-tu sur un ton de défi en te laissant retomber sur ton siège. Bien sûr qu'elle y arriverait pas, il fallait être toi, Umeka, descendante d'une lignée ancestrale de Gladiateur pour y parvenir. Gyomo t'avait choisi toi, et toi seule. Tous les autres n'étaient de toute évidence pas dignes de le porter. Et elle non plus, même si elle était un médecin et qu'elle sauvait probablement des vies... Gyomo... Tu avais parié de nombreuses fois sur lui d'ailleurs, et l'incapacité de ceux que tu croisais à le soulever. En étais-tu digne alors ? Oui, pour sûr. Lui même semblait s'amuser de ces défis que lançais et même se réjouir d'une certaine façon de l'argent qu'ils avaient pu t'apporter...

"Puis, si j'suis genin... c'est pas une question de muscle. C'est juste que j'ai pas pu faire mes preuves encore!"

Par contre qu'on t'attaque sur ta position dans la hierarchie, alors que tu poursuivais un but bien précis, celui devenir la plus grande gladiatrice du monde... Ne te laissait pas de marbre. C'était peut-être même aujourd'hui ton point faible... Mais en même temps tu ne pouvais pas t'en vouloir, ni à tes supérieurs. Tu avais pris le train en cours de marche... Et tu étais sûre que la plupart des ninjas de Kumo, sans leur chakra, ne t'arrivait pas à la cheville. T'en étais persuadée, à tort ou à raison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Dim 22 Juil 2018 - 19:41



Trop visible ? C’était étrange comme remarque, même pour moi. A moins qu’elle ne parlait de ma fonction au sein du village ce qui dans ce cas, effectivement, me donnait une bien trop grande « visibilité » pour être une espionne. Il était en fait rare qu’en dehors du complexe et de mon champ d’attribution je me retrouve vraiment seule, même lorsque je pouvais l’être, chez moi, je ne l’étais pas vraiment ; quand je retournais chez moi, et pas chez Reiko…

Puis en étant aussi proche des autorités, physiquement parlant, voler et transmettre des documents… des informations… M’aurait été plus que compliqué. Enfin, j’étais rassurée de comprendre qu’elle plaisantait. Son humour était un peu… spécial, trop pour moi. Je n’avais pas encore un niveau de compréhension suffisant pour comprendre ce centième degré de l’humour… Je ne lui répondis donc que par un simple sourire, comme signifier en quelques sortes mon amusement.

-Soulever ton filet ? M’étonnais-je. Pourquoi je voudrais porter ton… filet ? Enfin, ce ne doit pas être si compliqué que ça. Rigolais-je légèrement en la fixant. Evidemment, si elle y arrivait, j’y arriverai aussi… un filet… Elle avait visiblement beaucoup d’humour, je le remarquais. Eh bien… Je ne doute pas un instant que tu parviendras à faire tes preuves, alors. Souris-je en mettant de côté ces petites provocations que nous avions échangées tantôt. Montre ta motivation, invites les gens qui t’entourent à te faire confiance, et fais leur confiance. Ce n’est qu’ainsi que tu feras tes preuves. Lui dis-je d’une voix plutôt posée et douce. Qu’importaient son caractère et sa façon de voir les choses, la confiance était et restait le socle de « tout », que ce soit à Kumo parmi les ninjas, ou ailleurs avec n’importe qui d’autre. Bon, ce que je venais de lui dire sonnait assez étrangement dans ma bouche. Depuis quand donnais-je des conseils, moi ?

Et c’était encore plus étrange que j’étais persuadée qu’elle savait déjà tout ça. Après tout elle venait de Mizu, ce n’était pas le plus propice des pays pour grandir sainement, un peu comme Tetsu. Et, nous avions à quelques années prés le même âge…

La seule barrière qui nous séparait véritablement, était nos fonctions respectives, nos expériences passées, ce que nous avions pu faire pour le village et ses habitants… Puis son dossier était relativement vide, enfin, sa première visite au complexe ne remontait tant que ça, ce qui me laissait penser qu’elle s’était enrôlée plutôt récemment.

-Bien… Je ne vais pas abuser de ton temps non plus, j’ai eu les informations que je voulais. Lui souris-je. Enfin, tu es en bonne santé, aucun autre problème… Tout est ok pour moi. Précisais-je en détachant une feuille pré remplie de son bloc. Apposant un cachet sur celle-ci, je la lui tendais.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 22 Juil 2018 - 19:51



Elle t’avait posé la bonne question. Pourquoi soulèverait-elle Gyomu ? C’était ici qu’intervenait ton sens des affaires et tes paris truqués sur un événement précis que tu savais remporté d’avance. Mais avant que tu ne puisses lui lancer ce défi et ainsi récupérer quelques Ryos faciles, elle reprit avec plus de sérénité. Tes yeux azurés quasi écarquillés sur elle, tu n’en revenais pas de la vitesse avec laquelle elle passait de méchanceté gratuite à la sympathie, voire la gentillesse. Cette docteure était la seule personne à t’avoir jamais donné un conseil comme celui-ci. Pour le coup, elle t’étonnait, te surprenait même et suscitait chez toi un vif intérêt, tout nouveau tout frais.

"Ah… hm merci ? c’est… gentil. "

Lui avais tu souri. T’avais l’impression qu’elle savait de quoi elle parlait en évoquant la confiance. Ca se voyait à trois kilomètres qu’elle lui accordait beaucoup de valeur et de sens. Biensur tu ne l’avais pas attendue pour commencer ! Mais elle avait le mérité d’y avoir pensé et même si c’était quand même pas mal abstrait, tu comprenais le sens de ce qu’elle disait. Surtout, aussi, t’aimais bien qu’on t’accorde ce genre d’importance. T’avais l’impression de gravir quelques marches de plus dans Kumosphère. Puis tu attrapas le papier pour lequel tu étais là. Il y avait marqué ‘’apte au terrain’’ avec son nom et son prénom tout un bas, et le cachet de la directrice… ce qu’elle était.

Tu savais que ce bout de feuille n’était pas grand-chose mais… tu lui donnais beaucoup de valeur à présent. C’était ta première reconnaissance d’une supérieure directe, si tu avais été un peu plus féminine dans ton esprit, tu l’aurais surement encadré et accroché au mur de ta petite chambre. Tu t’étais alors levée de ta chaise puis t’inclinais et te redressais devant elle en relisant une nouvelle fois ta petite attestation.

"Encore merci Sazuka-san. Si vous avez du temps, passez chez moi, ou devant chez moi. Et vous essayerai de soulever Gyomo ! "

T’inclinant encore tu fis demi-tour et t’apprêtais à quitter son bureau, impatiente de la voir venir tenter sa chance.

"Hé ! prenez quelques ryos avec vous, on pariera. "

Lui souris-tu finalement avant de t’éclipser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Mar 24 Juil 2018 - 20:46



Il ne lui fallait donc pas grand-chose pour s’adoucir ? Un léger compliment, un conseil, un peu de « reconnaissance », et j’avais pu lui extirper un sourire et même une invitation chez elle… Bien que la raison me semblait toujours aussi étrange, pourquoi voudrais-je soulever un filet ? Ou plutôt, qu’est ce qui pouvait m’empêcher d’y parvenir ?Une autre question quant à ce qu’elle venait de me dire s’éleva dans mon esprit. Gyomo ? Qu’était-ce donc que cela ? Elle donnait un nom à son filet ? Cela me semblait encore plus étrange, mais soit qu’à cela ne tienne.

Avant qu’elle ne quitte définitivement le complexe, je quittai mon bureau, passant devant les patients que je devais recevoir ensuite, leur faisait signe. Je m’étais dirigée vers l’accueil d’un pas soutenu et scrutai les environs. La jeune femme avait déjà passé les portes. J’accourais jusque celles-ci, les franchi à mon tour et interpellai la Senshi. Elle se retourna et je m’approchai avec un léger sourire en me frottant le crâne. Pourquoi l’avais si rapidement rejoins ? Il y avait comme un problème avec ce qu’elle m’avait dit, ou plutôt proposé ; lequel me fit comprendre que son dossier n’était pas tout à fait complet.

-Oh, Umeka ! Je viendrai, mais ; je ne sais absolument pas où tu habites, à Kumo. Et, ce n’est pas renseigné dans ton dossier. Dis-je en pointant du pouce la porte du complexe derrière. Ce n’était pas une tentative quelconque pour récupérer cette information, jusque que… pour me rendre chez elle, ou « devant chez elle » -elle avait était claire- il me fallait une adresse, ou au moins une indication à défaut. Et je prendrai un peu d’argent, nous parierons ! Souris-je en attendant qu’elle m’informe de façon un peu plus précise.

Il était tout de même étrange de se dire que d’une visite médicale pouvait résulter une autre rencontre pour « parier », jouer à jeu d’argent ; qui plus est que j’étais sûre de gagner. Gyomo ou pas. Je l’observais un instant et me surpris à penser, ou plutôt à la trouver… mignonne, même si elle pouvait se montrer très… véhémente. Une véritable peste. Heureusement cela ne durait pas très longtemps, ce comportement disparaissait vraiment très facilement ! C’en était presque trop facile, pour moi.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

un ptit tour [Ikeda Sazuka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: