Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Un festival d'emotions[PV:DIao-chan][IwaSHUKUSAI]


Ven 13 Juil 2018 - 2:38
C’était la journée que tout le monde attendais. Le jour du festival, je m’étais levé très tôt pour planifier ce que j'allais faire et répéter absolument tout ce que je devais faire pour la cérémonie d'ouverture de l'iwa Shukusai. . Ce jour la devais aller chercher Diao-Chan chez elle dans la matinée. J'ai pensé que vu que cela faisait quelques jours que nous n’étions pas vu qu’être son cavalier pour aller au festival serait une bonne idée.
Aux premières lueurs du jour je m’étais levé avant tout le monde pour préparer tout ce que je devais apporter la bas absolument. C’était ma première mission en tant que Ninja et j’étais excité comme une puce. J'avais préparé évidemment ma tenue qui se composait de tout ce qui avais le plus de traditionnel. Mon père m'avais personnellement aidé à le porter . C’était un kimono bleu turquoise d'une grande qualité. La première fois que je l'avais mis sur moi j'avais l'air plus cool et plus vieux en tous cas c'est ce que je percevait dans le miroir. Mon père me souriais en me disant que tout allais bien et que je faisais l'honneur de notre clan en étant aussi beau.J'enfilais les sabots qui allaient avec la tenue avant de me préparer a partir. J'avais deja informé mon père de ce que j'allais faire en premier lieu et il me dis qu'on se verrais a la cérémonie d’ouverte. Tout le clan allais se déplacer de toutes façons et il ne voulais pas rater la fête sous aucun prétexte. Il m'embrassa le front avant de m'ébouriffer les cheveux puis il me poussa gentillement en dehors du domaine.

-A tout a l'heure ! fis je en faisant un signe a mon père qui me renvoyais mon signe.

-Arahito-sama, vous êtes sûr que c'est une bonne idée de le laisser partir seul?

-Laissons le s'amuser. Il en a cruellement besoin croyez moi.

***

J'avançais dans les rues vides, enfin pour l'instant, de iwakagure.Les gens se levaient et en ce jour si spécial les voix s’élevaient dans chacune des demeures. Ce jour devait être un jour de fête pour tous.Avec les sabots que je portais j'évitais de courir le plus possible, je n’étais pas encore très habitué aux sabots familiaux. Je marchais tranquillement jusqu'au domaine Chukoku qui se trouvais un peu plus loin sur la rue que j'arpentais. Les gens avaient deja installé beaucoup de décorations qui flottais au vent et bientôt les rues seraient noires de monde.Je passais devant beaucoup d'habitations et devant certaines attendait patiemment les cavaliers de beaucoup de familles qui étaient venus chercher leur dulcinée. Je n'eus pas le temps de voir la suite mais quand je passais devant la deuxième maison c'etait la jeune fille vêtue d'un kimono qui attendait devant chez elle son prince charmant.

"Qu'es qu'il fiche il va me faire un coup pareil alors de la présentation du Kage ?Je vais le TUER"

Terrifiant.Puis en passant devant la troisième maison un couple se tenait tendrement la main et se dévoraient des yeux. Puis après quelques pas je les vis s'embrasser tendrement. J'eus un réflexe de me cacher derrière le mur le plus proche comme si j'avais été le témoin de quelque chose d’obscène.Et c'était le cas ça avait l'air dégoutant.Mais pourquoi mon cœur battait la chamade alors ? Ils avaient bien le droit d’être amoureux non?Pourquoi cela me gênait a ce point?
C'est alors que je me mis a courir vers chez Diao, il ne fallait aps que je la fasses attendre.
Une fois arrivé au domaine Chukoku je pris un peu peur: Qu'allais je dire ? Quoi faire ? Es que Diao avait déja embrassé quel...

Non. Non. Focalise toi sur ta mission.

Je rentrais ma tete dans l'encadrure du domaine chokoku en appelant si il y avias quelqu'un mais visiblement personne.Ah si là bas une dame elle pourra surement me renseigner:


-Excusez moi je suis venu chercher Diao...Elle est prête...?
demandais je un peu gêne de la situation mais en essayant de conserver un visage neutre devant la dame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Juil 2018 - 6:01
Viens voir qu'elle avait dit, un Hyuga pour toi, rien que le nom me faisait grincer des dents dernièrement, le dénommé Takumi en cause principale et j'espérais bien que ce n'était pas de lui qu'il s'agissait encore je l'avais supporte plus que de raison ces derniers temps. Malgré tout pas le choix, il fallait l'accueillir et être polie et courtoise malgré tout, j'avais tellement mieux à faire aujourd'hui. La cérémonie de lancement avait lieu d'aujourd'hui et beaucoup de préparatifs ne pouvant être fait qu'a la dernière minute étaient en cours, c'était d'ailleurs même pour ça que j'étais debout de si bon matin et déjà dans mon atelier. De toute façon chez Chokoku, la nuit nous dormions rarement, alors il n'était pas surprenant, que de bon matin le domaine soit aussi peuplé, d'ici peu ils iraient tous se coucher pour se relever dans l'après-midi et un nouveau faire la fête. C'était comme ça tous les étés.

À ma grande surprise, dans la cour, ce n'était pas l'insupportable, mais bien le trognon qui était venu me rendre visite, en voilà une agréable surprise. Ne me faisant pas prier pour le rejoindre, j'avais dû néanmoins, pousser quelques cousines, pour me frayer un chemin, si tôt il avait déjà bien trop de succès ça me rappeler quelqu'un. Je n'étais pas sûr que ça soit une chance pour lui ce genre de chose.

_« Bonjour Hayate, tu es bien matinal.»

Je m'attardai alors sur son costume, c'était qu'il s'était particulièrement habillé pour l'occasion je ne pouvais pas le laisser filer sans quelques compliments et tirant sur ses joues...

_« Tu es vraiment le plus beau de tout iwa dans cette tenue, ça te va vraiment bien, sans nul doute, es-tu venu me chercher pour le festival? »


Je lui souriais alors tendrement en attrapant sa main pour l'entraîner avec moi dans un endroit plus tranquille.

_« Tu tombes bien, j'avais besoin d'aide, il y a tellement de choses à transporter et à préparer.»

J'oubliais peut-être même qu'il s'agissait la de mon invité, et je l'avais traîner comme si c'était naturel à travers mes quartiers, passant par mon salon qui me servait aussi de chambre, jusqu'à mon atelier, où les dernières figurines étaient en train de sécher.

_« Regarde j'en ai fait une à ton effigie, mais celle-là je la garderai pour moi. J'en ai fait une aussi de moi pour toi, à moins que tu en préfères une autre-taquine. De toute façon tu pourras en prendre autant que tu veux. Tu te souviens de ce que je t'ai dit, tu auras la charge de les distribuer avec ton Byakugan ça sera facile pour toi de savoir qui en a eu ou pas. Mais avant ça, as-tu quelques talents en peinture, tu vois celles sur la table, je n'ai pas eu le temps de finir de les peindre, accepterais tu te m'aider ?»

C'était un peu de l'exploitation, mais d'un autre côté, il était mon partenaire pour l'occasion, je n'allais pas que le laisser distribuer des figurines ça non, il était aussi et avant tout chargé de la sécurité de l'événement maintenant qu'il savait ce qu'était un feu d'artifice, nous avions eu le temps d'étudier à quel point ça pouvait être dangereux aussi. Aussi en tant que Hyuga, il était particulièrement avantagé pour repérer tous risques d'incendie et éviter les catastrophes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Lun 16 Juil 2018 - 22:51
ETE 202:Au front

La guerre. La guerre ne meurs jamais.C'était en territoire ennemi, caché dans une tranchée que je pouvais comprendre ce que mes camarades ressentaient. La peur.La crainte de ne jamais pu revoir ses proches. Mon père, Ma mère, tout les gens au domaine. Soudain une explosion me secoua puis des mains m’entourèrent et je fus mis en pièces. Je sentais que chaque partie de mon corps était mis a rude épreuve comme si l'ennemi voulais voir si j’étais vraiment fait de chair et d'os. Mes joues se retrouvaient tordues dans tout les sens et j'ai comme oppressé de toutes part je ne voyais plus la Lumière du soleil. L'air se raréfiait alors que mon ciel devenait kimono et étoffe de luxe. J'allais mourir ici. Pour rien sans avoir rien accompli sans avoir déclaré ma flamme a la femme que j'aimais. Je sombrais bientôt dans l'inconscience était je mort ? Était je au paradis ? Le paradis semblait bien sombre vu d'ici. Quand soudain je reconnue une voix familière.
Puis un rai de Lumière suivi d'une main douce m'attrapa pour sortir d'ici...J’étais sauvé!

Je reprenais ma respiration après avoir été tripoté de partout par les filles de la famille Chokoku. J’étais arrivé bien habillé et me voila a moitié débraillé . J’étais même un peu torse nu. Il allais faire chaud aujourd’hui mon père pensais que ca me ferais du bien de pas trop porter histoire que je sois a l'aide de mes mouvements et que je ne transpire pas trop.Apres avoir dévoilé ma musculature, avancée pour un enfant de mon age, les cousines de Diao se reculèrent et Diao me souriait.
J'essayait de me rhabiller comme je pouvais lorsqu'elle commença a me parler:

_« Bonjour Hayate, tu es bien matinal.»

- Bonjour Diao... c'est joli chez toi.

_« Tu es vraiment le plus beau de tout iwa dans cette tenue, ça te va vraiment bien, sans nul doute, es-tu venu me chercher pour le festival? »


Je ne savais pas trop comment le prendre mais je pense que c’était en positif...

-Merci, Diao-Chan toi aussi tu est très belle toi aussi.

Elle me prit par la main en m’entraînant pour l'aider:

_« Tu tombes bien, j'avais besoin d'aide, il y a tellement de choses à transporter et à préparer.»

Il fallait bien dire que la demeure Chokoku était impressionnante, et étrange. On dirait que même déco pouvait explosera tout moment. Mais plus on allait en avant plus on se rapprochait de ses quartiers puis enfin d'un atelier . Ça sentais l'argile séchée et le bois sec. Une bonne odeur . Chez nous a part l'odeur de l'encre ou des tatamis il n'y avais pas de pièces comme celle ci. Etre artiste devait être ...grisant.Un peu timide je n'osais pas vraiment toucher a quoi que ce soit afin de ne rien casser par mégarde.

_« Regarde j'en ai fait une à ton effigie, mais celle-là je la garderai pour moi. J'en ai fait une aussi de moi pour toi, à moins que tu en préfères une autre-taquine. De toute façon tu pourras en prendre autant que tu veux. Tu te souviens de ce que je t'ai dit, tu auras la charge de les distribuer avec ton Byakugan ça sera facile pour toi de savoir qui en a eu ou pas. Mais avant ça, as-tu quelques talents en peinture, tu vois celles sur la table, je n'ai pas eu le temps de finir de les peindre, accepterais tu te m'aider ?»


-Oui oui bien sur! fis je tout heureux

Je regardais les toiles blanches disposées sur la table, et saisissais un pinceau avec beaucoup de dextérité. La calligraphie était une tradition dans notre clan.Rien de très surprenant a ce que je sache manier le pinceau non?Je traçais pendant plusieurs minutes d'une façon agile et souple sur la toile et une fois content de mon oeuvre la montrais a Diao.

-Comme ça ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 17 Juil 2018 - 15:24
Le jeune Hyuga avait un vrai talent, je n’en attendais pas moins de lui et récupérant l’oeuvre que je félicitais, je m'empresserais de la déposer sur ma table d'étude de facon evidente

_”Voila, comme ca je penserais a toi quand mes journées seront longues.” Petit sourire, il était un petit moment de bonheur sans même le savoir. “ Tu es impressionnant dans bien des domaines pour ton jeune âge. je ne sais pas si je dois t’admirer ou te jalouser.”

Quand je serais lassé ou démotivée, je regarderais son coup de crayon spontanée pour me rappeler que je pouvais toujours l’inviter sur un toit, pour rêver sous un feu sans m'inquiéter. Un peu de légèreté dans ce monde compliqué, je le laissais donc prendre en main la peinture de quelques une de mes créations tout en peignant quelques autres a ses cotes.

_”Après le lancement ou les jours suivant, je pense être fatiguée ce soir… mais que dirais tu que nous nous rendions au festival tous les deux ? ”

Je lui lançais un petit sourire délicat, en lui mettant un coup de coude pour le gêner dans son travail, la matinée se ponctuait alors de chahutages joyeux et discussions légères jusqu'à ce que notre tâche soit terminé et qu”Hayate et moi quittions le domaine pour la journée enfin de refaire nos derniers raccords sur le lancement des fusées, la zone qu’il avait à couvrir et ou seraient posés les ravitaillement de figurines qu’il était en tâche de distribuer.

_”Je vais rater pas mal de chose de la haut, tu seras mes yeux et mes oreilles, n’oublie pas de me raconter les détails, alors sois attentif. Tout est ok pour toi ? “

C'était important de le souligner, les derniers rattrapages étaient maintenant ou jamais…

***

Il était déjà tard quand avec des petits yeux j'étais descendue des toits avec l’ouverture de la fête, tout ce que j’avais entendu m’avait donné l’envie d’y méditer un peu à l'écart de la foule, Combien de fois ce village allait il changer de visages ? Retrouvant la trace d’Hayate, je pensais mon bras entoure de lui pour l’attraper, une soirée joyeuse.

_”Alors tu as aimé le feu, ca ne valait pas le notre clandestin, mais bon. Allons manger une glace tu veux ? Et parlons un peu. ” Je l’entrainais donc dans ma marche. “ J'espère vraiment t’offrir un feu plus spectaculaire quand tu seras devenu mon Kage. N’abandonne pas ton rêve, je deviendrais une kunoichi fiable pour ce jour la. N’oublie pas.”

Devant le marchand,je nous achetais une que je brisais en deux pour la partager avec ce petit rayon solaire sous la nuit etoilee.

_”Hayate, est ce que je peux te confier un secret ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Mer 18 Juil 2018 - 1:30
Elle avais l'air satisfaite de ma performance a t'elle point que elle préféra garder ma toile chez elle sur sa grande table d’étude . Et elle ne tarissais pas d'éloges a mon encontre, cela lui plaisais vraiment.

-”Voila, comme ca je penserais a toi quand mes journées seront longues. Tu es impressionnant dans bien des domaines pour ton jeune âge. Je ne sais pas si je dois t’admirer ou te jalouser.”

Je réagissais au quart de tour un peu affolé:

-Oh non non !Tu est bien plus forte que moi dans ces domaines là!Et il a plein de domaines dont je ne suis que néophyte...

Je ne pensais pas que mon tableau lui plairait autant. A vrai dire je n'avais jamais peint sur une si belle toile.Tout ce que l'on m'avais appris c’était a écrire joliment au pinceau. Rien de plus. Normal que je sois doué a l'utiliser.Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle était si gentille avec moi...Personne ne me traitais comme ça a part elle.

_”Après le lancement ou les jours suivant, je pense être fatiguée ce soir… mais que dirais tu que nous nous rendions au festival tous les deux ? ”

Elle me fis un petit coup de coude pendant que je traçais une ligne mais présentant un vilain coup de sa part je jetais le pinceau en l'air pour le rattraper avec mes dents. Mon action aurait été parfaite si de l'encre nous etait pas tombé dessus en petite pluie.Avec delicatesse j'esuyais le visage de Diao avec un chiffon .

-Avec plaisir. Moi aussi je vais être beaucoup occupé a assurer la sécurité. Mais je veux bien évidement.

Bon mon offre était reportée, ça aurait pu être pire. Mais j'allais finalement avec Diao au festival et ça c’était une super nouvelle.Son feu d'artifice a l'ouverture allais être grandiose j'en était sur. Ils fallait que nous fassions de notre mieux. Et j’espérais secrètement que mon action m'attirerais les regard du kage et de la princesse. Je voulais vraiment aller en mission et partir découvrir les mystères qui se cachent au delà du mur de Iwa. Mes recherches concernant "les démons" m'avaient permis de découvrir a peut près leur champs d'action sans en être certains a 100%Je ne pouvais être sur de rien. Les catastrophe naturelles arrivent elles aussi.Difficile de croire en la véracité de tout les rapports sans m'y rendre moi même.

_”Je vais rater pas mal de chose de la haut, tu seras mes yeux et mes oreilles, n’oublie pas de me raconter les détails, alors sois attentif. Tout est ok pour toi ? “

-Compte sur moi! fis je avec un grand sourire.


***

- Tu te prends pour qui gamin? Tu va voir... dis l'homme en brisant une bouteille et en me pointant avec.

Il se rua vers moi, il était complètement ivre. Et surement un peu triste pour boire autant.La mission passait avant tout. Je pivotais sur mon pied gauche avant d'attraper son bras sur le coté loin du tranchant bout de verre qui lui servait d'arme. D'un coup de pied je le désarmais. Il fallait que je le mette hors d’état de nuire le plus vite possible et que je le conduise en cellule avant qu'il dessoûle. Mes bras se placèrent naturellement alors que je me penchais en avant, je visualisais le yin et le yang . Deux opposées qui formaient un même tout. Même si le mien était encore incomplet.

-Les 32 poings du hakke, murmurais je avant de pivoter ma jambe droite me rapprochant de l'homme qui était déjà fichu.

Les premiers coups touchèrent suivi d'un râle de l'homme. Les deux poings, les quatre poings,les huit poings ...14, 20,26, 32.L'homme criblé de coups ne pouvait s’empêcher de reculer au vu des coups que je lui portais. Violence et agilité étaient maîtres de cette technique,l'homme s'effondra complètement sonné.
Je m'époussetais les vêtements et les mains avant de prendre l’homme par le col et de le ramener a des policiers que j’avais vu plus tôt.
Ma tache une fois remplie je retournais scruter la foule avec mon byakugan. Mais il se faisais tard et mon chakra était faible. Il fallait que je fasse attention ou du moins une pause. Je prenais ce rôle de garde très a cœur car c’était la première vraie mission qu'on me confias en tant que shinobi mais il ne fallait pas négliger mon chakra. J'optais donc pour une petite pose ou j'accordais le droit a mes yeux de se reposer quelques instant.Quelques instant qui suffirent a une main pour m'entourer.
Nulle crainte a avoir je reconnaissais la personne par la taille de sa main. C’était Diao elle avais enfin fini son service et venait comme promis au rendez vous.

_”Alors tu as aimé le feu, ca ne valait pas le notre clandestin, mais bon. Allons manger une glace tu veux ? Et parlons un peu. ” Elle m’entraînais dans sa marche tout en parlant. Elle avais l'air fatiguée mais heureuse de me voir. “ J'espère vraiment t’offrir un feu plus spectaculaire quand tu seras devenu mon Kage. N’abandonne pas ton rêve, je deviendrais une kunoichi fiable pour ce jour la. N’oublie pas.”

-Le feu était magique. Et je serais très heureux de t'avoir a mes coté quand je serais kage. Même si j'aimerais que sois présente dans ma progression aussi, fis je en riant ,sinon le temps va être long. Mais ne te fait pas de soucis je n’abandonnerais jamais.

Le marchand de glace en face de nous attendais notre commande en nous offrant un sourire commerçant. Diao commanda une glace qu'elle coupa en deux. J’appréciais l'attention. Mais je la trouvais bizarre.Elle avais l'air stressée depuis la dernière fois. Non pas qu'elle était fausse avec moi mais que j'avais l'impression qu'elle n’était pas tranquille. J'avais l'impression qu’elle se lâchais complètement se défaisant d'un masque qu'elle n'aimais pas du tout porter.

_”Hayate, est ce que je peux te confier un secret ?”

-Oui bien sur. On est amis tout les deux.Et moi aussi j'aurais deux trois trucs a te dire.Si tu le permet.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 18 Juil 2018 - 21:36
_”Bien, bien, je suis heureuse de l’entendre. Tu me diras tout ça une fois arrivé.”

Lui avais-je simplement répondu pour tout en le traînant avec moi d’une main dans la sienne vers le dit secret au travers de la folle.

_”Tu sais Hayate, en general, les gens sont gentils avec moi soit parce qu’ils sont obligés, soit parce qu’ils veulent quelque chose de ma part.”

Je croquais dans ma glace tout en serrant un peu plus ses doigts contre les miens, de l’affection ? Qui aurait cru de ma part et pourtant.

_” Quelqu’un comme toi, tu sais, c’est une chance merveilleuse pour quelqu’un comme moi.”

J’avais dit ça avec ce petit sourire qui faisait qu’on ne savait pas quand j'étais sérieuse ou pas. Rien de plus, je voulais simplement ensuite sourire bêtement en mangeant la sucrerie et l’entrainant progressivement hors des rues bombées de la fête, vers les quartiers résidentiels ou plutôt celui des Chokoku. Mais au lieu de me rendre chez moi, je nous faisais longer le flanc de la montagne jusqu'à une corniche cachée par la végétation.

-”Suis moi, mais fais attention de ne pas tomber, ca serait dommage.” Lui avais-je fait malicieusement.

Au bout de la corniche, une grotte avec vu sur le ravin était elle aussi en partie cachée par la végétation et m’engouffrant dedans, j’activais un jutsu katon, qui laissait autours de nous de bête luciole enflammées nous éclairaient l’espace en nous entourant et nous suivant. Au fur et à mesure que l’on s’enfoncait vers le coeur de la montagne, tout en se déplaçant avec nous, elles s'entendaient dans les espaces immenses pour en dévoiler toute leur beauté. Dans ses veines de la terre, le bruit de l’eau les ayant sculpté raisonne, l'atmosphère n’avait nulle pareil et silencieuse, je l’emmenais précisément vers le lac oublié sous la montagne, lui qui était placé dans une sorte d’immense pièce qui elle avait ete perturbee de la main de l’homme ou plutôt d’une femme. Hayate pouvait voir mon repère, le banc d’argile, les sculptures et même ce pont pour rejoindre le milieu du lac dont la surface n'était pas troublé par le vent, mais seulement les gouttes tombant des stalactites. Les petites flammes se reflétaient elles aussi et je m'asseyais au bord en lachant enfin sa main pour retirer mes chaussures et faire profiter mes pieds de l’eau gelée.

_”Tu es la seule personne que j’ai emmené ici, je viens m’y cacher quand je ne veux plus être trouvée, être sûre de ne pas être dérangée.” Je riais doucement. " Si un jour j'oublie d'en ressortir, viens me chercher ok ?"

C'était ainsi que je me laissais tomber en arrière pour m’allonger sur mon pont d’argile et observer les reflets du plafond de roche.

_”Je ferais de mon mieux pour rester avec toi, même si je n’arrive pas à obtenir tout ce que je veux -la tête du clan-, crois moi c’est beaucoup plus que ce que tu pourrais croire comme promesse.Je voudrais tellement que tu continues a me faire croire qu’il existe aussi des gens biens dans ce monde pour m'éloigner du mien.” Sourire toujours en regardant la danse des reflets aquatiques. “ Je t'écoute, dis moi tout.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Ven 20 Juil 2018 - 1:06
_”Bien, bien, je suis heureuse de l’entendre. Tu me diras tout ça une fois arrivé.”

Elle avais l'air a la fois pressé et impatiente de m'amener là ou elle voulais. Elle était belle mais j'avais mal.Mal de voir qu'elle était belle. Je pense qu'a ce moment j'aurais peut-être préféré ne plus avoir d'yeux pour ne pas souffrir. J'aurais préféré mille fois être aveugle ou juste mort cette nuit. Je contrôlais un haut le cœur sur le moment.Cette nuit m’était revenue en tête l'espace d'une seconde. Jusqu’à présent j'arrivais a faire bonne figure quand je lui parlais et a ne rien laisser paraître. Je m’étais promis de ne rien dire et tuer mes sentiments en moi. Comme ils étaient né. Le bonheur de diao restait ma priorité et je devais juste rester le petit frère qu'elle adorais. Rien de plus.

_”Tu sais Hayate, en general, les gens sont gentils avec moi soit parce qu’ils sont obligés, soit parce qu’ils veulent quelque chose de ma part.”

Elle croqua un morceau de sa glace a pleine dents en serrant ses doigts autour de ma main . Je ne comprenais pas son geste je restais un enfant pour tout le monde. Elle avait peur que je la lâche? Cependant son visage ne semblait rien cacher a part la joie.

” Quelqu’un comme toi, tu sais, c’est une chance merveilleuse pour quelqu’un comme moi.”

-Moi aussi je partage ce sentiment. C'est facile de te parler.

J’étais sincère et c'est tout ce qui comptait. Nous nous éloignions des rues emplies des sons de la fête et de la musique pour revenir vers la maison Chokoku. Mais pas tout a fait Diao s'empressa de me mener près de la falaise puis a un chemin menant a un petit coin de paradis caché derrière la végétation.

-Suis moi, mais fais attention de ne pas tomber, ça serait dommage

-D'accord. Je te suis
, fis je en lui agrippant la tunique dans le dos.

Nous continuâmes le chemin jusqu’à une grotte cachée, Diao incanta une petite luciole pour nous montrer la voie et rapidement nous nous engouffrions dans une véritable merveille naturelle. Un lac souterrain parsemé de reflets azurs et d'un silence apaisant.Je restais sans voix devant le caractère monumental de l'endroit: c’était devenu mon endroit préféré du village en une seconde.Le bruit d'eau était comme une douce mélodie en fond sonore et les gouttes qui tombaient parfois des stalactites du plafond étaient comme les voix de ce concert souterrain. C’était incroyable.J'avais presque oublié Diaoqui s'avançait doucement vers l'eau en y trempant ses pieds graciles dans l'eau huileuse uniquement troublée par les goutte et l'accueil de la princesse. Je m'approchais de l'eau et y voyais mon reflet. Le reflet d'un gamin, qui n'avais rien d'un grand shinobi et dont la seule qualité était le byakugan.

_”Tu es la seule personne que j’ai emmené ici, je viens m’y cacher quand je ne veux plus être trouvée, être sûre de ne pas être dérangée.”
Elle ria d'une rire doux et bas. " Si un jour j'oublie d'en ressortir, viens me chercher ok ?"

-C'est magnifique,
repondis je tout bas, je pense que je t'y rejoindrais. Le monde extérieur peut attendre.

J’étais le seul qu'elle a vais jamais amené ici?Pourquoi elle m'avais amené ici moi? Es que j'en valais la peine ? Lee sensei m'avais dit de me méfier des apparences. Pourquoi je ne voyais aucun mensonge ici? Pourquoi je ne voyais aucun artifice? Je savais que elle et takumi allais se marier. Elle ne m'avais rien dit. C’était important tout de même ! Important pour moi.JE retournais ma tete vers l'eau limpide pour faire face a mon reflet.
Celui que je n'aimais pas. Celui que tout le monde jugeais. Trop jeune.Trop naif. Trop tendre. Trop optimiste.Je donnais un petit coup dans une pierre sur le sol qui s'enfonça dans mon reflet le faisant se brouiller. Pourquoi ne pouvais je être juste pas la hauteur des espérances de chacun ? Pourquoi certains genin qui on six ans de plus ne pouvaient tolérer le fait que j’étais au même niveau qu'eux alors que j’étais jeune ? Pourquoi ne pouvais-t'il juste pas être content pour moi et m'aider a progresser?

_”Je ferais de mon mieux pour rester avec toi, même si je n’arrive pas à obtenir tout ce que je veux -la tête du clan-, crois moi c’est beaucoup plus que ce que tu pourrais croire comme promesse.Je voudrais tellement que tu continues a me faire croire qu’il existe aussi des gens biens dans ce monde pour m'éloigner du mien.” “ Je t'écoute, dis moi tout.”

Le reflet revint a la normale. Je fis quelques pas pour me rapprocher de Diao puis je l'imitais en plongeant mes pieds nus dans le lac.

-Premièrement, je ferais tout pour te donner raison Diao et si je pouvais enfin si je m’écoutais je serais entrain d'essayer de faire cesser ce mariage arrangé.Je l'ai appris de la bouche de Takumi lui même. Ça doit être récent donc je comprends que tu n'ai pas voulu en parler. Deuxièmement,je vais aider Tenshi a rebâtir son clan je veux être son ami et non son ennemi même si je ne suis pas d'accord avec sa façon de faire la chose.J'essaierais de le rendre meilleur. Troisièmement, je suis entrain e faire des recherches dangereuses pour me faire valoir auprès des shinobis du monde entier. Je suis entrain de chercher la position de "Démons" qui terrorisent la population et qui une fois leur force canalisée seront d'un grande aide pour iwa.
Chacun des plans a des désavantages et personne ne me croit ou ne m'accorde de crédit.
La première des idées me tournerait envers tout mon clan et tout ton clan même si je te kidnappais et qu'on s'enfuyait et ce malgré le fait que tu n'aime pas takumi.
LA deuxième c'est de soi perdre une partie de moi même en faisant comme Sainan soit prendre le risque de m'opposer a lui mais la encore je suis trop tendre .
LA troisième tout le monde me prends pour un fou. De m'allier avec créatures aussi gigantesques et "sanguinaire". Tout cela en sachant qu'il n'y avais pas eu signes d'eux auparavant. Des bêtes sanguinaires...tu parles... un coup monté oui.
LA quatrième est que je suis perdu. Je ne sais plus ce que je dois être ou dois devenir pour qu'on m’écoute.


Je savais qu'il n'y avais pas de point quatre mais mes larmes avaient commencés a couler a ce moment la se joignant au bruits des gouttes de la caverne.

-Je deviendrais fort pour plus qu'on te fasse souffrir Diao...Et moi non plus d'ailleurs.


Essayant de sourire tout en pleurant j'essayais de lui montrer que tout allais bien. Il n'y avais pas mort d'homme non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Juil 2018 - 18:45
Assise au bord de l’eau, je l'écoutais attentive, quelque peu surprise au fil des secondes-pourquoi étaient-ils amène à parler de ça ? En soi, ce n'était pas gênant, Takumi avait été le plus rapide à l’apprendre à sa famille, chose logique, j’oubliais que j’avais affaire à deux Hyuga. Je ne doutais pas qu’il me donnerait raison, vu que je veillerais sur lui pour qu’il le fasse, quant à Tenshi, sa détermination étirait un large sourire sur ma face. Le troisième point, je n'étais pas sûre d’avoir tout compris, donc j’allais demander de l'éclaircissement. Mais avant ça, je me devais d’apaiser l’inflammation dans son coeur, j’en étais définitivement responsable après tout. Vile succube… Vous aviez le droit de le dire. Pour commencer, je le tirais vers moi pour le serrer contre moi, une de mes mains dans ses cheveux avait obligé sa tête à se couler dans le creux de mon cou. Aucun homme ne voulait que la femme qu’il aime le voit comme étant faible ou en larmes. L’ego c'était quelque chose de fragile, surtout pour un garçon qui se construit.

_”Eh bien, tu en avais des choses à dire.” Je caressais alors l'arrière de son crâne, glissant mes doigts dans ses cheveux avec douceur, n’y voyez aucune manigance, un instinct surement. “Tout d’abord, pourquoi tu dis que je ne l’aime pas ? Ou que je dois être sauve… Il t'a dit ça ? Qu’il était arrangé pour nous résumer ? … Je suis triste, je croyais qu’il m’aimait bien lui aussi, mais c'était surement un vocabulaire maladroit de sa part qui t’a fait penser cela.” Je riais doucement avant de souffler l’air de mon nez sur son oreille. “Je n’ai tout simplement pas eu le temps ou l'idée de te le dire, pardonne-moi, ça a dû être un choc pour toi, je sais que tu m’aimes beaucoup, beaucoup plus qu’il le faudrait pour que cette histoire ne t’affecte pas.” En regardant l’horizon, je souriais pour que cela influe sur le ton de ma voix. “ Je t’aime beaucoup Hayate, quelque chose de sincère et le fait que tu sois un jeune enfant ou jeune homme n’aurait rien changé à notre histoire. Tu es quelqu’un que je veux préserver et pouvoir admirer pour briller.” Comment lui dire ça sans briser son petit coeur ? C'était un exercice difficile. “Takumi est comme moi, quelque chose qui brille au fond d’une eau paraissant paisible, quelque chose que les douces pures et innocentes âmes sont tentées de vouloir attraper et sortir de la pour le chérir. Des appâts qui les feront surement se noyer dans le courant invisible, violent et sans merci que nous cachions en étant ancrés dans la roche, vue de la surface, l’eau paraissait accueillante pourtant. En le voulant ou non. Comme une sorte de malédiction, nous avons un don inné pour pousser vers le fond ceux que nous voudrions simplement aimer, comme ils nous aiment.”

Pas sûre qu’il comprenne bien ce que je lui disais aujourd’hui, mais j’avais espoir qu’un jour.

“J’imagine être plutôt chanceuse pour mon mariage, aucun de nous deux ne pouvait réellement espérer obtenir une moitié aussi ressemblante par une alliance des familles. Tu découvres à peine ces choses-là, en vrai, tu verras que je n'étais pas si exceptionnelle que cela, tu trouveras tout comme moi, quelqu’un qui te ressemble, avec qui tu n’auras à faire attention de ne rien briser… Et je suis déjà jalouse de cette fille-là parce que j’aurais aimé t’avoir pour moi. Mais je sais bien à quel point c'était insensé. C'était juste plaisant à penser que je pourrais être une autre personne, mais personne ne change sa nature profonde Hayate. La mienne n’attendait que son alter ego, ton cousin donc.”

J’embrassais affectueusement un coin de son front pour le consoler, parce que je sentais bien qu’il avait besoin d'être console et rassure, comme si tout dans sa vie foutait le camp, toute cette pression sur ses jeunes épaules et le sentiment d'échec qu’il devait pouvoir l’assaillir.

_”Tu ne seras pas seul pour Tenshi, ne m’oublie pas, je serais avec toi, je veillerais sur toi et à ce que tu restes celui que j’ai inventé dans mon coeur. Par contre, pour ton histoire de démons, je n’ai pas tout compris, mais nous aurons le temps pour que tu m’exposes tout ça en détail.” Tout en caressant ses cheveux, je poursuivais donc.” Le jugement des autres il faut savoir s’en soustraire, mais quand tes idées paraissent loufoques, prend l’habitude de ne pas les exposer à n’importe qui et quand tu le fais, d’avoir tous les arguments pour les défendre. Le plus important, des nerfs solides, sinon, que tu ais treize ou trente ans, jamais personne ne te prendra au sérieux. Je t’apprendrais l'élocution et le débat comme on me l'a enseigné chez moi si tu veux.” Il paraît que j'étais bonne à ce jeu la. “Chaque chose en son temps Hayate. Deja, il te faut un nom pour être écouté, une prestance pour t’imposer. Commence donc par t’entrainer et être ambitieux, pour devenir un bon shinoibi au sien de la roche et ensuite… “ Je riais en ébouriffant ses cheveux. “ Tu prétendras à t’imposer avec tes projets. Ces Hyuga si empressés, que vais-je faire de vous.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Sam 21 Juil 2018 - 2:43
_”Eh bien, tu en avais des choses à dire.Tout d’abord, pourquoi tu dis que je ne l’aime pas ? Ou que je dois être sauve… Il t'a dit ça ? Qu’il était arrangé pour nous résumer ? … Je suis triste, je croyais qu’il m’aimait bien lui aussi, mais c'était surement un vocabulaire maladroit de sa part qui t’a fait penser cela. Je n’ai tout simplement pas eu le temps ou l'idée de te le dire, pardonne-moi, ça a dû être un choc pour toi, je sais que tu m’aimes beaucoup, beaucoup plus qu’il le faudrait pour que cette histoire ne t’affecte pas. Je t’aime beaucoup Hayate, quelque chose de sincère et le fait que tu sois un jeune enfant ou jeune homme n’aurait rien changé à notre histoire. Tu es quelqu’un que je veux préserver et pouvoir admirer pour briller.Takumi est comme moi, quelque chose qui brille au fond d’une eau paraissant paisible, quelque chose que les douces pures et innocentes âmes sont tentées de vouloir attraper et sortir de la pour le chérir. Des appâts qui les feront surement se noyer dans le courant invisible, violent et sans merci que nous cachions en étant ancrés dans la roche, vue de la surface, l’eau paraissait accueillante pourtant. En le voulant ou non. Comme une sorte de malédiction, nous avons un don inné pour pousser vers le fond ceux que nous voudrions simplement aimer, comme ils nous aiment.”

-Je vous connais tout les deux très bien et je n'ai pas l'impression d’être emporté par quoi que ce soit.J'ai juste l'impression d’être laissé de coté.Et si tu est amoureuse de lui tu aurais du me le dire, ça aurait du etre important. J'aurais voulu partager des moments de joies avec toi.Laisse moi être heureux de votre union au lieu de me laisser me morfondre. A cause de ça je me suis faché avec lui. Je t'aime bien Diao mais j'aimerais en savoir plus sur les cotés de toi que je ne connais pas .En tant qu'ami je devrais te connaitre sur le bout des doigts. Des bon comme des mauvais cotés.

_”Tu ne seras pas seul pour Tenshi, ne m’oublie pas, je serais avec toi, je veillerais sur toi et à ce que tu restes celui que j’ai inventé dans mon coeur. Par contre, pour ton histoire de démons, je n’ai pas tout compris, mais nous aurons le temps pour que tu m’exposes tout ça en détail. Le jugement des autres il faut savoir s’en soustraire, mais quand tes idées paraissent loufoques, prend l’habitude de ne pas les exposer à n’importe qui et quand tu le fais, d’avoir tous les arguments pour les défendre. Le plus important, des nerfs solides, sinon, que tu ais treize ou trente ans, jamais personne ne te prendra au sérieux. Je t’apprendrais l'élocution et le débat comme on me l'a enseigné chez moi si tu veux.” Il paraît que j'étais bonne à ce jeu la. “Chaque chose en son temps Hayate. Deja, il te faut un nom pour être écouté, une prestance pour t’imposer. Commence donc par t’entrainer et être ambitieux, pour devenir un bon shinobi au sien de la roche et ensuite… “ Tu prétendras à t’imposer avec tes projets. Ces Hyuga si empressés, que vais-je faire de vous.”

-Je compte bien secouer la tete de tenshi et y remettre de l'ordre. C'est ce que font les amis non?POur mon histoire de Démons j'ai découvert il a peu une sordide histoire d'un massacre d'un village tout entier par un monstre géant. Je les ai nommé "démons" grâce aux témoignages de ceux qui on pu en parler. J’enquête dessus depuis un moment et il semblerait que tout un tas de catastrophes naturelles du même type que la tempête de sable provoqué par celui de Kaze se produisent depuis des années aux quatre coins du globe.Je me disais que c’était peut être un bon point a dire au Kage quand je le verrais pour monter en grade. Je veux devenir le meilleur shinobi du siècle et obtenir le titre de Tsuchikage. Je t'ai promis que je resterais comme je suis même si c'est dur. J'ai besoin d'aide. De gens qui pourront me soutenir en cas de pépin et la première personne je veux que ça toi.Je ne sais pas bien m'exprimer et je suis un peu naïf mais je suis un shinobi doué et je suis motivé et travailleur. JE ferais tout pour atteindre mon objectif.


Je lui prenais la main pendant que je lui disais tout ça. Certes j'avais appris que les deux s'aimaient mutuellement et je refoulait complètement les miens pendant qu'on se parlait. Mes émotions ne devait as tacher le bonheur de Diao. Il fallait que je reste fort pour elle peu importe mes émotions.JE devait ne plus penser a ce que je ressentais me fermer complètement. Ne penser qu'aux objectifs. Ressentir faisait trop mal de toutes façons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 23 Juil 2018 - 21:09
Je n’avais pas cherché à le mettre de côté, sinon je ne l’aurais pas amené ici… Mais ca il ne pouvait pas savoir. J’imaginais qu’à son age, meme de bonne famille il ne s'intéressait pas encore au part d'ombre de son avenir, car grande chance qu’il subirait le même sort que nous. C’était triste quelque part que personne ne le prépare à l'idée, j’avais toujours su que je n’avais pas à m’occuper d’une vie sentimentale, alors ca avait ete fort simple. Est ce que j’avais envie de lui expliquer ca ? Non. Laissons l’histoire telle qu’elle était dans sa tête à cet instant, plus simple, il avait bien le temps pour encaisser la réalité de la vie.

_”Je suis désolée de vous avoir fâche, je lui en toucherais deux mots et tout va s’arranger.” Il allait surtout m’envoyer promener, mais passons. “ Il faut que tu apprennes à être patient, laisser les choses se faire aussi par elle même et pas qu’en amitié. Il y a des moments qui sont à forcer, d’autres qui faut juste attendre. “

Ironique de dire ça pour quelqu’un comme moi qui voulais tout, tout de suite, mais j’avais appris à mes dépens que parfois c’était mieux ainsi. Pour le reste, c’était à la fois perplexe et inquiète que j'écoutais son étrange engouement pour les histoires qu’il me racontait. Par quoi commencer…

_”Je viens te de dire que pour être écouté, il fallait des arguments. Tu as des preuves concrètes de leur existences, autres que des témoignages ou faits concordant ? “

J’en doutais raisonnablement, le Kage risquait de violemment lui retourner la réalité de ses faits dans la face s’il essayait.

_”En état, il va juste te prendre pour un rêveur, je ne suis pas sure que ca t'aidera.”

Je frottais le haut de son front.

_”Toutefois, oui tu pourras compter sur moi, même si je ne comprends pas tout. On aura le temps d'éclaircir tout ça, mais avant, il nous faut de l'expérience et du grade. Mettons nous au défi d’y arriver ok ? ”

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Dim 29 Juil 2018 - 1:21
_”Je suis désolée de vous avoir fâche, je lui en toucherais deux mots et tout va s’arranger. Il faut que tu apprennes à être patient, laisser les choses se faire aussi par elle même et pas qu’en amitié. Il y a des moments qui sont à forcer, d’autres qui faut juste attendre. “

-J'en ai marre d'attendre Diao...Je voudrais vivre des choses.Maintenant. Pendant que je le peux encore. Tu crois que c'est marrant d’être un garçon de mon age dans un clan pareil? A les entendre tout ce dont ils parlent c'est de ma future épouse que je ne connais même pas et qui je suppose n'a pas été décidé. Pour l'instant. Je veux voir le monde et découvrir des trucs!Je suis jeune et je veux en profiter. Je n'ai pas choisi le métier de shinobi pour rien. Certes je veux être Tsuchikage mais je veux surtout tout découvrir. Tout savoir. Tout rencontrer aussi pour que je puisse être de bon conseil une fois a la maison.


_”Je viens te de dire que pour être écouté, il fallait des arguments. Tu as des preuves concrètes de leur existences, autres que des témoignages ou faits concordant ? “


-Alors non je ne les ai pas vu et puisque je ne peux pas sortir du village je n'ai pas de preuves. Par contre j'ai étudié les rapports concernant la géographie et les "catastrophes naturelles" au cours des cinquante dernières années. Et j'ai trouvé des pistes. Des endroits ou les mêmes catastrophes se produisent. Trop grosses pour être naturelles.Mais sinon je n'ai rien oui .Mais c'est un début non?


_”En état, il va juste te prendre pour un rêveur, je ne suis pas sure que ca t'aidera.”


-Pff, comme la plupart du monde.Mais j'ose espérer qu'il n'est pas comme tout le monde. Il est tsuchikage avant tout.Hors du commun non?

_”Toutefois, oui tu pourras compter sur moi, même si je ne comprends pas tout. On aura le temps d'éclaircir tout ça, mais avant, il nous faut de l'expérience et du grade. Mettons nous au défi d’y arriver ok ? ”

Je soupirais en m'allongeant par terre, laissant mes cheveux s’aplatir au contact du sol juste pour pouvoir admirer les reflets étranges du lac contre le plafond.Les lueurs serpentaient sur le plafond irrégulier une belle allégorie de la vie vous ne trouvez pas ?

-Selon toi ce que je devrais faire...C'est attendre ?Pour trouver l'aventure ? Pour trouver des mystères ? Je ne suis pas sûr de tout saisir. Si je reste ici je vais devenir fou.Mais je relève le défi.J'ai besoin d’expérience et de grade. Mais l’expérience ne se fait pas entre quatre murs au domaine non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 30 Juil 2018 - 10:37
Hummm, je méditais à sa question, observant le lac oublie, les lumières de katon consumant mon chakra et enfin le petit gars impatient à côté de moi, un trait typique de Hyuga on dirait bien. Pauvre de moi…

_” Deja,je pense, que tu devrais te concentrer sur tes objectifs à court terme. Je veux dire, tu ne marieras/fiancera pas avant quelques années non ? Ce sujet n'a donc aucune importance pour toi. On le raye. “ lui avais je dit d’un revers de main. D'expérience, il lui tomberait bien trop tot comme ca dessus. “ Estime toi heureux que ton clan te permet de devenir ninja si jeune petit ingrat…” Dit avec le sourire, un ton le grondant, mais amusée aussi. “ Le mien voulait juste faire de moi une bonne épouse. Il a tout fallu pour devenir kunoichi. Bien chanceux es tu qu’il t'ai exaucé et supporter dans ton choix.” Car oui, ils auraient pu lui imposer tout autre. “Tu confonds la jeunesse et l’enfance Hayate. Tu es encore un enfant, profites en, ca manque très vite tu sais.” Dès qu’on t’imposera de devenir adulte, tu voudras faire marche arrière, crois moi. “Avant de rêver de parcourir le monde, soit certain de pouvoir le faire en défendant ta vie. À l’heure actuelle, tu dois devenir plus fort pour le faire, voilà ton objectif à court terme, le seul qui compte. Une fois celui là rempli, nous passerons à autre chose.”

Le taquinant en ébouriffant ses cheveux, je m'étais retourné pour lui sourire, je ne voulais pas lui faire la moral, j’essaie de l’aider à choisir mieux ses combats pour l’avenir, dans le bon ordre je crois.

_”N’oublie pas qu’un Kage va te demander de choisir tes priorités, son village avant tes désirs personnels, c’est normal.”’


Comment se faire du grade et de l'expérience entre quatre murs hein ? Je réfléchissais quelques instants avant de lui répondre des choses qui lui paraîtront évidentes, probablement parce qu elles l'étaient.

_”Déjà, impressionne ta Sensei en entraînement, elle t'emmènera en mission. Ensuite, je ne sais pas encore comment, mais je promet de trouver le moyen de t’offrir à nouveau un peu d'évasion, comme sur le toit de notre premier rendez vous.”


Sourire de pleines dents. Encore plus magique, serment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Sam 4 Aoû 2018 - 22:34
_” Deja,je pense, que tu devrais te concentrer sur tes objectifs à court terme. Je veux dire, tu ne marieras/fiancera pas avant quelques années non ? Ce sujet n'a donc aucune importance pour toi. On le raye. “

Pas faux.Encore quelque chose que je ne pouvais pas enlever a Diao: elle était très intelligente et voyais peut être plus loin que mes yeux ne portaient.Elle c'etait avérée être une amie, une confidente et un soutien de poids pour moi depuis que j’étais devenu genin. Et je l'admirais pour ça peut être mème plus que Takumi sur certains points.Je me demandais si je serais un ninja comme eux plus vieux.

“ Estime toi heureux que ton clan te permet de devenir ninja si jeune petit ingrat…”

-Ton clan ne voulais pas que tu sois ninja ?
demandais-je le regard surpris.Pourquoi ?

“ Le mien voulait juste faire de moi une bonne épouse. Il a tout fallu pour devenir Kunoichi. Bien chanceux es tu qu’il t'ai exaucé et supporter dans ton choix.”

-C’était mon choix mais la plupart des Hyûgas deviennent shinobi pour faire valoir leur byakugan aux yeux du monde.C'est presque une tradition. Donc même si je n'avais pas voulu j'aurais soit du m'engager soit me battre au sein du clan et avoir le niveau d'un ninja de classe supérieure.

“Tu confonds la jeunesse et l’enfance Hayate. Tu es encore un enfant, profites en, ça manque très vite tu sais.”

-Qui y'a t'il de bon à être un enfant ? Voir le monde comme il pourrait l’être au lieu de se contenter de le voir tel qu'il est aujourd’hui?Tout cela en etant impuissant ? Recalé au rang de potiche ?


“Avant de rêver de parcourir le monde, soit certain de pouvoir le faire en défendant ta vie. À l’heure actuelle, tu dois devenir plus fort pour le faire, voilà ton objectif à court terme, le seul qui compte. Une fois celui là rempli, nous passerons à autre chose.”

Tss, elle avais toujours réponses a tout celle la...C'était pénible a avouer mais elle avais parfaitement raison. Je devais devenir plus fort quoi qu'il en coute.Puis pour détendre l’ambiance elle me souriais avant de m'ébouriffer les cheveux. D'un coté j'étais content qu'elle ai ce genre de gestes d'affections mais de l'autre mon cœur me pesait lourd. J'étais un enfant.Un enfant soldat pour elle.rien de plus.

_”Déjà, impressionne ta Sensei en entraînement, elle t'emmènera en mission. Ensuite, je ne sais pas encore comment, mais je promet de trouver le moyen de t’offrir à nouveau un peu d'évasion, comme sur le toit de notre premier rendez vous.”


-Comment sais tu que mon sensei est une femme ?

J'avais demandé ça n'étant plus très bien sur de savoir si je lui avais dit ou non. Puis quand elle fit mention a nos escapades nocturnes je frissonnais d’avance. Rien n’étais plus magique que quand nous étions tout les deux. Cachés,heureux de l'intimité que l'on se créaient. Ma main passa comme une caresse sur l'eau alors que je pensais a ce moment magique sur la tour du kage.J’étais juste bien ici. Je ne voulais pas partir. Pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un festival d'emotions[PV:DIao-chan][IwaSHUKUSAI]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: