Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le gang des haches VERSUS le gang des dockaires ! [pv Kagai Sho]


Ven 13 Juil 2018 - 16:17
La journée allait vers la fin, le soleil n’allait pas tarder à se coucher, tant et si bien que le ciel rougeoyait dans des teintes chaudes et magnifiques sur la ville portuaire. Les oiseaux avides de poissons se dirigeaient vers un lieu pour dormir au calme, et tout l’était à Kiri, si jamais on omettait une petite ruelle bien particulière. Elle se trouvait à équidistance de deux gangs qui sévissaient plus ou moins en toute impunité tant que les shinobis se tenaient loin de ses groupes de l’ombre. Ces gangs étaient après tout ici gagner de l’argent et étendre leur territoire. La ville était de plus en plus sombre, tandis que les jeunes sortaient de petits couteaux, voir réussissaient à faire de petits jutsus. Après tout, il devait bien avoir quelques ratés renvoyés des rangs de Kiri ou des apprentis qui tournaient déjà mal.

D’un côté le gang des haches, des fous furieux adeptes de la boucherie, mais certainement pas bovine. Ils étaient habillés presque tous pareil avec des tenus en cuir et un tablier tâché de sang rouge carmin. En face, il se trouvait un gang de pêcheurs, lié à l’activité du port bien évidemment. Ils avaient des tatouages caractéristiques sur le corps, ainsi, il était aisé que de voir la différence entre les deux camps. Madoka était bien incapable de comprendre vraiment les tenants et aboutissants de ce qu’il se passait dans cette simple ruelle proche du quartier des docks, mais l’intérêt n’était pas là. Tout ce qu’elle désirait, c’était de voir une bonne baston ! Ca s’était bien amusant ! La jeune fille n’avait pas revêtu sa tenue de super héroïne, Papignator ne serait pas de sortie cette nuit-là, uniquement par ce que c’était bien trop distrayant de les entendre s’envoyer des insultes et autres vannes à la tête, de les voir se frapper entre eux d’une manière totalement déplorable.

Datalia Madoka • « Mais allez vas-y ! Il a insulté ta mère là ! Fais lui la peau à ce salop ! Hey l’autre ta vue !? il t’a fait un doigt ! Vas y ! Oui comme ça ! Troue-le avec ton couteau ! Ouais ! Ho punaise il pisse le sang ! Hahahaha ! »


Finit par dire alors Madoka en riant face à ce spectacle. Elle faisait tout pour envenimer la situation, mais elle était bien à l’abri assise tout en haut d’un toit avec une belle vue. Pas folle la guêpe, elle n’allait pas faire cela en plein milieu du village, elle risquerait de les distraire. Ce n’était pas certain que ses phrases assassines avaient un réel effet probant, mais elle s’amusait trop à faire pareils commentaires. Elle ne voulait pas manquer une seule seconde du show, alors elle avait envoyé un clone de l’ombre allé chercher des chips, qu’elle ne payerait pas vraiment, comme d’habitude. Elle avait bien de l’argent, mais la jeune fille ne l’utilisait pas vraiment, pas l’habitude ni l’intérêt lorsque l’on pouvait tromper avec du genjutsu les vendeurs. Elle récupéra alors un des paquets de chips en plongeant la main dedans, en mangeant une pomme poignée. Elle manqua de s’étouffer en se pliant en deux de rire, roulant sur le toit en faisant tomber une ardoise.

Datalia Madoka • « Mais allez du nerf ! C’est mou là ! Rentre lui dedans, mais oui comme ça ! Allez les filles ! »


Madoka se moquait ouvertement des deux groupes sans mesurer nécessairement l’impact pour sa santé à ce propos, mais elle trouvait cela si amusant ! Elle n’était absolument pas décidée à stopper ce massacre, alors que quelque part, cela était un petit peu son rôle en tant que shinobi de kiri. Cependant, elle ne portait pas son bandeau, comme d’habitude. Cependant, le gang des haches semblait chercher à reculer pour fuir ! Pas question de perdre un amusement comme cela, mais pour qui se prenaient-ils ?! Arrêtez la scène comme ça ? Alors que ce n’était pas fini ! Il y en avait des encore debout ! Elle n’allait pas payer pour une demi-scène ! Bon en même temps, elle n’allait pas payer quand même, mais tout de même ! Elle sauta alors du toit pour se poser vers le point de fuite du gang à la hache, apparemment furieuse.

Datalia Madoka • « Mais comment osez-vous !? Finissez de vous massacrer entre vous bande de tocards ou vous aurez affaire à moi ! »


Dit alors l’adolescente vraiment furieuse, et sans attendre, elle fit une suite de mudra très rapidement en déclenchant un puissant vent qui soufflant le gang à la hache loin au milieu de l’autre gang. Les petits objets avaient également été du voyage, et visiblement, ce n’était pas la petite technique du ninja amateur du dimanche après-midi. Cependant par ce geste et cette dangerosité, il était possible que la cible des gangs venait de soudainement changer.

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Dim 15 Juil 2018 - 23:32
"Pas un geste, les marauds !"

Sho coursait une bande de malotrous dans les rues de Kiri. Il poussait du coude les passants, lâchant des excuses sur son chemin d'un ton distrait, tout pris qu'il était à sa course-poursuite. Ses cibles étaient cinq: tous étaient jeunes, presque encore des enfants, vêtus de tabliers tâchés de ce qui ressemblait assez horriblement à du sang -et qu'un oeil d'esthète digne de ce nom n'aurait pas manqué de condamner pour leur mauvais goût- et ils fuyaient du mieux qu'ils le pouvaient, leurs bras chargés de toutes sortes de victuailles chapardées sur les étals de quelques marchands malheureux et l'esprit ailleurs. Sho les avait pris sur le fait, et, depuis, leur collait aux semelles comme un vieux chewing-gum.

Les cinq voleurs disparurent dans une ruelle. Il bondit par-dessus un stand de fruits et légumes, arrachant au commerçant un hoquet de surprise, et les suivit. La venelle était sombre, mais il les voyait tout de même distinctement. Il n'avait pas encore dégainé son arme, toujours attachée dans son dos. Il risquait de causer trop de dommages à des cibles innocentes, si jamais il décidait de s'en servir dans les rues trop fréquentées du village. Même cette ruelle était trop étroite pour qu'il puisse utiliser ses atouts sans craindre de causer trop de dégâts. Il devait continuer à poursuivre les petits bandits, jusqu'à ce qu'ils se réfugient dans un endroit suffisamment isolé.

Ils sautèrent alors sur les toits, grimpant sur une pile de caisses entassées de façon bien trop pratique pour avoir atterri là par hasard. Dans leur course, ils laissèrent tomber une avalanche de petits fruits sur lesquels Sho ne manqua pas de marcher, et même de glisser. Il trébucha un moment, se mangeant au passage un coin de caisse dans les côtes, resta un instant à sautiller sur place, contenant sa douleur, ne laissant échapper que quelques petits gémissements assez pitoyables de petit animal blessé. Puis, semblant canaliser toute cette énergie vers un autre dessein, il agrippa le manche de sa masse d'armes d'un geste brusque.

"Okay, là ça m'a saoulé ! ALORS GAREZ-VOUS LES GLANDUS !"

Et alors qu'il donnait un coup de son arme au sol, une explosion retentit, sonore et puissante, qui le projeta en l'air, par-dessus la pile de caisses, pour le faire atterrir juste derrière la petite bande en fuite.

"Il est encore là, lui ?! Lâche-nous la grappe mec !
-Va crever, morveux !"

Et, pointant sa masse dans leur direction, il canalisa à nouveau son chakra dans le bâton. L'explosion ne tarda pas à se faire entendre, et les cinq voleurs tombèrent des toits, fumants, pour s'écraser mollement sur le pavé d'une rue voisine, inconscients. Une seconde après, Sho leur atterrissait dessus, posant triomphalement son pied sur la pile des corps inconscients entassés, sa masse d'armes reposant contre son épaule.

"On fait moins les malins, hein ? Vous retiendrez la leçon pour la prochaine fois: même s'il faut manger cinq fruits et légumes par jour, mangez les vôtres, pas ceux des autres ! Et- "

Il s'interrompit soudain. Il venait de remarquer que la rue n'était pas déserte. Bien au contraire, elle était inhabituellement peuplée pour une heure aussi tardive. Et, à voir les mines patibulaires, les tabliers tâchés de sang et le fer des hachoirs brillant dans la clarté du crépuscule qui s'étalaient dans une joyeuse galerie devant lui, il se dit que ce n'était peut être pas la meilleure compagnie dont un jeune homme vulnérable comme lui pouvait rêver. Puis, derrière lui, il vit une silhouette beaucoup plus avenante: celle d'une jeune fille, l'air nettement plus innocent que la bande de fous furieux, mais dont le regard brillait d'une lueur quelque peu étrange.

"Qu'est-ce que c'est ce bordel ... VOUS VOUS CROYEZ OÙ LES GAMINS ? VOUS ALLEZ PAYER POUR CE QUE VOUS AVEZ FAIT À MES HOMMES, TOUS LES DEUX !"


Sho fit un bond en arrière, sur ses gardes. Il ne savait pas qui était la deuxième personne dont parlait le gros leader, qui venait de gueuler d'une voix de démon, mais il comptait bien défendre chèrement sa peau, pour sa part. Puis son regard se posa sur la jeune fille, à côté de lui.

"Noooooooon. Sérieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Lun 16 Juil 2018 - 9:20
Alors que Madoka s'organisait un petit combat amusant en rabattant les ennemis des deux camps pour combler son temps de libre, elle put entendre une sorte d'explosion et des cris, sauf que cela ne semblait pas être de son œuvre. Ils pourraient attendre qu'elle attaque vraiment avant de pousser des cris. Elle pencha la tête sur le côté dubitative en essayant de comprendre d'où cela pouvait bien venir. Puis une seconde explosion se fit entendre de nouveau, et elle se pinça les lèvres un peu agacée.

Datalia Madoka • « Non mais c'est pas bientôt finit non ! C'est quoi ces explosions quand j'ai prévu mon putain de monologue !? »


Lâcha alors vexée l'adolescente en trépignant sur place la moue boudeuse. Il n'y avait vraiment plus aucun respect du petit métier manuel, qui le faisait avec amour. Elle plissa les yeux en remarquant un drôle de type qui avait posé son pied sur un tas de corps, ressemblant très fortement à ses proies. Alors que ceux qu'elle avait soufflé se relevait avec difficulté, elle pointa un doigt dans leur direction.

Datalia Madoka • « Vous vous ne bougez pas de là sinon je vous déchiquetes en morceaux. »


La jeune fille arriva alors pas loin du jeune homme les bras croisés apparemment pas contente du tout en tapotant son pied contre le sol.

Datalia Madoka • « Alors non, non et non, ils sont tous à moi ceux là ! Va te trouver un autre gang avec qui jouer ! Tu crois que c'est si facile que ça d'en trouver de qualité ! Alors vu qu'il y en a deux... »


Cependant encore une fois Madoka se fit déranger certainement par le chef d'un des deux gangs qui osaient rouspéter de sa manière de faire. Elle était vraiment à bout, elle qui avait eu la patience de les regarder se battre d'une manière déplorable. Elle serra ses points en se retournant vers la personne qui venait d'hurler.

Datalia Madoka • « Non mais c'est pas bientôt finit de m'interompre à tout bout de champ non !? Tu veux montrer que tu sais crier hein ? BEN MOI Aussi ! »


Alors que l'adolescente poussa son cri vraiment furieuse, le chef du gang des dockers semblait être comme pétrifié, en regardant en l'air. Il semblait relever son regard lentement, les yeux absents. Il commença à baver légèrement en devenant de plus en plus crispé. Il recula doucement avec quelques pas un certain avant de tomber au sol avec de légères convulsions. Il venait d'être terrassé par une illusion puissante dont elle était capable. Madoka n'aimait pas l'utiliser car le combat s'écourtait bien trop vite pour qu'il reste intéressant, mais elle était bien trop colère pour y résister. Elle lança un regard agacée avec un soupir avant de s'apercevoir que les deux gangs semblaient s'être mis d'accord pour leur taper dessus à l'aide des deux gangs à la fois. Comme quoi, elle avait aussi le pouvoir de rassembler les peuples, c'était toujours bon à noter ! Apparemment, les membres du gang semblaient être plus que motiver à venir les frapper à l'aide de diverses armes plus ou moins improvisées comme des piques, des barres de fer et autres outils.

Datalia Madoka • « Vous m'avez pris pour une machine-outil ? Mais enfin on va pouvoir s'amuser ! »


Dit alors toute contente l’adolescente alors qu’elle laissait les malandrins lui courir dessus en beuglant des insultes pour s’encourager. Elle affichait un large sourire amusé, et juste avant de se prendre un coup de plusieurs adversaires, l’adolescente forma alors un plusieurs mudra afin de créer une zone d’air concentrée en forme de bouclier juste devant, qui eut pour effet de bloquer net les assauts.

Datalia Madoka • « Bon …. Commençons doucement sinon je vais casser mes jouets … »


Madoka forma alors un mudra à chaque fois pour envoyer une petite boule de vent à la tête de ceux qui venaient de l’attaquer. C’était une sorte de petites sphères de vent assez rapide, mais ne provoquant pas de gros dégâts. Cependant, c’était suffisant pour provoquer de petites entailles à l’impact, comme un petit couteau. Elle espérait bien mieux de la part de ses adversaires, alors elle leur fit signe de venir rapidement avec un large sourire afin de les provoquer.

Datalia Madoka • « Allez c’est mou tout ça …. Vous pouvez faire bien mieux ! »


_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Lun 16 Juil 2018 - 23:54
Sho regarda le chef de gang vaciller et s'effondrer avec toute la lourdeur dont il était capable. Le cri de la jeune fille était certes assez irritant -lui-même avait plutôt mal aux noreilles- mais à ce point-là ? N'était-ce pas un peu surjoué ? Nul doute qu'il y avait quelque jutsu derrière tout cela ... Dommage, elle venait sans doute de mettre hors-jeu celui qui semblait avoir le plus de potentiel d'amusement. Pourtant, à l'entendre, elle était aussi intéressée que lui par des combats palpitants. En effet, Sho sentait l'adrénaline de l'action monter dans son sang. Douce sensation, qui lui avait manqué. Il allait peut être pouvoir se défouler un peu ... La première fois, depuis qu'il était arrivé à Kiri. Un rictus traversa son visage.

"Bon, taïal."


Il n'avait pas sitôt dit ces mots que quatre bandits se lançaient vers lui. Du coin de l'oeil, il remarqua que la jeune fille devait elle aussi faire face à ses propres adversaires. Peu importait, elle semblait être capable de se débrouiller toute seule. En témoignait le triple jutsu qu'elle envoya à la tête de ses agresseurs, et qui les frappa de plein fouet.

"Ooooh, joli !"

A peine eut-il prononcé ces quelques mots qu'il se mangea une brique en plein bide. Il roula sur quelques mètres, la respiration momentanément coupée par cette attaque surprise. Quand il se releva, ses quatre adversaires étaient face à lui, les mains chargées de nouveaux projectiles. Et l'un d'eux s'écria:

"FEU À VOLONTÉ !"


Les pierres, tuyaux usagés, et autres détritus ramassés sur le pavé volèrent en direction de Sho. Mais celui-ci n'allait pas se laisser prendre deux fois au même petit jour. On n'apprend pas au vieux singe à faire des limaces. Il pointa sa masse d'armes devant lui, et la chargea en chakra, qu'il libéra d'un coup unique. Une explosion retentit, qui réduit en poussière tous les objets qu'on lui avait envoyé à la tronche. Un nuage de fumée demeura un instant entre lui et ses adversaires. Mais il ne tarda pas à en surgir, le regard flamboyant, son arme prête à frapper. Un, deux, trois, et quatre ! Les quatre brigands tombèrent un à un, sur le pavé, après avoir reçu un coup bien placé. Quelques-uns pouvaient sans doute faire une croix sur leurs projets de famille nombreuse.

Mais ce n'est pas vers le reste de la troupe que Sho tourna son attention. Il jeta plutôt un coup d'oeil en direction de la jeune femme, qui l'intriguait assez.

"Dites-donc, ma p'tite demoiselle, vous semblez bien toucher votre bille. Vous m'avez même tout l'air d'être une shinobi, j'me trompe ? Parce que moi aussi, en fait, et-"

Il fut à nouveau interrompu. Cette fois, c'était un tuyau brisé qui venait de lui frôler la joue, y laissant une longue entaille superficielle où commençait déjà à perler le sang. Il tourna lentement le regard vers celui qui avait fait ça. L'homme en question, tremblant, sembla regretter aussitôt son geste. Mais les yeux de Sho, devenus soudain très froids, le coulèrent sur place. Un instant plus tard, il se mangeait un coup de masse d'armes dans le menton. Et alors que ses yeux se révulsaient dans leurs orbites, il sentit sans doute la chaleur montante commencer à lui cuire la peau.

"Boum, mon loulou."

Et boum il y eut, en effet. Quelques dents calcinées roulèrent sur le pavé. Sho fit glisser ses lunettes de soleil sur ses yeux. Puis, il se rappela qu'il n'avait pas de lunettes de soleil. Hmm ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Mar 17 Juil 2018 - 12:37
Madoka constater que son nouveau compagnon de combat et peut-être d'infortune semblait être assez excitée par l'idée de combattre. Elle se reconnaissait parfaitement la dedans, elle aimait combattre également comme si des années d'arènes illégales avaient pu changer une femme, mais elle n'avait été qu'une enfant à l'époque où en tout cas plus jeune qu'actuellement. La jeune fille ne se préoccupait pas du tout du garçon pour le moment, elle avait organisé cette scène dans le seul but de s'amuser et pour le moment l'adolescente était bien décidée à le faire.

Datalia Madoka • « Bon... Et si on se battait plus sérieusement maintenant hein ? Ces enfantillages n'ont que trop durés ! »


Dit alors avec un large sourire Madoka bien décidé de mettre un peu de sel sur les plais à vif. On ne dirait pas comme cela, mais elle était bien une kunoichi du village. Son style était totalement propre à elle, mais parfaitement reconnaissable. À peine pouvait-elle un peu se complaire dans un compliment du jeune homme à ses côtés, qu'il se prit une brique dans le ventre. La jeune fille ne put se retenir d'éclater de rire en voyant cela. Bon apparemment, cela ne faisait se gausser uniquement sa petite personne, mais c'était déjà important à ses yeux. Elle pencha sa tête légèrement sur le côté à regarder ce garçon se démener à rester en vie. Lorsqu'il se fit assaillir par divers projectiles, la blanchette ne fit absolument rien pour l'aider, mais elle ne manquait pas de l'observer assez curieuse.

Datalia Madoka • « Ho bha ça alors, ce n'est pas très commun. »


S'étonna alors Madoka en observant la masse d'armes provoquer une explosion grâce à son chakra. Était-ce un gladiateur comme Inja ? Cela me rendait certes dépendant de cette arme, mais apparemment bien efficace, il fallait bien avouer. Il réussit à détruire totalement les projectiles contre lui, et même il contre-attaqua assommant ou pire encore les membres du gang face à lui. Il avait du potentiel, c'était certains que ma jeune fille n'allait pas tarder à le croiser un jour ou l'autre sur un champ de bataille. Durant le combat, Sho lui parla directement avant d'être interrompu par quelqu'un de fort impoli. Elle se rapprocha alors du jeune homme en se grattant la joue après une autre démonstration de sa maîtrise de la masse.

Datalia Madoka • « Oui, on me gratifie ce genre de titre dans ce village, alors j'imagine que cela doit être vrai. Je sais faire deux ou trois trucs, mais toi aussi je vois. On va bien s'amuser ! »


S'exclama alors la jeune adolescente en se postant juste à côté de Sho avec un grand sourire. Pendant ce temps, le gang des haches, qui était plutôt adepte du corps à corps, sortit diverses armes blanches et commencèrent à crier comme des déments en chargeant les deux innocents shinobis réunis. Pendant ce temps-là, les dockers plus spécialisés dans le lancement de projectiles abrasifs et létaux débutèrent alors le bombardement vers les deux. Si jamais au départ, cela manquait de précision, petit à petit, cela devenait vraiment dangereux. L’adolescente fit alors une suite de mudra en voyant le danger approcher, et ce fut une énorme tempête extrêmement puissante qui emporta au loin tous les membres des gens à l’autre bout de l’impasse, et les projectiles leur furent renvoyés en pleine poire. Elle commença à rire doucement affichant un large sourire plein de dents. C’était une technique de très haut niveau vu la puissance de la poussée, capable de repousser les plus puissantes techniques.

Datalia Madoka • « Bha alors ? On ne tient plus sur ses jambes ? Bon … et Si on en terminait ? »


Madoka laissa alors glisser sa main dans son dos afin d’ouvrir une pochette avec son matériel du parfait petit ninja. Elle sortit alors un kunai parfaitement aiguisée en marchant tranquillement dans la foule des membres du gang, qui étaient sonnés, commençaient un peu à sa relever pour ceux ayant échappés au pire, même s’ils y en avaient avec divers projectiles plantés dans leurs corps. Bien évidemment, l’adolescente s’approcha accroupit à côté d’un qui gémissait de douleur. Elle s’amusa à appuyer sur un morceau d’ardoise d’un des toits voisin planté dans son ventre.

Datalia Madoka • « Ça fait mal hein ? Ne t’en fais pas …. Je vais te soulager… »


Madoka glissa alors lentement sous le regard du membre du gang son kunai haut juste au-dessus de lui dans le but assez clair de l’assassiner froidement sans aucun problème moral.

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Jeu 19 Juil 2018 - 18:18
L'excitation du combat ne cessait de croître, et Sho se laissait bercer par les sons de la bataille, qui résonnaient comme une douce mélodie à ses oreilles. Lui-même se livrait à une danse frénétique, assommant, fracassant, projetant de sa masse d'armes tous ceux qui passaient à sa portée. De temps à autres, une explosion retentissait, suivie presque aussitôt de quelques cris rauques. Sho sentait ses réserves de chakra lentement s'amenuiser, mais il n'en tenait pas compte. Il avait encore largement assez d'énergie pour poursuivre le combat. Il se contentait de jouir de toute cette violence gratuite, comme un défouloir qui lui était offert.

"Allez, mettez-y un peu du votre ! Z'êtes faibles, ou quoi ?"

Ses ennemis ne semblaient opposer aucune véritable résistance à ses assauts répétés. Ils se contentaient de tomber sous ses coups, sans être capables de le mettre en échec. C'en était presque frustrant. Même si la sensation des os broyés sous son arme était quelque chose de plaisant, Sho lui aurait préféré l'excitation qui ne peut résulter que d'un combat où les deux côtés sont en danger. Là, il sentait qu'il était parfaitement en sécurité, et qu'il pouvait taper tout son saoul sur ces minions, qui venaient s'écraser d'eux-mêmes contre le fer de son arme, comme des papillons attirés par une lumière.

"Allez vous faire voir, vous m'emmerdez !"


Il balança sa masse d'armes d'un mouvement brusque, laissant éclater son chakra en son bout au même instant. L'explosion, de plus grande ampleur que toutes les précédentes, fit trembler le pavé alors que les hommes volaient loin en arrière. Au même moment, La jeune femme envoya valser ses propres adversaires à l'aide d'un jutsu qui sembla redoutable aux yeux du Kagai. Cette fille avait décidément des capacités non négligeables.

Il la regarda ensuite, pendant qu'il reprenait sa respiration. Elle évolua au milieu des ennemis, l'air tranquille, armée d'un simple kunaï. Qu'allait-elle faire, maintenant ? Sho la vit s'accroupir auprès d'un des vandales allongés sur le pavé. Il fronça déjà les sourcils quand il la vit appuyer sur le morceau de fer enfoncé dans la chair du mécréant, mais quand elle brandit son kunaï, il sentit un frisson le traverser des pieds à la tête, et réagit au quart de tour, sans même avoir à réfléchir, poussé par quelque instinct.

Il bondit dans sa direction, et saisit d'une main ferme le poignet levé qui tenait le kunaï. Son emprise était forte et décidée. Son regard, teinté d'excitation jusque-là, venait de se refroidir soudainement. Ses sourcils s'étaient froncés immédiatement. Il ne dit rien, se contentant d'affirmer sa prise sur le poignet. Il n'aurait rien pu dire, d'ailleurs, qui aurait pu atteindre la jeune fille, pensait-il. Si elle en était venue à de telles extrémités sans hésiter, c'était sans doute que cela lui paraissait trop naturel pour qu'elle puisse ne serait-ce que considérer arrêter son geste. La bonne humeur de Sho disparut. Pas de meurtre gratuit. De la violence, passait encore. Ces gens-là n'étaient que des criminels, et une petite correction comme celle-ci marquerait au moins leurs corps, à défaut de marquer leurs esprits. Mais les tuer, c'était faire d'eux des cas désespérés et le pire des genres de malfaiteurs.

Dans cet instant de battement, une silhouette s'avança des rangs des malfrats. C'était celle d'une femme de haute stature, qui n'était pas sans une certaine grâce et d'une beauté qui attirait les regards envieux des hommes dans les rangs. Elle s'approcha des deux shinobis, et, d'un doigt pointé dans leur direction, elle les fustigea.

"Vous vous amusez bien, à fracasser mes hommes ? J'espère que ça vous dérangera pas que je participe à la bataille, parce que j'ai un brin envie de me dérouiller les jointures."

Elle accompagna ses paroles d'un beau doigt brandi fièrement en direction de Sho. Le garçon raffermit sa prise sur son arme. Les brigands avaient-ils donc des troupes infinies ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Ven 20 Juil 2018 - 13:01
C’était un véritable carnage qui était en train d’être à l’œuvre dans la ruelle, les pauvres membres de gang, si tout de fois on pouvait les blâmer, ne faisaient vraiment pas le poids contre les deux combattants. Il fallait dire que son coéquipier qui utilisait une masse d’arme, c’était tout de même assez violent et ce même pour un débutant. La jeune fille pencha la tête sur le côté en observant ce jeune garçon, curieuse. Elle se demandait pourquoi tout explosait à l’impact, enfin ce n’était pas en permanence, mais peut-être était-ce des parchemins explosifs ? Il semblait ne pas faire attention pendant le combat, il se laissait particulièrement aller et sans doute qu’il n’allait pas pouvoir tenir le rythme à cette vitesse-là. Madoka avait fait tellement de combat lors de ses années dans les arènes, ou même en dehors, qu’elle savait pertinemment qu’il fallait être mesuré. Peut-être était-ce quelque part de sa faute ? Elle avait utilisé des techniques ninjas, en moins grand nombre que Sho, certes plus puissantes, mais elle avait une plus forte réserve de chakra. Elle pouvait le sentir. Cependant, ce n’allait pas être pour cela qu’elle allait lui dire quoi que ce soit. Il allait bien le découvrir tôt ou tard. Elle ne savait même pas trop si d’ailleurs, elle l’aiderait. C’était ce genre de leçons qui devaient être apprise pendant l’expérience, de ressentir l’épuisement, ses limites.

Madoka haussa les épaules en sortant un feutre noir dans ses crayons de couleur, car oui, il y avait des priorités tout de même dans la vie. Elle se dirigea vers les hommes à terres en train de gémir pour s’amuser à leur dessiner des trucs sur leurs visages. Des ronds autour des yeux, des fausses moustaches ou encore d’autres dessins humoristiques apparurent alors sous les traits forts amusés de l’adolescente, l’éternelle enfant. Elle trouvait cela bien plus drôle de dessiner sur leurs visages que de se battre pour le coup, car c’était vraiment des minables. Si au départ, c’était facétieux, là plus du tout. Elle se trouvait être comme une déesse, entre dessin ou un kunai, le choix était difficile. Cependant, Sho sauta jusqu’à la jeune fille d’un bond pour l’empêcher de poignarder un des types. Elle ne résista pas d’avantage en insistant, elle se contentait de pencher la tête sur le côté en le regardant perplexe. Il venait de sauver la vie d’un moins que rien, et l’adolescente ne pouvait même pas ressentir quoi que ce soit envers cet homme. Il ne représentait vraiment rien, qu’un amas de chaires qui s’agitait sous ses yeux. Madoka ignora parfaitement le regard froid, apparemment pas du tout affecté par ce genre de choses, pire, elle chantonnait une petite chanson l’air de rien. Elle se pencha légèrement vers Sho en le toisant dans les yeux, avant de lui dessiner de magnifiques moustaches qui remontaient en finissant par de petits ronds.

Datalia Madoka • « Je me demande bien pourquoi lui sauver la vie … il ne sert vraiment à rien … Et puis c’est amusant de les voir tressaillir, sursauter, ce sang coulé avant qu’un film invisible se pose sur leurs yeux. Le public va aimer cela, ils vont nous récompenser ! »


Madoka avait bien une aura sombre et inquiétante, mais le geste de tuer quelqu’un semblait avoir été quelque chose de très naturel, comme si cela avait été répété encore et encore. Elle semblait être incohérente à parler d’un public avec un grand naturel. Elle sourit doucement en penchant le regard vers le poignet du jeune homme. Elle ne comprenait pas pourquoi elle devait ne pas les tuer. Une jolie dame fit son apparition, mais il fallait bien dire que la blanchette n’était pas sensible à ce genre de détails, mais elle leur demanda s’ils s’amusaient bien, alors très honnêtement, elle hocha la tête vivement.

Datalia Madoka • « Ho ça oui ! Ils sont très amusants comme défouloir hihihi ! »


Dit alors assez honnêtement Madoka, alors que ce n’était pas ce genre de questions qui attendait une réponse. Elle haussa les épaules quant à la proposition de participer à la bataille. Elle devait être une shinobi, sans doute une spécialiste du corps à corps d’ailleurs vu sa réaction.

Datalia Madoka • « J’ai l’impression qu’elle veut vraiment s’amuser avec toi celle-là … hihihi ! Mais celle-ci, on peut la tuer ? Hein ? Dit ? »


Demanda alors Madoka, tandis que des centaines d’images de l’adolescente apparurent alors partout dans la ruelle dans toutes les positions avec un kunai et un feutre noire dans les mains. Quelques malfrats passèrent leurs mains à travers les images, ces dernières se brouillèrent un court instant avant de se reformer peu après comme si rien ne s’était passé. C’était une technique d’épuisement pour l’adversaire, et la jeune fille était passée maitresse dans ce type de jeu. Le combat risquait de durer un moment le temps de trouver la bonne demoiselle aux longs cheveux d’argent.

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Jeu 26 Juil 2018 - 17:51
Sho avait tiqué lorsque, tenant le poignet de la jeune fille, il l'avait entendue parler d'un public qui observerait la scène tout en jugeant de la qualité du spectacle. C'était certes un mot bien étrange dans le contexte de la bataille de rue, mais Sho ne l'avait pas relevé. Il le mettait sur le compte d'une anormalité de la jeune inconnue, fruit sans doute d'un passé chargé, ou d'une excentricité choisie, à laquelle il n'attachait finalement que peu d'importance. Ce qui le préoccupait, en revanche, c'était ce plaisir qu'elle semblait éprouver à la seule idée de tuer. Comme si elle était poussée par quelque sourd réflexe. N'était-ce pas là le pire: que le meurtre gratuit lui semble normal ?

Mais à présent, Sho n'avait plus le loisir de s'attarder sur des considérations de cet ordre. La nouvelle adversaire qui lui faisait face était suffisamment imposante pour lui faire oublier toute autre préoccupation que sa seule survie. La femme était grande, de cette haute stature des personnes importantes. Elle portait une tenue qui serrait de près les contours de sa silhouette: courte tunique et bas de soie noire, long foulard de mousseline rouge sang, et gants de satin noirs couvrant jusqu'au coude une peau d'une pâleur délicate et raffinée. Cette femme respirait l'élégance, le charme, et une forme de puissance. Et pourtant, quand elle prit à nouveau la parole, son ton et les mots qu'elle employa sonnèrent étrangement faux, aux oreilles de Sho, comme en décalage avec son apparence soigneusement étudiée.

"On va commencer par toi, mon garçon. Si tu me supplies, je te laisserai peut être rejoindre mes rangs. Quand j'en aurai fini avec toi, bien sûr ..."


Et, sitôt ces paroles prononcées, elle disparut dans un bruissement d'étoffe. Sho avait seulement eu le temps de raffermir sa prise sur le manche de sa masse d'armes: déjà la silhouette langoureuse surgissait devant lui, et, après un choc, l'envoyait valser quelques mètres en arrière. Il se redressa aussitôt, se protégeant de son arme. Ainsi, il para un coup. Mais un second, le frappa au niveau de l'estomac. Il resta confus un instant, qui suffit à la femme pour lui asséner encore une bonne rouste, et l'envoyer valser sur le pavé.

Sho resta un moment étourdi, le regard flou, les oreilles sifflantes, tâtant de ses mains hagardes la surface dure des carreaux défoncés par les combats. Un goût de fer lui avait empli la bouche, et il vit se former une petite flaque d'un rouge sombre à ses pieds. Il ne se releva que péniblement, chancelant, mais tenant toujours sa masse d'une main ferme. La femme s'avançait d'un pas calme et assuré. Elle rit légèrement quand elle sortit d'on-ne-sait-où un porte-cigarette, au bout duquel était enfoncée une cigarette, qu'elle ne tarda pas à allumer avec un petit briquet d'argent. Elle laissa échapper une volute de fumée grise de ses lèvres. Du coin de l'oeil, Sho vit que la jeune fille anonyme semblait se débrouiller assez bien avec ses propres adversaires, et qu'elle déployait un éventail de techniques impressionnant. Vraiment, elle n'était pas commune ...

"Dès que j'en aurai fini avec toi, j'irai m'occuper de cette petite peste. Elle risque de me causer un peu plus de souci que toi. Vraiment, tu es décevant, mon petit ... Enfin, j'arriverai sans doute à tirer un bon prix de ton arme. Elle n'a pas l'air capable de grand chose de spectaculaire, mais elle est finement ornée. Alors, si tu veux t'éviter d'autres tracas, on peut peut être s'arranger ..."

La femme tendit sa main gantée de noir, comme si elle invitait Sho à lui donner de lui-même son arme. Celui-ci resta un instant dubitatif. Puis il réfléchit au quart de tour. Elle avait dit que son arme n'avait l'air bonne à rien, cela voulait donc dire qu'elle n'avait pas vu Sho à l'oeuvre pendant qu'il combattait ses sbires. Alors ...

D'un geste lent, il leva la main, tenant sa masse par le bout du manche. Il en posa l'autre bout dans la paume de la main de la femme, qui sourit narquoisement.

"C'est bien, mon garçon ..."

Il essaya de réprimer son propre rictus, mais n'y parvint pas entièrement. Son visage se défigura légèrement d'un petit sourire mauvais, alors que son chakra se déversait déjà dans l'arme, la parcourant dans toute sa longueur. Quand il atteint le bout de la masse, la femme dut sentir la chaleur soudaine qui s'en dégageait, car, retirant soudain sa main, elle poussa un juron sonore qui fut couvert par le bruit d'une explosion violente, qui emplit la rue d'un déluge de flammes écarlates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Ven 27 Juil 2018 - 15:48
Madoka avait été dressée comme une bonne petite arme afin d’apprécier le combat, la seule manière d’obtenir quelque chose comme de la nourriture, un lit, ou un autre avantage pourtant basic et normal pour beaucoup de monde. Cependant dans son enfance, soit on était gagnant, et on pouvait vivre beaucoup mieux que les perdants qui étaient traités plus bas que terre, même si tous n’étaient que des prisonniers d’un système pourris et déviant. Enlever la vie d’un corps, c’était quelque chose qu’elle avait fait tant de fois, que cela ne représentait vraiment plus rien du tout. Il était loin le temps où la jeune fille avait une quelconque conscience. Elle avait grandi au final dans le côté obscure, pervers et terrible du monde réel. Il était alors normal qu’elle n’aime pas ce dernier.

Datalia Madoka • « Allez … le public veut voir du sang ce soir ! Entendez les cris de la foule ! Il va falloir faire un beau spectacle ! »


Dit alors pour seule réaction la blanchette où on pouvait voir sur son visage un rictus de plaisir pervers, mais bien réel. Elle forma un mudra simple à l’aide de ses deux mains, et un bruit d’un public survolté se fit entendre. Elle prit alors des poses pour encourager la foule à faire plus de bruits, bref, visiblement, elle était en plein plaisir comme si elle était à la maison. Elle n’avait absolument pas peur de cette femme, bien au contraire. Cette femme qui leur faisait face était bien trop différente d’elle, trop féminine, trop classe et plus vieille aussi. Madoka faisait encore plus enfant à ses côtés, mais elle était loin d’être jalouse, aucun intérêt. Elle n’avait pour le moment jamais été touché par cette grâce féminine, trop besoin de survie, pas le temps de s’occuper de sujets si légers. Elle croisa les bras sur le côté avec un léger sourire amusé sur le visage, curieuse de voir ce qu’allait pouvoir faire ce jeune homme face à un véritable adversaire. Elle était presque certaine de pouvoir battre cette femme, alors elle semblait assez détendue et sereine. Elle ne comptait pas intervenir dans l’affrontement, mais jusqu’à quel point ? Allez savoir …

Datalia Madoka • « Allez vas-y ! Massacre là ! Ne lui laisse aucune chance ! Hahahaha ! »


La jeune fille semblait tellement excitée qu’elle en riait en essayant de supporter ce jeune homme qui allait combattre. Les voix provenant de la clameur de la foule scandaient le surnom d’El Gato en boucle, ivre de rage. Elle ignora totalement cette idée saugrenue de recrutement dans la bande, c’était tellement des minables qu’elle en aurait honte. Elle leva les bras vivement en l’air en voyant la formidable charge de la fille.

Datalia Madoka • « Houuuuuuu ! Ça doit faire mal ça ! Mais c’est qu’elle est rapide dis donc ! Te laisse pas faire ! Attaque ! »


Hurla alors Madoka en mimant des coups au corps à corps, même si cela ne semblait pas être le fruit d’un entrainement martial correct, c’était surtout du n’importe quoi. Elle grimaça en voyant Sho se prendre un coup dans le ventre, c’était un coup bas, mais dans un combat d’arène, il n’y avait plus du tout de règles ! Comment ça ils n’y étaient pas ?! Peu importe !

Datalia Madoka • « Vas y donne lui un coup en traitre ! Du sable dans les yeux ! N’importe quoi ! Ne lui laisse pas l’initiative ! C’est en attaquant que l’on remporte une victoire ! »


Commenta alors Madoka, qui ne semblait pas plus affectée que cela par le combat sous les yeux. Elle voyait bien que la fille se moquait directement de Sho en profitant de son premier enchainement, toujours la même erreur d’excès de confiance. Tant que l’ennemi n’était pas mort, la partie n’était pas jouée ! Elle remarqua alors les sbires de cette femme était bien décidée à la combattre plutôt que de profiter du spectacle ! Ils n’étaient vraiment pas drôle, cela faisait un moment qu’elle n’avait pas vu de combattant au corps à corps aussi divertissant. Elle soupira alors longuement en les laissant approcher toujours plus prêt, avant de faire une suite de mudra en provoquant un puissant vent qui emporta les ennemis assez loin dans une grande violence. Elle fit par la suite un mudra pendant qu’ils étaient en pleine course ce qui sembla modifier la course du vent pour les faire sauter en l’air comme un feu d’artifice alors qu’ils retombèrent au sol lourdement.

Datalia Madoka • « Vous ne voyez pas que je suis occupée non ?! Le premier qui me dérange encore … je le but ! »


Hurla alors Madoka en pointant du doigt, apparemment furieuse avant de se reposer contre le mur.

Datalia Madoka • « Ouais c’est ça pétasse ! Viens voir mamie, je vais te faire des gâteaux au sucre ! Tu as raison d’avoir peur ! Je vais te massacrer tu vas voir ! Vas y donne-moi la main ! »


Demanda alors Madoka en tendant la main dans la direction de Sho, comme pour passer la main du combat. Il devait l’accepter de lui-même, elle n’allait pas insister ou s’inviter dans ce combat comme cela. Elle était un peu étonnée à voir le jeune homme apparemment tendre son arme pour la donner à cette greluche ! Quelle honte, il baissait dans son estime, mais elle remarqua bien vite le chakra et surtout l’explosion qui s’en suivit. Elle avait été toute aussi surprise, et sa joie n’en était que plus décuplée.

Datalia Madoka • « Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! Voilà c’est comme ça qu’il faut faire ! Vas y finit là ! Tue là bon sang ! Il faut en finir ! »


_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Dim 29 Juil 2018 - 18:57
Il y eut un moment de flottement, de silence grondant, seulement brisé par les cris d'encouragement de la jeune fille. Mais Sho ne les entendait pas. A genoux, il laissa tomber dans un bruit sec et sonore sa masse contre les pavés. Ses oreilles sifflaient encore. Sa vue était légèrement brouillée. Un goût âcre de fer lui emplissait la bouche. La fumée se dissipait rapidement, chassée par quelque brise. Sho, et tous les sbires en même temps, quelque soit le gang auquel ils appartenaient -la distinction entre les deux factions semblait d'ailleurs s'être effacée alors qu'elles devaient faire face à des adversaires communs- purent voir le corps inerte de cette femme si belle, allongée dans une position disgracieuse, évanouie. Un mince filet de sang coulait le long de sa tempe. Son regard portait encore les marques de son effroi.

Sho se releva péniblement, à force de grognements et de grincements de dents. Les sbires n'essayaient pas de l'attaquer. A l'évidence, ils restaient paralysés par quelque terreur devant son arme, et devant les capacités étrangement puissantes de cette jeune fille, qui avait encore envoyé valser un bon nombre d'entre eux dans un coup de vent spectaculaire. C'était tant mieux: qu'ils restent à leur place, Sho n'avait plus vraiment la force ni l'envie, d'ailleurs, de se mesurer à eux. Il aurait peut être pu s'en sortir, s'ils avaient décidé de faire front commun, mais au prix d'un effort qui ne lui aurait apporté aucune satisfaction.

Il se dirigea plutôt vers la jeune fille, et essaya de lui sourire. Elle ne semblait pas le moins du monde affectée par toute la violence qui s'était déployée dans les derniers moments, ayant elle-même pris une part assez conséquente à ces réjouissances. Sho lui tendit une main amicale, s'appuyant de l'autre sur sa masse comme sur une canne.

"Au fait, je m'appelle Kagai Sho. Content de combattre à tes côtés. Mais, pour la suite, je vais te passer le relais. Je suis un peu ... claqué."

A peine avait-il prononcé ces mots qu'une nouvelle voix s'éleva de derrière le mur d'hommes assemblés, tétanisés. C'était une voix rauque, caverneuse, et puissante, qui dominait le calme soudain qui s'était installé. Bientôt, une silhouette haute et massive ne tarda pas à se profiler derrière les sbires alignés.

"Qu'est-ce que j'entends ? Ces vauriens de pêcheurs vous causent du tort et vous ne pouvez même pas ..."

La voix s'arrêta net. Fendant la foule des hommes armés, lui-même tenant à la main un grand coutelas à la lame impeccable, une sorte de colosse robuste, épais comme un boeuf, le visage entaché d'une barbe foisonnante et désordonnée, la tête couverte d'un bonnet de laine sali par le temps, s'avança en première ligne. Ses petits yeux noirs étaient tombés sur le corps inconscient de la femme. Il fut alors pris d'un rire nerveux, qui dégénéra vite en véritable esclaffement. Sho s'assit sur un pavé, péniblement, et se fit dès lors spectateur de la scène.

"HA ! Cette mégère s'est finalement fait avoir ! Et j'imagine que c'est vous deux qui êtes responsables de ça, hm ? C'est du bon boulot ... A vrai dire, vous m'avez rendu un bon service en étalant celle-là."

Il ponctua sa dernière phrase en donnant un léger coup du bout de sa botte dans le visage de la femme.

"Dites-moi, ça vous dirait pas de travailler avec moi ? Si vous êtes capables de bonnes choses, j'aurais des missions intéressantes à vous confier. Et bien payées ! C'est un business florissant, alors ce serait con de pas en profiter. Alors, qu'est-ce que vous en dites, hm ? Partants ?"

Sho leva les yeux au ciel. Il ne donnerait sa réponse qu'après avoir entendu celle de la jeune fille. Mais il était déjà assuré qu'il n'avait aucune envie de traiter de quoique ce soit avec cet espèce d'énergumène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Mar 31 Juil 2018 - 11:51
Sho semblait avoir été bien atteint par cette femme, était-elle vraiment si forte que cela ? Ou bien était-ce un débutant dans comment tuer son ennemi ? En voyant ce jeune homme à terre, genoux au sol en face de son adversaire, ce n'était pas de bon aloi pour la suite des événements. Si jamais elle n'avait pas été là où pendant une mission où il finirait isolé, qu'adviendrait-il de lui ? Il avait vaincu, mais à quel prix ? La femme était à terre en train de saigner, sans doute encore en vie vu qu'elle respirait encore, cela lui semblait des plus étranges d'épargner un ennemi. Ce n'était pas comme cela qu'elle avait été élevée ! Madoka ne bougeait pas de sa position comme au bord d'un ring virtuel invisible, elle ne pouvait pénétrer dans l'air de combat sans avoir la main. C'était des règles qu'elle venait d'instaurer afin de faire des duels dans le bon sens de l'histoire. À deux contre un, les ennemis présents n'avaient vraiment aucune chance après tout.

Datalia Madoka • « Vas-y ! Touche ma main ! Je vais prendre le relais ! Ouaiiiiis ! »


L'adolescente tendait la main au maximum en agitant un peu le bras toute excitée à l'idée d'aller se battre. Elle était extrêmement loin d'être choquée ou troublée par toute cette violence, bien au contraire, elle affichait un large sourire comme si on allait bientôt le rapporter son gâteau d'anniversaire. Elle frappait une main contre l'autre, bouillonnante d'énergie malgré les quelques jutsu déjà envoyés. Ayant pris le relais du jeune homme, elle pointa son pouce vers le haut en tendant son poing vers Sho.

Datalia Madoka • « Moi c'est Madoka, t'inquiète, reposes toi ! Je suis chaude bouillante là ! Le prochain qui va venir ça se prendre super chère ! Aller venez bande de lâches ! On a les miquettes hein ? On a peur de la méchante fifille ? »


Chercha alors vraiment ouvertement tous autant qu'ils étaient. La blanchette tendit même le poing au pouce levé vers les membres des gangs avant de le baisser vers le bas tel un empereur romain dans une arène. Elle fut si heureuse d'entendre la voix du nouvel adversaire, qui faisait son entrée comme une star avec sa grosse voix et tout ! Il ne manquait plus que quelques effets pyrotechniques, et cela aurait été parfait. Elle ne semblait pas du tout avoir peur de ce type pourtant largement plusieurs fois sa taille tant la jeune fille qu'elle était semblait frêle à côté. Elle fit un petit coucou de la main lorsque son futur adversaire semblait commencer à réaliser qu'il ne s'agissait pas d'un problème avec l'autre gang. L'homme massif qui lui faisait face avait un grand couteau et il ne semblait vraiment pas propre. Elle en plissa le nez légèrement et se permit même d'agiter une main doucement devant son nez pour bien se faire comprendre. Cela ne devait pas aider à garder son calme, et c'était bien fait pour.

Datalia Madoka • « Ben non pas du tout, c'est lui qui a abattu la femme seule, moi j'ai rien fait du tout ! On organise des duels nous ici hein... »


Dit alors Madoka en pointant du doigt en direction de Sho avec une mine désabusée. Elle se fichait éperdument que ce type en profite pour frapper la femme à terre, elle devrait être morte à son avis, alors tant mieux, malheur aux vaincus.

Datalia Madoka • « Heiiiiin ? Moi ? Travailler pour toi ? Un gros looseur ? Non, mais si je deviens membre d'un gang c'est en tant que cheffe hein ! Et puis... C'est vraiment totalement injuste ! Sho il se tape la super cheffe de gang de la mort, et moi je dois me battre contre le second débile ! »


Dit alors Madoka apparemment dégoutée vraiment. Elle croisa les bras, boudeuse, et alors que son adversaire commençait à sérieusement le prendre mal face à une gamine insolente et injurieuse, cette dernière l'ignora purement et simplement en se tournant vers Sho. Elle pointa un doigt vers son compagnon apparemment pas contente.

Datalia Madoka • « La prochaine fois, c'est moi qui commence ! C'est dégoûtant ! Pfff... Bon ben allons y alors... »


Madoka soupira alors en revenant vers son adversaire qui commençait vraiment à le prendre mal, bien décidé à rabaisser son caquet à cette gamine mal élevée, voir plutôt pas du tout. Il commençait à agiter son énorme coutelât dans tous les sens olmd pour s'échauffer ou impressionner cette gamine, mais ce ne fut pas la réaction escomptée.

Datalia Madoka • « J'ai déjà un métier figures toi ! Celui de te botter le cul ! »


Dit alors Madoka avec un large sourire en faisant un geste assez reconnaissable et ce peu importe le pays ou la provenance, car elle passa lentement son doigt sous sa propre gorge en regardant bien son adversaire dans les yeux. Il ne pouvait en supporter d’avantage, alors il commença à courir vers elle avec son arme en main en beuglant un cri. Bien décidée à s’amuser avec lui, l’adolescente utilisa du chakra dans les jambes pour sauter vers un bâtiment proche, puis de faire un saut assez haut dans le ciel sombre. Elle disparut un bref instant dans les hauteurs avant que trois Madoka armées d’un kunai se réceptionnèrent au sol autour du chef de bande. Il ne semblait pas impressionné, il donna un coup, qui fut paré par une des Madoka avec son kunai, mais il enchaina alors un coup de pied dans le ventre, ce qui eut pour effet la destruction de cette Madoka. Visiblement, c’était un clone. Très confiant, l’homme Commença à enchainer des coups sur une autre Madoka au hasard, une autre Madoka enfonça son kunai dans le dos de l’homme, qui poussa un gémissement de douleur. Il se retourna vivement en gardant le kunai planté dans la chair et donna un autre coup de son arme blanche qui fit disparaitre à nouveau la Madoka, une nouvelle fois un clone. La dernière Madoka encore en vie ne semblait plus faire la maline. Elle commençait à reculer lentement jusqu’à avoir un mur dans son dos. Sa main tremblait et elle en lâcha le kunai, apparemment pétrifier de peur devant la force de cet homme. Il se rapprochait lentement, pas à pas, vers sa proie, alors qu’il souriait.

« Et bien alors ? On ne dit plus rien gamine ? Plus de menace ? Ma proposition est toujours valable, mais finalement … tu es plus faible que je pensais, alors … »

L’homme commença alors à lever son arme blanche au-dessus de lui pour frapper la pauvre jeune fille solitaire, piégée contre le mur en fâcheuse posture.

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Mar 14 Aoû 2018 - 10:23
Sho s'était assis dans une position plus confortable, le dos calé contre un gros morceau de gravât tombé là par hasard, et il regardait à présent le combat qui se déroulait devant ses yeux. Il examinait les mouvements des deux adversaires avec toute l'attention que pouvait lui permettre la fatigue qui s'était emparée de tout son corps. Chassant cette torpeur de son mieux, il se concentrait. Mais les deux guerriers étaient rapides, trop pour qu'il puisse vraiment comprendre ce qui se passait. Il entendait les armes tinter dans un boucan qui lui paraissait infernal, quelques cris de douleurs, parfois, sans toujours réussir à mettre une image sur ces bruits de guerre.

Son regard se détourna un instant de la bataille pour se poser vers les rangs de sbires, toujours là, mais eux aussi en position de simples spectateurs. Leur attitude était cependant nettement moins détendue que celle du jeune Genin: eux avaient l'air assez terrifiés par la tournure que prenaient les événements. Sans doute se demandaient-ils ce qu'il adviendrait d'eux si jamais le colosse d'os et de gras qui leur servait de dernier rempart venait à tomber. Certains n'avaient pas attendu d'avoir la réponse à cette question, et avaient déjà pris la poudre d'escampette. Mais la plupart restaient encore là, dans une attente effrayée.

"Si vous voulez mettre les voiles, m'est avis que c'est le bon moment. Après, je doute qu'elle vous laisse partir ... M'enfin, c'est vous qui voyez ! Si vous pensez être capables de vendre cher votre peau, c'est vot' problème. Mais vous avez dû voir ce dont elle est capable, non ? Et devinez quoi: on raconte qu'une fois elle a exterminé une centaine d'hommes à elle toute seule. Ca fout les jetons, non ?"

Sho avait menti, bien entendu. Il n'avait jamais entendu parler de cette fille auparavant, et ne connaissait rien de ses exploits guerriers, si jamais il y en avait quelques-uns dans son palmarès. Cependant, le mensonge lui avait paru crédible. Et il l'était bien, semblait-il, car, après un instant de flottement, où les questions des sbires semblèrent flotter dans l'air, ils firent tous volte-face et levèrent le camp sans autre forme de procès. Sho eut un léger sourire. Il s'était bien amusé avec eux, mais il n'avait plus vraiment l'énergie pour en faire plus. Et puis, il était également assez préoccupé de ce que pourrait leur faire cette Madoka si jamais elle réalisait qu'elle avait tout ce troupeau de minions en pâture.

Sho reporta son attention sur la vraie bataille qui occupait les lieux, et un frisson glacé parcourut son échine. D'abord, il eut un peu de mal à croire ce qu'il voyait. Madoka, acculée contre un mur, légèrement tremblante devant la masse énorme de son adversaire qui s'approchait, menaçante, brandissant l'ombre de son grand hachoir. La jeune fille s'était-elle laissée prendre au piège ? Avait-elle fait l'erreur de sous-estimer son adversaire, ou celui-ci l'avait-il seulement surpassée en force ? Tous ces questionnement semblaient bien superflus dans l'urgence du moment. Son arme tombée, Madoka était sans défense. Et son air craintif semblait indiquer qu'elle n'avait pas d'autre tour dans son sac.

Sho réagit alors au quart de tour. Puisant de l'énergie dans une réserve insoupçonnée, il se saisit de sa masse, se releva en un clignement de l'oeil, et bondit sur le dos du mastodonte. Il s'agrippa à son cou de ses deux jambes, enserrant la gorge de toute la force de ses cuisses. Le colosse poussa alors un râle de surprise, ouvrant grand une gueule d'animal pleine de dents cassées et pourries. Sho y fourra la tête de sa masse sans même avoir à réfléchir, instinctivement. Ses gestes n'étaient plus guidés par l'esprit du combattant mais par le seul réflexe de la bête qui défend sa propre peau. Il y eut un instant de calme, puis, un choc léger. Le colosse retomba au sol, face contre terre. Sho sauta de son dos avant qu'il ne s'écrase. Il était vidé.

L'énorme chef de gang avait les yeux révulsés. Son crâne semblait avoir gonflé, étrangement, en désordre. Etait-il inconscient ou mort ? Sho n'était pas certain de vouloir le savoir. Il resta un instant vacillant, sur ses deux pieds, avant de s'appuyer sur sa masse comme sur une canne. Sa tête tournait, comme s'il avait trop bu, sans pour autant ressentir l'euphorie de l'ivresse.

"Bon ... Je ... Je pense que je vais me rentrer, moi ... Il fait-"


Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il s'évanouit. Alors, il plongea dans un repos qui lui sembla bien doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3579-kagai-sho#27144

Mar 14 Aoû 2018 - 12:22
Sho commençait à bien comprendre comment fonctionnait Madoka, car même s’il avait dit cela de cette manière afin de se débarrasser des sbires, c’était tellement vrai. Le gros plein de soupe était pour le moment distrayant, mais cela ne durerait sans doute pas. La simple genin avait une puissance de frappe importante, du moins par rapport à des membres de gang pas vraiment entrainé dans le combat de ce niveau-là. Il y avait déjà des rumeurs sur un carnage de plusieurs dizaines de membre d’une pègre locale, mais personne ne savait vraiment qui avait fait cela. L’adolescente pencha la tête légèrement sur le côté en regardant un bref instant les sbires commencés à fuir sans autre forme de procès. Le soi-disant futur chef en devenir commençait à être bien seul pour le coup, mais le combat se poursuivait tout de même. Il ne pouvait pas laisser une gamine lui tenir la dragée haute sans en perdre toute crédibilité.

Madoka qui jouait à la fille paniquée, fut surprise de voir Sho réagir pour venir lui porter secours. Ce gros type n’avait vraiment aucune chance face à elle, mais il ne pouvait pas vraiment le savoir n’est-ce pas ? Elle pencha la tête en regardant Sho abattre ce gros type, il avait encore de l’énergie à revendre finalement, il était plus doué qu’il n’y paraissait. Son adversaire semblait être complètement ailleurs, la boite crânienne déformée, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de le laisser ainsi. Sho était incapable de se tenir debout et totalement à cours de chakra, il s’écroula dans les vapes au beau milieu de la ruelle. Madoka se retrouva alors les mains sur les hanches en soupirant doucement.

Datalia Madoka • « Moi qui pensait faire une tornade en le surprenant … me voilà bien ! C’est malin tiens ! »


Sho se fit enguirlander alors par la jeune fille aux longs cheveux d’argent, mais ce dernier était vraisemblablement totalement ailleurs. Elle fit un peu la moue en s’accroupissant près de lui en lui pressant un doigt contre la joue, mais il était bien loin de pouvoir réagir d’aucune manière. Ce n’était pas du tout amusant de crier sur quelqu’un, quand il ne pouvait pas réagir ou au moins grimacer à cause du ton et de la puissance en décibel trop élevée. Elle prit un kunai et toucha doucement la joue du gros type, le membre du gang. Il semblait légèrement tressaillir, ce pauvre type était encore vivant ! C’était bien sa veine. Il était bien incapable de réagir plus que cela visiblement. Elle s’assit alors sur son dos en se demandant bien ce qu’elle allait bien pouvoir faire de lui en tournant son kunai comme une visse. Bien vite, une pointe de sang apparut contre le tissu de son vêtement.

Datalia Madoka • « Malheur au vaincu … »


Se contenta de dire Madoka à haute voix, avant de se pencher vers l’avant pour égorger comme un cochon le type. Il convulsait et se vidait de son sang dans la ruelle, et la main de la jeune fille n’avait pas même tremblée ou hésitée une seule seconde. Retirer la vie de quelqu’un ne représentait vraiment rien du tout à ses yeux, surtout un pauvre type comme cela. Elle essuya alors son kunai contre le vêtement du nouveau cadavre, puis tout en chantonnant une petite chanson, l’adolescente commença à partir de la ruelle les mains dans le dos comme si rien n’était. Elle mit bien une bonne minute à se rappeler que Sho était toujours évanoui dans la ruelle. Elle allait quitter le lieu des crimes, lorsqu’elle s’arrêta en se grattant la joue, observant Sho et sa masse à terre. En premier, elle haussa les épaules, peu importe. Alors elle reprit sa marche tranquille, et elle se rappela de la dernière fois où elle avait été interrogée par la sécurité du village.

Datalia Madoka • « Pffff ! Je ne peux pas le laisser là ! Il pourrait finir par dire ce qu’il s’est passé … »


Madoka fit alors demi-tour dans la ruelle jusqu’à Sho en le regardant, puis la masse. Elle eut une petite idée amusante. Elle sortit alors un parchemin avec un sceau préalablement préparé, et elle fit disparaitre la masse dans le sceau de fuinjutsu. C’était toujours quelque chose qu’elle n’aurait pas à porter. Il restait plus que Sho, qui était toujours en vie, la jeune fille n’avait pas du tout envie de le tuer celui-là. Alors elle devait le mettre ailleurs qu’au bout milieu d’une scène de crimes. Il risquait d’avoir bientôt des personnes qui viendraient, et l’alerte serait donner. Il n’était pas possible de le laisser sur un banc juste à côté non plus, ce serait bien trop évident. Elle fit alors un mudra pour faire apparaitre un clone véritable d’elle-même, Madoka n’allait pas s’embêter alors à le porter tout de même.

Datalia Madoka • « Prends le …. On va aller à l’hôpital du coup … »


Le clone de Madoka haussa les épaules et lui prit un pied pour le trainer sur le sol. La véritable Madoka mit bien une dizaine de mètres pour réagir en se retournant réalisant que ses vêtements risquaient d’être sales, un peu déchirés, sans compter sa tête qui heurtait le sol de temps en temps.

Datalia Madoka • « Non mais porte le, il fait trop de bruit comme ça … »


Le clone de Madoka soupira grandement en gonflant ses joues, alors qu’elle prit sur son dos le jeune homme juste avant de rejoindre la rue principale. Elles se dirigèrent alors jusqu’à l’hôpital sans encombre avant de présenter à l’accueil Sho. Elle prétexta qu’ils s’étaient entrainés et qu’ils étaient tombés à cours de shakra en jouant la jeune genin très inquiète et inexpérimentée. Elle savait bien que ce n’était pas grand-chose, il lui fallait seulement du repos. L’état des vêtements et quelques marques à l’arrière de la tête semblaient être assez crédible et surtout la grande comédie de Madoka. Elle fut alors longuement rassurée par une infirmière lui répétant que ce n’était pas grave. Elle alla même lui donner une sucette d’avantage réservée pour les enfants plus jeune, mais cela fonctionna. Sho fut alors amené à une chambre, tandis que Madoka profita de sa victoire totale ! Avant de partir, elle récupéra un bouquet de fleur dans un vase qui trainait dans une chambre où la personne dormait. Elle en fit une copie par illusion, cela tiendrait bien quelques heures, c’était le principal. Elle mit alors le bouquet dans la chambre de Sho en écrivant une charmante carte où était marquée « Reposes toi bien suite à notre entrainement, ton amie. ». Le mot entrainement était souligné, et elle se permit même de mettre des petits cœurs à la fin. Elle trouvait cela bien amusant, comble du ridicule, mais elle jouait son rôle de la partenaire inquiète et fragile. Elle le laissa alors là, bien décidé à lui rendre visite pour s’expliquer, et ce n’était pas comme si Madoka avait toujours son arme dans un sceau en otage !

_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Le gang des haches VERSUS le gang des dockaires ! [pv Kagai Sho]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: