Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Seichi] Vous n'avez pas vu mon caleçon ?


Sam 14 Juil 2018 - 17:10

Vous n'avez pas vu mon caleçon ? | Seichi

Quelques heures avant l’attaque sur Kirigakure no Sato, quelque part en mer.

Bon. Les préparatifs sont terminés et il n’y a plus qu’à faire route sur le Brume. D’ailleurs, nous avons déjà pris cette dernière. Le bateau tangue et fort heureusement, je n’ai pas le mal de mer (contrairement à beaucoup d’autres). Des shinobis puissants m’a t-on vendu. Hmm. Il me tarde de voir ce qu’un village caché peut produire comme jeune pousse. Protégés par leurs grandes murailles, connaissent-ils seulement le chaos ? J’en doute fort, même si l’attaque des Hyosa dont j’ai très récemment entendu parlé a complètement détruit leur image que je me faisais d’une puissance militaire. Ah vraiment… Un seul clan a suffit à les retourner ? Que vous êtes faibles kirijins. Mais là n’est pas la question, il me manque un dernier truc et c’est en peignoir que je me présente devant les autres membres de Seichi, l’air fatigué et le visage demandeur.

Vous n’avez pas vu mon caleçon ?

Puis je les observe. Chacun d’entre eux. Pour moi, c’est clair et net : ils s’amusent à cacher mes sous-vêtements. Ah, on veut s’amuser hein. Bande de petits malins, je vais vous apprendre à vous moquer de moi. Les petits félons ne se doutent pas que je leur réserve une surprise de taille s'ils ne me ramènent pas de suite ce qui m’appartient.

Il est bleu, avec des nounours tissés dessus.

Je n’ai pas honte de le dire, qui le devrait ? Ça sert à se réchauffer, pas à charmer des gourgandines en chaleur. Bref, je tapote doucement la tsuka de mon katana et continue de les observer. Oui, je garde tout le temps mon arme, même quand je me lave. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en eux mais sans elle je me sens un peu à poil. Ironique comme situation et raisonnement, non ? Oui, je sais.



Dernière édition par Sendai Haiko le Jeu 26 Juil 2018 - 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

Sam 14 Juil 2018 - 18:34







V ous n'avez pas vu mon caleçon ? | Seichi



Quelques heures avant l’attaque sur Kirigakure no Sato, quelque part en mer.

Il faisait très clair aujourd’hui, comme si le ciel était heureux de ce qu’il allait se passer quelques instants plus tard. Juventas, lui, il lisait. Mais il ne lisait pas n’importe quoi, il essayait de se renseigner le plus possible sur Mizu No Kuni, Kirigakure No Sato ainsi que ses ninjas et ses clans. Cela ne servait à rien de se renseigner, les ninjas de Kirigakure ne sont que des insectes destinés à se faire écraser par les bottes des ninjas de Seichi. A force de lire des choses totalement ennuyante sur les pitoyables ninja de la brume. Juventas finit par s'endormir. Il fit un rêve très étrange ou un héro sabreur nommé Tengo, un maillot N°10 sur le dos, affrontait ses ennemis et sauvait le monde. Se réveillant tout doucement une trentaine de minutes, Kagami partit se chercher quelque chose à manger, on ne pouvait pas être un héro tout le temps. Il fallait bien des pauses pour pouvoir se remplir l'estomac.

Le jeune Aburame venait donc juste de se lever pour aller voir ce qu’il y avait à manger quand tout d’un coup, Haiko. Sendai Haiko. Nous demanda à nous, tout les membres de Seichi, si on avait pas trouver son caleçon bleu à motif de nounours.


" Si j'ai bonne mémoire et je sais que c'est le cas, c'était Koji qui devait laver nos sous-vêtements. "


Continuant de marcher dans ce bateau, Kagami trouva facilement tout de quoi se nourrir assez rapidement, paquet de bonbon à la main, le jeune homme retourna dans la salle où il s’était endormi pour finalement revenir devant les autres. Fatigué, on pouvait l'entendre bailler à plusieurs reprise avant de remarquer que l’homme aux insectes s’étirait.

" Sinon, pour s'échauffer, ça vous dirait un petit jeux physique ? On cherchera tes caleçons après. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 17 Juil 2018 - 12:13

Vous n'avez pas vu mon caleçon ?

Musique
L'Homme, être fait pour vivre sur terre. Son métabolisme fonctionne sous le mécanisme de "l'oreille interne" qui vient réguler l'équilibre de chaque individu, de ce fait certaines personnes sont plus à même de supporter certains mouvements que l'on oblige au corps de subir. C'est de là que naissent la plupart des vertiges qui peuvent même être le résultat d'un jutsu venant à perturber le fonctionnement du corps. C'est ce même phénomène qui gère ce qu'on appelle "le mal de mer." C'est ce mal, qui est devenu aujourd'hui le pire ennemi de Kôji qui, depuis le début du voyage, fait des vas et viens entre le bord du bateau et n'importe quel endroit qui paraît moins en mouvement que le reste du navire. La dernière fois qu'il avait ressenti une sensation similaire à ça, c'était la nuit où Shima lui a fait découvrir ce qu'était le saké, cette boisson qui avait transformé avec seulement une gorgée de trop, une nuit pleine de rires et de débauches en un sombre tourment infini qui ne semblait jamais s'arrêter. Sa tête tourne, son déjeuner ne cesse de sortir de son corps, et son âme ne demande qu'à sortir de son corps pour fuir ce transport qui ne devrait même pas exister.

Ce voyage, qui semblait avoir duré une éternité depuis qu'il avait commencé, devint plus agréable lorsque le jeune Asaara se rendit compte que son estomac n'avait plus rien à rejeter. C'est avec un teint des plus terrifiants qu'il retourna dans les quartiers de Seichi, à l'instant même où l'Aburame du groupe prononça son nom. Le garçon, avec beaucoup de difficulté, aligna quelques mots pour répondre à cette stupide accusation. "Tu pense vraiment que... J'ai une tête à m'être occupé... Des sous-vêtements ?" Certes on lui avait demandé et il s'en était d'ailleurs occupé la veille du départ, mais ce n'était pas lui qui s'était occupé de monter les fringues à bord du navire. Et alors que son état semblait s'améliorer, le mouvement continuel du navire mélangé au souvenir de l'odeur des caleçons usagés de ses camarades le relança pour une autre tournée, c'est alors que le garçon au teint pâle devint aussi blanc que puisse le permettre la nature. N'ayant pas la force de courir sur le pont, il attrapa le premier récipient à portée pour cracher ses tripes à l'intérieur : Par chance pour ses camarades, rien d'autre ne pu sortir, malgré le bruit absolument horrifiant que le jeune garçon s'acharnait à déployer de sa gorge. "Plus... Jamais de... bâteau."
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3569-asaara-koji-tora-no-me#27065

Jeu 26 Juil 2018 - 10:25

Vous n'avez pas vu mon caleçon ? | Seichi

Ah, Kagami. L’information est reçue sans problème. Koji c’est ça ? Si je me souviens bien, c’est le larbin de Vénus. Il le suit un peu partout il me semble. Bref, donc c’est lui qui saurait où se trouve mon caleçon. Je regarde autour. Pas de blondinet dans les parages. Quoi que. Une corde autour du cou, c’est quoi ça encore. Vénus a réellement des fantasmes pour le moins étrange mais bon, je ne juge pas. J’espère qu’il a aussi su s’amuser avec la vampire. Les mettre ensemble a dû faire des étincelles, avec un peu de chances ils se fouteront sur la gueule un beau jour. De là, je pourrais me permettre de les punir tous les deux sans avoir à m’embêter avec tout le processus qui inclut d’avoir à être détesté et d’avoir un ennemi à combattre. Rien de cruel dans mes pensées, c’est simplement que je m’ennuie ces derniers temps. Heureusement qu’il y a cette attaque sur ce village pécores d’ailleurs.

… Je vois.

Le petit n’a pas l’air de bien supporter le tangage du bateau. Soit. Et visiblement, ce n’est pas lui non plus qui s’occupait de nos sous-vêtements. Non mais c’est quoi ce bordel ? On doit bien avoir un esclave du Collectif ou deux qui traînent dans les parages, ils vont retrouver mon caleçon. J’en fais le serment.

Suis moi Kagami.

Je prend la route pour me retrouver sur le pont du navire. Sur ce derniers, diverses personnes dont certains acteurs de l’attaque comme l’obèse ou celui qui ressemble à un elfe. Mais on s’en fou d’eux, ils ne nous intéressent pas. Je bifurque afin de ne pas avoir à être à côté des sous-fifres du Juge Blanc et termine dans les cuisines. Je n’ai pas d’explication logique à donner sur la transition, j’y suis c’est tout. Je crois une demoiselle aux charmes bien opulents et lui affiche un sourire foireux. Elle sourit gênée (plus par crainte que par une quelconque attirance) et je sors une phrase digne du prince tandis que du chakra s’échappe (malencontreusement) d’un de mes sceaux.


C’est ce qu’on appelle le coup de foudre ? en tournant ma tête vers Kagami mais gardant les yeux sur la créature étrange en facez de moi.

À l’évidence, cette journée n’allait pas avoir beaucoup beaucoup de sens. J’en suis sûr. Mon instinct me le dit. Et mon instinct ne se trompe pas. Jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2796-un-sendai-a-ame-no-kuni-ca-tourne-mal-explications http://www.ascentofshinobi.com/t3547-sendai-haiko-saturne#26839 http://www.ascentofshinobi.com/u464

[Seichi] Vous n'avez pas vu mon caleçon ?

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: