Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[C/OFFICIELLE/KIRI] Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.


Mar 17 Juil 2018 - 1:40
Cet après-midi allait tout changer pour Shyko. Lui, le jeune Kaguya allait être le messager de Kiri dans le but de rencontrer le Daymiô du pays du feu. Les battements de son cœur se faisait ressentir malgré une tentative de camouflage de sa part. Il se devait d'être fort, surtout devant son élève et pour représenter dignement sa nation.

Mais revenons quelques heures plus tôt pour que vous compreniez ce qu'il se passe et le contexte. Shyko s'occupait de dossiers divers dans sa petite chambre, son lieu préféré pour réfléchir, notamment un programme d'entrainement pour Wutu-Fuku, en fonction des capacités de ce dernier. Il était vraisemblablement un adepte du ninjustu, ce qui n'était pas vraiment le point le plus fort du chûnin à cheveux verts, ce qui expliquait qu'il prenait pas mal de temps à trouver des solutions efficace pour s'améliorer sur ce domaine.

Cependant, il allait être couper net par l'arrivée d'un pigeon messager. Son ancienne professeure, Watanabe Shiori, demandait à le rencontrer au plus vite. C'était assez curieux, cela faisait de nombreux mois maintenant que les deux ninjas n'avaient eu aucun contact. Depuis très peu de temps après l'admission de Shyko au poste de chûnin exactement. Ce n'était donc certainement pas anodin qu'elle veuille le rencontrer de nouveau comme ça.

Ce qui se vérifia d'ailleurs. En effet, après avoir pris quelques minutes pour s'habiller et s'être dirigé vers le palais du Mizukage pour avoir un entretien avec son ancienne senseî, cette dernière n'allait pas y aller par quarte chemin et c'était assez chaud. Elle lui confia la mission simple de remettre une simple lettre. Pas de quoi fouetter un chat me direz-vous. Mais il ne s'agissait pas de n'importe quelle lettre ! Il s'agissait d'un courrier adressé par le Mizukage en personne pour sceller une alliance avec Hi no Kuni. La mission qui pèse un peu dans le game vous voyez.

A la fois très honoré et un peu angoissé par cette mission de la plus haute importance, le jeune homme allait juste s'incliner avec respect après accepter cette tâche. Il serait accompagné de son élève et de l'élève de Shiori. En principe, cela serait assez calme et le danger ne serait pas très présent mais c'est vrai que pour un document de cet acabit, une équipe de trois serait sans doute bien mieux convenu.

C'est donc ainsi qu'après avoir découvert que le seigneur de Hi avait été mit au courant de la venu des Kirijins et que des ordres de mission bien moins détaillés avaient été livrés aux genins, Le chef d'équipe décida donc de se retirer. Compte tenu de la teneur des choses, il ne fallait pas laisser l'information se transmettre et il fût expressément demandé à Shyko de n'en parler à personne, même pas à ses coéquipiers qui pensait être juste là pour une demande marchande envers un complexe de livraison alimentaire de Hi no Kuni, afin de limiter les risques. Cela limiterait les risques et c'était tant mieux.

Une fois à l'entrée du village pour attendre les genins, faire son compte-rendu et partir, le Kaguya à lunettes décida donc d'attendre car il semblait être le premier arriver. Une chose était dur, si cette mission réussissait, elle changerait la vie de Shyko, même s'il n'en avait pas encore conscience ...


Dernière édition par Kaguya Shyko le Mar 17 Juil 2018 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mar 17 Juil 2018 - 10:08


Saiko Kenshi & Kaguya Shyko & Kaguya Wutu-Fuku


Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.




Des impacts puissants, des bruits de fer s’entrechoqués. Voilà comment avait débuté la matinée de Kenshi. Depuis quelques semaines, il avait rejoint le groupe mythique des sept épéistes de la brume sanglante en se rendant au grand Dojo, en affrontant le gardien des lieux avant d’avoir eu une entretenue avec la cheffe des sabreurs : Watanabe Shiori. La Jônin et cheffe du groupe, aussi puissante soit-elle, avait dû reconnaitre le jeune Genin comme ayant un avenir et un potentiel important en tant que manieur de sabre. C’est sûrement pour cette raison qu’elle avait accepté d’être son sensei, afin de perfectionner ses compétences en Kenjutsu.

L’entrainement avait commencé tôt, comme d’habitude. Il faisait chaud ces derniers jours et s’entraîner alors que la rosée du matin était encore présente fut une merveilleuse idée. Mais alors que leurs sabres croisèrent encore leurs lames pour une énième fois, Shiori ne tenta pas de profiter de la perte d’équilibre de son élève pour l’attaquer. Non, elle s’arrêta nette, ce qui n’était pas dans ses habitudes. L’entrainement était terminé, mais il était bien tôt.

Alors que Kenshi lui tendait une bouteille d’eau, son professeur lui expliqua qu’il allait sortir du village pour effectuer sa première mission. Kenshi trouvait cela étrange. Il n’avait jamais fait de mission auparavant, et encore moins en dehors du village puisque les Genin n’en avait pas le droit, soit disant le monde à l’extérieur des portes était trop dangereux… La bonne blague se dit-il, puisqu’il y avait vécu presque toute sa vie et visité une très grande partie de ces terres. Et puis les missions ne l’intéressaient pas vraiment, c’était une perte de temps selon lui : l’entraînement était bien plus important.

Shiori expliqua qu’elle n’était pas en droit d’expliquer la mission, l’objet de cette dernière étant confidentiel, mais que l’un de ses compagnons de route, Kaguya Shyko, était en droit de le lui dévoiler. Elle rajouta que ce fameux Shyko était un de ses anciens élèves et qu’il avait fait des progrets incroyable. De ce fait, il n’était resté que peu de temps au rang de Genin et était à présent Chûnin. Pas de quoi casser trois pattes à un canard en soit, mais plutôt bien. L’autre camarade de mission allait être son élève, un dénommé Kaguya Wutu-Fuku. Un prénom bien compliqué à prononcer, mais Kenshi s’en fichait pas mal puisqu’après tout, il ne serait sûrement pas inclus dans le « groupe » étant donné que les deux autres faisaient parties du même clan et était élève et sensei. Il en était même content, lui qui a énormément de mal avec les relations conventionnelles, parler, s’exprimer ou encore partager des moments.

Le jeune sabreur demanda pourquoi il devait partir pour une simple mission de rang C alors qu’il y avait déjà un Genin et un Chûnin. Ce à quoi avait répondu Shiori que le groupe allait devoir se rendre à Hi no Kuni et Kenshi était le plus à même de rejoindre ces lieux, y étant natif. Elle n’avait pas tort, personne ne connaissait mieux la forêt du feu que lui et allait tout simplement servir de guide. Les explications données, Kenshi disposa du grand Dojo des sabreurs et pris route vers son domicile afin de se préparer et rejoindre l’entrée de Kiri Gakure no Satô.

Un homme était déjà sur place, portant des lunettes et arborant presque fièrement sur sa tête des cheveux vert pétant. Suite à la conversation qu’il avait eu avec son sensei, Kenshi savait qu’il s’agissait du chef de cette mission : Shyko. Il s’en approcha alors puis arrivé en face de lui, s’inclina légèrement afin de présenter ses respects et prononça ces quelques mots avant de se relever :

« Je suis Saiko Kenshi, élève de votre ancienne sensei, Watanabe Shiori. Je serais votre guide durant cette mission. Enchanté. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3601-saiko-kenshi#27349 http://www.ascentofshinobi.com/t3705-saiko-kenshi

Mer 18 Juil 2018 - 20:10
La dernière mission de Wutu-Fuku fut certainement la plus mouvementée qu’il ai eu l’occasion de remplir. A l’aide d’un chunin de son clan, Shyko, et d’un certain Arima, ils ont neutralisé un homme s’étant infiltré dans les geôles de Kiri suite à un affrontement rapide mais intense. Il n’a aucune idée de la raison qui l’a poussé à un tel acte, que l’on pourrait qualifier d’inconscient, le trio ayant laissé l’homme aux mains des Yukis. Le gus doit être en train de se faire ‘interroger’ dans un cachot en ce moment même. Le jeune Kaguya tremble : il préfère ne pas y penser. Il a fait ce qu’il avait à faire, c’est l’essentiel. De plus, cette mission a plus tard été classée de rang B, ce qui a permis au jeune homme de respirer un peu financièrement. De plus, cela ajoute un peu de prestige sur son dossier personnel.

Pendant les jours qui suivent, lui et Shyko s’entraînent. Le nouveau maître du genin cherche à éveiller ses capacités de combat. Contrairement à la majorité de ses semblables maîtres des os, Wutu-Fuku utilise plus le ninjutsu que le taijutsu. C’est donc sur cette branche des arts shinobis que l’entraînement se focalise dans un premier temps. Néanmoins, le jeune homme cherche tout de même à s’améliorer en combat rapproché, quitte à se forcer. C’est une compétence qui lui manque, il l’a constaté face à l’utilisateur de Katon dans les geôles. Il n’y a pas de secrets, ça ne viendra qu’avec l’entraînement.

Puis un beau matin, Wutu-Fuku reçoit une missive de son maître, qui le somme de le rejoindre à un point de rendez-vous pour partir ensemble en mission au Pays du Feu. La mission de rang C, en elle-même, semble consister à encadrer l’établissement d’accords commerciaux. Rien de bien palpitant sur le papier, et pourtant. Pour une fois, le jeune homme est satisfait du déroulement des événements. Lui qui souhaite tant voyager, il va pouvoir quitter Mizu quelques temps et voir de ses propres yeux le grand continent pour la première fois. Il ne doute pas que son maître a dû pousser son dossier afin d’être sélectionné pour une telle mission. Même si c’est un choix qui se défend, après tout. Pour ce genre de situation, on a plus besoin de sa tête que de ses shurikens. Shyko et Wutu sont ce genre de personnes. Enfin, le genin apprend qu’un troisième ninja sera de la partie. Cela ne lui fait ni chaud ni froid, mais il prend tout de même note histoire de ne pas être surpris par la suite.

Après avoir préparé ses affaires, le jeune shinobi quitte son appartement en direction du lieu indiqué par Shyko. Sautant de toits en toits pendant quelques minutes, il arrive sans problèmes au point de rendez-vous, où son maître attend déjà, accompagné d’un autre shinobi. Il est le dernier du trio à arriver, même s’il n’est pas en retard pour autant. Il ne se le serait pas permis de toute manière. Se réceptionnant devant les deux ninjas en soulevant un peu de poussière, il tape sur son kimono à quelques reprises avant de s’incliner devant son maître et de saluer l’autre personne présente.

-Bonjour. Wutu-Fuku. Ravi de vous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Mer 18 Juil 2018 - 20:31
Réuni aux portes du villages, l'un des points les plus fréquent comme point de rendez-vous pour partir en mission, vous savez néanmoins que vous ne pouvez pas partir par la voie terrestre, à moins de vouloir traverser l'océan qui sépare l'archipel du grand continent où se trouve votre destination à la nage. Pour se faire, vous devez donc vous rendre au port de Kiri même ou bien aller dans un plus petit dans une bourgade alentours, ce qui expliquerait assez bien votre présence aux portes, à moins que vous estimiez plus facile de se retrouver aux portes qu'au port l'endroit étant plus large et bien plus fréquenté. Une rencontre étant ainsi bien plus compliqué à y orchestrer.

Dans tout les cas, il vous faut trouver un navire et potentiellement un capitaine afin de pouvoir voguer, à moins que vous ayez une technique de nage permettant à tout un chacun d'arriver sans risquer la noyade au pays du feu.

Sortir du village et chercher un navire dans un petit port

Se diriger vers le port de Kiri pour y trouver plus d'un bateau et capitaine

Autre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Juil 2018 - 23:35
C'était bon, tout le monde était là. C'était plutôt sympa de voir que tout le monde était à l'heure. Kenshi arriva en premier et s'introduit comme un élève de Shiori, l'ancienne sensei de Shyko et au passage celle qui lui avait donné cette mission. Bien que ce n'était pas forcement un gage de qualité garantie, il était plutôt amusant de voir quelqu'un qui se faisait entraîner par la même personne que lui.

Ce fût après au tour de Wutu-Fuku d'arriver. Il fût d'ailleurs très poli envers Kenshi. C'était un bon point même si cela n'étonnait guère le chef d'équipe, content et assez fier du respect globale de son disciple. Il était quelque part l'une des rares preuves qu'il y avait encore de l'espoir pour le clan Kaguya de se rattraper de leurs années de barbarie.

M'enfin, je m'égare plutôt. Une fois le trio rassemblé, le chûnin à lunettes allait donc commencer à faire un rapide topo de la mission, pour ceux qui n'auraient pas suivis.

"- Bonjour, moi c'est kaguya Shyko, enchanté Kenshi. Et Salut Wutu-Fuku. Donc comme vous l'aurez peut-être lu, notre mission est assez simple. Il est question de faire passer un courrier demandant un accord commercial au pays du feu. Pas de quoi fouetter un chat il est vrai, mais en tant que ninja, nous n'avons hélas pas que des missions très reluisantes. Un bateau nous attends au port et nous y amèneras directement. A partir de là, nous en auront pour quelques heures de marche pour aller en direction du palais du seigneur du pays du feu pour faire la demande commerciale. Des questions ? "

Voila, tout était plus ou moins dit. Il ne fallait pas en faire des caisses pour ne pas cramer que la mission était en réalité un peu plus importante que ça mais il ne fallait pas non plus faire comme si ce n'était vraiment rien, sous peine d’éveiller aussi des soupçons. Il fallait être normal en somme. Et pour le coup, c'était plutôt le cas.

Après avoir répondu à d’éventuelles demandes de détails, Shyko se mit donc en route vers le port, où un capitaine de navire l'attendait tranquillement pour les amener, monnayant finance. C'était dans tout cas à la charge du village qui avait organisé tout ça donc bon, ce n'était pas très important.

Une fois sur place, il fût assez facile de trouver le bateau en question. Il était assez banal mais suffisamment grand pour le voir assez rapidement sur le port de kiri qui était en majeur partie remplit de bateaux de pèche. Il s'agissait pour sa part d'une sorte de petit voilier de plaisance, sans grande prétention mais idéal pour des trajets un peu plus longs que juste la sortie des eaux du village. La mission se déroulait pour le moment assez bien, il fallait prier pour que ça continue comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mar 24 Juil 2018 - 11:00


Saiko Kenshi & Kaguya Shyko & Kaguya Wutu-Fuku


Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.




Le voyage se passait effectivement bien. Les trois compagnons étaient non-loin les uns des autres. Leur moyen de locomotion n’était pas très grand, mais suffisamment pour les transporter ainsi qu’un petit groupe de touriste qui s’émerveillait de tout pour un rien. Par moment, de petites créatures faisaient leur apparition : des poissons, des dauphins, mais parfois c’était un peu plus dangereux, comme la vision de serpents de mers ou encore de requins. Au début, Kenshi ne s’inquiétait pas vraiment des requins. En effet, pour son projet de défense de Kiri Gakure no Satô, il avait repris contact avec une jeune fille répondant au nom de Tomeina, jeune Genin du village et membre du clan Umimori, alias le clan des requins. Ce clan portait ce nom en référence à la capacité de ces personnes. Effectivement, ils avaient tous, ou presque tous, la faculté de se transformer en requin ou en partie. Leurs traits de visage étaient d’ailleurs marqués par ces éléments. L’apprenti sabreur n’était donc pas inquiet, sachant que ce clan étaient aux abords de l’archipel de Mizu no Kuni et s’en inquièterait seulement s’il en voyait au large.

La mer était calme ce jour-là, ils avaient décidément beaucoup de chance. Cette mission se passait pour le mieux, aucuns nuages à l’horizon. Kenshi se permis de monter sur une plate-forme en haut d’un des deux mats du voilier, comme si cela était un nid-de-pie et que notre protagoniste était la vigie d’un bateau pirate. Il était tranquillement assis, les pieds dans le vide, pensant à la mission. Elle n’avait rien de compliquée en soit : faire l’aller-retour entre les deux pays, rejoindre le palais du seigneur du feu pour transmettre un document et faire retour sur le village caché de la brume. Le jeune Genin connaissait bien le pays du feu et sa forêt danse puisqu’il en était natif. Il était présent dans cette équipe pour cette raison, à savoir sa connaissance du terrain. En un rien de temps il trouverait le chemin le plus adéquat et le plus sûr pour rejoindre le lieu désiré. Du moins, le plus adéquat, car le plus sûr allait tout de même être compliqué lorsqu’ils atteindraient presque leur destination.

Le temple du seigneur du feu se trouve au centre du village de Yûgure. A la suite de l’incident entre les shinobis de la roche et de la foudre sur ces terres, les habitants ne font vraiment pas confiance à n’importe quelle shinobis de n’importe quelle nations et sont mêmes hostiles avec ces derniers. Autant dire que faire profil-bas serait une bonne chose pour le groupe. Pendant le trajet, le jeune homme aux cheveux blancs avait expliqué la raison de sa présence pour cette mission. Il était là en tant que guide puisqu’il était natif de la forêt du feu.

Le voilier s’approchait peu à peu des côtes du pays du feu, même s’il restait un peu de temps avant de mettre pieds à terre. Kenshi, les yeux fermés, profitait du soleil et de sa position. Mais il ouvrit les yeux lorsqu’il entendit :

« Terre en vue ! »

Déjà ? Non, c’était impossible, il leur restait encore pas mal de temps avant d’arriver à Hi no Kuni. Il était debout, droit comme un « i », regardant ces fameuses terres. Ils étaient loin mais il voyait bien quelque chose. Kenshi savait de quoi il en ressortait.

« Nous nous approchons des murailles millénaires de Jôheki no Kuni. Nous devons dévier notre cap et rapidement ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3601-saiko-kenshi#27349 http://www.ascentofshinobi.com/t3705-saiko-kenshi

Jeu 26 Juil 2018 - 9:55
Une fois le dernier membre du trio arrivé, Shyko, en bon chef d’équipe, résume les caractéristiques de la mission, qui consiste en l’acheminement d’un courrier commercial à destination d’un notable du pays du feu. Si le chûnin semble dans un premier temps se plaindre du manque d’importance de la mission, ce n’est pas le cas de son disciple, qui voit d’un très bon œil cette occasion de voir du pays. Après quelques derniers détails (le genin en profite pour retenir le nom de son comparse pour cette mission), le petit groupe se met en route du port, dans lequel un capitaine et son navire attendent. Durant le trajet, le Kaguya ne manque pas de remercier son sensei pour le petit coup de piston.

-Je suppose que vous n’êtes pas étranger à mon affectation sur cette mission, qui permet de voyager jusqu’à un autre pays. Même si je suis bien conscient qu’on ne part pas en voyage d’agrément… Encore merci, maître.

Le trajet est plutôt rapide jusqu’au port, on parle de shinobis quand même, pas de petites vielles paraplégiques. Le trio, dirigé par Shyko, trouve facilement le capitaine et son bateau. Une embarcation adaptée aux voyages en pleine mer, du moins c’est ce que le capitaine prétend d’une manière expansive quand il échange quelques banalités avec les kirijins.

Sans plus d’attentes, les ninjas montent à bord et le marin commence les manœuvres de sortie du port. Le capitaine, visiblement détendu, ose quelques blagues sur le mal de mer potentiel de ses voyageurs. Wutu n’écoute que d’une oreille, regardant l’horizon, puis bientôt les côtes de Mizu qui disparaissent à l’horizon. Mais il reprend vite le contrôle de lui-même : il est en mission et qui dit mission dit attention. Le jeune Kaguya ouvre donc les yeux, afin de pouvoir réagir si jamais il se passe quelque chose.

Le voyage est plutôt calme. La mer n’est que peu agitée et la météo semble clémente, au pire une vague un peu plus grande que les autres vient-elle s’écraser contre la coque du navire de temps-en-temps, éclaboussant les malchanceux qui n’auraient pas eu le temps de s’en éloigner. Ce n’est de toute manière pas le cas de Kenshi, qui a décidé de monter sur l’un des deux mats pour avoir une meilleure visibilité. Il est un peu le guide de l’expédition, ayant été assigné à la mission grâce à ses connaissances du pays du feu.

Au bout de longues heures tranquilles, un des marins annonce qu’une terre est en vue. Immédiatement après, Kenshi est descendu de son mat, faisant part de ses doutes sur l’origine de cette terre. Il affirme en effet qu’il s’agit du pays du rempart. Remparts que l’on peut en effet voir malgré la distance. Emerveillé pendant quelques instants par ce spectacle, le genin se ressaisit. Selon son collègue, il faut dévier le cap. Le Kaguya décide d’écouter sans poser de questions. Il remonte le navire en direction de la barre à roue. Quelques escaliers l’en séparent, mais déjà peut-il voir une fiole de Saké vide descendre les marches les unes après les autres. Les craintes du shinobi sont bientôt confortées : il trouve le capitaine, ivre, en train de manier le navire d’une manière discutable. Le marin se met même à chanter.

-AAAAaaaaah… La meeeeEEEEeeerrreeeuh…. Ma seeeeuuuUUUUleee compagneeeeeeuh !

Si le genin n’a aucune connaissance dans le maniement de bateaux, il est néanmoins assez intelligent pour comprendre dans quel sens tourner la barre à roue. Saisissant la pièce permettant de diriger le navire, et poussant au passage le capitaine soulard, il réussi à modifier le cap du navire afin de ne pas finir par s’écraser contre les côtes de Jôheki. Sans attendre, le Kaguya va chercher un autre marin et le place au poste de commandement afin d’assurer le bon déroulement de la fin du voyage. Une fois la situation réglée, il retourne auprès de ses coéquipiers.

-Un capitaine qui boit pendant qu’il dirige son navire… on aura tout vu.

Heureusement, la mésaventure est vite oubliée. Car le navire arrive finalement vers son objectif : les côtes du pays du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Jeu 26 Juil 2018 - 18:57
Assez rapidement, vous prenez le large avec un navire et un capitaine assez étranger, parce qu'il à visiblement une bonne descende. Heureusement pour vous Kenshi vous permet d'arriver à bon port en évitant ainsi un détour par le pays du Rempart.

Le navire amarré, vous posez près plusieurs heures de vogues le pieds sur le sol Hijin. Déjà des regards pas forcément bien accueillant se posent sur vous. Ici, tous ont encore en mémoire les événements du palais du Daimyo, de ce fait, vous entendez rapidement des remarques désobligeantes à votre encontre et contre kiri, ainsi que les autres villages Ninja. Tout le monde est mit dans le même panier et ce même si Kiri à rien à voir avec l'attaquer réaliser conjointement par Iwa et Kumo il y a de ça quelque lune.

Ignorer les Hijins et tenter d'avancer pour rejoindre Yugure avec les indications de Kenshi


Tenter de remettre quelque Hijins à leurs places


S'isoler temporairement et retirer vos bandeaux et autres attirails vous permettant d'être reconnu comme des shinobi de la brume


Autre



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 7 Aoû 2018 - 15:37
Bon, ça allait de bon train en vrai. Il y avait eu un léger incident à cause du capitaine assez peu consciencieux mais bon, il fallait un petit navire assez random pour ne pas se faire remarquer, il était donc impossible de s'attendre au meilleur équipage qui soit.

Quoi qu'il en soit, le pire était derrière, Wutu-Fuku avait plutôt bien géré en redressant la barre malgré son inexpérience. Tout ça lui vaudrait assurément des bons points sur le compte rendu mais il était plutôt inutile d'épiloguer dix ans sur ça non plus.

Une fois le pied à terre, Shyko ne pût s'empêcher de remarquer une certaine animosité de la part des habitants du village. Bon, on ne pouvait pas trop leur en vouloir à cause des conflits récents mais quand même, ce n'était pas très cool pour le trio. Il fallait donc simplement trouver un moyen de passer inaperçu pour ne pas avoir de problème et pour ça, une solution simple était toute trouvée.

"- Bon, pour ne pas attirer l'attention, on va trouver un coin tranquille se retirer nos équipements de ninja le temps d'arriver à destination. On ne sait jamais, vu les tensions qu'il y a en ce moment, vaut mieux éviter un incident qui pourrait encore plus ternir la réputation de Kiri. "

Aussitôt dit, aussitôt fait. Se faufilant dans une petite ruelle encore proche du port mais assez sombre et après avoir vérifier qu'il n'y avait personne, Shyko enleva son bandeau et rangea sa pochette d'outils ninja dans un petit sac assez neutre ressemblant pas mal à un sac de randonnée. Sa manière de s'habiller assez neutre l'aidait en plus pas mal du coup car il n'avait rien de particulier sur lui qui pourrait faire penser qu'il était shinobi.

M'enfin bref, une fois que tout le monde était prêt, il serait ensuite l'heure de reprendre le chemin de cette mission capitale, euh, je voulais dire de cet "accord commercial".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 10 Aoû 2018 - 14:48


Saiko Kenshi & Kaguya Shyko & Kaguya Wutu-Fuku


Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.




Ils venaient tout trois d’arriver en un seul morceau à hi no Kuni. La partie la plus compliquée de la mission devait débuter qu’une fois arrivé sur la terre du feu, et non pas dès le départ des trois shinobis de la brume. Quoi qu’il en soit, ils étaient arrivés à destination. Enfin, pas tout à fait.

En effet, traverser la vaste étendue d’eau séparant les deux pays était une première étape, mais une fois sur les lieux, il fallait traverser l’immense forêt qui séparait le port où il se trouvait de la capitale du pays du feu : Yugure no Kuni. Des insultes et autres mots pas forcément très accueillants firent irruption et impactèrent le moral de Kenshi. Une certaine animosité habitait l’esprit des habitants du pays et cela était compréhensible en vue du mal que leur avaient fait les factions shinobis. Mais Kiri Gakure no Satô n’avait pas participé à cette attaque. Non, elle avait été perpétrée par la foudre et la terre, et non pas par l’eau. Après, qu’importait les personnes, ils étaient bien plus que méfiants envers la délégation, ce qui amusait le jeune apprenti sabreur. C’est vrai, il fallait le comprendre, Hi no Kuni ne faisait pas grand-chose pour contrer la criminalité dans leur pays. Après tout, voir leurs proches mourir était visiblement une chose concevable que si c’était de la main d’un natif de leur pays et non un étranger. Curiosité humaine.

Dans un endroit reculé, le chef de mission invita les deux Genins à retirer ce qui les distinguait en tant que shinobi. Kenshi, qui avait un sac à dos, rangea donc sa pochette d’armes de jet et manipula sa lame à l’aide de son chakra afin d’en rétracter sa lame au maximum, ne faisait à présent que quelques millimètres de longueur, la poignée étant bien plus grande que le reste à environ 95%. Il se contenta de la faire tenir le long de sa colonne vertébrale sous ses vêtements. Pour donner une touche un peu plus originaire du pays, il se coiffa rapidement les cheveux afin que sa coupe ressemble à quelque chose de plus présentable. A Mizu no Kuni, les habitants ne se prennent pas la tête vis-à-vis de leur apparence, mais sur les terres du feu, la plastique était quelque chose de très important, à ne pas prendre à la légère. Avant de refermer son sac, Kenshi prit une carte et montra le trajet qu’ils allaient emprunter.

« Je nous conseille d’emprunter ces différentes routes. Elles sont certes plus reculée, plus dangereuses et le chemin sera plus long, mais nous nous ferons bien moins remarqué. Une objection ? »

Voyant qu’aucun des deux n’avaient l’air d’avoir quelques choses à dire, il rangea la carte dans son sac puis le ferma définitivement. Ils n’avaient peut-être rien dit car c’était la première fois qu’ils mettaient les pieds ici, allez savoir. Il était temps de partir, les préparatifs étaient terminés et la mission allait pouvoir commencer. Enfin…

@Kaguya Wutu-Fuku & @Kaguya Shyko
Du coup mission terminée pour moi, merci quand même.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3601-saiko-kenshi#27349 http://www.ascentofshinobi.com/t3705-saiko-kenshi

Ven 10 Aoû 2018 - 17:18
Wutu-Fuku a entendu les histoires liées aux derniers événements survenus au pays du Feu. Les délégations Iwajins et Kumojins, dont les deux Kage de l’ époque, ont procédé à un véritable massacre, en visant les notables de Hi suite au conflit avec le Soshikidan, dont le seigneur du Feu. Le genin comprend parfaitement la méfiance que ce peuple de ce pays peut avoir envers les représentants des villages cachés. Par contre il ne s’attendait pas non plus à ce qu’on peut appeler des insultes envers les Kirijins, qui n’ont pourtant pas participé à ces événements. Alors qu’il laisse traîner ses yeux un peu partout (autant par principe pour rester alerte que pour en profiter car c’est la première fois que le jeune shinobi pose les pieds sur le sol d’un autre pays), il capte plusieurs remarques désobligeantes et autres regards mauvais à leur destination de la part des locaux.

Autant ne pas s’enliser dans cette situation : de toute manière ces personnes ne constituent pas une menace pour l’intégrité physique de shinobis, et répondre physiquement ou verbalement pourrait compromettre la mission et la réputation de Kiri. C’est clairement pas le bon moment pour se faire arrêter. L’équipe étant composée de personnes réfléchies, tous sont d’accord pour ne pas attiser les tensions et se faire le plus discret possible pour la suite du voyage. Sur les ordres du chef d’équipe, le trio rejoint donc une ruelle à l’abri des regards, où ils peuvent se délester de leur attirail shinobi afin de ne pas se faire considérer comme tel pour la suite du voyage. Loin de porter des habits militaires, Wutu-Fuku revêtit au contraire un large kimono recouvrant l’intégralité de son corps, il est donc facile pour lui de camoufler ses quelques affaires ninjas dans ce long vêtement. Il ne sait pas s’il ressemble vraiment à un habitant du pays du Feu, mais au moins il ne ressemble plus trop à un ninja, même si on a tendance à ne pas trop lui attribuer cette activité même en temps normal.

Les deux autres ninjas font de même. L’arme de Kenshi semble d’ailleurs posséder des propriétés inhabituelles. Est-ce qu’il s’agit de l’un des sabreurs de Kiri ? Bah, peu importe, il aura le temps de poser ses questions sur le bateau lors du voyage retour. Pour le moment, la concentration reste de mise. Suivant l’exemple du natif du pays du Feu, Wutu-Fuku arrange un peu ses cheveux, avant que ce dernier ne sorte une carte de son sac pour montrer à son équipe les chemins qu’ils vont emprunter. Des passages moins fréquentés que les grandes routes car plus longs, mais avec moins de risque de se faire remarquer du coup. Le jeune Kaguya accepte sans objections : il fait confiance à Kenshi. Et plus Wutu reste au pays du Feu, plus il est content, lui qui voulait tant voir du pays, même s’il n’aura pas l’occasion de beaucoup en profiter. Après cette petite séance de strip-tease, le trio est prêt à repartir en direction de son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Sam 11 Aoû 2018 - 0:23
Dans la foule, il n'y a pas que des opposants, en effet, vous observant, il y a un homme, qui a déjà travailler avec Kiri, qui a participé à l'élaboration des plans du port il y a de ça quelque lunes déjà, mais qui originaire de cette contrée était rentrer chez lui avant d'avoir le loisir de voir l'oeuvre à laquelle il a participé être finie. Vous suivant du regard et finalement vous approchant après que vous vous soyez changé, il vous aborde alors rapidement pour tenter d'avoir des informations sur la construction du port, son achevement et vous propose même de vous montrer des plans pour des potentiels bateau, plus robuste et bien entendu, plus rapide. Il faut dire que cet homme à toujours été passionné par la mer et que tout ce qui y touche l'intéresse, il veut marqué l'histoire de ses créations en lien avec l'océan et être bien plus important qu'un simple petit marin, sinon, il aurait suivi la voie de beaucoup d'homme ayant grandit dans cette zone commerciale et aurait fini de la sorte. Mais lui, il avait bien plus d'ambition et il vous en fait par à cet instant.

En commun accord alors, vous vous séparez, Kenshi se retrouve alors à suivre l'homme pour en savoir plus étant donné que cela peut être intéressant pour Kiri et de leurs côtés les deux Kaguya prennent la route indiqué au préalable par le jeune sabreur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 13 Aoû 2018 - 12:14
Après avoir ranger tout l'attirail ninja dans les sacs, le petit groupe était de nouveau prêt à partir.

Kenshi proposa d'ailleurs un itinéraire sur une carte. Il était plus reculé mais plus facile d'y passer sans croiser d'éventuels bandit ou autre. C'était un bon plan pour le coup, très en accord avec l'idée globale de cette mission. C'est donc d'un acquiescement de la tête que Shyko allait valider tout ça.

Soudain, alors que le trio allait reprendre la route, un homme vint les aborder. Il s'agissait d'un charpentier naval ayant participé à la création du port de Kiri. C'était un peu dommage car sa présence faisait perdre un peu de temps mais bon, c'est avec politesse que le chûnin allait répondre a l'ouvrier.

Au bout de quelques minutes à parler de plans de navires et cetera, le trio décida donc de se séparer. Kenshi était désigner pour aller voir les plans des création alors que les deux autres ninja allait continuer leur route.

A priori, le trajet serait sans trop de danger et le duo de Kaguya serait à même de se défendre ou de demander des renforts locaux compte tenu de la nature de la mission dans tout cas alors ce n'était pas très grave.

M'enfin, dans tout les cas, la meilleur option fût celle qui se produisit. Le trajet dura quelques heures mais fût sans encombre, perdu dans une suite de sentier dénué de toute habitation et considéré comme une mauvaise route commerciale à cause du détour que cela faisait prendre.

C'était pas plus mal ceci-dit. C'est donc ainsi qu'en fin d'après-midi, le petit groupe de deux était donc arriver devant les portes du palais du Daimyô et Shyko allait donc s'adresser au gardes.

"- Bonjour, nous sommes des envoyés de Kiri. Nous venons de la part du Mizukage pour apporter un message à l'attention de votre seigneur. "

Sortant le petit rouleau en gage de bonne foi, on pouvait y voir clairement dessus de sceau du kage de la brume.

Cependant, se rappelant de tout les détails de la missions, le chûnin aux cheveux verts n'allait omettre aucun détail ...

"- Wutu-Fuku, attends-moi ici, il vaut mieux que je rencontre le seigneur du feu seul. Pour montrer que nous sommes ici en ami et parler de manière plus simple de l'accord dont tu n'as pas beaucoup de détail en fin de compte. "

Ceci étant dit, c'est donc accompagné d'une escorte de deux gardes que le chûnin allait donc s'avancer vers les grandes portes de l'entrée de la salle d'audience de la plus haute autorité du pays du feu. L'instant de vérité était enfin arrivé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mar 14 Aoû 2018 - 11:39
Une fois le groupe prêt, ce dernier quitte la ruelle qui lui servait de cachette. Mais ils n’ont que le temps de faire quelques pas qu’un homme vient les aborder. Attentif, Wutu-Fuku le regarde venir mais ne voit qu’un gus qui n’a pas l’air hostile. Il s’avère être un artisan ayant travaillé en collaboration avec Kiri pour le port. Au moins un habitant du pays du Feu qui est content de les voir, ça change. Il pose de nombreuses questions en relation avec le port, son état d’avancement, n’ayant pas eu l’occasion de rester à Mizu jusqu’à la fin de sa conception. Le jeune Kaguya ne peut guère l’aider, sachant à peine que l’inauguration devrait arriver dans les prochains temps. Devant l’absence de réponses précises, il ne se démotive pas et commence proposer différents plans de navires aux trois shinobis, vantant leur résistance et leur vitesse. L’artisan a l’air très compétent dans son sujet, aussi Kenshi daigne-t-il faire preuve d’intérêt envers ses demandes.

-Ce n’est pas un peu imprudent de se séparer ?

Wutu-Fuku est un peu réticent à laisser un de ces compatriotes ainsi, dans un pays étranger où la majorité de la population semble hostile. Mais le reste du trio semble tomber d’accord pour procéder à une scission du groupe, aussi le jeune genin n’insiste-t-il pas plus, préférant respecter la hiérarchie au lieu de continuer dans la voie de la contestation. Après des salutations d’usages, les kirijins se séparent donc. Shyko et son disciple partent donc en direction de la capitale par les routes annexes.

Le duo ne croisera que quelques paysans sur le chemin. Les routes utilisées ne sont même pas des routes au final, plutôt des sentiers. Les bâtiments croisés sont rares, à croire que les gens qui passent ici quotidiennement ne sont qu’une poignée. Cela laisse néanmoins l’occasion à Wutu d’admirer ces paysages inédits pour lui. Le pays du Feu est vraiment très beau, pour un jeune homme n’ayant jamais quitté son archipel en tout cas. Les routes secondaires finissent par rejoindre des axes plus fréquentés, jusqu’à arriver à l’objectif des kirijins : la capitale, et plus largement son palais. Grâce au subterfuge employé par les ninjas, ils progressent sans problèmes jusqu’au lieu où ils sont censé se rendre. Le genin, en bon touriste, admire cette ville prospère et toujours en mouvement.

En arrivant au palais du Feu, Shyko va accoster les gardes qui filtrent les entrées avec le rouleau qui doit certainement servir de passe-droit. Le chûnin demande à son disciple d’attendre à l’extérieur. Ledit disciple hausse les épaules. S’il n’a pas besoin de se faire chier avec les détails administratifs, tant mieux.

-Bien.

C’est sous bonne escorte que Shyko s’enfonce dans le palais, tandis que Wutu-Fuku croise les bras et attend à l’extérieur en regardant le ciel et les oiseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Jeu 16 Aoû 2018 - 12:41
Séparé une nouvelle fois, c'est seul que Shyko s'aventure dans la nouvelle capitale du pays du feu afin de rencontrer non, pas le Daimyo, celui-ci étant bien trop occupé, mais l'un de ses éminent conseiller afin de lui remettre le courrier.

Le Kaguya pénétrant donc dans l'une des salles d'accueil des civils pour les réclamations, toujours escortés par les deux gardes l'ayant dépourvu de tout arme visible et excessivement sur leurs gardes. Ils n'ont toujours pas oublié les tentatives des ninja de Kumo et Iwa, dés lors, ils sont prêt à porter le premier coups à Shyko en cas de geste suspect.

Assis dans un siège que l'on peut aisément supposé confortable, le conseiller du seigneur du feu observe le jeune kirijin approcher alors qu'il a déjà été informé par un troisième garde, plus rapide, du motif de sa présence. "Vous venez donc pour confirmer l'accord ?" Questionna l'homme d'un âge déjà avancé sans savoir qu'en réalité, le shinobi en face de lui n'était pas au courant du tout.

Être bref et remettre le rouleau

Tenter de creuser pour avoir des informations et dés lors entamer la conversation

Autre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 23 Aoû 2018 - 23:22
Shyko était pour le coup assez confiant. La procédure semblait assez normal et le fait de se faire accompagner par des gardes armés semblait assez logique pour lui. Il était après tout un étranger qui venait dans le palais du feu, c'était bien normal qu'il y ait des précautions de prises.

Au dernier moment, il fût quand même assez surpris de ne pas être accueilli par le daymio en personne mais par un conseiller. Ce n'était pas bien grave au final mais bon, ça pouvait titiller un peu l'esprit.

M'enfin, il valait mieux rester quand même sérieux et pas trop poser de question pour ne pas créer d'embrouilles. C'est donc ainsi que le jeune homme salua de manière très respectueuse son hôte avant de répondre à sa question d'une manière assez concise.

"- En effet. Et je tiens à dire au nom de Kiri que nous sommes extrêmement heureux d'être arrivé à un accord aussi crucial que celui-ci pour l'avenir de nos nations. "

C'était plutôt du bluff car au final, Shyko ne connaissait pas le contenu de la lettre mais vu l'importance qu'elle avait, il se doutais bien que c'était quelque chose de sans doute très important.

"- Le Mizukage m'envoie vous demander une confirmation écrite de l'accord décidé et dès que cela sera fait, il me fait vous transmettre la promesse que le village de la brume tiendra ses engagements ainsi que cette lettre. "

D'un geste assez calme, Shyko tendit la lettre a l'un des gardes afin que ce dernier la transmette au conseiller du feu pour ensuite se mettre à attendre que ce dernier prenne connaissance du message.

Une fois ceci fait, le jeune homme attendit juste que le fameux représentant de Hi no Kuni réponde à la demande et il s'en irait avec ladite réponse demandé.

Au passage, il allait juste récupérer son élève après avoir prit congé. Tout s'était bien passé au final, il était maintenant temps de rentrer au bercail et de faire un rapport de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 24 Aoû 2018 - 0:01
Il y a des gens qui ont une tâche toute tracée concernant cette mission, comme Shyko, qui semble en savoir plus que ce qu’il veut bien dire. Ce n’est pas le cas de Wutu-Fuku. Alors que son maître est escorté par deux gardes à l’intérieur du palais, le jeune genin fait office de figurant dans ce paysage et doit patienter tant bien que mal à l’extérieur. Les gardes en faction ne le quittent pas des yeux, ce qui provoque quelques moments de malaises alors que son regard se balade un peu aux alentours histoire de passer le temps. Il serait malvenu d’aller se balader pendant l’entrevue. Déjà ce n’est pas très professionnel et en plus, ils n’ont aucun moyen de se localiser l’un et l’autre. Autant dire qu’à part avoir l’idée de retourner au bateau qui les a amenés sur le grand continent, ils pourraient se chercher longtemps.

Et hors de question de dire quoi que ce soit pour tenter de briser la glace avec les gardes: il préfère ne prendre aucun risque avec des propos qui pourraient être mal interprétés. Le chûnin a par ailleurs été dépossédé de ses armes à l’entrée du palais, signe supplémentaire que les locaux sont très prudents avec les shinobis, même si ces derniers n’ont rien à voir avec les événements qui ont touché le pays récemment. Bon, un Kaguya n’a pas tellement besoin d’armes pour se battre, puisqu’il peut les produire lui-même grâce à sa maîtrise des os humains. Mais ça, les Hijins ne le savent certainement pas. De toute façon, il est improbable que Shyko fasse quoi que ce soit de déplacé, donc aucun risque de se retrouver dans les geôles locales. Comme Wutu-Fuku, il est un mouton noir parmi les membres du clan, une sorte de génération maudite préférant utiliser le cerveau que les poings.

Les minutes passent. Facile de se faire des scénarios catastrophes dans la tête. Bon, après tout Shyko est juste censé donner un rouleau à un seigneur local, non ? Il n’y a aucune raison qui pourrait faire que cet entretien s’éternise. Si un incident se déclare, il le saura assez vite de toute manière. Peut-être que c’est simplement parce que le palais est très grand et que l’endroit où le chûnin est censé déposer le rouleau est dans une pièce lointaine ? Pas le choix, Wutu-Fuku doit prendre son mal en patience. Oh, un oiseau, c’est déjà ça. Ah, on dirait que le maître revient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

[C/OFFICIELLE/KIRI] Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu :: Yûgure
Sauter vers: