Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Rencontre du lion et du fer


Mer 18 Juil 2018 - 14:45
Apres la cérémonie tout les shinobis du village étaient conviés a passer un entretien avec le Tsuchikage. Quand j'ai su la nouvelle j'étais tellement heureux. Le Kage s’intéresse a moi! Peut être que lui écoutera ce que j'ai a dire...Mais cette joie s'accompagnais d'un grand trac, ce n'était pas n'importe qui c’était le shinobi le plus fort du village et de recevoir quelques minutes de son temps pour parler était déjà un grand honneur. Un honneur que je ne pensais pas mériter, j'avais fait des choses dont je n’étais pas fier et malgré toutes mes bonnes actions je n'étais pas sur de ce que quoi on allait parler.
Peut être allais t'il me confier une mission importante? Ça pourrait expliquer pourquoi malgré mes résultats excellents je n’étais pas encore envoyé en mission...

C’était la première fois que je montais dans la tour du Kage, et ses longs escaliers en colimaçon.Le bâtiment bien que massif montrait là une certaine dose de prestige. Et a chaque marche le trac montait.Les pensées affluaient dans ma tête: Allais je faire honneur a mon clan? Serait t'il gentil ou dur avec moi?Était-je assez bien habillé ?

Pour le coup j'avais enfilé ma tenue de shinobi complète et avais placé mon bandeau frontal la ou il devais se trouver c'est a dire a mon bras en brassard. Une fois arrivé devant la porte d'entrée je me stoppais essayant de calmer les voix qui se faisaient plus tumultueuses dans mon esprit. A cet instant je fis le vide . Respire.Et puis en expirant deux fois pour me donner du courage j'ouvris la porte pour faire face a Yoshitsune Nagamasa L'enfant du fer quand on me dit d'entrer.

Le bureau était assez grand,digne des kage sans nul doute, avec une vue imprenable sur tout iwagakure et il se tenait devant moi digne et imposant. J'avais l'impression d’être un lionceau devant un tigre. A la fois effrayé et admiratif.

-Hayate Hyûga a votre service Tsuchikage-sama. C'est un réel honneur de vous rencontrer.

En disant ces mots je fis une révérence digne des Hyûgas tout en souplesse et en grâce. Aujourd’hui je voulais donner le meilleur de moi même. Comme le jour de la cérémonie d'ouverture. Il n’était pas question que je flanches surtout que je m'était promis d’être un jour son successeur en tant que Kage. Tout ce que mon regard devait montrer c'était la flamme de la détermination.

-Vous vouliez me voir ? demandais je d'une petite voix.




@Nagamasa Yoshitsune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 19 Juil 2018 - 8:00
Et tandis que le troisième entretien se déroule sans réel étonnement, ni même la moindre encombre, Yoshitsune prend sa liste dans l’optique d’être un minimum préparé pour le prochain candidat - à savoir Hyuga Hayate.

Il n’en connaît pas grand chose à vrai dire mais le sait Genin. De plus semblerait-il que son apprentissage se fasse sous la tutelle de sa femme : Lee Sun-Hi. Il observe ainsi le dossier du jeune Hyuga avec une attention particulière. Favoritisme ? Non pas vraiment. Simplement il ne pouvait s’empêcher de vouloir le meilleur pour elle.

Lorsque le gamin à peine plus que trois pommes outrepassa la porte, Yoshitsune en perdit sa contenance. Non pas qu’il fut moqueur ou quoi, mais simplement que celui-ci n’était pas habitué à côtoyer des ninjas aussi jeune. Sans doute fut-il perçu ainsi dans sa jeunesse délurée ? Mais autre temps, autres mœurs pense t-il tout bas.

Il répond à ses salutations d’un simple hochement de tête tandis qu’il l’invite à prendre place en face de lui.

« Alors Gam- dit-il avant de s’interrompre Hayate-kun que penses-tu de la vie Ninja ? »

Il s’attend à grandes choses lorsqu’il pose cette question, surtout venant d’un de ces disciples.


_________________


Dernière édition par Nagamasa Yoshitsune le Lun 23 Juil 2018 - 1:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 19 Juil 2018 - 23:11
-Hayate-kun que penses-tu de la vie Ninja ?

Les paroles de l'ombre me transcendèrent malgré leur simplicité.

-La vie d'un ninja est ce que l'on en fait monsieur.La vie d'un ninja n'a rien de facile et pour beaucoup c'est une vie de solitude de tristesse et de désillusions. La mort fait partie intégrante de sa vie et il est juge juré et bourreau . La trahison et le chagrin sont monnaie courante et il se doit quand même de rester fort jusqu’à la toute fin. Mourir en tombant sur le champ de bataille. Le sourire aux lèvres.

Je marquais un temps de pause.Puis avec un grand sourire et des yeux pétillant je continuais:

-Par contre ce n'est pas la définition que je ferais de "MA" vie de ninja.Pour moi la vie de ninja devrait nécessairement être passionnante et aventureuse.Evidemment les drames sont a prévoir bien sur mais un ninja ne devrait pas fixer ses objectifs et sa vie sur la défaite et la mort de ses camarades.
Non, pour la vie de ninja est un histoire, et une belle histoire§ Parsemé de combats d’anthologie, d'amitiés, d'amour, de mystères a découvrir, de perfectionnement personnel afin de devenir le meilleur pour protéger ce que l'on aime. Voila ce qu'est pour moi la vie de ninja.


J’étais resté droit et digne pendant mon speech le regard animé par ma détermination sans faille. Il y avait tellement de choses que je voulais lui dire.Tellement de rêves a partager. Lee sensei m'a déjà montré le coté cruel de la vie et des gens. Pour que je ne reproduise pas les même erreurs mais je voulais a tout prix rester qui j’étais et rester fidèle a mes valeurs.
Mais par respect de l'homme devant moi je ne répondais qu'a là question. Je ne voulais pas décevoir mon sensei a cause de mon optimisme.Je ne voulais juste pas qu'on place mes paroles comme celles d'un gamin trop gâte je voulais qu'on respecte mon point de vue. Et certes j’étais jeune mais cela posait une autre question.

La nouvelle génération se devait-elle de suivre les erreurs du passé? Sans rien apporter a l'avenir ? Es que de nouvelles idées étaient nécessairement mauvaises ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Juil 2018 - 10:03
Son discours aussi bien passionnant qu'enfantin ne manqua pas d'arracher quelque rictus à notre Yoshitsune national.
En effet, jamais il n'aurait cru un enfant capable d'une telle vision (celle-ci sans doute originaire de ses paires). Et même si il était vrai que la vie de Shinobi aussi intimement liée à la mort était-elle, celle-ci se pouvait être belle et langoureuse ; à l'image d'une femme qu'on contemple, qu'on apprécie. Ainsi Yoshitsune se questionne sur ce que Sun-Hi pense bien enseigné à ses élèves par la suite, parce que si il est connecté au jeune homme de par la pensée, il a bel et bien accès à toutes ses rêveries qui parcourt ses songes. A toutes ces utopies d'enfants, ces balivernes lui n'avait plus le temps de croire, ces balivernes que lui se devait de rendre possible pour les générations à venir.

Silhouette inconnue et constante – parmi les grands noms de la mémoire désincarnée
La sérénité paisible de ce sanctuaire -là où il élit désormais domicile à l’existence consacrée – l’écrase. Il se sent tout à la fois – tout petit et trop grand confronté aux fastes façades du rêve humain – face à ses responsabilités qui l'accable. C’est pourtant dommage qu’avec toutes ces guerres – on puisse pas plus apercevoir le soleil souverain.
Il pense alors aux déboires que devrait affronter son village, chose parmi tant d’autres dont il se chargera – pas grave – encore une chose qui peut finalement attendre. Mais il se taraude, inquiet de savoir comment une telle fleur grandira dans le monde shinobi ; à l'instar de lui même, se gorgera t-elle de sang ou s’épanouira t-elle dans un monde où le soleil brille de mille feux ? Il l'ignore.

- Que penses-tu de Lee Sun-Hi Sensei ? S'occupe t-elle correctement de toi ? Penses-tu pouvoir t'en sortir face au monde grâce à cela ? Tu sais je place beaucoup d'espoir dans ta génération et dans les nombreux actes que vous allez accomplir mais te sens-tu capable de prendre d'assaut le monde ? De prendre une vie ?

Aucun sourcillement, dans ces questionnements. Hayate n'était plus un enfant mais un shinobi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Juil 2018 - 18:58
Son visage exprimais un sourire bienveillant alors que je m'exprimais ardemment en montrant toute ma bonne volonté. Je voulais faire le bien.

- Que penses-tu de Lee Sun-Hi Sensei ? S'occupe t-elle correctement de toi ? Penses-tu pouvoir t'en sortir face au monde grâce à cela ? Tu sais je place beaucoup d'espoir dans ta génération et dans les nombreux actes que vous allez accomplir mais te sens-tu capable de prendre d'assaut le monde ? De prendre une vie ?

-Pour être franc on a eu des différents. Je trouve sa méthode peu orthodoxe et cruelle malgré la leçon qu'elle voulais m'enseigner. Sincèrement je pense que je n'avais pas besoin de cela pour savoir que le monde peu être traître et fourbe. Ou alors sa leçon était de ne faire confiance a personne et même pas a ses alliés. Je ne sais pas. Ce que j'aurais souhaité et qui me gène un peu c'est que nous ne sommes toujours pas partis en mission et je me demande pourquoi. Peut être estime t'elle que je ne suis pas prêt.
Pour ce qui est de prendre d'assaut le monde ? Bien sur que j'étais prêt, j'avais déjà préparé des choses a faire en dehors d'iwa si on s'absentais longtemps. Comme des enquêtes ou des explorations. Je voudrais me rendre dans le pays du feu voir les origines de mon clan et mener l’enquête sur des incidents "naturels" la bas j'ai fait quelques recherches et je crois que peut être un autre être comme celui de kaze foule en secret les terres du feu.Je ne veux pas crier au loup mais je pense que cela pourrait être d'une grande aide pour iwa.Si nous apprenions a le comprendre ou a comprendre comment canaliser sa force.Si nous ne le faisons pas un autre village s'en chargera ou peut être même des nukenins et je crains pour la sécurité de Iwa dans ce cas la.
Et prendre une vie...Je ne suis pas sur. Si l'ennemi menace la sécurité du village ou menace un de mes camarades je n’hésiterais pas un seul instant a les protéger tout les deux. Mais dans le meilleur des cas j'aimerais le stopper et le mettre en prison.Je ne pourrait plus me regarder en face si je devenais une bête assoiffée de sang. Je penses qu'il faut respecter son Nindo quoi qu'il arrive. Le mien c'est de tenir toujours ma parole et j'ai promis a quelqu'un de très important pour moi que je ferais tout pour prendre votre relève Kage-sama.Mon objectif est de faire rayonner le monde shinobi sous un soleil ardent pour nos ennemi mais accueillant pour ceux qui désirent réellement la paix.


Mon enthousiasme aidant j'avais peut être un peu trop parlé. J’espère que le kage ne m'en tiendra rigueur. C'est grisant de savoir que tout restait a découvrir derrière les murs de iwa. Non?
Je voulais rugir et montrer que moi Hayate Hyûga était là et que Iwa était sous ma protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 23 Juil 2018 - 19:17
Il n’y avait pas à dire, cette nouvelle génération de shinobi regorgeait de surprises toutes plus délurées, les unes que les autres. Yoshitsune subsiste, prenant ainsi la peine et le soin d’écouter tout ce qu’énonce le genin comme par respect ; quand bien même il l’a déjà catégorisé parmi ces gens rêveurs. Comme il l’eût déjà dit à Sainan, il n’y a pas grand mal à rêver au contraire, puisqu’il s’agit là de la plus grande force de l’homme. Toutefois, faut-il encore avoir ce qu’il faut pour daigner réaliser rêveries aussi folle et teinté d’ambition.

Et à l’inverse de ce qui émanait du jeune Sainan, Yoshitsune ne ressentait nul chose de cet énergumène. Il n’y voyait rien de plus qu’un jeune garçon illuminé par les désirs trop ambitieux de ses pairs. Il connaissait le clan Hyuga de par sa multitude de rencontre avec Sanadare ou encore Takeshi. Et à l’image de son propre paternel, il savait les dirigeants bien trop « savants » « axé sur ces réglementations qui ne ferait pas avancer le clan »

Alors à entendre ce gamin s’exprimer, Yoshitsune est peiné. Il ne sait quoi répondre à cet enfant qui ne sait rien et qui vit simplement la vie qu’on lui a tracé ; Incapable que le laisser livré à lui même face aux dangers qui berce le monde shinobi.

- Je suis désolé de te le dire ainsi jeune Hyuga, mais tu n’es pas prêt à affronter les dangers dont est empli le monde shinobi.. Pour faire face, il te faudra bien du courage effectivement. Toutefois, notre nindo ne se reflète qu’a travers ces actes dans lesquels il se renforce. Ne penses pas pouvoir devenir un pilier du village sans avoir à te salir les mains. Nous autres Iwajins, avons appris à nos dépends que des ennemis resteront à jamais des ennemis, peu importe comment nous leur tenons la main. Alors comment penses-tu pouvoir demander aux Iwajins de te faire confiance, si toi même tu l’ignores ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juil 2018 - 2:15
- Je suis désolé de te le dire ainsi jeune Hyuga, mais tu n’es pas prêt à affronter les dangers dont est empli le monde shinobi.. Pour faire face, il te faudra bien du courage effectivement. Toutefois, notre nindo ne se reflète qu’a travers ces actes dans lesquels il se renforce. Ne penses pas pouvoir devenir un pilier du village sans avoir à te salir les mains. Nous autres Iwajins, avons appris à nos dépends que des ennemis resteront à jamais des ennemis, peu importe comment nous leur tenons la main. Alors comment penses-tu pouvoir demander aux Iwajins de te faire confiance, si toi même tu l’ignores ?

Je me mordis la lèvre inférieure sur le coup. Il avait parfaitement raison j’étais incapable de tuer qui que ce soit maintenant.Comment répliquer ? Face au Tsuchikage le plus grand shinobi du village de la roche ? La réponse était simple :On ne pouvais pas. Pas quand on avais treize ans et la tete plein de rêves et d'aventures a vivre. Pas quand le rapport de force d'enfant a adulte était aussi poussé . Je le savais bien . Je me demandais si'il allais m’enlever mon bandeau frontal: le déshonneur suprême pour un shinobi incapable de représenter son village. C’était le symbole de ceux qui n’était pas dignes d’être shinobis et encore ...d’être humain.
Le tsuchikage restait là a me présenter ce qui s’avérait être la réalité du monde qu'il connaissais bien il avais perdu surement des amis, des proches, des camarades... Et je maudissais le jour ou j'eus envie d'aider la moindre personne. Aujourd'hui j'en payais le prix...
Ma main défit le nœud de mon bandeau frontal et en le prenant et le pliant délicatement je le posais sur le bureau du kage visage vers le sol en disant:

-Je sais que vous avez raison.Je sais pertinemment que vous avez raison et que je ne suis qu'un rêveur de plus.Mais ... mon regard se releva a la fois peiné pour ce que je faisait mais aussi déterminé par les idéaux que je défendais je continuais tremblant comme une feuille sous le poids de la pression : Si je ne me bat pas pour ça toute ma vie n'aura été qu'un mensonge.
Je retirais ma main tremblante du petit bout de tissu avec le symbole de la roche gravée dessus. Signe si important pour un genin.

-Si protéger, aider les autres, aspirer a paix sont incompatibles avec le métier de shinobi je ne suis pas digne de l’être...C'est la seule chose que j'arrive a faire de ma vie. Si même vous Kage-sama pensez que je ne suis pas prêt il vaut mieux que je vous rende mon bandeau. Je ne veux pas que mes actions puissent nuire a Iwa et ses habitants.

Je maintenait le regard du kage en lui redonnant une des seules choses matérielles auquel je tenais vraiment. Lee-sensei pensait la même chose de toutes façon.Il ne restait plus qu'a retourner au domaine Hyûga et attendre . Je ne voulais pas que mon échec touche le domaine ou qui que ce soit.Je restais là attendant mon jugement .Celui qui allais déterminer le reste de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 25 Juil 2018 - 20:18
La réaction du jeune Hayate Hyûga n’est pas tout à fait celle escomptée. Il est vrai que Yoshtsune avait dû se rendre un plus plus rêche dans sa manière d’amener les choses. Mais y’avait-il un autre moyen afin de lui apprendre la vérité ? Sûrement pas. Du moins à pas sa connaissance. Il ne reviendrait absolument pas sur ses dires ; ces derniers étant véritables. Toutefois il pourrait du moins les expliciter, l’aider à repasser le film de sa propre existence, l’aider à
en saisir toute l’essence. Parce que jamais Yoshitsune, lui n’eût oublier la première fois que sa lame fit jaillir le sang ni même ce tintement du fer presque artificiel.

il n’oublierait jamais l’inlassable et indicible ; tourmente des voix en incessante distorsion
les à l’aide s’il vous plait pitié qui acheminent d'autres mots épars,
Les shinobis ne sont que des meurtriers ! Les shinobis sont responsables ! vous deviez nous sauver.
c'est aux résultats que se tiennent les affections p a s s a g è r e s du peuple

Alors non, en effet, l’Enfant du Fer n'oublierait jamais. Et Hyûga Hayate qui se dit prêt à poursuivre le même chemin que lui ne devra jamais oublier non plus.

Même devant l’eternel et même sous la poussière de son corps effrité qui finira par le rattraper, le jour où il finira par être enterré à même la terre comme les autres ; puisqu’il s’agit d’une vérité dite infinie
sempiternelle nature cachée derrière son humanité. Nagamasa Yoshitsune n’oublierait pas.

Il se lève alors, puis se saisit du bandeau apposé sur le bureau. Il appose un genou à terre, puis prend la peine d’attacher le bandeau, se faisant pourtour du front du jeune Iwajin.

- Si c’est là de cette façon que tu veux me démontrer que tu sera un meilleur Tsuchikage que moi, et bien prouve-le moi. Entraînes-toi, devient assez fort pour me prouver que j’avais tort et que la vie Shinobi peut s’aborder de cette façon. Toutefois, en cas d'échec je serai beaucoup plus dur avec toi, Hayate-kun. Après tout, à partir d’aujourd’hui tu n’es plus un enfant. Tu es un shinobi.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 31 Juil 2018 - 15:42
Je n'allais plus être ninja. Qu'allais je faire de ma vie ?Avais-je raison de croire en la paix?Avais-je eu raison de tenir été au plus grand shinobi de Iwa ? Il se leva et je baissais un peu la tête attendant son ultime jugement:

- Si c’est là de cette façon que tu veux me démontrer que tu sera un meilleur Tsuchikage que moi, et bien prouve-le moi. Entraînes-toi, devient assez fort pour me prouver que j’avais tort et que la vie Shinobi peut s’aborder de cette façon. Toutefois, en cas d'échec je serai beaucoup plus dur avec toi, Hayate-kun. Après tout, à partir d’aujourd’hui tu n’es plus un enfant. Tu es un shinobi.

J'avais fermé les yeux en sentant les mains de kage m'entourer la tête de mon bandeau frontal. J'ouvris soudain les yeux en comprenant ce qu'il faisait. Il me faisais "shinobi". Tout un tas d’émotions se mêlait a moi en une fraction de seconde. L’incrédulité d'abord en me demandant si c'etait une farce. Un nouveau test ? Que devais je faire ou répondre ? Puis vint une allégresse profonde qui venait de mes entrailles. Le genre de joie qui sur le moment vous permettrais de tout accomplir. Soulever des montagnes ne vous parait plus inaccessible mais avec toutes ses émotions le mental commençait a ne plus rien contenir.Je voulais pleurer, de joie, mais je me retenait de toutes mes forces. Il serait dur avec moi il l'avais dit. Et je devais me montrer motivé et confiant de la tache qu'il venait de m'assigner. J’étais devenu non pas juste un simple shinobi. Mais le porteur de la paix et de la confiance de l'enfant du fer. On ne pouvais pas plus m’honorer .

-Je...Je ne sais pas quoi dire... Je ferais en sorte de ne pas vous décevoir Kage-sama!


Mes larmes avaient été ravalées par une grande volonté de bien faire. J'allais devenir fort et je leur montrerais tous qu'une paix est possible. J'allais devenir le garant de cette paix et ceux qui voudrais la rompre allais devoir en découdre avec moi !C’était naïf je le savais mais qui ne reverrais pas d'une paix durable entre les différents pays ninjas? Former une grande alliance ?
Qui pourrait mettre a mal tout ceux qui nous défierais ? Et une Iwa forte soudée ou chacun se connait et se serre les coude ?Moi c'etait mon reve.Un simple rêve qui me faisais avancer.

-Kage-sama...Puis je vous poser une question?

Je me redressais mon regard empli de détermination et de courage. Ce même courage qui me poussait a poser la dite question.

-Apprenez moi a devenir un ninja puissant. Vous ne vous inquiétez pas je ne compte pas lâcher Lee-sensei de si tôt mais j'aimerais que vous supervisiez mon entrainement.


Je m'inclinais respectueusement et continuais:

-Je suis prêt a travailler dur et a donner le meilleur de moi même si vous acceptez.Je suis pret a vous montrer ce que je vaux . Onegaishimas


Restant incliné j'attendais sans peur et sans doutes sa réponse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 1 Aoû 2018 - 11:36



Les mots ne sont encore une fois, découlant de sens tandis que le jeune Genin plein de joie ; trop plein d’émotion sans doute. Mais il n’est pas la dans l’habitude de Yoshitsune que de se soucier des élèves des autres (lui-même ayant déjà les siens à gérer). Mais depuis qu’il était Kage pouvait se permettre que de privilégier ce qui sont ces condisciples au détriment de ses autres ninjas qui constituent aussi désormais sa grande famille ? Car la Roche était devenu la filiale dont il était le père. Mais il n’en était rien. Il resta constant tandis que d’entre cette bouche qui est sienne, l’entrecommissure de ses lèvres s’anime et libère un mièvre sourire.

Jamais il n’y avait eu jusqu’à la d’autre ninjas que ceux qu’il se devait d’entraîner en tant que Sensei ; jamais un ninja en pleine possession de ses moyens n’avait eu le courage que de se mesurer à lui. Alors oui Yoshitsune riait aux éclats. Oui Yoshitsune se réjouissait d'avoir un jour à mêner de telles troupes sur le champ de bataille que deviendrait bientôt le Yuukan. Alors oui, il riait.

« Soit j’accepte de prendre en charge certain de tes entraînements. Si tu passes trop de temps avec moi, il est certain que ma femme ne laissera pas passer cela. Toutefois, prépare toi Hayate. La différence entre toi et moi est telle que je pourrais très bien finir par te tuer accidentellement. » dit-il le regard empli de malice

Informations:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre du lion et du fer

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: