Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Dans le blanc des yeux [PV Hyuga Toph]


Jeu 19 Juil 2018 - 20:16

Et ben ça c’était une rencontre plutôt atypique que l’on n’est pas prêt d’oublier, il ne pensait pas ceci possible et pourtant…il n’était plus seul
Non il n’était plus seul, il venait de rencontrer une personne du village tout à fait étonnante.

La situation était tout de même ironique, il était tomber nez à nez avec une pré-ado de la branche principale d’un clan qu’il pensait éteint. Branche qu’il devait autrefois servir et protéger au péril de sa vie…
Serait-ce un signe pour lui montrer le chemin à emprunter ou une tentation à laquelle il ne devait pas céder ?
Le confort d’une vie rangée, d’un toit pour dormir le soir et peut-être plus tard d’avoir une famille à élever ou bien se demander chaque matin où poser ses affaires pour la nuit sans avoir la certitude de dormir au chaud ?
L’avenir nous le diras…
Jetant un dernier coup d’œil derrière lui, il apercevait la jeune fille s’éloigner de plus en plus. Il eut un petit sourire en coin, le temps d’une après-midi elle lui avais rappeler sa petite sœur. D’apparence fragile elle avais pourtant au fond d’elle un fort caractère.
Il reprit sa route sans savoir où il passerait la nuit, pour l’instant sa vie rangé était encore très loin…


// Plus tôt dans la journée \\


Le cœur commerçant d’Iwa était animé, les gens rentraient dans les magasins les poches pleines, en ressortaient allégés et semblaient heureux de s’être fait dépouiller de leurs deniers en trop. Preuve que le village était prospère, les gens ne semblaient pas être dans la précarité…sauf moi.
Avec pour seuls vêtements cette combinaison j’allais peut-être devoir faire une lessive sinon on allait bientôt me repérer à l’odeur. Laver mes vêtements et m’en procurer d’autres si l’occasion se présente, de manière polie et courtoises bien évidemment…en les volant.

Il se m’y en marche, trainant les pieds pendant qu’il réfléchissait à son futur larcin…

S’initier aux vols dans une rue commerçante avec beaucoup de passage semble un peu ambitieux, il faut trouver un endroit où il serait plus aisé pour accaparer de nouvelles fripes. Si le village était si prospère il doit bien y avoir des quartiers résidentiels ou divers lotissements bien plus tranquilles que cette rue passante. Laissant sa destination aux mains du destin, il suivit une femme avec ses enfants qui venaient de faire quelques courses pour leurs repars du soir, la famille se dirigea vers le sud-est de la ville.

Les yeux rivés sur la famille qui le guidait vers un endroit parfaitement inconnu, il prit tout de même le temps d’observer les alentours pour retrouver son chemin lors du trajet retour. Tournant la tête à droite puis à gauche et enfin derrière lui, toutefois il oublia de suivre la famille du regard. Ce n’est que lorsqu’il regarda devant lui qu’il comprit qu’il venait de les perdre et lui aussi par la même occasion.

Perdu pour perdu autant continuer sa route, il accéléra le pas et battu le pavé pour rejoindre une intersection. Que ce soit le destin ou de la chance, ça ne faisait pas les choses à moitié, à peine avoir emprunter la ruelle suivante il s’était retrouver dans un petit quartier bourgeois de la ville.
Plusieurs résidences portaient des fanions à leurs entrées, ceux-ci devant surement représenter le symbole du clan et donc l’appartenance de la résidence à celui-ci.
Il arpenta la rue lentement comme l’aurais fait un badaud, cherchant un étendage laissé sans surveillance. Quelques mètres plus loin après avoir jeté quelque coup d’œil par-dessus des barrières, il aperçut sa prochaine victime.
Il ne prit pas le temps de visualiser l’aspect exact des vêtements, tout se qu’il avait remarqué c’est qu’ils étaient pour homme, le reste il verrais plus tard.

Sautant rapidement la barrière, il fondit tel un rapace sur sa proie, arrachant les bouts de tissus de leurs supports et repartit aussitôt sans laisser de traces.
Il courut jusqu’à rejoindre une sorte de zone de terrain vague longé par une petite rivière qui devait faire le plus grand bien aux enfants lors de forte chaleur. Il déposa les affaires fraichement subtilisées au bord de la rivière et les passa en revu…
Un t-shirt avec une tête de chat encastrer dans un pain de mie, un pantalon un peu délavé et un sweat shirt à capuche, ça ferra l’affaire, je n’aime pas trop le t-shirt, la couleur semble un peu avoir terni au lavage mais il faudra s’en contenter.
Profitant du point d’eau, il se déshabilla à l’abris des regards indiscrets et fit une petite lessive de ses vêtements sale, il piqua même une tête pour profiter de l’occasion de se laver lui aussi.

Sortant de son bain, il laissa son corps se sécher de lui-même avec le vent et étendit son linge sur une branche. Il se rhabilla avec ses nouveaux vêtements et le temps que sa lessive ne soit sèche, il fit un petit tour du propriétaire.
Le terrain vague semblait plutôt être un terrain de jeu voire un terrain d’entrainement pour les habitants du quartier. Quelques mannequins tissés étaient disséminés un peu partout dans l’enceinte, des cibles étaient accroché en hauteur et quelques cages d’écureuils venaient ponctuer le paysage, des marquages au sol indiquaient les différents ateliers.

Prés des cages ont pouvaient s’adonner au plaisir du parkour pour travailler son agilité et son équilibre, au stand des cibles c’était les personnes souhaitant améliorer leurs jets de shuriken ou kunai et enfin les mannequins pour se défouler et accroire ses performances de pugiliste.
D’ailleurs une personne était prête à en découdre avec un mannequin, de dos il lui était impossible de la décrire précisément mais elle avait les cheveux foncés attaché par un bandeau, la personne était de petite taille. A moins d’être atteint de nanisme (Non pas la religion de Hokuto no Ken), cette personne devait être plutôt jeune.




Elle se m’y en garde et aussitôt une étrange sensation s’empara de Kami, une impression déjà vu, comme-ci cette position lui était familière. Après quelque instant la personne frappa le mannequin, faisant divers enchainements fluides, le manque de puissance due par son âge était largement compensé par la propreté technique et l’aisance avec laquelle les coups fusaient. Mais une boule se forma au niveau de l’estomac de Kami, il savait pertinemment de quelle technique il s’agissait, Le Juken, la forme de taijutsu la plus gracieuse et la plus pur que ce monde ait pu concevoir, ne causant aucune séquelle en surface, cette technique réduisait vos entrailles en charpies par une simple injection de chakra dans le corps.

Kami fut d’ailleurs étonner qu’aucune gerbe de chakra ne jaillissent des mains de la personne frappant le mannequin, peut être n’est ce qu’un simple échauffement, Il eut un léger rictus comme pour se convaincre que ses craintes n’était pas fondé. Malheureusement celui-ci s’effaça aussitôt lorsque la jeune personne termina son enchainement par un puissant coup de paume qui fit surgirent un effluve de chakra transperçant le mannequin. Kami resta là, les bras ballants, le regard vide, comme s’il avait été mis KO debout

*C’est impossible…Ça ne peut pas être vrai. *

Peut-être était-ce un usurpateur voulant simplement intimider ses futurs adversaires avec son Fake Juken, après tout, n’importe quelle imbécile peut copier une technique en s’entrainer régulièrement, il lui restait un dernier doute à lever.
Il s’approcha lentement de la personne qui semblait reprendre son souffle après sa séance qui fut admettons le plutôt intensive. Plus il s’approchait et plus son cœur s’accélérait, tambourinant de plus en plus fort dans sa poitrine mais il fallait qu’il sache.

Arriver à hauteur de la personne il se sentit idiot lorsqu’il ne sut quoi dire pour l’aborder.

« Excusez-moi de vous importuner mais je vous ai vue frapper ce mannequin et…Wow c’était vraiment incroyable ! »

Toujours dos à lui plié en deux les mains posées sur ses genoux pour reprendre haleine, la personne tourna légèrement la tête comme pour attendre la suite.

« J’imagine que ça peut paraitre bizarre d’aborder une personne juste parce qu’on a apprécié sa façon de combattre mais étant moi-même un combattant j’ai toujours apprécié discuter avec des personnes partageant la même passion que moi…Si on considère que frapper quelque chose est une passion bien évidemment… Aux faites je m’appelle Kami, ravi de vous rencontrer ! »

Il se pencha pour saluer la personne de manière respectueuse, son cœur battant toujours la chamade, le moment de vérité était bientôt arrivé. La personne se redressa…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 24 Juil 2018 - 16:53
Qu'est-ce que mes vieux m'emmerdent !

Frustrée au possible, Toph s'acharnait sur un mannequin, perdu sur un terrain d'entrainement. D'habitude, elle s'entrainait plus volontiers avec son maitre Senku ou dans le domaine familiale. Mais là, ses parents l'avaient énervées. Soit-disant, je suis trop jeune pour le Juken hin ? Elle frappait les différentes cibles du mannequin avec précision et rapidité. Elle avait déjà scruté suffisamment de katas à l'aide de son doujutsu pour reproduire ce que ses parents lui empêchaient d'apprendre. Mais quel gâchis, décidément ! Je mets des jours à trouver les raisons, les explications, les nuances qu'un maitre du Juken m'expliquerait en quelques instants. Ce n'est pas comme ça que je vais rattraper Hayate ou même Tenshi. Les professeurs du clan leur obéissaient à la lettre et maintenait son niveau artificiellement bas. Alors que pourtant, elle avait des capacités. Elle avait du talent !

Elle frappa son dernier coup avec le point, et expulsa une vague de chakra en même temps. La paume du Hakke. Une technique basique qu'elle avait redécouverte par elle même. Quand bien même vous me refusez cet enseignement, j'y arriverais, dussé-je y passer des années. Et je ferais ce qu'aucun de vous n'a jamais fait. Je l'améliorerai. Le mannequin fut transpercé par son poing, porté par son excitation. Elle retrouvait son souffle tandis que quelqu'un l'interpela. Un mec bizarre, avec un masque. D'habitude, personne ne venait la déranger, surtout quand elle était aussi visiblement énervée.

Enfin, elle supposait que c'était facile à le voir, mais vous savez, c'est une fille. Et pour la gente féminine, la définition de "c'est pourtant claire" est synonyme de "oui mais non, mais évidemment que j'ai remarqué ta nouvelle coupe de cheveux, c'est... plus court, c'est ça ?".

Donc un étranger l'accosta et elle répondit sans trop de chichi.

Tu trouves ? C'est insuffisant pourtant. Je n'ai réussi à recopier que deux techniques pour l'instant, le restant m'échappe. J'essaie de retrouver ce qui se cache derrière les katas des anciens pour l'assimiler dans ma façon de me battre, mais... Hum, cela ne t'intéressera probablement pas.


Après tout c'était un étranger qu'elle connaissait à peine. Pourquoi lui expliquer que son but était de transcender les arts Hyûgas en une forme de combat nettement plus pragmatiques que ce qu'ils étaient, pour l'instant. Tout ces katas, bloquer des tenketsus, c'était tellement peu efficace lorsqu'il s'agissait de mettre hors d'état de nuire des adversaires. L'inconnu se présenta, et déballa une excuse bidon comme quoi il aimait sa façon de se battre. Encore un fétichiste, mais il s'était présenté. Toph se devait donc de faire pareil.

Toph. Hyûga, comme tu as pu le constater. Ma passion est légèrement différente à la tienne, il me semble. Je préfère combattre les vivants plutôt que les choses inanimées. Je n'en tire nul plaisir, tout au plus un défouloir.


Elle tapota le mannequin qui manqua presque de s'effondrer. Oui, il ne s'était pas sortit indemne de l'entrainement. Elle haussa les épaules. Le temps était sans doute venu de changer d'endroit et trouver un autre mannequin. Ou peut-être de s'entrainer à quelque chose d'autres, comme le doton ? Non, elle se devait de terminer son objectif en cours.

Là, je mets juste au point une technique à l'abri des regards indiscrets de mon clan. Mes parents, en particulier, me courent sur le potiron.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 24 Juil 2018 - 20:30
« Dans le blanc des yeux - Kami / Toph »



Son cœur fut stoppé net, pendant quelques secondes nous aurions pu le déclarer cliniquement mort. Il pensait être le dernier de son clan et voila qu'il tombe nez à nez avec une fillette aux yeux aussi blanc que la neige. Il ne savait pas trop comment prendre cette nouvelle, il fallait dans un premier temps la digérer.

*On devrait partir*
*Quoi ? On vient de trouver une cousine et tu veux te tirer ?*
*Non non ce n'est pas ça, je suis pas censé m'approcher d'enfants ou d'écoles à moins de quinze mètres…
Roh ça va c'était du trafic d'organe, c'était pour sauver des vies !*



Revenons à nos moutons.
La jeune fille se retourna et répondit aussitôt, elle semblait insatisfaite de son entrainement indiquant qu'elle aurait aimer maitriser certains katas. Les katas c'est ce genre de truc barbant où l'on s'entraine à recopier une série de mouvement pour les ressortir ensuite instinctivement en combat, une méthode efficace mais qui avait tendance à lasser Kami. Pourtant il les avait tous appris et répéter encore et encore devant les yeux de son père toujours plus exigeant. Elle fit remarquer le fait que cela devrait surement l'ennuyer, bien au contraire.

"Non non au contraire, c'est intéressant de savoir que tu cherches à créer et améliorer ton propre style de combat. Peu de personnes peuvent en dirent autant car cela demande du temps, de l'investissement et du mental, c'est très courageux de ta part. "

Tout le monde au fond de lui cherche à devenir meilleur que ce soit pour son caractère, son aspect physique ou même son travail. Là en l'occurrence ce n'était pas pour être meilleur, elle avait parlé d'assimiler les techniques dans sa façon de se battre, elle voulait révolutionner la façon dont les Hyuga se servait du Juken. Chaque école d'art martiaux a eu son heure de gloire lorsque le moment fut venu, pourquoi ? Tout simplement parce qu'il y eu un génie dans leurs rangs assez fou pour prétendre améliorer un art millénaire censé être parfait. Serait-ce le tour du Juken ?

Elle se présenta, faisant également comprendre que comparé à Kami sa passion était bien plus que se défouler sur un mannequin mais bel et bien le combat réel. Elle tapota le mannequin pour appuyer ses mots, la carcasse tissé manqua de tomber. Kami posa sa main pour stabiliser l'objet.

"J'ai parler d'une passion pour frapper des choses, personne n'a préciser s'il s'agissait de mannequin ou d'être humain."

Le ton se voulait moqueur afin de détendre un peu l'atmosphère, d'habitude il était timide avec les nouvelles personnes qu'il rencontre mais c'était une pré-ado du même âge que sa propre sœur, il se sentait un peu en terrain connu.

La jeune Hyuga avait pour but dans cet entrainement de mettre au point une nouvelle technique mais à l'abris des regards indiscrets. Un terrain vague n'est pas très discret mais il savait que c'était une façon de parler pour dire qu'elle souhaitait simplement être tranquille pour travailler.

D'ailleurs elle le précisa lorsqu'elle mentionna l'implication de ses parents dans l'histoire, en tout cas elle avait piqué la curiosité de Kami à ce sujet, il était comme un gamin attendant ses cadeaux le soir de Noel.

Il voulait l'aider à compléter sa technique et découvrir de quoi il s'agissait. Il repassa dans sa tête le moment où il l'avais vu faire les mouvements devant le mannequin et il remarqua que l'enchainement qu'elle avait fait ressemblait à un kata du Juken. Elle l'avait customisé à sa sauce mais la base était la même et évidemment il fallait trouver un subterfuge, personne a part un Hyuga n'est censé apprendre le Juken et ses katas.

"Je peux peut-être t'aider, tu sais j'ai lu pas mal de livres et j'ai eu deux frères en tant qu'amis du clan Hyuga, je les ai vu s'entrainer et combattre. Tes mouvements m'ont rappelé l'un des katas qu'ils s'amusaient à faire devant leur père." Se rapprochant d'un mannequin il continua. "Tu a de la chance, j'ai une excellente mémoire !"

C'était gros mais comme on dit, lors d'un mensonge plus c'est gros et mieux sa passe, du moins c'est ce qu'il espérait. Il fit quelque moulinet avec ses bras devant le mannequin pour s'échauffer puis il se mit en garde. La difficulté de cette démonstration était de montrer les mouvements et les erreurs à la jeune Toph sans pour autant trahir sa couverture. Après s'être donner une petite seconde de flottement, il commença l'enchainement.

Frappant avec fluidité le morceau inanimé, répétant son kata dans sa forme la plus traditionnelle comme on lui avait enseigner avec l'aisance qu'il n'avait pas perdu d'autrefois. Il faisait toutefois exprès de frapper à côté de sa cible par moment pour donner l'illusion qu'il n'était pas expert dans la matière puis il arriva au moment où Toph avait frappé le mannequin de la paume. Il se prépara à faire le même coup de paume puis au dernier moment il changea et effectua un coup de pied retourné qui fit voler la tête du mannequin quelques mètres plus loin. Il se retourna vers Toph.

"Là, c'est exactement là que tu t'es arrêté, tu a terminé le kata sur un coup de paume par défaut parce que tu ne connaissais pas la suite… Il n'y a pas de suite, il est incomplet. Il est fait ainsi justement pour donner aux personnes comme toi l'occasion de l'améliorer et créer leurs propres visions du Juken."

S'asseyant près de Toph il reprit.

"Leur père disaient toujours : Le plus grand guerrier sera celui qui aura su allier les anciennes et les nouvelles voies...Chacun pourra l'interpréter à sa façon je ne peux pas t'aider là dessus." Il eut un petit rire. Puis il se rappela qu'il devait garder son anonymat bien qu'il ne soit pas sûr qu'il soit resté incognito après sa prestation. "Mais peut-être que je fais fausse route, je ne fais que répéter bêtement ce que l'on m'a dit !" Il ria de manière gênée en passant sa main derrière la main.

Bien sur ces paroles était celle de son défunt père, ce n'avait pas été le meilleur des hommes dans son comportement mais il avait été un bon père et c'est tout se qu'il comptait pour Kami. Il regarda Toph et se dit qu'il était peut-être temps de passer à l'étape supérieur dans sa contribution pour la jeune fille. "Bon, la théorie c'est sympa mais la pratique prime avant tout. Allez debout, ce n'est pas en frappant un sac en toile que tu va mettre au point ta technique !" Dit-il en se relevant.

En effet ce n'était pas en restant dans sa zone de confort qu'elle allait pouvoir trouver le déclic pour sa technique, parfois il faut savoir y aller à l'instinct pour que ça fonctionne. Il recula de quelques pas et fit face à Toph tout en se mettant en garde, Il n'avait pas la prétention de lui apprendre quoi que ce soit, il voulait simplement qu'elle soit dans des conditions plus favorable pour développer sa technique…Et puis frapper sur les enfants c'est tellement plus rigolo.


"Montre-moi ce que tu as dans le ventre."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mer 25 Juil 2018 - 13:15
Aux dernières nouvelles, les êtres humains ne sont pas des choses. C'est mutuellement exclusif.


Ce fut la dernière répartie de Toph sur le sujet. Elle l'écouta et l'observa. Elle ne tiqua pas nécessairement quand il dit avoir une certaine connaissance des kata Hyûga. C'était naturel qu'une partie des arts martiaux de son clan soient connus de l'extérieur. Il répéta le kata d'une façon qui trahissait un entrainement et une certaine aisance, même si certaines frappes étaient à côté de la plaque. C'était la forme la plus classique, accessible assez facilement. Toph aurait pu se poser des questions déjà à ce moment-là. Mais rien n'attisa sa curiosité. Non, elle ne fronça le sourcil quand il continua son explication de manière un peu trop pointue.

Kami donna un bon conseil, celui d'allier les nouvelles voies aux anciennes et Toph réfléchit à ce qu'il dit. Il y avait de la sagesse dans ces propos. De la sagesse qu'elle ne connaissait pas dans son clan. Elle se demanda qui avait pu lui raconter ceci. Son interlocuteur lui proposa de l'aider à fignoler son entrainement.

Il fit quelques pas en arrière et se mis en garde en face de Toph. Elle ne bougea pas. Ses yeux étaient fixés sur son interlocuteur et semblaient presque vouloir sonder son âme. Elle pris la parole après un petit moment de silence, d'abord hésitante, puis avec une confiance en elle qui augmentait au fur et à mesure que les mots cascadaient les uns derrières les autres.

C'est une chose que d'avoir aperçut un entrainement, ou un kata. C'est une autre d'avoir assister à un entrainement au point de pouvoir refaire l'enchainement... ou de savoir la raison pourquoi un kata est incomplet.


Elle activa son Byakugan et sentit qu'il était temps de faire très attention à tout ce qui l'entourait. La situation n'était peut-être pas dangereuse, mais elle n'en restait pas le moins étrange. Il en sait trop sur nos kata. Reconnaitre un kata après l'avoir vu une seule fois passe encore. Mais l'exécuter aussi bien est bizarre. Et le pire... c'est de SAVOIR que le kata est incomplet. Qui lui dirait un tel secret de clan ? Non, je ne le dirais pas à un ami. Même moi je n'ose pas me mettre les anciens à dos. Tandis qu'elle scrutait son instructeur du jour, elle revint sur un détail non anodin de son accoutrement. Un masque. Souvent utilisés pour cacher une blessure d'incendie...

Ou pour cacher quelque chose d'autre.

Qui t'as instruit dans les arts Hyûga ? Ou plutôt, qui es-tu ? Vois-tu, il ne suffit pas de voler un Byakugan pour s'approprier notre don. Il faut aussi savoir s'en servir. Les techniques sont la deuxièmes parties du puzzle. Je ne peux me permettre de croire qu'un étranger au clan ait ces connaissances - même si ta deuxième démonstration était mauvaise. Je suspecte que tu as commis des erreurs volontaires. Cette ruse aurait pu fonctionner, sans ta première démonstration. Tu connais trop de théorie pour ne pas connaitre la pratique. Es-tu un cousin éloigné de la branche secondaire ? Caches-tu le Byakugan sous ton masque souriant ?


Toph se mit en garde, au cas où la réaction à cette demande serait violente. Toutefois, cet endroit n'était pas privé pour autant. Au moindre vrai pépin, la police serait là rapidement. Peut-être pas tout de suite, car c'était tout de même un terrain d'entrainement. Elle devrait, au pire, gagner du temps. Au mieux, casser deux bras et deux jambes. Mais elle préférait tout de même faire ça de son propre chef, sous ses conditions.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mer 25 Juil 2018 - 18:31
« Dans le blanc des yeux - Kami / Toph »




Il en avait peut-être trop fait sur le Kata, sa démonstration sentait la tromperie à plein nez mais il avait éparpillé quelques erreurs dans l'espoirs que ceci se remarque. Il avait beau être un ninja il n'en avait pas la discrétion, la jeune Toph avait remarqué la supercherie.

Elle en avait dans le crane cette petite ou bien est-ce Kami qui était bien trop naïf pour croire qu'il aurait pu berner une personne de son clan. Elle restait là assise à fixer l'homme en face de sa personne, il y eu quelques secondes de blanc, il ne le savait pas encore mais il avait été démasqué.

Elle prit la parole d'abord d'un ton craintif puis confiant, terminant sa phrase tout en activant son Byakugan.

La gorge sèche, les mains moites. Il déglutit difficilement le peu de salive qu'il pouvait lui rester, il venait de griller ses dernières cartouches. La jeune Hyuga lui posa moulte question sur son identité allant même à le suspecter de traitre ce qui semblait tout à fait légitime du fait qu'elle ne connaissait pas son interlocuteur. Elle se mit en garde prête à en découdre mais était-ce vraiment nécessaire ?
Il leva les mains en l'air comme s'il était menacé d'une arme.

"Très bien je l'avoue je suis démasqué…Je n'ai jamais été bon pour jouer la comédie de toute manière."

Gardant toujours ses mains en l'air il avança lentement vers Toph toujours prête à mettre une rouste à Kami. "J'ai peut-être omis quelques détails sur mon identité, je n'aime pas vraiment me dévoiler, tu sais se qu'on dit : pour vivre heureux vivons caché…Même lorsqu'on rencontre une cousine…"

Il s'arrêta, il n'était qu'a quelques pas de sa jeune cousine puis il porta lentement les mains à son masque, le retira délicatement en le faisais glisser le long de son visage de tel sorte à ce qu'il ne dévoile juste le front de Kami. On pouvait y voir le sceau de la branche secondaire peint d'une encre aussi vert qu'une émeraude.

"Je m'excuse de ne pas m'être présenter convenablement la première fois. Mais j'avais certaines raisons personnelles n'y voit là aucunes mauvaises intentions."

Il remit son masque en place et s'assit comme s'il avait besoin de reprendre son souffle ou ses esprits lâchant un petit pouffement de soulagement. D'ailleurs ce n'était pas très protocolaire en présence d'un membre de la branche principale maintenant qu'elle connaissait son statut de membre inférieur. Il avait autrefois servi la branche principale mais tous ces protocoles et manières il les avait vite effacés de sa mémoire. Une fois remit de ses émotions il se releva, tapota son arrière train pour faire tomber l'éventuelle terre qui aurait pu s'accrocher et demanda.

"Bon…Étant un membre inférieur et toi supérieur j'imagine que c'est toi qui doit décider de la suite…Me dénoncé, me mettre en prison ou peut être pire..."

Inférieur, supérieur…Chacuns de ces mots étaient un coup de poignard. Il était né du mauvais coté mais ça faisait partie des inégalités de la vie comme il peut y en avoir des centaines d'autres ailleurs, il fallait les accepter.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 26 Juil 2018 - 14:26
Toph ne laissa pas tomber sa garde tout de suite. Ce ne fut que lorsque Kami lui montra son visage et ses doujoutsu qu'elle vérifia aussitôt si elle n'était pas en présence d'un genjutsu. Ce n'était pas le cas. Répliquer le flux de chakra d'un organisme était difficile, quand on ne disposait pas soi-même du Byakugan. Cela rendait les illusions visuelles nettement moins facile à placer sur les Hyûga. Elle fut donc rassurée et désactiva son doujutsu tout en écoutant ce que son interlocuteur. Blah blah blah une vraie pipelette ce gars-là. On dirait une femme.

Elle leva la main pour interrompre son discours. Ses oreilles dégoulinait d'entendre ce ramassis d'excuses, d’apitoiement.

Je n'ai rien à dénoncer, je voulais juste savoir à qui j'ai affaire, c'est tout.


Elle regarda Kami, mains sur les hanches et s'autorisa à esquisser un léger sourire aux coins de ses lèvres. Elle échauffa ses deux bras en faisant de petits moulinets avec, brassant l'air devant son visage d'enfant.

Je te remercie de ta franchise, cousin. Nous pouvons du coup continuer notre entrainement, tiens toi prêt.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Toph se lança sur Kami - il n'y avait qu'à espérer qu'il ait eu le temps de se mettre en garde. Elle exécuta le kata en réel termina comme il lui avait proposé : par un high kick dans la figure. Mais elle ne s'arrêta pas là. Elle profita de son élan pour pivoter une nouvelle fois et frappa de son pied gauche en direction des côtes - un juken à cet endroit là pouvait atteindre le coeur ou plus généralement les poumons. Evidemment, elle ne mettait pas de chakra dans ses coups. Toph faisait très attention lors de ses entrainements juken, là où elle prenait nettement moins de précautions quand il s'agissait de son doton ou de son taijutsu plus classique. Elle sautilla en arrière et mélangea quelques mouvements du kata avec des mouvements plus inspiré du kick boxing. Des jab et des coups de pieds, le tout sur un rythme où jamais elle ne cessait de sautiller.

Peu importe les tenketsu, au final. Un contact suffit à une décharge de chakra et c'est cela que Toph visait dans son style de combat. Un corps-à-corps où le moindre contact avec elle était à proscrire, sous peine de décharge de chakra. Mais cela, elle le garda pour elle. Elle repris son souffle entre deux assauts et en profita pour poser une question à son coach du jour.

Cela ne me regarde peut-être pas, mais je crois comprendre que tu préfères garder l’anonymat. Pourquoi donc ?


Et directement après, elle enchaina avec une volée de jab du poing gauche - switch - volée de jab du poing droit et finit avec un coup de poing - paume du Hakke en direction de la tête de Kami. Une de ses techniques phares qui avait l'avantage de ne pas être trop dangereuse tout en étant relativement polyvalente en combat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Jeu 26 Juil 2018 - 16:44
« Dans le blanc des yeux - Kami / Toph »




La petite Hyuga faisait des moulinets avec ses bras pour s'échauffer, en lui mettant un casque avec deux ailes ont pourrait presque la confondre avec un personnage de bande dessiné connu. Mais l'air pas à la rigolade puisqu'à peine avait-elle préciser que l'entrainement pouvait reprendre qu'elle fondit sur Kami par surprise, avalant rapidement la distance qui la séparait de son adversaire du jour.

*Oh la petite co..*

Il n'eut pas le temps de finir son juron qu'il leva ses mains pour se protéger de la foudre qui allait s'abattre sur lui, frappant précisément comme dans le kata, Kami pu anticiper les coups de Toph jusqu'au moment fatidique, la fin du kata qui laissait désormais place à l'imagination de la jeune fille…Un simple coup de pieds à la tête comme fin ? Les mains encore montés à la suite des précédents coups il se protégea. Malgré l'aspect chétif de la jeune fille, l'impact secoua Kami, a peine avait-elle terminé son coup qu'il se prépara à contre-attaquer aussitôt.

*A mon tour !*

Mais tandis qu'il pensait déverser à son tour son courroux sur sa proie, le jeune homme eu la désagréable surprise de voir que la jeune Hyuga avait de la suite dans les idées. Guidé par son envie de contre-attaquer il n'avait nullement pris le temps d'envisagé un second coup de pied. Rapide, précis…


La frappe percuta le jeune homme qui serra les dents lors de l'impact. C'était mérité, il n'avait pas pris son adversaire au sérieux le premier coup, il n'allait pas faire deux fois la même erreur. Elle questionna le jeune homme fraichement percuté sur son envie de rester anonyme, elle enchaina ensuite comme la première fois en fonçant sur Kami, elle ne manquait pas de culot de revenir à la charge comme ça. Montant sa garde comme l'aurait tout combattant censé après ce premier assaut, il attendait impatiemment sa jeune cousine.

Ce serait donc un combat uniquement de Taijutsu ? Entre deux Hyuga rien d'étonnant me direz vous mais il fallait ruser avant de faire à son tour une démonstration de son niveau en Juken. Il la laissa venir jusqu’à lui, son esprit était désormais concentré, avant qu'elle n'arrive au contact il composa quelques signes. Le temps qu'il termine la jeune fille s'apprêta à lancer son premier coup, un jab ? C'est assez primaire comme attaque pensât-il tandis qu'une petite déformation de terrain se présentât sous les appuis de Toph.

Une technique doton juste de quoi avorter son assaut et lui faire perdre ses appuis. Déstabilisé le coup passa à coté de Kami et ne connecta pas, c'était désormais à lui de jouer. Il avait le temps d'amorcer une puissante frappe, le timing étaient parfait un uppercut ou un smash pourrait faire de lourds dégâts. Amorcer par un coup de hanche pour donner plus de puissance il envoya sa frappe en direction de la jeune fille désarmé face à cette situation.

Mais le coup n'atteignit pas sa cible, non. Il l'arrêta juste à la pointe de son menton, il eut un moment de flottement comme si le temps s'arrêtait puis il se retira d'un bond en arrière. Ce n'est pas parce qu'il ne l'a pas touché qu'elle n'a pas retenu la leçon de cet assaut. Il bougea le doigt de gauche à droite en signe de non.

"Tu n'a pas retenu ce que je t'ai dit…Les anciennes et les nouvelles voies chère cousine…Oh et pour le masque, disons que c'est un peu ma marque de fabrique."

Une marque de fabrique qui comportait tout de même quelques alinéas controversés. Il ressentit une douleur, sa cote lui faisait des siennes et ça n'allait surement pas être sa dernière contusion du jour. Il se remit en garde et fonça sur Toph, ça n'allait pas toujours être elle à prendre l'initiative.

Il envoya une volée de coups en direction de sa cousine puis arma une puissante frappe qu'il envoya sur Toph, espérons qu'elle se soit remise de ses émotions car cette fois-ci peut-être qu'il n'allait pas arrêter son coup.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 30 Juil 2018 - 14:03
Elle sentit son appui shifter. Par un incroyable talent, son adversaire avait fait une petite technique doton sans utiliser de mudras. En voilà une compétence intéressante ! Elle ne lança du coup pas sa vague de chakra. Sa précision en aurait été modifiée, et il était peu probable que Toph aurait touché son adversaire. Il essaya de lancer un contre, et même si son timing était bon, la garde de Toph aurait peut-être été prête à temps. Elle n'eut pas à l'utiliser, ceci dit, son adversaire ayant décidé de stopper son coup avant de la toucher. Elle haussa le sourcil.

Oh, un autre Hyûga qui utilise du doton ?


La Kunoichi eut un sourire aux lèvres. Implicitement, elle dévoilait que c'était également ce qu'elle utilisait, avec une pointe d'ambiguité pour laisser planer le doute. C'était une affinité rare dans le clan. D'habitude leur cousins étaient plutôt orientés futon, avec quelques raiton dans le lot. Est-ce que Kami savait seulement que Toph s'était autant spécialisée dans le doton, si pas plus, que dans ses techniques Hyûga ? Il n'avait pas besoin de le savoir. Ce n'était pas le but de cet entrainement-ci.

Kami se lança une nouvelle fois sur elle, se focalisant sur l'offensif cette fois-ci.

Elle n'eut aucun mal à dévier les assauts. C'était son style premier en combat. Dévier. Détourner. Toph adorait foutre des baffes, mais détestait profondément s'en prendre. Ses mains dansaient à divers points critiques des assauts de son adversaire, repoussant inlassablement les attaques à un endroit où Toph n'était pas, ou n'était plus. Chaque contact lui aurait permis de délivrer une attaque Juken et de terminer le combat abrutement. Mais la même chose pouvait être dite de son adversaire car quiconque possèdait les yeux, possédait les poings. Un duel à mort entre deux Hyûga était une affaire rapidement mené s'ils osaient s'engager au corps-à-corps.

Non, il devait lui-même sortir du classique s'il voulait toucher Toph. En terme d'entrainements ils étaient tout aussi bien formés l'un que l'autre. Et Toph étant sur la défensive, la seule différence viendrait des techniques plus spéciales. Toph réfléchit un instant. Le conseil de mélanger l'ancien au nouveau était bon. Et, quelque part, c'était ce qu'elle faisait depuis le début. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi Kami lui reprochait de ne pas l'avoir écouté alors qu'elle avait un style plus orienté kickboxing. Mais peut-être voulait-il quelque chose de plus voyant ?

Mélanger l'ancien au nouveau...


Distant de quelques mètres, elle fit un coup de genou dans l'air les séparant. Un coup normal n'aurait pas atteint sa cible - car l'allonge d'un genou ne l'aurait pas permis. Mais ici, c'était une paume du Hakke. Enfin, sauf que la technique était exécuté par une genou, ce qui était en soi plus qu'une nouveauté, c'était une innovation. Toph ne se rappelait pas d'avoir vu une seule Paume du Hakke effectuée autrement que par une paume. Certes, le principe était exactement le même, mais le moyen différait. Elle espérait surprendre Kami par cette assaut inattendu. Elle sentit le chakra traverser son membre et filer avec force et fracas en direction de son adversaire, visant le haut de son corps. Il n'y aurait pas de ninjutsu pour la déconcentrer, cette fois-ci, Kami ne composait pas de mudras.

Aussitôt elle enchaina avec une deuxième frappe en dépliant la même jambe latéralement. La deuxième frappe était visée plus en bas que la première. La vague de chakra fila, suivant sa grande soeur de près bien que sur une trajectoire différente. Une attaque haute, suivie d'une attaque rapide basse. L'enchainement des deux dans une combinaison unique dont kami avait l'honneur d'être le premier spectateur et récipient. Elle planta son pied au sol.

Je suis d'accord qu'il faille innover. mais si tout n'est pas bon à prendre dans les enseignements de ces gâteux d'Anciens... et bien le corollaire tient la route. Tout n'est pas bon à jeter non plus. Ah, et j'espère pour toi que tu me sous-estimes pas parce que je suis une fille de 13 ans, sinon je vais te faire avaler tes propres molaires.


Elle reprit une posture défensive, attendant de voir ce que son partenaire d'entrainement comptait faire.

Résumé des actions:
 
petite remarque:
 


Dernière édition par Hyûga Toph le Mar 31 Juil 2018 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 31 Juil 2018 - 10:57
« Dans le banc des yeux - Kami / Toph »



Les coups pleuvaient, tel un torrent destructeur, Kami fondait sur son adversaire, un seul coup pouvait faire très mal, encore fallait-il qu'il ai la dextérité nécessaire pour toucher. On pourrait pu la confondre avec une anguille, elle se faufilait entre chaque coup, balançant son corps de part et d'autre déviant proprement chaque attaque de Kami qui terminait leurs courses dans le vide. Plus elle esquivait et plus Kami s'agaçait, lançant par conséquent des frappes de moins en moins précise et plus rendait la tache encore plus facile à Toph.

Après esquiver un énième coup elle rompit le contact et s'écarta de son adversaire. A ce stade là chaque mouvement compte, chaque erreur peut être la dernière, il ne vaut mieux pas trop tenter le diable à rester au contact lorsque l'on est sur la défensive. Elle marmonna une phrase mais Kami ne put entendre correctement son interlocuteur, aucune importance, l'heure était à l'affrontement.

Elle fit cependant quelque chose de bien étrange, un coup de genoux dans le vide. Kami écarquilla les yeux, la voila son ouverture, la petite erreur qu'il attendait pour mettre une dérouiller à la morveuse. Riant intérieurement des multiples tourments qu'il allait faire subir à la jeune fille il fut d'autant plus étonné lorsqu'une vague de chakra s'approchait rapidement de son visage. Un genou du Hakke ? Ça c'était du nouveau avec de l'ancien.

Ne lui laissant pas le choix de composer des mudras et n'ayant pas son super-pouvoir de disponible pour le moment il due se résoudre à serrer les dents et prier pour qu'il en reste après. En guise de maigre protection Kami croisa les bras sur son visage et prit la vague de plein fouet qui le fit voler quelques mètres plus loin. Retombant lourdement sur le dos il roula rapidement pour se mettre sur ses appuis et pointa du doigt sa cousine.

"Eh c'est pas symp…"

Ses appuis glissèrent, ses jambes valsèrent dans les airs. La douleur d'un second impact se fit ressentir au niveau des cuisses quelques instants après. Un second coup avait été envoyé dans la continuité du premier, là ça commençait à piquer. Retombant face contre terre il resta un moment allongé, la tête dans la poussière, après tout s'il s'était contenter de rester couché il n'aurait peut-être pas pris le second coup. Il leva un doigt comme pour faire une requête à la jeune fille puis redressa la tête.

"Ça c'est du nouveaux, j'aurais imaginé du ninjutsu mais ce…genou du hakke c'est pas mal !"

Elle parlait de la sous-estimer ? L'écart n'était pas si grand et puis lorsqu'on pratique le Juken, l'âge et le physique de l'adversaire importe peu. Sur ces belles pensées Kami se releva difficilement, le choc des deux attaques l'avait quelque peu secoué. Sa cote n'allait guère mieux, le choc avait ravivé la douleur, il s'agissait d'un entrainement mais la petite avait l'air de prendre ça très au sérieux.

Elle était déjà en garde, prête à accueillir Kami, bien. Si telle était son souhait il allait combattre plus sérieusement. Il n'était qu'à quelques mètres l'un de l'autre, il analysa rapidement ses possibilités. Composer des mudras et balancer une technique de ninjutsu ? Non…trop voyant, il faut profiter de l'effet de surprise. Genjutsu ? non ce serait compliqué à mettre en œuvre. Il ne restait qu'une dernière discipline qui avait dominé durant ce combat. Le Taijutsu. Cet assaut se devait d'être concluant, la douleur se faisait ressentir et de nouveaux impacts le rendrait hors combat.


"Je ne sous-estime personne, je cherchais simplement à m'entrainer tranquillement mais tu sembles contre cette idée alors je vais tacher d'être sérieux."

Profitant de l'initiative que lui laissait Toph, il se permit de composer des mudras pour activer son Byakugan et se mit en garde de manière particulière.
Prenant une forte impulsion pour rompre rapidement la distance qui les séparaient, il arriva au contact de Toph et s'appréta à la frapper d'une technique qu'on lui avait enseigner il y a de ça quelques années, il était temps de la ressortir. Les 32 poings du Hakke. Un amuse-bouche par rapport au stade suivant que sont les 64 poings mais il n'arrivait pas encore à le maitriser correctement alors il se contentait d'utiliser ce qu'il connaissait.

Le premier coup était parti, il regarda Toph, dans le blanc des yeux…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Ven 10 Aoû 2018 - 12:38
Les deux attaques firent mouche. Toph en fut presque surpris, parce que contre le Tsuchikage elle avait fini défenestrée en 2 secondes. Peut-être qu'elle n'était pas si nulle que ça, mais que le Tsuchikage était super fort, surtout. Kami ne se releva pas tout de suite. Toph le regarda bizarrement. Ce n'était pas assez pour le rendre inconscient ou le tuer. Peut-être l'impact avec le sol avait été difficile ? Finalement, il se remit à parler pour la complimenter sur son genoux du Hakke.

En soirée, ça fait son ambiance.


Il se releva et commença sa préparation par activer son Byakugan. Toph haussa un sourcil. C'était le signe qu'il allait viser ses tenketsus ? En tout cas, du taijutsu, c'était certain. Plusieurs techniques Hyûga le permettait. Et puis, Kami disparut quasiment de son champ de vision pour réapparaitre pile devant elle, en position des 32 poings du Hakke. Oh, elle ne pouvait pas ne pas reconnaitre cette posture, ce kata mal-aimé.

Non, non, pas ça ! Kai...


Mais déjà l'attaque débuta et les tenketsu de Toph se refermèrent les uns après les autres. Elle laissa éclater un début de Kaiten, une vague de chakra informe et sans pression mais en perdit rapidement le contrôle et le chakra bleuté se dissipa. Toph se laissa choir au sol avant de se relever péniblement. Elle avait encaissé l'attaque de plein fouet, mais l'objectif était avant tout ses tenketsus. Elle se sentait comme fatiguée, sans pou autant avoir fait de gros effort. La kuchoichi leva sa main et essaya de faire jaillir du chakra. Le résultat fut instable et incomplet. La ninja aurait pu essayé une méthode brute sans contrôle, mais le sparring aurait été différent. Elle haussa les épaules en écartant les bras.

Je déteste cette technique. D'habitude ils prennent la pose avant de la faire et j'ai le temps de faire un kaiten, mais avec ta charge... Je n'ai pas lancer ma défense.


Elle avait un grand sourire sur le visage à présent. Content du petit entrainement, du petit match, elle était toute joyeuse même si elle refuserait de continuer en l'état. Elle déclara son intention.

Hu, je crois que mieux vaux que le petit sparring s'arrête là. Je vais avoir du mal à concentrer mon chakra avec ta technique-là. Pour te remercier... Y-a-t'il une technique que tu désires apprendre de moi ? Saches que je m'y connais également en doton, même si je n'ai pas eu l'occasion de te le montrer.


Elle n'avait pas vu Kami faire de technique défensive, tant via le talent Hyûga que via le doton. Bon après, leur échange avait été bref et intense. Mais s'il désirait en avoir une, cela serait un excellent remerciement pour la leçon. Une charge suivit des 64 cousps du Hakke. C'était une combinaison intéressante. Elle ne l'oublierait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Sam 11 Aoû 2018 - 11:52
« Dans le blanc des yeux »



Bon sang que ça faisait un mal de chien ! Sa cote lui rappelait qu'il ne fallait pas trop forcer sans quoi il serait peut-être moins enclin à profiter de son entrainement avec sa cousine. Etonnamment elle reçut de plein fouet l'assaut de Kami, il était pourtant certain de l'avoir vu entamé un début de Kaiten, le fameux tourbillon des Hyugas. Une technique intéressante mais l'esprit toujours tourné vers l'action, Kami ne c'était jamais attardé sur cette technique défensive jusqu’à aujourd'hui. Une erreur qu'il réalise à la suite de cet entrainement, il fallait renverser la vapeur avant d'avoir des déconvenues en combat réel.

Elle fit remarquer qu'en général les gens préféraient prendre la pose avant de lancer leurs attaques. C'est vrai, une mode parmi certains Hyuga de la Soke, toujours là pour frimer ceux-là. Laisser le temps aux paparazzis de prendre quelques clichés n'était pas sa tasse de thé pour notre Kami national. Autant être efficace en toute circonstance.

Sa jeune cousine arbora un large sourire. Contente de ce sparring j'imagine, si elle était satisfaite alors lui aussi. Bien qu'il soit exténuer par les coups qu'il avait reçu et sa dépense de chakra, il était satisfait d'avoir pu aider Toph.

Après tout cet entrainement était à la base pour elle. Mais les rôles de coach venait de s'inverser, elle proposait d'apprendre une technique à Kami…Pourquoi pas, après tout elle semblait avoir un panel technique impressionnant pour son âge. Une précieuse technique avait également fait les yeux doux à Kami. Kaiten…

"Pourquoi s'arrêter en si bonne lancé après tout ? Il a bien une technique que je souhaiterais apprendre…J'ai cru entrevoir un début de Kaiten…"

Kami piétina sur place d'impatience comme un enfant attendant son cadeau.

"Tu penses que je pourrais l'apprendre moi aussi ?"

Il en tremblait comme si Toph allait s'envoler le laissant là, l'air bête à vouloir apprendre cette technique par sa jeune partenaire. Il trépignait d'impatience d'avoir la réponse de sa cousine. Il n'y a pas de raisons pour qu'elle refuse. Après tout il faisait partie de la même famille, on ne peut rien refuser à la famille.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 12 Aoû 2018 - 0:30
Kami était intéressé par le kaiten. C'était compréhensible : le kaiten était purement et simplement l'apogée défensif Hyûga. Et sans doute parmi les meilleures défenses shinobi existantes. Il tremblait en faisant sa demande. Toph le regarda de haut en bas. Après tout, il était de la branche secondaire. Méritait-il vraiment d'apprendre cet arcane. Puis elle soupira et croisa ses bras et lui dit simplement.

Non.


Il ne s'était pas passé une seule seconde que ses joues enflèrent et qu'elle éclata de rire. Elle décroisa ses bras et lui fit mine d'approcher avec sa main.

Ta tête ! Bien sûr que si, je vais te l'apprendre. Je pense que tu en as l'aptitude. Cela demande un contrôle du chakra un peu plus poussé que pour activer le Byakugan.


Elle exécuta la rotation, sans mettre de chakra. Avec ses tenketsus partiellement bloqués, elle aurait du mal à faire la technique tout de suite. Elle se disait qu'une démonstration du mouvement suffirait pour le moment et démontra comment expulser du chakra d'un de ses tenketsus dans son dos. Ce fut plus difficile que ce qu'elle avait escompté.

La technique ne nécessite même pas le Byakugan activé pour être exécutée. Il y a deux étapes. L'expulsion de chakra, et tourner sur soi-même.


Toph réitéra l'expulsion de chakra via sa paume cette fois-ci, puis exécuta la rotation. Un firmament de chakra bleuté suivait sa main et, avec la rotation, dessinait un cercle bleu autour d'elle. Là était le principe de base de cette technique centenaire.

L'expulsion de chakra est le plus compliqué, il faut faire jaillir le chakra de tous tes tenketsus en quantité suffisante. Faut avouer qu'on a pas beaucoup d'utilité pour la majorité de ces ouvertures de chakra. La plupart du temps, on se contente de celles des mains et un peu des pieds. Garde le Byakugan activé et essaie d'en utiliser une majorité.


C'était un conseil pour le moment. Toph lui aurait bien montré le résultat final mais en vrai elle en aurait été incapable. Elle essayait de récupérer son chakra et débloquait péniblement ses tenketsus un-à-un. D'ici peu, elle aurait un peu récupéré et lui montrerait l'exécution avec chakra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Dim 12 Aoû 2018 - 12:46
« Dans le blanc des yeux »



"Non."

Kami sentit son âme s'extirpé de son corps pour laisser place à une quantité phénoménale de dépit. Un peu comme si vous étiez à genoux demandant votre chère et tendre en mariage et qu'elle vous répondait, sans la moindre pression, droite dans ses bottes. Non.

Puis elle pouffa de rire en voyant le jeune hyuga se décomposé à vue d'œil. Le visage pâlichon de Kami reprit des couleurs puis il s'approcha de sa cousine qui lui demandait de venir d'un signe de main. Il traina des pieds pour arriver jusqu’à Toph, une façon de bouder en quelque sorte.

"C'est pas drôle…" Marmonna-t-il avant d'écouter les consignes de sa cousine.

La technique se scindait en deux phases bien distinctes à maitriser. Libéré son chakra continuellement et tourner. Il observa sa jeune coach tournoyer tout en libérant du chakra de la paume de ses mains. Ce ne fut qu'un filet qui s'échappa, les trente-deux poings ayant causé quelques effets indésirables à ce niveau-là. Mais l'infime chakra qui émanait de ses paumes suffit pour créer un joli cercle bleuté autour d'elle. Une fois la démonstration terminé elle donna quelques conseils à Kami puis se recula.

"Bien…Essayons."

Activant son byakugan comme on lui avait conseillé, il se mit à tourner sur lui-même en essayant de relâcher du chakra via ses tenketsu. Cependant le combat l'avait aussi épuisé, ses réserves de chakra quasiment vide lui donnaient du fil à retordre. Un lèger filet de chakra s'échappa l'espace d'une seconde mais se ne fu pas suffisant pour créer un éventuel cercle. Tel une ballerine, Kami tourna sur lui-même avec grâce mais sans libérer le moindre pic de chakra.



Il s'arrêta quelques instants plus tard.

"C'est plus difficile que prévu…" Dit-il en reprenant son souffle

Il arrivait à visualiser ses tenketsu grâce à son byakugan mais n'arrivait pas encore à les ouvrir durant sa rotation. Cela ressemblait pourtant à la paume du hakke dans la manière de faire, la rotation en plus bien évidemment. Kami se tapota le visage pour se motiver puis se remit en position.

Il se remit à tourner sur lui-même à une vitesse réduite afin de mieux se concentrer sur son chakra, ouvrant un à un ses tenketsu une légère vague bleu crépitant vint se former. Il avait du mal à conserver son chakra stable en maintenant sa rotation puis il augmenta sa vitesse laissant peu à peu la vague de chakra se dissiper. Il y avait du mieux mais il n'arrivait pas pour le moment à conserver son chakra à haute vélocité. Il se tourna vers sa cousine.

"Comment arrives-tu à maintenir ton chakra avec une telle vitesse ?"

Il tenait le bon bout, il manquait simplement de pratique et peut être que sa cousine disposait encore de quelques conseils avisés pour réussir son kaiten lors des prochains essais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 14 Aoû 2018 - 11:37
L'apprentissage de Kami n'était pas aussi facile que prévu. Toph se rendit compte à ce moment-là qu'il avait quand même un peu mangé aussi sa part de torgnoles. Il ne s'en plaignait pas, et c'était tout à son honneur. Mais clairement il bougeait moins bien qu'avant. La rotation ne fut pas difficile pour lui - même s'il le faisait un peu bizarrement, un pied arc-bouté sur l'autre. Etais-ce nécessaire ? Oh, en fait, c'était plutôt pas mal, Toph lui offrirait un tutu pour noël - et il rencontra la difficulté au niveau de l'émission de chakra. Il était loin d'activer tous ses tenketsus. Toph l'observait au Byakugan, évidemment.

De un parce que c'était au niveau tenketsu que tout se passait. Elle observait ainsi l'effort directe de Kami.

De deux, parce qu'elle continuait de réparer ses propres tenketsus qui, courtoisie de Kami, s'obstinaient à demeurer fermés.

Kami n'arriva pas à produire un pic de chakra. Il essaya à vitesser réduite, et cela semblait se faciliter pour lui. Etrange que la vitesse joue, cela ne m'avait pas fait pareil. En fait, j'ai pas appris cette technique de la même façon je crois... Toph réfléchit à cette énigme avant même que son cousin ne lui demanda conseil. Elle ne put pas répondre tout de suite, car elle mis elle-même un certain temps avant de trouver la bonne réponse. (Qui a postériori est évidente, n'est-ce pas ?)

Une question d'habitude. La sensation de vitesse est une... comment dire... perspective de l'esprit ? Un peu comme une illusion qu'on se fait à soi-même. Elle est différentes les yeux fermés - mais ne le fait pas, c'est quand même un peu dangereux de tourner dans le noir. Non, ce que je veux dire, c'est que tu focalises beaucoup d'attention avec ton doujutsu pour le moment, et que par conséquent ton impression de vitesse en est augmentée.


Etait-elle claire dans son explication ? Toph l'ignorait. Elle avait eut une excellente éducation dans son clan, et savait utiliser des mots très savants, mais ce qui était évident pour elle n'était pas toujours pour les autres. La Kunoichi s'ouvrit encore deux tenketsus avant d'avoir une idée. Une bribe de mémoire lui revenait, du temps où elle avait appris le kaiten (plus ou moins y'a trois semaines). Elle avait commencé par le chakra, puis avait ajouté le mouvement. Ici, ils avaient pris le bijuu par les cornes après lui avoir planté un dard dans les côtes. Toph s'ouvrit un nouveau tenketsu avant de partager cette analyse à Kami.

Prenons le problème à l'envers. D'abord expulser du chakra de tous les tenketsu jusqu'au moment où ça deviennent un automatisme. En statique. Penses au kinobiri, mais sur tout ton corps. Moi, c'est cet exercice là qui m'a beaucoup aidé.


Après tout, le kinobiri utilisait des tenketsus aux pieds, un endroit peu utilisés par les shinobis. Si Kami pouvait étendre cette maitrise à son corps, en se basant sur cette techniques d'académie, cela ne pouvait que l'aider à maitriser le kaiten. Toph continua d'observer Kami tout en ouvrant ses tenketsus - elle avait presque fini son travail ! Puis vint le moment où il semblait prêt. Alors elle le regarda droit dans les yeux et lui dit, d'un ton plein de conviction.

Et maintenant coupes ton Byakugan, et danse. Danse comme si ta vie en dépend Billy... je veux dire Kami.


En fait, apprendre à quelqu'un d'autres ne lui déplaisait pas.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 14 Aoû 2018 - 13:51
« Dans le blanc des yeux »



Perspective de l'esprit, illusion qu'on fait de soit même…Tourner dans le noir…Ah enfaite non…Kami hochait la tête. On aurait pu le comparer au petit chien qui hoche sans cesse la tête à l'avant de voiture. Mais pour être honnête tous ces mots savants étaient bien trop compliqués pour lui, il n'était pas très futé. Mais il écouta poliment et essaya de décoder le tout dans la tête.

Mais la jeune fille semblait perplexe par les informations fournis à Kami, avait-elle remarqué que cet idiot n'avait rien compris ? Possible, en tout cas les éléments suivants furent plus limpides pour notre idiot du village. D'abord expulser puis tourner…Expulser, tourner. Okay okay ça devrait le faire, mettons le en pratique. Maintenant il fallait couper son Byakugan et danser ! Oui danser ! Car quand je danse, je vole tout simplement, comme un oiseau…Pourquoi je dis ça moi ?

Kami se mit alors en position, ouvrant un à un ses précieux tenketsu. Il libéra un léger voile de chakra malgré ses maigres réserves, il fallait maintenant tourner ! Plus vite qu'a son dernier essais sinon tout ceci ne rimerait à rien, il fallait qu'il y ait une progression. Pivotant sur lui-même rapidement, le voile de chakra suivi le mouvement et s'enroula autour de lui créant une fine bulle de chakra. De l'intérieur il s'étonna de trouver ça beau, le chakra virevoltant et crépitant le laissait rêveur. Avec une plus forte densité de chakra, qu'est-ce que cela pourrait bien donner ? Il interrompit son kaiten jr et laissa éclater sa joie.

"J'ai réussi ! Ta vue ça ! J'ai tout déchiré !" S'exclama-t-il avant de relativiser.

"Cela dit je manquais drastiquement de chakra et je ne suis même pas sure de pouvoir le maintenir à pleine puissance plus tard…"

Il baissa la tête. Il maitrisait les fondamentaux, la base de la technique. Il lui fallait désormais s'exercer pour y arriver parfaitement. Tout ceci n'était qu'une question de temps et détermination. S'il s'en donnait la peine il pourrait y arriver plus rapidement qu'il ne le pense. Il releva la tête calmement et se remit en position.

"Je vais donner tout ce que j'ai !"

Il ouvrit tous ses tenketsus et se mit à tourbillonner. Mais allait-il vraiment y arriver. Sa coach le regarda et attendit le résultat.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 14 Aoû 2018 - 17:57
Toph admira la pugnacité et la détermination de Kami devant ses piètres explications. Il semblait saisir à la perfection toutes les explications étranges qu'elle bégayait à moitié. Sans nul doute, il était cultivé - si pas savant ! Mais cette réflexion et la cette question qui en découlent seraient pour l'instant mises de côté. Car fort de sa bravoure et de sa détermination, Kami commença par faire sortir son chakra de ses tenketsus.

Enfin, il coupa sans doute son Byakugan avant, mais deviné quoi ? Toph ne savait pas vraiment vérifier ça avec son masque sur la tête. Et ouais. Hop, encore un tenketsu d'ouvert. Ta tech prends du temps à être défaite, Billy. Même si la boxe, c'est pas ton truc. Je le vois. Tu es un danseur.

Cette fois-ci, un mince voile bleuté apparut autours de Kami. C'était déjà une victoire. Avec un peu de travail il pourrait interprêter la danse des sept voiles. Mais pour ça il fallait un beau bidou et pour être honnête, Kami-billy risquait d'avoir trop d'abdos pour un jour rendre agréable cette danse-là. Billy décida de pivoter. Il tournait, tournait, tournait comme un cygne noir qui meurt à l'acte trois (spoiler), et sa tête revenait pile au même endroit. Il accéléra encore. Et, surtout, le voile bleuté englobait tout son corps pour devenir une sphère. Toph regarda d'un air inquisiteur. La membrane était encore fine. mais sinon c'était une réussite.

Billy fut quand même heureux et s'arrêta pour cria sa joie.

Ouais, t'as le concept en main, Billy. Mets-y un peu plus de chakra et ça sera parfait.


Elle lui adressa un sourire rayonnant. Kami se reprit, rayonnant du printemps de la jeunesse, et décida d'y mettre toute sa vigueur et tout son chakra restant. Il se lança et fut entoura presque instantanément par un flot entre le bleu et l'argenté. Une membrane nettement plus solide et qui semblait presque vivante. Désireuse de la tester, Toph s'approcher et frappa la sphère. Son poing fut repoussé. Elle frappa encore plus fort, avec du chakra pour renforcer l'assaut. Et encore une fois, le Kaiten subsista.

Toph devait admettre que, pour le moment, elle n'avait rien capable de percer une telle défense. Elle s'avoua vaincue et applaudit lentement Kami jusqu'à ce qu'il s'arrêta de tourner. Il le méritait. Maitriser la base d'une telle arcane aussi rapidement n'était pas donné à n'importe qui. Sans pour autant la marque d'un prodige (parce qu'après tout, il y en avait une fournée à chaque génération, c'était trop mainstream), Kami était certainement un être doué. Pour quelle raison préférait-il se cacher derrière un masque ? Aucune idée et cela ne regardait nullement Toph.

Bien, ça c'est un Kaiten. En tout cas, la version basique. Avec de l'entrainement, cela va devenir plus fiable. Je suis quasi-certaine que quand un ancien fait cette technique la sphère fait dix mètres de rayon. Et c'est du solide. Tu es plutôt doué, Kami. Avec ça en main, tu ne risques pas grand chose. Enfin, tant que ta réserve de chakra tient la route, évidemment.


Car c'était effectivement le nerf de la guerre, la réserve de chakra. Toph commençait à se dire qu'elle devrait sans doute un peu s'entrainer là-dessus, histoire de ne pas avoir une réserve aussi ridicule que ce qu'elle avait actuellement.

Entraine-toi quelques fois et ça sera utilisable en situation réelle. Bon, cousin, je crois qu'il est temps que tu ailles te faire soigner, et je dis pas ça parce que j'ai faim. Passes une fois me voir au clan et tu me montreras ce que ca donne avec un peu de pratique en plus. A la revoyure !


Et comme ça, Toph se barra. Elle fit quand même un signe de la main mais ce fut tout.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 14 Aoû 2018 - 22:12
« Dans le blanc des yeux »




Tournicoti ! Tournicoton ! Il tourna sur lui-même tel un majestueux Handspinner dans les mains d'un pré-ado boutonneux voulant impressionner la gente féminine coute que coute. Vous visualisez bien le truc ? Autrement pour les absents, ça voulait dire qu'il envoyait du lourd. Le voile de chakra qui s'échappa de tout ses pores fut stable et plus consistant que lors de ses précédents essais. Ça y est-il tenait le bon bout ! Sa cousine en testa la solidité en envoyant une première salve de coups puis répéta l'opération en ajoutant de la vigueur dans son assaut, le kaiten tenu le choc. Victoire !

Une fois son tour de manège terminé, sa cousine le complimenta, soulignant tout de même le fait que son kaiten était dans sa forme basique. Avec du travaille il serait en mesure d'obtenir des résultats au-delà de toute espérance. Il s'inclina légèrement en signe de remerciement puis elle tourna aussitôt les talons et repartit sans se retourner en saluant Kami d'un geste nonchalant de la main. Sauvage mais gentille comme tout cette petite.

Il lui rendit son salut de la main puis il se dit que cela semblait bien absurde étant donné qu'elle ne le voyait pas. Il haussa les épaules, la forme y était en tout cas.

Il se remit une énième fois en position. Il était hors de question qu'il ne quitte ce terrain d'entrainement sans avoir réalisé un kaiten digne des anciens ! Mais la douleur de sa cote revint à la charge, le genin s'en plia de douleur. Il faudra laisser le zèle de côté cette fois-ci, il avait gagné un aller direct chez le toubib du village. Son estomac se m'y également à crier famine…Le destin était contre lui, une fois remis sur patte il allait pouvoir se remplir la pense avec de délicieuse ramen sauté. Il en avait l'eau à la bouche rien qu'en y pensant !

Il ne fallait pas pousser mémé dans les orties, il maitrisait le Kaiten. Du moins il avait réussi à le faire correctement, il saurait le reproduire en combat. Le tournois des genins allait être un excellent moyen de se le prouver.

Il quitta le terrain d'entrainement en se tenant la cote, foutu Toph, elle lui devait une consultation et quelques jours de repos.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dans le blanc des yeux [PV Hyuga Toph]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: