Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le masque explosif - Kami

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Dim 22 Juil 2018 - 21:35
Oh quelqu’Un ! À cette heure, c’était plutôt une chance d’en croiser un pas trop occupé dans ce quartier -Hyuga, s’en était un -Hyuga, sinon qu’est ce qu’il foutrait la -ah bah y avait bien moi. Un signe de la main à distance, je lui montrais bien que j’allais l’interpeller et comme il fallait s’y attendre, il ne pouvait pas m'échapper en peu de temps je lui faisais faire, avec un petit air innocent, celui qui n’annonce rien de bon, quand on le connaît du moins, sinon, il était qualifié de charmant. À sa hauteur je lui offrais donc un salut de plus poli avant de le happer directement dans mes projets. Moi une forceuse ? Mais non voyons !

_” Loin de moi l'idée de vouloir vous déranger.”
Même si je le faisais quand même.” Je suis un peu perdue dans votre quartier.” Dans la ville tout entière aussi ceci dit. “J’ai essayé de me repérer, mais en vain, je tourne en rond à chaque fois tout se ressemble. Je ne sais pas comment vous faites. “ L’habitude ? Le sens de l’orientation, pas comme moi… “ J’ai promis des cours de poterie aux jeunes Hyuga, mais je n’arrive pas à m’y rendre et je suis déjà très en retard.”

Là-dessus, souriante, je lui tendais le papier avec l’adresse.

_”Je ne voudrais pas abuser de votre patience ou temps, je comprendrais un éventuel refus.”

Me débrouiller autrement sera difficile, mais je n’allais pas maltraiter tous les Hyuga que je croise non plus. D’autant plus qu’en général après les avoir tapé, je les gardais plutôt à la bonne. Si, si.

_”Diao pour ma part d’ailleurs, j’en oubliais mes politesses pardonnez moi.”

Lui avais-je signifié en tendant une main pour faire les salutations de façon officielle. Je n'étais pas bien sauvage, il allait vite s’en rendre compte. Un peu spéciale et dure à supporter parfois, mais personne n’était parfait. Restait à voir encore ce qu’il y avait à faire de cette rencontre fortuite la. Qu’il nous perd un peu plus aurait été arrangeant, je n’aurais pas eu à jouer les fiancées docile et idiote pour faire plaisir, j’aurais même eu l’excuse pour éviter ça et un alibi en bonus. Un qui pouvait peut-être même être intéressant avec un peu de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Lun 23 Juil 2018 - 1:02
« Le masque explosif - Diao / Kami »




Merde y’en a marre de toutes ces conneries, pourquoi faut-il toujours que sa tombe sur moi ce genre de truc ? J’essayais juste de dormir à l’abris à l’arrière d’une boutique.

Manque de bol les propriétaires ont ouverts une heure plus tôt que d’habitude pour je ne sais quelle raison mais attendez, vous ne savez pas le pire ! Ils m’ont menacé ! MOI ! un pauvre petit sans domicile fixe qui ne cherche qu’à s’abriter pour passer la nuit. Bon pour rentrer j’ai dû enfoncer la porte arrière qui donne accès à la réserve mais quand même…

Un simple « Bonjour Monsieur, pouvez-vous nous aider à réparer la porte que vous avez enfoncé ? » aurais suffi mais non, il a fallu que le premier contact se fasse à l’aide de jet de cailloux et autre projectile de fortune trouvé dans le magasin suivie de nom d’oiseau que je terrais le nom pour épargner vos petites oreilles toutes mimi.

Hé cependant je ne suis pas né de la dernière pluie, dans ma suite j’ai réussi à choper un sac à dos qui trainait dans un coin. Ce sera plus pratique pour transporter mes affaires plutôt que de passer mon temps à les porter sous le bras, cela dit à ce rythme-là je risque de vite me faire connaitre et avoir quelques ennuis, des types masqués qui se balade pour dormir dans les magasins la nuit il ne doit pas y en avoir des tonnes. Je ne compte pas finir au trou pour des conneries commise par nécessité, je vais dormir dehors pendant quelque temps histoire de me faire oublier.

Mais pour l’instant c’était le cadet de ses soucis, le soleil commençait à pointer le bout de son nez. Une première lueur orangée vint colorier le ciel mais à chaque pas de Kami cette lueur venait se répandre de plus en plus dans un ciel ressemblant désormais plus à un brasier qu’a l’habituel océan que l’on connait en journée. Il n’a jamais su mais il a toujours apprécié ces petites choses simples de la vie, déambulant dans la rue en trainant des pieds, il se demandait bien ce qu’il allait bien pouvoir faire de sa journée.
C’est alors qu’il reconnut le quartier des Hyugas, il l’avait déjà visité lors de ses longues journées d’ennuis, c’était un quartier agréable où il était bon d’y vivre.

Alors qu’il arpentait la ruelle, une jeune femme sortie d’une rue adjacente. La tête en l’air comme pour chercher le nom du chemin qu'elle venait d’emprunter, possible qu’elle se soit égarée.

*Elle ne nous a pas encore vu, baisse la tête et fais demi-tour avant qu’il ne soit…*

Trop tard, l’inconnue l’avait déjà interpellé avec un signe de la main s’approchant par la même occasion de Kami. Elle avait l’air si douce, si innocente dans son allure, c’en était presque perturbant qu’il ne reprit ses esprits que lorsqu’elle arriva à son niveau. Elle le salua poliment Kami qui le lui rendit instantanément d’un petit signe de main timide puis elle engagea rapidement la conversation.

Quoi comment ça dans votre quartier ?...Il eut un petit sourire en coin. Je n’ai pas tant l’air d’un SDF en fin de compte se dit-il puis il se percuta sur la demande de la jeune femme, peut-être l’avait-elle pris pour un Hyuga du coin puisqu’il était dans leurs quartiers. En même temps s’en était un, un Hyuga bien sur il avait beau porté un masque, ses pupilles blanchâtres devaient surement le trahir mais il n'était pas du quartier.

Elle tendit un petit morceau de papier, il y était effectivement que la jeune femme devait enseigner la poterie aux enfants du clan Hyuga. Le problème c’est qu’elle venait de toquer à la mauvaise porte, il avait beau être un Hyuga, il ne connaissait pas parfaitement le quartier.

Il fut tiré de ses pensées lorsque la jeune fille se présenta et tendit la main comme pour officialiser sa rencontre. Elle semblait avoir eu une très bonne éducation, elle s’exprimait calmement, de manière courtoise et sans info superflu. Il appréciait ce genre de comportement, bien qu’il ne remplisse pas lui-même ce genre de critères.

Il tendit sa main en retour et eu une poignée de main amical avec la jeune femme. Kami haussa un sourcil, bien qu’elle n’en ait pas l’air cette fille avait de la poigne, il ne serra pas plus que nécessaire mais il sentait qu’il insistait un peu plus, elle serait largement en mesure de lui tenir tête. "Kami, ravie de vous rencontrer Diao." Malgré le visage dissimulé sous son masque il eut l'air un peu hébété.

"C'est un peu gênant de vous dire ça mais je viens d'arriver en ville et je ne connais pas très bien non plus le coin…Cela dit on peut toujours chercher ensemble, ce sera plus rapide et plus sympathique non ?" Il ponctua sa phrase d'un sourire, elle ne le verrait pas mais c'est ce genre d'habitude qu'il avait gardé malgré son cache misère.

*Hé, quand t'aura finis prendre le thé avec fifi brindacier on pourra peut-être enfin se mettre en route ?*

Qu'est ce qu'il pouvait être rabat-joie celui-là, il eut un soupir intérieur puis ils se mirent en marche en quête de la fameuse ruelle caché dans la jungle du clan Hyuga inspectant minutieusement chaque plaque de rue qu'ils pourraient traverser. D'abord timide, Kami se sentit petit à petit à l'aise avec la jeune femme qui devait être proche de la majorité.

"C'est généreux à vous d'offrir un peu de votre temps aux enfants du quartier, on s'ennuie vite à leurs âges. Vous êtes artiste de métier ?"

Il se sentit gênée de demander ce genre chose aussi facilement alors qu'il venait à peine de la connaitre, il baissa timidement la tête. Il avait beau avoir la vingtaine, il agissant comme un petit garçon. Ce qui est étonnant avec l'être humain c'est que même visage obstrué par un masque, les gens arrivent quand même à sentir les émotions tel que la gêne, l'embarras et bien d'autres…La beauté du langage corporelle j'imagine.
Tandis qu'ils faisaient toujours les cent pas pour trouver la bonne rue, Kami remarqua que le couple de commerçant belliqueux de ce matin étaient également entrain de se promener dans la rue et qu'il allait bientôt croiser leurs chemins. Il rabattit rapidement sa capuche, mit les mains dans les poches de son sweat-shirt et baissa la tête, lorsqu'ils arrivèrent à leurs niveaux la jeune Diao les salua avec son habituelle politesse. Kami ne prit pas la peine de leurs dire bonjour et continua de marcher mais il eut un éclair qui lui traversa l'esprit.

*Seigneur, faites qu'elle ne demande pas son chemin à ces gens…*
*Ta gagné ton billet pour les enfers si ces gens te reconnaissent mon garçon*

Il était évident que dans cette situation et vue que Kami ne connaissait que peu le quartier elle pouvait très bien aller les voir. Si le destin était contre lui alors il ne restera qu'une chose à faire…*Les tué puis les mangers ?*..Quoi ? NON ! quitter son masque le temps d'une rapide conversation…La vie peut parfois être cruelle. Il se retourna légèrement pour vérifier si oui ou non elle venait d'engager la conversation.

- *Fallait bien que ça arrive un jour*

Il porta ses mains derrière sa tête pour enlever les premières attaches de son masque au cas où il devrait l'enlever rapidement par la suite. Il ne savais pas trop ce qu'elle faisait mais le suspens était palpable.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 24 Juil 2018 - 20:28
Un nouvel arrivant ? Oh comme c’était intéressant toujours de découvrir de nouvelles têtes. En plus une aussi amicale visiblement, malgré son masque qui pour le coup avait retenu mon attention - celle de l’artiste, mais chaque chose en son temps, il ne faudrait pas non plus l’effrayer ou le motiver à peine rencontrer ce jeune homme…

_”Procédons ainsi, enchantée Kami. D’où nous arrives-tu si ce n’est pas indiscret ?”


Je ne serais pas vexée s’il refusait de répondre, je n’insisterais pas non plus s’il voulait changer de sujet, puis il allait vite découvrir que j'étais du genre intrusive. Une curiosité débordante plus qu’un côté malsain, j'étais quelqu’un de trop enthousiaste il paraît et tandis que nous visitions ensemble son quartier au final, nous pouvions parler de tout et rien.

_”Je suis une Chokoku si le clan parle un peu pour vous… enfin toi ? On a l’air plutôt du même âge. Manier l’argile est inné pour notre famille. J’essaie de faciliter les échanges entre nos clans en leur offrant un peu de divertissement. Je peux te montrer à l’occasion si ça t’intéresse. Je vois que tu as toi aussi un petit côté artistique, c’est toi qui la produis ? ”

Je pointais son masque bien évidemment, sans chercher à savoir pourquoi il le portait pour autant. Les artistes vous savez, un monde à part. J’aurais pris la peine d'épiloguer davantage sur le sujet, si un couple n’avait pas changé nos projets, alors que je les avais salués poliment, ils s'étaient mis à dévisager mon accompagnateur et il n’avait fallu que peu de temps pour qu’ils se mettent à s’agiter et aussi pour que je comprenne que les ennuis seraient au rendez-vous. Flemme de me mêler des affaires des Hyuga, mais j'étais en pleine discussion et bonne compagnie la, dessoler pour les civils. Il ne fallait qu’un instant pour souffler une bille d’entre mes lèvres qui explosait pour faire place à un immense nuage de fumée, tandis que j’attrapais le bras de mon guide pour le tirer avec moi hors de la. Dans une ruelle plus loin, commençant à rire doucement je le fixais du coin d’un oeil.

_”Hum.. Alors comme ça, toi aussi tu fais des bêtises.” Sourire malicieux. “ Ne t'inquiète pas, je fais exploser des bâtiments pour trois fois rien, je ne te jugerais pas.”

Vérité. Un m’avait valu un mariage, l’autre la prison pendant une semaine, qui aurait cru sous mes petits airs de sainte. À l’abri des regards dans ce recoin du quartier, il était temps de rendre à l'évidence, mes plans allaient devoir changer.

_”Mieux ne vaut pas ne trainez davantage dans les rues, de toute façon, je suis trop en retard maintenant, je m’excuserais auprès d’eux, changeons de secteur pour éviter les ennuis.”


J’ouvrais la marche, libre à lui de me suivre ou non vous me direz, après tout, j’avais assez vole de son temps, peut être avait il mieux à faire aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Mar 24 Juil 2018 - 23:11
« Le masque explosif - Diao / Kami »



Il s'était résigné à ôter son masque pour ne pas se faire reconnaitre mais l'événement se passèrent différemment. Tout se passa très vite, il n'eut pas le temps de finir de défaire son masque qu'il entendit une explosion puis Diao surgit de l'écran de fumée pour le tirer et l'emmener quelques rues plus loin. Elle lui avait proposé de lui montrer ses talents artistiques à l'occasion, elle venait de le faire il y a quelques instants. Il fut d'ailleurs étonné des pouvoirs du clan Chôkokû, il en avait déjà entendu parler mais n'avait jamais eu l'occasion de les voir en action.

Ils se cachèrent dans un recoin puis elle se mit à rire et lui préciser qu'il faisait des bêtises mais qu'elle n'allait pas le juger parce qu'elle faisait exploser des bâtiments pour moins que ça…c'était à la fois super creepy d'avoir le sourire en disant cette phrase et cool en même temps parce qu'elle faisait exploser des trucs comme bon lui semblait.

"…Merci de m'avoir tiré de là" dit-il timidement.

Elle proposa ensuite de prendre une nouvelle fois la poudre d'escampette puisque de toute façon elle était désormais trop en retard pour donner cours aux enfants. Une bonne excuse ferra l'affaire, elle ouvrit aussitôt la marche et partit rapidement. Il se mit au pas de course pour l'attraper et se mettre à sa hauteur.

" Hé attends, où allons-nous ?"

Il ne savait pas où ils se dirigeaient mais il suivit aveuglement Diao. Pendant la marche il se rappela le fait qu'il n'avait pas répondu à plusieurs de ses questions, l'avait-elle mal pris ? Non elle avait l'air d'une petite fille sage bien qu'elle ait fait exploser une petite bombe en plein quartier Hyuga mais elle n'avait pas l'air d'une diva. Et puis il préférait rester discret sur sa vie passée. Il se sentait toutefois mal à l'aise sur se qu'il venait de se passer.

"Je suis désolé de t'impliquer dans de telle histoire, j'espère que tu ne m'en veux pas pour se qu'il vient de se passer..."

Forcément qu'elle lui en voudrait un peu, personne n'aime être mit dans de sales draps pour rien. Il espérait juste qu'elle ne le disperse pas aux quatre coins du village façon puzzle, après se qu'il avait vu il s'interrogeait de plus en plus à son sujet. La curiosité est un vilain défaut, tout le monde le sait et pourtant tout le monde cède à son plus vilain défaut.

"Je ne voudrais pas être indiscret mais…Où va la limite de ton pouvoir ? Est-ce ton imagination ? Tu peux créer ce que tu souhaites comme tu le souhaite ?...Est ce que tu peux animer ce que tu créer ?"

C'était pire qu'un interrogatoire des services secret et petit à petit sa timidité disparaissait. Il ne manquait plus qu'une petite démonstration et il serait aux anges.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mer 25 Juil 2018 - 2:34
_”Allons,allons, je me suis juste assuré que nous puissions passer plus de temps ensemble. Rien de plus.”

Une vérité, j'étais loin d'être aussi altruiste qui me faisait passer. Ça aussi c’était trompeur à la première rencontre. Et sans une vraie idée de destination, je commençais à errer avec lui à travers la foule du festival d'été. Ce dernier étant en cours, les activités ne manquaient pas et la densité humaine à toutes heures de la journée nous cacherait de toutes poursuites. Le couple avait l’air vraiment fâché en le pointant du doigt, qu’avait-il pu lui faire ? D’ailleurs c’était lui qui en partie ramenait le sujet que je comptais taire, alors un sourcil relevait, je cherchais son regard à travers son masque en souriant.

_”Ne dis pas de bêtises, c’est moi qui me suis invitée dans ton histoire sans autorisation plutôt. Est-ce que je dois m’en excuser ?”


Pour moi jusque-là, cela me paraissait être une bonne chose. Et tandis nous marchions encore, le jeune homme masqué démontrait qu’il savait attirer les intérêts dans une conversation. Bien, plutôt que se muer pour ne pas me répondre, il me retournait les questions subtilement, preuve de vivacité d’esprit, un bon point pour lui même si la stratégie de se jouer des ego était classique. Je jouais donc le jeu, parce que c’était un de mes sujets favoris après tout. Puis ce n’était pas mon genre de forcer la main aux gens pour qu’ils se dévoilent malgré eux. Pas pour autant que je n’allais pas creuser subtilement à la moindre occasion, mais bon.

_”Tout ce que je suis capable de visualiser dans mon esprit se transmet dans mon argile. Tu veux que je te monte ? Attends.”


Pour se faire, il faudrait trouver un emplacement, je l’invitais donc à la première table des nombreux restaurants pour le festival et prenant place, il serait plus aisé de lui faire moult démonstrations si l’art lui plaisait. Peut-être même plus, je devais avouer que sa particularité masquée avait le don de réveiller mes envies créatives en la matière.

-”Viens prends place, commande ce que tu veux, nous dirons que c’est le comité de bienvenue au village qui te l’offre. Tu viens d’arriver après tout, je peux au moins faire ça pour toi.”

Pour une petite héritière pourrie gâtée, ce n’était pas grand-chose, mais pas besoin de lui préciser. D’ailleurs le regardant, je me questionnais sur la branche qui l’avait vu naître. Par déduction je dirais bunke, les soke étant imbuvables la plupart du temps avec moi. Bonne chose, enfin supposément. C’était le moment de lui montrer quelque chose en revanche de moins séduisant, laissant mes paumes ouvertes sur la table, je laissais apparaître leurs bouches après l'exécution de quelques mudras.

_”Une autre particularité des Chokoku, ça peut répugner je te l’accorde.”
Petit rire et c’était grâce à elle que de l’argile -blanche pour l’occasion, s’invitait sur notre table, se modelant pour imiter à la perfection son masque. “Tu vois inné comme je te disais, mais ce n’est pas tout.” Plaçant ma paume à l'arrière du masque ce dernier devenait capable de produire des expressions différentes et une de mes langues -étrange de dire ça comme ça, se tirait à travers la fente pour taquiner mon invité. “Je peux choisir si l’argile est amorcée pour être explosive ou non. La par exemple, elle ne risque pas d’exploser.” Le masque se remodelait alors pour devenir une version miniature du Hyuga que j’observais et sans même le toucher, il s’amusait sur la table, haut comme un verre, à danser. “La dernière limite étant de se faire exploser soi-même, j’imagine… Tu veux essayer ? De modeler quelque chose pas d’exploser hein.”

Concluais je taquine en lui offrant une boule d’argile neutre en face de lui tandis que son petit lui faisait des siennes.

_”Comme tu le découvres, je n’ai pas beaucoup de mérite… En revanche notre rencontre est inspirante, je n’ai jamais fait de masques, ça pourrait être amusant. Tu me conseillerais à leur sujet pour leur création, le confort, tout ça… “


Je faisais disparaitre les bouches de mes paumes à l’approche du serveur, tout en souriant gentiment à l’attente de la réponse à ma proposition avant de commander copieusement, l’art étant gourmand en chakra, je l’étais aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Mer 25 Juil 2018 - 10:34
« Le masque explosif - Diao / Kami
»



Elle était de nature gentille et généreuse, il en était désormais convaincu.

Diao ne lui en voulait guère pour ce petit incident, ceci toucha Kami.
Ils étaient atterris dans un bain de foule après être sortie d'une ruelle étroite, un festival semblait battre son plein. Malgré le monde abondant les gens restaient ordonnés et personne ne ce bousculait, la rue était bordée de plusieurs petits stands commercialisant des goodies à l'effigie du festival mais également plusieurs bar/restaurant qui permettait de prendre une petite pause et se restaurer autour d'une boisson chaude ou d'une collation.

Le ventre de Kami se mit à communiquer avec lui, cela faisait plusieurs jours qu'il ne mangeait guère à sa faim. La nourriture dans les poubelles c'est sympa trois jours puis on se dit qu'un petit régime finalement c'est bon pour le corps et l'esprit.

D'ailleurs il venait de bombarder Diao de questions et le plus étonnant c'est qu'elle n'a pas bronché, elle avait même pris le temps de l'invité à une table en terrasse d'un des restaurant pour une démonstration preuve une nouvelle fois de sa gentillesse envers Kami. Elle employa également les mots magiques "Commande ce que tu veux" et en plus ce ne serait même pas eux qui paieraient !
Les yeux de Kami se mirent à briller, ils allaient enfin avoir un vrai repas chaud…ou pas c'était lui qui allait choisir pour une fois et en plus ce serait au frais…du comité de bienvenu du village. Il n'avait jamais entendu parler de cet organisme mais il les remerciait d'avance !

*Ça veut dire que c'est elle qui paie triple buse…*

Oh…il avait prévu de reproduire le dernier repas du Christ mais deux-trois petites brochettes feront l'affaire. Il ne faut jamais abuser de la gentillesse des gens…Sauf quand c'est ton patron qui ne veux pas te lâcher d'augmentation et qu'il t'invite au restaurant à la place (Prend ça le patronat !).

Mais l'heure n'était pas à la commande, la jeune Chôkokû allait faire sa démonstration ! Elle posa ses mains sur la table, les paumes regardant le ciel bleu. Il était impatient de découvrir son secret, comment pouvait-elle créer l'argile, sortait-il des pores de sa peau ?...Tandis qu'il fixait les mains de Diao, celle-ci se mirent à bouger et deux petites bouches vinrent s'ouvrirent dans ses paumes.

Oh wow…C'était…Original. Apparemment ce sont tous les Chôkokû qui ont cette particularité qui selon elle pouvait répugner certain. Pouvait-on vraiment en vouloir à ceux qui étaient choqué ? Les shinobi sont amener à voir des choses bien pire mais pour une personne extérieur ce genre de chose peut être en effet assez perturbant. Les petites bouches s'animèrent et sortirent une boule d'argile qui se modela ensuite peu à peu en masque identique à celui de Kami. Ce n'était pas terminé ! Diao était même capable d'animer le masque pour lui donner des expressions, c'était fascinant de voir ça, une petite langue vint sortir d'une ouverture comme pour narguer son spectateur. Kami eut un petit rire bête, il était bon public.

Plus étonnant encore, le masque redevint pâteux et se remodela en une petite figurine ressemblant à Kami qui se mit à danser, ironie du sort il dansait bien mieux que l'original. Elle lui proposa ensuite de se confectionner soit même quelque chose. Elle termina sa phrase en déposant un petit pâton d'argile sur la table.

Diantre elle n'allait pas être déçu, bien qu'il n'ait jamais façonner l'argile, il avait baigné dans la pâte à modeler toute son enfance !
Tandis qu'il tapotait son petit bout d'argile pour en faire quelque chose, Diao se dénigra sur ses compétences, aucun mérite ? Non le chakra et les capacités d'un clan c'est une chose mais créer, façonné et donner vie comme elle le faisait s'en était une autre, elle ne devait pas être aussi dur avec elle-même. Précisant que leur rencontre fut une bonne chose, elle demanda à son interlocuteur des conseils sur les masques, les dimensions, l'ergonomie etc…

En effet leur rencontre fut une bonne chose, il commençait à se dire que ce village méritait qu'il devienne sa terre d'accueil. Les intérêts politique il ne les connaissait pas et ne voulait pas les connaitre pour le moment, d'abord il fallait remercier la personne qui venait de l'inviter.

Posant la petite boule d'argile qu'il venait de terminer de modeler en un petit fauteuil pour le personnage encore animé qui semblait s'amuser à essayer de comprendre la conversation, Kami remit sa capuche pour masquer son visage et porta ses mains à son visage. Il opta les attaches et retira ensuite son masque qu'il déposa sur la table juste à coté des mains de Diao.

- " Tient, il te servira de modèle pour en confectionner un bien meilleur. Et puis si jamais tu va à une soirée déguisé fais moi honneur, porte le." Il souria.

Ses yeux n'était pas visible mais une partie de son visage l'était, ça faisait très longtemps qu'il n'avait pas enlever son masque en public. Le serveur arriva et Diao fut comme soulagé de savoir qu'il allait enfin pouvoir manger, Kami aussi. "Des brochettes grillées, quelques douceurs sucrées et..." Il marqua une petite pause en regardant Diao qui semblait avoir les yeux brillant à l'écoute des plats à venir "…Et une coupe de glace, je crois qu'elle ne sera pas de trop".

Le serveur s'en alla porter la commande au chef et Kami pu revenir à la conversation. Il prit le masque que Diao avait confectionner et le regarda de face puis le retourna.

"Celui-ci est déjà de très bonne facture, il ne manque plus qu'a rajouter quelques attaches en cuir pour le maintient mais je devrais en trouver facilement. Et malgré mon masque si jamais tu bloque sur certains éléments je pourrais toujours te conseiller. Ça te dérange si je garde celui-là ?"

C'était un peu comme lorsque deux équipes sportives se rencontrent chacun échangent son maillot, ici se sont en l'occurrence des masques l'objet de l'échange. Une collaboration artistique ça pouvait être sympa, bon il serait plus le Community manager de Diao plus qu'un artiste mais le principal c'est l'entraide non ?

Le service du restaurant était plutôt efficace car le serveur revint avec les délicieux mets en cadeaux. Il les déposa sur la table et repartit aussitôt en cuisine. Kami prit la coupe de glace et la donna à Diao qui n'allait en faire qu'une bouchée.

Que dieu ai pitié de cette glace.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mer 25 Juil 2018 - 16:55
C’était à la fois surprise et amusée que je le voyais se débrouiller assez bien et rapidement avec mon argile. Intéressant pour juste un travail de ses doigts, aussi je faisais se placer sa petite copie sur son trône/fauteuil. Un peu de confort, c’était bon pour tout le monde.

_”Pas mal.” Sourire satisfait. “ Je devrais l'emmener avec moi dans quelques cours. Tu ferais un bon assistant en la matière !”

Mais tandis que je lui parlais, le Hyuga semblait décidé à ne pas finir de me surprendre, l’observant faire avec curiosité, je me contentais au début de constater son masque ôte sur la table, tout en regardant à l’occasion sans insistance les bouts de son visage révèle. Ce serait mentir que de ne pas avouer que j’aurais voulu savoir pourquoi il en portait un, à la base j’imaginais potentiellement des cicatrices ou autres, mais il était maladroit et égoïste de poser des questions sur le sujet. Âpres tout, si nous étions amenés à nous fréquenter, peut être qu’un jour l’occasion viendrait, sinon ce n’était pas plus important que le fait que nous semblons bien nous entendre. Pour le coup, sous la surprise, je restais un peu bouche bée devant le cadeau soudain, mais qui ne me laissait pas indifférente, je n’avais pas l’impression que le port de son masque était lambda, donc le geste y était, je suppose. L’attrapant délicatement, je le posais sur mon visage.

_”Comment me sied-il ? “ Je riais doucement sans cacher mon appréciation. “En voilà une délicate et inattendue attention. J’en prendrais soin et le rendrait ludique, c’est promis.”

Un mot magique avait le don de faire pétiller mon regard. Glace ? Sans le vouloir-ou peut-être c’était évident, il venait de toucher la corde sensible. Mais voilà déjà qu’il revenait sur le sujet de base, au moins il avait un don pour capter l’attention, ça me changeait de tous les gens plats et sans âme que je côtoyais à longueur de journée.

_”Bien sur, prends le et si nous allions après manger en trouver tous les deux ? “ Pour le finaliser, mais avant ça c’était avec avidité que je m’occupais de la glace, sans oublier de demander : “ Tu en veux ? ” après quelques bouchées. “ Et que dirais-tu d'être mon modèle, ça serait triste de créer des masques prenant la poussière dans un coin de mon atelier, si je te les confiais, tu leur donnerais vie. Une petite collection sur mesure, ça ne te plairait pas ? “

Même si avec le festival, les masques étaient légions dans les rues, plus généralement d’oni ou tengus, voire d’animaux, ce genre de chose pour festoyer quoi… Mais ce n’était vraiment l'idée que j’avais pour mes créations.

_”Parle-moi du poids, de la résistance qu’il doit avoir, quel est pour toi le masque idéal ? On pourrait même lui inclure des pièges pour surprendre dans un combat... “ Marmonnais je en réfléchissant à haute voix tout en inspectant l’original œuvre qui m’avait été confiée... " Arrête moi quand je commencerais à partir trop loin, les gens passionnés tu sais ont tendance à vite devenir excessifs." Je riais, mais disais vrai pour le coup.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Jeu 26 Juil 2018 - 0:18
« Le masque explosif - Diao / Kami »




Elle n'était pas peu fière de son cadeau, rayonnant de gaieté elle le mit un instant sur son visage demandant si celui-ci lui allait bien. Il ne l'avait jamais vraiment remarqué mais ce masque pouvait vraiment être perturbant. Elle fit remarquer l'attention toute particulière que lui avait apporté Kami avec ce masque en guise de présent, par ailleurs le fait qu'elle souhaite aller chercher en sa compagnie des bandes de cuir sous-entendait qu'elle s'intéressait à la finition de son œuvre. Artiste jusqu'au bout.

Elle se jeta sur la coupe glacée et mangea goulument deux bouchées avant d'en proposer à Kami qui refusa poliment, vu le plaisir qu'elle prenait à l'engloutir il se devait de lui laisser. Entre deux coups de cuillère elle se demanda si devenir son modèle pourrait intéresser le jeune homme. Bien évidemment qu'il serait partant, il n'avait pas l'imagination d'un grand artiste mais il aimait l'art.

"Ce serait avec plaisir Diao, Je serais ton testeur de masque officiel avant le lancement de ta ligne sur le marché !"

Elle enchaina en marmonnant dans sa barbe sur les caractéristiques technique nécessaire à la conception d'un masque idéal, elle était comme entré dans une sorte de transe artistique. Elle reprit ses esprits et demanda à Kami de la raisonner lors de ses égarements. Il essaya de répondre tant bien que mal tandis que le petit Kami d'argile était toujours sur son siège les jambes croisées à épier leurs conversations.

"Oh euh…Les pièges seraient intéressant mais peut être trop dangereux pour le porteur. C'est une idée sur laquelle on doit plancher."

Il mangea une brochette et regarda Diao toujours aussi fasciné par le masque que venait de lui offrir Kami.

"Je pense que chaque masque doit être unique, il ne doit pas y avoir de standard en matière de résistance ou de poids car chaque personne est différente et la manière de combattre propre à chacun. La seule chose qui doit ABSOLUMENT être dans tous bon masques…Le style bien sure" Il sourit, lui aussi pouvait enfaite avoir des petits moments d'égarement mais c'était presque comme s'il devenait quelqu'un d'autre.

"Le masque doit transmettre une émotion à la personne qui le regarde…Terreur, Confiance, Joie, Tristesse qu'importe le tout c'est qu'il ne laisse pas indifférent. Si tu veux pousser le vice jusqu'au bout je pense que le masque doit également avoir une signification pour le porteur…"

Il reprit ses esprits et remarqua le regard de Diao qui semblait à la fois intéresser et étonner. "Excuse moi je me suis un peu emporté aussi je crois…Enfin voila un bon masque c'est tout ça à la fois...Que dirais tu d'aller récupérer les bandes de cuirs manquantes ?" Répondit-il timidement.

Collaborant pour terminer les derniers délicieux mets qui étaient posé sur la table, Kami et Diao se levèrent de table et reprirent leur périple dans la rue bondé du festival. Le jeune Hyuga faut d'ailleurs amuser de voir que plusieurs stands vendaient des masques de différentes formes, il pointa du doigt une étales remplit de masque et avec quelques accessoires sur le présentoir.

"Peut-être pourrions nous voir auprès de ce vendeur pour le cuir et trouver l'inspiration pour les nouveaux masques ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 26 Juil 2018 - 5:49
_”On pourrait ouvrir un stand pendant le festival ça serait amusant.”

Toujours bon à placer sous le sigle du club d’art de l'académie. Il semblerait que nous avions un marché, amusée je tendais une main à mon nouveau partenaire pour sceller l’accord. Ce qui me faisait penser que je tenais une éventuelle possible nouvelle recrue pour notre groupe d’artiste de la roche. L’art ce n’était pas quelque chose que tous pouvaient comprendre même si cela à la portée de tous passionnes.

_”Tu as raison, une étape à la fois, déjà maîtrisons la base… Ensuite viendra le temps des folies.”

Et tout en l'écoutant et étudiant son masque, je laissais une idée germée dans mon esprit progressivement. Il n’avait pas tort dans ce qu’il disait et je tenais alors notre concept, si les modèles seraient exposés sous leur aspect esthétique, ils pourraient en plus être retravaillés sur mesure adaptée à chacun client selon sa demande. Grande chance de succès… Le style hein ? Mon sourire s'étirait à la vue du sien, cette douce maladie-là étant merveilleusement contagieuse. Plus je l'écoutais et plus je me questionnais sur la possibilité qu’il se base sur sa propre expérience pour aiguiller la mienne...

_”Ah ah, ne t'inquiète pas, c’est agréable de converser avec une telle conviction. Moi même je m’emballe souvent, tu le sais bien. Évidemment le style est important, as-tu quelques talents supplémentaires avec tes mains.” Je pointais la création confortable apporte à son lui miniature. “ Comme de la peinture, tu pourrais les décorer, ceux que je conçois.” Petit regard mutin, oh j'étais certaine qu’il comprenait bien que je comptais le faire participer d’une façon ou d’une autre. “ Dis-moi, le masque que m'a offert, il en avait une signification pour toi ? “

Je ne lui en demandais pas plus exprès, libre à lui de détailler sa réponse ou non, ou même l’ignorer, c’était fou comme je pouvais être arrangeant parfois, tandis que d’autre ma patience n’avait vie que pendant quelques secondes. Ça dépendait de mes interlocuteurs et la façon dont se passaient les entrevues, j’imagine… Face à sa proposition de finir ce que nous avions commencé, j’hochais de la tête, et son imitation miniature se figeait dans son fauteuil. Libre à lui de le récupérer ou pas, payant la note avant de marcher à ses côtés en quête de ses liens de cuir qui nous manquaient, je ne m’en souciais plus.

-”Procédons ainsi. Ensuite, nous pourrions nous rendre à mon atelier pour le peaufiner.”

Face au stand amusée, j’essayais autant de masques que j’en tendais à mon acolyte du jour pour qu’il les porte aussi, riant joyeusement, l’ambiance se voulait bonne enfant, ou j'étais une vraie gamine tout court pour le coup… Va savoir, en tout cas, l’escapade était assez agréable pour presque me faire oublier le but de notre visite. L’homme, après que je lui ai acheté quelques exemplaires de ses masques se montrait plutôt coopératif nous fournissant le matériel adéquat. Pour un jeune homme se promenant masque à notre premier contact, il semblait plutôt assez à l’aise à mes côtés sous sa capuche, c’était de bons augures non ? C’était donc sans vraiment lui demandait son avis que j’avais encombre un de ses bras de nos achats et attraper l’autre pour l'emmener au mien et le trainer-de grès ou force presque, jusqu’à l'académie ou plutôt ses locaux d’atelier. Un tour de serrure et nous y étions enfin, je libérais-façon de parler, mon invité pour aller ouvrir volets et voilage obstruant la luminosité.

-”Pardonne le désordre, personne ne vient ici à part moi généralement et j’entrepose plus que je n’y travaille, l'été incitant à vivre à l'extérieur pour en profiter. ” Petit rire. “ Approche ma table de travail est la, nous y trouverons tous les outils nécessaires. Tu penses que tu vas t’en sortir ? Au pire, si l’argile se fend, je peux le réparer avec facilité ne t'inquiète pas. Je vais nous faire du thé en attendant, c’est tout équipe, grand luxe tu vois ! ”

Bon pas tout à fait, mais il y avait l'accès à l’eau et commodité personnelle, ainsi qu’un coin ressemblant à une cuisinette, si je m’en serais servi comme tel, le poêle ne servait qu’à faire le thé, quand j’avais la femme d’user mon katon pour se faire. Ce qui n’était pas le cas aujourd’hui. Au bout de quelques minutes, je revenais un plateau et deux tasses fumantes en mains…

_”Tu t’en sors ?”

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Jeu 26 Juil 2018 - 11:44
« Le masque explosif - Diao / Kami »




Ils essayaient tout un tas de masque plus farfelu les uns que les autres, certains frisaient presque le ridicule mais ils s'amusaient c'était le plus important.

Mais la question qu'elle lui avait posé trottait toujours dans sa tête, son masque avait-il une signification ? Bien sur mais ce qu'il se demandait c'est s'il devait vraiment s'épancher sur sa vie passée, il avait déjà fait beaucoup en dévoilant en partie son visage il pouvait faire un dernier petit effort. Pour l'instant l'heure était à la franche rigolade et puis il fallait qu'il trouve l'inspiration pour la conception et la peinture des nouveaux masques c'était le but de cette visite sur ce stand…Enfin à la base oui mais à mesure d'enfiler les masques et de rire l'objectif devint petit à petit de faire rire son compagnon de la journée.

Le marchand voyant notre bonne humeur (et le petit paquet d'argent que Diao venait lui donner) se décrispa des ses airs de commerçant de marché et fit même un geste commercial, il donna les bandes de cuirs nécessaires à la bonne finition du masque. Etonnamment ce fut Diao qui avait une nouvelle fois payer, les sommes d'argents n'étaient pas très conséquentes mais tant de générosité laisser penser qu'elle était à l'abris financièrement parlant mais de toute manière Kami n'avait pas un rond en poche.

Mais à peine c'était-il perdu dans ses pensées que la jeune Chôkokû le ramena vite à la réalité, elle déposa tous les achats dans les bras de l'Hyuga désemparé, il les prit sous un bras mais aussitôt l'un des deux libéré des jougs des masques fraichement acheté Diao s'en empara et le tira sans crier gare.

Après l'avoir alpager la jeune femme le conduisit jusqu’à se qu'il semblait être une académie du moins ses locaux techniques, un atelier plus précisément. Elle relâcha son étreinte du bras de Kami pour accourir ouvrir les différents rideaux de la pièces poussiéreuses et bordélique. Elle invita le jeune homme à s'installer sur un établi pour commencer à travailler sur le masque.

Déposant les masques sur la table d'a côté, il commença son travaille d'orfèvre tandis que Diao fut parti faire un peu de thé. S'emparant des lambeaux de cuir il gardait en tête que le cuir pouvait au fil du temps se détendre et gagner un peu en souplesse plus qu'en élasticité, serrer le maintient du masque pendant un temps serait nécessaire.

Il ne se savait pas aussi doué de ses mains mais il s'en sortait plutôt pas mal peut-être serait-ce là sa future reconversion. Il essaya le masque une première fois pour tester le maintien…Hmm la prochaine bande un peu plus serrer et on serra bon. Diao revint avec les tasses de thé auprès du jeune homme concentré sur la finition du masque.

"C'est presque terminé, encore..un..petit ajus..te..ment…VOILA !" Lâcha t'il content de son opération cela dit rajouter des bandes de cuir n'avais rien de bien compliquer. Il prit une tasse de thé qu'il tendit à Diao qui accepta le présent puis il se saisit de la seconde restante. "Merci pour le thé.." Dit-il en portant la coupelle à sa lèvre, la reposant sur l'établi il leva la tête en l'air et regarda l'atelier dans son ensemble. C'était spacieux, plein de poussière, du matériel un peu de partout mais c'était spacieux, suffisamment pour en faire quelque chose d'intéressant dans l'avenir. "Du coup c'est ici que tu laisse libre cours à ton imagination ? Du moins quand l'été ne pointe pas le bout de son nez." Il s'amusa à reprendre les mots de Diao concernant la chaude saison en cours, évidemment il était plus agréable de s'adonner à sa passion en plein air plutôt qu'enfermer.

Il fit quelques pas et regarda les quelques sculpture présentes à certains endroits, certaines semblait sous des bâches en toile, il n'osa pas soulever pour regarder, l'œuvre ne devait surement pas être terminé et se serait trahir l'artiste de regarder son chef-œuvre inachevé. Il continuait de déambuler entre les sculptures et parla à Diao.

"Écoute concernant le masque et sa signification…Il y a des choses que je ne peux pas te dire, malgré ta bienveillance j'ai peur que tu me juge sur mes actes passés. Tout ce qu'il faut savoir pour le moment c'est que si tu l'as entre les mains c'est que j'ai une entière confiance en toi."

Serait-ce le début d'une vie social structuré ? Une personne avec qui converser de la pluie et du beau temps, un atelier pour améliorer sa créativité et une rédemption de tous les péchés qu'il ait pu commettre ?

Peut-être…Nous verrons.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 26 Juil 2018 - 13:35
Échangeant le thé contre le masque qu’il venait d'agrémenter d’attaches, je constatais son travail tandis que visiblement il visitait les lieux. Il était minutieux, l'incrustation était propre et bien correspondante des deux côtés, un très bon point pour lui dans mon estime. J’offrais simplement un sourire poli à ses remerciements, avant de reprendre l’inspection des détails, le masque ne semblait pas avoir souffert de lésions.

_”Hum..?” Travailler ici ? “Pas vraiment. Ce local est juste à ma disposition, car je dispense des cours à l'académie aussi, mais être franche, je n’y viens jamais, sauf si je n’ai pas le choix. Il était déjà à l’abandon à mon arrivée.” Haussement d'épaules, c’était le bon moment pour lui dire d’ailleurs. “Mon vrai atelier est au manoir familial, je peux te le montrer si tu veux, ici il n’y à que de vieilles oeuvres de mes prédécesseurs.” Petit sourire. “Si tu veux t’entrainer au modelage ou autre, n'hésite pas à venir, tu as vu ou je cachais la clé de toute façon. Je vais t’inscrire dans la liste de mon club d’art, comme ça tu ne seras pas dérangé en circulant à ta guise.” Attrapant ma tasse de thé après avoir déposé son masque sur la table, je le rejoignais tout en parlant. “ Tu es doué avec tes mains, sans nul doute tu as ta place ici. “

Dame Destin était une petite farceuse quand même, la rencontre fortuite débouchait assez exceptionnellement en y penser bien. C’était en arrivant à sa hauteur et en l'écoutant, que je comprenais que mon instinct ne m’avait pas trompé. D’un visage amical je me tournais vers lui le fixant avec l’ardente de pupilles de ce genre de couleur atypique avant de lui offrir un regard plus doux, un rictus se greffant en coin des lèvres.

_”Ne te sens jamais obligé de me répondre si la question ne te sied pas. Ignore-la simplement, je comprendrais que ce n’est pas un peu à aborder. Ne t’inquiète pas trop pour ça, néanmoins…” Je reprenais une gorgée de thé. "Je suis contente de voir que nous avons fait le même choix.” Regard en coin. “Celui de nous donner une chance.” Un petit silence durant lequel je faisais danser le liquide à l'intérieur de ma tasse. “ Personne n’est parfait, sais-tu d’ailleurs que son imperfection qui fait l'âme d’un oeuvre ? Qui rend un individu unique. “ Vrai non ? Ou encore une vision un peu folle d’artistes. “Et crois-moi, je ne suis pas si bienveillante que ça. Tu m’intéresses voilà tout, si cela n’avait pas été le cas, je ne t’aurais même pas adresser la parole. Ah ah si tu savais.” Le genre de merdeuse que je pouvais etre… “Ironiquement, c’est le masque que tu m’as offert qui à attirer mon attention sur toi dans la rue ce matin. Voilà donc déjà un bout de son histoire…” Clin d’oeil. “ Pour nous du moins.”

Constatant un peu mieux l'état de la pièce désormais, je me sentais un peu honteuse de l’avoir amené ici. Déposant ma tasse pour placer mes mains sur mes hanches et analyser la charge de travailler, je finissais par soupirer longuement.

_”Ce n’est pas très pro’ de ma part de laisser cet atelier tel quel… Je vais faire un peu de ménage et rangement le temps que tu t’inspires ou d'achever les peintures de ton masque. Fais comme chez toi, parce que je ne sais pas plus que toi où toutes les fournitures sont rangées.” Je riais, un peu honteuse quand même… “À nous deux en fouillant on devrait trouver tout ce qu’il faut tu ne penses pas ? “ J'espérais du moins...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Jeu 26 Juil 2018 - 15:02
« Le masque explosif - Diao / Kami »




Tandis qu'il finissait d'inspecter les différentes sculptures qui était disséminés dans l'atelier, il crut comprendre que le véritable se trouvait dans un manoir appartenant à sa famille. Elle était de bonne famille, ceci pouvait expliquer sa manière aussi polie et courtoise d'aborder Kami. Le statut social ? un faux débat, il vaut parfois mieux savoir accepter le hasard de la naissance que de jalouser son prochain. Il connaissait ce genre d'inégalité, étant membre de la branche secondaire, la branche inférieure du clan il savait qu'il allait devoir protéger et servir des personnes éminentes du clan. Mais le jour où il devra passer l'arme à gauche il aura le sourire aux lèvres car s'il y a bien une chose devant laquelle nous sommes tous égaux…C'est la mort.

Le fait qu'elle lui propose de venir s'entrainer ici et de lui laisser la clef le fit tiquer. Il ne serait pas contre un petit aménagement de l'endroit pour en faire un lieu pour dormir le soir, le plus dur étant de le demander. En situation précaire le jeune garçon ne s'était même pas présenter auprès des autorités compétentes du village pour s'enregistrer dans les rangs des ninjas, ce n'est peut-être pas très lucratif mais au moins il avait un peu d'expérience dans le domaine.

"D'ailleurs à ce sujet…Je suis parfois du genre un peu noctambule, il me serait possible d'y venir la nuit pour travailler et me reposer si besoin ?"

Inutile pour elle de savoir la situation actuelle du jeune homme, il préférait également rester discret là-dessus. Il fut d'ailleurs agréablement surpris de voir la compassion que pouvais avoir Diao à son sujet, nous avons tous un passé plus ou moins lourds qui pèsent sur nos épaules et il imaginait très bien qu'elle ait également pu vivre des choses déplaisantes autrefois.

Bien qu'elle veuille faire penser à Kami le contraire sur sa bonté, il restait convaincu que c'était une bonne personne en toute situation. Après avoir fait son petit tour du propriétaire Kami revint auprès de l'établi où il avait déposé sa tasse, il la prit délicatement et bu quelques gorgées en regardant la jeune femme dubitative. Il termina sa tasse puis la reposa pour lancer ses recherches sur du matériel de peinture.

Il chercha silencieusement sur les différents portant de l'établi puis se mit à ouvrir les tiroirs et portes d'armoires qui tombait à porter de ses mains, il fouillait tout se qu'il pouvait atteindre. C'était une véritable mine d'or en matière d'outil mais pas un seul pinceau ni de peinture en vue, il farfouilla au fond d'une niche d'une armoire et décela un semblant de pinceau usagé et un fond de peinture rouge. Ce n'était pas l'Eldorado mais il fallait s'en contenter.

"Trouvé ! ça devrait faire l'affaire, je suis à toi dans une minute."

Se présentant face au masque posé sur l'établi, il empoigna le pinceau et le trempa dans le fond du pot de peinture vieillissant. Maintenant il fallait faire preuve d'originalité…réfléchis…réfléchis…ROOH ÇA NE VIENT PAS ! C'est dur la vie d'artiste…Sauf quand on à un petit coup de pouce du destin.

Se baladant tranquillement le long du manche du pinceau, une araignée faisait son petit bout de chemin regardant par ses multiples orbites la déception de Kami devant sa panne d'inspiration. C'est à ce moment là que le jeune homme sentit un chatouillement sur son doigt, baissant les yeux il vit l'araignée escaladé le mont Hyuga.

*ARAIGNÉE !!!*

Secouant le bras dans tout les sens il parvint enfin à se défaire de son redoutable ennemie arachnéenne, lâchant un soupir de soulagement. Cependant le dieu artistique s'était manifesté entre temps, alors qu'il avait secouer le bras pour faire voler l'araignée, la peinture avait gicler du pinceau et était venue finir sa course sur le masque. Des éclaboussures de peinture rouge venant à présent ponctuer le masque laissant penser que le masque venait d'être asperger d'hémoglobine. Pas très originale mais ça avait son charme, il l'attrapa et rejoignit Diao.

"Qu'est-ce que tu en pense ? Trop simpliste ? Peut-être un peu trop dérangeant ?" Tendant le masque, il l'échangea contre les affaires qu'avait Diao dans la main. Le rangement c'était désormais au tour de Kami, à cet instant il fallait qu'elle soit critique artistique.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 26 Juil 2018 - 18:40
Tout en procédant aux efforts de rangement, je portais une attention à notre conversation en cours, découvrant alors quelques points communs avec le Hyuga. Le hasard m’amusant fortement je ne pouvais pas me retenir de rire sans retenu avant de lui lancer un regard pour lui répondre.

_”Il n’y a pas de restriction d'horaires, dispose en comme bon te semble, comme je te l’ai dit, j’ai déjà un atelier, donc je ne me rends jamais ici ou presque, quant aux autres de mes collaborateurs, l’un travail travaille exclusivement sur les finitions de mes oeuvres et l’autre, useur de Mokuton, ne se plaît qu’en extérieur. Autant te dire que tu auras une paix royale par ici. À part moi, puis toi maintenant, personne n’y avait mis les pieds depuis des lustres, tu vois bien l’état. “ Rires.

Une vérité, alors pourquoi on avait pris une salle pour ne pas l'utiliser me direz vous ? Elle venait dans le pack à l’ouverture du club à l'académie dont j’avais la charge, puis de base personne n’en faisait déjà rien, donc…

_”Attend que je te présente nos jardins d’études, tu comprendras pourquoi aucun de nous ne veut s’enfermer. Il était un de nos projets, nous en avons quelques-uns sous forme de défi un peu tout le long de l'année si tu veux t’amuser.”

Laissant faire l’artiste une fois qu’il avait trouvé sa peinture, je m'efforçais de ne pas regarder ce qu’il faisait pour la surprise, mais pour tout avouer, l’espionner était plus fort que moi tandis que je poursuivais ma tâche, avouons-le pas très attractive. Un simple “Bien, bien.”, avait répondu à son offre de revenir vers moi sous peu avec un résultat et par ce biais, attirant mon attention je ne pouvais alors pas rater la scène, qui au début me laissait quelque peu dubitative, avant que je me retourne pour rire silencieusement pour ne pas le vexer. C’était quoi le problème avec les petites bêtes les gens ? Comment pouvaient elles effrayer de spécimens aussi gros. Il s’entendrait bien avec Tenshi sur cette phobie-là et c’était trop tôt dans notre relation pour le taquiner sans état d'âme là dessus. Simplement je me rapprochais pour regarder les résultats, non pas sans oublier de récupérer sur le bout d’un doigt l’assistante du peintre.

_”Un décor spontané comme j’aime les appeler. Le style est épuré, on dirait du sang, essaie de ne pas trop effrayer les gens en le portant.” Petits rires en jouant avec l'araignée qui tournaient au rythme des mouvements de ma main. “Je vais te laisser plusieurs exemplaires de masques avant de partir aujourd’hui une fois le rangement effectué, tu pourras varier et t’entrainer à ta guise comme ça.” La charge des attaches lui revenant à chaque fois, travail d'équipe.”J’ai trouvé la caisse de peinture sur cette étagère.” Je la désignais avant de libérer la petite bête. “Merci de ton aide Kami.”

Il n’était pas obligé de m’aider, c’était ma tache après tout, alors j’appréciais l'initiative en souriant et à deux avouons-le, le lieu retrouvait de son éclat avec une rapidité plus qu’acceptable et tandis qu’il posait sa touche personnelle à sa guise, comme promis, je laissais sur une table quelques exemplaires facilement reproductibles pour moi à son intention avant de lui faire une proposition.

_”L'académie est un lieu ouvert à tous les shinobis du village, mais tu y croiseras rarement des civils, si tu viens d’arriver, tu ne l’as surement pas visité, je t’offre un tour guidé ?”

Par quoi allais-je commencer ? Les jardins décorés ? Faits de végétaux et mobiliers sculptés en bois ou argile blanchie, rehaussé par le parfum des fleurs et bercer par la répercussion de l’eau des fontaines… La bibliothèque ? Et ses murs d’ouvrage dans la salle la plus calme du village. Les nombreux clubs d'activités ? Ou s’amuser avec d’autres étudiants ou enseignants. Ma salle de cours - dont je n’étais pas que peu fière ? Les terrains d'entraînements peut-être… Oh il y aurait du temps pour tout, à moins que des obligations l’attendaient ailleurs.

_”Tu as déjà reçu ton affectation d'équipe ou pas encore d’ailleurs ?”

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Jeu 26 Juil 2018 - 21:18
« Le masque explosif - Diao / Kami »



L'œuvre semblait satisfaisante aux yeux de Diao qui prennais un malin plaisir à discuter près de Kami en compagnie de la fameuse araignée qui se baladait librement sur sa main. Il en eut des frissons, les araignées ce n'était pas son truc du tout. Tandis qu'elle désigna la fameuse étagère renfermant les sacro peintures, la petite araignée se fit la belle. Il la suivit du regard un long moment pour s'assurer qu'elle se soit suffisamment éloignée.

Apportant son aide à Diao pour le rangement, il se rendit compte qu'avec juste un peu de rangement, l'endroit pouvait avoir son petit charme.

"C'est la moindre des choses de te filer un petit coup de main, on est associé après tout." Le ton amusé de sa phrase laissé quand même place à une certaine vérité. Il faisait en quelques sorte équipe dans cet atelier.

La pièce semblait plus lumineuse et chaleureuse, il s'amusa à imaginer où est-ce qu'il pourrait accrocher les masques ou quelques autres objets de décoration puis Diao vint poser un amas de masque sur une table. Avec ça il allait pouvoir tenir quelques temps. Il allait même se faire une petite visite guidée de l'académie.

"Eh bien je n'ai pas vraiment eu le temps de faire le tour du village à mon arrivée, je ne suis pas contre une petite visite en ta compagnie."

Un lieu où les ninjas se retrouvent pour étudier, s'entrainer, échange. Cela semblait l'endroit parfait pour rencontrer de nouvelles personnes et tisser de nouveaux liens solides. "Si l'académie dispose d'une bibliothèque, tu pense que l'on pourrait faire une première halte là-bas ?" Demanda-il.

Non pas qu'il aimait énormément lire mais sa soif de connaissance était grande et les livres sont une source inépuisable de savoir.

"Euh non…Pour être honnête je n'ai pas pris le temps de me faire connaitre auprès de l'administration..." Intégrer une équipe serait également une option viable pour trouver de nouvelle connaissance, que dis-je, s'il intégrait une équipe de ninja ceux-ci deviendraient des équipiers et ça c'est un statut privilégié.

"Tu penses qu'il reste une place dans les équipes actuelle du village ?" dit-il innocemment.

Faire partie d'une équipe lui permettrait également de partir en mission, parcourir le monde en quête du plus beau paysage ou encore de la plus haute montagne et peut être même trouver un petit coin de paradis quand il prendra sa retraite qui sait. Il allait débuter la visite, ne sachant pas s'il allait rencontrer des étudiants ou intervenants, il enfila son nouveau masque peint. Il faut savoir garder le style en tout occasion.

Il retira sa capuche et suivit Diao qui avait ouvert la marche, le guidant jusqu’à la prochaine destination.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Ven 27 Juil 2018 - 4:27
J'appréciais sa bonne volonté et je pensais bien que je le lui montrais dans toutes mes mimiques, bien qu'un peu malhonnêtes, avec un oeil aiguisé habitué à épier et enregistrer les images, déformation d’artiste, j’avais fini par voir et pouvoir reproduire son fascié en entier dans mon esprit. En s’agitant dans sa tâche, il avait eu parfois plus de négligence pour son couvert, le tissu avait bougé dévoilant, un oeil, sourcil et ses alentours, puis l’autre. Formant le puzzle imaginaire dans mon esprit. Un travail complexe réservé aux initiés du genre qui me donnait une humeur adoucie.

_”Bien, j’aime beaucoup cet endroit aussi.”

Abandonnant notre repère, je l’invitais à me suivre à travers le dédale de couloirs de l'académie, aux panneaux fort bien indicateurs heureusement. Le chemin était toujours propice aux papotages, une fois au milieu des livres, cela serait plus délicat les règles y étant très strictes.

_”Pour être franche, je ne connais pas très bien le village non plus, pourtant j’y vis depuis des années maintenant. Ironiquement, je me souviens de tous les recoins des villes de mon enfance à Taki.”

Un détail sans franche importance, mais il n’avait échappé naturellement tandis que nous arrivions à la salle de sa principale convoitise. La gérante du lieu nous adressa un regard et un salut silencieux à notre vue, avant de replonger son nez dans son bouquin comme tout le monde ici.

_”Cet endroit aussi est ouvert à toutes heures de la journée pour favoriser les recherches de nos étudiants, il y a surement un bureau administratif capable de nous guider pour tes démarches par ici, j’imagine. On peut y accorder un peu de temps dans notre journée si tu veux ou repousser cela à un autre jour. Les effectifs sont nombreux, je suis certaine que oui.” Il y aurait de la place pour lui.

Arpentant le labyrinthe de livres je nous faisais errer sans réelle destination pour le laisser s'imprégner du lieu pendant un bon quart d’heure voire plus. Il aurait tout le loisir de revenir par lui même pour en profiter va. Aussi d’un signe de la tête je lui signifiais le tour fait que nous changeons de zone, c’était qu’on ne passait pas inaperçu, lui avec son masque, moi étant célèbre pour mes explosions subites. Autant dire que les gens n'étaient jamais sereins en ma présence, mais j’avais tant l'habitude que je ne prêtais plus attention. De nouveau dans les couloirs nous pouvions parler librement, au milieu des archives en papiers, je l’avais davantage laisse bouquiner et autre.

_”Avec un coup de chance, on pourrait même atterrir dans la même, voilà qui serait fort intéressant.”
Qu’elle était les chances ? “Mais si tu préfères rester avec ton clan, demande un passe droit à un de tes cousins, les Hyuga sont les rois en la matière, crois-moi, je sais de quoi je parle.” Petits rires.

C’était taquin, mais mon fiancé en était le parfait exemple. Ne restait plus qu’à lui faire le reste de la promenade répondant à son exigence jusqu’à ce qu’il se lasse..

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Ven 27 Juil 2018 - 12:18
« Le masque explosif - Diao / Kami »



L'académie était immense et s'étendait sur plusieurs étages, les longs couloirs bordés par moment de quelque casier pour y ranger certaines affaire le temps de profiter d'une des salles de cours disponible. Diao parla un peu de son village natal, Taki. Kami sourit, il connaissait un peu l'endroit enfin du moins il connaissait se que les livres lui avait raconté, il se rappela un conte pour enfant où le héro était un jeune homme de Taki qui devait trouver un moyen d'empêcher la source de la cascade de Taki de tarir. Un conte pour sensibiliser les jeunes enfants sur l'importance de l'écologie j'imagine.

Une fois entré dans la bibliothèque il remarqua la personne en charge de l'endroit, elle leva la tête, salua les deux nouveaux arrivant et se reprit aussitôt sa lecture. Inspectant l'impressionnante salle qui s'offrait à ses yeux pupille blanche, il pouvait y voir d'immense rayonnage plein à craquer, des échelles y étaient disséminé pour permettre l'accès aux ouvrages les plus hauts (Ne vous faites pas avoir, ce ne sont pas forcément les meilleurs).

Arpentant les rangés d'étagère, Diao lui avait laisser un peu de temps libre pour visiter puis revint vers elle concernant son enregistrement auprès de l'administration de l'académie. Comble du bonheur, il restait surement de la place pour intégrer une personne en cours de route.

" Oh et bien…Si on pouvait y aller aujourd'hui ce serait génial…" "SSSSSHHH!" Un jeune garçon lisant un bouquin non loin d'eux l'interrompit, Kami tourna la tête pour le regarder, le garçon lui fit signe du doigt de se taire, l'Hyuga hocha la tête puis baissa le ton. "Et puis j'apprécie..." "Sshh" "..ta""SHH" "..compagnie" "SSSSSSHHHHHH !" Mon dieu qu'il était agaçant.

Kami l'examina lui ainsi que son livre…Des lunettes dont les verres étaient aussi gros que des culs de bouteilles, les cheveux gras et la dentition appelant à l'aide, un vrai rat de bibliothèque qui semblait à peine avoir entamé un roman connu de Kami. Sa mère le lisait et en profitant pour faire la lecture à son fils lorsqu'il le réclamait. Il reprit sa route avec Diao mais lorsqu'il passa devant l'inconnu il prit sa vengeance.

"Hé jeune, à la fin on découvre que c'est Yuri le voleur, il meurt lors de son arrestation mais a réussi à cacher le magot pour son fils qui va s'en servir et devenir un génie du crime à son tour…Bonne journée"

Le jeune homme resta figé tandis que Kami s'en alla, un sourire vint ponctuer son visage, le fameux sourire que l'on aime revêtir lorsque l'on vient de faire une chose terriblement grisante. Il regarda Diao et haussa les mains et les épaules comme pour dire "Pas pu m'en empêcher". Une fois qu'ils eurent quitter la bibliothèque, il se permit de répondre sur les Hyuga.

"Non je n'aime pas ce genre de pratique lié au privilège et puis de toute manière je suis de la branche inférieure je n'ai le droit à aucun passe-droit. Au mieux je ferais surement équipe avec l'unité de nettoyage canin"

Le ton se voulait moqueur, cela ne l'étonnait guère que certains membre Soke use de leur statut pour avoir accès à certaines choses. Une pratique employée également par d'autre clan, ne jetons pas la pierre au clan de la pupille blanche mais il fallait avouer qu'ici ils étaient les champions du piston.

"Tu m'a l'air d'en savoir un paquet sur mon clan…Enfin du moins sur leurs méthodes de piston dans l'administration Iwajin." Il ria.

Reprenant leur route pour leurs prochaines destinations dans le labyrinthe qu'était l'académie ninja, demandant au passage à son commandant de bord le lieu de la prochaine escale. "Où allons nous cette fois-ci chère guide ?" Il la suivait sans pour autant savoir ce qu'il allait l'attendre mais il n'était pas inquiet, il savait qu'elle allait une nouvelle fois le surprendre. Il s'interrogea tout de même sur le précieux temps qu'il était en train de lui voler.

"Je ne voudrais pas te retenir plus longtemps si jamais tu as des obligations n'hésite pas à me le dire je ne serais pas vexé."

Il sourit bien que son masque ne cache son expression du visage, il était vrai que toutes ces activités ont été extrêmement chronophage, peut-être était-elle attendu ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 29 Juil 2018 - 12:48
Un vilain spoil, ce garnement. J’aimais bien ça avouons le. Donc c’était en étouffant mon rire que je m'étais éloignée de la en sa compagnie, patientant d'être à nouveau dans une zone libre aux bavardages. Un regard perçant et malicieux se tournant vers le plaisantin pas si sage que ça, un point commun…

_ “ Vilain garçon va… Ta compagnie aussi m’est de plus en plus plaisante. Allons-y.” petit sourire. “ Faire tes démarches.”

Mais il enchaînait tout aussi vite sur mes propos concernant sa famille, ce qui n’était pas une grande surprise à vrai dire. Son commentaire gorge d’ironie me faisait rire, cette fameuse histoire de branche, les Hyuga étaient des spécimens étranges quand même pour à ce point vouloir se prétendre supérieur à tout, même à certains de leurs. Évidemment, à force de tirer sur la corde, elle brisait le faux secret de mon lien avec son clan et donc lui ? Pas plus mal.

_ “ Ah ah, oui, je suis fiancée à votre héritier des Soke, j’ai eu les premières loges pour voir le manège. “

Je ne prenais pas la peine de lui demander s’il le connaissait, ce n’était pas bien important, tout ce qu’il aurait besoin de savoir à son propos se tiendrait la:

_”Si tu as besoin, pour quoi que ce soit, je peux lui glisser quelques mots en ta faveur à quelques moments bien choisis.” Clin d’oeil.

Combien même son cousin était loin d'être le champion de la bonne humeur, c’était même tout l’inverse, exécrable. M’enfin, Kami avait ou aurait tout le loisir de se faire son opinion sur lui, qui sait, les gens varient selon les gens, moi même d’ordinaire, j'étais qualifiée comme une peste détestable. Et c’était sur cette note que je nous faisais faire un détour par le parc décoré à l'extérieur afin de rejoindre les bureaux administratifs de l’académie, eux même qui s'étaient chargés de ma propre insertion.

_”Oh, j’y pense, tu n’es pas passé par le circuit académique, c’est legible, mais ils vont surement te faire passer des tests pour l’obtention de ton grade.”

S'arrêtant au milieu du parterre fleuri, je me retournais vers lui pour lui faire face en souriant.

_”Je connais le processus, tu veux un entraînement privé entre nous avant de passer le truc officiel ?”

Une bonne occasion d’un petit échange de capacités shinobis, ce n’était jamais de refus. Encore moins contre un Hyuga, pas besoin de faire dans le sensationnel, on pouvait juste revoir les bases, quelques échanges basics et qui sait, s’offrir plus palpitant selon les niveaux respectifs.

_”Attend moi la, tu peux faire un tour si tu veux, je te retrouverai facilement, je vais aller chercher les documents, on les remplira ici d’accord ?”

Là-dessus je m’aquitais de la tâche, le laissant temporairement seul pour jouer ses secrétaires, sans trop de difficultés, j’accédais à la bureaucrate prévue à l’effet, qui me donner de quoi, un peu de senso m’aidant à repérer mon acolyte, nous pouvions nous poser, remplir les détails et éventuellement allez se dégourdir les jambes au terrain d’entrainement. Je lui laissais le choix.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Dim 29 Juil 2018 - 14:16
« Le masque explosif - Diao / Kami »



Voila donc son petit secret pour en savoir autant sur les Hyuga, elle était fiancée à un membre de la branche Soke et pas n'importe qui ! L'héritier de la branche principal en personne. Un bon parti, elle l'avait bien choisi.

Elle glissa dans la conversation une allusion qui le mit mal à l'aise, bien évidemment elle devait surement parler du repas, rien n'est plus opportun que le repas pour faire passer une faveur n'est ce pas ? Kami enregistra l'info et continua de suivre Diao jusque dans un parc qui semblait très bien entretenu.

L'endroit était agréable, les arbustes taillés de différentes formes et les fleurs de multiples couleurs étaient du plus bel effet. La jeune mit le doigt sur quelques choses d'anodin mais qui avait pourtant toute son importance, il n'avait passé aucun examen ni test. L'administration exigerais forcément un test d'admission cela semblait logique. Un petit cours de rattrapage lui ferait le plus grand bien.

"Pourquoi pas, après tout un peu de révision ne fait jamais de mal."

Elle s'en alla aussitôt récupérer toute la paperasse nécessaire tandis que Kami prit cinq minutes pour papillonner entre les différentes fleurs et arbustes du parc. Diao revint avec les fameux papiers puis les donna à Kami qui se posa sur un banc pour les remplir…Ce n'était pas très lourd comme démarche, les renseignements à fournir était peu nombreux et la plupart du temps il fallait simplement cocher certaine case allant d'un à cinq pour évaluer tel ou tel chose. Une fois le papier complété il ne manquait plus qu'a passer ce fameux test.

"J'ai terminé, il ne manque plus que le test aux aptitudes physique. J'espère être à la hauteur." Il eut un rire gêné.

Mais il était évident qu'un tel test n'allait pas se dérouler dans un parc aussi majestueux que celui-ci. Pour une fois Kami passa devant, l'endroit suivant il le connaissant et savais où il se situait…Enfin pas à partir de ce parc mais une fois sur un chemin familier il n'aurait aucun mal à conduire. Usant d'un détour qui rallongea le trajet d'une petite minute, ils arrivèrent au terrain d'entrainement. Il l'avait déjà repéré à multiple reprise du fait de son accessibilité par l'extérieur sans pour autant être dans l'enceinte de l'académie.

Il foula la terre poussiéreuse parsemé de motte de gazon ici et là puis attendit les instructions.

"Et maintenant coach ? Quel est le programme ?" Lui dit-il en la taquinant.

Aux vues de ses capacités la jeune Chôkokû allait malmener Kami s'il devait s'affronter mais il faut parfois tomber pour mieux se relever…

Et comme l'avait si bien dit un grand homme : Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 30 Juil 2018 - 12:38
La proposition acceptée, c’était amusée que je suivais à mon tour celui que je guidais jusque là, non pas sans le rassurer sur ses compétences, comme j’allais lui dire…

_”Détends-toi, le grade de genin ne demande que des bases, le vrai combat débutera avec Chunin, on te demandera des preuves au sein de village, mais une chose à la fois.”

Le choix du terrain était pour le moins révélateur, s’il le connaissait, c’était un indice d'où étaient ses priorités. Encore un bon point pour lui. Je lui tirais la langue devant sa moquerie, soit, s’il se voulait taquin, il en obtiendrait le retour d’une en valant dix dans ce genre. Quant à son programme, j’aurais pu simplement me contenter de le lui faire réellement réviser, mais à la place, je comptais davantage voir de quel bois il se chauffait.... Toujours plus excitant.

_” Et si on s’offrait un petit match amical ? Tu pourras d'échauffer avec moi, puis tu sais déjà que je tape sur un Hyuga.” Sourire de carnassier, même si c’était plutôt l’inverse à l’heure actuelle en cause l'écart de niveau. “ Donc tu peux y aller pleinement, j'essaierais de ne pas te faire exploser fatalement… Je veux dire, rien qu’un irou ne puisse pas réparer, sachant qu’un bras peut repousser, ton cousin te le confirmera.”

Je ne cherchais pas spécialement à lui faire peur, mais plutôt à le mettre en confiance pour qu’il convienne de s’offrir au combat pleinement, ça manque d'entrain dans le coin pour ce genre de chose et j'étais lasse des échanges predecides, restreints, tout dans le contenu. Nous étions des shinobis que diable, être entraîné à supporter la douleur des coups faite de savoir les donner ou les parer devrait aussi nous être enseignée pour notre survie future non ?

_”Je lance donc ! ”

L’informais je sans demander son avis plus que cela en vrai, vu que mes serpents sortaient déjà du sol en quête de venir statuer sur ses jambes. Rien de bien offensif en soi vous me direz… Mais gare à lui s’il ne passait pas le capte d'éviter ou se débarrasser de ça, le prochain enchaînement serait moins bon enfant dans tous les cas… À moins qu’il m’entrave le premier. Sincèrement, j’aimerais, les Hyuga jusqu'ici m’avaient toujours mise en échec, ils étaient une valeur sûre pour s'améliorer.

Un air malicieux, mais sur mes gardes dans le cas de le réceptionner, la plupart étant pro taijutsu non ? - Je me délectais de sa réaction face à l’assaut assez imminent pendant la conversation. C’était pour les conditions réelles voyons. Une vraie enfant ? Peut-être bien oui effectivement.

_”Si tu gagnes, j’aurais une récompense pour toi, mais si je gagne, tu m’en devras une ! ”
Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Ven 3 Aoû 2018 - 6:33
« Le masque explosif - Diao / Kami »




Un combat amical ? En voilà un échauffement intéressant, cela dit Diao semblait avoir une certaine expérience dans le cassage d’Hyuga, ça n’allait pas être de la tarte. De toute manière il n'avait rien à craindre puisqu'elle n’allait pas le tuer, juste lui arracher un bras dans le pire des cas…Euh quand on parle d’arracher un bras c’est la note du restaurant n’est-ce pas ? Comme quand on dit que ça coute un bras ?....non ?

Il avala sa salive comme s’il allait le faire pour la dernière fois puis Diao annonça le début du combat bien qu’une technique soit déjà partit. Raaah la poisse des serpents ! Qu’est-ce qu’ils ont tous avec les araignées ou serpents ? A quand les licornes ou lapins ? Inutile de perdre plus de temps à débattre sur la mignonnerie des créatures, elles approchaient rapidement laissant entendre leurs sifflements distinctifs. Diao ne put s’empêcher de rajouter du piment au combat, une récompense ? AH la voilà ma perte de bras ! Le fameux resto…Enfin espérons.

Bondissant plusieurs fois en arrière pour tenter de garder la distance avec les rampants qui le suivait, Kami chercha une solution à son premier problème. Le second allait être comment engager Diao. Les créatures gagnaient du terrain et ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils n’arrivent au contact. Il allait de plus se confronter au problème de son environnement. Le terrain d’entrainement était un terrain vague bordé d’arbre avant d’être délimité par une clôture en métal. Se retrouvé collé à celle-ci le mettrait sacrément dans l’embarras. A moins que pour cette fois-ci ce grillage lui soit salvateur ?

Arriver à porter du grillage il prit appui dessus et s’expulsa fortement. Profitant de l'impulsion et de la vitesse, il tenta de traversa les deux créatures qui était proche désormais. Paris réussi ? Pas trop non. Prenant le premier serpent de vitesse, le second quant à lui parvint tout de même à en rouler sa cheville et déstabiliser Kami dans sa manœuvre. Le serpent le fit chuter quelques mètres plus loin. Pour l’effet de surprise sur Diao on repassera. Sortant un kunai de sa sacoche, il trancha le serpent et pu se libérer de son étreinte.

Bon désormais il fallait s’attaquer à un plus gros poisson. Se relevant il se tapota le derrière pour enlever la poussière et se mit en garde kunai au poing. C'est parti…

Il courut en direction de Diao lançant son Kunai en direction son adversaire puis récupérant du matériel dans sa sacoche il jeta une volée de trois shuriken. Un premier sur sa droite, un second sur sa gauche, tandis que le dernier avait jeté un peu plus bas qu’elle au niveau de ses jambes. Sa marge de manœuvre allait être diminuée, un bon avantage pour Kami. S'approchant de la jeune femme il composa des mudras et fit sortir un monticule de terre de la hauteur d’un demie homme, prenant appuis dessus il sauta pour prendre de la hauteur par rapport à Diao. Il attrapa de nouveau du matériel et s’arma d’un kunai pour tenter de frapper Diao avec.

La suite allait être compliquée pour le jeune homme…




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Sam 4 Aoû 2018 - 22:10
Espérons que l'attractivité d’une récompense à la clé allait le motiver à se dépenser pour la mériter. Surtout qu’il serait amusant de le laisser la choisir justement, plutôt que piocher dans le hasard, autant lui demander directement comment lui faire plaisir. Ce n’était pas comme si on se connaissait déjà assez pour que je puisse anticiper ses goûts. Bon le match n’était pas vraiment très réglo, je sortais de l'académie pour ma part, j’avais largement eu le temps de dérouiller, ce qui ne serait pas forcément son cas. Il faudra donc être patiente et tolérante, le temps qu’il se remet dans le bain logique, mais venant de la part d’un Hyuga, j’avais de grands espoirs quand même.

Passive pour le moment, je l’observais donc se débrouiller avec mes serpents, les esquivant ou les fuyant au début, ce qui me faisait arquer un sourcil. “ Mais qu’est-ce qu’il fou ?... “, se lisait sur ma face à cet instant. Bon certes, il savait que j'étais une Chokoku et les trancher pouvait être un risque pris de se les faire exploser entre les doigts… il était donc prudent ? Mais un petit tourbillon de Hyuga et on en parlait plus non ? En le regardant le trancher, je concluais que j'étais dans le faux… Heureusement je ne les avais pas amorce ceux-là.

Je secouais la tête insatisfaite, peut être un peu dure avec lui en l’observant arrive...

Bon, admettons, petite esquive simplette du kunai et quelques bonds en arrière de plus tout en acrobatie pour les shurikens. Maintenant il savait que la Chokoku ne faisait pas que du ninjutsu et alors qu’il arrivait dans une attaque aérienne, de nouvelles malédictions argileuses s’extirpaient de ma bouche quand il était en vue. Rien de bien méchant, ça n’allait même pas piquer, j’avais évité ses yeux quand même, et d’amorcer mes cadeaux collants, ça serait dommage de l’abimer.



Voyons voir comment il se débrouillerait avec une petite attaque-surprise, dans ma main se créer un kunai en argile pour parer le sien quand il arrivait contre moi, un sourire s'étirait.



J’allais compter jusqu’à trois et s’il n’avait pas fait quelque chose contre ses surprises à premières vues inutiles, un vrai calvaire l'attendait sous peu. En fait, bien qu’offensive seule, ce jutsu avait surtout la particularité d'amorcer un autre qui l’aurait titille s’il avait raté le premier test des serpents. Pour le moment, je me contentais juste de parer ou esquiver ses attaques, attendant si la suite devrait prendre effet ou non…

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Dim 5 Aoû 2018 - 1:51
« Le masque explosif - Diao / Kami »




User de la verticalité et attaquer par la voie des airs semblait un bon effet de surprise mais seulement lorsque l'on a assuré ses arrières sinon c'est plutôt oser. Il comptait sur sa bonne étoile pour qu'il atterrisse en un seul morceau, il avait l'espace d'un instant arrêter de respirer.

Fondant tel un rapace sur sa proie, il resserra plus fortement son kunai comme s'il eut peur qu'il s'envole lors de son atterrissage. Mais le vol Kami Airlines à destination de Diao Airport allait subir quelques turbulences. La jeune femme avait modelé des petites créatures qu'elle envoya sur l'airbus A380 qui avait amorcé sa descente. S'accrochant un peu de partout sur Kami, celui-ci ne pouvait pour l'instant pas se défaire de cette vermine il allait bientôt rentrer en contact avec la tour de contrôle qui s'était armé d'un kunai d'argile entre temps.

Les deux kunais rentrèrent en collision laissant apparaitre une petite étincelle mais également un large sourire de la part de Diao qui semblait satisfaite de la tournure de la situation. Rira bien qui rira le dernier, Kami continua de taillader à tout va mais chaque attaque trouva le kunai adverse et furent bloqué ou esquiver venant simplement trancher l'air.

Mais une pensée traversa son esprit, après avoir reçu une pluie de créature d'argile il était devenu dans la foulée une véritable bombe humaine, un kamikaze dont le détonateur serait actionné par Diao. Son visage arbora une grimace, aux quatre coins d'Iwa être éparpillé par petit bout façon puzzle ne semblait pas très plaisant.

Il fallait rapidement trouver une solution à ce problème. Utiliser le Kaiten pourrait sembler la meilleure solution à première vue mais le risque d'être pris dans l'explosion n'était pas négligeable. Cela dit Diao n'allait pas se faire sauter avec le jeune homme, il fallait donc réagir rapidement avant qu'elle ne mette de la distance et amorce ses créatures.

Les chances pour que son plan fonctionne semblaient minces mais il n'avait pas d'autre choix. Leurs kunais se heurtèrent une énième fois mais Kami rompit rapidement leurs contacts pour mettre son plan à exécution. Laissant s'échapper le chakra de ses pores il se mit à tournoyer rapidement sur lui-même. La force centrifuge de la rotation combinée au chakra expulser vint peu à peu décoller les créatures disséminées sur Kami.

Après quelques secondes il arrêta de tourner sur lui-même. Ne prenant pas le temps d'analyser si Diao fut touché ou non, il recula d'un bond et s'empressa de récupérer de nouveau du matériel ninja.

Jetant violemment une boule au sol, un nuage de fumée vint immédiatement se former, l'art ninja reposait bien souvent sur les techniques de ninjutsu mais il fallait se servir de tout ce dont il disposait pour prendre l'avantage.

Dissimulé dans le nuage blanchâtre il composa une série de signe et activa son byakugan. Ce ne fut qu'une question de seconde avant qu'il ne repère Diao malgré cette épaisse fumée qui lui servait de couverture. Forcément elle allait se douter de quelque chose mais il ne fallait pas lui laisser le temps de réfléchir aux éventualités.

Transperçant la fumée à toute allure il se rua sur Diao en prenant soin de composer ses mudras au préalable, il cracha une multitude de gravillons en direction de la jeune femme dans l'espoir de lui faire baisser sa garde puis arrivant au contact, il arma sa frappe pour enfin entrer dans son domaine de prédilection, le Taijutsu.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 6 Aoû 2018 - 9:35
Ah bon, bien ! Enfin ! Ce taquin. Soit il s’était joué de moi, soit il avait vraiment besoin de se dérouiller un peu. C’était ainsi qu’en garde, je me faisais frapper de mes propres créations, douce ironie, et pourtant c’était un sourire satisfait qui se lisait sur mon visage. Bien, très bien même ! J’avais donc un vrai Hyuga en face de moi, un qui reculait surement pour mieux avancer, mais tout allait bien, je l’avais eu dans mon “viseur’” aussitôt que ma vue était gâchée par le renvoi de ma technique.



Amusée cependant, maintenant qu’il les avait répartis sur le terrain réduisant ainsi leur puissance et donc le danger, j’imaginais bien qu’avec un écran de fumée qui se fit soudainement , il allait sortir ses jolis yeux claniques, le Byakugan. Mudras et toutes mes petites bêtes explosaient après mon bond en arrière pour les éviter. En soi, ça allait plus lui faire une petite surprise et encore qu’un réel mal. Et malgré que je suivais son positionnement via son chakra, je ne pouvais prévoir faute de voir-moi, les graviers qui m’obligeaient à tourner la tête et ainsi encaisser les premiers coups au corps à corps de la charge adversaire. Très, très bon !

_”Bien joué ! “


Se glissait quand après une mise en échec j’arrivais à le parer après mettre reprise. Le Hyuga était bon joueur, cela aurait été le bon moment pour me mettre au tapis s’il avait voulu, car il le pouvait largement, ou même bloquer mes arrivées de chakra. Au moins il en redemandait, c’était rare les gens comprenant le sens d’un entraînement, ne cherchant pas à gagner tout de suite pour pouvoir tester leurs combos. Profitant de la proximité j’expulsais un jutsu de fourbe, avec son Byakugan activé le toucher ou le fourber étant d’un tout autre niveau, mais bon. Il ne risquait rien, mais j’avais quand même pris le soin d’éviter de viser vers ses yeux. Au mieux ça allait le piquer un peu, renverser la tendance quelques secondes seulement suffirait.



Car les sembons n’étaient la que pour lui donner le signal d’un danger bien plus grand à proximité d’une Chokoku : Les explosions.



Une bille véloce se mettait entre nos pour exploser à sa face s’il n’avait pas bougé. Bon d’ordinaire, la petite diablerie vaudrait un parchemin explosif, mais pour l’entrainement, elle avait juste été assez chargée de chakra pour devenir un gros pétard. En soi, ça pouvait faire mal aussi, mais moins quand même. Encore un peu d’étude sur son anticipation et ses esquives, puis voilà que je restais en garde après ça pour subir ses assauts, voyons ce qu’il valait à l’offensive. Sourire taquin.

Allez viens !

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Lun 6 Aoû 2018 - 18:08
« Le masque explosif - Diao / Kami »




La diversion avait fonctionné à merveille et comme l'a si bien dit un grand homme : la routourne avait fini par tourner. C'était le moment de faire le maximum de dégâts avant de subir un contre explosif. Frappant inlassablement Diao qui commençait à être déborder par l'assaut, Kami parvint à la toucher et la fit tituber avant de reprendre son attaque. Bien qu'il ne s'agisse que d'un entrainement il s'en voulait de l'avoir frappé, il lui laissa un moment de répit. Temporisant sa prochaine attaque, Diao parvint à reprendre ses esprits et parer l'enchainement du jeune homme.

A force de frapper son adversaire qui ne cessait de parer et esquiver, Kami due accélérer le rythme au risque de faire des erreurs et manquer de précision. Diao repéra ici l'occasion d'en profiter pour extirper de sa gorge une volée de senbon en direction de Kami. Pourquoi viser le masque ? Mise à part les yeux et la bouche on ne pouvait rien toucher de plus…Oh la vilaine !

Kami tourna aussitôt la tête sur coté pour éviter de se faire empaler ses jolies petites mirettes. Les aiguilles vinrent terminer leurs courses dans la joue et une partie du cou du jeune homme. La douleur restait supportable, il pouvait repartir à l'attaque une fois les dards retirés de sa peau. Mais la gorge de Diao n'avait pas dévoilé tous ses secrets. Elle en sortit une bille qui explosa aussitôt qu'elle fut expulsée.

Le visage encore tourné sur le coté suite aux jets de senbons, ce fut tout son coté droit qui encaissa l'explosion. Le souffle les sépara et tandis que la jeune femme se mettait en garde prête à en découdre, le visage de Kami laissait désormais apparaitre des marques de brulures. Il n'avait pas perdu qu'un coté de son doux minois, l'audition en avait pris un sacré coup, il était encore désorienté par l'explosion. *Bon sang…Où trouve elle la place de cacher tout ça ?* Kami regarda Diao puis son imagination fit le reste…Transformant peu à peu la jeune femme en un majestueux pélican.


*Ah oui vue comme ça…*

Il se secoua la tête pour extirper cette image de sa tête puis se mit en garde tant bien que mal.

"PREPARE TOI J'ARRIVE."

Il n'était qu'a quelques mètres mais étant devenu dur de la feuille il ne se rendit pas compte du volume. Il avait pratiquement épuisé son panel technique, il fallait faire de l'exotisme s'il voulait surprendre de nouveau Diao. Une idée lui percuta l'esprit…Ses yeux brillèrent de mille feux. Il était vraiment diabolique quand il le voulait !

"EUH…IL FAUT QUE J'AILLE AU PETIT COIN JE REVIENS"

Il exécuta plusieurs bonds en arrière afin de se cacher derrière un arbre. Espérons que Diao se montre compatissante, Kami pouvait très bien avoir des problèmes de prostates ça touche tout le monde ce genre de saleté ! Mais désormais caché de la vue de la jeune femme il sortit un kunai et composant des mudras, le métamorphosa en un mignon petit chaton. Il sortit aussitôt de derrière son arbre et sortit un jeu d'acteur digne d'un oscar.

"OH REGARDE CE QUE J'AI TROUVÉ ! REGARDE COMME IL EST BEAU !"


Il se délectait intérieurement de ce stratagème, s'approchant calmement de Diao avec son Fake cat dans la main, Kami attendant le bon moment…On se rapproche..Encore…Encore…MAINTENANT !

Il lança le pauvre minou en direction de Diao et se rua de nouveau sur elle pour l'attaquer au corps à corps mais cette fois avec son va tout. Les 32 poings du Hakke. Il espérait une chose, que la jeune femme se sente poussé l'âme d'une brigitte bardot et baisse de nouveau sa garde.

Les premiers coups allaient-ils touchés ? Le chaton allait-il mourir ? (Bien sûr que non c'est un kunai). Il était impatient de le découvrir.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 9 Aoû 2018 - 0:53
Le pétard l’avait final touche plus que désirer. Je grimaçais un peu confuse, ce n’était pas le but de le blesser, mais ça ne pouvait pas être bien grave et au pire, rien qu’un irou ne saurait pas réparer. Il se débrouillait bien le Hyuga ! Il allait plaire à Takumi sans aucun doute, en plus du fait qu’il n’était pas vraiment lié à son clan. Kami avait tout pour lui en somme et en garde je l’attendais pour une suite prometteuse… Jusqu’à ça. Déjà il hurlait, l’effet du pétard, j'imagine, mais c’était gênant pour les spectateurs qui avaient été attirés par un peu d’action. Même amical, un échange entre shinobis était toujours une sorte d’attraction pour les civils, mais aussi nos cadets qui s’impatientaient de prendre nos places.

_”Tu te moques de moi ?”

Lui était donné en guise de réponse d‘un ton neutre, mais désabusée je le voyais vraiment disparaître derrière son arbre. In-cro-ya-ble. Je lui mettrais une gifle pour le sport, à son retour ou à la fin rien que pour ça, mais admettons, après tout, il était juste censé se dérouiller un peu avec mon aide, nous n’avions pas conclu d’affrontement à proprement parler… Mais quand même. Mes doigts frottaient mes tempes démontrant mon agacement, mais il avait de la face d’être probablement, devant la fille la plus patiente de ce village. Si si, je vivais avec Takumi après tout. Il criait encore et mon regard se relevait sur lui, enfin “eux”. C’était le moment pour ça vraiment ? Mais mes iris se déportaient comme envoûtées par le bébé animal et toute son adorable en aura, en poison, en piège fatal. Trop tard je souriais bêtement en tendant les bras.

_”Oh. Il est peut-être perdu ou orphelin. ” Si c’était le cas, j’allais l’adopter, obliger !

Mais alors, le fourbe dans toute son excellence montrait son vrai visage-ironique avec un masque, en le jetant vers moi, ce qui me valait une tête aussi étrange que ridicule en le rattrapant dans mes bras, pauvre bête, pour le serrer contre ma poitrine, le protégeant d’un bras et de mon corps finalement, tout en essuyant les premiers coups typiques de Hyuga-fatals, la parade fut veine, voir inutile, si ce n’était autre que pour sauver l’honneur peut être. Ce même kunai allie depuis le début oeuvra dans ce but en étant lâché-pas vraiment volontairement pour exploser - comme un pétard encore, nous brûlant tous les deux dans la phase de séparation. Défaite sans appel possible, je réclamais le temps mort en constatant mes hématomes qui apparaissaient directement, tout en sentant un détail étrange contre moi. Le chat n’en était plus un, mais rien d’autre qu’un bout de métal. Je comprenais vite… Enfoiré. Mais malin le lynx ! Ma face en disait long en le regardant, j’avais mal partout et j'étais drainée… Maudits Hyuga.

_” Très bien ! Assez pour moi, je pense que tu seras parfait...”

Arrivée à sa portée je lui tendais son arme, quand il la récupérait, il prenait une -petite- gifle pour la forme comme promise.

_"Le coup du petit coin en moins par contre.” Puis sourire satisfait. “ Tu fais honneur à ton clan, c’est bien, alors cette récompense ? À moins que tu veux que l’on se fasse soigner ou aille manger le temps que tu y réfléchisses. “



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done http://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470

Le masque explosif - Kami

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: