Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Promotion [Ikeda Sazuka]


Jeu 26 Juil 2018 - 15:26
Ça y est, le grand jour est arrivé. Convoqué par la directrice @Ikeda Sazuka, j’attends patiemment dans la salle d’attente à côté de son bureau. Le projet auquel j’ai été assigné s’est bien passé, très bien même puisque nous – l’équipe et moi – avons réussi à atteindre tous les objectifs, et plus encore. De la grue aux différents systèmes équipants les portes de l’entrée du port, tout fonctionne encore mieux que ce nous devions faire. Dire que j’ai été essentiel au projet peut paraître prétentieux, mais c’est la vérité : sans moi, jamais ils n’auraient pu finir les études et les tests à temps. Dans le village, il n’existe aucun autre Metaru capable de jongler entre les équations et la maîtrise du métal aussi bien que moi. Pour la première fois de ma vie, je viens de réussir quelque chose grâce à mes seules compétences, sans avoir été placé là ou qu’un membre de ma famille ne m’est donné ces responsabilités. Pour la première fois de ma vie, je traçais mon propre chemin. Enfin… enfin je me sens vivant.

Il y a maintenant une semaine de ça, j’ai eu une discussion importante avec mon père et ma mère. Ils m’avaient raconté qu’ils étaient inquiets que je me lance dans une telle voie et qu’ils ne comprenaient pas pourquoi je m’entêtais à me compliquer la vie alors que mon chemin était déjà tout tracé. Mais justement, c’est ça le problème. Ce chemin tout tracé m’a mené au bord du gouffre. J’ai côtoyé la mort, la toucher, sentir ses mains froides m’emporter vers un monde effrayant… Jamais plus.

Une personne vient vers moi et me demande d’entrer. La directrice me salue et m’invite à m’assoir.

« –Bonjour Madame la Directrice. »

La Directrice Ikeda m’explique que le rapport de chef Akami a mis en avant ma contribution. Tant mon attitude que le travail effectué correspondent aux attentes de l’institut. En conséquence, elle a décidé que je serai plus utile avec plus de liberté… Une promotion ? Jamais je n’aurai espéré recevoir une promotion dès la fin de mon premier projet. Certes j’ai réalisé mon travail de manière exemplaire, mais n’est-ce pas un peu précipité ? Est-ce que cela vient bien de la Directrice Ikeda ou de quelqu’un d’autre ? Elle ne me laisse cependant pas à mes doutes et se lève pour se diriger vers une petite bibliothèque. Sa main posée sur un lit, elle active un mécanisme. La bibliothèque coulisse et se dérobe pour dévoiler un escalier. Une invitation à descendre dans l’abîme de l’institut… Qui sait ce sur quoi je vais tomber. Peu de personnes connaissent se passage me précise-t-elle et cela doit le rester. Ainsi j’entre là aussi dans le monde des secrets. En bas de l’escalier, une autre porte donne sur un long couloir grisâtre uni : aucune fenêtre ou regard sur l’extérieur : seules quelques lumières jaunâtres illuminent la voie. L’ambiance est un peu… glauque, comme l’on pourrait s’y attendre d’un tel lieu. Je traverse le couloir, toujours derrière les pas de ma supérieure, jusqu’à ce que nous arrivions à une dernière porte. Derrière se dévoile une pièce, d’une quinzaine de mètres carrés environ, avec pour seul meuble un bureau. Mon bureau.

Je suis libre de l’aménager comme je l’entends et mes recherches porteront sur un domaine totalement différent : le chakra. Sur le bureau se trouve le règlement de l’institut et surtout du Suken, branche de l’institut dont je vais maintenant faire partie. Tant que je respecterai ce règlement, je suis libre de faire ce que je veux. Les possibilités changent, les règles aussi et surtout… les conséquences. La Directrice Sazuka me laisse quelques instants seul, temps que je mets à profits pour prendre conscience de ce qui venait se passer. J’approche de mon bureau et caresse sa surface. Ici, tout va changer. Ici, je vais pouvoir créer, essayer, échouer. Maintenant, j’ai le pouvoir de changer les choses. Mes habilitations doivent être hautes, puisque je suis libre d’explorer les sous-sols et de parler aux gens qui composent ce complexe sous-terrain. Pour mener mon plan à bien, il me faudra des assistants. Deux… Peut-être trois… Jusqu’à ce que nous parvenions à un premier prototype. Je reviens vers la porte, puis pose ma main sur pommeau quelques secondes avant d’appuyer dessus.

« –Puis-je avoir des assistants ? »

Et si je me fourvoyais ?

« –Excusez-moi, je ne suis pas certain de bien comprendre. A quels ordres dois-je obéir ? Je veux dire, va-t-on me confier un domaine de recherche, ou suis-je libre d’étudier ce que je souhaite ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Ven 3 Aoû 2018 - 23:15



J’allais regagner mon propre bureau dans les sous sols du complexe lorsque la voix du Metaru résonna une nouvelle fois à mes oreilles. Je m’étais attendue à ce qu’il pose ce genre de questions, moi-même les avais soulevées lorsque j’avais mis pour la première fois les pieds dans cet endroit, et que l’on m’avait si brièvement expliqué son fonctionnement et surtout, les libertés auxquelles je pouvais prétendre.

-Tu auras des assistants si tu en as besoin. Tu obéiras à mes ordres et ceux de n’importe quel supérieur. Si cet endroit est dédié aux sciences, sa hiérarchie est la même que dans n’importe quel « domaine » de Kumo. Expliquais-je assez simplement. Il n’y avait effectivement pas grand-chose de très complexe à comprendre dans le fonctionnement du Suken. Néanmoins… Si un chercheur d’un grade supérieur requiert ton assistance, tu dois obéir. Si je te dis de ne plus travailler sur tel ou tel projet, c’est pareil. Enfin… je ne demanderai probablement jamais rien de tel… Donc, tant que tu n’es pas affecté à un projet, tu peux travailler sur ce que tu veux. Evidemment que non, comme j’avais pratiqué longtemps « la science pour la science », enfin… la médecine… Je ne pouvais empêcher quiconque de le faire, puis… l’Institut servait à ça. Ah ! Avant que j’oublie. Tu dois me faire un compte rendu de ton activité toutes les semaines. Rien de très long, rassure-toi. Un résumé suffira. Et, ton travail sera soumis à contrôle, bien sûr. Aucune activité « interdite » n’est autorisée.

Il l’avait donc surement déjà compris, plus il grimperait dans la hiérarchie de Kumo, plus il serait libre de travailler sur ce qu’il voulait. Une évolution normale dans un système régit par les grades de chacun, dans un système… militaire. Je ne me faisais pas de soucis pour lui, pas pour le moment.

-Et donc, tu as accès à l’ensemble de l’institut ; enfin, des laboratoires du Suken, comme n’importe quel membre de cette unité. Comme je te l’ai dit, il n’y a aucun projet –à ma connaissance- dont l’objet soit prohibé. Dis-je pensive. Aucun… Ce n’était pas tout à fait vrai, mais ce projet-ci, si particulier et plutôt mal vu par la plupart des scientifiques ; ne demeurait pas dans les locaux de l’institut. Effectivement, il n’avait besoin ni d’un laboratoire, ni d’une pièce dédiée… Pour les « assistants », tu pourras passer voir ma secrétaire, elle te donnera les dossiers des personnes susceptibles de pouvoir travailler avec toi. Bien sûr, lorsque tu sauras ce sur quoi tu veux… travailler. Et j’assignerai ces personnes à ton projet. Continuais-je en lâchant un léger sourire. Veux-tu que je te fasse visiter ? Ou tu y arriveras tout seul ? L’interrogeais-je finalement.




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 7 Aoû 2018 - 11:53
Mais je ne me trompe pas. La directrice prend un peu plus de son temps pour m’expliquer mon rang ici-bas : poursuivre toute recherche qui pourrait être profitable au village. J’occupe le poste de chef d’une équipe de recherche et de ce fait obéis à toute personne ayant un rang plus élevé que le mien. Des projets me seront assignés. Dans le cas, j’ai la liberté librement, exceptés sur des travaux interdits par le règlement du Suken. La liberté qu’il m’est offerte semble donc grande, quasi illimité… Mais cela signifie aussi que le travail n’en sera que plus difficile. Difficile mais passionnant : il est bien plus aisé de suivre les ordres et d’effectuer un travail que l’on nous demande de faire plutôt que de réfléchir pour créer notre propre travail. Bien que travailler sur un domaine que l’on me confie me convienne, rien ne me satisfait plus que de laisser libre cours aux rêves que je nourris depuis tant d’années. Laisser libre cours à mes idées. Créer, rechercher, tester.

La directrice continue son discours en m’expliquant que je suis libre d’aller où bon me semble. Enfin, sa secrétaire me fournira les dossiers des personnes susceptibles de travailler avec moi. Il va donc falloir que je liste leurs profils pour sélectionner ceux qui conviendront le mieux à mes projets. Des entretiens d’embauche en somme… un travail qui m’est bien familier. Parmi les diverses responsabilités que j’ai endossé dans le clan, celui de recruteur fut l’un d’eux. J’ai donc de l’expérience en la matière, expérience qui va grandement me servir demain.

Bien qu’impatient de me mettre au travail, l’heure n’est pas encore venue. Madame Ikeda me propose de me faire visiter les lieux, à moins que je ne désire le faire seul. Son temps est précieux. L’idée de la déranger pour quelque chose d’aussi futile ne me plaît guère… mais bien connaître les lieux est primordial. Peut-être y-a-t-il une troisième solution qui conviendrait mieux à tout le monde ?

« –C’est très aimable de votre part de vous proposer pour me faire visiter les lieux, mais je ne veux pas vous faire perdre plus de temps. Peut-être pouvez-vous me mener vers quelqu’un qui pourra vous remplacer dans cette tâche ? »

Découvrir les différents labos et les personnes qui y travaillent me permettra de me faire une idée des recherches effectués entre ces murs. Qui sait, peut-être qu’un jour je travaillerai avec l’un d’eux… ou l’un d’eux travaillera pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Mer 8 Aoû 2018 - 16:35



J’haussais les épaules. Je proposais, il acceptait ou refusait, c’était son choix. Alors lui présenter quelqu’un d’assez « ancien » dans l’institut pour le guider au moins cette journée et le lendemain ne me posait aucun problème. Lui faisant signe de me suivre, une nouvelle ; je le menai jusqu’à un autre bureau, deux couloirs plus loin. En passant j’avais fixé la porte de celui de l’Aburame. Il n’y avait pas à dire, cette jeune femme me manquait un peu, quand même ; malgré ses penchants et ses travers… Enfin, après quelques secondes d’une courte marche, nous arrivâmes. Sur la porte était insrit « Horiyami Shiro ». Un expert en poisons puissants, et leurs remèdes. Un homme approchant la cinquantaine d’années, grisonnant, un peu bourru voire pas très agréable, mais très redoutable dans son champ d’expertise. Je frappai et entrai.

-Sazuka-San. Que faites-vous ici ? Sur un ton un peu abrupt, sans se retourner pour saluer ou même accueillir ses vistieurs.
-Shiro… Je vous présente…
-Metaru Kenshin. Je sais.
-Ouais… hum… Est-ce que vous auriez le temps de lui faire visiter les locaux ?
-Vous voulez que je lui serve de nourrice ? Dit-il en se retournant, observant la jeune femme derrière ses petites lunettes métalliques.
-Eh bien… je crois qu’il est trop âgé pour encore avoir besoin d’une nourrice…
-C’était de l’humour, je blaguais ; directrice. Ouais, laissez le moi là, je m’en occupe.

Me tournant vers le Metaru, un léger sourire en coin, je lui adressai dans un murmure un « Bon courage ». Puis, quittait le bureau, le laissant entre de bonnes mains ; pas les plus sympathiques certes ; mais de bonnes mains quand même.

L’expert en poison, après de longues minutes sans se préoccuper du nouveau venu ; s’affaire sur ses notes et diverses équations chimiques ; se retourna finalement, de nouveau ; vers Kenshin.

-Bon, à nous deux maintenant. Allé viens, je te montre tous les endroits. Prends de quoi noter ; je répéterai pas ! Dit-il en franchissant la porte de son bureau, mini labo ; sans attendre la recrue. Au bout du couloir, il poussa une autre porte où quatre personnes travaillaient à l’élaboration de médicaments, entre autre. Alors là, c’est le labo de recherche « médicale ». C’est ici que t’auras le plus de chance de trouver la directrice. Ils conçoivent et produisent des « médicaments ». Reprit-il en formant des guillemets avec ses doigts autour de ces derniers mots. Des questions avant qu’on passe à la suite ? Demanda-t-il avec la même délicatesse qu’au début.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Promotion [Ikeda Sazuka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: