Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Gosei || Note 1 - Commencement || All


Lun 30 Juil 2018 - 18:53
Assise en tailleur sur ce bout de terre ; tu surplombes le petit monde d'Iwagakure no Sato. D'aussi haut, ils ressemblent à des fourmis agitées sur lesquelles tu veilles telle une reine -fictive-. Elles se mouvent en désordre, prise d'une heureuse agitation ; c'est l'Iwa Shukusai, alors pourquoi n'es-tu pas en bas, à gambiller avec elles ? Eh bien la réponse était simple, en tant que kunoichi, fête ou pas, tu avais des responsabilités, des devoirs à tenir. Puis, aujourd'hui était un grand jour.

L'astre solaire au zénith frappe sur ta peau de bronze déjà habituée aux morsures du Phébus ; il sera bientôt l'heure de les accueillir. Malgré les appréhensions, cette idée te réjouit. Certes tu avais eu quelques soucis au démarrage -notamment avec le pupille pâle-, mais ils n'étaient plus et tu étais impatiente de voir leur visage, leur réaction en se découvrant et surtout : de voir comment tout cela allait prendre. Quelle alchimie allaient-ils créer ? Quelles réponses allaient-ils te donner ? Quelle serait leur interprétation du groupe, de l'équipe ? Tu aurais la réponse dans quelques instants. Sans compter que deux d'entre-eux étaient partis effectuer, ensemble, leur première mission et il te tardait d'entendre leur récit.

Assise en tailleur sur ce bout de terre ; tu surplombes le petit monde d'Iwagakure no Sato. D'aussi haut, ils ressemblent à des fourmis agitées sur lesquelles tu veilles telle une reine -fictive- ; parmi elles se trouvent celles que tu chapeautes.
L'astre solaire au zénith frappe sur ta peau de bronze déjà habituée aux morsures du Phébus ; il sera bientôt l'heure de les accueillir. Et tu te demandes qui sera le premier ou la première à venir.


@Hyûga Hayate - @Konran Tenzin - @Naari Etsuko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur

Lun 30 Juil 2018 - 19:12
Toujours à l'heure si ce n'est en avance, Etsuko avait fait en sorte que cette fois-ci ne déroge pas non plus à la règle, d'autant plus qu'elle était importante. C'était aujourd'hui le premier jour de l'équipe, le premier jour où ils allaient agir ensemble pour plus d'efficacité, où ils allaient apprendre et devenirs des shinobis et kunoichis dignes de ce nom. La Naari ignorait encore qui étaient ses nouveaux coéquipiers, et l'ambiance de ce début de festival la motivait beaucoup. Elle avait passé la matinée à aider ses parents, les abandonnant le temps qui serait nécessaire pour cette réunion et cet éventuel départ que leur sensei leur avait signalé être sur les hauts-plateaux.

Elle était depuis peu une recrue du Yamagenzo, et maintenant elle allait pouvoir retrouver une nouvelle sensei pour l'Iroujutsu, Chiryou-sensei ayant désormais ses propres élèves à former, elle n'avait plus vraiment beaucoup de temps à lui accorder, ce que la jeune femme aux yeux émeraude comprenait parfaitement. Dans tous les cas, l'avenir s'annonçait enfin positif pour elle, elle allait enfin pouvoir avancer, ne plus être bloquée en simple supportaire de ceux qui faisaient les évènements majeurs de ce monde. Enfin, elle allait apprendre suffisamment pour monter en puissance, ne plus être simplement la petite fleuriste de Kisetsu no Hana.

Cheveux attachés en queue de cheval pour ne pas que leur longueur la gêne, elle avançait assez rapidement dans la montée pour l'objectif, le lieu désigné par la sensei. Elle était habituée à marcher et ce ne serait pas cette petite épreuve qui allait la fatiguer, débordant d'énergie à l'idée d'avancer. Oui, cette fois, c'était la bonne, elle le sentait. Rien ne l'arrêterait. Elle allait pouvoir devenir forte. Apparaissant finalement proche de la nouvelle Nagamasa, Etsuko fit un salut respectueux avant de se redresser, sérieuse, retenant un sourire.

« Ohayo gozaimasu, Lee-sensei. »

Elle se décala un peu sur le côté, n'ajoutant rien, se doutant que la première session de leur équipe ne débuterait que lorsque les deux autres genins qui composaient l'équipe les auraient rejoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mar 31 Juil 2018 - 2:23
Sept jours après ma première rencontre avec Lee-sensei, comme il était convenu, je m'étais préparé afin de me rendre au lieu de rendez-vous indiqué. Les Hauts-Plateaux. C'était un endroit que j'affectionnais pour son emplacement, pour l'impression de liberté qui s'en dégageait et le vent qui venait à tout moment de la journée caresser ma peau. Que demander de plus n'est-ce pas ? J'allais enfin rencontrer ma nouvelle équipe, et ceux qui la composaient. Même si en réalité, je connaissais déjà la majorité des membres qui seraient présents. J'avais par hasard rencontré Hayate en allant prévenir l'Iryo-nin que j'allais partir en mission, et il se trouvait que le Hyûga avait été assigné à la même mission que moi, et était lui aussi venu prévenir notre sensei -ce que j'ignorais jusqu'à l'heure. Mais je me demandais maintenant qui était le dernier membre de notre équipe. Un homme ? Une femme ? Un tempérament aussi doux que notre cher Hayate ou au contraire, une force explosive de la nature ? Quoi qu'il en était, j'attendais avec impatience l'arrivée du moment voulu.

Alors que le soleil procédait à son ascension dans un ciel bleu et presque épuré, je terminais de tresser mes cheveux avec la vitesse de l'habitude. Mon bandeau frontal était bien en place, et il était temps de me diriger vers le lieu de rendez-vous. Même si je gardais un air tout à fait sérieux et calme, l'excitation qui faisait bouillir mes veines et briller mon regard m'empêchait de prendre mon temps. Je filais à la vitesse du vent à travers le village en direction de la zone annoncée alors que le soleil était presque à son pic. Je grimpai sans grands efforts au sommet des Hauts-Platés, et alors que j'arrivais avec à quelques malheureuses secondes de retard, je constatai qu'il y avait déjà une autre élève portant une queue de cheval en plus de notre sensei. Donc c'était bien une fille, ce qui faisait une équipe à la mixité parfaite si je ne me trompais pas. Atterrissant aux côtés de la demoiselle, je me mis en tête de saluer d'abord celle qui nous avait convoqué.

-Bien le bonjour, Lee-sensei, dis-je en m'inclinant rapidement. Si je sais bien compter nous sommes bien trois, et il manque donc le petit dernier de la bande n'est-ce pas

Alors les paroles de sensei me revinrent en tête. Ce que voulais dire Gosei ? M'interroger moi-même et mon passe-port. J'avais encore du chemin à appréhender, mais je supposai que c'était aussi la raison pour laquelle. Appréhendant la jeune demoiselle aux yeux verts que je ne connaissais pas, je m'adressai alors à elle.

-Bonjour, je suis Tenzin. Konran Tenzin. Enchanté de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 3 Aoû 2018 - 0:23
J’étais en retard. Comment moi qui était toujours a l'heure pouvait être en retard le jour de la réunion de notre équipe ? Et bien c'etait très simple, je ne savais pas dire non.C’était comme si le village tout entier c'était ligué contre moi pour me rendre en retard. J’étais parti en avance en plus mais dés que je suis sorti de chez moi j'ai vu une petite dame qui avais fait tomber ses courses. A ce moment j'avais encore le temps donc je me suis dit que d'aider la dame et l'aider a porter ses courses jusqu’à chez elle était une bonne idée. Peu après je me suis fait arrêté par le boulanger qui ma demandé de gouter une de ces nouvelles recette de petits pains qu'il avais mis au point. Problème il avais un peu peur que le résultat soit une catastrophe il me demanda d'en gouter certains pour l'aider. Clairement je ne savais pas dire non... et je passais dix minutes a l'aidera ce décider sur la meilleure recette a adopter pour sa clientèle. Après m'avoir remercié il me fit de grand signes pendant que je courrais dans la rue essayant de rattraper le temps perdu, un petit pain dans la bouche.
J’étais en retard, mais pas de beaucoup je pouvais encore y être a temps enfin du moins c'est ce que je croyais. Dans ma précipitation je rentrais dans le patron de Kisetsu no hana faisant voler un composition pile droit sur ma tête. Le patron commença a pester avant de me reconnaitre, il me demanda pourquoi j’étais aussi pressé et je lui expliquais rapidement. Se remettant a sourire il me dit de filer avant que je me fasse botter les fesses par mon Sensei.Je lui promettais que je lui revaudrais ça et après l'avoir relevé je bondissais par dessus tout les bâtiments pour gagner les hauts plateaux.
Bon j’étais le dernier a arriver mais vu que j'avais vu Konran descendre a l'instant je ne pouvais pas être si en retard que ça.J'arrivais avec une petite glissade sur le sol constatant de la présence de Lee-Sensei sur place.

-Bonjour Lee-sensei! Excusez-moi j’espère que je ne suis pas trop en retard...
dis je en lui faisant un petit signe.

Au vu de ma coiffure emplie de pétales de fleurs et de brins d'herbes il était évident qu'il m'était arrivé quelque chose.Quand je me rendis compte de ma coiffure je m’ébrouais simplement pour que les pétales tombent.Puis je me tournais vers les deux compère sur le coté. Je savais que Konran serait dans mon équipe de puis la mission que nous avions fait tout les deux mais...c'etait:

-Oh mais c'est la fleuriste ! On est dans la même équipe ?


Je n'en revenais pas mais après tout elle m'avais dit qu'elle était kunoichi. Mais qui aurait pu penser qu'elle et moi serions dans la même équipe ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 5 Aoû 2018 - 3:27
L'astre solaire au zénith frappe sur ta peau de bronze déjà habituée aux morsures du Phébus ; il sera bientôt l'heure de les accueillir. Et tu te demandes qui sera le premier ou la première à venir.
Assise en tailleur sur ce bout de terre ; un premier bruit. Les pas sont rapides, légers ; ce sont ceux de la Naari. Sans bouger, tu bascules la tête en arrière dans le but de la voir ; et c'est amusant, de ta position -ou plutôt celle de ta tête- le sens est inversé ; le bas n'est plus bas, le haut n'est plus haut, démontrant à quel point la notion de sens est relative.

Tes lèvres s'étire en un large sourire ; aujourd'hui elle avait vraiment l'air d'une kunoichi ! Cette tenue, ces cheveux attachés, cette détermination visible même à l'envers ; qu'elle est adorable ! mais tu ne seras pas tendre aujourd'hui, loin de là ! Et toujours tête en arrière, tu la salues à ton tour - "Etsuko ! Bien le bonjour ! Je t'en prie détends-toi ou échauffe-toi en attendant que les autres arrivent !". Il ne manquait donc plus que les deux garçons !
Le deuxième arriva telle une brise, atterrissant sans bruit, suivant de près la Naari ; et lui aussi tu l'observas sens dessus dessous, toujours tout sourire, ravi de le voir ici - "Bien le bonjour à toi Tenzin, comme je l'ai dit à ton amie : je t'en prie détends-toi ou échauffe-toi en attendant que le dernier arrive !". L'adolescent kazejin -aujourd'hui comme toi iwajin- était toujours aussi poli, un véritable gentilhomme qu'il te tardait de voir évoluer, et grandir !
D'ailleurs en parlant de grandir, il ne manquait plus que le petit Hayate, une jeune qu'il te tardait de voir mûrir, tout comme il te tardait de voir la jeune Naari fleurir.
Et le voilà qui lui aussi arrive, la tête ornée de pétales et brindilles ; et gentiment tu ris, toujours tête à l'envers tu dis - "Bonjour à toi Hayate ! Ne t'inquiète pas, tu es à peine en retard".

Délicate, tu te repositionnes puis te relèves ; leur fait face, t'époussettes - "Eh bien ! Je vois que certains d'entre vous se connaissent déjà ! Cependant, présentons-nous dans les règles si vous le voulez bien !" -une pause pour casser ce ton un peu trop frivole, sans pour autant perdre de ton radieux- "Bienvenue dans l'équipe numéro vingt-cinq, Gosei. Je suis Lee Sun-Hi, Iryô-nin et kunoichi de la Roche. Je possède le grade de chûnin pour être plus précise, et serai désormais votre professeur. C'est un plaisir de vous rencontrer tous aujourd'hui, j'espère que nous ferons du bon travail, mais aussi et surtout, que nous accomplirons de belles choses tous ensemble" -modeste tu t'inclines, d'un geste gracile de la main tu les invites- "Maintenant à votre tour genins. Présentez-vous en quelques mots, puis je vous annoncerai la suite." -car si le Hyûga semblait connaitre le Konran et la Naari, ce n'était peut-être pas le cas pour ces deux-là. Puis tu l'avais dit : tu voulais faire ça dans les règles, ainsi des présentations -plus- formelles s'imposaient.


Dernière édition par Lee Sun-Hi le Lun 6 Aoû 2018 - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur

Lun 6 Aoû 2018 - 16:14
Etsuko était arrivée en première et sa sensei l'avait accueillie avec une certaine énergie, une joie un peu étonnante. Elle paraissait drôlement excitée, comme si leurs rôles étaient inversés puisque la Naari était calme, composée, prête à agir en toute sérénité. Cela faisait longtemps qu'elle attendait ce moment où enfin elle aurait une équipe et un sensei qui lui apprendrait des choses, qui lui apprendrait comment se développer et devenir une véritable kunoichi. Elle était prête et ferait tout pour que cela se passe le mieux possible.

Écoutant le conseil de Lee, elle se mit donc à s'échauffer tranquillement bien qu'elle l'avait déjà fait en partie plus tôt dans la journée et que la marche rapide jusqu'ici avait en partie compléter cela. Pour la forme, elle préféra tout de même obtempérer sans rien dire, après tout, elle était là pour apprendre. Elle salua poliment Tenzin en retour, lui souriant un peu à son arrivée.

« Hajimemashite. Je m'appelle Naari Etsuko. »

Elle se remit ensuite à son échauffement, le laissant faire de même, jusqu'à ce que quelques minutes plus tard, Hayate arrive finalement. Elle fut un peu surprise et amusée de voir l'enfant arriver, ayant visiblement fait encore un tour du côté de Kisetsu no Hana, lui souriant gentiment et en lui rendant son bonjour poli. Il était toujours aussi mignon et elle comprenait sans problèmes pourquoi sa sensei ne s'offensait pas de son retard, il semblait avoir effectivement eu quelques aventures en chemin. Lui qui ne savait pas dire non lorsqu'il s'agissait d'aider, il avait été prit dans son propre piège, arrivant ainsi en retard.

Elle écouta alors sa sensei, hochant un peu la tête réfléchissant un peu à sa propre présentation en la laissant dérouler sa micro présentation qui servirait d'exemple. Elle prit ensuite une grande respiration et se lança à son tour.

« Je suis Naari Etsuko, genin d'Iwa. Je manipule les fleurs, le kâton et je suis en train d'apprendre le taïjutsu, l'iroujutsu et la manipulation du raiton. J'ai aussi intégrer récemment la police d'Iwa. J'espère être à la hauteur pour vous aider pour que nous puissions accomplir des missions avec réussite pour le bien d'Iwa et de ses habitants. Et je m'occupe aussi de la fleuristerie Kisetsu no Hana, au centre du coeur commerçant du village, si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit... »

Elle se tut, laissant la parole au suivant, écoutant Tenzin qu'elle ne connaissait pas encore. Elle sourit un peu lorsque vint le tour d'Hayate, toujours un peu amusée et attendrie par son air d'enfant à mi chemin entre le garnement insupportable et l'enfant calme, sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mar 7 Aoû 2018 - 21:12
Lorsque j'arrivai au sommet des Hauts-Plateaux, je fus rapidement salué par Lee-sensei et ma co-équipière, Etsuko. Cette dernière était en train de s'échauffer, et je compris rapidement que c'était un conseil de notre supérieure en commun qui me fit la même remarque. Haussant un sourcil, j'obtempérai tout de même sans rouspéter. Cependant je me demandais bien ce qui nous attendais pour avoir à nous échauffer. Mais alors que je faisais mes étirements, notre dernier membre arriva sur les chapeaux de roues, nous payant même le luxe d'une petite glissade sur le sol. Sacré Hayate. Il s'excusa pour son retard, mais il était clair au vu des visages de tout un chacun que personne ne le lui reprochait. Mais n'était-ce pas des fleurs et des brindilles dans ses cheveux ébouriffés ? Qu'avait-il donc fait pour récolter cette coiffure ? Il avait prêté sa chevelure à un oiseau pour qu'il y fasse son nid ? Souriant à sa vue, je ne pus que remarquer que nous sourions tous pour le jeune homme. Il était certain qu'il n'était pas difficile d'éprouver une sympathie naturelle pour cette boule d'énergie pleine d'optimisme.

Très rapidement, je compris qu'Etsuko et moi-même étions les seuls à ne pas connaître tous les protagonistes. Mais cela importait peu, parce qu'après la présentation de l'Iryo-nin qui nous invitait à faire de même, ce problème serait définitivement réglé. Enfin, d'une certaine manière. Lee-sensei entama les présentations, et fut rapidement rejointe par la Naari qui se présenta de manière assez complète. Manipuler les fleurs ? C'était une technique originale que je n'avais encore jamais rencontré. Elle maîtrisait aussi le katon. Et était même en train d'apprendre une seconde affinité, le raiton, en même temps que le taijutsu et les arts médicaux. Impressionnant. Elle comptait bien plus de flèches à son arc que ce que je pensais de prime abord. J'avais une longueur de retard on dirait. Même si, en l'occurence, je ne pourrais jamais apprendre une autre affinité que celle que je possédais. C'était le lot de ceux comme moi, et cela ne me dérangeait nullement. Tous les regards se tournèrent ensuite vers moi, et je sus que c'était à mon tour de parler. Visiblement nous suivions l'ordre d'arriver des participants. Avec mon calme et ma sérénité habituelle, je passai à ma présentation qui risquait d'être bien plus courte.

-Moi c'est Konran Tenzin, aussi genin d'Iwa. Je manie la faux et me débrouille pas mal au taijutsu. Je maîtrise aussi le futon...

Je m'arrêtai une demi-seconde, plantant alors mes yeux dans ceux de Lee-sensei. Un doute me traversait. Que devais-je dire ? Que j'étais un simple utilisateur du futon ? Un assimilateur ? Mais alors que je regardais dans les yeux ambrés de celle qui nous prenait sous son aile, je puisai dans son regard la force nécessaire pour parvenir à terminer correctement ma présentation. Elle savait, et j'étais persuadé que je pouvais lui faire confiance. Et nous étions l'équipe vingt-cinq, l'équipe Gosei.

-En fait, je suis un assimilateur futon. Je peux changer mon corps -en partie pour l'instant- en vent, et voler. J'espère aussi que nous ferons du bon boulot et que notre travail d'équipe nous ouvrira à tous de nouveaux horizons.

Terminons sur cette phrase, je laissai donc la parole au Hyuga, le cadet du groupe et certainement celui qui avait le plus d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 10 Aoû 2018 - 2:09
Pour une fois depuis longtemps je ne sentais que des regards aimants de la parts de ma sensei et de mes coéquipiers. Pour une raison que j'ignore je me sentais parfaitement bien. Je me sentais désiré et respecté en tant que camarades d'armes, qu’élève et en tant que shinobi. J'avais beaucoup a apprendre et c'est ce que j’espérais.Cette entrevue était importante et me permettait d'essayer de cerner plus en détails les shinobis autour de moi.

"Eh bien ! Je vois que certains d'entre vous se connaissent déjà ! Cependant, présentons-nous dans les règles si vous le voulez bien ! Bienvenue dans l'équipe numéro vingt-cinq, Gosei. Je suis Lee Sun-Hi, Iryô-nin et kunoichi de la Roche. Je possède le grade de chûnin pour être plus précise, et serai désormais votre professeur. C'est un plaisir de vous rencontrer tous aujourd'hui, j'espère que nous ferons du bon travail, mais aussi et surtout, que nous accomplirons de belles choses tous ensemble"

J'étais a la fois amusé et un peu ému par la tournure que tout cela prenais, lee-sensei semblait prendre son rôle très a cœur et toutes les mésententes semblait s’être dissipées comme fumée au vent.

« Je suis Naari Etsuko, genin d'Iwa. Je manipule les fleurs, le kâton et je suis en train d'apprendre le taïjutsu, l'iroujutsu et la manipulation du raiton. J'ai aussi intégrer récemment la police d'Iwa. J'espère être à la hauteur pour vous aider pour que nous puissions accomplir des missions avec réussite pour le bien d'Iwa et de ses habitants. Et je m'occupe aussi de la fleuristerie Kisetsu no Hana, au centre du coeur commerçant du village, si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit... ».

Etsuko était vraiment formidable et je me félicitais d'avoir quelqu'un de sa trempe dans mon équipe , comme coéquipière.Un modèle de plus que je suivrais afin de devenir meilleur.

-Moi c'est Konran Tenzin, aussi genin d'Iwa. Je manie la faux et me débrouille pas mal au taijutsu. Je maîtrise aussi le futon...

Tenzin s'arreta net comme si il avais fait une erreur. Puis il reprit:

-En fait, je suis un assimilateur futon. Je peux changer mon corps -en partie pour l'instant- en vent, et voler. J'espère aussi que nous ferons du bon boulot et que notre travail d'équipe nous ouvrira à tous de nouveaux horizons.

Alors c'était ça. Pourquoi ne me l'avais t'il pas dit avant ,après tout nous n’étions peut être pas si proches...Mais alors que mon regard s’assombrissait je chassais toutes ces idées noires et superflues hors de ma tête en me donnant une tape sur les deux joues avec mes deux mains.Mes idées plus claires je pris tout le courage qu'il y avais au fond de moi pour me hisser aux sommets ou se posaient deja mes coéquipiers.Je les rejoindrais, je les rattraperais il le fallait.

-Mon nom est Hayate Hyûga. Genin de iwa détenteur du Byakugan et manieur de fuuton...


Je me stoppais une demi seconde en regardant Lee-sensei avec un air complice avant d'ajouter le poing face a moi et d'un air sérieux et déterminé:

-Mon rêve est de devenir Tsuchikage un jour et de tous les surpasser.J’espère que nous marquerons l'histoire en tant qu’équipe. yoshku onegaishimasu!

En avais je trop fait ? Peut m'importais ce jour était spécial et devait marquer les esprits.Je n'avais riena cacher et je me devais de montrer ma détermination.Je laissais la parole a notre sensei qui visiblement avais des plans pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 12 Aoû 2018 - 2:09
Attentive tu les écoutes, les observes. Ils t'ont déjà parlés de leurs ambitions, de leurs rêves mais tu ne t'en lasses pas - et tu espères, simplement, les aider à atteindre leurs objectifs. Une sorte de mémo pour te rappeler tes devoirs, de tes engagements vis-à-vis d'eux ; car c'est sans prétention que tu leur déclaras que tu les aiderais à se hisser, c'est sans prétention que tu leur déclaras que tu les aiderais à devenir les hommes et les femmes auxquelles ils aspirent.

Le petit Hyûga boucle le tour, te permettant de passer à des choses plus concrètes, plus sérieuses ; il était beau de papoter et de se présenter, mais maintenant était venu le temps se préparer, leur formation venait officiellement de commencer - "Avant de venir ici, vous aviez une tâche à faire. Je vous ai demandé de faire le point sur vos dires, vos actions, votre attitude durant vos entretiens, mais aussi de faire le point sur vous-même ou plutôt, d'entamer une réflexion. J'espère que vous l'avez fait, plus pour vous que pour moi, car c'est une étape importante pour votre évolution. Et cette étape vous suivra durant toute votre vie de shinobi : vous serez plusieurs fois amenés à vous remettre en question." - dis-tu en arborant un air austère - "Aussi je vous avais - en plus de ça - demandé de penser à la signification du mot "Gosei". J'aimerais pousser la réflexion, en vous demandant également ce qu'il représente pour vous. Qui veut commencer ?" - dis-tu en accompagnant tes paroles, d'un énième geste de la main.

Qu'ils ne se trompent pas, leur formation ne serait pas que physique. Tu tenais également à développer leur esprit, élément aussi important - voire plus important - que le corps. L'un ne va pas sans l'autre, une parfaite symbiose : un organisme pour accueillir l'âme qui en fera fonctionner les mécanismes. À travers ses questions tu souhaites non seulement savoir s'ils ont appris leur leçon, mais également leur en inculquer une nouvelle, en espérant qu'ils devinent et comprennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1582-lee-sun-hi-prune-bonte-et-bonheur

Dim 12 Aoû 2018 - 14:57
Etsuko hocha un peu la tête, se souvenant de la commande passée à la fin de l'entretien. À vrai dire, bien qu'elle y ait beaucoup pensé, elle restait un peu sur sa faim, n'ayant trouvé en somme que des choses assez basiques sur le mot en question, le nom de leur équipe. Elle hocha un peu la tête quand Lee parla des entretiens, y ayant elle-même pas mal réfléchit, se repassant dans la tête tout ce qu'elle avait pu y dire. Elle était plutôt convaincu de ce qu'elle avait raconté, restant jusqu'alors sur ses positions. Elle hocha un peu la tête lorsqu'elle demanda de se lancer pour faire une discussion sur le nom de l'équipe, rassemblant ses idées avant de commencer, puisqu'elle n'avait rien trouver de particulier à dire, tout simplement.

« De ce que j'en comprends, de ce que j'en conçois, c'est pour moi la compréhension, la sagesse. C'est en somme l'idée que nous devons, avant d'agir, avant de choisir, avant d'avancer, réfléchir à ce que nous faisons, comprendre ce qui nous entoure, le définir pour mieux le connaître et donc mieux l'apréhender de la meilleure manière qui soit. Je ne sais pas si c'est exactement ce que vous souhaitiez, mais c'est ainsi que je le comprend actuellement. Un nom qui désigne cette volonté de ne pas agir sans savoir, d'englober tout ce qui nous entoure, tout ceux qui nous entourent, de ne pas rester aveugles. De ne pas négliger l'esprit par rapport au corps en somme... »

Elle se tut alors, un petit sourire gêné. Elle ne savait pas si elle avait juste dit n'importe quoi ou si c'était là la réponse attendue par la sensei, si elle avait souhaité quelque chose d'aussi simple ou si ce n'était là à ses yeux qu'un caffouillage d'une enfant qui ne méritait pas d'être kunoichi. Cette petite gêne -ajoutée à celle qui venait suite à la découverte de son lien avec le Tsuchikage- venait la troubler malgré son sérieux et son envie de réussir, son ambition d'être une véritable ninja au service du bien-être de tous les villageois et d'Iwa. Elle écouta alors les réponses des deux autres garçons puis la suite donnée par la sensei, peu sûre d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Lun 13 Aoû 2018 - 10:04
Alors que je regardais ma sensei dans les yeux lors de ce qui semblait être pour moi une confession, je vis du coin de l'oeil le visage du Hyûga s'assombrir. Son regard était triste et interrogateur. Etait-ce parce que je ne le lui avais jamais dit moi-même alors que nous étions devenus plutôt proches ? Il se reprit bien assez vite après ça, faisant comme si de rien était et nous exposant ses facultés et ses rêves. Le plus fort de tous les Tsuchikage hein. A nouveau un sourire étira mes lèvres. Mais maintenant que les présentations étaient finis, nous allions passer à quelque chose de plus concret. Et c'était sans tarder que Lee-sensei nous rappela à tous qu'elle nous avait donné matière à réfléchir lors de notre dernière rencontre. Et pas à propos d'un seul sujet. Et j'avais pris le temps d'y réfléchir même si j'étais parti en mission entre temps. C'était la raison pour laquelle j'avais pu affirmer sans trembler aujourd'hui ce que j'étais. La réflexion de la kunoichi de notre équipe autour du mot Gosei se rapprochait beaucoup de l'idée que je m'étais fait de ce mot, qui en était presque devenu à lui-seul un concept.

-Observer, analyser, comprendre et apprendre et agir en conséquence. Qui s'applique autant au monde extérieur comme vient de le dire Etsuko-chan avec brio, mais aussi en son for intérieur. Comprendre ses erreurs, accepter son passé pour pouvoir mieux avancer par la suite. S'accepter et se connaître soit-même, pour faire ce qu'il y a de mieux pour soi et ceux qui nous entourent, terminai-je en regardant Hayate-kun.

Ce dernier message lui était implicitement destiné comme une présentation informelle de mes excuses, et les raisons qui m'avaient poussé à ne pas lui révéler de suite ce que j'étais. Il était vite apparu que notre entraînement ne se baserait pas seulement sur les techniques et nos prouesses physiques. Notre esprit devait être éveillé et prêt à accueillir le monde dans lequel nous vivions, avant que notre corps ne puisse y faire face à son tour. C'était donc à présent au tour du Hyûga de parler avant de savoir si c'était bien là où voulait nous emmener notre sensei. Nous étions proches de pouvoir enfin conclure définitivement que nous étions une équipe et de commencer les choses sérieuses. Le vent se leva et caressa mon visage, et je profitai pleinement de cette caresse qui soulevait ma longue chevelure bleue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Hier à 19:16
"Avant de venir ici, vous aviez une tâche à faire. Je vous ai demandé de faire le point sur vos dires, vos actions, votre attitude durant vos entretiens, mais aussi de faire le point sur vous-même ou plutôt, d'entamer une réflexion. J'espère que vous l'avez fait, plus pour vous que pour moi, car c'est une étape importante pour votre évolution. Et cette étape vous suivra durant toute votre vie de shinobi : vous serez plusieurs fois amenés à vous remettre en question." - dis-tu en arborant un air austère - "Aussi je vous avais - en plus de ça - demandé de penser à la signification du mot "Gosei". J'aimerais pousser la réflexion, en vous demandant également ce qu'il représente pour vous. Qui veut commencer ?"

Etsuko pris la parole en première:

« De ce que j'en comprends, de ce que j'en conçois, c'est pour moi la compréhension, la sagesse. C'est en somme l'idée que nous devons, avant d'agir, avant de choisir, avant d'avancer, réfléchir à ce que nous faisons, comprendre ce qui nous entoure, le définir pour mieux le connaître et donc mieux l’appréhender de la meilleure manière qui soit. Je ne sais pas si c'est exactement ce que vous souhaitiez, mais c'est ainsi que je le comprend actuellement. Un nom qui désigne cette volonté de ne pas agir sans savoir, d'englober tout ce qui nous entoure, tout ceux qui nous entourent, de ne pas rester aveugles. De ne pas négliger l'esprit par rapport au corps en somme... »

Puis vint le tour de Tenzin pendant que moi je cherchais ce que j'allais bien pouvoir dire a Lee-sensei. Allais je la décevoir ?

-Observer, analyser, comprendre et apprendre et agir en conséquence. Qui s'applique autant au monde extérieur comme vient de le dire Etsuko-chan avec brio, mais aussi en son for intérieur. Comprendre ses erreurs, accepter son passé pour pouvoir mieux avancer par la suite. S'accepter et se connaître soit-même, pour faire ce qu'il y a de mieux pour soi et ceux qui nous entourent.

Les mots de Tenzin s’achevèrent par un regard dans ma direction.Cela me toucha profondément même si je ne lui pardonnait pas totalement. Peut être qu’après avoir mangé un petit truc ensemble cela ira mieux. Je me contentais de lui sourire d'un air complice. On verra bien...
Gosei ? Ce mot lui seul me transcendait. Sagesse de prime abord, sagesse de savoir ou rapper en tant que Shinbobi démêler le pour et le contre et trouver la vérité parmi le flot d'inepties de la vie. Je pris la parole alors:

-Gosei pour moi est la représentation de ce que notre équipe doit faire et doit devenir pour Iwagakure. Nous devons avoir la sagesse de voir plus loin que n'importe qui, cette même sagesse qui nous permettra de révéler la vérité aux yeux de tous alors que les autres serons perdus. Nous devons utiliser et acquérir cette même sagesse qui nous permettra de tendre la main a l'ennemi d'hier pour en faire l'ami de demain.Cette même sagesse qui nous permettra de différencier ceux qui ne veulent que le chaos et ceux qui peuvent partager notre futur.Observer dans l'ombre et agir vite pour protéger et servir ceux qui nous permis de devenir plus forts.Comprendre le passé et ses erreurs pour pour avoir le courage de regarder vers l'avenir. Avoir la foi d'arriver a un idéal de paix dans le futur et de ne jamais se détourner de cet objectif.

Restant droit dans mes bottes je restais la debout devant la ma future équipe . Allais t'elle m'accepter en tant que ninja ? Allais t'elle m'accepter en tant qu’idéaliste et non comme un rêveur ? Allais t'on m'accepter en tant qu'enfant ou m'accepter en tant que Shinobi prônant la paix ?Toutes ces questions se bousculaient dans mon esprits ainsi que les doutes, les deux armées s'affrontaient dans un match a mort dans mon esprit. Je tenais mes mains dans mon dos pour éviter qu'elle ne tremblent. Il fallait rappeler que le rapport de force ici n'était pas en mon avantage, ils étaient quasiment tous adultes et moi. Moi je restais un gamin qui avait peur de ce qu'ils pouvaient penser de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gosei || Note 1 - Commencement || All

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: