Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La taille, ça compte [PV : Kizuato Daisuke] - (Objectif Kumo)


Mer 1 Aoû 2018 - 19:47
Jour assez pluvieux en été, chose assez rare mais tout de même fréquent en haute altitude. Anzu devait revoir ses méthodes de sensorialité, en effet, depuis la mission avec Itagami, elle a compris que sa détection avait beaucoup de faille. Il fallait qu'elle puisse détecter avec plus de précision, cela fait une chose à apprendre en plus. La Sendai suivait aussi pendant ce temps quelques cours pour se sociabiliser de la part de sa collègue Nanjou Yuna, elle avait déjà testé les fruits de ces cours pendant un rendez-vous avez Yahiko et Kenshin, et cela lui convenait déjà pas mal. Peut-être qu'Anzu devait arrêter ses cours ici, mais elle va quand même continuer à suivre les conseils de son amie, bien qu'elle ait réussi à briser sa carapace, il restait quelques toques à vérifier. Mais elle était plus expressive qu'avant, et c'est déjà un bon chemin de parcouru. Maintenant, il fallait se recentrer sur son travail de shinobi à Kumo, sur ses talents de détection tant sollicité dans les rares missions qu'elle a eu.

Alors qu'elle s'approche du terrain d'entraînement, et dès qu'elle s'approche de l'entrée dans sa tenue habituelle, elle voyait une immense silhouette. Ce n'était pas une statue qu'il venait d'installer, mais c'était bien une personne d'une très grande taille qui était ici. Elle était impressionnée en le voyant de loin, sans le reconnaître. Anzu connaissait bien sûr tout le gratin dauphinois de Kumo, il fallait connaître les personnes les plus respectés après tout, et lorsqu'elle s'approche, elle reconnait la carrure de celui qu'on surnomme l'empereur du Mokuton. Il devait s'entraîner lorsqu'elle arrive, mais tout de même, cela faisait la deuxième personne d'importante qu'elle rencontre sur ce terrain, la première étant la Raikage Metaru Reiko en chair et en os. Décidemment, ce terrain qu'elle pensait basique est tout de même fréquenter par les plus grand. Mais tout de même, quel honneur pour Anzu de se retrouver face à ce géant.

- Vous êtes ... Kizuato Daisuke ?

Elle ignore si ses paroles ont été entendus, mais Anzu ne pouvait se sentir oppressé par sa présence, après tout, c'est l'un des plus puissants de Kumo, même si une rumeur circule comme quoi il n'a gagné aucun combat, ce qui, aux oreilles de la Sendai, n'a aucuns sens bien évidemment. Après tout, c'est l'empereur du Mokuton, un titre honorifique ne s'obtient pas comme ça en faisant les beaux yeux.

- Sendai Anzu, genin de Kumo, c'est un honneur de vous rencontrez.

Elle fait une courbette devant cet homme, il valait mieux tourner la langue dix fois dans la bouche pour éviter de dire quelque chose de travers.


Dernière édition par Sendai Anzu le Sam 11 Aoû 2018 - 4:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 6 Aoû 2018 - 22:08
Pour devenir un grand ninja, il faut savoir faire preuve d’une force mentale sans limite. Le physique est d’ailleurs secondaire, avec un moral d’acier, même le plus frêle des hommes peut devenir une véritable machine de guerre. C’est grâce à un mental fort que l’homme entreprend et arrive à garder un rythme d’effort suffisant pour réussir ses objectifs. Je pense, en toute honnêteté, que je fais partie de ce genre de personne. Depuis que je suis un gamin, je n’ai jamais rien lâché. J’ai toujours avancé, sans regarder en arrière. J’ai su aussi prendre les bonnes décisions aux bons moments. J’ai eu, je pense aussi, une certaine chance dans ma vie. Parti de rien, je me retrouve aujourd’hui comme étant un membre d’importance dans l’organisation et la hiérarchie à Kumo. Tout mon parcours, je ne le dois qu’à moi-même.

La pire chose qui peut arriver à quelqu’un comme moi, c’est la stagnation. Stagner équivaut à mourir, enfin c’est mon point de vue. Si tu te reposes sur tes acquis, tu deviens une proie facile. C’est pourquoi, il faut toujours se dépasser, toujours aller plus loin. Et la meilleure façon pour y parvenir, c’est de s’entrainer sans relâche. C’était d’ailleurs mon activité d’aujourd’hui, un entrainement intensif pour aiguiser mon instinct de ninja et développer mes aptitudes.

Un entrainement, ce n’est pas juste un moment où tu es seul face à toi-même. C’est aussi être confronté à son environnement. Quand le ciel est dégagé et le soleil bien haut, il faut s’adapter au fait que la lumière peut aveugler suivant l’orientation que l’on prend, et donc, en combat réel, cela peut être un véritable cauchemar. Aujourd’hui, aucune trace du soleil. Le ciel était couvert de nuages grisâtres et la pluie tombait sans répit depuis le début de la matinée. Combattre sous la pluie est aussi une mise en condition. Champ de vue réduit à cause de l’eau et terrain instable force l’homme à s’adapter. Le seul point négatif, c’est l’humidité qui me provoque une grande douleur à ma cicatrice. Mais cette douleur me maintient éveillé et me force à me dépasser.

Cela faisait donc maintenant quelques heures que je me trouvais sur le terrain d’entrainement. J’étais seul depuis le début de la journée, et j’imagine que le temps est responsable de ma solitude sur le terrain. Pourtant, au moment où j’allais prendre une pause pour me désaltérer, une jeune femme fit son apparition. Je ne l’avais jamais, ou alors, je n’avais jamais fait attention à elle. Il faut dire que je vois tellement de monde que je fini par oublier certain visage, ajoutant à ça que le nombre de Genin est en explosion depuis maintenant quelques mois.

La jeune femme s’approcha de moi. Comparé au géant que je suis, elle était minuscule, même si je sais très bien que le problème de la taille vient de moi, finalement, elle a une taille normale pour le commun des mortels. Je pouvais sentir d’elle une sorte d’appréhension en m’approchant. Je faisais peut-être peur, ce qui parait logique quand une jeune femme aperçoit un géant au visage balafré. Mais c’était peut-être autre chose.

Elle se présenta donc devant moi, déclarant son identité et son grade. J’ai tout de suite compris qu’elle savait qu’il j’étais. Son appréhension venait donc finalement de son respect envers moi, du fait que je sois une personne d’envergure à Kumo avec mes responsabilités en tant que chef de la police. Pourtant, je détestais quand les gens établissaient un rapport hiérarchique entre eux et moi, même si c’est un dogme de la vie de ninja. Pour moi, les hommes et les femmes sont tous égaux, peut importe l’origine sociale ou le grade. Mais je suis obligé de faire avec, je ne suis ni Raikage et encore moins Daimyo et j’ai donc aucun pouvoir pour faire changer les choses.

J’étais complètement trempé à cause de la pluie, j’ai fais quelques pas en direction de mes affaires qui étaient restées au sec sous une petite construction en bois que j’avais fabriqué grâce à mon Mokuton. J’ai récupéré une serviette pour me sécher le visage et les cheveux, puis j’ai lancé à un regard à la jeune Genin qui se prénommait Anzu.

« Si tu veux être gentille, arrêtes de me vouvoyer, c’est sûrement la chose que je déteste le plus sur ce monde… avec les brocolis. Mais je suis bien Daisuke, juste Daisuke, le Kizuato n’est pas d’usage devant moi. Je pensais que j’allais être seul toute la journée ici avec ce temps, mais je vois que je me suis trompé. Que viens-tu faire ici avec ce temps jeune Genin ? Tu comptes aussi t’entrainer ? »

_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 8 Aoû 2018 - 9:21
Encore une grande tête de Kumo qui ne supporte pas le vouvoiement, Anzu peut comprendre pourquoi, cela peut faire sentir vieux certaines personnes, pas tous ... mais en tant que Genin de base, elle devait tout de même suivre un protocole à la lettre, être shinobi c'est très strict comme vie, surtout pour un Genin qui n'a pas autant de liberté que d'autres kumojin plus haut gradés. Donc elle n'avait simplement pas d'autres choix que de se plier aux règles, Anzu vouvoyait donc non seulement par respect, mais surtout parce que c'est imposer, malheureusement, ce n'est pas comme si le règlement allait changer d'un jour à l'autre. Enfin, si l'empereur souhaitait être tutoyer, elle se plierait à sa demande, c'est aussi une manière de montrer qu'elle est respectueuse. Aussi, il ne souhaite pas qu'elle utilise l'utilisation de son nom, mais ça, c'était juste pour savoir si c'était bien Kizauto Daisuke et non pas Jean-Michel Daisuke, après tout, n'importe qui peut avoir le même prénom.

- Très bien.

Il souhaitait ensuite savoir ce qu'elle venait faire par ce temps ici, si elle aussi venait s'entraîner, comme ils sont en été, c'est vrai qu'attendre le soleil pour s'entraîner est beaucoup plus conseillé. Mais la pluie c'est pas mal aussi, après tout, sur le terrain, il ne faut pas s'attendre à toujours se retrouver dans une plaine ensoleillée, parfois Anzu devrait dans le futur marcher dans de la boue sous un déluge d'eau. Mais ça encore, elle n'a pas trop l'occasion de le faire, après tout, on préférait envoyé des plus haut gradés en mission, cela évitait que des Chunin ou Jonin doivent rester avec eux et donc avoir des effectifs en moins.

- Oui, je compte m'entraîner, j'essaie d'améliorer ma détection.

C'était dit, Anzu était sans doute la seule parmi tous ces Genins à entraîner sa Sensorialité en particulier, d'autres préfèrent s'attarder sur le corps-à-corps ou le combat à distance, elle peut comprendre, après tout, il fallait savoir se défendre.

- Et puis, on aura pas souvent du soleil lorsqu'on ira en mission.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 8 Aoû 2018 - 19:25

Sous mon abri de fortune se trouvait également un petit banc, sur lequel je m’assis tout en regardant la jeune Genin. Elle n’était toujours pas partie après que je lui ai répondu, c’est donc qu’elle n’a pas peur de moi. Très bien, je vais peut-être pouvoir profiter de compagnie pour le reste de la journée, et peut-être m’entrainer avec elle, si elle se sent capable de s’entrainer avec moi bien-sûr.

Pendant que j’étais toujours entrain de me sécher le visage et de boire un coup, j’écoutais ce que disais Anzu. Malgré le mauvais temps et ma présence, elle comptait bien s’entrainer ici aujourd’hui. Etant donné que je ne connaissais absolument pas cette jeune fille, je ne savais pas de quoi elle était capable et si elle maîtrisait un Kekkai ou une capacité en particulier. Tout ce que j’ai pu savoir, c’est qu’elle peaufiner sa détection. Déjà, ça donnait quelques informations sur son style de combat, même si je peux me tromper. La sensorialité est une capacité un peu étrange à mon goût, même si avec le Mokuton, je pourrais être un dissimulateur hors pairs, mais cette approche du combat ne m’a jamais intéressé, peut-être que je m’y pencherais un jour, mais ce n’est pas prévu pour le moment.

« Tu as bien raison de penser ainsi, en mission, tu pourras être confronté à n’importe quel temps, aussi bien une pluie incessante, un soleil brûlant ou une tempête de neige. Et puis, entraîner ta sensorialité avec un temps pluvieux est un très bon choix, tu seras plus facilement en condition, et tu devras te concentrer davantage sur ton chakra. »

Même si je n’ai aucune base en sensorialité, cela ne m’empêchait pas d’en savoir un minimum dessus. J’ai lu beaucoup de bouquins à la bibliothèque parlant de tout et de n’importe quoi, en passant par la nature du chakra et son utilisation, et j’étais tombé sur un ouvrage parlant de la dissimulation et de la détection.

« Si tu veux bien, j’ai quelque chose à te proposer. Même si je n’ai aucune compétence en sensorialité, je veux bien observer ton entrainement. Si jamais je trouve quelques conseils à te donner ou si tu veux que je participe à ton entrainement pour t’aider, je suis disponible. »

En général, je n’étais pas du tout quelqu’un qui proposait son service à une personne qu’il n’avait jamais rencontré avant, et encore moins une Genin. Mais la situation change en ce moment. En effet, il y a de plus en plus de Genin qui sortent de l’académie, et malheureusement le nombre de gradé reste stable voir baisse. Il faut donc former chaque Genin pour être sûr d’avoir plus tard un nombre plus important de gradé dans le village. Si je fais donc ça, c’est par soucis de devoir envers le village. En attendant d’avoir une réponse de sa part, j’ai sorti un cigare de mon sac que j’ai par la suite allumé. Le cigare au bec, j’attendais ce qu’elle allait me répondre.

_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Sam 11 Aoû 2018 - 16:53
Anzu regardait l'empereur du Mokuton s’asseoir sous un abri de fortune ... enfin, abri de fortune, pour la Sendai qui est largement plus petite et plus mince, c'est une vrai cabane. Elle pourrait y dormir sans problème. Non pas que ça l'étonne de voir un abri de fortune aussi grand, elle aussi pouvait faire la même chose en manipulant son chakra, mais la taille de cet homme semble l'handicaper un peu, comme avant Anzu avec son incapacité à se montrer socialement normale. Sauf que c'est difficile pour lui de trouver quelqu'un qui peut lui raccourcir sa taille ... enfin, Daisuke donne raison à Anzu lorsqu'elle fait allusion au fait que, lors des missions, elle n'aura pas toujours un temps ensoleillé. Il lui dit même que ce temps lui permettra de pouvoir mieux se concentrer, d'utiliser plus de chakra pour pouvoir utiliser sa sensorialité. La dissimulation ne l'intéresse peu pour le moment - bien qu'elle devra s'y mettre un jour ou l'autre -, c'est surtout la détection qui l'intéresse.

- Oui, en effet.

Elle peut confirmer les dires de Daisuke, après tout, elle s'y connait énormément en sensorialité. Mais Anzu devra sans doute retourner à l'entraînement de son Kekkai, être en soutien est un rôle compliqué après tout, il faut savoir se défendre pour éviter de passer d'une personne utile à une victime de plus à secourir. Mais Anzu est confiante pour le moment, si elle manque encore un peu de couverture offensive, elle a déjà une bonne base pour se défendre. Il fallait juste maintenant parfaire le domaine dans lequel elle est beaucoup sollicitée : la détection.

- Hé bien ... puisque tu es là ...

Elle voulait d'abord se servir de ses propres clones et marquer un obstacle avec son chakra, si une détection basique n'est pas capable de différencier la signature chakratique des clones et de l'objet signé, elle cherche à pouvoir justement différencier les deux. Mais puisqu'une autre personne maîtrisant certainement le Ninjutsu est ici, elle peut profiter de sa présence.

- Es-tu capable de créer des clones ? Je cherche un moyen de pouvoir différencier les clones et leur créateur, entre autre.

C'est le but principale de son entraînement, savoir différencier les deux, sans doute devra-t-elle compter sur son kekkai pour pouvoir réussir.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

La taille, ça compte [PV : Kizuato Daisuke] - (Objectif Kumo)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: