Soutenez le forum !
1234
Partagez

[C/Libre] Branches et feuillage


[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Jeu 2 Aoû 2018 - 1:09
Shima prenait place dans son nouveau bureau. C’était spacieux, luxueux, il avait bien entendu arraché tous ces blasons de piafs accrochés aux murs mais la pièce en gardait tout son prestige. Plus, même, maintenant que Monsieur Kobawashi, l’homme-rapace, avait cédé sa place – de force, mais tout de même – à Shima. Cependant, un autre problème que la paperasse se posait maintenant à eux : il fallait faire du chiffre, et vite.

Effectivement, le temps était compté ; la seigneurie ne tarderait pas à comprendre de quoi toutes ces manigances étaient faites. La mort du propriétaire et la passation de bien juxtaposées paraissait en effet suspect, même si le pays avait objectivement d’autres chats à fouetter.

La caverne de l’Arbre-Monde, transformée en casino de l’Arbre-Monde. Un business bien plus lucratif à court terme que la vente de boissons alcoolisées, évidemment. Mais maintenant que l’établissement était transformé, il fallait attirer une nouvelle clientèle prête à débourser des sommes astronomiques dans le piège qu’étaient les machines à sous.

[…]

Afin d’attirer les bonnes personnes, Vénus et Bellonne de leurs sobriquets se rendirent à un rassemblement mondain de la capitale… Ce qu’on appelait communément un bar à putes… de luxe. Oui, les réseaux de contacts de l’Asaara étaient limités. Mais un criminel comme lui n’allait tout de même pas traîner autour du Seigneur du Feu ; c’était, pour le coup, jouer avec le feu. Ici, au moins, ils étaient sûrs de ne pas rencontrer ce genre de problèmes.

Apprêtés pour l’occasion, ils étaient en compagnie de la charmante Nanami – un instrument clé de cette expédition promotionnelle – et attiraient de fait déjà quelques regards.
« Une table pour trois ? »

La serveuse aguicheuse prit rapidement soin des nouveaux arrivants, comme il était en était coutume ici.

« Comme vous pouvez le constater, beaucoup de ces mesdames et messieurs jouent aux cartes. L’occasion pour nous de nous faire de nouveaux clients étant de leur offrir mieux que ce lieu a à leur proposer. Que chacun prenne une table. »
Déclara-t-il à la table ronde.

Il prenait ensuite un instant pour finir sa boisson, son regard infernal parcourant son environnement tel un serpent cherchant sa proie.

@Chinoike Katsuko


Dernière édition par Asaara Shima le Dim 5 Aoû 2018 - 1:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Jeu 2 Aoû 2018 - 9:57
Katsuko soupira un peu. Elle avait passé un certain temps à trier paperasses inutiles des comptes et papiers de gestion avant que Shima n'arrive, s'écartant alors du bureau en grognant à moitié tant la tâche lui déplaisait. Il s'agissait maintenant de faire disparaître les restes du corps avant qu'ils ne pourissent, sans quoi l'odeur serait horrible. Elle avait ouvert les fenêtres et nettoyé le bureau, il pourrait donc la laisser en paix pour ça. Elle descendit donc avec son sac puis s'éloigna pour disparaître dans le bois quelques longues minutes avant de revenir, le sac trempé. Elle l'avait vidé puis nettoyé dans un plan d'eau proche avant de revenir vers Vénus et de s'installer bras croisés contre le bureau, attendant donc la suite.

Suite qui arriva rapidement puisqu'ils n'avaient que peu de temps. Désormais, il s'agissait de trouver de quoi rendre l'établissement modifié à leurs goûts rentable, et ce, rapidement. Pour cela, elle laissa Shima décider de la chose, n'ayant jamais aimé se préoccuper de tout cela, mais il avait alors semblé que l'homme en question avait décidé de les emmener, Nanami et elle, dans un endroit bien particulier dont il avait la connaissance. Arrivé dans le bar à hôtesses, manière polie de désigner un bar où luxure, alcools et drogues étaient à foison, ils s'installèrent à une table, guidés par une serveuse plutôt jolie qui savait se mettre en valeur dans ses habits un peu trop ouverts par rapport à la normale. Le lieu était fait pour cela après tout, il était normal qu'elle mette ses atouts en avant.

Une fois installés à la table, c'est Shima à nouveau qui prit la parole. Donc il souhaitait qu'ils se séparent et aillent parler de leur établissement aux clients d'ici pour les y faire venir ?.. Hmmm... La méthode pouvait peut-être marcher oui, mais serait-ce la meilleure, la plus efficace ?.. Neiko soupira un peu puis se leva, commençant à se balader un peu dans le lieu. Pour le début, un repérage était nécessaire. Voir les sorties, les entrées était important. Elle observait aussi avec attention les vigiles, les serveuses, les jeux proposés... Chaque élément du décors était travaillé, bien que de piètre qualité pour quiconque s'y connaissait réellement. La jeune femme se mit alors à chercher un profil bien particulier, quelqu'un qui s'ennuyait. Qui le montrait désespérémment comme s'il voulait qu'on lui fasse découvrir autre chose, lassé de la banalité du lieu.

Quittant alors la ppièce principale des faux-semblants, elle suivit discrètement une serveuse jusqu'à rentrer dans une seconde pièce un peu plus petite, plus discrète, qui semblait plus sérieuse quant aux jeux exercés. Cartes y trônaient en reines, les joueurs aux visages parfois sérieux, parfois tristes et parfois bienheureux lorsqu'une belle femme siégeait sur leurs genoux, plus ou moins habillée. Katsuko se glissa à l'une des tables, s'appuyant contre une femme plantureuse qui était en train de terrasser ses adversaires sans la moindre pitié. Seul l'un d'entre eux résistait avec un air sur de lui, une femme en sous-vêtements transparents sur son genoux droit à laquelle il avait passé une main autour de la taille, sa main retombant négligemment dans l'entrejambe de la fille qui lui souriait en lui caressant un peu le torse. Elle jouait son rôle à merveille mais cela semblait faire fulminer la plantureuse qui fixait l'homme avec un regard meurtrier.

Un petit sourire sur le visage, Katsuko observa la fin du duel tranquillement. Selon le gagnant, elle agirait d'une manière ou d'une autre, ayant déjà son petit shéma d'action en tête, amusée par cette bataille pour une fille de peu de vertue qui aurait sans problème pu se donner aux deux l'un après l'autre, voire aux deux à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Ven 3 Aoû 2018 - 17:51
Les choses se profilaient à l’horizon. Lorsqu’il eut repéré sa table, sa proie, le Vénus de l’organisation s’en approcha sournoisement. À celle-ci se déroulait une intense partie de cartes, observée avec attention par un groupuscule de lecteurs avides entre lesquels il n’eut pas grand mal à se faire une place.

20.000 ryôs sur le chauve !
S’écria un homme éméché accompagné d’une jolie femme.
Mais tu es fou ! Personne n’a battu Ranji depuis des lustres !
Lui rétorqua l’un de ses camarades de beuverie.

De ses pupilles finement taillées, l’Asaara était attentif à la partie. Effectivement, ce Ranji – un homme de toute évidence riche et relativement jeune, habillé extravagamment et portant des grosses lunettes – était un joueur de compétition. Il riait beaucoup et très fort, un défaut plus qu’une qualité dans ce genre de jeux ; et pourtant, il savait tout autant reprendre son sérieux lorsque nécessaire. Il était des coriaces difficiles à déstabiliser.

C’est fini, encore gagné haha !
Ria-t-il au nez du perdant.
Je prendrai le collier, et ta femme.
Ajouta-t-il sur un ton nettement plus sérieux.

Pendant que le perdant s’éclipsa en pleurant la femme qui lui tenait compagnie et son magnifique collier, l’homme de la soirée réclama un nouvel adversaire.

À qui l’tour ?!
À moi.
Le regard du blond, déjà assis à l’autre bout de la table, transperça celui de Ranji avec une assurance déconcertante.

Alors que tout le monde se demandait ce qu’il avait à miser (les paris d’argent étants contrôlés dans les lieux publics de la capitale), Shima fit passer son précieux collier en or massif par dessus sa chemise.

C’est… tout ? Le perdant qui vient de partir m’a fait gagner un bijou ET une femme.

Shima plissa des yeux. Il avait raison et ne céderait pas. Bien.

Dans ce cas, si vous gagnez, vous aurez la nuit avec l’une des femmes qui m’accompagne. Celle de votre choix.
Venda-t-il ses deux équipière sans aucun scrupule.

Il adressa un regard taquin à Nanami, assise au bar, qui lui rendit un signe de la main provocateur et séducteur qui ne manqua pas de faire tourner les têtes autour de lui.

Oh… C’est déjà tout choisi… Hum ! Je veux dire, d’accord.

La partie de carte commença donc, un rictus amusé aux lèvres du challenger et une bosse sous la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Sam 4 Aoû 2018 - 13:58
Katsuko observa ainsi, non sans amusement, le petit duel qui se jouait là. La femme contre laquelle elle s'était appuyée avait tourné la tête quelques instants, la regardant en fronçant les sourcils avant de se reconcentrer sur le jeu. Elle semblait fortement ennuyée par la ténacité de son adversaire qui semblait ne vouloir lâcher sa fille de joie pour rien au monde. Le combat par les cartes s'éternisa ainsi un peu avant que finalement, l'homme remporte la manche avec un grand cri de victoire suivit d'un baiser langoureux avec la prostituée qui demeurait sur son genoux, lui offrant ses formes à la vue et au touché devant tous ceux présents sans la moindre pudeur.

Fulminante, la femme se leva et se dirigea vers le comptoir, son collier de perles véritables qui s'entrechoquaient dans un tintement des plus doux aux oreilles de la vampirette attirant cette dernière a sa suite. Elle se glissa alors à ses côtés, s'installant à côté d'elle au bar.

« Mais qu'est-ce que tu me veux à la fin, petite ? Tu ne vois pas que je désire être seule ?! »

La femme avait un air très contrarié, ayant commandé un cocktail à base de saké, un cocktail qui serait visiblement fortement dosé en alcool. Katsuko fit un petit signe au serveur, lui demandant la même chose avant d'offrir un sourire moqueur à la cliente enragée.

« Tout va bien voyons... Je suis juste venue ici pour me détendre et vous m'intéressez beaucoup. Voir une femme s'énerver ainsi pour une pute qui aide son client actuel à tricher... C'est étonnant.
- Qui l'aide à... comment ça ?!
- Vous n'avez pas vu les mouvements dans son dos qu'il faisait ? Il récupérait des cartes plus intéressantes. Stratagème long et qui nécessite deux personnes ainsi que des gardes du corps pour que personne ne puisse découvrir la supercherie mais diablement efficace. Et difficile à percevoir ou à prouver lorsque l'on en est la cible. Enfin quand on ne s'y connaît pas très bien. »

Faisant un sourire amusé à la riche femme qui attrapa son verre tendu par le barman avec une certaine rage tandis que Neiko prenait le sien avec son petit sourire, la vampire s'étira un peu avant de commencer à boire.

« Vous me semblez bien riche pour un établissement si ridicule... pourquoi perdre votre temps là où la triche est reine lorsque vous pourriez aller dans un vrai bon établissement avec des filles bien plus impartiales qui sauront répondre à vos attentes et ne vous ferons pas perdre juste parce qu'elle préfèrent avoir un sexe en elles que des caresses bien faites ? Qui jugent qui mérite de gagner sur l'apparence et le sexe au lieu de décider sur ce pour quoi vous êtes venue, le jeu ? Je ne vous dis pas d'abandonner le jeu de manière générale, mais je vous conseille fortement de changer de lieu car celui-ci n'est pas digne d'une femme telle que vous, cela saute aux yeux. »

Les habits de la cliente criaient en effet une richesse plus élevée que la moyenne des gens présents dans l'établissement de luxure et de jeux, que ce soit par son collier, sa robe ou ses manières. Katsuko but une nouvelle gorgée avant de sourire à sa cible, s'appuyant un peu sur elle, laissant une de ses mains jouer sur la cuisse de la femme.

« Moi je connais un lieu qui serait bien plus à la hauteur de vos attentes, mais c'est un lieu nouveau, émergeant et il ne pourra vivre sans clients. J'ai besoin d'aide pour qu'il soit plus connu, un lieu où les plus riches seront enfin respectés par les putes qu'ils paient... Ici elles se moquent de vous, ce n'est pas normal... Je ne comprend pas que vous acceptiez cela, il faudrait les regarder... »

Toujours sans répondre, la femme aux formes avantageuses buvait son cocktail rapidement, énervée par ce que disait la demoiselle à côté d'elle. On se moquait d'elle ici, elle l'avait bien ressentit. Une femme venant seule au casino pour y rencontrer des escortes n'était pas très courant, quand bien même elle était la femme d'un puissant homme politique de Yûgure. Elle avait l'habitude de venir avec ses amies pour se détendre mais elle avait peu à peu découvert les filles et le plaisir qu'elle prenait avec elles était tellement nouveau et envoûtant qu'elle avait fini par décider de revenir seule. Ce qui était à la base un jeu et des paris entre copines était devenu une drogue dévorante pour la trentenaire. Continuant de jouer sur sa cuisse, la Chinoike s'amusait à la voir partagée entre l'envie que commençait à susciter la demoiselle de Kaze dans le coeur de la riche femme et cet énervement qui la brûlait et lui donnait envie d'éclater ce foutu établissement.


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Mer 8 Aoû 2018 - 10:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Dim 5 Aoû 2018 - 0:05
Les choses se déroulaient pour le mieux pour Ranji qui menait naturellement la partie. Pour Shima, en vérité, les cartes n’avaient jamais été son domaine de prédilection ; un manque de pratique, évidemment, puisqu’il ne les avait jamais eues entre les mains que pour les mélanger, et encore.

« On dirait bien que je ne perdrais pas ce soir non plus, haha ! Hâte de récupérer cette beauté pour la mettre dans mon lit ! »

Il se pourrait encore, qu’une fois, il ait sous-estimé son adversaire. L’Asaara adressait un regard de foudre au jeune homme déjà bien gâté par la vie, haineux de perdre évidemment, bien moins importé par la question lorsqu’il s’agissait de devoir tendre ses coéquipières à cet inconnu. Mais heureusement, des ténèbres émergea une lumière tamisée, à moitié mystérieuse tapie dans l’ombre, à moitié salvatrice incandescente.

« … Mais, pourquoi attendre ? »

Nanami, l’une des plus sublimes créatures qui peuplaient ce nid à vices, remarquant la détresse de son équipier, s’approcha de la table, venant bientôt se faire une place à l’épaule du frénétique jeune homme. Celui-là vint à envoyer la femme qu’il venait de « gagner » lui chercher une boisson, tout cela pour cracher les braises de son cigare à la gueule de l’allumeuse.

Cependant, distrait par la présence et l’irrépressible envie de mettre les mains aux fesses de celle-ci, ni le grand joueur ni les spectateurs obnubilés par la poitrine extrêmement suggérée, ne sentirent l’émanation de chakra provenant du challenger. Les grains de sables volèrent discrètement de sous ses manches jusque dans les yeux qui l’entouraient — et évidemment dans ceux de son adversaire. Seule Nanami fut exemptée de sa technique de sable qui visait à couper momentanément la vue, juste le temps nécessaire pour que sa complice et lui échangent les cartes sur la table…

« Aïe, mes yeux… ça gra- Qu’est-ce que ??! »

Ses yeux rouges qu’il devait se forcer à ouvrir malgré l’extrême douleur du sable incessant à cause des effets de l’illusion s’écarquillèrent : les cartes de Shima constituaient le fameux carré d’as. De quoi terminer la partie ici et coucher le champion sur le tapis. Le prestidigitateur sourit sarcastiquement devant l’abasourdissement de son adversaire plié.

« Ce… ce n’est pas po- RAHH ! »

Quand bien même tentait-il de s’énerver, il ne pouvait soutenir le vil regard de son némésis sans être pris d’une vive douleur. Profitant de l’occasion, Vénus dissipa l’illusion sur les spectateurs — et eux uniquement. Aussi effarés, personne ne semblait comprendre la supercherie. La chance tourne toujours, après tout.

« Bien… Je vais prendre la femme et… hum… tu peux garder le collier, cadeau. En revanche, ces lunettes… »

Décidé à ne pas se faire prendre ses précieuses lunettes qui lui donnaient un style irrésistible auprès des femmes d’après lui, Ranji se prépara à se lever furtivement de sa chaise au moindre mouvement du gagnant… Mais, d’un coup, ses lunettes s’envolèrent pour tomber et se briser par terre ; un geste net et précis de Nanami, qui savait aussi y faire lorsque nécessaire. Suite à ce geste, quelques rires étouffés se firent entendre.

Quelle humiliation, pensait l’auteur de cette scène en souriant toujours aussi vilement.

Sous ses lunettes, les dommages collatéraux de l’illusion étaient visibles : l’homme pleurait péniblement. Tapant du poing sur la table, l’ex-champion vaincu, humilié et discrédité fut contraint de passer son chemin ; histoire de trouver un verre d’eau ou quoi que ce soit qui puisse soulager sa douleur illusoire.

Désormais propriétaire d’un beau butin, Shima engouffra tout au fond d’une bourse : collier, femme, et un bon paquet de jetons. Ces jetons, dans l’enceinte de l’établissement, représentaient l’argent qui ne pouvait directement être mis en jeu. Néanmoins, bénéfice oblige, ils étaient vendus plus cher que leur valeur véritable à la fin des jeux.

Il se leva.

[C/Libre] Branches et feuillage Gilgamesh.full.2302847 « Demain, à la taverne de l’Arbre-Monde. Je distribuerai ces jetons, gratuitement. »

Sans rien ajouter de plus, l’illusionniste fier de son tour de passe-passe se tourna vers la sortie pour quitter la sortie accompagné des deux femmes, un rictus aux lèvres et un butin sur l’épaule. Il s’arrêta cependant avant de sortir ; non pas pour penser à Neiko, il serait terriblement dommage de gâcher une si charmante compagnie avec sa présence, mais pour jeter d’un habile claquement de doigt un jeton de grande valeur derrière son épaule — attrapera qui pourra.

Il aimait teaser, jouer, battre et gagner, terrasser et humilier ; peu importe la manière.
Il aimait l’argent, il l’aimait beaucoup.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

[C/Libre] Branches et feuillage Empty
Mer 8 Aoû 2018 - 10:58
« Est-ce que vous voudriez un autre cocktail ? Il faut se détendre un peu, se changer les idées après une telle arnaque... Enfin, je ne vois pas vraiment ce que vous lui trouvez à cet endroit... Les cocktails sont bons d'accord, mais pas plus qu'ailleurs, si ?
- Je... Moi non plus, je ne sais plus vraiment, à vrai dire... C'était près donc pratique...
- Voyons, ce n'est pas une raison ça... Venez, allons nous reposer plus loin. »

Sa main toujours sur la cuisse de la femme qui se laissait faire, perturbée par la situation qui l'enrageait un peu et cette jeune fille qui lui faisait des avances assez évidentes depuis tout à l'heure. Elle soupira un peu et prit les boissons avant de suivre la vampire qui la dirigea jusqu'à l'escalier de la partie hôtel du lieu.

« Allons dans votre chambre, on y sera plus tranquilles. »

Un sourire charmeur aux lèvres, la Chinoike invita donc la riche cliente à la précéder. Elle était satisfaite du déroulement des choses. Elle qui avait inventé une histoire de tricher pour aveugler sa cible et la remonter contre ce lieu afin de s'attirer son attention et ses bonnes grâces... Ne restait maintenant qu'à s'amuser avec elle une fois là-haut et à lui glisser discrètement l'adresse de l'arbre-monde ainsi qu'à lui dire de ne pas hésiter à venir avec ses amies ou à en parler autour d'elle. Grimpant donc les escaliers avec leurs boissons et la bouteille d'eau de vie que Neiko avait ajouté à la note, Katsuko et cette femme arrivèrent assez rapidement dans une chambre effectivement luxueuse, une des suites les plus chères de l'établissement sans aucun doute. Neiko prit donc son verre des mains de la trentenaire face à elle, lui faisant un doux sourire.

« Au fait, moi c'est Neiko, et toi, comment tu t'appelles ? »

Entammant ainsi la conversation avec celle qui lui indiqua s'appeler Chieri, femme d'un riche marchand de tissus et de draps qui avait fait fortune dans les échanges entre les capitales des différents pays du Yuukan, jouant ses cartes avec habileté pour toujours obtenir plus d'argent que sa mise de départ. Doucement, l'alcool aidant Katsuko parvint à attirer l'attention de la femme avec qui elle comptait bien passer la nuit, la rassurant au passage en riant sur son âge -elle était bien majeure- et lui indiquant à l'aide d'un mémo où était l'auberge de l'arbre-monde où elle pourrait s'amuser avec ses amies. Elle continua ainsi de la rassurer, se mettant à la déshabiller pour profiter du noir complet pour prendre son plaisir et en offrir à la future cliente de l'Arbre-Monde, utilisant toute son expérience pour lui rendre la nuit la plus plaisante possible, aidant ainsi Chieri à se décider.

Elle la laissa le lendemain matin, retournant là où elle retrouvrait Shima pour lui annoncer ses résultats, qui furent confirmés dès le surlendemain avec l'arrivée d'un groupe d'une dizaine de femmes, guidées par une Chieri peu certaine puisqu'elle ne connaissait pas réellement les lieux. Rapidement prises en main par les hôtesses, son groupe alla s'amuser parmi les jeux proposés tandis que Katsuko retournait la voir, lui souriant et allant lui sussurer quelques mots à l'oreille, lui indiquant qu'elle avait fait le bon choix et que si elle le désirait, elle aurait plaisir à accepter une demande de sa part pour aller s'amuser un peu seules dans une chambre, un petit sourire aux lèvres. Là encore, bien évidemment, elle ne la ferait pas payer. Il s'agissait de fidéliser la clientèle après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

[C/Libre] Branches et feuillage

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: