Partagez | 

[Annulé] Quelques étranges manies [FT. - Oyoumon Zera]


Mar 4 Juil 2017 - 0:43
Le jeune homme sillonna le village d'un regard décomplexé et relaxé. Ses mains étaient enfouies profondément dans les grandes poches ornant son manteau favori et il marchait lentement, longeant les rambardes du village. Ses yeux naviguaient de haut en bas, puis de droite à gauche espérant trouver quelque chose satisfaisant sa curiosité. C'était l'un de ses jours où Detzu n'avait aucune envie de travailler. Après tout, il n'a jamais été particulièrement assidu, bien qu'il ne néglige pas son entraînement. Il espérait secrètement que quelque chose lui tombe dessus. Mais à mesure que le temps passait, les mouvements de ses yeux trahissaient son ennui et sa lassitude.

Quoique...

Sa tête bascula légèrement sur la gauche et ses yeux suivirent du regard le bandeau d'un genin qui traversa le pont pour se rendre vers un autre bâtiment. D'un léger haussement de sourcil, il orienta son regard vers la rambarde et la frôla de la main gauche... une fois, deux fois, puis trois...

- Aucune réaction... ça devient frustrant.

Peut-être était-il temps d'arrêter de se tourner les pouces et de travailler. En effet, Detzu avait besoin de se pencher sérieusement sur cette capacité. Elle avait été confirmée, elle existait bien. Mais alors, pourquoi diable n'était-elle pas contrôlable ? Le jeune ninja repassait une dernière fois sa main au dessus de la rambarde, puis secoue la tête, constatant qu'il ne se passait rien.

Toujours de la main gauche, il se saisit d'un kunai et observa autour de lui d'un bref balayage du regard en espérant que personne ne le prenne pour un cinglé. Et... il y avait peut-être de quoi. Il commença à gratter la rambarde avec le tranchant de son kunai avec de reproduire les mêmes conditions qu'au laboratoire de ses parents. Après une dizaine d'aller-retour, quelques résidus de métal tombèrent au sol. Il ouvra la paume de sa main en direction de ceux-ci et plissa les yeux. Quelques longues secondes s'écoulèrent et le manque de réaction le força simplement à glisser son doigt sur la partie griffée de la rambarde, avant de s'accouder à celle-ci et d'observer le bandeau des ninjas qui traversèrent la place. A nouveau, il plissa les yeux et agita même légèrement le menton à gauche, puis vers le haut, espérant y retrouver la réaction escomptée.

... et c'est un échec. Une moue s'afficha sur son visage qui tomba en arrière accompagné d'un long soupir. Il tenta d'avoir l'air cool en mettant en équilibre son kunai au bout du doigt, mais il n'avait pas encore l'aisance nécessaire. L'arme au sol, il la fixa intensément du regard puis lui mit simplement un coup de pied issu du fruit de sa frustration. Il se pencha d'un mouvement las et prit en main le kunai et gratta de son ongle les derniers résidus de métal qui provenaient de la rambarde avant de le lancer deux mètres plus haut. Le genin de la famille Rikuzo positionna alors sa main dans l'axe de chute de l'arme en la fixant pendant sa descente. A quelques centimètres de la main, Detzu la retire avec hâte, constatant qu'il ne se passe rien.

Il ramassa son kunai et le rangea, en ayant assez de ne rien pouvoir faire. Il tente malgré tout de rester optimiste et de considérer cela comme un premier véritable essai quant à la nature de sa capacité.

- Je suppose que ça attendra... lâcha-t-il, essayant de s'en convaincre.



Dernière édition par Rikuzo Detzu le Dim 3 Sep 2017 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mer 5 Juil 2017 - 1:36
La population de Kumo ne l'avait jamais vraiment intéressée, bien peu de choses pouvaient bien attirer son attention dès le début, mais elle devait avouer que la population qu'elle voyait dans sa vie de tout les jours, alors qu'elle se dirigeait de destinations en destinations, que ce soit des centres d'entraînements, des bibliothèques, sa maison ou un quelconque endroit qu'elle aurait désirée visiter pour passer le temps et reposer muscles et cerveaux.


On disait qu'elle n'avait jamais été bonne avec les foules, que l'ambiance claustrophobique de ces dernières lui donnait une certaine peur des masses en général. C'était stupide, elle ne craignait pas les masses et n'était certainement pas agoraphobe, comme cet ennuyant psychologue l'appelait. Elle n'aurait pas peur si un maniaque lui pointait un couteau en visage, ou une torche enflammée, ou autre arme dangereuse. Pourquoi aurait t-elle peur d'un quelconque plouc anonyme ? Absurde!


Elle évitait les attroupements simplement parce qu'elle avait été élevée dans un endroit discret et silencieux, avec des élèves polis qui savaient la craindre. Le bruit et l'excitement des foules était trop différent, trop ennuyant pour qu'elle se concentre. Tout ces petits insectes, avec leurs petites vies ennuyantes, leurs petits trains de vies sans importances, leurs hobbys stupides... pourquoi ne se poussaient t-ils pas pour lui laisser de la place alors qu'elle avait besoin de temps ? Insectes !


Se servant de sa force physique notable pour pousser les badauds au loin, Zera posait ses yeux un peu partout, remarquant, de façon frustrante, que sa vue était couverte par des montagnes de chair mouvantes, de plus en plus irritée, elle joua de façon supplémentaire des coudes et s'interrompit promptement quand ses yeux verts tombèrent en direction d'un jeune homme, qui semblait intéressé par les surfaces métalliques, n'accordant que peu d'attention aux restes des badauds.


Elle devrait s'en foutre, le pousser aussi, mais pourtant, elle ne put que l'observer brièvement, brièvement intéressée. Reprenant brièvement son contrôle, elle s'avança pour poser une main sur son épaule.


Toi.


La voix impérieuse pour attirer l'attention, pas de ménagement.


Pourquoi est-ce que tu fais ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 5 Juil 2017 - 14:07
Les mains toujours profondément enfouies dans les poches de son manteau, le regard du jeune homme resta figé quelques secondes supplémentaires sur la rambarde, réfléchissant à ce qu'il avait pu faire de faux, et surtout, de différent par rapport aux précédentes situations. Mais alors qu'il voulait simplement passer à autre chose pour aujourd'hui, il sentit une présence sur sa droite. Il releva le menton et put apercevoir une silhouette inconnue mais singulière. Elle semblait jeune mais possédait une figure plutôt autoritaire au premier abord. A la voir, Detzu se posait presque la question s'il avait pu faire quelque chose de mal, ou qui aurait pu la choquer.

Mais avant quoi que ce soit, il put écouter un mot bref, et une phrase rapide. En temps normal, il aurait arqué les sourcils en répondant de manière prompte, mais il n'avait ni l'envie ni l'humeur de jouer un quelconque jeu avec elle. Il se sépara de quelques centimètres de la rambarde et se dressa avec droiture devant son interlocutrice, de sorte à figurer dans une position plus confortable : Les mains dans les poches et tirées légèrement en arrière, le corps droit mais penché subtilement sur la gauche et l'une des jambes servant d'appui pendant que l'autre était plus avancée.

- Bonjour.

Une simple formule de politesse pendant qu'il tirait sa capuche un peu plus en arrière, histoire que son visage puisse être totalement à découvert et pas caché ou enfoui comme s'il essayait d'éviter le contact avec cette présence mêlant force, froideur et assurance.

- Je suis étonné que tu aies pu me remarquer dans cette foule. En temps normal, les gens ne font pas vraiment attention à une personne encapuchonnée... et encore moins à quelqu'un qui semble plongé dans son petit monde.


Il marqua une légère pause et effectua une subtile rotation, où son regard se posa sur la rambarde métallique. C'était sans doute une manière pour lui d'illustrer ses propos sans faire de grands gestes remarqués et grossiers. Une légère inspiration se fit entendre, comme s'il cherchait ses mots. La pause ne fut pas longue, mais suffisamment allongée pour qu'on la remarque.

- J'étais... comment dire... en train d'expérimenter mes aptitudes. Je pensais pouvoir réaliser quelque chose d'intéressant, mais ce ne fut pas le cas. Après tout, je reste un genin. Je n'excelle pas encore dans la maîtrise du chakra. Ca viendra.

Il se tourna à nouveau en direction de son interlocutrice, n'en disant pas beaucoup plus à propos de ses activités ou de ses affaires. Difficile de comprendre avec exactitude qu'est-ce qu'avait Detzu en tête. Ses yeux ne trahissaient aucune once de méfiance et un léger sourire s'afficha après sa brève explications. Peut-être était-il simplement encore étonné de voir que quelqu'un ait pu l'identifié au milieu de tout ce monde, surtout qu'il avait veillé à regarder autour de lui avant de s'employer à cet "entraînement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

[Annulé] Quelques étranges manies [FT. - Oyoumon Zera]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: