Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le côté obscur [Katsuko]


Dim 5 Aoû 2018 - 0:16

Yukio ne savait pas trop ce qu’il faisait là.

Il était peut-être six heure de l’après-midi, lui et Neiko étaient seul dans une chambre de l’Arbre-Monde, la femme attaché à son lit comme une prisonnière et l’homme debout les bras croisé, à l’autre bout de la pièce.

Il n’était pas là par choix, non. C’était le prince qui lui avait demandé de garder un oeil sur la plus récente membre de Seichi, celle qui avait reçu le surnom de Bellone. Shima l’avait ramené de sa dernière mission dans le désert et depuis ce temps là, elle était surveillé constamment.

Pour quelle raison? Impossible à dire. Au début, Yukio s’était dit qu’il s’agissait d’une criminelle. Mais alors, pourquoi ne pas la livrer aux autorités? Il ne servait à rien de la garder avec eux pendant tout ce temps, ils avaient de plus gros chats à fouetter: un pays à reprendre.

Avait-on recruté la femme de force? Si c’était le cas, il faudrait que Yukio aille dire deux mots à Kadachi. Leur organisation avait une réputation à maintenir et enrôlé des gens contre leur gré ne les aiderait pas, au contraire.

Les questions lui trottaient dans la tête depuis un moment, pourtant, le Hijin s’était contenté de rester silencieux. Mais au bout d’un certain temps, la curiosité avait prit le dessus sur la raison. Il avait besoin de savoir ce qui se passait, surtout si la situation pouvait affecter l’avenir de leur entreprise.

“Qu’est-ce que tu fais ici?”

Yukio se rendit rapidement compte que la question avait été trop brusque. Qui sait combien de temps il était resté là, à regarder par terre, avant de lui adresser la parol. Quelques minutes? Plusieurs heures?

“Je veux dire,” reprit-il, plus doucement “pourquoi est-ce qu’on t’a attaché?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Jeu 23 Aoû 2018 - 16:53
Neiko somnolait un peu sur son lit, mains et pieds liés, couchée sur le côté. Elle s'ennuyait, le temps passant trop lentement. Ses gardiens se succédaient mais Shima gardait toujours un oeil sur elle, vérifiant qu'elle reste bien restreinte dans ses mouvements pour qu'elle ne puisse pas fuir ni tenter de le tuer. Elle avait bien dû comprendre qu'elle n'hésiterait pas si elle avait une occasion.

Cette fois-ci, c'était un jeune homme aux cheveux mi-long, avec une barbichette qu'elle jugeait assez ridicule. Elle lui tournait le dos, regardant le mur face à elle et la fenêtre qui donnait sur le lointain. Les arbres se multipliaient jusqu'à lui donner une vision d'un horizon sombre, une muraille infranchissable, comme parquée dans la zone en plus d'être enfermée dans cette foutue chambre. Une prison à laquelle elle ne pourrait échapper. Ses rêves de liberté avaient bien vite tourné dans une cruelle désillusion, ne lui laissant comme seul choix que celui de constater son impuissance.

L'homme qu'elle ne connaissait pas du tout se décida soudain à lui parler, sans qu'elle n'en comprenne la raison. Qu'est-ce qui l'avait motivé d'un seul coup à ouvrir la bouche alors qu'il était adossé contre son mur depuis près de deux heures. Il commença par une phrase qui arracha un rictus à la jeune femme. Ce qu'elle faisait là ? Elle était leur prisonnière, ce n'était pas assez évident ? Il était vraiment con à ce point ? Il se rattrapa rapidement, lui demandant alors pourquoi on l'avait attachée. Elle fronça alors les sourcils. Ouais, il devait être con.

« Tu... Tu te souviens pas de l'autre jour ?.. Quand j'ai tenté de buter Shima avec ma dague mais que le chien de garde du prince a fait disparaître ma dague comme s'il avait pu annulé mon propre pouvoir ? Ben je suppose que c'est pour éviter que je saigne Shima dans votre sommeil et vous avec s'ils m'ont attaché, je suppose. Tu veux que je te dise quoi de plus. Pourquoi t'es avec eux toi d'abord ? Et vous êtes qui au juste, avec tout ce groupe là, c'est quoi votre délire bizarre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Sam 25 Aoû 2018 - 16:46


Yukio leva les yeux vers la fille, un sourire sur le coin des lèvres. “Notre délire bizarre?”

Elle n’avait aucune idée à quel point leur mission était importante. Seichi allait libérer Ame de tout ses criminels, de toutes sa corruption! Ils allaient aider Kadachi à monter sur le trône qui lui revenait de droit, ça n’avait rien d’un “délire bizarre”!

“On t’as donné un surnom, Bellone, n’est-ce pas? Ça veut dire que tu es une de notres. Pourtant, tu ne sais pas ce que tu fais ici?”

Neiko en savait si peu sur leur mission, il n’y avait qu’une seule personne à blâmer. “Shima devrait te l’avoir dit, avant de te recruter...”

À moins évidemment qu’il l’ai emmener de force. C’était la réponse que Yukio n’osait pas considérer. Les membres de Seichi n’étaient pas des criminels, ils n’enlevaient pas les gens. Au contraire, leur but était de les libérer. Mais en considérant l'attitude de Shima exécrable, et l'attaque de Neiko pendant ler réunion, l'enlèvement était la thèse la plus probable.

Quel idiot celui-là, de quoi on à l'air, maintenant?

“Bon, puisqu'on ne t’a rien dit…” Yukio prit quelques instants pour rassembler ses idées. Il n’était pas très bon pour raconter des histoires, lui qui avait l’habitude de laisser les gens parler à sa place. “La famille de Jupiter, le prince, a régné sur le Pays de la Pluie pendant des décennies. Mais un jour, les rebelles passèrent à l’attaque.”

Yukio pouvait voir la scène dans sa tête, comme s’il avait été là lui-même. Bien sûr, il ne savait que ce que Kadachi avait bien voulu lui dire et son imagination était probablement très différente de la réalité.

“Le seigneur et la majorité de sa famille fut tué, mais Jupiter réussit à survivre. C’est quelques années après sa fuite qu’il a rencontré les autres membres du groupe. Il nous a convaincu de l’aider à reprendre sa place à la tête d’Ame.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Dim 26 Aoû 2018 - 21:41
Katsuko s'était retournée puis assise sur le lit à la force de ses abdominaux, regardant maintenant l'homme face à elle. Elle eut un petit air narquois, souriant moqueusement lorsque ce dernier fit mention de son surnom et de son appartenance à leur groupe. Ah ouais ? Elle faisait partit du goupe ? Alors qu'est-ce qu'elle foutait sur ce putain de lit ?! La blague. Elle finit cependant par éclater de rire lorsqu'il mentionna un "recrutement".

« Shima ? Me recruter ? Ce connard m'a tabassée quand je voulais prendre de l'eau dans un putain de puits. Il a vu que je manipulais le sang alors il a du se dire que je pourrais vous être utile s'il me dressait bien. Ben il peut aller se faire foutre. Et je vais récupérer ce qu'il m'a volé. Mais visiblement je pourrais pas me venger tant que Saturne sera là, alors j'attendrais. Et je finirais par l'avoir s'il ne me présente pas ses plus plates excuses et qu'il ne me rend pas ce qui m'appartient. »

Elle était clairement aggressive, crachant son mépris et sa haine au visage de Yukio. Non, lui ne lui avait rien fait, mais il faisait partit du groupe pour lequel on l'avait amenée ici de force. Contrairement à son prédécesseur, il ne semblait pas d'humeur à lui faire faire un tour, comme si le chien avait déjà eu sa promenade de la semaine et qu'il n'en aurait pas de nouvelle avant un moment. Un ramassis d'enfoirés, voilà ce qu'ils étaient. Un prince, qu'est-ce qu'elle en a à faire de leurs histoires, ça les regarde. Qu'il ait perdu sa place à Ame, ça lui faisait une belle jambe, à Neiko. Cela ne la concernait pas et elle ne mettrait pas sa vie en danger pour ce noble déchu. Ame no Kuni, comme si elle en avait quelque chose à faire de ce pays, la blague. Elle ne pouvait cependant pas lui présenter les choses sous son angle, il était juste un petit larbin et lui montrer à quel point il était stupide ne ferait qu'empirer la situation de la jeune femme. Alors autant qu'elle garde ses remarques pour l'instant.

« Ok, il s'est fait détrôné et alors ? C'est sa vie, et j'vois pas en quoi je vais pouvoir aider. Ni même pourquoi je devrais aider. C'est quoi ta raison à toi pour jouer le larbin ? Il t'a déjà sauvé la vie ? T'es pas content des nouveaux dirigeants ? Il vous a promis des terres, de l'argent peut-être ? La sécurité après avoir déserté vos villages respectifs ? Moi tout ce qu'on m'a donné, c'est des liens en corde en tous cas. Puis putain, Bellone, t'as pas plus moche comme nom ? Je m'appelle Neiko, arrête de m'appeler avec ce nom pourri ! »

Fixant l'homme avec un air toujours aussi aggressif malgré la fatigue qui commençait à s'accumuler puisqu'elle dormait très mal à cause de liens depuis qu'elle était arrivée ici, manquant perpétuellement d'énergie. Elle soutenait ainsi son regard, attendant de voir s'il comptait continuer la conversation ou reprendre son silence mutin qu'il conservait jusqu'alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Mar 28 Aoû 2018 - 17:13

Il l’avait donc enlevé…

C’est bien ce que Yukio redoutait, Shima avait commis une grave erreure en enrôlant Neiko de force. Enlever quelqu’un était un crime plutôt grave et cette nouvelle ne manquerait pas de ternir leur réputation si elle venait à s’ébruiter. Il pouvait déjà imaginer les grands titres dans la prochaine édition du Kunai Émoussé, Seichi: Héros ou vilains?

“Dans ce cas, il y a peut-être un moyen de te libérer, j’en parlerai à Jupiter.”

Évidemment, Yukio ne pouvait pas défaire les liens de leur prisonnière et la laisser partir. Il n’avait pas le pouvoir -ni l’envie- de prendre cette décision seul, des plans pour se mettre toute l’organisation à dos.

Même après qu’il est offert son aide, la fille continuait de cracher son venin sur lui. Elle remettait en question sa propre présence parmis eux, ce qui était légitime, mais aussi celle de son humble gardien.

Yukio avait écouté sa tirade sans rien dire, zyeutant la corde attaché autour de son bras. Il se demandait si elle tiendrait le coup si jamais Neiko passait à l’attaque. Heureusement, il n’en fut rien, la fille aboyait mais ne mordait pas -encore.

"Détrompes-toi, on ne m'a rien promis. Pas de titre, d'argent ou même de protection. D'ailleurs, je n'ai jamais fait partie d'un village caché."

Bellone ne pouvait pas imaginer que quelqu'un offre son aide pour autre chose que l'appât du gain, cela en disait long sur sa vision du monde. Yukio savait que ses intentions étaient purs, il ne gagnait rien en aidant Kadachi, mis à part la satisfaction de servir la justice.

“J’aide le prince parce que c’est la chose bonne à faire,” continua-il d’une voix égale, trop bien éduqué pour lever le ton, “ce trône lui revient de droit et en temps qu’ami, je me vois mal refuser de l’aider. Mais j'imagine que la loyauté est un concept difficile à comprendre pour certaine...”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Jeu 30 Aoû 2018 - 13:52
Neiko fit un nouveau sourire narquois à Yukio. Elle le trouvait bien naïf, se demandant même ce qu'il faisait ici. Il avait du se tromper d'endroit et de personnes, ce n'était pas possible. Elle avait vu Shima en action, il était bien trop cruel et sadique pour faire partit d'un groupe qui souhaitait simplement libérer Ame no Kuni de son pouvoir actuel pour mettre son véritable dirigeant. Ce n'était pas crédible une seconde. Elle ne voyait pas ce qui aurait pu motiver une enflure comme lui à aider le prince.

« Ouais ouais, me libérer alors que j'ai tenté de buter Shima et que je recommencerai certainement. Bah oui, faut être rationnel, vous êtes pas débiles, ou au moins votre boss ne l'est pas, et Shima a pas envie de se faire arracher le coeur pendant son sommeil. Alors vois avec Jupiter hein, mais j'ai bien envie de le buter ce connard de Vénus. »

Elle eut un rictus moqueur en l'entendant dire qu'il ne gagnait rien à aider Kadachi.

« Je sais pas si tu t'es perdu ou si t'as rien compris à ce monde, mais je doute que tu sois à ta place. Peut-être encore moins que moi même. Enfin, tu fais ce que tu veux. »

Alors qu'elle allait se rallonger, Yukio continua son discours, faisant alors éclater de rire Katsuko qui se plia à deux sous les contractions de son abdomen. Elle pleurait de rire, sur le côté, toujours à moitié saucissonnée. Elle mit ainsi presque trois minutes pour retrouver son calme, riant trop pour s'arrêter.

« Aaah... Aaaaaaahh... Excuse-moi... Je... Je m'attendais pas... à ça... Aaahhhh... La loyauté... Mais ça n'existe pas voyons... C'est juste un concept inventé pour les histoires pour enfant. Voyons Mars... Les gens torturent, capturent, enlèvent, soumettent. La loyauté c'est un concept de naïf. Tout le monde a des arrières pensées, des projets pour lesquels il s'emploie, qu'il les avoue ou non, à lui comme aux autres. Ce n'est pas parce que tu ne les assumes pas que tu n'as pas d'idées derrière la tête, je ne le sais que trop bien. Les gens ne veulent qu'utiliser autrui, sinon je serais pas là, je serais libre en train de me balader dans Hi no Kuni. Voyons... La loyauté... »

Répétant le mot, Katsuko repartit dans un éclat de rire, trouvant ceci on ne peut plus ridicule. Dans son éducation, elle avait vu tellement d'horreurs que ceci lui paraissait totalement absurde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Ven 31 Aoû 2018 - 17:55

La fille se mit à rire comme si Yukio avait été le plus grand comédien de tous les temps. Elle se serait sûrement claquer les cuisses, si elle avait pu.

"Qu’est-ce qu’il y a de drôle?"

Mais elle ne lui répondit pas de suite, non, Neiko continua de se marrer pendant au moins trois bonnes minutes, qui lui parurent plutôt comme trente. Puis, la petite insolente finit par lui expliquer que la loyauté n'existait pas. Pour elle, tout le monde agissait pour son propre bénéfice, même lui.

Yukio avait presque envie de partir, de lui claquer la porte à la figure. Surveiller Bellone était inutile. Avec toutes ces cordes, elle ne risquait pas de s’enfuir et si elle le réussissait, Haiko serait là pour la maîtriser.

"Tu dis n’importe quoi."

...Et elle s’esclaffa de plus bel. Loyauté, loyauté, c’est ça qui la faisait rire à ce point? Non mais quelle idiote! Sans loyauté, ce monde ne tiendrait plus debout.

Une bonne claque lui remettra les idées en place.

"Ça va, tais-toi maintenant."

Mais elle ne pouvait plus l’entendre, trop occupé à se payer sa tête.

Tu vois qu’elle ne t’écoute pas!

"Assez!"

Alors que son chakra remplissait la pièce, ses cheveux se dressèrent sur son crâne. Ses pupilles avaient disparu et sa peau avait pris la teinte rouge du sang. Il pouvait la faire taire, là, tout de suite, lui arracher la langue et la jeté par la fenêtre. Plus jamais il n’aurait à entendre son rire stupide.

Fais-le, c’est tout ce qu’elle mérite!

Cette voix… Ce n’était pas la sienne. Mais à qui appartenait-elle alors? Sa soeur, Yuko? C’était tout à fait son genre, elle qui torturait et tuait pour le plaisir. Mais lui n’était pas comme ça. Yukio n’était pas violent!

Sors de ma tête!

L’aura de la troisième porte céleste avait disparu aussi subitement qu’elle s’était manifesté. Les jambes tremblants, Yukio se laissa glisser contre la porte, atterrissant sur le sol jonché de débris.

"Il vaudrait mieux que quelqu’un d’autre te surveille à l’avenir."

Sur ces mots il se glissa hors de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi

Le côté obscur [Katsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu :: Yûgure
Sauter vers: