Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 04. Questions diverses
Aujourd'hui à 14:03 par Garyôsen Ryôga

» The Wingman [PV Yuki Kuzan]
Aujourd'hui à 14:03 par Nobuatsu Saji

» Troisième mi-temps / Pv Umeka.
Aujourd'hui à 13:46 par Hyûga Kami

» Études & Perspectives
Aujourd'hui à 13:45 par Akane Ito

» [Théories] Qu'est-ce WASURE-PI ?
Aujourd'hui à 13:39 par Konran Tenzin

» 03. Questions sur le système de combat
Aujourd'hui à 13:26 par Garyôsen Ryôga

» Annonces complétant l'Arc n°5
Aujourd'hui à 13:14 par Garyôsen Ryôga

» Recrutement de modérateurs techniques à l'essai
Aujourd'hui à 13:02 par Garyôsen Ryôga

» Absence
Aujourd'hui à 12:31 par Akiji Yasuo

Partagez | 

Sparring [pv Shyko]


Jeu 9 Aoû 2018 - 16:55
Wutu-Fuku entrouvre un œil, le soleil arrivant au niveau de son visage à travers ses rideaux. Il se lève, déjà transpirant. Le bruit des travaux dehors ne lui aurait de toute manière pas permis de se rendormir. L’air est déjà chaud, la nuit ne lui a pas donné l’occasion de beaucoup se rafraichir, malgré l’ouverture de ses fenêtres. Quoi qu’il en soit, le jour promis est enfin arrivé. Après une mission au pays du feu (et accessoirement un assaut mené sur le village de Kiri par un groupe de nukenins durant le même temps), Wutu-Fuku va attaquer le vif du sujet quant à son entraînement de shinobi. Shyko semble vouloir accélérer sa formation suite aux derniers événements qui ont secoué le pays de l’eau. Est-ce qu’il aurait survécu à ce conflit s’il n’avait pas été assigné à cette mission à Hi no Kuni ? Il ne le saura jamais.

Sortant de chez lui (bienheureux que son logement n’ai pas été dévasté par le conflit, contrairement à un certain nombre de ses concitoyens qu’il a fallu reloger d’urgence) sous un soleil de plomb (l’été semble particulièrement chaud cette année), il se dirige vers un terrain d’entraînement où il a rendez-vous avec son maître. Le climat très humide du pays de l’eau permet d’atténuer cette sensation de chaleur, au prix d’une transpiration presque constante. Sur le chemin, il peut voir des artisans à l’œuvre pour reconstruire des bâtiments. Le travail ne doit pas être aisé au vu des conditions climatiques. Pas le temps de s’en préoccuper de toute manière, il aura déjà fort à faire avec sa propre condition physique. Son kimono caractéristique ne tiendra pas longtemps sur ses épaules.

Difficile de décrire l’ambiance qui règne dans Kiri en ce moment. Beaucoup de shinobis ont perdu la vie durant cette attaque. Les dégâts matériels ne sont pas en reste. Certains ont perdu le travail de toute une vie. Mais la première chose que le jeune homme a vu en revenant au village, c’est le trou béant dans la muraille extérieure. Percé par un seul homme à ce qu’on dit. Mais au-delà des dégâts humains et matériels, c’est la fierté d’un peuple qui a été attaqué. Sur son propre sol. Le village panse ses plaies comme il le peut. Ce qui a été détruit peut être reconstruit, mais dans l’esprit des kirijins ça commence à faire beaucoup. Ce n’est pas la première fois que l’intégrité du village de Kiri est attaquée. Bon, la dernière fois ça s’est terminé avec un changement de Mizukage au profit de l’envahisseur, mais le sujet n’est plus trop d’actualité et il n’y avait de toute manière pas le même objectif.

Mais il en faut plus pour détruire le mental d’un peuple comme celui du pays de l’eau, habitué aux pillages et aux conflits. Loin de se lamenter, les shinobis du village ne perdent pas de vue leurs objectifs. Le peuple va de l’avant, comme le montre le grand port du village, qui se dresse fièrement sur les côtes de Kirigakure. L’entraînement de Wutu-Fuku va également dans ce sens : pas question de se lamenter et de vivre dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Ven 10 Aoû 2018 - 11:14
Il s'en était passé des choses ces derniers jours à Kiri. Le village avait encore été mit à rude épreuve lors des conflits qui l'avait frappé. Heureusement qu'encore une fois, malgré des dégâts matériel, la brume n'était pas tombé. Le bilan humain au final n'avait pas été trop lourd mais c'est clair que dans le cœur des habitants, la colère devait à force plus se transformer en une sorte de dégoût. Un peu d'accalmie ferait le plus grand bien pour se remettre de tout ça.

M'enfin bref, aujourd'hui allait reprendre l'entrainement de Wutu-Fuku. Il fallait mettre les bouchées doubles pour rattrapé le petit retard prit. Surtout que décidément, si des événements fâcheux devaient encore se manifester, il devrait être prêt. Il n'aurait pas toujours la chance d'être en dehors du village, en sécurité.

Shyko avait donc donné un point de rendez-vous à son élève simple, le terrain d'entrainement. Il le ferait suer ce coup-ci, mais c'était pour la bonne cause.

Il arriva donc comme à son habitude en avance après avoir retravaillé un peu son programme d'entrainement. Oui, c'était bizarre peut-être de tout faire par fiche et de faire des calculs statistiques pour optimiser l'entrainement de son apprenti mais bon, c'était une manière comme une autre et qui plus est, les progrès fulgurants de ce dernier montrait que c'était assez efficace.

Pour la suite, le chunin avait donc calculé que ce qu'il manquait à Wutu-Fuku, c'était clairement de la mobilité et des solutions offensives efficaces. Pour combler ça, il avait donc décidément de lui apprendre quelques techniques du clan kaguya. Pas forcement les plus puissantes, mais certainement les plus pratiques pour aller dans ce sens.

C'est donc ainsi qu'une fois que Wutu-Fuku fût sur place à son tour, il allait d'abord le saluer de la main puis expliquer la suite des événements.

"- Salut Wutu-Fuku. Ça va ? "

Après cette petite commodité, il était l'air du monologue explicatif.

"- Si je t'ai fais venir ici c'est simple, c'est parce-que j'ai bien étudié ton inventaire de techniques. Tu as fait énormément de progrès et je pense qu'il est temps que tu apprennes d'autres justus pour élargir ton panel. "

Projetant ses os depuis ses phalanges pour les planter dans un arbre, le jeune homme allait reprendre.

"- Le tir de phalanges déjà. C'est une technique très simple, mais pour apprendre à mieux contrôler la projection osseuse et pour offrir une solution basique face à des assauts rapide et faible, comme des shurikens et cetera ou pour surprendre l'adversaire afin de profiter de ça pour attaquer directement de manière plus efficace, il n'y a pas mieux. Essaye maintenant. "

Ce justu serait assurément très facile à maîtriser mais ne vous en faîtes pas, ce n'était que la première étape !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 10 Aoû 2018 - 19:19
L’élève trouve son maître au terrain d’entrainement. Espérant ne pas l’avoir fait trop attendre, il redouble d’intensité sur les derniers mètres entre lui et Shyko, tandis que ce dernier salue son disciple de la main. Après les salutations classiques, le chûnin explique à son disciple l’objectif du jour : lui permettre d’élargir son éventail de techniques. Et pas n’importe comment : par apprentissage. Un vrai apprentissage. Le dernier apprentissage de Wutu-Fuku remonte aux bases prodiguées à chaque ninja : marcher sur l’eau, les murs, ce genre de choses. Ses techniques Kaguyas, il les a développés seul. D’accord, il a un peu observé ses ainés pour s’inspirer, mais ils étaient plus occupés à lui donner des pains qu’à lui enseigner comment faire pousser des os autour de ses bras. Le maître a semble-t-il analysé en détail les capacités de son élève pour cibler des faiblesses à corriger. Il s’agit principalement de techniques destinées à lui permettre d’être plus offensif et mobile. Malgré les failles que Shyko souligne, ce dernier tiens tout de même à féliciter son élève pour les progrès qu’il a fait jusqu’ici. Il n’a participé qu’à deux missions récemment, mais ces dernières lui ont donné l’occasion de mûrir. Le voyage au pays du Feu, principalement, lui a donné l’occasion de voir le grand continent de ses propres yeux. Même si le contact avec les locaux a été assez épineux, il ne regrette rien.

-Je vois… Bon hé bien au travail.

Pour entrer dans le vif du sujet, Shyko se tourne vers un arbre et tend le bras, puis propulse les cinq phalanges de sa main en direction du tronc, dans lequel les projectiles viennent s’encastrer. Le tir de phalanges. Technique que Wutu-Fuku a déjà eu l’occasion de voir lors de la mission qu’il a mené avec Shyko pour intercepter le responsable d’une intrusion dans les geôles du village.

-Hm… j’ai une technique similaire dans le principe. Mais c’est vrai qu’elle a une couverture moins intéressante que celle-ci.

Pour allier le geste à la parole, Wutu-Fuku utilise sa projection d’os en direction du même arbre. Dans un geste similaire à celui effectué par son maître quelques instants auparavant, le genin tire l’équivalent d’un gros kunai, qui vient se loger entre les phalanges tirées par Shyko. Il trottine ensuite en direction de l’arbre pour avoir un meilleur visuel sur les impacts. Son projectile s’est enfoncé plus profondément que ceux de son enseignant, mais ces derniers couvrent une plus grande zone.

-Je comprends… c’est plus facile de toucher une cible avec cinq projectiles. Même s’ils sont plus petits, l’intérêt est ailleurs. Ce n’est pas une technique pensée pour être létale. Sauf si c’est utilisé à très courte distance et que ça touche un point vital, on ne risque pas d’éliminer un adversaire de cette manière. Au final ça remplace les shurikens, sauf qu’on ne risque pas d’épuiser son stock en tant que Kaguya…

Shyko pointe également l’intérêt tactique d’une telle technique. Surprendre l’adversaire, le mettre dans une situation où il doit gérer plusieurs projectiles d’un coup, faire diversion… Les usages sont multiples. Néanmoins, Wutu-Fuku doit tout de même se concentrer pour utiliser le tir de phalanges. S’il est capable de tirer un os crée pour l’occasion, tirer ses os tel quel, il ne le fait pas souvent. La technique reste basique, donc cela ne devrait pas poser trop de problèmes.

-Bon, l’instant de vérité.

Le genin se remet en position. Pauvre arbre, il n’a rien demandé à personne. Wutu inspire, arme son bras, et tire. Le genin peut sentir l’extrémité de ses doigts se distordre sous l’éjection de ses os. Les phalanges quittent bien la main de leur propriétaire, mais partent dans des directions… aléatoires. Deux atteignent l’arbre, les autres allant se loger dans des mannequins de pailles entreposés en vrac quelques mètres plus loin.

-Oups.

Le jeune genin se gratte l’arrière de la tête, l’air gêné. C’est vrai qu’il y a cinq trajectoires à gérer au lieu d’une. De plus, ces projectiles sont plus légers que les siens, et donc plus sensibles aux vents. Ce n’est qu’un petit détail : la technique a tout de même été exécutée. Wutu-Fuku décide de retenter l’expérience, en prenant en compte les variables qu’il vient de relever. Cette-fois, les phalanges finissent bien dans le tronc où elles sont censées finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Lun 13 Aoû 2018 - 11:51
Et bah voila. Bien que ce ne fût pas du premier coup, Wutu-Fuku avait assez facilement dompté la technique. Bon, elle était tout sauf dure en soit mais bon, ce n'était pas pour autant qu'il fallait lui enlever du mérite.

"- Tu as bien compris l'idée, c'est cool. "

le petit fail précédant avait un peu fait sourire le chûnin mais bon, c'était surtout car ça lui avait rappelé quand son père lui avait apprit ce justu lorsqu'il était gamin. M'enfin, même si lui l'avait réussit du second coup mais à quatre ans. Mais chut, il ne fallait pas le dire !

Bref, la suite serait un peu plus compliquée en tout cas. Le brun avait plutôt intérêt à suivre correctement.

"- Bon, on va passer à quelque chose de plus dur. S'assimiler dans un os pour se déplacer à l'intérieur. mais avant ça, tu vas d'abord devoir créer un environnement adapté. "

Posant les mains au sol après avoir exécuté un simple mundra, Le jeune homme fît jaillir du sol une sorte de forêt composé d'os. Elle était apparu très vite et sa prolifération maximale était présente à peine une seconde et demi après le lancement de la technique.

"- C'est comme ça qu'on procède. Fait cependant attention, le fait de devoir toucher le sol pour ce justu est une faiblesse. tu peux te faire surprendre pendant ce petit laps de temps donc fait attention de ne l’exécuter que lorsque tu es sûr que tu en as une occasion parfaite. "

Après avoir sourit, le jeune homme allait détruire sa création pour de nouveau se retourner vers son élève.

"- A toi maintenant. par contre fait attention, ça dépense de l'énergie donc essaye de réussir assez vite si tu veux pouvoir passer à l'autre justu aussi aujourd'hui. "

Un nouveau sourire. Il savait très bien que l'apprenti qu'il avait formé était largement suffisamment doué pour s'en sortir sans trop de difficulté avec cette technique encore assez simple à réaliser, bien qu'elle demandait une certaine concentration pour être utilisé de manière optimale en plus d'une certaine rapidité lors de l’exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mar 14 Aoû 2018 - 12:12
Content de son tir réussi, le genin se tourne vers son maître, qui semblait amusé par son échec lors du premier essai, mais qui félicite tout de même son disciple pour l’encourager. Ce jutsu n’était qu’une mise en bouche comparé à ce qui va suivre. Wutu tend l’oreille, tandis que Shyko parle d’une technique permettant de s’assimiler dans un os et de se déplacer dedans. Le jeune homme n’a jamais entendu parler d’une telle technique, il ignorait même que c’était possible. Le chûnin a donc toute son attention. Mais avant de pouvoir se déplacer dans des os, il faut des os d’une taille adaptée. Aussi Shyko, après avoir composé un mudra, pose ses mains au sol. Ce dernier commence à trembler, et une véritable forêt d’ossements en jaillit tout autour des deux shinobis. Un peu plus d’une seconde est nécessaire pour que les os cessent de pousser, atteignant leur taille maximale et dépassant aisément les deux hommes.

-Oh.

C’est assez rare pour le souligner, Wutu est impressionné par ce qu’il vient de voir. D’autant plus que Shyko n’a pas l’air spécialement fatigué par la technique qu’il vient d’effectuer. Le ninja de niveau moyen explique que la faiblesse de ce jutsu est le fait de devoir poser les mains au sol, ce qui rend donc vulnérable pendant quelques instants. Mais le jeune Wutu n’en est pas encore à ce stade. Lui, ce qui l’intrigue, c’est la manière dont son maître a pu générer autant d’os avec une telle facilité.

-Vous vous souvenez dans les geôles ? J’ai une technique un peu similaire dans le principe, à savoir faire pousser des os via le sol. Mais je suis incapable d’en produire une telle quantité. Il y a forcement une chose qui m’échappe.

Le genin s’en va donc observer plus en détails les os qui ont été générés par son chef d’équipe. Ils sont aussi imposants que les pics qu’il est lui-même capable de produire. Il devrait néanmoins exécuter plusieurs fois sa propre technique pour espérer rivaliser en quantité avec celle de Shyko. Une réflexion commence donc dans l’esprit du jeune homme, cherchant à comprendre ce qui sépare sa technique de celle de son maître. Il pense aux caractéristiques du tir de phalanges : se concentrer pour que les os partent tous dans la même direction. La technique de Wutu-Fuku demande également un certain effort de concentration puisqu’il dirige l’os jusqu’à sa sortie du sol en fonction de l’endroit à atteindre. La clé de ce jutsu est peut-être justement le fait de ne pas concentrer la poussée dans une seule direction mais de laisser cette dernière s’épanouir. Il y a aussi le paramètre du contact avec le sol qui rentre en compte : Shyko a posé les mains au sol. Wutu-Fuku peut exécuter sa technique avec ses pieds s’il le faut. C’est aussi une piste à creuser. Après cette réflexion, il se tourne vers son maître.

-Les mains sont obligatoires pour ce jutsu ? Et… vous laissez les os pousser dans toutes les directions, c’est ça ? Quand je fais pousser mes pics, je me focalise sur une zone. Utiliser cette concentration sur la poussée en elle-même plutôt que sur sa direction… c’est peut-être ça le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Ven 31 Aoû 2018 - 12:39
Bon clairement, ce justu était plus dur à gérer pour Wutu-Fuku. C'était assez comique quand même, rapport au fait qu'il maîtrisait une technique du genre et que Shyko aurait crût que cela serait plus facile mais bon, ce n'était pas bien grave. Surtout que cette technique assez particulière était assez tendue pour la majorité des kaguyas en terme d'apprentissage, même si l'esprit de balancer de balancer le chakra comme ça d'un coup correspondait bien à la mentalité vindicative du clan. Gardant un air chaleureux, ce dernier allait tout reprendre depuis le début pour expliquer tout la technicité de ce justu.

"- Tu y es presque. Pour ce justu, tu dois te pousser sur la poussée pour que cette technique se développe vite. Comme pour les phalanges en soit. Cependant, tu dois aussi intégrer ton chakra dans la zone et le laisser aller. "

C'était assez confus, le chûnin à lunettes allait donc continuer son explication pour essayer d'être un peu plus clair, même si c'était assez dur.

"- En fait, tu dois avoir la vitesse de la poussée, tu me suis ? La direction, tu t'en fiche un peu, tu dois juste utiliser de la vitesse. Laisse ton chakra intégrer le sol sur la zone voulue et ensuite éjecte-le pour créer la forêt. Evidemment tes os ne seront pas parfaits et droit, ils bifurqueront un peu et tout mais c'est pas un problème. Voit ça comme un moyen de déplacement, du coup justement, tes sorties seront moins prévisibles sur des surfaces un peu tordues et tu couvriras même plus de surface. Et qui plus est, c'est un moyen d'avoir sa concentration focalisée sur un seul élément pour économiser du chakra sur une technique qui serait bien trop lourde en terme de consommation si tu la voulait intégralement linéaire. Tu vous le délire ? "

Bon ok, l'explication était un peu foireuse mais bon, l'idée globale était là puis depuis le temps, le genin devait avoir pris l'habitude de la manière de parler de son professeur. Puis de toute façon, c'était dans l'idée de la technique. Laisser aller son énergie de manière un peu éparpillée. Rhoo, puis au pire, si ça suffisait pas, le brun le dirait de toute façon, là il était l'heure de voir si ce dernier avait une éventuelle question ou si ça lui suffisait pour maîtriser le truc et ainsi passer à la suite qui serait vachement plus dur à maîtriser parfaitement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Ven 31 Aoû 2018 - 19:42
Le genin écoute soigneusement les indications de son entraineur. Comme il le pensait, les deux jutsus sont assez proches sur certains points. Des os qui sortent du sol, ok. Mais Wutu-Fuku doit insister un peu plus sur la poussée des os s’il veut pouvoir reproduire la technique de Shyko. Logique puisqu’il y a plus de quantité à produire. Mais le jeune homme au kimono est quand même assez proche de la réalité quand il pense que se préoccuper de la direction dans laquelle les os jaillissent du sol n’a que peu d’importance pour ce jutsu. C’est même le contraire selon son entraîneur : les directions multiples seront un avantage quand il sera question d’évoluer dedans, de manière à être plus imprévisible. Même si cela sera vu plus tard. Le but n’est pas de viser une cible de toute manière. Le jeune homme réfléchit pour tenter de déterminer les causes de cette difficulté. Et c’est après un petit moment d’introspection qu’il commence à comprendre ce qui bloque.

-Mais c’est bien sûr…

Les explications de Shyko sont assez détaillées, donc le problème ne vient pas du chûnin. Aucun blocage en termes de chakra, il en est tout à fait capable et il le sait. La difficulté de cette technique est plus mentale qu’autre chose… Un autre Kaguya l’aurait assimilé plus facilement. C’est quelque chose d’ancrer en Wutu-Fuku, dans sa façon de se battre, voir d’être au quotidien. Ne pas en faire trop, économiser ses ressources et frapper de manière précise quand l’opportunité se présente. La précision plutôt que la couverture. C’est comme ça qu’il s’est forgé, en marge de son propre clan. Exécuter du jour au lendemain une technique qui va à l’encontre de sa propre logique est assez compliqué. Pour le tir de phalanges, l’échelle était beaucoup moins grande et le handicap négligeable. On parle ici d’une technique bien plus complexe. Le Kaguya réalise qu’il est urgent de se débarrasser de ce genre de blocages mentaux.

-Votre explication était assez précise… le problème vient de moi. Erreur de débutant je suppose. Je n’étais pas encore assez expérimenté pour vraiment pouvoir appréhender une technique aussi différente de mon propre style. Mais maintenant je comprends…

Le plus grand obstacle de Wutu-Fuku pour cette technique, c’est lui-même. On est son propre adversaire en permanence. On est son premier ennemi, et le dernier. Réfléchir c’est bien, mais trop réfléchir peut causer une hésitation improductive. Le jeune homme se met à genoux avant de poser les mains aux sols, avant de faire appel aux capacités exclusives à son clan. Puis il pousse. Autant dans le sol que contre son for intérieur.

-Je pense trop.

Le genin fait autant que possible le vide dans son esprit. Les os commencent à quitter ses mains pour s’enfoncer dans le sol du terrain d’entrainement. Puis les nombreux pics commencent à jaillir de la terre, pour rejoindre ceux que Shyko a placés lors de sa démonstration. Comme des fleurs qui éclosent. Cette exécution est aussi très symbolique. Les deux forêts d’os sont maintenant impossibles à distinguer à l’œil nu. Signe que l’élève rejoint le maître. Wutu-Fuku relève la tête, satisfait.

-On peut passer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Sam 1 Sep 2018 - 13:07
Et bah comme quoi, finalement ce ne fût pas si compliqué que ça. Wutu-Fuku semblait avoir vite cerné sa propre difficulté pour réalisé ce justu. Il voulait être trop précis et ça le pénalisait. En tant de combat, il était vrai que c'était une bonne stratégie, mais au moins il avait apprit quelque chose d'autre que de simples techniques. Chaque mouvement, même s'il semble simple et non calculé fait partie d'une stratégie.

Ce justu, même s'il semblait venir d'une mentalité brouillon, permettait justement de se repositionner pour frapper de manière plus précise par la suite. Il fallait que le genin ouvre son esprit aux milliards de possibilités au lieu de se concentrer sur ce qui semblait directement de base efficace. Toujours évoluer, s'adapter et avoir un regard assez large pour entrevoir les possibilités de toute chose. C'était ça la clef de la réussite selon Shyko.

Enfin, le disciple venait apparemment de le comprendre aussi vu qu'il venait d’exécuter avec brio la technique de la forêt osseuse. Il pouvait être fier de lui pour le coup, même si le chûnin aux cheveux verts allait faire une dernière remarque avant de passer à autre chose.

"- Je suis d'accord. Mais fait attention quand même, n'oublie jamais ce qui te rends spécial. Des gens auraient sans doute eu bien plus de facilité que toi pour réaliser cette technique mais pas forcement pour les bonnes raisons, tu vois ce que je veux dire ? Tu dois t'adapter mais n'oublie jamais que c'est ton cerveau qui a fait de toi ce que tu es. "

Des paroles digne d'un maître bouddhiste, la grande classe. M'enfin, après cette sagesse, il était maintenant temps de passer à la troisième technique. Celle-ci serait sans doute bien plus drôle. Il s'agissait à vrai dire de l'un des justus les plus apprécié de l'homme aux cheveux verts : l’assimilation osseuse.

"- Et la dernière technique, tu vas rentrer dans la sens de la forêt, au sens littéral du terme, et ressortir a d'autres endroits où je vais placer des kunais, je reviens. "

S’assimilant dans un os dans le plus grand des calmes, Shyko utilisa cette même technique plusieurs fois d'affiliés pour placer des projectiles qu'il planta pour ne pas que Wutu-Fuku puisse tricher. Il revint ensuite auprès de son élève pour commencer les explications.

"- Le secret de ce justu est assez simple, tu dois faire corps avec le chakra kaguya de la forêt. Tu dois être capable de t'intégrer à la fréquence de ce dernier, surtout si ce n'est pas toi qui a fabriqué les os et être capable de rejaillir à un autre endroit en le visualisant au travers du chakra des os. "

Enlevant ses lunettes pour les laver, le chef d'équipe allait reprendre.

"- Seulement, une fois encore, la vitesse d’exécution compte beaucoup si tu veux surprendre ton adversaire. C'est pourquoi j'ai placé environ trente kunais dans la zone, tu as trois minutes pour en trouver cinq et les ramener ici. Tu auras perdu et tu devras recommencer autant de fois que nécessaire pour y arriver, même si tu as compris la technique et que tu es capable de la réaliser même de manière plus lente. Si tu n'as pas de question, tu peux commencer a déjà rentrer dans un os, celui que tu veux, pour au moins assimiler le principe de la technique. "

Evidemment la petite épreuve ne commencerait pas directement, ça aurait été salaud sinon. M'enfin bref, c'était désormais au flûtiste le plus mauvais du monde de jouer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sam 1 Sep 2018 - 19:37
Le genin regarde avec satisfaction les résultats de sa technique, tandis que Shyko rebondit sur les réflexions de son élève quant aux difficultés qu’il a pu rencontrer durant l’apprentissage de ce jutsu. Au-delà de l’apprentissage d’une technique, il a appris un autre type de technique. La précision n’est pas toujours le meilleur choix, il l’apprend de manière pratique aujourd’hui. Pour autant, il n’est pas question de remettre totalement en question le style de combat de Wutu-Fuku. Agir contre sa propre essence n’apporte rien de bon. Le jeune homme comprend quand son maître lui dit que d’autres Kaguyas auraient pu apprendre cette technique bien plus facilement, car elle est plus proche de leur manière de voir le monde. Mais ces mêmes Kaguyas auraient plus de problèmes pour apprendre des techniques comme celles de l’élève de Shyko. Sont-ils seulement capables de faire le cheminement interne nécessaire aux conclusions auxquels le genin est arrivé ? Cela exige de se remettre en question et déjà ça, ce n’est pas donné à tout le monde.

-Compris.

Dit-il avec un sourire léger mais honnête. Viennent ensuite les explications sur la dernière technique que Shyko souhaite lui enseigner aujourd’hui. S’assimiler dans les os. Ce sera nettement plus compliqué. Contrairement aux techniques précédentes, Wutu-Fuku n’a aucune similarité dans son inventaire de techniques. Il part donc de zéro. Le chûnin met ses explications en pratique en fusionnant à plusieurs reprises avec les excroissances pour rejaillir ailleurs plusieurs fois. Une manœuvre rendue possible par le fait que toute la forêt est reliée entre elle depuis le point de poussée initial. De retour, il donne des explications complémentaires. Faire corps avec le chakra Kaguya et la fréquence des os ? Hé ben, ce n’est pas gagné.

-Dites-moi… ce jutsu, vous l’avez inventé ? Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà vu ça.

Le maître ne se perd pas en explications détaillées, car pour changer un peu, il propose l’apprentissage suivant sous la forme de challenge. Ainsi, une trentaine de kunais ont été plantés dans la forêt osseuse. Wutu-Fuku doit en trouver au moins cinq en trois minutes. S’il échoue, il devra recommencer jusqu’à réussir. Une méthode pédagogique différente de ce que Shyko a l’habitude de faire. L’élève ne s’en formalise pas et commence donc à se diriger vers l’un des pics en os, sur lequel il appose sa main. Le genin se concentre pour essayer de capter ce dont parlait son maître quelques instants auparavant mais… rien. Juste un os. Il pourrait toucher du bois que ce serait pareil.

-Euh… les trois minutes commencent à partir du moment où je suis dedans ?

Parce que si le chrono a déjà commencé, c’est plutôt mal parti. Pourtant, il y met du sien le pauvre. Mais les indications de Shyko n’aident pas vraiment. Les minutes passent, tandis que la main du jeune homme n’a pas bougé d’un centimètre. On peut sentir un certain malaise dans l’air. Wutu-Fuku décide de fermer les yeux pour ne pas être déconcentré par ce qu’il voit. Mais il est loin de céder à l’impatience, il sait que c’est contreproductif. Soudain, il capte quelque chose. Une sensation indescriptible. Il comprend pourquoi les instructions du chûnin étaient si nébuleuses. Il n’y a simplement pas de mots. Quand il rouvre les yeux, il peut voir que sa main est enfoncée jusqu’au poignet dans le pilier. Il a réussi une fusion… partielle. Sauf qu’il est coincé maintenant. Le genin tourne la tête vers Shyko, une goutte de sueur sur le front, la main toujours bloquée dans l’os.

-Bon, c’est déjà ça… Maintenant je n’ai pas le choix, faut que j’y arrive. Rien que pour rentrer chez moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Lun 3 Sep 2018 - 13:57
Le chûnin fît un léger sourire à la tête de son élève. Apparemment, ce dernier n'avait jamais vu de technique d'assimilation de la sorte. Il était vrai que Shyko avait été le premier à apprendre à l'utiliser sur des os, cependant, il se devait de rendre justice aux vrais créateurs de ce justu.

"- Pas du tout. Je l'ai juste adapté aux os mais bien des gens avant moi ont été capable de s'assimilé comme ça dans des corps étrangers. Un clan en a même fait sa spécialité en s’assimilant dans n'importe quelle élément primaire. "

Ponctué par un léger rire, l'homme aux cheveux verts fût quand même honoré qu'il soit considéré capable de créer une technique de la sorte par son élève. Comme quoi ce dernier avait de l'estime pour lui.

Cependant, ce dernier demanda ensuite des informations complémentaires sur le petit défi, ce qui rendit son sérieux a l'instructeur pour simplement répondre.

"- Oui, tu as bien compris. "

c'est vrai que trois minutes, c'était un temps assez réduit mais bon, au moins, s'il réalisait ce score, il n'y aurait pas de toute qu'il serait capable d'avoir une utilisation optimal de ce justu en combat réel, ce qui était au final le plus important.

C'était assez dur de donner plus d'indication et le pauvre Wutu-Fuku allait finalement s'en rendre compte car même s'il galéra pendant plusieurs minutes, ce dernier réussit finalement à intégrer sa main dans un os de la forêt. Un sourire vint illuminer le visage du chef d'équipe. C'était déjà beau comme performance de réussir ça. l'important était maintenant qu'il soit capable de maintenir le tout et de sortir.

Mais bon, le genin se coinça. C'était assez prévisible en fait. mais bon, la goutte de sueur sur le front de Wutu-Fuku donnait une petite explication de ce blocage.

"- Tu peux sortir de là, reste calme. reste concentré sur le chakra, ressent la forêt et ne te détourne pas l'esprit dans d'autres pensées. "

Sortant une sorte de bande de tissu de sa petite sacoche, le jeune homme allait placer cette dernière sur les yeux de son élève puis la noua.

"- Pour le début, ça t'aidera peut-être à rester concentrer. "

C'était la seule aide qu'il pouvait apporter à son élève. Il devrait trouver la réponse lui-même pour s'en sortir. Seulement, avec la dimension spirituelle qu'avait prit l'entrainement depuis tout à l'heure, Shyko était certain que le flûtiste trouverait la solution et réussirait. Même si cela ne serait pas l'exercice le plus simple du monde. M'enfin, le plus simple était encore de pratiquer pour réussir et il ne fallait pas se relâcher au moindre instant.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Mar 4 Sep 2018 - 23:35
Le moment est un peu génant, il faut bien le reconnaître. Mais au moins il y a du positif dans cette situation. C’est un premier pas vers la réussite et l’exercice. Et heureusement, avoir le bras dans un pieu en os ne fait étonnement pas mal. Le genin se dit qu’il a le temps de toute manière et que s’il a réussi à faire fusionner son bras avec la matière, il arrivera bien à l’en sortir… Dans le même temps, Shyko tente tant bien que mal de rassurer son élève sur ses capacités à se défaire de cette mésaventure. Wutu-Fuku n’en a pas forcément besoin, mais ça fait toujours plaisir d’avoir quelqu’un derrière soit pour nous encourager. C’est mieux que la pédagogie des autres Kaguyas en tout cas. Le chûnin semble avoir remarqué que le succès (si on peut appeler ça comme ça) de son disciple s’est produit lorsqu’il avait les yeux fermés, puisqu’il s’approche de ce dernier un tissu à la main, afin de l’aveugler. Avec la main coincée, impossible de protester de toute manière. Et puis ça a l’air d’être la bonne méthode, alors pourquoi pas.

Quelques minutes passent sans que la situation n’évolue plus. L’exercice est complexe car il ne se rapproche de rien de ce que le genin est actuellement capable de faire. Il cherche à se remémorer ce qu’il a perçu un peu plus tôt lorsqu’il a réussi à faire rentrer sa main dans l’os. Après quelques instants supplémentaires de concentration, le jeune homme arrive à ressentir une nouvelle fois ce qu’il a perçu plus tôt, ce qui lui donne l’occasion de libérer son poignet. Plus de peur que de mal. Wutu-Fuku soupire de soulagement. Mais le répit est de courte durée, il est temps de s’y remettre. Sans attendre, il repose ses mains contre la surface osseuse, cherchant à percevoir l’essence de la forêt.

-Je l’ai !

La synchronisation s’est faite plus rapidement cette-fois. Mais l’ivresse de la réussite n’a pas été profitable au jeune Kaguya. Si la retenue dont il a fait preuve lors de sa première tentative l’a empêché de fusionner entièrement avec les os, la hâte dont il fait preuve cette-fois le fait entrer d’un côté du pilier pour sortir immédiatement de l’autre. Pas préparé à ressortir aussi vite, il trébuche et se viande sur le pilier suivant le plus proche.

-Tsss.

Prenant une grande bouffée d’oxygène pour l’aider à lutter contre la frustration et la douleur, Wutu-Fuku se relève doucement. Encore un échec mais un échec formateur. Il est proche du but. Il faut juste trouver l’entre deux, le juste équilibre entre les tentatives qu’il a effectué jusqu’ici.

-Aller, cette-fois, c’est la bonne.

L’auto persuasion fait son œuvre. Le genin réussi désormais à entrer dans l’os sans ressentir de résistance. Se déplacer dans la matière est assez intuitif au final. Un mélange entre le fait de nager et de ramper. Arrivant tant bien que mal au sommet d’un pilier voisin via le réseau osseux sous-terrain, Wutu-Fuku en jaillit, toujours le bandeau sur les yeux. Il s’est tant concentré sur sa tâche qu’il en oublie le morceau de tissu.

-Merde, pourquoi je vois ri…

Un instant de déconcentration qui le fait tomber une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Sam 8 Sep 2018 - 22:00
Bon, il fallait y croire. Une fois le bandeau sur les yeux, Wutu-Fuku mit quelques minutes à réussir a se sortir de sa fusion mais la suite allait quand même faire plutôt rire le chûnin. Son élève venait de se ramasser la gueule de l'autre côté en trébuchant sur un pilier. M'enfin, c'était pas grave, il allait sans doute se rattraper par la suite, puis il avait un bandeau sur les yeux, on pouvait le pardonner.

Surtout qu'il n'avait pas l'air de se démonter le petit, et ça, c'était beau. M'enfin, débordant d'energie, le genin allait reprendre et ce coup-ci réussir du premier coup, tout seul, comme un grand. C'était même assez impressionnant la vitesse à laquelle il avait réussit à contrôler un justu qu'il n'arrivait pas du tout rien qu'à entrevoir très peu de temps avant. Shyko était fier de ....

Ouais non. Carrément non. Dans son euphorie, le flutiste avait sans doute oublié qu'il avait un bandeau sur les yeux et s'était craché du poteau, oubliant qu'il avait un truc sur le yeux. Un bon facepalm des familles était de circonstance pour le coup. M'enfin, une petite remarque moqueuse suffirait sans doute pour cette fois-ci.

"- Voila pourquoi il vaut mieux que tu enlève le bandeau maintenant que tu t'en sort pour le justu mon cher. "

Un petit rire. C'était pas trop méchant et c'était mieux. le but n'était pas non plus de vexer l'apprenti. Surtout que ce genre d'erreur pouvait arriver à tout le monde. M'enfin, l'heure du défi était venu maintenant qu'il avait saisi le truc.

"- aller va. Maintenant que tu gères, il est l'heure du défi. Tu as trois minutes à partir de ... maintenant ! "

Le chronomètre était lancé. Le jeu était maintenant de savoir il faudrait combien d'essais au brun pour réussir. M'enfin, de toute façon, à partir de maintenant il enchaînerait sans doute. Ils avaient toute la journée de toute façon, même toute la nuit si c'était nécessaire ..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Dim 9 Sep 2018 - 22:09
Cet événement malheureux ne doit pas faire perdre de vue le principal : Wutu-Fuku a assimilé l’essentiel du mécanisme de la technique. Le reste ne dépendra que de la pratique qui viendra avec le temps. Un nouveau raté qui lui vaut quand même une petite taquinerie de la part de son enseignant. Le genin ne fait aucun commentaire, se contentant de se relever et de taper un peu sur son kimono pour enlever la poussière qui s’est accumulée dessus. Il fait quelques pas en direction de Shyko pour lui rendre le morceau de tissu qui masquait sa vue quelques instants auparavant. L’occasion pour le chûnin d’officialiser le début du chronomètre pour la nouvelle tentative.

-Pas de problèmes, je suis prêt désormais.

Dit-il simplement avec un sourire léger mais honnête. Le jeune Kaguya a bien retenu les leçons de ses précédentes tentatives : ne pas entrer trop rapidement dans les os. Faisant craquer ses doigts, il s’élance vers l’un des piliers tout en entamant un mouvement de ‘plongée’ comme il pourrait le faire dans de l’eau. Comparer les déplacements dans les os à de la natation l’aide à mieux mettre en pratique ses déplacements dans ce milieu inédit. Aucun moyen de percevoir le monde extérieur, aussi va-t-il falloir bien explorer ce nouvel environnement pour retrouver les kunais plantés par Shyko. Il va falloir compter sur la chance. Après, il y en a une trentaine et seulement cinq à rapporter pour réussir le défi. Même si Wutu-Fuku ne compte pas faire le minimum, par respect pour son enseignant.

Il se sent un peu comme une taupe dans ses tunnels. Clairement, il ne faut pas être claustrophobe pour mettre en œuvre ce jutsu. Quelques secondes plus tard, le genin retrouve l’air libre. Pas de kunai sur le pilier, mais ce point de vue lui permet d’en localiser quelques-uns un peu plus loin. Ce n’est pas une règle clairement établie mais il comprend bien qu’il ne doit pas bondir d’un pilier à l’autre et qu’il doit passer par le réseau osseux. Il replonge donc, cherchant à se diriger vers l’un des points d’intérêts localisé plus tôt.

-Bingo.

Et d’un. Les autres suivront. Il place le kunai dans son kimono avant de replonger. L’exercice est bien plus facile maintenant. Les cinq kunais sont clairement à la portée de Wutu-Fuku. Le flûtiste en est plus à un stade où il se challenge lui-même pour ramener le plus de projectiles possibles à son maître. Même si trente ça fait quand même un peu beaucoup pour un début. Au bout des trois minutes, le jeune homme ressort d’un pilier pour se diriger vers Shyko. Il s’arrête à deux mètres de lui avant de fouiller dans son kimono et de planter au sol les kunais qu’il a collecté. Au final il aura réussi à en récupérer le double de ce qui était prévu. Il a été stratège, se concentrant sur ceux situés dans le périmètre du point de sa première sortie.

-J’en ai eu dix. Vous aviez raison, c’est une technique assez simple si on connait le truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Mar 18 Sep 2018 - 20:38
Comme le temps passe quand même dans ce monde. Il y a encore peu, Wutu-fuku était un débutant et aujourd'hui, il venait de maîtriser trois des justus préférés de Shyko en plus d'acquérir une force suffisance pour désormais être plus que prêt pour devenir à son tour un chef d'équipe accompli. C'était certain.

Le flûtiste avait tout pour réussir, il venait encore de le prouver en réussissant du premier coup l'épreuve de vitesse et pourtant, elle n'était pas des plus simples. Bon, même si c'est vrai qu'une fois le truc maîtrisé, ça passait assez tranquillement.

"- Dis-donc, depuis quand tu es devenu arrogant toi ! "

Cette phrase était évidemment marquée d'un petit rire. C'était évident que le jeune homme avait une raison d'être fier de lui. Jusqu'à présent, seul Shyko était capable de maîtriser ce justu et là, en une journée, il avait réussit à en faire de même. Et en plus a presque égaler sa vitesse de déplacement dans les os ... enfin presque quoi. Shyko était lui capable d'attraper trente-cinq kunais plantés mais bon, il avait pour lui des capacités sensorielles pour les repérer que n'avait pas Wutu-Fuku, ce qui rendait la performance de ce dernier plus que respectable.

"- Aller, pour fêter ça, on va boire un petit coup en ville tranquille ? "

Les trois techniques avaient étés maîtrisées. Il ne restait donc plus grand chose à faire sur le terrain d'entrainement. C'était désormais plus à une sorte d'égale qu'à un apprenti qu'il allait offrir un petit verre pour ce qui serait sans doute leur dernier moment sous le statut de maître-élève. Pour celui qui allait devenir chef du clan Kaguya à peine quelques semaines plus tard, son travail était désormais terminé et c'était l'âme en paix qu'il allait écrire ce soir-là une lettre pour recommander Wutu-Fuku pour sa promotion au titre de chûnin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sparring [pv Shyko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: