Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[B/OFFICIELLE/KIRI] De l'eau et du sable


Mar 21 Aoû 2018 - 12:16


Un bâillement peut discret franchit mes lèvres alors que je m'étire de tout mon long et ce malgré qu'on soit encore dans la rue. Je m'en bats les couilles de me donner en spectacle ou autre. "J'propose qu'on dorme dans la prochaine auberge ou je ne sais trop quel bâtiment qui propose des chambres, parce que j'suis claqué là et dormir à la belle étoile alors qu'il y a des bâtisses tout autour, j'dis non." Pestais-je un peu, rendu maussade par la fatigue et la chaleur qui ne cesse de taper toute la journée et ce même si la nuit, l'air se rafraîchit drastiquement.

Ainsi, j'oblige la blanche Yuki à me suivre, sans lui laisser le choix. Pourquoi je le ferais ? Après tout, j'ai décidé alors on agit, un point ces tout et j'vais pas la laisser dormir ailleurs. J'suis là pour veiller sur elle alors, passant mon bras sous le sien, je l’entraîne d'un pas un peu plus rapide vers l'enseigne que j’aperçois déjà un peu plus loin. Pénétrant dans la bâtisse, j'avoue être assez surpris du monde qu'il y a.

"Il nous faudrait deux chambres."
- Je suis navrée, mais avec le tournoi, il ne nous en reste plus qu'une de libre.

Je regarde Seiko et sourit alors largement, laissant sous entendre plein de petite chose. Après tout, elle sait comment je suis et avant qu'elle n'ai le loisir de dire quoi que ce soit, je laisse tomber ma bourse contenant mes ryos.
"On vous la prend."
Payant alors avant d'avoir les clefs, je n'ose même pas regarder Seiko, elle doit sûrement avoir envie de me tuer, mais au moins, on aura un lit pour dormir et surtout une douche !

Écoutant les indications de la réceptionniste, j'attrape la Yuki pour la porter comme une princesse jusqu'à la chambre. Un moyen de l'obliger à venir et je me doute bien qu'elle ne va pas hurler ou quoi, pour ne pas se donner en spectacle, du moins, j'espère pour elle, car pour ma part, ça ne me gène aucunement d'être au centre de l'attention, que du contraire, j'aime ça !

Arrivé devant la porte de la dite chambre, je dépose la belle et ouvre la porte pour la laisser entrer. "Si madame veut bien..." Soufflais-je doucement, jouant les valets de la belle alors qu'elle doit bien se douter que je ne lui laisserais pas le choix.

Une fois dans la chambre, portes closes on peut faire nos affaires... Ou pas. Je l'abandonne plus que rapidement pour aller profiter de la douche, retirant tout le sable de mon corps et de mes cheveux. J'ai dés lors l'impression de perdre quelque kilos, mais surtout de redécouvrir la sensation d'avoir un corps hydraté. L'eau, ça fait réellement du bien... Je reste d'ailleurs peut-être un peu trop longtemps sous le jet, mais cela fait tellement du bien...

Quand finalement je sors de la dite douche, je m'éponge rapidement le corps et les cheveux avant de les attacher en un chignon, chose pas très viril, mais osef, pour ne pas qu'ils collent ma peau. Sortant alors de la salle d'eau avec simplement une serviette autour de la taille, j'observe la jeune femme un instant, d'un regard langoureux. "Prendre une douche, ça fait du bien, mais j'suis certain qu'elle aurait été encore mieux si t'étais venue avec." Plaisantais-je un peu avant de redevenir sérieux.

"D'ailleurs, t'as entendu en bas ? Un tournoi est organisé, c'est peut-être la meilleure occasion pour avoir des informations sur les deux nukes nin, tu sais, Asaara Amagai et Chunami Tsunami qui ont déserté pour servir la cause de Kaze." Une approche comme une autre, pour ne pas dire que la mission est prévu depuis le départ.


@Yuki Seiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Lun 3 Sep 2018 - 14:48
De l'eau et du sable
Le chemin avait été long dans un décor qui ne se voulait pas être relativement accueillent bien que d'une beauté saisissante. Seiko pouvait facilement deviner l'agacement qui accablait son compagnon de route, il suffisait d'observer ses mimiques et ses soupirs disgracieux. Bien que moins expressive, elle devait bien avouer qu'un bon lit ne serait pas de refus lorsque qu'elle écoutait les suppliques de Tsu. Se contentent d'acquiescer à ses dires, alors qu'elle observait avec un certain intérêt les diverses masures qui se présentaient çà et là. Ce pèlerinage n'avait pas été de tout repos, aussi bien physiquement que mentalement pour la jeune femme. Bien qu'elle ai pu enfin tourner une page de sa vie qui l'entravait. Passant le revers de sa main sur son front pour retirer un peu de sueur, un geste devenu coutumier par les temps qui courent, elle suivait avec un peu plus d'insistance devant l'envie non-dissimulé du mercenaire de trouver une auberge. Finalement, son choix s'arrêtait sur un établissement qui ne payait pas de mine, simple et rustique, mais enfin il ne fallait pas trop en entendre dans cette région.

Seiko n'était pas une femme qui se complaisait dans le luxe par nature, en tout cas, ce n'était pas quelque chose qu'elle appréciait forcément. Pourtant, le confort spartiate n'était pas non plus une option qu'elle choisirait de son plein gré si elle avait le choix. Enfin, contre mauvaise fortune bon coeur comme le veux l'adage. Quand l'aubergiste annonçait qu'il ne restait qu'une chambre, le visage de la chuunin se décomposait quelques peu alors qu'elle fixait le sourire niait de son camarade. Une veine légère se dessinait sur le haut de son front alors que l'énergumène payait sans demander son reste sans doute emplit d'idées salaces en tête. Soupirant quelques peu, juste avant que le bougre ne la porte sans même lui demander son avis. Sur le visage de la Yuki, se lisait bien plus de la consternation qu'une forme de révolte quelconque. Elle n'avait ni la force ni l'envie de se débattre et se donner en spectacle devant les clients ou même le personnel. Après cette portée chevaleresque et cette pose digne d'un gentleman aux abois. Seiko fixait Tsu quelques instants et en réponse à son invitation d'entrée ne lâchait finalement qu'un simple.

- Baka ...

Déposant alors son sac sur le lit ainsi que son sabre. La jeune femme fit en sorte de plonger ses deux mains dans sa tignasse cendrée pour y défaire le chignon qui l'étreignait depuis maintenant plusieurs jours. Laissant sa chevelure se défaire non sans un certain sentiment de satisfaction. Elle fixait chevalier servant s'éclipser pour prendre une douche bien mérité. Quelques instants plus tard, l'homme ressortit finalement, la trentenaire posait ses yeux en détaillant un fixe agréable avant de reporter son regarde dans celui de son camarade et amant.

- Vu l'odeur de tout à l'heure, je ne suis pas certaine que cela aurait été très agréable. Maintenant en revanche, cela me semble bien plus réaliste.
Disait-elle avec une touche de taquinerie qu'elle avait su développer à son contact.

Se levant et défaisant son kimono pour ne présente que ses épaules dénudées, Seiko poussa d'un coup de hanche bien adroit le gêneur qui l'empêchait de se présenter à la salle de bain. Laissant la porte entrouverte et appréciant à son tour les joies de l'eau s'écoulant sur une peau bien trop sèche à son goût. Elle finira par répondre à la question posée un peu plus tôt.

- Effectivement, j'ai cru comprendre pour le tournoi et je me souviens de ces deux-là. Je me doutais bien que tu ne m'avais pas accompagnée dans mon voyage par pur plaisir. Enfin maintenant que nous sommes ici, partons à la pèche aux informations pour tenter de mettre la main sur ses deux nukenins.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee

Dim 23 Sep 2018 - 12:28
Tu la regardes, allant jusqu'à la toisé un peu alors qu'elle te provoque pour te faire comprendre que non, elle ne voulait pas de cette douche avec toi, mais que maintenant, elle veut bien t'aguicher. Tu te pousses un peu quand elle force le passage jusqu'à la douche et tu soupires, la suivant du regard, pour ne pas dire en la dévorant du regard. Tu aurais aimé voir un peu plus que ses épaules dénudé là, et même si elle te lance une invitation non dissimulée en laissant la porte légèrement ouverte, tu ne vas pas faire le chien. Pas cette fois, pas aujourd'hui. La route t'as claqué et surtout, t'aime pas être ici à Kaze, t'as juste envie de partir le plus vite possible et fuir cette contrée qui pourtant est ta terre natale. C'est physique, t'y peux rien, t'aime pas cette partie du monde, comme t'aime pas non plus le pays du feu. L'un comme l'autre te rappel l'abandon et le deuil. L'un comme l'autre t'envoi tes faiblesses en pleine gueule et t'aime pas ça. et ce même si tu tentes de jouer les forts, de porter un masque pour par exemple, que la Yuki ne s'inquiète pas pour toi. Bien que de toute façon, t'ignore réellement pourquoi elle ferait cela. Après tout, c'est juste toi qui t'impose dans sa vie, pas l'inverse, elle a rien demandé et toi, tu l'as suit, lui impose ta présence. T'es une sorte de nuisible pour elle probablement...

Ayant revêtu un kimono léger, elle te retrouve finalement allongé sur le lit, alors que tu te montres songeur, réfléchissant à tout cela, tu ne te relève même pas quand elle rentre dans la pièce, probablement les cheveux encore humide de cette douche tant désiré. Non, tu continues de fixer le plafond alors qu'elle prend la parole pour enfin te répondre. Alors sur tes coudes, tu te redresses et tu l'observe un bref instant.

"Tu n'es pas obligé d'accepter cette mission Seiko. On me l'a confié à moi, alors je ne te forcerais à rien. C'était la seule solution pour que je puisse t'accompagner ici, que je remplisse cette mission." Tu te justifies, mais aucunement tu ne t'excuse de lui avoir mentit sur la raison de ta présence, après tout, la mission est juste un plus, toi, tu voulais venir avec elle, l'accompagner mais comme tu peux pas bouger sans l'accord des hautes sphères de la brume, t'étais obligé d'accepter ce petit deal.

Te levant alors du lit, tu attache rapidement tes cheveux en une sorte de chignon plus que désordonné. "Si tu désires te reposer fait le, je vais chercher quelque informations ce soir, pour commencer réellement la mission de traque demain matin, une fois bien reposé." Après tout, il est plus facile d'obtenir des informations le soir, en faisant boire les gens que la journée ou les esprits sont bien loin d'être embrumé par la fatigue et/ou l'alcool.

Sans attendre réellement de réponse de la part de la blanche, tu bouges maintenant vers la porte, pour redescendre dans la salle commune de l'auberge, espérant quand même un peu, qu'elle te suivrait, pour passer du temps en sa compagnie et réussir à avoir peut-être un peu plus d'information pour finir le plus rapidement cette mission foireuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

[B/OFFICIELLE/KIRI] De l'eau et du sable

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: