Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[A] Perfectionner l'emprisonnement du Dieu du Désert


Mar 21 Aoû 2018 - 22:10
Tournoi de KazeKaze no Kuni organise près de sa capitale, Taiyô, le premier tournoi international ninja. Les shinobis des villages cachés y participeront, tout comme des combattants venus des quatre coins du monde. Mais ce tournoi d'envergure nécessite des aménagements et une organisation pointue, surtout après les récents événements survenus au Pays du Vent.
L'un des plus importants d'ailleurs aura été la libération presque désolante du Dieu du Désert, ce démon de sable qui aura failli raser Taiyô de la carte du monde. Aujourd'hui emprisonné à nouveau dans un grand sceau de Fûinjutsu, derrière la capitale du pays, le Dieu du Désert n'en reste pas moins la menace la plus instable et dangereuse au monde. Profitant des venues étrangères, l'un des lieutenants de Kaze no Kuni espère bien compter sur l'analyse d'experts en Fûinjutsu.

Se rendre au Colisée.
Rencontrer le lieutenant et le suivre jusqu'au Dieu du Désert.
Faire un état de la situation.
Apporter une analyse et aider à la perfection du dispositif de sécurité.



Cette mission est réservée :
  • À deux personnages possédant un Fûinjutsu de rang B ou supérieur ;

  • Aux personnages ayant créé des techniques sur leur Fiche Technique.

Pour vous inscrire, merci de vous inscrire sur ce sujet.
Une fois votre inscription faite et votre participation confirmée par un membre de l'équipe administrative, vous pourrez venir commencer la mission ici-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Mer 22 Aoû 2018 - 19:24
Présent dans le pays du vent depuis quelque temps déjà, pour une mission et surtout un pèlerinage pour une donzelle devant faire son deuil, nous avons appris lors de notre passage dans la capitale, l’existence de ce tournoi internation. Un événement mondial qui allait permettre aux villages de se croiser à nouveau, en espérant bien entendu qu’il ne s’agisse pas là d’un Shito bis. On verra bien s’il n’y a pas une organisation qui va pop, dans tout les cas, ça sera pas mon combat, j’viens pour mater des jolies filles et soulever des jupes ! J’ai lâché Seiko un peu, faut dire que la demoiselle est pas réellement en état de plaisanter avec moi et répondre encore à mes avances. C’est plus qu’ennuyeux, alors faut bien que j’aille voir ailleurs non ?

Observant le paysage changer alors que je me dirige vers le Colisée, là, où le tournoi va se dérouler. Sautant finalement sur un toit pour marcher un peu plus tranquillement et ne pas être trop collé par la foule, parce que je déteste ça, je ne puis m’empêcher de reluquer un peu plus bas quelque kunoichi vêtue de façon bien légère. Usant d’une de mes techniques, je laisse une brise de vent prendre naissance et aller soulever les jupes des demoiselles pour profiter brièvement de la vue des culottes des demoiselles, qui sont dès lors un peu malaisé d’avoir ainsi leurs jupes soulevé par un vent mystérieux. Je ne peux dés lors pas m’empêcher de fanfaronner un peu à cause de cela, mais je finis néanmoins, par reprendre ma route pour me rendre à ma destination.

Arrivée à destination, il y a foule. j’aime pas ça, vraiment pas. Non pas que je sois claustrophobe, mais vu ma position de nuke nin, j’ai pas envie de voir quelqu’un tenter de me capturer pour la prime qu’il y a sur ma gueule. Je cherche dès lors à m’isoler un peu plus, mais surtout à trouver un coin d’ombre pour avoir le loisir de pas cramer sous les rayons du soleil alors que je tente quand même de me dissimuler un maximum sous ma capuche, bien que la moitié de mon visage soit visible, donc le double fuinjutsu présent sur ma joue. Un jour, j’arriverais à me défaire de cette marque apposé par le troisième Mizukage. Satané ombre de la brume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Sam 25 Aoû 2018 - 6:32

Après un long voyage pour visiter Iwa, c’était maintenant un nouveau retour au foyer qu’il exécutait. Se retrouvant à y retourner une nouvelle fois, chaque fois qu’il y était allé dans la dernière année, quelque chose s’était produit. Une fois, ils y avaient été pour négocier une relation d’affaires, mais au final, le tout avait principalement découlé de la mission durant laquelle il avait été mandaté d’escorter Katenshado. S’étant transformé en quelque chose de très différent, très vite la situation avait pris une tournure drastique au point de devenir une rébellion. Non seulement un mouvement s’était levé contre le premier cercle, mais un démon avait aussi décidé de se rebeller de sa cage. Faute de chance, il avait été impliqué trop souvent à Kaze lors d’enjeux relativement important, mais toujours pertinent et dangereux sachant qu’il avait même frôlé la mort.

Bref, ce type de souvenirs n’était pas reluisant, surtout qu’il voulait éviter d’associer le retour à sa ville natale comme un événement constamment controversé. Après tout, ses parents avaient quitté Kaze avec lui à un très jeune âge pour une controverse et depuis, le cercle vicieux semblait se poursuivre. Or, pour le moment, il était là pour quelque chose de plus important : S’inscrire au tournoi. Par la suite, il comptait visiter le fameux endroit dans lequel un de ses pires cauchemars avait été scellé.

-Toi, en capuche, sais-tu où sont les registres d’inscriptions ?

Oui, il parlait bel et bien à celui qui ne voulait rien savoir des autres. L’avait-il fait exprès ? Partiellement. Malheureusement, le natif du pays du vent était du genre à croire que les gens qui se cachaient le faisaient parce qu’ils avaient forcément quelque chose à cacher et qu’ils en savaient surement beaucoup. Autrement, ils pourraient très bien s’isoler totalement pour être loin des foules.

Or, dans le cas suivant, il y avait plus intéressant. Alors qu’à la base, il n’avait pas porté son attention sur l’homme à capuche, en baissant légèrement le regard, il crut apercevoir un tatouage ou un symbole annonciateur d’un sceau quelconque.

-Sinon, c’est un drôle d’endroit pour avoir un sceau , tu ne trouves pas ?

Expérience qui avait mal tourné ou autre, il était soudainement curieux de découvrir ce que c’était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Dim 26 Aoû 2018 - 5:14
T’observe les gens qui passe, t’es à moitié planqué sous ta capuche et tant mieux, c’est pas si suspect que ça en soit, parce qu’avec le soleil qui tape, t’es pas le seul à avoir un couvre chef. C’est limite ceux qui en ont pas qui sont pas normaux, ou bien ils ont pas peur d’avoir un coup de chaud et une insolation. Après tout, tout le monde est supposé savoir que le soleil de kaze, il tape et pas qu’un peu. Pour ça que la plupart des kazejins ont un teint bien plus halé que les autres habitants du yuukan. Certes, toi, t’as pas hérité de ce trait physique et concrètement tu t’en fous un peu, bien que ça fait un peu con quand que tu te balades ici avec une Yuki qui fasse plus Kazejin que toi. Parce que ouais, Seiko est plus brune que toi et pourtant tout deux vous avez les cheveux immaculés. Enfin, bref détail inutile.

Tu te fais interpellé par un gars, grand et brun. Un Kazejin de naissance probablement, sauf que tu remarques qu’il semble pas si futé que ça. Tu tournes la tête vers lui pour marquer que t’as bien entendu sa question avant de tourner la tête un peu et laisser ton regard s’attarder sur une pancarte où on peut facilement lire Inscription. Elle est pas loin et elle est plus que visible. Tu l’indiques du doigts en te demandant comment le gars à pas fait pour la voir. Un idiot ça peut être que ça.

Puis le commentaire, tu poses ton regard sur lui à nouveau et d'arquer un sourcil. Tu peux pas dire le pourquoi, c’est justement ça le truc, t’es là, avec un fuin qui te contraint au silence sur le pourquoi il est là et tout ce qui concerne la brume. T’es obligé d’être muet comme une carpe à ce propos et tu hausses les épaules avant de te parer d’un large sourire. “Meilleur moyen de drague ever gars. Ça intrigue les filles et ça les pousses à poser la question. Mais j’pensais pas que ça pourrait marcher sur un mec aussi. Mais ça m’dérange pas, tu sais.” T’avance alors ta main vers lui, pour venir caresser son bras doucement. “J’fais pas de différence pour ma part, alors va t’inscrire et on fera connaissance plus en profondeur ensuite sans soucis.” Tu affiches un large sourire, espérant le mettre assez mal à l’aise pour le pousser à partir et ainsi avoir la paix. Tu t’en fiche de passer pour un gigolo, un pervers ou autre, t’as de toute façon l’habitude de cela. Combien de fois t’as pas vendu ton corps pour quelque ryos hein ?

D'ailleurs pour faire avancer les trucs plus vite, tu interpelles le kazejin qui vient de passer, celui qui fait partie de l'organisation du tournoi, du moins, c'est ce que tu penses ne vue de sa tenue. Tu cherches à lui faire éviter l'attente de la fil pour s'inscrire en passant par un autre...

hj : désolée de changer de façon de rp en plein milieu, je fais des tests pour trouver ce qui colle le mieux à TsuTsu ><
Pour le narrateur, comme on a pas encore approcher le garde et qu'on se parle l'un l'autre, on fait un second tour, on te laisse intervenir ensuite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Mar 28 Aoû 2018 - 4:20


Raizen était du genre à vouloir jouer avec le feu, prêt à envoyer paître n’importe qui l’indisposant suffisamment pour qu’il puisse réagir de manière très défensive. Or, le problème avec le Meikyû était principalement lié au fait que sa manière de se défendre était bien souvent loin d’être une simple réplique. S’approchant plutôt du contre, il s’amusait à parer les tentatives adverses pour les retourner de là d’où elles venaient. Si on veut, faire gouter sa propre médecine à ceux tentant de la lui administrer était une technique infaillible qu’il savait effectuer à merveille.

-T’es mignon tu sais.

Amenant délicatement sa main à la joue du jeune homme, il prit le temps de la lui caresser en prenant le temps d’enfoncer son regard dans le sien. Aucune crainte ou dégoût n’était visible sur son visage si ce n’était qu’une pointe de défi beaucoup trop intense pour ne pas être alimentée par un désir de répondre du tac au tac.

-Mais bon, si ça ne te dérange pas on y va ensemble, après on ira prendre un verre.

Passant son bras autour de l’épaule de l’homme, Raizen n’hésitait en aucun cas à s’imposer alors qu’il trouvait celui-ci assez louche. Malgré tout, lorsqu’il était à Kaze, son plaisir personnel était d’interagir avec la population qui était complètement différente des Kumojins. Si on veut, à Kaze, le peu de règles connotait plus ou moins l’atmosphère ce qui était assez léger et agréable. Autrement, il ne se serait pas permis ce genre d’actions, surtout pas alors qu’il n’en avait rien à faire de ce jeune homme.

-Je n’ai pas un très bon sens de l’orientation en plus, donc ça tombe bien.

Se dirigeant ainsi vers l’entrée du Colisée alors qu’il trimballait plu sou moins de force son nouveau collègue, une quantité importante de personnes était présente au point que le Meikyû repris son sérieux pour observer de manière assez intense les gens autour de lui. Le nombre de combattants était important, mais peu d’entre eux possédaient une quantité de chakra suffisamment intéressante pour être considérés dangereux. Du moins, le tout dura jusqu’à ce que son regard croise celui d’un homme assez grand et à la carrure imposante. Cet homme était visiblement d’un niveau complètement différent de celui des nombreux figurants trainant autour du colisée.

Le tout était si intense qu’il risquait de se faire surprendre à le fixer. Pourtant, le Meikyû n’avait aucune gêne surtout que sa tête lui disait quelque chose...

-Tu le connais ?

Demandant à son nouveau camarade, il était curieux de savoir qui il était, si bien qu’il n’attendit pas sa réponse de son collègue avant de s’avancer.

-Il y a de nombreux combattants inscrits au tournoi, mais peu qui semblent véritablement être des menaces. Par contre, je dois admettre que si je devais parier sur quelqu’un dans cette foule, ce serait fort probablement vous.

Lui tendant la main, il se présenta alors qu’il avait laissé paître l’autre en arrière.

-Raizen Meikyû, enchanté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Mer 5 Sep 2018 - 16:57
« J'y serai en tant qu'arbitre. »

S'il aurait pu hésiter sans s'être au préalable fait différentes remarques, le lieutenant de la rébellion populaire de Kaze no Kuni ne rechigna pas à tendre à son tour la main à Meikyû Raizen. S'il n'était pas au courant de tous les détails, il savait bien qu'il faisait partie des deux personnes qui venaient pour aider à l'évaluation du sceau du Dieu du Désert. Et de fait, il y avait quelqu'un d'autre qui saurait faire valoir ses capacités et connaissances. Après avoir serré la main du Kumojin, le Fils du Vent en fit de même pour cet autre jeune homme.

« Garyôsen Ryôga, je suis le responsable du tournoi et membre de l'organisation temporaire de Kaze no Kuni. Si vous voulez bien me suivre... »

Tandis que sa phrase restait presque en suspend, le Kazejin se tourna sans attendre davantage de la part de ses deux invités. Il entama une marche dont le duo connaissait sans doute la destination : le Temple - ou plutôt ses ruines - du Dieu du Désert, vestige d'un ancien temps et prison de ce qui était, sans aucun doute, la plus puissante monstruosité de ce monde. Sans prononcer le moindre mot durant la première minute, Ryôga fit avec ses pensées du moment.

S'il ne connaissait pas l'un des deux jeunes hommes, c'était tout à fait l'opposé pour l'autre. Meikyû Raizen faisait partie de ces Héros qui avaient réussi l'impossible : maintenir le sceau pour renfermer la créature de sable. Tant de combats et d'hommes à mener pour Ryôga à ce moment-là, si bien qu'il ne put qu'être spectateur de la toute fin de cet exploit qui sauva la capitale, voire même le pays tout entier.

« Je ne sais pas à quel rythme le journal parvient dans vos pays, mais je peux déjà vous confirmer beaucoup de choses. Notre peuple s'est soulevé contre le Premier Cercle et l'a renversé. Mais une créature inconnue et surpuissante qu'ils gardaient emprisonnée et utilisaient pour justifier leur ordre fanatique a failli être libérée. Certains Héros, comme Meikyû Raizen, ont réussi à l'emprisonner à nouveau. »

La façon dont le lieutenant de la rébellion populaire pouvait voir l'intervention de certains étrangers comme Meikyû Raizen ne variait que sur un détail par rapport aux autres Kazejins. Mais ce détail était crucial dans toute la réflexion que l'on pouvait se faire, en plein milieu de réformes et décisions à venir.

Mais pour l'heure, Ryôga poursuivit son introduction des événements, à mesure que le trio avançait. Ils avaient pénétré la capitale, après que ce dernier ait jeté un regard autoritaire aux gardes.

« Vous devez vous douter que la sécurité des Kazejins est ma priorité, ainsi que celle de toute l'organisation temporaire du pays. Nous faisons appel à vous pour nous aider à trouver les éventuels axes d'amélioration de notre processus de sauvegarde du sceau. Nous y serons d'ailleurs bientôt, le temps de traverser Taiyô. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3733-garyosen-ryoga

Dim 23 Sep 2018 - 11:00
Tu le provoques par jeu, mais surtout par espoir que ta petite drague le mette mal à l'aise et qu'il te laisse. Pourtant, c'est pas du tout le cas et tu te retrouves collé à lui. T'es surpris, mais pas dégoûté, après tout, t'as déjà vendu ton corps à des hommes pour quelque ryos par le passé, pour satisfaire tes compagnes de voyages bien trop exigente pour ton petit portefeuille. Ouais, t'as déjà eu des expériences à la con, que tu pourrais regretter, mais à cet instant, bah ça te permet de pas repousser ce type, que du contraire même. Tu le laisses te toucher comme il l'entend, ton regard soutenant simplement le sien alors que tu arbores un sale petit sourire sur tes lèvres. Qui ira le plus loin, c'est la question que tu te poses à cet instant. Qui sera le plus aventureux et jusqu'ou ce petit jeu pourrait aller ? "Je suis partant pour le verre et plus si affinité, bien entendu." Lances-tu, arborant toujours ce petit sourire avant de marcher à ses côtés, le laissant te tirer un peu. Il semble visiblement pressé de s'inscrire...

A tel point qu'il commence à parler à un autre type du tournoi. Tu laisses faire, n'ayant même pas répondu à sa question, parce que comme lui, t'es un peu un touriste ici, même s'il s'agit de ta contrée natale. Tu écoutes alors et fronce un peu les sourcils alors que le gars tend la main vers toi, tu te libères alors de la pseudo étreinte du Meikyu pour répondre à sa poigne sans dire un mot toujours. T'observe juste. Parce que oui, ça t'arrive de fermer ton clapet, c'est rare et toujours surprenant, mais parfois t'en ai tout simplement capable comme à cet instant. Bien que tu articules quand même quelque syllabe, pour te présenter. "Nishibi Tsunechika."

Suivant alors le représentant de Kaze, tu l'écoutes parler, résumé les événements que tu as vu presque totalement de tes yeux. "Qu'est-il advenu de Manako ?" Questionnes-tu alors, n'ayant pas réellement obligé qu'elle t'en devait une, enfin, si bien entendu, elle était du genre à tenir parole ou qu'elle ne ferait pas mine d'avoir oublié... Bien qu'elle pourrait te reprocher d'avoir aidé le mauvais camps... Bien que dans ton cas, t'as juste aidé Kiri à tenté d'arrêter deux nuke nin de cette contrée qui agissait contre la mission que tu avais. T'es trop loyal à ce pays et tu sais même pas pourquoi. Tu devrais peut-être prendre la tengeante ? Nan, t'as Seiko qui te retient et qui t'amuse bien, alors pour l'heure tu peux continuer à resté là, surtout que tu portes toujours ce maudit fuinjutsu de Yamamoto.

Parlant fuinjutsu, l'autre assimilateur précise la demande qui vous à été faite à toi et Raizen. Amélioré le fuinjutsu du temple. en es-tu réellement capable ? Tu ne sais pas trop, tu as bien un fuinjutsu qui pourrait aidé dans cette situation, mais est-ce qu'il suffira ? T'es probablement pas autant un expert que l'est le Kumojin à tes côtés, mais bon, au moins tu tentes de mettre la main à la pâtes. Ainsi, tu réfléchis le temps du trajet, fouinant dans ta mémoire quand aux fuinjutsu que tu connais et leur application.

hj: désolée pour le temps ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Lun 24 Sep 2018 - 2:57


Ignorant totalement le fait qu’il avait été catégorisé de héros par le fameux Ryoga, le Meikyû était plutôt préoccupé par la manière dont ils allaient amorcer la solidification du sceau. Se souvenant presque totalement de quelle manière il était composé, il tentait de voir d’ici le temps quels avaient été les axes possibles qui étaient légèrement défaillants. Après tout, pour avoir été une partie prenante importante voire même celui au coeur de la fermeture du sceau précédent, il savait pertinemment qu’il y avait fort probablement des axes d’amélioration.

Au cours des nombreux mois s’étant écoulé, son niveau en fuinjutsu s’était drastiquement amélioré, signe pertinent qu’il avait évolué depuis ce temps. Ainsi, après avoir fait de nombreuses recherches à ce sujet, il savait pertinemment qu’il saurait trouver divers axes d’améliorations. C’était une évidence qu’il ne pouvait exprimer davantage.

Mis à part le fait qu’il examinait déjà un plan d’action pour le sceau, Raizen n’écoutait simplement pas la suite de la conversation. Par chance peu de choses furent dites pendant le court moment d’absence mentale qu’il eut. Puis, par rapport aux deux phrases dites par son compagnon coloré, il eut la chance de les entendre discrètement.

Disons simplement que sa concentration était ailleurs. À ses yeux, il était plus important de se préparer mentalement pour leur mission. Il savait déjà qu’il serait en mesure d’aborder les émanations de chakra sortant du sceau. Une créature du genre devait fort probablement être portée à gruger peu à peu le sceau ce qui impliquait forcément le fait que des gens devaient surveiller constamment le sceau. Sans quoi, celui-ci finirait par éclater tôt ou tard.

Ainsi, sa première initiative risquait fort probablement d’examiner l’état de celui-ci, voir s’il manquait de chakra pour le renforcer. Ensuite, il pourrait absorber les émanations chakratiques de la bête. Le tout leur permettrait ainsi de solidifier le sceau sur de bonnes bases. Or, quelque chose piquait sa curiosité, son camarade soudain de mission. Il se demandait à quel point celui-ci était expérimenté.

De ce fait, il relança la conversation sur un sujet différent de la manière la plus subtile possible.

-D’ailleurs, après avoir répondu à cette question, j’aimerais savoir s’il y a des gens qui maintiennent en place le sceau actuel posé sur la créature puisqu’à l’époque, il fallait 4 Meikyûs pour la retenir.

Était-ce encore le cas ? Dans tous les cas, ils allaient devoir trouver une manière de rendre un seul et unique sceau autosuffisant pour retenir la bête. Autrement, le tout risquait d’être problématique.

-Puis, Nishibi, as-tu déjà entendu parler des techniques combinées par hasard ?

L’adressant de manière totalement familière un léger sourire s’affichait sur son visage tandis qu’il laissa s’échapper un léger ‘’oops’’ trop faible pour être entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

[A] Perfectionner l'emprisonnement du Dieu du Désert

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Missions liées au tournoi
Sauter vers: