Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» D'un samourai à une autre [Hisa]
Aujourd'hui à 15:19 par Hyûga Toph

» Be Stronger
Aujourd'hui à 15:10 par Metaru G. Yamiko

» Études & Perspectives
Aujourd'hui à 15:03 par Yuki Kuzan

» [Mission libre D] Le chat chapardeur
Aujourd'hui à 14:21 par Yasei Akane

» Nécrolove [PV: Tsubaki]
Aujourd'hui à 13:14 par Hyûga Kami

» The Wingman [PV Yuki Kuzan]
Aujourd'hui à 13:08 par Yuki Kuzan

» [Mission B] Sang bleu
Aujourd'hui à 12:28 par Yaoguaï Senkū

» À l'aube d'un monde meilleur (pv Byakuren Takamagahara)
Aujourd'hui à 11:31 par Yuki Kuzan

» Un stagiaire au poste 6 / Feat Etsuko
Aujourd'hui à 10:45 par Hyûga Kami

Partagez | 

Premier adhérent ? [Daisuke]


Mar 4 Juil 2017 - 20:00
Keiji avait toujours pour habitude de se réveiller par étapes. Il y avait toujours cette première, où il essayait d'ouvrir ses yeux clos. Par moments, il aurait pu croire qu'elles étaient comme scellées. Ce n'était pas juste par fatigue, mais plus un dysfonctionnement musculaire. Il fallait véritablement lutter, et non pas se contenter d'un simple effort. Comme la première fois qu'on ouvre un paquet. Il commençait alors à se débattre de tout son corps. Une fois qu'il les avait ouvert une première fois, de quelques millimètres et pour quelques secondes, il les fermait de nouveau. Deuxième étape, ses doigts commencent à parcourir le matelas sale qui lui servait de lit, à la recherche de quelque chose. Parfois, ce quelque chose ne le plaisait pas, alors il le remettait à sa place pour chercher un autre quelque chose. Il y avait généralement 3 à 4 quelque chose sur son lit. Il lui fallait un quelque chose d'assez grand, et non ce n'est pas de gode dont je parle. Une fois le quelque chose adéquat en main, c'était sa commode en bois que ses doigts fins tâtaient pour trouver un deuxième quelque chose. Troisième étape, la plus importante du rituel. Il fallait arriver à allumer l'allumette avec une seule main, couché, les yeux clos. Parfois, il se brulait, mais cette fois si il y arriva du premier coup. Il se dit qu'il devait être un peu plus lucide ce matin.

Et puis il restait là, immobile quelques secondes, admiratif du silence, pour enfin allumer le cul du joint de la veille. Il s'était habitué au goût infâme du shit mêlé au carton au fil du temps. C'était son rituel. Certains prenaient du café, du lait, un bon petit déjeuner. Lui se contentait de ça.
Son œillade put enfin s'ouvrir. Il se recroquevilla quelques instants, puis il sourit. Dans sa tête, il était temps d'agir, et il allait changer le monde. En enfilant ses habits, toutes sortes de pensées lui trottaient dans la tête. Comme des films, des bribes d'idées, parfois saugrenues, parfois géniales. Il s'imaginait par exemple la fin des shinobis. Et il trouvait cette idée glorieusement plaisante, même si cela signifiait sa fin à lui aussi. Certes ça ne résoudrait pas tous les problèmes du monde, mais cela aiderait grandement. Il ennumera toutes les possibilités. Un oiseau géant voleur de chakra, un super assassin civil, un super oiseau assassin civil géant voleur de chakra, un nouveau film de Samy Naceri, un nouveau film de Samy Naceri avec un super oiseau assassin civil géant voleur de chakra dedans... Hmm, les possibilités ne manquaient pas, mais ces événements n'étaient pas vraiment probables. Surtout qu'il ne savait pas qui était ce Samy Naceri.
Il s'imaginait aussi si tous les humains devenaient des larves. Il se dit que ça serait quand même assez malheureux, qu'il ne pourrait plus s'accoupler. Puis il se rappela qu'il était puceau de la bouche. Quel sacré fils de pute.

Oh. La pancarte. Il ne fallait pas oublier la pancarte. Il claqua la porte délabrée en toute hâte, se dirigeant vers le centre ville.

***

Il avait plutôt chaud sous sa pancarte. Et pour l'instant aucun résultat. Il ne recevait que des regard en biais, parfois moqueurs. Pourtant, elle était bien sa pancarte...
Plutôt déçu, il l'enleva, et s'assit par terre, quelques instants, relisant encore une fois son message

« Rejoignet les Kû Elefu est devener aussit un Kheyû ! Affin de fere du monde un havre de pet ! On s'enfilera de grosse merguez aussi . Entrer non payant peu import laje, mer on prefer des persone JEUNES ET DYNAMIQUES:) »

Certes, il n'avait pas la plus belle des écritures, mais pour lui son message était clair... Et puis il aimait bien les merguez, merde. Et puis c'est pas comme si ça pouvait être mal interpreté, il n'avait pas oublié son pantalon à la maison cette fois...

Hein?

T'as pas oublié Keiji cette fois?

Et merde. T'es encore sorti en slip. Celui avec des sucettes roses en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 4 Juil 2017 - 20:43
« BONJOUUUUR KUMO ! »

Et oui, aujourd'hui, pas de gueule de bois, pas de grasse matinée ! Réveille six heures ! C'est fini de se toucher la nouille et ne rien faire de ses journées à part aller au bar ! Il est temps de prendre ses résolutions, faire quelque chose de plus passionnant dans sa vie ! J'suis un Jônin merde, faut que je montre le bon exemple à la nouvelle génération ! À partir de maintenant, je suis un homme nouveau ! Fini l'alcool ! Fini l'argent ! Fini les femmes ! Je veux être un homme saint, sans aucun vice, et pareil, fini les cigares ! Je vais en profiter pour arrêter de fréquenter Shuuhei, c'est bien le premier à m’embarquer dans des plans foireux où ça fini tout le temps à quatre heures du matin entrain de chanter des chansons paillarde sur le comptoir du bar ! Pour commencer cette belle journée, je vais aller faire du sport ! Cent pompes, cent abdos, cent squats et dix kilomètres de courses, voilà un entraînement digne de ma personne !

_________________

*Driiiiiiinng ! Driiiiiiinng !*

« OH MON DIEU ! »

Ouuuf, j'ai eu peur.. Tout ceci n'était qu'un cauchemar.. J'ai vraiment cru que c'était réel pendant une seconde.. Oh puis j'ai mal à la tête.. J'ai encore du rester jusqu'à pas d'heure au bar hier.. Bon, il est quelle heure.. Midi déjà ? J'ai bien dormis on dirait. Bon aller, je viens juste de me réveiller et j'ai déjà faim. Va falloir bouger un peu son cul histoire d'aller se trouver de quoi grailler, et ensuite, direction la bibliothèque, j'ai encore quelques recherches à faire. Mais une minute.. C'est qui cette fille dans mon lit ?

Je commence à m'habituer à me réveillé dans la pâté chaque matin. Peut-être que je devrais prendre en compte ce que j'ai rêvé.. Ou pas d'ailleurs, je viens de me souvenir de la folle soirée que j'ai passé hier, et je crois bien que cette foi, j'ai réussis à ramener une gonzesse dans mon lit. Haha, je ne changerais jamais je crois, si Shuuhei était là, je pense qu'il s'étoufferait de rire en me voyant. Je me demande ce qu'il devient lui, ça fait un bail que je ne l'ai pas vu. Sûrement occupé à la raffinerie, en bon Metaru qui se respect. Ou bien au bar aussi, en bon Metaru qui se respect. Bon, je suis quand même un gentleman, je vais lui proposer de lui ramener à manger.

« Oy, je vais chercher à bouffer, si jamais ça t'intéresse Izumi. »

« Oui je veux bien.. Mais moi c'est Emi.. »

« …  Izumi, Emi.. C'est pareil tout ça.»

Il n'a pas fallu longtemps avant qu'elle sorte du lit pour essayer de me frapper. Je comprend pas, j'ai rien dis de méchant pour tant. Heureusement pour moi, la fenêtre était ouverte, et en quelques secondes, me voilà dehors, en plein le centre-ville de Kumo. J'étais sorti d'affaire, jusqu'à la prochaine foi.. Bon, j'ai quand même faim, je vais aller où aujourd'hui ? Euh.. C'est moi où je suis encore bourré ? C'est qui ce type en caleçon dans la rue ? C'est bien la première foi que je le vois. En même temps, j'ai pas l'habitude de passer par cette rue, je passe toujours à côté, au bar derrière chez moi. Enfin, il à l'air bien pommé en tout cas, plus que moi, ça c'est claire ! C'est quoi ça pancarte aussi ? Il est vraiment chelou ! J'aime bien, j'vais aller le voir tien.

« Hé mec, tu aurais pas oublié de mettre quelque chose sur toi par hasard ? Faut aller mollo sur la boisson tu sais ! » Dixit l'homme qui est entrain de décuver..



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 5 Juil 2017 - 3:53
Keiji en profita pour s'étendre sur le sol. Le soleil le frappait en plein visage et pénétrait ses pores, illuminant ses yeux. Il pouvait sentir une légère odeur de fumé, qu'il trouvait très plaisante. Il regarda les nuages, imaginant des formes. Parfois des formes géométriques, parfois des animaux. Parfois des choses plus adultes. Son esprit se perdait encore plus facilement que d'habitude ces temps-ci. Il grandissait. Cette idée le terrifiait. Il concevait le monde comme un terrain de jeu à ciel ouvert. Avoir des responsabilités le plongeait dans une sorte de paradoxe éreintant. L'excitation de pouvoir façonner ce jeu à sa manière, et la peur de voir l'écran de la mort s'afficher devant lui. Et la mort se présente sous differentes formes. On peut perdre sa vie. On peut perdre son âme. Il voulait rester lui même. Il ne voulait pas devenir comme eux. Il était plus fort qu'eux. Il avait traversé tellement d'épreuves, mais il en était toujours sorti grandi, plus fort. Et sain d'esprit. Eux, perdaient leur sanité au moindre proche perdu. Au moindre sang versé. A la moindre douleur. Il avait connu ça. Il n'était pas comme eux. Il ne voulait pas devenir une de ces machines à tuer. Il ne voulait pas perdre son âme. Il préférerait perdre sa vie.
Il inspira à plein poumons. Peut être qu'il devrait arrêter la fumette. Ce truc finirait par le tuer. Et puis ça ne sert à rien. En ce moment, il ne fait que ressasser des idées noires. Il n'arrête pas de revoir ce noir. Ce noir. Cette chambre...

Il serra du poing à presque en saigner. Il ne savait pas pourquoi il continuait. Il avait beau s'en convaincre, sa vit n'avait aucun sens. Il fallait lui en donner. Ce sentiment d'impuissance...

Le même, depuis cette nuit. Le sentiment d'avoir échoué.

« Hé mec, tu aurais pas oublié de mettre quelque chose sur toi par hasard ? Faut aller mollo sur la boisson tu sais ! »


Il ne sut si il devait haïr cette personne pour l'avoir interomppu dans ses pensées, ou la remercier de l'en avoir tirée. Il mit ses mains derrière sa tête dans un geste lent, pensif. Il n'avait même pas regardé la personne, mais il devina au timbre de la voix qu'il s'agissait d'un homme. Il parla d'une voix calme, presque blasée.

Merde, ouais. Maintenant que tu le dis je crois que j'ai oublié mon képi de pompier.

Il se redressa, dévisageant un homme bien plus grand et mieux bâti que lui, et en bien mauvais point. Il devina à son bandeau que c'était un ninja. Il n'avait aucune gêne à parler comme ça, en plein centre ville, en calbut. Keiji ne connaissait pas le ridicule. Il trouvait ce concept... Ridicule.

Et je bois pas.

Encore quelque chose de franchement drole chez Keiji. Il consommait toutes sortes de drogue, mais mettait un véritable point d'honneur à dire qu'il ne buvait pas. Comme si c'était une façon chez lui de se démarquer. Il chercha quelque chose au fond de sa poche. Il sortit quelques ryos et deux pillules de sa confection, entre quelques bouts de papiers déchirés. Il se gratta la tête quelques temps, puis tendit le contenu de sa main au bonhomme devant lui.

Toi par contre, tu as fêté hier. Y'a une pilule anti maux de tête, et une pilule d'oestrogène. Me demande pas pourquoi j'ai la deuxième sur moi. Par contre j'ai oublié laquelle fait quoi. T'as une chance sur deux...

Ou tu peux prendre les deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 5 Juil 2017 - 19:38
Son képi de pompier.. Mais c'est qui ce gars-là en vrai ? Il est complètement perché ou quoi ? J'avoue que sur la boisson je suis loin d'être un exemple, mais lui, il doit consommer un paquet de drogue.. Déjà qu'il est sans pantalon en plein milieu du centre-ville... Finalement, j'aurais peut-être pas du me lever aujourd'hui, quand je vois sur quoi je suis tombé.. Puis c'est quoi son délire de me proposer une pilule contre la gueule de bois ? J'ai pas besoin de ça, je l'affronte moi la gueule de bois. Ça fait parti du jeux, si jamais un médicament spécial existait, je serais bien le dernier à l'utiliser. Et en plus il a une pilule d’œstrogène ? Il est complètement barré ce type-là, ou alors il fait un traitement pour changer de sexe qui sait.

« Euh non merci, ça ne me tente pas du tout ce genre de machin, je te les laisses..  Et oui j'ai fais la fête, j'ai bu comme un trou si ça t'intéresse tant que ça. Mais sans façon, j'aime bien avoir la gueule de bois. »

C'est quoi qui est écrit sur l'affiche qui est à côté de lui ? Les Kû Elefu ? C'est quoi se truc là encore ? Franchement.. très bizarre ce gars à première vue. Enfin, je vais essayer d'en savoir un peu plus sur lui, il n'a pas l'air méchant... il lui manque juste un pantalon quoi, puis d'après lui, son képi de pompier aussi.

« T'es vraiment chelou comme mec, mais j'crois que c'est ton jour de chance. J'cherche un endroit où bouffer, je t'invite si tu veux, comme ça tu me raconteras un peu qui tu es. Suis moi. »

J'étais beaucoup trop gentil sur le coup ! Ça se trouve, le mec est un sérial killer qui se fait passer pour un mec perché sans défense pour mieux s'en prendre à ses cibles. Fin, il est quand même mal tombé avec moi. Faudrait que je commence par savoir qui il est en faite. Je ne connais ni son prénom ni son nom ni son âge etc.. Il est peut-être même pas du pays qui sait.

« Dis moi, c'est quoi ton blase ? Je ne t'ai jamais vu à Kumo, et pourtant, ça fait quelques années que je suis arrivé ici. »

Je continuais donc à lui poser des questions. Il ne me faisait pas du tout peur le gamin. Mais je pense que j'avais raison sur son cas, il est complètement perché. Déjà rien que ses yeux rouges, ça se voit qu'il abuse sur la fumette. Puis son regard, j'ai l'impression qu'il est absent à chaque foi que je lui dis un truc. Il est assez pâle du visage aussi, faudrait qu'il sorte de temps en temps pour profiter du soleil, et ça tombe bien, on est quand même en été.

« Dis, tu connais pas un endroit cool où manger ? Mais pas un endroit bizarre, ça m'arrangerais ... »



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Ven 7 Juil 2017 - 17:42
C'était bien la première fois qu'il entendait quelqu'un dire qu'il avait envie d'avoir la gueule de bois. Sûrement un truc de soulard. Bientôt, l'homme l'invitait déjà à venir manger avec lui. Bien qu'il n'avait très peu d'amis en fin de compte, cela arrivait souvent avec Keiji. C'était juste le mec sympa et gentil, toujours en retrait. Impossible de créer un lien avec lui. Keiji ne voulait pas de liens. Il observait. Et voyait. Perdre une personne proche marquait la fin de la sanité pour de nombreuses personnes. Il aurait aimé une copine, un proche, un ami, mais il s'en privait. Le prix était trop cher. Il préférait passer du bon temps, puis s'en aller. Bien sûr, la mort de quelques personnes l'avait déjà attristé, et il ne pouvait dire qu'il n'éprouvait une quelconque affection à l’égard de quelques personnes . Mais ça s'arrêtait là.

Ils se mirent en route. Le petit adulte aurait aimé rester sur son spot. Mais il était trop poli pour décliner l'invitation. Et puis cet homme avait plutôt l'air sympathique jusqu'à maintenant. Peut être réussirait il à l’intégrer à son groupe. Il ne pouvait sonder le cœur des gens, et il se disait que ça lui faciliterait bien la tâche. Les shinobis pacifiques se faisaient rare, et encore plus au sein des des grands villages ninja. Cet homme avait l'air endurci par le combat, et sûrement beaucoup plus fort que lui. Il se doutait bien qu'il avait déjà versé bien des litres de sang. Mais on ne perd rien à essayer. Les apparences sont parfois trompeuses. En cours de chemin, le quidam essaya de briser la glace. Il lui demanda son nom, disant qu'il ne l'avait jamais vu, ici. C'est bien drôle. Keiji devait être un des ninjas les plus anciens de Kumo. En vérité, il était là bien avant Kumo...

- Je suis Keiji Haino. Et j'étais ici bien avant l'arrivée d'autres ninjas. J'étais ici bien avant tout ça. Toutes ces murailles. Tous ces nouveaux trucs. C'est fascinant de voir comment ça a évolué. J'ai grandi en même temps que la ville. J'ai vu ses gens changer.

Une certaine touche de mélancolie colorait le timbre de sa voix à la prononciation de ces mots. Il ne pouvait dire si c'était mieux avant. Probablement pas. Kumo avait changé la vie de beaucoup de personnes en bien, ici. C'était juste de la nostalgie innocente. Non, le pire était à venir, décidément.

- Je suis pas très bouffe comme tu peux le voir, mais oui je connais un ou deux endroits sympas. Et pas bizarres. Enfin si tu compte les endroits bizarres j'en connais plein mais vu que t'en veux pas... Le cabaret du chien tourniqueur, par exemple, c'est grave cool, y'a plein de chiens habillés en... Ouais, endroit pas bizarre on a dit.

Le chemin tortueux qu'empruntait Kaiji les mena à une petite terrasse en amont. Ils s'assirent devant le paysage découvert. Devant eux, l'horizon. Au dessus, le soleil. De tout points venait la brise. Et à côté un sakura perdait ses pétales. Le vent en amena quelques unes sur la table des deux shinobis. Le nain regarda les fleurs rosacées quelques instants.

- Je vois le monde comme cet arbre. Une bel œuvre de la nature, bientôt menacée par le vent qui se lêve. Le vent shinobi, la guerre. J'espère juste que les dommages se limiteront à quelques pétales.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 8 Juil 2017 - 20:39
Un mec natif de Shitaderu ? C'est pas tout les jours que j'en croise. Avec l'arrivée des divers clan majeurs, il est bien vrai que le village a vu un brassage dans sa population. Puis pas qu'avec les clans d'ailleurs. La fait est que ce soit la ville ayant la plus grande ressource en terme de savoir attire beaucoup de gens, dont moi. Mais en tout cas, ça fait plaisir à voir un gars comme lui, même s'il est un peu loufoque sur les bords. C'est pas vraiment grave ça après tout, il ne me connaissait pas non plus le petit Haino. Et dire qu'il était présent depuis le début, et que c'est la première foi que je le rencontre à Kumo. Comme quoi, j'ai pas fini d'en découvrir ici ! Ce gentil petit gars accepta que je l'invite à manger. Sûrement par politesse, puis vu la carrure que j'ai, les gens en général ne disent pas non quand je propose quelque chose. Pour tant, je ne suis pas susceptible, les gens peuvent me dire non, je ne vais pas les manger !

« Je me suis même pas présenté d'ailleurs ! Mon blase, c'est Kizuato Daisuke, mais appel moi juste Daisuke. »

Sans plus attendre, Haino m'emmena donc dans un restaurant qui surplombait Kumo. La vue était d'ailleurs remarquable. J'aimais regarder ce paysage. Parmi tout les endroits où j'ai vécu, c'est bien le Pays de la Foudre que je trouve le plus beau. En dernière position, c'est Ame no Kuni sans hésitation ! Rien qu'à y penser, j'ai l'impression d'être complètement trempé.. ah cette pluie sans interruption ne me manquera jamais. Ici au moins, je sais à quoi ressemble le soleil. En regardant un cerisier perdant ses feuilles, le petit gars compara notre monde et sa situation avec l'arbre et le vent qui faisait tomber ses pétales rose. Pour lui, c'était certain que la guerre ferait son apparition un de ces jours, mais il espérait tant bien que mal que les dégâts seraient limités... Le problème avec les gens qui n'ont jamais quittés leur village d'origine, c'est qu'ils ne savent pas à quoi ressemble réellement le monde. Il était évidant qu'un conflit pointerait le bout de son nez un jour. Peut-être pas demain, ni après demain, mais un jour. Avec l’expansion des villages cachés, ça semblait évident. J'avais devant moi un bel utopiste.

« C'est une belle comparaison.. Mais je pense qu'il y aura plus que quelques pétales en moins avec ce vent. Malheureusement, l'homme est capable de bien des choses, quitte à mettre son monde en feu et à le pourrir jusqu'à la racine. »

Ouais, j'étais pas vraiment du mec à faire de belle phrase non plus. Non pas que j'étais un rustre, mais je préfère les actions aux belles paroles, c'est dans ma nature, c'est comme ça. Mais fini de parler de ça, il était l'heure de manger, et qu'est-ce-que je pouvais avoir la dalle ! Je me demande bien ce que je vais pouvoir manger d'ailleurs... J'ai jeté un œil sur ce que proposait l'établissement. Et j'ai vite fais mon choix. Heureusement pour moi, Haino ne m'avait pas du tout emmené dans un endroit bizarre, proposant des repas aussi bizarre.

« Patron ! Trois bols de nouilles et un plat de sushi pour moi s'te plaît ! N'oublie pas le pichet de saké ! Ah oui, et aussi euh.. une salade végétarienne pour mon invité aussi ! »

Je me suis dis qu'Haino était bien du genre à être végétarien ou une connerie du genre. J'avais du mal à comprendre cette façon de vivre d'ailleurs, ne pas manger de viande. Enfin, ils font ce qu'ils veulent. On a été rapidement servi, ce qui était parfait, sinon j'allais vite tomber dans les vapes, me fallait quelque chose dans le bide. J'avoue que j'ai mangé comme un gros porc sur ce coup. Mais je pouvais pas m'en empêcher, la nourriture était particulièrement bonne d'ailleurs, et les sushi... extra ! Pour faire passer le tout, rien de mieux qu'un petit bol de saké !

« Dis moi Haino, tu fais quoi de beau dans la vie ? À part faire de la publicité avec des pancartes dans la rue bien-sûr ! »



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Ven 14 Juil 2017 - 5:20
Oui, Keiji était d'accord. Tout l'arbre allait être déraciné, probablement. On regretterait probablement par la suite. Ou pas. Comme le disait si bien Daisuke, l'homme était capable de tellement de choses pour au final si peu. C'est bien parce qu'il n'avait pas conscience de ce qu'il avait devant lui. Keiji sentait qu'il devait porter ce fardeau dés le moment qu'il en avait pris conscience. La bêtise des hommes. Ses doigts parcouraient la pétale, pensif. Il sentait ses fibres, sa surface lisse et humide du bout de ses doigts pourtant pleins de corne. Il se demanda si ces feuilles de Sakura pouvaient lui servir pour ses pilules,ou une quelconque expérience. Peut être. Il glissa l'échantillon dans sa poche, sans même faire attention que Daisuke avait commandé un plat végétarien pour lui.

Alors lorsqu'il arriva...

Daisuke se retrouvait avec 3 plats devant lui, et lui avec... De la laitue. Oui oui. De la laitue

Mais qu'est ce que ? Viens ici espèce de... Est ce que j'ai une tête à manger de la laitue ?

Tout compte fait...

- Bon un peu quand même mais... C'est quoi ça ? Et me sors pas que c'est du jinseng subtropical infusé mes couilles. Écoute moi bien...

Keiji se rapprocha de l'oreille du serveur

- Moi jsuis de la team gros étrons tu vois. Les petites crottes, j'ai banni ça de ma vie. Ça fait 5 ans, 5 putain d'années, que je m'entraine à sortir le caca le plus dur de la terre, ok ? 5 années d'entrainement, de dépassement de soi, chaque mois aux toilettes, à pousser le nouveau né, à les voir grandir de jour en jour. Un jour je serais le meilleur chiasseur. En attendant, je mange aucune verdure, rien. Alors tu va prendre ça fissa et tu vas me ramener un bon gros bol de riz et une banane sa mère, compris ? Et après j'irais faire un tour dans vos chiottes.

Non mais oh. Qu'est ce qu'ils croivent eux. Des années de travail acharné... Quoi ? Comment ça, Keiji bizarre. Mais pas du tout. Le jour où le cacaton sera un pouvoir reconnu, vous ferez moins les malins. Parce que des jutsus rang SSSSSSSSSXXXXV3245 tsukidamyo SSSJ4 sangoku no transformation into byakugan tourbillon beyblade y'aura toujours un enculé pour esquiver ça, mais GROSTADEMERDU qui te fonce dessus... Les ninjas et l'honneur... Les connaissant ça va se sauver direct. M'enfin, revenons en à la discussion je me suis égaré... En plus en tant que narrateur je ne suis pas censé intervenir, ça n'arrivera plus, je m'excuse. Hum.

Le jônin, ayant déjà bien entamé son repas, demanda à Keiji ce qu'il faisait, à part ses activités chelous en centre ville. Au final si on résumait la chose, tout ce que le petit adulte faisait se cantonnait à une chose. Travailler pour la naissance d'un mouvement qui empêcherait les choses de s'aggraver, d'aider les gens. Le travail qu'il produisait d'arrache pied sur sa médecine, c'était pour soulager les gens. Le peu qu'il fournissait dans son apprentissage ninja, les taches qu'il effectuait pour Kumo, il le faisait plus par redevance et solidarité que par une quelconque fierté d'appartenir au village. Bien sûr, il l'aimait, mais ce n'était pas ce qui l'animait. Ce qui l'animait, c'était la peur de ce monde qui bougeait trop vite pour lui. Parfois, il avait cet étrange sentiment d'être bloqué dans une matrice où il était le seul être véritable. Tout autour de lui n'était qu'un miroir de ses sentiments, de ses actions. Un mémoir que seul lui pouvait voir. Il en venait même à douter certains jours qu'il n'était pas sous l'emprise d'un genjutsu, tellement il pouvait se sentir détaché, et vide. Au final, faisait il grand chose à part trimbaler sa pancarte comme le disait Daisuke ?



- Rien de bien surprenant, vraiment. C'est ce que je fais. J'essaye de convaincre les gens de se joindre à ma cause, aussi utopiste puisse elle paraître. Je ne suis pas con non plus, je veux juste que le jour où ça éclate, il y ait quelques personnes saines d'esprit pour essayer de tout remettre en ordre. Et puis à côté je concocte quelques trucs, je fais quelques expériences, j'essaye de soulager quelques maux. Et je suis ninja. Mais un bien piètre ninja. Disons que ça n'a jamais été ma priorité, le combat, les grades. Je devrais peut être changer ça. Et toi, que fais tu ? A part picoler et inviter des gens que tu ne connais pas à manger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Premier adhérent ? [Daisuke]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: