Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Dégâts collatéraux [PV : Naari Etsuko et Nagamasa Mikazuki]


Ven 24 Aoû 2018 - 21:15
C'était si noir, si confortable. Bizarrement, elle a mal partout, mais elle se sent bien en même temps, comme si elle était sur un lit bien confortable après une dure journée de travail. Mais elle n'a pas travailler, elle s'est battue, du mieux qu'elle peut, et maintenant, elle se retrouve dans une chambre, celles réservés pour les blessés. Il n'y avait que des femmes autour, des femmes qui avaient l'air de s'occuper d'elle, c'est la premier chose qu'elle vit d'ailleurs : le visage de plusieurs inconnues en train de s'occuper de son état. Elle sentait quelque chose enveloppé son corps entièrement nue. Ce n'était pas des habits, mais bien des bandages. Elle sentait également la même chose sur son visage à plusieurs endroit, en travers de son visage et autour de son front notamment, rien qui ne gêne ses sens ou sa bouche cependant. Elle était encore toute engourdie lorsqu'elle se réveille, elle avait moins mal partout et elle se sentait légèrement mieux, mais ses blessures n'ont pas l'air d'avoir fini d'être soigné. En tout cas, son état s'est stabilisé et elle manque juste de force et de sang ... et d'habits aussi.

La première expression de son visage est une parfaite poker face, se demandant quoi faire entre être en colère, être triste, être déçue ... ou être gênée de n'avoir sur elle qu'une bande de tissus collant. Elle se met assise, ce qui a pour effet de rameuter ses guérisseuses qui sont venues la retenir au cas où, mais Anzu lui fait signe que ça va aller, qu'elle arrive à rester assise. Elle observe son corps, on dirait qu'elle a été embaumé, c'était ... spécial il fallait dire. Du haut de son corps jusqu'à la pointe de ses pieds, elle a pris très cher il fallait l'avouer. Sans doute est-ce que ça aurai été pire si son adversaire n'avait pas arrêter, mais les médecins lui expliquent qu'elle a de très nombreuses plaies sur toutes les parties du corps, qu'elle devait aussi rester assise car elle a perdu pas mal de sang pendant l'affrontement. Pourtant, Anzu n'avait qu'une envie ...

- J'ai besoin d'un bol d'air ...

Elle tente de sortir du lit, mais elle se fait retenir par ses sauveuses, elles insistaient vraiment on dirait. Elles la ramènent dans son lit, super, la voilà maintenant obligé de rester dans sa chambre. Et pourtant, elle n'est pas seule, une autre personne se trouve aussi dans la même pièce : c'était son adversaire que les médecins avaient emmenés ici aussi pour l'examiner à cause de l'état nauséeux qu'ils avaient remarqué. Au moins, elle a de la compagnie en attendant de reprendre un peu des couleurs. Pourtant, Anzu voulait juste allez prendre l'air ... quitte à ce qu'un de ces médecins l'accompagne.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 25 Aoû 2018 - 14:58
Etsuko avait été guidée par les médecins de l'arène jusqu'à un hôpital avec la jeune fille qu'elle avait affronté. Si la Sendai était dans un sale état, la Naari n'avait que quelques nausées et était fatiguée par l'énergie qu'elle avait dû puiser pour prendre le dessus sur son adversaire. Malgré un certain avantage, elle n'avait pas non plus prit l'ennemie à la légère, cette dernière l'ayant forcé à utiliser l'une des ressources qu'elle appréciait le moins malgré sa puissance, le déluge de pétales qui lui avait alors paru être la meilleure solution pour ne pas se laisser déborder par les clones qu'elle avait créé.

Les infirmières l'avaient alors forcé à s'allonger pendant un moment, l'examinant pour trouver la cause de sa nausée prononcée avant que la kunoichi ne parvienne à les convaincre qu'il s'agissait là de sombres souvenirs qui étaient remontés à sa mémoire et non d'un enfant dans son ventre ou une quelconque explication étrange qui l'aurait mis hors combat pour la suite. C'était un malaise passager, elle pourrait enchaîner le lendemain avec son combat suivant. Les femmes finirent par accepter de la laisser en paix à condition qu'elle reste un moment pour se reposer, ce qu'elle accepta de bonne grâce. Après tout, elle était bien fatiguée, le nier aurait été stupide.

Après avoir reçu des soins et qu'on ait bandé la plupart de ses blessures, la jeune fille a côté d'elle avait finit par se réveiller, commençant dès lors à montrer une envie certaine et appuyée de sortir pour prendre l'air, insistant plusieurs fois. Se relevant doucement, Etsuko s'approcha des médecins qui s'acharnaient à ordonner à la Sendai de rester allongée pour se reposer encore, ne pouvant eux-même se permettre de l'accompagner dehors par manque d'effectif.

« Je sais manipuler le chakra médical et je peux la porter, je l'ai déjà prouvé tout à l'heure. Je peux l'accompagner dehors pour vous épargner du travail et vérifier qu'elle ne court aucun risque, si cela vous convient. Je me sens mieux maintenant, je suis de nouveau en pleine possession de mes moyens. »

Continuant alors d'échanger un peu avec les médecins, elle finit par obtenir une permission de sortir de deux heures maximum, après quoi elle se tourna vers Anzu en souriant un peu gênée.

« Désolée si je te parais un peu envahissante, j'avais aussi envie de sortir et j'avais envie de discuter un peu avec toi, si tu le veux bien, Sendai-san. Tes pouvoirs m'ont un peu surpris, je n'avais jamais vu du chakra vert comme celui que tu manipules. Ce n'est pas du fûton, si ? En tous cas cela avait l'air particulier, je ne savais pas qu'on pouvait ainsi faire des barrières avec ce type de chakra là. »

Présentant sa main à la jeune fille, elle lui proposa ainsi de l'aider à se redresser puis à sortir de son lit pour aller faire une petite balade tout en continuant de discuter. Elle comptait bien profiter des deux heures de permission offertes par les infirmières.

« Désolée aussi de ne pas m'être rendu compte plus tôt que tu ne tenais pas debout, j'y suis peut être allé un peu trop fort, mais j'ai bien cru que j'allais tomber à court de chakra avant que je ne parviennes à te vaincre... »

Passant sa main libre dans ses cheveux d'un air un peu gêné, Etsuko souriait à la jeune femme de son âge, marchant vers la sortie de l'hôpital avec elle.

« Une envie particulièrer de destination pour ces deux heures ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Dim 26 Aoû 2018 - 4:29
Dégât collatéraux
Lun après l’autre les matchs commençaient à finir, libérant de plus en plus de combatant qui prenait la direction un peu trop systèmatique de l’hôpital. Assise dans l’entrée, j’observe le défilé qu’est le hall. Entre les blessés, les amis et familles de ceux-ci qui viennent ici pour les soutenir dans la défaite ou commencer déjà à fêter leurs premières victoires. Je vois ici, l’envers du décors de ce tournoi et dans un sens, je suis quelque peu dégoûtée de voir des personnes venir payer pour observer des personnes se mettre sur la figure. Pourquoi ai-je accepté d’être arbitre là dedans ? Pour empêcher que ça n’aie trop loin et pourtant, un peu plus, je manquais à ce devoir.

Soupirant, j’attends d’avoir des nouvelles de la jeune femme, préférant ne pas rester dans la chambre pour permettre aux deux combattantes de se reposer sans avoir une énième personne à leurs côtés, puis, être ici, me permet également de surveiller l’entrée. Il y a bien une personne que j’ai peur de voir franchir cette porte dans un piteux état… J’aurais aimé avoir le loisir d’aller le voir se battre, afin d’en apprendre encore un peu plus sur ses facultés et son style de combat, mais je n’avais point l’autorisation, devant me cantonner à superviser que mes propres combats. Une belle contrainte alors que je ne peux même pas le soutenir correctement.

Relevant alors la tête, je fronce les sourcils en voyant deux demoiselles semblant prendre la poudre d’escampette sans même chercher à être discrète. Etsuko à décidé de l’achevé en dehors du combat ou bien, il y a autre chose ? Entendant alors une bribe de leurs conversation, je reste encore un peu plus surprise. Copinage ? Fort probable.

Je m’approche alors des deux jeunes combattantes. “Je suis contente de vous voir toute les deux réveillées.” Soufflais-je doucement en les regardant à tour de rôle avant de poser mon regard vers la plus blessée des deux, la perdante de ce tour. “Je suis navrée de ne pas être intervenue à temps, j’aurais dû empêcher que tu te retrouves dans une telle position et un tel état.” Je m’incline alors, pour présenter réellement mes excuses à la kumojin. Les empêchants pour l’instant de poursuivre ainsi leur route.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Dim 26 Aoû 2018 - 14:59
Alors que les médecins insistaient pour qu'Anzu reste allongée, son adversaire de lève pour venir à leur rencontre. Visiblement, elle essaie de les convaincre de la laisser aller avec elle, affirmant qu'elle savait manipulé le chakra médical comme elle l'avait démontré tout à l'heure. Même si Anzu doute que ce soit sur elle qu'elle a utilisé son chakra médical, elle n'a aucuns souvenirs de ce qui se passe après son inconscience. C'était assez dérangeant d'être à la merci de son adversaire, mais la Sendai ne pouvait pas vraiment lutter pour, au bout d'un moment, elle a réussi à survivre à une tempête de pétales tranchantes. Certes, elle a dû gaspiller son chakra pour réduire les dégâts de cette pluie, mais si elle avait été plus réactif lors de sa charge, certainement ne finirait-elle pas en mode momie en train de quémander de sortir. Finalement, les médecins lui donnent l'autorisation de sortir pendant maximum deux heures, ce sera amplement suffisant pour la demoiselle qui veut juste prendre une bouffée d'air frais. La jeune femme s'approche donc de la blessée, s'excusant si elle paraissait envahissante.

- J'ai l'habitude avec les personnes envahissantes.

Il faut dire que sa colocataire est loin d'être aussi discrète que les autres kumojins, mais bon, au moins, elle lui apprenait à devenir plus social en échange de la laisser vivre avec elle. Anzu se met donc assise, puis manipule son chakra pour pouvoir créer une sorte de poncho pour camoufler son corps, certes déjà recouvert entièrement de bandage, mais elle préférait le camoufler encore plus pour éviter que certaines personnes crie au manque de pudeur en la voyant se trimbaler dans cet accoutrement carnavalesque.

- On peut tout faire avec ce chakra, tant que ça reste solide. Et puis, ce n'est qu'une couleur ... Sinon, ce n'est pas du tout du Fûton.

Elle ne devait pas très bien connaître le clan Sendai, comme énormément de personne se dit-elle. Enfin, elle accepte la main de la Naari, sa tête commençait à lui réclamer de l'air et elle se sentait oppressée. Elle sort donc de la chambre, accompagnant la jeune femme qui lui sert maintenant de surveillante.

- Je tenais debout, c'est juste que je n'ai pas eu le temps de me protéger de ton attaque et je me la suis prise à pleine puissance. Et il faut dire aussi que je n'étais pas très résistante à la base ...

Enfin, alors qu'elle demande un itinéraire à prendre pendant ces deux heures - Anzu voulait juste sortir, donc peu l'importe -, l'arbitre de ce match dont elle ne connaissait pas l'identité leur bloquait la route. Elle disait être contente de les voir réveillée, puis elle s'excuse devant la kumojin en lui disant qu'elle aurait dû empêcher que cela se produise.

- J'avoue que moi non plus je ne m'attendais pas à me retrouver dans cet état ...

Enfin, elle hausse les épaules - pas trop haut quand même, elle a encore mal - , le mal était fait et même celle qui la blessé s'en voulait. Dans tous les cas, cet expérience lui servira de leçon.

- Au moins, je sais désormais que je dois travailler mon esquive.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 27 Aoû 2018 - 23:33
Etsuko rougit un peu à la remarque de la Sendai. Elle n'aimait pas spécialement se montrer ennuyeuse, espérant simplement que cela lui serait supportable. Elle hocha un peu la tête en écoutant les réponses d'Anzu avant de répondre à son tour.

« Je vois. C'est donc du chakra pur, c'est bien cela ? J'en avais entendu parlé mais je n'avais jamais rien vu de tel, c'est plutôt impressionnant. Tout faire... C'est assez incroyable oui. J'étais un peu persuadée à vrai dire que tu auras le temps de faire une défense, pas que tu te prendrais cette attaque de plein fouet. Enfin, cette méthode de combat que j'utilise est assez sanglante, je suis en train d'apprendre des moyens un peu moins... Dangereux disons, pour maîtriser les personnes que je dois contenir. Tant mieux si ça a pu t'aider à remarquer certaines de tes faiblesses, si cela peut t'aider par la suite... »

Un peu gênée, elle continuait de marcher avec Anzu vers l'extérieur, répondant à sa dernière remarque lorsqu'elle vit l'arbitre qui était là, au milieu du couloir, leur coupant la route avec un air sérieux.

« Et je suis aussi désolée, ma méthode de combat n'est pas encore appropriée à l'interpellation ou à l'immobilisation des personnes, elle reste à affiner... Nous allons sortir un peu, pour prendre l'air, les médecins nous en ont donné l'autorisation. Vous souhaitez nous accompagner, Nagamasa-san ?.. »

Moins à l'aise avec cette arbitre qui semblait clairement se méfier d'elle, Etsuko s'était ainsi retrouvée plutôt naturellement à la vouvoyer, contrastant avec le tutoiment qu'elle avait naturellement choisi avec Anzu. Elle attendit la réponse de sa collègue iwajine, ne reprenant sa marche vers la sortie qu'une fois que Mikazuki les laisserait passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mar 11 Sep 2018 - 17:56
Elle la voyait rougir, avait-elle dit quelque chose d’embarrassant ? Elle ne pense pas, sans doute est-ce parce qu'elle lui a dit qu'elle a l'habitude avec les personnes qui sont envahissante, pourtant, elle ne le pensait pas. Enfin, Anzu n'a pas vu la demoiselle comme une personne envahissante ... en tout cas, pas encore. Mais la Sendai doit avoir trop l'habitude de Yuna certainement et elle ne voit pas les gens qui sont légèrement envahissant. Enfin, Etsuko semble impressionnée par ses capacités du clan Sendai, pourtant elle n'a pas vraiment d'utilisation si impressionnantes que ça ...

- Je ne pense pas que ce soit si incroyable que ça, mais par contre, tu es la première personne qui manipule les fleurs.

C'est vrai, elle n'a jamais vu de manipulatrice de Hana, elle avait bien Daisuke qui maniait le Mokuton, mais sinon ... elle n'a jamais vu dans Kumo en tout cas une personne manipulant ce genre de flore.

- Si je peux proposer quelque chose, peut-être utiliser le Taïjutsu.


Enfin, les voilà maintenant à trois puisque l'arbitre les a rejoint. Dans tous les cas, Anzu à fort envie d'assister aux autres combats ... mais elle ne pense pas réussir à entrer dans les gradins dans cet état ... enfin, tant pis, ce sera une promenade.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 16 Sep 2018 - 0:46
Etsuko sourit un peu, amusée par la proposition de la jeune kumojine. Oui, c'était bien au taijutsu qu'elle avait pensé également. Mais l'entraînement prenait du temps, que ce soit à l'aide de Yaoguaï-san ou bien en compagnie de Ryôku-san, son collègue Hyûga. Elle hocha un peu la tête avant de répondre.

« Mon pouvoir est peu courant, je le sais bien, je n'ai moi-même pas encore rencontré quelqu'un d'autre que ma mère capable de manipuler les fleurs comme je le fais. Il me reste cependant beaucoup à apprendre sur cette voie, mais j'y suis déjà plus avancée que sur celle du combat à mains nues. Je pensais que tu saurais te défendre de cette attaque et je comptais justement sur mes bases en taijutsu pour te vaincre ensuite... Mais pour le moment, je ne peux pas prétendre battre quelqu'un seulement avec mes capacités au corps-à-corps. Je ne suis pas assez expérimentée dans le domaine. J'en serais cependant capable d'ici quelques mois ou années, selon le temps que j'ai à y consacrer je suppose. »

Elle retourna alors son regard vers l'autre Iwajine qui accepta sobrement l'invitation avant de les accompagner. Elle était assez silencieuse pour le moment, comme réfléchissant à quoi dire. Etsuko décida de ne pas lui faire de remarques pour le moment, attendant simplement à ce qu'elle se décide d'elle-même à dire ce pourquoi elle était venue à leur rencontre à nouveau. Sortant donc pour prendre l'air, elle se tourna vers Anzu, lui souriant gentiment.

« Une destination en particulier pour ces deux heures, ou tu souhaites juste marcher au gré de nos pas et voir où cela nous mène ? Et tu as d'autres pratiques de combat mis à part la manipulation de chakra pur ? Est-ce qu'elle t'empêche de manipuler un élément ? Tu es de Kumo, c'est bien cela ? J'ai rencontré Meikyu Raizen récemment, pendant son séjour à Iwa. Il est ici aussi. Tu le connais ? Est-ce que tu fais partit toi aussi de la police de Kumo ? »

Tout en aidant Anzu à marcher, elle s'était mise à la bombarder de questions, sa nature curieuse reprennant le dessus sur son sérieux, notamment lorsqu'elle se trouvait face à quelqu'un qui possédait une capacité qui lui était inconnue.

« Et cette capacité à manipuler le chakra pur, quelle est sa plus grande force et quelle est sa plus grande faiblesse selon toi ? »

Regardant un peu aux alentours, elle décida de se diriger vers une partie ombragée du coin qui n'était pas trop peuplée, ne voulant pas que la jeune femme se fasse bousculer dans la foule par sa faute en plus de l'avoir déjà blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563

Mar 18 Sep 2018 - 17:28
Anzu marchait avec la jeune manipulatrice de fleurs, elle cherchait un moyen de se battre sans blessé comme elle l'a fait avec la Sendai et cette dernière a proposer le Taïjutsu, puis, elle commençait à lui dire qu'elle n'avait pas rencontrer d'autres manipulateur de fleurs, puis qu'elle comptait utiliser ses bases en taïjutsu si elle avait réussi à se défendre, mais la Sendai n'a pas vraiment réussi à encaisser l'attaque, d'où son état. Elle lui disait aussi que les bases qu'elle a en Taï ne lui permettait pas encore de l'utiliser uniquement dans un combat singulier, la brune pouvait comprendre cela. Mais ce qui suit lui plait beaucoup moins. Voilà, Anzu est très timide et un peu trop réservée, du coup, lorsque arrive le défilé de questions posées par Etsuko, la Sendai se recroqueville un peu, comme si chaque question était une charge supplémentaire sur son dos.

- Je ... doucement ...

Elle n'aimait pas du tout ce genre de chose, se faire assaillir d'un coup de questions. Cependant, il y en a bien une qui sortait un peu du lot : qu'elles sont les principales forces et faiblesses de sa manipulation du chakra. Elle commençait à détester répondre comme cela mais ...

- Hormis être vue comme une handicapée et une incapable, je ne vois pas quoi ajouter de plus.

C'était clair, c'était vif et c'était brutale, mais au moins, c'était dit. Anzu ne pouvait pas dire de grande force ou de grande faiblesse pour protéger Yahiko qui combattait, pour éviter qu'on utilise ses dires contre lui, mais ça, ça ne la concernait qu'elle visiblement.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dégâts collatéraux [PV : Naari Etsuko et Nagamasa Mikazuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: