Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Sendai ? (Anzu)


Lun 27 Aoû 2018 - 6:54
L’infirmerie était déjà bien bondée après les qualifications, elle l’etait désormais bien plus après le premier tour. Le combat le plus dantesque avait bel et bien été celui du Sendai et du Mekyu, où la victoire avait été celle de l’utilisateur des sceaux. Ikaku s’était évanoui, complètement sans énergie et se réveillait tard après le combat. Heureusement, il s’en sortait sans trop de blessures physiques, s’il avait mieux gérer son chakra, à coups sur qu’il aurait gagné.

Enfin. Il a perdu, c’était quelque chose qu’il avait du mal à accepter. Pour autant, Heiwa se voulait plus pragmatique. Dans la défaite, ils allaient se relever pour devenir encore plus fort. Allongé dans un des lits de l’infirmerie, il décida de sortir de ce matelas peu confortable. Ikaku eut un peu de mal à retrouver clairement ses esprits, n’ecouta pas les conseils de l’eise-nin lui demandant de se reposer. Il marcha sans vraiment savoir où allait.

Son combat avait fait grand bruit, puisqu’il entendait des mots concernant son profil. Au moins, le Sendai avait offert un beau spectacle en montrant des techniques de bien haut-rang de sa capacité spéciale. Pour lui, c’était une habitude et au moins, il pouvait être fier d’une chose malgré la défaite.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Mar 28 Aoû 2018 - 19:21
Anzu était retournée après sa promenade dans sa chambre d’hôpital, elle avait mal partout, n'avait que pour seul habit un poncho qu'elle avait fabriqué avec son chakra et des bandes qui recouvrait entièrement son corps sauf son visage, mais elle a pris l'air un bon coup, et cela lui faisait beaucoup de bien. Elle ignore où est passé son adversaire qui l'avait accompagné lors de sa promenade, sans doute était-ce déjà son heure et qu'elle devait se rendre à son combat. La demoiselle se retrouvait donc seule, ici, dans cette chambre, les médecins ayant vue que son état s'est grandement amélioré, ont pensé qu'elle se rendormirait. C'est ce qu'elle a fait en feintant les infirmières, elle n'aimait pas jouer de civils, mais ce n'était pas qu'une simple gamine, elle avait 19 ans et était une shinobi, maintenant que ses plaies sont fermés et qu'elle n'a plus de d'épée de Damoclès sur sa tête, elle peut marcher. Même si elle n'est pas la plus solide des shinobis, il n'y avait pas besoin de tant la couver. Et puis, elle ne veut pas rater les autres combats, sa curiosité l'exigeait après tout ainsi que sa soif de connaissance.

Anzu sort donc de sa chambre, essayant d'esquiver les infirmières qui s'occupent d'elle. Heureusement, et malheureusement aussi, d'autres combats sont terminés et, maintenant, elles doivent être occupés par les blessés qui sont arrivés. Enfin, la Sendai préférait être discrète quand même, on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise par exemple. Et justement, voilà qu'une infirmière la voit, elle savait qu'elle aurait dû mieux apprendre sa dissimulation.

- Mademoiselle, retournez dans votre chambre, on vous l'a répété, vous n'êtes pas en état de sortir.

Rah, prise la main dans le sac, la voilà obligé de retourner dans sa chambre sous le regard d'une des infirmières qui décide maintenant de rester dans sa chambre. Anzu était déçue, elle voulait voir les autres combats.

- Je ne peux pas aller au Colisée ? Je veux juste regarder les combats.

- Vous devez rester ici à vous reposer, vous serez à pied pour le prochain tour sauf si vous continuez à esquiver votre état de santé.

Elle soupirait, pas moyen donc d'allez voir si les autres kumojins ont gagné ou pas ... enfin, la brune se remet donc couchée, toujours dans sa tenue de chakra, alors que l'infirmière laisse la porte ouverte, histoire qu'elle ne se plaigne pas qu'elle manque d'air par exemple...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mar 28 Aoû 2018 - 22:25
Il avait besoin de s'entraîner plus durement, mais là Ikaku avait trouvé un adversaire possiblement à sa taille. Cherchant toujours à vaincre plus fort, c'était le seul moyen pour lui de s'entraîner encore plus fort pour pouvoir le terrasser à l'avenir. Raizen devenait ainsi l'homme à abattre pour le Sendai, quitte à ce qu'il se mette tout un village à dos, ça il s'en fichait royalement. Ikaku n'avait jamais eu de compte à rendre, ce n'était clairement pas aujourd'hui que ça allait commencer.

Le schizophrène entendit du bruit près des lits, il s'approcha par curiosité et constata une femme qui souhaitait voir le reste des combats du premier tour. Apparemment, elle avait également perdu et été pas mal amoché.

Les combats sont finis, jeune fille.
P'tain, Heiwa, fais pas chier, j'ai pas qu'ça à faire de faire la baby-sitter !!

Il regarda la jeune femme, il ne la connaissait pas. Le tatouage indélébile montrant qu'il était Sendai était apparent sur son corps, ainsi la jeune femme allait le reconnaître puisqu'ils étaient censés avoir le même. Bref, le déserteur s'approcha et lança un regard tellement noir à l'infirmière qu'elle s'en alla bien vite.

J'imagine que tu t'es faites éliminée ou alors tu es dans un sacré état mais ton adversaire est pire.

Ikaku comptait rester sur Kaze un petit moment, il n'avait rien à faire pour le moment et le second tour n'avait pas été encore lançé alors pourquoi pas discuter ? Du moins, c'était Heiwa qui souhaitait parler pour une fois qu'il avait un interlocuteur autre que Boryoku !

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Mer 29 Aoû 2018 - 0:02
Alors qu'Anzu s'était recouchée, voilà qu'un homme fait son entrée, plutôt grand avec les cheveux bleus. Certainement un vainqueur ou une personne ayant perdu le premier tour. Que faisait-il ici ? Et surtout ... pourquoi est-il entré comme ça ? Elle ne le sait pas, mais la première phrase qu'il disait, c'est que les combats sont terminés, impossible donc de savoir comment s'en sortent les autres vu qu'ils ont déjà fini leur combat ... Anzu se demandait s'ils ont gagné et si c'est la seule ayant perdu ... c'est fort probable vu comment Anzu s'est fait rétamer, mais elle savait désormais quoi faire pour les prochains entraînements. Cependant, cet homme-là, avait fait fuir l'infirmière qui l'avait emmener ici d'un simple regard. Est-il venu pour de mauvaises intentions ou pour lui livrer un message ? Elle l'ignore, en tout cas, il voulait discuter, c'était déjà ça.

- Oui, j'ai perdu, sans réussir à blesser mon adversaire.

Elle n'avait pas honte, la vie est faîte de haut et de bas, et puis, elle n'est pas une spécialiste du combat, elle, c'est plutôt le soutien. Cependant, un détail chez cet homme fait attirer son attention : le tatouage du "clan" Sendai. Il en était un lui aussi ? Pourtant, elle ne l'avait jamais vu à Kumo et n'en a jamais entendu parler. Elle a dû le croiser pendant la bataille royale, mais sinon ... en tout cas, il s'en est sorti mieux qu'Anzu, qu'il soit vainqueur ou perdant.

- Vous êtes un Sendai ?

Son poncho disparut, de toute manière, ses bandages faisaient comme une combinaison cachant ses parties intimes, même si elle défait la plupart situé sur son épaule pour exhiber à son tour le tatouage du clan Sendai.

- J'en suis un aussi.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 29 Aoû 2018 - 21:04
Elle avouait avoir perdu, sans même réussir à toucher son adversaire. Ikaku cacha un rictus avec sa main gauche avant que cette dernière ne lui demande s'il était un Sendai. Le schizophrène leva un oeil sur la jeune femme présente devant lui, mais l'invita à continuer ses propos et surtout savoir pourquoi elle posait cette question. Elle enlevait ainsi son poncho et laissait apparaître quelques parcelles de peau, pour montrer le tatouage qu'elle avait au niveau de l'épaule. Le même que lui, sauf que le sien était placé dans son cou.

J'en déduis que tu es également une Sendai.
Pas mal la minette !
Boryoku ! Montre un peu plus de respect, nous faisons face à la première Sendai que nous rencontrons.

La kunoichi devait le prendre pour un fou à parler tout seul, mais Ikaku n'avait nul envie d'expliquer et il n'avait de toute façon aucune explications à sa double personnalité. Le déserteur s'approcha de la jeune demoiselle, inspectant de plus son tatouage.

Tous les Sendai ont ce tatouage ?

Demanda alors Ikaku, intéressé par cette fameuse découverte. Il fallait dire qu'il avait été trop longtemps seul ou enfermé au Colisée pour rencontre d'autres comme lui.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Ven 31 Aoû 2018 - 0:15
Il pouvais déduire en effet qu'elle est Sendai ... après tout, c'est ce qu'elle a dit, qu'elle en était une aussi. Elle a montré comme preuve le tatouage qui brillait en vert, comme la couleur de son chakra, si le sien brille en bleu, c'est tout à fait normal : c'est juste une couleur de toute manière, c'est ce qu'à compris Anzu. Enfin, elle l'entendait parler à une autre personne ... un certain Boryoko. Qui était-ce et ... où est-ce qu'il était ? C'était une personnalité de ce Sendai ou une personne lui parlant par télépathie ? Elle se concentre un moment pour détecter du chakra aux environs, elle avait de la réserve après tout. Mais elle ne ressentait aucunes autres présences hormis eux-deux dans la pièce. Dans tous les cas, il voulait maintenant savoir en reluquant le tatouage d'Anzu - et elle espère pas autre chose vu la vue plongeante qu'il peut avoir en ce moment - si les autres Sendai ont aussi ce tatouage.

- Oui, c'est notre marque de naissance en quelque sorte. Mais ils peuvent ne pas se situer sur la même partie du corps, voire ne pas être de la même couleur ...

Même si elle voit que cette mutation semble ... rare, elle se disait que ce n'était pas si rare que ça, même si ... les seuls Sendai qu'elle a vu ont le chakra bleu clair. Peut-être faut-il se spécialisé dans la Sensorialité pour pouvoir avoir cette couleur émeraude. En tout cas, ce n'est pas Anzu qui a cherché à avoir cette couleur.

- Vous voulez savoir autre chose sur les Sendai ?

Bien qu'il avait l'air plutôt expérimenté sur la maîtrise du chakra, peut-être avait-il des suppositions qui sont fausses, notamment qu'ils font partis d'un clan familial comme ... les autres par exemple.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 31 Aoû 2018 - 14:39
Même s'il ne le montrait pas, Ikaku était au fond de lui en extase totale. Pour une fois qu'il rencontrait un semblable, il n'allait pas se faire prier pour apprendre à en savoir plus sur ses pouvoirs et autres. Le schizophrène n'avait jamais fait attention à son tatouage au cou, se disant que les gens spéciaux naissaient avec cela. Toutefois, il remarquait le même sur le corps de la jeune femme devant lui et lui demanda alors si tout les Sendai portaient cette même marque. Elle expliquait donc que les Sendai portaient cette même marque à différent endroit, voir de couleur différente. Il hocha doucement la tête.

C'est ce qui prouve que nous maîtrisons le chakra pur...

Disait-il tout haut, même si cette phrase était plus pour lui. Dans ses pensées, les questions fusaient pour le déserteur du Colisée. Il avait tellement de choses à savoir, peut-être une curiosité mal placée.

A-t-on un chef de clan ? Où se regroupent les Sendai ?

Puisque s'il y avait réellement un chef ou une tête pensante du groupe, Ikaku se trouvait dans l'obligation de s'y rendre pour en savoir plus. Peut-être que lui saurait qui il était. Enfin, il n'y avait peu de chance. Ikaku ne se gênait plus de regarder ouvertement la jeune femme.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Ven 31 Aoû 2018 - 15:25
Eh bien, il comprenait vite, c'était satisfaisant d'avoir quelqu'un qui n'était pas offusquer à l'entendre dire un truc. Au moins, la demoiselle a réussi à lui faire comprendre que cette tâche de naissance est la preuve qu'ils maîtrisent le chakra pur, quand à pourquoi ils avaient eux en particulier cette marque, elle l'ignore, ni même si cela vient du premier Sendai de l'histoire, si c'est une mutation du corps des futurs élus, ou un mélange des deux. Dans tous les cas, le clan Sendai est très mystérieux et il y plane énormément de mystères, mystères qu'aimerait bien élucider Anzu, mais en tant que Genin, elle ne peut pas quitter son village sans être accompagnée par un supérieur.

- Exactement.

Anzu se proposer ensuite à répondre à toutes les questions qu'il a dans son esprit, les premières étaient évidentes : qui était le chef du clan et où se trouvait le regroupement des Sendai. Mais malheureusement pour lui, il n'y avait rien de tout ça. Sans doute voulait-il en apprendre plus auprès du chef de clan, mais il n'y avait même pas de "clan" à proprement parler, alors un chef ...

- Désolé de vous l'apprendre, mais on n'a ni chef, ni regroupement, on n'a même pas de "clan" à vrai dire, on est plus un groupe "d'élus".

De toute manière, ce serait compliqué de tout ramener dans le même village, vu que tout le monde peut devenir Sendai, ce n'est absolument pas simple de pouvoir tous ramener leur semblable au même endroit.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 31 Aoû 2018 - 19:06
Ikaku était très vite intéressé d'en savoir plus sur les Sendai, d'où leur provenaient ses pouvoirs magnifiques. Car, Ikaku aimait pouvoir contrôler le chakra pur, le modéliser et lui donner la forme qu'il souhaitait par pure pensée. Cette capacité servait aussi pour la vie quotidienne où le déserteur s'amusait à insuffler du chakra dans n'importe quel objet pour lui donner des directives précises (et parfois bien inutiles). Le jeune combattant comprenait rapidement que le tatouage montrait leur capacité à manier le chakra pur, il avait toujours pensé à un clan et il demanda alors des réponses à son homonyme.


Malheureusement pour lui, il n'y avait pas de clan à proprement parlé. Juste un groupe d'élus pouvant manier ce fameux chakra pur, ce qui n'était donc pas donné à tout le monde. Lui qui souhaitait parler à un ancien Sendai, c'était donc peine perdue.

T'es d'un des villages cachés, c'est ça ?

Ikaku se posait la question, car la majorité des participants au tournoi étaient des shinobis de villages cché.

Il y a d'autres Sendai là-bas ?

Encore des questions, mais Heiwa voulait savoir si les Sendais étaient tous dans des villages cachés ou non.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Ven 31 Aoû 2018 - 22:51
Evidemment, il avait l'air déçu, il pensait qu'un maitre Sendai pouvait l'aider à comprendre son pouvoir, mais malheureusement, il n'y avait pas d'expert en manipulation de chakra, et les écrits parlant de ça sont très rares. On savait juste que les Sendai sont apparus bien avant les premiers shinobis, mais hormis ça ... enfin, Anzu restait toujours assise, se laissant épaule à l'air pour qu'il continue d'admirer la marque qu'ils partagent, même si ça devient un peu ... bizarre de se faire reluquer une épaule ... Bref, le Sendai en face lui demande si elle fait partis d'un village caché.

- Oui, je suis kumojin.

Lui, il n'a l'air de n'appartenir à aucuns villages, mais elle voudrait éviter de poser cette question ... on ne sait jamais si son autre lui le prenais mal, mais pour le moment, cette personnalité semble juste curieuse d'Anzu.

- Oh, oui, il y a des Sendai à Kumo, on est trois, il y a mon maître, moi et un autre genin qui participe aussi au tournoi.

D'ailleurs, elle espérait qu'il avait gagné Yahiko, ainsi que les autres ... même si elle risque de se faire descendre par les autres car elle a perdu ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 1 Sep 2018 - 0:02
Kumo. Ikaku ne s'était jusque là rendu dans aucun villages, n'avait jamais vu la structure mais il savait qu'il n'aimait déjà pas Kumo. Du moins, Boryoku ne blairait pas Kumo. Mekyu Raizen, ce satané shinobi venait de ce village du coup sa haine envers lui se prolongeait jusqu'à son village. Heiwa, quant à lui, n'avait pas d'avis. Il n'avait pas du tout participé à ce combat où Boryoku avait lamentablement échoué, il n'avait pas spécialement de rancœur envers le Mekyu ou son village. Au contraire, lui ce qu'il voulait, c'était découvrir ses villages cachés autant Kumo que Iwa et Kiri.

Il y avait donc des Sendai et elle en connaissait trois, dont un qui participait également à ce tournoi. Peut-être que lui ou ce fameux maître en savait plus, peu importe cette femme avait déjà répondu à quelques questions fondamentales qu'il se posait jusqu'à lors.

Je ne suis pas présenté, je suis Hei... Ikaku. Ikaku, c'est mon prénom.

Elle ne comprendrait pas s'il venait à lui expliquer, puis elle n'avait pas besoin de savoir qu'il était, ce qu'il avait. Pour lui, ce n'était pas une maladie en tout cas, non c'était normal.

Je devrais te laisser te rhabiller.

Il sentait que Boryoku la reluquait depuis tout à l'heure, il se sentait mal à l'aise.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Sam 1 Sep 2018 - 0:47
Eh bien, l'homme ne semble pas avoir une haine envers Kumo, du moins, entendre le mot "Kumo" ou "kumojin" semble n'avoir aucun impact visible. Au moins, s'il n'aime pas Kumo, elle n'en paye pas les frais pour une quelconque raison, après tout, elle ignore qui il a affronté et contre qui il a perdu, sans doute trop occupé à se faire soigner ou à reprendre connaissance. En tout cas, cet homme a la politesse de ne pas trop la regarde au niveau des parties intimes, même s'il n'y a pas grand chose à voir avoir tous ses bandages. Enfin, en échange de toutes les informations sur ses pouvoirs qu'elle a donné, il lui offre son prénom : Hei Ikaku. C'est assez étrange comme nom de famille, mais ... pourquoi pas ? Elle n'est pas là pour juger de toute manière.

- Anzu, enchantée.

Ensuite, il voulait qu'elle se rhabille, sans doute commençait-il à être mal à l'aise devant cette momie et cette poitrine. Elle estime donc qu'il n'a plus trop envie de voir son tatouage, donc elle remet du bandage autour de son épaule, puis une fois le bandage bien remis, elle manipule son chakra vert émeraude pour reformer le poncho qu'elle avait fait disparaître. Toute la partie haute de son corps est donc recouvert par ce faux tissus créé à partir de son chakra.

- Ça va mieux comme ça ?

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 1 Sep 2018 - 9:36
C'était bien trop compliqué d'expliquer qu'il s'apellait à la fois Heiwa et Boryoku, ainsi il préférait donner le prénom que les deux s'étaient donné : Ikaku. Sendai Ikaku. Ca avait quand même de la gueule, surtout qu'il était aussi affublé de plusieurs surnoms à la suite de son parcours au Colisée enfin ça, c'était pour ceux qui venaient de Kaze. Elle s'appelait donc Anzu, kumojine et Sendai. Peut-être qu'Ikaku devrait lui aussi rejoindre un village ? Non, il se sentirait trop bridé sur ses actions, ce qu'il aimait lui, c'était sa liberté. Son objectif était de devenir beaucoup plus fort pour combattre des adversaires, il aimait ça se battre. Sauf que là, il avait trouver plus fort que lui et Boryoku avait bien du mal à s'en remettre.

Ikaku proposa à la kunoichi de se rhabiller puisqu'il sentait que Boryoku était d'en train de la mater. Il faut dire que cette personnalité n'avait de respect pour personne quasiment, il ne se respectait pas lui-même déjà alors c'était bien compliqué. Elle lui montrait un peu de son art puisqu'elle s'enroulait dans une sorte de vêtement conçue par son chakra de couleur vert emeraude. Le schizophrène était impressionné qu'elle faisait de son utilisation du chakra.

Alors, il décida de lui montrer ce qu'il savait faire également. Prenant un kunai, il effectua rapidement quelques signes incantatoires pour insuffler de son chakra pur dans l'arme shinobi. D'un seul coup, le kunai volait autour du déserteur du Colisée par simple pensée.

J'ai appris tout seul à maîtriser ce pouvoir... J'ai dû mettre des années pour pouvoir le maîtriser et le perfectionner comme je le désirais, c'est un grand pouvoir que de maîtriser le chakra pur.

Tandis que le kunai volait toujours autour de son corps, il posait son regard sur la jeune kumojine.

Il y a d'autres Sendai dans les autres villages ? Comment est Kumo ?[/b]

N'étant jamais allé dans un seul des villages cachés, Ikaku était curieux de savoir ce qu'était la vie d'un shinobi.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Sam 1 Sep 2018 - 16:12
La jeune Sendai se demandait vraiment ce qui se cache derrière cette double personnalité. Elle n'est pas médecin, mais elle sait tout de même un tas de chose, ce genre de chose peut aussi bien arrivé d'un traumatisme ou sans doute est-ce une maladie de naissance, voire peut-être un sceau très dur à décelé qui le force à avoir un autre lui. Il y a tant d'explications à ça ... mais la brune ne veut pas le lui demander, ce n'est pas une question de peur, c'est un peu tard pour avoir peur maintenant qu'il lui a tripoter l'épaule pour observer leur tatouage commun. Mais c'est une question de respect, c'est assez mal vu de demander à l'autre pourquoi il est malade, surtout s'il s'agit d'une maladie mentale. Ce n'est pas une grippe ou une toux, c'est plus grave et plus intime parfois, d'où la non envie de lui poser cette question. Enfin, Anzu a recréé un vêtement avec l'aide de son chakra, et pour faire la démonstration de son pouvoir, Ikaku insuffle du chakra dans une lame et la fait tourner autour de lui. Classique, il connaissait les bases au moins, mais elle s'en doutait bien, il n'a pas l'air aussi perdu que Yahiko lorsqu'elle lui a appris qu'il était lui aussi Sendai.

- Moi, on m'a appris les bases, j'ai eu la chance de trouver un autre Sendai à Kumo pendant que je recherchais pourquoi je ne pouvais pas maîtriser les affinités élémentaires. Ensuite, je me suis débrouillée seule.

Enfin, elle ne cache pas que passer d'élève à maître était quelque chose de très spécial. Mais ça, il ne lui a pas demandé, et elle doute que cela l'intéresse.

- A vrai dire, j'en ai aucune idée : il y a autant de chance qu'un Sendai soit à Kumo qu'à Kiri ou Iwa, mais j'en ai pas entendu parlé et j'en ai croisé aucun dans les participants.

Enfin, il voulait savoir comment était Kumo, avait-il peut qu'Anzu ne s'y plaise pas ? Soit il est intentionné, dans ce cas, c'est très sympa de se soucier de ça, soit il est curieux comme elle, voire il souhaite rejoindre le village.

- C'est une question assez difficile à répondre, mais je pourrais répondre en disant que Kumo est à la connaissance ce qu'Iwa est au commerce. Notre village offre divers moyen d'étendre notre connaissance, en plus de pouvoir proposer de l'armement.

Même si, il faut l'avouer, Kiri est bien plus dangereux que Kumo en terme de force militaire ... enfin, c'est ce qu'on dit ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 1 Sep 2018 - 17:19
La curiosité est l'essence même d'Heiwa, à vouloir tout savoir et aimer apprendre. Boryoku se contentait d'être les bras du corps en somme, tandis qu'Heiwa en était la tête pensant du moins c'était la théorie car dans la pratique, Boryoku n'en faisait qu'à sa tête clairement. Lui montrant lui aussi sa maîtrise du chakra, il lui expliquait avoir dû apprendre tout seul à maîtriser ce magnifique pouvoir et que cela avait été bien difficile. Toutefois, aujourd'hui, il fallait avouer que Ikaku le maîtrisait à la perfection et savait la route à tenir pour aller un peu plus loin avec ce pouvoir.

Malheureusement, elle n'avait pas entendu parler d'autre Sendai excepté ceux étant dans son village. Du coup, le déserteur bifurqua sur Kumo. Le village ne l'intéressait pas, tout comme Kiri ou bien Iwa, mais sa curiosité prenait le dessus et il voulait savoir le fonctionnement d'un village caché. Peut-être pour sa culture personnelle. Anzu lui explique que Kumo possédait la connaissance ainsi qu'une bonne aisance dans l'armement.

Mais... comment fonctionne un village caché ?

Ayant ses propres ambitions, il souhaitait en savoir un peu plus, tentant de passer plus pour un ignare qu'une personne intéressée. Après tout, il a été esclave tellement de temps que c'est possible qu'il ne sache pas vraiment comment se passe le fonctionnement d'un village caché.

Enfin... je ne veux pas te déranger.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Sam 1 Sep 2018 - 18:09
Après lui avoir dit qu'elle ignorait s'il y avait d'autres Sendai dans les autres villages, elle lui parle vite fait de Kumo. Elle lui explique qu'il s'agit d'un village ouvert sur la culture et possédant un bon armement, mais ce qu'il voulait savoir, c'est comment fonctionne un village caché. En général ... ils ont tous une manière de fonctionner différemment, mais Anzu ne voulait rien dire de trop confidentiel. C'était donc dur de pouvoir lui répondre clairement ... mais elle a peut-être une idée de comment le lui dire.

- Eh bien ... un village caché forme des shinobis, ces shinobis travaillent pour ce village en effectuant quelques missions qui peuvent différencier selon le village. Cela peut-être aider les civils comme suivre les enjeux des villages. Mais je ne peux pas vous en dire plus.

Elle n'a pas le droit de délivrer des secrets comme ça à un parfait inconnu, enfin, parfait, elle sait qu'il est Sendai lui aussi et qu'il s'appelle Ikaku, en plus d'avoir une autre personnalité, mais elle ignore s'il s'agissait d'un espion ou autre chose ... Donc elle ne voulait rien dire de plus, même si ça l'embête de devoir arrêter de l'aider comme ça.

- Mais sinon ... vous venez de Kaze no Kuni ? Ou bien vous venez d'autre part ?

C'était légitime comme question ... en tout cas, il y a de grandes chances qu'il n'a pas rejoint de village ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 1 Sep 2018 - 18:58
Anzu lui répondait évasivement, mais il ne pouvait que comprendre. Il y avait de ces secrets que les villages cachés souhaitaient garder, alors il ne pouvait pas en savoir plus, c'était dommage mais il trouverait d'autres moyens pour pouvoir arriver à ses fins. Ce Mekyu... Il devait le revoir coûte que coûte pour en savoir plus, sa puissance était hors-norme et il devait être quelqu'un d'important au sein du village caché des Nuages. Toutefois, Heiwa savait que Boryoku n'accepterait jamais, ce-dernier tenterait de le tuer... Trop risqué.

Elle lui demanda s'il venait de Kaze ou d'ailleurs, Ikaku lui donna un sourire. Heiwa était bien plus souriant et sociable que ce satané idiot de Boryoku. Lui ne savait pas sourire ou alors, c'était lorsqu'il combattait ou voyait du sang.

Pour être tout à fait honnête, j'étais... esclave ici à Kaze autrefois. Un des combattants du Colisée. Mais, j'ai fui il y a quelques années, maintenant et je vogue à travers le pays.

Et, ça lui plaisait de voyager. Pourquoi revenir ici aujourd'hui ? Pour ce tournoi et parce qu'il avait entendu dire que les choses changeaient au Pays du Vent.

Je vais te laisser, j'espère que nous nous reverrons rapidement. Tu m'as été d'une grande aide. C'est toujours un plaisir de rencontrer un semblable.

_________________
the blood
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.

Bōryoku (暴力) | Heiwa (平和)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3655-sendai-ikaku

Sam 1 Sep 2018 - 20:00
Elle lui avait demandé s'il était de Kaze no Kuni, et en effet, elle est surprise d'entendre qu'il s'agissait d'un ancien esclave qui combattait au Colisée, donc, il s'agissait d'un esclave ? Il devait avoir été libéré bien avant qu'elle et d'autres personnes viennent stopper les esclavagistes, mais elle était contente intérieurement de voir comment s'en sort un esclave aujourd'hui. Enfin, maintenant, il n'a plus à craindre les esclavagistes, il n'y a plus d'esclave ... enfin, elle espère, Kumo et Iwa on travaillé dur pour arrêter l'esclavagisme.

- Dans ce cas, vous devez être content d'apprendre que l'esclavagisme a pris fin ...

Si c'était pas le cas, Kumo et Iwa n'aurait pas accepter d'envoyer leur shinobi se battre dans un de leur tournoi. Dans tous les cas, Kaze n'est plus une ville random à éviter, c'est devenu une source de shinobis qui sont devenus indépendants. Elle se demande tout de même à quoi ressemble Kaze en dehors du Colisée, mais alors qu'elle voulait lui poser la question, il lui fait signe qu'il allait partir.

- Oh ... eh bien, j'espère qu'on se reverra aussi.

Quel dommage, elle voulait tellement lui poser des questions sur Kaze ... mais soit, s'il devait partir ... tant pis.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sendai ? (Anzu)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: