Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Parlons de Gōten | Keisuke & Kaya


Mar 28 Aoû 2018 - 17:31

Sable chaud et Soleil qui tape. Mais qu’est-ce que je fous ici ? Le souvenir de la veille m’est obscur et ma tête frappe terriblement fort. Un tonneau de rhum vide sous le bras, je devine aisément ce qui a dû se passer. Cette taverne à Iwajuku… Diao m’a intimé de la faire fermer pour son manque de… sérieux ? Enfin, ce n’est pas la question. J’ai dû me laisser acheter avec pas mal d’alcool, mon péché mignon ces derniers mois. Quoi que. Récemment, je me suis mis à ralentir sur la consommation de boisson pour adultes. Sûrement l’influence de l’albinos, oui. Le kimono couvert de sable, je me lève et le dépoussière.

Un coup d’oeil autour : le désert. Les steppes et juste derrière moi, un immense monument. La tête toujours dans le coltar, je me frotte un oeil en commençant à avancer vers une enseigne qui se trouve non loin de moi. Démarche nonchalante, je laisse tomber le tonneau vide qui roule et finit par s’éclater contre un mur au loin. En entrant dans le bar, je ne fais pas vraiment attention aux personnes présentes, direction le comptoir. Un bon vingt centilitre d’eau de vie pour me réveiller et je pars me faire une toilette sommaire. Je remercie le ciel de toujours pouvoir compter sur un parfum aux origines inconnues qui me permet de rester complètement soin en toutes circonstances, effaçant les odeurs d’alcool. De retour au comptoir, je remarque un homme à l’allure singulière - pour ne pas dire marrante - en terrasse. Ni une ni deux, je choppe une grande coupelle et une bouteille de sake et vient m’asseoir à ses côtés.

Salut, belle journée n’est-il pas ?

La coupelle se dépose devant l’inconnu à la chevelure dorée et la bouteille de sake se vide en son sein. Durant le temps que coule le breuvage, j’observe le curieux personnage, un rictus dessiné au bout des lèvres. Je suis un menteur, c’est surtout le décolleté insolent de la jeune femme qui l’accompagne qui me cause quelques tourments. D’ailleurs, quelques glaçons créés de sa part déposés dans son propre verre me fait comprendre que j’ai à faire à une kirijin. Cette journée commence bien, autant y aller à fond du coup.

Tu connais Goten ? Un sabreur un peu bête mais brave, beau garçon ceci dit.

Aucune entrée en matière, je rentre dans le vif du sujet. C’est que le problème dudit personnage n’est toujours pas réglé et je n’ai pas spécialement envie de le voir mourir ou pourrir à vie dans les geôles. C’est que je suis désireux de faire avancer les relations avec Kiri, en témoigne ma relation avec le gars emprisonné à Iwa mais aussi l’aide rendue avec le sabre d’Asura. Jouant de mes doigts, mon fidèle serviteur venteux me ramène des coupelles de petites tailles, pratiques pour se servir de la boisson des braves, et les laisse se poser sur la table à proximité de mes interlocuteurs.

Hyûga Nagamasa Takumi, pour vous servir.

Humant les arômes dégagés par le breuvage, je fais doucement tourner la coupelle en déposant mon regard dans celui de la blonde. Je ne sais toujours pas pourquoi je suis là et comment je suis arrivé ici mais ce qui est sûr, c’est que je compte bien me divertir un peu avant de retourner poser un pied au sein de la Roche. Retrouver ma femme, ma fifille et le reste.



@Yuki Kaya @KŌSHIN NO KEISUKE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 28 Aoû 2018 - 18:18

La journée de Kaya se déroulait sans aucun temps mort, puisqu’après l’arbitrage des combats et le compte rendu effectué dans cette fameuse tente Kirijin, elle se retrouvait aux côtés de Keisuke pour justement discuter entre haut gradés du village pour débriefer brièvement de cette première journée de phase finale, des performances Kirijins et justement de ce qui avait été rapporté. Pour cela, ils se rendirent dans un lieu neutre, qui n’était pas le bar officiel de Kiri qui n’allait pas tarder à ouvrir, mais une taverne banale qu’ils avaient trouvé au coin d’une rue. Elle ne payait pas de mine, mais c’était parfait pour éviter les autres personnes importantes afin qu’elles n’écoutent pas ce qu’il se disait entre les deux-là.

Toujours dans sa même tenue, car elle n’aura pas le temps de se changer et n’en a pas le besoin non plus, la jolie blonde était à l’aise, assise en terasse avec Keisuke. Elle venait de commander un cocktail sans alcool lorsqu’un homme s’assit à leurs côtés, avant de poser devant eux une petite coupelle qui ne tarda pas à se remplir de saké. La femme de glace hausse un sourcil, assez étonnée par cette soudaine apparition, et vient se tourner légèrement vers lui.

« Eh bien… Bonjour, belle journée, oui… »

Dit-elle de façon assez polie, sans pour autant chercher à aller plus loin dans la conversation, avant de générer des petits cubes de glace grâce à sa maîtrise du Hyoton qu’elle dépose délicatement dans les récipients de chacun. Son regard glacial se pose par la suite sur le nouveau venu, qu’elle détaille longuement de la tête aux pieds. Une chevelure longue et sombre, un kimono, et une carrure visiblement athlétique. Elle essayait d’analyser son regard, mais vu que ce dernier était pour le moment plongé sur son décolleté, elle devra attendre encore un peu pour cela. Rien de bien inhabituel, après tout. Elle se contente de tourner le visage vers Keisuke, montrant alors une expression faciale indiquant sa surprise face à cette situation.

L’héritière du clan Yuki reporta cependant très vite son attention vers le jeune homme, qui leur parla très étrangement de Goten. Il savait donc qu’ils étaient de Kiri, et cette situation devenait vraiment étrange, car elle ne savait pas s’il était venu exprès pour leur parler, ou si tout cela n’était qu’une coïncidence. Dans le doute, Kaya était en alerte maximale. Finalement, le nouveau venu se présenta, et son nom fit réagir la jolie blonde. Hyûga et Nagamasa. Ces deux noms lui étaient familiers. Le premier était une famille reconnue pour l’utilisation du Byakugan, et le second lui faisait penser à un certain Yoshitsune, dont Shiori lui avait déjà parlé plus ou moins longuement.

Récemment en charge de la diplomatie de Kiri, elle ne pouvait pas mieux tomber pour engager un premier contact avec cette personne qui était potentiellement importante dans son village. En tout cas, il semblait détenir des informations sur Goten, et rien que ça, c’était quelque chose d’inespéré. Croisant ses fines jambes, Kaya lui répond alors sur un ton un peu moins froid que celui utilisé auparavant. Il restait assez distant et presque hautain, mais plus chaleureux que ses premiers mots lancés comme s’il était un simple intrus.

« Yuki Kaya, enchantée de faire votre connaissance. Pour répondre à votre question, je le connais assez bien. La description que vous en faites est assez amusante, mais pas très éloignée de la réalité. »

Elle porte son cocktail à ses lèvres pour en boire une petite gorgée, laissant ainsi un petit blanc dans la conversation, potentiellement, avant de creuser ce sujet qu’elle trouvait bien intéressant.

« J’imagine que vous le connaissez aussi, dans ce cas. Je n’ai pas eu beaucoup de nouvelles de sa part, je serais ravie d’en apprendre plus sur ce qu’il est devenu, si jamais vous l’avez côtoyé récemment. »

Elle n’était pas très honnête sur la quantité d’information qu’elle avait déjà, mais après tout, si elle pouvait avoir un point de vue différent sur ses derniers périples, cela ne pouvait être que bénéfique.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 3 Sep 2018 - 3:36

Parlons de Goten




C’était sous un soleil de plomb que tu devais à nouveau te lever afin de chercher des informations sur les potentielles menaces pouvant toucher Kirigakure no Satô. C’était bien pour cela que tu t’étais accordé du répit en compagnie de la Sanjikan, Kaya du clan Yuki afin de discuter entre personne d'expérience. Je voulais qu’elle me parle de tous les incidents qu’il y avait eu au village de la Brume et pourquoi ils sont arrivés surtout. Tu avais besoin de l’avis d’une des personnes les plus influentes du village, malgré son jeune âge elle en faisait partie. C’est pour cela que tu l’avais convié à prendre un verre sur une terrasse ombragée, c’est à ce moment là qu’un énergumène fit son apparition. Tu ne savais pas pourquoi, mais tu avais la sensation que rien de bien ne pouvait t’arriver si tu te mettais à faire amis-amis avec cet homme. C’est d’ailleurs bien par pur instinct que tu garde ton air le plus impassible possible devant cette homme. Tu l’observe rapidement et ses pupilles pâles ne mentent pas : il fait parti du clan Hyuga de Iwagakure no Satô. Peut être une occasion d’entamer des discussion avec eux ? D’après les rapports que tu avais lu, Iwa et Kiri sont en tension l’un avec l’autre.  

Il venait de demander si l'on connaissait un homme du nom de Goten. Tu n’en avais aucun idée, mais c’était bien du héros principal de ce forum dont il parlais. Le seul et unique. Cependant ce nom ne te disais rien, mais tu avais envie d’en savoir plus car la Sanjikan la connaissait. Est-ce le point de départ d’entente plus cordiale avec le village de la Roche ? Rien n’est moins sûr alors qu’il se présentait comme un membre du clan Hyuga et Nagamasa. Ce type n’était certainement pas un rigolo, tu devais rester sur tes gardes avec lui. 

Buvant une gorgée du sake qui avait été déposé dans ton verre par cet inconnu, tu prenais le risque de finir empoisonné par un ennemi. Enfin n’importe qui d’autre aurais pris ce risque, mais pas toi : tu savais très bien que Kurai n’était jamais loin de toi. Tu pouvais donc siroter tranquillement ton verre et écouter cette conversation. 

«Keisuke, enchanté. Je ne connais pas ce Goten, est-ce un ninja de Kiri ? »


Dernière édition par Kōshin no Keisuke le Lun 17 Sep 2018 - 2:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mer 5 Sep 2018 - 12:25

Quelle suffisance. Cela aurait pu le blesser si seulement il avait un réel problème avec la chose. Or, il n’en était rien. C’était au mieux un jeu avec lequel faire passer le temps, au pire l’innocente insolence d’une énième vierge effarouchée. L’un comme l’autre, il ne s’en formalisait pas - ou très peu. S’installant plus confortablement sur la place qu’il occupait, Takumi s'enivrait doucement du doux breuvage en écoutant les dires de la blonde. Evidemment, rien ne le retenait présentement de massacrer tous les kirijins jusqu’au dernier. C’est un fait. Seulement, le sang n’appelle que le sang. Continuer dans le cercle vicieux de la vengeance et de la haine était tout sauf recommandable ces derniers temps, surtout avec l’Homme au Chapeau et le Collectif qui semblait manigancer allez savoir quoi.

Je vois. - pose sa coupelle - Cela me facilitera les choses du coup.

Le blond - décidément, cette couleur de cheveux ne semble pas rare chez la Brume - questionnait alors. Un léger rictus, le sombre de cheveux répondait donc.

Un sabreur pour être plus précis. - en regardant Keisuke - C’est très simple : après avoir combattu ensemble le déserteur roux de Kiri, nous sommes allés nous reposer à Iwa. - le détail sur le déserteur n’est pas tout à fait exact mais ne change rien à la finalité de la chose - Le bougre s’est d’ailleurs visiblement entiché d’une iwajin, quel grand charmeur.

Le prodige laissait échapper un léger rire avant de reprendre son sérieux.

Mais le problème n’est pas là. Le fait est qu’après une petite erreur de comportement envers le Nidaime, votre camarade se retrouve dans les geôles de la Roche. Nul besoin de vous dire que son temps est compté, surtout avec l’Enfant du Fer comme Sandaime. - il soupire avant de laisser tapoter ses doigts sur la table ; il regarde ses interlocuteurs en poursuivant, toujours installé confortablement - Loin de moi l’idée de vouloir vous donner un ordre. Je compte plutôt sur vous pour faire passer un message à votre Mizukage. - le Hyûga pense qu’il s’agit toujours du prédécesseur de Shiori - J’exige que les têtes de nos villages se rencontrent afin de traiter du problème que nous avons en commun. Je parle bien sûr de vos déserteurs, de votre attaque , du meurtre des anciennes Ombres, Goten et sans aucun doute bien d’autres sujets.

Le pupilles pâles avait toujours été du genre expéditif et n'appréciait jamais attendre, il ferait cependant un effort pour ce coup. C’est qu’il faudrait un minimum de préparation et de concertation de leur part en ce qui concerne la proposition du Sotaicho. C’est, certes, avec bonne humeur qu’il concluait.

Considérez que si aucune réponse positive n’est donnée à cette invitation, je me verrais malheureusement contraint d'exécuter moi-même mon compagnon d’entraînement. Pour la suite… - son sourire et son air avenant disparaissent peu à peu - Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin je présume.

La balle était alors dans leur camp. Si d’aventure il leur venait de vouloir régler leurs comptes ici-même, Takumi n’y verrait aucun inconvénient et veillerait à subvenir à leur “soif de combat” le plus vite possible. C’est tout de même la voix de la diplomatie et non de la menace qu’il avait choisi, pour changer.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Sam 8 Sep 2018 - 11:16

Kaya scrutait cet homme en Kimono qui voulait leur parler de Goten. Plus que ses paroles, elle voulait analyser son expression non verbale, qui pouvait parfois en dire bien plus que des mots. Notamment, elle voulait savoir s’il était en train de mentir et inventer une histoire, où s’il paraissait sincère et honnête. En tout cas, les premières informations qu’il divulgua étaient justes. Elle n’avait aucun doute là-dessus, car elle était au courant d’une bonne partie de ce qu’il avança, via Shiori qui était en contact avancé avec le sabreur lors de son périple hors de l’archipel.


Cependant, ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’il était actuellement emprisonné. Elle ne put d’ailleurs pas s’empêcher de lever les yeux au ciel. Qu’avait-il pu faire pour se faire emprisonner, sérieusement ? Elle craignait le pire. Mais après ce petit passage presque amusant, bien que le résultat soit terrible, le sérieux revint très vite. Il voulait que les deux gradés passent un message au Mizukage, Shiori Watanabe depuis peu. Mais alors qu’il continua, Kaya ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire. Comment pouvait-il avancer qu’il ne souhaitait pas donner d’ordre, pour ensuite reprendre la parole en parlant d’exigence ? L’art de la parole et la subtilité ne faisaient visiblement pas parti de ses qualités premières. Enfin, au moins il semblait tout à fait franc et sincère.


Par la suite, il continua sur un ton assez dédaigneux, voir agressif. Effectivement, lorsqu’il parlait des problèmes communs aux deux villages, il s’efforça de mettre Kiri en position de fautif sur bien des points. Garder son calme était alors impératif. Il voulait peut-être simplement les provoquer dans le but de les faire craquer et envenimer la situation. Kaya avait un certain sang-froid, merci le Hyoton, mais elle ne connaissait que très peu Keisuke. Dès alors, elle avait peur qu’il prenne la mouche et que sa réaction soit plus sanguine.


« Une discussion entre la roche et la brume, donc, que c’est intéressant. Il y a évidemment plusieurs sujets de discorde. Recueillir les déserteurs d’un autre village était effectivement quelque chose de très osé et discutable, nous serions ravis d’en parler je pense. »


Clairement, elle souhaitait montrer qu’Iwa n’était pas blanc comme neige dans l’histoire, loin de là, mais elle restait positive quant à cette rencontre entre les villages.


« En tout cas, je pense que le message sera passé à notre Mizukage. Cependant, j’aimerais en savoir un peu plus sur la personne qui nous fait une telle requête. Pouvez-vous nous donner au moins votre position au sein du village d’Iwa ? Disons que si un genin venait nous demander ça, ce serait un peu osé et mal venu. Enfin, j’imagine que vous êtes au moins Jonin, je me trompe ? »


Elle voulait avoir quelques éléments supplémentaires afin que la demande soit crédible. Elle était presque sure qu’il était gradé, car sinon il ne se serait pas permis de venir poser un ultimatum de la sorte, à moins que Takumi soit l’équivalent de Madoka pour Iwa, mais c’était assez peu probable car il semblait tout à fait sain d’esprit… Ou en tout cas pas complètement fou.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 9 Sep 2018 - 19:27

Parlons de Goten





Alors que tu pensais que cette journée allait être des plus banales lors de ce tournoi, tu commence à sentir que le sujet du dénommé Goten cachait quelque chose de plus délicat encore. Alors que le dénommé Takumi pose sa coupelle après avoir écouté la Sanjikan, tu essaye de jauger quel genre de personnage pouvait être ce Goten et quelle relation il entretenait avec les autres Kirijins. A en entendre la cheffe du clan Yuki, cette femme semblait l’apprécier. Peut être était-il une figure de proue du village ? Mmmh… Impossible, où alors il devait certainement être sous-côté. Tu avais envie d’en savoir plus : pourquoi un Iwajin voulait-il parler d’un ninja d’un autre village ? 

Tu n’allais pas tarder à le savoir, mais avant tu décida d’écouter ses quelques péripéties, le ninja de la Roche et celui de la Brume avaient combattus ensemble un deserteur du village de Kiri. Un roux en plus, tu n’avais rien de personnel contre lui, mais le fait qu’il soit roux… Enfin, ne nous perdons pas en détails. Tu appris même que celui que tu jugeais comme un imbécile avait pénétré un village ennemi et c’était même entiché d’une habitante du village. Ce sabreur était vraiment un personnage dénué de logique et de bon sens. Décidément les Kirijins étaient vraiment dénué de discipline et de rigueur, tu te disais qu'il fallait vraiment que tu gère cela au plus vite. 

Cependant un point venait de noircir le tableau, le ninja de la brume était désormais un prisonnier des ninjas de la Roche. Le village de la Roche et de la Brume sont ennemis, tu le savais. Cependant tu n’avais pas eu le temps d’étudier la question et ne nourrit aucune rancoeur envers les habitants de la 
Roche, uniquement de la méfiance. Cette histoire de rencontre entre les dirigeants Iwajins et Kirijins ne te plaisait guère. C’est donc un regard noir que tu venais d’adresser à Takumi tout en soufflant, tu n’avais pas réellement ton mot à dire. Cependant toutes les menaces de cet homme en face de toi n’étaient pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Le silence était ton arme pour le moment, te contentant d’écouter les paroles de la Sanjikan et de son interlocuteur, tu réfléchissait à une manière de gérer ce problème.


Dernière édition par Kōshin no Keisuke le Lun 17 Sep 2018 - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Lun 10 Sep 2018 - 13:56

Loin de dire que l’initiative semble encouragée, ils ne s’en montrent point réticents pour autant. Evidemment, la seule véritable chose qu’espère le Hyûga, c’est bel et bien qu’il ait des personnes raisonnables en face de lui. Oui, car lui risque de ne pas l’être dans toutes les situations. C’est que l’homme est encore en phase transitoire. Et comme Iwa ne s’est pas fait en un jour, le bipède ne quitte pas ses (mauvaises) habitudes par la seule force de sa volonté. Travail est de mise, effort est d’or. Pupilles pâles plongées dans le regard de la Yuki, l’Enfant de la Prophétie scrute et écoute. Le fait de recueillir les déserteurs était discutable ? Peut-être, probablement. Haussement d’épaules sans simagrées. Takumi n’est pas du genre à défendre la décision des autres, surtout si il n’a pas été là durant ladite décision. Chacun se doit d’assumer ses propres torts, tout simplement. Ces déserteurs ? Sachant qu’ils sont soit morts soit en fuite actuellement, ça devait sans aucun doute l’être oui, discutable.

Splendide. - dépose sa coupelle en souriant doucement ; puis, à l’écoute du message qui devrait être passé - Vous êtes moins froids que n’osent prétendre les dires au sein du Yûkan, femme du clan Yuki. - ou est-elle simplement maligne ? allez savoir - Ma position ? - il a évidemment envie de taquiner ses homologues shinobis sur le coup mais la situation ne semble pas apte à la blague, tant pis - Second du Kage, Commandant des Forces Spéciales et Chef du Clan Hyûga. - tout simplement - Je ne vous en veux pas de vouloir vous assurer de la chose, je ne vous fais pas spécialement confiance non plus.

La franchise n’a pas pour but de piquer ou autre, Takumi est tout simplement du genre à jouer cartes sur table avec tout ce qui lui semble simple d’esprit ou les situations ayant une solution bien trop évidente. En bref, point de manipulation pour le coup. Une bonne chose, sans doute. Décalant ses iris pour afin qu’elles prennent place sur le visage du blond aux muscles saillants, l’iwajin arque un sourcil - merci Diao pour cette mimique.

Un problème peut-être ?

Sans pouvoir déterminer ce qu’il peut bien y avoir dans la tête de ce “Keisuke tout court”, il est évident - pour lui du moins - que la bête est animée de certaines intentions. Pas forcément sombres, simplement que l’individu réfléchit peut-être un peu trop et son silence n’arrange rien à son petit silence. Un peu taquin mais surtout à but dissuasif, le Hyûga libère une infime partie de son pouvoir sous la forme d’une onde de chakra. La zone entière se retrouve rapidement sous l’emprise d’un début de tempête, laissant par la même occasion une tension visible se dessiner un peu partout sous la forme de nature foudroyante. Comme quoi, un simple regard peut lancer un début d’intimidation. Aller, c’est de bonne guerre.


Se grattant les cheveux en soupirant, il s’exprime alors.

Vous m’avez l’air d’être du nombre des saint d’esprit, veillez à le rester je vous prie. - léger rire avant de terminer de se sustenter - C’est vide… - en faisant la moue ; la technique se dissipe peu à peu - Une simple question avant de vous laisser tranquille : l’Ombre de la Brume est-elle toujours la même qu’à l’époque du début de nos différends ?

Nul doute que si il s’agit du roux qui a assassiné son oncle, cet homme sera très rapidement appelé à disparaître à la moindre interaction avec lui.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 16 Sep 2018 - 23:01

Keisuke restait muet pour le moment, mais pourtant la tension restait palpable. Elle espérait que personne n’allait rendre cette conversation plus virile, ou en tout cas pas avant d’avoir eu bien plus d’informations que ce qu’elle avait eu jusqu’à présent. Et justement, voilà que la personne qu’elle avait interrogée prenait la parole. Ce Takumi lui fit une sorte de compliment en évoquant le fait qu’elle n’était visiblement pas si froide par rapport à la réputation qu’avait son clan. C’était assez inhabituel comme remarque, mais pourquoi pas.

Le plus important était à venir. Elle se trouvait face à une personne étonnamment similaire à la sienne. Ils étaient tous les deux chefs de clans influents, tous deux très proches du Kage en termes de poste… C’était presque amusant de trouver son homologue de la roche. En tout cas, sa parole devenait dès alors bien plus importante. Il était quelqu’un qui pouvait réellement peser dans les décisions du village d’Iwa, et par conséquent le contact devait être précis et clair.

« Pourtant je ne suis pas réputée pour être la plus chaleureuse, enfin. Votre position est plutôt impressionnante, félicitation pour votre parcours. Nous avons une carte de visite à peu près similaire… »

Elle boit une gorgée de sa boisson et observe cet homme de son regard si froid, avant de remarquer que son attention s’était tournée vers Keisuke. Elle remarque alors une ambiance bien plus lourde au niveau de la table, et même une phrase assez révélatrice de la part de Takumi. Le vent soufflait étrangement d’ailleurs… Comment ça, des problèmes ? Keisuke avait-il fait un mauvais geste ? S’il lui avait fait du pied sous la table, ce serait logique comme réaction, enfin… En tout cas, il fallait absolument apaiser les tensions. L’une de ses mains placées sous la table fait un discret mudra, et Kaya regarde alors Takumi droit dans les yeux, attendant qu’il la regarde à son tour pour que son genjutsu fasse effet. Rien de bien méchant, mais il la verrait alors quelque peu différemment…



« L’ombre de la brume ? Il y a peu de chance que ce soit la même, effectivement. Nous avons changé très récemment... Kiri est en plein changement, à ce niveau, et peut-être que ce vent de fraîcheur au niveau de la direction pourra plaire à Iwa. »

Il avait la réponse à sa question, mais rien de plus. Elle n’avait pas révélé le nom de Shiori, car elle considérait que ce n’était peut-être pas le moment ni l’endroit de le faire. Et puis, avait-il besoin d’un nom ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 17 Sep 2018 - 2:50

Parlons de Goten





Difficile de dire si cette journée ensoleillé et la rencontre avec ce Takumi était de bel augure pour toi, cette homme au pupille pâle avait un regard qui ne te plaisait guère. Il avait l'apanage de ceux qui étaient capable de tout pour atteindre ses objectifs. En fait tu ne l’aimais vraiment pas, cet homme te ressemblait beaucoup trop pour ainsi dire. Le genre de personne avec lequel il était impossible de prévoir les pensées et les actions. Votre rencontre pouvait avoir des résultats très différents et il fallait espérer pour ceux autour de toi que cela ne finisse pas dans un pugilat  titanesque. Tu te doutais bien que l’homme en face de toi devait faire parti du cercle privé des puissants, sinon il ne se permettrait pas une telle arrogance. Second du Tsuchikage, Commandant des forces spéciales et chef du clan Hyuga. Rien que cela, les gamins aujourd’hui semblaient disposer d’une affinité bien supérieure avec le chakra que ceux de ta génération. Ou peut être est-ce le fait de d’avoir regroupé tous les ninjas d’élites leur ont permit de se développer beaucoup plus rapidement que dans l’environnement des ninjas de ta générations. Tu émis un sourire, les gens avaient donc réussi à se rapprocher et à progresser ensemble vers un meilleur futur. C’était donc pourquoi une personne aussi jeune pouvait être Sanjikan, il ne fallait peut être pas les sous estimer tout compte fait.



Te regardant en arquant un sourcil, ce Takumi avait très certainement compris que tu étais de ceux qui ne laissait rien au hasard. Laissant s’échapper une pulsation continue de chakra, cherchais t’il vraiment à t’impressionner ? La maîtrise de la libération de chakra de cet individu était assez poussé pour permettre ce genre d’effet, pour toi cela paraissait comme de l’intimidation 2.0 . Malgré le fait que tu sentais ton corps s’alourdir tu restait droit et digne comme un seigneur. Tes yeux plongé dans son regard tu ne clignait pas un cil, tu était de l’ancienne école et ce n’était pas ce genre d’intimidation qui allait marcher avec toi. Enfin c’était tout de bien même bien essayé c’était quelque chose que tu pouvais lui accorder. Un problème !? Pas le moins du monde, tu étais d’ailleurs en train de réfléchir à un moyen de ne pas en créer. C’est ainsi que quelque chose tintait dans ta tête, tu avais l’impression d’avoir oublier un détail.


«Vous aviez dit qu’il était Sabreur ai-je bien raison ? Je suppose que vous aviez évidemment penser à rendre l’épée à la Sanjikan en guise de bonne volonté ? Enfin bon je ne m’en fait pas vous avez l’air d’un bon garçon. Allez je vais vous laisser discuter entre second, Takumi ce fut un plaisir, Kaya il faudrait qu’on aille se boire un verre dans d’autre condition.»


Te levant de ta chaise pris ton cocktail en main et te dirigea vers le Colisée où un nouveau combat t'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Parlons de Gōten | Keisuke & Kaya

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: