Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Tomber sur un Os (Pv. Fujiwara Tsubaki)


Mer 29 Aoû 2018 - 10:36




Tomber sur un Os



Un besoin pressent de faire le plein de sujet d’expérience, voilà la motivation de Shin à se déplacer jusqu’au cimetière. Il n’était certes pas très loin de cet endroit, mais il n’aimait pas vraiment sortir de chez lui, de peur de tomber sur une grande foule ou autre. Mais certaines fois, il n’y avait juste pas le choix, la nécessité de se déplacer n’était pas négociable, et un refus, pas envisageable. Cependant, sa journée ne se passerait pas vraiment comme prévu, lui qui pensait pouvoir faire le plein tranquillement, et ne tomber sur personnes, il avait tellement tort. Ce n’est qu’après quelques minutes passé dans cet endroit lugubre qu’il senti une présence autre que la sienne, et pourtant si proche. Haussant un sourcil, il s’approcha de la direction de la présence, curieux. Quel fût sa surprise cependant en y remarquant une femme qui partageait avec lui quelques traits physiques, tel que les cheveux si clairs que l’on croirait un blanc neige. Même si, en y regardant de plus près, il semblerait plutôt qu’ils étaient gris cendrés. C’était quelque part assez amusant, et d’un autre côté, quelque peu perturbant. Avait-il une sœur jumelle cachée dont il ignorait l’existence ?
Il lâcha un faible soupire et annonça sa présence en toussant un peu. Façon peu originale de faire la chose, mais tout autant efficace néanmoins.

Il s’approcha calmement, la dominant de sa hauteur en l’observant avec curiosité. Que pouvait-elle bien faire dans un cimetière comme cela ? Était-ce seulement possible qu’elle aussi.. Soit une nécromancienne ? Il avait certes entendu parler du fait qu’il n’était pas le seul nécromancien du village, mais si on lui aurait dit qu’il l’aurait non seulement croisé de façon totalement aléatoire, et qu’en plus c’était une femme un poil plus jeune que lui… Passons le choc. La curiosité prenait peu à peu le pas, si elle était une nécromancienne, il y avait très certainement certaines choses qu’elle pouvait savoir et ainsi l’aider dans l’utilisation de son art.

- Je me nomme Shin.. Karasuma Shin, Genin nécromancien de la roche.

Autant annoncé la couleur, après tout, en vue de la réaction de la femme, il serait vite fixé quant à son rapport avec la nécromancie. Enfin, c’était en tout cas ce qu’il espérait au fond de lui, afin de devoir éviter de poser une question qui pourrait semblait évidente. Une simple analyse de comportement pourrait lui éviter cette situation dérangeante, en supposant qu’elle réponde comme il espérait à sa présentation.. Ce qui n’était pas sûr à cent pourcent. Néanmoins, il était certain de pouvoir glaner quelques informations de la femme, même si ce ne serait pas ce qu’il espérait. Elle était sûrement Genin, elle aussi, mais rien n’était moins sûr, il pouvait se tromper, ou avoir oublié un supérieur dans son listing des personnes « influentes » du village. Liste qu’il se devait de garder secrète, après tout, n’importe qui n’était pas au courant e sa situation trouverait cela bien étrange, au bas mot. Et puis de toute manière, mieux valait cela, que se faire réprimander pour manque de respect envers un supérieur hiérarchique, non ? Mais là n’était pas la question, sa plus grande préoccupation était de savoir si elle était comme lui, un manipulateur de morts.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Ven 31 Aoû 2018 - 2:41
J’étais tranquillement en train de faire mes courses. Enfin de me balader dans le cimetière quoi ! Il y avait eu quelques enterrements dans la semaine alors je me suis déplacée pour voir de quoi il en était. Que voulez-vous je préfère consommer local !
Avec l’examen des chûnins qui avait eu lieu, les gosses mal préparés allaient tomber comme des mouches !
Ceci dit à par des vieux… Il n’y avait pas beaucoup de produits de qualités aujourd’hui. J’avais noté sur mon carnet les numéros des tombes à vérifier. J’en avais déjà fait deux, c’étaient deux vieux sans utilité. Bon j’ai pu récupérer quelques dents et bijoux en or mais quand même ! Il restait quelques noms sur mon carnet, des tombes qu’il me restait à vérifier.
Il était tard, bien après l’heure de fermeture du lieu pour éviter toute rencontre opportune.

Puis je sentis une présence malsaine. Un sentiment d’insécurité s’empara de moi et me glaça le sang. Il y avait quelqu’un…
Je me mis à marcher plus lentement. Après un petit moment des pas se firent entendre sur les gravillons du cimetière. J’étais suivie.
Je me retournais brusquement. Je fus étonnée par la proximité qu’avait pu prendre l’autre individu. A à peine quelques mètres de moi se tenais un individu.

Plus grand que moi, légèrement courbé, il me regardait, apparemment aussi surpris que moi. C’était un garçon, environ de la même tranche d’âge que moi. Il avait les cheveux en bataille d’une jolie couleur blanche. Son visage d’une pâleur fantomatique était orné de lourdes cernes sous ses yeux écarlates.
Des pupilles aussi rouges que les miennes…
Il portait une espèce de manteau long noir qui se finissait en lambeaux. Il me pointa vaguement du doigt et dit :

« Je me nomme Shin.. Karasuma Shin, Genin nécromancien de la roche. »

Un autre nécromancien ?!

Je le regardais durement. Est-ce qu’il sait que je manipule aussi les morts ou non ?

« Il n’est pas prudent de se vanter de se genre d’habilité jeune homme. Rentre chez toi. »

Les gens d’Iwa ne sont clairement pas près à accepter ceux qui bouleversent leurs mœurs. Je le regardais une dernière fois. Il avait l’air complètement dégénéré, hors de question de me retrouver face à un autre cannibale !
Je tournais les talons et continuais mon chemin vers les tombes suivantes. Je ne le regardais plus. Je devais avoir fait environ dix pas quand une voix d’outre tombe résonna derrière moi.

« Vous.. Avez fait… Tomber votre carnet… Maîtresse.. »

Je me retournais d’un bond. Je reconnaissais cette voix !

Mais qu’est-ce que tu fous là bordel !!

Debout, se tenant à côté de l’inconnu, un zombie étant autrefois un puissant shinobi tenait mon carnet entre ses doigts à moitié décomposés.
C’était un mort que j’avais réveillé plus tôt pour creuser à ma place… Il était censé me suivre de loin et m’assister au cas où j’en aurais besoin… Il a sans doute estimé que c’était le cas ici.
Maintenant ce type savait que j’étais comme lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3722-fujiwara-tsubaki-screugneugneu?nid=1#29086

Ven 31 Aoû 2018 - 10:17




Tomber sur un Os



Observant tranquillement la femme qui semblait pour le moins perturbée par son apparition, il haussa un sourcil et la regarda.. Et bien tout bonnement tenter de prendre les jambes à son cou. Il se demandait bien ce qui pouvait la pressée à ce point, et n’eût pas vraiment le temps de poser la question qu’il fût interrompue par une voie sordide, digne d’un cadavre étant en mesure de parler. Ce qui était d’ailleurs en fait le cas. Néanmoins, une chose le surpris un peu, elle l’avait appelé « jeune homme » ? Faisait-il si jeune que ça ? Il ne s’était jamais vraiment posé la question, mais là, c’était à se demander. Enfin bref, s’il ignorait jusque-là qu’elle était aussi une nécromancienne, il était maintenant au courant, merci à monsieur le cadavre parlant qui avait fait la belle bourde de se montrer aux yeux de l’albinos.

- Je vois… Tu l’es donc toi aussi, et plutôt doué avec ça.. Être capable de réanimé un mort capable de parler et d’agir pseudo indépendamment, ce n’est pas le travail d’un amateur… Je suis tout de même surpris de constater que je ne suis pas le seul à tenir un carnet de recherche. Enfin, je suppose que c’est ça. Ou bien une « liste de course » ?


Il semblait être en train d’analyser le moindre des mouvements de la femme, ainsi que de son zombie, essayant de tirer la moindre information qu’il pouvait juger utile, une vieille habitude qu’il avait pris en tant que mercenaire. Il sourit en coin, un sourire si faible qu’il était presque invisible cependant, puis il se gratta un peu le menton, le tenant entre son pouce et son index de la main droite, plissant légèrement les yeux qui semblait félin à cause du jeu de lumière.

C’est après cette analyse qu’un corbeau aux allures nécrotiques se posa sur l’épaule droite de l’homme, croassant un coup en regardant la femme. Il regarda l’animal du coin de l’œil, comme pour l’interroger du regard.

- Tu as trouver ce que je cherchais ?


L’oiseau noir lâcha un second croassement, comme une réponse positive tandis qu’il bâti un peu des ailes. Parfait. Il avait réussi à dénicher un joli tas de squelettes. Certaines n’étaient pas complets, mais c’était sans importance, il désirait cela pour une petite expérience qu’il avait en tête. Fusionner plusieurs ossement pour créer un géant squelettique, par exemple. Il avait bien sûr d’autres idées en tête, mais c’était la plus intéressante du lot, de son point de vue. Enfin bref, il avait vu autre chose d’intéressante pour le coup, une autre manipulatrice des morts. Sa curiosité était piquée à vif, c’était le cas de le dire. Il reporta donc son intention sur la femme, le corbeau faisant de même, battant de ses ailes en croassant, avant de prendre son envol et se mettre à dessiner des cercles au-dessus de la zone de recherche. Au moins, il saurait où se dirigé après, le mélange senso et nécro était un petit combo intéressant quand on y pensait. Même s’il espérait y avoir une application plus élargie, notamment en combat. Tellement d’idée d’utilisation de son art, et si peu de temps pour les mettre à exécution… Il devait vraiment songer à se concentrer d’avantage sur son entraînement plutôt que ses recherches, mais pour lui, les deux étaient liés. Comment s’entrainer convenablement sans connaître les limites de son art ?






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Dim 2 Sep 2018 - 19:53
Mon zombi me tenait toujours mon carnet, à deux mains s’il vous plaît. L’albinos aux cernes le regardait puis moi, puis lui, puis moi, puis lui, puis moi.

« Je vois… Tu l’es donc toi aussi, et plutôt doué avec ça.. Être capable de réanimé un mort capable de parler et d’agir pseudo indépendamment, ce n’est pas le travail d’un amateur… Je suis tout de même surpris de constater que je ne suis pas le seul à tenir un carnet de recherche. Enfin, je suppose que c’est ça. Ou bien une « liste de course » ? »
Me demanda-t-il.

J’essayais de trouver mes mots pour échapper au plus vite à ce type bizarre. Il me fixait d’une manière si… prononcée qu’il m’en donnait la chair de poule.

« Oui c’est ça, c’est ma liste de courses. » Le zombie marcha vers moi. Je lui arrachais le carnet des mains faisant voler un de ses doigts au passage. Le zombi ne répondit pas, laissant ses mains tendues. J’utilisais le carnet pour le gifler.

« Crétin ! » hurlais-je à mon serviteur. Pour seule réaction il baissa la tête.
Un corbeau mort s’installa sur l’épaule du type qui n’avait pas pipé mot. J’eus immédiatement une réaction de recul et mis mes mains devant mes yeux. J’ai peur des oiseaux morts ! Je n’en réanime jamais ! JAMAIS !

Je me tournais, dos à l’albinos pour ne plus voir l’oiseau. L’albinos dit quelques mots à son animal de compagnie décédé et celui-ci s’envola. Une fois que l’oiseau s’était envolé, mon zombi me tapota l’épaule. Je ré-ouvris les yeux et me retourna vers l’inconnu.

« Bon ! Ce n’est pas tout mais j’ai autre chose à faire ! Au revoir ! »
Je tournais les talons et laissais mon zombi porter mon sac. Ce type était clairement louche ! Il aimait les oiseaux morts ! Mais quel déglingué. Je partis me promener dans mon cimetière, oui c’est MON cimetière !
Après quelques minutes je pris la direction de mon caveau. Après quelques mûdras, la porte de pierre s’ouvrit devant moi. Je pris l’escalier et avançais vers mon « laboratoire ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3722-fujiwara-tsubaki-screugneugneu?nid=1#29086

Tomber sur un Os (Pv. Fujiwara Tsubaki)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: