Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Sinistres | Fujiwara Tsubaki


Jeu 30 Aoû 2018 - 1:20

Tandis que Musashi prenait de plus en plus ses marques avec son nouveau chez sois, une profonde envie de s'entraîner le saisit. Dans ses moments-là, il ne pouvait s'empêcher de résister, son corps avait besoin de ça, l'entraînement au sabre était tel de la nourriture ou de la boisson aux yeux du samouraï. Rapidement, il décida de se rendre sur la montagne quelque peu à l'écart qu'il commençait à connaître parfaitement. Il était seul, aujourd'hui était un jour spécial, il s'entraînera avec Muramasa, sa lame faite pour tué. Point de miséricorde en ce jour ne sera accordé. 

Il répétait toujours les mêmes gestes à chaque entraînement, cependant aujourd'hui, c'était diffèrent. Masamune restera dans son fourreau et c'est une arme possédant une soif de sang inégalable qui sera brandit et manié qui la remplacera. De toute évidence, aux yeux du samouraï et de tout autre connaisseur en la matière ce n'était pas une lame ordinaire.. Entrainement extrême pour lame extrême, c'était évident. D'un simple geste des épaules, il défit sa veste libérant comme toujours ce corps construis uniquement pour l'art qu'est le Bushido. Aujourd'hui, c'est la voie qui sera à l'honneur et le porte-étendard de la connaissance du jeune homme sera cette épée maudite. Elle était à la fois légère et possédant un tranchant à toute épreuve, en main elle était clairement différente des autres lames avec qui il avait tendance à combattre. Musashi débuta son entraînement par quelques coupsdans le vide afin de tester le maniement de son poignet.. De toute évidence même une personne ne sachant pas manier un sabre et décidant de tester Muramasa, il pourra se rendre compte qu'elle n'a été créé que pour vaincre. Aussi surprenant que cela, pouvait-il paraître, le samouraï qui se trouvait toujours dans une position plus ou moins défensive, adopta une position offensive tout autant extrême. Elle ne laissait pas place au doute bien qu'elles possédaient de nombreuse failles. L'étranger se lança alors dans un long, puissant et rapide enchaînement de coup à l'épée tous plus exotique et étrange les uns que les autres. Sa concentration était réelle, tout en enchaînant ses nombreuses suites de mouvements son esprit fut happé, au plus profond de son esprit, il se trouvait, il réussit à méditer sur ses actes et à s'entraîner en même temps.. Les mouvements de sabre étaient de plus en plus précis, il passera bientôt aux choses sérieuses.. Fini l'échauffement. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Jeu 30 Aoû 2018 - 19:26
Tôt ce matin j’étais partie de chez moi vers les hauts plateaux d’Iwa. Je m’étais déniché un petit coin isolé où il n’y avait pas âme qui vive. J’y allais régulièrement pour entraîner mes petits trésors, mes invocations pour faire court.
Vers 6h30 j’avais rempli de café mon thermos et j’étais partie vers ma cachette secrète. J’avais pris avec moi mes parchemins d’invocations que j’avais mis dans mon sac à mains. J’avais gardé ma tenue de ville, un kimono simple et ample pour ne pas entraver mes mouvements. Mes cheveux gris clair n’étaient pas coiffés et me retombaient mollement devant les yeux. Je mis une heure à pied pour parvenir à ma zone privée. Il s’agissait d’une petite crevasse à l’abri du soleil, seulement accessible par un ninja. Je voulais dire par là que l’accès de l’endroit n’était pas à la portée du premier chiard aventureux venu. D’un bond de cabri j’atterris en douceur dans ma petite cachette. J’y avais installé plein de choses, une chaise et une table basse entre autre. Je m’asseyais sur ma chaise et posais mon thermos sur la table basse. Je sortis mes rouleaux et les jetaient au sol. Après quelques mûdras dont j’avais l’habitude, les rouleaux se mirent à trembler. Une violente fumée blanche se leva. Quand celle-ci se dissipa d’étranges silhouettes se levèrent. Ils étaient sept, c’étaient les gardes royaux de la princesse Byakuren Yume. Comment ça se fait que j’ai des gardes royaux ? Je les ais récoltés lors d’une mission la concernant. Mais s’ils m’appartiennent ils ne me connaissent pas encore. Mes zombis sont dressés par mes soins. Je préfère éviter de hurler mes ordres devant mes adversaires. Et malheureusement les morts ne lisent pas encore dans les pensées.
Alors je me suis permise de créer mon propre langage secret : des séries de signes que mes invocations assimilent à un ordre. Vous suivez ?
Pour déconcentrer encore plus mes adversaires, j’utilise les mûdras classiques pour les commander !
Mais vous me direz : « Comment tes monstres peuvent différencier des ordres qui les concernent de tes attaques ? »
Hihi~
Il y a une réponse à cette question bien sûr, mais je ne vais pas tout vous dire maintenant quand même~

Assise, les jambes croisée je regardais mes sept petits nouveaux. Ils étaient debout, attendant bien sagement.
J’ouvris la bouche pour leur apprendre le premier ordre quand..

« YAAAH !!! BAM !!! »

Une voix étrangère retentit au dessus de ma tête.

« Mais c’est qui qui beugle comme une vache !! »

Je pris mes zombies par la main et les cachais dans l’ombre des rochers. Je pris mon élan et d’un saut aidé par le châkra, j’atteins le haut de la crevasse. En levant la tête je vis un jeune « ninja » qui faisait de grands gestes avec son sabre.

Je m’approchais de lui par derrière.

« Hey t’as vu l’heure ? Tu pourrais arrêter de gueuler s’il te plaît ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3722-fujiwara-tsubaki-screugneugneu?nid=1#29086

Jeu 30 Aoû 2018 - 20:11

Musashi continuait son entraînement imperturbable. Ses mouvements allaient de plus en plus vite et semblaient de plus en plus précis, tel une danse cet enchaînement de coup d'épée était merveilleux pour un œil attentif qui connaissait les principes du kenjutsu, le vent lui-même semblait se soumettre au grès des mouvements du samouraï, comme si celui-ci n'était qu'un simple serviteur. Par respect pour le village et la tranquillité du voisinage, il ne voulait pas utiliser d'autres techniques beaucoup plus dévastatrice les unes que les autres. Sa danse n'avait pas de fin, comme s'il possédait une endurance à toutes épreuves. Ses yeux étaient fermé, profondément concentré chaque mouvement de lame, chaque pas, chaque respiration, chaque battement de cœur était maîtriser, l'homme ne faisait qu'un avec Muramasa comme si elle n'était que le prolongement de son corps. Quand soudain, il ouvrit les yeux tandis que sa lame lors d'un coup horizontale vers l'avant frôla presque la nouvelle arrivante. Il y avait eu plus de peur que de mal cependant le samouraï était irrité. Irrité qu'elle puisse venir le déranger de la sorte et dans ses conditions. Le respect et la politesse n'étaient vraisemblablement pas des vertus quelle chérissait. Il ne prit même pas la peine de répondre à ses deux questions qu'il jugeait plus que comme de l'irrespect qu'autre chose. Muramasa encore en main, il décida de la rengainer à sa place habituelle. Il la regardait avec son fameux regard neutre qui était sa marque de fabrique. Mais malgré tout le mauvais comportement que cette nouvelle iwajin laisser transpirer un sourire chaleureux se dessina sur ses lèvres. 

[Musashi] Tu as besoin de quelque chose ? Si non, j'aimerais que tu me laisses m'entraîner paisiblement .. À moins que tu sois venu pour ça toi aussi.

Comme à son habitude, les mots sortant de sa bouche se faisaient rares. Si elle était venue, c'était sûrement pour s'entraîner.. C'est ce que pensait fermement le samouraï. Après tout les seules personnes qu'il avait déjà rencontré dans ce même lieu recherchait cela.. Il n'y avait donc pas de raison que cela ne soit pas son but.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Dim 2 Sep 2018 - 0:23
L’apprenti samuraï s’arrêta. Il me regarda d’un air renfrogné, apparemment ennuyé d’avoir été dérangé.

« Tu as besoin de quelque chose ? Si non, j'aimerais que tu me laisses m'entraîner paisiblement... À moins que tu sois venu pour ça toi aussi. »
Fit-il d’une voix plus grave que ce à quoi je m’attendais. Le brun pointait son sabre vers moi. A sa tenue je devinais qu’il s’agissait d’un membre du clan Nagamasa. C’était un clan de sabreurs très respecté et influent du village d’Iwa. Mais celui-là était plutôt jeune, sans doute plus jeune que moi-même. C’était la première fois que je le voyais. Je le regardais d’un mauvais œil.

« Hmm… Disons oui. »
Je sortis un rouleau de ma ceinture et en fit sortir ma hallebarde. Ca me ferais du bien de me dégourdit les bras à ce niveau là !
Je n’avais pas l’habitude de me battre au corps à corps, et pourtant il le fallait bien !
Mes invocations me protégeaient certes mais si quelqu’un parvenait jusqu’à moi ? Ca n’était encore jamais arrivé. Mais il fallait me préparer à cette situation.
Je saisis le manche de mon arme et la fit tournoyer dans ma main. Après avoir fini ma petite démonstration et frappais d’un grand coup le sol avec le bout du manche de mon arme.

« Prêt ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3722-fujiwara-tsubaki-screugneugneu?nid=1#29086

Dim 2 Sep 2018 - 3:43

De toute évidence, son adversaire du jour était extravagante. Un peu trop même, il n'aimait pas ce genre de comportement.. Mais il fera avec après tout, c'était une shinobi - elle aussi - de ce village. Tandis qu'elle accepta leurs entraînement en commun, l'excentrique décida de faire apparaître une hallebarde assez impressionnante il faut l'avouer d'un rouleau. Allait-elle vraiment le combattre avec cette arme ? Elle ? De toute évidence, cet entraînement semblait mal partit, son instinct lui dictait de s'en aller et de ne pas rester.. Non pas parce qu'il avait peur ou autre sordide raison, mais tout simplement, car cela pouvait être une perte de temps. Tandis quelle faisait mumuse avec ça nouvelle arme, Musashi la regardait dépiter. Il ne sous-estimait jamais un adversaire, mais il avait du mal à la voir le surpasser ou même l'égaler. Enfin, l'avenir nous le dira, il espérait qu'elle se montrerait digne. Du chakra s'échappait continuellement du corps du jeune samouraï tandis qu'un vent froid venait de s'abattre sur la zone, son envie meurtrière était clairement palpable tandis qu'il restait calme.

[Musashi] Ne te retiens pas, ce n'est pas un jeu.

Première et dernière sommation, de toute évidence, il ne se répétera pas. Aussitôt dit, aussitôt fait, le combat venait de débuter. D'une puissante impulsion, il s'élança en direction de la kunoichi, Muramasa était tendu et tenu dans son unique main valide. Toujours avec une certaine vitesse, il abattit sa lame au niveau des doigts de son adversaire qui était apposé sur le manche de la hallebarde. Son assaut ne s'arrêta pas là, bien au contraire, ce ne fut qu'une pluie de coups qui s'abattit sur sa congénère. Certains coups fusèrent sur la gauche de son corps visant son quadriceps, d'autres se concentrèrent pour atteindre ça clavicule droite, d'autres avaient pour cible son abdomen et certains assauts ne cherchait qu'à confronter le fer entre les deux lames. C'était un bon début pour tester les différents réflexes de la jeune femme, si elle ne réussissait pas à esquiver ou contrer, il arrêtera cet entraînement-là, ce ne serait qu'une perte de temps. Tsubaki avait tout à prouver, mais le fera-t-elle ? Après cet échange pas particulièrement violent, on pouvait même aisément se rendre compte qu'il s'était retenu. C'est tout naturellement qu'il effectua un léger pas en retrait après son offensive afin de marquer une séparation entre les deux combattants. Son chakra continuait toujours à être relâcher pour garder cette "pression constante", il décida finalement de se placer dans une position assez spécifique, elle était ni défensive ni réellement offensive - la même que celle contre Tenzin - les jambes fléchis, le buste droit, le sabre tendu vers son adversaire ainsi que parallèle à son propre corps.. Il semblait attendre. Attendre l'offensive de son adversaire dans une position "neutre".. Qu'avait-il en tête ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Ven 7 Sep 2018 - 2:07
Chacune de ses attaques se retrouva parée par mes soins.
L’homme semblait pourtant bien sûr de lui. Bien trop sûr de lui. Je fronçais des sourcils. Que je pouvais détester ce genre de vantard ! Se croyant plus fort que les autres.
Il se mit en position de défense, pliant légèrement les genoux.

Je me mis moi-même en garde, pointant l’arme vers lui.
Puis je la lâchais. Elle tomba par terre dans un bruit sourd. Joignant mes mains ensembles j’effectuais quelques mûdras rapides.

« Je vais t’apprendre à te croire supérieur à moi ! »

En moins d’une poignée de seconde, les sept samuraïs avec qui je parlais tantôts me rejoignirent tous d’un geste. D’un bond fulgurant ils s’étaient extirpés de la crevasse pour me rejoindre. Affichant un sourire satisfait je leur montrais du doigt mon adversaire du jour.
Ils portaient les marques de leur mort en évidence. Certains avaient été transpercés de par en par, d’autres seulement étranglés. Certains semblaient même seulement se réveiller d’un long sommeil.
Ils étaient autrefois de valeureux gardes au service de la princesse du royaume de la terre. Mais désormais c’est moi qu’ils servaient. Il n’avait pas le choix s’ils désiraient échapper à la mort ne serait-ce que quelques instants de plus.
L’un d’entre eux se sera contre moi et déchaîna son arc. Ce zombi là était de loin celui qui était dans le meilleur état, il ne semblait même pas être décédé !
Attrapant une flèche de son carquois il la garda dans sa main droite, prêt à s’en servir.
Les autres gardes réajustèrent leur casque pour ceux qui en avaient encore.
Ils se saisirent de leurs katanas, encore maculés de leur propre sang.

Puis, ils s’élancèrent. Ils se mirent tous les six à courir vers leur cible, lame dehors. Ces mort-vivants avaient déjà combattus de nombreuses fois durant leur vivant. Ce n’est pas un genin qui allait leur faire peur !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3722-fujiwara-tsubaki-screugneugneu?nid=1#29086

Ven 7 Sep 2018 - 4:13

Elle avait réussi à parer ses coups. De toute évidence, elle fera peu être un adversaire intéressant. Il la prendra un peu plus au sérieux désormais. Cependant, elle fit une action qui le laissa perplexe. Elle venait de lâcher son arme pour effectuer des signes et en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "ouf", 7 cadavres venaient de sortir du sol. Il n'avait jamais vu ça, l'art ninja pouvait faire ce genre de chose..? De surcroît, il ressemblait fortement à des samouraïs. Un combat ne se refuse ni ne se fuit, bien que tout cela le laisser perplexe, combattre c'est possible freres d'armes et cousins. Il preferait laisser les cadavre dans leurs tombes.

[Musashi] Cela suffira. Je n'ai aucunement envie de lever ma lame contre eux. Le respect envers les morts, c'est une honte évidente.

Les zombies ne tardèrent pas à le charger sans vergogne, différents coups fusaient à son égard de la part des anciens samouraïs. Il ne pouvait perdre sa concentration, c'est ainsi qu'il fit décida de rengainer sa lame. Ne se laissant néanmoins pas attaquer ni surprendre, il rejeta une puissante bourrasque de vent repoussant quiconque se trouvait près de lui. Son non engagement au combat était clair. Le respect avant tout il salua son semblant d'adversaire ainsi que les samouraïs morts et quitta les hauts-plateaux. Sa nuit était gaché mais c'était contraire à ses principes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sinistres | Fujiwara Tsubaki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: