Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Troisième mi-temps / Pv Umeka.


Dim 2 Sep 2018 - 19:42
« Troisième mi-temps »



L'avantage de ce tournoi c'est que vous n'aviez pas besoin de faire des centaines de pas pour trouver une échoppe et vous retaper une santé. Tout autour du colisée et proche des campements, plusieurs échoppe s'était dressée pour l'occasion et ainsi accueillir la foule. Personne n'avait été assez fou pour rater un tel rassemblement de client potentiel. Alcool, confiserie, nourriture étrangère…Tout y passait. Envie d'une mousse ? Aucun problème, un brasseur c'était déplacé exprès à peine avait-il eu vent de l'évènement.

C'est d'ailleurs ici que Kami semblait reprendre des forces. La bière élimine les toxines à ce qu'il parait. Pour faire avancer la recherche et pour son plaisir, il prit une pinte d'une bière blanche. Légère et rafraichissante elle lui permettrait de décompresser de sa défaite. Quelques amuse-bouche furent amenés en même temps que son délicieux breuvage malté. Installé en terrasse il s'amusa à faire des pronostics bidon sur les différents ninjas qu'il croisait du regard. On s'amuse comme on peut à Iwa que voulez-vous, à part jouer au pog avec des cailloux on s'ennuie vite là-bas.

Il continua de siroter sa bière calmement en saluant de la main par moment des ninjas qu'il connaissait. Son manège dura pendant plusieurs minutes puis il aperçu une autre silhouette familière. Une chevelure d'or, des yeux bleus et une mine fatiguée par le combat…Nulle doute c'était Umeka. Fallait-il lui faire signe ou baisser la tête qu'il ne l'avait pas vu…Quelle question ! Elle avait été très sympathique lors de leur affrontement et le jeune homme était ressorti de l'arène sans aucune animosité envers elle.

Il n'eut pas le temps de te l'interpeller. La jeune femme s'installa seul à une table de la même échoppe que Kami, étonnamment elle ne remarqua pas sa présence. Il faut dire qu'il y avait plusieurs personnes qui cachait quelques peu le ninja d'Iwa. Il attrapa sa pinte et se leva de son banc en bois pour rejoindre la Kumojin. Il se tint en face d'elle et l'interpella.

"Excuse-moi de te déranger…Je suis Kami, je sais pas si tu te rappel de moi on s'est affronté au tournoi…Je peux m'assoir ?" Dit-il timidement en pointant le banc en bois en face d'Umeka.

Pinte en main, masque vissé sur le visage il attendait la réaction de son adversaire le temps d'une après-midi mais désormais ils étaient deux ninjas lambda et pourraient éventuellement sympathiser.



@Senshi Umeka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 4 Sep 2018 - 19:58



Tu le savais que Sazuka allait faire des miracles. Une demie journée couchée dans un lit avec toute son attention t’avait remise sur pied. Tu ne savais pas vraiment quand allaient reprendre les combats alors tu t’étais dit, ce jour, que tu allais profiter un peu de ce lieu étonnant pour découvrir de nouvelles choses ; et d’autres… un peu plus communes. Alors que tu te promenais tout autour du colisée, observant les échoppes et autres originalités liées à l’événement ; sous une chaleur à laquelle tu n’étais très certainement pas habituée ; tu fus prise, d’un coup ; d’une terrible soif.

Heureusement pour toi et ton gosier, ici ça regorgeait de nombreux endroits où boire, où manger… où… boire. Après quelques minutes qui te parurent des heures tu jetas ton dévolu sur une échoppe bordant la rue, et sa terrasse pas mal bondée déjà. Tu avais pris place là… où il y avait de la place ; et tu attendis qu’on vienne te demander ce que tu voulais boire. Rapidement un homme se présenta, classique, comme tous les serveurs en fait. Et, tu lui passas commande. Rien de de fort, rien d’alcoolisé non plus… Ton père t’avait toujours dissuadé ne serait-ce que de tremper tes lèvres dans autre chose que de l’eau ou du thé, à la rigueur.

Tu observais la foule, quasiment que des visages que tu ne connaissais pas; et même que ça en fait… Mais ce n’était pas grave, de toute façon tu avais Gyomo et ton esprit était accaparé pas d’autres pensées plus importantes ; comme ton prochain combat, par exemple. Puis, on te tira de tes songes. Rapide. Te dis-tu, en ne voyant au début que la taille du serveur. Lequel prit place face à toi et tu te rendis compte que, bah non, ce n’était pas le serveur mais le fameux homme masqué de ton premier combat. Toujours masqué d’ailleurs…

« Hum… bonjour… Non, aucune idée de qui vous êtes. Le masque, sûrement. »

Répondis-tu avec un regard suspicieux. Bien sûr que tu l’avais reconnu…

« Beh oui tu peux t’asseoir, Kami Hyûga… »

Soupiras-tu longuement. Non pas que sa présence te gênait, mais parce que tu avais soif et que tu attendais ton verre, et que le Hyûga t’avait fait un faux espoir…. Comment aurais-tu pu l'oublier lui et ses mains qui font vomir ?




Dernière édition par Senshi Umeka le Jeu 6 Sep 2018 - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Mar 4 Sep 2018 - 23:47
« Troisième mi-temps »




Il attendait d'un air niet, pinte à la main que la jeune blonde lui réponde. On a tous connu ce petit blanc où on n'est jamais certain que la personne nous reconnaisse. On est tiraillé entre le malaise et l'espoir…

Le malaise l'emporta. Elle ne semblait pas remettre le personnage, il se sentit idiot l'espace d'un instant. Il resta bêta jusqu'au moment où elle décida enfin à mettre fin à sa supercherie. Une blague simple je vous l'accorde mais efficace sur Kami, il était parfois naïf comme un enfant. Le jeune homme se sentit cependant plus léger une fois la chute de la boutade dévoilée au grand jour. Il s'assit calmement et déposa sa chope de bière sur la table en bois. Umeka soupira, la journée semblait avoir été rude pour la kunoichi.

"Dur journée ?" Dit-il d'un ton taquin

Bien évidemment il faisait référence à leur combat. La jeune femme avait été une adversaire remarquable, elle qui se dénigrait tout le long de l'affrontement, elle a su garder la tête froide et reprendre l'avantage.

Un serveur se présenta à leur table, il y déposa la boisson commandée par Umeka puis se retira poliment afin d'aller prendre la commande d'une table voisine. Regardant la jeune femme, il eut l'impression de voir son visage s'éclaircir à la vue de sa boisson. Il agita sa chope avec un mouvement de poignet, le liquide tournoya dans la pinte puis il sirota un peu de son délicieux breuvage alcoolisé avant de reprendre.

"Plus sérieusement…Ton bras ça va ? Tu n'as pas gardé de séquelle ?"

Il était soucieux de l'état d'Umeka. Gardez bien ça en tête les enfants : se mettre sur la gueule c'est rigolo mais il faut le faire en toute sécurité. Il s'apprêta à reprendre une gorgée de sa bière mais il s'arrêta en court de route et pointa son masque du doigt.

"Euh…Il te dérange ?...J'ai pris l'habitude de le garder mais je ne suis pas sure que cela soit bien poli de ma part… "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 6 Sep 2018 - 17:24



Ta journée fut elle dur ? Tu n’en avais pas l’impression. Calme et longue, oui, clairement. Par contre, la veille fut certainement un peu plus éprouvante grâce à ce Hyûga, bien qu’en fait tu l’ais passée allongée sur un lit de l’infirmerie, à dormir. Un détail dont tu n’avais évidemment pas besoin de parler à l’Iwajin. Néanmoins qu’il s’enquière de ton état de santé et d’éventuelles séquelles liées à son coup de paume, entre autre, avait quelque chose de presque touchant.

« Non, ça va ! J’ai un bon médecin. Elle m’a bien retapé… A Kumo, on a les meilleurs Eisei-nin du monde !»

Avais-tu rigolé. Ce qui aurait pu mettre des jours à guérir en temps normal n’avait eu besoin que du reste de la veille, la nuit, et la matinée pour se remettre correctement. Tu ne pouvais pas dire ce qu’elle avait fait pour te soigner, mais elle l’avait fait et plus que correctement d’ailleurs. Entre temps t’était parvenue ta commande, sans grande surprise : du thé. Mais glacé celui-ci. De l’Ice-tea quoi. Faisant tournoyer les glaçons dans le liquide brunâtre à l’aide du petit bâtonnet fourni avec ; tu en avalais une gorgée et relâchant un soupir satisfait, tu écoutais toujours le jeune homme. Et c’était décidé, tu l’avais adoptée ; ta goûteuse boisson.

« Hum… non… pas spécialement. Je sais que les shinobi sont un peu… extravagants… Du coup… Ça ne me choque plus. »

Dis-tu en observant son masque. Dans les arènes de Mizu, tes adversaires, ou équipiers selon le jour ; portaient aussi des masques de temps en temps. Rien à voir avec celui de ton interlocuteur non plus ; et eux ne le portaient que durant les combats… Effectivement, même si tu t’y étais habituée, à force de vivre à Kaminari, tu te posais toujours de grandes questions existentielles par rapport à ces signes un peu marginaux que portaient certains shinobi…

« Mais j’me demande quand même… « pourquoi »… ‘fin, ce n’est pas propre à toi de toute façon… Mais je me demande si c’est juste par envie, par complexe ou alors par besoin que tu portes un masque ? Y a vraiment quelque chose dont tu as honte là-dessus, ou pas ? »

Tu étais toujours franche, un peu trop même parfois, sans toujours s’en forcément t’en rendre compte…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Ven 7 Sep 2018 - 0:07
« Troisième mi-temps »




S'enquérir de l'état d'Umeka était la moindre des choses. Il l'avait blessé au bras avec un kunai puis avait essayer de lui porter un dangereux coup de paume. Heureusement qu'elle avait bloqué l'attaque. Il n'aimait pas faire mal au gens inutilement. Toutefois, les Kumojins semblait bénéficié d'un ninja médecin de qualité. Iwa aussi bien sûr, bien que l'élite en la matière n'ai pas fait le déplacement. Elle rigola pour ponctuer sa phrase. La case infirmerie avait été évité pour Kami, le combat l'avait épuisé mais aucune blessure n'avait été à déploré.

Le masque ne semblait pas la déranger. A la bonne heure, ce masque restait ta marque de fabrique mais également une part de ton identité. Un petit poids de plus s'enleva des épaules de Kami. Et puis…Comment ça les shinobis sont extravaguant ? Bon c'est vrai qu'à Iwa on a notre lot d'énergumène, j'imagine que les autres doivent également avoir leurs bêtes de foire. M'enfin passons. Kami écoutait parler Umeka, regardant ses yeux azurs se balader entre la tasse de thé glacé qu'elle avait commandé et le visage masqué de l'Hyuga.

Elle souleva toutefois une question intéressante. Pourquoi porter un masque ? Quelle en était l'utilité ? Complexe, envie, besoin. Toutes ces raisons semblait valables pour préciser le fait qu'il porte un masque. Complexe car la personne a peut-être subi une grave défiguration, envie parce qu'il trouve ça sympa, besoin parce qu'il va surement à un bal masqué le soir même. Mais elle rajouta une autre option. La honte…Bingo ! Kami baissa légèrement la tête.

"Eh bien je…Disons que je ne suis pas fier de certaine chose…Avec ce masque c'est comme si j'étais quelqu'un d'autre. Il m'a permis de reprendre confiance en moi petit à petit."

Ce masque était un peu tout et rien à la fois. Un simple morceau d'argile sculpté d'un côté. Et une terrible histoire de l'autre. Pas la peine de s'épancher davantage sur le sujet, il ne faudrait pas filer le bourdon à une personne de si bonne compagnie. Kami bu une rasade de sa pinte. Il reposa la chope calmement.

"C'est bizarre à dire mais j'ai une sorte de lien qui m'unie à ce masque. Comme toi avec ton filet j'imagine. Ce n'est pas tous le monde qui manie des filets de pêche qui permettent d'arrêter une paume du Hakke. Tu as surement vécu des aventures avec ce filet. Même si cela reste un objet, il a une valeur à tes yeux."

Pas sûre que cette association d'idées soit juste mais il demandait dans le doute afin de mieux faire comprendre à Umeka son point de vue. Il fit tournoyer le peu de nectar malté qui lui restait dans la chope et bu d'une traite le fond de bière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 9 Sep 2018 - 2:37



Tu comprenais donc, dans ce qu’il te disait ; qu’il avait commis des actes qu’il ne s’était pas pardonné ? Ola… D’où tu venais, un masque permettait juste de rester plus ou moins anonyme ; et un casque servait avant toutes choses à se protéger d’un mauvais coup… Tu avais donc un peu de mal, même si tu avais bien compris ses mots ; à comprendre ce que venait faire un masque dans cette histoire. Pour toi, chaque objet avait son utilité, ou sa fonction…. Tu avais un peu de mal avec les subtilités…

Enfin, pour une fois tu ne relevais pas ce qu’on te disait même si cela paraissait trouble et préférait même acquiescer d’un mouvement de la tête. Au moins, tu avais une réponde : la honte. Mais pas celle d’une cicatrice ou d’une malformation, comme celle qu’exhibait Banhen… Non, celle que l’on veut dissimuler après avoir fait quelque chose de franchement pas bien… Ah, bah finalement tu comprenais un peu mieux, mais juste un peu. Trop penser aux choses, la réflexion, ces trucs là… Ce n’était pas trop pour toi. Puis, si tu avais abandonné ton combat face à lui, dans l’arène ; peut-être aurais-tu toi aussi voulu porter un masque…

« Beh, tu vois si j’avais abandonné, dans l’arène… J’aurais sans doute du porter un masque tout le reste de ma vie… Donc euh… J’te comprends, je crois… »

Avais-tu soupiré. L’art de comparer l’incomparable… Tu n’étais visiblement pas la seule à le pratiquer autour de cette table. Lorsqu’il compara son masque dont tu ne doutais pas un instant qu’il eut une valeur sentimentale ; à ton filet… A Gyomo… Un léger rictus souleva le coin de ta lèvre. Un filet de pêche… ui, ok c’était bien à ça que ressemblait Gyomo, mais absolument pas ce qu’il était. Enfin, tu avais compris à Kumo que les « Non-Gladiateurs » ne pouvaient pas comprendre ce genre de subtilité ; comme toi les leurs, sûrement. Tu esquissas donc un fin sourire, effaçant ce rictus signe de contrariété.

« Ouais… Mais Gyomo n’est pas un… simple filet ou un… objet… C’est… Gyomo, quoi ! »

Affirmais-tu vigoureusement en caressant la partie du « filet » qui passait sur ton épaule. Puis, reposant la main pour prendre ton verre/tasse ; tu en pris nouvelle lampée.

« Là, il fait son timide parce qu’il y a du monde. Mais en fait, c’est un filet… « magique ». »

Continuais-tu d’affirmer. Tu t’attendais évidemment à ce « qu’on » se foute de toi comme à chaque fois. Mais… Toi-même tu savais de quoi tu parlais, et ceux qui s’étaient moqués, à un moment ou un autre ; aussi. Puis reposant ta boisson des plus rafraîchissantes ; tu repris aussitôt.

« C’est pas tout le monde non plus qui est Gladiateur, comme moi ! »

Souris-tu, très fière de le dire. Oui, parce que c’était une grande fierté pour toi que de l’être ; même si cela impliquait certaines… complications, comme ton paternel…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Dim 9 Sep 2018 - 11:07
« Troisième mi-temps »



Tout ceci était très philosophique. Le masque, la honte sur soi. Il se demandait si la jeune femme allait comprendre où il voulait en venir. Il fut agréablement surpris de la voir hoché gaiement la tête. Soulagé d'avoir été compris, il écouta attentivement les ressentit d'Umeka. Si elle avait abandonné dans l'arène elle aurait également porté un masque…Lui qui venait d'abandonner leur combat la veille, il ne savait pas trop comment prendre cette phrase. Un pic de bonne guerre ou maladresse ? Il effaça ceci de sa tête, il avait l'habitude de perdre des combats. Et puis il n'était plus à un déshonneur près, il portait déjà un masque après tout. Il ne répondit pas.

La jeune femme lâcha de nouveau un soupir lorsque l'Hyuga parla du filet. Woops. Décidément elle n'était pas la seule à faire des maladresses verbales. Elle semblait contrarier mais ce fut de courte durée car elle arbora un sourire. Elle parla de Gyomo qui était techniquement un filet de pêche mais pas pour elle. Il était simplement Gyomo. On aurait presque cru qu'il s'agissait d'un maitre parlant de son animal de compagnie. Ne mentez pas, on a tous connu la petite mamie du troisième qui considère Kiki non pas comme un caniche mais comme Kiki son fidèle copain (Je ne me moque pas plus je fais pareil avec le mien).

Bien…C'est exactement là où il venait en venir. La valeur sentimentale ! Enfin là elle parlait du fait qu'il soit timide…Je vois qu'elle poussait le vice à son maximum…C'est un concept. Kami haussa un cil. Il se demandait si elle plaisantait ou si elle était bel et bien entrain de caresser son filet avec une dérangeante tendresse en mentionnant le fait qu'il soit magique. Cela sonnait comme un début de mauvais film pour adulte. Il voulut rire et sortir la blague du "Magic Stick" (Les anglophones c'est à vous) mais il se retint. Évitons les familiarités pour le moment.

"Oh euh…Ne sois pas timide Gyomo je ne mords pas. J'ai arrêté de manger des filets, mon médecin m'a dit que ça me donnait des maux de ventre."

Il haussa les épaules. Au moins il aura essayé de faire rire…Un filet. Pas sure qu'il réagisse mais au moins il montrait qu'il comprenait le point de vue d'Umeka sur le sujet. Elle bu son thé puis reprit une nouvelle fois en parlant des gladiateurs. Il en avait entendu parler dans des fables que l'on racontait pour les enfants. Cela contait les exploits d'un puissant guerrier, l'histoire était d'ailleurs pleine de morale implicite comme le sens de l'honneur, le courage etc…

"Parle-moi d'eux, les gladiateurs sont souvent contés comme de grand guerrier combattant dans une arène. Est-ce vraiment le cas ? Es-tu déjà rentré dans l'arène toi aussi ?"

Sa soif de connaissance et son âme d'enfant était piqué au vif, lui qui adorait les histoires de gladiateurs et autre guerrier traversant les horizons en quête d'un butin ou d'une gloire incertaine lorsqu'il était enfant. Il ne put cacher son enthousiasme.

"Enfin peut-être que ça ne me regarde pas…" Dit-il pour nuancer sa gaieté.

Effectivement certaines choses doivent parfois rester secrète. Les légendes autour d'un clan en font parfois parti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 9 Sep 2018 - 13:37



Comme tu aimais à le dire, il ne manquait à Gyomo que la parole pour le rendre aussi humain que n’importe qui, bon, ça et son apparence ; évidemment. Cela dit, que tu ne sois pas la plus douée pour comprendre un sens caché ou tous ceux que sous-entendaient tes différents interlocuteurs ne voulait pas dire, non plus, que tu ne reconnaissais pas leur scepticisme. Ce Kami n’était pas exempt, et tu le comprenais. Tu avais appris à ne plus te retourner sur les remarques ou encore les… « approches » ridicules que certains tentaient.

« A vrai dire… J’aime penser qu’il est magique. Je sais bien qu’il ressemble pour le commun des mortels à un simple filet ; mais c’est l’esprit d’un de mes ancêtres qui l’habite. »

Avais-tu repris de ta voix fluette mais néanmoins très sérieuse après qu’il eut montré son intérêt pour les « légendes » qui gravitaient autour des gladiateurs. Ton clan, ton « arme » et vos spécificités étaient des sujets avec lesquels tu avais du mal à plaisanter, encore plus à laisser les autres s’en jouer. Et, c’était sûrement pour cette raison que tu voulais devenir la plus grande des Gladiateurs, et que tu participais à ce tournois. Pour que toutes les histoires formant la nébuleuse « Gladiateur » deviennent autre chose que des… contes pour enfant.

« Eh bien… »

Cela-dit et même si tu voulais que soient vraiment reconnus les tiens, tu ne savais pas vraiment par où commencer… Que voulait savoir ce Hyuga masqué à propos des tiens ? Voulait-il seulement assouvir sa curiosité, ou avait-il d’autres ambitions ? Enfin… Quoi que tu dises cela ne pouvait porter préjudice ni à ta famille, ni au clan ; au contraire même. D’ailleurs, qu’il ne se permette pas d’énoncer ses connaissances erronées sur le sujet ; n’était pas pour te déplaire. Combien de fois avais-tu été –presque- obligée d’écouter tout un tas d’inepties sur ton clan, de la bouche de personnes qui semblaient mieux connaître ton histoire que toi-même… Trop souvent, malheureusement.

Il y avait donc deux critères à respecter pour te faire parler, ou trois peut-être ; soit on t’intéressait, soit on s’intéressait à toi, mais pas que, et avec une certaine… délicatesse et un peu d’humilité. Critères que ce jeune homme réunissait, pour le moment… Du coup…

« Je suppose que ces guerriers dont on parle dans toutes ces histoires sont des… Kagai. Hum… Des « guerriers légendaires »… Ceux qui ont réussi à marquer l’histoire… Mais cela fait depuis… longtemps qu’aucun Gladiateur n’a été reconnu comme tel… »

Avais-tu soupiré. Et c’était aussi une reconnaissance à laquelle tu aspirais jusqu’au plus profond de tes entrailles. Pour un gladiateur, devenir un « Kagai » était une fin en soit, voire La Fin. L’accomplissement ultime d’une vie de combat et d’actes héroïques qui ne concernaient pas que l’arène… Oui, tu voulais vraiment être celle qui donnerait un nouvel âge d’or à ton clan. Et ce n’était pas en restant à Mizu no Kuni, comme la plupart des autres ; que tu allais y parvenir.

« Oui… j’ai déjà combattu en arène… Mais ici… C’est très différent de Mizu. Mon arrière… arrière… arrière… arr… enfin, grand père ; en était un ; et il se battait avec Gyomo, lui aussi. »

Tu ne savais si tes explications allaient contenter le Hyûga, mais… C’étaient là les choses les moins longues que tu pouvais raconter… Celles qui monopolisaient le moins la parole. Et d’ailleurs, histoire que tout ne tourne pas qu’autour de toi, et aussi parce qu’il t’intéressait un peu quand même ; tu lui demandas :

« C’est un peu pareil avec ton clan non ? Y a des Hyûgas qui sont plus connus que d’autres grâce à leurs exploits ? Les seules choses que je sache sur vous sont celles que j’ai lues dans la bibliothèque de Kumo… »

Avais-tu achevé en haussant fébrilement les épaules. Puis, voyant passer le serveur, tu lui fis signe pour réclamer une autre boisson. Lorsqu’il te demanda ce que tu désirais tu lui répondis simplement : « Surprenez-moi. » Avec un grand sourire. Tu aimais bien découvrir de nouvelles choses…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Dim 9 Sep 2018 - 15:34
« Troisième mi-temps »




La blague tomba à l'eau…Elle semblait pourtant drôle. Ou alors c'était surement l'humour du ninja qui était douteux. Laissons le bénéfice du doute l'emporter. Umeka tenta néanmoins de répondre en essayant de redonner du sérieux à la conversation. Ce fut accompli avec la plus grande des délicatesses en précisant que l'esprit d'un de ses ancêtres habitait le filet. Kami resta silencieux. Il sentit un malaise. Il baissa légèrement la tête.

"Oh…Désolé." Dit-il timidement.

Effectivement ce n'est pas très correct de blaguer sur de telle chose. Mais il reprit un esprit joyeux lorsqu'elle lui parla de l'histoire des gladiateurs. Il était excité comme une puce. Elle parla des Kagai, de puissant guerrier légendaire mais le titre semblait s'être rarifié, aucun gladiateur n'a été titré comme tel depuis longtemps précisa-elle. Kami ne répondit pas, il écoutait toute ouïe les histoires d'Umeka. Il était comme un enfant au rayon des glaces. Elle continua et parla de l'arène. L'ayant déjà côtoyé elle précisa qu'elle était différente que celle du tournois de Kaze sans toutefois préciser la différence. Son arrière, arrière…Enfin l'un de ses grands-pères était un Kagai et se battait déjà avec Gyomo à l'époque.

"Whoa…T'es la petite fille d'une légende. J'imagine qu'il est une grande source d'inspiration pour toi ?...D'ailleurs c'est cet ancêtre qui est en Gyomo ?" Dit-il d'un ton émerveillé.

Il s'intéressait au sujet. Il aimait apprendre des choses auprès des gens. La jeune femme demanda en retour un peu d'historique concernant le clan Hyuga. Ce n'était pas un sujet extrêmement passionnant pour Kami mais c'était surement parce qu'il faisait partie du fameux clan de la pupille blanche.

"Oh oui la branche principale a eu son lot de champions…La branche inférieur aussi a eux quelques génies mais ils n'ont pas connu la même notoriété bizarrement…"

Le ton se voulait presque aigri. Les histoires de branches étaient de l'histoire ancienne désormais. Mais rien ne pourra effacer l'amertume qu'il ressent envers certains membres de la branche principal. Le clan a évolué mais le passé ne disparait pas aussi facilement.

"Cela dit à Iwa les Hyugas de la branche principale sont désormais plus connus pour être des personnes imbues d'eux même que pour leurs exploit militaires…" Dit-il d'un ton taquin.

Toph, Hayate, sans oublier Takumi. Tous venaient de la branche principale mais sont de remarquable personnalité qui avaient tout le respect de Kami. Cette phrase ne les concernait absolument pas, jamais il ne pourrait dire du mal de ses amis. Le serveur fut alpagué par Umeka qui demanda une boisson mystère. Kami fit signe au garçon d'apporter une autre chope. Pas d'exotisme, il préférait rester sur une valeur sure. D'un signe de tête l'homme acquiesça et repartit.

"J'imagine que cela doit te faire bizarre d'entendre un Hyuga critiquer son clan. Tu penses peut-être même que c'est exécrable de ma part…Je pourrais comprendre. Toutefois jusqu’à très récemment le clan reposait sur des principes ne pouvant qu'attiser ce genre de propos...Mais nous sommes ici pour prendre du bon temps non ? Discutons de quelques choses de plus sympathique !"

La première partie de la phrase se voulait sérieuse tandis que la seconde partie était plus détendu et convivial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 10 Sep 2018 - 19:49



Tu trouvais cela gênant subitement qu’on se dise que tu étais la « petite fille de ». Tu n’aimais pas qu’on te compare aux autres membres plus ou moins talentueux de ton clan, d’ailleurs. Cela dit, comme personne ne connaissait de toute façon cet arrière +++ grand père personnellement… Il n’était possible de comparer que ce qu’il l’était. Alors tu acquiesçais fébrilement de la tête, le visage légèrement teinté, rosé justement par cette gêne que tu avais ressentie l’espace de quelques secondes.

« A vrai dire… hum… On ne sait pas vraiment ce « qu’est » Gryomo ; mais il est quand même vachement sympa ».

Soulignas-tu alors que le filet eut comme un frémissement aux mots que tu venais de prononcer. Puis tu fus interloquée par les explications du Hyûga quant à son clan. Une branche inférieure… et une branche principale ? Celle qui s’estimait donc supérieure… Tu avais lu ça dans un des bouquins de la bibliothèque de Kumo, et tu n’avais d’ailleurs pas compris le pourquoi du comment… Enfin, pas totalement. Tu savais juste que l’une devait protéger l’autre mais à part ça. Tu avais rapidement fait l’impasse sur ça, à l’époque. Etudier n’était pas ta grande spécialité… Mais tu devais dire que son clan était sûrement l’un des plus connus du Yuukan.

« Bah… je ne sais pas ; t’es le seul Hyûga que je connaisse du coup… »

Repris-tu pensive, tentant de te rappeler si tu avais déjà croisé un autre Hyuga un jour. Et il te semblait que non, parce que la veille, alors que tu aurais pu en croiser un autre ; et bien tu dormais paisiblement dans la tente de l’infirmerie, te remettant des blessures que l’homme qui te parlait à cet instant t’avait infligée... La vie de shinobi ou de kunoichi était… toujours pleine de surprises aussi incroyables que celle-ci.

« Tu dois pas faire partie de la branche principale ? T’as pas l’air si imbu de toi pour le moment. »

Rigolas-tu. Tout en continuant de l’écouter. Ah… Les histoires de famille, les histoires de clan… Tu ne savais pas vraiment ce que c’était, et tu te demandais même s’il y en avait jamais eu dans le tien. Tu n’en avais pas l’impression, ni n’en avais jamais entendu parler, enfin, en même temps tu avais toujours vécu dans un environnement plus ou moins protégé, ou tout au moins à l’écart de ce genre de problème « d’adultes », comme aimait dire ton père…

« Non, t’inquiète. Je suppose que toutes les familles ont des problèmes… Bon même si chez vous c’est un… euphémisme ? «

Et plus que ça aussi sans doute, mais.. ; dans le fond, cela ne te regardait pas vraiment. Souvent c’était le genre de problème qui restait au sein de la famille et ne demandait aucune aide extérieure. On lave son linge sale en famille… comme on dit.

« Mon clan est divisé en plusieurs familles, et nous n’avons pas vraiment d’interactions avec les autres familles. Sauf si le chef en décide autrement… »

Le chef du clan… Tu ne savais même pas si il existait vraiment. Personne ne le connaissait mais tout le monde s’accordait à dire que oui, et qu’un jour il appellerait votre clan… ou tu ne savais plus quoi. Pour toi, c’était plus du folklore qu’autre chose, de toute façon.

« Oué, on laisse les histoires de famille là où elles sont… elles y sont très bien pour le moment. Bah, du coup, dis moi… pourquoi tu participes à ce tournoi ? T’aurais pu gagner hier… »

Haussas-tu les épaules en l’observant. Tu n’insinuais pas qu’il t’avait laissé la victoire, non, ce n’était pas envisageable tant pour toi que pour lui, mais quand même… Tu avais l’impression qu’il avait… abandonné sans avoir tout tenté, quand même… Peut-être cela n’aurait rien changé au résultat final ; mais… quand même. T’avais un petit pincement au cœur de te dire qu’il n’avait pas fait son maximum.





Dernière édition par Senshi Umeka le Mar 11 Sep 2018 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Mar 11 Sep 2018 - 15:10
« Troisième mi-temps »


Parler de son clan n'est jamais chose aisé surtout lorsqu'il y a quelques différents au sein de celui-ci. Bien évidemment l'idéal est de faire bonne figure devant un étranger afin de ne pas souiller le nom du clan mais cela serait de l'hypocrisie. Il préférait être honnête avec lui-même plutôt que de raconter des mensonges sur son clan. La jeune femme écoutait attentivement Kami. Elle questionna le jeune Hyuga sur son appartenance. Branche supérieur ou inférieur ?...Elle rigola. Il se redressa un peu.

"Effectivement je suis un inférieur !" Dit-il fièrement.

Être fier d'être quelqu'un d'inférieur en voilà quelque chose d'étrange. Pas pour lui, il était fier d'être arrivé là où il en était sans avoir bénéficié des divers privilèges liés à son clan. Elle ne jugea pas non plus Kami d'avoir craché son venin sur les Hyuga. Précisant que tous les clans avaient leurs lots de problèmes. Bien qu'elle précise également que les Hyugas étaient plutôt enclin à ce genre de pratique. Elle n'avait pas tort. Kami ria.

Elle développa un peu plus à propos de son clan, composé de plusieurs familles, ceux-ci n'avaient pas vraiment de contact entre eux. Finalement les Hyugas n'étaient pas les seules à avoir quelques querelles familiales. La conversation fit un virage a cent quatre-vingts degrés comme l'avait suggéré Kami. Umeka demanda les réelles motivations du jeune homme concernant le tournoi et lui intima l'idée qu'il aurait pu gagner leur affrontement.

"C'est toujours agréable de voyager à l'étranger, on a rarement l'occasion de voir du pays en tant que genin alors j'en profite !"

Le serveur revint déposé les boissons commandées. Remerciant gentiment le serveur, Kami reprit.

"Gagner ? Je ne pense pas, mes réserves de chakra étaient épuisées et puis tu méritais bien mieux la victoire que moi. Le combat en lui-même m'intéresse peu, je suis venu j'ai vu et j'ai perdu mais qu'importe…Les gens ont pris plaisir à nous regarder et moi je me suis éclaté. N'est ce pas là finalement le sens d'un 'beau combat' ?" Dit-il en souriant derrière son masque.

Il but une rasade de son nouvel breuvage.

"Personnellement je ne tire aucune gloire de gagner un combat. D'ailleurs je n'aspire à aucune gloire…Comme dit le dicton : Pour vivre heureux, vivons caché."

Il porta de nouveau sa bière à la bouche. Il faisait chaud, il était important de s'hydrater.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 13 Sep 2018 - 14:08



Sa première réponse eut le don de te faire rire. Il avait vraiment réussi à capter ton attention depuis le début. Et pas parce que tu étais facilement impressionnable, ce qui bien sûr jouait. Mais entre ses compétences redoutables, son masque et l'apparente sympathie qu'il te témoignait avaient te tirer de ta lassitude quasiment constante de tout ce qui t'entourait.

Restait à savoir si cela durerait, car tu te lassais rapidement; malheureusement. Oui, ton caractère et ton comportement dépendaient beaucoup de l'attrait de la nouveauté... Ce qui expliquait que tu avais peu ou pas d'amis. Bon, tu ne le vivais pas mal de toute façon, mais t'y gagnerais certainement, et tu serais plus connue aussi ! Tu allais devoir travailler là dessus...

"J'aime bien voyager... voir de nouveaux paysages..."

Et de nouvelles personnes ? Non, pas vraiment; tu t'en fichais en fait. S'il n'y avait pas eu ce tournoi sans doute n'aurais tu jamais adressé adressé la parole à ce jeune, et même avec son masque, il n'aurait pas plus attisé ta curiosité que ça. Les autres... ne t'intéressaient pas, sauf s'ils avaient une particularité que tu ne connaissais pas, une "nouveauté".

Il était difficile de dire d'où te venait ce trait caractère bien spécifique et assez néfaste; sans doute l'autarcie dans laquelle s'était plongé ta famille, et ton clan. Mais ça n'empêchait pas que tu étais quand même assez sociable... Même en étant depuis une dizaine d'années à Kumo -ou Shitaderu-, tu n'en connaissais que très peu d'habitants...

Enfin... Tu comprenais mieux maintenant pourquoi il avait abandonné. Après tout ce n'était qu'un tournois, risquer plus que quelques bobos pour un combat "amical" n'était pas nécessaire. Si tu lui en avais voulu de ne pas être allé au bout, maintenant, bah ça allait. Mais tu persistais à penser qu'il aurait pu gagner malgré tout!

"Mais... j'sais pas si j'aurais pu me défendre d'une autre attaque... quand même..."

Dis-tu pensive. Enfin, vous n'alliez pas refaire le combat de toute façon.

"J'ai toujours été habituée à perdre, donc... j'ai du mal à accepter la victoire, faut toujours que je trouve la raison... Oué c'est bizarre... je sais."

Rigolas-tu.

"Pourtant... comme tous les miens, il n'y a que la gloire qui m'intéresse... Comme je veux être une Kagai... Grâce à toi j'vais p't'être en devenir une!"

Lui dis-tu avec une grand sourire, presque rayonnant. Et si tu gagnais au prochain tour ? Allais tu être aussi ouverte et avenante avec ton prochain adversaire ? Ce serait amusant de le savoir, et même de le vivre!

"Mais... avant Iwa, t'étais déjà à Rokkusu ? Ou alors tétais... à Hi ? C'est de là que vous venez je crois non ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Sam 15 Sep 2018 - 0:18
« Troisième mi-temps »



Le fait qu'il mentionne qu'il était un inférieur fit rire la jeune femme. Sa spontanéité pouvait pouvoir surprendre mais là en l'occurrence cela amusa Umeka. Tant mieux, au moins cela montrait qu'elle appréciait la compagnie du jeune homme. Elle fit part de son engouement pour les voyages et la découverte de nouveaux horizons.

"Tu a déjà visité Kaze no Kuni ? Après ton deuxième combat si tu n'es pas trop exténué on pourrait visiter ?" Dit-il d'un ton innocent.

La jeune femme ressassa le passé en parlant de leur combat de la veille. Elle était toujours dubitative au sujet de sa victoire, elle qui était habitué à la défaite semblait refuser le fait qu'elle ai gagner ce combat. Kami avait remarquer ce trait de caractère lors du combat. Elle ne cessait pas de se dénigrer et pensait perdre face à l'homme masqué. Aux premiers abords on aurait pu penser qu'elle se jouait de lui mais pas du tout, elle était très sérieuse.

Elle exprima également son envie d'être couverte de gloire afin de pouvoir toucher du doigt son rêve, devenir Kagai. Kami l'avait en quelque sorte rapproché un peu plus de son but. Il ria légèrement tandis qu'Umeka arborait un charmant sourire qui illuminait son visage. Kami lui rendit son sourire à travers le masque et quand bien même elle ne pouvait le voir il était certains qu'elle sentait la sympathie et la bienveillance dans ses paroles.

"Cette victoire tu l'a mérité Umeka et je suis fier d'avoir pu contribuer à l'accomplissement de ton rêve. Je suis sûre que tu deviendras une grande Kagai." Dit-il d'un ton chaleureux.

Il marqua une petite pause pour boire un peu de sa bière avant de reprendre en la taquinant avec un sourire en coin.

"Pense à moi quand t'aura une statue à ton effigie…"

Elle questionna le jeune shinobi sur ses origines. Natif de Rokkusu ? Hi no kuni ?...A l'origine les Hyugas viennent d'Hi no kuni mais lui était née dans un village un peu particulier. Raconter son histoire prendrait trop de temps et il ne souhaitait pas ennuyer la jeune femme.

"Tout à fait mes parents tout comme l'ensemble des Hyugas sont originaires d'Hi no kuni, j'ai toutefois grandi dans le pays de la terre mais pas dans Iwa même."

C'était plutôt bien résumé. Faire l'historique du clan relevait du défi pour Kami, il ne connaissait pas vraiment tout les tenants et aboutissant sur le fait que les Hyugas ce soit enfui d'Hi no Kuni. Il regarda la jeune femme et continua.

"Et toi ?...Quelles sont tes origines ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 16 Sep 2018 - 14:48



Visiter Kaze... Tu trouvais l'idée, ou la proposition plutôt intéressante. Tu avais toujours "visité" les différents endroits que tu traversais, seule. Peut-être qu'à deux cela serait plus amusant, qui pouvait le dire. Mais effectivement, comme il l'avait si bien dit : cela dépendrait surtout de ton état. Contre lui tu avais eu la chance de t'en tirer avec "pas grand chose", si ce n'était un mal de ventre et une nausée équivalent une gastro... Peut-être que ton prochain adversaire serait moins clément. Tu verrais bien le moment venu; puis de toute façon entre deux combats, il y avait apparemment plusieurs jours...

"Eh... On verra après mon prochain combat alors."

Affirmas-tu. Ainsi tu ne rejetais pas l'offre sans pour autant t'y engager. Et l'issue de ce combat n'était pas la seule condition; tu étais une jeune femme très solitaire, à vrai dire; même si tu pouvais avoir le contact assez facile la plupart du temps. Puis tu pensas à un détail...

"Mais je ne suis que genin... Faudra qu'un de mes supérieurs m'accompagne."

Haussais-tu les épaules en l'observant. C'était la règle en vigueur à Kumo et tu supposais qu'elle s'appliquait aussi ici. Tu avais, comme beaucoup d'autres Kumojin, reçu l'ordre de ne pas trop t'éloigner de l'enceinte du Colisée, et t'en comprenais parfaitement les raisons. Une telle concentration de ninjas était une aubaine pour beaucoup de personnes des plus malveillantes.

"Haha... Non y aura pas de statue! j'suis pas mégalo à ce point."

Enfin, tu avais acquiescé aux encouragements du Hyûga, avant de prendre une première gorgée de la boisson mystère que venait de t'apporter le serveur et grimaças sous l'effet de l'horrible goût qu'elle avait, alors qu'il t'expliquait d'où il venait, enfin, sans vraiment donner de détail. Il était donc "purement" Tsuchijin... Bien sûr tu n'allais pas tenter d'approfondir le sujet, à vrai dire l'enfance des uns et des autres t'importait peu. Ce genre d'histoire n'appartenait qu'à eux, même si tu avais toujours une oreille plutôt attentive à ce que les autres pouvaient te dire.

Puis il te retourna la question, c'était de "bonne guerre". Tu étais habituée à faire du donnant donnant avec les personnes que tu étais amenée à rencontrer que ce soit à Kumo, ou ailleurs. Même si d'habitude tu ne prenais pas le temps de t'intéresser à tes interlocuteurs; pas autant qu'aujourd'hui...

"Je viens Seigyoku, enfin... l'ile de Seigyoku en fait; tout au nord de l'archipel de Mizu."

Indiquas-tu d'abord. Tu avais vécu pendant les quinze premières années de ta vie sur cette ile, en quasi autarcie; les seuls contacts que tu avais jamais eu avec l'extérieur, à cette époque, furent avec des pêcheurs venant de la "métropole"...

"On l'appelle comme ça parce que les eaux qui l'entourent sont d'un bleu... pur, comme le saphir."

Avais-tu souris.

"Mais... ça fait longtemps que je n'y suis pas retournée..."

Soupiras-tu. En parler te donner comme un sentiment nostalgique. Tu n'avais rien à reprocher à ton pays natal ni à ta famille. C'était un endroit que tu aimais beaucoup, et auquel tu tenais tout autant.

Tes yeux se fixérent alors sur ton verre, pas parce que tu pensais à cette ile que tu avais quitté ou parce que cela te rendait triste, que nenni. Tu te demandais seulement comment tu allais faire pour boire ça... Tu n'aimais vraiment pas l'amertume de cette boisson et te demandais même s'il n'y avait là-dedans de l'alcool... Tu avais oublié de préciser au serveur que tu n'en voulais pas, de l'alcool; et que tu n'aimais que les choses sucrées...

Puis, tu relevas les yeux vers Kami; une idée en tête.

"Tu ne veux pas... goûter ? Et me dire s'il y a... de l'alcool là-dedans ?"

Lui, il semblait avoir une plus grande expérience que toi dans ce "domaine".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Lun 17 Sep 2018 - 13:10
« Troisième mi-temps »



L'idée de visiter Kaze pouvait sembler bonne, les paysages ont l'air plutôt jolie et le dépaysement rendait la balade encore plus intéressante. Cela dit Dieu seul sait dans quel état la jeune femme reviendra de son combat. Peut-être lui faudra-il plusieurs jours pour se remettre en forme. Elle laissa planer le suspens quant à sa décision. Un choix respectable. Kami acquiesça de la tête. Puis elle fit remarquer le problème de grade. N'étant encore que des aspirants, il faudrait qu'un ninja supérieur les accompagnes. Il avait oublié ce détail. Bien qu'il se sente comme en vacances avec quelques libertés pour circuler autour du colisée, il n'était toutefois pas habilité à sortir pour visiter Kaze seul. Il se gratta le menton.

"En effet j'avais oublié ce détail pour moi aussi…M'enfin, plus on est de fou plus on rit n'est ce pas ?"

Il sourit. Il y avait quelques ninja supérieur iwajin au tournois mais est-ce qu'il aurait l'accord de celui-ci pour l'accompagner ? Moins sure. Il soupira…croisons les doigts. La jeune femme gouta son mystérieux nectar qui lui avait été apporté quelques instants plus tôt par le serveur. Après une première gorgée, son visage se crispa. Ce ne devait vraiment pas bon, elle lui avait demandé de la surprendre, j'imagine que ce n'était pas vraiment ce qu'elle attendait en retour. Après avoir repris son visage angélique, elle parla de ses origines.

Un archipel près de Mizu…Étonnant qu'elle se soit retrouvée ensuite à Kumo…Simple coïncidence ou choix personnel ? Il n'allait pas demander les raisons, cela ne le regardait pas et il avait lui-même omis quelques détails sur son passé alors il n'avait pas à en demander plus. Il était toutefois tout sourire à écouter l'histoire d'Umeka. Il trouvait intéressant les petites anecdotes comme par exemple pourquoi l'ile s'appelait Seigyoku. Ça soif de savoir n'en était que plus rassasié.

La petite blonde resta silencieuse tout en fixant son verre. Le jeune homme chercha le regard de la jeune femme mais celle-ci releva la tête une petite seconde plus tard demandant à Kami de gouter sa boisson et voir si celle-ci contenait de l'alcool.

"Euh…Oui si tu veux…"

Il prit délicatement le verre d'Umeka. Il le porta à son nez afin de sentir s'il descellait des traces d'alcool. Rien au niveau olfactif. Il bu une petite gorgée puis reposa le verre en grimaçant à son tour…Il lâcha un petit 'beurk' de dégout. Il poussa lentement le verre jusqu’à Umeka.

"Aucun signe d'alcool…Mais c'est affreusement mauvais comme boisson !"

Le ninja sentait un arrière-gout amer lui envahir la bouche. Il se précipita sur sa bière pour effacer cette fausse note de son palet. Le serveur repassa servir une table voisine. Kami l'interpella.

"Excusez-moi…Auriez-vous des cocktails plus doux sans alcool s'il vous plait…?"

Le serveur acquiesça en silence puis repartit. Kami regarda timidement la jeune femme.

"…Je me suis permis de demander…J'espère que tu ne m'en veux pas…"

Il tapota nerveusement du bout des doigts sa pinte qui était presque vide. S'il devait reprendre un verre, celui-ci serait sans alcool.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Hier à 2:59



« Oui, sûrement. »

Haussait –tu les épaules en lui répondant. D’un côté tu n’étais pas très opée pour qu’on te chaperonne alors que visiterais Kaze, ou au moins les alentours « éloignés » de l’arène, et d’un autre tu te disais que c’était la règle, pour ta sécurité. Après tout t’avais encore pas mal de choses à apprendre et tu n’excellais pas vraiment encore dans les arts Shinobi. Il n’y avait bien qu’avec Gyomo que tu te débrouillais. C’était ta force mais aussi ta faiblesse d’une façon. C’était même pour ça que tu doutais aller plus loin dans ce tournoi, même si t’avais envie du contraire.

Tu l’observais donc goûter ta boisson, et lui aussi ne semblait pas trop aimer, vu la vitesse à laquelle il avait dû se rincer la bouche avec sa bière. Mais t’étais étonnée que ce ne soit pas de l’alcool. Pour toi dès que quelque chose était mauvais, c’était de l’alcool. Ton père t’avait toujours décrit ça comme une boisson amer que toi comme ta mère ne pourraient sans doute jamais apprécier. Bon, y avait cette explication foireuse, tu le savais ; mais aussi son interdiction formelle, à laquelle tu te pliais malgré qu’il fut à des milliers de kilomètres.

Ta nouvelle boisson commandée, tu esquissais un léger sourire puis répondit par la négative en agitant rapidement la tête de gauche à droite. C’était même un bonne idée… enfin, s’il ne l’avait pas fait pour toi, sans doute l’aurais tu fait toi-même. On disait que les goûts évoluaient avec l’âge, mais les tiens… t’avais probablement toujours pas l’âge qu’ils changent. C’est ce que tu disais… bref.

« Merci ! »

Adressas-tu au serveur lorsqu’il revint avec vos nouvelles commandes. Et cette fois-ci, ce fut… bon, sucré ; comme tu aimais.

« Je sais contre qui je vais me battre au prochain tour. Aburame Kagami… tu le connais ? J’ai entendu dire qu’il a battu un Iwajin d’un simple regard… »

Soupiras-tu… Tu avais du mal à imaginer en fait qu’un ninjas soit si fort qu’un seul regard suffisait à vaincre son adversaire. Ca te paraissait… compliqué. C’était sûrement de genjutsu, une capacité dont tu ne savais rien d’autre que la théorie, et même pas t’en défendre… Ce combat allait être… éprouvant surement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Troisième mi-temps / Pv Umeka.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: