Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le bon, la brute et le truand / Pv Toph & Musashi


Mar 4 Sep 2018 - 22:35
« Le bon, la brute et le truand »




L'entrainement. C'est l'un des nerfs de la guerre (avec l'argent bien évidemment), sans entrainement nous ne somme que des morceaux viandes prêts à être abattu. Mais avec un entrainement martiale décent, le chassé devient chasseur et c'est lui qui abat. Bien évidemment en temps de paix les gens ont tendance à espacer leurs entrainements afin de pouvoir profiter de cette accalmie pour sortir plus souvent dans les rues sulfureuses d'Iwa.

Le genre d'ivrogne capable d'arpenter la rue de la soif en long, en large et en travers c'était Kami. L'entrainement ? Non, très peu pour lui. Enfin si, l'entrainement du lever de coude c'est très important ! Oh oui !

Mais étonnamment aujourd'hui il se dirigeait vers le terrain d'entrainement. Pourquoi faire ? Quelle mouche l'avait donc piqué ? Celle de la bonté bien évidemment. Toph la petite brute l'avait sollicité pour qu'il lui enseigne sa technique de métamorphose. C'est une faveur qu'il ne pouvait pas lui refuser, elle qui quelques jours plus tôt lui avait permis d'apprendre le Kaiten. Il était temps de lui renvoyer l'ascenseur.

Il s'était levé tôt ce jour-là, ne pas être en retard semblait être la moindre des choses lorsque l'on a l'intention de dispensé un cours. Inutile de faire poiroter sa jeune apprentie, il était arrivé un bon quart d'heure avant l'heure du rendez-vous prévu. Il en profita pour aménager quelques ateliers sympathiques. Le premier consisterait à copier l'apparence de Kami, le second de transformer un bout de bois en katana puis enfin le dernier, se métamorphoser en un objet afin de se dissimuler dans l'environnement.

Il termina ses préparatifs puis aperçut sa jeune cousine approchée d'un pas décidé. Il l'a salua d'un signe de main lorsqu'elle fut arrivé à sa hauteur. Fidèle à ses habitudes, elle était ponctuelle et arriva pile à l'heure qu'il lui avait été indiqué.

"Hello ! Pas trop dur le réveil ce matin ?"

Il présenta à Toph les différents ateliers proposés puis se gratta la tête.

"Hmm…J'espère que ce sera suffisant…Je crains que tu risques d'en faire le tour rapidement…Ma foi nous verrons, je te lance commencer par l'atelier qui te plait le plus."

Il laissa la kunoichi se décider de l'atelier qui lui conviendrait le mieux. Puis il voulut donner quelques conseils à sa cousine mais une personne lui tapota sur l'épaule. Il se retourna légèrement.

"Oui ?"



@Hyûga Toph @Nagamasa Musashi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Ven 7 Sep 2018 - 13:31

Comme à son habitude, Musashi passait l'entièreté de ses journées à travailler les différentes facettes du bushido. Ses entraînements étaient divers et variés, allant de la simple méditation jusqu'à l'éreintante maîtrise du sabre, tout y passer et cela pouvait durer de nombreuse heures, dans une journée si courte. Musashi bien que fervent protecteur du bushido et plus concrètement de la Voie, il préférait la solitude à l'ambiance rurale, le silence aux paroles, la mort à la vie, l'entraînements au plaisir. Un esprit et une philosophie directement marquée par ses incessants combats. De son enfance jusqu'à maintenant, il n'avait fait que ça et il n'aimait que ça.

Aujourd'hui cependant ne sera pas une journée comme les autres. Lui qui était présent et entrainant déjà avant même que le soleil n'irradie le village fut assez surpris de voir un homme masqué aménagé divers atelier - il semblerait - sa soif de connaissances était tout aussi grande que son honneur, il ne reculait jamais devant la possibilité d'apprendre même des plus jeunes ! Tout en continuant à s'entraîner, le jeune samouraï zieutait de temps en temps pour voir la mise en place finale du projet. L'homme masqué semblait attendre du monde, il décida alors de se joindre à lui. Tandis qu'il marchait en direction des ateliers, il remarqua Toph qui parlait à son tour avec l'homme, elle l'avait devancé.


[Musashi] Bonjour, puis-je me joindre à vous ?

Des mots simples et directs comme à son habitude. Ces confrères iwajin pouvaient facilement comprendre qu'il sortait tout juste d'une très intense session d'entraînement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sam 8 Sep 2018 - 12:23
Si Toph était la brute, qui était le truand ?

Toph s'était levée à la même heure que chaque jour. A l'aube naissante, elle fit une toilette, s'habilla et partit commencer par courir. Depuis son affrontement avec Senku-san, elle avait décidé d'augmenter ses capacités physiques via la pratique de sport, dont la course à pied. Cela augmenterait son endurance au combat. Après une bonne heure, elle se dirigerait normalement vers son dojo mais là elle pris une autre direction.

Car elle avait rendez-vous avec Kami, son cousin. Elle arrivera en temps et en heure, et constata qu'il était occupé a préparer des ateliers.

Salut Kami ! Non, pas de souci. J'ai du écourter mes exercices matinaux pour venir ici. Encore merci d'avoir bien voulu consacrer un peu de ton temps pour partager ta connaissance.

Il lui présenta différents ateliers. L'Homme au masque était apparemment doué d'une sagesse insoupçonnée. C'était fichtrement bien pensé. D'ailleurs, vu qu'elle se lançait dans un dojo et une école de taijutsu, elle allait sans doute lui piquer cette idée de méthodologie.

On va d'abord essayer de copier ton apparence alors. Cela me rappellera l'Académie.

Elle n'avait pas encore commencé l'exercice que déjà, elle était interrompue par une voix qu'elle connaissait. Musashi, le dernier membre de l'équipe Hachiman.

Bonjour Musashi-san !

Elle s'inclina, montrant le respect qu'elle avait pour le samourai suite à leur affrontement (Ne me déçois pas, du coup). Elle ignorait si les deux hommes - que tout éloignait l'un de l'autre - se connaissait. Aussi, fit-elle le premier pas pour présenter Kami.

Pour ma part aucun problème, mais c'est cousin Kami l'instructeur aujourd'hui. Je lui ai demandé un cours sur une technique de métamorphose. Je pensais pas commencer par un atelier pour prendre son apparence à lui.

Accompagnant l'acte à la parole, elle fit un mudra et essaya de prendre l'apparence de Kami. Elle réussit presque, sauf que son apparence fut celle d'un Kami qui a mangé trop d'hamburger en jouant à world of warcraft pendant des années. Toph-Kami pesta et dissipa sa technique avant de mieux se concentrer et réitérer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Sam 8 Sep 2018 - 22:17
« Le bon, la brute et le truand »



La jeune Toph était pleine d'entrain ! Toute cette motivation était plaisante à voir, cela montrait sa détermination mais également qu'elle semblait avoir apprécié l'initiative de Kami sur la confection des ateliers. C'est vrai que c'était une idée plutôt originale pour l'idiot finit qu'il était. Elle choisit d'abord l'atelier où elle devait copier le shinobi masqué. Une bonne façon de réviser les bases que l'on apprend à l'académie comme elle s'amusa à le rappeler.

Le jeune Hyuga s'était cependant retourné pour répondre à une personne qui l'avait interpellé et souhaitait intégrer la session d'entrainement. L'inconnu semblait être une connaissance de Toph puisqu'elle l'appela par son prénom. Musashi. La jeune cousine de Kami s'inclina afin de saluer le nouvel arrivant. Kami salua plus sobrement d'un signe de main. La jeune élève Hyuga ne semblait pas contre un entrainement à plusieurs, si cela lui allait pouvait la motiver davantage alors soit.

"Bien sûr que tu peux Musashi, approche je t'en prie." Répondit-il

Il se permis de le tutoyer. Il était un ami de Toph, inutile de faire des manières. A peine eut-il terminer sa phrase que la petite Toph s'était déjà essayer à la métamorphose. Le résultat ne fut pas vraiment au rendez-vous, ce fut un Kami boulimique qui apparut. Un soupir d'agacement puis elle redevint normale pour recommencer l'opération. Kami quant à lui s'adressa de nouveau à Musashi.

"Musashi tu a ta disposition plusieurs ateliers, commence par ce que tu veux. Ensuite pour la technique, ce n'est ni plus ni moins que la métamorphose que l'on apprend à l'académie mais en version plus avancé. Je vais donner un coup de pouce à Toph et je suis de nouveau à toi."

Sur ces mots il retourna vers Toph qui continuait de s'exercer. La kunoichi faisait preuve de ténacité mais plusieurs fois la métamorphose était…particulière. La première fois c'était un Kami obèse, cette fois ci c'était un Kami complétement décharné qui apparut. Il tapota la petite tête agacée de Toph.

"Allons allons un peu de patience cousine…Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Prends le temps de bien visualiser ce en quoi tu veux te métamorphoser. N'hésite pas à m'appeler si jamais tu bataille."

Il revint vers Musashi qui s'était essayer à un atelier.

" Verdict ? Tu t'en sors ?" Dit-il d'un ton sympathique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 9 Sep 2018 - 0:11


The Good, the Bad and the Ugly

Hyūga Kami | Hyūga Toph



Je vous remercie. C'est aimable de votre part que de partagez vos connaissances avec moi. Je vais m'occuper de l'atelier avec le bout de bois à transformer en lame.
Alliant les actes aux mots, il ne mit pas longtemps à se rendre devant l'atelier susdit. Tandis qu'il reflechissait à une manière de proceder il apposa son regard sur la jeune Toph. Elle avait commencer les hostilités, comme à son habitude sa fougue n'avait pas d'égale. C'est en continuant à l'épiait qu'il eut une idée. Ou du moins.. La ieune pupilles pales venait directement de lui montrer comment faire. C'était bien la preuve que l'on pouvait apprendre de ses cadets et pas uniquement de ses ainés. Elle venait, à deux reprises, de tenter la technique d'imitation. Elle était douée. Posant une main sur le tsuka de Masamune, Musashi se mit à réfléchir, il visualisait les differentes manières qui lui permetterai d'attendre son but.

Éclair de génie. Il enleva son unique main du tsuka de sa lame pour la posée sur la brindille. Fine, longue, tranchante, puissante, légère.. Tant de caractéristique qu'il devait prendre en compte. Le plus évident serait de commencer par chacun des détails puis une fois cela maitriser de se lancer dans la réalisation de sa technique. Mais.. C'était très mal connaitre le jeune homme, quitte à prendre du temps et faire de nombreux essais.. Autant le faire en testant de mimer le sabre directement, un nouveau défi s'offrait à lui. La main droite sur la brindille, il ferma les yeux pour visualiser et se concentrer sur son chakra. Soudain, ses yeux s'ouvrirent en grand, signe qu'il était prêt. Dans un "pouf" de fumée, la brindille avait changer. Pas completement mais de toute évidence il était facilement plus près d'y arriver une seconde fois que de l'echec cuisant. La brindille avait mutée, extremement tranchante elle avait presque les mêmes caractéristiques qu'un bokken. Plus large qu'à l'origine, gardant la même finesse ainsi que la longueur, ce qui sautait au yeux était son tranchant, la lame - bien que faite de bois - possédait anormalement le même tranchant ou du moins la même forme d'Hassaki que les katanas que l'on pouvaient trouver partout.
J'imagine que je touche au but, encore quelques essais. La symbiose entre moi et mes lames a du aider.. Je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Mar 11 Sep 2018 - 23:33
Tandis que le maitre du Kenjutsu s'intéressait à répliquer l'épreuve du sabre (ouaaaa, quel hasard), Toph progressait dans son épreuve de prendre l'apparence de Kami. Ce ne fut pas si facile que ça. Les premiers essais de la kunoichi Boxeuse n'avaient pas vraiment été concluants. C'était malheureux, mais en même temps, si tout s'apprenait en un claquement de doigt, la vie serait trop facile non ? Cousin Kami vint à la rescousse et lui prodigua un bon conseil qu'elle se décida à appliquer dérechef.

Bien visualiser... oui c'est vrai qu'il fallait faire. J'avais oublié qu'on m'avait dit ça à l'Académie.

Du coup, Toph regarda la tête de Kami puis ferma les yeux. Elle se concentra à d'abord produire l'image mentale dans sa tête, puis seulement à se laisser aller à la reproduire avec son chakra et sa capacité à contrôler ce dernier. Avec sa maitrise dans les arts Hyûgas, son contrôle s'était clairement amélioré. Elle utilisait sa pleine capacité pour contrôler chaque once de chakra et l'orienter vers un but unique.

Ressembler à Kami. Enfin, avec son masque. Car sans, il était moins beau.

Elle arriva cette fois-ci à sortir une image plus potable. Elle ne doutait pas que le résultat serait plus à même à tromper les shinobis lambda. Pas ceux disposant de capacités sensorielles, certes. Mais ils ne courraient pas les rues, la majorité se focalisant sur le taijutsu et le ninjutsu. En pratique, cela faisait des shinobis des guerriers rapidement utilisables sur un champ de bataille. Une optimisation sur la variable pragmatique.

Elle ressemblait désormais en tout point à Kami. D'ailleurs, elle avait pris des centimètres.

Voilà ! Et je vous offre Musashi en prime.

Elle composa un autre mudra et réfléchis en simultané au membre de son équipe. Elle prit l'apparence du sauvageon, habillé d'un sale kimono et avec une barbe de trois jours. Très diffiérent de Kami et de elle. Finalement, il y avait beaucoup de possibilités différentes dans l'art de se camoufler, et chaque personne possédait ses caractéristiques uniques.

La première épreuve étant finie - Toph espérait avec Brio cette fois-ci - la kunoichi se tourna vers une autre épreuve. Celle du manipulateur de katana.

Bon, on va essayer de faire comme le samourai.

Elle saisit un bout de bois, et visualisa un katana. Seulement, elle se rendit compte qu'elle avait du mal à faire ça mentalement. Simplement, elle n'avait pas l'habitude d'utiliser cet outil et n'était pas très à l'aise. Du coup, elle activa son Byakugan et observa l'outil du samourai sous toutes ces coutures. C'était le premier pas. Une analyse poussée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Ven 14 Sep 2018 - 11:17
« Le bon, la brute et le truand »




Un bon conseil peut débloquer des situations. Là en l'occurrence il s'agissait de la progression de Toph. Elle avait du mal à se métamorphoser, son cousin lui apporta une simple astuce puis quelques instants plus tard, la jeune fille réussissait avec brio sa technique. Kami secoua légèrement la tête en signe d'approbation. Elle réitéra sa technique et se transforma cette fois-ci en Musashi.

"Bon boulot Toph !"

Kami revint vers Musashi qui continuait l'exercice en silence. Après avoir demandé s'il s'en sortait, le samurai répondit qu'il allait bientôt toucher au but. Kami regarda la brindille qui avait changé de forme. Plus large, représentant la forme d'un katana avec son tranchant. C'était un excellent début.

"Ton lien avec tes katanas t'a aidé c'est indéniable. Tu as réussi à lui donner la forme que tu souhaitais mais il reste à changer la matière. Lorsque tu te représente la nouvelle forme de la brindille, imagine que tu l'enrobe dans une fine couche de métal, que tu tisse les tresses autour de la poignée…Enfaite que tu construis ton sabre pas à pas."

Espérons que cela lui soit utile. Il avait l'air de très bien se débrouiller, un petit coup de pouce et il maitriserait l'exercice. Toph attendant à leurs hauteurs pour reproduire également l'exercice.

"Tu a pu entendre les conseils que j'ai fournis à Musashi ? N'hésite pas si tu a besoin je peux répéter."

Il se retourna quelque secondes pour voir le travail de Musashi. Une fine lame était entre ses mains, on aurait dit qu'elle venait d'être forgé. Le samurai semblait également content de son travail.

"Excellent Musashi ! Recommence une dernière fois et tu pourras changer d'exercice."

Le jeune Hyuga était plutôt content de lui, les ateliers semblaient porter leurs fruits et ses élèves du jour étaient d'excellents éléments. Il se sentait pousser une fibre pédagogique. Peut-être qu'une fois Chunin il se porterait volontaire pour former une équipe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Sam 15 Sep 2018 - 2:09
Musashi répéta alors à de nombreuse reprise la technique en prenant soin d'écouter les conseils aussi bien pour toph que pour lui même de son senseï du jour. Suite à un "ultime" conseil, le jeune homme réussit finalement non sans mal à transformer la frêle brindille en une impressionnante fine lame. Motivé par son "senseï" il décida de réitérer l'exploit. Un pouf sonore, une légère fumée blanche. Un nodachi apparut à travers la fumée d'une parfaite manufacture. Il avait maitriser l'un des trois atelier qui était à sa disposition. Toujours avec les conseils de Kami au sujet de Toph en tête ainsi que sa petite expérience professionnelle, le samouraï se mit en marche pour accéder à la suite.

Merci à toi Kami. Je vais m'attaquer à la suite désormais. Je vais m'occuper de faire ce que viens de terminer Toph.

Kami ne tarda pas à venir à ses côtés lui ré-expliquant les diverses manières et méthodes pour mener à bien cet atelier. Comme pour le sabre en premier lieu, le plus important était sans nul doute la visualisation. Quand on avait compris cela les arcanes et mystères de la technique n'avaient plus de secret pour l'apprenti. Cependant visualiser un humain était quelque peu plus compliquer pour le samouraï qu'un simple katana. Toujours déterminer à l'idée d'apprendre cette technique, Musashi fit le vide dans son esprit, il ne se concentrait que sur une chose le physique de son instructeur. Il fallait le mimer, plus que ça le copier. L'idée primaire en tête il exécuta les signes requis pour la technique et dans un pouf sonore il disparu sous une légère fumée blanche. C'est une moitié de corps prenant l'apparence de Kami et une autre moitié qui n'avait pas changer qui apparut finalement à travers la fumée. Bien qu'il était proche il lui faudra encore certains essais avant de manier le sujet sur le bout des doigts.

Dans mon cas réessayer uniquement suffis ? Ou ai-je mal compris voir mal réaliser la transformation humaine ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sam 15 Sep 2018 - 17:40
Toph passa plusieurs minutes à observer l'outil de mort du samourai. Le moule était parfaitement représenté dans sa tête et elle fit ses premiers essais. Tous des échecs. Rien n'y ressemblait. Finalement elle eut quelque chose de proche... mais encore une fois mauvais.

Elle pesta sur son incompétence et se tourna vers son cousin Kami. Un peu d'aide serait le bienvenue. Elle n'avait pas la facilité de Musashi envers les sabres.

Pour ma part, j'ai plus de mal. J'ai beau visualiser ce sabre, j'en obtiens une forme proche mais les sensations sont très différentes et... même pas rigide... weird...

En effet, le sabre de Toph était comme en caoutchouc, tout raplapla et se déformant selon la gravité dans un aspect comique. Toph n'était cependant qu'à moitié étonnée. Elle ne savait pas vraiment ce qu'un sabre était sensé donner dans ses mains. Et le résultat était quelque chose d'informe. Est-ce que son incertitude était lié au résultat ? A bien y repenser, c'était possible. A ne s'attendre à rien sinon la déception, comment ne pas être déçu ?

Elle réfléchit un instant comment passer outre cet obstacle. Elle observa Musashi et plus particulièrement son sabre sous toutes ses coutures avec son Byakugan. Rien n'y faisait, en réitérant plusieurs fois elle n'arrivait pas à reproduire véritablement le sabre. Elle essaya des gants de boxe et réussit, par contre. C'était un peu étrange. Etait-ce le sabre en particulier qui lui posait problème ?

Elle se tourna vers son coéquipier et s'avança, un peu honteuse. Puis elle pris la parole.

Musa... Musashi, je peux t'emprunter un de tes sabres ?

Pour résoudre cet énigme, elle aurait besoin de l'aide de son coéquipier. Analyser le sabre de plus près et trouver là où se cacher son problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Lun 17 Sep 2018 - 12:04
« Le bon, la brute et le truand »




Ces élèves étaient assidus et chacun étaient concentré sur leurs ateliers respectifs. Une fois qu'il réussi à maitriser la transformation matériel, Musashi changea d'exercice pour essayer la métamorphose physique. Kami expliqua au samouraï les divers conseils qu'il ait pu donner à Toph sur l'exercice. Il resta près de son élève le temps qu'il essais une première fois et puisse lui apporter de nouveau des conseils qui pourrait lui être utile. Musashi questionna son professeur sur le bon déroulé de la technique.

"Tu n'a pas mal compris l'exercice, la preuve tu a déjà réussis à te transformer à moitié. Tu manque simplement de pratique. C'est en forgeant que l'on devient forgeron, vas y recommence, je vais aller voir comment se porte notre jeune amie Toph."

Il se rapprocha de sa cousine qui semblait faire des progrès sur son exercice bien que son arme ressemble à une mauvaise réplique en caoutchouc. Il resta derrière elle à l'observer en silence pendant quelques secondes puis elle se retourna pour lui demander conseil. Bien qu'elle visualise parfaitement le sabre, elle n'arrivait pas à le modéliser correctement par la suite. Rien de bien étonnant. Les Hyugas ne sont pas vraiment du genre à utiliser un sabre, les caractéristiques de celui-ci était par conséquent assez limité pour sa cousine.

"C'est normal…Tout le monde connait la forme approximative d'un sabre mais peu en ont déjà eu un entre les mains. Sentir le tissage de la poigné entre ses mains, le poids de la lame parfaitement équilibré…Ce sont toutes ces sensations manquantes qui te permettront de mieux visualiser le katana…"

Il resta silencieux le temps de réfléchir à une solution. Le mieux aurait été de donner un sabre pour l'analyser plus en détail mais il n'avait pas pensé à prendre de sabre pour cet exercice…Il y a bien un homme parmi eux qui ai un sabre…Cela dit je ne sais pas si les samouraïs sont du genre préteur avec leurs outils de travail. Il vit sa cousine se diriger vers l'homme en question lui demander timidement son sabre. Kami s'approcha également de Musashi pour prendre des nouvelles sur l'avancer de son exercice.

"Toph bataille un peu avec l'exercice sur la brindille…Un sabre pourrait l'aider…Comment se passe de ton coté sinon Musashi ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 17 Sep 2018 - 18:41
Son enseignant du jour lui venait de lui expliquer clairement les choses. De surcroît il conforta dans sa lancée le jeune samouraï. La technique se voulait acquise, il ne restait plus qu'à s'entrainer plus durement tout en n'omettant pas le fait de se concentrer dans l'action, tout partait d'une visualisation 3D de la "cible" dans son cerveau et Musashi excellait particulièrement bien.

Il se replongea finalement dans ses pensées les plus profondes. Son but ? Être la copie conforme de Kami. Une image sous toutes les coutures de Kami se fabriqua peu à peu dans sa psyché, de son visage moche à son masque smiley tout était parfaitement clair. Il entama doucement les mundrā requis pour la technique et une intense fumée blanche explosa cachant complètement le corps dans la brume. Une parfaite copie de Kami venait d'y sortir, Musashi avait réussit. Il réitéra l'exploit une seconde fois et une seconde fois il réussit à se transformer sans accrocs.

Ce fut Toph qui vint finalement à lui. Elle avait besoin d'un sabre en vue des propos des deux Hyūga. Coup dur pour le samouraï entre le respect et son honneur, il devait faire un choix. Et ce fut inévitablement celui de l'honneur. Il était difficile pour l'homme de se séparer de sa lame même le sommeil ne l'empêcher pas de garder son arme à ses côtés. D'un simple geste il prit une brindille et l'apposa dans le creux de la main de sa cadette. Après divers signes un "pouf" de fumée apparut. La brindille était devenu arme. 2 kilos de fer se trouvait entre les mains de la petite, il n'y avait aucune différence entre cette arme métamorphoser et l'arme siégeant à la ceinture du bretteur.

N'y vois pas là un manque de respect. Mon arme représente beaucoup pour moi, tu pourrais aisément la comparer à tes pupilles.. Je m'en excuse si ce geste peut se montrer déplacer ce n'est pas le but rechercher.

Après lui avoir tendu le katana Musashi se plaça en direction du dernier stand. Il fallait se métamorphoser et se glisser dans l'environnement afin de devenir invisible. Il attendra les précieux conseils de Kami avant de commencer la démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Mar 18 Sep 2018 - 19:46
Son cousin était d'excellents conseils. Elle l'écoutait attentivement.

Tu as parfaitement raison Kami. A vrai dire, je ne pense même pas avoir jamais tenu sérieusement un sabre en main.

Et, contre toute attente, Musashi refusa de lui donner un de ses sabres. A la place, il lui remit une brindille changée en sabre par la force de la technique. Cela... fit de la peine à Toph, et elle ne comprit pas son geste. Il s'expliqua et s'excusa et elle fit mine que tout allait bien tandis qu'elle s'excusa.

Oh...non pas de souci... j'ignorais. Mes excuses. Je comprends.

En vrai Toph ne comprenait pas. Un sabre n'était qu'un outil parmi d'autre, qui avait de l'usure avant de se briser. Un sabre comme le sien, Musashi devait sans doute le réparer tous les quatre-cinq ans ? A force de réparation, ce n'était plus le même. On aurait presque dit qu'il en parlait comme d'un de ses propres organes ou, pire, sa brosse à dents.

Il ne faut pas oublier : Toph est une gamine de treize ans !

Toph mit cette réflexion sur le côté. La kunoichi boxeuse ne comprenait pas le bushido de son coéquiper mais ne s'en faisait pas outre mesure. Elle avait désormais un sabre en main et c'était tout ce qui comptait. Elle fit quelques mouvements avec, se rappelant vaguement des cours à l'Académie. Mais cela avait toujours été avec un boken, jamais avec une vraie arme. Ce poids était plus important que ce qu'elle pensait. C'était plusieurs kilos. Sa façon de manier l'arme était bien maladroite, mais à défaut, elle comprenait où était son erreur.

Elle sous-estimait simplement le sabre.

Pour une spécialiste du taijutsu, c'était normal. C'était dans ses conceptions de l'existence. Après avoir pris contact avec vrai sabre, elle saisit un mouchoir de sa poche, composa un mudra, et le changea correctement en sabre. Le tranchant n'était pas aussi aiguisé qu'un vrai, sans doute, mais dans l'imagination de Toph, un sabre était inférieur à la réalité. Au moins, l'arme ne dansait plus la farandole dans ses mains.

C'est mieux je crois, Kami-san. Maintenant, se camoufler dans un élément du décors, c'est ça ? Tu as des conseils là-dessus ? A l'académie on se contente de ressembler à quelqu'un, pas à quelque chose. Je suppose qu'il faille visualiser l'objectif en tête, mais quoi d'autre ?

Cette dernière étape était la juxtaposition des deux précédentes, sans doute. Toph attendit patiemment les explications de Kami-san. Tout comme son allié le samourai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mer 19 Sep 2018 - 0:28
« Le bon, la brute et le truand »



Sourire aux lèvres il acquiesça de la tête lorsqu'il vit Musashi se transformer parfaitement en son professeur. Cependant le samouraï n'accéda pas à la requête de Toph, enfin pas directement. Il préféra transformer une brindille en katana. Rien d'étonnant pour Kami, il s'en doutait. Le sabre c'est l'outil de travail du samouraï, rien ne peut l'en séparer. Déçu Toph prit tout de même la récompense et réussit à se rendre compte du poids de l'arme.

Musashi se rendit calmement jusqu'au dernier exercice. Toph quant à elle parvint également à maitriser la technique de métamorphose sur les objets. Elle se tourna vers son cousin afin d'avoir confirmation avant de demander des conseils concernant la prochaine épreuve. Il fit un cercle avec son pouce et son index. Kami suivi de Toph s'approcha ensuite de Musashi patientant sagement les conseils du prof.

"Comme l'a précisé Toph il faut donc visualiser l'objectif mais ce n'est pas tout. Vous allez vous camoufler, essayez de vous rendre invisible aux yeux de tous. Ressemblez à un arbre ne suffira pas à tromper la vigilance d'un ninja averti. Il faut que vous fassiez corps avec la nature…Essayez de sentir le vent caresser vos feuilles factices, le poids de l'écorce sur votre tronc…Ne faite qu'un avec ce que vous voulez ressembler."

Plus facile à dire qu'à faire. Mais pas pour ses élèves. Ils avaient de la suite dans les idées et apprenaient vite. Se mettre au bio ne leurs seraient pas trop difficile…Enfin espérons. Kami haussa les épaules et attrapa une pierre au sol. Il la fit sautiller dans sa main avant de la lancer un peu plus loin d'un geste fluide.

"Ou sinon vous essayez de vous transformer en pierre et je vous lance ! Si vous êtes correctement métamorphosé je ne sentirais même pas votre poids et pourrais vous lancer à plusieurs mètres !"

Le choix leurs appartenait, les deux méthodes se valaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mer 19 Sep 2018 - 1:50
Musashi écoutait avec une attention toute particulière les conseils. Simple et efficace. Musashi avait compris depuis un petit moment maintenant les rouages de la technique. Cette dernière n'avait plus de secret pour lui. Point culminant de son entraînement, se métamorphoser dans l'environnement. Ne faire qu'un avec la nature ..

Il arrivait déjà à le faire sans même de technique. En tant qu'adepte du bushido il vouait une partie non négligeable de sa vie à la méditation afin d'atteindre des sommets inégalés dans sa concentration. Il testera donc ses limites dès aujourd'hui. Il s'avança quelque peu, sans dire un mot. Ses paupières étaient lourdes. Le vent caressait chaleureusement son visage, les branches ballotaient au gré du vent. La nature il était devenu. À la manière d'un arbre il s'imaginait possédant un tronc massif doté de nombreuses excroissances toute feuillu. Son poids était lourd, terriblement. Suite à une série de signe son corps disparu dans une épaisse fumée blanche. La fumée ne parvint pas a cacher l'ensemble de son oeuvre. Séquoia géant il était devenu. Il n'y avait pas d'arbre de la sorte au village, l'image provenait des nombreuses arbres du pays du feu. Second pouf, il était homme.

Je pense que c'est bon. Il me semble avoir compris l'entièreté de la technique.

Il se tourna finalement vers Toph regardant ce que cette dernière préparait. Il était prêt à l'aider à la moindre occasion. Il avait très bien vu son regard déçu précédemment, il voulait en quelque sorte se racheter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Jeu 27 Sep 2018 - 23:05
Kami était de bons conseils. Toph prenait note. Elle reconnaissait ce qu'elle avait fait intuitivement dans ses explications. Et, pour ainsi dire, la troisième épreuve ressemblait aux autres, en soi. Mais la proposition du cailloux... était franchement bizarre.

Heu... Kami... J'apprécie hin, j'dis pas. Mais pas de lancer de cailloux. Merci.

Musashi s'était lancé le premier et s'était transformé en un arbre majestueux avant de redevenir l'homme qu'il était.

Toph se concentra. La pierre, voilà ce qu'elle connaissait le mieux. C'était son élément. Elle savait comme s'y fondre, comment s'y mouvoir. Sa fraîcheur en hiver. Sa chaleur en plein soleil. Le tranchant de ses arêtes. L'humidité d'une bonne cave. La vit qui y circulaient. Qu'il est bon de faire corps avec la nature. Elle entendait presque un nain rajouter qu'il était plutôt de nature à se faire son corps, mais ce n'était qu'une illusion d'un autre temps, d'un autre espace.

Elle composa le mudras, fit le vide dans sa tête et s'imagina comme un mur. Le mur de son dojo, en pierre polie, sans aucune imperfection. Un mur qu'elle modelait régulièrement pour effacer les traces de combats.

Et elle relâcha son chakra.

Elle se transforma dans ce mur, donnant une réplique parfaite de l'élément avant de reprendre sa forme initiale. Cela... avait été nettement plus facile qu'un sabre. Sans conteste, elle se sentait plus proche de la pierre brute que des sabres. Un certain thème semblait se dégager de cette technique. Mais elle comptait s'y entrainer... encore.

Un peu d'entrainement et ça sera également le cas pour moi, je pense.

Et bien, il semblait qu'ils avaient bien travaillés aujourd'hui. Toph avait une faim de loup. Elle s'inclina devant son cousin et lui dit.

Merci Kami pour ton enseignement. Je pense que Musashi ne me contredira pas quand je dirais que nous avons beaucoup appris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Lun 1 Oct 2018 - 22:29
« Le bon, la brute et le truand »



Musashi s'en était sorti à merveille. La métamorphose était parfaitement maitrisée en ce qu'il le concernait. Comme il le précisa, il avait compris l'entièreté de la technique.

"Excellent Musashi, tu t'en es très bien sorti." Dit-il amicalement.

Quant à Toph, étonnamment la technique du lancer de pierre ne fit pas l'unanimité…Bizarre. Kami haussa les épaules. Tant pis pour la genin, elle ne savait pas ce qu'elle perdait. M'enfin, elle aurait surement d'autres occasions de faire son baptême de l'air. Plutôt qu'un arbre, la jeune fille avait choisit de se transformer en pierre…Mais sans le lancer du coup. La métamorphose semblait visiblement acquise pour elle aussi.

"Vous vous en êtes très bien sorti tout les deux, félicitations !"

Toph remercia Kami en s'inclinant. Son cousin lui rendit la politesse.

"C'est toujours un plaisir de pouvoir passer du temps avec toi cousine. J'ai simplement joint l'utile à l'agréable ! J'espère que nous nous reverrons bientôt aussi Musashi !" Dit-il d'un ton chaleureux.

Oui il espérait le revoir. C'était un homme bien, le revoir et constater ses progrès serait intéressant. Peut-être pour un second apprentissage qui sait ? Le jeune Hyuga salua ses deux personnes de la main avant de tourner les talons. Il était l'heure de dévorer un bon bol de nouille avec de la viande grillé ou quelques sushi accompagné d'une soupe miso. Hmmm….Il en avait l'eau à la bouche rien que d'y penser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mar 2 Oct 2018 - 12:34
Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Musashi avait réussit avec brio sa dernière métamorphose. Il avait maitrisé cette technique, encore un peu d’entraînement et l’exécution sera parfaite. Une fois terminé, il se mit à contempler Toph. Elle avait décider de ne faire qu’un avec la pierre, un choix logique et intelligent quant on connait l’école Jishin et son enseignant. Le mur apparut très rapidement, il n’avait aucun défaut, la technique était pour elle aussi maitrisé. L’apprentissage était clos

C’est bel et bien vrai. Tout cela c’est grâce à toi Kami. J’irais même plus loin en ajoutant Toph à l’équation. Je vous remercie tout les deux.

Les vertus du Bushido en lui ne faisait qu’un. Il transpirait tout les meilleurs côtés de la Voie. Avoir un tel échange avec le clan Hyūga, il avait apprécié. Sans nul doute qu’il se retrouveront pour un entraînement cette fois-ci.

Je me désole de vous laissez mais je dois m’en aller. Se faire un entraînement tout ensemble pourrait être intéressant.

Une fois terminé, il tourna les talons pour s’enfoncer plus profondément dans les hauts-plateaux. Son entraînement quotidien n’était pas conclus, lui. Il passera sans doute de nombreuses heures avant de rentrer pour se reposer quelque peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Mer 3 Oct 2018 - 10:43
Kami les félicita pour leur travail, elle et Musashi. Il semblait véritablement content des progrès de ses deux élèves. Il faut avouer... il a la fibre pédagogique. Sauf pour le lancer de cailloux. Le samourai les remercia tous les deux, même si Toph ignorait pourquoi elle avait droit à de tels égards. Bref, tout le monde se félicitait et se remerciait, on se serait cru à un mariage ou un enterrement. Musashi annonça devoir prendre congé, et Kami semblait également sur le point de partir. L'Homme au sabre proposa une autre rencontre d'entrainement. Et pour sa part, Toph était plutôt pour.

Oui, un entrainement ensemble. Cela serait une bonne idée. Aurevoir, Kami-san, Musashi-san.

Elle s'inclina une dernière fois tandis que ses deux interlocuteurs prirent chacun une direction différente. Elle resta quelques temps sur le terrain d'entrainement, regardant son cousin et son coéquipier partit vaquer à leurs propres occupations. Musashi avait l'air sérieux, comme toujours. Il allait sans doute continuer de s'entrainer, voir se lancer dans un de ses duels avec quelqu'un. Kami... difficile à dire sous son masque. Il était un dilemne, une énigme à lui tout seul.

Elle était reconnaissante de leur aide et de leur présence à eux deux.

Pour sa part, elle sortit un parchemin de sa manche et s'assit en tailleur au sol. Elle le déploya entre ses jambes et se mit à le lire. C'était un parchemin sur le marécage des limbes, une technique doton puissante qu'elle était en passe de maitriser. Elle préférait s'y entrainer à ciel ouvert, pour une histoire d'humidité et d'odeur - son dojo sentait déjà suffisamment le renfermé, elle n'avait pas besoin d'ajouter une odeur de boue à l'équation. Elle passa donc plusieurs heures à ce sujet, s'entrainant plusieurs fois à l'exécution de la technique à des degrés divers et variés, avant que la faim ne la chasse à son tour vers d'autres horizons.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Le bon, la brute et le truand / Pv Toph & Musashi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: