Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Encore et toujours, la même rengaine - Pv Watanabe Shiori


Jeu 6 Juil 2017 - 0:18
Comme souvent, en début de soirée, mon entraînement avait lieu. Toujours au même endroit. Toujours la même monotonie qui faisait contraste avec mon passé de nomade. Mais pourtant, celle-ci ne m'ennuyait pas. Je m'étais attaché au village, énormément. Je voulais l'aider dans sa progression dans l'univers shinobi actuel. Tout faire pour que Kiri soit respectée à travers tout le Yuukan. La brume était encore présente, comme une grande partie de sa journée et la fraîcheur était de mise. Le soleil était bas dans le ciel, il se dessinait malgré tout derrière la profondeur de la brume Kirijine.

Je frappais à l'aide de mon sabre le même mannequin depuis des mois. Toujours la même situation, toujours la même façon. Je m'entraînais au corps-à-corps au village et je profitais de mes sorties lors de missions pour entraîner l'art de mon sabre. L'esprit errant.

J'allais rentrer chez moi, lorsque à la sortie du Dojo, au coin d'une rue, je voyais une jeune femme. J'avais déjà eu la chance de discuter avec elle quelques instants. Je décidais de m'approcher d'elle afin d'engager une conversation, amicale.

« Salut ! » Disais-je avec un grand sourire tout en m'approchant d'elle. « Comment vas-tu ? Tu allais t'entraîner ? »


De simples questions, je m'intéressais aux personnes que je croisais dans le village. Ces quelques questions me permettaient d'acquérir des informations sur mes interlocuteurs et leur bien-être au village ainsi qu'en même temps, faire de nouvelles rencontre.

J'attendais la réponse de la Watanabe avec impatience, je la savais genin. Si elle le souhaitait, nous pourrions nous entraîner ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Jeu 6 Juil 2017 - 1:48
Encore un jour où il n’est pas revenu. Encore une journée où il est je ne sais où. Pourquoi ne revient-il pas ? Je me questionne, mais en même temps, je sais que cela ne sert à rien, alors je pousse un soupir. Non pas de désespoir, mais bien plus pour me motiver, pour me décider à enfin quitter cette petite maisonnée que j’occupais avec lui depuis notre arrivée. Il faut dire que je ne cesse d’avoir cet espoir qu’il reviendra même si au final, je me dis que si je veux le revoir, je dois aller à sa rencontre, le retrouver parce qu’il a simplement dû chercher à reprendre sa vie de vagabond.

M’étirant alors en sortant de la bâtisse, je constate assez rapidement l’heure avancée de la journée. Le soleil décline déjà depuis de longues heures en vue de sa position dans le ciel. Et oui, je l’avoue, j’ai passé ma journée à ne rien faire… Ou presque. J’ai quand même cherché à travailler ma concentration et je peux vous dire que ça, ce n’est clairement pas un truc facile quand il y a une boule de poil qui se promène de long en large dans la même pièce que vous. D’accord, il me sert d’excuse, mais faut bien non ? Après tout, si je me dis juste que je n’y arrive pas sans raison extérieure, je risque juste de me décourager.

Marchand dès a présent dans la rue, j’avoue que je n’ai pas trop d’idée de quoi faire. M’entraîner réellement serait une bonne idée, mais disons que depuis le départ de mon senseï, j’ai un peu de mal à le faire sérieusement, surtout qu’il n’est plus là pour m’apprendre des choses et me cantonner encore et encore à faire la même chose alors que je ne progresse que très peu… Disons que c’est assez lassant. Non, je n’abandonne pas. Disons juste que je manque un peu de rigueur pour le moment. Alors oui, à cet instant, ce qui me préoccupe un peu plus, c’est ce que je vais bien pouvoir me mettre sous la dent. C’est d’ailleurs alors que je suis occupée à réfléchir à cela que je me fais aborder. « Ramen. » Lançais-je alors à voix haute sans réfléchir alors que l’homme devant moi vient e me poser une question des plus sérieuse. Je le fixe alors, le temps que l’information de sa question monte à mon cerveau avant de finalement réagir aux mots que je viens de dire. « Pardon ! Je réfléchissais à ce que je pourrais manger après l’entraînement ! » Ou pas. Je n’avais pas réellement prévu de m’entraîner à cet instant, mais le dire à un shinobi plus haut placé que moi, je ne suis pas sûre que ça soit le meilleur plan, surtout que je ne peux même pas dire que je viens de m’entraîner… La direction d’où je viens est un peu trop le quartier d’habitation. « Ce qui donne. Bonjour, oui, je vais m’entraîner et vous ? » Parce qu’il faut bien que je reformule clairement, si pas pour lui au moins pour moi, même si je passe pour une idiote en faisant ça, disons juste que j’aime bien quand les choses sont clair, puis avec un sourire tout passe bien non ? Alors je lui offre un joli sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 6 Juil 2017 - 2:10
Attendant la réponse de la jeune fille, oui, car elle paraissait encore jeune, je me tenais droit face à elle. Soudain, un son. « Ramen ». Je reculais ma tête sous l'incompréhension et cette première tirade était immédiatement suivie d'un mot d'excuse. Je rigolais. Cela faisait longtemps.

« Hahahaha, ne t'inquiète pas ! Se nourrir fait aussi parti de l'entraînement de tout bon shinobi ! »

Cette rencontre, bien que très brève pour l'instant avait déjà changé la couleur monotone et grise de cette journée. Un rire franc et réel faisait parfois plus de bien qu'on ne l'imagine. En plus, elle allait s'entraîner. Pourquoi ne pas l'aider un peu dans son apprentissage ? Si je me souvenais bien, elle était aussi une sabreuse tout comme moi. Nous pourrions nous entraîner ensemble. Refaire une deuxième séance aujourd'hui ne me ferait en plus pas de mal.

« Très bien ! Tu veux t'entraîner ? Je te suis ! Je veux bien m'entraîner avec toi, si tu acceptes ma présence bien sûr ! » Je marquais une légère pause avant de continuer. « J'en reviens, mais cela ne me pose absolument pas de problème ! Les plus hauts gradés doivent entraîner les plus petits grades s'ils en ont la possibilité. Qu'en dis-tu ? »

Car oui, malgré le fait que je sois intéressé, la principale intéressée devait aussi l'être. Sinon, cela risquerait bien de ne pas fonctionner. J'attendais quelques secondes avant de rajouter.

« De plus, si tu t'entraînes bien, je t'invite pour manger ces fameux ramen. » Lui disais-je avec un sourire.

J'attendais cette fois-ci la réponse de mon interlocutrice, si elle souhaitait de ma compagnie pour son entraînement, ma journée ne se terminerait pas de suite et sinon, je m'en irais chez moi afin de terminer ma journée comme toutes les autres précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Jeu 6 Juil 2017 - 8:40
Il se moque de moi. En même temps, répondre Ramen, ce n’est probablement pas la réponse qu’il attendait. Je n’aurais même pas imaginé sortir ce mot hors de son contexte. Alors, je ris un peu avec lui, alors qu’il m’affirme que ça fait aussi partit de l’entraînement. Il est vrai qu’une personne qui ne se nourrit pas ne risque pas d’avoir réellement de bon résultat, trop faible, en manque de force. Donc oui, je comprends assez son point de vue en quelque sorte.

Et là… C’est la catastrophe. Il me propose de m’entraîner avec lui et je le regarde avec surprise. Je ne m’y attendais pas réellement et disons que comme je viens de lui mentir sur ça… Je suis un peu dans la mouise. Enfin, oui et non. Il me suffit de réellement aller m’entraîner et après tout ce n’est pas plus mal si j’ai quelqu’un avec moi pour me donner des conseils et me faire des remarques, je serais bien plus productive que si je suis seule. D’ailleurs, il enchaîne et tente de me convaincre comme il peut de m’entraîner avec lui, allant jusqu’à me proposer de m’offrir mon repas ensuite. Chose qui me fait un petit peu rire d’amusement.

« Merci ! J’accepte votre proposition avec joie. » Je lui adresse alors une nouvelle fois un large sourire. « J’espère juste que vous n’allez pas être découragé par la calamité que je suis. » Je ris en disant cela, mais en même temps, je suis réaliste. Je suis une vraie plaie quand je m’y mets, mais bon, je fais tout pour m’améliorer, enfin, comme je peux. Mais disons que seule ce n'est pas forcément le plus facile pour moi.

« Vous avez un terrain d’entraînement habituel ? Comme ça, on y va. » Ce qui m’évitera de devoir choisir un terrain pas forcément en adéquation avec ce qu’il pourrait me demander de faire par exemple. Puis avant même d’avoir sa réponse, je l’invite à avancer pour prendre la direction d’où il vient, parce qu’il a bien dit qu’il en revenait donc, là où il s’entraîne, c’est par là non ? « Par contre, je vous préviens… J’ai réellement du mal avec la maîtrise du chakra et comme mon sensei est porté disparu depuis un bon moment, disons que j’ai du mal à progresser sur ce point. » Et ce, malgré les entraînements que je tente de faire seule. « Enfin, vous verrez bien par vous-même. » Il risque de rire un peu, mais au moins, il ne va pas s’ennuyer théoriquement. Et moi non plus. Je préfère clairement être avec quelqu’un que toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 6 Juil 2017 - 12:27
J'écoutais les réponses de mon interlocutrice avec attention, elle acceptait mon offre d'entraînement. Bien. Elle m'invitait ensuite à me rendre à l'endroit où je m'entraînais d'habitude. Le Grand Dojo, ce fameux lieu d'entraînement d'un grand nombre de Kirijins et surtout un bâtiment d'une importance certaine.

« Oui, je m'entraîne au Grand Dojo habituellement. »

Nous continuons notre marche lorsqu'elle me disait qu'elle était une calamité et qu'elle avait beaucoup de mal à contrôler son chakra, depuis que son maître avait disparu. Je me tournais ainsi vers elle, stoppant notre marche et la regardant droit dans les yeux.

« Je suis désolé pour votre senseï, j'espère que vous le retrouverez un jour. » Lui disais-je avec un sourire plein d'empathie. « Sinon, si tu as du mal à contrôler ton chakra, nous n'allons peut-être pas nous rendre au Grand Dojo, ce n'est pas le meilleur endroit pour ce genre d'exercice. »

Je réfléchissais quelques instants afin de trouver un endroit adéquat et soudain, je trouvais une bonne idée. Nous pourrions sortir de l'enceinte du village, de quelques dizaines de mètres au maximum afin de trouver un endroit plus calme et plus propice aux exercices de concentration.

« Oui, suis-moi. On va aller en forêt, je peux nous obtenir les autorisations nécessaires à cet entraînement hors de nos murs. Nous pourrons t'entraîner pleinement à la maîtrise de ton chakra, là-bas. »

Je l'invitais à me suivre, ne sachant pas si elle acceptait cette autre proposition. Nous commencions donc à marcher en direction des portes du village, lorsque je me disais qu'il fallait mieux que j'en apprenne un peu plus sur Shiori. Comme ces capacités, son pouvoir et son caractère aussi, mais ce dernier, j'en apprendrai beaucoup plus en la cotoyant.

« Oh, en fait, je me nomme Hattori Yasuhito, tu peux m'appeler Yasu', si tu veux. Je me demandais aussi, je sais que tu te bats avec un sabre un peu spécial, mais quel genre d'autres capacités as-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Ven 7 Juil 2017 - 9:18
Sa réponse n'est pas réellement des plus étonnante. En même temps, j'ai peut-être été un peu trop hâtive en lui posant ma question. J'aurais pris le temps de réfléchir un peu, j'aurais probablement pu en déduire la réponse assez facilement. J'en viens alors à lui expliquer mes difficultés pour ne pas qu'il soit trop surpris de ma médiocrité une fois sur place. Je souris un peu à ses propos concernant mon ancien sensei. « Je compte bien le retrouver un jour. » Je penche alors un peu la tête. « Merci beaucoup en tout cas. » Merci de me souhaiter de le retrouver, même si tout le monde me dit qu'il est mort, merci aussi de me prendre un peu sous votre aile pour un entraînement.

Il m'intrigue alors un peu en me parlant d'aller ailleurs. Fronçant les sourcils, je tourne la tête pour le regarder et attendre dans un sens la suite de sa phrase pour me dire ce à quoi il pense et à quel lieu. Je reste donc silencieuse, attendant qu'il poursuive, même si je déteste ce suspens. Parce que oui, je vais réellement me prêter au jeu de l'entraînement. Je n'aime pas faire perdre du temps aux autres pour rien, alors je vais me donner à fond, même si je n'aurais probablement pas de bons résultats tout de suite. Cela viendra juste avec le temps ! Mais dans tous les cas, il a l'art de me faire croire qu'une éternité vient de s'écouler entre ses précédents propos et le moment, où enfin, il exprime son idée. « En forêt ? » Ne puis-je alors pas m'empêcher de répéter, assez incrédule, mais en même temps heureuse de pouvoir enfin quitter un peu l'enceinte du village. Moi qui ai toujours voyagé depuis mon plus jeune âge, j'ai réellement du mal avec cette vie de sédentaire maintenant. Enfin, un jour, je m'y ferais sûrement, puis un jour, j'aurais un grade plus haut qui me permettrait de sortir, comme peu le faire l'homme à côté de moi.

Dans tous les cas, j'essaie déjà de m'imaginer l'entraînement qu'il peut bien avoir en tête, mais vu mes bases, j'ai un peu du mal à savoir ce qu'il est possible ou non de faire. En même temps, ce n'est pas comme si je connaissais ce style de vie depuis longtemps. Mon arrivée à Kiri ne date pas de si loin que ça au final... Peut-être un an ? Non, moins, il me semble. J'avoue que je n'ai pas réellement la notion du temps, ça a jamais réellement été important pour moi, contrairement à mon père qui lui faisait réellement attention à cela, surtout pour mon anniversaire... Chose dont je me passerais bien maintenant. « Mh ? » Fis-je en relevant la tête en entendant la voix de mon partenaire du jour. Il vient de me tirer de mes pensées. « Ah oui ! D'accord ! Moi, c'est Shiori Watanabe, mais on m'appelle souvent Shio tout simplement. Donc ne vous gênez pas pour le faire également. » Un large sourire, je suis bien loin de cacher mon enthousiasme face à la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mer 12 Juil 2017 - 15:00
La jeune fille me répétait une nouvelle fois les dernières paroles que je venais de lui dire, j'allais certainement devoir m'y faire, cela avait l'air d'être une habitude chez Shiori. Cela ne me dérangeait pas, de cette façon, elle posait une question, car oui. Aller en forêt, seul avec un homme, cela peut paraître bizarre et faire peur en premier lieux, surtout lorsqu'on connait mon passé de mercenaire. Je m'empressais donc de lui donner un peu plus d'informations, tout en gardant un ton calme et sérieux.

« Oui. La forêt et pourquoi ? Le Grand Dojo est peuplé par un nombre incalculable de sinobis en train de s'entraîner, de frapper, de discuter, de rigoler, de faire du bruit. Tout ce que tu veux. Pour t'entraîner à la maîtrise de ton chakra, tu as besoin de concentration. Il faut du calme, savoir se retirer du quotidien, surtout au début. C'est pour cela que je pense que faire un petit tour en forêt sera bénéfique pour ton entraînement. » Je terminais ma tirade avec un sourire et plantais mon regard dans celui de la sabreuse et tout en montrant ma tête je continuais. « Cela nous fera du bien, le grand air de la nature. »

Nous continuons donc notre petite marche, je pouvais l'appeler Shio, tout comme elle pouvait m'appeler Yasu. Je pensais aussi que le voussoiement n'était plus nécessaire.

« Et aussi, je pense que l'on peut se tutoyer ? Je crois même que je me suis déjà accordé ce droit ! » Terminais-je en rigolant.

Cette petite balade se terminait après quelques minutes, nous nous trouvions en dehors de l'enceinte du village et j'avais pu remplir les papiers nécessaires à cette escapade avec Shio vers les gardes. Nous nous trouvions dans une petite clairière entourée d'arbre tous plus haut les uns que les autres. La lune faisait gentiment son apparition derrière la cime des arbres et le cliquetis de l'eau du lac qui se trouvait derrière nous était très agréable. Un endroit idyllique et seulement à quelques centaines de mètres du village. Loin de toutes la cohue d'une ville en plein développement.

« L'endroit te plait ? Il est très calme, j'apprécie parfois venir me ressourcer ici. Je marquais ensuite une légère pause avant de continuer. Pour revenir aux choses sérieuses, l'entraînement d'aujourd'hui consistera à te faire contrôler ton chakra du mieux que tu peux. Monter en haut de l'arbre - sans les mains - flotter sur l'eau - en étant debout - ce genre d'exercice, tu vois ? »

J'attendais chez elle une réaction avant de continuer mes petites explications. Je me tournais ensuite afin de chercher un arbre qui me convenait.

« Regarde cet arbre, observe bien. »

Je m'approchais de l'arbre et tout en concentrant mon chakra dans la pointe de mes pieds, je montais celui-ci sans une once de difficultés. Je me retournais ensuite, toujours à l'horizontale le long du tronc et tout en haussant la voix pour qu'elle puisse m'entendre, je lui lançais.

« Tu vois ? » Je lui lançais ensuite un kunaï qui se plantait à ses pieds. « Utilise le pour marquer ta progression. Je te laisse te débrouiller pour l'instant, réfléchis et concentre toi, ce sont mes seuls conseils ! »

Pour le moment. Moi, je continuais mon ascension afin de me retrouver au sommet de tous les shinobis. (wesh tavu la réf) Me posant sur l'une des branches les plus hautes de l'arbre afin de me reposer quelques instants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Mer 12 Juil 2017 - 19:29

Le questionnant quant à savoir pourquoi il faisait ce choix de lieu pour notre entraînement surprise, je le laisse m’expliquer son point de vue. Et je dois bien admettre qu’il n’a pas tort. J’ai bien trop souvent du mal à me concentrer quand je suis là-bas, trop intriguée par la façon de s’entraîner des autres shinobi. En même temps, il faut dire que je ne suis pas encore habitué à tout ça. Moins d’un an, ce n’est pas forcément suffisant pour réellement s’acclimater quand on a vécu plus de vingt-cinq ans comme marchand de bric-à-brac. C’est tout un autre style de vie, une autre approche, une autre pratique et il est vrai que parfois le matin, je suis encore un peu dérouté par le fait d’aller m’entraîner plutôt que de me dire, je dois prendre la route et faire des affaires. C’est tout un autre rythme, tout une autre vie tout simplement. Peut-être même un peu plus sûre dans un sens, mais de l’autre, beaucoup moins, quand on monte en grade et qu’on doit faire des missions en dehors du village. Je le sais bien, sinon, mon senseï ne serait pas porté disparu présentement. « Je crois que depuis mon arrivée à Kiri, ça sera la première fois que je franchis à nouveau cette porte. » Lui soufflais-je doucement, pour l’informer que je n’avais plus quitté le village, mais en même temps, il devait bien s’en douter. Mais pour moi, c’est assez étrange, c’est comme reprendre un peu de liberté alors que je suis resté enfermée au même endroit depuis bien trop longtemps.

M’avançant alors rapidement devant lui, je prends une grande bouffée d’oxygène, comme si l’air entre ici et derrière cette porte était totalement différent. C’est juste psychologique au final mais bon dieu, que ça fait du bien. J’ai l’impression dans un sens de revivre et je ne manque pas de le montrer à Yasu en souriant comme une bien heureuse, sautillant un peu. Me retournant finalement vers lui quand il m’annonce que l’on peut se tutoyer, je lui souris en inclinant un peu la tête. « Je vais essayer ! » Parce que c’est facile de le dire, mais le faire, quand on a été habitué à tout le temps vouvoyer tout le monde pour marquer le respect et ne pas risquer d’offenser un client… C’est plus difficile de commencer à tutoyer quelqu’un quand on vient à peine de le rencontrer, surtout si ladite personne est plus âgée que nous. Ce qui ici est théoriquement le cas.

Continuant de marcher devant lui, quand il s’arrête, il me faut un petit temps pour le réaliser, étant occupée à profiter réellement du paysage et de cette pseudo-liberté retrouvée temporairement. Voyager… Cela me manque réellement. Je n’ai fait que cela avec mon père, aller d’île en île pour des affaires, pour vendre et finalement, je me retrouve cloîtrer ici… Réellement, je me réjouis d’être plus forte pour avoir le loisir de sortir un peu plus aisément. Puis surtout, cela me permettra surtout de commencer réellement mes recherches pour le retrouver.

Je ne réponds alors rien à sa question qui me semble rhétorique pour le coup. Il n’a pas réellement besoin de me poser cette question pour savoir si oui ou non l’endroit me plaît. Je pense que l’expression sur mon visage le montre assez bien. De toute façon, ce n’est pas comme s’il me laissait réellement le loisir de répondre étant donné qu’il poursuit en me donnant des explications sur l’entraînement que l’on va faire maintenant. Restant silencieuse, je le suis du regard tout en continuant de l’écouter alors qu’il monte à l’arbre.

« Et je procède comment pour monter à l’arbre ? » Parce qu’en effet, si ça démonstration est la preuve que c’est possible, il ne m’explique clairement pas comment faire pour y parvenir. Il faut du chakra, mais je dois l’utiliser comment ? Ou alors, il compte réellement me laisser comme ça réfléchir sans me dire comment faire ? D’où sa dernière phrase où il me dit de réfléchir ? Je continue de le suivre du regard alors qu’il continue sa progression dans l’arbre. « Comment faire ? » pensais-je à voix haute.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Ven 21 Juil 2017 - 14:47
Je savais pertinemment ce que Shiori pensait de cet endroit, mais je me devais de lui demander si cela lui convenait vraiment. Pas que j'eusse changer d'endroit si jamais celle-ci devait me répondre par la négative, mais plutôt pour m'assurer que tout allait bien. D'une certaine manière.

Du haut de mon arbre, je pouvais la voir en contre-bas essayer de me poser des questions, sans même essayer. Un léger rictus se dessinait au creux de mes joues. Je me retournais afin de lui faire face.

« Essaye au moins ! Comment veux-tu y arriver sans même essayer ? La clé du succès est l'entraînement, la répétition, encore et toujours la répétition. Il n'y a que comme cela qu'un mouvement devient un automatisme. Tu dois en faire de même ici. Je vais tout de même te donner un indice... » Je laissais quelques secondes planer une sorte d'attente superficielle et inutile afin de m'amuser quelques secondes de cette détresse affichée par Shiori. « Tu as du chakra, mais tu marches sans en avoir besoin. »

Une phrase, simple, mais avec un indice caché, si l'ont peut dire ça. Si cela pouvait la pousser à réfléchir et à trouver la solution d'elle-même, elle ferait déjà un grand pas vers les sommets des arbres. Je me posais ensuite d'une façon à pouvoir suivre sa progression, tout en pouvant m'évader dans le ciel étoilé.

Les étoiles, calment. Elles ne bougent pas et sont toujours là pour les fraîches nuits d'hiver. Toujours là pour nous guider à travers la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Dim 23 Juil 2017 - 5:42
Me visage levé vers le ciel, je regarder Yasuhito alors qu'il me parle, me tirant un peu de ma réflexion, bien que celle-ci fut quasi inexistante ne sachant guère comment procéder. Et ce, même si depuis le départ, j'ai un indice assez important en tête; l'utilisation du chakra, sauf que je ne suis pas douée la dedans et que je ne vois pas réellement comment le chakra peut aider à marcher à la verticale pour le coup... Par conte, si j'étais du genre à m'énerver assez facilement, je crois que les propos de Yasuhito, je les lui aurait fait bouffer. Parce que me dire que c'est en s'entrainant qu'on y arrive ça, je l'aurais pas du tout deviné ! Enfin, j'hausse un peu les épaules. Je ne vais pas me décourager pour si peu alors qu'il semble avoir une piètre opinion de moi au niveau de ma rigoureusité à l'entraînement.Je lui montrerais rapidement que je ne suis pas du genre à jeter l'éponge si facilement que cela. Juste qu'avant de pouvoir m'entraîner là, il faudrait que je comprenne déjà comment faire. Il aurait pu être un peu plus... Clair ? Pensais-je à l'instant même où il me donne un fameux indice. Ne lui répondant même pas, je baisse mon regard sur mes pieds et tente d'analyser sa phrase et disons que la seule conclusion que j'en tire, c'est de réussir à contrôler mon chakra pour que celui-ci ce concentre dans mes pieds. Je déglutis alors, parce que dis comme ça, je comprends directement que je ne vais pas y arriver si facilement. Le chakra et moi,c'est une grande histoire d'amour. M'enfin, me concentrant alors, j'essaie d'appliquer mes conclusions pour tenter de monter à l'arbre. Oubliant pour l'instant de marquer a progression, cherchant plutôt à comprendre réellement le fonctionnement de tout ceci. Parce que là, je viens déjà de me retrouver au sol. Cependant je me relève assez rapidement sans dire un mot pour tenter directement de remonter en augmentant un peu la concentration de chakra dans mes pieds. Petit à petit, ça se stabilise quand même un peu et je tiens de mieux en mieux, réussissant à faire quelque pas avant de chuter. Je prends alors son idée de repère avec le kunaï pour enfin la mettre en pratique.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 23 Juil 2017 - 17:46
Je regardais Shiori se débattre, avec ses pensées, mes paroles et l'arbre. J'avais eu l'impression qu'elle aurait quelques problèmes, mais j'avais aussi vu en elle du potentiel. C'était pour cette raison que j'avais décidé de l'entraîner. Mais ce n'était pas les seules raisons, elle est une sabreuse et genin de Kiri, c'était pour moi normal de proposer mon aide.

Jetant un coup d'œil plus bas, je pouvais voir que ma petite phrase avait fait mouche. Celle-ci - malgré ses chutes - avançait gentiment et commençait même à prendre note de sa progression à l'aide du kunaï que je lui ai donné il y a quelques minutes. Je décidais de descendre de mon perchoir afin de me retrouver à sa hauteur et de regarder d'un peu plus prêt comment celle-ci s'y prenait.

« Essaye de toujours aller plus loin que l'essai précédent. Tu avances bien et vite. À ce rythme-là, on ira manger dans quelques heures ! » Lui disais-je dans le but de l'encourager.

Certes, le contrôle du chakra n'allait pas devenir parfait avec un seul exercice. Mais réussir cet entraînement allait y contribuer. Cela allait même peut-être lui ouvrir de nouvelles portes, des capacités jusqu'à maintenant enfuie car inutilisable.

Nous restions encore comme ça environ une heure et trente minutes. Shiori avait bien avancé depuis le début et une pause allait peut-être être nécessaire afin de reposer cet organisme en plein entraînement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Dim 23 Juil 2017 - 21:51
Le kunaï en main, ça fait de longues minutes que je suis là, à tenté de monter sur cet arbre sans utiliser les mains, retombant toujours sur le sol. Si au début, j'avais du mal à me réceptionner à la chute, petit à petit, je commence à avoir des réflexe pour ne plus me manger le sol trop violemment. Mais je continue encore et encore de tomber de ce maudit arbre. Ainsi concentrée à ma tâche, je ne réalise même pas le temps qui s'écoule et le soleil qui déclin dans le ciel. Je ne remarque même pas que celui qui sera mon futur sensei est redescendu quelque peu pour m'observer un peu mieux. Non, toute mon attention est portée sur cette histoire de chakra et de monter à l'arbre, ainsi que les traits que je fais. Ceux-ci se multipliant grandement sur le tronc.

Cependant, une énième fois, ma concentration de chakra n'est pas bonne et je me retrouve à chuter encore. Mauvais geste cette fois ? je ne sais pas trop. Mais je me retrouver sur le sol de tout mon long, le kunai planté dans le sol un peu plus loin. Je me replie alors sur moi-même, tenant mon poignet droit de ma main gauche en répriment un gémissement plaintif. Je sais pas ce qu'il s'est passé cette fois, peut-être la fatigue ou même simplement la faim ? Dans un cas comme dans l'autre, ça ne change rien à la situation... Je me suis mal réceptionner, la main droite la première... Je serre alors les dents pour ne pas alerter Yasuhito sans même constater qu'en réalité, il est bien plus proche que je ne le pensais. Cherchant à masser mon poignet tout en le tenant aussi immobile que possible en même temps, je me relève pour aller rechercher le kunaï. Après tout, je n'ai pas besoin de mes deux mains pour faire cet exercice alors je peux bien le continuer et faire fit de cette douleur non ? Bien que j'ai juste plus intérêt à tomber et me réceptionner sur ce poignet.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Encore et toujours, la même rengaine - Pv Watanabe Shiori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: