Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Mission de rang B ▬ Troubles au Canyon | Musashi & Tenzin

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Lun 10 Sep 2018 - 17:59

À l’orée d’une pluie de troubles et d’incertitudes, la Roche se doit d’aller de l’avant. Missionné pour une mission qui requiert sa présence plus que celle d’un autre, Takumi se doit de se rendre au fameux Canyon du pays de la Terre. Véritable merveille de la nature de ce qu’il en sait, un plaisir pour les yeux. C’est déjà ça de pris. Après avoir délicatement déposé un baiser sur le front de l’explosive endormie, il quitte sereinement la chambre conjugale.

Après avoir entamé le trajet avec les deux genins qu’il reconnaît sans aucune peine, c’est avec un léger sourire aux lèvres que Takumi part du village avec eux, et s’en éloigne donc. Encore une fois, il quitte sa moitié pour aller régler les problèmes que d’autres ne peuvent visiblement pas gérer eux-mêmes. Le Yûkan est véritablement rempli d’incapables. C’est pourquoi la nouvelle génération se doit de montrer tout ce dont elle est en mesure d’accomplir en plus de faire montre d’une ambition sans pareille. Tous les problèmes qu’ont pu connaître le pupilles pâles et ses anciens supérieurs - Tsuchikages, Jônins, Chûnins… - n’est définitivement rien à côté de ce qui se profile avec le sujet de l’Homme au Chapeau. C’est sans aucune inquiétude que le chef de ses semblables l’affronterait, lui et ses sbires les plus imposants. Mais à quel prix seulement ? Peu importe. Rien ne vaudra jamais la préservation de jeunes éléments qui ne sont pas encore prêts à affronter tous les dangers de ce monde. L’erreur que le village a laissé arriver en la personne qu’incarne le Hyûga - un enfant qui a dû grandir trop vite - ne doit pas se reproduire.

Oui, car il s’agit bel et bien là d’instaurer un avenir durable et pérenne pour Iwagakure no Sato. Une idylle qui n’a toujours pas quitté les idéaux du rêveur, têtu comme personne qu’il est d’ailleurs. La chose sera telle qu’il le souhaite un jour où l’autre car il s’agit là de l’histoire d’un homme qui prend son destin en main et décide de le façonner avec la seule force de sa volonté. Ou peut-être qu’il a toujours été amené à devenir cet être qui, soutenus par de nombreux nakamas, viendrait à bout du plus terrible des fléaux ? Après un simple soupir, il quitte sa réflexion. Son esprit est bien trop assailli ces derniers temps mais il se doit d’être productif, comme toujours.

N’est-ce pas magnifique ? - à ses coéquipiers - Un enfant de Hi, un autre de Kaze et un autre de Tetsu, tous les trois réunis pour une mission qui concerne Tsuchi. - probablement le village le plus cosmopolite du monde à l’heure actuelle - Nous avons un peu de temps devant nous, dites moi ce que vous pensez de la chose.

L’interrogation n’est pas anodine, à voir ce que ferait Takumi des réponses récoltées. Son but premier est bien d’aider les plus petits à devenir les plus grands possibles. Mais pour cela, il se doit de bien les connaître. Eux. Et leurs idéaux. Leurs rêves et leurs ambitions, éventuellement. Mais cela sera pour plus tard, chaque chose en son temps.

Pléthore de tâches, temps se faisant manquant. Malédiction.



@Nagamasa Musashi @Konran Tenzin

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 11 Sep 2018 - 16:06
Aujourd'hui, contrairement aux autres jours qui se ressemblaient pour beaucoup, j'allais enfin pouvoir sortir un peu du village de la Roche. Non pas que je ne l'aimais pas, loin de là. Mais j'étais un être du vent, un être de la liberté, et rester enfermé dans un village me donnait parfois l'impression d'être enfermé dans une cage. Un bocal dans lequel mon essence tournait en rond sans arrêt, comme une tornade minuscule n'arrivant pas à trouver d'échappatoire, de défouloir, pour pouvoir redevenir la gentille petite brise qu'elle était à la base. Mais aujourd'hui était un autre jour. Aujourd'hui, le vent m'emportait sur les pas d'une nouvelle aventure. J'avais reçu une missive il y a peu de temps qui m'invitait à quitter le village pour régler des problèmes au Pays de la Terre, accompagné de deux hommes que je connaissais et que je respectais. Une mission qui s'avérait être d'une grande importance. Je me préparai donc ce matin là convenablement, empli d'une sérénité qui pouvait tromper sur mon état d'esprit déterminé, et sortis de mes appartements par la fenêtre pour rejoindre le lieu de rendez-vous ce jour-là.

Bien que Musashi et moi étions des genins, Takumi quant à lui était le bras droit du Sandaime, chef du clan Hyûga et capitaine de police. Sa présence à nos côtés était dans un sens rassurante, et quelque part ironiquement assez inquiétante. Mais ce n'était pas l'heure d'avoir ce genre d'interrogations alors que nous parcourrions le Pays de la Terre en direction du Canyon. Malgré mes années de errance à Tsuchi, je n'étais jamais tombé sur ce site, bien que j'avais entendu beaucoup de bien de ce paysage. En attendant, je profitais du voyage silencieux en compagnie de mes camarades Iwajins, profitant du calme pour apprécier la caresse du vent. Comme à mon habitude d'ailleurs. Yeux levés, à demi-fermés, j'avançais au rythme de mes coéquipiers de mission. Mon esprit est cependant ailleurs. Loin. Dans des contrées plus sablonneuses, auprès de gens qui me sont chers. De personnes aujourd'hui portées disparues. Des personnes qu'il me tardait de retrouver, au prix de sueur eau et sang pour devenir plus fort. Je ne mourrai pas avant d'atteindre ce but. Mais mes années ici m'avaient apporté un autre but, protéger le village caché de la Roche. Et c'est ce que je sortais faire aujourd'hui. Quelqu'un d'autre semblait s'être perdu dans ses pensées, et lorsqu'il en ressortit, ce fut avec des mots bien mystérieux. Pupilles Pâles héritières du Feu, Samouraï enfanté par le Fer, Fils et Esprit régit par le Vent, tous réunis pour une Mission dans le Musée de la Terre. De drôles de coïncidences dirions-nous. Cependant...

-Cela importe peu, je me trompe ? Nous sommes tous autant des shinobis de la Roche. Et au contraire, j'ai le sentiment que c'est cette diversité qui nous rendra plus fort. C'est dans la diversité que vient la connaissance, et avec la connaissance vient la force.

Nous étions tous si différents à Iwa, et pourtant, je n'y voyais pas quelque chose de mauvais bien au contraire. Tous nos talents réunis formeraient un bouclier infranchissable autour d'Iwa. Enfant du feu, du fer ou du vent, c'était avec les pierres de notre volonté que nous protégerions notre village. Et le but final, qui avait encore l'air si lointain, mais que je savais qu'il pouvait être atteint :

-Et c'est avec cette même diversité, cette même connaissance et cette même force que la paix s'installera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 11 Sep 2018 - 23:01
Comme à son habitude, le jeune samouraï avait passer la nuit entière à s'entrainer. Poussant toujours son corps à sa limite, comme toute chose dans ce monde sa vie ne tenait qu'à un fil. Avec ses capacités, il était trop faible pour ses objectifs. La Voie, comme à son habitude était à la fois si proche et pourtant tellement éloignée de lui. Ses compétences à la lame bien qu'impressionnante n'était rien comparer à celle de ses cousins et cousines. En tant que nouvelle iwajin, il se devait de faire ses marques tout en respectant sa philosophie de vie si.. Si différente du commun des mortels. Tandis qu'il méditait après ses longues heures d'entrainement nocturne, une missive lui fut apporter concernant un ordre de mission. La mission était clair, éradiquer la menace que représentait les bandits. Un sourire lui échappa quand il vit les noms assignés à cette missions. Deux fils du Vent. Son ami Tenzin et son frère d'adoption qui lui avait permit entre autre de rejoindre les siens, Takumi. Il ne perdit pas un instant. Vêtu de sa simple tunique noir de mauvaise manufacture n'arborant même pas les symboles de son clan, Sonkeisuruhito à la ceinture, il se rendit au point de rendez-vous fixer pour les trois shinobi de la roche.

Tandis que tout les trois étaient sur le chemin, ce fut Takumi qui prit la parole et posa une question qui n'était pas anodine aux yeux du samouraï. Quant on se sépare de la parole au profit du silence, on arrive à percevoir l'essentiel dans les propos des autres. Distinguer ce qui est inutile de ce qui est utile, l'une des voies du Bushido. Tous ceux ayant ne serait-ce que quelque peu côtoyé le jeune homme ne lui pouvait enlever cette qualité pour certains, défaut pour d'autre que son avarice concernant les mots. Lui qui fut enfanté par le Fer, rendu esclave par le Vent et finalement adopté par la Terre avait un avis tout particulier sur la question mais il attendit en silence que son camarade termine ses propos. Par mesure de respect mais surtout car sa réponse méritera réflexion.

C'est le futur de toute civilisation qui ce veut vivante et prompte à embrasser l'humanisme de toute chose. Cette pluralité multi-culturelles est à prendre sous de bons augures bien que nombreux sont ces détracteur. C'est en se réunissant que de nombreux conflit cesserait au plus vite. Bien qu'utopique, ma pensée irait même plus loin. Vivre sous une même bannière et sous l'égide de ce qui nous est supérieur n'entrainerai que la paix.. Tandis que ce séparait n'entrainera qu'haine vis à vis de l'autre, de l'étranger ou encore de la personne différente, ce genre de pensée nefaste continuera à faire exister ce cercle vicieux qu'est la guerre et la désolation.

Ses propos étaient emplit d'une philosophie et d'une façon de voir le monde propre à lui même. Ses propos n'étaient pas sortit d'un livre ou de bouche à oreille, c'était sa vie avant de rejoindre la roche. Il l'avait vécu et savait pertinemment tout cel bien qu'encore trop faible pour endigué le mal présent dans tous il faisait son possible pour venir en aide à tous. Le samouraï était bien plus qu'une fine lame, au delà de ses compétences dans l'art de la guerre, il était un cerveau. Philosophie, peinture, sculpture, poésie, histoire, et d'autres sujets encore divers et variés, tout cela le représentait vraiment. L'enfant du Bushido, avant d'être une lame était un esprit. Esprit qu'il de doit d'éduquer de la meilleur des façons car le corps restera toujours limité quand on le compare à ce dernier qui est illimité. Mais retenant ses paroles le plus clair de son temps, très peu de gens connaissaient cette facette de sa personnalité, même au sein de sa famille la plupart s'arrêtait à son physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sam 15 Sep 2018 - 1:16
Une fois les autorisations reçues suite à leur prise de mission, le trio put partir sans encombre de la ville d'Iwagakure no Sato. Le voyage fut tranquille, le pays était assez calme d'apparence, la discussion pouvait aller librement. Arrivés proche du Canyon incriminé, un lieu de passage obligatoire pour quiconque souhaitait venir de la côte nord pour aller vers Iwa, le groupe vit une caravane de marchands qui était très légèrement remplie.

Des trois charettes, une seule avait encore des biens matériels et était seulement remplie de moitié. Les marchands avaient l'air fatigué et avançaient lentement vers la ville, n'ayant par ailleurs plus qu'un cheval par charette au lieu de deux habituellement. Le Canyon Tōkuhama s'étendait quand à lui en arrière-plan, visible sur la première centaine de mètres avant que des pillastres et des tournants ne cache sa suite.

Les ninjas d'Iwa avaient alors trois choix évidents. Parler aux marchands, continuer leur route et traverser le Canyon par la voie basse, la voie la plus large et la plus sûre géographiquement parlant, ou bien passer leur chemin et choisir les voies escarpées et dangereuses qui montaient au dessus du Canyon, chemins quasimment impraticables par endroit, s'apparentant alors plus à ne l'escalade qu'à des déplacements de marche ou de course.


Parler aux marchands esseulés.

Passer son chemin et utiliser la voie principale du Canyon Tōkuhama.

Passer son chemin et utiliser les voies secondaires -est ou ouest- qui surplombent le Canyon.

Faire autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 23 Sep 2018 - 18:31
Belle journée pour discuter dans les plaines de Tsuchi en compagnie de deux hommes qui avaient largement gagné le respect que je leur vouais. Tout était calme, et jusqu'à présent rien ne semblait sortir de l'ordinaire, ou indiquer que quelque chose clochait. C'était très certainement normal car nous n'étions pas encore arrivés à l'endroit convenu. Mais c'était bientôt le cas. Et lorsque nous arrivâmes au grand Canyon de Tokuhama, je me perdis pendant plusieurs secondes sur la vue que nous offrait cette démonstration majestueuse de Mère Nature et ses caprices. Le vent soufflait sur mon visage alors que je contemplais ce chef d'oeuvre. Mais très vite, quelque chose attira notre regard à tous incontestablement.

Un groupe de marchand qui semblait venir du nord du Pays étaient en train de traverser le Canyon pour venir dans notre direction. Rien d'anormal jusqu'à présent, jusqu'à ce qu'on regarde de plus près. Premièrement, une seule des trois charrettes transportait de la marchandise, et elle n'était même pas pleine. Ensuite, contrairement à l'habitude des marchands, leur moyen de transport manquait de chevaux, un par cargaison. Et troisièmement, ces pauvres gens ne semblaient pas en forme. Si il était normal d'être fatigué après un long trajet, leur fatigue ne semblait pas adaptée à la situation et ne semblait pas être que physique. Ils avaient l'air presque abattus. De plus, ils n'auraient pas risqués de prendre qu'un cheval par charrette pour transporter leur marchandise. De plus qu'ils n'auraient pas non plus pris le risque de faire autant de voyage et sur une route si peu sécurisée pour si peu de marchandise. Résultat des courses ? Il ne fallait pas être un génie pour deviner que nous étions en train de regarder nos premières victimes de l'ordre de la mission.

-Voici nos premiers clients, on dirait.

C'est donc tout naturellement que nous nous dirigeâmes vers ces derniers. Ils pourraient très certainement nous donner des renseignements sur leur nombre, voir peut-être leur localisation et leurs capacités. Bien évidemment, je ne m'attendais pas à ce que ce soit si simple, mais des informations pourraient nous être fort utiles. Si on décidait de simplement passer notre chemin, cela nous permettrait peut-être de gagner du temps et de retrouver ces mécréants qui venaient visiblement de commettre un délit. Mais le canyon n'était pas petit et si on pouvait restreindre nos recherches en posant quelques questions, cela pourrait nous faire gagner pas mal de temps. Je m'avançai donc vers les marchands, pressé d'obtenir quelques informations, mais restant tout de même compréhensif de l'évènement qu'ils venaient de subir.

-Bonjour messieurs, nous sommes des shinobis d'Iwa. Et nous sommes venus enquêter sur les évènements malencontreux qui se passent ici, et pour y mettre un terme. Au vu de votre état, je suppose que vous avez malheureusement été victimes de ce problème ?

Bien que mes paroles étaient assez directes, mon visage et mes yeux transmettaient sans mal la compassion que j'éprouvais face à leur condition. Je n'allai pas jusqu'à leur toucher l'épaule, nous n'étions pas si proches, mais je pouvais leur transmettre mes sentiments par mon attitude corporelle.

-Je suis fort désolé de ce qui vous est arrivé, mais vous pouvez m'en dire plus à propos de ce qui s'est passé ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 25 Sep 2018 - 3:58
Leur discussion forte interessante dut malheureusement ce clore plus rapidement que prévu. Du moins pour le moment. Il venait d'arriver à l'un des premiers objectifs de leur mission. Musashi se rappela aussitôt la mention rentrer vivants. Ils ne devaient pas prendre ça à la rigolade. Le sérieux dans toute chose est le maître de la réussite. Une maxime qu'il avait inventée et qui lui plaisait assez. C'était original.

Trois caravanes vinrent briser le calme et la beauté des lieux. Ce fut Tenzin qui réagit en premier, surement son lien en rapport au vent. Le jeune assimilateur alla vers eux afin d'engager la discussion. Notre jeune épéiste resta quelque peu en arrière du groupe préférant passer au peigne fin les trois charrettes, du moins à l'aide de ses yeux. Venir pour couper la parole à son acolyte uniquement pour fouiller trois charrettes était une action non-avenue et très irrespectueuse. Il tenta de glaner une première fois une quelconque information sur les marchands en plus de ce qu'il pouvait déjà voir de base ; une charrette transportant de la marchandise au lieu de trois. Des cheveux manquants et d'autres fais mystérieux venaient accentuer l'affaire. Ils n'étaient malheureusement pas passer entre les mails du filet, pauvre marchands.

Musashi préféra rester encore une fois en retrait. Bien qu'étant samouraï il gardait toujours cette attitude avare de mots. Son ami avait parfaitement su gérer la situation. Rajouter d'autres mots ne seraient qu'inutile. Toujours prêt, il n'attendait que la moindre action superflue pour agir, il garda donc en visuel les marchands esseulés mais son regard ne tarda pas à se diriger sur les caravanes pour finalement se terminer par ce poser sur les différents points d'accès de ce canyon. Il était à la recherche de potentiels indices prenant place au sein de ce convois marchand ainsi qu'auprès du Canyon. Il ne tombera surement sur rien d'intéressant pour le moment, c'était une manière de patienté, en somme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Jeu 27 Sep 2018 - 13:44
Vous voyant arriver, les marchands s'arrêtèrent, tirant doucement sur les rennes de leur chevaux. Le premier de la file regarda les trois shinobis de la roche l'un après l'autre avant de soupirer, prenant la parole après avoir écouté le discours de l'assimilateur.

« Bonjour messires... C'est bien cela, nous avons été attaqués au milieu du canyon. Des ombres nous sont tombées dessus... Avant d'avoir compris quoi que ce soit, nous avons été assomés et... quand nous nous sommes réveillés, nous n'avions plus que ce que vous pouvez voir ici... Tout s'est passé si vite, je ne sais pas si nous pouvons vous aider beaucoup plus... »

L'homme était visiblement arrassé, n'avait pas très envie d'épiloguer sur cette mise à sac. Cette première rencontre avec des victimes sur le terrain avait cependant l'avantage de leur apprendre quelques premiers éléments sur qui étaient ces bandits.

Observant ses deux recrues en silence après avoir longuement détaillé les charettes, le Hyûga attendait leur réaction afin de voir ce qu'ils déduisaient de ce qu'ils venaient de découvrir et ce sur quoi ils comptaient enchaîner.

Insister pour plus d'informations auprès des marchands.

Continuer la route pour aller sur le lieu de l'attaque

Passer par les sentiers surplombant le Canyon

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 27 Sep 2018 - 17:35
Lorsque les marchands constatèrent notre présence, ils ralentirent progressivement jusqu'à s'arrêter quelques pas devant nous. Le premier marchand, celui qui semblait mener la file et le groupe, nous regarda longuement avant de soupirer. Je ne réagis pas, interprétant ce soupir comme une marque de sa fatigue extrême. Ce marchand écouta attentivement mes paroles et mes questions, et me répondis ensuite de manière assez floue. Si j'en croyais ses mots, tout s'était passé rapidement, et des "ombres" leur étaient tombées dessus pour les assommer et dérober leur bien. Mais à la lumière de ce récit -si tant est qu'on pouvait appeler ce récit une lumière-, quelques interrogations persistaient. Leur récit était louche. Pour plusieurs raisons.

Premièrement, il leur restait plusieurs chevaux, au moins un par charette. Et les bandits avaient quand même laissé la moitié d'une charrette remplie. Ce qui ne faisait aucun sens. Premièrement, pourquoi voler des chevaux ? Pour les manger ? Non j'en doutais, ça me paraissait louche. Et quand bien même, pourquoi avoir laissé de la marchandise alors que ces marchands étaient clairement hors d'état de nuire, et de faire quoi que ce soit. L'une des raisons auraient pu être que les bandits avaient été trop peu nombreux pour récupérer leur sac à la main. Mais si ça avait été le cas, ils auraient pu facilement voler une charrette et transporter leur butin jusqu'à l'endroit où ils trouvaient refuge.

Quelque chose d'autre ne faisait pas sens pour moi dans cette histoire. Nous n'étions pas en pleine nuit, alors comment ces bandits avaient pour se passer pour des ombres ? Les marchands ne semblaient pas blessés pourtant, et rien n'indiquait qu'ils avaient reçu des coups ou une quelconque forme de maltraitance. Ils semblaient juste esseulés. Mais cela pouvait être parce qu'il n'y avait pas eu de combat. Un coup bien placé pour faire perdre connaissance en une seconde. Cela n'expliquait pas l'histoire des "ombres" mais bon. Il y avait aussi l'alternative du genjutsu, une technique ennemie dans laquelle ils avaient été plongées le temps du méfait. Ou alors...ces marchands ne disaient pas toute la vérité. Ils ne semblaient même pas réellement vouloir de notre aide afin de retrouver leurs bien perdus. Ou simplement notre protection. Rien de tout cela. C'était étrange. Fatigue extrême toujours ? Ou il y avait plus que ça ? Je ne laissai rien paraître de mes suspicions aux marchands, mais retournai vers mon équipe avec laquelle on se mit légèrement à l'écart pour mettre nos doutes en commun.

Quelques secondes plus tard, nous étions tous tombés d'accord sur le fait que la situation était louche, mais que nous ne voulions pas perdre non plus de temps. La seule solution qui s'offrait à nous était de se séparer. Takumi pourrait certainement veiller sur nous au loin. Et nous surveillerons si il n'y avait pas de grabuges de chacun de notre côté.

Dispersion...

-Je vais sur les sentiers là-haut, pour ma part.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Lun 1 Oct 2018 - 18:45
La situation était illogique pour le jeune samouraï. Il manquait une pièce du puzzle. Au plus profond de sa conscience un doute subsisté. Était-il réellement des marchands inoffensifs ou les bandits eux même ? Difficile à comprendre. Musashi en retrait laissa Tenzin mener la danse, il le faisait parfaitement, il était fier de le compter parmi ses rares amis. Toujours songeur, il réfléchissait sur la suite des événements. « Revenez vivants » ce n’était pas une simple mission de routine.

Il attendit que ses camarades reviennent vers lui pour faire un petit topos sur la situation et pour ne pas garder ses doutes en tête.

Sotaicho. Cette histoire n’est pas claire. Il se peut qu’ils fassent partie des bandits. Ne pas demander d’aide. Leurs récits qui ne collent pas avec la situation. C’est étrange. Vous qui possédez ces pupilles vous pouvez nous éclairez ? J’ai d’ailleurs une idée afin de les prendre à leur propre piège. J’irais sur le lieu de l’attaque tandis que Tenzin lui passera par les hauteurs du Canyon. En tant qu’assimilateur la situation lui est plus favorable en haut. Quant à vous... Restez ici afin de les contenir quelques instant. Sait-on jamais. Et puis comme ça vous pourrez avoir un oeil sur les différentes perspectives qui s’offrent à nous.

Le plan était accepté par tous. Il était l’heure de le mettre en place desormais. Le samouraï emboita le pas de son collègue. Tout deux disparurent dans le paysage, se volatilisant exprès devant les marchands. Tenzin prit les hauteurs tandis que le jeune s’occupa du lieu de l’attaque. Sa seule main était posée sur le tsuka de sa lame. Il était aux aguets. Prêt à bondir tel un fauve sur le premier qui se montrera.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sam 6 Oct 2018 - 16:26
Après avoir écouté le marchand, le Hyûga s'était tourné vers vous pour avoir vos avis. Visiblement, il ne ferait pas la mission pour vous, étant plutôt là en cas de problème. Il fronça un peu les sourcils en vous entendant parler de séparation mais hocha la tête.

« Restez sur vos gardes. Les bandits sont peut-être encore sur place. Sachez également que le Canyon est plutôt long, je ne pourrais pas arriver immédiatement en cas de problème. »

Les laissant partir comme il le désirait, il reprit la conversation avec le marchand, le retenant donc comme il le pouvait à la demande de ses deux camarades. Les deux jeunes hommes disparurent donc rapidement du regard des marchands qui leur prêtaient de toute façon peu attention, partant vers leur objectif personnel.

Musashi s'enfonça donc dans le Canyon Tōkuhama en restant sur ses gardes. Au bout de quelques minutes, il put découvrir la scène qui avait été apparemment l'hôte de l'affrontement. Les charettes avaient quitté la route pendant quelque dizaines de mètres pour s'éloigner au milieu de rochers et aller vers la falaise du canyon. Les traces étaient assez visibles et revenaient ensuite sur le chemin, un peu plus loin.

De son côté, à cause du peu de stabilité du terrain, Tenzin avançait moins vite. Après quelques minutes, à un détour du chemin alors qu'il ne pouvait pas voir plus loin à cause de rochers, il entendit des paroles échangées entre deux hommes sans qu'il ne puisse vraiment en comprendre le contenu.

Pour Musashi : Suivre les traces vers la falaise

Pour Tenzin : Continuer à avancer sur le sentier pour voir ce qu'il s'y passe

Rebrousser chemin

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 6 Oct 2018 - 17:27
Il était assez clair que Takumi comptait nous laisser nous débrouiller pour cette mission, observant notre façon de faire. Tout comme il était tout aussi limpide qu'il appréciait moyennement notre décision de nous séparer. Mais à vrai dire, je n'étais pas vraiment certain qu'il y avait un autre choix. Après tout, il y avait beaucoup de choses qui ne clochaient pas dans la présentation des faits, et s'attarder sur l'un ou l'autre nous ferait perdre du temps et peut-être de précieux indices sur cette affaire. Il fallait arrêter ces malfrats au plus vite. Le Hyûga en charge de cette mission finit par hocher la tête, et nous mis en garde non seulement sur l'éventuelle présence des malfrats, mais aussi sur son incapacité à nous rejoindre dans la seconde si jamais quelque chose se produisait. Après tout, ce Canyon n'était pas qu'un petit bout de quelques rochers perdus au milieu de nul part. C'était une véritable merveille de la nature, qui s'étendaient certainement sur des kilomètres. Nous étions mis en garde, et nous savions à présent que faire. Je hochai la tête en direction du Hyûga.

-Bien.

Un simple mot, et je me mis en route. Une route qui s'annonçait bien plus compliquée que ce à quoi j'avais initialement pensé. Après tout, le chemin des hauteurs étaient vraiment instable contrairement à ce que j'avais pensé. Afin de faire le moins de bruit possible et d'éviter le plus d'ennuis, j'avais ralenti la cadence. Le chemin peu stable était réellement handicapant, mais je n'allais pas renoncé pour autant. Après de longues minutes, où j'avais joué la carte de la prudence, préférant économiser mon chakra, j'étais arrivé à une bifurcation. Tournant la tête dans la direction du changement de direction, j'entendis des voix. Trop lointaines pour que je puisse comprendre quoi que ce soit, mais assez fortes pour que je reconnaisse des timbres de voix. C'étaient certainement des hommes. Je ne pouvais pas en dire beaucoup plus actuellement, ma vue étant honteusement cachée par des rochers qui m'empêchaient de voir ce qui se passait au-delà. Etaient-ils en train de se disputer ? De discuter de choses importantes ? Peut-être étaient-ce même ceux qu'on recherchait. Mais je ne pouvais pas me permettre de me contenter de paroles incompréhensibles. Il fallait que j'en apprenne plus.

Pour ne pas perdre de temps et gagner en discrétion, je décollai mes pieds légèrement du sol, et je volai rapidement en direction des rochers vers lesquels j'entendais les voix. Au premier abord, je me collai aux rochers, tendant les oreilles pour écouter leur conversation. J'étais un ninja, et je savais me cacher, mais l'art de se dissimuler pouvait être parfois beaucoup plus complexe. Mais si je ne les voyais pas derrière ces blocs de pierres, eux non plus ne me verraient pas. Je m'assurais de rester bien invisible à l'oeil nu, espérant grappiller des informations. Si jamais je sentais que c'était une dispute, je profiterais d'échanges sulfureux pour pencher ma tête et essayer de voir qui parlait. Si et seulement si c'était possible. Dans le cas contraire, je me contenterais d'écouter leur conversation, les pieds à peine à quelques centimètres du sol.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 7 Oct 2018 - 12:38
Alors que Tenzin avançait prudemment, il se retrouva d'un seul coup à découvert entre deux rochers. Par chance, les deux hommes se faisaient face et ne semblaient pas l'avoir remarqué, sans doute grâce à l'absence de bruit de son déplacement, le sol étant trop instable pour rester silencieux pour quiconque n'était pas expert en matière de discrétion dans tous les cas. Il retrouva bien vite un couvert mais il avait eu le temps de les voir. Ils étaient deux à discuter, l'un en face de l'autre. Habillés assez simplement, ils avaient des armes à la ceinture, de jet pour l'un, deux wakizashi pour l'autre. Derrière eux, des hommes s'affairaient vers le bord de la falaise, semblant transférer des caisses pleines de biens depuis le bord jusque dans une charette.

Tendant l'oreille et s'étant un peu rapproché, il put entendre quelques bribes de conversation. Si les sons n'étaient pas toujours très clairs puisque la discussion était calme, il avait pu voir qu'avancer plus ne pourrait pas être fait à couvert. S'il avançait encore, il serait vu, c'était certain.

« ...T'inquiète...longtemps. ...continue...Trois...intercepter ? ...faut...Hi...trouvera...bordel...soeur !
- ...sais...shinobis d'Iwa...chopper...survivre... ...arrêter...assez... »

La conversation était parcellaire et s'il ne comprenait pas bien les paroles, il était aisé au ton de décripter que le premier cherchait à rassurer le second qui demeurait inquiet. Restait à voir maintenant ce qu'il y avait à faire, rester pour en apprendre plus ou repartir rapidement tant qu'ils étaient encore dans leur conversation et qu'ils ne prêtaient pas attention à ce qui les entourait ?

De son côté, Musashi avait décidé de retourner rapidement vers Takumi. Après un bref échange, ils conclurent que des renforts étaient nécessaires. Tandis que Musashi fonçait pour aller les chercher, Takumi resterait là pour attendre Tenzin ou, le cas échéant, partir à sa recherche s'il mettait trop de temps. Les marchands quant à eux, après quelques questions posées par le Sôtaicho, ne semblaient rien avoir à se reprocher, juste déroutés et en partie désespérés quant à leur futur avec la perte de tous ces biens.

Un peu plus tard, Musashi arriva à Iwa. Arrivant rapidement là où il savait qu'il pourrait trouver des shinobis, à l'Académie sur les terrains d'entraînement, il demanda l'aide des gens sur place, leur demandant de les suivre rapidement. Malheureusement, lui s'était foulé la cheville dans sa précipitation et s'il avait tenu jusque là, il ne pourrait pas repartir avec eux, se contentant de leur indiquer la route à suite au bout de laquelle ils pourraient trouver Takumi. De là, ce dernier leur expliquerait la situation et leur donner les détails.

« Toph, Hisa, bonjour. Je suis content que vous ayez pu venir si vite. Pour la situation, en arrivant nous avons croisé des marchands qui venaient de subir une attaque. Après leur avoir parlé, on a pu apprendre que les attaques se faisaient vers le milieu du Canyon et que des "ombres" leur sont tombées dessus avant qu'ils ne perdent connaissance. Tenzin est parti sur les hauteurs pour enquêter, j'attend ici son retour. Musashi avait trouvé un indice en bas, dans le Canyon, des traces de charette qui quittent la route. Vous pouvez y aller maintenant pour voir ce dont il retourne ou on peut attendre le retour de Tenzin pour avoir toutes les informations possibles. Et... Où est Musashi ? »

Pour Tenzin : Rester pour en apprendre plus

Pour Tenzin : Rebrousser chemin avec ces informations

Pour les renforts : Rester avec Takumi et attendre Tenzin

Pour les renforts : Partir vers l'indice de Musashi pour en apprendre plus

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 7 Oct 2018 - 14:28
Bien que j'avais avancé prudemment et que j'avais veillé à faire le moins de bruit possible en ne touchant pas le sol, j'avais tout de même failli me faire repérer. J'avais avancé un peu trop, la hauteur et l'emplacement des rochers m'avaient trompé. Pendant quelques rapides secondes j'étais totalement à découvert. Heureusement, ils ne m'avaient pas repéré et je devais surement mettre ça sur le compte de l'absence de bruit lorsque je m'étais envolé. Mais contrairement à eux, moi, je les avais vu. Ils étaient au nombre de cinq, et deux d'entre eux étaient en train de discuter. Je me remis à l'abri immédiatement, mais j'avais eu le temps de voir un peu les deux bandits en train de discuter. Ils étaient bien armés, un avec des armes de jets, et l'autre avec deux wakizashis qui ne semblaient pas être des outils à rabais. Et si ces outils et ces armes de jets étaient des armes de compétition il n'y avait aucun doute que ceux qui les détenaient savaient s'en servir plus que bien. Si il n'y avait qu'eux deux, je serais peut-être resté plus longtemps et aurait tenté de les intercepter, mais avec les trois autres, j'aurais surement été en grande difficulté.

Cependant, avant mon départ, je pus percevoir quelques brides de conversation entre les deux hommes. Mais ces quelques brides, bien que peu compréhensibles, semblaient contenir des informations. Le secon était inquiet tandis que le premier tentait de le rassurer. Ils parlèrent de trois quelque chose...Qui s'étaient faits intercepter ? Parlaient-ils des marchands ? Ils comptaient trouver quelque chose à...Hi no kuni ?? Une soeur ? Et qu'ils avaient assez pour arrêter...? Apparemment ils étaient aussi au courant de notre présence. Et peut-être comptaient-ils fuir au plus vite, vers Hi no Kuni ? Merde. Ça n'anonçait rien de bon. J'avais le choix entre rester là pour quérir plus d'information, mais perdre du temps et peut-être la possibilité de les attraper -car je doutais de pouvoir le faire seul-, ou alors rejoindre Takumi et lui faire part de ce que j'avais entendu. Et c'était bien évidemment la deuxième solution qui était la plus sage et la plus logique. Continuant à voler, je rebroussai chemin à toute vitesse.

Lorsque j'arrivai au niveau de Takumi, il avait deux autres invités, et un samouraï en moins. Toph et une samouraï du nom de Hisa étaient à présent aux côtés du Sotaicho, tandis que Musashi était introuvable. Je me posai au près d'eux, et levai un sourcil surpris. Après tout, l'effectif avait drastiquement chuté. Mais bien vite, l'inquiétude me prit. Et je fronçai les sourcils à l'attention de mes camarades.

-Quelque chose est arrivé à Musashi ? demandai-je inquiet. Et pourquoi vous êtes ici, Toph, Hisa ?

Puis après avoir entendu la réponse, je me tournai alors vers mes nouveaux camarades et ne tardai pas à leur expliquer ce que j'avais entendu.

-J'ai trouvé cinq des bandits que nous recherchons. J'ai pu en voir deux, très bien armés. Ils sont au courant de notre présence ici, je crois, et des marchands qu'on a intercepté. Ils ont sûrement récolté assez de bien, et ils comptent partir pour Hi no Kuni pour retrouver quelqu'un je pense, une soeur..? Je n'ai pas très bien compris.

Par la suite je leur répétai exactement les mots que j'avais entendu plus tôt, afin qu'ils puissent se faire leur propre interprétation de la discussion que j'avais perçu. Dans le même temps je leur décris la situation qui m'avait amené à percevoir cette discussion, et les informations que j'avais pu récolter sur les deux bandits.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 7 Oct 2018 - 16:08
Toph était en train de s'entrainer - pour changer - quand on la convoqua pour une mission en urgence. Ou plutôt, pour renforcer une équipe existante sur une mission en cours qui risquait d'être un peu plus difficile qu’initialement estimée.

D'autant plus que Musashi s'était foulé la cheville pour demander ces renforts, dans sa hâte et sa précipitation. Quelle bêtise ! Enfin, on ne pouvait pas tout contrôler. Et quelque part, deux personnes fraîches allaient arriver en plus.

Toph rassembla quelques effets et donna rendez-vous avec Hisa aux portes du village. La petite samourai serait son alliée dans cette mission, et Tenzin et Takumi les attendaient là-bas. Hisa et Toph se dépêchèrent toutes deux jusqu'au canyon où elles retrouvèrent Takumi avec des marchands, presque aussitôt rejoint par Tenzin qui s'étonna de leur présence, ainsi que de l'absence de Musashi. Toph salua l'assimilateur vent humblement.

Tenzin. Takumi-san. Musashi est parti nous cherché en renfort. Ceci dit... il s'est foulé la cheville en hâtant sa course. Un gâchis. Hisa et moi-même avons été envoyés en renfort.

Et sans se vanter, Toph s'estimait meilleur bagarreuse que le samourai, sans compter qu'Hisa était également très compétente. Et l'assimilateur vent en face d'eux... était peut-être le genin le plus dangereux de tout Iwa. Oui, peut-être bien.

La kunoichi écouta attentivement le rapport de Tenzin et se permit d'évoquer à voix haute ce qu'elle pensait des informations reçue.

Hum, cette affaire est sans doute plus compliqué que de simples attaques de brigands. Soit cette "soeur" cherche quelque chose, soit elle est utilisée comme otage... On ne peut que spéculer. Mais je parierai qu'ils sont basés à Hi.

C'était une extrapolation. C'était dommage que Toph n'avait pas été présente lors de cet échange, avec ses capacités sensorielles elle aurait pu plus en tirer. Elle savait en effet lire sur les lèvres. C'était une compétence utilisable dans quelles situations précises, en générale. Cumulée avec le byakugan, elle était nettement plus terrible car elle permettait d'espionner de très loin.

D'autant plus que peu de personne se cachait les lèvres.

Mais le travail de Tenzin était suffisant pour la princesse Hyûga. Elle estimait qu'il était revenu au bout moment, qu'il avait recueilli suffisamment d'informations et qu'il fallait dès que possible se mettre en poursuite des malfaiteurs.

On pourrait les suivre et soit compléter nos informations, soit leur tendre une embuscade, surtout s'ils étaient en charrette en haut de falaise, ils seront particulièrement lents. S'ils sont encore à ma portée de mon Byakugan, je peux les traquer de loin, voir même décrypter ce qu'ils disent. L'autre alternative serait de continuer de fouiller l'endroit pour des indices additionnels... mais je crains qu'ils soient trop loin pour les rattraper dès lors. Ils risquent de rejoindre un autre contingent et d'être en supériorité numérique.

La kunoichi attendait de voir ce qu'Hisa et Tenzin pensait de ce plan. Mais pour elle, c'était certain. Il fallait maintenant agir. Les prendre en filature avec le Byakugan, récupérer des informations en les épiants, les mettre hors d'états de nuire et enquêter sur leur provenance.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 9 Oct 2018 - 9:18
Il était évident qu’en passant tout le début de la journée au dojo, je ne m’attendais absolument pas être appelée en renfort pour une mission. Ce n’était cependant pas pour me déplaire, j’étais un peu restée sur ma faim lors de ma dernière mission et c’était l’un des devoirs du samouraï que d’être constamment prêt au combat. J’eus heureusement le temps de passer par chez moi pour récupérer mon équipement, venir en renfort avec des armes en bois n’était pas très correct.

Après avoir rejoins Hyuga Toph qui avait été également réquisitionnée en renfort, nous prîmes la route en direction du canyon. Nous y retrouvâmes Takumi et Tenzin, les deux shinobis que nous étions censées assister. Impossible pour moi de ne pas me remémorer l’affrontement que j’eus avec ce dernier au tournoi du festival, j’étais ravie de savoir que ses compétences allaient cette fois être dirigées contre quelqu’un d’autre. Quant au premier, bien que je ne l’avais jamais rencontré personnellement, sa réputation au village n’était plus à faire. Même ma camarade ayant presque le même âge que moi avait déjà réussi à se distinguer à plusieurs occasions, autant dire que j’étais bien accompagnée.

Après les avoir salués correctement, je restai bien silencieuse, préférant me ranger à leur avis. Ce n’était pas que je ne souhaitais pas m’investir, mais face à ce trio bien plus expérimenté, le mieux que je pouvais faire restait de me taire et d’apprendre. Lorsque Toph eut fini de parler, je décidai tout de même de partager une information sur mes compétences qui pouvait se montrer utile.

- Je possède également une technique me permettant de détecter le chakra d’autrui si besoin.

Je me tournai alors vers Takumi qui restait le plus gradé d’entre nous. Son avis était donc probablement le plus éclairé.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mer 10 Oct 2018 - 12:45
Les deux renforts arrivèrent ainsi assez rapidement jusqu'à Takumi tandis que Tenzin revenait. Après une brêve discussion, ils choisirent de partir tous les quatre ensemble vers le bas du Canyon et Toph surveillerait elle-même les hauteurs via son Byakugan.

« Ça me va. Restez sur vos gardes à tout moment. On est jamais trop prudents. »

Avançant donc en groupe, le quatuor s'enfonça environ jusqu'aux traces de charette qui partaient vers la falaise. Alors que Toph regardait avec son Byakugan vers le haut, elle remarqua que l'un des hommes la fixa pendant quelques secondes droit dans les yeux. Un homme perché sur le bord de la falaise, à moitié camouflé dans l'ombre d'un rocher mais qu'elle avait repéré grâce à son chakra. Ce dernier sembla également remarquer le regard de la jeune fille trente mètres plus bas puisque d'un coup il se releva, sortant de sa cachette et courant loin du bord, disparaissant de la vue de la Hyûga.

Continuer d'avancer pour les prendre à revers

Monter directement ici à la falaise pour les affronter

Rebrousser chemin

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 10 Oct 2018 - 17:07
Je saluai Toph et Hisa lorsqu'elles arrivèrent, et la première ne tarda pas à nous expliquer qu'elles avaient été dépêchées en renfort pour cette mission. Ce qui me fit me demander si cette mission n'était pas plus dangereuse que ce que j'avais d'abord pensé. Si nous avions besoin de renfort, c'est que le dernier ordre de mission que nous avions reçu n'était pas anodin. "Rentrez en vie"... Je soupirai en apprenant que Musashi s'était foulé la cheville en allant chercher des renforts, et cela m'étonnait que le samouraï n'ait pas tout fait pour participer tout de même à la poursuite de notre entreprise. Mais je supposais que le problème ne relevait pas réellement de sa volonté. Peu importait, cela ne changeait rien à la situation actuelle. Lorsque je racontai au trio en face de moi les paroles que j'avais entendu, Toph parvint à la même conclusion que moi : il y avait plus derrière ces histoires de vols et de rapts que ce qu'on aurait pu croire de prime abord. Toph pensait qu'ils étaient basés à Hi, ce qui rejoignait ce que j'avais pu comprendre de leur discussion. Mais je n'avais pas pensé à une histoire d'otage.

Dans tous les cas il fallait agir rapidement. Nous tombâmes d'accord sur le fait que rechercher des indices additionnels ne seraient pas profitable dans notre situation, mais nous avions le choix entre passer par la falaise ou prendre le chemin normal. Selon moi, il serait plus censé de prendre le chemin normal qui était plus sûr et plus discret pour quatre personnes, plutôt que les falaises où on risquait de se faire repérer assez rapidement. Mais mon choix n'était pas forcément le bon, comme nous pûmes le constater. Toph, qui surveillait les alentours avec son Byakugan, s'arrêta assez brusquement dans notre course. Dans la seconde, je m'arrêtai à mon tour, et suivis son regard. Au début, je ne vis personne, mais le moment d'après une ombre sortit de sa cachette et prit le large. Merde, nous avions été repérés. Mais comment...? Avais-je été repéré plus tôt ? Ou surveillaient-ils le chemin en permanence ? Je commençais à peine à développer ma sensorialité, et il était réconfortant de savoir qu'en plus des deux Hyûgas, nous avions un troisième membre en personne de notre estimée samouraï qui pouvait dépister des gens grâce à leur chakra. C'était une bonne chose d'avoir des senseurs dans notre équipe. Mais il fallait qu'on se dépêche à présent.

D'un seul mouvement, je me dirigeai vers la falaise à toute vitesse. Ils s'attendaient surement à ce que nous continuons sur le chemin pour les prendre à revers, ou peut-être comptaient-ils sur le fait que nous les poursuivions sur cette falaise, mais je n'avais pas peur de cette falaise. Et si on prenait trop de temps à les rattraper, ils auraient surement le temps de se préparer. Je ne savais pas si mes coéquipiers me suivraient, mais il y avait fort à parier que ce serait le cas.

-Ça va vite dégénérer, alors tenez-vous prêt. Les falaises ne sont pas facilement praticables. Faites attention.

C'était une consigne tout à fait logique, mais je préférais prévenir mes coéquipiers plutôt qu'ils le découvrent au décours du combat vers lequel nous avancions à grands pas.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Jeu 11 Oct 2018 - 20:02
Toph aurait préféré prendre le chemin des falaises, mais laissa l'expérience de Tenzin prendre la décision finale. Elle se considérait comme étant trop jeune encore pour bien mener un groupe à bien. L'assimilateur vent semblait mieux adapté à cet objectif.

Et tandis qu'ils marchèrent sur le chemin, Toph s'arrêta brusquement.

Les yeux virent les yeux. Prunelles contre prunelles. C'était dans ce genre de moment que tant l'un que l'autre se savait repéré. C'était un réflexe instinctif. Toph brandit une main en direction de la silhouette qui se mit à bouger lestement.

On est repéré par une sentinelle, elle prend le large sur la falaise.

L'information fut rapidement digérée par les différents membres de l'équipe. Toph vit que Tenzin s'élançait déjà pour escalader la falaise, et ne perdit pas de temps pour conseiller à ses alliés de faire attention à l'obstacle naturel qui se dressait devant eux. Un véritable rempart de roche.

La maitresse de la terre eut un sourire. Elle suivit Tenzin avant de dire.

Je les prends de revers.

Elle prit une grosse inspiration, et s'enfonça dans la roche. Et elle se mit à nager dans la direction qu'elle s'était donnée. De quoi arriver au sommet de la falaise, mais pas proche du précipice. Plus loin d'une bonne dizaine de mètres. Les brigands ne pouvaient suspecter une attaque sous-terraine facilement, surtout si Tenzin et Hisa ferait suffisamment de bruit.

Une main et puis l'autre, les jambes battant un rythme prononcé. Cela serait avec du crawl qu'elle arriverait au sommet du plateau. C'était un mouvement naturel pour elle, elle se sentait bien dans la pierre, dans cette obscurité rassurante.

Elle savait d'expérience que Tenzin serait une excellent cible pour des tireurs embusqués. Impossible de faire mal aux assimilateurs futon. Il était presque invulnérable dans sa forme venteuse. Hisa était bien derrière, si Toph ne savait rien de ses capacités défensives, elle n'ignorait pas qu'en terme offensive elle était redoutable.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Lun 15 Oct 2018 - 8:48
Une fois retrouvés, nous nous dirigeâmes directement en direction du canyon. Le Byakugan de Toph nous servit alors de reconnaissance pour surveiller les entourages. Ce fut également ce qui nous permit de découvrir que les brigands étaient toujours présents dans les falaises et qu’ils venaient de nous repérer. Ce n’était pas bien surprenant, notre position était très propice aux embuscades. Je pensais d’ailleurs que nous avions pris ce chemin pour les inciter à nous tomber dessus.

Ma première idée fut de continuer notre route, mais la réaction de mes camarades fut toute autre. Fonçant directement vers la falaise pour l’escalader, ils cherchaient à intercepter l’ennemi repéré. Je n’avais pas la maîtrise du Doton de Toph ou l’agilité de Tenzin, ce qui me désavantageait légèrement dans cette situation, mais je les suivis tout de même. Poursuivre sur le sentier seule n’allait être utile à personne.

Concentrant mon chakra dans mes pieds, je me mis à courir le long de la paroi. Je n’étais cependant pas très efficace, il ne s’agissait pas d’une surface très praticable. J’essayai tout de même de suivre le rythme de Tenzin pour ne pas le laisser atteindre le sommet sans soutien, la Hyûga venant de plonger dans la roche pour les prendre à revers.

Si la situation n’était vraiment pas à mon avantage et que je n’avais pas l’impression d’être très utile, j’étais prête à combattre.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Lun 15 Oct 2018 - 21:28
Alors que les trois genins étaient déjà en chemin pour grimper, chacun à leur manière, à la falaise, un premier bruit étrange se fit entendre, avant que d'un seul coup, des explosions en chaîne viennent faire un vacarme assourdissant qui enleva près de deux mètres du bord du Canyon. Alors que les rocs tombaient sur les deux genins qui avaient choisi de longer la paroi, un vent violent les en écarta d'un coup, contraire à un autre vent qui força les roches à rester près de la nouvelle falaise créée par les explosions massives sur près de cinquante mètres de large et deux mètres de profondeur.

« Je retiens les rochers, remontez le plus vite possible, l'explosion est passée ! Je reste en bas pour vous rattraper s'ils ont prévu autre chose mais j'en doute. »

Takumi avait su les éloigner des débris les plus dangereux et les ramener au sol, mais il fallait à nouveau tout escalader pour Hisa et Tenzin. De son côté, Toph venait d'arriver en haut après avoir entendu un énorme vacarme derrière elle, semblant assez confiante dans ses partenaires. Arrivant à la surface, elle vit deux hommes qui regardaient dans sa direction, l'air médusé. Un autre était en train de porter un homme inconscient jusqu'à une charette remplie de biens en tous genre et deux autres étaient en train de finir de mettre les dernières caisses sur la charette. L'un des deux devant sembla alors se reprendre et commença directement à donner des ordres en dégainant deux wakisashi qu'il avait à sa ceinture.

« Akeno, Masatomo, Kinmasa, avec moi ! Gaël, tu traces avec Goro, c'est plus important ! On vous retrouve au point prévu si on peut, sinon tu traces ! »

L'homme se mit en garde, prêt à accueillir Toph. Ils étaient trois, l'un avec un katana à deux mains, un autre avec un marteau et un dernier qui n'avait que ses poings serrés en plus du manieur de wakizashi. Si ses camarades n'arrivaient pas très vite, la genin aurait du mal à agir.

Pour Toph : Combattre

Pour Toph : Parlementer

Pour Tenzin & Hisa : Monter le plus vite possible pour rejoindre Toph

Pour Tenzin & Hisa : Tenter un détour pour avoir l'effet de surprise

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 15 Oct 2018 - 23:11
Bruit sourd. Explosions, vibrations. Le monde sous-terrain était presque inerte au monde extérieur. Pourtant, ces sensations arrivèrent à Toph. A vrai dire, elle n'était pas étonnée. Il était cohérent de tenir lieu une embuscade dans une telle configuration de terrain. Mais quoi qu'on en dise, elle faisait confiance à ses deux coéquipiers.

Tenzin, l'invincible.

Hisa, à la volonté indomptable.

Elle sortit du sol en haut de la falaise en s'époussetant les vêtements et en reprenant sa respiration comme si cela était la chose la plus naturelle au monde. Une entrée en la matière un rien trop théâtrale - mais on peut estimer la tentative comme fructueuse pour une enfant de son âge.

Qui se présenta à ses cibles qui se départageait les tâches. Un groupe pour les ralentir. L'autre pour poursuivre un but précis.

Lequel ?

Cela serait à Toph d'en savoir plus, le temps que ses compatriotes la rattrape. Elle se décida à se présenter. En effet, la politesse était une vertu qu'elle avait décidé de pratiquer et d'améliorer depuis sa discussion avec Hisa sur la Voie.

Hyûga Toph. Kunoichi. Vous devez vous rendre compte qu'Iwa ne peut vous laisser agir de la sorte. Quel est votre objectif pour que vous mettez plus que votre simple vie, mais celle de vos équipiers également, en vie ?

Son ton était non-chalant, mais la vérité suffisait à elle-même.

Pour information, il est trop tard pour fuir. Nous sommes traqueurs, un jonin d'élite nous dirige et votre petit piège ne permettra au mieux que de retarder de quelques secondes mes coéquipiers. Nous serons très rapidement à vos trousses.

Toph mêlait la vérité au mensonge pour démoraliser l'adversaire et anéantir tout espoir que leur plan réussisse sans accroc. En réalité, elle ignorait si Tenzin et Hisa possédait quelques talents de traque. Mais deux paires de byakugan était suffisantes pour le bien de cette mission. Elle ignorait s'ils connaissaient la force d'un jonin, mais c'était une bonne indication que ce n'était pas n'importe qui qu'ils avaient en face d'eux.

Elle se décida de leur tendre la main. D'ouvrir le dialogue à une résolution pacifique. Ce n'était pas sa façon de faire préférée, mais la récolte d'information était primordiale. Et de bonnes informations permettraient de mieux comprendre les tenants et aboutissements. Par conséquent, une résolution optimale de la situation.

Peut-être même qu'ils pouvaient les recruter pour la Roche ?

Pourquoi ne pas simplement nous expliquer ce qui vous parait aussi important à vos yeux, peux-être pouvons nous vous aider ? Ou, à défaut, vous offrir une peine plus clémente que mort et souffrance.

Sur ces mots, Toph craqua ses poings tandis que son corps se recouvrait d'écailles de pierre. Ce n'était pas une intimidation. Plus une anticipation au cas où ils décideraient de passer à l'assaut. Stratégiquement parlant, elle n'avait de toute façon pas avantage à attaque contre un groupe supérieure en nombre dont elle ignorait les compétences. Cela aurait été idiot de sa part. Non, se vêtir d'une protection valable et se préparer à un affrontement tout en essayant au mieux de l'éviter, voilà le chemin optimal.

Et, elle espérait, ses alliés seraient bientôt là.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 16 Oct 2018 - 16:24
J'avais foncé vers le sommet de la falaise, très rapidement suivi par Toph, puis Hisa. Toph était passée sous terre pour surprendre nos criminelles, et un petit sourire étira mes lèvres alors que je constatais à quel point nous étions différents et à la fois si semblables. Toujours dans la réactivité, et si proche de son élément que cela aurait presque été une honte qu'elle ne soit pas assimilatrice. Mais elle se débrouillait très bien en tant que princesse rebelle Hyûga. Quant à Hisa, c'était une samouraï, une guerrière au coeur ardent et j'étais impatient de la voir un peu plus à l'oeuvre. Bien qu'elle soit d'un naturel maline et prudente. J'étais entouré d'une bonne équipe. Mais les choses ne pouvaient pas être aussi simples qu'elles le pouvaient, bien évidemment. Cela aurait été trop facile dans ce cas. Au lieu de ça, comme on pouvait s'y attendre, nos chers bandits nous avaient gentiment tendu un piège. Le bord de la falaise explosa et des rochers énormes se dirigèrent sur la Nagamasa et moi-même alors que nous étions déstabilisés par l'explosion. Mais alors que je m'apprêtais à réagir, Takumi-sempai fut plus rapide que moi.

Deux vents contraires surgirent de nul part. Ou plutôt du patriarche des Hyûgas. L'un d'eux nous éloigna du bord de la falaise tandis que l'autre vint forcer les rochers à rester au plus proche de la falaise au lieu de nous retomber dessus. C'était une action intelligente avec une capacité de réaction digne d'un haut-gradé de la Roche, mais nous n'avions pas dit notre dernier mot. Je m'étais préparé mentalement à quelque chose comme ça, tout comme Toph lorsqu'elle était rentrée dans le sol. Et tout comme elle, je profitai de mon élément pour me sortir de cette situation délicate et ne pas avoir à ré-escalader toute la montagne. Tout en volant, j'attrapai la main d'Hisa au vol et me servis de mes capacités pour nous hisser en haut de la falaise sans encombre. Toph était déjà sortie du sol et faisait face à un groupe de quatre individus. Deux autres individus -dont un était inconscient-, tentait de s'éloigner de la scène. Mais je ne comptais pas les laisser faire.

-Je te dépose près de Toph, je vais tenter de barrer la route aux bandits qui veulent s'échapper, dis-je à Hisa.

Du peu que j'avais entendu, il semblerait que les quatre criminels qui tentaient de barrer la route à la Hyûga avaient pour but de la retenir, et de gagner du temps pour leur partenaire. Je déposai Hisa au sol et la laissai rejoindre notre camarade avant de prendre de la hauteur à nouveau, et me dirigeai vers le groupe de deux qui tentaient de s'enfuir. J'espérais que les quatres qui faisaient barrage au sol tarderaient à réagir en voyant un homme voler, et que cela me permettrait de ne pas me faire attaquer en vol. Je supposais que mes camarades me couvraient le cas échéant. La genin boxeuse, un surnom qui allait à merveille à la princesse, avait commencé les pourparlers, tentant de raisonner les bandits et les amener à parler pour découvrir leur but, leurs intentions. Cela était quelque peu étonnant, je pensais qu'elle était plutôt du genre à frapper d'abord, et à parler ensuite. Mais le fait qu'elle se recouvre d'une armure d'écailles de roches me conformaient dans l'idée qu'elle était tout de même prête à l'action. D'ailleurs, je n'étais pas sûr que ces derniers répondraient à ses questions, mais je faisais entièrement confiance à mes partenaires pour gérer la situation. J'avais ma propre situation à gérer. En coupant la route aux fuyards, je restai dans les airs à quelques centimètres du sol, mais devant eux pour les empêcher d'aller plus loin. Croisant les bras, je m'adressai à eux avec sérieux.

-On ne va pas plus loin, messieurs. Konran Tenzin, je suis un genin d'Iwa, et comme l'a dit mon équipière, il serait mieux pour vous de coopérer.

Leur petite explosion ne nous avait causé à peine quelques courtes secondes de retard comparé à la kunoichi aux pupilles pâles, et j'espérais que ces bandits ne tarderaient pas à comprendre qu'il en fallait plus pour nous arrêter. Ou tout du moins, j'espérais que cela les dissuaderait plutôt que de les encourager à faire plus. Du côté de Toph et Hisa, il y avait quatre adversaire. Dont un de ceux que j'avais vu, avec les wakizashis, et je reconnaissais aussi les deux autres armés que j'avais aperçu en fond de scène. Par contre, celui qui n'était pas armé ne me disait absolument rien. Si je ne me trompais pas, le cinquième homme qui était devant moi faisait parti de ceux que j'avais vu aussi. Il était en train de transporter l'inconscient qui leur semblait si précieux pour s'enfuir. Pourtant tout à l'heure, lorsqu'il transportait les caisses alors que je me faufilais en haut de la falaise pour intercepter leurs échanges, il n'avait pas semblé si important. Peut-être était-ce quelque chose ou quelqu'un d'autre qui était précieux, mais taper à l'aveuglette pouvait parfois permettre de révéler certaines choses. Des réactions ? Des erreurs ? Nous allions voir...

-Qui est cet homme que vous portez inconscients sur vos épaules ? Pourquoi est-il si important que vos camarades soient prêts à mourir pour vous laisser vous enfuir ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mer 17 Oct 2018 - 9:30
Lorsque l’explosion retentit, je sus que je n’étais vraiment pas dans une situation avantageuse. Je posai immédiatement ma main sur le fourreau de mon arme, prête à découper les rochers qui venaient à mon encontre, sans savoir si cela allait suffire. Ce fut cependant Takumi qui réussit à s’en occuper avec brio grâce à sa maîtrise du fuuton. Tenzin fut alors également réactif en utilisant également le fuuton pour me rattraper en vol et me soulever jusqu’en haut du canyon. Autant dire que j’étais particulièrement impressionnée par les deux.

Toph quant à elle était déjà de l’autre côté de nos assaillants, prête à les arrêter. Tenzin me demanda alors d’aller lui porter main forte tandis qu’il se chargeait de rattraper les fuyards. J’acceptai volontiers avant de me précipiter vers le groupe ennemi.

La Hyûga était déjà en train de chercher à discuter avec eux, je n’intervins donc pas immédiatement. Je m’approchai simplement suffisamment pour leur laisser comprendre qu’elle n’allait pas se battre seule. J’effectuai ensuite une petite technique de détection de chakra. La sensorialité était loin d’être ma spécialité, mais avec le piège que nous venions de subir, la moindre sécurité supplémentaire était bonne à prendre.

Je fis alors signe à Toph pour lui indiquer ce que j’avais ressenti avant de porter mes mains sur les gardes de mes fourreaux. Il semblait que nos adversaires ne cherchaient qu’à nous retenir, ce qui signifiait qu’ils étaient prêts à mourir pour leur objectif, autant dire que les en dissuader risquait d’être difficile. Le combat semblait ainsi la voie la plus probable de notre échange.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Mer 17 Oct 2018 - 13:50
Takumi s'occupait des rochers de la falaise, les retenant pour les ramener le plus doucement au sol pour éviter de faire une réaction en chaine avec les vibrations ou de bloquer totalement la route. Il était très concentré et ne pouvait pas aller aider les trois genins pour le moment, faisant de son mieux pour éviter une catastrophe.

De leur côté, le trio devait gérer les bandits qu'ils avaient réussi à entourer, Tenzin ayant arrêté la charette en se posant quelques mètres devant elle, sur une route partant vers l'est. Face aux paroles de Toph, les bandits s'étaient un peu tendus. Des menaces assez claires émanaient de cette jeune femme sure d'elle, rapidement confirmées par l'arrivée de deux autres genins.

« Ma vie ? Donc tu assumes que tu vas nous tuer ? Tout ça pour des simples braquages ? Vous savez qu'on a tué personne. Vous devez le savoir, c'est obligé. On a même pas blessé qui que ce soit ! Bien une mentalité d'Iwajin ça... »

Il était cependant hésitant. L'arrivée de Tenzin et sa capacité à voler l'ennuyait beaucoup, compromettant grandement la possibilité de fuite de Gaël et de Goro. Il regardait autour de lui, cherchant quelque chose, écoutant cependant la Hyûga.

« Ce qui est important ? Et en quoi ça vous concerne hein ? Des shinobis qui refusent de soigner quelqu'un parce qu'il n'a pas l'argent pour payer l'hôpital hein ? Vous en avez rien à foutre, alors votre petite soit-disant consience là, je n'y crois pas. Vous offrez peut-être les soins lors d'attaques, parce qu'il faut montrer que vous êtes gentils et qu'il faut continuer à bosser pour vous, mais quand il s'agit d'autre chose, surtout si c'est quelqu'un qui n'est pas du village, faut cracher au bassinet hein ? Bah on a trouvé le seul moyen pour avoir l'argent nécessaire, alors dégagez, on vous emmerdera plus, mais on va vendre tout ce bordel. »

Il surveillait désormais Tenzin qui avait coupé la route à son camarade, lui répondant en même temps.

« C'est lui qui a tout fait éclater pour vous ralentir, ça te va comme réponse ? Sans doute pour ça que votre gradé n'est toujours pas là, trop occupé à faire le "bien". Dégagez, on trouvera autre chose pour ce qu'il nous manque. »

Fixant toujours Tenzin, il lui fit signe de s'écarter, souhaitant visiblement partir sans avoir à se battre.

S'écarter et laisser partir les bandits

Tenter de les recruter

Les suivre

Autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 17 Oct 2018 - 18:30
Quand le brigand parla et traita à demi-mot les iwajins de sauvages et de sanguinaires, la kunoichi fit un geste latéral de la main, pour montrer de manière sans équivoque son désaccord.

La limite a été franchie quand tu as fait déferler une montage sur mes coéquipiers. Beau travail, au passage. Quand on apporte un couteau dans un combat, il faut être prêt à être blessé également.

Toph répondit à la verbe passive agressive avec une rétorque assez bien sentie.

C'est une brillante idée. Je n'ai pas assez de sous, donc je vole des sous aux autres, et je m'en fous de ce qu'il peut leur arriver. Ça t'as pas traversé le crâne qu'en volant, tu reproduis potentiellement la même situation que la tienne ? Et il est hors de question que tu vendes tout ça, cela ne t'appartient pas.

Elle croisa ses deux bras recouverts d'écailles de pierre. Elle ne comptait pas céder un seul pouce là-dessus. Les deux autres iwajins semblaient lui laisser la pleine mesure et l'opportunité de faire dans la diplomatie. Et pour une fois, elle se dit que d'éviter de devoir frapper des faibles, cela serait pas plus mal. En trois contre trois, il y aurait peut-être eu du challenge, et encore...

Non, Toph était prête à désescalader le conflit.

Ceci dit, je suis prêt à faire une proposition. Je participe à un plan de création de chaine d'hôpitaux dans tout le pays. Je peux aisément demander comme récompense que votre amie soit prise en charge. Gratuitement.

Ca c'était la carotte.

Sans doute que personne ne s'attendait à ce genre de proposition de la part de Toph. Mais elle n'était pas intéressé par affronter deux brigands. Même toute seule. Cela serait trop facile. Aucun challenge. Du coup, elle avait réfléchit à ce qu'elle pourrait proposer. Et elle avait accepté un contrat à grande échelle pour créer une clinique à iwa et des postes médicalisés dans le pays de la terre.

Elle cru nécessaire d'ajouter une petite remarque pour appuyer ses dires.

Je suis architecte sur mes temps libres.

Les avantages du doton, mais elle ne prit pas le temps d'expliquer cela en profondeur, ce n'était pas le sujet de discussion. Il fallait maintenant user du bâton.

En contre-partie, suivez-nous sans incident. Je ne vous promettrais pas la lune, vous serez jugez pour vos actes, mais nous parlerons en votre faveur pour réduire la peine et, pourquoi pas, faire du travail d'intérêt général. Faire effondrer une falaise n'est pas donné à n'importe qui, et vous pourriez faire du bien dans ce pays.

Les yeux de Toph brillèrent derrière ses écailles de pierre. Oui, cela ne serait pas compliqué à mettre en place. Toph ne communiquerait pas la clinique ou serait soignée la connaissance des brigands, et ceux-ci pourraient travailler pour le compte d'Iwa et repayer leur dette. A la fin de leur sentence, ils recevraient la localisation de leur ami et pourraient soit la rejoindre, soit continuer de travailler pour Iwa.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mission de rang B ▬ Troubles au Canyon | Musashi & Tenzin

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Zone à découvrir
Sauter vers: