Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Mission de rang B ▬ Troubles au Canyon | Musashi & Tenzin


Lun 10 Sep 2018 - 17:59

À l’orée d’une pluie de troubles et d’incertitudes, la Roche se doit d’aller de l’avant. Missionné pour une mission qui requiert sa présence plus que celle d’un autre, Takumi se doit de se rendre au fameux Canyon du pays de la Terre. Véritable merveille de la nature de ce qu’il en sait, un plaisir pour les yeux. C’est déjà ça de pris. Après avoir délicatement déposé un baiser sur le front de l’explosive endormie, il quitte sereinement la chambre conjugale.

Après avoir entamé le trajet avec les deux genins qu’il reconnaît sans aucune peine, c’est avec un léger sourire aux lèvres que Takumi part du village avec eux, et s’en éloigne donc. Encore une fois, il quitte sa moitié pour aller régler les problèmes que d’autres ne peuvent visiblement pas gérer eux-mêmes. Le Yûkan est véritablement rempli d’incapables. C’est pourquoi la nouvelle génération se doit de montrer tout ce dont elle est en mesure d’accomplir en plus de faire montre d’une ambition sans pareille. Tous les problèmes qu’ont pu connaître le pupilles pâles et ses anciens supérieurs - Tsuchikages, Jônins, Chûnins… - n’est définitivement rien à côté de ce qui se profile avec le sujet de l’Homme au Chapeau. C’est sans aucune inquiétude que le chef de ses semblables l’affronterait, lui et ses sbires les plus imposants. Mais à quel prix seulement ? Peu importe. Rien ne vaudra jamais la préservation de jeunes éléments qui ne sont pas encore prêts à affronter tous les dangers de ce monde. L’erreur que le village a laissé arriver en la personne qu’incarne le Hyûga - un enfant qui a dû grandir trop vite - ne doit pas se reproduire.

Oui, car il s’agit bel et bien là d’instaurer un avenir durable et pérenne pour Iwagakure no Sato. Une idylle qui n’a toujours pas quitté les idéaux du rêveur, têtu comme personne qu’il est d’ailleurs. La chose sera telle qu’il le souhaite un jour où l’autre car il s’agit là de l’histoire d’un homme qui prend son destin en main et décide de le façonner avec la seule force de sa volonté. Ou peut-être qu’il a toujours été amené à devenir cet être qui, soutenus par de nombreux nakamas, viendrait à bout du plus terrible des fléaux ? Après un simple soupir, il quitte sa réflexion. Son esprit est bien trop assailli ces derniers temps mais il se doit d’être productif, comme toujours.

N’est-ce pas magnifique ? - à ses coéquipiers - Un enfant de Hi, un autre de Kaze et un autre de Tetsu, tous les trois réunis pour une mission qui concerne Tsuchi. - probablement le village le plus cosmopolite du monde à l’heure actuelle - Nous avons un peu de temps devant nous, dites moi ce que vous pensez de la chose.

L’interrogation n’est pas anodine, à voir ce que ferait Takumi des réponses récoltées. Son but premier est bien d’aider les plus petits à devenir les plus grands possibles. Mais pour cela, il se doit de bien les connaître. Eux. Et leurs idéaux. Leurs rêves et leurs ambitions, éventuellement. Mais cela sera pour plus tard, chaque chose en son temps.

Pléthore de tâches, temps se faisant manquant. Malédiction.



@Nagamasa Musashi @Konran Tenzin

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 11 Sep 2018 - 16:06
Aujourd'hui, contrairement aux autres jours qui se ressemblaient pour beaucoup, j'allais enfin pouvoir sortir un peu du village de la Roche. Non pas que je ne l'aimais pas, loin de là. Mais j'étais un être du vent, un être de la liberté, et rester enfermé dans un village me donnait parfois l'impression d'être enfermé dans une cage. Un bocal dans lequel mon essence tournait en rond sans arrêt, comme une tornade minuscule n'arrivant pas à trouver d'échappatoire, de défouloir, pour pouvoir redevenir la gentille petite brise qu'elle était à la base. Mais aujourd'hui était un autre jour. Aujourd'hui, le vent m'emportait sur les pas d'une nouvelle aventure. J'avais reçu une missive il y a peu de temps qui m'invitait à quitter le village pour régler des problèmes au Pays de la Terre, accompagné de deux hommes que je connaissais et que je respectais. Une mission qui s'avérait être d'une grande importance. Je me préparai donc ce matin là convenablement, empli d'une sérénité qui pouvait tromper sur mon état d'esprit déterminé, et sortis de mes appartements par la fenêtre pour rejoindre le lieu de rendez-vous ce jour-là.

Bien que Musashi et moi étions des genins, Takumi quant à lui était le bras droit du Sandaime, chef du clan Hyûga et capitaine de police. Sa présence à nos côtés était dans un sens rassurante, et quelque part ironiquement assez inquiétante. Mais ce n'était pas l'heure d'avoir ce genre d'interrogations alors que nous parcourrions le Pays de la Terre en direction du Canyon. Malgré mes années de errance à Tsuchi, je n'étais jamais tombé sur ce site, bien que j'avais entendu beaucoup de bien de ce paysage. En attendant, je profitais du voyage silencieux en compagnie de mes camarades Iwajins, profitant du calme pour apprécier la caresse du vent. Comme à mon habitude d'ailleurs. Yeux levés, à demi-fermés, j'avançais au rythme de mes coéquipiers de mission. Mon esprit est cependant ailleurs. Loin. Dans des contrées plus sablonneuses, auprès de gens qui me sont chers. De personnes aujourd'hui portées disparues. Des personnes qu'il me tardait de retrouver, au prix de sueur eau et sang pour devenir plus fort. Je ne mourrai pas avant d'atteindre ce but. Mais mes années ici m'avaient apporté un autre but, protéger le village caché de la Roche. Et c'est ce que je sortais faire aujourd'hui. Quelqu'un d'autre semblait s'être perdu dans ses pensées, et lorsqu'il en ressortit, ce fut avec des mots bien mystérieux. Pupilles Pâles héritières du Feu, Samouraï enfanté par le Fer, Fils et Esprit régit par le Vent, tous réunis pour une Mission dans le Musée de la Terre. De drôles de coïncidences dirions-nous. Cependant...

-Cela importe peu, je me trompe ? Nous sommes tous autant des shinobis de la Roche. Et au contraire, j'ai le sentiment que c'est cette diversité qui nous rendra plus fort. C'est dans la diversité que vient la connaissance, et avec la connaissance vient la force.

Nous étions tous si différents à Iwa, et pourtant, je n'y voyais pas quelque chose de mauvais bien au contraire. Tous nos talents réunis formeraient un bouclier infranchissable autour d'Iwa. Enfant du feu, du fer ou du vent, c'était avec les pierres de notre volonté que nous protégerions notre village. Et le but final, qui avait encore l'air si lointain, mais que je savais qu'il pouvait être atteint :

-Et c'est avec cette même diversité, cette même connaissance et cette même force que la paix s'installera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 11 Sep 2018 - 23:01
Comme à son habitude, le jeune samouraï avait passer la nuit entière à s'entrainer. Poussant toujours son corps à sa limite, comme toute chose dans ce monde sa vie ne tenait qu'à un fil. Avec ses capacités, il était trop faible pour ses objectifs. La Voie, comme à son habitude était à la fois si proche et pourtant tellement éloignée de lui. Ses compétences à la lame bien qu'impressionnante n'était rien comparer à celle de ses cousins et cousines. En tant que nouvelle iwajin, il se devait de faire ses marques tout en respectant sa philosophie de vie si.. Si différente du commun des mortels. Tandis qu'il méditait après ses longues heures d'entrainement nocturne, une missive lui fut apporter concernant un ordre de mission. La mission était clair, éradiquer la menace que représentait les bandits. Un sourire lui échappa quand il vit les noms assignés à cette missions. Deux fils du Vent. Son ami Tenzin et son frère d'adoption qui lui avait permit entre autre de rejoindre les siens, Takumi. Il ne perdit pas un instant. Vêtu de sa simple tunique noir de mauvaise manufacture n'arborant même pas les symboles de son clan, Sonkeisuruhito à la ceinture, il se rendit au point de rendez-vous fixer pour les trois shinobi de la roche.

Tandis que tout les trois étaient sur le chemin, ce fut Takumi qui prit la parole et posa une question qui n'était pas anodine aux yeux du samouraï. Quant on se sépare de la parole au profit du silence, on arrive à percevoir l'essentiel dans les propos des autres. Distinguer ce qui est inutile de ce qui est utile, l'une des voies du Bushido. Tous ceux ayant ne serait-ce que quelque peu côtoyé le jeune homme ne lui pouvait enlever cette qualité pour certains, défaut pour d'autre que son avarice concernant les mots. Lui qui fut enfanté par le Fer, rendu esclave par le Vent et finalement adopté par la Terre avait un avis tout particulier sur la question mais il attendit en silence que son camarade termine ses propos. Par mesure de respect mais surtout car sa réponse méritera réflexion.

C'est le futur de toute civilisation qui ce veut vivante et prompte à embrasser l'humanisme de toute chose. Cette pluralité multi-culturelles est à prendre sous de bons augures bien que nombreux sont ces détracteur. C'est en se réunissant que de nombreux conflit cesserait au plus vite. Bien qu'utopique, ma pensée irait même plus loin. Vivre sous une même bannière et sous l'égide de ce qui nous est supérieur n'entrainerai que la paix.. Tandis que ce séparait n'entrainera qu'haine vis à vis de l'autre, de l'étranger ou encore de la personne différente, ce genre de pensée nefaste continuera à faire exister ce cercle vicieux qu'est la guerre et la désolation.

Ses propos étaient emplit d'une philosophie et d'une façon de voir le monde propre à lui même. Ses propos n'étaient pas sortit d'un livre ou de bouche à oreille, c'était sa vie avant de rejoindre la roche. Il l'avait vécu et savait pertinemment tout cel bien qu'encore trop faible pour endigué le mal présent dans tous il faisait son possible pour venir en aide à tous. Le samouraï était bien plus qu'une fine lame, au delà de ses compétences dans l'art de la guerre, il était un cerveau. Philosophie, peinture, sculpture, poésie, histoire, et d'autres sujets encore divers et variés, tout cela le représentait vraiment. L'enfant du Bushido, avant d'être une lame était un esprit. Esprit qu'il de doit d'éduquer de la meilleur des façons car le corps restera toujours limité quand on le compare à ce dernier qui est illimité. Mais retenant ses paroles le plus clair de son temps, très peu de gens connaissaient cette facette de sa personnalité, même au sein de sa famille la plupart s'arrêtait à son physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Sam 15 Sep 2018 - 1:16
Une fois les autorisations reçues suite à leur prise de mission, le trio put partir sans encombre de la ville d'Iwagakure no Sato. Le voyage fut tranquille, le pays était assez calme d'apparence, la discussion pouvait aller librement. Arrivés proche du Canyon incriminé, un lieu de passage obligatoire pour quiconque souhaitait venir de la côte nord pour aller vers Iwa, le groupe vit une caravane de marchands qui était très légèrement remplie.

Des trois charettes, une seule avait encore des biens matériels et était seulement remplie de moitié. Les marchands avaient l'air fatigué et avançaient lentement vers la ville, n'ayant par ailleurs plus qu'un cheval par charette au lieu de deux habituellement. Le Canyon Tōkuhama s'étendait quand à lui en arrière-plan, visible sur la première centaine de mètres avant que des pillastres et des tournants ne cache sa suite.

Les ninjas d'Iwa avaient alors trois choix évidents. Parler aux marchands, continuer leur route et traverser le Canyon par la voie basse, la voie la plus large et la plus sûre géographiquement parlant, ou bien passer leur chemin et choisir les voies escarpées et dangereuses qui montaient au dessus du Canyon, chemins quasimment impraticables par endroit, s'apparentant alors plus à ne l'escalade qu'à des déplacements de marche ou de course.


Parler aux marchands esseulés.

Passer son chemin et utiliser la voie principale du Canyon Tōkuhama.

Passer son chemin et utiliser les voies secondaires -est ou ouest- qui surplombent le Canyon.

Faire autre chose



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hier à 18:31
Belle journée pour discuter dans les plaines de Tsuchi en compagnie de deux hommes qui avaient largement gagné le respect que je leur vouais. Tout était calme, et jusqu'à présent rien ne semblait sortir de l'ordinaire, ou indiquer que quelque chose clochait. C'était très certainement normal car nous n'étions pas encore arrivés à l'endroit convenu. Mais c'était bientôt le cas. Et lorsque nous arrivâmes au grand Canyon de Tokuhama, je me perdis pendant plusieurs secondes sur la vue que nous offrait cette démonstration majestueuse de Mère Nature et ses caprices. Le vent soufflait sur mon visage alors que je contemplais ce chef d'oeuvre. Mais très vite, quelque chose attira notre regard à tous incontestablement.

Un groupe de marchand qui semblait venir du nord du Pays étaient en train de traverser le Canyon pour venir dans notre direction. Rien d'anormal jusqu'à présent, jusqu'à ce qu'on regarde de plus près. Premièrement, une seule des trois charrettes transportait de la marchandise, et elle n'était même pas pleine. Ensuite, contrairement à l'habitude des marchands, leur moyen de transport manquait de chevaux, un par cargaison. Et troisièmement, ces pauvres gens ne semblaient pas en forme. Si il était normal d'être fatigué après un long trajet, leur fatigue ne semblait pas adaptée à la situation et ne semblait pas être que physique. Ils avaient l'air presque abattus. De plus, ils n'auraient pas risqués de prendre qu'un cheval par charrette pour transporter leur marchandise. De plus qu'ils n'auraient pas non plus pris le risque de faire autant de voyage et sur une route si peu sécurisée pour si peu de marchandise. Résultat des courses ? Il ne fallait pas être un génie pour deviner que nous étions en train de regarder nos premières victimes de l'ordre de la mission.

-Voici nos premiers clients, on dirait.

C'est donc tout naturellement que nous nous dirigeâmes vers ces derniers. Ils pourraient très certainement nous donner des renseignements sur leur nombre, voir peut-être leur localisation et leurs capacités. Bien évidemment, je ne m'attendais pas à ce que ce soit si simple, mais des informations pourraient nous être fort utiles. Si on décidait de simplement passer notre chemin, cela nous permettrait peut-être de gagner du temps et de retrouver ces mécréants qui venaient visiblement de commettre un délit. Mais le canyon n'était pas petit et si on pouvait restreindre nos recherches en posant quelques questions, cela pourrait nous faire gagner pas mal de temps. Je m'avançai donc vers les marchands, pressé d'obtenir quelques informations, mais restant tout de même compréhensif de l'évènement qu'ils venaient de subir.

-Bonjour messieurs, nous sommes des shinobis d'Iwa. Et nous sommes venus enquêter sur les évènements malencontreux qui se passent ici, et pour y mettre un terme. Au vu de votre état, je suppose que vous avez malheureusement été victimes de ce problème ?

Bien que mes paroles étaient assez directes, mon visage et mes yeux transmettaient sans mal la compassion que j'éprouvais face à leur condition. Je n'allai pas jusqu'à leur toucher l'épaule, nous n'étions pas si proches, mais je pouvais leur transmettre mes sentiments par mon attitude corporelle.

-Je suis fort désolé de ce qui vous est arrivé, mais vous pouvez m'en dire plus à propos de ce qui s'est passé ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mission de rang B ▬ Troubles au Canyon | Musashi & Tenzin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Zone à découvrir
Sauter vers: