Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]

Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mar 11 Sep 2018 - 16:00
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


Cinq heure et demie (05h30), le soleil se levait à peine que j’attendais déjà sur le terrain d’entrainement, adossée à un poteau, le regard dirigé vers l’astre levant, j’étais quelque peu perdue dans mes pensées ; me demandant si le destin me jouait un mauvais tour ou s’il me poussait à renouer avec l’Itagami d’entant. J’avais fait tant de choses dont j’étais peu fière que maintenant lorsque j’y repensais, lorsque je remettais ces différentes actions dans leurs contextes respectifs, il m’arrivait de penser qu’à ces instants, c’était probablement les meilleures choses à faire.
J’avais lu quelque part que la vie n’était ni toute blanche, ni toute noire, tout n’était qu’une nuance de gris, un gris très clair donnerait du blanc, pour un très foncé il aurait simplement s’agit du noir… tout du moins aux yeux de certains ; j’avais conscience que nombre de choses « contre éthiques » devaient être faites pour faire perdurer une société, car jamais l’oignon public n’apprécierait les assassinats, jamais l’opinion publique ne serait en accord avec la torture, mais… cette fameuse opinion vivait dans l’ignorance de ce qui était fait juste sous leurs yeux pour leur permettre de baigner dans cette paix. Ma petite Kumiko en avait déjà été témoin et savait même pour son jeune âge à quel point le monde pouvait se montrer cruel lorsque l’on savait où regarder ; j’ai tenté de fuir ces abysses pour l’élever dans les meilleures conditions possibles et en faire une enfant normale. Mais… lorsque les ténèbres posent leurs griffes sur une proie… même le destin semble collaborer pour que jamais cette proie ne s’échappe.

Le dossier de Nobusuke mis à part, j’avais eu le loisir de discuter avec les anciens, anciens qui en apprenant que Yamiko se retrouvait sous ma gouverne m’apprirent le passé qu’elle leur avait révélé. Nobusuke était aussi bien victime qu’auteur d’un incident ayant conduit à son état psychologique actuel… j’avais osé espéré une personne avec un dossier plus léger, une vie plus chargée de fleures et de papillons pour ainsi dire ; une personne qui aurait été capable de faire naitre un semblant d’équilibre dans ce groupe… mais en apprenant les origines de ma seconde étudiante, je compris bien vite que j’allais moi-même finir par complètement ré embrasser celle que j’étais… ce n’était plus qu’une question de temps.

Inspirant un bon moment, fermant les yeux dans l’opération, je les rouvris lentement : Une ancienne de la pègre hein… ça ne me rajeunit pas dis donc. Fis-je avec un sourire se prêtant à la situation.

L’époque ou je rabattais et vendais des esclaves remontait à maintenant huit ans et des poussières, mais toutes ces petites habitudes, ces… éléments que l’on apprend en travaillant au noir, c’est… littéralement comme le vélo ; cela ne s’oublie jamais vraiment. Les yeux mi-clos, ressassant de vieux souvenirs, des manières de faire, d’agir et d’évoluer dans ce monde impitoyable qu’était l’underground, j’essayai de me fondre dans Yamiko, de comprendre ses motivations. Nobusuke était pour moi plus simple à lire, il était au final un reflet de ce que j’étais lorsque je découvrais le sang, les cris et les pleurs ; mais Yamiko… c’était un autre cas, un élément que je savais pouvoir canaliser, mais la comprendre, la comprendre et l’amener à m’accepter non pas simple comme son professeur, mais comme ne serait-ce qu’une véritable proche… plus, une véritable supérieure… c’était un autre cas…
Rouvrant les yeux, sourire toujours aux lèvres, je réfléchissais, cherchais comment se peaufinerais tout ceci, cherchais comment véritablement l’atteindre, cherchais comment véritablement mettre à profit ces diamants bruts qui m’étaient été confiés… comment en faire d’excellents hunters. Fronçant un peu le regard, je finis par me rendre compte d’un élément intéressant… Kumo avait une unité spéciale de traque et recherche de déviants, cibles, ou autres éléments « intéressants » pour le village, ses connaissances et ses liens avec l’underground…

- Hummmm… c’est une piste à exploiter… Murmurai-je, jambes et bras croisés, attendant simplement que mes étudiants se présentent comme ceci avait été convenu la veille.

Oui, c’était la raison de ma présence ici, leur apprendre, non pas à faire connaissance, ayant eu vent que quelque esclandre entre eux, mais plutôt à les faire travailler ensemble, distinguer leurs forces et faiblesses pour correctement les guider.

-… Mais avec ces deux-là… il va falloir que je reconsidère la Chūwa butai… Me murmurai-je en levant le regard au ciel, secouée d’un petit rire amusé.

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mer 12 Sep 2018 - 11:39
Ton réveil sonne et tu l’exploses à coup de poing pour le faire taire puis tu te tournes, alors que tu dormais sur le ventre, pour fixer le plafond tout en massant ton front. Tu restes un moment dans cette position se demandant si tu n’allais pas plutôt restée coucher ce matin car une atroce migraine était en train de tirailler. Résultat de ta folle soirée de la veille dont tu ne te rappelles que vaguement de la fin. Comme presque tous les soirs, pour tuer l’ennui, tu t’étais rendue dans cette taverne et hier soir une femme t’avait lancé le défi de descendre plus d’alcool qu’elle. Challenge ridicule que tu avais pourtant accepté et que tu avais perdu par abandon alors que tu commençais avoir le tournis. Tu n’étais pas une adepte du liquide pervers, même s’il t’arrivait d’en boire assez régulièrement ce temps-ci, car tu n’aimais pas perdre le contrôle de toi-même. Tu avais donc cessé de boire avant que la raison ne te déserte complètement et tu étais rentrée aussitôt.

Sachant l’importance de la journée d’aujourd’hui, tu te décides finalement à sortir de ton futon avec une paresse évidente. Tu étais un être plutôt matinal mais aujourd’hui n’étais pas un bon jour. Tu n’avais pas assez dormi après la longue soirée que tu avais menée. A ta place, un être plus raisonnable se serait reposé la veille au vu de ce qu’attendais mais, comme souvent, tu avais préféré écouter tes envies que les murmures de la raison.

Tu prends une douche dans l’espoir de te sentir mieux mais ta migraine persistait et tu somnolais toujours à moitié. Tu prends alors un médicament dans la pharmacie d’urgence de la maison avant de prendre un petit déjeuner copieux en solitaire car la vieille Aya - une Metaru chez qui tu étais hébergée - dormait toujours. Bien que tu menasses une vie plutôt désordonnée, tu accordais de l’importance aux trois repas par jour.

Se sentant un peu mieux bien que ta tête te fît toujours mal, tu te rends au terrain d’entraînement où tu avais un rendez-vous avec celle qui allait t’encadrer, certainement pour un long moment, ainsi que ton coéquipier. Tu connaissais déjà qui ils étaient. La raison d’ailleurs qui te poussait à te rendre à cette rencontre malgré ton état. S’ils n’étaient pas des êtres que tu appréciais un minimum, tu n’aurais pas pris la peine de sortir de ton futon ce matin.

Tu finis par arrivée au point de rendez-vous où la Metaru à forte poitrine patientait déjà. Tu ignorais si tu étais à l’heure ou en retard mais tu n’étais pas la dernière à pointer car le Gamin n’était toujours pas là.

Des pas mous, tu te rapproches d’Itagami.



>> Bonjour sensei.


Ta voix était étrangement douce tout comme ton facies comparé à d’habitude bien que tu parusses extrêmement épuisée. La Dame aux gros lolos avait de la chance car, contrairement au commun des mortels, le manque de sommeil te rendait extrêmement docile ...

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mer 12 Sep 2018 - 23:39

Le petit spectre noir à l'imagination rocambolesque ne tarda pas à faire son entrée en scène, ajoutant au duo déjà en place une touche de sobriété, si tenté qu'on puisse considérer l'un de ces trois protagonistes comme capable d'incarner cette sobriété. Il était dans son accoutrement moins extravagant et manifestement plus orienté vers les ombres, ce qui en soi faisait de lui quelqu'un d'assez discret, pour peu qu'on le comparasse aux deux pulpeuses Metaru. Pour autant, il ne s'agissait pas que d'une apparence, mais bien d'un fond de pensée qui le différenciait catégoriquement des femmes de son équipe : contrairement à ces dernières, son goût pour la douleur, la torture et la mort n'était pas conscientisé comme pouvait l'être celui des succubes.

Ainsi en était-il du petit Nobusuke, le plus jeune du trio des cruels adorateurs de la mort. Bousculé dans le fond de son âme par des tragédies familiales dont il était responsable par erreur, et non par choix, il était devenu une sorte de psychopathe dans le sens le plus strict de sa définition : atteint d'une pathologie affective, il ignorait le concept même de douleur et la mort n'avait à son sens rien de cauchemardesque. Il l'avait euphémisé de manière liminale pour mieux supporter son propre crime et, de cette façon, pour pouvoir effacer ses remords. A la différence de ses coéquipières, il était victime d'être lui.

Toutefois, cela ne l'empêchait de se rendre coupable de certaines intentions qui, baignant dans le jus de ses pulsions destructrices, le dirigeaient instinctivement vers des actes de torture dont il savait très bien qu'ils étaient proscrit et qu'il avait décidé de retourner, parfois, contre lui-même. Tous les points de sutures qui le parcouraient en était l'irréfutable preuve et c'est cette particularité qui faisait de lui le personnage le plus sinistre du groupe, du moins physiquement.

Alors, faire équipe avec Yamiko sous la tutelle d'Itagami, c'était comme se sentir chez soi. C'était sans doute la raison du sourire qu'il arborait sur son faciès, montrant un air sympathique qu'il commençait à dévoiler de plus en plus à mesure qu'il apprenait à maîtriser les rapports humains. Une chose qu'il avait commencé à développer au Spring Break.

--- Bien le bonjour à vous deux. Vous ne trouvez pas qu'il fait moche ?

Le soleil était tout simplement radieux et le ciel dégagé de nuages. Le temps était donc clair, hospitalier et augurait une belle journée : mais c'est cela qui dérangeait le cadet de l'équipe. Il préférait à ce bonheur dégoulinant la grisaille, le mauvais temps, les mauvais jours. Il avait tendance à se délecter du désespoir du monde et c'est sur les débris de la félicité qu'il voulait bâtir sa notoriété, en semant la mort et le chaos sous le drapeau d'une justice qu'on appelait justice juste pour défendre les intérêts d'un village ou d'une nation. En jetant ses yeux ténébreux sur le terrain, il s'interrogea sur ce qu'avait concocté Itagami. Probablement qu'ils allaient avoir un peu d'action, ce qui ne lui ferait aucun mal, tout du contraire : à défaut de pouvoir utiliser sa limaille de fer pour dépecer ses pairs, il commençait à rouiller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Ven 14 Sep 2018 - 18:58
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


J’étais encore dans mes pensées lorsque du bruit derrière moi me fit comprendre que je n’étais plus seule. Un fin sourire sur les lèvres je me retourner pour faire face à la silhouette élancée de Yamiko, elle avait mauvaise mine, semblait surtout plus fatiguée qu’il ne le fallait, à la rougeur manifeste de ses yeux son air un peu blafard et ses cernes, je fis assez vite le lien ; la jeune Metaru avait levé coude. À voir père subir encore et encore des gueules de bois, il m’était devenu facile de les discerner.

- Bonjour Yamiko chan… une soirée mouvementée à ce que je vois… Fis-je avec un petit rire, amusée de voir qu’elle mordait déjà la vie à pleines dents. Quelque part en tant qu’Ex-Mafieuse ce n’était pas si surprenant que cela. L’observant en silence quelques instants, je finis par porter la main à sa nuque, supportant bien celle-ci en passant le pouce sur sa joue l’observant un peu mieux avant de le lui proposer : tu devrais passer chez moi un peu plus tard, je pourrais te donner un remède contre les gueules de bois… Voulant me rapprocher comme ceci était fait dans le société sombre je lui accordai un sourire complice avant de retirer ma main.

J’eus à peine le temps de la libérer que Nobusuke faisait son arrivée, je pouvais m’estimer heureuse au moins, ces deux électrons libres avaient suivi mes indications et c’étaient présentés comme prévu au rendez-vous fixé. L’accueillant avec un sourire que je voulus un peu plus maternel, je vissé un instant mon regard sur lui l’observant avec une certaine satisfaction, contente qu’il ait commencé à assimilé comment résoudre ses problèmes de sociabilité, je félicitais son attitude. Peut-être n’était-ce que sa joie de vivre sur le moment, mais toujours était-i l qu’en ce matin malgré son style un peu glauque, il ressemblait bien plus à un jeune homme normal que la dernière fois.
Pour lui ce fut pour le moment un clin d’œil approbateur, clin d’œil que j’espérais qu’il saurait déchiffrer correctement avant de prendre la parole :

- Yamiko, Nobusuke, je suis heureuse de voir que vous avez répondus à l’appel. Fis-je plus ou moins chaleureusement, bras croisés sous mon buste. Comme vous le savez nous formons à tous trois l’équipe numéro un de Kumo… et… je suis confiante que ce sera plus qu’un numéro, mais une qualification à l’avenir. Poursuivis-je en dirigeant mon regard vers le village, fronçant un tantinet celui-ci, un fin sourire sur les lèvres je reposai le regard sur mes étudiants.

- Comme le sais déjà Nobusuke, j’ai des projets pour vous, des espérances que je suis sure que vous saurez relever ; j’aimerais diriger cette équipe vers une neutralisation rapide et efficace des cibles d’intérêt pour le village… Fis-je en plongeant un regard sérieux dans les yeux de Yamiko. et une extraction fiable et substantielle de toute information que détiendraient ces cibles… poursuivis-je en posant cette fois-ci mon regard émeraude sur le jeune Satetsu. si cela peut vous paraitre être des taches… particulièrement borderline, c’est bel et bien parce qu’elles le sont, mais elles sont les fondements mêmes de la majorité des organisations, civile comme militaires ; après tout, il est impossible de faire une omelette sans casser des œufs et je pense que vous êtes tous deux… plus qu'apte à remplir ces objectifs. fis-je en baladant mon regard entre eux, espérant que Yamiko ne se cabrerait pas trop en apprenant que j’avais conscience de son passé.

Levant finalement vers eux un sourire pas très net je repris : [color=darkred] sachez le bien, ce que j’imagine pour nous ne sera pas chose aisée, nous travaillerons bien souvent sans harnais et nous mettrons dans des situations difficiles, c’est la raison pour laquelle j’aimerais que vous ayez conscience que si vous ne vous pensez pas capable d’en être… ce serait le moment de rebrousser chemin.
Je passai une fois encor mon regard sur mes étudiants avant de m’arrêter sur Yamiko, Nobusuke… je pense bien qu’il ne me lâcherait pas tant que je ne lui aurais pas accordé la chance de « s’amuser » un peu avec une ou un individu à interroger, mais Yamiko était celle que j’apprenais encore à découvrir… si vous tournez les talons maintenant vous pourrez encore prendre un autre sensei et vous lancer sur quelque chose de plus classique… Fis-je en leur tournant le dos. si vous décidez de me suivre… je vous formerais aussi durement que je le pourrais, pour faire de vous de parfaits shinobis… fis-je avec un nouveau petit rire. mais je sais tout de même quand est-ce qu’il faut lâcher la bride, ne vous inquiétez pas, je vous laisserais quand même vous amuser de temps à autre… et même fermer les yeux sur d’éventuels soucis… tant que vous suivez mes ordres.

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  543294CrackedSmileItagami2

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Sam 15 Sep 2018 - 20:28

Le trio était ainsi formé et les masques portés par chacun d'entre eux, camouflant la nature espiègle qui les habitait tous, augurait les pires choses pour les ennemis de Kumogakure. Ils étaient parmi les protagonistes les plus zélés du village, et il ne faisait aucun doute qu'Itagami avait rassemblé sous son aile des individus dont la personnalité pouvait plus ou moins entrer en osmose avec la sienne, ce qui signifiait bien une chose : on s'accordait sur l'hypothèse de plusieurs crimes prémédités qu'on habillerait sous la robe de la justice pour peu qu'il faille les justifier. Les yeux de la sensei avaient tendance à jongler pour se poser tantôt sur ceux de la farouche Metaru, tantôt sur ceux du sombre Satetsu. Bien qu'en accord avec l'idée d'écraser les autres et de faire jaillir le sang, ses deux élèves étaient très différents du point de vue de leur façon d'être et de leur attitude, même si Yamiko ne semblait pas dans sa plus grande forme. Pour autant, il semblait qu'elle avait l'espoir de pouvoir les unifier sous l'étendard de l'équipe numéro une, utilisant l'argument de choc qui pouvait pacifier les tensions qui existaient déjà entre eux deux : la convergence vers des aspirations communes.

Par le passé, Nobusuke et Yamiko avaient déjà connu un décousu que la Raikage s'était forcé de réprimer par une démonstration de force des plus extraordinaires, soumettant les belligérants par une aura herculéenne. Le petit spectre noir gardait un certain ressentiment au fond des tripes, et chaque fois qu'il apercevait cette Yamiko de malheur, il avait le désir coupable de la pourfendre et d'exposer son corps étripé sur la place centrale du village. Pour autant, il savait mettre de l'eau dans son vin pour adoucir ses pulsions et Itagami n'était pas étrangère dans la possibilité qu'il y avait qu'il pardonnasse à cette impertinente. Mais avant que la chose ne se fasse, il fallait encore qu'elle lui prouvasse qu'elle méritait qu'il lui accorde sa confiance et son soutien. La sensei avait déjà dompté le cadet de l'équipe. Pour sa coéquipière, c'était une toute autre affaire. Cette méfiance qu'il adressait vraisemblablement à sa rivale ne tarda pas à sortir de ses lèvres qui, paradoxalement, ne se décrispèrent pas ce sourire qu'il maintenait pour que la matriarche garde une bonne opinion de lui.

--- Si vous me permettez, sensei, je ne suis pas sûr que cette femme soit qualifiée pour notre équipe. Elle manque, selon moi, de subtilité et de raffinement, et par expérience je sais qu'elle a du mal se contrôler, comme cela semble être le cas au vu de son faciès.

Il plongea dans les yeux de Yamiko ses yeux noirs de jalousie et de rancoeur. Il y avait un quelque chose chez cette fille qui la rendait proche de lui, et en même si éloignée. Comme s'il se voyait lui-même sur la rive d'en face, dans un autre genre, de manière asymétrique. Impitoyable, il continua son argument en dardant sa cible.

--- Il n'y pas que la force brute qui entre en jeu, selon moi. Il faut de la retenue, du sang froid, de la ruse. C'est aux antipodes de ce que j'ai pas apercevoir d'elle jusqu'à présent. Comment lui accorder notre confiance ? La réponse est simple : nous ne pouvons pas. Il est temps pour elle, j'imagine, de tourner les talons.

Il était culotté de dire ça, et cela ne lui ressemblait pas. Lui qui d'ordinaire se montrait si évasif et discret, il se révélait être un fieffé accusateur, virulent et frontal. Sans doutes que la Metaru n'apprécierait pas : la grande comme la petite. Pourtant, rien dans ses yeux ne laissait entrevoir l'ombre d'un tourment : il plantait son regard dans celui de Yamiko comme s'il enfonçait un poignard dans sa poitrine. Il le faisait sans hâte, méthodique, calculateur et absolument insensible à sa douleur. Susciterait-il la colère ou le chagrin ? Il ne le savait guère, mais n'en avait cure au fond : s'il ne pouvait la tuer physiquement, il assassinerait son âme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mar 18 Sep 2018 - 23:14
Tu te contentes de hocher sagement la tête en réponse à la proposition de ta sensei de passer chez elle plus tard pour chercher une remède contre ton mal de crâne dû à ton abus d'alcool la veille. La Metaru à l'opulente poitrine t'avait touché comme pour exprimer son affection envers toi. Acte que tu n’aurais cependant jamais accepté si tu avais été dans ton état normal. Mais présentement, ton état te rendait si docile que tu semblais être disposée à tout consentir. Gare cependant à celui qui ira trop loin en profitant de la situation car, non seulement tu retiendras tout ce qui se passera pour pouvoir les analyser correctement lorsque tu seras en meilleure forme puis réagir en conséquence, mais aussi, malgré l’apparence, tu étais encore capable de mordre et pas qu’un peu.

Avec toute l’attention que ton état pouvait accorder, tu écoutes ta sensei exposer des projets qu'elle avait pour toi et ton coéquipier. Malgré tous les efforts que tu déployais pour rester concentrée, tu ne pouvais t'empêcher de bâiller à décrocher les mâchoires de temps à autre. Et en mauvaise habitude, tu ne prenais même pas la peine de mettre une main devant ta bouche béante.

Ordinairement tu aurais exprimé ton enthousiasme face à l’opportunité que t'offrait ta sensei mais malgré la nouvelle qui te ravissait au plus haut point, ton corps était incapable d’exprimer le ravissement qui t’animait. En guise de démonstration de joie, tu lâches tout simplement un énième bâillement. Puis, tu tentes tout de même de t’exprimer mais Nobusuke prend la parole avant toi et ce pour te dévaloriser aux yeux de votre sensei. Tu fixes alors le gamin de ton regard à moitié endormi.



>> Parce que tu crois capable de me juger mieux que notre sensei, Gamin ? ...


Tu t'étais exprimée calmement car tu n'étais point vexée. Il fallait plus pour te sortir de tes gonds. Surtout que tu pensais que le gamin n’était pas vraiment sérieux. Certes, derrière ses paroles il y avait peut-être une part de vérité mais tu savais qu’avant tout il cherchait surtout à te provoquer. Initiative qui aurait porter son fruit ordinairement mais heureusement pour lui et malheureusement pour toi, ton corps était comme en pause. Ce dernier refusait d’agir malgré l’envie de fermer le clapet de ton coéquipier à coup de poing. Au final, il se révélait que tu étais incapable de mordre. Tout ce dont tu étais capable en ce moment était d’aboyer.

Tu fixes ensuite Itagami.



>> Sensei, je suis ravie par cette proposition que tu me fais et j’accepte volontiers.


Tu savais pertinemment que tu étais une femme immature. Que la plupart du temps tu te comportais en véritable enfant mais, contrairement aux dires du Gamin, tu savais faire preuve de contrôle quand tu jugeais que cela était nécessaire mais tu n’exposes pas ce fait à ta sensei, préférant la laisser faire son propre choix. Et puis, tu n’aimais pas te vendre. Libre donc à la Metaru à l’opulente poitrine d’écouter les propos avancés par le Satetsu ...

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Lun 24 Sep 2018 - 15:52
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


Si seulement elle pouvait toujours se montrer au docile… hum c’était l’impression que j’avais, que quelque chose clochait, la jeune Metaru s’était laissé faire, mais allait-elle vraiment aussi facilement me laisser m’approcher d’elle ? Quelque part je n’avais pas de raison d’en douter, l’une de ses premières attentions à mon égard avait été de plonger dans mes bras et se reposer sur mon buste, si dans un premier temps j’avais réagi, négativement, je devais avouer que je m’étais décidée à changer de position concernant Yamiko, voir concernant mes étudiants. Nobusuke étant de base plus proche de ma personne, plus aisé à atteindre parce que quelque part nous n’étions pas si différents… Yamiko… me perdant un instant dans son regard mi-fatigué mi-éveillé, j’eus un petit sourire avant de me reconcentrer sur ce qui devait être fait aujourd’hui.

- Le monde est fait d’un tout Nobusuke kun… Répondis-je avec un fin sourire. Des grands des gros des minces des petits, des gentils des fous des masos des sadiques… Poursuivis-je les yeux fermés avant de les reposer sur le jeune genin. c’est parce que le monde est si vaste qu’il est amusant de… découvrir les gens et ce qu’ils nous réservent comme éventuels divertissements.

Me retournant vers la Kunoishi un peu à côté de ses pompes, mon sourire s’élargit quelque peu : C’est en connaissance de cause que je l’ai accepté sous mon aile, Yamiko à un potentiel latent qui sera fort utile à la stabilité de cette équipe pour ce que je compte en faire… sa connaissance des ficèles de l’undergroun est un plus non négligeable, mais surtout… elles comme toi êtes deux diamants bruts que j’aimerais faire briller selon l’éclat que vous méritez. Fis-je en gardant les deux dans mon champ de vision.
Qui plus ai, vous avez en commun quelque chose qui vous sera utile plus tard. poursuivis-je d’un sourire ne voulant visiblement point s’affaisser. cette pseudo rivalité, ou plutôt ces ressentis que vous avez l’un contre l’autre vous poussent à vous connaitre mieux que vous ne le pensez… vous voulez vous préparer à vous affronter, mais par la même occasion vous connaissez plus ou moins les limites, forces et styles votre équipière ou équipier… donc qui de mieux que vous deux pour former une solide équipe ? … du moins une fois que vous sauriez mettre de côté ce qui vous anime.

Les observant avec intérêt, sachant qu’ils avaient certainement compris, mais se refuseraient toujours à appliquer ce que je venais de leur faire savoir, je posai quelque temps le regard sur Yamiko, me demandant si une dose d’adrénaline suffirait à la sortir de sa torpeur. Son mal de tête reviendrait à la charge juste après que redescende le stress, mais c’était selon moi la meilleure des manières de les connaitre, de les découvrir et d’analyser ce qui faisait leur force et faiblesse ; et puis… j’étais sure qu’ils apprécieraient tous deux l’ordre donné.

- Bien, plutôt que de vous demander une liste de votre savoir-faire, et si nous nous montrions plus directes ? Continuai-je en m’éloignant un peu. La raison pour laquelle je nous ai réunis aujourd’hui est bien simple, savoir comment vous bougez et à quel point vos instants respectifs, voir un éventuel travail d’équipe fonctionnerait.

M’arrêtant quelques mètres devant se fit lentement volte-face avant de lentement prendre position. Ils l’avaient certainement compris, mais… l’ordre en lui-même serait certainement plus motivant. Le combat s’arrêtera lorsque j’en donnerai l’ordre, ou lorsque l’un de vous deux sera hors combat. Fis-je d’un sourire en pleine mutation. Si ce que je vois me plait, je vous apprendrais certainement deux ou trois trucs… EN position, une rapide série de mudras qui se soldat visiblement par rien du tout je demandai d’un sourire carnassier.

Alors… qu’est-ce que vous attendez ? Essayez de me tuer… c’est un ordre !



Résumé:
 


_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Jeu 4 Oct 2018 - 14:42
De nouveau, faisant preuve d’autant d’attention que ton état pouvait accorder, tu écoutes les paroles de ta sensei. La Metaru à opulente poitrine exposait à Nobusuke ce que ta personne pourrait apporter à votre équipe. Toi qui ordinairement n’avait cure des opinions des autres sur toi, trouvais étonnement intéressant de savoir ce que pensait la Metaru de toi. Sans doute parce que pour toi, elle n’était pas n’importe qui mais la personne qui allait te hisser vers le haut dans cet univers des shinobi dans lequel tu étais tombée sans avoir vraiment le choix. Les dires de la jeune femme laissaient entendre qu’elle connaissait ton passé. Les anciens lui avait certainement tout raconté. Ce qui n’était pas étonnant étant donné que cette Itagami était en quelque sorte chargée de ton éducation. Heureusement que tu n’avais pas confié aux vieux ton véritable dessein qui était de retourner un jour là où tu avais grandi afin de conquérir ce monde de la pègre où tu pensais être ta place.

La Metaru avançait également le fait que le Satetsu et toi pourrait former un duo solide. Que votre rivalité tendait plutôt à vous rapprocher plus que vous le pensiez. Tu ne lui donnais pas tord car, contrairement à tes autres camarades kumojins, la présence de Nobusuke te faisait plaisir. Sans doute à cause de sa personnalité exécrable qui aimait se confronter avec la tienne qui n’était pas plus respectable. Au fond, comme vous le faisiez comprendre votre sensei, vous n’étiez pas si différents l’un et l’autre. Votre amour pour l’altercation vous rapprochait sans que vous en ayez pleinement conscience.

Pour prouver que vous étiez capables de travailler ensemble tout en analysant votre potentiel respectif en combat, votre sensei vous ordonne de l’attaquer. Un ordre qui agit comme une impulsion électrique qui te sort de ta torpeur alors que ton visage esquisse un sourire aussi carnassier que celui qu’affichait ta sensei vous ordonnant de la tuer.

>> Vos désirs sont des ordres !

Aussitôt, sans réfléchir, agissant comme toujours avec impulsivité, tu charges dans la direction de la Metaru pour lui asséner un violent coup de coude au niveau du ventre, une main fermée sur le poing du bras servant à frapper afin de renforcer l'impact de ton assaut …

Spoiler:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Metaru G. Yamiko le Mer 5 Déc 2018 - 9:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mar 4 Déc 2018 - 21:10
Il n'aurait jamais cru qu'après avoir si intensément défendu l'honneur de Yamiko, la sensei se serait proposée pour adversaire afin de réconcilier ses deux élèves si particuliers dans leur genre. Telle une mère louve jouant l'agresseur pour que sa portée apprenne à se défendre en meute, Itagami faisait vibrer son rayonnement maternel auprès des deux rebelles avec la bienveillance et l'exigence qui s'imposent à ceux qui dirigent des recrues aussi déséquilibrées. Pour autant, tandis que ses mots assénaient ses deux fripons pour les mettre en garde, l'esprit si volatile du jeune Nobusuke s'était évadé, assez longtemps pour que Yamiko le précède, et ce malgré son mal de tête.

Il songeait à tout ce sang qui pourrait se déverser de la gorge de sa sensei. L'ordre émis par cette dernière, celui de l'abattre, voilà qui l'avait fait planer loin de ce monde. Dans un univers onirique peuplé d'appareils de tortures et de dépôts entassés par d'innombrables cadavres gisant dans l'hémoglobine, il voyageait à travers ses particules noires, ces atomes de fer bourdonnant dans les airs, vaste orchestre invisible, funeste et macabre, d'un son strident qui avait quelque chose d'outrancièrement morbide. Il s'en délectait en voyageant dans un rêve éveillé. Dans son oeil noir, la volonté du fer s'agitait comme une créature fielleuse dévorée par une furie libidineuse.

Conquis par ce sombre dessein, il se réveilla tout de go. Il comptait bien soutenir l'attaque de Yamiko et, pour la seule fois de sa vie, il avait l'impression d'être sur la même longueur d'onde qu'elle. Il l'exprima avec quelques mots, déclarés avec une lubricité sanguinaire :

--- Si c'est un ordre, alors... que votre volonté soit faite.

Il composa, avec une certaine lenteur et manifestement gouverné par une ambition tranquille, quelques mudras, et sa main épousa alors la courbe d'une masse de fer qui s'extirpa de ses poches comme un nuage de ténèbres électriques. Il envoya l'essaim comme une bourrasque qui vint pousser Yamiko dans le sens de son déplacement et contrarier les mouvements d'Itagami. Lorsque la dernière particule de fer passa, il avait déjà condensé cette matière dans le dos de sa sensei. De longs barreaux noirs, ainsi formés, se précipitèrent sur la Metaru avec l'ordre de bloquer toutes ses articulations : une prison presque irréelle, faite de barres de fer noirâtres, fusionnant avec la silhouette de la blonde pour mieux la soumettre à la volonté du maitre de fer.

Avait-il réussi son traquenard ? En envoyant la limaille de fer à travers sa cheffe d'équipe, il avait voulu la prendre à revers en formant ces barreaux de la mort dans son dos. Il resta en retrait, contemplant le spectacle et espérant au fond de son âme qu'il avait réussi à asseoir son emprise sur elle. Mais c'était sans doute se leurrer que de s'imaginer que ce serait aussi simple. La maîtresse avait plus d'un tour dans son sac et il fallait être manifestement naïf pour croire qu'elle n'avait pas déjà connu pareille entourloupe. Aussi, il se prépara à une riposte, se mettant en garde et dardant la guerrière. Dans son oeil noir, la volonté du fer s'agitait comme une créature fielleuse dévorée par une furie libidineuse.

HRP ::
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Mar 11 Déc 2018 - 10:24
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


Bha voilà, ils pouvaient travailler ensemble, et visiblement plutôt bien ! Pourquoi avait-il fallu que je leur ordonne attenter à ma vie pour qu’ils se trouvent une raison de devenir d’intéressants partenaires l’un pour l’autre ? Un sourire sur les lèvres alors que je me préparais à accueillir l’assaut de la Yamiko bien réveillée, je devais avouer ne pas trop savoir comment prendre leur soudaine obéissance ; me détestaient-ils tant que ça ? Où était-ce plutôt l’inverse ? Dans ce cas, pourquoi mettre tant d’entrain à vouloir ma peau ?
*… Tu réfléchis trop Itagami…* Détendant mes muscles sous l’armure, je pris position pour m’éloigner de la trajectoire de son attaque avant de la voir subitement accélérer. * Qu’est-ce que… ? Analysant un peu mieux la situation, me retrouvant à devoir bloqué au lieu d’éviter ce coup, je raffermis ma position les bras en croix, accueillant l’attaque de Yamiko dans le creux de ma main.

Un sourire sur les lèvres, fière de voir qu’ils n’hésitaient à donner du leur, c’est sans grandes surprises que je vis voler en éclats la partie de mon armure qui recouvrait ma main. J’allais répliquer lorsque je sentis certains de mes mouvements se faire de plus en plus lourds et pour le coup, je compris ce qu’il se passait. Si Yamiko avait agi en fonçant dans le tas, elle avait bien réussi à couvrir les actions de son coéquipier. Il était à l’origine de sa soudaine accélération, mais aussi de cette gène se faisant très rapidement sentir.
Fronçant le regard, je fis un bond sur le côté, m’extirpant rapidement de cette seconde peau que la technique de Nobusuque était en train de parasiter avant qu’elle ne me prive moi-même de tout mouvement. Se faisant, sachant pertinemment bien que la spécialisée en taijutsu ne me laisserais pas bouger à ma guise, j’avais exécuté une série de mudras aussi vite que faire se peut avant d’inspirer et recracher dans sa direction comme dans celle de l’entraveur, une bourrasque de vent ; une bourrasque suffisamment violente pour pouvoir repousser Yamiko et nobusuke encore un peu plus loin devant… Alors que se rependait le gaz au point d’arrivée, mes mains bougeaient encore pour finir par servir son propre poison à l’utilisateur de satetsu :

- Unmei no Ori-te… Murmurai-je alors que se déployait le jutsu où je percevais leur silhouette dans ce nuage de gaz.

Le regard froncé, une certaine appréhension pour la suite de mes actions, je devais avouer une chose, cette combinaison avait réussi à me donner des sueurs froides ; n’eût été mon armure que je voyais se replier sur elle-même à cause du satetsu, ce combat se serait fini peut être plus vite que prévu, et quel genre d’exemple aurais-je pu ainsi démontrer à mes élèves ? Le Gaz ? Non je ne comptais point le faire exploser, si les fils s’étaient emparés de l’un d’entre eux… la détonation lui serait léthale, et ce n’était pas le but…
Devais-je l’appeler ? Shenzy ? Cela rétablirait l’équilibre, mais fragiliserait ma position sous un certain point de vue. Poussant un soupir, me rappelant du précédent assaut de Yamiko, de la zone visée et du fait que je ne voulais pas laisser fuiter l’information de ma grossesse maintenant, il valait certainement mieux jouer la sécurité ; mais pour le moment ce que je voyais me plaisait ; comme je l’avais imaginé, leurs nombreux désaccords les avaient surtout amenés à mieux se connaitre. Une série de mudras plus tard, je prenais position alors que mon armure se reformait, avant de perdre sa teinte de métal en redevant une seconde peau… j’étais fin prète, prête à les voir débarquer de ce gaz d’une seconde à l’autre... Si tant il est qu’ils se soient sortis de mon entrave…

- Hai… sensei ga materu… Fis-je d’un sourire se faisant de plus en plus présent…

* Tu dois te contrôler Itagami… il n’est pas question de les dépecer ceux-là… mais…*

Résumé:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 23:41
La conjugaison maladroite des techniques déployées sans retenues par les deux élèves de la Metaru ne fit malheureusement pas mouche. Malgré un assaut somme toute assez dense et rondement mené, la guerrière se tenait toujours debout et, pire encore, elle décida de contre-attaquer en prouvant à ses deux apprentis qu'elle méritait bien qu'on la redoute : dans un déluge de gaz inflammable, elle repoussa tout ce qui venait l'ennuyer. Les particules de fer ainsi que Yamiko furent ainsi balayés par une seule et même technique que la Metaru, dans sa fabuleuse riposte, décida d'enrichir par une offensive cyclopéenne. Ainsi, alors que l'épais manteau de gaz fumant submergeait ses deux élèves, Itagami fit apparaître de petits fils d'acier qui se glissèrent autour des preux Genin en profitant de la pénombre. En dépit de sa volonté de poursuivre le combat, Nobusuke ne put rien faire. Cet acier filamenteux l'encercla tout de go et ne lui laissa pas le monopole de se défendre : ankylosé par cette fourberie, il fut tout simplement désarmé.

Alors que ses genoux ployèrent sous son propre poids, marquant son désarroi et son impuissance, il tenta de repérer Yamiko. Avait-elle assez de force pour affronter la colère de la Metaru ? Si tel était le cas, le Satetsu l'avait vraisemblablement sous-estimé. En tout cas pour lui, le combat s'arrêtait bien plus vite que prévu : comment résister à une telle déferlante de puissance ?

Pourtant, brave comme il était, il se redressa. Luttant contre la force des éléments, il décida d'avancer vers la Metaru, quand bien même il se savait condamné à subir un assaut contre lequel, en l'occurrence, il ne pourrait encore rien faire. C'était la seule manière qui se présentait à lui pour ne pas passer pour un pleutre. Sa dernière chance.

Un pas. Deux pas. Trois pas. S'il pouvait leurrer Itagami, alors il servirait au moins à quelque chose. Il ne lui restait plus qu'à croire en Yamiko, ce qui en soit était une idée guère recommandable pour le commun des mortels.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Ven 14 Déc 2018 - 14:49
Face à votre échec, tu ne montres aucun signe de déception. Au contraire, c’est plutôt une jubilation évidente qui se peint sur ton faciès, voyant votre sensei s’en sortir de vos assauts qui avaient été pourtant plutôt bien mené bien que tu n’eusses agis sans penser au travail d’équipe. En effet, tu t’étais jetée sur ta cible sans la moindre stratégie en tête. L’appui de Nobusuke n’avait été que l’initiative de celui-ci seul. Tu n’y étais pour rien.

Tu aurais été déçue si Itagami n’avait pas réussi à s’extirper de vos attaques car cela aurait signifié qu’elle n’était qu’une faible femme. Une personne indigne d’être ta sensei donc mais, à ta plus grande satisfaction, la Metaru avait réussi à s’en sortir indemne et ne tarde pas à contre-attaquer. Après vous avoir repoussé avec une violente bourrasque qui dégageait une odeur suspecte, elle vous piège dans des fils de métal très fin qui peu à peu se resserrent cherchant à vous lacérer la chair.

Piégée au milieu d’un nuage de gaz qui t’empêchait de localiser ta cible, tu préfères ne rien faire et espère silencieusement que le brouillard étrange se dissipera rapidement, avant que tu ne finisses déchiquetée bien que tu doutasses fort que votre sensei irait jusque-là. Après tout, ceci n’était pas un vrai combat mais un simple entrainement. De plus, bouger ne ferait certainement qu'aggraver ta situation car les fils pourraient te lacérer plus profondément mais ton co-équipier ne semblait pas penser pareil. A moins qu’il eût décidé d’en finir plus rapidement. Tu le sentais qui se mouvait faisant bouger les liens qui te maintenaient parallèlement. Tu le laisses faire quelques secondes, espérant qu’il cesserait de bouger mais nenni.

>> Arrête de bouger !

Plus que pour lui, c’était pour toi que tu l’invitais à cesser de gesticuler car il n’était pas seul dans ce piège qui se resserrait de plus en plus autour de vous et que les mouvements du Satetsu tentaient à accentuer les lacérations.

Tu attends de pouvoir distinguer la silhouette d’Itagami avant de décider de passer à l’action alors que les fils commençaient à attaquer ta chair ici et là. Ton corps entier se revêt d’une peau métallique qui se met ensuite à grossir jusqu’à faire éclater en lambeaux tes vêtements puis à couper les liens qui t’immobilisaient. Une large ouverture se forme ensuite vers l'avant mais bien que de nouveau libre, tu gardes ta position et te contentes d’exécuter rapidement des mudra. Une multitude de pieux se matérialisent au-dessus de ta tête, à moitié dissimulés par le gaz qui ne s’était pas encore entièrement dissipé. Les menaçants projectiles filent ensuite vers l’ombre d’Itagami. Au vu de la grande quantité de pieux, tu n’avais pas besoin de viser juste car ceux-ci étaient assez nombreux pour que quelques-uns atteignent au moins la cible.

Le gaz commence à se dissiper révélant ainsi peu à peu que tu te retrouvais à présent nue, tes vêtements ayant éclatés avec ta peau en acier qui t’avait permis de délivrer des entraves de ta sensei. Ton corps était marqué par des entailles éparses et sanglantes mais les blessures n’étaient pas bien profondes mais auraient pu l’être sévèrement si tu avais attendu plus longtemps avant de te libérer.

Non par pudeur mais plutôt pour préserver les yeux des autres, tu couvres tes parties intimes par une seconde peau métallique qui ne gênait en rien tes mouvements mais qui était dénuée de résistance.

Ne bougeant toujours pas de ta position entre ta « coquille » de métal grandement ouverte vers l’avant, tu fixes à présent d’un regard serein l’endroit où avait plu tes pieux. L’extase se lisait dans ton regard violacé alors que tes poings se ferment pour refréner ton envie de se jeter de nouveau sur ta sensei. Tu étais déjà parée pour une nouvelle offensive mais le fait que ceci n’était pas un réel combat te poussait à te retenir. Et puis, tu n’étais pas seule mais avait un co-équipier dont, étrangement, tu n’avais oublié la présence.

>> T’es toujours en vie Gamin ?

Spoiler:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Ven 28 Déc 2018 - 15:50
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


Un sourire aux lèvres, j’attendais leurs prochains mouvements, la tension que je percevais sur mes fils me certifiait qu’ils avaient été tout deux capturés ; pour un peu l’on m’aurait prise pour une araignée se repérant aux mouvements sur sa toile. Amusée, le regard dirigé vers le nuage de gaz qui petit à petit s’en allait au vent, leurs différentes tailles me permirent assez rapidement de déterminer qui était où ; la plus grande étant Yamiko, l’autre qui semblait essayer de progresser vers moi devait être Nobusuke kun…

* Ara ara… ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un entrainement que tu peux te permettre d’être aussi laissé aller…* En situation réelle, j’aurais certainement concentré la tension sur la cible la plus à même à se débattre pour justement précipiter son déclin…

Yamiko quant à elle en avait visiblement compris le danger, et restait immobile, bien que le jutsu n’en soit pas moins dangereux pour autant. Hum, un bon sens de l’analyse, en tout cas elle se montrait moins tête brulée que je le pensais. Bien assez vite, je sentis les fils qui l’entravaient céder sous une condition qui m’échappait un peu ; mais il s’agissait d’une Metaru après tout… La déduction était vite faite. C’est d’ailleurs, la jeune Metaru qui dès l’instant où elle récupéra sa mobilité lança une contrattaque.

- Hooo… Soupirai-je sur mes gardes en voyant fuser vers moi une multitude de pieux de métal. Esquivant ceux que je pouvais éviter, tachant de me déplacer quand cela était possible pour en laisser passer, tut en laissant les autres s’écraser, ou être dévié par l’armure que je revêtais, je sentis au fil des impactes celle-ci s’effriter petit à petit, de plus en plus assaillie par le jutsu en question.
* Hummmm bien joué Yamiko chan… * pensai-je alors que le dernier pieu me prenant pour cible faisait détruisait ce qu’il restait d’armure, me rendant de nouveau vulnérable à leurs assauts. * Bien… comment je vous réponds… ? * Fis-je un air amusé sur le visage, passant la langue sur les lèvres, je commençai l’exécution d’une série de mudras puis me ravisai… nul besoin d’aller si loin Itagami ! Relançant donc l’armure qui venait de me lâcher plutôt que de me lancer sur sa consœur, j’enchainai directement sur une plus courte série, dirigeant index et majeur vers Yamiko :

- Ryuu no Uroko Murmurai-je alors qu’une multitude d’écailles de fer fondaient sur celle-ci, tandis que de ma main droite, tirant de ma sacoche le kunai auquel était attaché une note explosive, je profitai de cette brève distraction et du faite que Nobusuke soit toujours dans l’impossibilité d’agir pour lancer le Kunai non pas sur eux… mais bien derrière eux.

L’idée ? Profiter du fait que le gaz se soit assez dissipé pour ne pas en faire une attaque trop abrupte, mais tout aussi efficace. Le tir continu vers la Sillouhette étrange de Yamiko cessa en même temps qu’explosait la note. De Fils en aiguille, la puissance de la détonation s’accrut avec les restes de gaz, créant une explosion derrière eux bien plus violente qu’elle n’aurait dû l’être. Pour sure, avant détonation j’avais libéré Nobusuke de ses liens en désactivant le jutsu précédent… Je ne voulais pas en faire du Sashimi !
Tous deux projetés vers moi par l’explosion et son souffle, je pris position pour les accueillir comme il se devait… tous les deux ! générant mes lames jumelles de métal, j’attaquai dans un arc de cercle déployant les lames en leur donnant leur forme d’origine pour pouvoir atteindre mes cibles ; attaquant avec la violence du jutsu les frappant de l’avant et la celle de la déflagration qui les avaient poussés vers moi pour les atteindre, attaquant comme si j’entamais une accolade, le but étant de le pousser à se percuter l’un contre l’autre.

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Nisshoku_to_Gensshoku
L’apparence de l’une d’entre elles

À peine avaient-elles rempli leurs rôles que toutes deux reprirent leur forme de claymore, réenclenchant rapidement les différents morceaux que composaient leurs lames ; lames qui pour le coup étaient dépourvues de tranchant. Ceci dit… si elles avaient perdu en létalité, elles n’en restaient pas moins particulièrement douloureuses.

Résumé:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 12:02
Lorsque les câbles d'acier se délièrent pour le soulager de son martyr, l'éphèbe au masque ténébreux qu'était Nobusuke se crut d'abord soulagé d'un poids, en mesure de pouvoir vilipender (pugilistiquement parlant) sa sensei qui, l'air de rien, ne semblait pas vouloir cacher la réalité à ses élèves : un combat était une route vers le cimetière, une ode au glas du mortel, et si le Satetsu était autant fasciné par la blonde aux poumons généreux, c'était sans doute pour ce caractère impitoyable qu'elle irradiait de manière latente, mais qu'elle déguisait par une générosité sans égal. Itagami était une succube : ravissante et douce en apparente, corrosive dans le fond de l'âme. Tout ce que le quidam décâblé (au sens figuré comme au sens propre, puisqu'il venait de sortir d'une immobilisation) appréciait, en somme. Elle le prouvait en assiégeant ses élèves avec une force non retenue, des techniques colossales qui sans doute aurait détroussé n'importe quels autres Genins de leurs ressources. Mais pas eux. Yamiko et Nobusuke avaient été choisi pour des raisons bien précises et, au gré de cette querelle, ils devaient prouver pourquoi.

Yamiko avait pris une longueur d'avance en frondant vers sa congénère Metaru et en se déliant de ses fils d'acier. Elle démontrait par son audace et sa capacité à se sortir des embarras par la force toute la qualité de ce clan réputé pour forger les plus grandes brutes de Kumogakure, qui visiblement abritait la kyrielle la plus prestigieuse du genre bourrin.

Tandis qu'elle était déshabillée de son armure par les pieux d'acier de la farouche concurrente, Itagami lança le même genre de répliques et, discrètement, fit courir un kunai là où le gaz se répandait. L'éphèbe ténébreux était lui-même un grand partisan des armes de jet et ce genre de fourberie lui plaisait : ses propres projectiles n'étaient jamais lancés par hasard. Comprenant que l'attaque viendrait de derrière, il fit jaillir la matière noire dans son dos pour former un écran qui, derechef, fut briser par le souffle de l'explosion.

Précipité en direction de sa sensei, il ne tarda pas à comprendre en voyant les deux lames fouets que cette explosion servait à le jeter en pâturage aux tranchants avides de sang portés par la meurtrière. Il n'eut pas le choix, d'autant qu'il ne parvenait à se retourner pour anticiper le mordant des épées de la Metaru : il mit sa main devant lui et activa le sceau unique qui provoquait le déferlement de fer. Les particules furent dévoyées du sceau et la lame de l'antagoniste frappa dedans sans scrupule, traversant cette maigre protection, pour déchirer le torse de l'adonis au regard fuligineux.

En tombant, il poussa un cri d'excitation. Lorsqu'il se releva, son visage était habillé d'un sourire carnassier, grisé par la douleur qu'il ressentait suite à cette taillade prodigieuse, dont le sang dégoulinait jusqu'à ses pieds. Ses yeux, écarquillés comme ceux d'un chien prêt à bondir, dardaient la Metaru avec une envie insoutenable : être découpé de cette manière lui donnait encore plus envie de découper les autres !

--- Plus en vie que jamais !

Lança-t-il à l'adresse de Yamiko, suite à sa remarque précédente, sans se soucier davantage de son sort.

Vînt l'heure de la remise. Il lança un kunai qui manqua sa cible d'un petit mètre à peine. Si cela pouvait être mis sur le compte de la maladresse, ce qui n'était pas inconcevable pour un genin, il ne fallait pas commettre l'effronterie de croire que ce n'était pas intentionnel : après une série de mundras exécutés par le gamin détraqué, le kunai fit demi-tour pour revenir dans le dos de la Metaru, avec l'objectif de lui percer un mollet.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 0:04
Sans surprise Itagami s'en sort indemne de ta déluge de pieux. Tu étais tout de même satisfaite du résultat de ton assaut car tu avais réussi à détruire entièrement l'armure de la femme à l'opulente poitrine. Celle-ci s'était cependant dépêchée de se revêtir d'une nouvelle. Ce qui te poussait à croire qu'elle vous craignait tout de même un minimum. Chose qui t'arrache un sourire en coin.

La contre-attaque de ta sensei ne se fait pas attendre.

Tu esquives les écailles acérées sans mal mais tu comprends rapidement que cette attaque n'avait été qu'un leurre car le souffle d'une explosion derrière toi te propulse soudain vers l'avant. Pensant que la était un stratagème d'Itagami afin de vous amener à sa portée, tu te prépares donc à riposter à son accueil qui sera certainement très violent. Après tout, la Metaru vous avait démontré qu'elle ne faisait pas dans la dentelle. En prévention, tu renforces donc tes bras avec du métal pendant ton envol en direction de ta prédatrice.

Tu n'avais aucune idée de l'accueil que vous réservait votre sensei mais se préparent à une éventuelle attaque, tu ne te laisses donc pas surprendre par l'arme sur-dimensionnée qui se déploie vers toi. Tu balaies violemment cette dernière du revers de ton bras qui se trouvait dans la direction du menaçant objet. Le coup renforcé par la force acquise par ton membre d'acier avait suffit pour repousser la lame, t'offrant ainsi une ouverture vers sa manieuse que tu prenais à présent pour cible. Tu comptais retourner cette proximité que ta sensei avait créée contre elle. En effet, l'élan que tu avais acquis grâce au souffle de l'exposition provoquée par la jeune femme te permet de l'atteindre malgré sa tentative de vous arrêter en plein vol. Et, d'un poing fermé et d'acier, tu la frappes impétueusement au niveau de son opulente poitrine ; zone que s'était présentée à toi comme étant la plus facile à viser dans ta position.

Tu te réceptionnes ensuite sur la terre ferme, gardant tes membres supérieurs en acier alors que tes zones intimes étaient toujours couvertes d'une simple fine couche de métal en guise de vêtement. Tu ressens soudain de la douleur sous le métal au niveau de ton bras qui avait frappé sur l'arme de la Metaru. Ton membre n'avait pas dû encaisser entièrement l'impact de l'imposant objet malgré le renforcement mais tu fais comme si tu n'avais rien eu. Tu pouvais encore bouger tes doigts, c'était l'essentiel pour toi.

Tu jettes un rapide coup d'œil en direction de Nobusuke affalé et ensanglanté un peu plus loin. Beaucoup disaient que tu étais une folle mais ce gamin était bien plus atteint que toi.

>> Tu es vraiment pathétique ! Lui balances-tu avant de te concentrer entièrement sur Itagami.

Ton coéquipier n'était peut-être plus en état de combattre mais toi, tu commençais à peine à t'amuser. Même un bras au moins ne t'arrêterait pas tant que ta sensei n'aurait pas sonné la fin du combat ...

Spoiler:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Ven 25 Jan 2019 - 18:55
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen

C’est avec une certaine satisfaction que je sentis et vis mes deux lames atteindre leur but, frappant de plein fouet les deux adversaires qui présentement me faisaient face. Si l’autre Metaru avait su plus ou moins s’en défendre, ce n’était pas certainement pas sans véritablement souffrir des contrecoups de son intervention… ceci dit, on reconnaissait bien chez elle l’esprit de la famille, ce désir toujours plus important de rendre coup pour coup. Profitant de l’opportunité dont je m’étais servie à son avantage pour en faire un moyen de réduire la distance entre nous, elle se précipita, arma son point et frappa pile en direction de mon buste…
Pourquoi la gent féminine voulait-elle tant maltraiter cette partie de mon anatomie ? Un sourire cynique aux lèvres alors qu’elle s’était élancée, j’ajustai mon corps non pas pour esquiver son coup, mais pour en changer la cible. Baissant un peu mon centre de gravité en m’avançant contre elle, son coup n’atteint point mon buste, mais juste au-dessus, mon plexus solaire. Si en temps normal j’aurais du en avoir le souffle couper, c’est avec un sourire sinistre que j’accueillis l’attaque.

Son poing frappa avec violence, une violence telle que je perçus l’armure de métal vibrer sur ton mon être, brisant une nouvelle fois celle-ci à l’endroit atteint. La protection tenait toujours, même si mon buste était à présent de nouveau vulnérable, il en était autant pour la Métaru complètement dénudée ou presque qui me faisait face.
C’est alors qu’elle prenait état du bien-être de son coéquipier que j’enchainai rapidement les mudras qui correspondait à l’enchainement suivant. Elle voulait de la proximité… avec moi ? Il fallait rapidement lui faire comprendre que tout ce qui était dans la portée de mes armes, à courte comme moyenne distance était mon absolu territoire, une zone en laquelle j’étais reine ! À peine s’élevait la voix du jeune homme que naissait en ma main directrice une nouvelle arme. J’avais lâché l’une de mes claymores pour permettre à mon arme de prédilection de mettre un point final à cette rixe…

* Un point final… … … qu’est-ce que ? *

Un kunai tinta à ma jambe, rebondissant sur on armure alors que dans ma furie je perçus l’auteur de cette tentative, la poitrine en sang… il fallait donc l’achever n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups ? … qu’est-ce que je… Prenant une certaine distance pour me mettre à la fois hors d’atteinte de Yamiko, je m’assurai de me positionner de sorte à les avoir sur une ligne.
Se formant dans un déluge de Métal et de flamme, Rhongomyniad parut enfin, elle et ses trois sœurs brulant d’une lueur plus que véloce. Visant, visualisant la fin de cette plaisanterie, j’allais frapper lorsque le tout me revint enfin… * Ce-sont mes élèves… * encore heureux… ENCORE HEUREUX ! Si le corps de Rhongo était parti, le manche lui était encore en mes mains, me permettant de modifier la trajectoire pour éviter de faire de mes étudiants des brochettes trop cuites. La lance de métal surchauffée se planta dans le sol, elle et ses copies de flammes qui dans leur course tracèrent de profonds sillons dans le sol, laissant en ceci une terre si chaude qu’elle en était incandescente par endroits… * Qu’avais-je failli faire… ?* me questionnai-je devant mon emportement. À trop vouloir les pousser je leur avais permis de me surprendre, et cette surprise avait elle-même réussi à me sortir de cet état de non-létalité ; il n’y avait qu’avoir nobusuke lui-même, la lame qui l’avait attaquée n’avait pas été entièrement dépourvue de son tranchant, son torse suintait de sang alors que mon rythme cardiaque lui avait accéléré, me demandant encore plus…

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Entete_post_4_Kanade

- On arrête là ! Fis-je d’une voix tranchante, certaine qu’ils voudraient continuer, mais aussi certaine du fait que j’aurais de plus en plus de mal à retenir mes coups… ne seraient-ce qu’au précédent assaut j’avais hésité à utiliser l’impératrice de Métal… Yamiko, je ne dis pas… mais Nobusuke aurait certainement fini en deux…

D’un geste je ramenai à moi ma lance encore incandescente, toujours accompagnée de ses copies que je n’avais pas encore supprimées, je les observai quelque temps avant de planter la lance dans le sol, mettant fin à la technique de renforcement et ajouter la claymore à ses côtés. Poussant un soupir, surtout soulagé d’avoir pu me contrôler à temps ET réussi à identifier les différents soucis de mes étudiants, je posai le regard sur Yamiko toujours nue, tentai d’éviter de laisser mon esprit vagabonder à des idées… inappropriées, je finis par poser la main sur son épaule, lui façonnant une nouvelle tenue dans un fin filin de Metal tissé :

- Tu dois faire plus attention à ta pudeur toi… Fis-je en finissant de refaire sa tenue précédente quasi à l’identique. Ce jutsu est intéressant, mais je préférerais que tu l’améliores pour qu’il te soit aussi utile que pudique. Lui murmurai-je avant de me retourner vers Nobusuke, m’assurant qu’il allait visuellement plus ou moins bien avant de reprendre :

- Bien… débriefing, qu’en avez-vous pensé ? Fis-je enfin dans l’optique d’entendre leur avis avant de leur donner les miens ainsi que ce sur quoi ils devraient travailler… ensemble, comme en solo.


Résumé:
 

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Satetsu Nobusuke
Satetsu Nobusuke

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Lun 28 Jan 2019 - 22:15
L'éphèbe lugubre dégoulinait du sang qui abondait de cette croix taillée sur son diaphragme. Il jetait sur Itagami des yeux emprunts d'un sentiment convulsif, mélange de plaisir et de souffrance. Sa bouche tremblait autour d'un sourire bien visible, qu'il ne présentait qu'en de rares occasions comme celles-ci ; ce rire-là avait un quelque chose de diabolique et profondément malsain. Il incarnait à lui seul toute la dramaturgie de ce personnage authentique, plein d'obscurité et pourtant haut en couleurs.

Il scruta quelques instants la farouche Yamiko, dont le talent était indiscutable ; mais cela ne valait pas encore la virtuosité d'une reine Metaru comme pouvait l'être sa cheffe. La matriarche avait ainsi fait l'étalage de son talent tout en prouvant qu'elle ne craignait guère de goutter aux limites extrêmes de ses poulains ; un pari osé, mais qui porterait sans doute un jour ses fruits. Nobusuke et Yamiko devaient apprendre la guerre avant d'être en guerre. C'était encore la meilleure des méthodes pour les préparer au pire.

Les particules de fer s'effondrèrent en même temps que l'adonis détraqué laissa choir ses bras. L'exercice avait assez duré et mieux ne valait pas se blesser trop vite : cela leur laisserait le privilège de recommencer.

--- C'était bien.

Fit-il pour répondre à sa cheffe d'équipe. Mais déjà son esprit volatile était absorbé par des songes et ses yeux, tournés vers le ciel, manifestèrent cette absence spontanée, aussi soudaine que biscornue. Il en était ainsi du brave Nobusuke : il ne se concentrait que lorsque sa vie ou ses intérêts étaient mis en jeu. En dehors de ça, c'était encore un grand enfant, curieux de ce que la nature avait à offrir comme originalités.

Il avait beau n'être plus qu'une chimère de sang, il en était indifférent. Au-dessus d'eux, le ciel s'assombrissait : la pluie allait venir pour laver les plaies. Ce n'était pas un mal, pensa-t-il, sans écouter ce que Yamiko avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3330-satestu-nobusuke-termine#25153
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Ven 1 Fév 2019 - 16:32
Voyant l’arme menaçante que tenait ta sensei, un sourire satisfait se peint sur ton faciès alors qu’une lueur d’euphorie évidente dansait au fond de ton regard violacé. Tu ne pensais pas pouvoir éviter entièrement cet instrument de la mort si celui-ci s’abattait sur toi et pourtant l’idée de conforter à cette chose ne te suscitait la moindre frayeur. Ton désir de te frotter à ce monstre qui se dressait devant toi était tel que la raison t’avait complètement désertée.

Tu écartes légèrement les jambes pour se mettre en position pour accueillir comme il se devait l’assaut qui pourrait bien marquer ta fin alors que cette lueur d’extase n’avait pas déserté ton visage de détraquée. Mais, la Metaru annonce soudain la fin du combat et annule une par une ses jutsu. Déclaration que te fait l’effet d’une douche froide. La déception assombrit brutalement ton expression alors que ton corps restait dans cette position de combat. Posture que tu finis cependant par abandonner rapidement.

Insatisfaite, les poings fermés alors que tes bras étaient toujours renforcés par du métal, tu refrènes l’envie d’attraper ta sensei par le cou lorsque celle-ci s’approche de toi pour te revêtir de fin métal. Les yeux rivés au sol, telle une statue, tu ne bouges pas d’un iota. Si tu te mouvais maintenant, tu risquais fort de désobéir à la jeune femme. Tu restes ainsi un moment avant de désactiver le métal de tes membres.

Ne désirant pas se montrer désagréable à cause de l’acariâtreté qui t’animait, tu te mures dans le silence tout en évitant de regarder ta sensei dans les yeux …

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Lun 11 Fév 2019 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Metaru Itagami
Metaru ItagamiEn ligne

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Sam 9 Fév 2019 - 10:52
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Training_Raizen


Si Nobusuke Kun s’était montré obéissant, baissant sa garde en acceptant la fin de l’exercice, ce ne fut pas véritablement le cas de Yamiko. Encore sur les nerfs, dans le feu de l’action, bien plus que prête à en découdre malgré la différence de niveau apparente, la Chunin en voulait encore et toujours plus. Un sourire aux lèvres, quelque part je compris ce que Reiko avait déprécié chez elle, elle ne faisait que revoir sa fougue en Yamiko, sa fougue, son fort tempérament et surtout cette particularité à vouloir croiser le fer jusqu’à ce que mort s’ensuive…

- Tu ressembles beaucoup trop à la Raikage jeune fille… fis-je dans un petit rire avant de désagréger d’un simple geste de la main mes différentes créations, sa tenue du moment mise à part bien sûr

Bras croisés alors que je revoyais rapidement l’affrontement dans ma caboche, mon avis premier n’avait pas tant changé, s’il avait été question d’un véritable examen, tous deux auraient individuellement eu juste la moyenne quant à leur coordination… là aussi elle n’était sauvée que par les interventions fourbes, mais fort bien placées de Nobusuke.
Ceci dit, le fer de lance de leur composition était indéniablement Yamiko, certes il s’agit d’une tête brulée, mais c’est une tête brulée avec le sens du combat… tant de temps passer à se fritter avec tout ce qui bougeait avait certainement fini par créer chez elle ce sens inné du combat. Ce qu’elle n’avait pas en stratégie et composition, elle le compensait allègrement en force d’attaque… ce sans compter la pression d’être permanemment agressé.

- Bien, avec ça je sais comment diriger votre entrainement… fis-je en haussant un peu la voix pour récupérer l’attention de Nobusuke qui était allée volo. Nobusuke Kun… tu as très bien réagi dans ton schéma d’action, soutenir Yamiko dans mon angle mort, et convertir ce soutien en une nouvelle attaque sur ma personne, tu as joué un rôle important sur votre première offensive. Commençai-je avec le positif. Ceci dit, même si tu as les méninges pour mettre en application des plans, il te manque le punch nécessaire à les rendre plus oppressants… une courte pause durant laquelle je vérifier à mon mollet, voyant non loin de celui-ci le Kunai de limaille de fer qui s’était décomposée en un petit tas depuis lors.
la pression psychologique est importante dans un combat, dans certains cas elle peut mettre être une attaque en elle-même, forcé l’adversaire à être tant sur le qui-vive qu’il finit par en faire des erreurs de jugement… malheureusement dans ton cas, tu risques de tomber avant d’en arriver à ce point là. Bras croisés je l’observais avec confiance, ce n’était pas une question de « réussirait-il ? » non c’était plutôt « en combien de temps allait-il y arriver ? ». nous allons travailler ça pour te rendre plus à même de subir des coups, mais aussi et surtout d’en donner depuis les ombres… après un sourire je reportai mon attention sur la Metaru.

- Yamiko… si on doit t’employer dans une formation, tu serais le bélier qui abat les défenses des forteresses… et si on t’en laissait le temps tu abattrais la forteresse elle-même… Fis-je en tapotant mon armure qui n’avait cessé de s’effriter à l’endroit ou elle l’avait en partie explosée d’un coup de poing. j’ai confiance en ta force offensive, et suis plus que certaine que tu vas continuer de la développer encore et encore… mais il faut que tu gardes en tête ceci ; « il faut parfois savoir reculer pour mieux sauter… » continuai-je en lui donnant ce dicton, bien consciente qu’elle n’écouterait probablement qu’à moitié.
- Tous les combats ne sont pas bon à prendre… toutes les opportunités ne sont pas bonne à saisir… tu es franche et directe dans ton style, mais ceci ne sauras que trop bien se retourner contre toi si tu te retrouves face à un adversaire fourbe… j’entendais par les attaques en traitre, les genjutsu, les embuscades, les zones piégées…

tous les affrontements ne méritent pas forcément de s’y jeter corps et âme…, à moins que tu n’aies une imparable stratégie. Je voulais qu’elle considère un peu plus son existence, qu’elle arrête de se jetée à corps perdu dans des situations étriquées… hormis le fait que j’en serais triste si tu venais à tomber dans un combat… comment me prouverais-tu que l’élève dépasse le maitre si je ne te vois plus ? Finis-je en invoquant le pire scénario possible.

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Entete_post_4_Kanade

M’arrêtant un temps pour observer mes étudiants, je finis par leur donner l’ordre de rentrer se reposer, proposant à Yamiko sa recette pour cuver sa gueule de bois et envoyant Nobusuke à l’hôpital du village se faire soignée cette vilaine plaie avant d’enfin disperser l’équipe, la préparant par la même occasion pour les séances individuelles….


_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  Empty
Lun 11 Fév 2019 - 13:27
>> Ne me compare pas à cette … femme qui s’emporte pour un rien !

Ta voix était froide alors que tu avais enfin levé la tête pour plonger un regard tout aussi glacial dans celui de ta sensei.

Ce n’était pas la comparaison avec la Raïkage qui te mettait autant sur les nerfs mais tu étais toujours irritée à cause de ton insatisfaction dans ton escarmouche avec la Metaru à forte poitrine. Si tu t’écoutais, tu la cognerais et bien fort dans la figure alors que tu avais toujours les poings fermés pour refréner ton impulsion que tu avais bien du mal à contrôler.

C’était si désagréable de ne pas céder à ses envies. Depuis ton arrivée à Kumo, maintes fois tu avais dû te contenir pour le bien de ton dessein personnel mais jamais encore tu n’avais éprouvé autant de frustration.

En bonne sensei, la Metaru vous expose ce que vous étiez d’après l’analyse de votre combat puis vous prodigue des précieux conseils mais ne parvenant pas à te concentrer, tu ne l’écoutais qu’à moitié.

>> Désolée.

Sur ce mot, tu tournes les talons coupant court aux paroles de la Metaru alors qu’elle te donnait un conseil pour ta gueule de bois qui t’avait d’ailleurs déserté. Le remède à la tienne était peut-être une simple montée d’adrénaline provoqué par une baston.

Tu t’éloignes sans plus attendre mais tu t’arrêtes face à un des nombreux poteaux de frappe du terrain d’entrainement. Tu fixes l’objet un bref instant avant de vider ta frustration sur celui-ci en le tapant sans ménagement avec tes poings. De toutes tes forces, tu t’acharnes sur le matériel d’entrainement ne t’arrêtant que lorsque celui-ci finisse par céder sous tes coups alors que tes poings non protégés commençaient à saigner.

Un tantinet calmée, tu reprends ensuite ton chemin sans même faire attention à tes blessures, ni à la douleur plus lancinante que tu ressentais au niveau de ton bras gauche. Tu venais d’empirer l’état de ton membre alors que tu l’avais déjà maltraité en déviant l’arme de ta sensei avec durant votre joute …

_________________
Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]  1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Here start the Decline ... [ PV : Yamiko - Nobusuke ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: