Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Alerte | Arc n°5] Honneur


Ven 14 Sep 2018 - 21:44

Honneur

Contexte et situation

Iwagakure no Satô n'est pas l'un des trois villages cachés du monde pour rien : le village, autrefois appelé Rokkusu, a su se développer et être en phase avec son temps. Voilà quelques années maintenant que ce dernier et les shinobis qui le composent assurent la stabilité dans le Pays de la Terre.

L'alliance avec Kumogakure no Satô a su renforcer la puissance du village caché de la Roche, et malgré des épisodes tumultueux dans son histoire - notamment avec ce qui s'est passé à Hi no Kuni lors de l'ultime offensive contre le Soshikidan - les Iwajins continuent de vivre selon leur nindô, dirigés depuis quelques mois par Nagamasa Yoshitsune.

Mais aujourd'hui, la panique a gagné une partie du village : le lieu de résidence du Kage et ses environs. Très vite, différents shinobis sont dépêchés et placés par équipe en urgence. Pas moins d'une vingtaine d'Iwajins sont ainsi missionnés. Et ce n'est qu'une fois leur arrivée aux portes du village qu'on leur explique la raison de cette alerte.

Nagamasa Yoshitsune, le Tsuchikage, est porté disparu. Et tout porte à croire... qu'il a volontaire quitté le village dans la nuit.


Règles et informations

  • Cette alerte est l'une des trois alertes beta introduisant l'Arc n°5 : Conquêtes. Elle se déroule en automne de l'année 202.

  • Cette alerte est de rang inconnu.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le village et étant libres (pas déjà en mission ou événement officiel) peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est inconnu. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Ven 14 Sep 2018 - 21:58
Toph avait été dépêché au milieu de la nuit. Elle ne dormait pas - en plein entrainement doton, comme souvent ces derniers temps - et le shinobi messager la convoqua immédiatement aux portes du village. Craignant un assaut, Toph enfila rapidement une tunique de combat et se dépêcha jusqu'aux crocs rocheux. Elle avait la peur aux ventres, se rappelant de l'invasion encore récente kirijin. A l'époque, elle n'avait rien pu faire. Mais la genin boxeuse était désormais un shinobi sur lequel le village pouvait compter.

Ceci dit, quelque chose ne tournait pas rond. Si une alerte était sonnée, tout le village devrait être évacué. Or, ce n'était pas le cas. Tout semblait paisible, à part quelques shinobis. Ce n'était pas logique... Quelle urgence pouvait être, si ce n'était un assaut étranger ? Une boule au ventre naquit en Toph. Elle sentait que de cette mission, rien de bon ne pouvait arriver.

Ce ne fut qu'une fois arrivée aux portes du village qu'on la mis au courant de la réalité. Le kage avait fuit le village, ou tout semblait porter à la croire.

Toph n'en revenait tout simplement pas. Elle fut tétanisée par l'annonce de la nouvelle. Une partie d'elle se disait qu'elle allait se réveiller, qu'elle s'était endormie en testant son marécage des limbres. Une autre partie... se dit que c'était bien trop sombre et réaliste. Le monde des shinobis étaient cruels.

La kunoichi se baffa le visage pour récupérer de sa léthargie et fit ce qu'elle avait de mieux à faire. Elle activa son doujutsu.

Byakugan.

Toph balayait la zone de ses yeux blancs, à la recherche de chakra, d'un indices, de quelques choses d'utile. Pupilles pâles qui recherchaient son kage. Lui qui l'avait envoyé balader royalement lors de leur entrevue. Pourquoi Yoshitsune ? Pourquoi t'enfuir de ton village ?.

Elle n'était que très peu attentive à ce qui l'entourait. Elle aurait vu Hayate sinon, son cousin, et aperçut d'autre shinobis. Non, Toph était sur une autre fréquence.

Les yeux activés et emplis d'une rage sourde, Toph était prête à traquer son propre kage. Peut-être était-il l'heure de lui rendre la dernière baffe de leur duel. Elle serra ses poings. Kage, j'espère que ce n'est qu'une incompréhension. Qu'un malentendu ou contre ta volonté. Dans le cas contraire...


Dernière édition par Hyûga Toph le Ven 14 Sep 2018 - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Ven 14 Sep 2018 - 22:05
Une soirée paisible comme il s'en passait tant d'autres.

C'était le calme avant la tempête que la jeune kunoichi ne pouvait prévoir à ce moment-ci du récit. Les blessures de ses entrainements récent étaient encore lourdes sur ses épaules et elle avait décidé de garder cette soirée pour se reposer, ou du moins, trainer dans le quartier résidentiel pour se vider l'esprit du stresse de l'entrainement. Gabushi se donnait bien plus qu'à son habitude ces derniers temps, elle qui était habituée à l'entrainement au Kyûjutsu qui se trouvait être bien plus calme qu'un entrainement de combat ninja. Son corps était plus ou moins en train d'encaisser ses dernières folies pour le moment et elle s'en était vite rendu compte.

Mais le calme ne durait vraiment jamais dans le nouvel univers où elle avait mis à présent les pieds, et même ce jour de repos forcé n'était soudainement plus d'actualité. Une vague de panique qui était vraiment inhabituelle se présenta sous ses yeux, voyant des Shinobi pressés de se rendre à divers endroits en sautant de toit en toit. Quelque chose n'allait pas et elle ne pouvait pas vraiment deviner quoi pour le moment.

Elle se décida à connaitre le fin mot de l'histoire, téméraire pour une jeune genin comme elle, mais il n'en fallait pas moins d'un mystère comme ça pour décider l'Ashikaga à laisser place à sa curiosité. Elle eut le temps d'échanger avec les shinobis qui avaient apparemment été missionés aux portes pour une urgence de nature inconnu, mais probablement très grave vu la nature de la demande. Qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer à Iwa ? Elle était présente dans le village depuis deux ans et n'avait jamais été témoins de quoi que ce sois qui pouvait ressembler de près ou de loin à un tel mouvement de panique de la part d'autant de Shinobi.

Peut-être qu'elle n'était pas à sa place finalement, elle hésita longuement à abandonner sa poursuite des autres Shinobi qui semblaient tous se diriger aux portes du village. Il lui suffisait de repasser calmement dans une des rues plus bas pour reprendre sa marche tranquille et ne plus se préoccuper de ces histoires. Elle l'aurait probablement fait plus tôt dans sa formation, où elle n'était encore qu'une paysanne venant du fin fond du pays avec un yumi.

Contre sa volonté d'abandonner, elle continua. Elle était à présent genin, il ne fallait pas tourner le dos à une situation et faire honneur au bandeau qu'elle avait autour de l'épaule. Du moins, c'est ce qu'elle disait pour se réconforter dans sa course.
Finalement, elle arriva aux portes, pour découvrir avec stupeur et un silence d'incompréhension la raison d'un tel déplacement de force.

Elle ne réagit pas immédiatement, laissant les autres membres du village chercher pour elle. Elle ne doutait pas que les membres du clan Hyuga était de bien meilleurs pisteurs pour ce genre de situation.

_________________


Dernière édition par Ashikaga Gabushi le Ven 14 Sep 2018 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Ven 14 Sep 2018 - 22:07
L'alerte avait été donnée le Kage avais disparu,tout le clan Hyûga avais été mis en alerte pendant cette affaire,et bien j'avais été l'une des premiers a me porter volontaire pour retrouver le tsuchikage. J’étais prêt a tout pour retrouver le chef du village celui qui m'avais rendu mon bandeau frontal et offert une nouvelle perspective de vie. Il avais fait de moi un shinobi alors pour était t'il parti ? Même si tout le monde se demandais s’il avais peut être trahi moi je n'y croyais pas j'avais foi en mon supérieur, camarade et mentor.
Il ne pouvais pas se volatiliser comme ça si ?
j'avais préparé mes affaires, enfilé mon bandeau frontal, préparé mes kunais et étaient partis sur le champ. S'il il lui était arrivé malheur il etait de mon devoir de ramener le tsuchikage a mon maitre. Lee sensei doit être effondrée !

Une fois aux portes du village je me présentais a celui que j’apercevais comme le supérieur ic et alla tout de suite chercher des informations sur le pourquoi du comment et comment allions nous faire pour le retrouver. Je serais les yeux de l’équipe qu'ils enverront.

-Hayate Hyuga au rapport !


Droit comme un I les yeux flambant de détermination j’étais prêt a tout pour mon village. et j'allais encore le prouver une nouvelle fois. Cette disparition avais t'elle un rapport avec les étranges rêves que je faisais ? Peu probable mais toutes les hypothèses n’étaient pas a jeter puisque de toute façon on avais aucune idée de ou il pouvais bien être.

J'attendrais la suite des opérations.En attendant j'activais mon dojustu pour trouver d’éventuelles pistes concernant la disparition du tsuchikage. Des traces ? Des cheveux peut être ?

-BYAKUGAN


Dernière édition par Hyûga Hayate le Ven 14 Sep 2018 - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 14 Sep 2018 - 22:08
Une nouvelle terrifiante -ou plutôt une rumeur- avait fait son chemin dans le village d'Iwagakure. La disparition de notre Sandaime Tsuchikage. Décidément, ce poste ne semblait pas porter chance à leurs occupants. Mais une chose qui était encore pus inquiétante, il était possible que notre cher Sandaime ait disparu...De manière volontaire ?? Je ne l'avais jamais rencontré, mais ce ninja, l'Enfant du Fer comme il se faisait appeler, était l'amant et le mari de mon professeur. Je ne pouvais laisser une telle rumeur perdurer sans en apprendre plus sur le sujet. Et il se trouvait justement que l'occasion était parfaite pour cela. Il semblerait qu'un rassemblement important de ninja se faisait autour de la résidence de ce dernier. Il n'y avait pas de temps à perdre.

Me préparant, je récupérai mon strict minimum -c'est à dire ma faux-, et je sortis de chez moi par la fenêtre comme à mon habitude. J'espérais arriver à tant, mais j'avais peut-être un avantage comparé aux autres ninjas qui se ramèneraient : je volais. Et nous savions tous que le chemin le plus court était par les cieux, quelque soit la destination. Ou presque. Mais c'est avec une grande boule au ventre que je me dirigeais à toute vitesse vers le lieu de résidence de notre Tsuchikage, et qui devait aussi être le lieu de résidence de Lee-sensei. J'avais les choucroutes. Mais je ne comptais pas me dégonfler pour autant. Une boule me serrait la gorge, mais j'avançais dans le ciel sans réfléchir plus que cela. Je refusais d'accepter cette information.

Des souvenirs sombres et nostalgiques me revinrent en mémoire, comme le soir où mes parents avaient disparu, encerclé par ces mercenaires. La douleur que j'avais ressenti. Non. Je ne pouvais laisser mon sensei endurer cela seule. Je ferais tout pour en apprendre plus sur cette disparition. Pour le bien de Lee-sensei. Pour le bien du village caché de la Roche tout entier. Trop de Tsuchikage s'étaient succédés ces derniers temps, il nous fallait une certaine stabilité. J'espérais que je n'arrivais pas trop tard pour prendre part au rassemblement. Mais j'avais volé aussi vite que j'avais pu dès que j'avais appris la nouvelle. Une floppée de ninja attendaient là...Qu'allait-il se passer maintenant...

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 14 Sep 2018 - 22:33
Vous quatre formez une des équipes dépêchées d'urgence pour retrouver la trace de Nagamasa Yoshitsune, votre Tsuchikage. Deux Hyûga la composent et nul doute que leurs Byakugans sauront se montrer utile. Mais malgré une première utilisation, aucune trace chakratique ressemblant à celle du Kage n'est dans les horizons. A la place, ce sont celles des autres équipes parties aux quatre coins du pays que vous pouvez encore déceler.

L'heure du départ est arrivée, mais aussitôt, une voix vous interpelle. Elle est aiguë. En vous retournant, vous reconnaissez peut-être une Genin du village. Malgré ses treize ou quatorze ans, elle semble bien déterminée.
Je ne veux pas rester les bras croisés, c'est pas comme ça qu'je deviendrai Chûnin ! Laissez-moi vous accompagner, je maîtrise l'Iroujutsu comme personne !

Accepter, elle ne représente aucune menace et vous ne possédez pas de médecins dans votre équipe.

Refuser et partir.

Faire arrêter la jeune fille pour s'assurer qu'elle ne vous suive pas. uniquement possible pour un gradé



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 14 Sep 2018 - 22:42
La voix bleu claire tira Toph de ses observations au Byakugan.

Que... quoi ?

Toph s'aperçut du groupe et de la nouvelle arrivée. Elle pris enfin connaissance de ce qui l'entourait. Tenzin - un assimilateur futon avec qui elle travaillait à l'édification d'un dojo -et Hayate-kun, son cousin avec qui elle entretenait des relations un peu difficile sans pour autant lui sauter à la gorge. Ces deux là, elle les connaissait. Il y avait également une archère qui semblait être plus vieille mais compétente. Avec des Byakugan, c'était une bonne synergie à avoir. Quant à l'eisenin...

Tant que tu ne nous ralentis pas...

Toph décida de laisser ses coéquipiers décider. La genin boxeuse haussa les épaules. Une eisenin était toujours utile, mais elle ne voulait surtout pas perdre de temps. Chaque minute passée risquait de les séparer de Yoshitsune. Et ça, ce n'était vraiment pas idéal. De toute manière, Toph était assez naïve comme kunoichi, elle ne risquait pas de soupçonner quelqu'un de son propre village, même si un shinobi intelligent se serait dit qu'une si le Kage était parti, c'était peut-être avec de l'aide intérieure.

Non, Toph désigna à ses camarades une direction.

Je propose cette direction, je ne décèle pas d'autres équipes partit dans cette direction là, autant se répartir la tâche intelligemment. J'suis Toph, au passage. Genin.

Elle attendit que les autres membres de l'équipes fussent d'accord (ou non) et, de manière général, suivrait le groupe. Elle n'éprouvait pas de besoin de leader l'équipe nécessairement, mais si personne ne prenait le lead elle le ferait, car tout groupe nécessitait une direction pour travailler efficacement, et ils semblerait... que leur groupe manquait de chunin.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Ven 14 Sep 2018 - 23:52
Alors le Kage du village s'était fait la malle .

Ça pour une surprise, c'était une surprise. Maintenant que la précipitation s'était estompé, elle avait le temps de réfléchir à ce que cela pouvait bien représenter. La force militaire à laquelle elle appartenait ne possédait plus de tête pour la diriger. Enfin, c'était peut-être trop tôt pour le dire, malgré le fait qu'il semblait avoir déserté de son pleins grès, les apparences pouvaient être trompeuses, surtout dans une situation de crise comme celle-là. Dans tous les cas, la mission était claire et limpide, il fallait le retrouver et le ramener, si possible avoir des informations sur le pourquoi du comment.

Le village avait procédé à la création d'équipe à la hâte pour les recherches et elle s'était retrouvé là un peu par hasard pour répondre à l'appel. Soit, elle était à présent membre d'une des équipes pour la mission avec d'autres shinobi. D'un œil attentif et ne pouvant rien faire d'important et/ou d'intelligent pour le moment, elle étudia la composition du groupe. Deux Hyûga, une certaine Toph qui n'était pas vraiment très grande en apparence, mais qui visiblement était décidée et expérimentée, un certain Hayate qui irradiait l'enthousiasme. Ils étaient tous les deux très jeune, membre d'un clan important du village, ce n'était pas si étonnant de les retrouver genin à cet âge.

Finalement, elle reconnut le troisième membre dans un sourire radieux et soulagé. C'était Tenzin-Kun, qui avait aussi répondu à l'appel de mission d'urgence pour se retrouver ici par la voie des airs. C'était heureux qu'elle ne soit finalement pas seule avec des jeunes membres du village, elle passerait probablement pour une idiote de par son retard sur les autres et elle ne voulait pas endosser ne serait-ce qu'une once de responsabilité pour entrainer des gamins avec elle dans une mission qui s'annonçait ardue.


- Contente de te retrouver, Tenzin-Kun, malgré les circonstances. Dit-elle gênée mais heureuse.

Elle se tourna vers les autres pour voir une autre jeune fille voulant se joindre à eux, mettant ses capacités de médecin en avant pour se faire accepter dans un groupe qui était déjà conséquent et complet. L'Ashikaga poussa un soupire intérieur d'agacement, faisant soin de ne laisser rien paraître aux autres de son énervement, elle prit la parole pour se présenter.


- Je me nomme Ashikaga Gabushi, genin du village. Je suis honorée de participer à cette mission avec vous. Je vais me faire discrète, suivre la marche et obéir à celui où celle qui a le plus d'expérience pour nous guider.

Car ce n'était clairement pas son cas, oh que non. Elle était encore débutante et il y a de ça à peine quelques semaines, n'était même pas encore membre des forces d'Iwa. Si quelqu'un pouvait prendre les rênes de la mission, ce n'était probablement pas la jeune Ashikaga.
Quoi que jeune, c'était relatif dans ces circonstances.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Sam 15 Sep 2018 - 1:27
Les ninjas affluaient de partout . La disparition du kage avais fait grand bruit dans tout le village il parait. Tout les clans étaient présent et formaient des équipe pour retrouver le chef du village. Les chokokus, les Hyûgas, les Nagamasas, les yamanakas. Tout le village était sur le pied de guerre. C’était la première fois que je voyais le village tout entier se mettre dans de pareilles disposition on aurait pu croire qu'une armée ennemie allais débarquer d'un instant un autre .
Je déglutis en voyant tout ça. Il fallait le retrouver! A tout prix !
De loin j’apercevais des tête connues, Tenzin avec sa chevelures bleue et sa queue de cheval, Toph ma cousine qui avais décide de mettre les pieds ou elle voulait et c'etait surtout dans la gueule. Ils étaient accompagnés de la jeune fille que j'avais vue sortir de l'interrogatoire concernant Tsubaki juste avant que j'y passe. Je ne la connaissais pas.Je rejoignais rapidement le petit groupe qui commençais deja a faire les présentations.

-Je propose cette direction, je ne décèle pas d'autres équipes partit dans cette direction là, autant se répartir la tâche intelligemment. J'suis Toph, au passage. Genin.


Toph quoi.

- Contente de te retrouver, Tenzin-Kun, malgré les circonstances,
fis la mystérieuse fille a Tenzin.

Je lançais un regard interrogateur a mon ami. Il la connaissais ?Es que ça serais sa petite amie ?Qui était cette jeune fille au juste? Et pourquoi plus je restais avec Tenzin plus j'avais l'impression de n’être au courant de rien le concernant.Le connaissais je si bien ?

- Je me nomme Ashikaga Gabushi, genin du village. Je suis honorée de participer à cette mission avec vous. Je vais me faire discrète, suivre la marche et obéir à celui où celle qui a le plus d'expérience pour nous guider.


Gabushi hein ? Je retiendrais son nom.

-Mon nom est Hyûga Hayate, équipe 25, j’espère me rendre utile et qu'on retrouvera Yoshitsune-sama le plus vite possible.


J’étais encore un débutant et cette mission relevait plus du motif personnel plus qu'autre chose mais nous devions le retrouver . Le sauver peut être qu'importe avec cette équipe je suis sur qu'on y arrivera.Une jeune fille se presenta alors et nous appela:

-Je ne veux pas rester les bras croisés, c'est pas comme ça qu'je deviendrai Chûnin ! Laissez-moi vous accompagner, je maîtrise l'Iroujutsu comme personne !


-Ecoute...

Mais je m'interrompis, qui était je pour lui refuser cela ? j'avais clairement le meme age qu'elle.Et quelque chose me plaisais dans son regard, un regard qui pourrait faire fondre les métaux d'un simple battement de cil. Cette fille me plait.

-Eh bien si tu est aussi compétente que tu le dis je protégerais tes arrières. Bienvenue dans l'equipe.

-Tant que tu ne nous ralentis pas...dit toph

-Je propose qu'on se nomme, un nom de code pour définir cette unité et tout les membres qu'elle compose. J'ai un nom : Oni.Pourquoi parce que je sens que tous ensemble on va faire des ravages.

J'avais souris a la fin de la phrase, cette équipe me plaisais bien, tient toi prêt Yoshitsune-jichan nous sommes sur tes traces!

-Que propose tu Tenzin ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Hyûga Hayate le Sam 15 Sep 2018 - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 15 Sep 2018 - 1:35
Arrivant sur les lieux, je ne tarde pas à reconnaître quelques visages familiers. Mon cher ami Hayate, mon premier ami que je m'étais fait ici à Iwa en tant que genin. Toph, une Hyûga que j'appréciais et qui ne manquait pas de caractère, mais aussi celle qui avait si promptement accepté de m'aider à construire mon dojo. Et enfin, Gabushi, une archère qui était aussi une assimilatrice fûton tout comme moi. Les autres équipes étaient déjà partis, et il ne fallait pas qu'on tarde si on ne voulait pas se faire distancer, mais j'étais content de me retrouver avec cette équipe. Et malgré la rapidité avec laquelle je m'étais rendu sur les lieux, j'étais arrivé in extremis. Encore un peu et je n'aurais trouvé personne sur les lieux. Mais ce n'était plus l'heure de penser à ça. Je souris à chacun de mes camarades, et en particulier à Gabushi qui était celle qui avait le plus de similitude avec moi, sans conteste. Elle semblait elle aussi heureuse de me retrouver.

-Même si les conditions sont un peu sombres, je suis content de te retrouver ici aussi Gabushi-san.

Mais alors que nous en étions là, une petite fille qui ne semblait pas plus âgée que Hayate ou Toph vint vers nous, avec une petite voix aigüe. Son visage ne me disait rien, mais je pouvais difficilement me targuer de connaître tous les jeunes du village. Bien que son motif était pour le moins dérangeant pour nous rejoindre, elle avançait toutefois des arguments assez convaincants pour qu'elle puisse être écoutée. Toph se présenta aux autres membres de l'équipe sans donner ni son aval ni son refus quant à l'incorporation de la petite, et Gabushi ne tarda pas à faire de même. Et Hayate suivit le chemin, semblant quant à lui bien plus enclin à la présence de la jeune nouvelle demoiselle. Pendant ce temps, j'observais la jeune fille qui nous accompagnait, réfléchissant à ses talents de guérisseuse. Nous étions quatre genin, et nous avions chacun bien des compétences en plus du Byakugan des Hyûgas. Mais aucun de nous à ma connaissance ne connaissait l'art médical, et si on venait à se faire attaquer en chemin, elle pourrait nous être précieuse. Qui plus est, cinq semblait être le nombre maximal d'un point de vue stratégique à envisager pour mener une traque. En attendant je me présentai à mon tour.

-Konran Tenzin, deuxième membre de l'équipe vint-cinq, et si je ne me trompe pas, nous sommes tous des genins ici. Je suis content de me retrouver à vos côtés, m'adressai-je surtout aux trois membres que je connaissais.

Puis je me retournai vers la petite et penchai ma tête sur le côté.

-Nous ne participons pas à cette mission pour avoir une promotion, et dans d'autres circonstances, j'aurais été moins enclin à me prononcer... mais tu as raison de ne pas vouloir rester les bras croisés. Tes talents d'eisenin nous seront forts utiles qui plus est, si ça ne dérange pas mes camarades. Mais avec toi, l'équipe sera complète. Plus aurait été encombrant. Et tu t'appelles ?

Puis j'écoutai Toph nous donner la direction qu'aucunes des équipes formées à la hâte avait prise jusqu'à présent. Hayate proposa alors un nom d'équipe, Oni, et je lui souris pour ses idées un peu farfelues mais pourtant si rafraîchissantes et pleines de sens. Il me demanda ensuite ce que je proposais. Réfléchissant alors deux secondes, je me rendis compte que j'étais celui qui connaissait le plus de membres composant cette équipe. Je me permis donc de proposer un petit plan d'opération pour la suite des évènements.

-J'aime bien ce nom pour l'équipe, Oni...Ce pourrait être pas mal. Mais pour revenir à nos moutons : Je vous connais tous un peu, et j'aimerais vous proposer une formation pour notre recherche. On ne sait jamais ce qui nous attends. Je propose que Toph passe devant pour nous guider avec son Byakugan. Je la suivrai ensuite, je suis assez polyvalent à courte et à moyenne distance. Je propose qu'on positionne notre jeune amie Irou au milieu de la formation pour pouvoir la défendre au mieux. Suivi par Gabushi, qui se débrouille bien à moyenne/longue distance. Et pour fermer la marche et voir si personne ne nous suit, ainsi que pour épauler Toph dans la recherche : Hayate.

C'était une formation un peu à la hâte, avec un nom étrange mais plein de puissance et de détermination, mais cette formation me semblait être la plus logique et la plus prometteuse. Un traqueur au début et à la fin de la formation pour nous guider et surveiller nos arrières. Ce qui était, en débit de leur jeune âge, un réel gage de confiance. Sans compter que ces deux ninjas débordaient de ressources. Moi en soutien de première ligne juste derrière Toph, et Gabushi en soutien à distance juste devant Hayate. Et l'eisenin au milieu de la formation, autant parce qu'un ninja médecin était souvent la première cible et donc notre priorité à protéger, mais aussi pour surveiller ses actions car je me doutais que personne dans le groupe ne lui faisait réellement confiance. Mais si elle disait vrai, elle pouvait beaucoup apporter à notre équiper trier sur le tas. Je l'espérais, parce que nous en aurions besoin dans cette mission.

-Si ça vous convient, on y va ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 16 Sep 2018 - 16:24
« Merci ! Moi c'est Sayuka ! Et y a rien de mal à vouloir devenir meilleure, si ? Hihi ! »

Le jeune fille était réellement heureuse et ça transpirait sur son visage. Si cette insouciance pouvait donner le doute sur sa qualité d'Iwajine, son bandeau et le fait que les gardes l'aient laissé passer donnaient autant de preuves pour vous rassurer. Et puis avec elle, vous pouviez désormais compter sur un médecin au centre de votre quintet.

Un quintet qui ne tarda pas à partir dans une direction qui ne risquait pas d'être déjà abordée. Grâce au Byakugan de deux d'entre vous, vous pouviez être sûrs d'avancer vers un point du pays qui ne saurait être exploré par vos comparses parmi d'autres équipes. C'était donc vers l'est que vous vous précipitiez.

Vous enchaînèrent les courses pendant plus d'une heure. Si vous auriez bien évidemment souhaité trouver le moindre indice, il fallait malheureusement se rendre à l'évidence : ni le Tsuchikage ni la moindre chose pouvant lui être liée ne s'était retrouvée sur votre route. Peut-être fallait-il changer de stratégie, ou tenter une approche différente ?

« Excusez-moi ! Est-ce qu'on p-pourrait... faire une pause ? »

Sayuka s'était déjà arrêtée. Les mains posées fermement sur son bassin, elle reprenait péniblement sa respiration. Elle esquissa un sourire malgré tout, la bonne humeur semblant lui être accoutumée, et jeta un regard vers Gabushi.

« J'aimerais... être aussi rapide que toi... en plus tu es j-jolie, hihi ! Allez, on peut faire une... pause ? »

Le comportement un peu enfantin de la jeune fille avait au moins pour mérite d'avoir créé le moment parfait pour une nouvelle étape dans vos recherches. Après plus d'une heure à avoir couru vers l'est du pays, il était sûrement temps de chercher des indices, des traces de chakra ou toute autre chose... Comment pourriez-vous faire ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 16 Sep 2018 - 19:24
Enchanté Gabushi, j'espère qu'on pourra faire du bon travail.

Elle ignorait la proposition du nom de l'équipe de Hayate. C'était typique de la part de son cousin et elle ne partageait pas ses centres d'intérêts. La kunoichi boxeuse acquiesçait aux propositions de Tenzin qui étaient très sensées, même si Hayate était peut-être plus adapté pour prendre la tête de l'équipe. En terme de sensorialité en tout cas. Il semblait prendre le lead du groupe. Parfait. L'eisenin se présenta et dis qu'elle voulait devenir la meilleur.

Il faut viser ça au minimum, Sayuka.

Après tout, c'était la vision de Toph. Viser de dépasser ses maitres et mentors. Devenir une maitre d'art martial. Puis elle s'élança. Elle se perdit dans la foule de ses pensées négatives. Elle était aux aiguets, mais en même temps, en mode semi-automatique. Elle avait l'impression d'avoir quitté le village depuis à peine cinq minutes quand l'eisenin voulut reprendre son souffle. Déjà ? Et bien pour la meilleur eisenin... Toph faillit lâcher une réplique cinglante et une baffe avant de se rendre compte que le village n'était plus en vue depuis un petit temps.

Ah.

Bah pour le coup, elle ne donnerait pas de baffe, mais ne put manquer de lâcher une répartie assassine à la nouvelle venue dans l'équipe.

J'avais dis que j'étais contre si elle nous ralentissais. Désolé Sayuka, mais on a déjà perdu beaucoup de temps. Serres tes dents et endure. Il s'agit de notre Kage, bordel !

Toph était énervée de devoir s'arrêter, mais elle laissa tout de même une minute de répit à l'eisenin, ne serait-ce que pour émettre une stratégie optimisée de recherche sensorielle. Fallait avouer que parler en courant n'était pas très pratiques, aussi ils n'avaient pas eu beaucoup l'occasion de papoter en courant.

Son Byakugan activée, elle observa leurs alentours. Elle n'avait jamais été la plus talentueuse dans l'utilisation du doujutsu. Elle était dans la norme. Mais il lui semblait qu'Hayate était réputé pour ses capacités liés aux pupilles pâles. Elle voyait une façon intéressante d'en profiter efficacement ici.

Nous partons vers l'Est. Le pire des cas serait une fuite à une des deux frontières. C'est trop loin pour mon Byakugan, mais peut-être que le tiens peut y arriver Hayate ? Pour ma part, je peux scanner nos alentours pour des traces de chakra, des attroupements ou des bases sous-terraines tout en continuant notre route. De cette manière, tu peux être le fer de lance pendant que je ratisse autours de nous.

Evidemment, si Toph devait fuir son village, elle partirait du principe qu'elle serait poursuivie par des Hyûgas. Dans ce cas-là, il y aurait peut-être des mesures antidoujutsu. Ou même des embuscades. Elle se tourna vers les trois autres shinobis. Son regard désapprobateur s'arrêta un instant sur l'eisenin avant de passer sur les deux assimilateurs futon. L'un d'entre eux pouvait amener une vision supplémentaire au problème.

Une vision aérienne.

Gabushi, Tenzin, l'un de vous deux peut assurer nos arrières ? Ou prendre un peu de hauteur ?

Elle prit une rasade d'eau dans sa gourde. Elle vérifia l'état de ses jambes. Tout allait bien, elle était encore fraîche. Son récent entrainement de course et d'athlétisme avait porté ses fruits. Elle était plus en forme qu'elle ne l'avait jamais été et cette course ne l'avait pas fatigué plus que ça. Elle sortit une noix qu'elle se mit à grignoter pour avoir un peu d'énergie.

Elle proposa une direction.

Direction Hi ?

Elle attendait le retour de ses coéquipiers avant de se préparer à son rôle d'ailière ou de râtisseuse. Si elle avait su qu'elle aurait besoin aussi vite de ses compétences de détection, elle aurait passé un peu plus de temps à développer ses compétences de traques plutôt que ses techniques Jishin. Mais rien ne servait à se morfonde de la sorte.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Dim 16 Sep 2018 - 20:54
Ils étaient l'équipe Oni, hein ?

C'était du moins la proposition du jeune Hayate, qui semblait fier et satisfait de sa trouvaille. La kunoichi ne pouvais s'empêcher de lever les yeux au ciel devant tant d'étalage de bonne volonté immature. Il n'avait pas l'air méchant, loin de là. Mais ce genre d'extravagance était tout autant superflu que légèrement ridicule dans la situation où ils étaient au yeux de l'Ashikaga. Elle ne se laissa pas aller à une remarque ou tout autre provocation qui pourrait entacher la mission, ce n'était de toute façon pas son genre. Hayate et Toph faisaient partie de la noblesse du village, et même si un haussement de sourcil pouvait peut être lui échapper, elle ne se risquerait pas à quelque chose de moins discret tout simplement par respect.

" Ah, l'encourages pas Tenzin non plus. "

Suite à ça, Tenzin avait simplement pris les rennes de l'équipe que personne ne s'était décidé à empoigner. L'Ashikaga était soulagé de cette démonstration d'implication de la part de son camarade, surtout après le plan détaillé qu'il avait mis en place pour commencer la marche. La traque était lancé, ils devaient à présent ramener le Tsuchikage à la maison.
Le petit groupe s'était empressé de suivre la piste que personne ne suivait. Peut être qu'ils ne trouveraient rien et qu'un autre groupe de shinobi aurait l'objectif sous le nez sans qu'eux ne voit l'ombre de quelque chose d'intéressant. C'était une pensée bien morne que se gardait l'Ashikaga. Ils faisaient partie d'un déploiement large de shinobi qui avait complètement vidé le village de sa force, elle espérait que rien n'arriverait à Iwa pendant l'absence de ses protecteurs.

Pouvait-ils faire une pause ? La réponse simple qui venait en tête de Gabushi était "pas vraiment". Mais le groupe s'arrêta tout de même quand la petite Sayuka souleva la question envers le groupe. Gabushi se rapprocha de la jeune fille, qui en profita pour glisser un compliment tout mignon pour l'attendrir. Elle lui répondit avec un sourire franc, avant de se tourner vers Toph qui ronchonnait allégrement, du fait que la jeune médecin était en train de les ralentir.


- Je comprends bien votre énervement et votre nervosité, Toph-sama. Mais je suis sûre que Sayuka-chan fais ce qu'elle peut. Et épuiser la seule personne qui a des talents de guérisseur dans notre groupe, n'est peut être pas une très bonne idée. Dit-elle en s'inclinant respectueusement vers la Hyûga.

A la suite de quoi, elle se retourna vers la jeune fille éreintée par la course qu'ils venaient d'accomplir, pour lui proposer quelque chose. Elle s'était accroupis pour être au même niveau qu'elle et parlait d'une voix douce et posé, ouverte à l'écoute et aux objections si la petite Sayuka en avait.

- Écoutes, Sayuka-chan. Si les autres sont d'accord, ce que je te proposes c'est de monter sur mes épaules pendant que nous ralentirons légèrement la cadence. On cherchera mieux les alentours et quand tu penses que tu peux reprendre, tu me le dis et on reprendra à vitesse normal. Dit-elle en faisant un petit clin d'œil complice.

Objectivement, c'était une charge en plus pour l'archère qui, malgré ses entrainements, se fatiguerait bien plus vite si la traque devait se prolonger. Mais le groupe avait beaucoup plus à perdre de laisser Sayuka se fatiguer et le village était à présent hors de portée. Impossible de la renvoyer par elle-même sans prendre le risque que quelque chose lui arriverait.

Toph partagea aux autres un plan, qui pour Gabushi était on ne peut plus simple et limpide. Ils allaient ratisser tous les cinq les contrées du pays de la roche jusqu'à la frontière. S'ils ne trouvaient rien, c'était probablement qu'une autre équipe avait trouvé le fugitif ou qu'il s'était évaporé elle ne pouvait imaginer comment. Elle aquiesca pour tout, se notant pour elle même que Toph pouvait se montrer particulièrement futé, inventive et ordonnée dans ses propos, malgré son manque de respect envers l'étiquette qui était flagrant.


- Je te laisse l'aérien, Tenzin-kun. Je ne maitrise pas encore très bien ta technique de vol et j'ai bien peur qu'il faudrait venir me chercher je ne sais où moi aussi, si je fais une tentative. Je resterai au sol avec Sayuka-chan. Dit-elle avait un sourire gêné à son camarade.

Les objectifs de chacun étaient décidés, les dès étaient à présent jetés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Lun 17 Sep 2018 - 2:18
- Merci ! Moi c'est Sayuka ! Et y a rien de mal à vouloir devenir meilleure, si ? Hihi !

-Non mais je préfère te prévenir. Passé les portes on s'expose a l’inconnu.Nous ne sommes en sécurité nulle part . La menace est aussi inconnue donc: une erreur et cela pourrait être la dernière.

J’étais dur avec elle mais elle n'avais pas l'air de se rendre compte e l'urgence. Le ninja le plus fort du village avais disparu sans laisser de traces. Si il avais été enlevé c’était des ninjas puissants, clairement nous n'aurions aucune chance.
J’étais rêveur, niais pour certains mais clairement pas idiot. Byakugan activé Toph et moi tenions la formation, j'avoue que je ne fis attention a rien, a part a mes yeux.

***
Chaque seconde comptais. Le kage pouvais être n'importe ou.Enfin jusqu’à ce que la petite voix refasse surface et me tire hors de ma recherche:

-Excusez-moi ! Est-ce qu'on p-pourrait... faire une pause ?

-J'avais dis que j'étais contre si elle nous ralentissais. Désolé Sayuka, mais on a déjà perdu beaucoup de temps. Serres tes dents et endure. Il s'agit de notre Kage, bordel !

- Je comprends bien votre énervement et votre nervosité, Toph-sama. Mais je suis sûre que Sayuka-chan fais ce qu'elle peut. Et épuiser la seule personne qui a des talents de guérisseur dans notre groupe, n'est peut être pas une très bonne idée.

Je m’arrêtais en même temps qu le reste du groupe, nous étions très loin de Iwa maintenant.Une pause s'imposait :

-Nous partons vers l'Est. Le pire des cas serait une fuite à une des deux frontières. C'est trop loin pour mon Byakugan, mais peut-être que le tiens peut y arriver Hayate ? Pour ma part, je peux scanner nos alentours pour des traces de chakra, des attroupements ou des bases sous-terraines tout en continuant notre route. De cette manière, tu peux être le fer de lance pendant que je ratisse autours de nous.

-Soufflez quelques secondes je vais tenter quelque chose.

Je concentrait mon chakra dans mes yeux et essayais d'affiner ma vision comme si elle devenait plus précise, plus grande plus large. Comme si mes yeux n'etait qu'une fenêtre sur un monde que je commençais a percevoir correctement. Je vidais mon esprit et éliminais les sons et les bruits indésirables.

TEI ZENHO!

Ma vision devenais de plus en précise et je cherchais dans un énorme périmètre autour de nous la moindre piste concernant le kage. Des cheveux, un bout de tissu accroché a une branche, du sang, des empreintes, du chakra. N'importe quoi.J'élevais la voix a nouveau :

-Si nous continuons vers l'est il y a les frontières avec le pays de hi.Vous pensez qu'il est allé par la ?

Hi, je ne savais pas pourquoi mais une étrange force m'incitait a explorer ce pays d'ou ma dynastie était issue,la ou ma mère reposait: J'avais tellement envie d'aller y jeter un œil. Depuis le temps que j'attendais de pouvoir sortir et aller la voir.Mais je remis mes idées en place la n’étais pas la question.Ma recherche reprenait en même temps que je rouvrais les yeux. je cherchais un feu, des traces, un chakra peut être?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 17 Sep 2018 - 15:15
L'eisenin s'appelait donc Sayuka, et même si la relation de cause à effet avait du sens, devenir chuunin et être plus forte n'était pas aussi simplement corrélé. Mais je ne pouvais lui reprocher son enthousiasme et sa détermination, et si ses talents s'avéraient être en accord avec ce qu'elle disait, nous aurions besoin d'elle. Les membres de l'équipe lui firent leur petit sermon -ou autre- à leur manière, mais pour ma part je n'avais rien à ajouter à cela. Je laissai Gabushi voir un sourire amusé lorsque celle-ci eut presque l'air exaspéré de me voir soutenir Hayate dans le choix du nom de l'équipe. Mais d'un autre côté, prendre les choses avec un semblant -juste un semblant- de légèreté me permettait de mieux me mettre en condition pour cette mission. Et après tout...Oni ce n'était pas si mal comme nom de groupe. Fallait juste maintenant veiller à ne pas ternir la réputation de cette signification si nous venions à nous en servir. Ce serait ballot. Et nous repartîmes donc de concert, selon la formation que j'avais proposé à mes camarades, pour traquer notre cher Kage.

Mais au bout d'un certain moment, bien qu'aucun de nous n'ait vu le temps passer ni la distance qui nous séparait d'Iwa grandir, l'une d'entre nous souffrait de fatigue. La jeune kunoichi demanda une pause, et malgré les protestations plus que compréhensibles de notre boxeuse légendaire, nous finîmes par le lui accorder. Je haussai tout de même un sourcil lorsque Gabushi-san tenta d'apaiser la maîtresse de la terre -comme je l'appelais en secret dans ma tête- à coup de "Toph-sama". Sama ? Il était vrai que les Hyûga faisaient parti de la noblesse du village à n'en point douter, et si je ne me trompais pas, Toph et Hayate étaient un peu considérer comme des "princes". Mais jamais il ne m'était venu à l'idée de les appeler "-sama". Devrais-je ? Peut-être. Le ferais-je ? Sûrement pas. Pendant ce temps, mon homologue assimilatrice finit par proposer à Sayuka de la prendre sur son dos pendant que nous ralentissions un peu la cadence. Pendant ce temps Toph nous fit part de son plan, et laissa à Hayate -qui, de ce que je compris, avait plus l'habitude du Byakugan que Toph- l'exploration de loin tandis qu'elle s'occupait des alentours proches.

Je n'étais pas fan de l'idée que Gabushi porte Sayuka, ce n'était pas la meilleure chose que j'avais imaginé. Cependant, si cela permettait à la petite de se reposer un peu pour que nous puissions mieux repartir, alors tant mieux. De mon côté, Toph me demanda de prendre de la hauteur pour essayer d'assurer nos arrières. Ce qui n'était pas bête. Des yeux supplémentaires étaient toujours nécessaires, même si mes facultés sensorielles étaient encore loin d'être optimales. Je commençais à peine à bégayer dans le domaine.

-Ça marche, je vais faire un p'tit tour là haut pour voir si quelque chose cloche. Très bientôt je suis sûr que tu me rejoindras aisément là-haut Gabushi-san.

De son côté, le jeune Hyûga et coéquipier du Gosei vingt-cinq avait déjà commencé ses recherches. Sans plus tarder, je m'envolai à plusieurs mètres au-dessus du sol, prenant le maximum de hauteur sans pour autant que cela ne me desserve, je fis plusieurs cercles dans les alentours tout en changeant le centre de mes cercles pour ne pas que des ennemis nous repèrent trop facilement en voyant quelque chose tourner en rond autour du même point. Je recherchais toute trace d'activité, et plus spécifiquement d'activité suspectes. De choses hors du commun. De la fumée, des personnes, quoi que ce soit.

Et ensuite je redescendis au sol pour faire mon rapport à mes co-équipier. De son côté, Hayate nous informa que plus loin à l'est se trouvait non seulement la fin du Pays de la Terre, mais aussi le début du Pays du Feu. Nous étions tous genins, et censés rester au village. Mais au vu de la situation d'urgence, je doutais que quelconque nous en voudrait d'avoir chercher le Kage dans Tsuchi. Serait-ce la même chose si on sortait ? Et qu'on entrait dans un pays qui nous était hostile ? Pas sûr. Mais si c'est ce qu'il fallait pour retrouver la trace de notre chef, je mettais ma main à couper qu'aucun de nous ne reculerait devant ce petit obstacle.

-Il y a des chances. Ses frontières mènent soit à Hi, soit à Tetsu si je ne m'abuse.Si nous ne trouvons rien ici, nous devrions rendre visite à nos voisins.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 18 Sep 2018 - 23:52
« Quand je serai plus grande, je veux devenir comme toi Gabushi ! Mais... Toph a raison. C'est notre Tsuchikage dont il est question ! »

Si la jeune fille adressa un nouveau sourire envers Gabushi, elle faisait soudainement preuve d'une volonté transpirante. Ce n'était certainement pas à elle de se plaindre, alors même que le chef de leur village était porté disparu ! Il était hors de question qu'elle devienne un poids pour son équipe. Non seulement elle allait directement reprendre la course, mais elle allait également montrer toute l'énergie qu'elle pouvait déployer !

Mais en attendant, vous aviez pris toute la mesure de la situation. Et encore une fois, vous profitâtes des atouts naturels en sensorialité des Hyûga de votre groupe. Grâce à leur pupille, principalement, vous augmentiez vos chances d'obtenir des informations. Et contrairement à ce qu'il s'était passé depuis que vous aviez quitté Iwagakure no Satô : quelque-chose apparut aux yeux des Hyûga !

Une silhouette, mince mais dont le chakra qui se dégageait était important, toujours plus vers l'est ! Si cela était presque infime, vous pouviez alors savoir que c'était à une grande distance : des dizaines de lieues au moins. Et si le chakra était perceptible à une si longue distance, cela pouvait bien signifier que cette débauche d'énergie était importante. Etait-ce suffisant pour croire que c'était le Tsuchikage ? Non.

Mais votre destination se précisait : ce n'était pas vers Hi no Kuni qu'il faudrait se tourner, mais vers Tetsu no Kuni. Et comment ignorer le lien qui pouvait unir Nagamasa Yoshitsune et ces terres ?

« Génial ! On y va ! »

Ce fut donc ainsi que la jeune Sayuka courut presque en tête, suivis des autres membres de l'équipe. Vous saviez où et après qui courir, il était donc temps d'éventuellement accélérer ou d'user de toute technique ou stratagème pour réduire l'espace entre la source lointaine de chakra et vous-même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 19 Sep 2018 - 8:18
Apparemment, il aurait suffit d'un petit discours motivateur et l'eisenin était prête à repartir. Et puis Hayate trouva une piste. Toph se désintéressa de son ratissage pour revenir à leur groupe.

Toph en profita d'ailleurs pour regarder au Byakugan la jeune Sayuka.

Surtout maintenant qu'Hayate venait de trouver le Tsuchikage. Toph voulait juste s'assurer... que Sayuka était bien ce qu'elle paraissait être, une eisenin motivée. Cachait-elle du fuinjutsu, était-elle sous henge, ou est-ce que sa besace regorgeait de poison ? N'était-ce après tout pas étrange que tous les genins se connaissaient l'un l'autre, via via, mais pas elle ?

Après quoi Toph lança un regard dans la direction indiquée par Hayate. Elle distingua vaguement une silhouette qui dégageait un chakra important. Yoshi ? Fort possible. Elle désactiva son Byakugan - si elle n'avait détecté aucun attroupements, elle ne risquait rien. Ou son Byakugan ne servirait à rien, ce qui était une perspective nettement moins joyeuse.

Elle félicita tout de même son cousin.

Bravo Hayate, je savais qu'on pouvait compter sur tes yeux. Je le vois aussi, à présent. Donc la direction est Tetsu.

La mère patrie des samourai et du clan de Yoshitsune. Ce n'était pas illogique. Ce qui était plus étrange, c'était qu'il n'avait prévenu personne de son moyenne et il ne semblait pas être accompagné, donc il ne pouvait pas être sous la contrainte. Et s'il n'était pas sous contrainte, il était là de son propre chef. Et si c'était le cas, avec la première hypothèse, la situation devenait très gênante. Sauf s'il ne s'agissait que d'un malentendu et qu'en fait le Tsuchikage avait juste eu l'étourderie de ne prévenir personne. C'était possible aussi.

Mais peu probable.

Sayuka se mit à courir. Ce n'était peut-être pas la façon la plus efficace de rattraper quelqu'un distant de dizaines de lieues. La princesse aux Pupilles Pâles la regarda et, très calmement et dit à l'intention de tous.

Messieurs, mesdames, débrouillez-vous pour hâter vos pas. Il s'agit d'augmenter la cadence.

Et pour montrer l'exemple, Toph frappa le sol de son pied, le chargea en chakra et se propulsa à une grande distance plus loin, en un laps de temps court, avant de se remettre à courir dans la bonne direction. Un novice aurait cru à une téléportation, mais c'était loin d'être le cas. Par contre, elle attendit avant d'utiliser une seconde charge. Il s'agissait de les utiliser avec parcimonie. Les enchainer en cascade aurait juste fatigué Toph, et elle serait potentiellement devant un adversaire toute seule.

Non.

Elle utilisa la charge pour rester à niveau avec son équipe. En tout cas, l'avant-garde de l'équipe car il était tout à fait possible qu'elle soit la seule à disposer de capacité de charger ou de se déplacer a grande vitesse (même si, en présence d'autant d'utilisateur futon, cela serait étrange). Et si elle devait laisser derrière elle l'eisenin...

Et bien tant pis, ce n'était pas son problème. Elle avait prévenu qu'elle ne souffrirait pas d'un quelconque retard.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mer 19 Sep 2018 - 12:56
L'enthousiasme de la petite genin faisait rire intérieurement l'archère.

Elle avait beau dépasser en age la plupart de ses camarades présent à part peut être Tenzin, elle n'était qu'une jeune recrue du village. Qui plus est, l'art médicale shinobi était vraiment complexe et Gabushi était persuadé que la petite Sayuka la dépassait dans bien des domaines. Mais c'était un compliment gratuit, elle n'allait pas non plus cracher dessus, c'était toujours agréable d'être le modèle de quelqu'un de plus jeune.
Toph avait raison, ils étaient tous d'accord sur ce point. Mais il ne fallait pas oublier de ne pas trop se fatiguer et être prêt à tout, qui pouvait prévoir les danger qui attendait peut être le petit groupe de genin sur la route, ou si une fois au contact du Tsuchikage, il n'aurait pas besoin de leur réserve d'énergie d'une manière ou d'une autre ?

L'Ashikaga n'aimait pas vraiment ça, la perspective que l'ombre de la roche soit hostile ou sous l'emprise de quelqu'un d'hostile n'avait rien d'engageant ou d'encourageant. Elle fit un effort pour balayer ces pensées tout en observant les deux Hyûga qui était à l'œuvre pour repérer leur cible. Ils avaient des yeux perçants et vraiment très impressionnant, bien plus que tout ce que qu'elle pourrait posséder dans toute sa vie, c'était certain. Ils étaient vraiment capable de repérer l'objectif à plusieurs kilomètres ? Elle ne tarderait pas à le savoir.
La réponse ne se faisait pas attendre, Hayate avait repéré ce pourquoi ils étaient là, ou du moins la seule piste qu'ils possédaient jusqu'alors. Toph guidé par Hayate trouva elle aussi la personne qui se dirigeait apparemment vers Tetsu.

La perspective venait de la frapper, elle allait peut être devoir quitter les frontières du pays qui l'avait vu naitre. C'était inédit et effrayant, elle n'avait encore jamais visité autre endroit que les terres qu'elle foulait en ce moment même. L'appréhension était tempéré par sa curiosité et son devoir, elle était devenu académicienne et genin du village dans ce but, découvrir des choses. Et elle avait une mission à remplir de toute façon, il ne fallait pas laisser la peur de l'inconnu prendre le dessus dans un endroit pareil, ils avaient une direction: il était temps d'y aller.
A peine son esprit eu formulé cette phrase, que Sayuka filait dans la direction que les deux senseurs avait annoncé plus tôt. C'était bien surprenant vu qu'elle venait à l'instant de demander une pause, mais Gabushi fut soulagé de ne pas avoir à supporter un fardeau en plus dans le voyage. Si la jeune Sayuka avait trouvé les ressources nécessaire pour le bien de la mission, c'était tant mieux pour la suite, mais l'Ashikaga ne pouvait que se demander dans quel état ils allaient arriver devant l'ombre de la roche si jamais ils parvenaient à le rattraper.

Toph prit la parole une dernière fois avant de se lancer elle aussi dans la course, ils devaient se débrouiller pour garder le rythme qui était plus soutenu que la course qu'ils venaient de faire pendant une heure. Alors oui, Gabushi voulait bien accélérer le pas, mais elle n'était pas particulièrement rapide non plus. Elle allait surement se faire distancer et vu que le mot d'ordre était de se débrouiller, laisser derrière par le groupe qui partait en toute hâte en oubliant la cohérence prudente qu'avait établi Tenzin plus tôt.
Un soupire d'irritation plus tard, la kunoichi se tourna vers son camarade assimilateur.

- Je, eh... Tu veux bien me tenir la main pendant ton escapade aérienne ? Ca évitera les accidents de trajectoire de vol de ma part. Dit-elle timidement pendant que ses joues devinrent écarlates .

C'était un peu risqué, malgré ses entrainements quotidiens, sa technique était loin d'être suffisante et l'atterrissage risquait d'être comique tout autant que gênant pour la jeune fille. Mais elle n'avait pas le choix, si elle ne voulait pas se laisser distancer par les trois jeunes fougueux qui étaient déjà en train de courir comme des dératés, il fallait utiliser la voie des airs. Dans sa grande générosité, Tenzin accepta et elle poussa un nouveau soupire de soulagement cette fois.

C'est donc après un petit exercice de concentration rapide, oubliant ses tensions et autre sentiment qui pouvait gêner son assimilation pour pratiquer le vol, qu'elle prit la voie des airs avec la poigne de son camarade pour la guider. Quelque petite erreur ici et là de la part de l'archère, mais rien que ne pouvait rattraper Tenzin et Gabushi dans leur course pour rester à porté des trois autres plus bas.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

Mer 19 Sep 2018 - 21:49
Mon regard s’affûta, s'affina cherchant derrière chaque plante, chaque rocher un peu suspect , puis allais encore plus loin. Je fouillais chaque sentier, chaque cours d'eau a ma portée. J'avais peu d'occasion d'utiliser cette technique et cette fois elle était utile. Pour une fois dans ma vie je profitais de ce don a un nouveau niveau. Mon point de vue était comme celui d'un oiseau aux yeux perçants, je pouvais tout voir et ne rien voir a la fois. C’était grisant de posséder un tel pouvoir et une telle liberté d'action. De plus le groupe comptait sur moi pour que je leur indique la marche a suivre, je me sentais enfin important, utile. Quand soudain mon regard accrocha un chakra. Un Chakra ! Et plutôt puissant ! J'avais réussi ! Je ne retenait pas un cri de joie : la mission avançait.

-Un chakra a une dizaine de lieues par la , dis je en pointant l'est. Il est plutôt puissant! je crois qu'on tient notre cible.Par contre il va falloir aller vite.

Je désactivais ma technique pour utiliser mon chakra a de meilleures fins, un mudra et le vent m'entourais déjà . Je descendis de l'arbre avec grâce et rapidité.

-Si on ne se dépêche pas on l'aura perdu d'ici 5 minutes.Il va pas tarder a passer la frontière de Tetsu no Kuni.

-Bravo Hayate, je savais qu'on pouvait compter sur tes yeux. Je le vois aussi, à présent. Donc la direction est Tetsu.

Son compliment me va droit au cœur, surtout venant d'elle.

-Messieurs, mesdames, débrouillez-vous pour hâter vos pas. Il s'agit d'augmenter la cadence.

Gabushi s'avança vers Tenzin indécise avant de lui demander:

- Je, eh... Tu veux bien me tenir la main pendant ton escapade aérienne ? Ça évitera les accidents de trajectoire de vol de ma part.

Elle devint toute rouge en lui adressant un regard.Les filles étaient vraiment incompréhensibles ...Et bizarres. Surtout bizarres.Pourquoi ça ? Bah Toph est un bon ninja sauf qu'elle est ...Toph, Gabushi est étrange avec Tenzin, Tsubaki est nécromancienne et est assez gentille en dépit de son gout pour les morts vivants,oui les filles sont des créatures bizarres et étranges.
Pendant que tout ce beau monde se demandait comment avancer plus vite je commençais a m'élancer vers ma cible avant de constater que personne ne s'occupais de Sakuya.Je m'arretais quelques secondes un peu géné de demander ça :

-Si tu veux je peux te porter ...on ira plus vite .


Pourquoi j’étais gêné moi ? Aucune idée .Qu'elle me dise oui ou non je fonçais en direction de la cible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 20 Sep 2018 - 14:29
Alors que je redescendais vers mes camarades, retournant bien évidemment bredouille de mon petit tour dans le ciel, je ne pouvais que compter sur le pouvoir des pupilles de mes camarades Hyûga. Et il sembla qu'après quelques secondes d'intense concentration, Hayate trouva enfin une piste. S'exclamant, il nous fit part de sa découverte, bientôt rejoint par Toph. Un chakra, et pas des moindres, avait pointé le bout de son nez dans la direction dans laquelle nous nous dirigions. Rien ne disait que c'était notre Kage, mais si j'en croyais les informations des Pupilles Pâles, la puissance du chakra malgré la distance orientait vers cette cause plutôt qu'une autre. Et si l'on en venait à faire un rapide petit test de géographie, c'était vers Tetsu que cette source semblait se diriger. Tetsu no Kuni ? Le Pays du Fer, là où étaient nés les Nagamasa. Notre Sandaime possédait même le surnom de l'Enfant du Fer, et si ce n'était pas une indication suffisante, il suffisait de voir sa dégaine pour savoir à coup sûr que c'était un samouraï. Tout comme Musashi d'ailleurs. Mais cela soulevait une autre question. Une question -voir une option- que j'avais préféré écarter jusqu'à présent, mais qui semblait de plus en plus probable : Yoshitsune était parti de son plein gré.

Surement pour retrouver son Pays Natal, mais pour quelles raisons ? Pourquoi laisser le village de la Roche dans un tel désarroi, une telle panique alors ? Pourquoi ne nous avait-il rien dit ? Mais rien n'était encore sûr après tout. Si son chakra avait fait des feux d'artifices dans le monde parallèle des senseurs, il était peut-être en train de se battre. Contre des gens qui l'auraient kidnappé ? J'en doutais fort. Il fallait une sacré dextérité pour kidnapper un Kage dans son propre village et en sortir comme si de rien était. C'était même quasi-impossible. Alors quoi ? Mais l'heure n'était pas aux intenses réflexions. Je serrai les dents, et fermai les poings malgré les compliments que s'échangèrent les Hyûga. Mais il n'y avait plus de temps à perdre, il était loin, et si nous voulions le rattraper sans perdre sa trace, il allait falloir filer. J'espérais très sincèrement que tous ici avaient de quoi accélérer la cadence, car le sablier s'écoulait en notre défaveur.

-On fonce, dis-je d'une voix déterminé.

Sayka était déjà en train de foncer, mais alors que je m'apprêtais à m'envoler et faire de même en bien plus rapide, Gabushi s'approcha de moi d'un air timide. Me demandant en hésitant, les joues en feu, si je pouvais lui tenir la main pendant notre envolée pour pouvoir l'accompagner et corriger ses erreurs de vol. Il était vrai que si elle restait au sol, elle allait rapidement se faire distancer. Hayate s'était déjà entouré de vent et semblait déjà plus rapide. Quant à Toph, elle fusa à travers les arbres telle un boulet de canon. Si on voulait tenir le rythme avec ces petits garnements, le meilleur moyen était par la voie des airs. Souriant à Gabushi avec une mine rassurante pour dissiper tout malaise, je lui tendis la main.

-Bien évidemment. Tu connais déjà la marche à suivre. Suis-moi dans les airs, on foncera et on en profitera pour rectifier ton vol. Et puis, on va pas laisser des enfants nous distancer n'est-ce pas ? Montrons leur de quoi on est capable, terminai-je avec un clin d'oeil pour l'encourager.

Ce n'était pas une pique en direction de Toph ou Hayate, loin de là. Je savais que c'étaient des ninjas plus que capables. Mais plutôt une remarque pour dynamiser Gabushi. Elle ferma les yeux et se concentra un bref instant avant que nous nous élancions dans les airs. Je commençai à accélérer petit à petit, laissant en premier lieu le temps à Gabushi de s'acclimater. Elle eut quelques soucis d'équilibrage au début, mais très rapidement et sous ma guidance, elle réussit à passer outre. Et ce n'est qu'à peine après quelques secondes que nous pouvions nous élancer enfin à notre vitesse maximale dans les airs. Nous fendions les cieux à grande vitesse, nous dirigeant vers les coordonnées que nous avaient communiquer nos camarades. Nous parvenions sans problème à tenir le rythme, mais je n'aimais pas spécialement cela, car bien que nous nous dépêchions tous et que nous serions certainement capable de rattraper le Sandaime, cela nous prendrait pas mal de chakra. Si nous rencontrions un soucis à l'arrivée, il faudrait faire gaffe à ce qu'on ne s'épuise pas trop rapidement. Mais encore une fois, l'heure n'était pas à de pensées si sombres. Ce qui importait à l'heure actuelle, c'était de mettre la main sur le Kage de la Roche. Nous aviserions après.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Jeu 20 Sep 2018 - 19:58
Vous ne comptez pas laisser cette opportunité, presque inattendue, passer sous votre nez. Même si les deux Hyûga de votre groupe vous ont bien aidé pour localiser cette fameuse source de chakra lointaine, vous participez tous à faire accélérer la cadence. C’est ainsi que tous ensemble, vous avancez, vous propulsez voire volez pour petit à petit grignoter de la distance avec ce mystérieux inconnu. Est-il seul, est-elle une femme, est-ce un groupe ? Des questions qui vous taraudent sans doute l’esprit mais qui ne vous éloignent absolument pas de votre objectif principal. Il faut rattraper cette source d’énergie : il s’agit peut-être de votre Kage !

De son côté, la jeune fille qui vous accompagne semble proie à l’hésitation. Tandis que vous la supportez parfois dans l’utilisation de vos jutsus, vous ne pouvez manquer de remarquer une sorte de peur qui l’habite. Est-il possible qu’elle ait saisi l’importance de votre mission seulement maintenant ? Sans avoir besoin de lui poser la question, elle se trahit toute seule.

« Je maîtrise le Fûton, moi aussi… Mais, je ne sais pas… Je me suis peu entraînée, ça fait peu de temps que je sais que mon chakra est de type vent, tout comme toi Gabushi ou toi Tenzin. Je pense… »

… que j’ai peur. Voilà ce qu’elle aurait voulu conclure. Mais elle n’assumait pas. Elle en avait sûrement trop dit.

C’est donc spectatrice qu’elle fut transportée et aidée par vous et vos jutsus. Et le silence la gagnait, tandis que vous aviez désormais passé la frontière. Mais surtout, vous aviez eu le temps de remarquer quelque-chose : malgré l’utilisation de vos différentes techniques – qui certes restaient assez sommaires – vous n’arriviez pas à rattraper suffisamment l’écart avec la source. Mais au moins, les Hyûga étaient capables de vous certifier une chose : la source de chakra ne se dégageait qu’une seule et même personne.

Et cette dernière était arrivée dans un grand édifice, en plein cœur du pays mais relativement tôt après la frontière. Pour ceux qui seraient déjà venus à Tetsu no Kuni, il n’y aurait alors aucun mystère sur cet endroit : c’était le Palais du Seigneur et Shogun du pays.

« J-je… Vous faites preuve d’une telle envie et d’un tel courage… »

Tandis que vous courriez tous ensemble, plus ou moins à même allure, la voix douce de votre jeune coéquipière vous prit un peu de concentration. Si vous la regardiez à cet instant précis, vous auriez pu déceler chez elle une soudaine volonté fragile, mais pourtant bien présente.

« Si je veux un jour te ressembler, Gabushi, je ne dois pas avoir peur… »

Les larmes aux yeux, la jeune enfant regardait toujours vers l’horizon. Mais si vous faisiez attention au reste de son corps : vous auriez pu remarquer le chakra qu’elle accumulait dans la paume de sa main. En forme de vagues d’énergie, instable : ce jutsu ressemblait à un Fûton loin d’être sûr. Pourtant, elle sembla ne plus se poser de question lorsqu’elle lâcha tout ce chakra sous son corps.

Aussitôt, Sayuka fut projetée avec violence vers l’avant. S’il était difficile de la rattraper ou d’être sûr que sa technique était aboutie, c’était un sourire aux lèvres qu’elle arrivait rapidement au palais. Oui, pour une fois, elle n’avait pas été un poids !

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte | Arc n°5] Honneur

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: