Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Les traces d'une givrure dans les sables


Sam 15 Sep 2018 - 0:56
Été 202, pendant la première édition du tournoi international de Kaze

Au fil des jours, Rakka s'était doucement remise de son échec, physiquement en tout cas. Sa peau commençait à retrouver un semblant de sensibilité et la brune s'adaptait chaque jour un peu plus à la chaleur environnante, en témoignait son teint qui profitait allègrement des rayons baignant cette terre d'accueil. Accueil...l'endroit où ils avaient été reçu était trop aimable pour que la petite immigrée n'y perçût pas quelques faux semblants, une malice propre à une vitrine que l'on souhaitait vendeuse. Cela ne correspondait pas à ce qu'on lui avait décrit du désert et l'enfant rendue méfiante attendait à l'ombre d'un porche que Tenzin daignât sortir la rejoindre. Le plus tôt serait le mieux : Rakka avait beau se sentir mieux ici, elle n'était cependant pas à l'aise dans ce climat caniculaire.

Ce jeune adulte aux allures d'adolescent était son ami et un enfant du pays, un homme avec qui elle avait conclu un marché pour mettre à jour la vérité sur leurs origines. Pour l'heure, il était en avance dans leur petite compétition, mais Rakka s'en moquait bien vu le morceau qu'ils s'apprêtaient à attaquer et la fillette commençait à danser d'un pied sur l'autre en attendant le bleuet. L'impatience était un trait se manifestant rarement chez la Yuki, sa mère lui avait toujours appris à faire preuve de tempérance, mais quand la chose concernait son père, l'enfant peinait à respecter les valeurs inhérentes à son éducation.

"Te voilà enfin ! râla-t-elle en apercevant la chevelure bleue de son partenaire rayonner sous le soleil de ses ancêtres.

Pieds nus, la fillette bondit dans le sable pour sortir de sa cachette et laissa la tiédeur des lieux passer sa voûte plantaire. En d'autres circonstances, Rakka portait toujours des sandales, mais sa sensibilité altérée suite à son combat contre le Sendai avait quelque peu modifié ses habitudes. Exit sa tunique aux manches larges, l'iwajin avait troqué ses vêtements amples dont les frottements l'insupportaient pour une combi-short près du corps, plus à même de libérer ses membres pour l'instant handicapés.

- Dépêchons avant que les iwajin se rassemblent, pressa l'enfant en prenant une route loin du chemin pour retourner à leurs quartiers."

À ce jeu-là, la fillette pouvait être douée. Son toucher était aux abonnés absents, mais son chakra s'en trouvait exacerbé, sûrement une compensation naturelle dans sa situation. Rakka n'y réfléchissait pas vraiment, retrouver ses sens n'était pas sa priorité après avoir vécu avec des aveugles. Quelque part, cela la rapprochait bien étrangement de son père... Comme ce vers quoi ils tendaient en se dirigeant vers la capitale du pays.

Bientôt, la lumière s'étira, les portes de la cité apparurent au loin et la Yuki ralentit sensiblement. Le cœur gros et l'estomac au bord des lèvres, la perspective de découvrir enfin la vérité sur la fin de son géniteur l'effrayait autant qu'elle l'excitait. Qu'allaient-il découvrir finalement ? Rakka voulait savoir, comprendre, pour se construire, visualiser vers quelle route se diriger en sachant quelle était celle dont elle venait.

Tenzin... Son regard d'or glissa sur l'ex-kazejin. Elle lui était reconnaissante d'être avec elle en cet instant et lui adressa un faible sourire enguise de merci et d'encouragement. Lui aussi devait avoir de sombres pensées sous son crâne bleuté, lui aussi devait avoir peur. L'aînesse ne l'épargnait pas de ces sentiments contradictoires entre envie de frayeur, mais il étaient deux pour avancer dans cette voie sage qu'était le Savoir.

_________________

Unbowed, unbent, unbroken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka

Sam 15 Sep 2018 - 1:49
Le tournoi de Kaze, un tournoi international qui réunissait bon nombre de combattants venus de divers villages. Tout du moins c'est ce qui était dit, mais j'étais certain que parmis ceux-ci, des ninjas sans villages se cachaient. Mais là n'était pas ma préoccupation. J'avais passé les phases éliminatoires, et le premier tour, mais j'avais appris que Rakka, une amie que j'avais rencontré il y a quelques temps à Iwa, n'avait pas eu autant de chances que moi. Je l'avais peu vu par la suite, mais j'étais désireux de prendre de ses nouvelles et savoir comment elle allait. Et justement, aujourd'hui serait le bon jour. On s'était donné rendez-vous dans ce pays qui était le mien pour pouvoir partir à la recherche du père de la jeune Yuki. C'était une quête qui tenait à coeur la jeune fille, et je lui avais promis de m'y rendre avec elle. A vrai dire, c'était une quête qui me tenait tout autant à coeur qu'elle. Pour la simple et bonne raison que son père avait participé à mettre fin au règne malfaisant du Cercle et avait tout autant participé à la défaite de l'Esprit du Sable.

Mais alors que je flânais un peu dans mon pays natal, profitant de quelques moments de liberté pour me laisser aller à la nostalgie de mon ancien foyer, je n'avais pas vu l'heure passée. Et j'étais un brin en retour pour mon rendez-vous avec la jeune brune. Me dépêchant alors en traversant la place pour rejoindre le point de rendez-vous, l'Iwajin sortit de l'ombre d'un poto pour venir m'accoster d'un air agacé. Outre le fait qu'il faisait une chaleur dont elle n'était certainement pas accoutumée, je soupçonnais que son agacement était aussi en parti dûe au stress que générait la quête dans laquelle on s'était lancée. Lui lançant un sourire d'excuse, je m'approchai d'elle.

-Désolé pour le retard, il vaudrait mieux y aller maintenant en effet, tu as raison.

Elle était jeune, et petite en taille, mais elle possédait un sacré caractère. D'ailleurs j'en profitai pour regarder sa peau hâlée, et je ne pus m'empêcher de constater que celle-ci était soit découverte, soit recouvert par un tissu près du corps. Elle portait le moins de tissus possible, et ne portait pas non plus de sandales. Haussant des sourcils interrogatoires, je penchai ma tête vers Rakka en guise de curiosité.

-Ton nouvel accoutrement a à voir avec tes blessures ?

Rapidement, nous nous tournèrent alors vers les portes de la cité, guidés par la lumière qui s'en émanait. Mais il aurait été difficile de nier quoi-que-ce-soit entre lui et moi, alors le plus simple c'est de t'endormir. Nous nous rapprochions des portes et mon coeur battait de plus en plus fort, presqu'à en sortir de ma poitrine. Sauf que j'avais cru faire la bonne chance. Et peut-être était-ce le cas. Mais mon ventre se tordait, ma gorge nouée, mais je tentai de rassurer alors qu'il partant. Je croisai alors le regard de Rakka, et un poids s'apaisa un peu sur mon ventre. Je lui rendis son sourire mi-triste mi-déterminé, et je hochai la tête.

-On y va ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Les traces d'une givrure dans les sables

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: